issue 8 free winter 08/09 Life & Artstyle

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "issue 8 free winter 08/09 Life & Artstyle"

Transcription

1 issue 8 free winter 08/09 Life & Artstyle

2 Edito Pour cette nouvelle édition de Code, la rédaction a rapproché deux concepts aux racines identiques et qui se retrouvent malheureusement souvent associés : l'étrange et l'étranger. Les différents rédacteurs, artistes, graphistes et curateurs nous proposent ici un riche panorama de l'altérité, allant de la réalité de la rue aux métamorphoses kafkaïennes, du documentaire au délire. Ce panel d'images et de récits montre une fois de plus la variété d'expressions qu'inspirent des concepts similaires et révèle un besoin humain primitif de développer des rapports avec l'étrange étranger... même dans le conflit. In deze nieuwe editie van Code legt de redactie twee begrippen met identieke wortels naast elkaar die helaas vaak samen worden vernoemd: het vreemde en de vreemdeling. Redacteurs, kunstenaars, grafici en curatoren presenteren een waaier van verscheidenheid, gaande van de realiteit van de straat tot kafkaiaanse metamorfoses, van de documentaire tot de waanzin. Deze veelheid aan beelden en verhalen toont ons weer eens de verscheidenheid binnen de vertaling van deze aanverwante concepten en onthult de primitieve, menselijke behoefte om relaties aan te gaan met de vreemde vreemdeling en er zelfs mee in conflict te gaan. For this new edition of Code, our team confronted two concepts with identical root and which are unfortunately often associated: the strangeness and the foreigness. The various writers, artists, graphic designers and curators offer here a rich panorama of the otherness, from urban reality to Kafkaean metamorphoses, from documentary to delirium. This panel of images and stories shows the variety of expressions inspired by similar concepts and reveals a primitive human need to develop relationships with this "foreign stranger"... even in the conflict. Sommaire Cover Alizée Freudenthal 1 Edito 2 Visions prophétiques d'un alchimiste du dessin par Laetitia Chauvin 5 De deconstructie van het cliché door Stijn Maes 8 Chapter One: Of First and Last Things, 13, Resonance Mekhitar Garabedian 10 On achève bien les cheveux / Esthétif du corps étranger par Clément Dirié 13 Bringing together impossibilities by Devrim Bayar 17 Le voyage de Junko par Justin Morin 20 Poster Satoru Toma & Thomas Bernardet 25 Concours & résidences par Daifris Taypeump 27 La(p)parente étrangeté par Anaël Desablin 29 Images cruelles par David de Tscharner 32 Bazaar Bizar door Nele Buys 34 Stabbed in the back par Frédéric Chapon 39 Curated by VVORK 43 Illustration Das Mudwig 46 Code magazine / issue eight / winter Co-founders / Mariana Melo & Thomas Wyngaard Editor in Chief / Devrim Bayar / Art Director / David de Tscharner / Graphic design / Codefrisko / Project Development Manager / Mariana Melo / codemagazine.be Press & commercial relations / Virginie Samyn / Contributors / Devrim Bayar / Nele Beuys / Frédéric Chapon / Laetitia Chauvin / Anaël Desablin / Stijn Maes / Justin Morin / David de Tscharner / VVORK Proofreaders / Les Critiques des Critiques / Jane Haesen / Emmanuel de Tscharner Webmaster / Ali Nassiri Cover Alizée Freudenthal Print run / 5000 copies Printer / Massoz, Liège Publisher / Stoemp asbl, 24 rue du Mail, 1050 Brussels / Contact / Code, 24 rue du Mail, 1050 Brussels The opinions expressed in CODE Magazine are not necessarily those of the publisher. Whilst every care is taken by the publisher, the content of advertising is the sole responsability of the advertiser. No part of this publication may be reproduced in any manner or form without written permission from the publisher. All rights reserved.

3 Visions prophétiques d'un alchimiste du dessin Manor Grunewald Le monde se divise en deux catégories : ceux qui collectionnent les images et les autres. Les premiers ont souvent pour canal perceptif principal les yeux, leur rapport au monde est visuel et leur imagination peut être excitée par une simple image. Il s en rencontre évidemment beaucoup parmi les artistes et les amateurs d art. Et, avouez-le, si vous tenez un numéro de Code entre les mains, c'est que vous aussi avez un faible pour les images, même les plus légères, même les plus futiles. recèle pour qui l'a exhumée une charge émotive particulière. Pourquoi cette image plutôt qu'une autre? L'intervention du collage et du dessin révèle explicitement les non-dits, les hors-champs, les sous-entendus qu'inspire l'image initiale en même temps que les transformations la rendent «autre». Car le collage produit du monstrueux, à l'instar de l'abominable créature du Docteur Frankenstein née de l'hybridation Manor Grunewald (1985 Gand ; vit et travaille à Gand) appartient évidemment à la catégorie du collectionneur compulsif d'images. Max Ernst avant lui, pour les collages de la Femme 100 têtes, fouillait des ouvrages usuels dont il prélevait des figures apparemment anodines. De la même manière, Manor Grunewald puise sa matière première dans de vieilles encyclopédies et des magazines surannés. L'image «trouvée» Page 5 gauche Don't trust foreign chewing gum II, 2008 Collage, marqueur et crayon 24 x 32.5 cm Page 4 To much off it all, 2008 Collage, feuille adhésive, marqueur, crayon 24 x 32.5 cm Page 5 droite Bully Heads, 2008 Peinture à l'huile sur toile de lin 150 x 200 cm 5

4 [ ] le mot hybride renvoie à bâtard, sang mêlé, amenant l'idée d'un acte de transgression. de plusieurs corps. La composition des collages accentue l'anormalité de la figure d'origine qui porte alors l'imperfection, l'impureté, la décadence, l'excès. Étymologiquement, le mot hybride renvoie à bâtard, sang mêlé, amenant l'idée d'un acte de transgression. Mais le collage conduit aussi à la métamorphose, soit, dans une comparaison organique à la nature, à une évolution positive et décisive. Les greffes produisent de nouvelles formes et engendrent un monde nouveau, construit avec des souvenirs antérieurs. L'intégrité physique des visages est systématiquement atteinte : Manor Grunewald veille scrupuleusement à énucléer ses personnages, pour, dit-il, objectiver le sujet et le mettre à distance. L'oeil comme miroir de l'âme et de la pensée, organe si précieux à l'artiste comme à l'amateur. Victor Brauner s'était aussi emparé du thème de l œil énucléé, interprété comme une prémonition tragique à l'accident qui lui fit perdre l'oeil gauche. Un conseil Manor, fais gaffe à ton oeil! Laetitia Chauvin Solo exhibition 21/03-27/04/2009 Bogardenkapel Brugge Katelijnestraat 86, 8000 Brugge Solo exhibition + release book 20/11/ /01/2010 Galerie Fortlaan, 17 Fortlaan Gent André Breton considérait la Femme 100 têtes comme le livre d'images idéal de son époque, qui dévoilerait l avenir sous la forme de visions féeriques. L'imagerie magique parcourt l'oeuvre de Manor Grunewald. Le spirite est partout. Des fluides s'échappent des yeux et de la bouche comme manifestation d'une présence médiumnique. Les cristaux incarnent les énergies catalysées et le pouvoir purificateur. Le crâne, objet fétiche des pseudo-scientifiques et des occultistes, est élevé au rang d'icône. L'énergie diffusée par ces apparitions brouillent leur environnement qui s'en trouve diffracté, strié, comme sous l'effet d'ondes palpables. Les ombres contaminent l'espace et engloutissent les personnages. 6 Page 6 Why, x64.5 cm Rotring 0.1 Page 7 gauche One love, x29 cm Collage, rortring 0.05, feuille adhésive Page 7 droite Fools, x22.5 cm Collage, marqueur, rotring 0.1, crayon Page 7 bas Untitled, x48 cm Rotring 0.1, crayon, marqueur, feuille adhésive Images Manor Grunewald

5 De deconstructie van het cliché Hamza Halloubi Het werk van Hamza Halloubi (1982, Tanger; leeft en werkt in Brussel), een jonge Marokkaanse kunstenaar die sinds enkele jaren aan het Brusselse La Cambre studeert, ademt literatuur, en wel op diverse manieren. Niet zelden verwerkt hij tekstfragmenten of gedichten in zijn werk (bijvoorbeeld van Mohamed Choukri), verwijst hij naar het gedachtegoed van denkers als Edward Saïd, of vormt zijn werk een metareflectie over het gebruik van taal. Deze jonge kunstenaar leest en schrijft overvloedig, en geeft zelf aan dat veel van zijn werk ontstaat tijdens een dergelijke reflectiefase. Het lichaam bevrijden van haar beperkingen ( cordes ) lijkt een van de centrale thema s in het werk van Hamza Halloubi. Het jonge kind dat hij toont in de video Untitled (Lecture) (2008) wordt tijdens zijn of haar opvoeding al snel geconditioneerd door sociale en culturele denkkaders. Waar het kind nog ongedwongen met een boek kan omgaan, wordt de realiteit tijdens de opvoeding gaandeweg letterlijk en figuurlijk versluierd. Aan de hand van (kleine) gestes toont Hamza Halloubi echter aan dat het mogelijk is het lichaam van deze ketens te bevrijden. In Untitled (Baiser) (2008) heet het dat liefde zich niet geremd weet door een sluier. Minder direct, maar nog steeds confronterend, is de poëtische video Punition (2008), waarin een volwassen man in een schrift steeds hetzelfde zinnetje noteert: Het is te laat voor mij om nog te hopen een engel te zijn. In zijn reflectie hierover gaat de kunstenaar nog een stap verder. Hij vindt het belangrijk om ook de clichés die aan de basis van sommige van deze beperkingen liggen, naar boven te laten komen. Bijvoorbeeld in de fotoreeks Untitled (Mauresque) (2008), waarin Hamza Halloubi iconische beelden -zij het kolonialistische foto s of beelden uit de media- manipuleert door de gezichten onherkenbaar te maken of de silhouetten te decentreren. Of zoals in de zeefdruk CMJN-Otages (2006), waarin hij de vier steunkleuren uit elkaar haalt. De kunstenaar toont ons een gemuteerd beeld, niet zozeer om de (oppervlakkige) inhoud van het beeld aan te kaarten, dan wel de constructie van het beeld en onze Westerse blik. Of zoals hij zichzelf in een recente tekst de vraag stelt: Pourquoi une telle lecture sur l industrie de ses images plutôt que leur côté artistique?! C est justement la production de ses photographies qui était favorisée par un système politique colonial. Momenteel gaat hij verder op dit spoor. Als kolonialisme een vorm van onderwerping, structurering en dominantie is, is dit enkel mogelijk met behulp van de wetenschappen. Als je de ander kent, kun je hem namelijk ook domineren. Hamza Halloubi wenst het kantelmoment te onder zoeken waarop kennis politiek wordt. Wetenschappen of geschiedkunde zijn volgens hem immers niet neutraal. Aandacht voor het instabiele vindt de kunstenaar interessanter dan het zekere, het uniforme, het clichématige. De recente wandsculptuur Time of errors (2008) lijkt dan ook een lans te breken voor de mogelijkheid om af en toe ook fouten te mogen maken. Stijn Maes Bad Moon Rising 3 (groepstentoonstelling) Boots Contemporary Art Space, St. Louis (MO), USA 23 /01 21 /02/2009 Pagina 8 links Untitled (Mauresque), 2008 Pagina 8 rechts Pagina 9 8 Zeefdruk op papier Punition, 2008 Time of errors, x 65 cm Video, 1 min 10 sec, kleur, geluid Kerstverlichting, variabele afmetingen Beelden Hamza Halloubi 9

