2.1 Évolution historique du territoire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2.1 Évolution historique du territoire"

Transcription

1 HIS 4582: Les Rébellions COURS 02 L'ESPACE BAS-CANADIEN 2.1 Évolution historique du territoire 2.2 L'espace bas-canadien 2.3 L'aménagement du territoire 2.4 Le village laurentien 2.5 Crise politique ou crise du monde rural? 2.1 Évolution historique du territoire Rôle des bassins hydrographiques Jusqu'en 1850, transport = bateau Occupation des portes d'accès par les Britanniques et les Français. Rôle essentiel dans l'exploration et l'occupation de l'amérique du nord. Avec le commerce de la fourrure, explique le caractère de la NF. Marque le territoire québécois jusqu'au XXe siècle : La Conquête Unification momentanée du continent sous la couronne anglaise. La NF n'était guère que le réseau des bassins du Saint-Laurent et du Mississipi. 90% de la population française concentrée entre Rigaud et Montmagny. Ailleurs, dispersion et rapatriement (1755, déportation des Acadiens). Effets profonds de la Conquête - Repli des Français sur la vallée du Saint- Laurent et l'agriculture. - Décapitation sociale (M. Séguin) - «Mentalité de réserve» et nationalisme de collaboration avec l'occupant : La Proclamation royale Province de Québec, 14 ième colonie anglaise. Programme d'assimilation et lois anglaises. Seigneurs et curés en mode résistance. «Bons gouverneurs» (Murray, Carleton) Mais toujours Fr/3 000 Brit (1774) «English Party - French Party» L'Acte de Québec Retour à la réalité coloniale. Contenir l'expansion des idées républicaines: - Obtenir la collaboration des élites cléricales et seigneuriales. - Encerclement des colonies rebelles. L'échec de l'invasion de 1775 en prouve l'efficacité.

2 Pacte social entre seigneurs et curé (French party) et l'administration coloniale. Les marchands (English party) vus comme suspects Proclamation des États-Unis et naissance de l'amérique du Nord britannique Rupture historique de l'unité du bassin du Saint- Laurent (Traité de Jay, 1796). Départ des Loyalistes Halifax St.John (NB) Niagara et Glengarry Huntington et Bedford 1831 Pop en taux ann. de croiss. NE NB IPE HC BC TOT ,8% 2,6% 2,4% 8% 3,8% 3,9% NE - Commerce triangulaire, const. navale et base militaire. NB - Const. navale et chantier forestier; pêche acadienne au nord. IPE - Grenier des maritimes; propriétaires forains et colons écossais. HC - Stagnation jusqu'en diff. d'accès et contexte militaire. Family compact, spéculation et corruption L'Acte constutionnel Création de deux colonies à même la province de Québec, le HC (Common Law et anglican) et BC (Coutume française et catholique). Les colonies sont dotées d'institutions parlementaires et d'une assemblée élue. BC - Pop. ancienne le long du Saint-Laurent. Faible apport d'immigrants, croissance naturelle de 35%. Premiers cadastres : 27 comtés élisent 50 députés. Première loi des tenures. Régime seigneurial reconnu, mais découpage des nouvelles terres en franc et commun soccage (Dunham, 1791). Le Haut-Canada Vide d'autochtones depuis les guerres du 17ième

3 siècle : Loyalistes à Niagara, Glengarry (Kingston) et York (Toronto) (monarchistes anglicans) : Immigrants américains (républicains non conformistes) à la recherche de terres. London, Sarnia Windsor : Immigrants irlandais catholiques. Une colonie de Montréal? 1831 : Qc (31 000), Mtl (27 000), Toronto (9000). Étranglement à cause du manque d'accès (Welland, 1835). Faiblesse des infrastructures. Guerre de 1812 extrêmement coûteuse L'Acte d'union Fusion du Haut et du Bas-Canada suite au Rapport Durham (1839). Représentation égale pour chaque une des deux composantes. Développement progressif de l'autonomie du Canada-Est, en particulier sur le plan scolaire et social (rôle des institutions religieuses). Instable, en particulier après l'obtention du gouvernement responsable (1849). Transitoire vers la Confédération. 2.2 L'espace bas-canadien Population en 1760 Bloquée en aval de Vaudreuil à cause des rapides. Rôle clé du régime seigneurial qui concentre le peuplement. Importance de l'accès au fleuve. Rôle de l'eau comme voie de communication. Population en 1831 Réforme électorale de 1830 (42 comtés, 88 députés). Révèle l'importance du district de Montréal (commerce avec le HC et surtout vaste plaine agricole). Développement de bourgs (St-Eustache, St.Charles, Napierville, Bécancour, Berthier) et de centaines de villages. Plafonnement du peuplement dans les nouveaux cantons.

4 Le Bas-Canada en 1837 Division cadastrale et électorale. Le Bas-Canada maritime. Le district de Québec Le district de Trois-Rivières Le district de Montréal Le district de Sherbrooke 2. 3 L'aménagement du territoire Les Eastern Townships En Gaspésie, au nord de Québec, en Beauce, dans l'outaouais et surtout en Estrie. Cadastres entre 1784 et 1815 (rôle de Joseph Bouchette) Dix milles par dix milles. Vendus par lots par la couronne (bureaux d'enregistrement). Taux d'intérêt élevé Émergence de cies privées dont la British American Lands Company qui achète 1,2 million d'acres pour les revendre en parcelles Peuplés à 87% d'anglophones, surtout du New Hampshire et du Vermont. Le lotissement 1/7 e réservé à la Couronne et 1/7 e en réserve du clergé. Les 5/7 e sont vendus en premier pour faire croître la valeur des réserves. La produit de leur vente doit être alloué à l'aménagement d'infrastructures et à l'entretien d'un clergé anglican. Semblable au HC où ce système pose beaucoup de problèmes.

5 La tenure seigneuriale Le long du Saint-Laurent et de la plupart des affluents, la terre est divisée en seigneuries. En moyenne cinq lieues par douze (15 km par 36 km). Depuis 1623, élément central de la Coutume de Paris. Seigneurs héréditaires aux pouvoirs étendus, mais réduits par la Conquête. Droits et obligations fixés par une charte (terrier). Les censitaires vivent peu de contraintes. Cens - 1/9 e taux fixe généralement en nature (ex. 6 minots de blé, 14 livres tourn. par arpents, 50 minots de pois) Lots et ventes - droit de commutation Banalités (moulins) Corvée - travail gratuit sur le domaine. HISTORIOGRAPHIE Trudel, Ouellet, Deschênes : archaïque, régressif et répressif. Wallot, Séguin : accessible, égalitaire. Greer, Dessureault: hybride, adaptabilité, seigneur entrepreneur. La rente La rente perçue est d'autant plus élevée que: - La seigneurie connaît une croissance démographique rapide. - Elle a accès à un marché urbain ou aux facilités de transport. - Possédée par un marchand anglophone entreprenant. - Coïncidence entre les rentes élevées et la mobilisation en Le village laurentien «Un village continu»... Très peu de villages sous le régime français. Habitations disséminées le long du fleuve. Fin du 18ième siècle. Traçage d'une deuxième rangée de concessions... Le premier rang. Naissance du village - Entre 1815 et 1851, on passe de 46 à 247 villages, peuplés de à habitants. (Courville) - Croissance de la population (décuple entre 1760 et 1830) - Enrichissement consécutif aux export. de blé vers la GB. - Diversification des activités industrielles et professionnelles. Morphologie

6 Rôle des accidents naturels et de certains phénomènes sociaux dans le choix du site. Marqué par un croisement, généralement par une «montée» ou «côte» vers les «rangs», parallèles au cours d'eau. Aire sacrée Aire commerciale Aire industrielle Les concessions La colonisation L'autochtone. Groupes sociaux Le seigneur: dualité entre la seigneurie et le village, rôle économique et social décroissant; vit à l'écart sur le domaine. Le curé: rôles diversifiés, qualité du réseau de communications, peu nombreux (273 clercs en 1837) Le professionnel: croissance (trop?) rapide. notaires avocats médecins Occupe les nouvelles maisons cossues au cœur du village. Rôle éminent dans le village, leaders naturels ==> députés. L'artisan et marchands : une multitude de métiers, souvent ambulants. Rapports fréquents avec les professionnels. Le censitaire, fermiers, métayers: plus ou moins riches selon leur accès au marché, image égalitaire. Attitudes routinières et archaïques. Crise agricole après 1805 : baisse des rendements et abandon de la culture du blé. Le colon : Jusqu'en 1837 par «débordements». S'enfoncer dans les vallées intérieures au-delà du «coteau» (Chaudière, Saint-François, Outaouais). Très pauvres; squatters. ; rôle crucial du prêtre missionnaire.

