Eco-construction. Energies renouvelables Annuaire des artisans Incitations nancières. Les artisans de l Yonne vous informent. Novembre 2008.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Eco-construction. Energies renouvelables Annuaire des artisans Incitations nancières. Les artisans de l Yonne vous informent. Novembre 2008."

Transcription

1 Eco-construction Les artisans de l Yonne vous informent Energies renouvelables Annuaire des artisans Incitations nancières Novembre 2008 Yonne

2 Edito «Il est temps d agir...» Les nécessités de lutter contre le réchauffement climatique et de maîtriser la dépense énergétique du pays concernent directement l Artisanat. Les consommations d énergie dans les bâtiments, et notamment celles des logements anciens, apparaissent comme la deuxième source d économie potentielle, après les transports. Les Chambres de Métiers et de l Artisanat et les organisations professionnelles du bâtiment ont mesuré l importance de cet enjeu et ont décidé d agir en conséquence. Depuis plusieurs années, avec les organisations professionnelles et les collectivités locales, nous proposons tout un panel de formations aux artisans du bâtiment. Elles donnent lieu à des appellations reconnues : «Qualisol» pour le chauffage solaire, «Qualibois» pour le chauffage bois, «QualiPV» pour la production d électricité photovoltaïque. Nous organisons également des formations à destination des constructeurs de maisons ossature bois ou des maçons pour l isolation à base de matériaux écologiques. Vous avez un projet de construction, de rénovation? Comment trouver un artisan? Cette plaquette recense les entreprises quali ées dans le domaine des énergies renouvelables. Nous avons également créé l annuaire Internet des artisans de Bourgogne, le répertoire of ciel de l Artisanat bourguignon : Et n oublions pas les incitations nancières en faveur des énergies renouvelables et de l éco-construction. En faisant appel à une entreprise, ces aides peuvent être accordées sous forme de crédit d impôt par l Etat, ou de subventions par le Conseil régional de Bourgogne et les collectivités locales. Ensemble, il nous appartient, chacun à notre niveau, de relever le dé de la maîtrise de l énergie. Pierre MARTIN Président de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Yonne

3 Les énergies renouvelables, c est quoi? Une énergie renouvelable est une source d énergie qui se renouvelle assez rapidement pour être considérée comme inépuisable à l échelle de l homme. A partir de ressources naturelles, l homme est capable de générer de l énergie grâce aux technologies développées. Leur relatif faible impact sur l environnement en fait des énergies d avenir face au problème de la gestion des déchets du nucléaire et aux émissions de gaz à effet de serre. L énergie éolienne : le vent est utilisé pour faire tourner des pales qui sont couplées à un rotor et à une génératrice qui produit de l électricité (principe de la dynamo de vélo). L énergie hydraulique : on utilise une hauteur de chute d eau et le débit du cours d eau pour transformer une énergie mécanique en énergie électrique. L eau entraine la roue d une turbine qui, à son tour, entraîne un alternateur transformant ainsi l énergie mécanique en énergie électrique. L énergie solaire : il existe deux types d énergie solaire : le photovoltaïque et le solaire thermique. Pour le photovoltaïque, il s agit de convertir la lumière en électricité à l aide de panneaux solaires photovoltaïques. Le solaire thermique ne produit pas d électricité mais de la chaleur. Grâce à de grands panneaux sombres dans lesquels circulent de l eau, on récupère la chaleur du soleil pour chauffer l eau. Cela permet notamment d alimenter des chauffe-eaux solaires. La biomasse : on désigne par biomasse toute matière d origine organique (bois, céréales, ). On peut utiliser la biomasse de trois façons différentes : en la brûlant, en la faisant pourrir ou en la transformant chimiquement. La géothermie : Le principe consiste à extraire l énergie géothermique contenue dans le sol pour l utiliser sous forme de chauffage ou pour la transformer en électricité.

4 Le cycle du bois Le bois est une énergie naturelle, inépuisable à condition de reboiser au rythme de la consommation Les chaudières à bois peuvent être classées en deux familles selon le combustible utilisé : Les chaudières manuelles à bûches à tirage naturel ou forcé, Les chaudières automatiques à plaquettes ou granulés pour lesquelles le combustible est amené progressivement du silo de stockage vers le foyer, au moyen d une vis sans n. Les plaquettes forestières Les plaquettes sont des fragments ou copeaux de bois issus de l exploitation forestière ou bocagère, obtenus par découpe sous l action des couteaux d une déchiqueteuse. Les plaquettes issues de résidus forestiers ou de l entretien des haies sont souvent désignées sous la simple appellation de «bois déchiqueté». Les plaquettes sont utilisées aussi bien dans des chaudières automatiques individuelles que dans des chaufferies collectives de plusieurs mégawatts. Les granulés Les granulés sont fabriqués uniquement à partir de sciure de bois compressée sans agent de liaison. Sa masse volumique est de 0,7 tonne par mètre cube ce qui facilite le transport et le stockage. Le granulé se présente sous la forme d un cylindre de 6 à 10 mm de diamètre et d une longueur moyenne de 2 cm. Les granulés s utilisent uniquement dans des poêles automatiques et des chaudières automatiques de puissance.

5 La chaudière à bois individuelle automatique Une installation de chauffage au bois Stockage Transport Combustion Chauffage Comment ça fonctionne? La chaudière à bois individuelle automatique s utilise comme une installation fonctionnant avec une autre énergie. Elle apporte tous les avantages du bois - chaleur et confort - sans les inconvénients. En effet, il n y a pas besoin d alimenter soi-même la chaudière. Tout est entièrement automatisé. La chaudière à bois individuelle automatique gère seule l alimentation en combustible selon la chaleur que l on demande. Les chaudières : Il est recommandé d installer des chaudières bois de constructeurs signataires de la Charte «Flamme verte». Les constructeurs s engagent à commercialiser des appareils modernes et économiques, qui apportent sécurité, confort et performances énergétiques et environnementales. Ces appareils contribuent : à économiser l énergie, avec un rendement utile minimum de 70 % (rapport entre chaleur produite et la consommation de combustible) ; à rendre confortable l utilisation d une chaudière bois en minimisant la servitude et privilégiant l autonomie ; à réduire les émissions de gaz à effet de serre, le principal gaz étant le CO 2 mais également d autres comme le monoxyde de carbone (CO), gaz particulièrement dangereux car inodore ; à protéger notre environnement naturel et à favoriser l utilisation d un combustible largement disponible. Le fonctionnement : Le combustible est stocké dans un silo situé à proximité de la chaudière. L autonomie dépend de la capacité du stockage et peut aller de 24 heures à toute la saison de chauffe. Le système d alimentation automatique équipant les chaudières est formé de trois parties : Le stockage du combustible dont la capacité varie entre 1 et 30 m 3, Le transport du combustible par vis d Archimède reliant le stockage à la chaudière, La chaudière où se développe la combustion. L alimentation en air et en combustible est régulée automatiquement, ce qui assure une combustion optimale, un rendement optimisé et des émissions de polluants réduites.