6 Chapter One: Of First and Last Things, 13, Resonance Mekhitar Garabedian Proceedings 1, 2008 (from Library of Mekhitar Garabedian, 2002-ongoing) book, 30,1 cm x 22,7 cm Mekhitar Garabedian (2008)

7 On achève bien les cheveux Esthétif du corps étranger Qu est-ce qu un scalp? Le résultat d une scalpation, opération consistant à arracher tout ou une partie du cuir chevelu. Scalper, c est couper cette région physiologiquement riche et hautement symbolique du corps humain, élément identitaire de séduction et de mémoire. C est commettre un acte de dévalorisation et d abaissement symbolique. Parallèlement, la perte naturelle des cheveux témoigne du vieillissement physique tandis que leur disparition traduit l introduction d un élément étranger, malfaisant, dans le corps souffrant. Quand Je devient un autre. Étroitement associés à la féminité et à la sensualité ah, la «forêt aromatique» des «fortes tresses» où Baudelaire voyage dans Les Fleurs du mal!, les cheveux n en sont pas moins liés, sur terre et dans nos inconscients, à l univers de la mort et de l altérité. Le SCALP, c est aussi La Section Carrément Anti Le Pen, un groupe antifasciste et libertaire, apparu en 1984 et issu de la mouvance autonome, compagnon du rock alternatif. Un mouvement d opposition à la relégation du corps étranger, s abritant sous un acronyme volontairement belliqueux. Le Scalp, enfin, c est ce qui semble réunir ici des artistes qui utilisent toutes le cheveu comme matière, sous forme réelle, figurée et métaphorique. L esthétif de leurs œuvres oscille entre cosmétique et surréalisme, séduction et rejet, et scalpe alors toute représentation humaine. Subjectivé autonome, le cheveu permet de convoquer les féminins, de réinsuffler de l affect au cœur de l œuvre d art et de bénéficier de sa puissance d évocation pour créer des objets autres, inquiétants, déstabilisants. Dans Virgo n 2, ex-voto mêlant fétichisme surréaliste et religion antique, Gitte Schäfer (1972 Stuttgart ; vit et travaille à Berlin) place des tresses de cheveux dans une boîte en bois. La vierge vestale virgo en latin, voit sa chevelure coupée lors de sa consécration. Au moment où elle devient étrangère au monde qui lui a donné naissance, ce symbole de sensualité lui est ôté. En réalisant ce trophée, symbole d une féminité désormais pure et purifiée, Schäfer retrouve les accents macabres des bijoux conservant le souvenir et les cheveux de l être disparu. Les dessins de Langdon Graves (1975 Fairfax, USA ; vit et travaille à Brooklyn) fonctionnent sur un sentiment ambivalent Page 13 Gitte Schäfer Virgo n 2, 2008 Bois, chanvre 45 x 28,5 x 10 cm Courtoisie de l'artiste 13

8 de reconnaissance et d étrangeté. Seules les chevelures y surnagent, en groupe ou solitaires, caractéristiques de visions oniriques et psychanalytiques. Ces parures féminines, perruques médusantes, ni tout à fait inertes ni complètement vivantes, convoquent un monde en apesanteur, peuplé de fantômes et de violence sourde. En reprenant la tradition d une féminité dark, à la fois victime et menaçante, Graves met en scène des cheveux maléfiques, instruments du basculement et de hantise. La Fontaine/Pluie, hybride de Seulgi Lee (1972 Corée du Sud ; vit et travaille à Paris) où les cheveux deviennent une masse végétale et aquatique, puise également son inspiration dans un univers fantomatique. Dans l imaginaire coréen, un fantôme habillé de blanc, sans visage, aux cheveux ruisselants, hante les esprits faibles. Encadré d une chevelure luisante, cet invisible visage a sans nul doute terrorisé des générations d enfants. L eau comme les cheveux est un symbole ambivalent : Ophélie, noyée, repose à la surface de l onde, ses tresses éparses et dénouées. Cette association surnaturelle entre cheveux et eau sur une tête coupée, mécanique et sonore, machine célibataire chevelue, compose un imaginaire ambigu où le féerique se dispute au monstrueux. De la même manière, en greffant des cheveux à une plante des plus banales, Anahita Bathaie (1973 Téhéran ; vit et travaille à Paris) crée un objet hybride qui fait glisser du côté du fantastique notre réalité quotidienne. En modifiant le cours de la nature la croissance végétale devenue extension capillaire, elle souligne la puissance inquiétante du cheveu lorsqu il est séparé du corps humain et qu il obéit à sa propre logique. Isabelle Cornaro (1974 Paris ; vit et travaille à Paris), quant à elle, utilise le cheveu comme contrepoint nécessaire à sa relecture du paysage et de l art. Dans ses papiers découpés, elle reconstitue jardins et peintures de paysage grâce à une structure géométrique dans laquelle des cheveux, simulant bosquets, arbres, sculptures, viennent s infil trer, surgissant du fond inconscient de l image. Le cheveu, élément hétérogène, vient bouleverser la blancheur et la rigueur minimales des compositions et replace du physique au cœur de cette déstructuration du réel et de la représentation. Toutes ces œuvres, comme celles d une apparente familiarité rassurante de Sophie Dubosc (1974 Paris ; vit et travaille à Paris et Château-Thierry) où la filasse de plombier met sa proximité visuelle avec le cheveu au service d œuvres à la gestation et au sens ambigus, sont proprement fantastiques. Elles se tiennent dans un entre-deux alchimique entre la réalité et d autres dimensions. Qu il soit isolé ou élément hétérogène, la chute du cheveu dans le domaine de l art donne accès à un univers de l étrange et du doute où violence et malaise ne sont qu à un cheveu de la douceur et de la sensualité des chères boucles blondes, désormais scalpées. Clément Dirié Anahita Bathaie Limites floues, Frontières vives (solo) Centre d Art Le Lait, Albi, jusqu au 06/02/2009 Isabelle Cornaro Kunstverein für die Rheinlande und Westfalen Düsseldorf 07/02-10/05/2009 Galerie Cortex Athletico (avec Asier Mendizabal) Bordeaux 03/2009 Sophie Dubosc Galerie Chez Valentin, Paris 04-05/2009 Langdon Graves LaMontagne Gallery, Boston printemps 2009 Seulgi Lee Centre d'art de la ferme du buisson 25/01-26/03/2009 Gitte Schäfer Page 15 droite Page 14 gauche Page 14 droite Page 15 gauche Seulgi Lee Langdon Graves Sophie Dubosc Isabelle Cornaro Fontaine/pluie, 2005 Expecting, 2008 Laisse, 2008 Sans Souci, détail, 2005 Cheveux, eau, bassine acier, pompe Graphite et crayon de couleur Chaîne métallique, filasse de plombier Papiers assemblés et cheveux 60 x 60 x 40 cm 14 9 x 12 inch Hauteur : 110 cm 28 x 38 cm Collection Sun-Jung Kim Courtoisie LaMontagne Gallery, Boston Courtoisie Galerie Chez Valentin, Paris Courtoisie de l'artiste Courtoisie Galerie Colletpark, Paris 15

9 Bringing together impossibilities Not safe from the global phenomenon, the current trend of the Istanbul art scene seems to go toward the privatization and instrumentalization of art spaces by banks, large institutions and collectors, for which curating has become a form of «event management». In this context, a number of self-initiated projects have emerged since 2000 which try to promote new art practices, more flexible spaces and alternative communication strategies. This article presents a selection of those initiatives. Abonnement Subscription Devenez membre de soutien de Code et recevez les 3 prochains numéros du magazine à la maison! Vous serez également tenu au courant des événements liés à Code. Word steunend lid van Code en ontvang de 3 volgende numers van het magazine thuis! U wordt eveneens op de hoogte gehouden van onze activiteiten. Become a supporting member of Code and receive the 3 forthcoming issues of the magazine at home! You will also be informed of all the activities linked to Code. 20 (Belgium) 30 (Europe) 50 (outside-europe) Dexia Iban: be Bic: gkccbebb Avec la mention / Met de vermelding / With the mention: member + Apartman projesi This first artist-run space was initiated by the artist Selda Asal (1960) with the aim of providing artists with an opportunity for interdisciplinary collaboration and exhibitions. Since its opening in 1999, the 24 square meter, ground level exhibition space located in Tünel, a vibrant neighborhood hosting bars, clubs and restaurants, has focused on the interaction of art with the daily life on the street. Some of these projects have travelled to other locations, while other projects travelled to the Apartment Project to exhibit. The exhibition space is associated with an apartment on the same street, which accommodates exhibiting artists and art professionals travelling to Istanbul. Applications for both exhibition and residency are admitted. Oda Projesi Oda Projesi is an artist collective composed of three members; Özge Açıkkol (1976), Güneş Savaş (1975) and Seçil Yersel (1973) who turned their collaboration into an art project in Although not intentional, the apartment they started renting that year in the neighborhood of Galata evolved into a multi-purpose and public space. These 45 square-meter functioned as a non-profit space with no budget, hosting nearly 30 projects until 2005, when Oda Projesi was evicted from the apartment due to the gentrification of the neighborhood. Since then, they have worked as a mobile structure, hosting for example a radio show and workshops. Since the start of their collaboration, Oda has been experimenting with alternative ways of using and producing space and language, in their neighborhood but also in the city in general, on the ground that we are all neighbors. A moins d'une demande spécifique, le magazine sera envoyé à l'adresse indiquée sur le versement bancaire. Het tijdschrift wordt verstuurd naar het adres op de overschrijving, tenzij anders vermeld. Unless otherwise notified, the magazine will be sent to the address stated on your bank transfer. + infos : / Page 17 Salon Nautilus. Real memories of a fictional place by OVNI & Henryk Weiffenbach at Apartman Projesi, October 2008 Henryk Weiffenbach 17

