Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique"

Transcription

1 Contexte Modélisation Expérimentation Conclusion Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Application au noyau Linux Étienne Millon UPMC/LIP6 Airbus Group Innovations Sous la direction d Emmanuel Chailloux et Sarah Zennou 10 juillet 2014 Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 1/44

2 1 Contexte L arnaque du serrurier Isolation entre utilisateur et noyau Penjili & Newspeak 2 Modélisation Safespeak Sémantique d évaluation Système de types 3 Expérimentation Analyseur statique Utilisation sur le noyau Linux 4 Conclusion Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 2/44

3 1 Contexte L arnaque du serrurier Isolation entre utilisateur et noyau Penjili & Newspeak 2 Modélisation Safespeak Sémantique d évaluation Système de types 3 Expérimentation Analyseur statique Utilisation sur le noyau Linux 4 Conclusion Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 3/44

4 L arnaque du serrurier S + = J appelle un serrurier Je l attends devant chez moi Il ouvre ma porte Je rentre chez moi Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 4/44

5 L arnaque du serrurier S + = J appelle un serrurier Je l attends devant chez mon voisin Il ouvre sa porte Je rentre chez mon voisin Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 4/44

6 1 Contexte L arnaque du serrurier Isolation entre utilisateur et noyau Penjili & Newspeak 2 Modélisation Safespeak Sémantique d évaluation Système de types 3 Expérimentation Analyseur statique Utilisation sur le noyau Linux 4 Conclusion Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 5/44

7 Utilisateur et noyau Programmes utilisateur : navigateur,... Appels système Noyau : pilotes Instructions privilégiées Matériel : disque dur,... Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 6/44

8 Mémoire utilisateur et noyau 0 3 Go 4 Go Programmes utilisateur Appels système Noyau Instructions privilégiées Matériel Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 7/44

9 Utilisation correcte d un appel système struct timeval tv; struct timeval* ptv = &tv; int z = gettimeofday(ptv, NULL); 0 3 Go 4 Go ptv Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 8/44

10 Utilisation détournée d un appel système struct timeval* ptv = 0xc2c12705; int z = gettimeofday(ptv, NULL); 0 3 Go 4 Go ptv Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 9/44

11 Problème des pointeurs dans les appels système La copie simple n est pas suffisante : il faut vérifier tous les pointeurs 2 propriétés : Qui contrôle le pointeur? Dans quelle plage se trouve sa valeur? Invariant : les pointeurs contrôlés par l utilisateur pointent dans la mémoire utilisateur Fonctions non sûres : memcpy, strcpy Fonctions sûres : copy_from_user, copy_to_user copy_from_user memcpy memcpy copy_to_user memcpy Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 10/44

12 1 Contexte L arnaque du serrurier Isolation entre utilisateur et noyau Penjili & Newspeak 2 Modélisation Safespeak Sémantique d évaluation Système de types 3 Expérimentation Analyseur statique Utilisation sur le noyau Linux 4 Conclusion Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 11/44

13 Le projet Penjili Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 12/44

14 Le projet Penjili Safespeak ptrtype Analyse par typage Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 12/44

15 Le langage intermédiaire Newspeak Un langage adapté à l analyse statique : simple : il contient peu de constructions explicite : les effets de bords sont explicites expressif : tout programme C peut être converti en Newspeak Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 13/44

16 Exemple int x; x = 0; while (x < 10) { } x++; int32 x; x =(int32) 0; do { while (1) { choose { --> guard((10 > x_int32)); --> guard(! (10 > x_int32)); goto lbl1; } x =(int32) coerce[-2**31,2**31-1] (x_int32 + 1); } } with lbl1: { } Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 14/44

17 1 Contexte L arnaque du serrurier Isolation entre utilisateur et noyau Penjili & Newspeak 2 Modélisation Safespeak Sémantique d évaluation Système de types 3 Expérimentation Analyseur statique Utilisation sur le noyau Linux 4 Conclusion Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 15/44

18 Safespeak Newspeak : bon front-end mais bas niveau Safespeak = restriction de C «bien typable» Pas de casts, arithmétique des pointeurs restreinte Différence de modèle mémoire : Newspeak : suite d octets Safespeak : ensemble structuré de valeurs Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 16/44

19 Syntaxe Expressions Expressions e ::= c Constante e Opération unaire e e Opération binaire lv Accès mémoire lv e Affectation &lv Pointeur fun(x 1,..., x n ){i} Fonction e(e 1,..., e n ) Appel de fonction {l 1 : e 1 ;... ; l n : e n } Structure [e 1 ;... ; e n ] Tableau Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 17/44

20 Syntaxe Instructions Instructions i ::= Pass Instruction vide i; i Séquence e Expression Decl x = e in{i} Déclaration de variable If(e){i}Else{i} Alternative While(e){i} Boucle Return(e) Retour de fonction Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 18/44

21 1 Contexte L arnaque du serrurier Isolation entre utilisateur et noyau Penjili & Newspeak 2 Modélisation Safespeak Sémantique d évaluation Système de types 3 Expérimentation Analyseur statique Utilisation sur le noyau Linux 4 Conclusion Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 19/44

22 Sémantique d évaluation Système de transitions entre états expression + mémoire e, m e, m expressions valeurs exemple : x, m 1, m si x vaut 1 dans m. Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 20/44

23 Structure de la mémoire Locales n 0 n 1 Globales a 2 b 3.14 n 2 { f : [1; 6; 1; 8] x g : 3 y 4 } Cadre de pile z 2 Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 21/44

24 Valeurs gauches ex : x.f[2] 3 valeurs gauches (lvalues) chemins ϕ Chemins ϕ ::= (x) Globale (n, x) Locale ϕ.l Accès à un champ ϕ[n] Accès à un élément ϕ v, m v, m[ϕ v] Comment définir m[ϕ] et m[ϕ v]? Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 22/44

25 Lentilles Relation entre objet et sous-objet L Lens R,A { get L = L : R A put L : (A R) R get L ( ) = put L (, ) = Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 23/44

26 Composition de lentilles get L1 get L1 put L2 get L2 put L1 L 1 L 2 Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 24/44

27 Lentilles pour les structures de données I(n) : lentille «n e élément d une liste» put I(2) (5, [4; 8; 15; 16]) = [4; 5; 15; 16] L(k) : lentille «élément associé à k» d une liste d association get L(b) ([(a, 23); (b, 42)]) = 42 T (n) et F (k) : équivalents de I(n) et F (k) sur les valeurs tableaux et structures Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 25/44