6 Le chauffage solaire combiné Circuit de transfert de l énergie solaire Chauffage par plancher solaire direct Chauffage par ballon-tampon (accumulation) Comment ça fonctionne? 1 - Produire Des capteurs solaires thermiques permettent de transformer le rayonnement solaire en chaleur. Certains capteurs, orientés au sud, conçus comme des éléments de toiture, s intègrent visuellement aux constructions. 2 - Stocker et restituer Principe du plancher solaire direct : Le uide caloporteur arrivant chaud des capteurs thermiques, passe directement dans la dalle et repart vers les capteurs. La dalle est l émetteur de chaleur : l énergie est distribuée dans un réseau de tuyaux noyés dans le plancher. La chaleur est ainsi transmise à la pièce. Un circuit de dérivation permet de produire l eau chaude sanitaire (ECS). Principe des autres systèmes solaires combinés : Lorsqu il y a du soleil, la chaleur est stockée dans un réservoir d eau tampon par le biais d un échangeur de chaleur. Cette eau ainsi réchauffée est utilisée pour le chauffage des bâtiments à l aide de radiateurs (ou d un plancher chauffant) basse température. L eau chaude sanitaire (ECS) peut être produite soit dans un ballon immergé dans un volume tampon, soit par l intermédiaire d un échangeur situé dans un ballon de stockage ou à l extérieur de celui-ci. 3 - Relayer et réguler Lorsque le soleil est dé cient, un appoint est nécessaire. Il peut être indépendant ou couplé au système solaire combiné. La régulation automatique est un élément indispensable au bon fonctionnement du système. Son rôle est de donner la priorité à l énergie solaire chaque fois que celle-ci est disponible.

7 Le chauffe-eau solaire Ballon d eau chaude Eau chaude sanitaire (ECS) Chaudière d appoint Arrivée eau froide Comment ça fonctionne? 1 - Captage Au cœur du capteur solaire, une plaque et des tubes métalliques noirs absorbent l énergie solaire. Le capteur solaire thermique convertit le rayonnement en chaleur et la communique au liquide caloporteur. 2 - Transfert Le uide caloporteur circulant dans les tubes du capteur est chauffé. Dans le circuit primaire, le liquide protège le capteur du gel et transfère la chaleur à l eau sanitaire par l intermédiaire d un échangeur. Cet équipement est un serpentin plongé dans le ballon de stockage : le liquide caloporteur cède sa chaleur à l eau chaude sanitaire. 3 - Stockage L eau chaude sanitaire produite est stockée dans un ballon. En moyenne, le volume du ballon est de 50 litres par occupant. 4 - Appoint Un système d appoint prend le relais quand l énergie solaire est insuf sante, mais seulement quand cela est nécessaire. Quelles que soient les conditions d ensoleillement, de l eau chaude sanitaire est toujours disponible. L énergie d appoint peut être un chauffage au bois, électrique, au gaz, au oul Distribution Le ballon solaire est constamment alimenté en eau potable grâce à l arrivée d eau froide. Un réseau de distribution d eau chaude sanitaire (ECS) permet d alimenter la cuisine et la salle de bain pour les usages domestiques.

8 La pompe à chaleur géothermique à capteur horizontal Le sol... Au delà de plusieurs dizaines de centimètres, la température du sol est relativement constante tout au long de l année. Elle est en effet peu in uencée par l air extérieur, les couches supérieures du sol agissant comme un isolant. Radiateur basse température Pompe à chaleur Plancher chauffant basse température Capteur horizontal enterré Récupérer les calories du sol pour chauffer la maison avec l aide d un uide caloporteur Capter la chaleur Le capteur est constitué par un réseau de tubes de polyéthylène ou de cuivre gainé de polyéthylène. Pour des capteurs enterrés horizontalement, les tubes sont enterrés à une profondeur comprise entre 0,60 et 1,20 m. Dans le capteur circule un uide caloporteur : eau additionnée d antigel ou uide frigorigène. La surface de capteur nécessaire doit être entre 1,5 à 2 fois la surface habitable à chauffer. La surface de captage doit rester perméable, il ne faut pas de terrasse ni de construction. Quelques principes de pose à respecter : s éloigner des arbres, des réseaux d eau, des fondations, fosses toutes eaux ou réseaux d évacuation pour éviter tous problèmes sur le réseau de capteur. Transférer La pompe à chaleur ou PAC est un dispositif thermodynamique : elle fonctionne sur le principe d un réfrigérateur à l envers. Elle est constituée d un circuit fermé et étanche dans lequel circule un uide frigorigène à l état liquide ou gazeux selon les organes qu il traverse. Ces organes sont au nombre de quatre : l évaporateur, le compresseur, le condenseur et le détendeur. La chaleur peut ensuite être restituée à l aide d un plancher chauffant basse température (eau à moins de 30 C) ou de radiateurs basse température (eau à moins de 45 C). En effet, une pompe à chaleur est plus ef cace pour produire une eau tiède qu une eau très chaude. Performance d une pompe à chaleur (PAC) Les performances d une pompe à chaleur sont mesurées à l aide du COP : rapport entre la quantité d énergie produite et la quantité d énergie consommée (électricité consommée par le compresseur).

9 Le puits canadien source de chaleur En revanche, le soleil et l eau d in ltration viennent accumuler de la chaleur dans les couches supérieures du sol. Diffusion de l air Extraction VMC (Ventilation Mécanique Contrôlée) Ventilateur Entrée d air Circulation de l air via les canalisations enterrées Utiliser la chaleur et l inertie thermique du sol Puits canadien Le puits canadien est un système de ventilation conçu pour préchauffer ou rafraîchir l air neuf des bâtiments en utilisant la chaleur et l inertie thermique du sol. Ce système repose sur une installation simple de tuyaux enterrés raccordés à un système de ventilation. Le puits canadien permet de prélever de l air extérieur par l intermédiaire d une bouche située à l extérieur ; cet air transite par un ou plusieurs tuyaux d une longueur de 25 à 40 mètres, enterrés à 1,5 ou 2 m de profondeur. Cet air est ensuite diffusé dans le bâtiment par un système de ventilation. Réchauffer / Rafraîchir A 2 mètres de profondeur, la température du sol varie de quelques degrés au cours des saisons. En saison froide, l air extérieur se réchauffe au contact du sol en circulant dans le tuyau et peut ainsi se réchauffer d environ 5 C. En saison chaude, l air extérieur se refroidit en circulant dans les tuyaux enfouis dans le sol et peut ainsi se rafraîchir d environ 5 C. L air de renouvellement qui arrive dans l habitation est ainsi moins froid en hiver et moins chaud en été ce qui peut éviter le recours à la climatisation

10 Le photovoltaïque Comment ça fonctionne? 1- Produire Des capteurs solaires photovoltaïques sont posés sur le toit du bâtiment. Les panneaux produisent de l électricité à partie de la lumière du soleil grâce à des cellules assemblées en modules. Les cellules photovoltaïques sont constituées de semi-conducteurs à base de silicium. La puissance des panneaux photovoltaïques s exprime en watt crête (Wc) : c est la puissance maximale délivrée dans certaines conditions d ensoleillement 1000 W/m² et à une température de 25 C. Par exemple, un module de puissance de 120 Wc et de 1m² de surface, fournit 120 Wc. 2- Recti er Par conversion de l énergie lumineuse (rayons UV), on obtient un courant continu. Il faut le convertir en courant alternatif conventionnel à 50 Hertz et 220 Volts grâce à un ondulateur. 3- Système autonome ou connecté L exploitation de la production d électricité à l aide de l énergie solaire peut se faire de multiples manières : Instantanée, comme pour une calculette alimentée par une cellule photovoltaïque. Il n y a pas de stockage, il n y a pas de raccordement au réseau électrique public ; En site isolé : un chalet de montagne, un bateau de plaisance L énergie est captée pendant la journée, stockée dans des accumulateurs et utilisée à tout instant ; Raccordée au réseau électrique public. 4- Produire et vendre de l électricité Le prix de vente d électricité photovoltaïque est supérieur au prix d achat de l électricité du réseau. On peut injecter dans le réseau électrique public : les excédents (ou surplus) de la production : la production électrique consommée sur place par les appareils en cours de fonctionnement (appelée autoconsommation) n est pas comptabilisée par le compteur de production, mais vient réduire le décompte de la consommation. Seul le surplus de la production par rapport aux consommations instantanées est vendu. la totalité de l électricité produite : toute l énergie électrique produite est injectée dans le réseau électrique public. L intégralité de la production est vendue au tarif réglementé.

