Règlement pour les fournisseurs de SuisseID

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Règlement pour les fournisseurs de SuisseID"

Transcription

1 Règlement pour les fournisseurs de SuisseID Version 1.0c du 4 novembre 2010

2 Règlement pour fournisseurs de SuisselD Nom Numéro de standard Catégorie Degré de maturité Règlement pour les fournisseurs de SuisseID (gouvernance SuisseID) ouvert Version 1.0 Statut en vigueur interne à l association Approuvé le Date d émission Langue français Editeur / distribution Association «Trägerschaft SuisseID» c/o Secrétariat d'etat à l'économie SECO Mesures cyberadministratives pour les PME, Belpstrasse 18 CH-3003 Berne Objectif du document Le présent document définit et explique, en complément du document «SuisseID Specification», les caractéristiques non-techniques les plus importantes de la SuisseID et fixe les conditions-cadres organisationnelles et juridiques. Il fixe en particulier les exigences et les conditions que doivent respecter les organisations qui proposent la SuisseID et qui désirent adhérer à l'association «Trägerschaft SuisseID». Le présent règlement est conçu comme un instrument d autorégulation d un groupe de fournisseurs de produits de même nature. Ce règlement ou des parties de celui-ci ne peuvent en aucun cas fonder des prétentions de tiers envers un fournisseur. page 2 de 10

3 Règlement pour founisseurs de SuisselD Table des matières 1 Introduction La SuisseID Documents au sujet de la SuisseID Eléments constitutifs du produit SuisseID Support de certificat avec certificat de signature Certificat d'authentification standardisé (IAC) Numéro SuisseID Identity-Provider-Service (IdP) Support Exigences posées aux produits SuisseID Exigences posées aux fournisseurs de SuisseID Certificat de signature qualifié (QC) Certificat d authentification (IAC) SuisseID-Identity-Provider-Service (IdP) Groupage avec d autres produits Responsabilité des CSP Principes Modèles d endossement de responsabilité... 8 Annexe A - Références & bibliographie... 9 Annexe B - Abréviations... 9 Annexe C - Glossaire page 3 de 10

4 Règlement pour fournisseurs de SuisselD 1 Introduction 1.1 La SuisseID Le nom SuisseID définit un produit de certification standardisé qui peut être proposé par des fournisseurs reconnus de certificats de signature conformes à la SCSE [1]. La définition du produit SuisseID consiste en un standard commun à tous les fournisseurs (autorégulation) qui a été mis sur pied sous la direction du SECO dans le cadre du troisième paquet de mesures de stabilisation conjoncturelles [4] et qui est soutenu dans ce cadre par la Confédération. Les produits conformes à la SuisseID complètent les cartes ainsi que les appareils avec un certificat de signature selon la SCSE disponibles jusqu ici par un certificat d authentification supplémentaire standardisé, un numéro de SuisseID clair et un service de preuve des qualités d identification (Identity Provider Service). Grâce à cela, les prestataires de services publics et privés (Service Provider) peuvent authentifier leurs usagers avec sûreté. Les utilisateurs peuvent pour leur part s identifier avec sûreté et prouver leur identité grâce à la SuisseID pour une très large palette d'applications étatiques et privées. La spécification de la SuisseID se base principalement sur les règles de la SCSE [1] [2] [3] ; les exigences supplémentaires portent avant tout sur a) le certificat d authentification (IAC) et la façon dont celui-ci se présente par rapport à une application ; b) le Identity Provider Service (IdP) et ses interfaces, qui permettent à un titulaire de certificat de demander un paquet de données qui confirme les données d'identification personnelles saisies au moment de l enregistrement. Plusieurs caractéristiques des produits avec certificats ne sont pas explicitement réglées par la SuisseID. C est ainsi que la spécification de la SuisseID ne fournit pas d indications quant à la forme du jeton, de la puce ou de l installation sur le PC du client. Une SuisseID peut également être proposée groupée avec d autres produits dans un paquet («bundling»). 1.2 Documents au sujet de la SuisseID Les documents suivants existent dans le contexte de la SuisseID : a) les statuts de l association «Trägerschaft SuisseID» ; b) les spécifications techniques de la SuisseID sous le nom de «SuisseID Specification - Digital Certificates and Core Infrastructure Services» avec les exigences techniques pour l ensemble du système ; c) le présent «Règlement pour les fournisseurs de SuisseID» ; d) un contrat de licence avec des annexes entre la Confédération suisse, représentée par le Secrétariat d'etat à l'économie (SECO), en tant que titulaire de la marque SuisseID, et chacun des fournisseurs de SuisseID, en tant qu'utilisateur de la marque. e) les conditions générales et les autres documents contractuels du fournisseur de SuisseID, qui doivent contenir certaines dispositions en matière de responsabilité civile définies dans le règlement. page 4 de 10

5 Règlement pour founisseurs de SuisselD 2 Eléments constitutifs du produit SuisseID Une SuisseID est constituée des produits et des prestations de services suivants : un support de certificat avec un certificat de signature selon la SCSE (QC) ; plus un certificat d authentification standardisé (IAC) ; l'un et l'autre avec un numéro SuisseID clair, ainsi que ; le SuisseID Identity Provider Service (IdP). 2.1 Support de certificat avec certificat de signature Les supports de certificat conformes à la SuisseID contiennent également toujours un certificat de signature SCSE ; deux raisons importantes plaident pour cela : l utilisateur ne comprendrait d une part pas que s il achète un produit certifié avec l appui de l Etat, il ne puisse pas l utiliser pour interagir de manière valable avec les autorités par voie électronique. Il n aurait d autre part pas non plus été du tout possible d offrir une sécurité complète, solide et vérifiée pour le lancement de la SuisseID fixé à si brève échéance. Cela signifie que dans la mesure où ils sont applicables, les processus prescrits par la SCSE pour le certificat de signature (QC) s appliquent également pour le certificat d'authentification (IAC). Même si la sécurité et la qualité SCSE ne couvrent pas intégralement tous les aspects de la SuisseID, tout le produit repose néanmoins sur des processus précisément définis et vérifiés d une entreprise certifiée. La SuisseID hérite de cette façon de la sécurité et de la confiance des supports de certificat conformes à la SCSE existants. 2.2 Certificat d'authentification standardisé (IAC) La plupart des supports de certificat conformes à la SCSE recevaient déjà un certificat avancé à des fins d authentification et/ou pour d autres buts. Ces autres certificats n ont jusqu'à présent pas été standardisés, ce qui fait qu il existe, le plus souvent sans nécessité, des différences considérables entre les différentes implémentations. La SuisseID remédie à ce défaut en spécifiant de manière détaillée le certificat d'authentification. 2.3 Numéro SuisseID Chaque SuisseID reçoit dans les deux certificats un numéro SuisseID clair et non parlant qui peut être maintenu en cas de prolongation du certificat. Cela permet des processus simplifiés entre le titulaire du certificat et l application à l échéance du certificat. Une personne peut acquérir plusieurs SuisseID, à choix avec le même numéro SuisseID ou avec un autre numéro SuisseID. Voilà qui offre à l utilisateur une grande flexibilité ainsi qu une sécurité et une discrétion supplémentaires dans l utilisation de sa SuisseID tout en sauvegardant au mieux les intérêts de la protection des données. 2.4 Identity-Provider-Service (IdP) Pour différentes raisons (protection de la personnalité et autres), les deux certificats SuisseID ne contiennent que très peu d'attributs d'identification. Pour des applications dans le cadre d une relation existante (par exemple du e-banking) ou lorsqu un processus d'enregistrement vaut la peine (par exemple un portail de cyberadministration), cela est suffisant. Si une application a besoin de caractéristiques d identifications supplémentaires dès le premier contact, elle peut les demander à l utilisateur lors du processus d authentification par le biais d un dialogue standardisé. Dans ce cas, le titulaire du certificat s authentifie auprès du SuisseID-Identity Provider Server (IdP), qui lui indique les attributs réclamés Association par Trägerschaft l application SuisseID page 5 de 10

6 Règlement pour fournisseurs de SuisselD pour vérification. Si le titulaire du certificat donne son accord à leur fourniture, ces attributs sont signés par l IdP et transmis à l application. Dans le SuisseID-IdP qui fait obligatoirement partie de SuisseID, les données de la pièce d identité utilisée pour l enregistrement sont stockées sans photo ni signature. Les détails sont définis dans les spécifications techniques de la SuisseID. Le fournisseur concerné de services de certification saisit les attributs nécessaires pour le SuisseID-Identity Provider Service lors de l enregistrement et les sauvegarde dans l IdP. Les spécifications techniques de la SuisseID décrivent comment un utilisateur, respectivement une application peuvent demander des données d identification spécifiques, comment l'utilisateur les libère et comment elles sont livrées à l application. 2.5 Support Les CSP fournissent à leurs clients le support pour les prestations de services de certificat. page 6 de 10

7 Règlement pour founisseurs de SuisselD 3 Exigences posées aux produits SuisseID 3.1 Exigences posées aux fournisseurs de SuisseID Les SuisseID ne peuvent être produites et distribuées que par des prestataires de services de certification (CSP) reconnus au sens de la SCSE qui se soumettent par ailleurs au présent règlement et aux spécifications techniques. 3.2 Certificat de signature qualifié (QC) Toutes les dispositions pertinentes de la SCSE et de ses prescriptions d exécution s appliquent intégralement au certificat de signature lié à la SuisseID, tout comme, également, les dispositions contenues dans le document intitulé SuisseID Specification - Digital Certificates and Core Infrastructure Services. 3.3 Certificat d authentification (IAC) Le CSP s engage en matière de certificat d authentification à respecter les mêmes devoirs de diligence que ceux qui sont imposés par la loi pour les certificats de signature qualifiés ainsi que, en plus, les dispositions du document intitulé SuisseID Specification - Digital Certificates and Core Infrastructure Services. Il répond vis-à-vis du titulaire et des tierces personnes qui se fient à un certificat valable des dommages que ceux-ci subissent parce qu il n a pas respecté ces devoirs. 3.4 SuisseID-Identity-Provider-Service (IdP) L utilisation du SuisseID-Identity-Provider-Service est gratuite pour les titulaires d une SuisseID (comprise dans le prix de base de la SuisseID). Le CSP est responsable de ce que - les données du titulaire d une SuisseID soient disponibles sur le SuisseID-IdP au plus tard au moment de la mise en service de la SuisseID correspondante et que - le contenu des attestations de l IdP concordent avec les données saisies pour l enregistrement du titulaire de la SuisseID. Le SuisseID-Identity-Provider-Services doit être exploité de telle sorte que - les données du titulaire d une SuisseID soient protégées contre un accès non autorisé et - que les attestations soient toujours délivrées au titulaire de la SuisseID correspondante que contre une forte authentification. Le trafic sur un serveur IdP ne peut être protocolé que dans la mesure où cela est indispensable à la sécurité de son exploitation et à une gouvernance nécessaire. Les protocoles ne peuvent être examinés qu en cas d'incident et uniquement afin de résoudre ledit incident. En l absence d incident, les données sont effacées après 24 heures. En cas d incident, les données nécessaires pour résoudre l incident seront effacées 24 heures après la résolution de l incident. 3.5 Groupage avec d autres produits Il est possible de grouper la SuisseID avec d autres produits, par exemple avec d autres types de certificats ou avec des supports particuliers. Dans un tel cas, le fournisseur indique de manière explicite et compréhensible quels éléments appartiennent à la SuisseID et lesquels non. page 7 de 10

8 Règlement pour fournisseurs de SuisselD 4 Responsabilité des CSP 4.1 Principes Les CSP sont responsables envers les tiers qui se fient aux certificats, que ce soit en tant que fournisseurs d'application ou de destinataires d un message signé, - s il existe un certificat de signature conformément aux dispositions de la SCSE ; - s il existe un certificat d'authentification et des prestations de services de l IdP au sens des dispositions du présent règlement. 4.2 Modèles d endossement de responsabilité Chaque CSP reprendra les dispositions suivantes en matière de responsabilité dans les documents contractuels utilisés : Responsabilité pour les certificats d authentification SuisseID En ce qui concerne le certificat d authentification lié à la SuisseID, <l entreprise> s engage à respecter les mêmes devoirs de diligence que ceux que la loi lui impose pour les certificats de signature qualifiés. <l entreprise> répond vis-à-vis du titulaire et des tierces personnes qui se fient à un certificat valable des dommages que ceux-ci subissent parce qu elle n a pas respecté ces devoirs. Sa responsabilité est limitée à CHF par sinistre. Responsabilité pour les prestations du SuisselD-ldentity-Provider-Service (ldp) <L entreprise> garantit que les données contenues dans les attestations fournies par l IdP concordent avec les données saisies lors de l enregistrement du titulaire du certificat sur la base du document d identité présenté à cette occasion. <L entreprise> garantit au titulaire du certificat que ces attestations ne sont délivrées qu'aux titulaires du certificat d'authentification correspondant qui se sont identifiés avec une forte authentification. En ce qui concerne les prestations du SuisseID-IdP, <l entreprise> s engage à respecter les mêmes devoirs de diligence que ceux qui lui sont imposés par la loi pour l exploitation de services d annuaire pour les certificats qualifiés. <L entreprise> répond vis-à-vis du titulaire et des tierces personnes qui se fient à une attestation IdP signée par elle des dommages que ceux-ci subissent parce qu elle n a pas respecté ces devoirs. Sa responsabilité est limitée à CHF par sinistre. page 8 de 10

9 Règlement pour founisseurs de SuisselD Annexe A - Références & bibliographie [1] RS , SCSE, loi fédérale du 19 décembre 2003 sur les services de certification dans le domaine de la signature électronique [2] RS , OSCSE, ordonnance du 3 décembre 2004 sur les services de certification dans le domaine de la signature électronique [3] RS PTA-OSCSE, ordonnance de l OFCOM du 6 décembre 2004 sur les services de certification dans le domaine de la signature électronique, édition 3 du 13 novembre 2006 [4] RS , loi fédérale du 25 septembre 2009 sur des mesures de stabilisation conjoncturelle temporaires dans les domaines du marché du travail, des technologies de l information et de la communication et du pouvoir d achat Annexe B - Abréviations CSP IAC IdP QC SECO RS PTA SCSE Certification Service Provider Identity & Authentication Certificate Identity Provider Qualified Certificate Secrétariat d'etat à l'économie Recueil systématique (http://www.admin.ch/ch/f/rs/) Prescriptions techniques et administratives Loi fédérale sur les services de certification dans le domaine de la signature électronique page 9 de 10

10 Règlement pour fournisseurs de SuisselD Annexe C - Glossaire Authentification (1) - vérification de l identité par un fournisseur de service (service provider). Authentification (2) - processus de preuve de sa propre identité. Certificat d'authentification - Certificat numérique utilisé à des fins d'authentification. Identity & Authentication Certificate (IAC) - Certificat avancé, non qualifié, utilisé à des fins d identification et d authentification (identification & authentication certificate) qui est émis conformément aux dispositions techniques et administratives du chapitre 4. Un certificat IAC SuisseID est toujours émis avec un QC SuisseID au sein d un jeu de certificats SuisseID. Identity Provider (IdP) - Service qui authentifie le titulaire du certificat conformément aux spécifications du présent document et qui est émet un paquet de données standardisé SAML 2.0 confirmant cette authentification. Qualified Certificate (QC) - Certificat qualifié (qualified certificate) qui est émis conformément aux dispositions du chapitre 4 relatives aux dispositions techniques et administratives. Un QC SuisseID est toujours émis avec un certificat IAC SuisseID au sein d un jeu de certificats SuisseID. Fournisseur de services (service provider) - fournisseur d un service en ligne. Signature - Paquet de données qui fait partie d un document ou d un message. Les principales caractéristiques sont la garantie de a) l intégrité et b) de la provenance (origine). Une signature peut être utilisée comme signature électronique au sens juridique si les dispositions pertinentes de la loi sur la signature électronique (SCSE) [1] sont respectées. Certificat de signature - Certificat électronique utilisé en matière de signature électronique. IAC SuisseID - Voir Identity & Authentication Certificate. Numéro SuisseID - Numéro clair et non parlant attribué par le CSP qui est assigné à un titulaire de certificat. QC SuisseID - Voir Qualified Certificate. Certificat SuisseID - QC SuisseID ou IAC SuisseID. Titulaire du certificat - Personne physique pour laquelle un certificat conforme à SuisseID est émis et qui est en possession du produit correspondant (support du certificat SuisseID), et donc de la clé secrète. Les certificats SuisseID sont exclusivement attribués à des personnes physiques. Le titulaire du certificat peut utiliser un ou plusieurs certificats SuisseID d un ou de plusieurs CSP. page 10 de 10

Ordonnance sur les services de certification électronique

Ordonnance sur les services de certification électronique Ordonnance sur les services de certification électronique (OSCert) 784.103 du 12 avril 2000 (Etat le 23 mai 2000) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 28, 62 et 64 de la loi du 30 avril 1997 sur les

Plus en détail

Conditions Générales d'utilisation - YOUSIGN SAS - SIGN2 CA

Conditions Générales d'utilisation - YOUSIGN SAS - SIGN2 CA Conditions Générales d'utilisation - YOUSIGN SAS - SIGN2 CA 1- Introduction 1.1 Présentation générale Ce document définit les Conditions Générales d Utilisation (CGU) des certificats délivrés dans le cadre

Plus en détail

Politique de Signature Électronique de DICTServices

Politique de Signature Électronique de DICTServices Politique de Signature Électronique de DICTServices Politique de signature électronique de DICTServices version 1.0.0 1/8 Suivi du document Version Date Origine de la mise à jour Rédigé par 1.0.0 01/12/12

Plus en détail

Directive du DFJP sur la mise en place de liaisons en ligne et l octroi d autorisations d accès à des applications informatiques du DFJP

Directive du DFJP sur la mise en place de liaisons en ligne et l octroi d autorisations d accès à des applications informatiques du DFJP Directive du DFJP sur la mise en place de liaisons en ligne et l octroi d autorisations d accès à des applications informatiques du DFJP (Directive du DFJP sur les liaisons en ligne) du 30 septembre 2004

Plus en détail

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration

Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration Comment Guide pour la réalisation de projets de cyberadministration dans les communes Six étapes pour réussir les projets de cyberadministration dans des petites et moyennes communes avec la méthode de

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Recueil d exigences Recueil d exigences Version 1.1 Page 1/13 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.01 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de l

Plus en détail

Dispositions d utilisation de Mobile ID

Dispositions d utilisation de Mobile ID Dispositions d utilisation de Mobile ID 1. Aspects généraux Les présentes dispositions d utilisation complètent les Conditions générales de vente des prestations de Swisscom (ci-après «CG»). En cas de

Plus en détail

Référentiel Général de Sécurité. version 1.0. Annexe A4

Référentiel Général de Sécurité. version 1.0. Annexe A4 Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Ministère du budget, des comptes publics et de la réforme de l État Direction générale de la modernisation de l État Référentiel

Plus en détail

Ordonnance sur l'acte authentique électronique (OAAE) Section 1: Dispositions générales. Projet. (Version du 20 septembre 2010)

Ordonnance sur l'acte authentique électronique (OAAE) Section 1: Dispositions générales. Projet. (Version du 20 septembre 2010) Ordonnance sur l'acte authentique électronique Projet (OAAE) (Version du 20 septembre 2010) Le Conseil fédéral suisse, vu l'article 55a, alinéa 4, du titre final du code civil suisse (CC) 1 et l'article

Plus en détail

Gestion de l Identité Numérique

Gestion de l Identité Numérique Gestion de l Identité Numérique La France veut accélérer et consolider le développement de l Economie numérique, instaurer la confiance numérique et lutter contre la fraude et l usurpation d identité,

Plus en détail

Loi fédérale sur les services de certification dans le domaine de la signature électronique et des autres utilisations des certificats numériques

Loi fédérale sur les services de certification dans le domaine de la signature électronique et des autres utilisations des certificats numériques Avant-projet Loi fédérale sur les services de certification dans le domaine de la signature électronique et des autres utilisations des certificats numériques (Loi sur la signature électronique, SCSE)

Plus en détail

EXPOSE. La SuisseID, qu est ce que c est? Secrétariat d Etat à l Economie SECO Pierre Hemmer, Chef du développement egovernment

EXPOSE. La SuisseID, qu est ce que c est? Secrétariat d Etat à l Economie SECO Pierre Hemmer, Chef du développement egovernment EXPOSE La SuisseID, qu est ce que c est? Association Romande des Informaticiens ARI Vendredi 18 juin 2010 Secrétariat d Etat à l Economie SECO Pierre Hemmer, Chef du développement egovernment 1 Table des

Plus en détail

Ordonnance sur la carte d assuré pour l assurance obligatoire des soins

Ordonnance sur la carte d assuré pour l assurance obligatoire des soins Ordonnance sur la carte d assuré pour l assurance obligatoire des soins (OCA) du Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 42a de la loi fédérale du 18 mars 1994 sur l assurance-maladie (LAMal) 1, arrête: Section

Plus en détail

Directives sur la gestion des dossiers dans les domaines AVS/AI/APG/PC/AfamAgr/Afam (DGD)

Directives sur la gestion des dossiers dans les domaines AVS/AI/APG/PC/AfamAgr/Afam (DGD) Directives sur la gestion des dossiers dans les domaines AVS/AI/APG/PC/AfamAgr/Afam (DGD) Valable dès le 1 er janvier 2011 318.107.10 f DGD 11.10 2 Avant-propos La présente version est une nouvelle édition

Plus en détail

Offre et Contrat. Type de Contrat: Abonnement annuel ; = = =

Offre et Contrat. Type de Contrat: Abonnement annuel ; = = = Offre et Contrat Type de Contrat: Abonnement annuel ; - COMMANDE à CaravelCut. Les services du site de CaravelCut sont mis à disposition de l'utilisateur pour la période de temps d'une année, à partir

Plus en détail

Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire

Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire Annexe 9 : Transferts de fonds d un Établissement principal à un Établissement secondaire 1. Définitions Chercheur principal le candidat principal d une demande de subvention ou de bourse qui a été approuvée

Plus en détail

Solutions Microsoft Identity and Access

Solutions Microsoft Identity and Access Solutions Microsoft Identity and Access 2 Solutions Microsoft Identity and Access Microsoft Identity and Access (IDA) permet aux entreprises d améliorer leur efficacité et leurs connexions internes et

Plus en détail

Solution de facturation électronique Signée

Solution de facturation électronique Signée Solution de facturation électronique Signée (Article 289V du Code Général des Impôt) Fiche d information Sommaire La facture... 2 En quoi consiste la dématérialisation fiscale de la facture?... 3 Qu est-ce

Plus en détail

Code civil suisse (forme authentique)

Code civil suisse (forme authentique) Code civil suisse (forme authentique) Avant-projet Modification du... L'Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du, arrête: I Le titre final du code civil est modifié

Plus en détail

Annexe 1 Annexe technique de la convention d habilitation «société d assurance»

Annexe 1 Annexe technique de la convention d habilitation «société d assurance» Annexe 1 Annexe technique de la convention d habilitation «société d assurance» «professionnel indépendant» (Convention complète) 1 Notice explicative... 2 1.1 Préambule... 2 1.2 Référencement du concentrateur...

Plus en détail

Mode d emploi pour la vérification de signatures électroniques qualifiées au sens de la loi fédérale sur la signature électronique

Mode d emploi pour la vérification de signatures électroniques qualifiées au sens de la loi fédérale sur la signature électronique Mode d emploi pour la vérification de signatures électroniques qualifiées au sens de la loi fédérale sur la signature électronique La loi fédérale sur la signature électronique (SCSE) régit les signatures

Plus en détail

Ordonnance sur l acte authentique électronique

Ordonnance sur l acte authentique électronique Ordonnance sur l acte authentique électronique (OAAE) 943.033 du 23 septembre 2011 (Etat le 1 er novembre 2012) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 55a, al. 4, du titre final du code civil 1, vu les art.

Plus en détail

Vu le rapport d auditorat de la Banque Carrefour de la sécurité sociale du 21 décembre 2006;

Vu le rapport d auditorat de la Banque Carrefour de la sécurité sociale du 21 décembre 2006; CSSS/07/005 DÉLIBÉRATION N 07/003 DU 9 JANVIER 2007 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR LES ORGANISMES ASSUREURS AUX DISPENSATEURS DE SOINS EN VUE DE LA DÉTERMINATION DU STATUT

Plus en détail

Référentiel Général de Sécurité. version 1.0. Annexe A3

Référentiel Général de Sécurité. version 1.0. Annexe A3 Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Ministère du budget, des comptes publics et de la réforme de l État Direction générale de la modernisation de l État Référentiel

Plus en détail

SuisseID Mon «moi numérique»

SuisseID Mon «moi numérique» Mon «moi numérique» Si vous pouvez lire ce texte, vous devez réinsérer le transparent du modèle d'origine à l'aide de la fonction "insérer transparent" dans le menu de la Poste.. Sinon, il est impossible

Plus en détail

Sûr, tout simplement

Sûr, tout simplement Sûr, tout simplement IncaMail Mode d emploi du service IncaMail avec Outlook Version: V.0102 Date: 02.11.2011 Auteur: Roger Sutter, Product Manager IncaMail Table des matières 1 Introduction... 3 1.1 Autres

Plus en détail

Ordonnance sur la maturité professionnelle fédérale

Ordonnance sur la maturité professionnelle fédérale Ordonnance sur la maturité professionnelle fédérale (OMPr) 412.103.1 du 24 juin 2009 (Etat le 1 er octobre 2013) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 25, al. 5, de la loi fédérale du 13 décembre 2002 sur

Plus en détail

Société Publique Locale Xdemat Politique de signature

Société Publique Locale Xdemat Politique de signature Société Publique Locale Xdemat Politique de signature Date de rédaction 26 avril 2012 Statut du document Approuvé par le directeur de la SPL Identifiant 1.3.6.1.4.1.40075.1.2.1 Version 1.1 Date de validation

Plus en détail

Circulaire 2008/7 «Outsourcing banques»

Circulaire 2008/7 «Outsourcing banques» Foire aux questions (FAQ) Circulaire 2008/7 «Outsourcing banques» (Dernière modification : 6 février 2015) 1. Selon quels critères examine-t-on l applicabilité de la circulaire 2008/7? Il y externalisation

Plus en détail

LA CARTE D IDENTITE ELECTRONIQUE

LA CARTE D IDENTITE ELECTRONIQUE LA CARTE D IDENTITE ELECTRONIQUE HISTORIQUE Le Conseil des Ministres du 22 novembre 2000 a approuvé une note concernant une infrastructure PKI (Public Key Infrastructure) et l utilisation d une carte d

Plus en détail

Contrat de facturation électronique

Contrat de facturation électronique Contrat de facturation électronique ARTICLE 1 Objet 1.1 Le présent Contrat (ci-après dénommé le «Contrat») a pour objet de définir la nouvelle Procédure de Facturation applicable à l ensemble des relations

Plus en détail

Description des prestations

Description des prestations Description des prestations Envoi, réception et archivage d e-factures Valable à partir du 01. 01.2015 Table des matières 1. Principes 3 1.1 Définitions 3 1.2 Canaux de communication 3 1.3 Moyens d identification

Plus en détail

Conditions Générales de Licence Logicielle de la société CENIT (Schweiz) AG

Conditions Générales de Licence Logicielle de la société CENIT (Schweiz) AG Conditions Générales de Licence Logicielle de la société CENIT (Schweiz) AG Mise à jour des informations Décembre 2011 1. Objet de la licence 1.1 L objet de la licence est le logiciel mis au point et fabriqué

Plus en détail

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1

Référentiel Général de Sécurité. version 2.0. Annexe A1 Premier ministre Agence nationale de la sécurité des systèmes d information (ANSSI) Secrétariat général pour la modernisation de l action publique (SGMAP) Référentiel Général de Sécurité version 2.0 Annexe

Plus en détail

ech-0007 Norme concernant les données Communes

ech-0007 Norme concernant les données Communes Normes en cyberadministration page 1 sur 8 ech-0007 Norme concernant les données Communes Titre Code Type Stade Norme concernant les données Communes ech-0007 Norme Implémenté Version 6.0 Statut Proposition

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet

Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet 1 Table des matières Contenu 1. Préambule 3 2. Autorisation d accès 3 3. Accès technique à SanitasNet et identification 3 4. Coûts 4 5.

Plus en détail

Ordonnance sur la gestion électronique des affaires dans l administration fédérale

Ordonnance sur la gestion électronique des affaires dans l administration fédérale Ordonnance sur la gestion électronique des affaires dans l administration fédérale (Ordonnance GEVER) 172.010.441 du 30 novembre 2012 (Etat le 1 er juillet 2014) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 57h,

Plus en détail

Cahier des charges des dispositifs de télétransmission des actes soumis au contrôle de légalité. Annexe 2 : sécurisation des échanges

Cahier des charges des dispositifs de télétransmission des actes soumis au contrôle de légalité. Annexe 2 : sécurisation des échanges Cahier des charges des dispositifs de télétransmission des actes Annexe 2 : sécurisation des échanges Page 2 / 7 1. OBJET DU DOCUMENT...3 2. PRINCIPES...3 3. SÉCURISATION DES DÉPÔTS DE FICHIERS SUR LES

Plus en détail

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS

COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS POLITIQUE DE GESTION DES DOCUMENTS COMMISSION SCOLAIRE DE LA BEAUCE-ETCHEMIN Page 1 de 7 1.0 PRÉAMBULE La présente politique est fondée sur les éléments suivants : Tel que stipulé dans la Loi sur les archives, la Commission scolaire doit

Plus en détail

2.2 Objet du contrôle Il y a lieu de vérifier les points suivants de manière individuelle ou combinée.

2.2 Objet du contrôle Il y a lieu de vérifier les points suivants de manière individuelle ou combinée. Protection des données; examen périodique des applications informatiques; CONDITIONS GÉNÉRALES (également valables lors de recours à des sociétés d audit) 1 Quiconque souhaite charger une société d audit

Plus en détail

Agrément des Hébergeurs de données de Santé Exemple d Audit de conformité Sécurité et Technique «ASIP Santé»

Agrément des Hébergeurs de données de Santé Exemple d Audit de conformité Sécurité et Technique «ASIP Santé» Agrément des Hébergeurs de données de Santé Exemple d Audit de conformité Sécurité et Technique «ASIP Santé» Sommaire 1 Glossaire et abréviations... 3 1.1 Glossaire... 3 1.2 Abréviations... 3 2 Liminaire...

Plus en détail

Guide relatif aux qualifications du corps enseignant pour les branches de la maturité professionnelle

Guide relatif aux qualifications du corps enseignant pour les branches de la maturité professionnelle Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation SEFRI Questions de fond et politique Guide relatif aux qualifications

Plus en détail

ACCORD DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION

ACCORD DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION Copyright : FoodPLUS GmbH Page 1 sur 6 ACCORD DE SOUS-LICENCE ET DE CERTIFICATION pour la participation en tant qu'acteur du marché intéressé dans le cadre du système GLOBALGAP (EUREPGAP) de Bonnes Pratiques

Plus en détail

Conditions générales d hébergement de l application La-Vie-Scolaire.fr

Conditions générales d hébergement de l application La-Vie-Scolaire.fr de l application La-Vie-Scolaire.fr Référence :.. Date : Définitions «Contrat d accès au Service» : désigne le bon de commande, les conditions générales de vente et les éventuels annexes ou avenants conclus

Plus en détail

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION

EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION EXPORTATION ET DÉVELOPPEMENT CANADA MANDAT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION DU CONSEIL D ADMINISTRATION I. COMPOSITION ET FONCTIONNEMENT DU COMITÉ DE LA VÉRIFICATION 1. Le Comité de la vérification (le «comité»)

Plus en détail

Services Serveur Virtuel Dédié Conditions Particulières

Services Serveur Virtuel Dédié Conditions Particulières Services Serveur Virtuel Dédié Conditions Particulières Les présentes Conditions Particulières et les Conditions Générales de DCLUX doivent être interprétées et appliquées comme un seul et même instrument

Plus en détail

Laboratoire PRiSM, CNRS UMR 8144 Université de Versailles St-Quentin

Laboratoire PRiSM, CNRS UMR 8144 Université de Versailles St-Quentin Horodatage Sécurisé J.M. Fourneau Laboratoire PRiSM, CNRS UMR 8144 Université de Versailles St-Quentin M2 ASS-ACSIS 2008, Université de Versailles St Quentin [1/25] Horodatage Sécurisé Le service d horodatage

Plus en détail

Aide-mémoire 19. Réseaux d entreprises formatrices

Aide-mémoire 19. Réseaux d entreprises formatrices Aide-mémoire 19 Réseaux d entreprises formatrices Qu est-ce qu un réseau d entreprises formatrices? Un réseau d entreprise formatrices est un groupement d entreprises qui, seules, ne pourraient pas assurer

Plus en détail

Formation en deux phases. Conseil Suisse de la sécurité routière. Assurance qualité

Formation en deux phases. Conseil Suisse de la sécurité routière. Assurance qualité Projet Assurance qualité Formation en deux phases Conseil Suisse de la sécurité routière Assurance qualité pour les organisateurs de cours de perfectionnement Guide pour le développement d'un système AQ

Plus en détail

Directive 23 Scoach Suisse SA Connectivité

Directive 23 Scoach Suisse SA Connectivité Directive 23 Scoach Suisse SA Connectivité Version: 19.02.2009 En vigueur depuis: 01.04.2009 Directive 23 Scoach Suisse SA Page i TABLE DE MATIÈRES 1. Généralités... 1 2. Définitions et abréviations...

Plus en détail

Directives sur la gestion des dossiers (DGD)

Directives sur la gestion des dossiers (DGD) Guides des mesures organisationnelles et techniques mises en œuvre auprès des caisses de compensation et des offices AI (recommandation) Date 25.01.2013 Auteurs U. Rüttimann / R. Bieri Nom de fichier WAF

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE.

CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE. CONDITIONS GENERALES D OUVERTURE ET D UTILISATION DES LISTES CADEAUX CITY CONCORDE. ARTICLE 1 : DEFINITIONS Liste Cadeaux : Ensemble d au moins un produit identifié par le Bénéficiaire de liste comme cadeau

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-136 DU 17 SEPTEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE

DELIBERATION N 2014-136 DU 17 SEPTEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DELIBERATION N 2014-136 DU 17 SEPTEMBRE 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DE LA MODIFICATION DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS

Plus en détail

Ordonnance sur la communication électronique dans le cadre d une procédure administrative (Ordonnance sur la communication électronique)

Ordonnance sur la communication électronique dans le cadre d une procédure administrative (Ordonnance sur la communication électronique) Ordonnance sur la communication électronique dans le cadre d une procédure administrative (Ordonnance sur la communication électronique) Projet du Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 11b, al. 2, 21a,

Plus en détail

Contrat relatif à l utilisation du bureau de clearing de la ZEK pour le décret 178. en tant qu utilisateur ecode178

Contrat relatif à l utilisation du bureau de clearing de la ZEK pour le décret 178. en tant qu utilisateur ecode178 Contrat relatif à l utilisation du bureau de clearing de la ZEK pour le décret 178 en tant qu utilisateur ecode178 entre l Association pour la gestion d une centrale d information de crédit (ci-après:

Plus en détail

Quelles signatures pour quels effets?

Quelles signatures pour quels effets? Quelles signatures pour quels effets? KEYNECTIS et la signature électronique Signature électronique en Algérie Signature électronique en Europe La Directive Européenne France Signature électronique avec

Plus en détail

Convention relative aux transactions électroniques Terravis egvt (instituts de crédit)

Convention relative aux transactions électroniques Terravis egvt (instituts de crédit) Convention relative aux transactions électroniques Terravis egvt (instituts de crédit) entre SIX Terravis SA, Brandschenkestrasse 47, case postale 1758, 8021 Zurich (ci-après SIX Terravis) et Institut

Plus en détail

Mémento concernant l assurance sur la vie liée à des participations

Mémento concernant l assurance sur la vie liée à des participations Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Mémento concernant l assurance sur la vie liée à des participations Etat : 20 mai 2008 1. Situation initiale Par l introduction

Plus en détail

Autorité de Certification OTU

Autorité de Certification OTU Référence du document : OTU.CG.0001 Révision du document : 1.0 Date du document : 24/10/2014 Classification Public Autorité de Certification OTU Conditions générales des services de Certification Conditions

Plus en détail

Industrie des cartes de paiement (PCI) Norme de sécurité des données

Industrie des cartes de paiement (PCI) Norme de sécurité des données Industrie des cartes de paiement (PCI) Norme de sécurité des données Attestation de conformité des évaluations sur site Prestataires de services Version 3.0 Février 2014 Section 1 : Informations relatives

Plus en détail

PROJET D'ORDONNANCE relatif au droit des usagers de saisir l administration par voie électronique - PRMX1423175R. Projet

PROJET D'ORDONNANCE relatif au droit des usagers de saisir l administration par voie électronique - PRMX1423175R. Projet Ordonnance n 2005-1516 du 8 décembre 2005 relative aux échanges électroniques entre les usagers et les autorités administratives et entre les autorités administratives. Chapitre Ier : Définitions. Projet

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE. But. concernant

GUIDE PRATIQUE. But. concernant GUIDE PRATIQUE concernant les confirmations des sociétés d audit à l intention de la FINMA,les demandes d autorisation en qualité de banque, négociant en valeurs mobilières, succursale d une banque étrangère

Plus en détail

Verschlüsselte E-Mail-Kommunikation Version 1.1 Seite 1 von 7

Verschlüsselte E-Mail-Kommunikation Version 1.1 Seite 1 von 7 Préambule La messagerie électronique est aujourd'hui un moyen de communication fréquemment utilisé par les entreprises pour échanger des informations. Le groupe ALDI NORD demeure, lui aussi, en contact

Plus en détail

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005

Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Rapport de suivi de 2007 sur la vérification de la technologie de l information de janvier 2005 Conseil de recherches en sciences naturelles et en génie du Canada et Conseil de recherches en sciences humaines

Plus en détail

ISO/IEC 25051. Deuxième édition 2014-02-15. Numéro de référence ISO/IEC 25051:2014(F) ISO/IEC 2014

ISO/IEC 25051. Deuxième édition 2014-02-15. Numéro de référence ISO/IEC 25051:2014(F) ISO/IEC 2014 NORME INTERNATIONALE ISO/IEC 25051 Deuxième édition 2014-02-15 Ingénierie du logiciel Exigences de qualité pour le logiciel et son évaluation (SQuaRE) Exigences de qualité pour les progiciels et instructions

Plus en détail

Dématérialisation des données. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME

Dématérialisation des données. Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes PROGRAMME Les petits déjeuner du CT M Réunion n 4 du Club de Laboratoires Accrédités Dématérialisation des données Partage d expériences, Evolutions dans le domaine de l accréditation, échanges d auditeurs internes

Plus en détail

Open Source Community Governance OpenJustitia

Open Source Community Governance OpenJustitia B u n d e s g e r i c h t T r i b u n a l f é d é r a l T r i b u n a l e f e d e r a l e T r i b u n a l f e d e r a l Service informatique CH - 1000 Lausanne 14 Tél. 021 318 91 11 Fax 021 323 37 00 Dossier

Plus en détail

ACCÈS AUX RESSOURCES NUMÉRIQUES

ACCÈS AUX RESSOURCES NUMÉRIQUES ACCÈS AUX RESSOURCES NUMÉRIQUES Identification, authentification et navigation entre les plateformes et les portails officiels Recommandations de la CORENE Juin 2014 Contenu Bref rappel du dossier... 3

Plus en détail

28/06/2013, : MPKIG034,

28/06/2013, : MPKIG034, 1. OBJET DES CGU Les présentes CGU ont pour objet de préciser le contenu et les modalités d utilisation des Certificats de signature cachet délivrés par l AC «ALMERYS CUSTOMER SERVICES CA NB» d Almerys

Plus en détail

Désignation/mise en place des points focaux nationaux RSI

Désignation/mise en place des points focaux nationaux RSI 1 GUIDE DES POINTS FOCAUX NATIONAUX RSI Désignation/mise en place des points focaux nationaux RSI 1. Introduction Le Règlement sanitaire international (2005) (RSI(2005)) définit un point focal national

Plus en détail

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Procédure d habilitation

Habilitation des organismes évaluateurs pour le référencement selon l ordonnance n 2005-1516. Procédure d habilitation Procédure d habilitation Version 1.1 Page 1/12 Historique des versions Date Version Évolutions du document 17/12/2010 1.0 Première version. 29/02/2012 1.1 Prise en compte de la date de la publication de

Plus en détail

ABACUS AbaWebFiduciaire. Le logiciel coopératif pour la fiduciaire. Software as a Service pour les clients de la fiduciaire

ABACUS AbaWebFiduciaire. Le logiciel coopératif pour la fiduciaire. Software as a Service pour les clients de la fiduciaire ABACUS AbaWebFiduciaire Le logiciel coopératif pour la fiduciaire Software as a Service pour les clients de la fiduciaire AbaWebFiduciaire ABACUS-Software as a Service A partir de la version 2007, le logiciel

Plus en détail

Convention d adhésion à la fédération d identités marocaine pour l éducation et la recherche (EduIDM)

Convention d adhésion à la fédération d identités marocaine pour l éducation et la recherche (EduIDM) Convention d adhésion à la fédération d identités marocaine pour l éducation et la recherche (EduIDM) Entre: Le Centre National pour la Recherche Scientifique et Technique (CNRST), établissement public

Plus en détail

Conditions Générales d Utilisation. Sunnystamp 2D-Doc Services CA

Conditions Générales d Utilisation. Sunnystamp 2D-Doc Services CA Sunnystamp 2D-Doc Services CA Version.0 Tous droits réservés Technopole de l Aube en Champagne BP 60-00 Troyes Cedex Tél. : + (0) 2 4 0 8 Fax : + (0) 8 40 0 08 www.lex-persona.com contact-2d-doc@lex-persona.com

Plus en détail

3 mai 2013, Delémont

3 mai 2013, Delémont 3 mai 2013, Delémont Le Canton du Jura profite du registre de la Poste pour identifier ses utilisateurs grâce à la SuisseID 3 Mai 2013, Delémont MATTHIEU LACHAT, Chef du Service de l informatique du Canton

Plus en détail

Dématérialisation des documents Quelques éléments pour analyser et choisir une solution Illustration avec EdelSafe

Dématérialisation des documents Quelques éléments pour analyser et choisir une solution Illustration avec EdelSafe Dématérialisation des documents Quelques éléments pour analyser et choisir une solution Illustration avec EdelSafe Peter Sylvester / Paul-André Pays EdelWeb http://www.edelweb.fr/ ps@edelweb.fr / pays@edelweb.fr

Plus en détail

Ordonnance sur le système de traitement des données relatives aux prestations de sécurité privées

Ordonnance sur le système de traitement des données relatives aux prestations de sécurité privées Ordonnance sur le système de traitement des données relatives aux prestations de sécurité privées (OTPSP) du 12 août 2015 Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 57h, al. 3, de la loi du 21 mars 1997 sur

Plus en détail

du xxxxx Projet de juin 2007 Le Département fédéral de l intérieur,

du xxxxx Projet de juin 2007 Le Département fédéral de l intérieur, Ordonnance sur les standards minimaux auxquels doivent satisfaire les mesures techniques et organisationnelles à prendre par les services et institutions utilisant systématiquement le numéro d assuré AVS

Plus en détail

Profil de protection d un logiciel d ingénierie

Profil de protection d un logiciel d ingénierie Version 1.0 moyen-terme GTCSI 11 septembre 2015 Avant-propos Dans toute la suite de ce document, l acronyme ToE (Target of Evaluation) désigne le composant qui est l objet de l évaluation. 1 Descriptif

Plus en détail

DELIBERATION N 2012-18 DU 23 JANVIER 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE D AVIS

DELIBERATION N 2012-18 DU 23 JANVIER 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE D AVIS DELIBERATION N 2012-18 DU 23 JANVIER 2012 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE SUR LA DEMANDE D AVIS PRESENTEE PAR LA POSTE RELATIVE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT

Plus en détail

Citation suggérée : Müller/Thalmann/Favre, Certificat de travail

Citation suggérée : Müller/Thalmann/Favre, Certificat de travail Citation suggérée : Müller/Thalmann/Favre, Certificat de travail Information bibliographique de la Deutsche Nationalbibliothek La Deutsche Nationalbibliothek a répertorié cette publication dans la Deutsche

Plus en détail

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION NORME 012 NORME DE SÉCURITÉ DES IMAGES

ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION NORME 012 NORME DE SÉCURITÉ DES IMAGES ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION NORME 012 NORME DE SÉCURITÉ DES IMAGES 2013 ASSOCIATION CANADIENNE DES PAIEMENTS 2013 CANADIAN PAYMENTS ASSOCIATION Cette règle est protégée

Plus en détail

Instruction. relative à la procédure d habilitation des organismes qui procèdent à la qualification des prestataires de services de confiance

Instruction. relative à la procédure d habilitation des organismes qui procèdent à la qualification des prestataires de services de confiance PREMIER MINISTRE Secrétariat général de la défense et de la sécurité nationale Agence nationale de la sécurité des systèmes d information Paris, le 8 avril 2011 N 1001/ANSSI/SR NOR : PRM D 1 2 0 1 2 9

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/07/183 DÉLIBÉRATION N 07/070 DU 4 DÉCEMBRE 2007 CONCERNANT LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR LES

Plus en détail

GUIDE EUROPÉEN DE BONNE PRATIQUE DES OPÉRATIONS D ASSURANCE SUR INTERNET

GUIDE EUROPÉEN DE BONNE PRATIQUE DES OPÉRATIONS D ASSURANCE SUR INTERNET GUIDE EUROPÉEN DE BONNE PRATIQUE DES OPÉRATIONS D ASSURANCE SUR INTERNET 2001 COMITÉ EUROPÉEN DES ASSURANCES Ce document est également disponible en allemand et en anglais. Objectifs Le guide de bonne

Plus en détail

Règles relatives à la qualification des produits de sécurité par la DCSSI

Règles relatives à la qualification des produits de sécurité par la DCSSI Secrétariat général de la défense nationale Paris, le 26 février 2004 N 000451/SGDN/DCSSI/SDR Direction centrale de la sécurité des systèmes d information Règles relatives à la qualification des produits

Plus en détail

DEMATERIALISATION. Signature électronique et sécurité

DEMATERIALISATION. Signature électronique et sécurité DEMATERIALISATION Signature électronique et sécurité Editeur du Progiciel MARCO, le spécialiste de la gestion des achats et marchés publics Parc Euromédecine 95 rue Pierre Flourens 34090 MONTPELLIER Tél

Plus en détail

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie

CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie CHARTE DE LA MEDIATION BANCAIRE Banque de Nouvelle Calédonie En application de l article L 316-1 du Code Monétaire et Financier, et afin de favoriser le règlement amiable des différents avec ses clients

Plus en détail

DELIBERATION N 2014-112 DU 28 JUILLET 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU

DELIBERATION N 2014-112 DU 28 JUILLET 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU DELIBERATION N 2014-112 DU 28 JUILLET 2014 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT

Plus en détail

DELIBERATION N 2015-19 DU 28 JANVIER 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU

DELIBERATION N 2015-19 DU 28 JANVIER 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU DELIBERATION N 2015-19 DU 28 JANVIER 2015 DE LA COMMISSION DE CONTROLE DES INFORMATIONS NOMINATIVES PORTANT AVIS FAVORABLE A LA MISE EN ŒUVRE DU TRAITEMENT AUTOMATISE D INFORMATIONS NOMINATIVES AYANT POUR

Plus en détail

Ordonnance sur l informatique et la télécommunication dans l administration fédérale

Ordonnance sur l informatique et la télécommunication dans l administration fédérale Ordonnance sur l informatique et la télécommunication dans l administration fédérale (Ordonnance sur l informatique dans l administration fédérale, OIAF) du 23 février 2000 Le Conseil fédéral suisse, vu

Plus en détail

PCProfi Informatique SA Ch. du Rotsé 2 3960 Sierre Tél. : +41 27 452 29 29 Fax : +41 27 452 29 28 www.pcprofi.ch

PCProfi Informatique SA Ch. du Rotsé 2 3960 Sierre Tél. : +41 27 452 29 29 Fax : +41 27 452 29 28 www.pcprofi.ch PCProfi Informatique SA Ch. du Rotsé 2 396 Sierre Tél. : +41 27 452 29 29 Fax : +41 27 452 29 28 www.pcprofi.ch Domaine d application et validité Le type et l étendue des prestations à fournir par la Société

Plus en détail

Éléments juridiques sur la carte d achat

Éléments juridiques sur la carte d achat Annexe 2 Éléments juridiques sur la carte d achat Définition et champ d application. La carte d achat est une [art. 1.] modalité d exécution des marchés publics. C est donc à la fois une modalité de commande

Plus en détail

Cegid CONTACT PROTECTION SUITE

Cegid CONTACT PROTECTION SUITE Cegid CONTACT PROTECTION SUITE Livret Services Ref_M05_0001 ARTICLE 1 DEFINITIONS Les termes définis ci après ont la signification suivante au singulier comme au pluriel: Demande : désigne un incident

Plus en détail

Directives du Conseil des EPF concernant la gestion des risques des EPF et des établissements de recherche

Directives du Conseil des EPF concernant la gestion des risques des EPF et des établissements de recherche Directives du Conseil des EPF concernant la gestion des risques des EPF et des établissements de recherche du juillet 006 la version allemande fait foi Le Conseil des écoles polytechniques fédérales (Conseil

Plus en détail

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader Gestion des Clés Pr Belkhir Abdelkader Gestion des clés cryptographiques 1. La génération des clés: attention aux clés faibles,... et veiller à utiliser des générateurs fiables 2. Le transfert de la clé:

Plus en détail

Portail clients SanitasNet. Conditions générales d affaires (CGA) Edition: Juillet 2013

Portail clients SanitasNet. Conditions générales d affaires (CGA) Edition: Juillet 2013 Portail clients SanitasNet Conditions générales d affaires (CGA) Edition: Juillet 2013 Table des matières 1. Préambule....................... 3 2. Autorisation d accès................. 3 3. Accès technique

Plus en détail

Manuel Livraison des données via sedex

Manuel Livraison des données via sedex Manuel Livraison des données via sedex Version V1.1 Juin 2015 1 Table des matières 1. Introduction 3 2. Généralités 3 2.1 A qui s adresse ce manuel? 3 2.2 De quoi ce manuel ne traite-t-il pas? 3 2.3 Structure

Plus en détail