28 Fonctionnement des lentilles n 0 n 1 n 2 { f : [1; 6; 1; 8] x g : 3 y 4 } a 2 b 3.14 ϕ = L = z 2 Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 26/44

29 Fonctionnement des lentilles n 0 n 1 n 2 { f : [1; 6; 1; 8] x g : 3 y 4 } a 2 b 3.14 ϕ = ( L = fst z 2 Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 26/44

30 Fonctionnement des lentilles n 0 n 1 n 2 { f : [1; 6; 1; 8] x g : 3 y 4 } a 2 b 3.14 ϕ = (2, L = fst I(2) z 2 Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 26/44

31 Fonctionnement des lentilles n 0 n 1 n 2 { f : [1; 6; 1; 8] x g : 3 y 4 z 2 } a 2 b 3.14 ϕ = (2, x) L = fst I(2) L(x) Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 26/44

32 Fonctionnement des lentilles n 0 n 1 n 2 { f : [1; 6; 1; 8] x g : 3 y 4 z 2 } a 2 b 3.14 ϕ = (2, x).f L = fst I(2) L(x) F (f) Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 26/44

33 Fonctionnement des lentilles n 0 n 1 n 2 { f : [1; 6; 1; 8] x g : 3 y 4 z 2 } a 2 b 3.14 ϕ = (2, x).f[2] L = fst I(2) L(x) F (f) T (2) Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 26/44

34 Définition de Φ Φ Path Lens Mem,V al Φ((x)) = snd L(x) Φ((n, x)) = fst I(n) L(x) Φ(ϕ.l) = Φ(ϕ) F (l) Φ(ϕ[n]) = Φ(ϕ) T (n) m[ϕ] def == get Φ(ϕ) (m) m[ϕ v] def == put Φ(ϕ) (v, m) Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 27/44

35 1 Contexte L arnaque du serrurier Isolation entre utilisateur et noyau Penjili & Newspeak 2 Modélisation Safespeak Sémantique d évaluation Système de types 3 Expérimentation Analyseur statique Utilisation sur le noyau Linux 4 Conclusion Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 28/44

36 Système de types Type t ::= Int Entier Float Flottant Unit Unité t Pointeur noyau Pointeur utilisateur t [ ] Tableau {l 1 : t 1 ;... ; l n : t n } Structure (t 1,..., t n ) t Fonction Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 29/44

37 Deux types de pointeurs Pointeurs noyau : t valeur fixée à la compilation ou par le runtime ex : &x, malloc(n) peuvent être déréférencés (*p, memcpy()) Pointeurs utilisateur : valeur provient d un utilisateur non privilégié ex : paramètres d appels systèmes peuvent être copiés uniquement par des fonctions sûres (copy_*_user) Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 30/44

38 Règles de typage Γ lv : t Γ &lv : t (Addr) Γ e : t Γ e : t (Lv-Deref) Γ e d : t Γ e s : Γ copy_from_user( e d, e s ) : Int (User-Get) Γ e d : Γ e s : t Γ copy_to_user( e d, e s ) : Int (User-Put) Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 31/44

39 Exemple : gettimeofday Comment copier l heure calculée par le noyau à l adresse ptv? Version naïve : memcpy( ptv, time ) ; Γ memcpy( e d, e s ) : Int Version correcte : copy_to_user( ptv, time ) ; Γ copy_to_user( e d, e s ) : Int Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 32/44

40 Sûreté du typage Théorème (Progrès) Supposons que Γ e : t. Soit m un état mémoire tel que Γ m. Alors l un des cas suivants est vrai : v Ω, e = v (e, m ), e, m e, m Ω {Ω div, Ω array, Ω ptr }, e, m Ω Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 33/44

41 Sûreté du typage Théorème (Préservation) Soient Γ un environnement de typage et m un état mémoire tels que Γ m. Soit e une expression telle que Γ e : t. Alors, si e, m e, m, on a Γ e : t et Γ Cleanup(m ). Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 34/44

42 1 Contexte L arnaque du serrurier Isolation entre utilisateur et noyau Penjili & Newspeak 2 Modélisation Safespeak Sémantique d évaluation Système de types 3 Expérimentation Analyseur statique Utilisation sur le noyau Linux 4 Conclusion Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 35/44

43 L analyseur ptrtype Liste de sources Safespeak ptrtype Analyse par typage Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 36/44

44 Traduction Code C int f (int* x) { return (*x + 1); } Safespeak let f = fun (x) -> return (*x + 1) Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 37/44

45 Traduction Code C int f (int* x) { return (*x + 1); } Safespeak + types inférés let f : Int* -> Int = fun (x : Int*) -> return ((((*x) : Int) + (1 : Int)) : Int) Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 37/44

46 1 Contexte L arnaque du serrurier Isolation entre utilisateur et noyau Penjili & Newspeak 2 Modélisation Safespeak Sémantique d évaluation Système de types 3 Expérimentation Analyseur statique Utilisation sur le noyau Linux 4 Conclusion Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 38/44

47 Example: freedesktop.org bug #29340 Code avec bug int radeon_info_ioctl(struct drm_device *dev, void *data, struct drm_file *filp) { /*!npk userptr_fieldp data value*/ struct drm_radeon_info *info = data; uint32_t *value_ptr = (uint32_t *) ((unsigned long)info->value); uint32_t value = *value_ptr; /*... */ } Inference output error: 05-drm.c:17#10 05-drm.c:17# Type Type clash clash between between : : KPtr KPtr (_a15) (_a15) UPtr UPtr (_a8) (_a8) But if we replace last line by the following: Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 39/44

48 Code corrigé 05-drm.c:17#10 - Type clash between : KPtr (_a15) UPtr (_a8) But if we replace last line by the following: if (copy_from_user(&value, value_ptr, sizeof(value))) return -14; Inference output fully annotated program: (06-drm-ok.c:17#6)^{ Int Inttmp_cir!0; (06-drm-ok.c:17#6)^tmp_cir!0 <- <- copy_from_user (( &(value) :: KPtr (d), value_ptr_uptr (d) :: UPtr (d), 44 :: Int); }} Bibliography Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 40/44

