Assurance collective d indemnité journalière en cas de maladie

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Assurance collective d indemnité journalière en cas de maladie"

Transcription

1 Assurance collective d indemnité journalière en cas de maladie Information sur le produit et conditions contractuelles Edition 2010 Votre sécurité nous tient à cœur.

2 2 Information sur le produit Information sur le produit Conditions contractuelles à partir de la page 6 Sommaire 1. Partenaire contractuel 3 2. Preneur d assurance et personnes assurées 3 3. Etendue de la couverture d assurance 3 4. Bénéficiaires de prestations 3 5. Validité territoriale et temporelle 3 6. Début du contrat d assurance et de la couverture d assurance 3 7. Durée du contrat d assurance 3 8. Prime 3 9. Retard dans le paiement et mise en demeure Autres obligations incombant au preneur d assurance et manquement à une obligation Obligations incombant aux personnes assurées et manquement à une obligation Cas de prestation causé par une faute Fin du contrat d assurance et de la couverture d assurance 4 A. Généralités 4 B. Cas particulier Passage à l assurance individuelle Protection des données Réclamations 5 Le but de l information sur le produit est de faciliter la compréhension des documents contractuels d assurance. Le contrat d assurance et les con ditions contractuelles sont seuls déterminants en matière de contenu et d étendue des droits réciproques et des obligations mutuelles. Le contrat d assurance est régi par le droit suisse, notamment par la loi fédérale sur le contrat d assurance (LCA). Pour une meilleure lecture de l information sur le produit et des con ditions contractuelles que seule la forme masculine a été utilisée pour désigner toutes les expressions se référant aux personnes. Evidemment, ces désignations s appliquent aussi aux personnes de sexe féminin et aux personnes morales. Nous vous remercions de votre compréhension. Pour tout renseignement ou conseil complémentaire, n hésitez pas à vous adresser à l une des succursales de Bâloise Assurance SA, à votre conseiller à la clientèle et au Service clientèle (tél , fax , qui sont à votre entière disposition. Nous rendons votre quotidien plus sûr. Par exemple avec nos spécialistes techniques qualifiés des prestations adaptées à vos besoins et à ceux de vos employé(e)s notre disponibilité 24 h/24 h pour répondre à toutes vos questions Vous trouverez d autres conseils sur la sécurité sous

3 3 Information sur le produit 1. Partenaire contractuel Votre partenaire contractuel est Bâloise Assurance SA (ci-après Bâloise), Aeschengraben 21, case postale, CH-4002 Bâle. La Bâloise dispose également d un site Internet, dont l adresse est la suivante: L adresse de la succursale en charge de votre dossier figure dans votre contrat d as surance. 2. Preneur d assurance et personnes assurées Le preneur d assurance est une personne physique ou morale qui conclut un contrat d assurance avec la Bâloise en vue de bénéficier ou de faire bénéficier un tiers d une protection d assurance. Le preneur d assurance est un partenaire contractant de la Bâloise. Les personnes assurées sont les salariés désignés dans le contrat d assurance, les propriétaires d entreprises individuelles et les sociétaires des sociétés de personnes uniquement, pour autant qu ils soient nommément désignés dans le contrat d assurance. Les membres de leurs familles y sont assimilés. 3. Etendue de la couverture d assurance Vous trouverez ci-après une information sur les couvertures d assurance à votre disposition. Il s agit d un résumé qui doit vous permettre de mieux faire votre choix. Un descriptif général de la couverture d assurance et ses restrictions figurent dans les conditions contractuelles. La couverture d assurance choisie et composée par le preneur d assurance et les données individuelles, telle que, par exemple, la somme d assurance convenue, figurent dans le con trat d assurance. Le présent produit d assurance offre à l em ployeur et à ses salariés la possibilité de s assurer contre les conséquences financières d une incapacité de gain par suite de maladie. Les propriétaires d entreprises individuelles, les sociétaires d entreprises de personnes et les membres de leurs fa milles peuvent également être assurés. La seule condition est une convention spéciale. Les personnes à assurer doivent être désignées nominativement. Les variantes de prestations suivantes sont disponibles: Indemnité journalière variante couverture sans réserves En cas d incapacité de gain (min. 50%), confirmée par un médecin, consécutive à une maladie, la Bâloise verse l indemnité journalière en cas de maladie convenue (indemnités entières ou partielles) pour 730 jours maximum (dans une pé riode de 900 jours, sous déduction du délai d attente convenu 1), proportionnellement au degré de l incapacité de gain. Indemnité journalière variante couverture en coordination avec la LPP En cas d incapacité de gain (min. 25%), confirmée par un médecin, consécutive à une maladie, la Bâloise verse l indemnité journalière en cas de maladie convenue (indemnités entières ou partielles) pour 730 jours maximum (jusqu à la prise d effet des prestations de la prévoyance professionnelle (2 e pilier), sous déduction du délai d attente convenu 1), proportionnellement au degré de l incapacité de gain. Cette assurance peut uniquement être conclue pour les salariés. 1 Est considéré comme délai d attente, la pé riode située entre la survenance de l événement assuré (constatation médicale de l in capacité de gain) et le début de l obligation faite à la Bâloise de verser la prestation (paiement de l indemnité journalière). Une réglementation spéciale existe en cas de congé non payé. Si un salarié assuré décède, pendant la durée du versement de la prestation, des suites d une maladie pour laquelle la Bâloise a versé des prestations, la Bâloise continue, dans tous les cas, à payer l indemnité journalière assurée au maximum pendant 2 mois. 4. Bénéficiaires de prestations L ayant droit est la personne assurée. Elle peut prétendre directement aux prestations de la Bâloise. L indemnité journalière assurée est versée au preneur d assurance dans la mesure où il continue à verser un salaire à la personne assurée malgré le droit de celle-ci à des indemnités journalières. 5. Validité territoriale et temporelle La personne assurée bénéficie de la couverture d assurance partout dans le monde entier pendant toute la durée contractuelle. 6. Début du contrat d assurance et de la couverture d assurance Le contrat entre en vigueur à la date mentionnée dans le contrat d assurance. La couverture d assurance prend effet pour chaque salarié le jour où il commence son travail s il jouit de son entière capacité de gain et lorsqu il aura recouvré son entière capacité de gain, en cas de capacité de gain réduite, mais au plus tôt cependant au moment de l entrée en vigueur du contrat. Les propriétaires d entreprises individu elles, les sociétaires de sociétés de personnes et les membres de leurs familles bénéficient de la couverture d assurance à partir du moment fixé pour eux dans le contrat d assurance. 7. Durée du contrat d assurance A l expiration de la durée contractuelle con venue, le contrat d assurance est reconduit tacitement pour une année, à moins que l une des parties contractantes ne l ait résilié par écrit moyennant un préavis d au moins 3 mois. 8. Prime Pour les assurés avec une somme de sa laire fermement convenue, la prime doit être payée d avance. Pour les autres salariés assurés, la prime est fixée provisoirement chaque année et doit être payée d avance. Le décompte dé finitif de la prime est établi à l échéance de l année d assurance sur la base des salaires à déclarer. La Bâloise a le droit de contrôler les indications relatives au salaire. Il est possible de convenir d un paiement semestriel ou trimestriel contre le versement d un supplément. Si le contrat expire avant l échéance d une année d assurance, la Bâloise rembourse la prime au prorata. Par contre, la prime pour la période d assurance en cours reste due intégralement au moment de la résiliation lorsque le preneur d assurance résilie le contrat à la suite d un cas de prestation au cours des 12 mois suivant la conclusion du contrat. 9. Retard dans le paiement et mise en demeure Si, malgré une sommation écrite, la prime n est pas payée, la Bâloise accorde un délai supplémentaire de paiement de 14 jours. Le non-respect de ce délai a pour conséquence la suspension de la couverture d assurance (interruption de couverture).

