Mon enfance bucoise. d'hier et d'aujourd'hui. par Sylvain Damelincourt

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Mon enfance bucoise. d'hier et d'aujourd'hui. par Sylvain Damelincourt 070712"

Transcription

1 Mon enfance bucoise d'hier et d'aujourd'hui par Sylvain Damelincourt

2

3 Les jeunes d'hier dans les années 1970 et 80 et d'aujourd'hui en 2012 sont globalement pareils Ils ont les mêmes aspirations, les mêmes désirs, la même joie, la même violence, Il y a autant de gens extraordinaires et de gens ordinaires, autant de feignasses et de travailleuses, autant de parasites et de héros, autant de génies et d'imbéciles autant de gens sympathiques et de gens acariâtres,... Mais la vie n'était pas la même car le village a changé et le type de population a changé et puis la vie est plus longue et plus vite à la fois il se passe plus de choses aujourd'hui tout bouillonne Les jeunes d'hier sont davantage des jeunes modestes de village provincial qui passent vite de l'enfance à l'âge adulte, les jeunes Bucois d'aujourd'hui ressemblent davantage à des fils de riches parisiens qui se languissent

4 Buc est 1 ville plein d'activités ailleurs et pour les jeunes en 2012 ce n'est pas le cas ce n'était pas le cas autrefois Dans les années 70 et 80 les jeunes disposent de quelques associations et au CES, le collège de Buc de l'époque, on avait l'assu qui proposait du sport et puis les scouts bien sûr, les autres activités se font hors de Buc en général à Versailles ou à Vélizy par exemple, moi j'allais au centre aéré de Saint Quentin à Guyancourt, sinon il fallait se débrouiller tout seul A la fin des années 80 s'est développé l'ancêtre de l'ej avec 1 ou 2 animateurs plus ou moins «amateurs» dans le préfabriqué du Pré Saint Jean, on utilisait les équipements sur l'ensemble du complexe, c'était 1 forme de continuité des scouts dont Xavier Rossigneux était 1 figure marquante mais avec beaucoup de sport, je me rappelle de Marc Duclos et de Marc Boissonnade puis dans les années 90 les jeunes ont eu 1 encadrement plus important et davantage de moyens, Raphaël Rombaud a proposé des activités spécifiques puis Stéphane Bimbot est arrivé à la moitié des années 90, il a rejoint Delphine qui s'en est occupé quelque temps puis Stéphane en a pris la direction, l'ej devient alors peu à peu l'institution incontournable de beaucoup de jeunes de Buc et des environs au début du 21e siècle L'espace jeune repose largement sur la personnalité de ses responsables, autrefois on y faisait plutôt du sport et de l'aventure puis les activités se sont diversifiées avec notamment 1 période de jeux de rôle, aujourd'hui la musique rock et les cultures urbaines y jouent 1 rôle important mais la plus grande transformation réside peut être dans la structuration juridique croissante de toute l'organisation et du fonctionnement de l'espace Jeune : l'animateur est devenu 1 juriste de l'encadrement de jeunes et 1 expert bien loin de l'improvisation généralisée d'antan Que faisions nous dans la rue? Dans les années 70 et 80 les filles et les garçons se mêlaient peu, les bandes de jeunes étaient peu

5 nombreuses et bien identifiées, les jeunes dehors avaient en général au moins 14 ans car la puberté coïncidait avec l'âge requis pour conduire 1 mobylette, objet important de l'époque, qui était le plus souvent 1 Peugeot 101 ou 102 pour les filles et 103 pour les garçons certains avaient des Motobécane et bien sûr des Solex, d'autres avaient la fameuse moto Yamaha YZ Buc est devenue 1 ville huppée de plus en plus à partir des années 70 et l'aménagement du plateau du HautBuc on a copié Versailles de plus en plus, sont apparus alors les Chao, les Chapy (?) et autres véhicules prisés des BCBG versaillais Les rues le soir étaient désertes on devait être 1 trentaine de jeunes à les fréquenter dans les années 80 et 1 vingtaine dans les années 70 c'était toujours les mêmes, aujourd'hui on en compte plus de 100 c'est incomparable, la diversité et le roulement des jeunes sont beaucoup plus importants Les jeunes d'aujourd'hui en 2012 à Buc sont bien plus riches qu'autrefois, nos jeunes gens possèdent 1 fortune en technologie et multiplient les habits de marque dont le montant vêtirait 1 classe entière des années 70 Hier tout le monde se connaissait, aujourd'hui tout le monde se connaît par Facebook, ce n'est pas la même connaissance mais globalement rien a changé Aujourd'hui Buc est quasiment vide en été, hier on pouvait encore rencontrer des gugusses pour jouer On pouvait jouer au foot 1 peu partout il y avait des bouts d'herbe ça et là, aujourd'hui la plupart des espaces sont interdits et il ne faut pas déranger la tranquillité des gens et puis tout doit être coquet et propre Voyons les commerces Le lieu obligé pour les enfants du Haut-Buc c'était «le café de l'aviation» sur la place du Haut-Buc tenu par jojo (Georges Esséva je ne sais pas comment le mot s'écrit, l'ancien vacher de la ferme) car il vendait des bonbons, des malabars, du Zan, des bâtons de réglisse, bref le paradis mais j'y allais avec mon frère en général parce que seul j'étais terrifié il n'y avaient que des bonhommes qui fumaient et buvaient de l'alcool, parfois ils pouffaient de rire ou gueulaient comme dans les films de pirates, le pire c'est qu'ils s'intéressaient à moi «Ah voilà le petiot qu'arrive! tu viens boire 1 coup! ah ah ah!», au Bas-Buc c'était «le P'tit

6 bonheur» tenu par Mme Bélido, où l'on vendait plein de jouets notamment je me rappelle d'1 super pistolet à pétard de cow boys c'était 1 réplique de Colt du far west j'ai toujours rêvé de l'avoir il faudrait que je me l'achète 1 jour quand même peut être le jour de mes 80 ans, je l'avais découvert car j'accompagnais ma mère au «P'tit bonheur», il y avaient des clients j'ai vu ce truc là à gauche qui traînait je l'ai attrapé et j'ai tiré sans perdre 1 seconde sur la mère Bélido manque de pot il était chargé! Ça a fait 1 boucan du tonnerre j'ai eu la peur de ma vie mais personne, sauf maman, n'a été en colère contre moi Par la suite le «MAM» ex «Franprix» ( Mam vient de Mammouth je crois «mammouth écrase les prix» disait on puis on a eu Super MAM ou alors je confond avec Superman, puis «Super 20», «G20» et «Franprix» ) vendait des jouets en enfin Intermarché sur la ZI, c'était 1 vraie ville pour moi, Buc 2 Il faut dire que les commerces sont importants pour les enfants Le MAM c'était le territoire du père Bérut, Jean Marie Bérut était le magasin à lui tout seul, son âme, il gagnait plein de courses à pied et ses coupes trônaient dans le fond du magasin le magasin ne savait plus où les mettre, de toute façon au MAM il ne fallait pas piquer il nous rattrapait vite et en ce qui me concernait il était hors de question de piquer le MAM c'était Maman pour moi, c'était ma maison et puis il n'y avait aucun autre lieu où tout le Haut-Buc pouvait se rencontrer La forêt de Buc n'était pas comme maintenant elle est devenue claire, aujourd'hui c'est 1 parc forestier, tout le charme du Petit Poucet s'est perdu, autrefois c'était le bois au loup c'était 1 vrai bois avec plein d'espaces impénétrables, le VTT n'existait pas on y rencontrait en chemin le père Vandenbergh gérant du club hippique qui s'est installé après la guerre avec sa carriole tirée par 1 cheval, on y rencontrait des militaires qui y faisaient souvent des manœuvres c'était très impressionnant on aurait dit la guerre ils jouaient aux petits soldats avec des grenades à plâtre et jouaient de temps en temps avec nous, 1 fois ils ont fait 1 fausse attaque aux balles à blanc et à la grenade à plâtre à l'entrée du bois devant le club hippique rien que pour nous je devais avoir 5 ans je me rappelle d'1 nuage blanc waouh! Je voulais être militaire plus tard moi A l'époque dans les années 70 on voyait des militaires sortir du fort de Buc, aucun jeune de ma génération n'aurait tenter de pénétrer dans cette enceinte c'est à dire les enfants nés de 1965 à 1975 que je fréquentais J'ai parlé du petit Poucet, les Bucois nés à cette époque se rappellent sûrement du docteur Poucet qui avait son cabinet à Jouy, ils soignait beaucoup de Bucois, c'était le stéréotype du médecin de famille du 19e avec