49 1 Contexte L arnaque du serrurier Isolation entre utilisateur et noyau Penjili & Newspeak 2 Modélisation Safespeak Sémantique d évaluation Système de types 3 Expérimentation Analyseur statique Utilisation sur le noyau Linux 4 Conclusion Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 41/44

50 Contributions Safespeak : un langage impératif bien typé Règles de codage pour avoir une sémantique de haut niveau Une sémantique basée sur les lentilles Permet une notation simple pour manipuler la mémoire Un système de types abstraits Alternative : sous-typage (CQual) Un prototype d analyseur statique Intégré dans l outillage industriel du projet Penjili Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 42/44

51 Conclusion Problème réel : bug de ptrace sur Blackfin Janvier 2014 : «Linux 3.4+ : arbitrary write with CONFIG_X86_X32 (CVE )» Application du typage à la sûreté mémoire : délicat nécessite des restrictions mais fonctionne! Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 43/44

52 Perspectives Automatiser l annotation : repérer les appels système Allocation dynamique Faire collaborer Penjili et ptrtype Autres propriétés : size_t et int : memset(p, 0, n) memset(p, n, 0) Types abstraits : permettre au programmeur de définir ses propres analyses Analyse de sécurité de logiciels système par typage statique Étienne Millon 44/44

Rappel. Analyse de Données Structurées - Cours 12. Un langage avec des déclaration locales. Exemple d'un programme

Rappel. Analyse de Données Structurées - Cours 12. Un langage avec des déclaration locales. Exemple d'un programme Rappel Ralf Treinen Université Paris Diderot UFR Informatique Laboratoire Preuves, Programmes et Systèmes treinen@pps.univ-paris-diderot.fr 6 mai 2015 Jusqu'à maintenant : un petit langage de programmation

Plus en détail

Introduction à la programmation orientée objet, illustrée par le langage C++ Patrick Cégielski cegielski@u-pec.fr

Introduction à la programmation orientée objet, illustrée par le langage C++ Patrick Cégielski cegielski@u-pec.fr Introduction à la programmation orientée objet, illustrée par le langage C++ Patrick Cégielski cegielski@u-pec.fr Mars 2002 Pour Irène et Marie Legal Notice Copyright c 2002 Patrick Cégielski Université

Plus en détail

Cours 1 : La compilation

Cours 1 : La compilation /38 Interprétation des programmes Cours 1 : La compilation Yann Régis-Gianas yrg@pps.univ-paris-diderot.fr PPS - Université Denis Diderot Paris 7 2/38 Qu est-ce que la compilation? Vous avez tous déjà

Plus en détail

UE C avancé cours 1: introduction et révisions

UE C avancé cours 1: introduction et révisions Introduction Types Structures de contrôle Exemple UE C avancé cours 1: introduction et révisions Jean-Lou Desbarbieux et Stéphane Doncieux UMPC 2004/2005 Introduction Types Structures de contrôle Exemple

Plus en détail

Sécurité des logiciels et analyse statique

Sécurité des logiciels et analyse statique Sécurité des logiciels et analyse statique David Pichardie Projet Lande, INRIA Rennes - Bretagne Atlantique Introduction générale à l analyse statique Analyse de programme Objet : déduire mécaniquement

Plus en détail

Tableaux (introduction) et types de base

Tableaux (introduction) et types de base Tableaux (introduction) et types de base A. Motivation..................................................... 4 B. Les tableaux.................................................... 5 C. Construction des tableaux.......................................

Plus en détail

λ-calcul et typage Qu est-ce qu une fonction?

λ-calcul et typage Qu est-ce qu une fonction? λ-calcul et typage Nicolas Barnier, Pascal Brisset ENAC Avril 2009 Nicolas Barnier, Pascal Brisset (ENAC) λ-calcul et typage Avril 2009 1 / 1 Qu est-ce qu une fonction? Classiquement Pas de notation uniforme/standard

Plus en détail

Cours de compilation

Cours de compilation Cours de compilation 1 Introduction Un compilateur est un logiciel de traduction d un langage source vers un langage cible. D ordinaire le langage source est un langage de programmation évolué, comme C++

Plus en détail

Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation 24 octobre 2007impérative 1 / 44 et. structures de données simples

Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation 24 octobre 2007impérative 1 / 44 et. structures de données simples Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation impérative et structures de données simples Introduction au langage C Sandrine Blazy - 1ère année 24 octobre 2007 Cours d Algorithmique-Programmation

Plus en détail

DE L ALGORITHME AU PROGRAMME INTRO AU LANGAGE C 51

DE L ALGORITHME AU PROGRAMME INTRO AU LANGAGE C 51 DE L ALGORITHME AU PROGRAMME INTRO AU LANGAGE C 51 PLAN DU COURS Introduction au langage C Notions de compilation Variables, types, constantes, tableaux, opérateurs Entrées sorties de base Structures de

Plus en détail

Introduction au langage C

Introduction au langage C Introduction au langage C Cours 1: Opérations de base et premier programme Alexis Lechervy Alexis Lechervy (UNICAEN) Introduction au langage C 1 / 23 Les premiers pas Sommaire 1 Les premiers pas 2 Les

Plus en détail

1. Structure d un programme C. 2. Commentaire: /*..texte */ On utilise aussi le commentaire du C++ qui est valable pour C: 3.

1. Structure d un programme C. 2. Commentaire: /*..texte */ On utilise aussi le commentaire du C++ qui est valable pour C: 3. 1. Structure d un programme C Un programme est un ensemble de fonctions. La fonction "main" constitue le point d entrée pour l exécution. Un exemple simple : #include int main() { printf ( this

Plus en détail

Chapitre VI- La validation de la composition.