7 2.5 Crise politique ou crise agricole? Un gros problème historiographique Les ruptures de la Conquête Une série de phénomènes bien connus Un mécontentement certain De l économique au social, au politique Solidarité et inégalité dans le monde rural Importance des réseaux : famille, commerce, collège Les charges civiles dans le monde rural : Officiers de milice Juge de paix Maître de poste Marguilliers Grand voyer Bailli Quelle place pour le clergé? Faible effectif; faible influence; faible crédibilité (gallicanisme) Surtout important par ses fonctions civiles Quelle identité pour le Québécois de 1837? Une mobilité étonnante Attachement aux coutumes françaises. Importance des journaux après 1810 Le pouvoir et l influence s exercent au niveau local : rang, village, paroisse, seigneurie, comté, patrie réelle, patrie symbolique Le Bas-Canada : une république de paroisses?

8 HIS 4582: Les Rébellions COURS 03 L'EMPIRE DU SAINT-LAURENT En banque depuis le 20 janvier L'Empire et les colonies 3.2 Les villes 3.3 Les groupes sociaux 3.1 L'Angleterre et ses colonies Le système colonial anglais The Old Colonial System (mercantilisme classique) : Deux grandes préoccupations - Assurer l'approvisionnement et des débouchés pour l'économie anglaise. - Assurer une carrière aux fils de la noblesse terrienne (sinécures). Mis à mal par la Révolution américaine. Maintenu cependant dans ses formes essentielles en 1837: - Corn Laws (protection douanière impériale; étendues au bois après 1803) jusqu'en Navigation Acts jusqu'en Court Party Tories S'appuie sur les marchands Pro-colonial; pro-état Anti-républicains Anglican évangélisation) (W. Pitt, Burke) County Party Whigs S'appuie sur la gentry Protectionnisme métropolitain Anti-conformistes (réussite matérielle; initiative personnelle) (Whilberforce, Fox) Courant Little England ( ) Montée du libre-échangisme. Anti-Corn Law League (R. Cobden, Lord Grey, Lord Durham), recherche de l'efficacité utilitariste. - Monopole industriel de la Grande- Bretagne - Permettre le self-government au nom de l'efficacité (Empire invisible) - Colonisation économique des colonies espagnoles The New Colonial System ( ) Discours de Cristal Palace (1850) Nouvel impérialisme (Chamberlain, Rhodes, Kitchener) vers l'inde, la Chine et l'afrique : débouchés commerciaux; rivalités avec la France et l'allemagne. [Les rébellions se produisent trop tôt du point de vue de la conjoncture anglaise.] Les produits générateurs de l'économie laurentienne Harold A. Innis: Staple Theory - Succession de produits générateurs. - Oriente le développement du territoire; permette l'accumulation du capital. - Diversifie l'économie. Pression des marchands: révolution sous Robert Peel (1846); conservateurs libreéchangistes puis «Peelistes») Nouvel Impérialisme; industrie anglaise en déclin; protéger marché; contenir la menace allemande, russe et américaine Utilitarisme de A. Smith, Ricardo, J. Stuart Mill: libérer les forces du marché Déclin du parti libéral traditionnel; abaissement du cens électorale. Le peuple divisé entre socialisme (Labor) et impérialisme (esprit «Jingo»)

9 Morue ( ): dévlpm confiné au golfe, pas d'occupation; plusieurs pays impliqués. Castor ( ): Exploration; immense territoire; faible peuplement; échanges avec les Autochtones. Pin blanc ( ): vallée du St- Laurent; infrastructures; corps de métiers; chaîne de production: banques, chantiers, cages, transformation (potasse), ports. Les infrastructures Conditionnées par le nouveau staple du bois. Transport: Canal Rideau (1814); Lachine (1819), St-Ours (1834); Welland (1835); chemin à lisses (1837) Banques : B. de Montréal (1817); B. of British America (1836); B. du Peuple (1835) Première pression sur les finances de la colonies : prêts de la B. Baring, résistance des députés canadiens. Après 1845 : croissance du staple du blé (Ontario): Canada Drawback Act (1822); Réciprocité (1854); Grand-Tronc (1856) Économie et société duales Monde rural (seigneurs, clergé, PBCF): marché régional; pauvre, en crise, «faire un pays avec ce qu'on a.» Monde urbain (marchands, administrateurs): marché impérial, riche, en croissance, «C'est un empire que nous voulons» Zones de contact? HISTORIOGRAPHIE Creighton + Ouellet: l'avenir est là! S. Bernier : vieux mercantilisme d'état. G. Tulchinsky : diversité sociale et ethnique.

10 Page 2 sur 3 Du village au bourg Éléments de base: moulin, quai, professionnels, église. Dans une vingtaine de bourgs vers 1837: hôtels, collège, couvent, magasin, quais, fabriques de potasse, ateliers, canalisation. Saint-Eustache (4300 hab.), Terrebonne, Saint- François (Yamaska), Napierville, Chambly, Saint-Charles, Montmagny, Portneuf, Nicolet, Berthier, Saint-Hyacinthe. Québec ( hab.; 4 députés) Site militaire, faible interland agricole Haute-Ville : militaire (citadelle, 1834), administratif et judiciaire (Château), politique (Ass. lég. et conseils), religieux (diocèse) et intellectuel (Collège). Basse-Ville: commercial (quais), financière. Faubourgs (Saint-Roch, Saint-Jean, Saint- Louis) industriel. Montréal ( hab.;4 députés) Ouverte sur la campagne; la plus vaste plaine du BC. Quartier est (Berri-StLaurent); professionnels, marché agricole, militaire (Bastion de Qc). Quartier ouest (StLaurent-McGill) commercial (canal, HC), religieux (basilique, collège). Faubourgs (Québec: F+P, Saint-Jacques: F+R, Saint-Louis: Mx+P, Saint-Antoine: A+R, Sainte- Anne: A+P.

11

12 3.3 Les groupes sociaux Idéologie dominante Discours véhiculé par la classe dominante, faisant la promotion de ses intérêts économiques et qui cautionne l'état de la société et des rapports de classes existants. Idéologie de combat Projet alternatif qui vise à dénoncer les failles de l'idéologie dominante. Intérêt de classe! Identifier la base économique.! Identifier les alliances plausibles, les terrains privilégiés.! Identifier les forces, les faiblesses, le contexte. Base économique Intérêt Idéologie Moyens En 1837 En 1867 SEIGNEURS CLERGÉ PBCF Rente seigneuriale dont le rendement baisse à cause de la crise, de la pauvreté des paysans et de l'essor de l'économie de staples Maintien des privilèges héréditaires; bloquer les mouvements démocratiques Principe aristocratique Alliance avec la Couronne; contrôle de fonctions judiciaires, militaires et politiques Alliés aux Loyaux, mais peu influents; défavorisés par le Rapport Durham et l'union; victime du patronage; abolition de la tenure en 1854 Faible; propriété foncière; crise des biens des jésuites, luttes entre le séculiers et le réguliers (récollets), influence par son contrôle des institutions Associer la survie de la Nation avec la religion; engager toute la société civile dans un projet religieux (éducation) Gallicanisme puis ultramontanisme Faible avant 1840; base populaire en reconstruction; nombreux journaux et collèges Alliance stratégique avec les Loyaux en échange d'une survie culturelle et d'une reconnaissance institutionnelle; défavorable à l'union Appui discret; obtient la gestion des institutions sociales et Désormais confondus de l'éducation; est en avec la PBCF mesure d'infléchir la politique provinciale mais inquiète des minorités franco. Richesse rurale; commerce et artisanat d'ampleur locale et régionale; denrées agricoles; transfortalier avec États-Unis. Expansion agricole (colonisation); utiliser l'état pour faire sa propre promotion et consolider l'économie régionale Nationalisme libéral Appui populaire; se veut le rempart de la nation; potentiel révolutionnaire Entre en révolution pour créer une république rurale; crise entre les modérés et les radicaux; faibles moyens économiques et militaires; subit une forte répression après le troubles Désormais alliée au clergé pour défendre la culture francocatholique et obtenir un État français qui permet le patronage et des leviers d'affirmation culturelle. Marchands coloniaux Commerce protégé avec la GB portant sur la fourrure, puis le bois et le blé du HC; infrastructure de transport. Maintien du lien politique et commercial avec la Grande-Bretagne; expansion et peuplement vers l'ouest Libéralisme économique et ploutocratie Puissance économique et financière; liens avec l'administration coloniale et l'armée; potentiel révolutionnaire Soulèvement contre le projet nationaliste de la PBCF; s'organise en associations et corps de volontaires; adjuvant de l'armée; influence Durham; favorable à l'union Au centre du projet confédéral; créer un marché national; résister à la bourgeoisie américaine; circonscrire le fait français et vaste programme d'infrastructure Administrateurs coloniaux Sinécures dans l'administration coloniale; contrôle l'exécutif, l'appareil judiciaire et le patronage. Maintien du pacte aristocratique; survie du Old Colonial System (County Party) Monarchique centralisée Contrôle de l'administration et des comm. avec GB; liens historiques avec la Cour (Court party) Déchirés; 1837 est l'échec de la politique d'équilibre dénoncée par Durham; triomphe du libre-échange et du self-government Laminés par l'obtention de la responsabilité ministérielle (1849); dans la mire à la fois des libre- échangistes et des impérialistes.

13 HIS 4582: Les Rébellions COURS 04 La crise politique En banque depuis le 9 février Un problème historiographique 2. Un passé idéalisé? 3. Les aménagements constitutionnels 4. Le contexte de Une approche générationnelle 6. Les premières légis lations 7. La crise sous Craig 8. La guerre de La montée de la seconde génération 1. Un problème historiographique: monde rural et rébellions Les rébellions semblent un phénomène rural fomenté autour de petites agglomérations. Thèse traditionnelle (Garneau, David) : campagnes françaises contre villes anglaises. Thèse marxiste (Ryerson, Bernier): villes plus mercantilistes que capitalistes, écrasées par la présence militaire, contre prolétariat rural anti-seigneurial dirigé par la PBCF révolutionnaire. Thèse Ouellet : Crise agricole; agriculture archaïque; paysans manipulés dans une révolte réactionnaire de la PBCF opportuniste. Thèse néo-nationaliste ou "révisionniste" (Wallot, Bernard) : District de Mtl + de la moitié de la pop. du BC; élites urbaines réfugiées à la campagne; villages politisés; dans les régions les plus dynamiques, engagées dans un capitalisme d'ampleur régionale. Thèse culturelle ou "Folk Society" (Fyson, Dessureault, Greer) Institutions originales à la campagne (charivari); mécanismes de démocratie rurale; résistance au capitalisme et à l'état. Fernand Ouellet, Histoire économique et sociale, (PUL, 1966) Serge Courville, Entre ville et campagnes (Boréal, 1992) Allan Greer, Habitants et Patriotes (Boréal, 1997) Gérard Bouchard, Quelques arpents d'amérique (Boréal, 1998) Stanley Ryerson, Le capitalisme et la Confédération (Boréal, 1974) Stephane Kelly, La petite loterie (Boréal, 1999) Jean-Pierre Wallot, Un Québec qui bougeait (PUM, 1972) JP Bernard, Les Rébellions de (Boréal, 1983) LO David, Les Patriotes de Un passé idéalisé? Nouvelle-France : paradoxe d'un immense territoire très faiblement peuplé. - Rôle du staple de la fourrure - Société militarisée; rôle de la bureaucratie; de la milice et des Alliés amérindiens - Rôle des commerçants, des bureaucrates, de l'armée et du haut-clergé. Sept Plaines d'abraham et prise de Québec Nov Reddition de Montréal et cessez-le-feu en Amérique Mars Fin de la Guerre de Sept-ans et Traité de Paris; cession de la Nouvelle-France Nov Proclamation royale Qui a été conquis? - Dévastation : 5000 morts, régions ravagées en aval de Qc; niveau de 1759 atteint en Départ de 7000 cadres français. Montée des élites rurales restantes : seigneurs et curés heurtés par la Proclamation royale: retrait des pouvoirs judiciaires aux seigneurs (Justice of the Peace); tutelle de l'évêque de Québec; question des biens des Jésuites et de l'instruction publique (1773). Un nationalisme de collaboration mène à l'acte de Québec Alliance entre l'administration anglaise et les seigneurs : inter mariages; intégration à l'armée; ouverture aux conseils Formation du French Party solidaire du Old Colonial System. Opposé au English Party proches des idées 1

14 républicaines. Apogée lors de l'invasion américaine (1775). Montée d'une idéologie de conservation autour de Mgr Briand mène à une première réinterprétation de la Nouvelle- France ( ) : tradition agricole, fidélité à la Couronne; gallicanisme triomphant. Avec la création des collèges classiques et la formation d'une élite juridique et surtout les contre-coup de la Révolution française (1789), seconde réinterprétation de la Nouvelle-France ( ): régime despotique et anti-démocratique, dont l'essentiel (foi, traditions) n'est sauf que dans la Vallée du Saint-Laurent. La Conquête procure des droits, la liberté, des institutions représentatives, tout en s'harmonisant avec l'héritage français. De 1827 à 1846 insistance surtout sur l'épisode révolutionnaire américain. Autour de Labrie, Bibaud et Christie, première fièvre anti-bigot : la Nouvelle-France mal gérée et corrompue (projection avec le contexte pré-rébellion). Première période du "paradis perdu" (1846 à 1880) autour de Garneau et Sulte. Seconde période du "paradis perdu" (1950 à 1968) autour de Lionel Groulx et Guy Frégault par le biais de l'histoire des mentalités et de la thèse du "traumatisme de la Conquête". - Mentalité de soumission et de collaboration - Replis, rejet des influences extérieures, surtout britanniques - L'agriculture, matrice régénérant la culture et la population. La Nouvelle-France n'est pas ce paradis perdu. Les modèles patriotes sont tirées de la Révolution américaine et aux exemples contemporains (Irlande, Pologne, Amérique latine). Le péril du retour au Régime français est maintenu par les autorités qui souhaitent un budget militaire, surtout à l'époque de Craig ( ) et de la menace napoléonienne. 3. Les aménagements constitutionnels Principe de l'assimilation Principe du "confinement" (1763, 1810, 1822, 1840) <==> (1774, 1791, 1815, 1830) "Mauvais" gouverneurs <==> "Bons" gouverneurs (Murray, Carleton, Prévost, Kempt et Bagot) (Sherbrooke, Craig,Dalhousie, Durham et Sydenham) Principe de l'assimilation : Serment du Test; lois anglaises. Cependant, de "bons gouverneurs" Principe du "confinement" dans le contexte périlleux de la Révolution américaine. Concessions aux élites cléricales et seigneuriales. Apogée du French Party. 1775, invasion américaine, dernier sursaut de nostalgie française Acte constitutionnel - Loyauté avérée des élites francophones - Pressions des Loyalistes qui modifient le English Party - Scission de la Province entre un HC et un BC; création de corps législatifs : une assemblée élue et un conseil nommé comtés; 50 députés pour quatre ans. - Suffrage très large (cens à six livres par année), mais pas de pouvoir. Supériorité de l'exécutif. 2

15 Cohabitation délicate des principes démocratiques et aristocratiques. Pierre Tousignant : la GB ne sait pas ce qu'elle fait puisque elle-même ne connaît pas la responsabilité ministérielle. Maurice Séguin : immense gaffe parce qu'elle permet la naissance d'un sentiment d'appartenance à un État constitué et la montée d'une élite démocratique et que seule l'union de 1840 viendra «réparer». 4. Contexte de 1792 Globalement engage un mouvement vers le conservatisme consécutif à la Révolution française. Au Bas-Canada, ébullition et contestations paysannes (Jean-Pierre Wallot, Un Québec qui bougeait (Boréal, 1973)) En Angleterre, nouveau torisme; échec de l'école de Fox et Chatham; triomphe de William Pitt et Edmund Burke. - Francophobie; réfréner l'anarchie populiste et francophobie. Composition de la Chambre comtés; 21 ruraux, 4 urbains. Au total, 50 députés. Augmenté qu'en 1830 Premières élections: 16 Anglophones: John Richardson, James McGill, William Grant Francophones: Joseph Papineau, Pierre Bédard, Pierre-Louis Panet, Pierre de Bonne, Gabriel Taschereau... S'ouvre sur deux votes entraînant une polarisation ethnique: Sept Vote de l'orateur; Jean-Antoine Panet Janv Vote sur la préséance de l'anglais dans les lois 3

16

17 5. L'approche générationnelle L'Acte Constitutionnel permet la naissance du débat politique au Canada. Double apprentissage par les élites francophones : Identifier ses intérêts en tant que classe (bases économiques) Préoccupées de la réception de leur message par le peuple (démagogie) 1 ÈRE GÉNÉRATION ( ) ème 2 GÉNÉRATION ( ) ème 3 GÉNÉRATION ( ) ème 4 GÉNÉRATION ( ) ème 5 GÉNÉRATION ( ) Pierre-Stanislas Bédard; François Blanchet; Joseph Papineau A.N. Morin; Edouard Rodier; O'Callaghan; Wolfred Nelson Louis-H. Lafontaine; Étienne Parent; Joseph Cochon Droits démocratiques Liberté de presse Contrôle de l'assemblée Indépendance des élus. John Neilson; Andrew Stuart; D-B. Viger; Louis-Joseph Papineau Contrôle du budget Représentativité de l'exécutif. Lutter contre les abus. Les 92 Résolutions: Électivité du Conseil législatif; dénoncer la corruption de l'état; réclamer des droits pour l'assemblée; dénoncer l'appropriation des terres. Enjeux nationalistes. Électivité des ministres. Sabotage de la politique coloniale. Boycottage; désobéissance civile. POLITIQUE ÉTRANGÈRE Les exilés, Nelson; C-H-O Côté; Bouchette; DeLorimier Lutte sociale et économique. République présidentielle. Élection de l'exécutif. division des pouvoirs. Accepter l'union de 1840 en échange de la survie culturelle; Responsabilité ministérielle. Foi envers la Constitution britannique. Certains, comme Ryland ou Craig doivent cependant être dénoncés en Grande- Bretagne. Influencer les gouverneurs; mission de qlq marchands canadiens ( Sales Laterrière, ( ) La Grande-Bretagne Meilleure information Instauration d'une demeure sur le contexte république bienveillante, mais métropolitain; présidentielle; mal informée par Perte de confiance influence des idées une administration envers le gouvnmt Jacksoniennes. corrompue et whig de Melbourne; sectaire. s'appuie sur des Chercher l'appui députés radicaux. diplomatique des Missions et États-Unis; miser sur délégations Roebuck agent de le sentiment anti- Papineau-Neilson l'assembl ée; monarchiste; compter (1822) associer leur lutte à sur l'appui financiers Papineau-Stuart celle des Radicaux d'individus. (1828) Mission DB Viger ( ) anglais; toucher l'opinion publique anglaise. 4 Rapprochement avec les Whigs progressistes ( Ellice, Parkes); Créer une coalition avec les réformistes des autres colonies. Mission LaFontaine (1838); Gouvernement LaFontaine-Baldwin (1842)

18 6. Les premières législations Judiciaire: 3 districts, 2 cours permanentes; 2 juges itinérants Finance: 1793, Lois des subsides (sommes perçues dans la colonies pour les dépenses courantes et extraordinaires) y incluant la liste civile (partie des subsides consacrée au paiement du salaire des fonctionnaires). Éducation: abolition des Jésuites en La Commission Amherst propose de consacrer les biens sécularisés à un système étatique et universel d'éducation. Opposition clergé catho comme protestant. Après 1798, rôle de Jacob Mountain, premier évêque anglican; Loi de l'institution royale, inopérante car torpillée par les amendements. 7. La crise sous James Craig ( ) PROTAGONISTES : Jacob Mountain, Évêque de Qc, James Ryland, Juge au banc du Roi, Jonathan Sewell, procureur général et président du conseil executif, Pierre-Stanislas Bédard, journaliste et député de Québec. Poussée francophobe; renforcer les conseils; miner l'autonomie de l'église catholique. La querelle des prisons (1805) Construction de nouvelles prisons dans chacun des deux districts permanents. Taxer les marchandises ou la propriété foncière? Le débat révèle l'opposition entre les intérêts fonciers et commerciaux au sein de l'assemblée. La naissance de la presse d'opinion Le Canadien (1806) et le Quebec Mercury (1807) déchaînés l'un contre l'autre. Trois autres crises majeures: L'Affaire Ezéchiel Hart (1809) révèle la question de l'éligibilité des fonctionnaires. Inéligibilité des juges (1808, 1810) Nominations aux cures (1810) 1ière dissolution de Craig (1808); retour des mêmes. 2ème dissolution (1809); rôle de Louis Bourdages; Pierre Bédard en faveur du gouvernement responsable. 3ième dissolution; triomphe électoral des réformistes qui dénoncent à fond le patronage. Fermeture et saccage du Canadien; Bédard, Taschereau et Borgias arrêtés. Discrédit de Craig. Craig quitte en mars 1811; sortie de Mountain et Ryland. Sewell sur la touche. LEÇONS DE LA CRISE SOUS CRAIG Les Canadiens contrôlent désormais l'assemblée. Déplacement du rapport de force; affrontement avec le Conseil législatif; contrôle du budget. L'administration locale vue comme bornée; Londres apparaît conciliante. Abandon du rêve assimilationniste pour trente ans. Cohésion croissante des députés canadiens; rôle de Pierre Bédard, puis question de sa succession... 5

19 8. La guerre de Blocus de la France par la Grande-Bretagne qui arraisonne les navires américains. Embargo économique et magouilles de Napoléon. - Désir des Américains d'écraser les Autochtones protégés par la Grande-Bretagne. Guerre obscure qui oppose deux faibles armées. - Série de raids frontaliers dans le Haut-Canada (Châteauguay n'était d'ailleurs qu'une diversion) - Série de traités frontaliers par la suite: Gand (1814), Washington (1817), Orégon (1846) - Au Haut-Canada deux effets: o Établir une ligne de partage entre pro-américains et loyalistes o Révèle les carences économiques de la province rendues un temps supportables par la nécessité du sacrifice. 9. Montée de seconde génération : la guerre des subsides Pierre Bédard sort miné de son emprisonnement. Accepte une charge de juge à Trois-Rivières. Son parti vient de triompher de Craig; s'ouvre une période de flottement au niveau du leadership ( ) CANDIDATS : Québec :James Stuart; Pierre Vallières de Saint-Réal, Andrew Stuart Montréal : Louis-Joseph Papineau... 6

20 10 La guerre des subsides ( ) Les dépenses et les revenus de la colonies sont gérés selon deux régimes : Les dépenses courantes de l'exécutif concernent l'administration de la province et les salaires des fonctionnaires (Liste civile). Les dépenses extraordinaires concernent les immobilisations et infrastructures. Les unes doivent être assumées par Couronne (subsides royaux et caisse militaire), les autres financées à même des taxes prélevées par l'assemblée législative et dépensées avec son accord (subsides) Disproportion chronique entre les subsides royaux et les sommes amassées par l'assemblée : 1816 Déficit des dépenses courantes: louis Excédent des revenus extraordinaires: louis L'exécutif doit donc piger dans la caisse militaire. Revendication traditionnelle de l'assemblée: Accepte de combler le déficit annuel à condition que l'assemblée ait le contrôle (soit consultée) sur l'ensemble des dépenses courantes comme extraordinaires. Entre 1813 et 1818, le subtil Lord Sherbrooke "emprunte" à l'assemblée. En 1817, dette consolidée de louis. Les députés décident cette année là de voter les crédits article par article. Jusque l à couvée, la guerre devient ouverte avec l'arrivée de Lord Dalhousie ( ) La crise de l'union de 1822 sur fond de crise budgétaire et à propos du partage des revenus douaniers avec le Haut-Canada. John Sewell Pr ésident du Conseil Ex écutif Edward Ellice Lobby commercial, B.Baring, Whig Lord Dalhousie John Richardson Tory au gouvernement James Stuart Procureur et futur juge en chef Lord Castlereagh Secrétaire aux colonies Dalhousie choisit d'emblée l'affrontement et exige le vote en bloc des subsides. Esquivant l'attaque, l'assemblée s'obstine à voter article par article. Dalhousie va se plaindre en Angleterre. Les déput és en profitent pour voter les subsides (1823)... " Ça marche bien quand Dalhousie n'est pas là." L'affaire devient personnelle Le scandale Caldwell. Receveur général. Accus é, mais jamais jugé pour le détournement de louis toujours - Retour triomphal de Papineau qui déloge le modéré Vallières de Saint -Réal. Papineau propose bien de voter les subsides de 1824, mais à condition que le salaire des fonctionnaires soit coupé du quart. BLOCAGE 11 Le duel Papineau-Dalhousie Papineau assoit sa suprématie dans le parti par une joute personnelle contre Dalhousie. Désemparé et voyant ses appuis anglais lui échapper, ce dernier proroge l'assemblée PREMIER BALAYAGE ÉLECTORAL PATRIOTE Triomphe de l'approche radicale de Papineau. Discr édit des modérés Saint-Réal et Stuart. Appui de nombreux modérés et d'anglophones d'accords avec le combat démocratique pour les droits de la majorité.

Histoire du Québec et du Canada. Complément au cours HIS 4016-2 Module 5

Histoire du Québec et du Canada. Complément au cours HIS 4016-2 Module 5 Histoire du Québec et du Canada Complément au cours HIS 4016-2 Module 5 HIS 4016-2 / Module 5 2 1 re édition / septembre 2007 Conception : Emmanuèle Baudouin Mise en page : Stéphane Rose Impression : Maurice

Plus en détail

Le Canada en faits. L histoire du Canada. Les premiers postes coloniaux

Le Canada en faits. L histoire du Canada. Les premiers postes coloniaux Le Canada en faits L histoire du Canada Empruntant une bande de terre qui unissait alors la Sibérie à l Alaska, les Autochtones seraient arrivés d Asie il y a des milliers d années; certains se sont installés

Plus en détail

Le Régime français (1608 à 1760)

Le Régime français (1608 à 1760) POUVOIR ET POUVOIRS Le Régime français (1608 à 1760) Relations de pouvoir entre les Amérindiens et les administrateurs de la colonie Identifier des acteurs qui incarnent Indiquer des effets des relations

Plus en détail

Histoire du Québec et du Canada. Complément au cours HIS 4017-1 Module 1

Histoire du Québec et du Canada. Complément au cours HIS 4017-1 Module 1 Histoire du Québec et du Canada Complément au cours HIS 4017-1 Module 1 HIS 4017-1 / Module 1 2 1 re édition / Novembre 2002 Conception : Emmanuèle Baudouin Mise en page : Stéphane Rose Impression : Maurice

Plus en détail

mission Le conflit des «gars de Lapalme»,

mission Le conflit des «gars de Lapalme», composition Le conflit des «gars de Lapalme», à l origine du CIMM Le 1 er mai 1970, la CSN, la CEQ et la FTQ organisaient, à Montréal, une manifestation en appui aux travailleurs et à la travailleuse de

Plus en détail

Droit constitutionnel de la Vème République

Droit constitutionnel de la Vème République Droit constitutionnel de la Vème République Auteur(s) : Bertrand Mathieu et Michel Verpeaux Présentation(s) : Professeurs à l'université Paris 1 Panthéon Sorbonne Leçon 1 : La mise en place de la 5ème

Plus en détail

LES INSTITUTIONS DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE

LES INSTITUTIONS DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE LES INSTITUTIONS DE LA REPUBLIQUE FRANCAISE Introduction générale Qu est ce qu une Constitution? Les Institutions de la République Française Introduction : Rappels sur l histoire constitutionnelle de la

Plus en détail

PRÉFACE. représenter le roi ou la nation? Préface

PRÉFACE. représenter le roi ou la nation? Préface PRÉFACE Avaient-ils le don d ubiquité? Aux origines de ce livre, il y a une constatation qui a suscité la curiosité du chercheur : parmi les représentants de l Angleterre à l étranger, certains appartiennent

Plus en détail

La Constitution et l exercice des pouvoirs

La Constitution et l exercice des pouvoirs Thème La Constitution et l exercice des pouvoirs Instituée par le général de Gaulle en 958, et toujours en vigueur aujourd hui grâce à la souplesse des institutions qui ont su s adapter au fil du temps,

Plus en détail

Les hommes, les femmes et les enfants travaillent entre 14 et 17 heures par jour.

Les hommes, les femmes et les enfants travaillent entre 14 et 17 heures par jour. Pol Indépendance de la Belgique 1830 La Belgique est gouvernée par les libéraux et les catholiques. Il ne s agit pas encore de partis politiques mais plutôt de regroupements philosophiques. Vote censitaire

Plus en détail

QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»?

QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»? Neuf questions pour les partis politiques : les réponses du Parti Québécois QUESTION 1 : Êtes-vous pour ou contre la «contribution santé»? Depuis 2009, l immense majorité des contribuables québécois doivent

Plus en détail

Décision n 2014-246 L. Dossier documentaire

Décision n 2014-246 L. Dossier documentaire Décision n 2014-246 L Nature juridique de l article L. 723-23 du code rural et de la pêche maritime Dossier documentaire Source : services du Conseil constitutionnel 2014 Sommaire I. Normes de référence...

Plus en détail

CAPES externe d histoire et de géographie

CAPES externe d histoire et de géographie Cette banque de données a été réalisée initialement avec la participation de Laurent Carroué, Rachid Azzouz, Martin Fugler, Claire Mondollot, Claude Ruiz et Jean-Louis Leydet. Son objectif est de disposer

Plus en détail

I. Les contestations de l'absolutisme et les crises de la monarchie aux origines de la Révolution française (1787-1789)

I. Les contestations de l'absolutisme et les crises de la monarchie aux origines de la Révolution française (1787-1789) Thème 5 : Révolutions, libertés, nations à l aube de l époque contemporaine Chapitre 1 : La révolution française : l affirmation d un nouvel univers politique Au XVIIIe siècle, les Etats européens sont

Plus en détail

INDEX ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. -A-

INDEX ANALYTIQUE. Les chiffres renvoient aux numéros de pages. -A- INDEX ANALYTIQUE Les chiffres renvoient aux numéros de pages. -A- Accessibilité à la justice Problématique coût/bénéfice/ délai, 9 Tribunaux, 68 Accusation, 71, 72, 74 Voir aussi Contradiction, Justice

Plus en détail

180 ans d'indépendance dont 30 ans de fédéralisme...

180 ans d'indépendance dont 30 ans de fédéralisme... 180 ans d'indépendance dont 30 ans de fédéralisme... En 2010, la Belgique fêtera ses 180 ans. En effet, l'année 1830 avait vu éclater une révolution à Bruxelles, obligeant le Hollandais Guillaume Ier à

Plus en détail

LES SECRETS DU SUCCÈS

LES SECRETS DU SUCCÈS Investir - Pour un Québec résolument moderne et innovateur Colloque organisé par le Conseil du patronat du Québec Montréal, le jeudi 11 novembre 2004 POINTS SAILLANTS DU COLLOQUE LES SECRETS DU SUCCÈS

Plus en détail

Ursulines de Québec, 1/N,3,11,1,2. Ursulines de Québec, 1/N,3,11,1,1.

Ursulines de Québec, 1/N,3,11,1,2. Ursulines de Québec, 1/N,3,11,1,1. a série Propriétés terriennes du Service des Archives du Monastère des Ursulines de Québec regorge de documents précieux et instructifs. Le premier article de l année établissait les fondements de la colonisation

Plus en détail

SOUMISSION DE PREOCCUPATIONS A L EXPERT INDEPENDANT SUR LA SITUATION DES DROITS DE L HOMME EN COTE D IVOIRE

SOUMISSION DE PREOCCUPATIONS A L EXPERT INDEPENDANT SUR LA SITUATION DES DROITS DE L HOMME EN COTE D IVOIRE SITUATION DES DROITS DE L HOMME EN COTE D IVOIRE SOUMISSION DE PREOCCUPATIONS A L EXPERT INDEPENDANT SUR LA SITUATION DES DROITS DE L HOMME EN COTE D IVOIRE MONSIEUR DOUDOU DIENE 22 FEVRIER 2014 A L OPERATION

Plus en détail

Société Nationale des Parcs Industriels (SONAPI)

Société Nationale des Parcs Industriels (SONAPI) République d'haïti Ministère de l'économie et des Finances (MEF) Site de Documentation Numérique (SDN) Section : Lois et Décrets Société Nationale des Parcs Industriels (SONAPI) Intitulé : Décret créant

Plus en détail

Marie-Anne Barbel ou l exemple d une femme d affaires du XVIIIe siècle Samantha ROMPILLON

Marie-Anne Barbel ou l exemple d une femme d affaires du XVIIIe siècle Samantha ROMPILLON Marie-Anne Barbel ou l exemple d une femme d affaires du XVIIIe siècle Samantha ROMPILLON Quand on pense aux femmes de la Nouvelle-France, on songe à Marie de l incarnation, à Marguerite Bourgeoys, aux

Plus en détail

Compte rendu. Ouvrage recensé : par Michel Brunet

Compte rendu. Ouvrage recensé : par Michel Brunet Compte rendu Ouvrage recensé : TRUDEL, Marcel, L Église canadienne sous le Régime militaire, 1759-1764 : les problèmes. Les Études de l'institut d'histoire de l Amérique française, 1956. XXXIII 362 p.

Plus en détail

demain Aujourd hui ACDIC A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS

demain Aujourd hui ACDIC A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS ACDIC Aujourd hui & demain A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS D. QUATRE THEMES D ACTIONS PRIORITAIRES E. NOS AMBITIONS

Plus en détail

TITRE I : LES ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS

TITRE I : LES ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS STATUTS MISE A JOUR APRES LE 115EME CONGRES 5 ET 6 SEPTEMBRE 2015 TITRE I : LES ÉLÉMENTS CONSTITUTIFS Article 1 er - Le Parti Dans le cadre de l article 4 de la Constitution, le Parti républicain radical

Plus en détail

HUIT RAISONS DE FAIRE L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC ET DE VOTER POUR LE BLOC QUÉBÉCOIS.

HUIT RAISONS DE FAIRE L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC ET DE VOTER POUR LE BLOC QUÉBÉCOIS. HUIT RAISONS DE FAIRE L INDÉPENDANCE DU QUÉBEC ET DE VOTER POUR LE BLOC QUÉBÉCOIS. Chères Québécoises, chers Québécois, Dans le cadre de sa campagne permanente de promotion de l indépendance, le Bloc Québécois

Plus en détail

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE

LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE FRANÇAISE POUR ACCEDER A LA FONCTION CONDITION D ELIGIBILITE Être de nationalité française Avoir au moins 18 ans le jour de l élection Jouir de ses droits civiques (concernant

Plus en détail

LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE

LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE Léon Blum Général de Gaulle Georges Clemenceau Maréchal Pétain De l Union sacrée à la fin de la 1ere guerre mondiale L UNION SACRE, c

Plus en détail

1958-1962, une nouvelle république

1958-1962, une nouvelle république Première S, histoire LMA, 2011-2012 Thème 5 Les Français et la République Question 1 La République, trois républiques Cours 3 1958-1962, une nouvelle république I La fin de la IV e République et l adoption

Plus en détail

Enquête sur LES RELATIONS INTERNATIONALES APR ÈS 1945.

Enquête sur LES RELATIONS INTERNATIONALES APR ÈS 1945. 1 Enquête sur LES RELATIONS INTERNATIONALES APR ÈS 1945. TITRE PREMIER : LES RELATIONS EST-OUEST. * Notion d'impérialisme*. I. Le climat général des relations entre les " Alliés ". (s'interroger ). Parcourir

Plus en détail

CONSEIL DES MINISTRES

CONSEIL DES MINISTRES CONSEIL DES MINISTRES LE PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE A REUNI LE CONSEIL DES MINISTRES AU PALAIS DE L ÉLYSEE LE MERCREDI 2 SEPTEMBRE 2015 À L ISSUE DU CONSEIL, LE SERVICE DE PRESSE DE LA PRESIDENCE DE LA

Plus en détail

Le Québec, terre de traduction

Le Québec, terre de traduction Le Québec, terre de traduction S il est un endroit au monde où les traducteurs ont un marché établi, c est bien le Canada. Et le Québec, au sein du Canada, jouit d une situation encore plus privilégiée.

Plus en détail

Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones CONTRIBUTION DE

Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones CONTRIBUTION DE Association des Secrétaires Généraux des Parlements Francophones CONTRIBUTION DE Mr Abdeljalil ZERHOUNI SECRÉTAIRE GÉNÉRAL DE LA CHAMBRE DES REPRÉSENTANTS DU MAROC SUR LA COMMUNICATION DES ASSEMBLÉES PARLEMENTAIRES

Plus en détail

Voici, ci dessous les 4 nations qui composent le Royaume Uni.. C est l union des drapeaux de 3 nations qui compose le drapeau du Royaume Uni.

Voici, ci dessous les 4 nations qui composent le Royaume Uni.. C est l union des drapeaux de 3 nations qui compose le drapeau du Royaume Uni. Voici, ci dessous les 4 nations qui composent le Royaume Uni.. C est l union des drapeaux de 3 nations qui compose le drapeau du Royaume Uni. Le Royaume Uni est un archipel (un ensemble d iles). Il est

Plus en détail

N 518 SÉNAT QUATRIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1991-1992

N 518 SÉNAT QUATRIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1991-1992 N 518 SÉNAT QUATRIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1991-1992 Rattache pour ordre au procès-verbal de la séance du 8 juillet 1992. Enregistre a la Présidence du Senat le 28 septembre 1992. PROPOSITION DE LOI

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE 1/ en 1804 2/ le second empire 3/JULES FERRY 4/régime de Vichy : 1940/1944 La collaboration caractérise ce régime. Par exemple, la milice française

Plus en détail

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE

Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE Cours VI : VIE POLITIQUE LOCALE, RELATIONS ENTRE SOCIETE CIVILE ET POUVOIR POLITIQUE INTRODUCTION : Les collectivités territoriales Depuis la révision constitutionnelle du 28 mars 2003, sont définies comme

Plus en détail

GUIDE DE SENSIBILISATION DES ELECTEURS

GUIDE DE SENSIBILISATION DES ELECTEURS 1 République de Guinée Commission Electorale Nationale Indépendante GUIDE DE SENSIBILISATION DES ELECTEURS Election Présidentielle, octobre 2015 Conakry, Août 2015 1 2 Introduction Les organisations de

Plus en détail

Élections fédérales. Formation 101

Élections fédérales. Formation 101 Élections fédérales Formation 101 Déroulement de la formation 1- Le parlement canadien 2- Rôle du député 3- Rôle du premier ministre 4- Les enjeux locaux en lien avec les élections fédérales 5- Comment,

Plus en détail

L UNAF LA DEMI-PART FISCALE

L UNAF LA DEMI-PART FISCALE L UNAF et LA DEMI-PART FISCALE Union nationale des associations familiales 28 place Saint-Georges 75009 PARIS Tél : 01 49 95 36 00 Fax : 01 40 16 12 76 www.unaf.fr 1/11 L'UNAF et la suppression de la demi-part

Plus en détail

PESC - PSDC SEAE ATHENA EUROPOL EUROJUST. www.europarl.fr CLAUSE DE SOLIDARITÉ. ARMéE EUROPEENNE COMMISSION PARLEMENTAIRE CLAUSE DE DEFENSE MUTUELLE

PESC - PSDC SEAE ATHENA EUROPOL EUROJUST. www.europarl.fr CLAUSE DE SOLIDARITÉ. ARMéE EUROPEENNE COMMISSION PARLEMENTAIRE CLAUSE DE DEFENSE MUTUELLE CLAUSE DE DEFENSE MUTUELLE HAUT REPRÉSENTANT POUR LES AFFAIRES ETRANGÈRES ET LA POLITIQUE DE SÉCURITÉ COMMISSION PARLEMENTAIRE AFET COMMISSION PARLEMENTAIRE SEDE ARMéE EUROPEENNE ATHENA EUROPOL EUROJUST

Plus en détail

Histoire Le Moyen-âge La société féodale

Histoire Le Moyen-âge La société féodale Histoire Le Moyen-âge Objectif(s) : - Connaître les 3 ordres de la société médiévale - Découvrir le cadre et le mode de vie des seigneurs au Moyen Age : Seigneurs / vassaux / chevaliers Histoire racontée

Plus en détail

MODULE 6 LA MODERNISATION DE LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE (1ÈRE PARTIE) DANS LES ANNÉES 1920 (ANNÉES FOLLES) > ÉCONOMIE CANADIENNE = PROSPÈRE :

MODULE 6 LA MODERNISATION DE LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE (1ÈRE PARTIE) DANS LES ANNÉES 1920 (ANNÉES FOLLES) > ÉCONOMIE CANADIENNE = PROSPÈRE : MODULE 6 LA MODERNISATION DE LA SOCIÉTÉ QUÉBÉCOISE (1ÈRE PARTIE) 1ER - DE LA CRISE À LA GUERRE DE LA CRISE À LA GUERRE (1929-1945) L ÉCONOMIE EN CRISE DANS LES ANNÉES 1920 (ANNÉES FOLLES) > ÉCONOMIE CANADIENNE

Plus en détail

La Nouvelle-Calédonie va-t-elle devenir un état indépendant? Si oui, à quelle échéance? Si non, pourquoi? Pourquoi la France conserverait-elle une

La Nouvelle-Calédonie va-t-elle devenir un état indépendant? Si oui, à quelle échéance? Si non, pourquoi? Pourquoi la France conserverait-elle une Nouvelle Calédonie La Nouvelle-Calédonie va-t-elle devenir un état indépendant? Si oui, à quelle échéance? Si non, pourquoi? Pourquoi la France conserverait-elle une souveraineté sur un territoire si loin

Plus en détail

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS

DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS H3.Thème 2. DES COLONIES AUX ETATS NOUVELLEMENT INDEPENDANTS Comment les colonies accèdent-elles à l indépendance? A quelles difficultés ces nouveaux Etats sont-ils confrontés? Frise p 111. Les différentes

Plus en détail

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie?

«En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? «En avant les p tits gars» Chanté Par Fragson. 1913. Mais que chantait-on en Décembre 1913, à quelques mois du déclenchement de la grande tragédie? Paroles : «En avant les p tits gars». Fragson. 1913.

Plus en détail

NOUVEAUXSTATUTS MAI 2015. Éditions de l Union

NOUVEAUXSTATUTS MAI 2015. Éditions de l Union NOUVEAUXSTATUTS Éditions de l Union TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES ARTICLE 1 ER CONSTITUTION Il est fondé entre les personnes physiques adhérant aux présents statuts un parti politique dénommé «Les Républicains»,

Plus en détail

Les caractéristiques de la seigneurie de Beauharnois *

Les caractéristiques de la seigneurie de Beauharnois * Les caractéristiques de la seigneurie de Beauharnois * André LaRose - Membre de la SHGS À l invitation de la Société d histoire et de généalogie de Salaberry, j ai donné, le 15 octobre 2012, une conférence

Plus en détail

TITRE II : DES ORGANES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU MALI

TITRE II : DES ORGANES DE LA CHAMBRE DE COMMERCE ET D'INDUSTRIE DU MALI DECRET N 98-228/P-RM Fixant l organisation et les modalités de fonctionnement de la chambre de commerce et d industrie du Mali. Le Président de la République, Vu la Constitution ; Vu la Loi n 94-009 du

Plus en détail

Protégeons le tissu social québécois Et agissons!

Protégeons le tissu social québécois Et agissons! Rendez-vous d échange et d information du mouvement communautaire lanaudois Le 28 octobre 2010 Décodons les médias, pour ne pas se faire manipuler! Santé Gratuité Universa ersalité Services sociaux Éducation

Plus en détail

Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011

Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011 Study of the US Institutes (Séminaires d Eté pour les Enseignants du Cycle Supérieur et pour les Enseignants du Cycle Secondaire) Juin-Août 2011 Descriptif de la Bourse: Ce programme autrefois appelé «Fulbright

Plus en détail

Fiche Pédagogique. Le 14 juillet. Par Karine Trampe. Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur..

Fiche Pédagogique. Le 14 juillet. Par Karine Trampe. Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur.. Fiche Pédagogique Le 14 juillet Par Karine Trampe Sommaire : Tableau descriptif. 2 Fiche élève.. 3-5 Fiche professeur.. 6 Transcription 7 Sources 8 1 Tableau descriptif Niveau A2 Descripteur CECR, compréhension

Plus en détail

Table des matières. La France et Paris dans le marché universitaire mondial... 33

Table des matières. La France et Paris dans le marché universitaire mondial... 33 Table des matières Préface de Victor Karady... 7 Introduction... 17 Chapitre i La France et Paris dans le marché universitaire mondial... 33 La «seconde patrie du monde instruit»... 34 Un marché universitaire

Plus en détail

SÉNAT PROPOSITION DE LOI

SÉNAT PROPOSITION DE LOI N 61 SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2010-2011 Enregistré à la Présidence du Sénat le 25 octobre 2010 PROPOSITION DE LOI sur les sondages visant à mieux garantir la sincérité du débat politique et électoral,

Plus en détail

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS

PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS PLAN DIRECTEUR DE QUARTIER VIEUX-QUÉBEC HAUTE-VILLE - BASSE-VILLE ET CAP-BLANC DOCUMENT DE CONSULTATION SUR LES ORIENTATIONS ET LES OBJECTIFS Note : La consultation publique a lieu le lundi, 27 mars, 18

Plus en détail

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1

URBAIN LE MILLÉNAIRE. Chacun a droit. ... à un logement décent N E W Y O R K, 6 8 J U I N 2 0 0 1 LA SESSION EXTRAORDINAIRE DE L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE DES NATIONS UNIES CONSACRÉE À L EXAMEN ET À L ÉVALUATION D ENSEMBLE DE L APPLICATION DU PROGRAMME POUR L HABITAT LE MILLÉNAIRE Chacun a droit URBAIN...

Plus en détail

Info-commerce : Incertitude économique mondiale

Info-commerce : Incertitude économique mondiale Info-commerce : Incertitude économique mondiale avril 2012 Panel de recherche d EDC Résultats du sondage de février 2012 Faits saillants Même si les É.-U. restent une importante destination commerciale,

Plus en détail

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence

Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence Plan d Action de Ouagadougou contre la traite des êtres humains, en particulier des femmes et des enfants, tel qu adopté par la Conférence ministérielle sur la migration et le développement. Plan d Action

Plus en détail

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789)

La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) La vie de cour au château de Versailles avant la Révolution Française (1789) Avant la Révolution*, la France est une monarchie avec à sa tête un monarque, le Roi de France. Lorsque Louis XIII décède en

Plus en détail

Convention sur la réduction des cas d apatridie

Convention sur la réduction des cas d apatridie Convention sur la réduction des cas d apatridie 1961 Faite à New York le 30 août 1961. Entrée en vigueur le 13 décembre 1975. Nations Unies, Recueil des Traités, vol. 989, p. 175. Copyright Nations Unies

Plus en détail

QU EST- CE QU UNE CONSTITUTION

QU EST- CE QU UNE CONSTITUTION QU EST- CE QU UNE CONSTITUTION La Constitution est un ensemble de textes juridiques qui définit les différentes institutions composant l État et qui organise leurs relations. Elle peut comporter également

Plus en détail

TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES

TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES TITRE I DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article 1 er CONSTITUTION Il est fondé entre les personnes physiques adhérant aux présents statuts un parti politique dénommé «L Union pour un Mouvement Populaire» (UMP),

Plus en détail

Mémoire présenté. Comité de l Assemblée législative pour un régime d assurance automobile public abordable, équitable et accessible

Mémoire présenté. Comité de l Assemblée législative pour un régime d assurance automobile public abordable, équitable et accessible Mémoire présenté au Comité de l Assemblée législative pour un régime d assurance automobile public abordable, équitable et accessible par la Société des enseignantes et des enseignants retraités francophones

Plus en détail

Le nouvel espace politique européen

Le nouvel espace politique européen Frédéric Lebaron à l issue de la séquence électorale récente, en particulier en France et en Grèce, le nouveau champ politique issu de la crise financière se dessine plus clairement en Europe. L Union

Plus en détail

Grâce à l investissement

Grâce à l investissement Appuyer la prospérité économique Grâce à l investissement Mémoire de l ACCC au Comité permanent des finances de la Chambre des communes Mémoire préparé par : Association des collèges communautaires du

Plus en détail

Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable

Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable Agricultures paysannes, mondialisation et développement agricole durable Marcel MAZOYER professeur à La Paz juillet 2 007 Contenu 1. Une situation agricole et alimentaire mondiale inacceptable 2. Développement

Plus en détail

La LOLF, une loi bien pensée mais en voie de détournement?

La LOLF, une loi bien pensée mais en voie de détournement? La LOLF, une loi bien pensée mais en voie de détournement? La nouvelle loi organique relative aux lois de finances a été promulguée en août 2001. Deux ans plus tard, et bien que la mise en œuvre de cette

Plus en détail

Votre voix. Votre vote. Votre tour! Réforme démocratique. 1. Une loi sur les référendums pour le Nouveau-Brunswick. Types de démocratie directe

Votre voix. Votre vote. Votre tour! Réforme démocratique. 1. Une loi sur les référendums pour le Nouveau-Brunswick. Types de démocratie directe GUIDE DE PARTICIPATION DU CITOYEN 1 Réforme démocratique 1. Une loi sur les référendums pour le Nouveau-Brunswick Notre mandat : nous devons examiner et proposer une loi sur les référendums au Nouveau-Brunswick,

Plus en détail

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS.

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS. Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS 28 mai 2012 Madame la Représentante permanente adjointe de Sri Lanka, Présidente

Plus en détail

- et - - et - - et - - et - - et -

- et - - et - - et - - et - - et - CANADA PROVINCE DE QUÉBEC DISTRICT DE MONTRÉAL N o 500-06-000197-034 (Recours collectif) COUR SUPÉRIEURE RÉAL MARCOTTE, domicilié et résidant au 815, avenue d'argenson Sud, à Alma, dans le district d'alma,

Plus en détail

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES

REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES RÉPUBLIQUE DU BÉNIN COUR CONSTITUTIONNELLE REGLEMENT INTERIEUR TITRE I : DISPOSITIONS GENERALES Article 1 er : Le présent Règlement Intérieur est pris en application des dispositions de la Loi n 90-032

Plus en détail

El Tres de Mayo, GOYA

El Tres de Mayo, GOYA Art du visuel / «Arts, ruptures, continuités» Problématique : «Comment l expression du sentiment surgit-elle dans l art au XIX è siècle?» El Tres de Mayo, GOYA Le Tres de Mayo, Francisco Goya, huile sur

Plus en détail

Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun.

Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun. 14 ème SOMMET DE LA FRANCOPHONIE Intervention de S.E.M. Paul BIYA, Président de la République du Cameroun. (Kinshasa, 12-14 octobre 2012) Point 7 à l ordre du jour sur le thème : «L Afrique dans la francophonie

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI ORGANIQUE

ASSEMBLÉE NATIONALE PROJET DE LOI ORGANIQUE TEXTE ADOPTE n o 181 «Petite loi» ASSEMBLÉE NATIONALE CONSTITUTION DU 4 OCTOBRE 1958 DOUZIÈME LÉGISLATURE SESSION EXTRAORDINAIRE DE 2002-2003 24 juillet 2003 PROJET DE LOI ORGANIQUE relatif au référendum

Plus en détail

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales.

Cela a notamment conduit à l accroissement de la rentabilité du capital au détriment du travail dans toutes les économies occidentales. 1 Contribution de Jean Pierre BRARD, député apparenté communiste de Seine Saint Denis, et de Bernard VERA, sénateur communiste de l Essonne, membres du groupe de travail Assemblée nationale Sénat sur la

Plus en détail

Avoir un impact en Suède

Avoir un impact en Suède Avoir un impact en Suède La démocratie en théorie et en pratique La Suède est une démocratie représentative. un parlement un conseil régional une commune gouverné(e) par le peuple un peuple contrôler choisir

Plus en détail

Portant organisation et fonctionnement des unités administratives territoriales.

Portant organisation et fonctionnement des unités administratives territoriales. DÉCRET n 1394/PR-MI du 28 décembre 1977 Portant organisation et fonctionnement des unités administratives territoriales. TITRE Ier DISPOSITIONS GÉNÉRALES Article premier. L'Administration de la Republier

Plus en détail

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme

Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Observations sur l avant-projet de loi, Loi sur l aménagement durable du territoire et l urbanisme Déposé à la Commission de l aménagement du territoire de l Assemblée nationale du Québec Dans le cadre

Plus en détail

RÉSEAU DES ACTEURS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX UE-AFRIQUE 4 et 5 mars 2014, Bruxelles DÉCLARATION FINALE

RÉSEAU DES ACTEURS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX UE-AFRIQUE 4 et 5 mars 2014, Bruxelles DÉCLARATION FINALE Comité économique et social européen RÉSEAU DES ACTEURS ÉCONOMIQUES ET SOCIAUX UE-AFRIQUE 4 et 5 mars 2014, Bruxelles DÉCLARATION FINALE Des représentants des acteurs économiques et sociaux de l'union

Plus en détail

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait.

Jeudi 8 mai 2014. Il y a 69 ans, l Allemagne hitlérienne capitulait. Jeudi 8 mai 2014 Cérémonie patriotique / Parvis de l Hôtel de Ville Discours de Karl Olive, Maire de Poissy, Conseiller général des Yvelines Monsieur le Ministre, Monsieur le Préfet, Madame la Conseillère

Plus en détail

INTERNATIONAL TRIBUNAL FOR THE LAW OF THE SEA TRIBUNAL INTERNATIONAL DU DROIT DE LA MER Communiqué de Presse (Publié par le Greffe)

INTERNATIONAL TRIBUNAL FOR THE LAW OF THE SEA TRIBUNAL INTERNATIONAL DU DROIT DE LA MER Communiqué de Presse (Publié par le Greffe) INTERNATIONAL TRIBUNAL FOR THE LAW OF THE SEA TRIBUNAL INTERNATIONAL DU DROIT DE LA MER Communiqué de Presse (Publié par le Greffe) LE TRIBUNAL EST SAISI DU FOND DANS L'AFFAIRE "D'AVITAILLEMENT" DE NAVIRES

Plus en détail

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT)

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) FACONNER ENSEMBLE L OIT DU FUTUR «Pour tout ce qui a été, merci. Pour tout ce qui sera, oui.» (Dag

Plus en détail

I la question d'israël. 1 les origines et le conflit iraélo-arabe

I la question d'israël. 1 les origines et le conflit iraélo-arabe I la question d'israël 1 les origines et le conflit iraélo-arabe Le sionisme apparaît à la fin du XIXe siècle, à l'époque des nationalismes. Pour cette idéologie, les juifs doivent retourner sur la terre

Plus en détail

I. Nom, siège, objet, durée et origine

I. Nom, siège, objet, durée et origine Statuts du CLAE Comité de Liaison des Associations d étrangers approuvés par l Assemblée Générale Extraordinaire du 10 octobre 2005 I. Nom, siège, objet, durée et origine Article 1 er Le Comité de Liaison

Plus en détail

La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille!

La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille! La protection sociale obligatoire et complémentaire au cœur de notre bataille! La protection sociale est un terme générique qui recouvre, la Sécurité Sociale (régime général obligatoire solidaire, géré

Plus en détail

L organisation des pouvoirs de la Vème République

L organisation des pouvoirs de la Vème République L organisation des pouvoirs de la Vème République I. Comment fonctionne la Vème République? A. La constitution P. 105 : Préambule de la Constitution de la Vème République : Qu est-ce qu une constitution?

Plus en détail

Qui peut être élu conseiller municipal, devenir maire ou adjoint? Les règles d inéligibilités et d incompatibilités

Qui peut être élu conseiller municipal, devenir maire ou adjoint? Les règles d inéligibilités et d incompatibilités Département Administration et gestion communale JM/JR/MK Note n 78 Affaire suivie par : Judith MWENDO (tél. 01 44 18 13 60) et Julie ROUSSEL (tél. 01 44 18 51 95) Paris, le 8 août 2013 Qui peut être élu

Plus en détail

Liberté, sexualités, féminisme

Liberté, sexualités, féminisme Mouvement français pour le planning familial Liberté, sexualités, féminisme 50 ans de combat du Planning pour les droits des femmes Ouvrage conçu et rédigé par Isabelle Friedmann Préface de Janine Mossuz-Lavau

Plus en détail

Syndicat des Producteurs de Miel de France. STATUTS MODIFIES ( édition de janvier 2015) TITRE I (Fondation)

Syndicat des Producteurs de Miel de France. STATUTS MODIFIES ( édition de janvier 2015) TITRE I (Fondation) Syndicat des Producteurs de Miel de France SPMF Siège social et administration : SPMF - Chambre d'agriculture du Gers Route de Mirande, BP 70161, 32003 AUCH CEDEX STATUTS MODIFIES ( édition de janvier

Plus en détail

DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2. Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE

DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2. Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE DÉLÉGATION FRANÇAISE À L'ASSEMBLÉE PARLEMENTAIRE DE L OSCE COMPTE RENDU N 2 Mercredi 23 février 2005 (Séance de 11 heures) SOMMAIRE page Audition de M. Yves Doutriaux, Ambassadeur de France auprès de l

Plus en détail

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux

Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Pourquoi le Canada a besoin de services bancaires postaux Symposium international sur les services bancaires postaux John Anderson 613-290-0016 andersjs1@gmail.com «Ils sont des millions à ne pas avoir

Plus en détail

A. DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIÈRE D'AIDES D'ETAT

A. DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIÈRE D'AIDES D'ETAT DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIÈRE D'AIDES D'ETAT DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIERE D'AIDES D'ETAT Tableau de correspondance entre l'ancienne et la nouvelle numérotation des articles suite à l'entrée

Plus en détail

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013

CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE. Rabat Jeudi 4 avril 2013 PRÉSIDENCE DE LA RÉPUBLIQUE Service de presse CONFERENCE DE PRESSE DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE Rabat Jeudi 4 avril 2013 LE PRESIDENT : «Ce voyage et cette visite arrivent au terme de tous leurs moments

Plus en détail

CONCILIATION EXPORTATIONS DE POMMES DE TERRE A DESTINATION DU CANADA. Rapport adopté le 16 novembre 1962 (L/1927-11S/90) I.

CONCILIATION EXPORTATIONS DE POMMES DE TERRE A DESTINATION DU CANADA. Rapport adopté le 16 novembre 1962 (L/1927-11S/90) I. 16 novembre 1962 CONCILIATION EXPORTATIONS DE POMMES DE TERRE A DESTINATION DU CANADA Rapport adopté le 16 novembre 1962 (L/1927-11S/90) I. Introduction 1. Le groupe spécial a examiné, conformément aux

Plus en détail

Liste des promesses tenues*

Liste des promesses tenues* 331 Culture Démocratiser l'accès au multimédia. I. CHANGEONS LA VIE QUOTIDIENNE DES FRANÇAIS.7. Assurer notre rayonnement culturel.nous porterons le budget de la culture à 1% du budget de l'etat. Nous

Plus en détail

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc

AZ A^kgZi Yj 8^idnZc Bienvenue à l âge de la majorité! l État vous présente vos droits et devoirs ainsi que les principes fondamentaux de la République à travers «Le Livret du Citoyen» Nom... Prénom... Date de naissance...

Plus en détail

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre?

Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Réduire la pauvreté : comment les collectivités territoriales peuvent-elles être des catalyseurs du développement économique pro-pauvre? Les trois dernières décennies ont été marquées par des progrès impressionnants

Plus en détail

I. Dénomination, siege social et objectifs. Article 1 (Dénomination et cadre légal)

I. Dénomination, siege social et objectifs. Article 1 (Dénomination et cadre légal) I. Dénomination, siege social et objectifs Article 1 (Dénomination et cadre légal) Par les présents statuts, il est constitué une fédération internationale d associations dénommée EURODOC le Conseil Européen

Plus en détail

Déroulement des travaux. Jour 1

Déroulement des travaux. Jour 1 Atelier national sur le partage des résultats de l étude et la mobilisation des organisations de la société civile pour le lancement d une campagne de plaidoyer autour de l accaparement des terres au Cameroun

Plus en détail

COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 10011107 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Choplin Président de section

COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE RÉPUBLIQUE FRANÇAISE N 10011107 AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS. M. Choplin Président de section COUR NATIONALE DU DROIT D ASILE N 10011107 M. M. Choplin Président de section Audience du 24 novembre 2010 Lecture du 15 décembre 2010 RÉPUBLIQUE FRANÇAISE AU NOM DU PEUPLE FRANÇAIS La Cour nationale du

Plus en détail

De l influence du taux de couverture des caisses de pension sur la réforme du système de rémunération

De l influence du taux de couverture des caisses de pension sur la réforme du système de rémunération De l influence du taux de couverture des caisses de pension sur la réforme du système de rémunération Les enjeux du nouveau système de politique de rémunération Suite aux diverses propositions faites par

Plus en détail