Informatikerin EFZ / Informatiker EFZ Informaticienne CFC / Informaticien CFC Informatica AFC / Informatico AFC

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Informatikerin EFZ / Informatiker EFZ Informaticienne CFC / Informaticien CFC Informatica AFC / Informatico AFC"

Transcription

1 Dispositions d exécution afin de garantir la comparabilité des évaluations des prestations pour les modules des compétences informatiques dans les écoles professionnelles et les cours interentreprises Informatikerin EFZ / Informatiker EFZ Informaticienne CFC / Informaticien CFC Informatica AFC / Informatico AFC Numéro de la profession: Développement d applications Informatique d entreprise Technique des systèmes du 1 novembre 2013 Soumis à la Commission suisse pour le développement professionnel et la qualité de la formation des informaticiennes CFC et informaticiens CFC pour prise de position le 18 septembre 2014 Publié par ICT-Formation professionnelle Suisse le 15 octobre 2014 Entrée en vigueur le 1 novembre 2014 Valable pour toutes les personnes débutant leur formation dès 2014 ICT-Formation professionnelle Suisse 3011 Bern

2 Table des matières Répertoire des abréviations Base But Systématique Evaluation des prestations () Directives pour les évaluations de prestations (D) Principes de l élaboration des... 7 a. Obligation et plage d évaluation... 7 b. Relations à la pratique... 7 c. Choix de la forme... 7 d. Directives sur la période d exécution... 7 e. Directives sur la durée... 7 f. Directives sur la pondération... 8 g. Directives sur les critères d évaluations Assurance qualité Processus d élaboration et de vérification d une D Rôles... 9 a. Responsable de la formation professionnelle (RFP)... 9 b. Coordinateur lieu de formation (CLF)... 9 c. Responsable de module CH (RMO CH)... 9 d. Contrôleur (CTR)... 9 e. Superviseur (SUV) f. Commission D&Q g. Administrateur système Aperçu du processus Financement Dispositions transitoires Entrée en vigueur ICT-Formation professionnelle Suisse 3011 Bern page 2 sur 11

3 Répertoire des abréviations al. art. CFC CI CIE Commission D&Q D ICT let. LFPr OFPr Orfo Ortra ProQual SEFRI alinéa article Certificat fédéral de capacité Compétence informatique Cours interentreprises Commission suisse pour le développement professionnel et la qualité de la formation des informaticiennes CFC et informaticiens CFC Directives sur les évaluations de prestations Evaluation des prestations Information and Communication Technologies lettre Loi fédérale sur la formation professionnelle Ordonnance fédérale sur la formation professionnelle Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Organisme du monde du travail Procédure de qualification Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation (ex-offt) ICT-Formation professionnelle Suisse 3011 Bern page 3 sur 11

4 1. Base Les présentes dispositions d exécution ont été publiées par ICT-Formation professionnelle Suisse (Ortra) suite à l audience de la commission suisse pour le développement professionnel et la qualité de la formation des informaticiens 1 CFC, basé sur les arts. 16, 17 et 24 de l ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale des informaticiens CFC du 1 novembre 2013 (Orfo). Il s agit nommément des dispositions suivantes de l ordonnance sur la formation: 1. Art. 16 al. 3, Dossier des prestations fournies à l école professionnelle La comparabilité des contrôles des compétences dans le cadre des modules «Compétences en informatique» est assurée par la commission pour le développement professionnel et la qualité. 2. Art. 17 al. 3, Dossier des prestations fournies durant les cours interentreprises La comparabilité des contrôles des compétences dans le cadre des cours interentreprises est assurée par la commission pour le développement professionnel et la qualité. 3. Art. 24 al. 4 let. f, Commission suisse pour le développement professionnel et la qualité de la formation des informaticiens CFC garantir la comparabilité des contrôles de compétence des modules portant sur les compétences en informatique des écoles professionnelles et des cours interentreprises. Les coûts qui découlent de cette mesure sont pris en charge par les cantons en tant qu élément de la procédure de qualification. 2. But L évaluation des prestations des personnes en formation est une des principales tâches des trois lieux de formation: l entreprise formatrice (art. 15 de l ordonnance), l école professionnelle (art. 16 de l ordonnance) et les cours interentreprises (art. 17 de l ordonnance). Les présentes dispositions d exécution règlent de manière obligatoire, comment est assurée la comparabilité des évaluations de prestations () pour les modules des compétences informatiques dans les écoles professionnelles et les cours interentreprises. Elles définissent le processus et fixent les exigences qui sont attribuées aux. De cette manière, on doit aboutir à une qualité élevée de la formation sur le plan national. 3. Systématique L aperçu suivant montre, à quel niveau les présentes dispositions d exécution s appliquent et comment sont réglées les compétences. Les objets des présentes dispositions d exécution sont spécifiquement distingués. 1 Afin de faciliter la lecture du document seul le masculin est utilisé pour désigner les deux sexes. ICT-Formation professionnelle Suisse 3011 Bern page 4 sur 11

5 Niveau Instruments Compétences Publications sur la formation Documents de mise en œuvre Documents de formation Ordonnance sur la formation Plan de formation Plan d enseignement pour les écoles professionnelles Programme de formation pour les cours interentreprises Dispositions d exécution sur la procédure de qualification avec examen final *Dispositions d exécution sur les évaluations de prestations* *Directives sur les évaluations de prestations* (D) Plan scolaire Plan des leçons Matériels d enseignement *Evaluation des prestations* () La confédération publie L ortra propose et la confédération approuve L ortra publie La commission D&Q prend position Mise ne œuvre de la part de l institution de formation Surveillance par le canton 4. Evaluation des prestations () Une évaluation des prestations est composée de tous les éléments avec notes pour chaque module. Cela peut être, par exemple, des tests et épreuves durant la formation modulaire, un examen ou un projet terminal, des prestations écrites et orales ou autres éléments qui permettent de saisir les prestations afin de vérifier l acquisition de la compétence opérationnelle. Chaque évaluation des prestations s oriente selon une directive sur les évaluations des prestations (D). Le résultat d évaluation des prestations est évaluée avec des notes entières ou demi-notes pour chaque module (art. 16 al. 2 et art. 17. al. 2 de l ordonnance). La réalisation, l exécution et la notation des évaluations des prestations sont de la compétence des écoles professionnelles et des prestataires des cours interentreprises. Les écoles professionnelles et les prestataires des cours interentreprises documentent les prestations des personnes en formation dans les modules des compétences informatiques et évaluent les prestations avec des notes entières ou demi-notes. Un module ne peut être évalué que lorsque tous les éléments prévus pour l évaluation des prestations ont été acquis. Les écoles professionnelles éditent un bulletin de notes à chaque fin de semestre, et les prestataires des cours interentreprises, un test de compétence par module (arts. 16 et 17 de l ordonnance). Les notes des deux lieux de formation entrent dans le calcul de la note d expérience compétences informatiques (CI) avec une pondération de 80% pour les écoles professionnelles et de 20% pour les CIE. Afin de réussir la procédure de qualification, il faut au moins atteindre la note de 4 (art. 21 de l ordonnance). ICT-Formation professionnelle Suisse 3011 Bern page 5 sur 11