11 Des professionnels de l Yonne à votre service Solaire photovoltaïque Ces entreprises artisanales sont titulaires de l appellation QUALIPV et proposent l installation de panneaux photovoltaïque (production d électricité). L installation du photovoltaïque demande clairement une double compétence : l'une pour la partie électrique et le raccordement au réseau et l'autre pour l'intégration des panneaux PV au bâti. L'appellation est ainsi constituée de 2 modules qui peuvent être demandés séparément ou ensemble en fonction des compétences de l'entreprise : QUALIPV Elec pour la partie électricité et/ou QUALIPV Bat pour la partie intégration au bâti. AME SOLAIRE ARCY-SUR-CURE Tél. : ENTREPRISE MATHEY Tél. : FRANCENERGY CHARBUY Tél. : MRP 89 COURLON-SUR-YONNE Tél. : DIGES BRECHEMIER Tél. : EVRY CHARPENTIER FRANCK Tél. : VILANDRAU JEAN-LUC LUCY-SUR-YONNE Tél. : CRETTEZ DIDIER MONTACHER-VILLEGARDIN Tél. : EMI SARL PERRIGNY Tél. : SAINTS ENT LEBAS Tél. : ECOCELSIUS ST FLORENTIN Tél. : EURL APAGELEC ST GEORGES SUR BAULCHE Tél. : TOUCY ASEP Tél. : AD ELECTRICITE VERGIGNY Tél. : MOINE FRANCIS VERGIGNY Tél. : Chaudières bois (plaquettes, granulés, bûches) Ces entreprises artisanales proposent l installation de chaudière à plaquettes forestières et/ou à granulés et/ou à bûches. Parmi elles, les entreprises QUALIBOIS sont titulaires de l appellation QUALIBOIS et sont reconnus par le dispositif QUALIT ENR. Notamment, les entreprises QUALIBOIS AUTO sont spécialisées dans la mise en oeuvre de chaudières automatiques et de systèmes de stockage du combustible (technicité nécessaire supérieure à la pose d une chaudière manuelle). AME SOLAIRE ARCY-SUR-CURE Tél. : ASQUINS ROUSSEAU MARC Tél. : EGLENY CHAPOTIN DANIEL Tél. : SFPG LALANDE Tél. : PARIS MARC MAILLY-LA-VILLE Tél. : MIGE SAUTIER ETIENNE Tél. : DEL BIANCO CLAUDE MIGENNES Tél. : QUENNE SARL RENARD Tél. : IETS SAINT-CLEMENT Tél. : BC ENTREPRISE SAINT-FLORENTIN Tél. : ECOCELSIUS ST FLORENTIN Tél. : PRAT CONFORT TONNERRE Tél. : ALERANY VILLENEUVE-SUR-YONNE Tél. : DURAND SARL VILLENEUVE-SUR-YONNE Tél. : DURAND THIERRY VILLENEUVE-SUR-YONNE Tél. : Sauf erreur, omission ou modi cation ultérieure - novembre 2008

12 Solaire thermique (1/4) Ces entreprises artisanales, titulaires de l appellation QUALISOL, proposent l installation de chauffe-eau solaire et/ou de chauffage solaire combiné. Parmi elles, les entreprises QUALISOL COMBI sont spécialisées dans l installation de Systèmes Solaires Combinés SSC. Attention, en cas d'installation de SSC, l option COMBI est nécessaire pour bénéficier des subventions de la Région. APPOIGNY CHAUFFAGE APPOIGNY Tél. : AME SOLAIRE ARCY-SUR-CURE Tél. : AUGY COURTAUX HUBERT Tél. : AL2M Tél. : CELSIUS CHAUFFAGE Tél. : BERTLE GERARD AVALLON Tél. : BATIMENT ORGANISATION SERVICE Tél. : CONCEPTION SERVICES MAINTENANCE Tél. : BEINE DECKER J C Tél. : BIZOT RAPHAEL Tél. : CPS RAMEAU Tél. : DEHON CHAMPLOST Tél. : BONORON PASCAL CHASTELLUX-SUR-CURE Tél. : CHEROY BOUCHERON LOUIS Tél. : BOYER RICHARD COURLON-SUR-YONNE Tél. : DIGES BRECHEMIER Tél. : EGLENY CHAPOTIN DANIEL Tél. : JOIGNY BAILLAT MICHEL Tél. : ANTONIO PLOMBERIE JUSSY Tél. : ARCO BAT MAILLOT Tél. : COLAS ALAIN LA CELLE-SAINT-CYR Tél. : BOUTIN LIONEL PRECY-SUR-VRIN Tél. : CHAUFFAGE CENTRAL TOUTES ENERGIES COQUINOT DIDIER L'ISLE-SUR-SEREIN Tél. : CLARE JEAN MICHEL ROUSSON Tél. : CHAVANNEAU ERIC SAINT-CLEMENT Tél. : BAUDOT SAS SAINT-FARGEAU Tél. : BC ENTREPRISE SAINT-FLORENTIN Tél. : BTPA SAINT-FLORENTIN Tél. : COTTIN VINCENT SAINT-FLORENTIN Tél. : CROU JEAN-FRANCOIS SAINT-JULIEN-DU-SAULT Tél. : BROUSSET HERVE SAINT-SEROTIN Tél. : BROYON FRANCOIS SEIGNELAY Tél. : THURY BEGEY CLAUDINE Tél. : THURY DAGUET JEAN-MICHEL Tél. : TOUCY ASEP Tél. : BOURREAU S.A VILLENEUVE LA GUYARD Tél. : Sauf erreur, omission ou modi cation ultérieure - novembre 2008

13 Solaire thermique (2/4) Ces entreprises artisanales, titulaires de l appellation QUALISOL, proposent l installation de chauffe-eau solaire et/ou de chauffage solaire combiné. Parmi elles, les entreprises QUALISOL COMBI sont spécialisées dans l installation de Systèmes Solaires Combinés SSC. Attention, en cas d'installation de SSC, l option COMBI est nécessaire pour bénéficier des subventions de la Région. DUBUISSON REMY AILLANT-SUR-THOLON Tél. : ENTREPRISE MATHEY Tél. : JALOUZOT Tél. : BEINE EURL LUPI FREDERIC Tél. : GAUDICHON THIERRY BLENEAU Tél. : HARDY SARL BRIENON-SUR-ARMANCON Tél. : ETS GRAFFE CHAMPIGNELLES Tél. : EURL CHRIS WATER CHAMPS SUR YONNE Tél. : GRISON CHAUFFAGE CHARMOY Tél. : CHARNY GRENOT JACKY Tél. : cheny FROIDEC Tél. : EAU ET SOLEIL DIXMONT Tél. : ETAULE JODELET RICHARD Tél. : FEUILLAS FABRICE HAUTERIVE Tél. : JAULGELEC JAULGES Tél. : DEL BIANCO CLAUDE MIGENNES Tél. : ETS LOOF MONETEAU Tél. : IDREPP MONETEAU Tél. : ICAUNAISE DE MAINTENANCE ET DE SERVICE MONTIGNY LA RESLE Tél. : EMI SARL PERRIGNY Tél. : ENR 89 MONTIGNY-LA-RESLE Tél. : JF MORESCO PREGILBERT Tél. : JACOTEY JEAN-LOU PARLY Tél. : JANECZKO PAUL ROUSSON Tél. : ENTREPRISE POMMIER 2F ROUVRAY Tél. : IETS SAINT-CLEMENT Tél. : SENS DEPAN SENONAIS Tél. : SENS ENT LABOISE Tél. : ECOCELSIUS ST FLORENTIN Tél. : ENT POUGET TONNERRE Tél. : ENTREPRISE MOREAU SEBASTIEN VERGIGNY Tél. : DURAND THIERRY VILLENEUVE-SUR-YONNE Tél. : DELAVAL VILLENEUVE-LA-DONDAGRE Tél. : EURL STÉPHANE ROBIN VILLEPERROT Tél. : ENTREPRISE PEYROT VILLENEUVE-LA-GUYARD Tél. : I.C.S. VILLIERS-LOUIS Tél. : Sauf erreur, omission ou modi cation ultérieure - novembre 2008

14 Solaire thermique (3/4) Ces entreprises artisanales, titulaires de l appellation QUALISOL, proposent l installation de chauffe-eau solaire et/ou de chauffage solaire combiné. Parmi elles, les entreprises QUALISOL COMBI sont spécialisées dans l installation de Systèmes Solaires Combinés SSC. Attention, en cas d'installation de SSC, l option COMBI est nécessaire pour bénéficier des subventions de la Région. LA TECHNIQUE MODERNE AILLANT-SUR-THOLON Tél. : ARCES NAPB Tél. : JODELSOL ARCES-DILO Tél. : ASQUINS ROUSSEAU MARC Tél. : SARL A.G.P Tél. : MATTEONI JULIEN BELLECHAUME Tél. : MEILOX JéRôME CHARBUY Tél. : POIRIER GERARD CHARBUY Tél. : RENAUDAT SIMON CHEVANNES Tél. : DIGES RENAUDAT VINCENT Tél. : JOIGNY JULLY ENTREPRISE Tél. : JOIGNY LAURENT SIMON Tél. : LAILLY MASSE SYLVAIN Tél. : SANITHERM LES BORDES Tél. : MAILLOT NADALON Tél. : PARIS MARC MAILLY-LA-VILLE Tél. : MGV MALIGNY Tél. : NUITS LAVINA CHAUFFAGE SANITAIRE Tél. : OUANNE RAPIN PATRICE Tél. : PARON LAURENT JEAN PAUL Tél. : PARON MC A SERVICES Tél. : ROCHE BERNARD PIFFONDS Tél. : JOLELEC PONT-SUR-YONNE Tél. : ROSOY ROUSSEAU PATRICK Tél. : S.B.P.CHAUFFAGE SAINT-AUBIN-SUR-YONNE Tél. : LEMONNIER SAINT-FARGEAU Tél. : NOUVELLE SO.SER.BAT SAINT-GEORGES-SUR-BAULCHE Tél. : PODER SAINT-GEORGES-SUR-BAULCHE Tél. : SALIGNY REMMIDE Tél. : SENS PLOMBERIE PROVINCE SUD Tél. : PRAT CONFORT TONNERRE Tél. : TOUCY P.G.M TECHNIC Tél. : SANITELEC VERGIGNY Tél. : VERLIN PATURET STEPHANE Tél. : LOISEL JOéL VERMENTON Tél. : SARL ACE MILBERT FRERES VILLENEUVE-SUR-YONNE Tél. : Sauf erreur, omission ou modi cation ultérieure - novembre 2008

15 Solaire thermique (4/4) Ces entreprises artisanales, titulaires de l appellation QUALISOL, proposent l installation de chauffe-eau solaire et/ou de chauffage solaire combiné. Parmi elles, les entreprises QUALISOL COMBI sont spécialisées dans l installation de Systèmes Solaires Combinés SSC. Attention, en cas d'installation de SSC, l option COMBI est nécessaire pour bénéficier des subventions de la Région. SOS PLOMBERIE BRION Tél. : SARL PSZ CHAMPIGNELLES Tél. : SARL NUNES RABUAT CHABLIS Tél. : STE SNAPPE REGIS CHAMPVAILLON Tél. : VICTOR PLOMBERIE CHAUFFAGE CHABLIS Tél. : SNC LAJAMBE ET CIE COULANGES-LA-VINEUSE Tél. : TARDY PATRICE COURSON-LES-CARRIERES Tél. : TAPIN CRAVANT Tél. : JOIGNY SARL CONTRAULT Tél. : SARL PETILLAT LOISON LA CHAPELLE-SUR-OREUSE Tél. : SFPG LALANDE Tél. : VILANDRAU JEAN-LUC LUCY-SUR-YONNE Tél. : MAILLOT SERRUYS FREDDY Tél. : MIGE SAUTIER ETIENNE Tél. : TIRABOSCHI GéRARD MONETEAU Tél. : TROTIER ESCRIBE MONETEAU Tél. : NOYERS SARL HABERT Tél. : PARON ZIEGLER ENTREPRISE Tél. : SARL DUVAL SAINT-AUBIN-CHATEAU-NEUF Tél. : SARL PERTIN GRESSE SAINT-CLEMENT Tél. : SENS SARL LANGUILLAT ET CIE Tél. : SARL ROUSSEAU PERE ET FILS TONNERRE Tél. : VENOY SARL DRILLON Tél. : SAUTREAU AURELIEN VERMENTON Tél. : Solaire thermique "QUALISOL" Solaire photovoltaïque "QUALIPV E" Solaire thermique "QUALISOL COMBI" Solaire photovoltaïque "QUALIPV B" Chaudières bois "QUALIBOIS" Solaire photovoltaïque "QUALIPV E" et "QUALIPV B" Chaudières bois "QUALIBOIS AUTO" Sauf erreur, omission ou modi cation ultérieure - novembre 2008

16 Des incitations nancières les particuliers... Le crédit d impôt est un dispositif scal jusqu au 31/12/2009 permettant aux ménages de déduire de leur impôt sur le revenu une partie des dépenses réalisées pour certains travaux d amélioration énergétique portant sur leur résidence principale : équipements permettant de réaliser des économies d énergies ou équipements de production d énergie utilisant une source d énergie renouvelable ou des pompes à chaleur dont la nalité est la production de chaleur. Si ce crédit d impôt est supérieur au montant de l impôt dû, l excédent est remboursé au ménage. Une liste limitative des travaux et des équipements éligibles a été dé nie par arrêté ministériel. Par exemple, si vous faites l acquisition d un chauffe-eau solaire individuel pour votre résidence principale, et à condition qu il soit installé et facturé par une entreprise, vous béné cierez d un crédit d impôt de 50% sur le coût des équipements. De plus, le Conseil régional de Bourgogne soutient les équipements solaires thermiques en apportant une aide forfaitaire directe : - de euros pour un chauffe-eau solaire individuel (production d eau chaude sanitaire) ; - de euros pour un système solaire combiné (production de chauffage et d eau chaude sanitaire). Pour en savoir plus, adressez-vous aux Espaces Info Energie pour connaitre les démarches à suivre et les différentes aides : Bourgogne Energie Renouvelables à Dijon - Tél Parc Naturel Régional du Morvan à St-Brisson - Tél Ademe - Tél (prix d un appel local) les entreprises... Dans le cadre du Programme Énergie Climat Bourgogne, un plan solaire et autres énergies renouvelables a été créé : le Conseil régional de Bourgogne et l Ademe peuvent apporter des aides à l investissement ayant pour objectif de promouvoir l utilisation des énergies renouvelables dans le cadre de bonnes pratiques d insertion dans les milieux naturels, d acceptation sociale et de développement des territoires. Le solaire thermique et photovoltaïque, l éolien, les micro-hydrauliques et le biogaz pourront être soutenus. Pour le matériel destiné à économiser de l énergie, les entreprises peuvent également béné cier d un amortissement exceptionnel sur 12 mois. Pour en savoir plus, adressez-vous auprès de la Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Yonne Thierry LEGER - Tél. : Réalisation : Chambre de Métiers et de l Artisanat de l Yonne 56-58, rue du Moulin du Président - BP Auxerre Cedex Tél. : Courriel : Site Internet : avec le soutien de l Ademe Bourgogne et du Conseil régional de Bourgogne

maîtrisez l énergie avec la crea choisir une énergie renouvelable www.la-crea.fr en partenariat avec

maîtrisez l énergie avec la crea choisir une énergie renouvelable www.la-crea.fr en partenariat avec maîtrisez l énergie avec la crea en partenariat avec ESPACES INFO énergie choisir une énergie renouvelable qu est-ce qu une énergie rénouvelable? Depuis deux siècles, l utilisation très importante des

Plus en détail

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant.

PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Plancher, plafond, et mur chauffant. PLAN: Les puis canadiens. Les pompes à chaleur. Les capteurs solaires et ballon d eau chaude. Les panneaux photovoltaïques. Plancher, plafond, et mur chauffant. Les puits canadiens: sert à la fois de chauffage

Plus en détail

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE?

QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? QU EST-CE QU UN CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE? > Le chauffe-eau thermodynamique est un appareil de production d eau chaude sanitaire. Il se compose d une pompe à chaleur et d une cuve disposant d une isolation

Plus en détail

Les équipements performants dans l habitat

Les équipements performants dans l habitat Les équipements performants dans l habitat Ventilation performante La ventilation mécanique contrôlée (VMC) Pour une maison performante et saine, il est indispensable d opter pour une VMC. Le principe

Plus en détail

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre

en rénovation habitat Qualifications et certifications RGE Comprendre Qualifications et certifications RGE en rénovation Les qualifications et certifications RGE éligibles pour vos travaux de rénovation énergétique en métropole Le recours a un professionnel RGE est obligatoire

Plus en détail

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance.

de faible capacité (inférieure ou égale à 75 litres) doivent être certifiés et porter la marque NF électricité performance. 9.5. PRODUCTION D EAU CHAUDE sanitaire Les équipements doivent être dimensionnés au plus juste en fonction du projet et une étude de faisabilité doit être réalisée pour les bâtiments collectifs d habitation

Plus en détail

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE

TOUT SAVOIR SUR LE CHAUFFAGE DÉCO Ambiance automnale pour décor original Rangements, mobilier, cloisons, peinture AMÉNAGER LES PETITS ESPACES Incendie, cambriolage ON S'ALARME! BÉTON, CUIVRE, ZINC, ALU, BOIS Rénovation durable du

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 15 juin 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

Les conseils utiles pour votre logement

Les conseils utiles pour votre logement Les conseils utiles pour votre logement Habitat Nord Deux-Sèvres 7 rue Claude Debussy - 79 100 THOUARS w w w. h a b i t a t - n o r d 7 9. f r Aujourd hui, vous prenez possession de votre nouvelle habitation.

Plus en détail

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre

habitat RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Comprendre Comprendre RÉNOVATION Quelles qualifications et certifications RGE pour quels travaux? Mise à jour le 1 er août 2015 Près de 40 000 professionnels qualifiés RGE en métropole Les propriétaires, locataires,

Plus en détail

Géothermie. 1. La ressource

Géothermie. 1. La ressource Géothermie Le but est de prélever ou d extraire l énergie accumulée dans la terre, qu elle soit stockée dans l eau des aquifères ou directement dans les terrains pour l amener à la surface pour l'utiliser

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC)

L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) L offre DualSun pour l eau chaude et le chauffage (SSC) SSC signifie : Système Solaire Combiné. Une installation SSC, est une installation solaire qui est raccordée au circuit de chauffage de la maison,

Plus en détail

Le capteur solaire thermique : un exemple concret

Le capteur solaire thermique : un exemple concret Le capteur solaire thermique : un exemple concret Une utilisation possible du soleil est le chauffage de l eau sanitaire, utilisée pour se laver, pour faire la vaisselle ou encore le ménage. Il s agit

Plus en détail

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65

HÔTEL DE VILLE ALLÉES GASTON RODRIGUES BP 105 33173 GRADIGNAN CEDEX TÉL. : 05 56 75 65 26 FAX : 05 56 75 65 65 Préservez les ressources naturelles par des constructions écologiques n est qu une étape dans la protection de l environnement. Cela passe aussi par des gestes éco-citoyens au quotidien. Pour en savoir

Plus en détail

Système d énergie solaire et de gain énergétique

Système d énergie solaire et de gain énergétique Système d énergie solaire et de gain énergétique Pour satisfaire vos besoins en eau chaude sanitaire, chauffage et chauffage de piscine, Enerfrance vous présente Néo[E]nergy : un système utilisant une

Plus en détail

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies

Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies 2 Une nouvelle réglementation thermique pour faire des économies La facture annuelle de chauffage représente 900 en moyenne par ménage, avec de grandes disparités (de 250 pour une maison basse consommation

Plus en détail

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves

Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves Bâtiments Matériaux Opérations Installations Réhabilitation BBC d une maison individuelle à Vanves X B ÂTIMENTS Afin de réduire les factures d énergie de sa maison des années 30, un habitant de Vanves

Plus en détail

le chauffage et l eau chaude solaires

le chauffage et l eau chaude solaires Le soleil au service de votre confort, le chauffage et l eau chaude solaires L H A B I T A T Le soleil au service de votre confort, le chauffage et l eau chaude solaires SOMMAIRE L énergie solaire, pour

Plus en détail

Energie solaire www.euroclima.fr

Energie solaire www.euroclima.fr Chaudières françaises fabriquées en Alsace depuis 1973 Energie solaire www.euroclima.fr E U R O C L i M A Un système complet La clé de l efficience solaire réside dans l association et l optimisation des

Plus en détail

Eco-construction et Energies Renouvelables

Eco-construction et Energies Renouvelables Eco-construction et Energies Renouvelables Les artisans de la Nièvre vous informent Energies renouvelables Incitations financières Annuaire des artisans Septembre 2007 Edito «Voici venu le temps d agir»

Plus en détail

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS»

FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» FICHE TECHNIQUE ENERGIE «Eau Chaude Sanitaire - ECS» Sources : CNIDEP et ADEME A. ETAT DE L ART 1. Caractéristiques générales Que demande t-on à une production d eau chaude sanitaire? Fournir une eau en

Plus en détail

Les solutions EnR. Optimisez votre installation chauffage. Les professionnels sont là

Les solutions EnR. Optimisez votre installation chauffage. Les professionnels sont là 2010 Les solutions EnR Optimisez votre installation chauffage Les professionnels sont là Optimiser la performance énergétique Quelles solutions pour optimiser votre installation de chauffage? L étude thermique

Plus en détail

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort.

accumulation. Un procédé indispensable pour des besoins en eau chaude importants, avec un bon niveau de confort. A B C Accélérateur Egalement appelé pompe de circulation ou circulateur, l accélérateur assure la circulation de l eau de chauffage entre la chaudière et les pièces à chauffer. Les installations très anciennes

Plus en détail

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E

J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E J O U R N E E S G EOT H E R M I E EN R E G I O N C E N T R E De l estimation des besoins / critères et exemple Février 2012 Présentation : Jérôme DIOT Directeur Technique EGIS Centre Ouest 1 Sommaire Conception

Plus en détail

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires

Infos pratiques. Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique. Solution confort. Les chauffe-eau solaires Infos pratiques Choisir sa solution de production d eau chaude sanitaire (ECS) Solution économique La production d eau chaude instantanée concerne principalement les chaudières murales à gaz. Lors d un

Plus en détail

Le confort toute l année

Le confort toute l année Le confort toute l année Altherma de Daikin, c est une solution performante pour le chauffage de votre maison, mais pas seulement! C est aussi votre source d eau chaude sanitaire, ainsi que votre système

Plus en détail

SOLTHERM Une initiative de la Région wallonne. choix. chaleureux. le chauffe-eau solaire. Un chauffe-eau solaire chez vous?

SOLTHERM Une initiative de la Région wallonne. choix. chaleureux. le chauffe-eau solaire. Un chauffe-eau solaire chez vous? SOLTHERM Une initiative de la Région wallonne un choix chaleureux le chauffe-eau solaire Un chauffe-eau solaire chez vous? HUIT BONNES RAISONS HUIT BONNES RAISONS D INSTALLER UN D INSTALLER UN CHAUFFE-EAU

Plus en détail

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI)

L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) L offre DualSun pour l eau chaude sanitaire (CESI) CESI signifie Chauffe-eau Solaire Individuel. L offre CESI est adaptée à tous les bâtiments qui ont des besoins en eau chaude sanitaire. L installation

Plus en détail

nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF

nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF nouveau Chaudière gaz à condensation et pompe à chaleur Talia Green Hybrid 3-30 FF information produit édition 04/2011 Une source de chaleur nouvelle Les nouvelles normes énergétiques BBC (Bâtiment Basse

Plus en détail

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités

XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09. Les énergies renouvelables : mythes et réalités Ludovic THIEBAUX ludovic@elan-herblay.fr XXVII ème rencontre du Sausseron Nesles la vallée le 14-11-09 Les énergies renouvelables : mythes et réalités L impact sur l environnement COMBUSTIBLE Émissions

Plus en détail

Réussir son installation domotique et multimédia

Réussir son installation domotique et multimédia La maison communicante Réussir son installation domotique et multimédia François-Xavier Jeuland Avec la contribution de Olivier Salvatori 2 e édition Groupe Eyrolles, 2005, 2008, ISBN : 978-2-212-12153-7

Plus en détail

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020

Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Chauffe-eau thermodynamique Le chauffe-eau thermodynamique à l horizon 2015-2020 Ballon de stockage ( 300 l) chaude M o d e c h a u f f a g e Q k T k Pompe à chaleur Effet utile Pompe à chaleur pour chauffer

Plus en détail

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas?

CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES. Un crédit d impôt : pourquoi? AVANT-PROPOS. Un crédit d impôt : comment? Un crédit d impôt : dans quels cas? Mise à jour mars 2006 CRÉDIT D IMPÔT LES GRANDS PRINCIPES AVANT-PROPOS Le crédit d impôt en faveur des économies d énergie et du développement durable constitue une triple opportunité : Il offre à l utilisateur

Plus en détail

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016.

Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. FINANCER MON PROJET Crédit d'impôt développement durable Ce dispositif fiscal, mis en place en 2005, est en vigueur jusqu'en 2016. Mais attention, il ne s'applique pas dans les mêmes conditions et au même

Plus en détail

Économies d énergie et énergies renouvelables. Le crédit d impôt. en 2014

Économies d énergie et énergies renouvelables. Le crédit d impôt. en 2014 Économies d énergie et énergies renouvelables Le crédit d impôt en 2014 Limitons les effets du changement climatique! Le changement climatique est une réalité. Mais savez-vous que vous pouvez, vous aussi,

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B

Chauffage par pompe à chaleur. Construction neuve. Guide. des solutions durables CIAT N 08.54 B Chauffage par pompe à chaleur Construction neuve u n i v e r s a l c o m f o r t 0 810 810 142 Guide des solutions durables CIAT N 08.54 B Pompes à chaleur : faites le plein d avantages! Pompe à chaleur

Plus en détail

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets.

Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr. Animation du. Animation, Information. Conseils et accompagnement des projets. Le Bois Énergie Animation du Plan Bois Energie sur les Pyr Animation du sur les Pyrénées Orientales Animation, Information Conseils et accompagnement des projets Réalisation de pré-diagnostics tecnico-économiques

Plus en détail

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI

LA GEOTHERMIE. Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Eric SCHANG David LEWANDOWSKI LA GEOTHERMIE Introduction Introduction Sources d EnR Issues du soleil : biomasse solaire thermique et photovoltaïque éolien hydraulique Issues de la chaleur

Plus en détail

Les clés d une rénovation de qualité

Les clés d une rénovation de qualité Rénover son habitation Amélioration énergétique AQC Pour une habitation économe en énergie : Les clés d une rénovation de qualité Cette plaquette vous guidera pendant les principales étapes concernant

Plus en détail

Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique

Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique Production D'Eau chauffage aux Energies concepts de Chauffage chaude sanitaire renouvelables Electrique LE SOLEIL BRILLE POUR TOUS UTILISEZ L'énergie gratuite de la nature SANS ÉMISSION DE CO 2. ÉCONOMISEZ

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine

NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine NOTICE TECHNIQUE SSC : Système Solaire Combiné eau chaude sanitaire / appui chauffage maison / appui eau chaude piscine «Capteur autonome eau chaude» Choix de la gamme ECOAUTONOME a retenu un capteur solaire

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé

DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 VOUS AVEZ UN PROJET. Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé VOUS AVEZ UN PROJET DE RENOVATION? GUIDE DES AIDES FINANCIÈRES 2015 EDITION 2015 avec la mention RGE et le CITE Confort amélioré Economies d'énergie Patrimoine valorisé SOMMAIRE ECO PTZ P.2 CREDIT D IMPÔT

Plus en détail

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE

La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE La chaleur qui vient du froid LE SYSTEME INTEGRAL DE CHAUFFAGE L ORIGINE C est dans les pays où il fait froid que l on sait mieux qu ailleurs produire et conserver la chaleur. Depuis plus de vingt ans

Plus en détail

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD

Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains. Valentin TRILLAT-BERDAL, Bernard SOUYRI, Gilbert ACHARD Les rencontres du PREBAT 20-22 mars 2007, Aix-les-Bains Synthèse du projet GEOSOL: Intégration énergétique dans les bâtiments par l utilisation combinée de l énergie solaire et de la géothermie basse température

Plus en détail

Guide technique 10 e arrêté

Guide technique 10 e arrêté Guide technique 10 e arrêté Juillet 2013 Critères d éligibilité des prêts DolceVita et prêts fabricants Les prêts fabricants éligibles - préambule OBJET PRINCIPAL de financement : chaudière à condensation

Plus en détail

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http://

2.0. Ballon de stockage : Marque : Modèle : Capacité : L. Lien vers la documentation technique : http:// 2.0. Ballon de stockage : Capacité : L Lien vers la documentation technique : http:// Retrouver les caractéristiques techniques complètes (performances énergétiques et niveau d isolation, recommandation

Plus en détail

Maison Modèle BIG BOX Altersmith

Maison Modèle BIG BOX Altersmith Maison Modèle BIG BOX Altersmith SOLUTIONS D ENVELOPPE & DE SYSTÈMES PERFORMANCES RT 2005 & LABELS I. Présentation de la maison BIG BOX - T3...2 II. Enveloppes...3 1. Présentation de l enveloppe...3 2.

Plus en détail

R-SUN Le toit canadien

R-SUN Le toit canadien SOLAIrE AÉrOTHErMIQUE Le toit canadien www.systovi.com FABRIQUÉ EN FRANCE Faire des d économies d énergie aujourd hui Avec 80 % de la consommation énergétique des ménages, le chauffage et la production

Plus en détail

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne

Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne Incitants relatifs à l installation de pompes à chaleur en Région wallonne G. FALLON Energie Facteur 4 asbl - Chemin de Vieusart 175-1300 Wavre Tél: 010/23 70 00 - Site web: www.ef4.be email: ef4@ef4.be

Plus en détail

Et la ventilation créa l eau chaude

Et la ventilation créa l eau chaude VENTILATION DOUBLE EFFET VMC BBC + CHAUFFE-EAU THERMODYNAMIQUE Les P r o d u i t s 75 % D ÉCONOMIES SUR LA CONSOMMATION LIÉE À L EAU CHAUDE CHAUFFAGE DE L EAU JUSQU À 62 C AVEC LA POMPE À CHALEUR 10 %

Plus en détail

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique.

ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. ROTEX E-SolarUnit : Accumulateur d eau chaude sanitaire avec option solaire et générateur de chaleur électrique. ROTEX E-SolarUnit - Chaleur du soleil et courant électrique. E-SolarUnit - Chaleur du soleil

Plus en détail

le chauffe-eau solaire individuel

le chauffe-eau solaire individuel Performant et économique, le chauffe-eau solaire individuel L HABITAT INDIVIDUEL Performant et économique, le chauffe-eau solaire individuel SOMMAIRE Un chauffe-eau solaire... Pourquoi?..................................

Plus en détail

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS

LES ENERGIES RENOUVELABLES. Dr Marwan JARKAS LES ENERGIES RENOUVELABLES Dr Marwan JARKAS Plan de l exposée : I - Définition de l énergie renouvelable II - Différentes types de l énergie renouvelable 1. Energie éolienne 2. Energie solaire 3. Energie

Plus en détail

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château

Réseau de chaleur Cantagrelh. Commune d Onet-le-Château Réseau de chaleur Cantagrelh Commune d Onet-le-Château Maître d ouvrage : Mairie d Onet-le-château 12, rue des Coquelicots BP 5-12850 Onet le Château Télécopie : 05 65 78 00 91 - www.onet-le-chateau.fr

Plus en détail

Chapitre 8 production de l'énergie électrique

Chapitre 8 production de l'énergie électrique Chapitre 8 production de l'énergie électrique Activité 1 p 116 But Montrer que chaque centrale électrique possède un alternateur. Réponses aux questions 1. Les centrales représentées sont les centrales

Plus en détail

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE

Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE À jour au 1 er janvier 2015 Liste et caractéristiques des équipements et matériaux éligibles au CITE Nature des dépenses Matériaux d isolation thermique des parois vitrées Matériaux d isolation thermique

Plus en détail

Comment économiser de l électricité dans le bloc traite?

Comment économiser de l électricité dans le bloc traite? Comment économiser de l électricité dans le bloc traite? La consommation électrique du bloc traite représente 20 % en moyenne de la consommation énergétique totale d une exploitation laitière. Le tank

Plus en détail

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques

Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Une introduction aux chauffe-eau solaires domestiques Les objectifs d'apprentissage: Cet exposé vous informera au sujet de l utilisation de l énergie solaire afin de produire de l eau chaude domestique,

Plus en détail

HRC 15% 23% haute température 70 C AUER 1892-2012. - 120 ans d innovations. Le chauffage garanti même par grands froids! www.auer.fr.

HRC 15% 23% haute température 70 C AUER 1892-2012. - 120 ans d innovations. Le chauffage garanti même par grands froids! www.auer.fr. AUER 1892-2012 1892-2012 - 120 ans d innovations www.auer.fr 70 HRC modulante haute température 70 C é néficiez 15% de Le chauffage garanti même par grands froids! ou que t d e tr a énéficiez va u x 23%

Plus en détail

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o

LA RENOVATION ENERGETIQUE. atelier o LA RENOVATION ENERGETIQUE LA RENOVATION ENERGETIQUE 1. DIAGNOSTIC Pourquoi rénover? Que faut-il rénover? Comment s y prendre? 2. SOLUTIONS Remplacement du chauffage Capteurs solaires Isolation de l enveloppe

Plus en détail

Le chauffe-eau solaire individuel

Le chauffe-eau solaire individuel Guide Technique Le chauffe-eau solaire individuel ÉNERGIES RENOUVELABLES LE CHAUFFE-EAU SOLAIRE : AUSSI PERFORMANT QU ÉCONOMIQUE Une énergie à votre service Un principe simple comme bonjour Chauffe-eau

Plus en détail

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter

Profitez au mieux de votre logement économe en énergie. Bâtiment basse consommation. Ce qu il faut savoir et comment vous adapter CONSEILS AUX PARTICULIERS Bâtiment basse consommation Profitez au mieux de votre logement économe en énergie Ce qu il faut savoir et comment vous adapter Que vous apporte un bâtiment économe en énergie?

Plus en détail

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies

Pompe à chaleur Air-Eau. Confort et économies Pompe à chaleur Air-Eau Confort et économies Le système de chauffage réversible de l avenir! Un pas en avant pour réduire les émissions de CO₂. L augmentation des émissions de CO₂ et autres gaz à effet

Plus en détail

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE

TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE TRANSITION ÉNERGÉTIQUE : DE NOUVELLES DISPOSITIONS POUR DYNAMISER LE DÉVELOPPEMENT DU CHAUFFE-EAU SOLAIRE EN MARTINIQUE DOSSIER DE PRESSE LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE, UNE PRIORITÉ POUR LA MARTINIQUE La Martinique

Plus en détail

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie

Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Du projet à la réalisation Construction d une maison HQE à basse consommation d énergie Lay Saint Christophe 54 «Notre projet est né en 2006, d une volonté de minimiser notre empreinte écologique. Nous

Plus en détail

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable

Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable Chauffe-eau thermodynamique pour le résidentiel Yutampo La solution 100 % énergie renouvelable MAISONS INDIVIDUELLES NEUVES OU À RÉNOVER YUTAMPO u Idéal pour l eau chaude sanitaire Meilleur chauffe-eau

Plus en détail

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire

DROUHIN Bernard. Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire DROUHIN Bernard Le chauffe-eau solaire Principe de fonctionnement Les Capteurs Les ballons Les organes de sécurité Les besoins L ensoleillement dimensionnement Comment

Plus en détail

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1)

IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) IDENTIFIER LES ELEMENTS CLES D UNE OFFRE GLOBALE D AMELIORATION ENERGETIQUES DES BATIMENTS (MODULE 1) Public visé Chefs d entreprise Artisans Chargés d affaire Conducteurs de travaux Personnels de chantier

Plus en détail

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES

NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES CHAPITRE 1 NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1 suite Chapitre 1 : NOTIONS FONDAMENTALES SUR LES ENERGIES 1.1 Généralités 1.2 L'énergie dans le monde 1.2.1 Qu'est-ce que l'énergie? 1.2.2 Aperçu sur

Plus en détail

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole

L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Comprendre TRAVAUX DE RÉNOVATION L éco-prêt à taux zéro individuel, en métropole Pour vous aider à financer les travaux de rénovation énergétique de votre logement L éco-prêt à taux zéro est un dispositif

Plus en détail

ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois

ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois ecoheat Système de chauffage combiné solaire + bois Instructions de pose Solarfuture SARL El Castell 66320 Joch. France www.solarfuture.org Tel. 09 74 777 957 Solarfuture. MANUAL ECOHEAT Nov. 2013. V.1.

Plus en détail

Origine du courant électrique Constitution d un atome

Origine du courant électrique Constitution d un atome Origine du courant électrique Constitution d un atome Electron - Neutron ORIGINE DU COURANT Proton + ELECTRIQUE MATERIAUX CONDUCTEURS Électrons libres CORPS ISOLANTS ET CORPS CONDUCTEURS L électricité

Plus en détail

Les pompes à chaleur

Les pompes à chaleur Les pompes à chaleur 1 Qu est-ce qu une pompe à chaleur? Æ Une pompe à chaleur (PAC) est une machine destinée à assurer le chauffage d un espace ou d eau chaude sanitaire à partir d une source de chaleur

Plus en détail

Diagnostic thermique sur une amiénoise

Diagnostic thermique sur une amiénoise Diagnostic thermique sur une amiénoise Par Jordi Hubert Ingénieur thermicien Bureau d études Pic Energie SCOP Ekidina Note synthétique Isolation des murs : Laine de bois à privilégier Il s avère que lors

Plus en détail

Les énergies fossiles et renouvelables

Les énergies fossiles et renouvelables Les énergies fossiles et renouvelables Plan : Introduction : définition 1) En quoi consiste les deux sortes d'énergies? Sous quelle forme les trouve t-on? 2) Quels sont les avantages et les inconvénients?