Chapitre VI- La validation de la composition. Chapitre VI- La validation de la composition. Objectifs du chapitre : Expliquer les conséquences de l utilisation de règles de typage souples dans SEP. Présenter le mécanisme de validation des connexions

Plus en détail

Notes de cours. Introduction

Notes de cours. Introduction Notes de cours GEI 44 : STRUCTURES DE DONNÉES ET ALGORITHMES Chapitre 5 Application des piles Introduction Piles très utilisées dans les compilateurs Voici deux exemples de composants d un compilateur

Plus en détail

Chapitre 1 : La gestion dynamique de la mémoire

Chapitre 1 : La gestion dynamique de la mémoire Chapitre 1 : La gestion dynamique de la mémoire En langage C un programme comporte trois types de données : Statiques; Automatiques ; Dynamiques. Les données statiques occupent un emplacement parfaitement

Plus en détail

Grandes lignes ASTRÉE. Logiciels critiques. Outils de certification classiques. Inspection manuelle. Definition. Test

Grandes lignes ASTRÉE. Logiciels critiques. Outils de certification classiques. Inspection manuelle. Definition. Test Grandes lignes Analyseur Statique de logiciels Temps RÉel Embarqués École Polytechnique École Normale Supérieure Mercredi 18 juillet 2005 1 Présentation d 2 Cadre théorique de l interprétation abstraite

Plus en détail

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 3. Le langage Java

Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation. Cours 3. Le langage Java Info0101 Intro. à l'algorithmique et à la programmation Cours 3 Le langage Java Pierre Delisle, Cyril Rabat et Christophe Jaillet Université de Reims Champagne-Ardenne Département de Mathématiques et Informatique

Plus en détail

C ellules. Gestion et récupération automatique de mémoire. Principes des lang. de progr. INE 11. Allocation dynamique de mémoire.

C ellules. Gestion et récupération automatique de mémoire. Principes des lang. de progr. INE 11. Allocation dynamique de mémoire. Principes des lang. de progr. INE 11 Michel Mauny ENSTA ParisTech Prénom.Nom@ensta.fr Michel Mauny (ENSTA ParisTech) INE 11 Prénom.Nom@ensta.fr 1 / 37 Gestion et récupération automatique de mémoire lanage

Plus en détail

Brefs rappels sur la pile et le tas (Stack. / Heap) et les pointeurs

Brefs rappels sur la pile et le tas (Stack. / Heap) et les pointeurs Brefs rappels sur la pile et le tas (Stack / Heap) et les pointeurs (exemples en C) v1.11 - Olivier Carles 1 Pile et Tas Mémoire allouée de manière statique Mémoire Allouée Dynamiquement variables locales

Plus en détail

Centre CPGE TSI - Safi 2010/2011. Algorithmique et programmation :

Centre CPGE TSI - Safi 2010/2011. Algorithmique et programmation : Algorithmique et programmation : STRUCTURES DE DONNÉES A. Structure et enregistrement 1) Définition et rôle des structures de données en programmation 1.1) Définition : En informatique, une structure de

Plus en détail

Optimisation de code

Optimisation de code Optimisation de code Brique ASC Samuel Tardieu sam@rfc1149.net École Nationale Supérieure des Télécommunications Samuel Tardieu (ENST) Optimisation de code 1 / 77 But L optimisation cherche à améliorer

Plus en détail

INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP

INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP COURS PROGRAMMATION INITIATION AU LANGAGE C SUR MICROCONTROLEUR PIC page 1 / 7 INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP I. Historique du langage C 1972 : naissance du C dans les laboratoires BELL par

Plus en détail

Travaux pratiques. Compression en codage de Huffman. 1.3. Organisation d un projet de programmation

Travaux pratiques. Compression en codage de Huffman. 1.3. Organisation d un projet de programmation Université de Savoie Module ETRS711 Travaux pratiques Compression en codage de Huffman 1. Organisation du projet 1.1. Objectifs Le but de ce projet est d'écrire un programme permettant de compresser des

Plus en détail

Claude Delannoy. 3 e édition C++

Claude Delannoy. 3 e édition C++ Claude Delannoy 3 e édition Exercices Exercices C++ en en langage langage delc++ titre 4/07/07 15:19 Page 2 Exercices en langage C++ AUX EDITIONS EYROLLES Du même auteur C. Delannoy. Apprendre le C++.

Plus en détail

Licence ST Université Claude Bernard Lyon I LIF1 : Algorithmique et Programmation C Bases du langage C 1 Conclusion de la dernière fois Introduction de l algorithmique générale pour permettre de traiter

Plus en détail

Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données

Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données Pierre Boudes 1 er décembre 2014 This work is licensed under the Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 License. Types char et

Plus en détail

SUPPORT DE COURS. Langage C

SUPPORT DE COURS. Langage C Dpt Informatique 2010-2011 SUPPORT DE COURS Langage C Semestre 1 par : «CaDePe» Marie-Françoise Canut Marianne de Michiel André Péninou Table des Matières 1 Généralités...8 1.1 Introduction aux langages

Plus en détail

Systèmes Informatiques TD 3: langage C opérations élémentaires

Systèmes Informatiques TD 3: langage C opérations élémentaires Systèmes Informatiques TD 3: langage C opérations élémentaires P. Bakowski bako@ieee.org Opérateurs logiques/arithmétiques Le langage C offre une liste importante d opérateurs logiques et arithmétiques.

Plus en détail

Cours d initiation à la programmation en C++ Johann Cuenin

Cours d initiation à la programmation en C++ Johann Cuenin Cours d initiation à la programmation en C++ Johann Cuenin 11 octobre 2014 2 Table des matières 1 Introduction 5 2 Bases de la programmation en C++ 7 3 Les types composés 9 3.1 Les tableaux.............................

Plus en détail

Introduction à OCAML

Introduction à OCAML Introduction à OCAML Plan L interpréteur intéractif Ocaml Les types de base, et leurs opérations : int, float, char, string, bool Les n-uplets Conditionnelles : if... then... else et match... with... Déclarations

Plus en détail

Chapitre 3 Structures de données linéaires : listes, piles et files

Chapitre 3 Structures de données linéaires : listes, piles et files Chapitre 3 Structures de données linéaires : listes, piles et files 1. Introduction Le but de ce chapitre est de décrire des représentations des structures de données de base telles les listes en général

Plus en détail

Héritage en java : Calculatrice SDC

Héritage en java : Calculatrice SDC Programmation orientée objet L3 MIAGE Héritage en java : Calculatrice SDC Travail à rendre : le code complet du projet SDC sous forme d une archive tar.gz. L archive comportera trois répertoires : un répertoire

Plus en détail

Bonnes pratiques de développement et débogage de programme Octobre en2007 langage C1 et / 40 Fort

Bonnes pratiques de développement et débogage de programme Octobre en2007 langage C1 et / 40 Fort Bonnes pratiques de développement et débogage de programme en langage C et Fortran Sylvain Ferrand CMAP Octobre 2007 Bonnes pratiques de développement et débogage de programme Octobre en2007 langage C1

Plus en détail

Langage C/C++ TD 3-4 : Création dynamique d objets. Hubert Godfroy. 27 novembre 2014

Langage C/C++ TD 3-4 : Création dynamique d objets. Hubert Godfroy. 27 novembre 2014 Langage C/C++ TD 3-4 : Création dynamique d objets Hubert Godfroy 7 novembre 014 1 Tableaux Question 1 : Écrire une fonction prenant un paramètre n et créant un tableau de taille n (contenant des entiers).