7 ses petites lunettes posées sur le nez il regardait toujours au dessus, sa mallette énorme en cuir et son allure de vieux savant très intimidante et rassurante à la fois il disait toujours «ah ouiiiiiiiiiiiiiiiiiiii?» J'allais à l'église et au cathéchisme avec le père Michelin, ça rigolait pas oulala il faut dire que certains marmots n'étaient pas des enfants de cœur ils ont cassé ou abîmé à peu près tout ce qu'on pouvait toucher, les cours de caté était en fait des cours de gravure les enfants creusaient sans cesse avec leur pointe de compas ou des canifs des inscriptions dans le bois des tables générant des trous remplis parfois de chewing-gum moi je ne pouvais pas faire pas la moindre bêtise le père Michelin passait à la maison voir mon grand père Florian, le plus incroyable au catéchisme derrière le presbytère c'était cette odeur de vieux bois délicieuse je voyageais au Moyen Age aux temps de l'art roman, c'était le bonheur, je donnerai tout l'or du monde pour le sentir à nouveau La fête du village se tenait place de la République avec des auto tamponneuses et tout le bazar mais je n'y allais pas j'avais la trouille parce qu'il y avait parfois des bagarres pourtant j'adorais les autos tamponneuses! Le problème c'est que je sentais que ça allait mal finir, je me rappelle de fêtes foraines à la ZI et des feux d'artifice à la Sauvegarde avec des bagarres à chaque fois ou presque et personne ne faisait rien je ne comprenais pas, la police n'existait pas à l'époque sauf à la télé pour tout vous dire je n'ai jamais vu ni entendu parler du garde champêtre, bref je restais chez moi De toute manière Il n'y avait rien ou presque à Buc pour les enfants du moins je le percevais ainsi donc ça ne changeait pas grand chose c'est tout le contraire du 21e siècle où les activités ne se comptent plus à l'école comme en mairie ou en association ou ailleurs et je ne parle même pas des médias, mes parents nous avaient pourtant inscrit dans plein d'activités : judo, athlétisme, football, rugby, scout, tennis, musique, solfège, catéchisme, volley, rien n'y faisait je sentais qu'il manquait tout je n'aimais pas Buc car on s'y ennuyait les choses bien c'était les copains et c'est tout, en réalité je ressentais très profondément le fait qu'on nous aimait car on était mignon mais que les gens ne savaient pas quoi faire de nous et puis ils avaient pas le temps pourtant je désirais tout il fallait bien se débrouiller tout seul

8 Je me rappelle du postier on a eu des postiers d'antan comme on en fait plus, enracinés dans le terroir, ils étaient super, très chaleureux et hauts en couleur, des postiers, travailleurs sociaux, amis, coursiers, mandataires, journalistes et œnologues ( ), 1 fois mon frère avait trouvé le postier complètement bourré sur les marches de l'escalier des 100 marches avec son courrier, aujourd'hui ce sont des fonctionnaires qui viennent et qui partent comme leur courrier ah la laaaaaa Mon école c'était Louis Blériot, je l'aimais bien elle était sous ma fenêtre et puis le maître monsieur Denis avait mis des tableaux de mon frère au mur je me sentais à la maison je garde 1 excellent souvenir de toute ma scolarité et des parfums magiques de madame Lacassie en maternel, parfois dans le métro ou dans la rue je reconnais l'1 des parfums l'1 des odeurs aussitôt je suis la personne jusqu'à son travail ou chez elle j'en sais rien j'ai trop peur de lui demander quel idiot! Tant pis si j'arrive en retard! L'1 des plus beaux cadeaux qu'on puisse me faire serait de me donner a sentir ces odeurs de l'époque Je me rappelle que l'école Louis Clément me faisait horreur, j'avais l'impression qu'ils avaient voulu faire encore 1 truc à la mode année 70 genre baba cool avec architecture contemporaine invivable imposée aux enfants, des chaises qui font mal aux fesses, des colliers de nouilles au plafond et des bulles partout j'en avais parfaitement conscience même si l'enfant que j'étais ne comprenait pas grand chose a ce qui se passait dans la société, moi je voulais quelque chose analogue a 1 vieux chêne, quelque chose qui aurait traversé les âges sinon quelque chose qui ressemblerait à la maison Après je suis allé au CES (collège d'enseignement supérieur) entrée rue Louis Massotte avec la loge «Bagieu» à gauche qui existe toujours c'est l'ancien local du club d'astronomie, madame Bagieu c'était le CPE de l'époque chargé de contrôler, d'engueuler et de punir donc la sorcière du collège quoi! Il est impossible qu'1 cerveau humain oublie sa tête avec ses bouclettes et sa voix forte autoritaire mais je crois néanmoins qu'elle a laissé 1 bon souvenir aux élèves, le R+1 en face, est rempli de salles de cours sur 2 niveaux, les salles de biologie, de physique-chimie et l'administration, derrière le R+1 en sortant on voyait sur la droite les vestiaires de sport et sur la gauche les salles d'emt c'était les cours de travaux manuels, le degré zéro du bricolage pour les forçats du pénitencier du coin, les élèves se bazardaient les maillets en bois dans la tronche pendant le cours, c'était tellement nul que je ne me rappelle même pas avoir fait 1 seule chose a part hurler en jetant des tournevis au mur, en face mais 1 peu à droite en entrant dans le CES se trouvait «l'infirmerie» ou «maison Barthélémy» ou «laiterie» semble t il, les appellations ne manquent pas pour

