possibilités et limites des logiciels existants

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "possibilités et limites des logiciels existants"

Transcription

1 possibilités et limites des logiciels existants Dominique Groleau CERMA, UMR CNRS 1563, Ecole d Architecture de Nantes Journée thématique SFT- IBPSA, Outils de simulation thermo-aéraulique du bâtiment. 31 mars 2005, La Rochelle

2 4 périodes 1 Les années solaires à partir de 1975 : outils solaires 2 Les années thermiques : outils de simulation thermique 3 Les années de l air à partir de 1990 : outils de CFD 4 Les années durables : quels outils?

3 Des outils opérationnels qui ont traversé le temps : date de création entre 1975 et 1990 et ont dû faire face à un certain nombre d évolutions (modèles, fonctions, modes d utilisation ), pour passer, par exemple: du stationnaire au dynamique du mono-zone au multi-zones des déperditions aux consommations de la thermique au confort de l air sec à l air humide de l hiver à l été de l analyse thermique au dimensionnement du passif à l actif de l air statique à l air en mouvement de l enveloppe aux équipements de l informatique lourde à l informatique légère de la saisie manuelle à l interface graphique interactive

4 A quoi doivent-ils leur capacité d adaptation et d évolution? A une équipe de développement efficace et performante universitaire, équipe industriel/recherche, équipe «institutionnelle» dimension nationale et internationale Aux modèles en place : philosophie à la base du produit, concepts système ouvert, système fermé flexibilité / modularité composants / système applicatif / généraliste A l insertion dans un monde instrumental en développement importation / exportation intégration / récupération interfaçage / interopérabilité A leur volonté d être en adéquation avec la demande en recherche / en enseignement / en bureau d étude en conception, en évaluation, en dimensionnement en terme d accessibilité et d assistance en terme de fonctionnalités Aux utilisateurs

5 Sont-ils armés pour durer encore? Oui, si l équipe de développement perdure et reste motivée Oui, tant que les développements s'insèrent dans la logique, la philosophie et la structure des produits Oui, si on accepte les couplages avec d'autre modèles, produits, applications Oui, tant que la demande existe Et que les utilisateurs s y intéressent

6 Les temps changent Récentes préoccupations liées à la question énergétique la question climatique la question environnementale la question des ressources la question écologique la question de la qualité de vie la question économique et sociale Interactions entre l homme, l environnement construit et le milieu naturel Imbrications des échelles spatiales et temporelles

7 et le bâtiment suit Bâtiment «haute qualité environnementale» Bâtiment «vert» Bâtiment «écologique» Bâtiment «bioclimatique» Bâtiment «durable» «zero emission» building Bâtiment «à énergie positive» Bâtiment «intelligent» «sensitive intelligent» house

8 mais L architecture a aussi ses thèmes de réflexion symboliques, formels mais aussi constructifs la question de la pérennisation (durée, éphémère) la question de la matière (transparence, dématérialisation) la question de l économie (allègement, optimisation) la question de la flexibilité (adaptabif, évolutif) la question de la durabilité (environnement, transformation) la question des ambiances (réel, virtuel) la question du cyber espace (cablé, high tech, virtuel) la question de la ville (densité, chaos, contexte, 3D)

9 Quelques impacts sur l architecture De général au particulier (inscription dans un contexte) Du fixe au mobile (du figé au transformable) Du statique au dynamique De l inerte au vivant De la forme géométrique (orthogonale) à la forme organique D un espace structuré (délimité) à un espace fluide De l enveloppe «passive» à la peau dynamique, active, multifonctionnelle Du rendu dessiné au conçu numérique Du standard à la pièce spécifique De l architecture composants à l architecture «système»

10 de nouveaux matériaux changeants, actifs, réactifs, adaptatifs Verre, Métal, Polymères, Bio-matériau, Super isolants Matériaux composites, etc dissymétrie des propriétés, spécularité, transparence, comportement dynamique, changement de phase, faible épaisseur

11 de nouveaux composants ou dispositifs, respirants, réactifs, souples, déformables Peaux dynamiques, changeantes, évolutives, mobiles fenêtre active, double peau, façade végétalisée éléments de façades multifonctionnel toiture verte Plafonds et planchers chauffant, rafraîchissants, soufflant, rayonnant Grands volumes ouverts, horizontaux, verticaux Espaces «intermédiaires» aux fonctions variées Couplage avec des systèmes collecte, stockage et distribution de chaleur distribution d air (ventilation naturelle)

12 des équipements et des systèmes adaptatifs, souples, intelligents, sensibles Gestion et régulation intelligente des fonctions de confort, de sécurité, de maintenance. Gestion du soleil, de l air, de l eau, de la chaleur, de la lumière, du son, des odeurs Systèmes d asservissement (personne, météo, usages besoins, ressources) : auto-adaptabilité, prévision, anticipation Gestion alternative des sources d énergie Couplage expérimentation / simulation : apprentissage, adaptation Lien systèmes et composants

13 des bâtiments intégrés dans un environnement urbain Couplage bâtiment / environnement urbain Le micro-climat urbain (formes et aménagement urbain et climat) L énergie à l échelle urbaine, et la thermique du bâtiment à l échelle urbaine Intégration à des systèmes urbains de collecte, production, diffusion ou stockage d énergie (réseaux, ressources, demandes)

14 Incidences sur la modélisation des phénomènes Disposer de modèles détaillés concernant les principaux échanges, conductifs (en 3D pour le sol, le stockage), radiatifs (en considérant le visible, le solaire et les GLO), convectifs en tenant compte des géométries et des propriétés des surfaces Traiter le couplage radiatif / convectif en intégrant les mouvements d'air Intégrer la végétation, l'eau ou les surfaces mouillées Traiter diverses échelles de temps, d'espace et de détail (en modèle, en données) Prendre en compte la variabilité des états dans le temps (composants, géométrie) Intégrer la modélisation des systèmes de gestion et de régulation «intelligents» Avoir des post-traitements «intelligents», expertise.