Plus en détail

Techniques de compilation

Techniques de compilation Département d Informatique Université de Nice Sophia Antipolis Master 1 Informatique Techniques de compilation XI. Générateurs de générateurs de code Jacques Farré email : Jacques.Farre@unice.fr 1 Introduction

Plus en détail

Programmation fonctionnelle avec OCaml

Programmation fonctionnelle avec OCaml Programmation fonctionnelle avec OCaml 1ère séance, 19 février 2015 6 séances de 1h30 de cours et 3h de TP 3 projets avec soutenance D autres transparents sont disponibles avec vidéo (intranet) Samuel

Plus en détail

Les chaînes de caractères

Les chaînes de caractères Les chaînes de caractères Comme déjà précisé dans les premiers chapitres de ce cours, il n existe pas de type chaîne de caractères prédéfinit en C. Il existe deux façons pour déclarer une chaîne de caractères

Plus en détail

Initiation. àl algorithmique et à la programmation. en C

Initiation. àl algorithmique et à la programmation. en C Initiation àl algorithmique et à la programmation en C Initiation àl algorithmique et à la programmation en C Cours avec 129 exercices corrigés Illustration de couverture : alwyncooper - istock.com Dunod,

Plus en détail

Algorithmique, Structures de données et langage C

Algorithmique, Structures de données et langage C UNIVERSITE PAUL SABATIER TOULOUSE III Algorithmique, Structures de données et langage C L3 IUP AISEM/ICM Janvier 2005 J.M. ENJALBERT Chapitre 1 Rappels et compléments de C 1.1 Structures Une structure

Plus en détail

UE Programmation Impérative Licence 2ème Année 2014 2015

UE Programmation Impérative Licence 2ème Année 2014 2015 UE Programmation Impérative Licence 2 ème Année 2014 2015 Informations pratiques Équipe Pédagogique Florence Cloppet Neilze Dorta Nicolas Loménie prenom.nom@mi.parisdescartes.fr 2 Programmation Impérative

Plus en détail

Les structures de données. Rajae El Ouazzani

Les structures de données. Rajae El Ouazzani Les structures de données Rajae El Ouazzani Les arbres 2 1- Définition de l arborescence Une arborescence est une collection de nœuds reliés entre eux par des arcs. La collection peut être vide, cad l

Plus en détail

Programmation système I Les entrées/sorties

Programmation système I Les entrées/sorties Programmation système I Les entrées/sorties DUT 1 re année Université de Marne La vallée Les entrées-sorties : E/O Entrées/Sorties : Opérations d échanges d informations dans un système informatique. Les

Plus en détail

Conventions d écriture et outils de mise au point

Conventions d écriture et outils de mise au point Logiciel de base Première année par alternance Responsable : Christophe Rippert Christophe.Rippert@Grenoble-INP.fr Introduction Conventions d écriture et outils de mise au point On va utiliser dans cette

Plus en détail

TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile

TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile Dans ce TP, vous apprendrez à définir le type abstrait Pile, à le programmer en Java à l aide d une interface

Plus en détail

Langage C. Patrick Corde. Patrick.Corde@idris.fr. 22 juin 2015. Patrick Corde ( Patrick.Corde@idris.fr ) Langage C 22 juin 2015 1 / 289

Langage C. Patrick Corde. Patrick.Corde@idris.fr. 22 juin 2015. Patrick Corde ( Patrick.Corde@idris.fr ) Langage C 22 juin 2015 1 / 289 Langage C Patrick Corde Patrick.Corde@idris.fr 22 juin 2015 Patrick Corde ( Patrick.Corde@idris.fr ) Langage C 22 juin 2015 1 / 289 Table des matières I 1 Présentation du langage C Historique Intérêts

Plus en détail

Compilation séparée. Compilation séparée. ENSIIE: Programmation avancée, Compilation séparée, Modularité, Spécifications algébriques 1

Compilation séparée. Compilation séparée. ENSIIE: Programmation avancée, Compilation séparée, Modularité, Spécifications algébriques 1 Compilation séparée Compilation séparée ENSIIE: Programmation avancée, Compilation séparée, Modularité, Spécifications algébriques 1 Compilation séparée Modularité GCC : 4 millions de lignes de code Noyau

Plus en détail

Instructions assembleur

Instructions assembleur Instructions assembleur 0001011011110110 0001011101101101 10001001 Instruction vue par le programmeur assembleur ou instruction élémentaire cible d'un compilateur Réalise une modification de l'état interne

Plus en détail

5 Moniteurs. Slide 1. Caractéristique majeure d un programme avec moniteurs = Composé de deux sortes de modules/processus: Slide 2

5 Moniteurs. Slide 1. Caractéristique majeure d un programme avec moniteurs = Composé de deux sortes de modules/processus: Slide 2 5 Moniteurs Motivation = les sémaphores peuvent être utilisés pour résoudre à peu près n importe quel problème d exclusion mutuelle ou synchronisation... mais, les sémaphores possèdent certains désavantages:

Plus en détail

Cours 1 : Qu est-ce que la programmation?

