PROJET ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION II

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROJET ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION II"

Transcription

1 PROJET 1 ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION II CONTENU DU RAPPORT A RENDRE : o Fiche signalétique du binôme o Listing des différents fichiers sources o CD sources o Il sera tenu compte de la présentation du projet

2 Le service de messagerie SMS, plus connu sous le sigle de SMS (Short Message Service) ou les noms de texto ou de «mini message», permet de transmettre de courts messages textuels. C est l un des services de la téléphonie mobile. 2 1) La taille des SMS En fonction des caractères utilisés lors de l écriture d un SMS, la taille du SMS peut être modifiée. a) Les caractères standards : La taille d un SMS rédigé avec des caractères standards est de 160 caractères. Les 26 lettres de l alphabet en majuscule et en minuscule ainsi que l ensemble des caractères suivants sont des caractères standards. Tous ces caractères comptent pour 1 seul $ è é ù ì ò Ç Ø ø Å å Δ _ Φ Γ Λ Ω Π Ψ Σ Θ Ξ ^ [ ~ ] Æ æ ß É! " # % & ' ( ) * +,. / : ; < = >? A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z Ä Ö Ñ Ü a b c d e f g h i j k l m n o p q r s t u v w x y z ä ö ñ ü à b) Les caractères spéciaux : Une extension du langage SMS permet de coder certains caractères mais ils comptent pour 2 caractères, ce sont les caractères spéciaux. Ce sont tous les caractères qui ne figurent pas dans la liste ci-dessus. Par exemple Š OE... Lorsque vous utilisez un caractère spécial dans un SMS, le mobile modifie automatiquement le codage de l'intégralité du SMS afin de l'envoyer correctement. Ce codage étant plus gourmand en octets, le nombre de caractères maximum du SMS passe à 70 au lieu de 160. Certains mobiles transforment "intelligemment" certains caractères, par exemple, le "ç" peut être transformé en "Ç" pour éviter de passer en codage plus gourmand.

3 2) Les SMS longs Lorsque la taille maximum d'un SMS est atteinte, un deuxième SMS est commencé et ainsi de suite. Les SMS sont ensuite «concaténés» pour être affichés dans le bon ordre et dans un seul message par le mobile récepteur. Chaque SMS qui compose ainsi le message est facturé en fonction de votre offre tarifaire. Exemple : Si un message avec des caractères standards contient 186 caractères, votre message est envoyé donc en 2 SMS. a) Règles pour les SMS longs rédigés avec des caractères standards : A partir du 2 ème SMS, le nombre maximum de caractères de chaque SMS concaténé diminue car 7 caractères sont utilisés pour la concaténation. La nouvelle taille maximum de chaque SMS dans un message long est donc de 153 caractères au lieu de 160 avec utilisation de caractères standards. Nombre maximum de caractères standards pour : - 1 SMS = 160 caractères - 2 SMS = 306 caractères - 3 SMS = 459 caractères... b) Règles pour les SMS longs avec utilisation de caractères spéciaux : A partir du 2 ème SMS, le nombre maximum de caractères de chaque SMS concaténé diminue car 3 caractères sont utilisés pour la concaténation, la nouvelle taille maximum de chaque SMS dans un message long est donc de 67 caractères (au lieu de 70). Nombre maximum de caractères avec insertion de caractères spéciaux pour : - 1 SMS = 70 caractères - 2 SMS = 134 caractères - 3 SMS = 201 caractères... En pratique, seuls 6 à 8 SMS concaténés par message sont possibles. 3 3) Compteurs de caractères et de SMS : La quasi-totalité des mobiles affiche un «compteur de caractères et/ou un compteur de SMS». Cela vous permet de savoir combien de caractères contient le message que vous rédigez et le nombre de SMS que contient votre message.

4 a) Exemple pour un SMS rédigé en caractères standards : Le message ci-dessous contient 2 SMS pour 197 caractères. 4 b) Exemple pour un SMS rédigé avec un caractère spécial : Le message ci-dessous contient 2 SMS pour 91 caractères. La taille du SMS s'est adaptée automatiquement suite à la saisie d'un caractère spécial "ç". L'afficheur indique 134 caractères disponibles. On se propose de programmer une application en C de gestion de messages et de contacts. Le code du fichier ELTSMS.H qui permet de réaliser le TDA ELEMENT_SMS par une structure SMS (Un SMS est caractérisé par un texte (chaîne de caractères) et une taille (entier) : stockage indirect), est défini comme suit : #ifndef _ELTSMS_H #define _ELTSMS_H char * texte; int taille; SMS,*ELEMENT_SMS;

5 Le code du fichier LSTSMS.H qui permet de réaliser le TDA LISTE_SMS par une structure de données LISTE_SMS (liste contiguë de SMS en stockage indirect), est défini comme suit : #ifndef _LSTSMS_H #define _LSTSMS_H #include "ELTSMSPRIM.H" #define LongMax 8 /* longueur maximale d'une liste de SMS */ ELEMENT_SMS elements[longmax]; /* tableau statique */ int lg; /* taille logique de la liste */ lastructsms,*liste_sms; 5 Un MESSAGE est caractérisé par : Le numéro de téléphone du récepteur : une chaîne de 8 caractères ne contenant que des chiffres et commençant obligatoirement par l un des chiffres 2, 5 ou 9 qui correspondent aux opérateurs téléphoniques en Tunisie. L ensemble du/des SMS le composant : une liste contigüe de SMS. Le chargement (allocation dynamique des caractères) des SMS se fait au moment de la lecture du message et ce en le découpant selon les caractères standards et/ou spéciaux le composant en y appliquant les règles décrites précédemment. Le prix total du message : un réel qui correspond au prix d un SMS multiplié par le nombre des SMS composant le message. On suppose que le prix d un SMS est de l ordre de en DT vers tous les opérateurs. La date d envoi du message : une chaîne de caractères dont le format est jj/mm/aaaa. La date d envoi devrait être impérativement valide et antérieure /identique à la date du système. L heure d envoi du message : une chaîne de caractères dont le format est hh:mm:ss. L heure d envoi devrait être valide et comprise entre 00:00:00 et 23:59:59.