9 désigner cette superbe bâtisse qui fascinait tous les élèves, la cantine se tenait à droite droite dans le château et enfin dans le parc à gauche gauche des préfabriqués partout destinés aux cours, 1 salle faisait office de gymnase coté terrains de sport au fond à droite du R+1 On vivait dans le parc du château qui était en ruine, c'était 1 magnifique cours de récré, j'avais l'impression de vivre dans 1 sanctuaire où tant de choses s'étaient passés et que le sol avait mémorisé, le lieu avait 1 puissance incroyable il était vivant et avait détecté ma présence je me sentais insignifiant et gêné d'être là, il y avaient des bassins plein de tritons et des grenouilles et de l'herbe à grenouille et il y avaient des élèves qui mettaient des pailles dans le cul des tritons J'avais pris, ou plutôt mon frère, des grenouilles et des tritons et on avait fait 1 élevage à la maison, les chats ont tout grignoté Je me rappelle de toutes les salles et de beaucoup de profs, je me rappelle de la plupart de mes camarades et de tout ce qui s'est passé, ce qui est inouï est que tout ça est «sous» ce parc qu'on voit maintenant, on ne reconnaît plus rien du tout sauf 2 ou 3 choses : l'entrée, la maison du gardien et les statues et puis évidemment dans le bosquet près du LFA l'escalier aux sangliers enfin l'escalier aux filles quoi! Bon moi j'aimais pas les filles j'aimais les ballons de foot Je suis allé ensuite dans le nouveau collège MLK rue Collin Mamet il sentait le neuf j'aimais beaucoup cette odeur de peinture et de colle fraîche mais la cours de récré n'était pas 1 réusssite on aurait dit 1 parking, je n'ai jamais compris que l'institution ne demande pas aux élèves de repeindre tout le sol avec des dessins, tout ce qu'il y avait là autour de moi était rutilant tout beau tout joli je suis d'ailleurs probablement le premier a l'avoir bousillé ce nouveau bâtiment car je venais tous les jours avec mon ballon de foot parfois dégueulasse et je jouais partout dans les couloirs et les salle de cours, j'ai repeints 1 mur, pété quelques trucs et déclenché malencontreusement l'alarme en éclatant le boitier c'était même pas moi qu'avait fait la reprise de volée : convocation immédiate chez «moustachu» (monsieur Journé me pardonnera si j'écorche son nom)! Ce nouveau collège plaisait aux parents mais il n'avait aucune âme aucune force aucune vie, c'était 1 gadget mais je l'adorais parce qu'il était neuf et que je voyais du paysage... Je faisais beaucoup de sport je faisais du judo avec maître Priéto j'avais 1 grand respect pour lui en tant que prof et en tant qu'être humain, c'était le médecin qui m'avait envoyé là comme plein d 'autres

10 mouflards pour la santé du dos, le club peut dire merci aux médecins de l'époque le tatamis était dur de couleur verte il faisait carrément mal au dos! il était question de mettre partout des tatamis bleus moderne plus mou : maître Priéto disait que lorsqu'il avait commencé a faire du judo à Buc c'était sur le sol, parterre quoi, et que c'était le bon vieux temps et qu'on était devenu des fesses douillettes maintenant Le club organisait dans les années 80 chaque année 1 démonstration annuelle en fin d'année avec la présentation des personnes, des Katas, des combats et parfois 1 show dont cette année j'étais 1 des acteurs principaux, mon job consistait a faire valdinguer 1 gros bras énervé avec son bâton qui défiait tous les judokas, dans la pure tradition du pays du soleil levant, je devais lui mettre 1 rouste au malabar, j'avais choisi morote seoi-nage et le résultat était pire que dans les pires films de shaolin le type il s'est mis a voler avant que je l'attrape c'était très drôle! Je jouais tout le temps au foot ou au rugby parfois devant l'école Louis Blériot il y avait 1 bel espace de verdure tout vert on faisait toutes nos activités sportives et ludiques ici avant qu'ils ne construisent ce répugnant parking, le parc du château n'existait pas encore à l'époque La personne qui vivait dans la «maison des instits» s'appelait madame Cramoisi (?) et n'arrêtait pas d'hurler, d'ailleurs beaucoup de voisins râlaient car on criait en jouant, on allait parfois jouer au stade sur le «terrain aux vaches» je n'aimais pas du tout c'était loin, le terrain était foireux et le foot de rue était tellement mieux et puis c'est 1 autre sport où le lieu est primordial, le problème c'était le ballon en fait qui allait chez les voisins qui vociféraient et oui ça commençait à coûter cher L'1 de mes jeux favoris était le saut à l'arbre, nous allions rue de la Ferme, il y avait 1 alcôve avec des sortes de grands tuyas contre 1 mur, il fallait monter à l'arbre pour se mettre debout en haut du mur puis on prenait la pointe d'1 arbre et on se jetait vers le sol l'atterrissage se faisait tout en douceur, 1 sorte de parapente du pauvre Évidemment on a jasé dans les chaumières et ils ont coupé la tête de tous les arbres Je faisais de l'athlétisme sur le terrain des sports du Pré Saint Jean, il y avait du béton partout je n'ai jamais compris ce qu'on faisait là c'était super dangereux pour du sport, je n'ai jamais trop compris les êtres humains de toutes façons, moi je voulais en faire dans la nature, dans les prés derrière ou dans le gymnase, je suis tombé 1 fois sur ce ciment j'étais en sang, le javelot que j'adorais était interdit, quant au saut en hauteur c'était 1 corde et 1 faux bac à sable derrière n'essayez pas de sauter trop haut vous pourriez le regretter

11 Les jeunes d'aujourd'hui ne savent pas la chance qu'ils ont, équipés comme ils le sont, le comble est qu'on me le disait déjà à l'époque! Je me rappelle quand j'étais tout petit je devais être dans mon landeau il y avait 1 énorme ballon orange je crois 1 ballon géant Thomsonsur le terrain d'aviation j'étais subjugué par ce truc là, je ne sais pas s'il a vraiment existé je suis le seul a l'avoir vu! Pourtant je suis sûr de l'avoir eu en face des yeux, c'est l'1 de mes premiers souvenirs sur terre Je me souviens d'1 chapelle à Hautpré et d'1 bibliothèque, j'ai connu les 2 endroits que j'aimais beaucoup déjà parce que c'était petit et convivial dans la continuité des maisons de Hautpré, de la mienne et de l'école Louis Blériot, de Jolie ferme, etc c'est à dire du quartier c'était 1 peu chez moi, et puis les gens étaient adorables L'1 de mes plus grand plaisirs était d'aller à la bibliothèque, j'y allais tous les ans toute l'année et lorsque je pénétrais dans ce lieu je me disais toujours quelle chance j'avais d'être en vie pourtant il y avait 1 bémol analogue à internet puis à Facebook aujourd'hui, le monde ne changera jamais, c'était que j'aimais par dessus tout les BD en tout cas j'étais certainement le plus grand fan de BD de Buc à l'époque avec peut être la plus grande collection, tout mon argent de poche, mes cadeaux, mes anniversaires, mes noëls etc y passaient je dessinais tout le temps malheureusement la bande dessinée était dénigrée par les adultes dans les années 70 et au début des années 80, voir méprisée, le prix d'emprunt de la BD était le double et le nombre limité, j'étais souvent victime de bons conseils du type «bon maintenant il faudrait peut être passer aux vrais livres hein? (fini de jouer)» Et dire qu' 1 grand festival de bande dessinée à Buc va naître dans les années 90 oh la la J'ai fait de la musique à l'école Louis Blériot, on nous prenait pour des handicapés mentaux c'est tout