10 PIST/// Co-directed by artists Didem Özbek (1974) and Osman Bozkurt (1970), PIST/// is an alternative art space located in three empty shops outside of Istanbul s main art centre. PIST works at the intersection of the local and international art scene, hosting for instance the E-Flux Video Rental project from New York and participating in the Frieze Art Fair in London, while interacting with their immediate neighborhood. In 2007, the event Turkish Pavilion, for instance, consisted in projecting footages of Venise and Istanbul in «pavyon» bars in the area. In Turkish, the word «pavyon» indicates a late-night entertainment spot replete with loud music, plentiful drinks, and an all-female staff who serve and entertain male customers. In the English nomenclature, the word refers most famously to the Pavilions of the Venise Biennale. The project thus contrasted two sorts of «exhibition» spaces, while mixing the art public with the clients of local pavyons. Since 2007, the team also publishes LIST, a guide to contemporary art events in Istanbul freely distributed in 40,000 copies all over the city. BAS Since 2006, artist Banu Cennetoğlu (1970) has been running the space BAS where artists books and publications are collected, displayed and produced. BAS builds an archive of artists books by local and international artists. In a country where the infrastructure for art is limited, books and printed projects offer an alternative space. BAS first production project is Bent, a partnership between BAS and artist Philippine Hoegen. Initially focusing on collaborations with artists from Turkey, nine Bent books by four different artists have already been launched. Bent 005 is due to appear in January BAS also regularly hosts small-scale exhibitions, screenings and talks. Hafriyat Hafriyat, meaning «excavation» in Turkish, is a collective of 10 artists, most of whom graduated from the Faculty of Fine Arts of Mimar Sinan University. The artists share an interest in «excavating» the signs of the local and urban environment. Hafriyat runs a non-profit space in Karakoy, where they exhibit their own works as well as those of other emerging artists. In 2007, the poster exhibition entitled «Fear of God» caused waves as it was targeted by fanatic islamist newspapers for criticising Islam and the image of Ataturk. Subsequently, a security guard had to watch the space during the length of the exhibition. Alti Aylik Alti Aylik (meaning «six months» in Turkish) is the project initiated by Oyku Ozsoy, an assistant curator at Platform Garanti Contemporary Art Centre, Kristina Kramer, an Istanbul-based German art historian, and Sylvia Kouvalis, Director of the Rodeo Gallery, Istanbul. In 2006, the three women secured a 170 meter square former office space for six months, which they decided to turn into a democratic platform of exchanges for the artists and the public. However they lost the space under the pressure of ongoing gentrification process in the city. They thus decided to investigate opportunity of being mobile and experienced various ways of co-existence with different spaces for their projects such as time-sharing the space with the t-shirt shop Wasp and the record shop Deform. Recently, Kramer and Ozsoy have collaborated with Nüans (an off space in Düsseldorf) to develop a project called «On Produceability» for which they invited about twenty artists, both Turkish and international, to create works reflecting on the local production conditions of Istanbul. The project was shown with commissioned works in each phase in 5533 and Apartman Projesi in Istanbul then Cologne, Los Angeles and Amsterdam. The writer would like to thank Oyku Ozsoy and November Paynter for their recommendations and perspectives on the contemporary art scene of Istanbul. Devrim Bayar Page 19 Page 18 The first installment of On Produceability at BAS space 5533 in Istanbul, April BAS Alti Aylik 19

11 Le voyage de Junko Junko Hikita (1973 Toyama, Japon ; vit et travaille ici et maintenant) a toujours rêvé de l étranger. Alors qu elle vivait encore au Japon, la jeune femme s imaginait des voyages fictifs en lisant des guides touristiques, les organisant jusqu en dans les moindres détails, sans jamais pouvoir les concrétiser faute d argent. Depuis son arrivée en France, en 1996, sa nature curieuse est fréquemment comblée par des rencontres improbables. Le dénommé «Worker» est l une d entre elles. C est en déambulant à Barbès, un des rares quartiers de la capitale française encore animé d une effervescence populaire et sauvage, que l artiste fit la connaissance de Worker. Alors qu elle venait de terminer plusieurs prises de vues pour Bolo bolo Bolooo, chants contemporains de Barbès, nostalgie un plan séquence en caméra subjective sur les rites et les attitudes quasi-chorégraphiées des vendeurs de cigarettes à la sauvette, Junko décida de s offrir un épi de maïs grillé. À court de monnaie, elle se vit offrir quelques pièces par un homme ayant tout observé. Il s agit de Worker. L histoire peut sembler anecdotique, elle ne l est pas. Worker n a pas de domicile fixe et vit dans la rue. Physiquement, c est une masse noire qui fait face à celle que l on prendrait volontiers pour une touriste. Junko témoigne : «il m a un peu impressionné mais il ne m a pas fait peur. Nous avons passé l après-midi ensemble. Il m a guidée à travers le quartier, tout en m expliquant comment voir des petites choses invisibles : comment certains murs abritent des commandes de drogue, comment reconnaître les policiers en civil qui surveillent le périmètre. Worker m a montré comment préparer un maquereau fumé. Je l ai mangé seule, accompagnée de deux clémentines qu il avait pris soin de m éplucher. Il m a expliqué qu à cause de la drogue, il n avait pas d appétit. Nous avons parlé de l espace public, de l organisation de la ville, du déplacement, de la famille, des questions de survie également». Nombreux sont ceux qui auraient refusé d accompagner Worker. Mais Junko Hikita a toujours eu le goût de l aventure. Originaire d une petite ville de la province japonaise, elle a découvert Tokyo et ses mondes en suivant des inconnus dans la rue. En France, elle s est initié à l art contemporain en étudiant l histoire de l art et en assistant Tadashi Kawamata. «J apprends énormément avec lui. Ces expériences d assistanat sont sans doute plus importantes que mes longues années d étude à la fac». Récemment, Junko a montré le fruit de ses explorations de Barbès lors de l exposition collective Monstrous sweet home, à Nantes. Présenté sous formes d installations, son travail documentaire gagne une autre dimension, tout aussi humaine mais indéniablement plus riche par l élargissement des thèmes qu elle soulève. Cependant, au-delà d un questionnement sur la ville, par ses petites histoires, Junko Hikita bouleverse les frontières de l intime et du partage. Simple mais précieux. Justin Morin Page Lettre de Worker, 2008 Worker & Junko Hikita 21

12 Satoru Toma & Thomas Bernardet Corner Shop, 2008 Work in progress, Brussels

13 Satoru Toma Lost World #1. (Flic Flac), 2006 Satoru Toma

14 Concours & résidences Apartment Project Istanbul Exhbition Proposal/Residency - Deadline: 01/02/ Info: Selda Asal - Rijksakademie Amsterdam Artists Residency January December Deadline: 01/02/ Info: Sascha Roosdorp +31 (0) Villa Arson Nice École d'art / Résidence d'artistes Deadline: 01/02-20/03/ Info: Nathalie Balmer; Murielle Barrabino /75 - NES Listamidstöd Iceland Artist Residency - Deadline: 01/03/ Info: -www.neslist.is International Short Film Festival Detmold 2009 Call for entries - Deadline: 01/03/ Info: Graphisme dans la rue International Poster Competition - Deadline: 15/03/ Info: + 33(0) Code #9 / Cover contest - Deadline: 15/04/ Info: Thomas Wyngaard Platform Garanti Istanbul Artists-in-Residency Program - Deadline: anytime - Info: Oyku Ozsoy Outlandish Photography Portfolio submission - Deadline: anytime - Info: PROGRAM Berlin 3-month residency for artists, architects & curators - Deadline: anytime - Info: - Rencontres Internationales Paris/Berlin/Madrid - Media: films, video & multimédia - Deadline: anytime - Neurotitan Shop & Gallery Berlin Call for projects Deadline: anytime - Info: +49.(0)

15 La(p)parente étrangeté C est parce que l identité est un paradoxe que le moi, par sa naturelle disposition à s incarner, devient matière réflexive. En effet, le moi ou, plus largement, ce qui fonde l identité ne peut résister à la tentation de se dire et de se décrire. Encore faudrait-il qu il en soit capable. Comment parler de soi alors que le point de départ et la finalité de cette introspection se rejoignent en un même et unique propos? Gravitant autour d œuvres - parfois les premières - de quatre jeunes artistes bruxellois, la Galerie 100 Titres propose une réflexion sur différentes manifestations de l identité à travers l image. Il s agissait d excéder l apparent pour saisir les indices d une étrangeté à soi-même. L identité veut s inscrire dans une lignée, or la lignée n est pas la droite : ondulante, voire en pointillés, elle s égare. Filiation et souvenirs : ce sont les termes de l incertitude. Diptyque, l œuvre de Claire Gobyn-Degraeve (1981 Mouscron ; vit et travaille à Bruxelles) met en scène une mémoire dans sa transmission et sa reformulation. Sous des angles différents, elle retrace deux narrations familiales en points de suspension qui se rejoignent par un creux : «moi». Et que la représentation diffère du modèle importe peu : raconter son histoire, c est accepter l accident. De déviations en détours, la mémoire - fondamentalement transitive, altérée donc - s accommode de l inexactitude et prend chair dans la répétition où apparaît l apparenté. Il fallait alors parler de cet étranger que serait le père/pair. Dans ses photographies, Lara Denil (1982 Namur ; vit et travaille à Bruxelles) envisage sa propre identité et la met en rapport avec sa condition d existence - ses grands-parents - en dévoilant des fragments de son corps sur lequel flottent d autres images. Mais au-delà de cette thématique, l image induit un processus photographique sur le mode du dédoublement et de la réflexion. Il s agit d abord d un sujet devenu Page 29 Claire Gobyn-Degraeve Sans titre (série Les beaux jours), 2008 Technique mixte sur papier Dimensions variables Courtoisie de l artiste 29