6 6 Le code du fichier ELTMSG.H qui permet de réaliser le TDA ELEMENT_MSG par une structure MESSAGE (stockage indirect), est défini comme suit : #ifndef _ELTMSG_H #define _ELTMSG_H #include "LSTSMSPRIM.H" int jour; int mois; int annee ; DATE ; int heure; int minute; int seconde; HEURE; char recpeteur[9]; LISTE_SMS msg ; float prix ; DATE date_envoi ; HEURE heure_envoi ; MESSAGE,*ELEMENT_MSG;

7 Le code du fichier LSTMSG.H qui permet de réaliser le TDA LISTE_MSG par une structure de données LISTE_MSG (liste doublement chaînée de MESSAGE), est défini comme suit : #ifndef _LSTMSG_H #define _LSTMSG_H #include "ELTMSGPRIM.H" structnoeudmsg ELEMENT_MSG info; struct structnoeudmsg * suivant; struct structnoeudmsg * precedent; structnoeudmsg, * NOEUD_MSG; NOEUD_MSG tete; NOEUD_MSG queue; int lg; lastructmsg,*liste_msg; Le code du fichier ELTCON.H qui permet de réaliser le TDA ELEMENT_CONT par une structure CONTACT (Un contact est caractérisé par un nom (chaîne de caractères alphabétiques), un numéro (une chaîne de 8 caractères ne contenant que des chiffres et commençant obligatoirement par l un des chiffres 2, 5 ou 9 qui correspondent aux opérateurs téléphoniques Tunisiens), une adresse (une chaîne de caractères contenant le caractère et un nom de domaine) : stockage indirect), est défini comme suit : #ifndef _ELTCON_H #define _ELTCON_H char nom[50]; char numero[9]; char [30]; CONTACT,*ELEMENT_CONT; 7

8 Le code du fichier LSTCON.H qui permet de réaliser le TDA LISTE_CONT par une structure de données LISTE_CONT (liste simplement chaînée de CONTACT), est défini comme suit : #ifndef _LSTCON_H #define _LSTCON_H #include "ELTCONPRIM.H" structnoeudcont ELEMENT_CONT info; struct structnoeudcont * suivant; structnoeudcont, * NOEUD_CONT; NOEUD_CONT tete; int lg; lastructcont,*liste_cont; 8 L utilisateur dispose ainsi d un répertoire (Une liste simplement chaînée de CONTACTS) et d une boîte de messages (Une liste doublement chaînée de MESSAGES dont chacun contient une liste contigüe de SMS). L ajout d un nouveau CONTACT au répertoire se fait dans l ordre alphabétique des noms des contacts. L ajout d un nouveau MESSAGE à la boîte de messagerie se fait dans l ordre chronologique (date et heure d envoi). C est le message le plus récent qui apparaît à la tête de la liste et c est celui le plus ancien qui apparait à sa queue. Au moment de l envoi d un MESSAGE, l utilisateur peut taper un numéro de téléphone qui ne figure pas dans la liste des CONTACTS. L affichage d un MESSAGE se fait comme indiqué dans les figures ci-dessus.

9 Travail demandé : Implémentez les TDA ELEMENT_SMS, LISTE_SMS, ELEMENT_MSG, LISTE_MSG, ELEMENT_CONT et LISTE_CONT. Ecrire une fonction CONTACT lepluscontacte(liste_msg L1, LISTE_CONT L2) qui permet de renvoyer le contact du répertoire auquel le plus grand nombre de messages a été envoyé (en cas de redondance c est le premier contact alphabétiquement apparu qui sera retourné). Ecrire une fonction LISTE_CONT jamaiscontactes(liste_msg L1, LISTE_CONT L2) qui permet de renvoyer la liste des contacts auxquels aucun message n a jamais été envoyé. Ecrire une fonction LISTE_MSG messages_d1_d2(liste_msg L, DATE D1, DATE D2) qui permet de renvoyer tous les messages qui ont été envoyés entre les dates D1 et D2. Ecrire une fonction ELEMENT_MSG messagelepluslong(liste_msg L) qui retourne le message envoyé le plus long en terme de caractères. Ecrire une fonction char * motleplusoccurrent(liste_msg L, char * nom) qui renvoie le mot le plus récurrent dans tous les messages envoyés à un destinataire dont le nom est donné. Créez un fichier main.c pour manipuler les TDA implémentés via des menus. Il vous faut au minimum trois menus dont un est principal et deux autres pour les MESSAGES et les CONTACTS. 9

Travaux Dirigés n 1 : chaînes de caractères

Travaux Dirigés n 1 : chaînes de caractères UE LE315 Travaux Dirigés n 1 : chaînes de caractères Exercice 1 Ecrire une fonction int nombre_caract(char *chaîne) qui retourne la taille d une chaîne de caractères. Exercice 2 Ecrire la fonction void

Plus en détail

EasyWeb v.2.7 DESCRIPTIF

EasyWeb v.2.7 DESCRIPTIF DESCRIPTIF Description des fonctionnalités d envoi, de suivi et de gestion du site EasyWeb EFIDEM, le logiciel de communication multicanal SMS, emailing, courrier dématérialisé et fax. 03/02/2015 Sommaire