12 ce dont je me rappelle, la boum de fin d'année de CM2 avant de passer au collège m'a appris bien plus en musique que les experts du triangle qui se présentaient en peau de mouton Mes parents m'avait inscrit au conservatoire de Buc vers 7 ans mes premiers cours d'initiation musicale se faisaient derrière la mairie on tapait sur des tambourins et on secouait des maracas, on avait l'année suivante des cours de solfège au conservatoire proprement dit en face de l'école du Pré Saint Jean dans 1 préfabriqué détruit depuis puis «on» m'avait inscrit au cours de flûte à bec «par économie» pour plusieurs années j'étais avec Sophie Pinard et Olivier Japiot et ce dont je me rappelle c'était la gentillesse du professeur et le bon pain au chocolat auquel j'avais exceptionnellement droit en allant à mes cours, j'aimais beaucoup Olivier et Sophie parce que le reste... la flûte était le seul instrument que je ne voulais pas faire! Arrivé au collège la musique était le défouloir des élèves et l'instrument imposé d'office était la flûte à bec ou comment faire vomir la musique à tous les enfants du monde, l'espèce de pipeau en plastoc «aulos» que tout le monde avait au moins l'intérêt de servir de sarbacane pour envoyer des chicos, sorte de boulettes en papier mâchée faite avec les cours de musique bien entendu, au plafond, sur le bureau du prof, etc A 18 ans on a monté 1 groupe entre amis d'enfance Bucois Bien sûr il fallait tout apprendre tout seul car à Buc point de cours de batterie, de guitare encore moins guitare électrique, de guitare basse, de chant, de congas, de bongos, de djembé, mes amis savaient très bien jouer ce n'était pas du tout mon cas je ne sais toujours pas comment ils ont fait pour me supporter Nous n'avions pas d'argent ni de salle il a fallu tout trouver, les instruments ont plus ou moins été fournis par des membres de la famille de mes amis et des percussions venait de l'université, la salle a été fournie par la mairie de Buc il s'agissait de l'ancienne infirmerie du CES, la splendide maison à colombage face à l'entrée à droite, on ne disposait que du RDC les étages étaient occupées il nous fallait l'insonoriser Nous sommes donc partis en voiture avec des cordes et nous avons trouver dans 1 benne d'usine des morceaux de tapis et couches de textiles épaisses pour recouvrir sols, murs et plafonds En retour nous devions gérer 1 système de salle communale de musique pour les habitants souhaitant disposer d'1 salle de répétition, ce devait être, aussi surprenant que cela puisse paraître, la première salle de répétition publique pour les groupes de rock à Buc et très vite des groupes se sont inscrits, malheureusement la joie fut de courte durée, 1 arrêté de péril du préfet a mis fin à cet élan culturel et généreux : non seulement les groupes n'ont pas retrouvé de salle de répétition sur la commune, le notre a dû partir à Paris où nous avons fait notre vie, mais la commune perdait l'1 de ses plus belles demeures d'antan, sans que les habitants ne réagissent ce qui est surprenant, c'était le seul grand bâtiment qui restait des communs du château du comte de Toulouse, le dernier élément de la ferme du château, et tous ceux qui s'en rappellent se posent la même question

13 Nous avions fait malgré tout 1 concert à Buc dans le nouveau CCA place de la République, j'étais habillé en Casimir de l'île aux enfants, la série télé des années 70 et 80, notre groupe de jazz rock bucois s'appelait «casimir jazz band» et nous avions oublié 1 détail Casimir, c'est à dire moi, ne pouvait pas monter sur la scène les marches étaient trop hautes il a fallu porter Casimir! Je ne sais pas combien m'ont aidé Autrefois les poissons abondaient puisqu'il y avait du temps de mes parents et de mes grand-parents des bassins pourvus de poissons à Buc dans toutes les belles ou les grandes propriétés, mais dans les années 70/80 c'est terminé : plus de bassins, plus d'eau ou plus de poissons, il ne reste plus que la Bièvre et l'étang et l'on y pêchait toujours les mêmes poissons, des gardons et surtout des goujons dans la Bièvre et des tanches, des perches ou des carpes dans l'étang, on décida de les manger 1 fois et bien c'était parfaitement imbouffables! Le goût de vase était 1 peu spécial, j'en ai remangé dernièrement c'était des ablettes elles étaient délicieuses, les temps changent voyez vous ou alors ce sont ma langue et mon cerveau qui ont muté Est ce que j'étais 1 voyou quand j'étais jeune? Bien sûr j'étais 1 crapule, 1 saleté, 1 vaurien et 1 pourriture pendant 2 ans mais avant et après j'étais 1 ange incapable de faire du mal à 1 fleur Quand Hautpré a été construit on voyait toutes les maisons a vue d'oeil car les maisons n'avaient pas de clôtures et les arbres et arbustes n'avaient pas encore eu le temps de pousser, je me rappelle qu'1 soir d'été nous étions 3 racailles de Buc, moi, 1 racaille de Hautpré et 1 racaille du Bas-Buc, sur 1 mobylette et nous avions roulé tout droit a travers la résidence Hautpré de la rue C. Gounod à la rue JB Lulli, vraiment en ligne droite à travers jardins, maisons et chemins, on s'est cassé la figure plusieurs fois, les malheureux propriétaires de retour de vacances ont dû encore accusé les sangliers car il y avait du dégât dans les fleurs et les arbustes

14 Je suis parti en classe de neige en CM1 à Saint Sorlin d'arves avec Louis Blériot ( je parle de l'école je ne suis si vieux! ), mon frère était parti dans les premières classes de neige à Saint Sorlin d'arves dans les années 70 avec le Pré Saint Jean dirigé par monsieur André Soulié qui a lancé cette idée, nous avions tous des bonnets verts ( pour nous retrouver sur les pistes! ) ceux du Pré Saint Jean du début des années 70 étaient magnifiques ce sont des pièces de collection recherchées de très grande valeur par contre ceux de Louis Blériot étaient tellement hideux, avec leur faux lainage polyamide et leurs rayures de chaussettes blanches, que je n'en parlerai même pas, heureusement que notre équipementier n'a pas daigné nous fournir les gants et les chaussures car j'étais très frileux et à l'époque sortaient les premiers après-ski modernes mes camarades avaient encore les chaussures de skieur alpin ou des pompes en peau de vache et moi des foutues bottes noires en caoutchouc avec des grosses chaussettes en laine qui sentaient le bouc avec la sueur je me les caillais en plus, je me rappelle que mes gants noirs déteignaient ( achetés 1 fortune à «La Hutte» à Versailles rue Carnot ) et c'était 1 grave problème car on faisait des batailles de boule de neige entre 2 tranchées comme à Verdun j'adorais ça et j'étais assez doué je dois reconnaître mais je tirai 1 peu comme 1 brute sur l'ennemi et rapidement ils se sont rendus compte que les victimes dans 1 sale état avaient souvent de la neige noire sur la tête ils leur a pas fallu longtemps pour comprendre l'origine du problème Comme j'ai toujours été très gourmand je ne suis pas prêt d'oublier le bon gros gâteau de la saint Nicolas car dieu merci nous avions 2 Nicolas, Nicolas Galais, cousin de Roland Godet, mon voisin et mon copain de jeu avec mon frère, arrière petit fils de Louis Blériot, et Nicolas Cambier, qui dessinait très bien, les veinards, et nous l'avons mangé ( le gâteau ) au son de la joyeuse guitare «du loup du renard et de la belette qui chantaient» c'était assez «spéciale» comme chanson car je crois que mes poules chéries avaient été croquées par le renard de Buc... Je me rappelle en 1977 dans les 3 cotes dit l'épingle à cheveux d'1 torrent d'eau tellement il pleuvait c'était 1 vraie rivière qui dévalait la côte on pouvait presque se laisser entraîner par le courant, cette pluie diluvienne faisait suite à la sécheresse de 1976, 1 autre fois dans les années 90 je pense, l'eau tombait tellement qu'elle a dévalé la rue Louis Blériot et la rue de la Porte de Buc pour se jeter sur Versailles au pont