6 Représentation schématique: Evaluation des prestations en aboutit vers est documenté dans école professionnelle note par module bulletin semestriel cours interentreprises note par module test de compétence par module école professionnelle et cours interentreprises note d expérience compétences informatiques bulletin de notes pour la procédure de qualification Les évaluations des prestations font parties de l enseignement de chaque module. L enseignement dans les écoles professionnelles et les cours interentreprises est fondamentalement orienté actions. En conséquence, les évaluations des prestations doivent aussi être construites selon cette orientation actions. Les évaluations des prestations représentent un élément important durant le processus d apprentissage. Les personnes en formation reçoivent des informations sur leurs prestations et peuvent ainsi poursuivre leur développement. Il est donc important que les évaluations des prestations soient discutées avec les personnes en formation, afin qu elles puissent déceler leurs forces comme leurs faiblesses. Nous recommandons que les évaluations des prestations soient remises aux personnes en formation et que celles-ci les conservent. 5. Directives pour les évaluations de prestations (D) Les directives sur les évaluations des prestations fixent dans quel cadre chaque compétence d un module doit être vérifiée au moyen de ces évaluations des prestations. Ces D sont des prescriptions concrètes sur les dispositions d exécution et doivent être obligatoirement respectées. Il peut y avoir divers D par module. Les D sont vérifiées et autorisée par la commission D&Q ou par une instance désignée par elle. Les D reçoivent une date de péremption et doivent donc être vérifiées au moins tous les deux ans. Les D sont l instrument qui permet d assurer sur le plan national la comparabilité des évaluations des prestations dans les écoles professionnelles et les cours interentreprises. Les évaluations des prestations s orientent selon une D valable et propre à chaque module. Les D comptent comme les modules des compétences informatiques parmi les directives de la formation et sont mises à disposition publiquement par ICT-Formation professionnelle Suisse. Les directives des évaluations des prestations comprennent les éléments suivants: le module à vérifier accompagné des relations aux compétences opérationnelles figurant dans le plan de formation, respectivement à la pratique professionnelle un titre significatif pour les D le nombre d éléments de l évaluation des prestations la définition de chaque élément composant l évaluation des prestations, c.-à-d. o une description o les objectifs opérationnels à vérifier o la pondération o la forme o la période o la durée o les critères d évaluation o les moyens d aide ICT-Formation professionnelle Suisse 3011 Bern page 6 sur 11

7 Tous les formateurs peuvent développer des D et les transmettre à la commission D&Q ou l instance désignée par celle-ci. Les D peuvent alors seulement être utilisées pour l élaboration des évaluations des prestations, lorsqu elles sont vérifiées et formellement autorisées. Cette autorisation est en finalité de la compétence de la commission D&Q. 6. Principes de l élaboration des a. Obligation et plage d évaluation Les D ont un caractère obligatoire et doivent être impérativement pris en compte, sans modification, lors de l élaboration des. Les responsables de la formation professionnelle peuvent toutefois, lors de l enseignement d un module, mettre en œuvre des éléments complémentaires ou optionnels avec une pondération maximale de 20% de la note finale du module. Cette plage n est pas à déclarer dans la D mais doit être clairement documentée lors de son exécution. Il est recommandé d utiliser cette plage pour l évaluation des compétences sociales, personnelles et méthodologiques des personnes en formation. Cette plage d évaluation ne doit pas être mise en œuvre en tant qu outil disciplinaire. b. Relations à la pratique Le niveau des exigences et le focus du contenu sont des prérequis important pour la comparabilité des. Le premier est largement défini dans la description de la compétence et de l objet dans l identification du module. A l aide de la relation à la pratique dans les D, on déclare en supplément, quelle est l importance des éléments évalués par les dans le cadre de la pratique professionnelle journalière. Il est donc important de focaliser le contenu d une sur la pratique professionnelle et non pas sur les considérations méthodologiques, didactiques ou pédagogiques. Si possible, la relation à la pratique professionnelle doit se faire par des références sur les compétences opérationnelles et les objectifs évaluateurs issus du plan de formation concerné. Si une relation au plan de formation ne devait pas être possible, il faut formuler cette relation avec des mots clés relatifs à la pratique. c. Choix de la forme Fondamentalement, il n y a pas de restriction en relation avec la forme d épreuve et sociale d une. Il est envisageable d utiliser aussi bien des éléments en accompagnement de l enseignement comme aussi des éléments finaux, en tant que travail individuel, ou en groupe. La forme choisie doit être appropriée à l évaluation de la compétence centrale d un module. Ce cadre est encore précisé par l attribution des objectifs opérationnels issus des identifications de modules à chaque élément. d. Directives sur la période d exécution L instant d exécution de chaque n est pas fixé sur un nombre de leçons, mais bien plus les indications d une période durant le déroulement d un module. Lors des en accompagnement de l enseignement d un module comme, par exemple, un projet, il faut indiquer le début de celui-ci. Aussi bien pour les éléments finaux que durant l enseignement, il faut veiller à ce que l exécutée soit discutée avec la personne en formation dans le cadre du module, afin, le cas échéant, des travaux complémentaires, des précisions ou des approfondissements puissent être entrepris. e. Directives sur la durée La durée de chaque est indicative en termes de leçons ou parties. Il n est pas attendu d indication à la minute près. Pour les éléments en accompagnement de l enseignement, il faut estimer la part, dans l, en leçons. Le temps nécessaire à l enseignement des connaissances opérationnelles, les discussions intermédiaires, n est pas compté dans le temps d une. La durée d une est représentée par le temps ICT-Formation professionnelle Suisse 3011 Bern page 7 sur 11