Plus en détail

DE L ALGORITHME AU PROGRAMME INTRO AU LANGAGE C 51

DE L ALGORITHME AU PROGRAMME INTRO AU LANGAGE C 51 DE L ALGORITHME AU PROGRAMME INTRO AU LANGAGE C 51 PLAN DU COURS Introduction au langage C Notions de compilation Variables, types, constantes, tableaux, opérateurs Entrées sorties de base Structures de

Plus en détail

EasyWeb v.2.9 DESCRIPTIF

EasyWeb v.2.9 DESCRIPTIF DESCRIPTIF Description des fonctionnalités d envoi, de suivi et de gestion du logiciel EasyWeb le logiciel de communication multicanal SMS, email, emailing, courrier postal et fax. 04/09/2015 Sommaire

Plus en détail

Les structures. Chapitre 3

Les structures. Chapitre 3 Chapitre 3 Les structures Nous continuons notre étude des structures de données qui sont prédéfinies dans la plupart des langages informatiques. La structure de tableau permet de regrouper un certain nombre

Plus en détail

Cours d introduction à l informatique. Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions

Cours d introduction à l informatique. Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions Cours d introduction à l informatique Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions Qu est-ce qu un Une recette de cuisine algorithme? Protocole expérimental

Plus en détail

ACCESS 2013. Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles

ACCESS 2013. Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles Access est un logiciel permettant de gérer des données en masse : une liste de clients ou de fournisseurs, un stock de produits, des commandes, des salariés, un club de tennis, une cave à vin, une bibliothèque,

Plus en détail

LIF1 : ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION IMPÉRATIVE, INITIATION

LIF1 : ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION IMPÉRATIVE, INITIATION Licence STS Université Claude Bernard Lyon I LIF1 : ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION IMPÉRATIVE, INITIATION 1 COURS 7 : Structures et Fichiers OBJECTIFS DE LA SÉANCE Deux notions abordées dans ce cours Celle

Plus en détail

TS214 - Compression/Décompression d une image binaire

TS214 - Compression/Décompression d une image binaire Filière Télécommunications, 2 ème année TS214 - Compression/Décompression d une image binaire De nombreux télécopieurs utilisent la recommandation T.4 Groupe 3 de l International Telecommunications Union

Plus en détail

Cours d initiation à la programmation en C++ Johann Cuenin

Cours d initiation à la programmation en C++ Johann Cuenin Cours d initiation à la programmation en C++ Johann Cuenin 11 octobre 2014 2 Table des matières 1 Introduction 5 2 Bases de la programmation en C++ 7 3 Les types composés 9 3.1 Les tableaux.............................

Plus en détail

Chap III : Les tableaux

Chap III : Les tableaux Chap III : Les tableaux Dans cette partie, on va étudier quelques structures de données de base tels que : Les tableaux (vecteur et matrice) Les chaînes de caractères LA STRUCTURE DE TABLEAU Introduction

Plus en détail

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux.

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux. UEO11 COURS/TD 1 Contenu du semestre Cours et TDs sont intégrés L objectif de ce cours équivalent a 6h de cours, 10h de TD et 8h de TP est le suivant : - initiation à l algorithmique - notions de bases

Plus en détail

Travaux pratiques. Compression en codage de Huffman. 1.3. Organisation d un projet de programmation

Travaux pratiques. Compression en codage de Huffman. 1.3. Organisation d un projet de programmation Université de Savoie Module ETRS711 Travaux pratiques Compression en codage de Huffman 1. Organisation du projet 1.1. Objectifs Le but de ce projet est d'écrire un programme permettant de compresser des

Plus en détail

Définitions. Numéro à préciser. (Durée : )

Définitions. Numéro à préciser. (Durée : ) Numéro à préciser (Durée : ) On étudie dans ce problème l ordre lexicographique pour les mots sur un alphabet fini et plusieurs constructions des cycles de De Bruijn. Les trois parties sont largement indépendantes.

Plus en détail

Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données

Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données Bases de programmation. Cours 5. Structurer les données Pierre Boudes 1 er décembre 2014 This work is licensed under the Creative Commons Attribution-NonCommercial-ShareAlike 3.0 License. Types char et

Plus en détail

Licence ST Université Claude Bernard Lyon I LIF1 : Algorithmique et Programmation C Bases du langage C 1 Conclusion de la dernière fois Introduction de l algorithmique générale pour permettre de traiter

Plus en détail

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Université de Provence Introduction à l Informatique Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Année 2009-10 Aucun document n est autorisé Les exercices peuvent être traités dans le désordre.

Plus en détail

UE C avancé cours 1: introduction et révisions

UE C avancé cours 1: introduction et révisions Introduction Types Structures de contrôle Exemple UE C avancé cours 1: introduction et révisions Jean-Lou Desbarbieux et Stéphane Doncieux UMPC 2004/2005 Introduction Types Structures de contrôle Exemple

Plus en détail

Algorithmique et programmation avec Java (NFA002)

Algorithmique et programmation avec Java (NFA002) Algorithmique et programmation avec Java (NFA002) Deuxième session 13 septembre 2012 Aucun document n est autorisé. Le barème est donné à titre indicatif. Exercice 1 : listes (4 points) Etudiez le programme

Plus en détail

Algorithme. Table des matières

Algorithme. Table des matières 1 Algorithme Table des matières 1 Codage 2 1.1 Système binaire.............................. 2 1.2 La numérotation de position en base décimale............ 2 1.3 La numérotation de position en base binaire..............

Plus en détail

TP 1. Prise en main du langage Python

TP 1. Prise en main du langage Python TP. Prise en main du langage Python Cette année nous travaillerons avec le langage Python version 3. ; nous utiliserons l environnement de développement IDLE. Étape 0. Dans votre espace personnel, créer

Plus en détail

Langage C/C++ TD 3-4 : Création dynamique d objets. Hubert Godfroy. 27 novembre 2014

Langage C/C++ TD 3-4 : Création dynamique d objets. Hubert Godfroy. 27 novembre 2014 Langage C/C++ TD 3-4 : Création dynamique d objets Hubert Godfroy 7 novembre 014 1 Tableaux Question 1 : Écrire une fonction prenant un paramètre n et créant un tableau de taille n (contenant des entiers).

