SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES JEUNES FILLES

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES JEUNES FILLES"

Transcription

1 SUPER GO UN PROGRAMME DE RENFORCEMENT DES CAPACITES DES JEUNES FILLES

2 CONTEXTE DU PROGRAMME SUPER GO Féminisation du VIH : quelques chiffres clés (EIS-2005) 0,4% des filles de 15 à 19 ans sont infectées pour 0,2% des garçons de 15 à 19 ans Dans la tranche d âge des ans, 4,5% de femmes sont infectées pour 0,3% d hommes.

3 CONTEXTE DU PROGRAMME SUPER GO Les enquêtes de CCP et des partenaires démontrent que la situation est devenue aussi préoccupante pour les filles parce que : - Les relations sexuelles ont pris une tournure économique - La guerre civile, le déplacement d un grand nombre de populations ont entraîné la rupture de nombreuses familles nucléaires

4 CONTEXTE DU PROGRAMME SUPER GO La grande conséquence est le manque de conseils prodigués par les parents, les aînés (grandes sœurs et grands frères) aux filles qui atteignent un âge où les hommes jouent un rôle de plus en plus important dans leur vie soit en termes de finances, soit en termes d affection.

5 OBJECTIFS DE COMMUNICATION DU PROGRAMME SUPER GO Renforcer l adoption de l abstinence comme première protection contre le VIH parmi les jeunes filles déscolarisées de 12 à 19 ans Promouvoir la fidélité et prôner la réduction du nombre de partenaires Promouvoir la communication entre les jeunes filles et leurs partenaires Augmenter la perception des risques liés au VIH chez les jeunes filles

6 OBJECTIFS DE COMMUNICATION DU PROGRAMME SUPER GO Augmenter le nombre de jeunes filles qui utilisent le préservatif en cas de rapports sexuels non protégés Augmenter le nombre de jeunes filles capables de prendre une décision positive afin de minimiser les risques d exposition au VIH Favoriser l image de la jeune fille qui a des préservatifs sur elle à dessein de se protéger

7 OBJECTIFS DE COMMUNICATION DU PROGRAMME SUPER GO Augmenter le nombre de jeunes filles qui effectueront le test de dépistage du VIH Réduire la dépendance des jeunes filles par Réduire la dépendance des jeunes filles par rapport aux relations sexuelles pour avoir de l argent.

8 PUBLICS CIBLES DU PROGRAMME SUPER GO Public cible primaire : Les filles de 12 à 19 ans déscolarisées/non scolarisées jugées vulnérables Public cible secondaire : les partenaires, les sœurs, les frères, les parents/substituts parentaux des jeunes filles.

9 APPROCHE ET STRATEGIE DU PROGRAMME SUPER GO APPROCHE Le programme «Super Go» est un programme où les filles sont appuyées pour prendre les meilleures décisions par rapport à elles-mêmes, à leur vie amoureuse et à leur sexualité. STRATEGIE Le programme «Super Go» comprend deux volets : une campagne médiatique et des activités communautaires.

10 APPROCHE ET STRATEGIE DU PROGRAMME SUPER GO Super Go est une jeune fille en figurine de dessin animé qui fait son apparition aux moments-clés des prises de décision pour ramener les filles sur la bonne voie, leur rappeler les décisions qui les aident à se protéger.

11 ACTIVITES DU PROGRAMME SUPER GO LA CAMPAGNE MEDIATIQUE «Super Go» est apparue sur la RTI 1 ère chaîne à travers 3 spots TV sur les thèmes de l Abstinence, l importance de la Fidélité et la Communication dans le couple. Cette campagne a été diffusée de décembre 2009 à mars 2010.

12 ACTIVITES DU PROGRAMME SUPER GO LES ACTIVITES COMMUNAUTAIRES - Elles ont pour cible les jeunes filles de 12 à 19 ans déscolarisées/non scolarisées vulnérables au VIH/sida - Elles visent à toucher jeunes filles de 12 à 19 ans - 12 ONG ont été identifiées pour atteindre ces objectifs. Ces ONG seront formées à l approche Super Go selon le Guide de mise en œuvre des activités communautaires.

13 ACTIVITES DU PROGRAMME SUPER GO - 4 sites retenus : Abobo (4 ONG), Yopougon (4 ONG), Abengourou (2 ONG) et San-Pedro (2 ONG). Ces sites ont été choisis parce que : - La prévalence VIH y est élevée - Les services de dépistage et de prise en charge y sont disponibles - Zones où d autres programmes de CCP (Sport Pour la Vie, African Transformation) sont implantés et peuvent servir d appui au Programme Super Go.

14 ORGANISATION DES SESSIONS Le programme est composé de 4 activités obligatoires : Objectifs : Ils décrivent ce que la participante sera en mesure de faire à la fin de l animation pour donner la preuve de l acquisition des connaissances, d une amélioration de ses aptitudes ou d un changement d attitude. Durée : Chaque activité durera 1H30 minutes(45 min de causerie, 45 min de jeux)

15 ORGANISATION DES SESSIONS Messages-clés : Les facilitatrices doivent s assurer qu elles comprennent les buts et les messages-clés et penser à la manière de les transmettre aux jeunes filles. Matériel : Présente le matériel nécessaire pour réaliser l activité. Aperçu de l activité : Une brève description de ce qui va se passer. Etapes : Instructions sur la manière de faciliter chaque activité

16 INSTRUCTIONS POUR CHAQUE ACTIVITÉ Points de discussion : Ils guident les facilitatrices pour les questions à poser aux participantes afin de permettre à ces participantes de trouver les réponses par elles-mêmes. Trucs et astuces : Ils sont destinés à permettre de conduire chaque activité avec succès. Les facilitatrices doivent les lire pendant la planification et avant de mener chaque activité. Activités complémentaires : D autres idées de jeux à utiliser avec les activités spécifiques.

17 ACTIVITE I : CHOISIR L ABSTINENCE Objectif : à la fin de l activité, toutes les participantes citeront l abstinence comme le moyen le plus efficace pour éviter les grossesses non désirées, les IST et le VIH/sida Messages-clés : - L abstinence sexuelle constitue le moyen le plus efficace pour éviter les grossesses, les IST et le VIH/sida. - Si tu fais rien, y a rien.