4 4 Information sur le produit Le contrat d assurance peut être réactivé dès le paiement de l intégralité des primes dues, y compris des frais. La date du paiement est déterminante pour la réactivation de la couverture d assurance. Aucune couverture n est accordée rétroactivement pour la période de suspension. 10. Autres obligations incombant au preneur d assurance et manquement à une obligation Le preneur d assurance est tenu de répon dre aux questions de la proposition de façon véridique et exhaustive (obligation de dé claration pré-contractuelle). Tout fait survenant durant la période de validité du contrat d assurance doit être signalé à la Bâloise s il modifie la situation du risque prise en compte dans la proposition et l examen du risque (aggravation du risque). Si la personne assurée se trouve en incapacité de gain par suite d une maladie, il y a lieu d en informer immédiatement la Bâloise au moyen du formulaire prévu à cet effet (pour un délai d attente jusqu à 30 jours au cours des 7 jours après son échéance/pour un délai d attente de plus de 30 jours au plus tard à son échéance). Le formulaire nécessaire est disponible sur Internet (www.baloise.ch), il peut également être retiré auprès de la succursale de la Bâloise dont dépend le preneur d assurance ou encore auprès du Service clientèle de la Bâloise. Vous pouvez join dre ce dernier gratuitement partout dans le monde au (fax ), et au en cas de difficultés de liaison depuis l étranger. Le preneur d assurance a l obligation d informer, par écrit, les personnes assurées de la teneur principale du présent contrat, de ses modifications et de sa résiliation (art. 3 de la loi sur le contrat d assurance). Pour ce faire, il reçoit des documents de la Bâloise (information des assurés). En cas de manquement du preneur d assurance aux obligations susmentionnées, la Bâloise peut résilier le contrat. Si le manquement influe sur la survenance ou sur l ampleur du cas de prestation, la Bâloise est en droit de diminuer, voire d annuler ses prestations. Par ailleurs, les actes frauduleux peuvent, outre un refus de prestations, entraîner des poursuites pénales. 11. Obligations incombant aux personnes assurées et manquement à une obligation La personne assurée est tenue de répondre aux questions relatives à l état de santé de façon véridique et exhaustive (obligation de déclaration pré-contractuelle). Si une maladie donne probablement droit à des prestations d assurance, il faut, sans délai, consulter un médecin. La personne assurée devra suivre les instructions du médecin et du personnel soignant. Elle est obligée de se soumettre à un examen de l état de santé et doit se faire confirmer médicalement l affection par le médecin. Si la Bâloise a besoin d informations complémentaires, elle s adressera directement au médecin traitant ou, le cas échéant, demandera un nouvel examen auprès d un autre médecin. Si la maladie se prolonge, l assuré doit se soumettre régulièrement (au moins toutes les 4 semaines) à un traitement ou à un contrôle médical. Il est essentiel de tout mettre en oeuvre pour permettre la clarification du cas de sinistre et de ses conséquences. Si nécessaire, le médecin-conseil/traitant doit être libéré de son obligation de garder le secret (obligation de renseigner et de collaborer). Si la personne assurée est capable d exercer une autre activité professionnelle que I on présume comme pouvant être exercée par elle, ladite personne est invitée à adapter son activité actuelle ou à accepter une autre activité correspondante pouvant être exigée d elle. De plus, elle doit annoncer et faire valoir ses prétentions dès que possible auprès des assurances sociales con cernées (obligation de réduction des sinistres). Lorsque le manquement aux obligations mentionnées ci-dessus est le fait d une personne assurée qui n est pas le preneur d assurance, cette personne est seule con cernée par les conséquences juridiques de ce manquement (résiliation du contrat, di minution ou refus des prestations, ainsi que plainte pénale en cas de fraude). 12. Cas de prestation causé par une faute Lors d un comportement fautif léger ou d une erreur d appréciation d un danger de la part de la personne assurée, la Bâloise verse l intégralité des prestations. Si le sinistre résulte d une faute grave (violation des principes élémentaires de prudence), elle peut réduire ses prestations. 13. Fin du contrat d assurance et de la couverture d assurance Le contrat d assurance prend fin avec la résiliation ou pour les raisons prévues par la loi et par le contrat. A. Généralités Partie qui résilie Motifs de résiliation Délai de résiliation/ préavis Les deux parties contractantes Preneur d assurance Assureur Expiration de la durée minimale fixée dans le contrat Cas de prestation lors duquel la Bâloise a fourni des prestations Augmentation de la prime en raison du changement de tarif par exemple Non-respect de l obligation d information pré-contrac tuelle, selon l art. 3 LCA Violation de l obligation d information précontractuelle Refus de donner les indications demandées ou du contrôle Fausses données sur les salaires Toute résiliation doit être formulée par écrit. Date de l extinction du contrat 3 mois Echéance du contrat Au plus tard lors du paiement Avant l échéance de l année d assurance 4 semaines suivant la prise de connaissance du non-respect, au plus tard 1 an après conclusion du contrat 4 semaines après la prise de connaissance du non- respect 30 jours après refus ou échéance du délai d envoi 30 jours après découverte 14 jours après réception de la résiliation A l échéance de l année d assurance Réception de la résiliation Réception de la résiliation Réception de la résiliation Réception de la résiliation Fraude à l assurance Aucun Réception de la résiliation Raisons entraînant la suppression de la Moment de l extinction du contrat couverture d assurance de l assuré individuel Echéance de la durée maximale de prestation Annulation du contrat d assurance collective* Lorsque la personne quitte le cercle des personnes assurées* Lorsque la personne atteint l âge de la retraite AVS Salariés étrangers, sans permis de séjour, quittant la Suisse (n est pas valable pour les frontaliers) Echéance de la durée maximale de prestation Annulation du contrat d assurance collective* Lorsque la personne quitte le cercle des personnes assurées* Fin du mois dans lequel la personne assurée atteint l âge retraite ordinaire AVS Lorsque la personne quitte la Suisse * Passage à l assurance individuelle d indemnité journalière de maladie est possible (voir chiffre 14).

5 5 Information sur le produit B. Cas particulier Le contrat d assurance expire 2 mois après le délai de 14 jours consécutif à la mise en demeure (voir chiffre 9), sauf si la Bâloise engage une procédure de recouvrement de la prime (poursuite). 14. Passage à l assurance individuelle L assuré peut souscrire une assurance individuelle d indemnité journalière en cas de maladie auprès de la Bâloise dans les 90 jours qui suivent la fin de la couverture d assurance (libre passage). Les conditions de prestations et les exclusions figurent dans les conditions contractuelles. Le preneur d assurance doit informer les assurés sur leurs droits de pouvoir, le cas échéant, passer à l assurance individuelle. Ladite information requise figure également dans «l information aux assurés» que le preneur d assurance reçoit de la Bâloise en vue de la remise aux assurés. 15. Protection des données Les compagnies d assurance sont entre autres amenées à traiter des données électroniques. Dans ce domaine, les maîtres mots sont efficacité, exactitude et protection contre les usages frauduleux. En ce qui concerne les données contractuelles du pre neur d assurance, la Bâloise se réfère à la loi fédérale sur la protection des données, qui autorise le traitement de données personnelles lorsqu il existe une base légale à cet effet ou que la personne concernée y consent. Clause de consentement: le contrat d assurance inclut une clause de consentement autorisant la Bâloise à traiter les données conformément aux dispositions légales. Fraude à l assurance: la Bâloise est reliée au Système central d information pour lutter contre la fraude à l assurance (ZIS). Ce fichier, géré par les assureurs suisses, recense les personnes coupables d escroquerie ou de tentative d escroquerie. Intermédiaire: les intermédiaires peuvent accéder aux données dont dispose la Bâloise sur les preneurs d assurance, dans la mesure où elles sont nécessaires à leurs activités de conseil et de suivi. Ils sont tenus par la loi et leur contrat de respecter leur obligation particulière de maintien du secret ainsi que les dispositions de la loi fédérale sur la protection des données. Les courtiers indépendants ne peuvent con sulter les données que la Bâloise con serve que si le preneur d assurance les y a autorisés. Droit d accès et de rectification: aux termes de la loi fédérale sur la protection des données, le preneur d assurance est en droit de demander à la Bâloise si des données le concernant sont traitées et, si oui, lesquelles. Il peut en outre exiger la rectification des données erronées. 16. Réclamations Pour toute réclamation, veuillez vous adresser à: Bâloise Assurance SA Distribution et Marketing Aeschengraben 21, case postale CH-4002 Bâle Téléphone: Fax: Libération de l obligation de garder le secret: certaines transmissions d informations, communiquées par exemple par un médecin tenu au secret médical, supposent le consentement particulier préalable de la personne concernée (libération de l obligation de garder le secret). La clause de con sentement inclut donc la libération de cette obligation de garder le secret. Traitement des données: on entend par traitement toute opération relative à des données personnelles quels que soient les moyens et les procédés utilisés notamment la collecte, la conservation, l exploitation, la modification, la communication, l archivage ou la destruction de données. Les données traitées concernent la conclusion des contrats et le règlement des contrats et des sinistres, en particulier les informations que le preneur d assurance fournit dans la proposition et dans la dé claration de sinistre. La Bâloise contacte des tiers si nécessaire (par exemple médecin, assurances sociales). Elle traite également les données du preneur d assurance dans la perspective d une optimisation des produits et à des fins de marketing interne. Si le preneur d assurance ne souhaite pas être contacté à des fins promotionnelles, il doit le signaler à la Bâloise par écrit (voir clause à ce sujet dans la proposition). Echange de données: dans l intérêt de l en semble des assurés, il peut arriver que la Bâloise échange des données avec des assureurs antérieurs ou des réassureurs en Suisse et à l étranger. En outre, afin de pouvoir proposer la couverture d assurance la plus large et la plus avantageuse possible, la Bâloise délègue certaines de ses prestations à des sociétés juridiquement indépendantes, sises en Suisse ou à l étranger. Elle est donc amenée, dans le cadre de la relation contractuelle, à transmettre les données des preneurs d assurance à des entités à l intérieur ou à l extérieur du Groupe Bâloise, ce qu elle fait dans le respect des dispositions légales.