16 écran pour la manifestation d un reflet qui a rendu possible sa présence. Images réfléchies, ensuite, car ce qui illumine le corps, et par-là ce qui illumine l identité de ce corps, est une image venant de l arrière et dont l artiste est la descendance. Le sujet-écran et son reflet se confondent dès lors, alternent, devenant tour à tour ce qui engendre l autre. La photographie se fait un lieu d incorporation, d un être au monde que le reflet étranger a pour rôle de désigner. Aurore Dal Mas (1981 Ottignies- Louvain-La-Neuve ; vit et travaille à Bruxelles) propose au contraire une sédimentation de l espace de la photographie. Au travers d un corps mi-minéral mi-végétal, il faudrait voir l obscurité, concevoir la lenteur de la lumière. Les particules d ombres s entassant dans l image révèlent alors ce qui a déjà disparu : des paysages fantomatiques, comme en suspens, où s inversent les rapports du visible et de l absence. De même, il faudrait pénétrer à reculons dans l ouverture mentale ménagée par les inscriptions de ses sculptures, non plus en tant que spectateur mais bien comme sujet : celui qui regarde la pierre est déjà l être qui y est contenu. Bertrand Pérignon (1980 Messancy ; vit et travaille à Bruxelles) reprend à son compte les déictiques de l expérience. S exprimant à travers un je ici et maintenant, qui rend possible le spectacle, ceux-ci touchent, dans leur élaboration, à l extériorité. Dire je c est parler d un autre en parlant de soi, c est user de la voix de l autre pour exprimer le dehors, c est finalement s adresser au tu, au moi-spectateur de l expérience imaginale. Les dessins-poèmes de Bertrand Pérignon sont la pliure se représentant dans l alternance entre incertitude de la représentation et certitude de la présence d un l interlocuteur : ils sont une refiguration du moi qui proposeraient le lien entre totale présence au monde et à soi. Ces quatre paradigmes mettent moins en évidence le visible que le pressentiment de la chose à voir. Car l apparence n est plus seulement manifeste, tout comme l apparenté n est jamais l univoque ni le similaire. La question de la(p)parente étrangeté s incarne alors sur le mode de l alternance et de la non-immédiateté. Anaël Desablin La(p)parente étrangeté 30 Page 30 gauche Aurore Dal Mas Sans titre (série En suspens), 2008 Tirages jet d encre montés sur alu 2mm 100 x 66 cm Courtoisie de l'artiste Page 30 droite Bertrand Perignon In diesem wetter-braus, 2006 Série de 7 dessins Technique mixte sur papier 21 x 29.7cm Courtoisie de l'artiste Page 31 Lara Denil, Sans titre (série Temps mort), 2008 Tirage numérique 40 x 30 cm Courtoisie de l'artiste 31

17 Images cruelles Ruben Bellinkx Difficile d imaginer Ruben Bellinkx (1975 Wilrijk ; vit et travaille à Bruxelles) négocier une Kalashnikov avec un armurier moldave ou au milieu de meutes de chiens sauvages, pourtant cet homme à l apparence calme et discrète est un aventurier. Sa pratique artistique en est souvent le prétexte et donne ainsi lieu à des heures de récits. En l interrogeant à tout hasard sur le modèle réduit d AK47 1 en carton déposé sur le bord de sa cheminée, Ruben rétorque par un discours faisant tour à tour l éloge du designer allemand auteur de cette copie, de la difficulté de trouver des munitions à bas prix, puis de la genèse de The Musical Chair, une installation vidéo qu il considère comme sa pièce maîtresse. Le rôle principal de l oeuvre vidéo The Musical Chair est, comme son nom l indique, tenu par une chaise. Quatre pattes, un torse, une fonction qui vient épouser les lignes du corps et qui souligne ainsi son caractère anthropomorphe, la chaise est en quelque sorte un objet fait homme. Ruben ayant décidé de procéder à son exécution, il décide d inviter un habile chasseur à décharger ses cartouches sur cette victime volontairement isolée dans la campagne enneigée. L ensemble, une fois filmé, constitue une belle image, un tableau angoissant qui laisse cependant Ruben insatisfait. Il cherche à instaurer une autre relation bien plus ambiguë entre les deux étrangers que sont le bourreau et sa victime. Il décide donc, après avoir enduit une chaise de saindoux, de la livrer en pâture aux chiens. Cette tentative échoue : les chiens se régalent en léchant tranquillement la chaise. Ruben fait cependant un premier montage qui mélange coups de fusil et coups de langue. Obstiné, il veut absolument que les chiens attaquent la chaise. Deux tentatives avec du salami et des croquettes échoueront également. C est finalement en contactant un dresseur de chiens de garde que la version finale voit le jour. Lors de l échange téléphonique au cours duquel Ruben lui explique la difficulté de son entreprise, le dresseur lui rit presque au nez et lui propose d amener directement une chaise lors de sa visite au chenil. En effet, après une simple injonction de leur maître, les chiens font d une chaise un tas d allumettes en moins de 30 minutes. Protégé par une paroi de verre, Ruben immortalise alors cette scène dans le silence, sur une pellicule 16mm noir et blanc. Plus besoin de fusillade, ces dernières images suffisent désormais. Certains pourraient lui reprocher le caractère trop esthétique de cette séquence, mais le contraste entre l image et le propos suscite une ambiguïté nécessaire au bon fonctionnement de The Musical Chair. Le spectateur doit être séduit par l image afin de pouvoir oublier ses propres pulsions destructrices. Il doit être aussi désemparé que ces chiens qui prennent un objet inerte pour un intrus sous les ordres de leur maître. Ruben cherche ainsi à faire émerger progressivement des sentiments comme la culpabilité ou la compassion face à la perversion des images qu il crée. Table Turning où quatre tortues se voient harnachées aux quatre pieds d une table, l installation House Plant qui met en scène une plante emprisonnée dans un mur ou encore Deer Project qui consiste à transformer un cerf vivant en un trophée de chasse en le coinçant entre 2 parois, sont d autres exemples du jeu pervers que Ruben met délicatement en scène. Là encore, Ruben passe la majeure partie de son temps à chercher des solutions, à réajuster son projet afin de ne jamais mettre en danger ces êtres vivants, ce qui, naturellement donne lieu à d autres récits rocambolesques impossibles à décrire en quelques lignes. Force est de constater que ce sont les images de Ruben qui sont cruelles, soulignant la violence omniprésente et la peur qu elle engendre, et non Ruben, qui à travers ses actes et ses récits passionnés prouve son attachement à la vie. David de Tscharner Le spectateur doit être séduit par l image afin de pouvoir oublier ses propres pulsions destructrices. Business is still business #2/2 06/02-27/03/2009 Les Chiroux, Centre culturel de Liège Pages 33 Notes : The musical chair, 2007 Film 16mm en boucle, 3 projections 32 1 Martin Postler : AK47, 2007 Dimension variable Paper Gun Model Kit Ruben Bellinkx 33

18 Bazaar Bizar Anne De Vries In het begin van zijn artistieke carrière, ondernam Anne De Vries (1977 Den Haag; leeft en werkt in Amsterdam) een experiment. Hij sloot zichzelf gedurende een week op in een ruimte zonder licht. De enige lichtbron was een klein analoog fototoestel met een rolletje film goed voor 35 belichtingen. Regelmatig nam hij met een flitscamera een foto van zichzelf. De ontwikkelde beelden gaven getuigenis van dat leven in intense duisternis. De Vries is natuurlijk lang niet de eerste of de enige die zo n experiment uitvoerde als artistieke performance. Ik denk nu aan de kunstenaar Loek Grootjans, die zichzelf een maand lang afzonderde in een donkere ruimte vanuit nieuwsgierigheid naar hoe de wereld nadien zou verschijnen. En ik denk aan Lieven Segers, die zich 7 dagen opsloot in zijn studio gewoonweg om te tekenen. Maar het moeten niet eens kunstenaars zijn. Bij Studio Brussel hebben ze ook een glazen huis. Jezelf opsluiten als actie is jezelf isoleren, maar je zet jezelf ook te kijk. Of je zet de constructie rondom je in de kijker. Anne de Vries studeerde in 2002 af aan de Rietveld Academie in Amsterdam als beeldend kunstenaar. Daarvoor volgde hij een programma aan de prestigieuze Cooper Union kunstacademie in New York. Zijn werk is door de jaren heen Pagina 34 My private cardboard party, 2007 C-print (on 4mm dibond + plexiglas) 153 x 104 cm Pagina 35 Pretty problem, 2007 C-print on (4mm dibond + plexiglas) 121 x 80 cm 35