18 ACTIVITE I : CHOISIR L ABSTINENCE Matériel : copies sur DVD des spots TV «Super Go», sur l Abstinence, Aperçu de l activité : causerie de groupe autour du spot TV Exemples de questions : Pourquoi Rokia demande-t-elle à Ismaël d attendre? Pourquoi Ismaël s énerve-t-il autant? Pensez-vous que Rokia a raison de rester sur sa position?

19 ACTIVITE I : CHOISIR L ABSTINENCE Points de discussion : Poser des questions sur l abstinence. Amener les participantes à donner leur opinion sur l abstinence. Rectifier les préjugés et les mauvaises informations (voir mémo en annexe). Montrer que c est un choix, une décision personnelle. Activité complémentaire : jeu de rôles sur l abstinence

20 ACTIVITE 2 : PARLER ENSEMBLE Objectif : à la fin de l activité, toutes les participantes accepteront le fait qu une amitié est possible entre un garçon et une fille et que la communication entre partenaires permet de souder le couple Messages clés : - Apprenez à causer ensemble, l amitié entre un garçon et une fille existe - Prenez le temps de vous parler et de vous écouter. La vie à deux se construit ensemble.

21 ACTIVITE 2 : PARLER ENSEMBLE Matériel : copies sur DVD des spots TV «Super Go», sur la Communication dans le couple Aperçu de l activité : une causerie de groupe autour du spot TV Exemples de questions : - Pourquoi Hervé espionne-t-il sa copine? Pensezvous qu il y a «quelque chose» entre Jacqueline, la copine d Hervé et Cheikh? - Pensez-vous qu un garçon et une fille peuvent simplement être des amis?

22 Points de discussion ACTIVITE 2 : PARLER ENSEMBLE - Faire des rapprochements entre le scénario et les expériences personnelles des participantes - Poser des questions sur l amitié fille/garçon. Est- elle possible sans sexe? Amener les participantes à donner leur opinion. Activité complémentaire : Séance de lecture sur le photoroman «Les bons conseils de Super Go» à partir de l histoire «Parler pour s aimer» :

23 ACTIVITE 3 : ETRE FIDELE A UN SEUL GARS Objectif : à la fin de l activité, toutes les participantes citeront la fidélité comme un moyen efficace pour se protéger du VIH et expliqueront les conséquences des rapports sexuels transactionnels Messages-clés : - Soyez fidèles l un à l autre, le multipartenariat vous expose aux IST et au VIH/sida - Ta santé est plus importante que l argent et les cadeaux du groto/boss/gourou

24 ACTIVITE 3 : ETRE FIDELE A UN SEUL GARS Matériel : copies sur DVD des spots TV «Super Go», sur le multipartenariat Aperçu de l activité : une causerie de groupe autour du spot TV «Super Go» Exemples de questions pour la causerie de groupe: - Que pensez-vous de l attitude de Miriam? - Que pensez-vous de Miriam qui gère à la fois un «groto» et un jeune gars? - Qu est-ce qui peut amener une jeune fille dans ce genre de situation?

25 Points de discussion ACTIVITE 3 : ETRE FIDELE A UN SEUL GARS - Faire des rapprochements entre les différents scénario et les expériences personnelles des participantes. - Aborder la question de la fidélité dans le couple. Estce important? Difficile? - Montrer les avantages de la fidélité. Activité complémentaire : concours d histoires sur le thème de la fidélité

26 ACTIVITE 4 : PROPOSER ET UTILISER LE PRESERVATIF Objectifs : à la fin de l activité, toutes les participantes citeront le préservatif comme un moyen efficace de prévention du VIH et les avantages du test de dépistage du VIH Messages-clés : - Si vous ne pouvez pas vous abstenir, utilisez le préservatif pour éviter le sida, les IST et les grossesses non désirées - Chacun a son passé ; le test du VIH est la seule façon d être sûr du statut de son partenaire

27 ACTIVITE 4 : PROPOSER ET UTILISER LE PRESERVATIF Matériel : 25 exemplaires du Photoroman «Les bons conseils de Super Go» Aperçu de l activité : Séances de causerie autour du photoroman «Les bons conseils de Super Go» Distribuer les photoromans aux jeunes filles ; chaque jeune fille doit avoir son photoroman pour bien suivre. Chercher l histoire N oubliez pas le préservatif page 12 ou Fidélité des deux côtés page 7

28 ACTIVITE 4 : PROPOSER ET UTILISER LE PRESERVATIF Exemples de questions à poser au cours de la causerie de groupe : Sur l histoire : «N oubliez pas le préservatif» - Que pensez-vous de Chantal qui a un préservatif dans son sac? - Pensez-vous qu Alhassane a raison de se fâcher en voyant le préservatif dans son sac? - Pensez-vous que le préservatif doit être utilisé dès le premier rapport sexuel

29 ACTIVITE 4 : PROPOSER ET UTILISER LE PRESERVATIF Sur l histoire : «Fidélité des deux côtés» : - Pensez-vous que la fidélité est importante dans le couple? Pourquoi? - Jacques a prouvé à Miriam qu il est séronégatif comme elle. Cela suffit-il pour que Miriam et lui aient des rapports non protégés? Pourquoi?

30 ACTIVITE 4 : PROPOSER ET UTILISER LE PRESERVATIF Points de discussion : - Faire des rapprochements entre les différents scénario et les expériences personnelles des participantes. - Tester leurs connaissances sur les IST et le sida (voir mémo en annexe). - Parler des rumeurs et des mythes sur le préservatif (ça se déchire, les filles qui en ont sur elles sont des prostituées, ça diminue le plaisir).

31 ACTIVITE 4 : PROPOSER ET UTILISER LE PRESERVATIF Activité complémentaire : un jeu de rôles sur le préservatif Trucs et astuces : - Apporter et distribuer des préservatifs pour que les filles puissent les manipuler - Faire une démonstration du port du condom (pour les ans seulement) - Inviter un/une conseillère d un centre de dépistage pour parler du déroulement du test du VIH.