Cours 1 : Qu est-ce que la programmation? 1/65 Introduction à la programmation Cours 1 : Qu est-ce que la programmation? Yann Régis-Gianas yrg@pps.univ-paris-diderot.fr Université Paris Diderot Paris 7 2/65 1. Sortez un appareil qui peut se rendre

Plus en détail

Automatisation de la certification formelle de systèmes critiques par instrumentation d interpréteurs abstraits

Automatisation de la certification formelle de systèmes critiques par instrumentation d interpréteurs abstraits 1 d Automatisation de la certification formelle de systèmes critiques par instrumentation d sous la direction de Michaël Périn Soutenance de Thèse de Doctorat Université de Grenoble - Laboratoire Verimag

Plus en détail

IN 102 - Cours 1. 1 Informatique, calculateurs. 2 Un premier programme en C

IN 102 - Cours 1. 1 Informatique, calculateurs. 2 Un premier programme en C IN 102 - Cours 1 Qu on le veuille ou non, les systèmes informatisés sont désormais omniprésents. Même si ne vous destinez pas à l informatique, vous avez de très grandes chances d y être confrontés en

Plus en détail

Éléments d informatique Cours 3 La programmation structurée en langage C L instruction de contrôle if

Éléments d informatique Cours 3 La programmation structurée en langage C L instruction de contrôle if Éléments d informatique Cours 3 La programmation structurée en langage C L instruction de contrôle if Pierre Boudes 28 septembre 2011 This work is licensed under the Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike

Plus en détail

Rappels Entrées -Sorties

Rappels Entrées -Sorties Fonctions printf et scanf Syntaxe: écriture, organisation Comportement Données hétérogènes? Gestion des erreurs des utilisateurs 17/11/2013 Cours du Langage C ibr_guelzim@yahoo.fr ibrahimguelzim.atspace.co.uk

Plus en détail

Compilation (INF 564)

Compilation (INF 564) Présentation du cours Le processeur MIPS Programmation du MIPS 1 Compilation (INF 564) Introduction & architecture MIPS François Pottier 10 décembre 2014 Présentation du cours Le processeur MIPS Programmation

Plus en détail

ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION En C

ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION En C Objectifs ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION Une façon de raisonner Automatiser la résolution de problèmes Maîtriser les concepts de l algorithmique Pas faire des spécialistes d un langage Pierre TELLIER 2

Plus en détail

La surcharge. Chapitre 6

La surcharge. Chapitre 6 Chapitre 6 La surcharge Le mot polymorphisme veut dire qui a plusieurs formes. Le polymorphisme, sous une forme embryonnaire, se rencontre pratiquement dans tout langage de programmation. Par exemple l

Plus en détail

Le Langage C Version 1.2 c 2002 Florence HENRY Observatoire de Paris Université de Versailles florence.henry@obspm.fr

Le Langage C Version 1.2 c 2002 Florence HENRY Observatoire de Paris Université de Versailles florence.henry@obspm.fr Le Langage C Version 1.2 c 2002 Florence HENRY Observatoire de Paris Université de Versailles florence.henry@obspm.fr Table des matières 1 Les bases 3 2 Variables et constantes 5 3 Quelques fonctions indispensables

Plus en détail

Induction sur les arbres

Induction sur les arbres Induction sur les arbres Planning Motivations Comment définir les arbres? Équations récursives sur les arbres Complexité de fonctions sur les arbres Recherche dans un arbre binaire de recherche Recherche

Plus en détail

Cours 7 : fonctions recursives, arithmétique binaire, flottants 1

Cours 7 : fonctions recursives, arithmétique binaire, flottants 1 Cours 7 : fonctions recursives, arithmétique binaire, flottants 1 Les types énumérés On peut aussi définir des types qui ont un nombre fini de valeurs (ex: jours de la semaine, couleurs primaires, etc.)

Plus en détail

Cours d Algorithmique et de Langage C 2005 - v 3.0

Cours d Algorithmique et de Langage C 2005 - v 3.0 Cours d Algorithmique et de Langage C 2005 - v 3.0 Bob CORDEAU cordeau@onera.fr Mesures Physiques IUT d Orsay 15 mai 2006 Avant-propos Avant-propos Ce cours en libre accès repose sur trois partis pris

Plus en détail

Programmation en langage C

Programmation en langage C Programmation en langage C Anne CANTEAUT INRIA - projet CODES B.P. 105 78153 Le Chesnay Cedex Anne.Canteaut@inria.fr http://www-rocq.inria.fr/codes/anne.canteaut/cours C 2 Table des matières 3 Table des

Plus en détail

Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101. Travail pratique #2

Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101. Travail pratique #2 Université Laval Faculté des sciences et de génie Département d'informatique et de génie logiciel IFT-3101 Danny Dubé Hiver 2014 Version : 11 avril Questions Travail pratique #2 Traduction orientée-syntaxe

Plus en détail

Plan du cours. Historique du langage http://www.oracle.com/technetwork/java/index.html. Nouveautés de Java 7

Plan du cours. Historique du langage http://www.oracle.com/technetwork/java/index.html. Nouveautés de Java 7 Université Lumière Lyon 2 Faculté de Sciences Economiques et Gestion KHARKIV National University of Economic Introduction au Langage Java Master Informatique 1 ère année Julien Velcin http://mediamining.univ-lyon2.fr/velcin

Plus en détail

1/24. I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d un. I expressions arithmétiques. I structures de contrôle (tests, boucles)

1/24. I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d un. I expressions arithmétiques. I structures de contrôle (tests, boucles) 1/4 Objectif de ce cours /4 Objectifs de ce cours Introduction au langage C - Cours Girardot/Roelens Septembre 013 Du problème au programme I passer d un problème exprimé en français à la réalisation d

Plus en détail

Classes et Objets en Ocaml.

Classes et Objets en Ocaml. Classes et Objets en Ocaml. Didier Rémy 2001-2002 http://cristal.inria.fr/ remy/mot/2/ http://www.enseignement.polytechnique.fr/profs/informatique/didier.remy/mot/2/ Cours Exercices Slide 1 1. Objets 2.

Plus en détail

Cours de Programmation 2

Cours de Programmation 2 Cours de Programmation 2 Programmation à moyenne et large échelle 1. Programmation modulaire 2. Programmation orientée objet 3. Programmation concurrente, distribuée 4. Programmation monadique 5. Les programmes

Plus en détail

6. Des objets bien conçus

6. Des objets bien conçus Conception objet en Java avec BlueJ une approche interactive 6. Des objets bien conçus David J. Barnes, Michael Kölling version française: Patrice Moreaux Rédigé avec 1.0 Conception objet en Java avec

Plus en détail

Systèmes répartis : les Remote Procedure Calls p.1/25

Systèmes répartis : les Remote Procedure Calls p.1/25 Systèmes répartis : les Remote Procedure Calls Fabrice Rossi http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine Systèmes répartis : les Remote Procedure Calls p.1/25 Les Remote Procedure Calls

Plus en détail

Suivant les langages de programmation, modules plus avancés : modules imbriqués modules paramétrés par des modules (foncteurs)

Suivant les langages de programmation, modules plus avancés : modules imbriqués modules paramétrés par des modules (foncteurs) Modularité Extensions Suivant les langages de programmation, modules plus avancés : modules imbriqués modules paramétrés par des modules (foncteurs) généricité modules de première classe : peuvent être

Plus en détail

Argument-fetching dataflow machine de G.R. Gao et J.B. Dennis (McGill, 1988) = machine dataflow sans flux de données

Argument-fetching dataflow machine de G.R. Gao et J.B. Dennis (McGill, 1988) = machine dataflow sans flux de données EARTH et Threaded-C: Éléments clés du manuel de références de Threaded-C Bref historique de EARTH et Threaded-C Ancêtres de l architecture EARTH: Slide 1 Machine à flux de données statique de J.B. Dennis

Plus en détail

Dans le chapitre 1, nous associions aux fichiers ouverts des descripteurs de fichiers par lesquels nous accédions aux fichiers.

Dans le chapitre 1, nous associions aux fichiers ouverts des descripteurs de fichiers par lesquels nous accédions aux fichiers. I Présentation : Dans le chapitre 1, nous avons vu comment utiliser les appels-systèmes de bas niveau pour créer et accéder à des fichiers sur le disque. Nous avons notamment mis en évidence leur dépouillement

Plus en détail

EPREUVE OPTIONNELLE d INFORMATIQUE CORRIGE

EPREUVE OPTIONNELLE d INFORMATIQUE CORRIGE EPREUVE OPTIONNELLE d INFORMATIQUE CORRIGE QCM Remarque : - A une question correspond au moins 1 réponse juste - Cocher la ou les bonnes réponses Barème : - Une bonne réponse = +1 - Pas de réponse = 0

Plus en détail

Les chaînes de caractères

Les chaînes de caractères Les chaînes de caractères Dans un programme informatique, les chaînes de caractères servent à stocker les informations non numériques comme par exemple une liste de nom de personne ou des adresses. Il

Plus en détail

Modularité, Objets et Types.

Modularité, Objets et Types. Modularité, Objets et Types. Didier Rémy 2001-2002 http://cristal.inria.fr/ remy/mot/0/ http://www.enseignement.polytechnique.fr/profs/informatique/didier.remy/mot/0/ Calendrier des cours Tous les mercredi

Plus en détail

Algorithmique et Programmation, IMA

Algorithmique et Programmation, IMA Algorithmique et Programmation, IMA Cours 2 : C Premier Niveau / Algorithmique Université Lille 1 - Polytech Lille Notations, identificateurs Variables et Types de base Expressions Constantes Instructions

Plus en détail

Cours intensif Java. 1er cours: de C à Java. Enrica DUCHI LIAFA, Paris 7. Septembre 2009. Enrica.Duchi@liafa.jussieu.fr

Cours intensif Java. 1er cours: de C à Java. Enrica DUCHI LIAFA, Paris 7. Septembre 2009. Enrica.Duchi@liafa.jussieu.fr . Cours intensif Java 1er cours: de C à Java Septembre 2009 Enrica DUCHI LIAFA, Paris 7 Enrica.Duchi@liafa.jussieu.fr LANGAGES DE PROGRAMMATION Pour exécuter un algorithme sur un ordinateur il faut le

Plus en détail

Principes des langages de programmation INF 321. Eric Goubault

Principes des langages de programmation INF 321. Eric Goubault Principes des langages de programmation INF 321 Eric Goubault 24 mars 2014 2 Table des matières 1 Introduction 7 2 Programmation impérative 11 2.1 Variables et types........................... 11 2.2 Codage

Plus en détail

Projet de Programmation Fonctionnelle

Projet de Programmation Fonctionnelle Projet de Programmation Fonctionnelle L objectif de ce projet est de concevoir, en Objective Caml, un évaluateur pour le langage mini-ml (un sous ensemble du langage Objective Caml). Votre programme devra

Plus en détail

Le langage PHP. Walid Belkhir Université de Provence belkhir@cmi.univ-mrs.fr http://www.lif.univ-mrs.fr/ belkhir/

Le langage PHP. Walid Belkhir Université de Provence belkhir@cmi.univ-mrs.fr http://www.lif.univ-mrs.fr/ belkhir/ Le langage PHP Walid Belkhir Université de Provence belkhir@cmi.univ-mrs.fr http://www.lif.univ-mrs.fr/ belkhir/ 1 / 38 Plan 1 Introduction au langage PHP 2 2 / 38 Qu est ce que PHP? langage interprété

Plus en détail

C12. Les structures arborescentes. Août 2006

C12. Les structures arborescentes. Août 2006 Les structures arborescentes Août 2006 Objectifs du C12 Connaître le principe de la structure d arbre binaire Connaître les détails d implémentation de la structure d arbre binaire de recherche Les structures

Plus en détail

Théorie des Langages

Théorie des Langages Théorie des Langages AntLR - Générateur d analyseurs Claude Moulin Université de Technologie de Compiègne Printemps 2015 Sommaire 1 Introduction 2 AntLR ANTLR : ANother Tool for Language Recognition URL

Plus en détail

Java 1.5 : principales nouveautés

Java 1.5 : principales nouveautés Cours 6 - TEP - UPMC - 2008/2009 p. 1/34 Java 1.5 : principales nouveautés classes paramétrées : generics encapsulation des valeurs de types primitifs : auto[un]boxing itération sur les boucles types énumérés

Plus en détail

as Architecture des Systèmes d Information

as Architecture des Systèmes d Information Plan Plan Programmation - Introduction - Nicolas Malandain March 14, 2005 Introduction à Java 1 Introduction Présentation Caractéristiques Le langage Java 2 Types et Variables Types simples Types complexes

Plus en détail

Le langage Java - Syntaxe

Le langage Java - Syntaxe Le langage Java - Syntaxe LES BASES: litéraux, types, expressions, instructions LE LANGAGE JAVA - SYNTAXE LES COMMENTAIRES LES IDENTIFICATEURS LISTES DES MOTS RÉSERVÉS: LES LITÉRAUX BOOLÉENS LA DÉCLARATION

Plus en détail

Manipulations binaires en C++

Manipulations binaires en C++ Manipulations binaires en C++ Tous les exercices devront être résolus sans utiliser les opérateurs *, / et % Rappels En informatique, les nombres sont stockés sous forme binaire. Même si ce n'est pas nécessaire,