Plus en détail

INTRODUCTION A JAVA. Fichier en langage machine Exécutable

INTRODUCTION A JAVA. Fichier en langage machine Exécutable INTRODUCTION A JAVA JAVA est un langage orienté-objet pur. Il ressemble beaucoup à C++ au niveau de la syntaxe. En revanche, ces deux langages sont très différents dans leur structure (organisation du

Plus en détail

Algorithmique et Programmation, IMA

Algorithmique et Programmation, IMA Algorithmique et Programmation, IMA Cours 2 : C Premier Niveau / Algorithmique Université Lille 1 - Polytech Lille Notations, identificateurs Variables et Types de base Expressions Constantes Instructions

Plus en détail

INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP

INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP COURS PROGRAMMATION INITIATION AU LANGAGE C SUR MICROCONTROLEUR PIC page 1 / 7 INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP I. Historique du langage C 1972 : naissance du C dans les laboratoires BELL par

Plus en détail

Nota Bene module Professeur version 2011 pour Windows 2000 et supérieur. Manuel d utilisation Nota Bene Module Professeur

Nota Bene module Professeur version 2011 pour Windows 2000 et supérieur. Manuel d utilisation Nota Bene Module Professeur Nota Bene module Professeur version 2011 pour Windows 2000 et supérieur Manuel d utilisation Nota Bene Module Professeur Edition du 28/06/2011 1 Table des matières I. Préambule... 4 II. Chapitre 1 Nota

Plus en détail

Mini-Projet : Tournoi de Dames

Mini-Projet : Tournoi de Dames Mini-Projet : Tournoi de Dames L objectif du projet est de programmer un jeu de dames de façon à ce que votre programme puisse jouer une partie de dames avec les programmes des autres étudiants. 1 Organisation

Plus en détail

Les chaînes de caractères

Les chaînes de caractères Les chaînes de caractères Dans un programme informatique, les chaînes de caractères servent à stocker les informations non numériques comme par exemple une liste de nom de personne ou des adresses. Il

Plus en détail

UE Programmation Impérative Licence 2ème Année 2014 2015

UE Programmation Impérative Licence 2ème Année 2014 2015 UE Programmation Impérative Licence 2 ème Année 2014 2015 Informations pratiques Équipe Pédagogique Florence Cloppet Neilze Dorta Nicolas Loménie prenom.nom@mi.parisdescartes.fr 2 Programmation Impérative

Plus en détail

Systèmes Informatiques TD 3: langage C opérations élémentaires

Systèmes Informatiques TD 3: langage C opérations élémentaires Systèmes Informatiques TD 3: langage C opérations élémentaires P. Bakowski bako@ieee.org Opérateurs logiques/arithmétiques Le langage C offre une liste importante d opérateurs logiques et arithmétiques.

Plus en détail

Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation 24 octobre 2007impérative 1 / 44 et. structures de données simples

Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation 24 octobre 2007impérative 1 / 44 et. structures de données simples Cours d Algorithmique-Programmation 2 e partie (IAP2): programmation impérative et structures de données simples Introduction au langage C Sandrine Blazy - 1ère année 24 octobre 2007 Cours d Algorithmique-Programmation

Plus en détail

Systèmes répartis : les Remote Procedure Calls p.1/25

Systèmes répartis : les Remote Procedure Calls p.1/25 Systèmes répartis : les Remote Procedure Calls Fabrice Rossi http://apiacoa.org/contact.html. Université Paris-IX Dauphine Systèmes répartis : les Remote Procedure Calls p.1/25 Les Remote Procedure Calls

Plus en détail

Programmation C. Apprendre à développer des programmes simples dans le langage C

Programmation C. Apprendre à développer des programmes simples dans le langage C Programmation C Apprendre à développer des programmes simples dans le langage C Notes de cours sont disponibles sur http://astro.u-strasbg.fr/scyon/stusm (attention les majuscules sont importantes) Modalités

Plus en détail

Introduction au langage C

Introduction au langage C Introduction au langage C Cours 1: Opérations de base et premier programme Alexis Lechervy Alexis Lechervy (UNICAEN) Introduction au langage C 1 / 23 Les premiers pas Sommaire 1 Les premiers pas 2 Les

Plus en détail

Centre CPGE TSI - Safi 2010/2011. Algorithmique et programmation :

Centre CPGE TSI - Safi 2010/2011. Algorithmique et programmation : Algorithmique et programmation : STRUCTURES DE DONNÉES A. Structure et enregistrement 1) Définition et rôle des structures de données en programmation 1.1) Définition : En informatique, une structure de

Plus en détail

Informatique Générale

Informatique Générale Informatique Générale Guillaume Hutzler Laboratoire IBISC (Informatique Biologie Intégrative et Systèmes Complexes) guillaume.hutzler@ibisc.univ-evry.fr Cours Dokeos 625 http://www.ens.univ-evry.fr/modx/dokeos.html

Plus en détail

Conventions d écriture et outils de mise au point

Conventions d écriture et outils de mise au point Logiciel de base Première année par alternance Responsable : Christophe Rippert Christophe.Rippert@Grenoble-INP.fr Introduction Conventions d écriture et outils de mise au point On va utiliser dans cette

Plus en détail

Filière ITTI - Auxerre TC1 Modélisation des informations (partie 1)

Filière ITTI - Auxerre TC1 Modélisation des informations (partie 1) Filière ITTI - Auxerre TC1 Modélisation des informations (partie 1) Marie-Noëlle Terrasse Département IEM, Université de Bourgogne 12 novembre 2004 On appelle données simples les informations représentées

Plus en détail

Nota Bene module Professeur version 11. pour Windows 98 et supérieur. Manuel d utilisation. Edition du 18-04-06

Nota Bene module Professeur version 11. pour Windows 98 et supérieur. Manuel d utilisation. Edition du 18-04-06 Nota Bene module Professeur version 11 pour Windows 98 et supérieur Manuel d utilisation Edition du 18-04-06 Table des matières Chapitre 1 Nota Bene module Professeur...4 I. Installation de Nota Bene module

Plus en détail

TP Codage numérique des caractères. Un ordinateur ne manipule que des 0 et des 1 : Comment alors code-t-il du texte?