Plus en détail

Accumuler la chaleur avec des ballons système individuels.

Accumuler la chaleur avec des ballons système individuels. ÉNERGIES RENOUVELABLES Ballons système Accumuler la chaleur avec des ballons système individuels. BALLON TAMPON BALLON D EAU CHAUDE / CHAUFFE-EAU BALLON COMBINÉ / À PRÉPARATION D EAU CHAUDE INSTANTANÉE

Plus en détail

Chauffage individuel FICHE TECHNIQUE

Chauffage individuel FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Chauffage individuel 2 9 10 CONNAÎTRE > Chauffage central à eau > Chauffage par pièce > Autres systèmes REGARDER > Energies utilisées > Consommations > Inconforts ENTRETENIR > Contrat de

Plus en détail

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr.

Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole. 01/10/2014 www.udppc.asso.fr. Baccalauréat STI2D et STL SPCL Epreuve de sciences physiques Corrigé Session septembre 2014 Métropole 01/10/2014 www.udppc.asso.fr Page 1 sur 11 ÉTUDE DE L EMPREINTE ENVIRONNEMENTALE DE QUELQUES DISPOSITIFS

Plus en détail

Comment optimiser la performance énergétique de son logement?

Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Comment optimiser la performance énergétique de son logement? Janvier 2014 AHF / J.M. VOGEL Plan de la présentation Contexte Objectifs Faire un premier bilan énergétique Les différents travaux d économies

Plus en détail

T.Flow Activ. Chauffer l eau. EXPERT

T.Flow Activ. Chauffer l eau. EXPERT E A U C H A U D E S A N I T A I R E T.Flow Activ Chauffer l eau. EXPERT T.Flow Activ Source inépuisable d eau chaude T.Flow Activ est un chauffe-eau thermodynamique qui révolutionne la production d eau

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

GLEIZE ENERGIE SERVICE

GLEIZE ENERGIE SERVICE GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 1 sur 17 #/ -#0/.1# 2 1# 11 - " 1 GLEIZE ENERGIE SERVICE -1 " " #/ / &3 %$". 1! "#$$ %" & "# '%# () *+, -". GLEIZE ENERGIE SERVICE Page 2 sur 17 SOMMAIRE 1. Introduction - Rappel...

Plus en détail

Fiches Techniques Bâtiment

Fiches Techniques Bâtiment Fiches Techniques Bâtiment Bâti Comment faire des économies? Aide Les déperditions par le bâti comptent jusqu à 50% de la consommation énergétique des bâtiments. La performance énergétique est donc une

Plus en détail

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE

36% T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE T.Flow VMC hygroréglable & chauffe eau thermodynamique QUAND LA VENTILATION RÉINVENTE L EAU CHAUDE. BÉNÉFICIEZ DE 36% DE CRÉDIT D'IMPÔTS Loi de finance 2011 T.Flow Un système révolutionnaire 2 en 1 Seul

Plus en détail

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION

LE CHAUFFAGE CENTRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULATION LE CHAUFFAGE CENRAL AU BOIS AVEC HYDROACCUMULAION Descriptif de la technologie L association d une chaudière turbo bois et d un ballon d hydroaccumulation est aujourd hui le meilleur système de chauffage

Plus en détail

1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE

1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE CONFERENCE DERBI 1,2,3 SOLEIL EN AVANT PREMIERE 1er SYSTEME SOLAIRE COMBINE La climatisation Le chauffage L eau chaude sanitaire HISTORIQUE Fin 2003 : Lancement du projet Début 2005 : 1er prototype opérationnel

Plus en détail

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010

2195257 ballons ECS vendus en France, en 2010 SOLUTIONS D EAU CHAUDE SANITAIRE En 2010, le marché de l ECS en France représente 2 195 257 ballons ECS de différentes technologies. Dans ce marché global qui était en baisse de 1,8 %, les solutions ENR

Plus en détail

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies

En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES. Quercy Energies En MIDI- PYRENEES SOIREE DREAL LES AIDES Quercy Energies Le réseau EIE en Midi-Pyrénées 4 premiers EIE créés en novembre 2001, toute la région est couverte en 2007 avec 11 CIE dans 9 EIE En MIDI- PYRENEES

Plus en détail

Comment? chez le particulier ou en collectivité

Comment? chez le particulier ou en collectivité Actions Citoyennes pour une Transition Energétique Solidaire par René CHAYLA Président d AC ACTEnergieS Comment? chez le particulier ou en collectivité 1 LA TRANSITION ENERGETIQUE EN PRATIQUE DIMINUER

Plus en détail

Crédit d impôt : pour qui? Quel montant de crédit d impôt? Conditions d attribution du crédit d impôt

Crédit d impôt : pour qui? Quel montant de crédit d impôt? Conditions d attribution du crédit d impôt Crédit d impôt : pour qui? particulier locataire propriétaire occupant bailleur occupant à titre gratuit Quel montant de crédit d impôt? le crédit d impôt est calculé sur le montant TTC des équipements

Plus en détail

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud

Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud Saisie du système Héliopac sur le logiciel règlementaire U22win de Perrenoud SOMMAIRE I. GENERALITES... 2 1. Le système Héliopac... 2 2. Définition... 2 3. Méthodologie... 3 II. SAISIE DANS U22WIN D UN

Plus en détail

Résidentiel neuf. avec. le gaz naturel. et les énergies renouvelables. Les solutions d aujourd hui pour vos bâtiments de demain

Résidentiel neuf. avec. le gaz naturel. et les énergies renouvelables. Les solutions d aujourd hui pour vos bâtiments de demain Résidentiel neuf le gaz naturel avec et les énergies renouvelables Les solutions d aujourd hui pour vos bâtiments de demain Les équipes de GrDF au service des maîtres d ouvrage du bâtiment Ce guide a été

Plus en détail

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014

«RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux. Date d édition : 1 septembre 2014 «RGE» travaux Liste des qualifications, certifications et parcours de formation par domaine de travaux Ce document présente : Date d édition : 1 septembre 2014 Les qualifications et certifications «RGE»

Plus en détail

EnR : les grands objectifs

EnR : les grands objectifs Les Energies Renouvelables Enjeux Pour le secteur du bâtiment à l horizon 2010 Virginie Schwarz Directrice Energie Air Bruit ADEME EnR : les grands objectifs Le Livre Blanc sur les énergies (septembre

Plus en détail

le chauffe-eau solaire individuel

le chauffe-eau solaire individuel Performant et économique, le chauffe-eau solaire individuel L HABITAT INDIVIDUEL Performant et économique, le chauffe-eau solaire individuel SOMMAIRE Un chauffe-eau solaire... Pourquoi?...3 Comment ça

Plus en détail

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle.

Description du système. Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. Description du système Pompe 1 : Pompe de régulation du retour sur le poêle. La vitesse de la pompe varie de façon à ce que la température de l eau qui reparte vers le poêle soit toujours de 60 C. Le débit

Plus en détail

Alezio. << easylife.dedietrich-thermique.fr >>

Alezio. << easylife.dedietrich-thermique.fr >> Pompe à chaleur air/eau Alezio EASYLIFE La performance en toute simplicité, c est dans l air! >> Un investissement gagnant >> Jusqu à 70 % d économies d énergie >> La planète préservée

Plus en détail

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX

ALFÉA HYBRID DUO FIOUL BAS NOX ALFÉA HYBRID BAS NOX POMPE À CHALEUR HYBRIDE AVEC APPOINT FIOUL INTÉGRÉ HAUTE TEMPÉRATURE 80 C DÉPART D EAU JUSQU À 60 C EN THERMODYNAMIQUE SOLUTION RÉNOVATION EN REMPLACEMENT DE CHAUDIÈRE FAITES CONNAISSANCE

Plus en détail