15 des Chantiers où le carrefour était sous l'eau! Si si les voitures ne pouvaient plus avancer c'était 1 étang! Je me rappelle du cross du CES dans le parc du château en 1980 avec la grande boucle pour les grands et la petite boucle pour les plus jeunes, il y avaient des zones avec plein d'arbres et des arbustes alors 1 malin que je connaissais bien avait grugé en coupant pour se retrouver devant comme dans les dessins animés de Tex Avery à la télé! Je me rappelle comme si c'était ce matin de madame Pauleau que certains appelaient Mme Méance et qui travaillait au château, elle était ma voisine et devait avoir 200 ans elle était pour moi 1 sorte d'arrière arrière grand mère elle aimait bien les enfants et je ne voulais pour rien au monde qu'elle ne meurt elle était pour moi le Buc du 19e siècle, elle avait dans son corps et dans son cerveau toutes mes racines mon sang et mes neurones je pensais toujours à «Carmen crue», 1 bande dessinée qui venait de sortir à l'époque, quand je voyais madame Pauleau elle parlait souvent des Américains de la Libération ceux qui disaient tout le temps «olraille te olraille te» avec leur chewing-gum Je me rappelle au début des années 80 qu'1 enfant du LFA était tombé raide mort en prenant 1 ballon de basket derrière la nuque sur le terrain du château, je me rappelle des enfants Boissonnade au foot dans les années 70 qui avaient marqué près de 100 buts a eux seuls en championnat des poussins, je me rappelle dans les années 70 d'1 incendie le soir au club hippique devant mes yeux qui avait ravagé 1 énorme tas de foin, je me rappelle d'1 employé communal qui vivait dans la maison des associations, immeuble ayant autrefois d'autres fonctions, il était toujours très gentil avec moi je l'aimais bien mais il n'avait jamais de chance l'1 de nos dernières rencontres il me disait qu'il avait été ébouillanté par de l'huile chaude il n'avait qu'1 doigt à 1 main tout le monde l'appelait «mille pattes» J'avais été à la pommeraie avant que des maisons ne soient construites il y avaient des arbres fruitiers et 1 mare à grenouille pas très loin il fallait y aller en bottes le but était d'attraper des grenouilles pour jouer et il en arrivait que les «grands» en attrapaient mais alors moi zéro Au début des années 80 je jouais au foot toute la journée le pouce dans la bouche, mon frère était ami avec des jeunes de la résidence d'hautpré, c'étaient la bande des punks de Buc, j'avais super peur, l'1 d'eux avait 1 iroquois vert ou jaune, je ne ne sais pas je suis daltonien, qui sortait du casque de mob par 1 trou, ils foutaient le bordel partout sur leur mob pourrie qui perdait des morceaux en roulant dans 1 vacarne invraisemblable, ils avaient 1 culot monstre et 1 rare intelligence pour faire n'importe quelle bêtise à Buc, le mélange était détonnant, ils n'étaient pas excentriques pour faire le malin ou chercher à faire peur comme tout le monde se l'imaginait non ils étaient comme ça dans leur cerveau depuis toujours, ils ont toujours étonné, en attendant ils

Lili et le nouveau cirque

Lili et le nouveau cirque PROGRAMNR 51458/ra5 Lili et le nouveau cirque Programlängd : 14 30 Producent : Anna Trenning-Himmelsbach Sändningsdatum : 2006-02-14 - T'as déjà été au cirque? - Oui - Et c'était quoi le cirque? - Ben

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Ma journée au collège. Antonin, Kent, Chloé, Elliot, Denis, Tiphaine, Marie, Héléna, Margaux, Madlie, Noémie, Tiphaine

Ma journée au collège. Antonin, Kent, Chloé, Elliot, Denis, Tiphaine, Marie, Héléna, Margaux, Madlie, Noémie, Tiphaine Ma journée au collège Antonin, Kent, Chloé, Elliot, Denis, Tiphaine, Marie, Héléna, Margaux, Madlie, Noémie, Tiphaine Le jeudi 20 février, nous sommes allés au collège Sainte-Marie à Torfou. Nous sommes

Plus en détail

King Kong. La cuisine et le ménage. et des trucs comme des crocodiles. mes grands parents, A la maison, il y a maman qui fait le ménage

King Kong. La cuisine et le ménage. et des trucs comme des crocodiles. mes grands parents, A la maison, il y a maman qui fait le ménage La cuisine et le ménage King Kong A la maison, il y a maman qui fait le ménage et papa qui fait la cuisine. Chez mes grands parents, J ai un jeu vidéo qui s appelle King Kong. C est un gorille qui se bagarre

Plus en détail

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur.

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur. Hansel et Gretel Première scène Il était une fois, dans un petit village, un bûcheron et ses deux enfants, Hansel et Gretel. Un jour, il n'y avait plus de manger dans la maison alors le bûcheron demandait

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

YOLAN - épisode 6 01/04 Ecriture, 01/04//2005

YOLAN - épisode 6 01/04 Ecriture, 01/04//2005 YOLAN - épisode 6 01/04 Ecriture, 01/04//2005 Nota : Narrateur, voix off : celle de Yolan. Tonalité de narration, neutre. Texte en noir dans le script. Yolan dans l'action : texte en vert. Elfe mâle, jeune.

Plus en détail

Le père de Stephen Bon!Nous allons ouvrir les cadeaux! François Et les packs de bières

Le père de Stephen Bon!Nous allons ouvrir les cadeaux! François Et les packs de bières S1 Voix OFF Moi, c'est *, née le 26 décembre 1972, à Saint-Caly- En-Saonois**, dans une famille composé d'astro physiciens, professeur de mathématiques, de physique chimie et même des boulanger ***(je

Plus en détail

les 6 sens souvenirs Portraits de doyens Hélicoop 13, rue de la Parrière - Quieux 88210 Le Saulcy helicoop@helicoop.fr

les 6 sens souvenirs Portraits de doyens Hélicoop 13, rue de la Parrière - Quieux 88210 Le Saulcy helicoop@helicoop.fr les 6 sens www.lesportraits.org www.helicoop.fr en partenariat avec Scène2: www.scene2.org helicoop@helicoop.fr Les de ces doyens de l ancienne principauté de Salm, les meilleurs, nous racontent des histoires

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes

Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes Notre visite à la Plateforme Industrielle du Courrier, à Lempdes *********** Extraits de nos récits. *********** Mercredi 19 mars, nous sommes allés visiter le Centre de Tri de la Poste. Nous étions à

Plus en détail

Qu'est-ce qu'on gagne?

Qu'est-ce qu'on gagne? Qu'est-ce qu'on gagne? Un couple au train de vie aisé rencontre un homme travailleur précaire et une femme plombier qui vie en marge et travaille seulement quand elle a besoin d'un peu d'argent. Durée

Plus en détail

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI

VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI VOYAGE AU JAPON OCTOBRE-NOVEMBRE 2014, COLIBRI Durant 3 semaines j étais { Hiratsuka, près de Yokohama où j allais tous les jours au lycée. Ma famille d accueil se composait du père, de la mère, de ma

Plus en détail

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET)

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET) ELMO DES ENFANTS... EN PARLENT Nous incitons de mille manières nos enfants à lire. Nous tentons de nous montrer psychologues en tenant compte de leurs manières de choisir, de leur goût, des aides dont

Plus en détail

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis

Munich, le 27 octobre 2005. Bonjour les amis Munich, le 27 octobre 2005 Bonjour les amis Ces trois derniers mois, il y a eu parait-il, l été. Pourtant, avec toute cette pluie et tout ce froid, ça m a laissée un peut perplexe : le 18 août : «maman,

Plus en détail

John Bonhomme 2, rue de paris 50010 Austerlitz Royaume-Uni. Mr le gardien du zoo d Amazonie Au fond de la jungle 01010 Animalia Brésil

John Bonhomme 2, rue de paris 50010 Austerlitz Royaume-Uni. Mr le gardien du zoo d Amazonie Au fond de la jungle 01010 Animalia Brésil John Bonhomme 2, rue de paris 50010 Austerlitz Royaume-Uni Austerlitz, Mercredi 26 Novembre Mr le gardien du zoo d Amazonie Au fond de la jungle 01010 Animalia Brésil Bonjour, J ai trouvé un après-midi

Plus en détail

Mboté na bino (Bonjour à vous)

Mboté na bino (Bonjour à vous) Mboté na bino (Bonjour à vous) Enfin je vous écris, après mes deux premiers mois dans mon nouveau Pays qu est la République Démocratique du Congo. Tout d abord je voudrais vous remercier pour votre soutien

Plus en détail

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux?