Plus en détail

Mini-Projet : Tournoi de Dames

Mini-Projet : Tournoi de Dames Mini-Projet : Tournoi de Dames L objectif du projet est de programmer un jeu de dames de façon à ce que votre programme puisse jouer une partie de dames avec les programmes des autres étudiants. 1 Organisation

Plus en détail

Notions fondamentales du langage C# Version 1.0

Notions fondamentales du langage C# Version 1.0 Notions fondamentales du langage C# Version 1.0 Z 2 [Notions fondamentales du langage Csharp] [Date : 25/03/09] Sommaire 1 Tout ce qu il faut savoir pour bien commencer... 3 1.1 Qu est ce qu un langage

Plus en détail

RPC Remote Procedure Call. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benm@gmail.com

RPC Remote Procedure Call. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benm@gmail.com RPC Remote Procedure Call Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benm@gmail.com Objectifs Le rôle de RPC comme middleware Positionner RPC dans le modèle OSI Développement d application

Plus en détail

Cours de C. Manipulation de bits. Sébastien Paumier

Cours de C. Manipulation de bits. Sébastien Paumier Cours de C Manipulation de bits Sébastien Paumier paumier@univ-mlv.fr Illustrations provenant du site http://tux.crystalxp.net/ 1 Le binaire représentation en base 2 128 64 32 16 8 4 2 1 2 7 2 6 2 5 2

Plus en détail

QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS

QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS ESIEE Unité d'informatique IN101 Albin Morelle (et Denis Bureau) QUELQUES CONCEPTS INTRODUCTIFS 1- ARCHITECTURE ET FONCTIONNEMENT D UN ORDINATEUR Processeur Mémoire centrale Clavier Unité d échange BUS

Plus en détail

Introduction à Java. Matthieu Herrb CNRS-LAAS. Mars 2014. http://homepages.laas.fr/matthieu/cours/java/java.pdf

Introduction à Java. Matthieu Herrb CNRS-LAAS. Mars 2014. http://homepages.laas.fr/matthieu/cours/java/java.pdf Introduction à Java Matthieu Herrb CNRS-LAAS http://homepages.laas.fr/matthieu/cours/java/java.pdf Mars 2014 Plan 1 Concepts 2 Éléments du langage 3 Classes et objets 4 Packages 2/28 Histoire et motivations

Plus en détail

INITIATION A LA PROGRAMMATION

INITIATION A LA PROGRAMMATION 2004-2005 Université Paris Dauphine IUP Génie Mathématique et Informatique INITIATION A LA PROGRAMMATION PROCEDURALE, A L'ALGORITHMIQUE ET AUX STRUCTURES DE DONNEES PAR LE LANGAGE C Maude Manouvrier La

Plus en détail

Théorie des langages. compilation. Elise Bonzon http://web.mi.parisdescartes.fr/ bonzon/ elise.bonzon@parisdescartes.fr 1 / 59

Théorie des langages. compilation. Elise Bonzon http://web.mi.parisdescartes.fr/ bonzon/ elise.bonzon@parisdescartes.fr 1 / 59 et compilation Elise Bonzon http://web.mi.parisdescartes.fr/ bonzon/ elise.bonzon@parisdescartes.fr 1 / 59 et compilation et compilation Structure d un compilateur Analyse lexicale Analyse syntaxique Analyse

Plus en détail

Contraintes, particularités. 1. Généralités... 2. 2. Gestion de la mémoire... 2. a. Type des variables et constantes... 2

Contraintes, particularités. 1. Généralités... 2. 2. Gestion de la mémoire... 2. a. Type des variables et constantes... 2 C Embarque Contraintes, particularités 1. Généralités... 2 2. Gestion de la mémoire... 2 a. Type des variables et constantes.... 2 b. Variables locales ou globales... 3 3. Interruptions... 5 4. Imposer

Plus en détail

CORRECTIONS DES EXERCICES DU CONCOURS D ENTREE EPITA 2005

CORRECTIONS DES EXERCICES DU CONCOURS D ENTREE EPITA 2005 CORRECTIONS DES EXERCICES DU CONCOURS D ENTREE EPITA 2005 REMARQUE : Les programmes en Pascal, C sont des exemples et peuvent être discutés en terme d implémentation et de construction. Le choix qui a

Plus en détail

Le langage C. Ecole Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles de la Ville de Paris. Service Informatique Enseignement Année scolaire 2013/2014

Le langage C. Ecole Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles de la Ville de Paris. Service Informatique Enseignement Année scolaire 2013/2014 Ecole Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles de la Ville de Paris Service Informatique Enseignement Année scolaire 2013/2014 Le langage C Didier Cassereau Téléphone : 01.40.79.44.69 E-mail :

Plus en détail

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux.

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux. UEO11 COURS/TD 1 Contenu du semestre Cours et TDs sont intégrés L objectif de ce cours équivalent a 6h de cours, 10h de TD et 8h de TP est le suivant : - initiation à l algorithmique - notions de bases

Plus en détail

Introduction. Les performances d une machine sont liées au: 1. nombre d instructions. 2. temps de cycle horloge

Introduction. Les performances d une machine sont liées au: 1. nombre d instructions. 2. temps de cycle horloge Introduction Les performances d une machine sont liées au: 1. nombre d instructions 2. temps de cycle horloge 3. nombre de cycle horloge par instructions. C est: le compilateur et l architecture du jeu

Plus en détail

03/04/2007. Tâche 1 Tâche 2 Tâche 3. Système Unix. Time sharing

03/04/2007. Tâche 1 Tâche 2 Tâche 3. Système Unix. Time sharing 3/4/27 Programmation Avancée Multimédia Multithreading Benoît Piranda Équipe SISAR Université de Marne La Vallée Besoin Programmes à traitements simultanés Réseau Réseau Afficher une animation en temps

Plus en détail

Introduction à la Programmation Parallèle: MPI

Introduction à la Programmation Parallèle: MPI Introduction à la Programmation Parallèle: MPI Frédéric Gava et Gaétan Hains L.A.C.L Laboratoire d Algorithmique, Complexité et Logique Cours du M2 SSI option PSSR Plan 1 Modèle de programmation 2 3 4

Plus en détail