32 Théâtre forum JEUX COMPLEMENTAIRES Il s agit de former des groupes au sein des 25 participantes en fonction du nombre d acteurs dans les différentes histoires et de mettre en scène les histoires gagnantes des concours. Ces mises en scène doivent être préparées et répétées puis présentées au reste du groupe. Concours de coiffure, de couture, de danse, de chanson, de cuisine Soirées culturelles

33 JEUX COMPLEMENTAIRES Activité complémentaire : un jeu de rôles sur le préservatif Trucs et astuces : - Apporter et distribuer des préservatifs pour que les filles puissent les manipuler - Faire une démonstration du port du condom (pour les ans seulement) - Inviter un/une conseillère d un centre de dépistage pour parler du déroulement du test du VIH.

34 PRESENTATION DES SUPPORTS DU PROGRAMME SUPER GO Comme supports du Programme, nous avons : 3 spots TV sur 3 thèmes : Abstinence, Fidélité et communication dans le couple. Ces 3 spots serviront de base de discussion aux causeries de groupe. CCP en fera des copies sur DVD pour chaque ONG.

35 PRESENTATION DES SUPPORTS DU PROGRAMME SUPER GO 1 photoroman comprenant 4 histoires sur 4 thèmes : Abstinence, fidélité, communication dans le couple et préservatif. Il servira également de support pendant les causeries de groupe et les jeux de rôles. CCP remettra des exemplaires à chaque ONG pour mener ses activités.

36 PRESENTATION DES SUPPORTS DU PROGRAMME SUPER GO Des récompenses sont prévues pour les jeunes filles qui seront assidues aux activités communautaires du Programme «Super Go». Des tee-shirts rouges avec l effigie de Super Go Des diplômes de participation

37 PRESENTATION DES SUPPORTS DU PROGRAMME SUPER GO 4 types de bracelets de 4 couleurs différentes avec des conseils différents de Super Go qui reprennent les titres des histoires du photoroman sont disponibles. - Des bracelets blancs sur le thème de l abstinence : «Si vous ne faites rien, y a rien» - Des bracelets rouges sur le thème de la fidélité : «Fidélité des deux côtés» - Des bracelets roses sur le thème de la communication dans le couple : «Parler pour s aimer» - Des bracelets jaunes sur le thème du préservatif «N oubliez pas le préservatif».

38 Merci pour votre aimable attention

Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick

Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick Adapté avec la permission du Ministère de l Éducation, Nouveau Brunswick SONDAGE SUR L ATTITUDE DES PARENTS ENVERS L ÉDUCATION EN MATIÈRE DE SANTÉ SEXUELLE Nota : Vous pouvez transmettre ce sondage de

Plus en détail

Les jeunes non mariés

Les jeunes non mariés Les jeunes non mariés et les grossesses non désirées Introduction Il est important de veiller à ce que les jeunes non mariés disposent d informations et de services de contraception. Les grossesses non

Plus en détail

PRIMAIRE. 1er cycle, 2e année. Les tâches familiales. Planification des activités

PRIMAIRE. 1er cycle, 2e année. Les tâches familiales. Planification des activités DES OUTILS DE PROMOTION ET DE PRÉVENTION EN MATIÈRE DE SEXUALITÉ JEUNESSE SITUATION D APPRENTISSAGE ET D ÉVALUATION EN MATHÉMATIQUE Les tâches familiales Planification des activités PRIMAIRE 1er cycle,

Plus en détail

Sida : «Avant d arrêter le préservatif, faites le test»

Sida : «Avant d arrêter le préservatif, faites le test» Sida : «Avant d arrêter le préservatif, faites le test» Dossier de presse Juin 2008 Sida : le test du dépistage encore trop peu souvent associé à l arrêt du préservatif dans le couple Situation de l infection

Plus en détail

Dossier de Presse SAFETY FIRST

Dossier de Presse SAFETY FIRST Dossier de Presse SAFETY FIRST 10 Février 2015 Pour vous médias, votre rôle primordial est de nous accompagner tout au long de cette campagne. Votre pierre à l édifice se traduirait par votre rôle de relais

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

mondiale ère Va voir les ressources crées pour t aider à marquer cette journée au Nouveau-Brunswick. JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FILLE

mondiale ère Va voir les ressources crées pour t aider à marquer cette journée au Nouveau-Brunswick. JOURNÉE INTERNATIONALE DE LA FILLE Journée Internationale de la fill e PREMIÈRE CÉLÉBRATION ANNUELLE Découvrez ce que les autres font Il faut voir nos ressources Pourquoi une Journee internationale de la fille Des idées pour célébrer le

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des intervenants

Guide d accompagnement à l intention des intervenants TABLE RÉGIONALE DE L ÉDUCATION CENTRE-DU-QUÉBEC Campagne de promotion la de la lecture Promouvoir Guide d accompagnement à l intention des intervenants Présentation Le projet sur la réussite éducative

Plus en détail

PASSAGE. Projet d'approche Solidaire en SAnté GEnésique

PASSAGE. Projet d'approche Solidaire en SAnté GEnésique PASSAGE Projet d'approche Solidaire en SAnté GEnésique EuropeAid/120804/C/G/Multi Rapport global des activités des clubs santé des lycées et collèges de Maroua. Année académique 2007-2008 Cameroun Septembre

Plus en détail

La Mutuelle Des Etudiants, 10 ans de lutte contre le VIH

La Mutuelle Des Etudiants, 10 ans de lutte contre le VIH La Mutuelle Des Etudiants, 10 ans de lutte contre le VIH www.lmde.com La Mutuelle des Étudiants - LMDE : mutuelle soumise aux dispositions du livre II du code de la Mutualité. SIREN 431 791 672. Siège

Plus en détail

VIH/SIDA ET GENRE SEXUEL Juillet 2006

VIH/SIDA ET GENRE SEXUEL Juillet 2006 VIH/SIDA ET GENRE SEXUEL Juillet 2006 1, rue Nicholas, Bureau 726, Ottawa ON K1N 7B7 Téléphone: (613) 233 7440 Télec: (613) 233 8361 Courriel: info@icad-cisd.com Site internet: www.icad-cisd.com INTRODUCTION

Plus en détail

Éléments sur l évolution et la représentation de la sexualité en France. Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France

Éléments sur l évolution et la représentation de la sexualité en France. Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France Éléments sur l évolution et la représentation de la sexualité en France Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France 08/06/2013 1 Nouveau contexte de la sexualité Depuis les années 1960 : nombreux changements dans

Plus en détail

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves

TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves TABLEAU RECAPITULATIF DES PROJETS DU CESC AU LYCEE FLAUBERT ANNEE 2014-2015 A X E 1 - Lutte contre l'exclusion agir pour la réussite des élèves Réussite des élèves contribuer à améliorer la réussite des

Plus en détail

NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A PEU

NOUS SOIGNONS CEUX QUE LE MONDE OUBLIE PEU A PEU 1/ Résultats de l enquête sur la couverture vaccinale et l accès aux soins de santé des populations roms sur Bruxelles 2/ Quelques bonnes pratiques: «film» 3/ Piste pour la suite NOUS SOIGNONS CEUX QUE

Plus en détail

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010

Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Observatoire des Moyens de Communication (OMC) Rapport de résultats - Vague 1 Mars 2010 Sommaire 1. Présentation de l'étude p. 3 2. Résultats détaillés p. 6 3. Le contexte : attitudes envers les marques

Plus en détail

Etude MIKE - Abstract

Etude MIKE - Abstract www.zhaw.ch/psychologie Etude MIKE - Abstract L étude MIKE a examiné de manière représentative le comportement en matière d utilisation des médias des enfants en âge d aller à l école primaire vivant en

Plus en détail

Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de recours à la pilule du lendemain et 4 fois plus d IVG

Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de recours à la pilule du lendemain et 4 fois plus d IVG Dossier de presse 11 février 2014 Enquête santé / Vie étudiante / Chiffres clés La sexualité des étudiants en 2013 8 ème enquête nationale Chez les étudiantes consommatrices de cannabis, 2 fois plus de

Plus en détail

Agir ensemble contre le sexisme et les violences sexuelles, sexistes et homophobes :

Agir ensemble contre le sexisme et les violences sexuelles, sexistes et homophobes : Agir ensemble contre le sexisme et les violences sexuelles, sexistes et homophobes : On a souvent considéré la mixité comme un fait acquis, comme si le «vivre ensemble» allait de soi. Et pourtant, les

Plus en détail

Epreuve cantonale orale de français Mai 2007. (document élève) JEU DE RÔLE

Epreuve cantonale orale de français Mai 2007. (document élève) JEU DE RÔLE 1. On t a volé ton vélo. Tu vas au commissariat de police pour déclarer le vol: Tu dois donner à l agent - toutes les informations nécessaires sur le vol : - quoi (description de l objet volé) - quand

Plus en détail

PERCEPTION DU VIH/SIDA PAR LES ETUDIANTS DE PREMIERE

PERCEPTION DU VIH/SIDA PAR LES ETUDIANTS DE PREMIERE PERCEPTION DU VIH/SIDA PAR LES ETUDIANTS DE PREMIERE ANNEE DE L UNIVERSITE L DE DSCHANG SUPERVISE PAR Pr MPOAME MBIDA COORDONNEE PAR Dr SANOU SOBZE Martin VIH EPIDEMIOLOGIE Plus de 7 nouvelles infections

Plus en détail

L évolution des modes de communication, comment adapter les enquêtes en population générale? L expérience de l enquête KABP VIH/sida 2010

L évolution des modes de communication, comment adapter les enquêtes en population générale? L expérience de l enquête KABP VIH/sida 2010 L évolution des modes de communication, comment adapter les enquêtes en population générale? L expérience de l enquête KABP VIH/sida 2010 Session 2 : Méthodes Nathalie Beltzer, ORS Île-de-France Et le

Plus en détail

Encourager les comportements éthiques en ligne

Encourager les comportements éthiques en ligne LEÇON Années scolaire : 7 e à 9 e année, 1 re à 3 e secondaire Auteur : Durée : HabiloMédias 2 à 3 heures Encourager les comportements éthiques en ligne Cette leçon fait partie de Utiliser, comprendre

Plus en détail

DES sites ludo-éducatifs, et des jeux en ligne. La santé et moi. pour découvrir, comprendre, agir

DES sites ludo-éducatifs, et des jeux en ligne. La santé et moi. pour découvrir, comprendre, agir DES sites ludo-éducatifs, et des jeux en ligne La santé et moi pour découvrir, comprendre, agir Le centre de ressources du GRPS et le CIRM-CRIPS s associent pour proposer une sélection de sites ludo-éducatifs

Plus en détail

L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION

L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION L AUTO-ÉVALUATION HAP : KIT METHODOLOGIQUE PARTIE 2 : OUTILS D AUTO-ÉVALUATION À L USAGE DES ORGANISATIONS HUMANITAIRES ET DE DEVELOPPEMENT REALISANT UNE AUTO-EVALUATION SUR LA BASE DE LA NORME HAP 2010

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL 2009. Projet triennal d intervention artistique contre les IST/VIH/SIDA chez les plus plus et jeunes de la ville de bobo et environs

RAPPORT ANNUEL 2009. Projet triennal d intervention artistique contre les IST/VIH/SIDA chez les plus plus et jeunes de la ville de bobo et environs A. PAGE DE COUVERTURE RAPPORT ANNUEL 2009 NOM, ADRESSE ET CONTACT SIDA KA TAA, BP 533 BOBO- DIOULASSO 01 Téléphone : 20 97-74-75 E-mail : sidakataa@hotmail.com sidakataa@yahoo.fr TITRE DU PROJET NUMERO

Plus en détail

Attachment H. 31 Août 2009. Cher Parent/Tuteur:

Attachment H. 31 Août 2009. Cher Parent/Tuteur: Attachment H 31 Août 2009 Cher Parent/Tuteur: Il est prévu que votre élève prenne le Grade 8 des unités complètes du cours d éducation sanitaire sur la Vie de Famille et la Sexualité Humaine (FLHS) et

Plus en détail

Programmes de Santé Reproductive Pour les Jeunes Adultes : Marketing Social et les Mass Média. IN FOCUS FOCUS on Young Adults

Programmes de Santé Reproductive Pour les Jeunes Adultes : Marketing Social et les Mass Média. IN FOCUS FOCUS on Young Adults IN FOCUS FOCUS on Young Adults Programmes de Santé Reproductive Pour les Jeunes Adultes : Marketing Social et les Mass Média Depuis plus de 20 ans, les stratégies de marketing social sont très utilisées

Plus en détail

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation

Fiche métier. Assistant socio-éducatif. Formation. Domaine de compétence. Activités. Au sein des Maisons du Rhône du secteur d habitation Assistant socio-éducatif 4 diplôme d état d assistant de service social 4 formation diplômante sur 3 ans dont 12 mois de stages pratiques 4 accueil, écoute, évaluation, information, orientation des personnes

Plus en détail

Asie centrale. Environnement opérationnel. Kazakhstan. Kirghizistan. Ouzbékistan. Tadjikistan. Turkménistan

Asie centrale. Environnement opérationnel. Kazakhstan. Kirghizistan. Ouzbékistan. Tadjikistan. Turkménistan Environnement opérationnel Kazakhstan Kirghizistan Ouzbékistan Tadjikistan Turkménistan Les abondantes réserves de pétrole et de gaz de l Asie centrale expliquent en partie l importance géopolitique que

Plus en détail

Brève présentation de la consultation de Médecine 2 et des missions des infirmières psycho-sociales Objectifs de l atelier Quizz VIH/SIDA :

Brève présentation de la consultation de Médecine 2 et des missions des infirmières psycho-sociales Objectifs de l atelier Quizz VIH/SIDA : Brève présentation de la consultation de Médecine 2 et des missions des infirmières psycho-sociales Objectifs de l atelier Quizz VIH/SIDA : Constats de départ Objectifs du projet Présentation de l outil

Plus en détail

Santé des étudiants et précarité : éléments de contexte

Santé des étudiants et précarité : éléments de contexte Santé des étudiants et précarité : éléments de contexte Dossier de synthèse documentaire et bibliographique Réactualisation - novembre 2011 Marseille : 18, rue Stanislas Torrents 13006 Marseille Tél. :

Plus en détail

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE ÉCOLE SECONDAIRE DE MIRABEL GUIDE DE CHOIX DE COURS 2015-2016 Quatrième secondaire CHOIX D OPTIONS DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE SÉQUENCE CULTURE, SOCIÉTÉ ET TECHNIQUE

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

IST et SIDA : s'informer pour se protéger!

IST et SIDA : s'informer pour se protéger! IST et SIDA : s'informer pour se protéger! Tous concernés! De quoi s agit-il? Les Infections Sexuellement Transmissibles (IST) sont des infections dues à des virus, des bactéries, des parasites ou des

Plus en détail

Appel à communications

Appel à communications Appel à communications 7 ème Conférence Africaine sur la Population JOHANNESBURG AFRIQUE DU SUD, 30 NOV. 4 DEC. 2015 DIVIDENDE DEMOGRAPHIQUE EN AFRIQUE: PERSPECTIVES, OPPORTUNITES ET DEFIS CONTEXTE Organisée

Plus en détail

TeenSpeak. À propos de la santé sexuelle. La vérité vue par les ados

TeenSpeak. À propos de la santé sexuelle. La vérité vue par les ados TeenSpeak À propos de la santé sexuelle La vérité vue par les ados 2 Nous remercions tout spécialement l'équipe des animateurs de Bronx Teens Connection La santé sexuelle, c'est quoi? Tout un tas de choses.

Plus en détail

Mon argent pour la vie

Mon argent pour la vie Mon argent pour la vie Bâtir son épargne. Protéger ses avoirs. Prendre sa retraite en toute confiance. QUESTIONNAIRE SUR LE STYLE DE VIE À LA RETRAITE NAME DATE CURRENT AGE AGE YOU HOPE TO RETIRE La vie

Plus en détail

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49

Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Est-ce que les parents ont toujours raison? Épisode 49 Fiche pédagogique Le thème du 49 e épisode dirige l attention sur une question fondamentale lorsqu il s agit de développer la pensée des enfants,

Plus en détail

COMMENT CONDUIRE DES PRÉ-TESTS EFFICACES

COMMENT CONDUIRE DES PRÉ-TESTS EFFICACES COMMENT CONDUIRE DES PRÉ-TESTS EFFICACES Comment Conduire des Pre-Tests Efficaces 1 TABLE DES MATIERES I Introduction... 3 II Pré-Tests... 5 A. Qu entend on par Pré-Tests?... 5 B. Pourquoi Doit-on Tester

Plus en détail

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles

Les Actions Vie Associative. Un programme de rencontres et de soutien pour les familles Les Actions Vie Associative Un programme de rencontres et de soutien pour les familles L Adapei-Aria de Vendée engage son action et ses activités au service de personnes qui de par leur handicap présentent

Plus en détail

Jeudi 27 NOVEMBRE 2014. Session 3 : Les réseaux sociaux

Jeudi 27 NOVEMBRE 2014. Session 3 : Les réseaux sociaux Jeudi 27 NOVEMBRE 2014 Session 3 : Les réseaux sociaux Journées de la prévention et de l'éducation pour la santé CRIJ Réunion Association Information Jeunesse CRIJ Réunion Association Information Jeunesse

Plus en détail

République Démocratique du Congo

République Démocratique du Congo TERMES DE REFERENCE Pour une étude finale du projet Intégration des messages sur la santé dans les émissions radiophoniques et télévisées avec C-Change, FHI360 Search for Common Ground (Centre Lokole),

Plus en détail

Diplôme d études en langue française. DELF Prim A1.1. Niveau A1.1 du Cadre européen commun de référence pour les langues

Diplôme d études en langue française. DELF Prim A1.1. Niveau A1.1 du Cadre européen commun de référence pour les langues Diplôme d études en langue française Niveau A1.1 du Cadre européen commun de référence pour les langues Transcription des documents audio Épreuves collectives Durée Note sur Compréhension de l oral Réponse

Plus en détail

THEME : LUTTE CONTRE LA PAUVRETE DES JEUNES.

THEME : LUTTE CONTRE LA PAUVRETE DES JEUNES. PROJET DE COMMUNICATION DE MONSIEUR Kodjo AKUTSE DIRECTEUR EXECUTIF DE L ONG JEUNES DU MONDE VIVONS ENSEMBLE "JMVE" (TOGO) AU SOMMET MONDIAL SUR LA SOCIETE DE L INFORMATION QUI SE DEROULERA A GENEVE EN

Plus en détail

1 ère manche Questions fermées

1 ère manche Questions fermées Quiz VIH 2011 1 ère manche Questions fermées Crips Ile-de-France / Mise à jour : août 2015 Thème : Dépistage Un test VIH négatif indique toujours que la personne qui a fait le test n est pas contaminée

Plus en détail

Connaissance et pratiques du «jeu du foulard» et autres jeux d apnée ou d évanouissement chez les enfants âgés de 6 à 15 ans

Connaissance et pratiques du «jeu du foulard» et autres jeux d apnée ou d évanouissement chez les enfants âgés de 6 à 15 ans Connaissance et pratiques du «jeu du foulard» et autres jeux d apnée ou d évanouissement chez les enfants âgés de 6 à 15 ans Une étude Ipsos Public Affairs / A.P.E.A.S Janvier 01 Nobody s Unpredictable

Plus en détail

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de 7. l exploitation financière ISSD-043(7)-11-10

Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de 7. l exploitation financière ISSD-043(7)-11-10 Ce que tous les Canadiens âgés devraient savoir au sujet de 7 l exploitation financière ISSD-043(7)-11-10 L exploitation financière est la forme la plus répandue de mauvais traitement envers les aînés

Plus en détail

Assemblée communautaire #2

Assemblée communautaire #2 Assemblée communautaire #2 Activité 9 Niveau : 6 e année Matières scolaires : sciences, français Objectifs de l ERE : la prise de conscience, les connaissances, l état d esprit. Objectifs : Comprendre

Plus en détail

Pour une éducation par les pairs efficace

Pour une éducation par les pairs efficace manuel Pour une éducation par les pairs efficace Travailler dans le domaine de la santé sexuelle et génésique et lutter contre le VIH/SIDA avec les enfants et les jeunes Pour une éducation par les pairs

Plus en détail

PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence. Justice alternative Lac-Saint-Jean

PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence. Justice alternative Lac-Saint-Jean PROGRAMME VI-SA-VI VIvre SAns VIolence Justice alternative Lac-Saint-Jean Printemps 2013 OBJECTIFS Démystifier la problématique violence. Promouvoir les solutions pacifiques en matière de résolution de

Plus en détail

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86

LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : Objectif de ce chapitre. 6.1 Introduction 86 LIGNES DIRECTRICES CLINIQUES TOUT AU LONG DU CONTINUUM DE SOINS : ÉTABLISSEMENT DE LIENS ENTRE LES PERSONNES CHEZ QUI UN DIAGNOSTIC D INFECTION À VIH A ÉTÉ POSÉ ET LES SERVICES DE SOINS ET DE TRAITEMENT

Plus en détail

Evaluation du besoin en promotion de la santé chez les jeunes dans les zones de santé (ZS) Nyantende, Nyangezi, Kaziba et Mwana

Evaluation du besoin en promotion de la santé chez les jeunes dans les zones de santé (ZS) Nyantende, Nyangezi, Kaziba et Mwana Evaluation du besoin en promotion de la santé chez les jeunes dans les zones de santé (ZS) Nyantende, Nyangezi, Kaziba et Mwana Une évaluation interne de Malteser International Bukavu, Juin 2012 Auteur

Plus en détail

Création de la Demande en. Rodio Diallo Population Services International Le 9 février 2011

Création de la Demande en. Rodio Diallo Population Services International Le 9 février 2011 Création de la Demande en Planification Familiale Rodio Diallo Population Services International Le 9 février 2011 Plan de la Présentation Cadre Logique Exemples Résultats Leçons Apprises Défis PERForM

Plus en détail

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes

Internet et prévention. Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Internet et prévention Communiquer sur la santé sexuelle en direction des jeunes internautes Journées Annuelles de Santé Publique 1 décembre 2011 I- CONTEXTE : les jeunes français (15-24 ans) et Internet

Plus en détail

GROUPE DE PAROLE SUR L HYGIENE ET LA PRESENTATION

GROUPE DE PAROLE SUR L HYGIENE ET LA PRESENTATION GROUPE DE PAROLE SUR L HYGIENE ET LA PRESENTATION Programme d éducation et de motivation à l hygiène pour les patients en psychiatrie Cécile GABRIEL-BORDENAVE C.H. St Egrève (38) Problèmes d hygiène corporelle

Plus en détail

VIH : Parlons-en franchement!

VIH : Parlons-en franchement! VihCouv_vert(2011_02) 08/02/11 13:27 Page1 DESSINS PHILIPPE DELESTRE VIH : Parlons-en franchement! VIH : Parlons-en franchement! LE VIH C EST QUOI? Le VIH est un virus. C est le virus du Sida. VIH ÇA VEUT

Plus en détail

Organisation Gestion du temps. Participation Notes et résumés Etudes et examens

Organisation Gestion du temps. Participation Notes et résumés Etudes et examens Organisation Gestion du temps Participation Notes et résumés Etudes et examens Le SIEP de Mons organise des ateliers dynamiques pour t aider à découvrir ta Avec des conseils pratiques, des trucs et astuces!

Plus en détail

Protocole. [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit.

Protocole. [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit. Protocole [anonyme et gratuit] Avec la Région, on en parle, on agit. 1. 2. Descriptif du dispositif Le contexte... p. 4 Les objectifs... p. 5 Les bénéficiaires... p. 5 Le chéquier et les coupons... p.

Plus en détail

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014

Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Sondage d opinion auprès des Canadiens Perception à l égard des couples de même sexe PROJET 12717-014 Table des matières Contexte et objectifs... 6 Méthodologie... 8 Résultats détaillés 1. Perception

Plus en détail

Descripteur global Interaction orale générale

Descripteur global Interaction orale générale Descripteur global Peut produire des expressions simples isolées sur les gens et les choses. Peut se décrire, décrire ce qu il fait, ainsi que son lieu d habitation. Interaction orale générale Peut interagir

Plus en détail

SOIGNER ET TEMOIGNER. Le rôle de Médecins du Monde dans la politique de santé en France- Exemple de la prévention et de la lutte contre le SIDA

SOIGNER ET TEMOIGNER. Le rôle de Médecins du Monde dans la politique de santé en France- Exemple de la prévention et de la lutte contre le SIDA IRG-Université de Virginie 21 au 23 mars 2010 Acteurs non étatiques et politiques de santé publique SOIGNER ET TEMOIGNER Le rôle de Médecins du Monde dans la politique de santé en France- Exemple de la

Plus en détail

LA PROPOSITION DE LA VACCINATION ANTI-PAPILLOMAVIRUS: INFORMATIONS TRANSMISES ET VECU DE LA PROPOSITION

LA PROPOSITION DE LA VACCINATION ANTI-PAPILLOMAVIRUS: INFORMATIONS TRANSMISES ET VECU DE LA PROPOSITION LA PROPOSITION DE LA VACCINATION ANTI-PAPILLOMAVIRUS: INFORMATIONS TRANSMISES ET VECU DE LA PROPOSITION ETUDE QUALITATIVE REALISEE AUPRES DE MEDECINS GENERALISTES DU JURA ET DE COUPLES ADOLESCENTES/ REPRESENTANTS

Plus en détail

LES OMD EN CHIFFRES. Par Raulin Lincifort CADET INTRODUCTION

LES OMD EN CHIFFRES. Par Raulin Lincifort CADET INTRODUCTION 1 LES OMD EN CHIFFRES Par Raulin Lincifort CADET INTRODUCTION Faisant suite à la Déclaration du Millénaire, le bureau du PNUD en Haïti s est attelé à faire la promotion des Objectifs du Millénaire pour

Plus en détail

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011

L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans. Juin 2011 L'usage des réseaux sociaux chez les 8-17 ans Juin 2011 Sommaire 1. La moitié des 8-17 ans connectés à un réseau social p. 4 2. L attitude des parents face à l utilisation des réseaux sociaux par leurs

Plus en détail

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans FAIREBOUGERLES9-13.org 1 LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans TABLE DES MATIÈRES 3 4 5 DONNÉES SOCIO- DÉMOGRAPHIQUES HABITUDES MÉDIATIQUES ET DE CONSOMMATION EN MATIÈRE DE MODE DE VIE PHYSIQUEMENT

Plus en détail

Journal municipal Sainte-Jeanne-d Arc

Journal municipal Sainte-Jeanne-d Arc Journal municipal Sainte-Jeanne-d Arc Août 2014 ATTENTION L été tire à sa fin, la rentrée scolaire arrive à grand pas et, avec elle, le retour des autobus d écoliers, soyez vigilants à leur approche et

Plus en détail

Fiche pédagogique : ma famille et moi

Fiche pédagogique : ma famille et moi Fiche pédagogique : ma famille et moi Tâche finale de l activité : Jouer au «Cluedo» Niveau(x) Cycle 3 Contenu culturel : - jeux de sociétés Connaissances : Connaissances requises : - cf séquences primlangue

Plus en détail

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles

Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles Le Livre des Infections Sexuellement Transmissibles sommaire Qu est-ce qu une IST? p. 5 La blennorragie gonococcique p. 7 La chlamydiose p. 8 L hépatite B p. 9 L herpès génital p. 10 Les mycoplasmes et

Plus en détail

Exemple de questionnaire

Exemple de questionnaire Partie 2 - Interroger les jeunes sur leur sexualité et leur attitude vis-à-vis de la procréation Exemple de questionnaire d enquête auprès des jeunes John Cleland Introduction Cet instrument ne peut être

Plus en détail

Association des banquiers canadiens

Association des banquiers canadiens Association des banquiers canadiens Littératie financière : adolescents et parents Décembre 009 Données techniques Données techniques Le Strategic Counsel est heureux de présenter les résultats des deux

Plus en détail

DÉCOUVREZ NOS SERVICES

DÉCOUVREZ NOS SERVICES DÉCOUVREZ NOS SERVICES Cours de Cuisine Compétition Culinaire Cocktail Dînatoire Table du Chef Midi Corpo Boutique Pour réserver ou obtenir de l information supplémentaire : 514 750-6050 Cuisiner et bien

Plus en détail

P.S.E. 1 ère situation d évaluation

P.S.E. 1 ère situation d évaluation Lycée X Ville Session 201 P.S.E. 1 ère situation d évaluation Première Bac Professionnel Spécialité du diplôme Académie de Nancy-Metz Durée : 55 minutes NOM :. Prénom :. NOTE : / 18 NOTE : / 09 FOLIO :

Plus en détail

Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents

Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents Tableau : Réponse aux besoins en matière de santé sexuelle et reproductive des adolescents Le tableau suivant est destiné à donner un aperçu des principales actions à entreprendre pour répondre aux besoins

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

PROJET MULTIMEDIA 2005/2006

PROJET MULTIMEDIA 2005/2006 PROJET MULTIMEDIA 2005/2006 Projet : Mise en page d affiches clôturant ou annonçant une activité (sortie, visite ) Structure : accueil périscolaire / accueil quartier / local jeune Secteur enfance et jeunesse

Plus en détail

Conseils pour l évaluation et l attribution de la note

Conseils pour l évaluation et l attribution de la note Entreprise formatrice Candidat/-e Téléphone: Téléphone: Ce document ne doit en aucun cas être montré au candidat après l attribution des points. Conseils pour l évaluation et l attribution de la note Documentation

Plus en détail

LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT

LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT Résultats du questionnaire «collégiens» La première phase de la concertation citoyenne Condorcet Diderot organisée par le Conseil Général porte

Plus en détail

Le ConseiL GénéraL du Bas-rhin au de vos vies. pour les jeunes. www.bas-rhin.fr

Le ConseiL GénéraL du Bas-rhin au de vos vies. pour les jeunes. www.bas-rhin.fr Le ConseiL GénéraL du Bas-rhin au de vos vies pour les jeunes www.bas-rhin.fr Les bons plans jeunes du 67 Tu as entre les mains tous les bons plans «jeunes» proposés et financés par le Conseil Général

Plus en détail

La dynamique des liens entre genre, âge et désir

La dynamique des liens entre genre, âge et désir La dynamique des liens entre genre, âge et désir Michel Bozon Lausanne, 21 juin 2011 Université d été «Genre, rapports intergénérationnels et travail social» Plan de la présentation Transformations de

Plus en détail

Influencer avec intégrité

Influencer avec intégrité Influencer avec intégrité 1 Les objectifs généraux d une communication. Aider (conseils, directives) Apprendre (acquérir habiletés, connaissance de soi et du monde) Créer des liens (amitiés, formation

Plus en détail

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher?