19 Een vreemde dimensie als barrière tussen feit en fictie [ ] die wereld. Het zou een reclame voor types wol kunnen zijn, of een showcase voor de kleuren van een textielcollectie. In die lijn is My Private Party ook een plaatje dat hier past. Een cocktailparty is een luchtige affaire, een ideale setting voor een fashion shoot. In beide beelden is de mens echter een (ver)vreemd wezen: je ziet hem niet; je ziet er slechts geïsoleerde stukken van, die uit een amorfe dimensie bij mekaar moeten worden geraapt. Jezelf opsluiten als actie is jezelf isoleren, maar je zet jezelf ook te kijk. regelmatig te zien geweest in verschillende kunst- maar ook in modegerelateerde tentoonstellingen, boeken en tijdschriften. De Vries heeft immers o.a. in opdracht van de modewereld gewerkt. Zo verzorgde hij de presentatie van een kledinglijn van Selina Parr. Maar de modefotografie speelt een belangrijke rol in zijn gehele oeuvre: in zijn autonome werk gebruikt hij dit medium ook. In Pretty Problem (2007) zien we een persoon die verstrikt zit in een gigantische kluwen wol. Het gehele gegeven komt enorm frivool over: je kan denken aan een klauwend katje dat in zijn speelgoed zoek is geraakt. Een op het eerste zicht onschuldig beeld van een het diertje mens. Maar wel met zorg in scène gezet als gekunstelde rommel. Niet meer dan een probleempje, wel met een vette ironische knipoog erbij. Het mooie aan Pretty Problem is dat De Vries handig gebruik maakt van de vertrouwde onderdelen van een modefoto. Het beeld is clean, de elementen waaruit het is opgebouwd zijn eigen aan Een vreemde dimensie als barrière tussen feit en fictie komt ook terug in Anne De Vries modefotografie pur sang. Interessant op dat gebied is bijvoorbeeld een fotoreeks voor KIND knitwear. We zien een foto van een vrouw wier hand verdwijnt in een roze blob. Ze wordt geabsorbeerd door een onwerelds... ja wat? Of we zien een schoen opduiken, een plastic balletje voor haar ogen balancerend waar zij indringend naar staart. Vreemd is het minste dat je van deze poses kan zeggen. Maar in het kader van De Vries ruimere werk blijft dit geen vrijblijvend plaatje. De gestileerde esthetiek van de modefotografie wordt hier op een ander niveau getild. Anne balanceert op een wipplank tussen dit medium en een meer metaforische praktijk, waarbij hij de spelregels constant van de ene naar de andere kant verrolt. Terug naar het experiment met de op sluiting. Hoewel het een unicum was in zijn praktijk tot nu toe, kan je er niet omheen bij het begrijpen van zijn huidige composities. De mens leeft in isolatie en de wereld rondom is het grote antilichaam, een vreemde massa die de eigen lijfelijkheid omgeeft. De Vries is hard op zoek naar de betekenis en de grenzen van dat isolement. Als reactie daarop ontwikkelde hij een oeuvre dat suggereert dat de grap ons misschien kan redden. Het is de troost van de slapstick, of beter: hoe het absurde van onze lichamelijke ontoereikendheid van grote relativerende schoonheid kan zijn. Waar Beuys indertijd met een coyote samenhokte in een galerie en daarmee een krachtig politiek statement neerzette, lijkt dit engagement hier niet aan de orde. Experimenten met opsluiting vandaag de dag neigen dan ook doorgaans meer naar persoonlijk onderzoek, met nadruk op de esthetiek van de fysieke realiteit. Toch moet je bij De Vries verder kijken dan dat spel met de modefotografie als medium an sich. Voor hem gaat de idealisering van het lichaam samen met een vorm van materieel verval. Daarom heeft idealisme in de mode altijd een dubbelzinnig karakter. De Vries speelt dit spel mee, en slaagt er tegelijkertijd in het bloot te leggen. Op een bizarre maar ongelooflijk grappige manier. Nele Buys Pagina 36 Eye candy, 2007 Pagina 37 links Table tricks, C- print (on 4mm dibond + plexiglas) C-print Pagina 37 rechts 61 x 80 cm 90 x 70 cm KIND s/s 2008 collection Beelden Anne De Vries 37

20 Stabbed in the back Benjamin Valenza Le local est immonde. Rien de pire que de nous ramener à la niche, au territoire, à la promiscuité radieuse du face-à-face. Une culture qui a pris le risque de l universel doit périr par l universel. Jean Baudrillard, Cool Memories Prise entre son impudeur et le message personnel, voire intime, qu elle doit délivrer, la carte postale est peut-être la dernière cachette d une écriture singulière, exclusive, inintelligible. Être entr aperçue lui importe peu dès que la langue inscrite sur son carton est étrangère à ses manipulateurs, familière uniquement à son destinataire. Précisément, il s agit pour l expéditeur d écrire dans le dos d une image. Écrire à son insu, malgré elle. Bénéficier de son aura et atténuer ainsi sa «légende». Suggérer la vanité de son commentaire. Derrière un Piranèse agressé au cutter : «La destruction fut ma Béatrice.»! C est suivi de : «S. M.», discrète indication de l auteur (Stéphane Mallarmé), puis de : «comme toujours, B. V.» et c est adressé à Jo. La pratique de Benjamin Valenza (1980 Page 39 Épopée 1, 2008 Carte postale, peinture, colle silicone 10 x 15 cm (sous verre 16 x 23 cm) Collection privée 39

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts

90558-CDT-06-L3French page 1 of 10. 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts 90558-CDT-06-L3French page 1 of 10 NCEA LEVEL 3: FRENCH CD TRANSCRIPT 2006 90558: Listen to and understand complex spoken French in less familiar contexts New Zealand Qualifications Authority: NCEA French

Plus en détail

Némo Tral Dessinateur - Plasticien

Némo Tral Dessinateur - Plasticien Némo Tral Dessinateur - Plasticien www.nemo-tral.com contact@nemo-tral.com +33(0)7 61 75 52 27 Né en 1983, je vis et travaille à Paris. Diplômé de l Ecole Spéciale d Architecture en 2008, j ai une formation

Plus en détail

Garage Vandenplas Leuvensesteenweg 139 3080 Tervuren

Garage Vandenplas Leuvensesteenweg 139 3080 Tervuren Garage Vandenplas Leuvensesteenweg 139 3080 Tervuren Wegenwerken N3 TravauxN3 Roadworks N3 Vanaf 17 maart 2014 worden er op de Leuvensesteenweg tussen Tervuren en Leuven ingrijpende wegenwerken uitgevoerd.

Plus en détail

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 I Christian Gattinoni : travail personnel A Travail plastique L œuvre créatrice de Christian Gattinoni se voit dirigée vers

Plus en détail

Fiche d Inscription / Entry Form

Fiche d Inscription / Entry Form Fiche d Inscription / Entry Form Catégories - Category Film Institutionnel / Corporate Film Film Marketing Produit / Marketing Product film Film Communication Interne / Internal Communication film Film

Plus en détail

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns. 1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.! Marie t invite au théâtre?!! Oui, elle m invite au théâtre.! Elle te parle au téléphone?!! Oui, elle me parle au téléphone.! Le prof vous regarde?!!!

Plus en détail

Je n exclus pas pour autant les hommes, mais je ressens plus souvent une complicité avec des femmes.

Je n exclus pas pour autant les hommes, mais je ressens plus souvent une complicité avec des femmes. studio des bouvrie Etant enfant je déchirais de photos de magazines pour en faire des collages. Je me plongeais tellement dans cette activité,que j en oubliais le monde autour de moi. C est seulement a

Plus en détail

Némo Tral Dessinateur - Plasticien

Némo Tral Dessinateur - Plasticien Némo Tral Dessinateur - Plasticien www.nemo-tral.com contact@nemo-tral.com +33(0)7 61 75 52 27 Né en 1983, je vis et travaille à Paris. Diplômé de l Ecole Spéciale d Architecture en 2008, j ai une formation

Plus en détail

Fiche d Inscription / Entry Form

Fiche d Inscription / Entry Form Fiche d Inscription / Entry Form (A renvoyer avant le 15 octobre 2014 Deadline octobrer 15th 2014) Film Institutionnel / Corporate Film Film Marketing Produit / Marketing Product film Film Communication

Plus en détail

l'idée, c'était de créer grâce à la bibliothèque, un nouveau quartier.

l'idée, c'était de créer grâce à la bibliothèque, un nouveau quartier. 1 Time Description Translation 09.13 start 09.17 Perrault 09.36 Perrault Aujourd'hui l'architecture ne peut pas se définir a priori. L'architecture est trop complexe. Elle manipule de l'argent, de la politique,

Plus en détail

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet

www.machpro.fr : Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr : www.machpro.fr Machines Production a créé dès 1995, le site internet www.machpro.fr destiné à fournir aux lecteurs de la revue et aux mécanautes un complément d'information utile et régulièrement

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale.

Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. Shooting Un jeu de Baptiste CAZES expérience electro-gn Ce jeu a été écrit pour se jouer dans un endroit confiné, une salle noire et nue est idéale. C est un jeu pour deux joueurs. Le premier personnage

Plus en détail

TAMI NOTSANI BIJOUX DE FAMILLE

TAMI NOTSANI BIJOUX DE FAMILLE TAMI NOTSANI BIJOUX DE FAMILLE Installation, bande sonore issue d une performance, oeuvres des divers artistes (photographie, dessin, peinture, sculpture), mobilier, tapis, objets, fleurs. Dimensions variables

Plus en détail

Legoman (Yannick Jacquet) Graphiste, VJ, motion designer. Shirü (Jérémie Peeters) Graphiste, sérigraphe, VJ

Legoman (Yannick Jacquet) Graphiste, VJ, motion designer. Shirü (Jérémie Peeters) Graphiste, sérigraphe, VJ Collectif audiovisuel : Installations / VJing / lives audio-vidéo Artistes : Legoman (Yannick Jacquet) Graphiste, VJ, motion designer Shirü (Jérémie Peeters) Graphiste, sérigraphe, VJ Thomas Vaquié Musicien,

Plus en détail

LA PERSONNE SPÉCIALE

LA PERSONNE SPÉCIALE LA PERSONNE SPÉCIALE These first questions give us some basic information about you. They set the stage and help us to begin to get to know you. 1. Comment tu t appelles? What is your name? Je m appelle

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS

THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS THE EVOLUTION OF CONTENT CONSUMPTION ON MOBILE AND TABLETS OPPA investigated in March 2013 its members, in order to design a clear picture of the traffic on all devices, browsers and apps. One year later

Plus en détail

ICC International Court of Arbitration Bulletin. Cour internationale d arbitrage de la CCI

ICC International Court of Arbitration Bulletin. Cour internationale d arbitrage de la CCI ICC International Court of Arbitration Bulletin Cour internationale d arbitrage de la CCI Extract for restricted use Extrait à tirage limité International Court of Arbitration 38, Cours Albert 1er, 75008

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE galerie binôme

DOSSIER DE PRESSE galerie binôme DOSSIER DE PRESSE galerie binôme photographie contemporaine thibault brunet vice city Mois de la Photo à Paris / 26 octobre - 24 novembre Dans le cadre du Mois de la Photo, première exposition à Paris

Plus en détail

Informations principales / Main information

Informations principales / Main information Fiche d Inscription Entry Form À renvoyer avant le 15 Octobre 2015 Deadline October 15th 2015 Dans quelle catégorie participez-vous? In what category do you participate? Institutionnel / Corporate Marketing

Plus en détail

Les matériologies de Sarah Moon

Les matériologies de Sarah Moon > Photographie Les matériologies de Sarah Moon Entretien avec Alexandra Fau Pour la photographe, chaque prise de vue n incarne pas seulement un instant éphémère : elle porte en soi la marque de sa disparition.