15 Incidences sur la modélisation thermique du bâtiment Viabilité de la dissociation enveloppe, composants et systèmes? Viabilité de la notion d homogénéité? La question du 3D et de sa réelle exploitation dans la simulation? La question de la prise en compte de l environnement urbain (microclimat)?

16 Les outils d aujourd hui pour demain? Actualisation des outils existants et Conception et l élaboration de nouveaux environnements d instrumentation, de simulation et d expérimentation

Vers une plateforme de bâtiment virtuel

Vers une plateforme de bâtiment virtuel Vers une plateforme de bâtiment virtuel «Apport des énergies renouvelables et maîtrise des échanges dans l habitat» Journée IBPSA France SFT 31 Mars 2005 La Rochelle Laurent MORA

Plus en détail

INT 2. Consortium INT 2 Mars 2007 INT 2. Vers un bureau à INTelligence. Vers un bureau énergétique et bioclimatique INTégr

INT 2. Consortium INT 2 Mars 2007 INT 2. Vers un bureau à INTelligence. Vers un bureau énergétique et bioclimatique INTégr Vers un bureau à INTelligence Consortium Mars 2007 1 Projet de recherche Un consortium de 3 partenaires, pour concevoir et développer d le 1 er concept de Bureau à INTelligence : un projet de recherche

Plus en détail

L EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE POUR LE BÂTIMENT MÉDITERRANÉEN

L EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE POUR LE BÂTIMENT MÉDITERRANÉEN L EFFICIENCE ÉNERGÉTIQUE POUR LE BÂTIMENT MÉDITERRANÉEN Rencontres CEA INDUSTRIE en région PACA N 1 La cité des énergies Cadarache K. Zunino 12/12/2012 Référence Présentation jj mmm aaaa PLAN 1. L énergie

Plus en détail

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover

Performances énergétiques. La conduction. La transmission thermique. Les phénomènes physiques concernés. Diagnostiquer avant de rénover Performances énergétiques Diagnostiquer avant de rénover Claude CRABBÉ PRINCIPES DE BASE DE LA PHYSIQUE DU BATIMENT Architecture & Climat UCL IA concept Les phénomènes physiques concernés. La transmission

Plus en détail

Vivexpo. rencontres «Liège et écoconstruction» Vendredi 15 juin 2012 à Vivès

Vivexpo. rencontres «Liège et écoconstruction» Vendredi 15 juin 2012 à Vivès Vivexpo rencontres «Liège et écoconstruction» Vendredi 15 juin 2012 à Vivès Résidence du Four à Cieux, Roland Schweitzer, Architecte ntroduction à l Architecture Bioclimatique Croissance démographique

Plus en détail

Niveau de prise en compte de la cible

Niveau de prise en compte de la cible Caractéristiques environnementales du bâtiment (selon les cibles HQE) Niveau de prise en compte de la cible Objectif fixé lors de la phase de conception 1. Relation harmonieuse du bâtiment avec son environnement

Plus en détail

Les transferts de chaleur dans les bâtiments (régime statique).

Les transferts de chaleur dans les bâtiments (régime statique). Les transferts de chaleur dans les bâtiments (régime statique). Notions de base. Les trois modes de transfert de chaleur. Le bilan thermique d un bâtiment. Les pertes thermiques par transmission. Les pertes

Plus en détail

Les outils de l éco-conception et de la performance énergétique

Les outils de l éco-conception et de la performance énergétique République Tunisienne Ministère de l Equipement et de l Environnement Direction Générale des Bâtiments Civils Les outils de et de la performance énergétique Élaboré par Ghada JALLALI Tarek SLAOUI Architecte

Plus en détail

Les villes face au changement climatique

Les villes face au changement climatique Petit-déjeuner de presse 2 juillet 2015 Les villes face au changement climatique Contacts presse Météo-France Anne Orliac 01 77 94 71 36 Sarah Bardis 01 77 94 71 32 presse@meteo.fr @meteofrance Contact

Plus en détail

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS

RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS RESTRUCTURATION DE LA BIBLIOTHEQUE DE TOURS LIEU : SURFACE D INTERVENTION: COÛT : LIVRAISON : ARCHITECTES : ARCHITECTES ASSOCIES : B.E.T. : MAÎTRE DE L OUVRAGE : MISSION : TOURS 3 000 m² (SHON) 3 845 000

Plus en détail

Modèle d équilibre thermique urbain

Modèle d équilibre thermique urbain Modèle d équilibre thermique urbain Définition d un volume de contrôle V Choix de la variable du bilan Bilan global [Oke, 1987] enthalpie V dh(t) 1 4 2 dt 43 Watt i r i,transp. n r i Entrées/sorties du

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

Intégration à grande échelle du Photovoltaïque en toiture

Intégration à grande échelle du Photovoltaïque en toiture Préparer le bâtiment à l horizon 2010 Journées Thématiques 2004 Enveloppe du Bâtiment 1 Intégration à grande échelle du Photovoltaïque en toiture Hélène DESMALES Yves JAUTARD 11 mars 2004 Du site isolé

Plus en détail

RT 2012 et RT existant

RT 2012 et RT existant RT 2012 et RT existant RéglemenTaTion TheRmique et efficacité énergétique Dimitri molle et Pierre-manuel Patry ÊG roupeêe yrolles,ê2 011,ÊI SBNÊ:Ê9 78-2-212-12979-3 Sommaire Avant-propos... 1 Partie 1