Tu as envie de bronzer? Tu as envie de marcher? Tu n as pas peur du noir? Tu as envie de faire du ski? Tu as envie de pêcher? Unité 3 LEÇON 1 A Répète puis écoute et montre la bonne image! 21-22 10 Envie de bronzer? Nous avons des plages! Envie d explorer? Nous avons des grottes! Envie de pêcher? Nous avons des rivières! Envie

Plus en détail

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM

À propos d exercice. fiche pédagogique 1/5. Le français dans le monde n 395. FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM fiche pédagogique FDLM N 395 Fiche d autoformation FdlM Par Paola Bertocchini et Edvige Costanzo Public : Futurs enseignants en formation initiale et enseignants en formation continue Objectifs Prendre

Plus en détail

planifier organiser gerer votre Festival du Livre

planifier organiser gerer votre Festival du Livre Listes A faire pratiques qui vous aideront A : planifier organiser gerer votre Festival du Livre ET AVOIR beaucoup de succes! soutien outils Visibilité Activités recrutement Buts Liste à faire 2 Liste

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 %

4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % 4720.5560.46 (septembre 2009) 30 % Prévenir le jeu excessif chez les adolescents C est toujours gagnant! Pourquoi ce dépliant? [ ] Le rôle des parents est déterminant dans la prévention du jeu excessif

Plus en détail

Enseigner et étudier avec des tablettes numériques : premières leçons d une expérimentation dans deux collèges au Niger

Enseigner et étudier avec des tablettes numériques : premières leçons d une expérimentation dans deux collèges au Niger Enseigner et étudier avec des tablettes numériques : premières leçons d une expérimentation dans deux collèges au Niger Erwan Le Quentrec, Jean-Luc Metzger Orange Labs - Département SENSE SEMAINE DE L

Plus en détail

ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B.

ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B. ENTRE-NOUS Janvier 2015 École des Sept-sommets Rossland, C.-B. Dates importantes 13 janvier: Réunion de l APÉ (19h, bibliothèque de l école) 14, 21, 28 janvier: Dîners chauds 14, 28 janvier: Bouts de choux

Plus en détail

www.saint-quentin-en-yvelines.fr

www.saint-quentin-en-yvelines.fr IPS - 3, place de la Mairie 78190 Trappes-en-Yvelines Tél. : 01 30 16 17 80 www.saint-quentin-en-yvelines.fr Un Institut au cœur des problématiques de santé créé par l agglomération de Saint- Quentin-en-Yvelines

Plus en détail

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 21 VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 22 PROJET I : Séquence 3 ORAL (Réception) Compréhension orale : Activité d écoute : 1 ère fiche pédagogique L objectif de cette séance est

Plus en détail

Convention de règlement relative aux pensionnats indiens : étapes finales... Crédits personnels pour services éducatifs individuels ou de groupe

Convention de règlement relative aux pensionnats indiens : étapes finales... Crédits personnels pour services éducatifs individuels ou de groupe Convention de règlement relative aux pensionnats indiens : étapes finales... 1 Crédits personnels pour services éducatifs individuels ou de groupe CRRPI Aperçu des crédits personnels 2 Contexte historique

Plus en détail

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING

DÉPARTEMENT COMMERCIAL & MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE COMMUNICATION EXTERNE DÉFINITION MARKETING COMMUNICATION & MARKETING COMMUNICATION INSTITUTIONNELLE OU D ENTREPRISE Ensemble des actions de communication qui visent à promouvoir l image de l entreprise vis-à-vis de ses clients et différents partenaires.

Plus en détail

Termes de Références pour le Recrutement d'un Consultant Pédagogue. Projet : «Promouvoir une culture de la paix en milieu scolaire en Côte d'ivoire»

Termes de Références pour le Recrutement d'un Consultant Pédagogue. Projet : «Promouvoir une culture de la paix en milieu scolaire en Côte d'ivoire» Termes de Références pour le Recrutement d'un Consultant Pédagogue Projet : «Promouvoir une culture de la paix en milieu scolaire en Côte d'ivoire» Search for Common Ground Côte d Ivoire, Septembre 2013

Plus en détail

Acteur majeur de la lutte contre le sida Antenne genevoise de l Aide Suisse contre le Sida Membre de la Coalition internationale PLUS

Acteur majeur de la lutte contre le sida Antenne genevoise de l Aide Suisse contre le Sida Membre de la Coalition internationale PLUS Acteur majeur de la lutte contre le sida Antenne genevoise de l Aide Suisse contre le Sida Membre de la Coalition internationale PLUS Groupe sida Genève 9, rue du Grand-Pré CH-1202 Genève info@groupesida.ch

Plus en détail

region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA

region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page1 Guide pratique à l attention des professionnels de santé URPS DE BIOLOGIE MÉDICALE PACA region guide sante bis:mise en page 1 05/03/13 09:24 Page2

Plus en détail

Chaque Jour, les enfants sont victimes d intimidation.

Chaque Jour, les enfants sont victimes d intimidation. Chaque Matin... Chaque heure de MIDI... Chaque AprÈs-midi... Chaque Jour, les enfants sont victimes d intimidation. Apprenez comment vous pouvez faire cesser l intimidation. Les communautés et les écoles

Plus en détail

La solidarité par l action : UN GUIDE POUR LA CAMPAGNE DE FINANCEMENT PAR DES PAIRS

La solidarité par l action : UN GUIDE POUR LA CAMPAGNE DE FINANCEMENT PAR DES PAIRS La solidarité par l action : UN GUIDE POUR LA CAMPAGNE DE FINANCEMENT PAR DES PAIRS MERCI D AGIR! Nous vous remercions de votre intérêt à ramasser des fonds pour À deux mains! Les campagnes de financement

Plus en détail

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage?

Unité 4 : En forme? Comment est ton visage? Unité 4 : En forme? Leçon 1 Comment est ton visage? 53 Écoute, relie et colorie. 1. un œil vert 2. un nez rouge 3. des cheveux noirs 4. des yeux bleus 5. des oreilles roses 6. une bouche violette Lis et

Plus en détail

Invitation d une personne de votre cercle de connaissances à une présentation/soirée VMG

Invitation d une personne de votre cercle de connaissances à une présentation/soirée VMG Invitation d une personne de votre cercle de connaissances à une présentation/soirée VMG Bonjour Ici... Comment vas-tu? J organise chez moi (au club) une présentation/soirée d information Vivre Mieux &

Plus en détail