TP Codage numérique des caractères. Un ordinateur ne manipule que des 0 et des 1 : Comment alors code-t-il du texte? TP Codage numérique des caractères Un ordinateur ne manipule que des 0 et des 1 : Comment alors code-t-il du texte? I Le code ASCII 1. Une première approche Ouvrir un fichier Excell Sur la ligne 1 du tableau,

Plus en détail

SOLUTION D ENVOI DE SMS POUR PROFESSIONNELS

SOLUTION D ENVOI DE SMS POUR PROFESSIONNELS 1 Création et gestion de compte 2 Envoi par e-mail 3 Envoi par commande http 4 Publipostage SMS personnalisés 5 Autres fonctionnalités et options SMSvialeweb.com est une solution complète d envoi de SMS

Plus en détail

MISE A NIVEAU INFORMATIQUE LANGAGE C - EXEMPLES DE PROGRAMMES. Université Paris Dauphine IUP Génie Mathématique et Informatique 2 ème année

MISE A NIVEAU INFORMATIQUE LANGAGE C - EXEMPLES DE PROGRAMMES. Université Paris Dauphine IUP Génie Mathématique et Informatique 2 ème année 2003-2004 Université Paris Dauphine IUP Génie Mathématique et Informatique 2 ème année MISE A NIVEAU INFORMATIQUE LANGAGE C - EXEMPLES DE PROGRAMMES Maude Manouvrier La reproduction de ce document par

Plus en détail

S. Laporte LMS. Comparaison : (temps d'accès en ms - 10-3 - alors qu'en mémoire le temps d'accès se mesure en ns - 10-9).

S. Laporte LMS. Comparaison : (temps d'accès en ms - 10-3 - alors qu'en mémoire le temps d'accès se mesure en ns - 10-9). Les systèmes de gestion de fichier (SGF) I. Introduction Les systèmes de fichier ont pour rôle d'organiser, en l'optimisant, l'implantation des données sur le(s) disque(s) et autres mémoires externes.

Plus en détail

Tableaux (introduction) et types de base

Tableaux (introduction) et types de base Tableaux (introduction) et types de base A. Motivation..................................................... 4 B. Les tableaux.................................................... 5 C. Construction des tableaux.......................................

Plus en détail

1 Introduction au codage

1 Introduction au codage CélestineOscarDésiréAnatoleGastonEugène 1 Introduction au codage 1.1 Les ensembles L ensemble de tout les ensembles est Dieu lui-même. Kantor Ensemble des parties d un ensemble désigne l ensemble des sous-ensembles

Plus en détail

Les chaînes de caractères

Les chaînes de caractères Les chaînes de caractères Comme déjà précisé dans les premiers chapitres de ce cours, il n existe pas de type chaîne de caractères prédéfinit en C. Il existe deux façons pour déclarer une chaîne de caractères

Plus en détail

6 - Le système de gestion de fichiers F. Boyer, UJF-Laboratoire Lig, Fabienne.Boyer@imag.fr

6 - Le système de gestion de fichiers F. Boyer, UJF-Laboratoire Lig, Fabienne.Boyer@imag.fr 6 - Le système de gestion de fichiers F. Boyer, UJF-Laboratoire Lig, Fabienne.Boyer@imag.fr Interface d un SGF Implémentation d un SGF Gestion de la correspondance entre la structure logique et la structure

Plus en détail

Compression de Données - Algorithme de Huffman Document de Conception

Compression de Données - Algorithme de Huffman Document de Conception ROLLET Samuel SALLE Jennifer Compression de Données - Algorithme de Huffman Document de Conception Projet d'algorithmique et Structure des Données 1 SOMMAIRE 1. Domaine d application....4 1.1 Objectifs

Plus en détail

Programmation impérative

Programmation impérative Programmation impérative Cours 4 : Manipulation des fichiers en C Catalin Dima Organisation des fichiers Qqs caractéristiques des fichiers : Nom (+ extension). Chemin d accès absolu = suite des noms des

Plus en détail

Documentation pour l envoi de SMS

Documentation pour l envoi de SMS Documentation pour l envoi de SMS Mise à jour : Septembre 2010 Solution d envoi de SMS pour professionnels 1 Création et gestion de compte 2 Envoi par e-mail 3 Envoi par commande http 4 Publipostage SMS

Plus en détail

Algorithmique, Structures de données et langage C

Algorithmique, Structures de données et langage C UNIVERSITE PAUL SABATIER TOULOUSE III Algorithmique, Structures de données et langage C L3 IUP AISEM/ICM Janvier 2005 J.M. ENJALBERT Chapitre 1 Rappels et compléments de C 1.1 Structures Une structure

Plus en détail

B2i Brevet Informatique. Internet. Livret de l enseignant

B2i Brevet Informatique. Internet. Livret de l enseignant B2i Brevet Informatique et Internet Ecole Livret de l enseignant 1. Maîtriser les premières bases de la technologie informatique. Toutes les activités nécessitant l utilisation de l ordinateur concourent