6 6 Conditions contractuelles Assurance collective d indemnité journalière en cas de maladie Conditions contractuelles Sommaire Assurance collective d indemnité journalière en cas de maladie 6 Dispositions communes 8 Assurance collective d indemnité journalière en cas de maladie Couvertures d1 Personnes assurées Indemnité journalière en cas de maladie d2 Condition Couverture sans réserves les salariés mentionnés dans le contrat d assurance si désignés nominativement: le patron d une entreprise individuelle ainsi que les sociétaires sans limite de responsabilité des sociétés de personnes. Les membres de leurs familles leurs sont assimilés. Sont considérés comme tels les conjoints, les partenaires enregistrés ainsi que les pères, les mères et les enfants Une incapacité de gain consécutive à une maladie d au moins 50% Couverture en coordination avec la LPP les salariés mentionnés dans le contrat d assurance Une incapacité de gain consécutive à une maladie d au moins 25% d3 Montant l indemnité journalière assurée, proportionnellement au degré de l incapacité de gain l indemnité journalière assurée, proportionnellement au degré de l incapacité de gain d4 Durée pour les chômeurs, sont applicables les dispositions légales Max. 730 indemnités journalières entières ou partielles dans une période de 900 jours, sous déduction du délai d attente convenu pour les chômeurs, sont applicables les dispositions légales Jusqu a la prise d effet des prestations de la prévoyance professionnelle (2 e pilier), max. 730 indemnités journalières entières ou partielles, sous dé duction du délai d attente convenu d5 En cas de décès d un salarié Si un salarié décède des suites d une maladie pour laquelle nous versons des prestations, nous continuons à payer l indemnité journalière pendant 2 mois dans les limites de la durée des prestations Les bénéficiaires sont dans l ordre: le conjoint ou le par tenaire enregistré, les enfants mineurs Si un salarié décède des suites d une maladie pour laquelle nous versons des prestations, nous continuons a payer l indemnité journalière pendant 2 mois dans les limites de la durée des prestations. Les bénéficiaires sont dans l ordre: le conjoint ou le par tenaire enregistré, les enfants mineurs

7 7 Conditions contractuelles Assurance collective d indemnité journalière en cas de maladie Réductions/exclusions de prestations L1 Si une personne atteint I âge retraite ordinaire AVS pendant une incapacité de gain, sa prétention s éteint a la fin du mois au cours duquel l âge retraite AVS ordinaire est atteint. l2 Sont exclues: les maladies professionnelles selon la LAA les maladies consécutives > > aux événements de guerre > > à l atteinte à la neutralité > > les effets des rayons ionisants; toutefois, les troubles de I état de santé par suite de la prescription médicale de traitements par les rayons de ma ladies assurées sont assurés. l3 Aucun droit aux prestations d indemnité journalière de maladie n est accordé pendant la durée de perception de l allocation légale de maternité selon la loi fédérale sur le régime des allocations pour perte de gain (LAPG). Prise en compte et versement anticipé de prestations d assurance sociale a1 Si la personne assurée perçoit des prestations provenant d autres assurances so ciales nationales ou étrangères ou d une institution de la prévoyance professionnelle pendant la durée de prétention aux prestations d indemnités journalières, la Bâloise lui verse, pour cette période, la différence entre les prestations des assurances so ciales et l indemnité journalière assurée (prin cipe de la congruence temporelle). De tels versements différentiels comptent pour des indemnités journalières entières au sens de D4. La Bâloise verse par anticipation les prestations d assurance sociale calculées sur les in demnités journalières, au plus tard jusqu à I obligation exécutoire faite à l assureur social de verser des prestations. La cession, formulée par écrit, des pres tations d assurance sociale exécutées par anticipation, constitue la condition préalable. Aucun droit aux prestations complémentaires d indemnité journalière de maladie n est accordé en cas de versement d allocations de la part de I assurance légale de maternité selon la loi fédérale sur le régime des allocations perte de gain (loi LAPG).

8 8 Conditions contractuelles Dispositions communes Dispositions communes g1 Bases du contrat La teneur du contrat d assurance ainsi que les présentes conditions contractuelles con stituent le contenu du contrat; le contrat est régi par la Loi sur le contrat d assurance (LCA). g2 Début de la couverture d assurance pour chaque assuré Pour un salarié > > le jour où il prend son travail s il jouit de sa pleine capacité de gain > > lorsqu il aura recouvré sa pleine ca pacité de gain en cas de capacité de gain réduite au plus tôt cependant au moment de l entrée en vigueur du contrat. Pour une personne assurée nominativement, au moment stipulé pour elle dans le contrat d assurance L admission de personnes qui bénéficient d une rente versée par une assurance privée ou sociale par suite d une maladie, d un accident ou d une infirmité congénitale, est examinée sur la base d une déclaration de santé. L exercice du droit aux prestations, n ayant pas encore fait l objet d une décision exécutoire, est assimilé au versement d une rente. g3 Fin de la couverture d assurance pour chaque assuré A l expiration de la durée max. du droit aux prestations (épuisement du droit). En cas d incapacité de gain, l assuré n est pas autorisé à renoncer à l indemnité journalière dans le but de différer l épuisement du droit aux prestations. En cas d annulation du contrat d assurance Lorsqu il quitte le cercle des personnes assurées. La couverture d assurance expire, pour chaque assuré, au plus tard à la fin du mois au cours duquel il atteint I âge retraite AVS ordinaire. g4 Expiration du contrat L assurance peut être résiliée par écrit pour la date d expiration mentionnée dans le contrat d assurance par les deux parties. Le délai de résiliation est de trois mois. Le contrat est soumis à la Loi fédérale sur le contrat d assurance (LCA). Par con séquent, les deux parties disposent d un droit de résiliation en cas de prestation. g5 Restitution de primes Si le contrat est annulé prématurément, la Bâloise restitue la prime au prorata. En dérogation à cette règle, la prime est entièrement due pour la période d assurance courant jusqu à la date de résiliation du contrat d assurance, si le preneur d assurance résilie le contrat d assurance pour un cas de prestation au cours des 12 mois suivant la conclusion du contrat. g6 Début de I obligation d assurance Notre obligation d assurance prend effet au terme du délai d attente, à condition que la personne assurée fasse encore partie du cercle des personnes assurées à l expiration du délai d attente. Le délai d attente par maladie débute le jour où commence la première fois l incapacité de gain consécutive à une maladie, mais toutefois au plus tôt 3 jours avant le premier traitement médical. g7 Calcul de la prime Salaire déterminant > > Pour les personnes assurées nominativement: Le salaire convenu selon le contrat d assurance. > > Pour les autres salariés assurés: Le salaire soumis à l AVS réalisé dans l entreprise assurée ainsi que le sa laire des personnes non assujetties à I obligation de cotiser à l AVS (jeunes et les personnes exonérées de l obligation de cotiser à I AVS sur la base de l accord sur la libre circulation des personnes avec l UE). Les parts de salaire supérieures à CHF ne font pas partie du salaire déterminant ainsi que les salaires des personnes ayant atteint l âge retraite AVS ordinaire. Décompte > > La prime échéant au début d une an née d assurance est fixée provisoirement. Le décompte définitif de prime intervient après la fin de l année d assurance sur la base des salaires que vous aurez communiqués. > > Si les salaires ne nous sont pas communiqués, nous établissons le dé compte avec un supplément. Vous avez le droit d en demander la rectification dans un délai de 30 jours. Après ce délai de 30 jours, une par ticipation pour frais administratifs vous sera demandée. > > Un solde inférieur à CHF 20. ne sera ni réclamé ni décompté. > > Nous avons le droit, de vérifier les données de salaires sur la base de vos livres comptables. S il n est pas donné suite à notre demande de vérification dans un délai de 30 jours, nous pouvons résilier le contrat dans un délai de 30 jours. > > Si de fausses déclarations nous sont fournies, nous pouvons résilier le con trat dans un délai de 30 jours suivant la constatation des irrégularités. g8 Obligation de déclarer Si le preneur d assurance faillit à son ob ligation de déclarer précontractuelle, la Bâloise peut résilier le contrat sur la base d une déclaration écrite. Le droit de résiliation expire 4 semaines après que la Bâloise ait pris connaissance dudit manquement. La résiliation prend effet avec la notification au preneur d assurance. Si la Bâloise résilie le contrat, son obligation de verser des prestations s éteint pour les sinistres déjà intervenus et dont la survenance ou la quantité > > a été sensiblement influencée par la non déclaration ou la fausse déclaration d un risque important > > est attribuée à un risque pour lequel la Bâloise n a pas pu se faire une idée exacte en raison du manquement à l obligation de déclarer.

9 9 Conditions contractuelles Dispositions communes g9 Modification des primes La Bâloise peut changer les primes au début d une nouvelle année d assurance. Elle en informe le preneur d assurance au plus tard 30 jours avant l échéance de l année d assurance en cours. Si le preneur d assurance n est pas d accord avec l augmentation de la prime, il peut résilier la partie du contrat qui en est concernée ou la totalité du contrat. La résiliation est valable si elle parvient à la Bâloise, au plus tard le dernier jour de l année d assurance en cours. g10 Obligations en cas de sinistre Procédure Si une maladie donne probablement droit à des prestations d assurance, > > il faut, sans délai, consulter un médecin et s assurer d un traitement professionnel. La personne assurée devra suivre les instructions du mé decin et du personnel soignant. Elle est obligée de se soumettre à un examen de l état de santé par des médecins dé signés par la Bâloise, > > le preneur d assurance doit l annoncer comme suit à la Compagnie avec la formule mise à disposition: pour un délai d attente jusqu à 30 jours dans un délai de 7 jours après l expiration du délai d attente pour un délai d attente de 31 jours et plus au plus tard a l expiration du délai d attente Détermination du droit aux prestations Nos prestations pourront être versées dans la mesure où > > les médecins qui traitent où ont traité l assuré répondent à nos questions en relation avec l incapacité de gain relative au métier ou à d autres activités professionnelles > > l assuré accepte d être examiné à nos frais par un médecin de notre choix. De plus, l ayant droit doit tout faire pour permettre la clarification du cas de si nistre et de ses conséquences. Contrôle médical Si un assuré fait valoir ses droits aux prestations d indemnité journalière, il doit faire confirmer médicalement l incapacité de gain et se soumettre régulièrement (min. toutes les 4 semaines) à un traitement ou à un contrôle médical. Mesures conservatrices > > Si la personne assurée est capable d exercer une autre activité professionnelle que I on présume comme pouvant être exercée par elle, la Bâloise invite ladite personne, après fixation d un délai raisonnable, à adap ter son activité actuelle ou à accepter une autre activité correspondante pouvant être exigée d elle. > > La personne assurée a l obligation de faire valoir ses prétentions auprès des assurances sociales compétentes dès que cela est possible selon les décrets applicables. Non observation des obligations con trac tuelles Si la violation des obligations contractuelles a une influence sur le portefeuille ou le volume de leurs prestations, la Bâloise est en droit de refuser ou de ré duire celles-ci, à moins que l assuré ne prouve que la violation des obligations contractuelles ne relève pas de sa faute. g11 Calcul des indemnités journalières Pour les salariés est déterminant le salaire annuel perçu avant le début de I incapacité de gain et servant de base au calcul de la prime, sans les allocations familiales et pour enfants. Y sont ajoutées les composantes du salaire non encore versées et pour lesquelles il existe un droit légal (par ex. 13 ème mois). Pour les composantes du salaire sujettes à de fortes variations, nous tiendrons compte de la moyenne des 12 derniers mois. La 365 ème partie de ce montant con stitue l indemnité journalière de base. Pour les salaries au bénéfice d un sa laire journalier ou horaire, l indemnité journalière de base est constituée par le 1/7 ème du salaire réalisé dans une se maine. Pour les personnes assurées nominativement, la 365 ème partie du salaire con venu constitue I indemnité journalière de base. Nous payons le pourcentage convenu de l indemnité journalière de base. g12 Rechutes Lors de rechutes d une même maladie dans un délai de 12 mois, le délai d attente n est pas pris en compte. Après une interruption de plus de 12 mois de l incapacité de gain, la rechute est considérée comme un nouveau cas de maladie; celui-ci n est assuré que si la personne faisait partie du cercle des assurés à ce moment-la. g13 Droit aux prestations dans des cas particuliers Si la couverture d assurance cesse, nous continuons néanmoins de payer I indemnité journalière jusqu a la durée maximale de prestation, pour une incapacité de gain en cours, dans le cadre de la durée des prestations. Exception: reprise de la couverture d assurance par un autre assureur. Pour les salariés de nationalité étrangère qui ne sont pas au bénéfice d un permis d établissement, la couverture d assurance cesse au moment où ils quittent la Suisse (ne s applique pas aux frontaliers). Si ce contrat en remplace un précédent, nous tenons compte des indemnités journalières déjà perçues lors du calcul des prestations futures. Il n y a aucune couverture d assurance pour les incapacités de gain survenant pendant un congé non payé. L assurance entre de nouveau en vigueur avec la date convenue du commencement du travail. En cas d une incapacité de gain survenue lors d un congé et persistant lors de la reprise du travail à la date convenue, le délai d attente est calculé à partir de la date convenue de la reprise.

10 10 Conditions contractuelles Dispositions communes g14 Passage à l assurance individuelle (libre passage) L assuré peut souscrire une assurance individuelle d indemnité journalière en cas de maladie dans les 3 mois qui suivent la fin de la couverture d assurance > > sans examen de I état de santé > > à I âge d entrée dans l assurance col lective pour les prestations actuelles > > dans le cadre des prestations prévues et des conditions en vigueur dans I assurance individuelle. Il n existe pas de droit au libre-passage > > si I assuré peut adhérer à I assurance d indemnité journalière du nouvel employeur > > lors de l annulation de ce contrat et de la reprise de la couverture d assurance par un autre assureur > > si nous avons déjà payé le max. des prestations dans le cadre du contrat collectif. > > l assuré n occupe plus d activité professionnelle lucrative, n est plus à la recherche d un emploi et ne perçoit pas d indemnité journalière de I assurance chômage (par ex. congé non payé). Lors du calcul de la durée max. des prestations de I assurance individuelle d indemnité journalière en cas de maladie, les prestations déjà versées par l assurance collective seront prises en compte. g19 Incapacité de gain Il y a incapacité de gain, si la personne as surée est dans l incapacité totale ou partielle d exercer, par suite de maladie, sa profession ou toute autre activité professionnelle adéquate pouvant être exigée d elle et qu elle, ou son employeur du fait de son obligation de maintien du paiement de salaire, en subit une perte financière. g20 Activités adéquates pouvant être exigées de la personne assurée Il s agit d activités entrant réellement en ligne de compte pour l assuré sur le marché du travail et qui, par expérience, lui sont vraiment accessibles au vu de sa formation professionnelle et de ses facultés physiques et intellectuelles. g21 Accord de libre passage Si des personnes assurées ont droit à des conditions plus avantageuses par suite d ac cords de libre passage (conventions entre assureurs maladie privés et sociaux) celles-ci sont prépondérantes. g15 Obligation d informer du preneur d assurance Le preneur d assurance est obligé d informer, par écrit, les personnes assurées sur l essentiel du contenu du contrat, ses modifications et son annulation ainsi que sur le droit légal du passage à l assurance individuelle. Si, par suite d une violation de ces obligations, la Bâloise doit engager sa responsabilité vis-à-vis de tiers, elle peut se retourner contre le preneur d assurance. g16 Frais Tout frais lié à une procédure administrative supplémentaire générée par le preneur d assurance est à la charge de ce dernier. La Bâloise peut aussi facturer ce genre de frais de manière forfaitaire (taxes). Réglementation des taxes sur Au cas où les paiements ne sont pas effectués dans les délais impartis, les dispositions de la loi sur le contrat d assurance relatives au retard du paiement des primes trouvent leur application en stipulant que la couverture d assurance est interrompue après l expiration du délai de sommation. g17 For En cas de litige, vous pouvez porter plainte contre la Bâloise à votre lieu de domicile en Suisse ou celui de Bâle-Ville. De plus, les assurés ont la possibilité de porter plainte contre la Bâloise à leur lieu de travail. g18 Validité territoriale La couverture d assurance est valable dans le monde entier, sous réserve de dispositions contractuelles contraires.

11 Bâloise Assurance SA Aeschengraben 21, case postale CH-4002 Bâle Votre sécurité nous tient à cœur. Service clientèle (24h) Fax f m

Assurance-accidents collective pour personnes non soumises à la LAA

Assurance-accidents collective pour personnes non soumises à la LAA Assurance-accidents collective pour personnes non soumises à la LAA Information sur le produit et conditions contractuelles Edition 2010 Votre sécurité nous tient à cœur. 2 Information sur le produit Information

Plus en détail

Assurance complémentaire LAA pour les entreprises

Assurance complémentaire LAA pour les entreprises Assurance complémentaire LAA pour les entreprises Information sur le produit et conditions contractuelles Edition 2015 Votre sécurité nous tient à cœur. 2 Information sur le produit Information sur le

Plus en détail

Assurance indemnité journalière en complément à votre assurance maladie

Assurance indemnité journalière en complément à votre assurance maladie Assurance indemnité journalière en complément à votre assurance maladie Information sur le produit et conditions contractuelles Edition 2010 Votre sécurité nous tient à cœur. 2 Information sur le produit

Plus en détail

Assurance collective d indemnité journalière en cas de maladie

Assurance collective d indemnité journalière en cas de maladie Assurance collective d indemnité journalière en cas de maladie Information sur le produit et conditions contractuelles Edition 05 Votre sécurité nous tient à cœur. Information sur le produit Information

Plus en détail

entre la Fondation SSO-Services et Helsana Assurances SA

entre la Fondation SSO-Services et Helsana Assurances SA Édition juin 2013 Notice Contrat-cadre Assurance indemnités journalières Helsana Business Salary entre la Fondation SSO-Services et Helsana Assurances SA HEL-00810-fr-0613-0003-21971 Fondations de la SSO

Plus en détail

Plan de prévoyance 94

Plan de prévoyance 94 valable dès le 1er janvier 2015 Plan de prévoyance 94 Assurance d interruption Objectif L assurance d interruption a pour objectif d assurer la couverture de risques pour les personnes de moins de 50 ans,

Plus en détail

Assurances selon la LAMal

Assurances selon la LAMal Assurances selon la LAMal Règlement Edition 01. 2010 Table des matières I Dispositions communes 1 Validité 2 Affiliation / admission 3 Suspension de la couverture-accidents 4 Effets juridiques de la signature

Plus en détail

Assurances selon la LAMal

Assurances selon la LAMal Assurances selon la LAMal Règlement Edition 01. 2015 Table des matières I Dispositions communes 1 Validité 2 Affiliation / admission 3 Suspension de la couverture-accidents 4 Effets juridiques de la signature

Plus en détail

Conditions Complémentaires d Assurance indemnités journalières (B/BI/C/CI) selon la Loi sur l assurance-maladie (CCA/LAMal)

Conditions Complémentaires d Assurance indemnités journalières (B/BI/C/CI) selon la Loi sur l assurance-maladie (CCA/LAMal) Conditions Complémentaires d Assurance indemnités journalières (B/BI/C/CI) selon la Loi sur l assurance-maladie (CCA/LAMal) Édition du 1.7.2005 www.egk.ch Conditions Complémentaires d Assurance indemnités

Plus en détail

Conditions générales (CGA)

Conditions générales (CGA) Conditions générales (CGA) Assurance-accidents selon la Loi fédérale du 20.3.1981 (LAA) Edition 08.2006 8000611 10.09 WGR 067 F Table des matières Votre assurance-accidents selon la LAA en bref... 3 1

Plus en détail

Plan de prévoyance 170

Plan de prévoyance 170 valable dès le 1er janvier 2015 Plan de prévoyance 170 Etat de Vaud Validité Ce plan de prévoyance est valable dès le 01.01.2015 pour les personnes assurées, selon convention d adhésion séparée, auprès

Plus en détail

PLAN DE PRÉVOYANCE C

PLAN DE PRÉVOYANCE C PLAN DE PRÉVOYANCE C RÈGLEMENT, 1 re partie Valable à partir du 1 er janvier 2010 Mis en vigueur par le Conseil de fondation le 9 novembre 2009 Le présent plan de prévoyance s applique à toutes les personnes

Plus en détail

Guide des assurances sociales destiné aux salariés. Edition 2015

Guide des assurances sociales destiné aux salariés. Edition 2015 Guide des assurances sociales destiné aux salariés Edition 2015 Contenu Introduction...3 Changement d emploi...4 Chômage...6 Congés non payés, formation, séjours linguistiques, etc...8 Prise d une activité

Plus en détail

Assurance perte de salaire LCA Conditions générales d assurance (CGA)

Assurance perte de salaire LCA Conditions générales d assurance (CGA) Assurance perte de salaire LCA Conditions générales d assurance (CGA) Edition 2014 Assurance perte de salaire LCA Conditions générales d assurance (CGA) Edition 2014 Sympany Sommaire 1 Bases de l assurance

Plus en détail

Salary LAMal Assurance d indemnités journalières facultative selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal)

Salary LAMal Assurance d indemnités journalières facultative selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) Salary LAMal Assurance d indemnités journalières facultative selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) Conditions générales d assurance (CGA) Edition de septembre 2006 (version 2013) Organisme

Plus en détail

Conditions du contrat pour Assurance à la LAA

Conditions du contrat pour Assurance à la LAA Conditions du contrat pour Assurance à la LAA Edition 1/2007 Table des matières Assurance à la LAA 1. Personnes assurées 2 1.1 Assurance obligatoire 2 1.2 Assurance facultative 2 2. Etendue de la garantie

Plus en détail

Caisse de pensions ASMPP/SSPC. Première partie: plan de prévoyance BB-flex

Caisse de pensions ASMPP/SSPC. Première partie: plan de prévoyance BB-flex Caisse de pensions ASMPP/SSPC (proparis Fondation de prévoyance arts et métiers Suisse) RÈGLEMENT 2013 Première partie: plan de prévoyance BB-flex Le présent plan de prévoyance entre en vigueur au 1 er

Plus en détail

Assurance-accidents complémentaire LCA Conditions générales d assurance (CGA)

Assurance-accidents complémentaire LCA Conditions générales d assurance (CGA) Assurance-accidents complémentaire LCA Conditions générales d assurance (CGA) Edition 2014 Assurance-accidents complémentaire LCA Conditions générales d assurance (CGA) Edition 2014 Sympany Sommaire 1

Plus en détail

Compact Salary LAMal Assurance d indemnités journalières facultative selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal)

Compact Salary LAMal Assurance d indemnités journalières facultative selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) Compact Salary LAMal Assurance d indemnités journalières facultative selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) Conditions générales d assurance (CGA) Edition de décembre 2013 Organisme d assurance:

Plus en détail

Règlement concernant la liquidation partielle ettotale des caisses de prévoyance

Règlement concernant la liquidation partielle ettotale des caisses de prévoyance Règlement concernant la liquidation partielle ettotale des caisses de prévoyance Bâloise-Fondation collective pour la prévoyance professionnelle extra-obligatoire Edition décembre 2009 2 Règlement Sommaire

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA)

Conditions générales d assurance (CGA) Compact Basic Assurance obligatoire des soins (assurance de base) selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) Conditions générales d assurance (CGA) Edition de décembre 2013 Organisme d assurance:

Plus en détail

Conditions Complémentaires d Assurance indemnités journalières (B, BI, C, CI) selon la Loi sur le contrat d assurance (CCA/LCA)

Conditions Complémentaires d Assurance indemnités journalières (B, BI, C, CI) selon la Loi sur le contrat d assurance (CCA/LCA) Conditions Complémentaires d Assurance indemnités journalières (B, BI, C, CI) selon la Loi sur le contrat d assurance (CCA/LCA) Édition du 1.7.2005 www.egk.ch Conditions Complémentaires d Assurance indemnités

Plus en détail

PLAN DE PRÉVOYANCE SF Indépendants et intermittents

PLAN DE PRÉVOYANCE SF Indépendants et intermittents PLAN DE PRÉVOYANCE SF Indépendants et intermittents RÈGLEMENT, 1 re partie Valable dès le 1 er janvier 2010 Mis en vigueur par le Conseil de fondation le 9 novembre 2009. Le présent plan de prévoyance

Plus en détail

PROPOSITION D ASSURANCE POUR VOTRE PREVOYANCE PROFESSIONELLE

PROPOSITION D ASSURANCE POUR VOTRE PREVOYANCE PROFESSIONELLE PROPOSITION D ASSURANCE POUR VOTRE PREVOYANCE PROFESSIONELLE Etat 2011 Contenu Le 2e pilier 3 La CPAT 3 A. Le plan LPP 4 1. BASE DE CALCUL 4 2. COTISATIONS 5 3. PRESTATIONS D ASSURANCE 5 3.1 Prestations

Plus en détail

Conditions générales (CGA) Helvetia Assurance Cautionnement de Loyer. Edition Avril 2012

Conditions générales (CGA) Helvetia Assurance Cautionnement de Loyer. Edition Avril 2012 Conditions générales (CGA) Helvetia Assurance Cautionnement de Loyer Edition Avril 2012 Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Sommaire A Information aux clients 3 1 Partenaires

Plus en détail

Fondation de prévoyance de l ASG

Fondation de prévoyance de l ASG Fondation de prévoyance de l ASG RÈGLEMENT 2014 Première partie: plan de prévoyance S Le présent plan de prévoyance entre en vigueur le 1 er janvier 2014 pour toutes les personnes assurées dans les plans

Plus en détail

EDITION 2015. Conditions de participation au système de bonus BENEVITA. POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES.

EDITION 2015. Conditions de participation au système de bonus BENEVITA. POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES. EDITION 2015 Conditions de participation au système de bonus BENEVITA. POUR LA MEILLEURE DES MÉDECINES. Système de bonus BENEVITA: Informations destinées aux clients. Les informations ci-après vous donneront

Plus en détail

CASH-LAMal. Conditions générales d assurance (CGA) Assurance pour perte de gain GALENOS

CASH-LAMal. Conditions générales d assurance (CGA) Assurance pour perte de gain GALENOS Conditions générales d assurance (CGA) CASH-LAMal Assurance pour perte de gain (selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie du 18 mars 1994, LAMal) Edition 2009 (en vigueur depuis le 1 er janvier 2007)

Plus en détail

sur la garantie de la rémunération en cas de maladie et d accident du personnel de l Etat

sur la garantie de la rémunération en cas de maladie et d accident du personnel de l Etat .7.8 Ordonnance du 6 septembre 00 sur la garantie de la rémunération en cas de maladie et d accident du personnel de l Etat Le Conseil d Etat du canton de Fribourg Vu l article 0 de la loi du 7 octobre

Plus en détail

Assurance maladie collective perte de salaire. Conditions générales (CGA)

Assurance maladie collective perte de salaire. Conditions générales (CGA) Assurance maladie collective perte de salaire Conditions générales (CGA) Édition 01.07.2005 ETENDUE DE L'ASSURANCE 1 Objet de l'assurance 2 Définitions 3 Limitations de couverture 4 Personnes assurées

Plus en détail

R A M B. Fondation pour la Retraite Anticipée de la Métallurgie du Bâtiment à Genève

R A M B. Fondation pour la Retraite Anticipée de la Métallurgie du Bâtiment à Genève R A M B Fondation pour la Retraite Anticipée de la Métallurgie du Bâtiment à Genève 2004 1 FONDATION POUR LA RETRAITE ANTICIPEE DE LA METALLURGIE DU BATIMENT (FONDATION RAMB) REGLEMENT En application des

Plus en détail

Assurance perte de salaire Assurance d une indemnité journalière selon la loi fédérale sur le contrat d assurance (LCA)

Assurance perte de salaire Assurance d une indemnité journalière selon la loi fédérale sur le contrat d assurance (LCA) Assurance perte de salaire Assurance d une indemnité journalière selon la loi fédérale sur le contrat d assurance (LCA) Conditions générales de police (CGP) Édition: janvier 2014 (version juillet 2015)

Plus en détail

2.02 Cotisations Cotisations des indépendants à l AVS, à l AI et aux APG

2.02 Cotisations Cotisations des indépendants à l AVS, à l AI et aux APG 2.02 Cotisations Cotisations des indépendants à l AVS, à l AI et aux APG Etat au 1 er janvier 2016 En bref L assurance-vieillesse et survivants (AVS), l assurance-invalidité (AI) et le régime des allocations

Plus en détail

Assurance facultative d indemnités journalières Selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) Conditions générales d assurance (CGA)

Assurance facultative d indemnités journalières Selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) Conditions générales d assurance (CGA) Assurance facultative d indemnités journalières Selon la Loi fédérale sur l assurance-maladie (LAMal) Conditions générales d assurance (CGA) Edition de janvier 2009 (version 2013) Organisme d assurance:

Plus en détail

Conditions générales Edition 01.05.2009. Assurance maladie collective perte de salaire

Conditions générales Edition 01.05.2009. Assurance maladie collective perte de salaire Conditions générales Edition 01.05.2009 Assurance maladie collective perte de salaire 2 Conditions générales Vaudoise Sommaire Information au preneur d assurance 5 Etendue de l assurance 6 1 Objet de l

Plus en détail

Assurance perte de salaire en cas de maladie selon la LCA

Assurance perte de salaire en cas de maladie selon la LCA Assurance perte de salaire en cas de maladie selon la LCA Information client selon la LCA et Conditions générales (CGA) Edition 1/2015 Table des matières Chiffre Page Chiffre Page Chiffre Page Information

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3381 Convention collective nationale IDCC : 2941. AIDE, ACCOMPAGNEMENT, SOINS

Plus en détail

Votre prévoyance chez PUBLICA

Votre prévoyance chez PUBLICA Votre prévoyance chez PUBLICA Version abrégée du règlement de prévoyance pour les personnes employées et les bénéficiaires de rentes de la Caisse de prévoyance de la Confédération Cette brochure vous offre

Plus en détail

Informations aux clients et Conditions générales d assurances (CGA) Assurance de garantie locative pour les baux à usage d habitation

Informations aux clients et Conditions générales d assurances (CGA) Assurance de garantie locative pour les baux à usage d habitation Informations aux clients et (CGA) Assurance de garantie locative pour les baux à usage d habitation Edition 01.2011 Informations aux clients Informations aux clients Ce que vous devriez savoir à propos

Plus en détail

Le certificat de prévoyance. Pour faire le point sur les prestations de prévoyance professionnelle.

Le certificat de prévoyance. Pour faire le point sur les prestations de prévoyance professionnelle. Le certificat de prévoyance. Pour faire le point sur les prestations de prévoyance professionnelle. Le certificat de prévoyance contient de nombreuses informations intéressantes concernant la couverture

Plus en détail

Circulaire AI n o 182 du 18 juillet 2003

Circulaire AI n o 182 du 18 juillet 2003 _ Circulaire AI n o 182 du 18 juillet 2003 Accords bilatéraux avec l UE et l'aele Avec le bulletin n 118 du 30 septembre 2002 et la circulaire AI n 176 du 13 mars 2003, des réponses ont été apportées à

Plus en détail

Assurance perte de salaire LCA Conditions générales d assurance (CGA)

Assurance perte de salaire LCA Conditions générales d assurance (CGA) Assurance perte de salaire LCA Conditions générales d assurance (CGA) Edition 2016 Assurance perte de salaire LCA Conditions générales d assurance (CGA) Edition 2016 Sympany Sommaire Information clients

Plus en détail

Règlement concernant la liquidation partielle des caisses de prévoyance de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle

Règlement concernant la liquidation partielle des caisses de prévoyance de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle Règlement concernant la liquidation partielle des caisses de prévoyance de la Fondation collective Trigona pour la prévoyance professionnelle Édition de décembre 2009 Votre sécurité nous tient à cœur.

Plus en détail

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg

Arrangement administratif. relatif aux modalités d application de la convention. entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg Arrangement administratif relatif aux modalités d application de la convention entre la République Tchèque et le Grand-Duché de Luxembourg sur la sécurité sociale En application du paragraphe (2), a) de

Plus en détail

Vous souhaitez plus de renseignements?

Vous souhaitez plus de renseignements? Vous souhaitez plus de renseignements? E.R. : C. Guilloret Prêteur et intermédiaire d assurance : Beobank NV/SA Bd Général Jacques 263g 1050 Bruxelles TVA BE 0401.517.147 RPM BRUXELLES IBAN: BE77 9545

Plus en détail

Information client et conditions générales

Information client et conditions générales Information client et conditions générales RiskFree Assurance vie risque en cas d incapacité de gain ou de décès Version juin 2011 Contenu INFORMATION CLIENT... 2 CONDITIONS GÉNÉRALES... 3 1. BASES DE

Plus en détail

Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail.

Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail. Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail. Changements professionnels. La prévoyance après la dissolution des rapports de travail. Début d un nouvel emploi

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA)

Conditions générales d assurance (CGA) Conditions générales d assurance (CGA) Assurance-accidents complémentaire à la LAA (LAAC) pour le personnel Edition 07.2006 8001021 10.09 WGR 040 F Table des matières Assurance-accidents complémentaire

Plus en détail

Chômage et accident? Informations de A à Z

Chômage et accident? Informations de A à Z Chômage et accident? Informations de A à Z Si vous avez droit à l indemnité de chômage (IC), vous êtes automatiquement assuré contre les accidents auprès de la Suva. Tout accident doit être annoncé au

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA) pour les assurances collectives sur la vie hors de la prévoyance professionnelle

Conditions générales d assurance (CGA) pour les assurances collectives sur la vie hors de la prévoyance professionnelle Conditions générales d assurance (CGA) pour les assurances collectives sur la vie hors de la prévoyance professionnelle (Branche d assurance A3.4 selon l annexe 1 de l ordonnance sur la surveillance, OS)

Plus en détail

Informations relatives à l assurance d indemnités journalières

Informations relatives à l assurance d indemnités journalières Personalamt des Kantons Bern Münstergasse 45 3011 Berne Téléphone 031 633 43 36 Téléfax 031 633 43 48 Office du personnel du canton de Berne Informations relatives à l assurance d indemnités journalières

Plus en détail

Prévoyance professionnelle des personnes au chômage

Prévoyance professionnelle des personnes au chômage Département fédéral de l'économie DFE EDITION 2009 716.201 f Complément d'information à l Info-Service Etre au chômage Une brochure pour les chômeurs Prévoyance professionnelle des personnes au chômage

Plus en détail

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA selon la LCA. Edition 01. 10

Conditions supplémentaires d assurance (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA selon la LCA. Edition 01. 10 (CSA) de l assurance d hospitalisation CLINICA selon la LCA Edition 01. 10 Sommaire :: I. Généralités 3 Art. 1. Bases juridiques 3 Art. 2. But 3 Art. 3. Offre d assurance 3 Art. 4. Conclusion d assurance

Plus en détail

Avenant au règlement. pour PraderLosinger SA (CCT du Canton du Valais plan de prévoyance 4) Fondation de prévoyance edifondo

Avenant au règlement. pour PraderLosinger SA (CCT du Canton du Valais plan de prévoyance 4) Fondation de prévoyance edifondo Fondation de prévoyance edifondo Avenant au règlement pour PraderLosinger SA (CCT du Canton du Valais plan de prévoyance 4) valable à partir du 1.1.2015 Dans un souci de simplification, seule la forme

Plus en détail

Conditions Générales. RP Arc-en-Ciel Police de libre passage (variante 1)

Conditions Générales. RP Arc-en-Ciel Police de libre passage (variante 1) Conditions Générales RP Arc-en-Ciel Police de libre passage (variante 1) Table des matières : I. Définitions et abréviations II. III. IV. Principes 1 Règles d application et tarifs 2 Création de la police

Plus en détail

Assurances selon la LAMal

Assurances selon la LAMal Assurances selon la LAMal Règlement Edition 01.2013 Afin de faciliter la lecture des dispositions contractuelles, certaines dénominations concernant des personnes sont au masculin; bien entendu, ces dénominations

Plus en détail

Assurance-accidents et chômage de A à Z

Assurance-accidents et chômage de A à Z Assurance-accidents et chômage de A à Z Les personnes sans emploi ayant droit à l indemnité de chômage bénéficient de la couverture accidents de la Suva. La Suva porte une attention toute particulière

Plus en détail

Assurance collective d indemnités journalières

Assurance collective d indemnités journalières Assurance collective d indemnités journalières Conditions générales d assurance (CGA) Assurance collective d indemnités journalières selon la Loi fédérale sur le contrat d assurance (LCA) Edition de novembre

Plus en détail

Assurance collective d indemnités journalières

Assurance collective d indemnités journalières Digne de confiance Assurance collective d indemnités journalières Conditions générales d assurance (CGA) Information à la clientèle selon la LCA Information à la clientèle La présente information à la

Plus en détail

Caisse cantonale genevoise de compensation. Assurance-maternité cantonale genevoise

Caisse cantonale genevoise de compensation. Assurance-maternité cantonale genevoise Caisse cantonale genevoise de compensation Assurance-maternité cantonale genevoise Etat au 1 er juillet 2001 Introduction L'assurance-maternité est une assurance perte de gain obligatoire dans le Canton

Plus en détail

Conditions générales pour les prêts chirographaires. Du 20 mars 2014 (état au 21 mars 2014)

Conditions générales pour les prêts chirographaires. Du 20 mars 2014 (état au 21 mars 2014) pour les prêts chirographaires Du 0 mars 04 (état au mars 04) du 0.0.04 (état au.0.04) TABLE DES MATIERES Article Principes généraux Article Décision d octroi ou de refus du prêt Article Documents à signer

Plus en détail

Qu en est-il des contrats complémentaires facultatifs? Sont-ils concernés par le dispositif?

Qu en est-il des contrats complémentaires facultatifs? Sont-ils concernés par le dispositif? QUESTIONS SUR L OBJET DE LA PORTABILITE La mensualisation est-elle exclue du dispositif? L obligation de maintien de salaire à la charge de l employeur n est pas concernée : en effet, il ne s agit pas

Plus en détail

Offre pour une assurance responsabilité civile professionnelle pour avocats

Offre pour une assurance responsabilité civile professionnelle pour avocats Offre pour une assurance responsabilité civile professionnelle pour avocats Zurich Compagnie d Assurances SA Vos avantages en un coup d œil Couverture en cas de dommages économiques purs, de lésions corporelles

Plus en détail

Offre pour une assurance responsabilité civile professionnelle pour fiduciaires

Offre pour une assurance responsabilité civile professionnelle pour fiduciaires Offre pour une assurance responsabilité civile professionnelle pour fiduciaires Zurich Compagnie d Assurances SA Vos avantages en un coup d œil Couverture en cas de dommages économiques purs, de lésions

Plus en détail

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion.

Nous vous invitons par ailleurs à transmettre, s il y a lieu, ces informations à votre expert comptable ou à votre centre de gestion. EN PARTENARIAT AVEC Objet : Lettre avenant - Evolution des dispositions du régime d assurance Complémentaire Santé de vos salariés non cadres. Accord départemental du 3 septembre 2009. Raison sociale 1

Plus en détail

Avenant au règlement. pour Losinger Marazzi SA (CCT du Canton de Genève plan de prévoyance 2 + 3) Fondation de prévoyance edifondo

Avenant au règlement. pour Losinger Marazzi SA (CCT du Canton de Genève plan de prévoyance 2 + 3) Fondation de prévoyance edifondo Fondation de prévoyance edifondo Avenant au règlement pour Losinger Marazzi SA (CCT du Canton de Genève plan de prévoyance 2 + 3) valable à partir du 1.1.2015 Dans un souci de simplification, seule la

Plus en détail

Information client selon LCA et Conditions du contrat pour Assurance perte de salaire en cas de maladie selon la LCA

Information client selon LCA et Conditions du contrat pour Assurance perte de salaire en cas de maladie selon la LCA Information client selon LCA et Conditions du contrat pour Assurance perte de salaire en cas de maladie selon la LCA Edition 1/2007 Table des matières Information client selon LCA Assurance perte de salaire

Plus en détail

Conditions générales d assurance (CGA)/

Conditions générales d assurance (CGA)/ Conditions générales d assurance (CGA)/ Assurance de garantie de loyer Edition 01.2014 8054253 09.14 WGR 759 Fr Table des matières Votre assurance en bref................. 3 Conditions générales d assurance...........

Plus en détail

Directive relative aux assurances perte de gain pour les partenaires de distribution

Directive relative aux assurances perte de gain pour les partenaires de distribution innova Versicherungen AG Case postale 3073 Gümligen Directive relative aux assurances perte de gain pour les partenaires de distribution externes. 1. Intervalle de temps pour l envoi de conventions d affiliation

Plus en détail

Ouverture d'un compte de libre passage selon art. 10 OLP

Ouverture d'un compte de libre passage selon art. 10 OLP Copie pour la fondation de libre passage Freizügigkeitsstiftung der Migros Bank Ouverture d'un compte de libre passage selon art. 10 OLP L ouverture du compte sera effectuée après entrée de la prestation

Plus en détail

La réforme des pensions expliquée

La réforme des pensions expliquée La réforme des pensions expliquée TABLE DES MATIÈRES 1. LA PENSION ANTICIPÉE... 2 1.1. SITUATION AVANT LA RÉFORME... 2 1.2. SITUATION À PARTIR DU 1 ER JANVIER 2013... 2 1.3. LES MESURES DE TRANSITION...

Plus en détail

Enthousiasme? «Savoir ma prévoyance vieillesse entre de bonnes mains.»

Enthousiasme? «Savoir ma prévoyance vieillesse entre de bonnes mains.» Enthousiasme? «Savoir ma prévoyance vieillesse entre de bonnes mains.» Helvetia Solutions de libre passage. Placer son avoir de prévoyance selon ses besoins. Votre assureur suisse. Le libre passage dans

Plus en détail

Règlement de prévoyance de la Bâloise-Fondation collective pour la prévoyance professionnelle obligatoire

Règlement de prévoyance de la Bâloise-Fondation collective pour la prévoyance professionnelle obligatoire Règlement de prévoyance de la Bâloise-Fondation collective pour la prévoyance professionnelle obligatoire Édition de janvier 2015 Votre sécurité nous tient à cœur. Sommaire I. Généralités 1. Bases 3 2.

Plus en détail

Prévoyance professionnelle obligatoire pour les personnes au chômage

Prévoyance professionnelle obligatoire pour les personnes au chômage Prévoyance professionnelle obligatoire pour les personnes au chômage (Valable à partir du 01.01.2013) 1 Personnes assurées (plan de prévoyance AL) La prévoyance professionnelle obligatoire des personnes

Plus en détail

Capital Assurance de capital en cas d invalidité ou de décès suite à une maladie ou un accident

Capital Assurance de capital en cas d invalidité ou de décès suite à une maladie ou un accident Capital Assurance de capital en cas d invalidité ou de décès suite à une maladie ou un accident Conditions complémentaires (CC) pour les assurances complémentaires selon la Loi sur le contrat d assurance

Plus en détail

INFORMATIONS 2016. 1.1 Pour les indépendants - Facturation et perception des cotisations personnelles au 1 er janvier 2016

INFORMATIONS 2016. 1.1 Pour les indépendants - Facturation et perception des cotisations personnelles au 1 er janvier 2016 Genève, décembre 2015 INFORMATIONS 2016 Madame, Monsieur, Comme chaque année, nous avons le plaisir de vous faire parvenir notre lettre d informations dans laquelle vous trouverez les principaux renseignements

Plus en détail

Instructions aux bureaux de révision sur l exécution des contrôles d employeurs (IRE)

Instructions aux bureaux de révision sur l exécution des contrôles d employeurs (IRE) Instructions aux bureaux de révision sur l exécution des contrôles d employeurs (IRE) Valables dès le 1 er janvier 2008 318.107.09 f IRE 12.07 2 Table des matières Abréviations... 3 1. Principes... 4 2.

Plus en détail

Conditions générales d assurance. Polices de libre passage. Edition 2013. Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.

Conditions générales d assurance. Polices de libre passage. Edition 2013. Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia. Conditions générales d assurance Polices de libre passage Edition 2013 Tout simplement. Contactez-nous. T 058 280 1000 (24 h), www.helvetia.ch Sommaire 1 Conclusion de l assurance 3 2 Prestations 3 3 Financement

Plus en détail

RentaSafe La rente garantie à vie

RentaSafe La rente garantie à vie RentaSafe La rente garantie à vie Information des consommateurs et conditions contractuelles générales Edition 2011 Votre sécurité nous tient à cœur. 2 Information des consommateurs Information des consommateurs

Plus en détail

Information clients selon la LCA (Passeport Charter CCS) Édition 01.2013

Information clients selon la LCA (Passeport Charter CCS) Édition 01.2013 Information clients selon la LCA (Passeport Charter CCS) Édition 01.2013 La présente information clients renseigne de manière claire et succincte sur l identité de l assureur ainsi que les principaux éléments

Plus en détail

Conditions générales Assurance collective dans le cadre de la prévoyance complémentaire hors LPP (CG PC) Édition 01.2011

Conditions générales Assurance collective dans le cadre de la prévoyance complémentaire hors LPP (CG PC) Édition 01.2011 Allianz Suisse Société d Assurances sur la Vie SA Conditions générales Assurance collective dans le cadre de la prévoyance complémentaire hors LPP (CG PC) Édition 0.0 Table des matières 0. Assurances relevant

Plus en détail

Assurance en cas de décès ou d invalidité à la suite d une maladie

Assurance en cas de décès ou d invalidité à la suite d une maladie Assurance en cas de décès ou d invalidité à la suite d une maladie Conditions générales d assurance (CGA) Edition 01.2016 Table des matières I Principes de l assurance 2 1 Objectif et contenu de l assurance

Plus en détail

Assurance-accidents obligatoire (LAA) Dispositions légales et possibilités de complément/

Assurance-accidents obligatoire (LAA) Dispositions légales et possibilités de complément/ Assurance-accidents obligatoire (LAA) Dispositions légales et possibilités de complément/ Assurance-accidents obligatoire (LAA)/ L assurance-accidents obligatoire (LAA) assure employé et employeur contre

Plus en détail

Conditions générales d assurance

Conditions générales d assurance Conditions générales d assurance pour l assurance perte de gain en cas de maladie () GENERALI Assurances Générales SA, 1260 Nyon Table des matières Objet et étendue de l assurance Page 1. Objet de l assurance

Plus en détail

Ordonnance sur les déductions admises fiscalement pour les cotisations versées à des formes

Ordonnance sur les déductions admises fiscalement pour les cotisations versées à des formes Ordonnance sur les déductions admises fiscalement pour les cotisations versées à des formes reconnues de prévoyance (OPP 3) 831.461.3 du 13 novembre 1985 (Etat le 1 er janvier 2008) Le Conseil fédéral

Plus en détail

Séance d information. La loi sur l assurance. assurance-chômage. chômage. mes droits et mes obligations - notions de base

Séance d information. La loi sur l assurance. assurance-chômage. chômage. mes droits et mes obligations - notions de base Séance d information La loi sur l assurance assurance-chômage chômage mes droits et mes obligations - notions de base Séance de 9h à 12h environ (pause de 15 minutes) Intervenants : Caisse de chômage Unia

Plus en détail

ERGOPIX Sàrl. Conditions générales - octobre 2014

ERGOPIX Sàrl. Conditions générales - octobre 2014 ERGOPIX Sàrl Conditions générales - octobre 2014 1. Généralités 1.1 ERGOPIX Sàrl (ci-après : Ergopix) est une société active dans la création de plateformes web, ayant son siège social à Vevey. 1.2 Les

Plus en détail

Notice relative aux polices de prévoyance liées (pilier 3a), valable à partir du 1er janvier 2008

Notice relative aux polices de prévoyance liées (pilier 3a), valable à partir du 1er janvier 2008 Notice relative aux polices de prévoyance liées (pilier 3a), valable à partir du 1er janvier 2008 1. Attribution bénéficiaire Dans les contrats d assurance du pilier 3a, un bénéficiaire ou plusieurs bénéficiaires

Plus en détail

Règlement de prévoyance du 3 décembre 2007 de la Caisse de prévoyance du domaine des EPF pour les professeurs des EPF

Règlement de prévoyance du 3 décembre 2007 de la Caisse de prévoyance du domaine des EPF pour les professeurs des EPF Règlement de prévoyance du 3 décembre 2007 de la Caisse de prévoyance du domaine des EPF (RP-EPF 2) Modification du 24 mars 2012 Approuvée par le Conseil fédéral le 15 mars 2013 L organe paritaire de la

Plus en détail

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale

MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES. Convention collective nationale MINISTÈRE DU TRAVAIL, DE L EMPLOI, DE LA FORMATION PROFESSIONNELLE ET DU DIALOGUE SOCIAL CONVENTIONS COLLECTIVES Brochure n 3314 Convention collective nationale IDCC : 2412. PRODUCTION DE FILMS D ANIMATION

Plus en détail

6.02 Prestations des APG et de l allocation de maternité Allocation de maternité

6.02 Prestations des APG et de l allocation de maternité Allocation de maternité 6.02 Prestations des APG et de l allocation de maternité Allocation de maternité Etat au 1 er janvier 2015 1 En bref Toute mère exerçant une activité lucrative a droit à une allocation de maternité les

Plus en détail

Régime de garanties collectives obligatoires. Remboursement des frais de santé au personnel salarié.

Régime de garanties collectives obligatoires. Remboursement des frais de santé au personnel salarié. Direction des Ressources Humaines Direction de l'economie RH et des Ressources Destinataires Tous services Contact GASPAR Emilia Tél : Fax : E-mail : Date de validité A partir du 1 er ' janvier 2009 Régime

Plus en détail

CGA. Assurance-maladie collective d indemnités journalières selon la loi sur le contrat d assurance (LCA)

CGA. Assurance-maladie collective d indemnités journalières selon la loi sur le contrat d assurance (LCA) CGA (Conditions générales du contrat d assurance) Visana Assurances SA Valable dès 2011 Assurance-maladie collective d indemnités journalières selon la loi sur le contrat d assurance (LCA) Type de prestations

Plus en détail

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité.

L inscription de M... à l institution de retraite (la nommer) à laquelle adhère l association sera demandée dès le début de son activité. Modèle de contrat de travail à durée indéterminée 2 e modèle normal Entre : l association..... représentée par M. (le président)... d une part, et : M. demeurant.. d autre part, IL A ETE CONVENU CE QUI

Plus en détail

p-care / p-care by Hirslanden

p-care / p-care by Hirslanden p-care / p-care by Hirslanden Assurances complémentaires selon la Loi sur le contrat d assurance (LCA) Formule d assurance pour anciens assurés collectifs (p-care) Conditions générales d assurance (CGA)

Plus en détail

Gestion des assurances sociales dans mon entreprise et nouveautés 2010

Gestion des assurances sociales dans mon entreprise et nouveautés 2010 «Recentrez votre activité, externalisez la gestion de votre personnel!» Gestion des assurances sociales dans mon entreprise et nouveautés 2010 Frédéric ric Favre HRplus Sàrl HRplus Sàrl 1 Quoi de neuf

Plus en détail

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR

INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR INDEMNISATION L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR À L EMPLOI (ARE) POLE-EMPLOI.FR L ALLOCATION D AIDE AU RETOUR A L EMPLOI (ARE) POUR QUI? Pour vous si : Vous avez travaillé au minimum 122 jours (ou 610 heures)

Plus en détail

Digne de confiance. Règlement. Art. I. Dispositions générales Objet 1 Base 2 Formes particulières d assurance 3

Digne de confiance. Règlement. Art. I. Dispositions générales Objet 1 Base 2 Formes particulières d assurance 3 Digne de confiance Édition 2012 Assurance obligatoire des soins Règlement Art. I. Dispositions générales Objet 1 Base 2 Formes particulières d assurance 3 II. III. IV. Rapport d assurance Personnes assurées,

Plus en détail

RentaSafe EUR La rente garantie à vie

RentaSafe EUR La rente garantie à vie RentaSafe EUR La rente garantie à vie Information des consommateurs et conditions contractuelles générales Edition 2011 Votre sécurité nous tient à cœur. 2 Information des consommateurs Information des

Plus en détail

Annonce d un cas d incapacité de travail (formulaire employeur)

Annonce d un cas d incapacité de travail (formulaire employeur) Annonce d un cas d incapacité de travail (formulaire employeur) Pages 1 et 2: à remplir par l employeur de la personne assurée Employeur Entreprise Case postale N o d'affiliation Rue, n o Personne de contact

Plus en détail