1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film. (nombre d avis) 2/ Entoure tes personnages préférés. Qu est ce que tu aimes en eux? Réponses au questionnaire ludique par de 2 classes de CM1/CM2 de Courtoiville (35) Suite à la projection durant la Biennale de l égalité 2011 à Saint-Malo. 1/Souligne ce que tu as ressenti pendant le film.

Plus en détail

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCÉS DOSSIER: PASSÉ COMPOSÉ AVEC AVOIR OU ÊTRE EXERCICES

EOI ARUCAS DEPARTAMENTO DE FRANCÉS DOSSIER: PASSÉ COMPOSÉ AVEC AVOIR OU ÊTRE EXERCICES DOSSIER: PASSÉ COMPOSÉ AVEC AVOIR OU ÊTRE EXERCICES 1 le passé composé (avoir ou être) Mettez les verbes au passé composé (auxiliaires avoir ou être) 1. Elle (manger)... tous mes sandwiches! 2. Je (aller)...

Plus en détail

LA BARBE BLEUE. Charles PERRAULT

LA BARBE BLEUE. Charles PERRAULT LA BARBE BLEUE Charles PERRAULT Il y avait autrefois un homme qui était très riche. Il avait des maisons magnifiquement meublées à la ville et à la campagne, sa table était toujours couverte de vaisselle

Plus en détail

SOMMAIRE. PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3. PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5. MS 1 : L odorat en M.S. 1...

SOMMAIRE. PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3. PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5. MS 1 : L odorat en M.S. 1... SOMMAIRE PS 1 : Nos activités en petite section 1... 3 PS 2 : La classe de petite section 2 à la ferme... 5 MS 1 : L odorat en M.S. 1... 7 MS 2 : La semaine des 5 sens en Moyenne Section... 8 MS 3 : La

Plus en détail

CP CE1. Du 23 au 25 mars 2015. Les textes et la mise en page ont été réalisés par les élèves

CP CE1. Du 23 au 25 mars 2015. Les textes et la mise en page ont été réalisés par les élèves CP CE1 Du 23 au 25 mars 2015 Les textes et la mise en page ont été réalisés par les élèves Le voyage scolaire Le trajet en bus était long et la balade en raquettes très très très fatigante. Mais dans tout

Plus en détail

C est beau la vie Jean Ferrat

C est beau la vie Jean Ferrat C est beau la vie Jean Ferrat Le vent dans tes cheveux blonds Le soleil à l'horizon Quelques mots d'une chanson Que c'est beau, c'est beau la vie Un oiseau qui fait la roue Sur un arbre déjà roux Et son

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD

Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD Kolos et les quatre voleurs de Jean Pierre MOURLEVAT, illustrations Isabelle CHATELLARD TEXTE 1 1. La maison du géant Il était une fois au fond de la forêt un géant qui s appelait Kolos. Tout le monde

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

J ai aimé la course d école 2007. On est allé en bus au Valais au glacier du Trient. On a vu de l eau et on a pique-niqué. L après-midi, on a mangé

J ai aimé la course d école 2007. On est allé en bus au Valais au glacier du Trient. On a vu de l eau et on a pique-niqué. L après-midi, on a mangé On est parti en car pour faire la course d école. On est allé voir un glacier et on a marché 3h00 de temps. On a fait des pauses, heureusement! Nous avons trouvé un rocher plat au milieu de l eau et on

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

Séance construction 04/11/04/Armelle

Séance construction 04/11/04/Armelle Séance construction 04/11/04/Armel consigne 1. P Vous alr jouer avec jeu de construction petit ingénieur mais cette fois-ci on va compliquer un petit peu s choses, Johanna, vous me regardez là, A. on va

Plus en détail

«Nous avions huit vaches et cent poules»

«Nous avions huit vaches et cent poules» «Nous avions huit vaches et cent poules» Portrait Mme HINSCHBERGER Marie Et si on vous demandait de vous présenter «J ai perdu ma maman à l âge de 3 ans et 8 mois. Elle a eu une grippe et une pneumonie.

Plus en détail

Mes souvenirs d'un voyage inoubliable.

Mes souvenirs d'un voyage inoubliable. Mes souvenirs d'un voyage inoubliable. Le jeudi 19 décembre, on est allé à l'usine Ritter Sport. On a commencé par regarder les ingrédients nécessaires pour faire le chocolat. La dame qui nous le présentait

Plus en détail

Les trois petits cochons

Les trois petits cochons Les trois petits cochons Les trois petits cochons Une histoire illustrée par Leonard Leslie Brooke Deux illustrations sont d Arthur Rackam Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson pour Le Cartable Fantastique

Plus en détail

French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon

French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. Est-ce que tu beaucoup? A. court B. cours C. courez -Est-ce qu'il aime courir? -Oui, il fait du tous les jours. A.

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Lève-toi et marche...

Lève-toi et marche... Lève-toi et marche... Salut! Te voilà EN ROUTE AVEC Avec qui? Avec l Esprit Saint, car tu l as reçu pour apprendre à devenir davantage l ami e de Jésus. Plus tu accueilles l Esprit Saint, plus il t aide

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

Devinette 2 Conte Boucle d'or et les trois ours

Devinette 2 Conte Boucle d'or et les trois ours Devinette 1 Devinette 2 Je suis un objet, J'ai quatre pieds, dans l'histoire je suis en bois, on me trouve dans la cuisine, la salle à manger, On m'utilise pour s'asseoir, Je suis un personnage. Je suis

Plus en détail

ASAD. parce qu on est bien à la maison

ASAD. parce qu on est bien à la maison ASAD parce qu on est bien à la maison 01 L ASAD qui sommes-nous? Parce qu on est bien à la maison, l ASAD met tout en œuvre pour que chacune et chacun, selon sa propre histoire, puisse y rester le plus

Plus en détail

Carte orange 3V uitwerkingen spreekoefeningen unités 1-3

Carte orange 3V uitwerkingen spreekoefeningen unités 1-3 Carte orange 3V uitwerkingen spreekoefeningen unités 1-3 Unité 1 exercice 19 Comment tu t'appelles? Je m appelle Tu as quel âge? J'ai eu ans le mois dernier. Quelle est ton adresse? J habite Tu es dans

Plus en détail

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez.

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez. TEXTE 1 Jules et Julie étaient voisins. Chaque matin, ils traversaient la forêt pour aller à l école. ça rassurait leurs parents de les savoir ensemble. Mais jamais Julie n adressait la parole à Jules

Plus en détail

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement.

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. On réfléchit, on a les mots dans sa tête, on les lit à l école

Plus en détail

Si on fumait? qu'est-ce qu'on va faire avec ce cigare?" j'ai demandé. "Cette question! m'a répondu Alceste, on va le fumer, pardi!

Si on fumait? qu'est-ce qu'on va faire avec ce cigare? j'ai demandé. Cette question! m'a répondu Alceste, on va le fumer, pardi! Si on fumait? J 'étais dans le jardin et je ne faisais rien, quand est venu Alceste et il m'a demandé ce que je faisais et je lui ai répondu : "Rien." Alors, Alceste m'a dit : "Viens avec moi, j'ai quelque

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)?

7. Est-ce que vous êtes (tu es) paresseux (paresseuse) ou travailleur (travailleuse)? Leçon 1 1. Comment ça va? 2. Vous êtes (Tu es) d'où?' 3. Vous aimez (Tu aimes) l'automne? 4. Vous aimez (Tu aimes) les chats? 5. Comment vous appelez-vous (t'appelles-tu)? 6. Quelle est la date aujourd'hui?

Plus en détail

Episode 1 : Lecture découverte. Episode 1 : Lecture

Episode 1 : Lecture découverte. Episode 1 : Lecture Episode : Lecture découverte Episode : Lecture Il était une fois trois ours qui vivaient dans une petite maison au milieu de la forêt. Il y avait Tout Petit Ours, Ours Moyen et Très Grand Ours. Chaque

Plus en détail

1,2,3, consignes. Quatre types de consignes. Exprimer un texte par le mime. Sans retour au texte. Exprimer un texte par le dessin.