8 durant lequel la personne en formation travaille autour de l acquisition des résultats importants pour l évaluation. f. Directives sur la pondération La pondération reflète l idée de l auteur d une D, quels éléments, couplés aux objectifs opérationnels d un module, et avec quelle pondération doivent-ils être évalués. La directive pour la pondération d un élément peut ainsi être suffisamment précisée et donnée en pourcent. g. Directives sur les critères d évaluations Une évaluation correcte et liée aux prestations requiert, fixés par avance, des critères d évaluation transparents pour tous. Des critères uniformes d évaluation sont la base de la comparabilité des évaluations de prestations au-delà d une classe. Les critères d évaluations peuvent, aussi bien, être quantitatifs (par ex. quantité de prestations apportées) comme aussi de nature qualitatives (par ex. la capacité d autoréflexion). Il est attendu qu au niveau de la D, au moins 80% des critères d évaluation soient fixés pour tous les éléments. La concrétisation finale et les ajustements fins restent dans les mains des responsables de la formation professionnelle. 7. Assurance qualité La comparabilité des évaluations des prestations est prescrite dans l ordonnance sur la formation. Elle est un critère de qualité important dans la formation en informatique. Grace à ce système des directives sur les évaluations des prestations pour l exécution concrète de celles-ci, on peut garantir, dans la procédure de qualification, une évaluation conforme des compétences informatiques. La comparabilité des évaluations des prestations est assurée sur trois niveaux: 1. Au niveau des directives sur les évaluations des prestations (D), qui sont issues des contenus des modules des compétences informatiques. Les D sont formellement obligatoire pour les institutions de formation. 2. Au niveau des exemples pratiques ( ), lesquels contiennent les évaluations des prestations vérifiées et autorisées par la commission D&Q, et qui peuvent être utilisés comme exemples concrets de mise en œuvre des D. Les exemples pratiques ne sont pas obligatoires. 3. Au niveau de l institution de formation, laquelle peut échanger les évaluations des prestations (constituées d examens, de tests, etc.) ainsi que les documents d enseignement y relatifs à l intérieur comme à l extérieur de l institution. Ce niveau est de la compétence des institutions de formation et n est pas formellement obligatoire. ICT-Formation professionnelle Suisse 3011 Bern page 8 sur 11

9 Les relations entre les divers éléments constituant les évaluations des prestations sont représentées dans le tableau suivant. 1. Niveau Vérifié par D&Q, publié par l ortra Module x D x1 D x2 D xn 2. Niveau Fourni par l auteur, vérifié par l ortra x1 x1 x1 x2 x2 x2 xn 3. Niveau Elaboré et exécuté par le formateur x11 x12 x1n x21 x22 Test x111 Test x112 Test x11n Test x121 Test x122 Test x12n Test x1n1 ICT-Formation professionnelle Suisse publie les contenus des niveaux 1 et 2 ouvertement sur l Internet par le biais de sa propre plateforme informatique ICT Competence Framework. La plateforme peut, en plus, être utilisée par les prestataires de la formation pour la sauvegarde des contenus du niveau 3 et pour la transmission à des tiers. 8. Processus d élaboration et de vérification d une D 8.1. Rôles a. Responsable de la formation professionnelle (RFP) Les responsables de la formation professionnelle sont les spécialistes de l enseignement dans chaque lieu de formation. Ils sont déterminés par les coordinateurs et peuvent ainsi développer des D et en faire la demande d insertion dans le système. b. Coordinateur lieu de formation (CLF) Chaque lieu de formation détermine un ou maximum deux coordinateurs. Ceux-ci déterminent, pour leur lieu de formation, les responsables de la formation professionnelle et vérifient leurs travaux. c. Responsable de module CH (RMO CH) Chaque module informatique a un responsable de module nommé par la commission D&Q. Celui-ci est responsable de l exactitude et l actualité du module concerné. Les responsables de modules mettent en service un contrôleur pour la vérification d une D. d. Contrôleur (CTR) Les contrôleurs sont des professionnels, nommés par la commission D&Q, qui vérifient les directives d évaluation des prestations quant au contenu professionnel et l exactitude formelle. Les contrôleurs sont indépendants du lieu de formation auquel appartient le responsable de la formation professionnelle qui a présenté la nouvelle D. ICT-Formation professionnelle Suisse 3011 Bern page 9 sur 11

10 e. Superviseur (SUV) Les superviseurs sont des membres de la commission D&Q ou mandaté par celle-ci. Ils assurent, par des tests ponctuels, la qualité élevée et comparable pour toutes les D, et soutiennent, au besoin, le processus. f. Commission D&Q La commission D&Q est responsable pour tout le processus. Elle nomme les responsables de modules, les contrôleurs et les superviseurs. g. Administrateur système L administration du système est en main d ICT-Formation professionnelle Suisse Aperçu du processus 9. Financement Art. 24 al. 4 let. f de l ordonnance sur la formation fixe que les coûts, engendrés par l assurance de la comparabilité des évaluations des prestations, comptent comme coûts de la procédure de qualification et doivent être supportés par les cantons. Il s agit nommément des coûts pour l élaboration et la vérification des directives des évaluations des prestations, des pour les évaluations des prestations ainsi que la préparation, la publication et l assurance qualité de ceux-ci. ICT-Formation professionnelle Suisse exploite à cet effet la plateforme informatique ICT Competence Framework. Le financement du système par les cantons est réglé contractuellement avec ICT-Formation professionnelle Suisse. Le dédommagement des rôles participant au processus est réglé par ICT-Formation professionnelle Suisse dans le cadre des dédommagements et frais. ICT-Formation professionnelle Suisse 3011 Bern page 10 sur 11

11 10. Dispositions transitoires Les tests de compétences validés et les évaluations des prestations selon l ordonnance du 13 décembre 2004 peuvent continuer à être utilisés sans restriction jusqu au 31 juillet Ensuite de quoi, il faudra utiliser les évaluations des prestations conformes aux présentes dispositions d exécution. 11. Entrée en vigueur Les présentes dispositions d exécution entrent en vigueur au 1 novembre Berne, le 15 octobre 2014 ICT-Formation professionnelle Suisse Le président Le directeur.. Andreas Kaelin. Jörg Aebischer La commission suisse pour le développement professionnel et la qualité de la formation a pris position, lors de sa séance du 18 septembre 2014, sur les dispositions d exécution afin d assurer la comparabilité des évaluations de prestation pour les modules des compétences informatiques dans les écoles professionnelles et les cours interentreprises. ICT-Formation professionnelle Suisse 3011 Bern page 11 sur 11

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale Ordonnance sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 14 décembre 2006 70610 Assistante en pharmacie CFC/Assistant en pharmacie CFC Pharma-Assistentin EFZ/Pharma-Assistent

Plus en détail

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale

Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale Ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 6 décembre 2006 95004 Agente/Agent d exploitation CFC Fachfrau/Fachmann Betriebsunterhalt EFZ

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de 1 avec certificat fédéral de capacité (CFC) du 11 septembre 2007 80606 Nettoyeuse de textiles CFC/Nettoyeur de textiles CFC Textilpflegerin EFZ/Textilpfleger

Plus en détail

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration

Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste en restauration 78704 Spécialiste en restauration Restaurationsfachfrau / Restaurationsfachmann Impiegata di ristorazione / Impiegato di ristorazione Ordonnance sur la formation professionnelle initiale de spécialiste

Plus en détail

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE

FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L APPRENTISAGE CFC DE GESTIONNAIRE EN INTENDANCE L APPRENTISAGE AFP D EMPLOYÉ-E EN INTENDANCE Département de l'éducation de la culture et du sport Service de la formation professionnelle Departement für Erziehung, Kultur und Sport Dienststelle für Berufsbildung FORMATION SELON LE SYSTEME DUAL L

Plus en détail

Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce

Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce Concept d assurance de la qualité pour la formation à la pratique professionnelle au sein des écoles de commerce La partie informative du présent concept comprend une vue d ensemble des exigences de qualité

Plus en détail

Dans le cadre de la formation initiale en entreprise, le DFP à l école n est pas défini de manière plus précise.

Dans le cadre de la formation initiale en entreprise, le DFP à l école n est pas défini de manière plus précise. Dossier de formation et des prestations des employés de commerce CFC de la branche «Services et administration» dans le cadre de la formation initiale en école (écoles de commerce de droit public EC) Contexte

Plus en détail

Employée/Employé de commerce CFC «Services et administration»

Employée/Employé de commerce CFC «Services et administration» Employée/Employé de commerce CFC «Services et administration» Le champ d activité des employés 1 de commerce de la branche «Services et administration» va du contact avec la clientèle au back office. La

Plus en détail

l examen professionnel supérieur d informaticien / informaticienne 1

l examen professionnel supérieur d informaticien / informaticienne 1 I-CH Formation professionnelle informatique Suisse SA REGLEMENT concernant l examen professionnel supérieur d informaticien / informaticienne 1 du 10 février 2009 (modulaire, avec examen final) Vu l art.

Plus en détail

Plan de formation Employée/Employé de commerce CFC du 21 novembre 2014 pour la formation initiale en école

Plan de formation Employée/Employé de commerce CFC du 21 novembre 2014 pour la formation initiale en école Employée/ Plan de formation Employée/ du 21 novembre 2014 pour la formation initiale en école Tables des matières LISTE DES ABRÉVIATIONS... 4 INTRODUCTION... 5 1. IMPORTANCE DE LA FORMATION COMMERCIALE

Plus en détail

Objet et champ d application

Objet et champ d application Ordonnance du DEFR concernant les conditions minimales de reconnaissance des filières de formation et des études postdiplômes des écoles supérieures (OCM ES 1 ) du 11 mars 2005 (Etat le 1 er janvier 2015)

Plus en détail

Manuel relatif aux ordonnances

Manuel relatif aux ordonnances Manuel relatif aux ordonnances Les étapes de l élaboration d une ordonnance sur la formation professionnelle initiale Manuel relatif aux ordonnances Impressum Éditeur: Office fédéral de la formation professionnelle

Plus en détail

Ce texte est une version provisoire. Seule la version qui sera publiée dans la Feuille officielle

Ce texte est une version provisoire. Seule la version qui sera publiée dans la Feuille officielle Ce texte est une version provisoire. Seule la version qui sera publiée dans la Feuille officielle (https://www.admin.ch/gov/fr/accueil/droit-federal/feuille-federale.html) fait foi. Directives du Conseil

Plus en détail

S tatuts de la CIFC Communauté d intérêts Formation commerciale initiale Suisse

S tatuts de la CIFC Communauté d intérêts Formation commerciale initiale Suisse S tatuts de la CIFC Communauté d intérêts Formation commerciale initiale Suisse Nom, membres fondateurs et siège 1. La CIFC Communauté d intérêts Formation commerciale initiale Suisse (IGKG Interessengemeinschaft

Plus en détail

413.12. Ordonnance sur l examen suisse de maturité. Dispositions générales. du 7 décembre 1998 (Etat le 1 er janvier 2013)

413.12. Ordonnance sur l examen suisse de maturité. Dispositions générales. du 7 décembre 1998 (Etat le 1 er janvier 2013) Ordonnance sur l examen suisse de maturité 413.12 du 7 décembre 1998 (Etat le 1 er janvier 2013) Le Conseil fédéral suisse, vu l art. 39, al. 2, de la loi fédérale du 4 octobre 1991 sur les écoles polytechniques

Plus en détail

Championnats des métiers de l informatique Distinction des meilleurs TPI

Championnats des métiers de l informatique Distinction des meilleurs TPI Championnat suisse avec la conseillère fédérale Mme. Doris Leuthard Berne, mai 2012 Championnats des métiers de l informatique Distinction des meilleurs TPI Documentation pour les partenaires et sponsors

Plus en détail

Le case management «formation professionnelle»

Le case management «formation professionnelle» Département fédéral de l'économie DFE Office fédéral de la formation professionnelle et de la technologie OFFT Formation professionnelle Le case management «formation professionnelle» Principes et mise

Plus en détail

Statuts des organisations du monde du travail dans le champ professionnel de la forêt (Ortra Forêt)

Statuts des organisations du monde du travail dans le champ professionnel de la forêt (Ortra Forêt) Statuts des organisations du monde du travail dans le champ professionnel de la forêt (Ortra Forêt) 12.4.2013 I Nom, siège, but Article 1: Nom de l association Sous le nom «Ortra Forêt Suisse», ci-dessous

Plus en détail

Profil B ou profil E? Aide à la décision

Profil B ou profil E? Aide à la décision Employée/Employé de commerce CFC Profil B ou profil E? Aide à la décision Introduction Le présent document sert d aide pour les acteurs qui participent au choix de la voie de formation la plus appropriée

Plus en détail

Etat des lieux et recommandations du SEFRI. «Dénomination des titres en anglais pour les diplômes de la formation professionnelle»

Etat des lieux et recommandations du SEFRI. «Dénomination des titres en anglais pour les diplômes de la formation professionnelle» Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation SEFRI Etat des lieux et recommandations du SEFRI «Dénomination

Plus en détail

R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S

R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S Direction des ressources humaines Centre de formation Formations spécialisées en soins R E G L E M E N T G E N E R I Q U E DES F O R M A T I O N S E P D E S S P E C I A L I S E E S E N S O I N S P O U

Plus en détail

Directives du Conseil fédéral concernant les projets informatiques de l administration fédérale et le portefeuille informatique de la Confédération

Directives du Conseil fédéral concernant les projets informatiques de l administration fédérale et le portefeuille informatique de la Confédération Directives du Conseil fédéral concernant les projets informatiques de l administration du 1 er juillet 2015 Le Conseil fédéral suisse édicte les directives suivantes: 1 Dispositions générales 1.1 Objet

Plus en détail

MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE

MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE Secteur Techn que MAINTENANCE AGENT DE MAINTENANCE Brevet fédéral Préparation aux examens Situation de la formation Domaines Bilans de compétences Coaching Commerce Culture générale (ECG) Finances Formation

Plus en détail

2012 Dossier de formation et des prestations Banque. Formation professionnelle initiale Employée de commerce/ Employé de commerce CFC

2012 Dossier de formation et des prestations Banque. Formation professionnelle initiale Employée de commerce/ Employé de commerce CFC 2012 Dossier de formation et des prestations Banque Formation professionnelle initiale Employée de commerce/ Employé de commerce CFC Sommaire du DFP Banque Chapitre 1: Explications relatives au dossier

Plus en détail

Assistant en pharmacie CFC / Assistante en pharmacie CFC Valable à partir de 2011

Assistant en pharmacie CFC / Assistante en pharmacie CFC Valable à partir de 2011 Procédure de qualification TRAVAUX PRATIQUES Assistant en pharmacie CFC / Directive Assistante en pharmacie CFC Valable à partir de 2011 TRAVAIL PRATIQUE IMPOSÉ 1. INSTRUCTIONS (OBLIGATOIRES) 1.1. Répartition

Plus en détail

Programme de formation continue FPH en pharmacie d officine

Programme de formation continue FPH en pharmacie d officine Programme de formation continue FPH en pharmacie d officine du 5 septembre 2001 Révisions 2006 / 2011 / 2014 Remarque préliminaire Seul le masculin a été utilisé pour les termes désignant des personnes.

Plus en détail

S E F F. Sécurité dans les entreprises forestières formatrices. Former dans le cadre d un réseau d entreprises

S E F F. Sécurité dans les entreprises forestières formatrices. Former dans le cadre d un réseau d entreprises S E F F Sécurité dans les entreprises forestières formatrices Former dans le cadre d un réseau d entreprises documentation à l intention des entreprises formatrices Sommaire 1 Introduction 2 1.1 Contexte

Plus en détail

Dispositions pour les apprentis

Dispositions pour les apprentis Édition 2011 Dispositions pour les apprentis Apprentis qui suivent les cours professionnels intercantonaux dans les Hôtels-écoles d hotelleriesuisse (HE) Spécialiste en hôtellerie CFC Employé-e en hôtellerie

Plus en détail

Instructions pour le relevé des coûts réels des cours interentreprises

Instructions pour le relevé des coûts réels des cours interentreprises Instructions pour le relevé des coûts réels des cours interentreprises Introduction Le relevé des coûts pour les cours interentreprises (CIE) est effectué par profession et par année civile. La personne

Plus en détail

Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich

Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich Ordonnance de l EPF de Zurich sur la formation continue à l Ecole polytechnique fédérale de Zurich (Ordonnance sur la formation continue à l EPF de Zurich) 414.134.1 du 26 mars 2013 (Etat le 1 er octobre

Plus en détail

Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques

Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques (Ordonnance sur les langues, OLang) 441.11 du 4 juin 2010 (Etat le 1 er octobre 2014) Le Conseil fédéral suisse,

Plus en détail

ICT-Manager. avec diplôme fédéral

ICT-Manager. avec diplôme fédéral ICT-Manager avec diplôme fédéral Introduction L examen du diplôme fédéral d ICT-Manager fait partie de la formation professionnelle supérieure et permet d acquérir des qualifications en vue d exercer des

Plus en détail

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale

Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale Le Rectorat de la Haute école spécialisée de Suisse occidentale vu la convention intercantonale sur la Haute école spécialisée de Suisse occidentale (HES-SO), du mai 011, arrête : I. Dispositions générales

Plus en détail

Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF

Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF Spécialiste en relations publiques avec brevet fédéral BF Conseillère/ - lers en relations publiques avec diplôme fédéral DF Spécialiste en relations publiques avec brevet fédéral BF Le ou la spécialiste

Plus en détail

Plan de formation. informaticienne, informaticien avec certificat fédéral de capacité (CFC) orientation développement d applications

Plan de formation. informaticienne, informaticien avec certificat fédéral de capacité (CFC) orientation développement d applications Plan de formation relatif à l ordonnance du SEFRI sur la formation professionnelle initiale d informaticienne, informaticien avec certificat fédéral de capacité (CFC) orientation développement d applications

Plus en détail

Ordonnance sur les ressources d adressage dans le domaine des télécommunications

Ordonnance sur les ressources d adressage dans le domaine des télécommunications Ordonnance sur les ressources d adressage dans le domaine des télécommunications (ORAT) Modification du 19 décembre 2001 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 6 octobre 1997 sur les ressources

Plus en détail

Ordonnance sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières

Ordonnance sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières Ordonnance sur les bourses et le commerce des valeurs mobilières (Ordonnance sur les bourses, OBVM) Modification du 10 avril 2013 Le Conseil fédéral suisse arrête: I L ordonnance du 2 décembre 1996 sur

Plus en détail

Dispositions pour les apprentis Indications pour remplir le contrat d apprentissage et renseignements généraux

Dispositions pour les apprentis Indications pour remplir le contrat d apprentissage et renseignements généraux Édition 2015 Dispositions pour les apprentis Indications pour remplir le contrat d apprentissage et renseignements généraux Apprentis qui suivent les cours professionnels intercantonaux dans les hôtels-écoles

Plus en détail

Loi fédérale sur les professions de la santé. Avant-projet. (LPSan) Dispositions générales. Compétences au niveau bachelor. du...

Loi fédérale sur les professions de la santé. Avant-projet. (LPSan) Dispositions générales. Compétences au niveau bachelor. du... Loi fédérale sur les professions de la santé (LPSan) du... Avant-projet L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art. 95, al. 1 et l art. 97, al. 1, de la Constitution 1, vu le message du

Plus en détail

Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques

Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques Ordonnance sur les langues nationales et la compréhension entre les communautés linguistiques (Ordonnance sur les langues, OLang) 441.11 du 4 juin 2010 (Etat le 1 er juillet 2010) Le Conseil fédéral suisse,

Plus en détail

Newsletter 2 2014. Masterplan «Formation aux professions des soins» Impressum. Éditorial

Newsletter 2 2014. Masterplan «Formation aux professions des soins» Impressum. Éditorial Masterplan «Formation aux professions des soins» Newsletter 2 2014 Impressum SEFRI, janvier 2014 Publiée au format électronique en français et en allemand. Commande: www.sbfi.admin.ch/sante Editeur Éditorial

Plus en détail

RÈGLEMENTS, POLITIQUES ET PROCÉDURES

RÈGLEMENTS, POLITIQUES ET PROCÉDURES CÉGEP DE SEPT-ÎLES POLITIQUE INSTITUTIONNELLE DE VALORISATION DE LA LANGUE FRANÇAISE Service émetteur : Direction des études Instance décisionnelle : Conseil d administration Date d approbation : Le 20

Plus en détail

Directives pour les travaux pratiques individuels (TPI) des opératrices et des opérateurs de machines automatisées

Directives pour les travaux pratiques individuels (TPI) des opératrices et des opérateurs de machines automatisées Association pour la formation des opérateurs/opératrices de machines automatisées Vereinigung für die Ausbildung von Anlagenführern/Anlagenführerinnen FOMA Belpstrasse 41, 3007 Bern Tel. +41 31 381 64

Plus en détail

Appel d offre. Cours interentreprise CFC d informaticien Canton de Genève. Modules 152 et 340. Groupement Romand de l Informatique

Appel d offre. Cours interentreprise CFC d informaticien Canton de Genève. Modules 152 et 340. Groupement Romand de l Informatique AFPI c/o UIG Rampe du Pont-Rouge 4 CH-1213 Petit-Lancy T: +41 (0)22 304 40 50 F: +41 (0)22 304 40 51 Appel d offre Cours interentreprise CFC d informaticien Canton de Genève Modules 152 et 340 Groupement

Plus en détail

Instructions pour le relevé des coûts réels des cours interentreprises

Instructions pour le relevé des coûts réels des cours interentreprises Instructions pour le relevé des coûts réels des cours interentreprises Introduction Le relevé des coûts pour les cours interentreprises (CIE) est effectué par profession et par année civile. La personne

Plus en détail

Statuts FSEA. FSEA Fédération suisse pour la formation continue Version du 28 avril 2009

Statuts FSEA. FSEA Fédération suisse pour la formation continue Version du 28 avril 2009 Statuts FSEA FSEA Fédération suisse pour la formation continue Version du 28 avril 2009 La FSEA en bref La FSEA est l organisation faîtière de la formation continue en Suisse. Ses membres sont des organisations

Plus en détail

Programme de formation continue FPH dans le domaine de la pharmacie hospitalière

Programme de formation continue FPH dans le domaine de la pharmacie hospitalière Programme de formation continue FPH dans le domaine de la pharmacie hospitalière Programme de formation continue FPH dans le domaine de la pharmacie hospitalière du 7 novembre 2001 Révisions 2008 / 2015

Plus en détail

Plan d action des cantons

Plan d action des cantons Optimisation des flux de données dans la formation professionnelle initiale Plan d action des cantons (projet) Version 1.0 Date 18.12.2013 Statut terminé Auteur équipe de projet PED Diffusion public Tables

Plus en détail

de manager du commerce de détail

de manager du commerce de détail Diplôme fédéral de manager du commerce de détail Le diplôme dans le commerce de détail le plus hautement reconnu en Suisse. La formation du commerce de détail pour le commerce de détail: Préparation à

Plus en détail

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA).

Sans cet agrément, il est interdit de pratiquer l assurance, en Suisse ou à partir de la Suisse (art. 87 LSA). Département fédéral des finances DFF Office fédéral des assurances privées OFAP Conditions d octroi de l agrément pour l exercice de l activité d assurance Institution d assurance sur la vie avec siège

Plus en détail

Identification du module

Identification du module Identification du module Numéro de module 475 Titre Développer une analyse pour une application Compétence Développer à partir des exigences fonctionnelles et non fonctionnelles pour une application, les

Plus en détail

Toutes les désignations de personnes utilisées dans ces statuts sont applicables par analogie aussi bien aux personnes de sexe masculin que féminin.

Toutes les désignations de personnes utilisées dans ces statuts sont applicables par analogie aussi bien aux personnes de sexe masculin que féminin. Schweizer Berufsverband der Pflegefachfrauen und Pflegefachmänner Association suisse des infirmières et infirmiers Associazione svizzera infermiere e infermieri Associaziun svizra da las tgirunzas e dals

Plus en détail

Gestionnaire du commerce de détail

Gestionnaire du commerce de détail Gestionnaire du commerce La nouvelle voie vers un avenir professionnel dans le commerce Assistant/e du commerce avec attestation fédérale 2 ème année d apprentissage 1 ère année d apprentissage Gestionnaire

Plus en détail

Chapitre 1 Objectifs et principes 3 Art. 1 Objectifs 3 Art. 2 Bases légales 3 Art. 3 Principes généraux 4

Chapitre 1 Objectifs et principes 3 Art. 1 Objectifs 3 Art. 2 Bases légales 3 Art. 3 Principes généraux 4 REGLEMENT CONCERNANT LES PLACEMENTS DE LA CAISSE FEDERALE DE PENSIONS PUBLICA (REGLEMENT DE PUBLICA CONCERNANT LES PLACEMENTS) du 5 avril 00 (état au 8 octobre 0) Règlement de PUBLICA concernant les placements

Plus en détail

Réforme «Spécialiste du commerce de détail»

Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Réforme «Spécialiste du commerce de détail» Directives relatives au déroulement des examens de validation des modules pour les futurs spécialistes du commerce de détail (Les dénominations de personnes

Plus en détail

Secrétariat du Grand Conseil PL 9585-A. Rapport. Date de dépôt: 14 octobre 2005 Messagerie

Secrétariat du Grand Conseil PL 9585-A. Rapport. Date de dépôt: 14 octobre 2005 Messagerie Secrétariat du Grand Conseil PL 9585-A Date de dépôt: 14 octobre 2005 Messagerie Rapport de la Commission de finances chargée d'étudier le projet de loi du Conseil d'etat ouvrant un crédit d'investissement

Plus en détail

817.042 Ordonnance sur la formation et l examen des personnes chargées de l exécution de la législation sur les denrées alimentaires

817.042 Ordonnance sur la formation et l examen des personnes chargées de l exécution de la législation sur les denrées alimentaires Ordonnance sur la formation et l examen des personnes chargées de l exécution de la législation sur les denrées alimentaires (OExaDAl) du 9 novembre 2011 (Etat le 1 er janvier 2012) Le Conseil fédéral

Plus en détail

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel

Master 2 : Didactique des disciplines. Spécialité Mathématiques. Parcours Professionnel Master 2 : Didactique des disciplines Spécialité Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 M2 : Didactique des disciplines Spécialité : Mathématiques Parcours Professionnel Année 2010-2011 PRESENTATION

Plus en détail

Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005. régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles

Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005. régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles Règlement UPSA/AGVS. LA VOITURE, NOTRE PASSION. 7801.F. 11/2005 régissant l'octroi du brevet fédéral de conseilleur de vente automobiles Règlement régissant l octroi du brevet fédéral de conseilleur /

Plus en détail

Formation initiale en école

Formation initiale en école Catalogue d objectifs évaluateurs «Branche et entreprise» de la branche de formation et d examens Services et administration (S&A) du 26 septembre 2011 (état le 1 er janvier 2015) Remarques : - Afin de

Plus en détail

Commande de produits pour la formation professionnelle initiale d électricien/ne de réseau CFC

Commande de produits pour la formation professionnelle initiale d électricien/ne de réseau CFC Commande de produits pour la formation professionnelle initiale d électricien/ne de réseau CFC Documentation pour la formation initiale en entreprise ÉLECTRICIEN/ DE RÉSEAU CFC Documentation pour les cours

Plus en détail

Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care)

Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care) Conditions Complémentaires d Assurance EGK-Care Assurance Managed Care conformément à la Loi sur l assurancemaladie (CCA / LAMal EGK-Care) Édition du 1.1.2011 www.egk.ch Conditions Complémentaires d Assurance

Plus en détail

Créé le : 24.11.2004 En vigueur à partir du : 02.11.2004

Créé le : 24.11.2004 En vigueur à partir du : 02.11.2004 1. Objet Nombre de pages: 1/6 La présente directive fixe les modalités de la gestion administrative et financière des études cliniques conduites dans les HUG dans un souci de transparence, notamment financière.

Plus en détail

GÉOTHERMIE.CH Société suisse pour la géothermie

GÉOTHERMIE.CH Société suisse pour la géothermie Statuts de l'association GÉOTHERMIE.CH Société suisse pour la géothermie (ci-après «l'association») (Association de droit privé) Article 1 Dénomination, siège Sous l appellation GÉOTHERMIE.CH (Société

Plus en détail

INDICATIONS GÉNÉRALES

INDICATIONS GÉNÉRALES Directives du compte de résultat des cours interentreprises (CIE) (par profession et par organisateur) INDICATIONS GÉNÉRALES Les présentes directives définissent les normes pour remplir le compte de résultat

Plus en détail

Rapport explicatif. Etat: 4 juin 2013

Rapport explicatif. Etat: 4 juin 2013 Département fédéral de l économie, de la formation et de la recherche DEFR Secrétariat d Etat à la formation, à la recherche et à l innovation SEFRI Modification des annexes de l ordonnance du DEFR concernant

Plus en détail

Plan de formation Employée/Employé de commerce CFC du 26 septembre 2011 pour la formation initiale en entreprise. Tables des matières

Plan de formation Employée/Employé de commerce CFC du 26 septembre 2011 pour la formation initiale en entreprise. Tables des matières Plan de formation Employée/ du 26 septembre 2011 pour la formation Tables des matières LISTE DES BRÉVITIONS... 3 INTRODUCTION... 4 1. IMPORTNCE DE L FORMTION COMMERCILE POUR L ÉCONOMIE ET L SOCIÉTÉ...

Plus en détail

Directives sur la gestion des dossiers dans les domaines AVS/AI/APG/PC/AfamAgr/Afam (DGD)

Directives sur la gestion des dossiers dans les domaines AVS/AI/APG/PC/AfamAgr/Afam (DGD) Directives sur la gestion des dossiers dans les domaines AVS/AI/APG/PC/AfamAgr/Afam (DGD) Valable dès le 1 er janvier 2011 318.107.10 f DGD 11.10 2 Avant-propos La présente version est une nouvelle édition

Plus en détail

Prestations CYP comprises dans le prix du module

Prestations CYP comprises dans le prix du module Freitag, 12. April 2013 Gastgeberin: Raiffeisen Schweiz, St. Gallen 14 mai 2014 v 1.4 Prestations CYP comprises dans le prix du module Pour les clients Pour des raisons de lisibilité, seule la forme masculine

Plus en détail

Contrat d affiliation à la caisse de prévoyance de la Confédération

Contrat d affiliation à la caisse de prévoyance de la Confédération Contrat d affiliation à la caisse de prévoyance de la Confédération du 15 juin 2007 (Etat le 1 er janvier 2015) En vertu de l art. 4 de la loi du 20 décembre 2006 relative à PUBLICA 1 et de l art. 32b,

Plus en détail

Les écoles professionnelles offrent aux personnes en formation les cours remplissant les objectifs évaluateurs suivants :

Les écoles professionnelles offrent aux personnes en formation les cours remplissant les objectifs évaluateurs suivants : évaluateurs «Cours facultatifs» Gestionnaire du commerce de détail Offre relative aux branches facultatives pour la 2 e et de la 3 e année de formation Les écoles professionnelles offrent aux personnes

Plus en détail

Cours de préparation à l examen professionnel supérieur. Responsable Achats

Cours de préparation à l examen professionnel supérieur. Responsable Achats Cours de préparation à l examen professionnel supérieur Responsable Achats avec diplôme fédéral Scannez ce code avec votre smartphone pour plus d informations ou consultez notre site www.procure.ch Le

Plus en détail

FORMATION DU COMMERCE DE DETAIL SUISSE (FCS) BILDUNG DETAILHANDEL SCHWEIZ (BDS) FORMAZIONE NEL COMMERCIO AL DETTAGLIO IN SVIZZERA (FCS)

FORMATION DU COMMERCE DE DETAIL SUISSE (FCS) BILDUNG DETAILHANDEL SCHWEIZ (BDS) FORMAZIONE NEL COMMERCIO AL DETTAGLIO IN SVIZZERA (FCS) FORMATION DU COMMERCE DE DETAIL SUISSE (FCS) BILDUNG DETAILHANDEL SCHWEIZ (BDS) FORMAZIONE NEL COMMERCIO AL DETTAGLIO IN SVIZZERA (FCS) ORGANISATION FAÎTIERE DES EMPLOYEURS ET DES ORGANISATIONS PATRONALES

Plus en détail

Les cantons, vu les art. 15, 16 et 34 de la loi fédérale sur les loteries et les paris professionnels du 8 juin 1923 1, arrêtent:

Les cantons, vu les art. 15, 16 et 34 de la loi fédérale sur les loteries et les paris professionnels du 8 juin 1923 1, arrêtent: Convention intercantonale sur la surveillance, l autorisation et la répartition du bénéfice de loteries et paris exploités sur le plan intercantonal ou sur l ensemble de la Suisse adoptée par la Conférence

Plus en détail

Électroencéphalographie (SSNC)

Électroencéphalographie (SSNC) Électroencéphalographie (SSNC) Programme de formation complémentaire du 1 er janvier 2000 2 Texte d accompagnement des programmes de formation complémentaire en électroencéphalographie (SSNC) et en électroneuromyographie

Plus en détail

Ordonnance sur les services de certification électronique

Ordonnance sur les services de certification électronique Ordonnance sur les services de certification électronique (OSCert) 784.103 du 12 avril 2000 (Etat le 23 mai 2000) Le Conseil fédéral suisse, vu les art. 28, 62 et 64 de la loi du 30 avril 1997 sur les

Plus en détail

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier

Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier Règlement interne de la Société suisse de crédit hôtelier (Règlement interne de la SCH) du 26 février 2015 Approuvé par le Conseil fédéral le 18 février 2015 L administration de la Société suisse de crédit

Plus en détail

Page 1 Domaine commercial filière informatique de gestion 2 sur 16

Page 1 Domaine commercial filière informatique de gestion 2 sur 16 Page 1 Domaine commercial filière informatique de gestion 2 sur 16 Introduction SOMMAIRE Introduction 4 Les objectifs de votre formation 6 Vos perspectives professionnelles 7 Notre offre de formation 8

Plus en détail

Règlement sur la gestion des archives du Tribunal administratif. et des autres autorités judiciaires indépendantes del ad-

Règlement sur la gestion des archives du Tribunal administratif. et des autres autorités judiciaires indépendantes del ad- 1 16.68 0 janvier 011 Règlement sur la gestion des archives du Tribunal administratif et des autres autorités judiciaires indépendantes de l administration (RArch TA) Le Tribunal administratif du canton

Plus en détail

Programme des Nations Unies pour l'environnement

Programme des Nations Unies pour l'environnement NATIONS UNIES EP Programme des Nations Unies pour l'environnement Distr. GÉNÉRALE UNEP/OzL.Pro/ExCom/68/12 2 novembre 2012 FRANÇAIS ORIGINAL : ANGLAIS COMITÉ EXÉCUTIF DU FONDS MULTILATÉRAL AUX FINS D APPLICATION

Plus en détail

Notice concernant le droit d être entendu à l intention des autorités de décision

Notice concernant le droit d être entendu à l intention des autorités de décision Erziehungsdirektion des Kantons Bern Mittelschul- und Berufsbildungsamt Direction de l'instruction publique du canton de Berne Office de l enseignement secondaire du 2 e degré et de la formation professionnelle

Plus en détail

MANUEL. pour expertes et experts aux procédures de qualification de la formation professionnelle initiale Conseils et instruments pour la pratique

MANUEL. pour expertes et experts aux procédures de qualification de la formation professionnelle initiale Conseils et instruments pour la pratique MANUEL pour expertes et experts aux procédures de qualification de la formation professionnelle initiale Conseils et instruments pour la pratique Direction du projet Walter Leist, directeur de la formation

Plus en détail

Bilans individuels et Case management Formation professionnelle (CMFP) Guide d utilisation à l intention du corps enseignant du secondaire I

Bilans individuels et Case management Formation professionnelle (CMFP) Guide d utilisation à l intention du corps enseignant du secondaire I Bilans individuels et Case management Formation professionnelle (CMFP) Guide d utilisation à l intention du corps enseignant du secondaire I Direction de l instruction publique du canton de Berne Sommaire

Plus en détail

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage

Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage 80101 Nettoyeur en bâtiment/nettoyeuse en bâtiment Gebäudereiniger/Gebäudereinigerin Pulitore di edifici/pulitrice di edifici A. Règlement d apprentissage et d examen de fin d apprentissage B. Programme

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

concernant les fournisseurs de soins (OFS) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg

concernant les fournisseurs de soins (OFS) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Ordonnance du 9 mars 00 concernant les fournisseurs de soins (OFS) Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu la loi du 6 novembre 999 sur la santé ; Sur la proposition de la Direction de la santé et des

Plus en détail

Révision partielle de l ordonnance du 14 février 2007 sur l analyse génétique humaine (OAGH ; RS 810.122.1) Rapport explicatif

Révision partielle de l ordonnance du 14 février 2007 sur l analyse génétique humaine (OAGH ; RS 810.122.1) Rapport explicatif Révision partielle de l ordonnance du 14 février 2007 sur l analyse génétique humaine (OAGH ; RS 810.122.1) Rapport explicatif Projet pour l audition, novembre 2009 1 Introduction La loi sur l analyse

Plus en détail

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 avril 2015 1 arrête:

L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 avril 2015 1 arrête: (Droit du registre du commerce) Projet Modification du L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu le message du Conseil fédéral du 15 avril 2015 1 arrête: I 1. Le titre trentième du code des obligations

Plus en détail

Guide d auto-évaluation

Guide d auto-évaluation REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE ----------- Autorité nationale d Assurance Qualité de l Enseignement supérieur ANAQ-Sup Guide d auto-évaluation

Plus en détail

S T A T U T S DE L ASSOCIATION

S T A T U T S DE L ASSOCIATION S T A T U T S DE L ASSOCIATION Organisation faîtière nationale du monde du travail en santé Nationale Dach-Organisation der Arbeitswelt Gesundheit du 12 mai 2005 (Etat le 28 juin 2012) I. Dénomination,

Plus en détail

Politique linguistique

Politique linguistique Politique linguistique Informations sur le soutien apporté par le Baccalauréat International en matière de langues, cours de langue et langues d enseignement Mise à jour en octobre 2014 Cette politique

Plus en détail

Instructions pour l inscription à l examen suisse de maturité et l examen complémentaire «Latinum Helveticum»

Instructions pour l inscription à l examen suisse de maturité et l examen complémentaire «Latinum Helveticum» Département fédéral de l'économie, de la formation et de la recherche DEFR Commission suisse de maturité CSM Instructions pour l inscription à l examen suisse de maturité et l examen complémentaire «Latinum

Plus en détail

concernant la protection de l enfant et de l adulte (LPAE)

concernant la protection de l enfant et de l adulte (LPAE) DSJ/Avant-projet du 5..0 Loi du concernant la protection de l enfant et de l adulte (LPAE) Le Grand Conseil du canton de Fribourg Vu la modification du 9 décembre 008 du code civil suisse (Protection de

Plus en détail

Français langue seconde, FLS

Français langue seconde, FLS Français langue seconde, FLS Lignes directrices pour l organisation de l enseignement du français langue seconde et pour l intégration des enfants, adolescentes et adolescents allophones à l intention

Plus en détail

Directives relatives au travail de maturité

Directives relatives au travail de maturité Directives relatives au travail de maturité Afin de permettre une meilleure lecture, seule la forme masculine est utilisée ci-après. 1. Dispositions légales Les textes suivants constituent la base légale

Plus en détail

2011 / 3 Directives concernant les placements fiduciaires

2011 / 3 Directives concernant les placements fiduciaires 2011 / 3 Directives concernant les placements fiduciaires Préambule Les présentes directives ont été adoptées par le Conseil d administration de l Association suisse des banquiers dans le but de promouvoir

Plus en détail

Politique des stages. Direction des études

Politique des stages. Direction des études Direction des études Service des programmes et de la réussite scolaire Politique des stages Recommandée par la Commission des études du 6 décembre 2011 Adoptée par le conseil d administration du 15 mai

Plus en détail

«formation socioprofessionnelle» «maîtresse socioprofessionnelle diplômée ES» «maître socioprofessionnel diplômé ES»

«formation socioprofessionnelle» «maîtresse socioprofessionnelle diplômée ES» «maître socioprofessionnel diplômé ES» Plan d études cadre pour les filières de formation des écoles supérieures «formation socioprofessionnelle» Titre protégé : «maîtresse socioprofessionnelle diplômée ES» «maître socioprofessionnel diplômé

Plus en détail

PP 2 - ANALYSE DES BEST PRACTICES. Avant-projet pour le développement d une nouvelle procédure de qualification pour adultes

PP 2 - ANALYSE DES BEST PRACTICES. Avant-projet pour le développement d une nouvelle procédure de qualification pour adultes PP 2 - ANALYSE DES BEST PRACTICES Avant-projet pour le développement d une nouvelle procédure de qualification pour adultes TABLE DES MATIERES Définition du projet Motivation de ce projet... 05 Donneur

Plus en détail

Chapitre: Programme de formation

Chapitre: Programme de formation Réforme de la formation commerciale de base Branche Communication programme de formation Guide méthodique type 2003 Chapitre: Programme de formation Liaison du programme de formation spécifique à l entreprise

Plus en détail