Plus en détail

Ann Northrup. Digital Self-Portrait Collage

Ann Northrup. Digital Self-Portrait Collage Myriam Bourmaud G4 Inspirés par les œuvres de Robert Delaunay, les CM1 réalisent deux tableaux à la peinture acrylique. L un est une représentation de la Tour Eiffel et l autre de la Liberty Bell. Chaque

Plus en détail

EXPOSITION PHOTOGRAPHIE ET VIDEO

EXPOSITION PHOTOGRAPHIE ET VIDEO EXPOSITION PHOTOGRAPHIE ET VIDEO 5 S E P T E M B R E - 8 N OV E M B R E 2 0 1 5 150 cm EXPOSITION PHOTOGRAPHIE ET VIDEO VAUX-LE-VICOMTE Première exposition d art contemporain à Vaux-le-Vicomte, elle sera

Plus en détail

6 e GRAND PRIX INTERNATIONAL DE PHOTOGRAPHIE DE VEVEY

6 e GRAND PRIX INTERNATIONAL DE PHOTOGRAPHIE DE VEVEY 1/6 6 e GRAND PRIX INTERNATIONAL DE PHOTOGRAPHIE DE VEVEY Pour réaliser un projet photographique en moins d une année Délai de dépôt du descriptif d un projet inédit au 30 septembre 2007 Délibération du

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

marie-noëlle hébert designer graphique montréal-toronto 514.772.2228 mnhebert@outlook.com marie-noëlle hébert graphic designer montreal-toronto

marie-noëlle hébert designer graphique montréal-toronto 514.772.2228 mnhebert@outlook.com marie-noëlle hébert graphic designer montreal-toronto marie-noëlle hébert graphic designer montreal-toronto 514.772.2228 mnhebert@outlook.com marie-noëlle hébert designer graphique montréal-toronto portfolio automne 2014 514.772.2228 mnhebert@outlook.com

Plus en détail

Accès au support technique produits et licences par le portail client MGL de M2Msoft.com. Version 2010. Manuel Utilisateur

Accès au support technique produits et licences par le portail client MGL de M2Msoft.com. Version 2010. Manuel Utilisateur Accès au support technique produits et licences par le portail client MGL de M2Msoft.com Version 2010 Manuel Utilisateur Access to M2Msoft customer support portal, mgl.m2msoft.com, 2010 release. User manual

Plus en détail

Seul le discours prononcé fait foi

Seul le discours prononcé fait foi NOTES POUR UNE ALLOCUTION DU MAIRE DE MONTRÉAL MONSIEUR GÉRALD TREMBLAY GALA BÉNÉFICE DU CENTRE CANADIEN D ARCHITECTURE CCA MAISON SHAUGHNESSY 11 JUIN 2009 Seul le discours prononcé fait foi 1 Depuis 20

Plus en détail

Le format P.D.F. (Portable Document Format) Mode d emploi et quelques exemples

Le format P.D.F. (Portable Document Format) Mode d emploi et quelques exemples Le format P.D.F. (Portable Document Format) Mode d emploi et quelques exemples 1 Le P.D.F., un format de visualisation Un format de lecture gratuit et universel Lire un document PDF A l aide de différents

Plus en détail

KADIST ART FOUNDATION PARIS. Communiqué de presse. Em kal Eyongakpa negotiations chapter 1-i, Dualaland - Paris

KADIST ART FOUNDATION PARIS. Communiqué de presse. Em kal Eyongakpa negotiations chapter 1-i, Dualaland - Paris KADIST ART FOUNDATION PARIS Communiqué de presse Em kal Eyongakpa negotiations chapter 1-i, Dualaland - Paris Exposition du 22 mai au 26 juillet, 2015 Vernissage le 21 mai de 18h à 21h Les œuvres d Em

Plus en détail

Offre de souscription / Pre-Publication offer. Agnès Hémery. 3O ans de peinture. lelivredart

Offre de souscription / Pre-Publication offer. Agnès Hémery. 3O ans de peinture. lelivredart Offre de souscription / Pre-Publication offer Agnès Hémery 3O ans de peinture lelivredart agnès hémery, 3O ans de Peinture madame, monsieur, Les éditions Lelivredart sont heureuses d annoncer la parution

Plus en détail

Cognition & Emotions

Cognition & Emotions Université Nice Sophia-Antipolis Département Sociologie Anthropologie Cognition & Emotions L Emotion et le Virtuel : Le Cas Heavy Rain Julien ROCCHI Master 1 Sociologie Semestre 2 Enseignement A. HALLOY

Plus en détail

FOR BOOKSELLERS AND SUBSCRIPTION AGENCIES POUR LES LIBRAIRES ET LES DIFFUSEURS

FOR BOOKSELLERS AND SUBSCRIPTION AGENCIES POUR LES LIBRAIRES ET LES DIFFUSEURS SOCIÉTÉ MATHÉMATIQUE DE FRANCE 2009 RATES AND INSTRUCTIONS FOR BOOKSELLERS AND SUBSCRIPTION AGENCIES TARIFS ET INSTRUCTIONS POUR LES LIBRAIRES ET LES DIFFUSEURS Pour tout contact avec la SMF, merci de

Plus en détail

FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI. Conseillère pédagogique départementale Arts Visuels

FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI. Conseillère pédagogique départementale Arts Visuels FICHES CONNAISSANCES POUR L ENSEIGNANT LE PATRIMOINE BATI LE PATRIMOINE CONTENU ET ENJEUX Quelques éléments de réflexion... Sur la notion de patrimoine elle même Qu est ce que le patrimoine? Patrimoine

Plus en détail

Cette Leçon va remplir ces attentes spécifiques du curriculum :

Cette Leçon va remplir ces attentes spécifiques du curriculum : Dev4Plan1 Le Plan De Leçon 1. Information : Course : Français Cadre Niveau : Septième Année Unité : Mes Relations Interpersonnelles Thème du Leçon : Les Adjectifs Descriptifs Date : Temps : 55 minutes

Plus en détail

MODULE 5 5 ASTUCES _

MODULE 5 5 ASTUCES _ MODULE 5 5 ASTUCES Préambule Ce document reprend un ensemble d astuces que j ai développé au cours de ma pratique photographique. Ces astuces concernent de nombreux aspects allant de la gestion de la lumière

Plus en détail

Paper Reference. Paper Reference(s) 4365/01 London Examinations IGCSE French Paper 1: Listening

Paper Reference. Paper Reference(s) 4365/01 London Examinations IGCSE French Paper 1: Listening Centre No. Candidate No. Surname Signature Paper Reference(s) 4365/01 London Examinations IGCSE French Paper 1: Listening Monday 8 November 2010 Afternoon Time: 30 minutes (+5 minutes reading time) Materials

Plus en détail

Doisneau à l école. Caroline TELLIER, Collège Léon Blum de Wingles, académie de Lille

Doisneau à l école. Caroline TELLIER, Collège Léon Blum de Wingles, académie de Lille Doisneau à l école Caroline TELLIER, Collège Léon Blum de Wingles, académie de Lille Classe de 6 ème SEQUENCE N 1 Les études à travers les âges : Quelle école pour quels élèves? Niveaux et entrées du programme

Plus en détail

Quality Street Nicolas Chardon

Quality Street Nicolas Chardon La vitrine frac île-de-france, le plateau, paris Quality Street Nicolas Chardon 14.10 22.11.15 Entretien entre Nicolas Chardon et Gilles Baume Gilles Baume : Pour la vitrine, tu proposes un projet contextuel,

Plus en détail

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain.

6. Les désastres environnementaux sont plus fréquents. 7. On ne recycle pas ses déchets ménagers. 8. Il faut prendre une douche au lieu d un bain. 1. Notre planète est menacée! 2. Il faut faire quelque chose! 3. On devrait faire quelque chose. 4. Il y a trop de circulation en ville. 5. L air est pollué. 6. Les désastres environnementaux sont plus

Plus en détail

Votre entrée dans le monde des plombiers. Entering a plumber world

Votre entrée dans le monde des plombiers. Entering a plumber world Votre entrée dans le monde des plombiers Entering a plumber world Jean-Denis Roy 9 janvier 2010 Quelle est la principale différence entre l université et le marché du travail? What is the main difference

Plus en détail

Guide utilisateur. Comment optimiser l utilisation. de votre nouvel annuaire en ligne. Des questions? Contacter le helpdesk

Guide utilisateur. Comment optimiser l utilisation. de votre nouvel annuaire en ligne. Des questions? Contacter le helpdesk Guide utilisateur Comment optimiser l utilisation de votre nouvel annuaire en ligne L annuaire en ligne MIPIM Des questions? Contacter le helpdesk Customerhelpdesk@reedmidem.com 1 Comment optimiser l utilisation

Plus en détail

Résidence Ateliers Programme de recherche «Les Inclassables» Un regard numérique sur Montréal. Avant Projet

Résidence Ateliers Programme de recherche «Les Inclassables» Un regard numérique sur Montréal. Avant Projet Résidence Ateliers Programme de recherche «Les Inclassables» Un regard numérique sur Montréal Avant Projet - Projet un regard numérique sur la ville - Œuvre interactive multimédia Le projet est la réalisation

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION

DOSSIER D INSCRIPTION DOSSIER D INSCRIPTION Ce document doit être écrit de façon lisible, en LETTRES CAPITALES, sans oublier de mentionner les accents ou diverses ponctuations afin de permettre une saisie correcte des informations

Plus en détail

Incitation Vous réalisez des performances exceptionnelles, faites la une d'un média!

Incitation Vous réalisez des performances exceptionnelles, faites la une d'un média! Notion(s) Les différents types d image. Appropriation et détournement d image. La question du sens (signification) de l image. Détournement. Compétence(s) Identifier les statuts de l'image. S approprier

Plus en détail

Collectionneurs en situation

Collectionneurs en situation Espace de l Art Concret centre d art contemporain / Mouans- Sartoux exposition temporaire, galerie du Château de Mouans Collectionneurs en situation du 22 juin au 30 octobre 2011 Artistes : Céleste Boursier-Mougenot,

Plus en détail

Objectif VERNON! Autour de Paul Denis (1852-1921) - photographe et éditeur de cartes postales à Vernon - Jeu-rallye 7-13 ans exposition

Objectif VERNON! Autour de Paul Denis (1852-1921) - photographe et éditeur de cartes postales à Vernon - Jeu-rallye 7-13 ans exposition Objectif VERNON! Jeu-rallye 7-13 ans exposition Autour de Paul Denis (1852-1921) - photographe et éditeur de cartes postales à Vernon - Musée de Vernon / 9 juin - 7 octobre 2007 Ce livret appartient à.

Plus en détail

okanagan print triennial international exhibition of printmaking vernon public art gallery

okanagan print triennial international exhibition of printmaking vernon public art gallery okanagan print triennial international exhibition of printmaking vernon public art gallery okanagan print triennial 2015 Vernon Public Art Gallery March 19 - May 21, 2015 Vernon Public Art Gallery 3228-31

Plus en détail

When you are told to do so, open your paper and write your answers in English in the spaces provided.

When you are told to do so, open your paper and write your answers in English in the spaces provided. FOR OFFICIAL USE C 000/403 NATIONAL QUALIFICATIONS 008 TUESDAY, 3 MAY.0 AM.0 PM Total FRENCH STANDARD GRADE Credit Level Reading Fill in these boxes and read what is printed below. Full name of centre

Plus en détail

Galerie Louis Gendre. Communiqué de presse - Marcin Sobolev. «Dernier métro»

Galerie Louis Gendre. Communiqué de presse - Marcin Sobolev. «Dernier métro» Communiqué de presse - Marcin Sobolev «Dernier métro» Galerie Louis Gendre 4 septembre - 23 octobre 2015 Vernissage le jeudi 3 septembre 2015-18h 7, rue Charles Fournier - 63400 Chamalières Du mercredi

Plus en détail

L ANIMALITÉ ET LA SORCELLERIE

L ANIMALITÉ ET LA SORCELLERIE PLAISIRS, DÉPLAISIRS, LE BESTIAIRE AMOUREUX D ANNETTE MESSAGER L ANIMALITÉ ET LA SORCELLERIE Scénario et réalisation : Heinz Peter Schwerfel Coproduction : Centre Pompidou, WDR Artcore Film, Centre Pompidou,

Plus en détail

Gilberto Güiza Rojas

Gilberto Güiza Rojas La représentation du travail et le (jeu de) rôle du travailleur Gilberto Güiza Rojas Présentation de portfolio artistique Le quotidien comme succession de fragments liés par le tissu de l individu Ma

Plus en détail

WEDNESDAY, 11 MAY 1.30 PM 2.30 PM. Date of birth Day Month Year Scottish candidate number

WEDNESDAY, 11 MAY 1.30 PM 2.30 PM. Date of birth Day Month Year Scottish candidate number FOR OFFICIAL USE C Total 000/403 NATIONAL QUALIFICATIONS 0 WEDNESDAY, MAY.30 PM.30 PM FRENCH STANDARD GRADE Credit Level Reading Fill in these boxes and read what is printed below. Full name of centre

Plus en détail

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges

Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges M u s é e d u V i e u x N î m e s Dossier pédagogique Ateliers pour les collèges Contact Charlotte Caragliu, Chargée de projet pour les collèges, les lycées et les écoles supérieures Isaline Portal, Responsable

Plus en détail

Anne-Marie Pansart. Emotions

Anne-Marie Pansart. Emotions Emotions 17 janvier 1948, artiste plasticienne allie les techniques du dessin, de la peinture et de la photo pour faire transparaître la beauté de la lumière avec passion. Lors de ses études de médecine

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURE ET INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES : WWW.DAUPHINEARTCONTEMPORAIN.COM - 5 BINÔMES SÉLECTIONNÉS PAR UN JURY DE PROFESSIONNELS DU MONDE

APPEL À CANDIDATURE ET INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES : WWW.DAUPHINEARTCONTEMPORAIN.COM - 5 BINÔMES SÉLECTIONNÉS PAR UN JURY DE PROFESSIONNELS DU MONDE APPEL À CANDIDATURE ET INFORMATIONS SUPPLÉMENTAIRES : WWW.DAUPHINEARTCONTEMPORAIN.COM - 5 BINÔMES SÉLECTIONNÉS PAR UN JURY DE PROFESSIONNELS DU MONDE DE L ART 2 LIEUX / 2 EXPOSITIONS (MARS & JUIN) - 2

Plus en détail

LES WEEK- ENDS DÉCOUVERTES PHOTOGRAPHIQUES

LES WEEK- ENDS DÉCOUVERTES PHOTOGRAPHIQUES LES WEEK- ENDS DÉCOUVERTES PHOTOGRAPHIQUES LES STAGES PHOTO DES RENCONTRES D ARLES LES STAGES DE DÉCOUVERTES PHOTOGRAPHIQUES des Rencontres d Arles proposent aux photographes amateurs comme aux simples

Plus en détail

sous l œil du cinéaste tendre l œil exposition de photographies

sous l œil du cinéaste tendre l œil exposition de photographies sous l œil du cinéaste tendre l œil exposition de photographies sous l œil du cinéaste Comment a été constituée l exposition «Sous l œil du cinéaste»? Quel(s) rôle(s) tient le réalisateur lors du tournage

Plus en détail

Le patrimoine : lecture historique. Etude du centre historique de New York

Le patrimoine : lecture historique. Etude du centre historique de New York Le patrimoine : lecture historique Etude du centre historique de New York DÉFINIR LE THÈME ET UNE TROUVER UNE PROBLÉMATIQUE Les accompagnements de programme «Les processus de patrimonialisation et de mémorialisation

Plus en détail

Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire

Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire Situation d apprentissage et d évaluation en ARTS PLASTIQUES 1 er cycle primaire : Durée : 3-4 périodes ½ période : préparation 2-3 périodes : réalisation ½ période : intégration Proposition de création

Plus en détail

Modern Foreign Languages (MFL) Alive 2015 MLFAlive15 - PDST

Modern Foreign Languages (MFL) Alive 2015 MLFAlive15 - PDST Modern Foreign Languages (MFL) Alive 2015 MLFAlive15 - PDST Maynooth University, samedi 7 novembre 2015 «In conversation with... the French Embassy» The French Embassy has a number of actions aiming at

Plus en détail

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen

L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES. European Economic and Social Committee Comité économique et social européen L ESPACE À TRAVERS LE REGARD DES FEMMES 13 European Economic and Social Committee Comité économique et social européen 13 This publication is part of a series of catalogues published in the context of

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont un compte Facebook? Et si tu es plus jeune, tu as dû entendre parler autour de

Plus en détail

Practice Exam Student User Guide

Practice Exam Student User Guide Practice Exam Student User Guide Voir la version française plus bas. 1. Go to http://training.iata.org/signinup 2. Enter your username and password to access your student profile Your profile was created

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - PRESS RELEASE. editions2, Paris. micro-maison d édition micro-publishing house

DOSSIER DE PRESSE - PRESS RELEASE. editions2, Paris. micro-maison d édition micro-publishing house DOSSIER DE PRESSE - PRESS RELEASE editions2, Paris micro-maison d édition micro-publishing house Mai 2013 - May 2013 REF. E2-001 - CUISINE GRAPHIQUE / GRAPHIC COOKING - ALICE BARROIS / BERNARD VIRET sujet

Plus en détail

calls.paris-neuroscience.fr Tutoriel pour Candidatures en ligne *** Online Applications Tutorial

calls.paris-neuroscience.fr Tutoriel pour Candidatures en ligne *** Online Applications Tutorial calls.paris-neuroscience.fr Tutoriel pour Candidatures en ligne Online Applications Tutorial 1/4 Pour postuler aux Appels d Offres de l ENP, vous devez aller sur la plateforme : calls.parisneuroscience.fr.

Plus en détail

LES PROS DE LA PLUME L ÉCRITURE CRÉATIVe

LES PROS DE LA PLUME L ÉCRITURE CRÉATIVe LES PROS DE LA PLUME L ÉCRITURE CRÉATIVe RÉDIGER UNE CARTE INTRO À L INTENTION DES ENSEIGNANTS Maintenant que vos élèves peuvent écrire une lettre, les Pros de la Plume vont s attarder sur la question

Plus en détail

plaquette 10/12/07 0:26 Page 3 *0,34 la minute, pour tout appel emis depuis la F ance métropoliatine. vos bagages, notre priorité.

plaquette 10/12/07 0:26 Page 3 *0,34 la minute, pour tout appel emis depuis la F ance métropoliatine. vos bagages, notre priorité. plaquette 10/12/07 0:26 Page 3 *0,34 la minute, pour tout appel emis depuis la F ance métropoliatine. vos bagages, notre priorité. plaquette 10/12/07 0:27 Page 4 Qui sommes-nous? Libertybag est un service

Plus en détail

2015/16 International Exchange Students. Application Form. Etudiants Internationaux en Echange 2015/16. Dossier de Candidature

2015/16 International Exchange Students. Application Form. Etudiants Internationaux en Echange 2015/16. Dossier de Candidature 2015/16 International Exchange Students Application Form Etudiants Internationaux en Echange 2015/16 Dossier de Candidature 1. PERSONAL DATA/ COORDONNEES PERSONNELLES (block letters only / en majuscule)

Plus en détail

Contents National 5 French Reading; Context: Employability

Contents National 5 French Reading; Context: Employability Contents National 5 French Reading; Context: Employability (questions extracted from Credit past papers) Question Topic Jobs (Vincent Pernaud; radio presenter) Jobs (Marie-Laure Lesage; Concierge d hôtel

Plus en détail

CLUB DE GYMNASTIQUE ARTISTIQUE GADBOIS. Bulletin. Hiver 2013. Newsletter. Adresse postale: 151 rue Atwater C.P. 72129 Montréal, PQ H3J 2Z6

CLUB DE GYMNASTIQUE ARTISTIQUE GADBOIS. Bulletin. Hiver 2013. Newsletter. Adresse postale: 151 rue Atwater C.P. 72129 Montréal, PQ H3J 2Z6 CLUB DE GYMNASTIQUE! Bulletin Hiver 2013 Newsletter Winter 2013 514.872.3043 info@gymgadbois.com Rappel de nos heures d ouverture au club de gym Gadbois: Semaine: 13:30-20:00 Fin de semaine: 9:00-14:00

Plus en détail

INITIATION A POWERPOINT

INITIATION A POWERPOINT INITIATION A POWERPOINT P. BESSON OCTOBRE 2000 SOMMAIRE Chap. 1 Découverte de POWERPOINT I. Démarrer Powerpoint 1. Lancement de l application 2. Boite de dialogue de démarrage de Powerpoint II. Structure

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU MODULE «LIVRES ANGLAIS» SUR LE SITE DE LA LIBRAIRIE MODERNE

GUIDE D UTILISATION DU MODULE «LIVRES ANGLAIS» SUR LE SITE DE LA LIBRAIRIE MODERNE GUIDE D UTILISATION DU MODULE «LIVRES ANGLAIS» SUR LE SITE DE LA LIBRAIRIE MODERNE IMPORTANT: Veuillez prendre note que votre code d'accès pour vos achats de livres en anglais sera différent de celui pour

Plus en détail

MAXI SPEED-ROLL Course à boules

MAXI SPEED-ROLL Course à boules Course à boules Notice de montage 1. Posez le jeu à plat sur une table. 2. A l aide de la clé de service, dévissez les vis qui maintiennent la plaque de plexiglas et déposez la. 3. Dévissez les 4 vis fixant

Plus en détail

2013 IIHF WORLD WOMEN S HOCKEY CHAMPIONSHIP

2013 IIHF WORLD WOMEN S HOCKEY CHAMPIONSHIP 2013 IIHF WORLD WOMEN S HOCKEY CHAMPIONSHIP Name Mailing address Phone Girl s Hockey Association 2011/ 12 Team Name Email TICKET PACKAGE Price/ Seat 100 Level (12 games, Lower Bowl) $ 289 200 Level (12

Plus en détail

Ecrire un récit fantastique avec les TICE

Ecrire un récit fantastique avec les TICE Ecrire un récit fantastique avec les TICE Aymeric Simon, professeur au collège Gérard Philipe, Villeparisis Niveau : 4e Durée : 7-8 heures Objectifs : Etre capable d écrire un récit complet d au moins

Plus en détail

L.O.G ENJOY YOUR WORKSPACE SIBELGA ENI-DISTRIGAS

L.O.G ENJOY YOUR WORKSPACE SIBELGA ENI-DISTRIGAS L.O.G ENJOY YOUR WORKSPACE SIBELGA ENI-DISTRIGAS 1 PROJET PROJECT PROJECT Projet consistant à aménager une zone ouverte qui assure la liaison entre l accueil (avec le vestiaire de la direction), les bureaux

Plus en détail

BULLETIN DE PARTICIPATION APPLICATION FORM

BULLETIN DE PARTICIPATION APPLICATION FORM XXIIIÈME BIENNALE INTERNATIONALE DE VALLAURIS CRÉATION CONTEMPORAINE ET CÉRAMIQUE 2014 BULLETIN DE PARTICIPATION APPLICATION FORM À RENVOYER DÛMENT REMPLI (5 PAGES) ET ACCOMPAGNÉ DES PIÈCES À FOURNIR IMPÉRATIVEMENT

Plus en détail

Rare Boat Show 2011 Riva Club de France. BULLETIN D INSCRIPTION - Registration form :

Rare Boat Show 2011 Riva Club de France. BULLETIN D INSCRIPTION - Registration form : A retourner - To be retuned avant le 15 Mai 2011 - before May 15 th 2011 Rare Boat Show/Alexandre Latscha 20, avenue de la Maveria - 74000 ANNECY France. Email : info@rivaclubdefrance.com Fax : +33 (0)

Plus en détail

Projet Personnel en Humanités - Scénographie d exposition

Projet Personnel en Humanités - Scénographie d exposition promotion 52-2012 Projet Personnel en Humanités - Scénographie d exposition I N S A de Lyon Tristan Delizy Introduction Présentation du projet Ce PPH s intéresse à la scénographie de musée (mettre en espace

Plus en détail

Stress and Difficulties at School / College

Stress and Difficulties at School / College Stress and Difficulties at School / College This article will deal with the pressures and problems that students face at school and college. It will also discuss the opposite - the positive aspects of

Plus en détail

5Visualisation. pièges à. éviter... de données : e-book : Visualisation & Ergonomie. Page 1 / 30. Partagez cet e-book :

5Visualisation. pièges à. éviter... de données : e-book : Visualisation & Ergonomie. Page 1 / 30. Partagez cet e-book : Page 1 / 30 5Visualisation de données : éviter... pièges à Partagez cet e-book : Page 2 / 30 Depuis des décennies, nous utilisons des graphiques pour mieux interpréter les données métiers. Toutefois, même

Plus en détail

Comment montrer de la rigueur lorsque l on débute dans l enseignement?

Comment montrer de la rigueur lorsque l on débute dans l enseignement? Comment montrer de la rigueur lorsque l on débute dans l enseignement? LE PREMIER JOUR accueillir les élèves à la porte, les saluer en anglais, se montrer souriant, faire attention au regard tenue vestimentaire

Plus en détail

DOSSIER DE CANDIDATURE

DOSSIER DE CANDIDATURE DOSSIER DE CANDIDATURE 8ème BIENNALE EUROPÉENNE D ART CONTEMPORAIN À NIMES DU 24 JUIN AU 13 JUILLET 2013 MANIF 2013 e Biennale Européenne d Art Contemporain à Nîmes du 24 juin au 13 juillet 2013 Thème

Plus en détail

Accueillir, faire connaissance

Accueillir, faire connaissance Formation/action de l Institut Catholique de Paris Recension de méthodes et techniques d animation Accueillir, faire connaissance 1. Constitution du groupe 1.1 Jeu «Aveugle et son guide» Des binômes constitués

Plus en détail

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition

Appel à projet Jeune Création Métiers d Art Exposition Les modalités : 17 grande rue 58310 Saint-Amand-en-Puisaye tél. : 06 62 63 27 76/03 86 39 63 72 mail. : galeriesaintam@gmail.com mail : contact@galerielartetlamatiere.com Appel à projet Jeune Création

Plus en détail

Henry s 'Show and Tell' school project about his pet rabbit goes horribly horribly wrong.

Henry s 'Show and Tell' school project about his pet rabbit goes horribly horribly wrong. My Rabit Hoppy A short film by Anthony Lucas Henry s 'Show and Tell' school project about his pet rabbit goes horribly horribly wrong. Made entirely by the Lucas Family in their back yard, My Rabit Hoppy

Plus en détail

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud

PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe PARLEZ-MOI DE VOUS de Pierre Pinaud Thèmes : la famille, les rapports avec les autres. Parcours niveaux B1 : en bref Après une mise en route autour

Plus en détail

La préparation du cahier

La préparation du cahier Le registre spécial La préparation du cahier Choix du cahier Rien ne sert de prendre un cahier trop épais. Les mentions à reporter sont brèves et tiennent peu de place ; vous en inscrirez plusieurs sur

Plus en détail

PRÉSENTATION Vous trouverez dans ce document une sélection de travaux effectuez pendant mes études et ceux en collaboration avec des associations.

PRÉSENTATION Vous trouverez dans ce document une sélection de travaux effectuez pendant mes études et ceux en collaboration avec des associations. graphisme + espace public Bérangère Magaud {74 rue d Hautpoul 75019 Paris } 06 62 07 07 27 PRÉSENTATION Vous trouverez dans ce document une sélection de travaux effectuez pendant mes études et ceux en

Plus en détail

LES NON-DITS DE L ESPACE DOMESTIQUE

LES NON-DITS DE L ESPACE DOMESTIQUE ECOLE NATIONALE SUPERIEURE D ARCHITECTURE DE MARSEILLE ECOLE DOCTORALE 355 - ESPACES, CULTURES, SOCIETES CIRTA CENTRE INTERDISCIPLINAIRE DE RECHERCHE SUR LES TERRITOIRES ET LEUR AMENAGEMENT LES NON-DITS

Plus en détail

Dossier artistique Rebecca Bowring

Dossier artistique Rebecca Bowring Dossier artistique Rebecca Bowring Mon travail est non seulement un travail de photographie, mais également un travail qui traite de photographie. De la photographie comme technique et technologie et les

Plus en détail

Et maintenant? Conseils.

Et maintenant? Conseils. Et maintenant? Conseils. Il y a quelques semaines, le docteur nous a renvoyé à la maison en nous annonçant : votre père souffre de démence. Mon frère et moi, nous nous demandons maintenant ce que nous

Plus en détail

Le pouvoir des couleurs. Monochrome. L art contemporain. L art abstrait. Démarche. «Expérience monochrome» Fiche technique

Le pouvoir des couleurs. Monochrome. L art contemporain. L art abstrait. Démarche. «Expérience monochrome» Fiche technique «Expérience monochrome» Fiche technique Monochrome Le pouvoir des couleurs Monochrome (Définition issue du «vocabulaire d Esthétique» d Etienne Souriau) : Qui est d une seule couleur. On ne qualifie guère

Plus en détail

Les stratégies de rupture

Les stratégies de rupture DOSSIER Les stratégies de rupture sous la direction de Laurence Lehmann-Ortega Pierre Roy DOSSIER LAURENCE LEHMANN-ORTEGA HEC Paris PIERRE ROY Université Montpellier 1, ISEM Introduction Une nouvelle

Plus en détail

TO Théâtre de l Orangerie 66 c, quai Gustave-Ador 1207 Genève. Genève, 31.03.2014. «Derrière une feuille» Francesca Reyes-Cortorreal.

TO Théâtre de l Orangerie 66 c, quai Gustave-Ador 1207 Genève. Genève, 31.03.2014. «Derrière une feuille» Francesca Reyes-Cortorreal. FICHE COMM MODèLE 2014 - Saison#3 TITRE DE événement-exposition : «Derrière une feuille» AUTEURE : Francesca Reyes-Cortorreal artiste peintre GENRE : Installation de tableaux (techniques mixtes) DURéE

Plus en détail

Gilles Giacomotti. Artiste peintre, créateur. La haute couture sur bois

Gilles Giacomotti. Artiste peintre, créateur. La haute couture sur bois Gilles Giacomotti Artiste peintre, créateur La haute couture sur bois New York Gilles Giacomotti Chamonix Diplômé de l Ecole Nationale Supérieure des Beaux Arts en architecture intérieure et Compagnon

Plus en détail

L agence GPAA documente en un carnet d illustrations de 250 pages les projets, des plans à la maquette, du chantier au bâtiment fini.

L agence GPAA documente en un carnet d illustrations de 250 pages les projets, des plans à la maquette, du chantier au bâtiment fini. En librairie le 15 octobre 2006 Gaëlle Péneau Chroniques & chronologies d une agence d architecture 1995-2005 Ce livre n est pas une ultime présentation de bâtiments d architectes ayant «pignon sur rue».

Plus en détail

RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités

RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités RÉALISATION DE FILM INSTITUTIONNEL activités 161 Étudier la commande de film institutionnel 1.1. Analyser le contexte de la commande s informer sur les attentes du commanditaire ou du client analyser les

Plus en détail