Plus en détail

Confort d été et climatisation économe en énergie. Guide de Recommandations pour la planification et la construction de bâtiments

Confort d été et climatisation économe en énergie. Guide de Recommandations pour la planification et la construction de bâtiments I. Introduction 2 Sommaire I. INTRODUCTION 2 II. MESURES DE CONCEPTION 3 II.1 Urbanisme 3 II.2 Site 3 II.3 Enveloppe du bâtiment 4 II.4 Protection solaire 4 II.5 Éclairage 5 II.6 Appareils électriques

Plus en détail

AMELIORATION DU CONFORT D ETE SUR DES BATIMENTS A OSSATURE LEGERE PAR DES MATERIAUX A CHANGEMENT DE PHASE

AMELIORATION DU CONFORT D ETE SUR DES BATIMENTS A OSSATURE LEGERE PAR DES MATERIAUX A CHANGEMENT DE PHASE Journée thématique SFT-IBPSA Froid solaire et confort d été 25 avril 7, Aix-les-Bains AMELIORATION DU CONFORT D ETE SUR DES BATIMENTS A OSSATURE LEGERE PAR DES MATERIAUX A CHANGEMENT DE PHASE Jean NOEL

Plus en détail

OFFRE DE FORMATIONS 2015

OFFRE DE FORMATIONS 2015 Centre de Ressources, d Accompagnement et de Formations pour la Construction Durable et la Performance Énergétique en Aquitaine 159 Avenue de l alouette 33700 Mérignac OFFRE DE FORMATIONS 2015 LA CDPEA

Plus en détail

Par Hélène Delorme, présidente de Maisons Paysannes de l Yonne

Par Hélène Delorme, présidente de Maisons Paysannes de l Yonne Par Hélène Delorme, présidente de Maisons Paysannes de l Yonne 1 L association des Maisons Paysannes de l Yonne : - délégation dans l Yonne de Maisons Paysannes de France - 200 adhérents - 8.000 adhérents

Plus en détail

N 1. solution. climate BUILDINGS. for sustainable - 1

N 1. solution. climate BUILDINGS. for sustainable - 1 N 1 climate solution for sustainable BUILDINGS F1-1 Du point de vue écologique comme architectural, un plafond SAPP ceiling est le système de climatisation qui s impose pour les projets les plus divers.

Plus en détail

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement

Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Le nouvel immeuble du groupe BEI : Climat interne et environnement Conçu et équipé pour s adapter aux méthodes de travail et aux exigences de communications des nouvelles technologies, le nouvel immeuble

Plus en détail

Etude numérique des transferts de chaleur dans une fenêtre pariétodynamique.

Etude numérique des transferts de chaleur dans une fenêtre pariétodynamique. Etude numérique des transferts de chaleur dans une fenêtre pariétodynamique. Rémy GREFFET 1, Ghislain MICHAUX 1, Patrick SALAGNAC 1*, Jean-Baptiste RIDORET 2 1 Laboratoire des Sciences de l'ingénieur pour

Plus en détail

ETUDE DU FACTEUR SOLAIRE DU SYSTEME DE TOITURE VEGETALISEE VERDURA/HYDROPACK. Société : ETERNIT

ETUDE DU FACTEUR SOLAIRE DU SYSTEME DE TOITURE VEGETALISEE VERDURA/HYDROPACK. Société : ETERNIT ETUDE DU FACTEUR SOLAIRE DU SYSTEME DE TOITURE VEGETALISEE VERDURA/HYDROPACK Société : ETERNIT DÉPARTEMENT ENVELOPPE ET REVÊTEMENTS Service DER Division HTO DER/HTO 2008-083- RB/LS Date Le 23 avril 2008

Plus en détail

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves

Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Rénovation énergétique d une maison individuelle à Vanves B ÂTIMENTS Une maison en briques des années 1920 à Vanves avec un petit jardin. Un cadre idéal, si

Plus en détail

>I En savoir plus I Thermique

>I En savoir plus I Thermique g Un peu d histoire n Choc pétrolier en 1973 Prise de conscience de notre totale dépendance au pétrole Nécessité de maîtrise de la consommation énergétique dans le secteur du bâtiment n Protocole de Kyoto

Plus en détail

BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé

BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé BATIMENT BIOCLIMATIQUE EVOLUTIF A FONCTION MIXTE Fiche -Résumé Équipe: N. CHAUVINEAU (Ingénieur), L. COURTOIS (Architecte DPLG), C. RIBEIRO (Architecte DPLG), P. RIDGWAY (Architecte BA dip Arch.), E. WOZNY

Plus en détail

Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat

Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat Maison Basse mmation Chauffez votre maison pour 14 par mois sans réchauffer le climat Constructeur responsable et engagé dans la préservation de l environnement, Maisons Ericlor s est depuis longtemps

Plus en détail

Qu est ce qu un projet performant?

Qu est ce qu un projet performant? S2: Les clés de la performance Qu est ce qu un projet performant? Un projet avec beaucoup d énergies renouvelables Un projet très isolé Un projet dont le % de vitrage est d environ 1/6 de de surface habitable

Plus en détail

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage

Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage Energie et construction Cycle technique 2014 Formations supportées par la Wallonie Rénovation des châssis existants et remplacement du simple vitrage A.Tilmans Laboratoire caractéristiques énergétiques

Plus en détail

Construction et environnement urbain : les principes de la conception thermique

Construction et environnement urbain : les principes de la conception thermique Construction et environnement urbain : les principes de la conception thermique Mohamed ABDESSELAM SOLENER solener@solener.fr Prevailing Winds Wind Frequency (Hrs) Vent Partir du climat : Composer avec

Plus en détail

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous

Maison AA Natura DOSSIER. de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous SEPTEMBRE 2011 DOSSIER de PRESSE Un nouveau concept d habitat qui concilie qualité de vie et d usage avec écologie et accessibilité pour tous Maison AA Natura Inscrite dans une démarche de développement

Plus en détail

La RT 2012... 2. les labels énergétiques

La RT 2012... 2. les labels énergétiques 1.2.2. RT 2012 ChapitRe Règlementation thermique 1 - Réglementation et labels - Volet pratique La RT 2012... La Rt 2012, publiée au Journal Officiel le 27 octobre 2010, intègre les conclusions du Grenelle

Plus en détail

COMETH L outil ouvert de Simulation Energétique Dynamique du CSTB. 29/10/2015 - Jean-Christophe VISIER et Emilien PARON

COMETH L outil ouvert de Simulation Energétique Dynamique du CSTB. 29/10/2015 - Jean-Christophe VISIER et Emilien PARON COMETH L outil ouvert de Simulation Energétique Dynamique du CSTB 29/10/2015 - Jean-Christophe VISIER et Emilien PARON En France : une sed obligatoire pour tous les bâtiments neufs dans le cadre de la

Plus en détail

Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé. 21 mars 2006

Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé. 21 mars 2006 Bâtiments démonstratifs au fonctionnement maîtrisé 21 mars 2006 kwh/ m².an 160 140 120 100 80 60 40 20 0 Réalisation de bâtiments RT2000 autonomes en énergie RT2005 projets de démonstration Cible 2020

Plus en détail

Construction durable

Construction durable Depuis 90 ans à votre service... Construction durable selon les normes pour habitations passives www.linden.be www.pamaflex.eu Bilan énergétique dans la maison classique 1. Pertes par les murs et les fenêtres

Plus en détail

Lesbasesde la therm ique

Lesbasesde la therm ique Lesbasesde la therm ique 22 Les enjeux Le confort des occupants en toute saison L hygiène et la santé (besoin en oxygène odeurs fumées) Pérennité du bâtiment (condensation, gel) Economie d énergie Préservation

Plus en détail

Dominique Caccavelli - CSTB Vers des bâtiments à énergie positive

Dominique Caccavelli - CSTB Vers des bâtiments à énergie positive Dominique Caccavelli - CSTB Vers des bâtiments à énergie positive PAGE 1 Vers des bâtiment à énergie positive Un objectif clair et mobilisateur: Des bâtiments qui ne consomment pas plus qu ils ne produisent

Plus en détail

IL ETAIT UNE FOIS... SEFABE SAS. contact@sefabe.com www.sefabe.com

IL ETAIT UNE FOIS... SEFABE SAS. contact@sefabe.com www.sefabe.com IL ETAIT UNE FOIS... SEFABE SAS contact@sefabe.com www.sefabe.com Tel : 02 98 97 69 59 8 lieu dit Navalhars, Kernevel, 29140 Rosporden Toute reproduction interdite, photos et plans non contractuels. SEFABE

Plus en détail

Modélisation du panneau solaire hybride «solaire2g»

Modélisation du panneau solaire hybride «solaire2g» Modélisation du panneau solaire hybride «solaire2g» Lucien BLANC 1 1 Institut Universitaire des Systèmes Thermiques Industriels, CNRS/université de Provence Technopôle de Château-Gombert, Marseille Résumé

Plus en détail

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes

1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] Avantages & principes 1 METHODOLOGIE BIM [BUILDING INFORMATION MODELING] 1.1 Avantages & principes 1.2 Process de fonctionnement BIM ESQUISSE CONCEPTION EVALUATION CONSTRUCTION GESTIONS Acquisition de données Intégration logiciel

Plus en détail

Le bâtiment à énergie positive

Le bâtiment à énergie positive Alain Garnier Le bâtiment à énergie positive Comment maîtriser l énergie dans l habitat? Groupe Eyrolles, 2012, ISBN : 978-2-212-13243-4 Sommaire Avant-propos Partie 1 BBC neuf et rénovation, BEPAS, BEPOS

Plus en détail

Brigitte Vu. Le guide de. l habitat passif. Groupe Eyrolles, 2008, ISBN 978-2-212-12365-4

Brigitte Vu. Le guide de. l habitat passif. Groupe Eyrolles, 2008, ISBN 978-2-212-12365-4 Brigitte Vu Le guide de l habitat passif Groupe Eyrolles, 2008, ISBN 978-2-212-12365-4 Partie 2 Technique bioclimatique et choix des matériaux Le guide de l habitat passif 4 Diminuer ses besoins en chauffage

Plus en détail

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer

RT 2012. Bien comprendre pour mieux s y préparer RT 2012 Bien comprendre pour mieux s y préparer RT2012 Préambule La Réglementation Thermique 2012 (RT 2012) vise, comme les précédentes RT, à limiter les consommations énergétiques des bâtiments neufs

Plus en détail

Le Fonds Européen de Développement Régional et la Wallonie investissent dans votre avenir 25-05-2012

Le Fonds Européen de Développement Régional et la Wallonie investissent dans votre avenir 25-05-2012 Le Fonds Européen de Développement Régional et la Wallonie investissent dans votre avenir SImulation Multi-physique du BAtiment Validation des outils de simulation dynamique en physique du bâtiment : Principes

Plus en détail

LYCEE POLYVALENT CANTAU DU BATIMENT, DE L ENERGIE ET DES TRAVAUX PUBLICS

LYCEE POLYVALENT CANTAU DU BATIMENT, DE L ENERGIE ET DES TRAVAUX PUBLICS LYCEE POLYVALENT CANTAU DU BATIMENT, DE L ENERGIE ET DES TRAVAUX PUBLICS 1 ENVIRONNEMENT DU LYCEE Pôle Eco construction des Landes de JUZAN Impulser une dynamique de génération d activités et de création

Plus en détail

Construire bioclimatique

Construire bioclimatique Définitions 1 L architecture est un mode de conception qui consiste à trouver le meilleur équilibre entre un bâtiment, le climat environnant et le confort de l habitant. Une construction est un bâtiment

Plus en détail

bois, verre et aluminium pour une façade décologique DOSSIER DE PRESSE

bois, verre et aluminium pour une façade décologique DOSSIER DE PRESSE bois, verre et aluminium pour une façade décologique DOSSIER DE PRESSE Protection solaire, isolation thermique et luminosité avec PILKINGTON Pilkington est l un des fabricants les plus importants au monde

Plus en détail

La maison zéro énergie (ou énergie positive)

La maison zéro énergie (ou énergie positive) La maison zéro énergie (ou énergie positive) Maison qui consomme pas ou peu d énergie Utilise des énergies renouvelables Respectueuse de l'environnement Avantages : - Diminution du bilan carbone (moins

Plus en détail

Séminaire : Résistance des structures aux actions accidentelles PPRT ET BÂTIMENTS INDUSTRIELS : VULNÉRABILITÉ FACE AUX EFFETS THERMIQUES

Séminaire : Résistance des structures aux actions accidentelles PPRT ET BÂTIMENTS INDUSTRIELS : VULNÉRABILITÉ FACE AUX EFFETS THERMIQUES Séminaire : Résistance des structures aux actions accidentelles PPRT ET BÂTIMENTS INDUSTRIELS : VULNÉRABILITÉ FACE AUX EFFETS THERMIQUES INERIS, 3 Juin 2014, Paris 1 CONTEXTE Objectif des études de vulnérabilité

Plus en détail

2 ème rencontres de l entreprise éco responsable 22 Novembre 2011

2 ème rencontres de l entreprise éco responsable 22 Novembre 2011 2 ème rencontres de l entreprise éco responsable 22 Novembre 2011 Façades bioclimatiques - le rôle des protections solaires Ghislain Descamps Chargé d affaires Tertiaires Rhône Alpes A propos de la BA

Plus en détail

Une maison BBC, Eco-construction... PAGE. Par Séverine Littière

Une maison BBC, Eco-construction... PAGE. Par Séverine Littière PAGE 20 Eco-construction... Par Séverine Littière La maison BBC relève le niveau A l heure des préoccupations environnementales, de nombreux efforts sont faits pour préserver notre planète. Nos chères

Plus en détail

Séminaire Bâtiment Intelligent ASPROM Paris 20 mars 2012

Séminaire Bâtiment Intelligent ASPROM Paris 20 mars 2012 Olivier Fléchon Laboratoire d Energétique Bâtiment CEA-INES Séminaire Bâtiment Intelligent ASPROM Paris 20 mars 2012 RECHERCHE ET DÉVELOPPEMENT 20/03/2012 Auteur : Vincent JACQUES le SEIGNEUR 1 Qu est

Plus en détail

Consultation CQFD LOGEMENTS OPTIMISES : COUTS, QUALITE, FIABILITE, DELAIS. NOTE ENVIRONNEMENTALE ET TECHNIQUE

Consultation CQFD LOGEMENTS OPTIMISES : COUTS, QUALITE, FIABILITE, DELAIS. NOTE ENVIRONNEMENTALE ET TECHNIQUE NOTE ENVIRONNEMENTALE ET TECHNIQUE A- UNE CONCEPTION BIOCLIMATIQUE DU PROJET (Confort dans les espaces extérieurs et dans le bâtiment) Choix morphologique du bâtiment La conception du bâtiment de logements

Plus en détail

«Projet Ecoparc, Neuchâtel, vers un quartier pilote en matière de développement durable»

«Projet Ecoparc, Neuchâtel, vers un quartier pilote en matière de développement durable» L ESQUISSE VERTE 2006-2007 13 ème Conférence 23 mai 2007 «Projet Ecoparc, Neuchâtel, vers un quartier pilote en matière de développement durable» par Emmanuel REY, Bauart Architectes et Urbanistes SA Neuchâtel

Plus en détail

LA RENOVATION DE MON HABITAT

LA RENOVATION DE MON HABITAT Économie Plus de confort Factures en baisse meilleure isolation Plus de chaleur LA RENOVATION DE MON HABITAT OU COMMENT GAGNER EN CONFORT ET EN ÉCONOMIES AVEC BÂTILAND POURQUOI JE DOIS RÉNOVER MON HABITAT?

Plus en détail

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C

Challenge Construction Durable 2014. Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 Réhabilitation du bâtiment C Challenge Construction Durable 2014 1. Introduction 2. Analyse et proposition architecturale 3. Traitement de l enveloppe 4. Accessibilité

Plus en détail

L isolation en rénovation: dernières nouveautés!

L isolation en rénovation: dernières nouveautés! L isolation en rénovation: dernières nouveautés! Bruxelles Environnement Vers une isolation des murs bien étudiée Arnaud EVRARD UCL Architecture et Climat Objectifs de la présentation Présenter des outils

Plus en détail

RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien

RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien RESTAURATION ENERGETIQUES et environnement du bâti ancien Congrès Besançon 2015 Outils de mesure de la consommation du BATI ANCIEN Selon la consommation réelle mesurée (étude BATAN 2007) Logiciels thermiques

Plus en détail

Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest

Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest Steria reçoit GPSO - Grand Paris Seine Ouest Visite GPSO de Green Office Meudon le 22 mars 2012 Copyright Ateliers 115 Architectes Steria GreenOffice Meudon Steria et le Système d Information qui gère

Plus en détail

Simulation de l efficacité énergétique d une façade double peau ventilée mécaniquement

Simulation de l efficacité énergétique d une façade double peau ventilée mécaniquement Simulation de l efficacité énergétique d une façade double peau ventilée mécaniquement Valentin Trillat-Berdal 1, Malorie Trillat-Berdal 1 1 Patriarche & Co 4 allée du lac de garde Taxiway BP 285 73375

Plus en détail

bioclimatique? Comment concevoir sa maison

bioclimatique? Comment concevoir sa maison Petites Machines à Habiter Projet Radiaterre de Arnaud S Comment concevoir sa maison bioclimatique? Région Ouest, climat océanique Climat venteux sans excès thermique, avec des hivers doux, des étés relativement

Plus en détail

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK

BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK 1 BILAN ÉNERGÉTIQUE DE LOGEMENTS DANS UN QUARTIER PILOTE DE SCHAERBEEK Les problématiques environnementales dues à une trop grande consommation d énergie ne peuvent plus être négligées aujourd hui. La

Plus en détail

Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay

Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay Construction de la Maison des arts et de la Vie Associative Epernay Présentation de la conception et de la démarche environnementale Présentation du 21 Mai 2014 1 Présentation générale du projet L équipe

Plus en détail

immeuble de bureaux à énergie positive 31 mars 2010

immeuble de bureaux à énergie positive 31 mars 2010 immeuble de bureaux à énergie positive 31 mars 2010 1 1 Bonne Energie, au cœur de la Zac de Bonne Vaste programme de restructuration d une caserne militaire au centre de Grenoble de 8,5 ha 850 logements

Plus en détail

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Centre National d Études et Recherches Intégrées du Bâtiment

République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Centre National d Études et Recherches Intégrées du Bâtiment République Algérienne Démocratique et Populaire Ministère de l Habitat et de l Urbanisme Centre National d Études et Recherches Intégrées du Bâtiment Euromed Green Building, Lisbonne 13 et 14 mai 20102010

Plus en détail

Revue des outils SED existants

Revue des outils SED existants Revue des outils SED existants Groupe de travail GPEI Sous-groupe logiciels SED Définition SED La Simulation Energétique Dynamique (SED) permet de modéliser les bâtiments [et ses systèmes] et de mesurer

Plus en détail

Isolation thermique. est à 20 C, tandis qu à l extérieur

Isolation thermique. est à 20 C, tandis qu à l extérieur Isolation UN PEU DE THÉORIE L isolation de la maison a deux fonctions : réduire les dépenses de chauffage et accroître le confort de la maison. Pour savoir quoi et comment isoler, quelques notions théoriques

Plus en détail

Principe de fonctionnement de la façade active Lucido. K:\15.Lucido \Dossier d'envoi\annexe\2011_12_explicatif du principe de la façade Lucido.

Principe de fonctionnement de la façade active Lucido. K:\15.Lucido \Dossier d'envoi\annexe\2011_12_explicatif du principe de la façade Lucido. Principe de fonctionnement de la façade active Lucido K:\15.Lucido \Dossier d'envoi\annexe\2011_12_explicatif du principe de la façade Lucido.doc 0. Préambule Le présent document est élaboré dans le but

Plus en détail

vvvv Isolation thermique par l extérieur ECS solaire

vvvv Isolation thermique par l extérieur ECS solaire vvvv Isolation thermique par l extérieur ECS solaire 1 L isolation thermique par l extérieur 2 3 Les enjeux d une bonne enveloppe! Economiques (réduction des consommations, valorisation architecturale

Plus en détail

Le siège d'abalone, un exemple à méditer et à visiter

Le siège d'abalone, un exemple à méditer et à visiter Le siège d'abalone, un exemple à méditer et à visiter Le groupe ABALONE, spécialisé dans les ressources humaines, vient d'emménager dans ses nouveaux locaux (Loire-Atlantique) entièrement autonomes en

Plus en détail

Chauffage et ventilation des maisons BBC et passives

Chauffage et ventilation des maisons BBC et passives Chauffage et ventilation des maisons BBC et passives Maisons BBC et passives Qualité d air intérieur et ventilation Confort thermique Solutions préconisées Mise en œuvre Maintenance prix De l importance

Plus en détail

Formation Bâtiment Durable : Rénovation durable: aperçu Bruxelles Environnement

Formation Bâtiment Durable : Rénovation durable: aperçu Bruxelles Environnement Formation Bâtiment Durable : Rénovation durable: aperçu Bruxelles Environnement APPROCHE DU BÂTIMENT DURABLE À TRAVERS L ÉNERGIE. Anne-Laure MAERCKX CENERGIE Objectif(s) de la présentation Présenter les

Plus en détail

Heat-Mirror. Le double vitrage le plus isolant au monde. www.heat-mirror.com. Luminosité. Economie d énergie. Protection aux UV. Confort & simplicité

Heat-Mirror. Le double vitrage le plus isolant au monde. www.heat-mirror.com. Luminosité. Economie d énergie. Protection aux UV. Confort & simplicité Tapez pour saisir le texte Heat-Mirror Le double vitrage le plus isolant au monde Economie d énergie Luminosité Confort & simplicité Protection aux UV Contrôle solaire Confort acoustique Isolation thermique

Plus en détail

Les ponts thermiques dans la construction bois

Les ponts thermiques dans la construction bois Les ponts thermiques dans la construction bois Enjeux, impacts, solutions et perspectives Stéphanie DECKER Responsable du pôle Efficacité Energétique 14 décembre 2011, Congrès et Salon National du Bâtiment

Plus en détail

ECOLOGIQUE. 38 Architecture BOIS & dépendance. Reportage

ECOLOGIQUE. 38 Architecture BOIS & dépendance. Reportage Reportage un manifeste ECOLOGIQUE Sur les hauteurs d une colline, se dresse cette maison bioclimatique de 160 m², dominant le paysage environnant, à l image d un château ou d une forteresse. Construite

Plus en détail

L efficacité énergétique des bâtiments Programmes PREBAT 2005-2007, HABISOL 2008-2010

L efficacité énergétique des bâtiments Programmes PREBAT 2005-2007, HABISOL 2008-2010 L efficacité énergétique des bâtiments Programmes PREBAT 2005-2007, HABISOL 2008-2010 Bilan et perspectives scientifiques Etienne Wurtz, vice-président du comité d évaluation HABISOL Rappel du contexte

Plus en détail

L analyse architecturale. Pr. S. Mazouz

L analyse architecturale. Pr. S. Mazouz L analyse architecturale Pr. S. Mazouz L analyse architecturale L analyse architecturale doit s appuyer sur les outils graphiques et sur les maquettes analytiques aux fins d interpréter des œuvres. Cette

Plus en détail

Expérimentation «AGIR et Rénover +»

Expérimentation «AGIR et Rénover +» A.G.I.R. + Action Globale Innovante pour la Région C.R.E.E.R Contrat Régional pour l Emploi et une Economie Responsable Expérimentation «AGIR et Rénover +» Dossier de candidature «Accompagnement des projets

Plus en détail

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE

LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE LE BATIMENT PASSIF 20 C TOUTE L ANNEE SANS INSTALLATION DE CHAUFFAGE Didier ROSPIDE - Sandra RIPEAU 15/03/12 Présentation Bâtiments passifs CCI Plan de la conférence Présentation du concept Passif Le 1ère

Plus en détail

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté

Quartier Beau Soleil. Zone d Amd. Aménagement Concerté Quartier Beau Soleil Zone d Amd Aménagement Concerté Présentation générale du cahier des charges et de la démarche d accompagnement auprès des acquéreurs Cabinet D.LENOIR ACCOMPAGNEMENT DES PROJETS INDIVIDUELS

Plus en détail

Panneaux et technologies de chauffage et de refroidissement par rayonnement. énergie positive

Panneaux et technologies de chauffage et de refroidissement par rayonnement. énergie positive Panneaux et technologies de chauffage et de refroidissement par rayonnement. énergie positive PLANTERM. La nouvelle ère RayConditioning PLANTERM a révolutionné le secteur du chauffage et du refroidissement

Plus en détail

INDICATIONS DE CORRECTION

INDICATIONS DE CORRECTION SUJET NATIONAL POUR L ENSEMBLE DES CENTRES DE GESTION ORGANISATEURS Technicien principal territorial de 2 ème classe Examen professionnel de promotion interne Examen professionnel d avancement de grade

Plus en détail

récupération d énergie > bâtiments tertiaires > récupérateurs avec rafraîchissement intégré Récupérateur haute performance avec PAC intégrée Nouveau

récupération d énergie > bâtiments tertiaires > récupérateurs avec rafraîchissement intégré Récupérateur haute performance avec PAC intégrée Nouveau Nouveau Récupérateur haute performance avec PAC intégrée ÆÆTarifs p. 1142 ÆÆPièces détachées p. 1947 échangeur Contre-flux Moteur Basse consommation ECM RAFRAICHISSEMENT PAC intégrée InsTAllation Intérieur

Plus en détail

Aides financières pour la rénovation. sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat.

Aides financières pour la rénovation. sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat. Aides financières pour la rénovation sur l enveloppe du bâtiment de la part de l Etat. Les aides financières accordés aux mesures individuelles réalisées sur l enveloppe du bâtiment dépendent du standard

Plus en détail

MODÉLISATION NUMÉRIQUE DANS LE BÂTIMENT

MODÉLISATION NUMÉRIQUE DANS LE BÂTIMENT MODÉLISATION NUMÉRIQUE DANS LE BÂTIMENT Perrenoud, Pléiades et Design Builder Francesco Formica Grontmij BEFS SOMMAIRE I. Périmètre II. Entrées : acquisition et temps de mise en œuvre III. Sorties : résultats

Plus en détail

PREBAT2. 24 juin 2011- Rennes

PREBAT2. 24 juin 2011- Rennes 24 juin 2011- Rennes PREBAT2 "Vers des réhabilitations à très basse consommation» Matériaux et éléments d enveloppe adaptés à la réhabilitation énergétique de l existant Plan de la présentation Les recherches

Plus en détail

Portrait d un projet Nouveau bâtiment de DIAL. blog.dial.de

Portrait d un projet Nouveau bâtiment de DIAL. blog.dial.de Portrait d un projet Nouveau bâtiment de DIAL blog.dial.de 2 Portrait d un projet A propos de DIAL Pôle de compétences pour l éclairage, la gestion du bâtiment et l architecture intelligente. DIAL a été

Plus en détail

L innovation au service du Bâtiment Basse Consommation Les enjeux du bâtiment BEPOS Les propositions de l INES

L innovation au service du Bâtiment Basse Consommation Les enjeux du bâtiment BEPOS Les propositions de l INES L innovation au service du Bâtiment Basse Consommation Les enjeux du bâtiment BEPOS Les propositions de l INES Etienne Wurtz Laboratoire d Energétique du Bâtiment Institut National de l Energie Solaire

Plus en détail

ETE HIVER. Très forte réflexion 95 % Emissivité 5 % Chauffage. Climatisation. Sortie d'air et de vapeur d'eau. Chauffage ou climatisation Vapeur

ETE HIVER. Très forte réflexion 95 % Emissivité 5 % Chauffage. Climatisation. Sortie d'air et de vapeur d'eau. Chauffage ou climatisation Vapeur Un isolant 2 en 1 Isolation par réflexion et très faible émissivité En hiver : SKYTECH Pro réfléchit la chaleur émise par le chauffage vers l'intérieur grâce à son fort pouvoir de réflexion. Sa très faible

Plus en détail

Maison à ossature bois BBC Effinergie à Issy-les-Moulineaux

Maison à ossature bois BBC Effinergie à Issy-les-Moulineaux Bâtiments Matériaux Opérations Installations Maison à ossature bois BBC Effinergie à Issy-les-Moulineaux B ÂTIMENTS Soucieux de réaliser une habitation thermiquement performante, tout en limitant ses impacts

Plus en détail

Bilan thermique du chauffe-eau solaire

Bilan thermique du chauffe-eau solaire Introduction La modélisation des phénomènes de transfert dans un chauffe-eau solaire à circulation naturelle reste un phénomène difficile et complexe pour simplifier le problème. Le chauffeeau est divisé

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE DES PRODUITS ET SYSTEMES «CONFORT ET ECONOMIE D ENERGIE» DISPONIBLES EN GUYANE ANNEXES 1. GLOSSAIRE 2. ECODOM

GUIDE PRATIQUE DES PRODUITS ET SYSTEMES «CONFORT ET ECONOMIE D ENERGIE» DISPONIBLES EN GUYANE ANNEXES 1. GLOSSAIRE 2. ECODOM ANNEXES 1. GLOSSAIRE 2. ECODOM 3. CLIMATISATION PERFORMANTE 4. HAUTE QUALITE ENVIRONNEMENTALE MDE Conseil & Concept Energie / Nov. 2004 98 GLOSSAIRE ACERMI (Association pour la certification de Matériaux

Plus en détail

FORMATION 2015-2016. ADNE Ingénierie - 7, Impasse du Châtelet 85000 LA ROCHE SUR YON. www.adne-ingenierie.com / dsakami@adne-ingenierie.

FORMATION 2015-2016. ADNE Ingénierie - 7, Impasse du Châtelet 85000 LA ROCHE SUR YON. www.adne-ingenierie.com / dsakami@adne-ingenierie. FORMATION 2015-2016 ADNE Ingénierie - 7, Impasse du Châtelet 85000 LA ROCHE SUR YON www.adne-ingenierie.com / dsakami@adne-ingenierie.com Tél: 02.51.31.42.66 Fax: 09.89.58.41.27 SIRET : 52099347800020

Plus en détail

Conception de la serre, matériaux de couverture et écrans thermiques Michel LECOZ / Alain VITRE HORCONEX

Conception de la serre, matériaux de couverture et écrans thermiques Michel LECOZ / Alain VITRE HORCONEX Conception de la serre, matériaux de couverture et écrans thermiques Michel LECOZ / Alain VITRE HORCONEX Serres horticoles et énergie, quel avenir? 30 et 31 janvier 2008 1 Serre horticole : objectifs Transmettre

Plus en détail

Ville de RICHEBOURG rue du bas Chemin CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE. PHASE DCE. Notice Environnementale Annexe STD Simulation Thermique Dynamique

Ville de RICHEBOURG rue du bas Chemin CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE. PHASE DCE. Notice Environnementale Annexe STD Simulation Thermique Dynamique Ville de RICHEBOURG rue du bas Chemin CONSTRUCTION D UN GROUPE SCOLAIRE PHASE DCE. Notice Environnementale Annexe STD Simulation Thermique Dynamique MAITRE D OUVRAGE : Mairie de Richebourg 3, Place du

Plus en détail

comment procéder? banque assainir l enveloppe de votre bâtiment? quelques pistes par

comment procéder? banque assainir l enveloppe de votre bâtiment? quelques pistes par assainir l enveloppe de votre bâtiment? comment procéder? quelques pistes par en partenariat avec banque présentation du chauffage des bâtimentsyc eau chaude sanitaire (ECS) 50% transports 17% 33% 17%

Plus en détail

Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments

Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments Monitoring continu et gestion optimale des performances énergétiques des bâtiments Alexandre Nassiopoulos et al. Journée d inauguration de Sense-City, 23/03/2015 Croissance de la demande énergétique et

Plus en détail

Workshop «Pompes à chaleur» 07/12/2015

Workshop «Pompes à chaleur» 07/12/2015 Workshop «Pompes à chaleur» 07/12/2015 Bruxelles Environnement Rénovation du siège de l European Foundation House Stratégies de conception Marc-Antoine NOBELS MATRIciel Introduction Situation : 94 rue

Plus en détail

Le bâtiment responsable 2020. Jeudi 6 février 2014

Le bâtiment responsable 2020. Jeudi 6 février 2014 Le bâtiment responsable 2020 Jeudi 6 février 2014 SOMMAIRE DE LA PRÉSENTATION Les «megatendances» pour la construction La Règlementation Bâtiment Responsable 2020 Ai Environnement ambitions 2020 des pôles

Plus en détail

N 14 - CONSTRUIRE AUTREMENT

N 14 - CONSTRUIRE AUTREMENT N 14 - CONSTRUIRE AUTREMENT INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES Le contexte règlementaire Réduire les émissions de gaz à effet de serre est devenu une préoccupation internationale depuis la signature le 10 décembre

Plus en détail

CONSTRUCTION D UNE HALLE D EXPOSITION D EQUIPEMENTS POUR LA COMPAGNIE ROYAL DELUXE

CONSTRUCTION D UNE HALLE D EXPOSITION D EQUIPEMENTS POUR LA COMPAGNIE ROYAL DELUXE ZAC Montaudran - Toulouse France 2012 Concours Restreint La nouvelle Halle d exposition d équipement pour des spectacles de rue est construite le long de l Ancienne Piste de l Aéropostale à Toulouse Montaudran.

Plus en détail