Plus en détail

Atelier Courrier électronique

Atelier Courrier électronique Atelier Courrier électronique Séance 1 : lire et rédiger des emails 1 I. Définitions A. Généralités E-mail, courrier électronique, courriel C'est la même chose! Ces termes désignent un message échangé

Plus en détail

Formes et propriétés Unicode. Patrick Andries hapax@iquebec.com

Formes et propriétés Unicode. Patrick Andries hapax@iquebec.com Formes et propriétés Unicode Patrick Andries hapax@iquebec.com Formats et propriétés Unicode Modèle de codage des caractères Formes codées d Unicode Propriétés des caractères Formes normalisées Modèle

Plus en détail

Projet Cryptographie L'algorithme de chiffrement Solitaire

Projet Cryptographie L'algorithme de chiffrement Solitaire Projet Cryptographie L'algorithme de chiffrement Solitaire Contenu Présentation de l algorithme de chiffrement solitaire:... 3 Mise en œuvre... 7 Code source... 8 Squelette... 8 Accueil.php... 8 Crypter.php...

Plus en détail

Macros et langage VBA Apprendre à programmer sous Excel (3ième édition)

Macros et langage VBA Apprendre à programmer sous Excel (3ième édition) Introduction A. Introduction 15 B. À qui s'adresse ce livre? 15 C. Qu est-ce qu une macro? 15 D. Quel intérêt de faire des macros? 16 E. Contenu de ce livre 16 L'éditeur de Visual Basic A. Introduction

Plus en détail

Le Langage C Version 1.2 c 2002 Florence HENRY Observatoire de Paris Université de Versailles florence.henry@obspm.fr

Le Langage C Version 1.2 c 2002 Florence HENRY Observatoire de Paris Université de Versailles florence.henry@obspm.fr Le Langage C Version 1.2 c 2002 Florence HENRY Observatoire de Paris Université de Versailles florence.henry@obspm.fr Table des matières 1 Les bases 3 2 Variables et constantes 5 3 Quelques fonctions indispensables

Plus en détail

Manuel de l'application SMS

Manuel de l'application SMS Manuel de l'application SMS Copyright 1998-2002 Palm, Inc. Tous droits réservés. Graffiti, HotSync, le logo Palm et Palm OS sont des marques déposées de Palm, Inc.. Le logo HotSync et Palm sont des marques

Plus en détail

PROJET MULTIMEDIA 2005/2006

PROJET MULTIMEDIA 2005/2006 PROJET MULTIMEDIA 2005/2006 Projet : Mise en page d affiches clôturant ou annonçant une activité (sortie, visite ) Structure : accueil périscolaire / accueil quartier / local jeune Secteur enfance et jeunesse

Plus en détail

Manipulations binaires en C++

Manipulations binaires en C++ Manipulations binaires en C++ Tous les exercices devront être résolus sans utiliser les opérateurs *, / et % Rappels En informatique, les nombres sont stockés sous forme binaire. Même si ce n'est pas nécessaire,

Plus en détail

Introduction à la programmation orientée objet, illustrée par le langage C++ Patrick Cégielski cegielski@u-pec.fr

Introduction à la programmation orientée objet, illustrée par le langage C++ Patrick Cégielski cegielski@u-pec.fr Introduction à la programmation orientée objet, illustrée par le langage C++ Patrick Cégielski cegielski@u-pec.fr Mars 2002 Pour Irène et Marie Legal Notice Copyright c 2002 Patrick Cégielski Université

Plus en détail

Présentation du langage et premières fonctions

Présentation du langage et premières fonctions 1 Présentation de l interface logicielle Si les langages de haut niveau sont nombreux, nous allons travaillé cette année avec le langage Python, un langage de programmation très en vue sur internet en

Plus en détail

Le langage C. Ecole Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles de la Ville de Paris. Service Informatique Enseignement Année scolaire 2013/2014

Le langage C. Ecole Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles de la Ville de Paris. Service Informatique Enseignement Année scolaire 2013/2014 Ecole Supérieure de Physique et de Chimie Industrielles de la Ville de Paris Service Informatique Enseignement Année scolaire 2013/2014 Le langage C Didier Cassereau Téléphone : 01.40.79.44.69 E-mail :

Plus en détail

Architecture des ordinateurs TP 3

Architecture des ordinateurs TP 3 Architecture des ordinateurs ESIPE - IR1 TP 3 Objectif de cette séance L objectif de cette séance est d apprendre à utiliser la pile et à écrire des fonctions en assembleur En particulier, nous verrons

Plus en détail

Ouvrir le compte UQÀM

Ouvrir le compte UQÀM Cliquez sur le titre pour visionner 1 Cliquez sur le titre pour visionner 2! Préliminaires! Ouvrir le compte UQÀM! Accéder au compte UQÀM! Paramètres de configuration! Les dossiers! Gérer les dossiers!

Plus en détail

Les structures de données. Rajae El Ouazzani

Les structures de données. Rajae El Ouazzani Les structures de données Rajae El Ouazzani Les arbres 2 1- Définition de l arborescence Une arborescence est une collection de nœuds reliés entre eux par des arcs. La collection peut être vide, cad l

Plus en détail

Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen. Rapport de projet. Spécialité Informatique 2 e année. SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed

Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen. Rapport de projet. Spécialité Informatique 2 e année. SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed 6, bd maréchal Juin F-14050 Caen cedex 4 Spécialité Informatique 2 e année Rapport de projet Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed Suivi ENSICAEN

Plus en détail

COMPRESSION/DECOMPRESSION D UNE IMAGE BINAIRE

COMPRESSION/DECOMPRESSION D UNE IMAGE BINAIRE Le 29 novembre 2013, Rapport projet TS114 COMPRESSION/DECOMPRESSION D UNE IMAGE BINAIRE Par Marc BELLINGER et Antoine BINON. 2eme année Télécommunications. 1 Introduction : Le but de ce projet est d implémenter

Plus en détail

RPC Remote Procedure Call. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benm@gmail.com

RPC Remote Procedure Call. Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benm@gmail.com RPC Remote Procedure Call Benmoussa Yahia Université M hamed Bougara de Boumerdès yahia.benm@gmail.com Objectifs Le rôle de RPC comme middleware Positionner RPC dans le modèle OSI Développement d application

Plus en détail

Transmission d informations sur le réseau électrique

Transmission d informations sur le réseau électrique Transmission d informations sur le réseau électrique Introduction Remarques Toutes les questions en italique devront être préparées par écrit avant la séance du TP. Les préparations seront ramassées en

Plus en détail

Suivant les langages de programmation, modules plus avancés : modules imbriqués modules paramétrés par des modules (foncteurs)

Suivant les langages de programmation, modules plus avancés : modules imbriqués modules paramétrés par des modules (foncteurs) Modularité Extensions Suivant les langages de programmation, modules plus avancés : modules imbriqués modules paramétrés par des modules (foncteurs) généricité modules de première classe : peuvent être

Plus en détail

La mémoire. Un ordinateur. L'octet. Le bit

La mémoire. Un ordinateur. L'octet. Le bit Introduction à l informatique et à la programmation Un ordinateur Un ordinateur est une machine à calculer composée de : un processeur (ou unité centrale) qui effectue les calculs une mémoire qui conserve

Plus en détail

nom : Collège Ste Clotilde

nom : Collège Ste Clotilde UNE CONFIGURATION INFORMATIQUE Objectif : Identifier les éléments principaux d une configuration L ordinateur enregistre des données qu il traite pour produire un résultat Sifflements 20 Notice 12 attache

Plus en détail

Arbres binaires et codage de Huffman

Arbres binaires et codage de Huffman MP Option Informatique Premier TP Caml Jeudi 8 octobre 2009 Arbres baires et codage de Huffman 1 Arbres baires Soit E un ensemble non vide. On défit la notion d arbre baire étiqueté (aux feuilles) par

Plus en détail

EPREUVE OPTIONNELLE d INFORMATIQUE

EPREUVE OPTIONNELLE d INFORMATIQUE EPREUVE OPTIONNELLE d INFORMATIQUE A) QCM Les réponses au QCM doivent être portées directement sur la feuille de sujet de QCM. Ne pas omettre de faire figurer votre numéro de candidat sur cette feuille

Plus en détail

Résumé succinct des fonctions de messagerie électronique

Résumé succinct des fonctions de messagerie électronique A Accès à la messagerie électronique - Accès au fournisseur de services (Orange, Free, etc ) - Identification (nom d utilisateur et mot de passe) - Accès au service de messagerie (webmail) B Lecture des

Plus en détail

Poste dédié compatible. Mémento poste

Poste dédié compatible. Mémento poste Poste dédié compatible Mémento poste Sommaire Votre Poste e.950... 3 Mise en Service... 4 Programmation...4-5 Appeler... 5 Répondre... 5 En Cours De Communication... 6 S absenter, Renvoyer Ses Appels...

Plus en détail

Chapitre 1 : La gestion dynamique de la mémoire

Chapitre 1 : La gestion dynamique de la mémoire Chapitre 1 : La gestion dynamique de la mémoire En langage C un programme comporte trois types de données : Statiques; Automatiques ; Dynamiques. Les données statiques occupent un emplacement parfaitement

Plus en détail

Rappels Entrées -Sorties

Rappels Entrées -Sorties Fonctions printf et scanf Syntaxe: écriture, organisation Comportement Données hétérogènes? Gestion des erreurs des utilisateurs 17/11/2013 Cours du Langage C ibr_guelzim@yahoo.fr ibrahimguelzim.atspace.co.uk

Plus en détail

Chapitre 10. Les interfaces Comparable et Comparator 1

Chapitre 10. Les interfaces Comparable et Comparator 1 Chapitre 10: Les interfaces Comparable et Comparator 1/5 Chapitre 10 Les interfaces Comparable et Comparator 1 1 Ce chapitre a été extrait du document "Objets, Algorithmes, Patterns" de [René Lalement],

Plus en détail

GESTION DES FICHIERS C/UNIX

GESTION DES FICHIERS C/UNIX Licence IG Page 1 sur 6 GESTION DES FICHIERS C/UNIX Introduction Deux modes d appel - Par la bibliothèque standard C (appel de haut niveau) - Par appels système (bas niveau) Nécessite les includes suivant

Plus en détail

LISTES DE DISTRIBUTION GÉRÉES PAR SYMPA DOCUMENT EXPLICATIF DE L'INTERFACE WEB À L'INTENTION DES ABONNÉS

LISTES DE DISTRIBUTION GÉRÉES PAR SYMPA DOCUMENT EXPLICATIF DE L'INTERFACE WEB À L'INTENTION DES ABONNÉS LISTES DE DISTRIBUTION GÉRÉES PAR SYMPA DOCUMENT EXPLICATIF DE L'INTERFACE WEB À L'INTENTION DES ABONNÉS MAI 2013 Table des matières 1. Introduction... 3 2. Interface d accueil... 4 2.1. Zone d authentification...

Plus en détail

Module http MMS AllMySMS.com Manuel d intégration

Module http MMS AllMySMS.com Manuel d intégration Module http MMS AllMySMS.com Manuel d intégration Objectif du document... 3 1 Envoi de MMS par requête http... 4 1.1 Format de la requête utilisée... 4 1.2 Arborescence et explication des balises du flux

Plus en détail

2012/2013 Le codage en informatique

2012/2013 Le codage en informatique 2012/2013 Le codage en informatique Stéphane Fossé/ Marc Gyr Lycée Felix Faure Beauvais 2012/2013 INTRODUCTION Les appareils numériques que nous utilisons tous les jours ont tous un point commun : 2 chiffres

Plus en détail

Julien Rosener (julien.rosener@digital-scratch.org) Le contrôle CRC. 17/05/2004 : Rajout des références

Julien Rosener (julien.rosener@digital-scratch.org) Le contrôle CRC. 17/05/2004 : Rajout des références Historique des versions Le contrôle CRC 03/05/2004 : Création du document 17/05/2004 : Rajout des références Sommaire 1 Introduction... 1 2 Rappel sur l'arithmétique sur les nombres binaire...2 2.1 L'opérateur

Plus en détail

Complément à un : addition, signes opposés. Complément à un : addition, signes opposés

Complément à un : addition, signes opposés. Complément à un : addition, signes opposés Complément à un : addition, signes opposés Soient p et q deux entiers de signes opposés. Leur somme est toujours représentable pour la taille de mot mémoire fixée car min(p, q) < p + q < max(p, q) Exemple

Plus en détail

Théorie des Langages

Théorie des Langages Théorie des Langages AntLR - Générateur d analyseurs Claude Moulin Université de Technologie de Compiègne Printemps 2015 Sommaire 1 Introduction 2 AntLR ANTLR : ANother Tool for Language Recognition URL

Plus en détail

TP, première séquence d exercices.

TP, première séquence d exercices. TP, première séquence d exercices. Benoît Valiron benoit.valiron@lipn.univ-paris13.fr 7 novembre 2010 Introduction Vous écrirez les réponses aux questions courtes sur une feuille à rendre à la fin de la

Plus en détail

Structure fonctionnelle d un SGBD

Structure fonctionnelle d un SGBD Fichiers et Disques Structure fonctionnelle d un SGBD Requetes Optimiseur de requetes Operateurs relationnels Methodes d acces Gestion de tampon Gestion de disque BD 1 Fichiers et Disques Lecture : Transfert

Plus en détail

Exécutif temps réel Pierre-Yves Duval (cppm)

Exécutif temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Exécutif temps réel Pierre-Yves Duval (cppm) Ecole d informatique temps réel - La Londes les Maures 7-11 Octobre 2002 Plan Exécutif Tâches Evénements et synchronisation Partage de ressources Communications

Plus en détail

Le langage C. Séance n 4

Le langage C. Séance n 4 Université Paris-Sud 11 Institut de Formation des Ingénieurs Remise à niveau INFORMATIQUE Année 2007-2008 Travaux pratiques d informatique Le langage C Séance n 4 But : Vous devez maîtriser à la fin de

Plus en détail

Gest'Help Nouveautés annuelles

Gest'Help Nouveautés annuelles 2013 Gest'Help Nouveautés annuelles Ref document : NEW2013.docx enregistré le 02/12/2013 14:46:00 Ce document contient les nouveautés apportées au logiciel durant 2013. Ce document, ainsi que les manuels

Plus en détail

Premiers Pas en Programmation Objet : les Classes et les Objets

Premiers Pas en Programmation Objet : les Classes et les Objets Chapitre 2 Premiers Pas en Programmation Objet : les Classes et les Objets Dans la première partie de ce cours, nous avons appris à manipuler des objets de type simple : entiers, doubles, caractères, booléens.

Plus en détail

Projet d informatique M1BI : Compression et décompression de texte. 1 Généralités sur la compression/décompression de texte

Projet d informatique M1BI : Compression et décompression de texte. 1 Généralités sur la compression/décompression de texte Projet d informatique M1BI : Compression et décompression de texte Le but de ce projet est de coder un programme réalisant de la compression et décompression de texte. On se proposera de coder deux algorithmes

Plus en détail

Représentation des fonctions booléennes

Représentation des fonctions booléennes Représentation des fonctions booléennes Épreuve pratique d algorithmique et de programmation Juillet 2003 Ce problème est consacré à l étude de deux représentations des fonctions booléennes de N variables

Plus en détail

Initiation à Excel. Frédéric Gava (MCF) gava@univ-paris12.fr

Initiation à Excel. Frédéric Gava (MCF) gava@univ-paris12.fr Initiation à Excel Frédéric Gava (MCF) gava@univ-paris12.fr LACL, bâtiment P2 du CMC, bureau 221 Université de Paris XII Val-de-Marne 61 avenue du Général de Gaulle 94010 Créteil cedex Plan de cette année

Plus en détail

Les élèves sont amenés à se questionner sur l interaction homme/machine à travers l histoire, les apports ainsi que les limites des machines.

Les élèves sont amenés à se questionner sur l interaction homme/machine à travers l histoire, les apports ainsi que les limites des machines. ductionintro Fiche 1 Les élèves sont amenés à se questionner sur l interaction homme/machine à travers l histoire, les apports ainsi que les limites des machines. Suggestions: Comment les technologies

Plus en détail

Brefs rappels sur la pile et le tas (Stack. / Heap) et les pointeurs

Brefs rappels sur la pile et le tas (Stack. / Heap) et les pointeurs Brefs rappels sur la pile et le tas (Stack / Heap) et les pointeurs (exemples en C) v1.11 - Olivier Carles 1 Pile et Tas Mémoire allouée de manière statique Mémoire Allouée Dynamiquement variables locales

Plus en détail

Utilisation d objets : String et ArrayList

Utilisation d objets : String et ArrayList Chapitre 6 Utilisation d objets : String et ArrayList Dans ce chapitre, nous allons aborder l utilisation d objets de deux classes prédéfinies de Java d usage très courant. La première, nous l utilisons

Plus en détail