1,2,3, consignes. Quatre types de consignes. Exprimer un texte par le mime. Sans retour au texte. Exprimer un texte par le dessin. 1,2,3, consignes Instit90 (copyright) Objectifs! Mettre en œuvre des stratégies visant la compréhension de consignes ;! Gérer son activité : Anticiper et contrôler son ; Valider, invalider une proposition!

Plus en détail

Magnifique endroit! Une nuit Ailleurs porte bien son nom, nous repartons avec des souvenirs plein la tête. Merci

Magnifique endroit! Une nuit Ailleurs porte bien son nom, nous repartons avec des souvenirs plein la tête. Merci Mai 2015 C'est la grande classe! C'est juste magnifique. On a adoré. C'était droit ce qu'il nous fallait. 24 heures au calme dans un joli cadre...que demander de plus?! On repart d'ici ressourcés et plein

Plus en détail

Enquête au collège : le meurtre de Gertrude. chapitre 1: La nouvelle

Enquête au collège : le meurtre de Gertrude. chapitre 1: La nouvelle Enquête au collège : le meurtre de Gertrude chapitre 1: La nouvelle Comme à son habitude Gertrude passait la serpillère. Or, le Mardi 17 Septembre personne ne l'avait vue! Toute l'école disait qu'elle

Plus en détail

Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant

Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant 1 - Découverte : Le verbe au participe passé Rappel : le verbe au participe présent, c est : Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant C est grâce au participé présent

Plus en détail

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? -

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Editions Val d'arve juin 2012 - CHAPITRE 1 - À Nairobi, en ce beau matin, Sébastien se lève, regarde par la fenêtre et dit: - Il fait beau! Il voit le soleil qui sort

Plus en détail

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni

Carnet de voyage. Dina Prokic. Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni Carnet de voyage Dina Prokic Université Internationale d Eté de Nice Session Juillet 2011, Niveau B2 Enseignante : Bouchra Bejjaj -Ardouni 3 juillet 2011 C est ma première fois en France. Je suis venue

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

Les aventures du Petit Prudent

Les aventures du Petit Prudent Les aventures du Petit Prudent Action Sécurité Routière le cadeau d'anniversaire Demain, c'est un grand jour. C'est l'anniversaire de la maman de Petit Prudent. Suivons-le dans ses aventures à vélo et

Plus en détail

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer?

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer? VAGINISME Quelques pistes pour avancer? Vaginisme Pendant longtemps, pénétration vaginale quasi impossible car trop douloureuse : brûlures. Et même pas de nom pour ça. Un jour : un mot. VAGINISME. Vaginisme

Plus en détail

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES

VIVRE DE BELLES RÉUSSITES Mise en contexte : Dans le cadre d une activité de formation basée sur une analyse en groupe de récits exemplaires de pratiques d enseignants expérimentés, des futurs enseignants du préscolaire/primaire

Plus en détail

Alain et la lampe de poche merveilleuse

Alain et la lampe de poche merveilleuse 1 Personnages Alain Chantal Daniel Le génie de la lampe Mère d'alain Alain et la lampe de poche merveilleuse par Luc Boulanger Décor : un fond de scène avec des affiches publicitaires de marques connues

Plus en détail

Rebecca Léo Thomas Gaspard

Rebecca Léo Thomas Gaspard Parfois on va à l'école parce que nos parents n'ont pas le temps, ou sinon nos parents ne savent pas tout. On va à l école pour avoir un bon métier et une belle maison, pour développer notre intelligence,

Plus en détail

1ère séance : Jésus m'invite! - samedi 22 septembre 2012

1ère séance : Jésus m'invite! - samedi 22 septembre 2012 1ère séance : Jésus m'invite! - samedi 22 septembre 2012 Samedi 22 septembre 2012 10h15 à 12h00 Rencontre d'éveil à la foi pour l'enfant avec un de ses parents. Avant la séance : préparer la salle : 1

Plus en détail

Le loup qui voyageait dans le temps

Le loup qui voyageait dans le temps Ce jour-là, Loup farfouillait dans son grenier. Il y trouvait toujours des choses extraordinaires. Comme ce vieux livre avec sa couverture dorée. Loup s empara du livre et lut le résumé : «Cher lecteur,

Plus en détail

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim.

Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Celui qui pouvait être Guerrino, avec son pardessus beige et ses yeux bleus, avait à nouveau disparu. Je commençais à avoir faim. Entre-temps, je m étais enfilé le deuxième paquet de crackers que j avais

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

Le loup et les sept chevreaux. Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour,

Le loup et les sept chevreaux. Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour, Le loup et les sept chevreaux Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour, comme elle voulait aller chercher de quoi manger dans la forêt, elle les appela tous

Plus en détail

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

La dent de dieu cassé :

La dent de dieu cassé : La dent de dieu cassé : Je viens de casser aujourd'hui ma dent de devant, pour la premier fois de ma vie, je ne vous dis pas le choc je me suis casser la dent comme sur la photo.. ça c'est passé vers 3h00

Plus en détail

Ce dont je m émerveille a toutes les couleurs de la vie, c'est un Arc-en-Ciel dans ma tête.

Ce dont je m émerveille a toutes les couleurs de la vie, c'est un Arc-en-Ciel dans ma tête. Skate park Un nom anglais Un mot que j'aime Un jeu que j'aime Je plaque, je gratte Je saute, je plaque Je fais pivoter mes pieds Je fais pivoter mon skate Je tombe, je me fais mal Je me relève, je réessaye

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION FRENCH 2/3 UNIT (COMMON) LISTENING SKILLS TRANSCRIPT

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION FRENCH 2/3 UNIT (COMMON) LISTENING SKILLS TRANSCRIPT N E W S O U T W A L E S IGER SCOOL CERTIICATE EXAMINATION 1998 RENC 2/3 UNIT (COMMON) LISTENING SKILLS TRANSCRIPT 2 ITEM 1 Oh, élix, tu es toujours en retard! Le film a sûrement commencé. J ai tourné une

Plus en détail

Histoires de choses...

Histoires de choses... Temps d Activites Periscolaires Année Scolaire 2013-2014 / 2ème trimestre École du Sacré Cœur Classe de CE 2, CM1,CM2 Les Ateliers Autour Du Livre avec Marie-Ange Nénot Après la lecture du conte «La paire

Plus en détail

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse 1 de Genre : Personnages : Costumes : Décors : Synopsis : comédie pour tout public, huit minutes environ contemporains salle de réunion, tables et chaises Une maison de retraite va s ouvrir et une consultante

Plus en détail

Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent.

Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent. Un garçon raconte les viols ordinaires qu il a commis. Pour qu ils cessent d être ordinaires. Pour qu ils cessent. «Je ne veux plus être un violeur» Mise en garde Trigger warning Contient plusieurs récits

Plus en détail

Pascal Garnier. L Année sabbatique. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e

Pascal Garnier. L Année sabbatique. Nouvelles. P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e Pascal Garnier L Année sabbatique Nouvelles P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6e L ANNÉE SABBATIQUE Ils n avaient nulle part où aller, alors, ils y allèrent. Ils partirent le 28 février vers 9

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

Hans Christian Andersen. L Ange. Traduit du danois par D. Soldi RÊVER EN DIABLE

Hans Christian Andersen. L Ange. Traduit du danois par D. Soldi RÊVER EN DIABLE Hans Christian Andersen L Ange Traduit du danois par D. Soldi RÊVER EN DIABLE Hans Christian Andersen (1805-1875) portrait (1836) par le peintre danois Constantin Hansen (1804-1880). «CHAQUE FOIS QU UN

Plus en détail

Les 10 règles indispensables pour réussir vos achats immobiliers. http://www.investir et immobilier.com

Les 10 règles indispensables pour réussir vos achats immobiliers. http://www.investir et immobilier.com Les 10 règles indispensables pour réussir vos achats immobiliers http://www.investir et immobilier.com Sommaire Sommaire... 2 1. Bien définir son objectif et sa stratégie... 3 2. Acheter dans un secteur

Plus en détail

French Beginners (Section I Listening)

French Beginners (Section I Listening) 2008 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE SPECIMEN EXAMINATION French Beginners (Section I Listening) Transcript Question 1 Les jeunes d aujourd hui deviennent de plus en plus obèses. Lorsqu ils rentrent chez eux

Plus en détail

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple

Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple Perdre un ou plusieurs bébés lors d une grossesse multiple L augmentation des traitements en clinique de fertilité et l âge plus avancé des femmes qui s engagent dans une grossesse contribuent à une plus

Plus en détail

LE CRIME NE PAIE PAS a French reader by Huguette Zahler. Chapitre 18 : Les enfants du Montmartrobus

LE CRIME NE PAIE PAS a French reader by Huguette Zahler. Chapitre 18 : Les enfants du Montmartrobus Chapitre 18 : Les enfants du Montmartrobus Un chauffeur de bus qui travaillait sur la ligne du petit bus qui zigzague sur la Butte Montmartre 1 avait fait une étrange déclaration au commissariat de police

Plus en détail

On a volé La plage de Sainte-Adresse!

On a volé La plage de Sainte-Adresse! On a volé La plage de Sainte-Adresse! par Ana 5e Aza 4e Ahmed 5e Dagman 5e Emilienne 6e Taïmoor 3e Jeudi 5 Mai 2011 08:32 Chapitre 1 Salut! Je m' appelle Séléna, j' ai 16 ans. Les vacances viennent de

Plus en détail

J étais chez papi et mamie et je n ai pas dormi de la nuit. Les arbres sont tombés j ai eu très peur. Manon

J étais chez papi et mamie et je n ai pas dormi de la nuit. Les arbres sont tombés j ai eu très peur. Manon Chez moi il y a eu la tempête à plus de 160 à l heure, environ 180. Mais le plus important, ce n est pas ça, c est que nous n avons plus eu d électricité. C est pareil pour l eau, nous en avons, mais elle

Plus en détail

Le journal de Miette Chapitre 1

Le journal de Miette Chapitre 1 Le journal de Miette Chapitre 1 Voilà, au départ ma vie était vraiment simple : je dormais sur les coussins du canapé, dans le panier de la salle de bain ou sur le lit de Louise. Ensuite je vais jusqu

Plus en détail

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5

Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer. Interviews Julia Fassbender, photographe Page 1/5 Une interview avec la photographe et directrice artistique de la Chancelière allemande, Julia Fassbender Avec l expérience, tu peux parfois deviner ce qui va se passer Le Grand méchant loup s est rendu

Plus en détail

J ai aidé à préparer et à servir et les gens ont été très sympathiques avec moi. C est fatigant, mais avec des horaires normaux.

J ai aidé à préparer et à servir et les gens ont été très sympathiques avec moi. C est fatigant, mais avec des horaires normaux. Témoignage 1 Voici le témoignage de Kevin : J ai passé une semaine d observation au restaurant d entreprise d une grosse société qui travaille pour l espace et fabrique des satellites. Tous les midis,

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Comment est né noue projett

Comment est né noue projett Toumicoton Comment est né noue projett Depuis le début de cette année scolaire, je me suis montrée particulièrement attentive à tout ce qui touchait l'identité de chaque enfant: chacun est unique et chacun

Plus en détail

Naissance des fantômes

Naissance des fantômes Marie Darrieussecq Naissance des fantômes Roman P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e Elle était en train de promener autour d elle son regard à la recherche de quelque moyen de s enfuir, et elle

Plus en détail

«Amis pour la vie» Une comédie de la vie.

«Amis pour la vie» Une comédie de la vie. 1 «Amis pour la vie» Une comédie de la vie. Célia Sam Alexia Amandine Élisa Simon Maureen Distribution modulable Scène I Deux enfants chargés de grands sacs à dos traversent la salle en chantant. Célia,

Plus en détail

Jeu de l oie maligne. Les cartes «devinettes» sont à fabriquer soi-même. On les disposera au centre du plan de jeu.

Jeu de l oie maligne. Les cartes «devinettes» sont à fabriquer soi-même. On les disposera au centre du plan de jeu. Compétence sollicitée Jeu de l oie maligne Compétence verbo-prédictive : savoir compléter ou terminer un énoncé verbal à «trou» ; savoir anticiper, savoir compléter correctement une phrase. Compétence

Plus en détail

PRÉSENT DE L'INDICATIF - VERBES EN -ER (1) PRÉSENT DE L'INDICATIF - VERBES EN -ER (2)

PRÉSENT DE L'INDICATIF - VERBES EN -ER (1) PRÉSENT DE L'INDICATIF - VERBES EN -ER (2) PRÉSENT DE L'INDICATIF - VERBES EN -ER (1) Ils (chanter) chantent une belle chanson. Est-ce que vous (acheter) ce pantalon? Tu (jouer) très bien de la guitare! Nous (écouter) la radio tous les matins.

Plus en détail

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL Voici les conditions idéales pour faire le test : 50 minutes maximum choisir une réponse seulement si vous êtes sûrs. Ne devinez pas par de dictionnaire, ni

Plus en détail

Amis ou ennemis? Compréhension de lecture Andrée Otte

Amis ou ennemis? Compréhension de lecture Andrée Otte Compréhension de lecture Andrée Otte Amis ou ennemis? Chrystine Brouillet, Ed. La Courte Echelle, Montréal Si Jean-François Turmel croit m impressionner avec son walkman, il se trompe! Quand je pense à

Plus en détail

a / à a / à A, c est le présent du verbe avoir, à la 3 ème personne du singulier. On peut le remplacer par le verbe au passé : avait.

a / à a / à A, c est le présent du verbe avoir, à la 3 ème personne du singulier. On peut le remplacer par le verbe au passé : avait. a un arbre [a] un ami mardi du chocolat une amie samedi papa avec quatre il va il y a un chat un canard â il a la classe alors un garçon avec un jardin un âne assez je m appelle un arbre maman à des arbres

Plus en détail

Olaf était face à l océan.

Olaf était face à l océan. Olaf était face à l océan. Rêvasser, c était tellement plus amusant qu apprendre à déchiffrer les runes. Cette écriture bizarre ne lui servirait pas à grand-chose quand il prendrait la mer. Trouver son

Plus en détail

Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin»

Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin» Learning by Ear Le savoir au quotidien «Animaux et records plus vite, plus haut, plus loin» Texte : Leona Frommelt Rédaktion : Maja Dreyer Traduction: Julien Méchaussie Introduction : Bonjour et bienvenue

Plus en détail

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE

BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Pascal Nowacki BOULEVERSANT DE PURETÉ NAÏVE Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

SITE INTERNET Mémoire de Magny AVRIL 2015 Portrait. Louise Lecarpentier, 100 ans, 40 ans de vie à Magny

SITE INTERNET Mémoire de Magny AVRIL 2015 Portrait. Louise Lecarpentier, 100 ans, 40 ans de vie à Magny SITE INTERNET Mémoire de Magny AVRIL 2015 Portrait Louise Lecarpentier, 100 ans, 40 ans de vie à Magny En janvier dernier, Louise Lecarpentier soufflait ses 100 bougies. Elle vit encore dans sa maison

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail