Le Cavalier seul. Tableau de Jacques Audiberti (Collection Marcel Maréchal) Jacques Audiberti Marcel Maréchal

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le Cavalier seul. Tableau de Jacques Audiberti (Collection Marcel Maréchal) Jacques Audiberti Marcel Maréchal"

Transcription

1 Tableau de Jacques Audiberti (Collection Marcel Maréchal) Jacques Audiberti Marcel Maréchal saison 2013/2014

2 Le Cavalier seul de Jacques Audiberti nouvelle mise en scène de Marcel Maréchal avec Marina Vlady Marcel Maréchal Mathias Maréchal Emmanuel Dechartre Antony Cochin Michel Demiautte distribution en cours Dramaturgie François Bourgeat Assistant à la mise en scène Antony Cochin Décors et costumes : Jacques Angéniol Lumières Jean-Luc Chanonat Une production de la Compagnie Marcel Maréchal contact Hélène Icart et Carole Ivars / Prima donna 10, rue de la Fontaine au Roi Paris T / / 2

3 ARROGANTE CIVILISATION DES CROISADES ET DU NAPALM Il est des titres de films, de romans, de pièces qui plus que d autres font rêver. Ainsi Le Cavalier seul Trois petits mots évoquant on ne sait quel d Artagnan jailli du terroir pour conquérir le monde. Ou peut-être un de ces héros de western que l on voit s éloigner à la fin du film, toute vengeance accomplie, cavalier seul sur un ciel en technicolor. Ou encore un de ces types bizarres qui un beau matin quittent la maison, la mère, le mol troupeau quotidien et partent au-devant d eux, poussés par un feu qui les brûle Et puis un jour on découvre qui s avance derrière ce beau titre. Devant nous se dresse Mirtus, le cavalier audibertien, jeune homme à la chair dure et au verbe cru, quittant son pays d oc pour à travers les terres et les mers s enfoncer dans la fabuleuse aventure de la Croisade, jusqu à Jérusalem et au tombeau du Christ. Dans ce jeune guerrier d élite, «gros amateur de donzelles» et qui un moment un moment seulement va se laisser tenter par le «miel oriental», c est nous-mêmes que nous retrouvons. C est notre faim d absolu mais aussi notre incommensurable orgueil occidental, notre grossièreté conquérante, notre appétit de domination, notre peur. Jamais le chef d œuvre d Audiberti n a paru aussi actuel qu aujourd hui, alors que l Occident, qui semble n avoir rien appris de ses déroutes coloniales, continue de vouloir imposer au monde une civilisation que certains s évertuent encore à croire supérieure. Le Cavalier seul, cette épopée qui, dans une langue admirable, brasse folie burlesque, acrobaties bouffonnes et moments d émotion intense, est un «J accuse» d une violence inouïe. Il sape et tourne en dérision les fondements même de notre «arrogante civilisation des Croisades et du napalm» (Gilles Sandier). Plus profondément, Mirtus, parvenu au terme de sa quête et bouleversé par la vision d un condamné à mort que l on conduit comme un christ au supplice, se révoltera contre une religion qui prospère sur la croyance au péché et la glorification de la souffrance «Ne nourrissons pas d une chair hurlante le rêve de l Église chrétienne. Laissons dans les bréviaires pourrir ce rêve noir. Tout ce que Dieu veut, c est un verre d eau. C est rentrer chez lui qu il veut. C est se coucher. C est qu on le délivre du mal» François Bourgeat 3

4 DE LYON A LA COUR D HONNEUR DU PALAIS DES PAPES, MARCEL MARÉCHAL RACONTE LE DESTIN DU CAVALIER SEUL. Ma passion pour Audiberti, que je considère comme un maître, mon maître, remonte à l adolescent qui découvre ses poèmes dans Des tonnes de semence ou Toujours. Ceci, par exemple :«Comme la main qui plonge aux paillasses des morts / Exhume les papiers, les valeurs, les affaires, / Ainsi l esprit fouillant l éternité des sphères / Découvre les secrets qui rendent faible et fort» Moi qui, comme l écrit Baudelaire, «tout enfant ai senti dans mon cœur deux sentiments contradictoires, l horreur de la vie, et l extase de la vie», je me suis reconnu et trouvé, faible et fort, dans les mots de Jacques qui m ont d emblée transpercés. J étais né à l autre versant de la vie, l art, la poésie. J ai bien vite su que je n étais ni Baudelaire, ni Audiberti. J ai renoncé à ma folle envie d écrire et c est le cinéma qui m agrippa. Le théâtre était loin de mes pensées, mais c est finalement lui qui prit le dessus. Commence alors l histoire du Cothurne, à Lyon, petit théâtre de 99 places (113 avec les coussins!) où Roger Planchon avait fait ses débuts et où nous créons, en 1963, Le Cavalier seul, confrontation passionnée entre l Orient et l Occident à travers la croisade solitaire d un chevalier de langue d oc jusqu à Byzance et Jérusalem. «Lyon fait honte à Paris en créant le chef d œuvre d Audiberti», écrit alors Gilles Sandier. Aussitôt nous sommes invités au Studio des Champs-Élysées dirigé par Maurice Jacquemont. Même succès, qui vaut à notre jeune compagnie la première aide du Ministère de la Culture. Audiberti, derrière ses lunettes noires et son Borsalino était là chaque soir, Avenue Montaigne, pour savourer notre bonheur commun. Deux ans plus tard il nous quittait, le 10 juillet La nuit du 9 au 10, je couchais chez lui Boulevard Saint-Germain Son départ, s il fut pour moi une déchirure j étais orphelin d un guide, d un ami fit de moi un fils héritier avec le devoir de faire connaître encore mieux son œuvre. 4

5 C est ainsi que dix ans plus tard, en 1973, Audiberti et notre Cavalier seul faisaient leur entrée dans la Cour d honneur du Palais des Papes, en Avignon. «Avec 25 ans de retard, un public populaire découvre le seul dramaturge français de l après-guerre dont l oeuvre diversifiée pourrait satisfaire aussi bien les déshérités de la culture que les intellectuels exigeants de l avant-garde» (Jean-Yves Guérin) Passer d une salle de 99 places à la Cour d honneur prouve, s il en était besoin, la force singulière du Cavalier seul, pièce refusée par Jean Vilar et Jean-Louis Barrault alors qu Audiberti l avait écrite en pensant à Chaillot ou à l Odéon Nous jouons ensuite ce spectacle à Moscou, Leningrad, avant de le reprendre au Théâtre de la Criée, à Marseille, puis en Amérique du Sud (Rio, Buenos Aires, Montevideo, Brasilia). Et voici qu aujourd hui, c est à nouveau une toute «jeune» compagnie, la Compagnie Marcel Maréchal (c est ce qu on a trouvé de plus simple!) qui propose une nouvelle version de ce Cavalier seul. Remonter Le Cavalier seul, c est pour moi revisiter entièrement une œuvre qui me hante depuis des décennies. Une œuvre qui ne ressemble à aucune autre et de faire redécouvrir un poète, frère des Élisabéthains, qui se joue des conventions du langage avec un tel art du baroque qu il faudrait inventer pour lui le mot «baroxysme»! C est raconter une histoire magnifique, à la fois grand roman d aventures et quête mystique. C est enfin remettre en pleine clarté, comme peu d œuvres théâtrales ont su le faire, ce rapport de fascination-haine qui lie Occident et Orient. Aujourd hui plus que jamais, la mise en théâtre de cette parole prophétique s impose. On reproche trop souvent au théâtre ou au cinéma de se contempler le nombril. Pour une fois qu une œuvre s élève au-dessus de nous-mêmes, il y a urgence à la faire entendre. Et je veux et ne doute pas qu Audiberti rencontre une nouvelle fois la ferveur et l admiration du public de ce XXI ème siècle. Quant à moi, qui suis né avec Le Cavalier seul, je puis dire, comme le poète : «Je suis né, je commence encore une fois.» Marcel Maréchal Printemps

6 Jacques Audiberti 6

7 CE QUE RACONTE LE CAVALIER SEUL «HARDI! SECOUONS-NOUS! NOUS SOMMES LES CHRÉTIENS!» Le XI ème siècle, trois actes, trois lieux : le Languedoc, Byzance, Jérusalem. Traversant la pièce, Mirtus, jeune paysan du Languedoc. Endoctriné par un prêtre bénisseur d artillerie, Mirtus s en-va-t-en-guerre et en croisade. La chance lui sourit, il arrive le premier à Byzance où l autocrate Théopompe III et l impératrice Zoé, un peu desséchée, lui offrent quasiment l empire. À la cour raffinée de Théopompe, qu entourent adolescents et courtisanes, on n a pas assez de mépris pour les voyous occidentaux, ces sales tribus barbares, toute cette «écurie occidentale» qui s apprête à déferler, cette racaille catholique et affamée qui suit Mirtus, et plus encore pour leur sinistre Dieu, ce Dieu gendarme de la loi matrimoniale qui «sans cesse épie l homme et la femme dans le lit, et au nom de qui les prêtres bénissent les dogues lâchés sur les chevreuils». Mais Mirtus veut voir le Saint-Sépulcre. Le voici à Jérusalem, toujours chéri de la chance, c est à dire cette fois du Calife qui lui offre le commandement de l armée sarrasine et le lit de la belle Fatima. Sa morale commence à vaciller devant la fascination de l Orient avec son odeur de rose, de cendre, de santal et de mouton, cet Orient qui semble bien fasciner Audiberti Mais voici que ce troisième acte se met à dérailler de géniale façon Un homme paraît, couronné d épines, que la police mameluk s apprête à empaler. Cette séquence de la Passion, la rencontre de Mirtus et du Christ recrucifié depuis mille ans par l usage qu ont fait de lui et de ses paroles ses vicaires et ses soudards, je la tiens pour une des plus belles scènes du théâtre d aujourd hui. Mirtus comprend alors le mensonge du «bataclan évangélique», il comprend que rien n a eu lieu auparavant, que «c est en ce moment que la Passion s accomplit». Mirtus est illuminé, mais il n a pas le «plastron» de prendre la place du condamné, comme lui propose le Calife. Et notre héros, une fois ses frères d armes entrés à Jérusalem dans un bain de sang «et des fourgons pleins d hosties», s en ira avec eux gaillardement cravacher et saigner l infidèle, «dans le couscous, dans les palmiers» pour la plus grande gloire de Dieu et du Pontife. «Hardi! secouons-nous! Nous sommes les Chrétiens!» Gilles Sandier (Extraits d un texte paru dans Théâtre et Combat) 7

8 EXTRAITS DE PRESSE Créé en 1963 à Lyon, Le Cavalier seul est repris au Festival d Avignon en 1973, dans la Cour d honneur du Palais des Papes. «On a retrouvé, ce soir-là, les grands jours d Avignon». Gilles Sandier (Politique-Hebdo) «Une confrontation passionnée entre l Orient et l Occident à travers la croisade solitaire d un chevalier de langue d oc jusqu à Byzance et Jérusalem.» Robert Kanters (L Express) «Épopée bouffonne, drame insolent tournant en dérision les croyances et les passions, Le Cavalier seul retrouve, dans son éblouissant délire verbal, le souffle des poètes visionnaires, des créateurs de mythes qui transfigurent la réalité en symboles. Ce thème épique voyage de Candide ou quête de Perceval Audiberti le mène par les chemins imprévus de sa fantaisie, le suspend sur des méditations angoissées, l orne d anecdotes burlesques.» Louis Dandrel (Le Monde) «Et sus aux infidèles au nom de la foi! Les papes en ont déjà entendu de vertes, dans la cour de leur palais d Avignon. Mais un message aussi noir, aussi dur sous la dérision de la parole, un constat aussi sec et désespéré sous l oripeau des plaisanteries salaces et des jeux de mots, ce n est pas souvent que les pontifes ont pu en déguster de pareils! Nous non plus Marcel Maréchal et ses interprètes nous ont donné l impression d être inspirés, portés par le grand souffle de la poésie.» Matthieu Galey (Combat) «La mise en scène de Marcel Maréchal, à la mesure du Palais des Papes, donne le ton nécessaire à cet audibertissement plein de farces, de poésie et de truculence.» Vasquez de Sola (Le Canard enchaîné). «Au-delà de l anecdote, d une histoire perpétuellement brisée par un langage et une imagination débridés, il s agissait de montrer, en mettant en scène Audiberti, que le théâtre est avant tout langage. La réussite est totale.» Christine Glucksmann (France-Nouvelle) 8

9 JACQUES AUDIBERTI UNE ŒUVRE PROFONDÉMENT MODERNE Disparu en 1965, Jacques Audiberti était né en 1899, à la jointure de deux siècles. Et il fut à l extrême l homme de cette jointure, mêlant en un même chant ininterrompu Hugo, Baudelaire et les satellites artificiels. Son œuvre est immense. Tour à tour poète (Race des hommes, Ange aux entrailles ), romancier (Monorail, La Na, Carnage, Marie Dubois, Les Jardins et les fleuves, La Poupée, Dimanche m attend ), dramaturge ( Le Mal court, Quoat-Quoat, Les femmes du bœuf, Pucelle, La Fête noire, Le Cavalier seul, Opéra parlé ), essayiste (Les Médecins ne sont pas des plombiers, L Ouvre-Boîte, l Abhumanisme ) mais aussi critique de cinéma et peintre, il a été, comme Hugo, un «homme-livre». Lui qui se voulait l héritier littéraire du XIX ème siècle a vécu à fond les doutes et les enthousiasmes de notre temps. La science le passionnait. La science et la science-fiction. Et il enrageait de ce que la poésie, «avec ses gros sabots» s avérât incapable de «digérer le monde moderne». Le cinéma le fascinait. Il y voyait, outre «un fleuve de bonheur», un renouvellement possible de la rêverie poétique. Il collabora activement, entre autres, aux Cahiers du Cinéma. Michel Giroud réunira tous ses articles dans Le Mur du fond. En 1960, Jacques Baratier tournait La Poupée d après le roman du même nom. Quelques années plus tard, Marcel Maréchal s emparait à son tour de La Poupée et portait au théâtre cette histoire délirante où l amour donne la main à la révolution. On était en 1968 Jean-Luc Godard, attiré lui aussi par cette œuvre débordante et inclassable, réalisa Les Carabiniers d après une traduction qu avait faite Audiberti de l écrivain italien Jappolo. De son côté, François Truffaut rêva souvent de porter au cinéma Monorail ou Marie Dubois et ce n est pas un hasard si, dans La Sirène du Mississipi, il lui rend hommage en situant une scène du film sur la place Audiberti, à Antibes, tandis que s allume l enseigne au néon d un imaginaire hôtel Monorail Quant à Claude Nougaro, qui a mis en musique nombre de poèmes d Audiberti, voici ce qu il écrivait : «Audiberti n était pas un homme. C était quelque chose venu d ailleurs, sidérant, sidéral, englué, précipité dans le piège à con : parcelle lumineuse enlevée à la Divinité et emprisonnée ici-bas.» F.B. 9

10 AUDIBERTI / MARÉCHAL POINTS DE REPÈRE 1955 à 1950 Correspondance entre Jacques Audiberti et Marcel Maréchal dont l objet principal est la poésie Marcel Maréchal met en scène et joue Les Femmes du boeuf au Théâtre des Marronniers, à Lyon Il crée Le Cavalier seul dans le même théâtre. Décors de Nicolas Janin. Musique de Jean-Guy Bailly. «Lyon fait honte à Paris en créant le chef d oeuvre d Audiberti», écrit Gilles Sandier Reprise du Cavalier seul à Paris, au Studio des Champs-Élysées Marcel Maréchal crée L Opéra du monde au Théâtre de Lutèce à Paris, avec Emmanuelle Riva et Pierre Arditi. Décors et costumes de Frédéric Benrath. Le spectacle est repris à Lyon avec Catherine Arditi et Pierre Arditi Création de La Poupée, à Lyon, pour l inauguration du Théâtre du Huitième (devenu Maison de la Danse), avec Rita Renoir dans le rôle-titre. Décors et costumes de Jacques Angéniol Nouvelle mise en scène du Cavalier seul au Festival d Avignon dans la Cour d honneur, devant une toile de Byzantios Le Cavalier seul est repris à Paris et en Union Soviétique La Poupée à son tour est jouée au Festival d Avignon, dans la Cour d honneur, avec Francine Bergé dans le rôle-titre Création de Opéra parlé (ou La Hobereaute) au Nouveau Théâtre National de Marseille. Le spectacle est présenté ensuite au TNP Villeurbanne et au Théâtre de la Commune, Aubervilliers Nouvelle version du Cavalier seul au Théâtre national de Marseille / La Criée. Tournée en Argentine, en Urugay et au Brésil Quoat-Quoat, au Théâtre du Rond-Point, à Paris, avec Catherine Arditi et Nicolas Vaude Création de Audiberti & fils au Centre Dramatique National des Tréteaux de France, avec Marcel Maréchal et Mathias Maréchal. Textes de Jacques Audiberti. Adaptation et mise en scène François Bourgeat. Représentations notamment au Lucernaire et en Algérie. 10

11 Marcel Maréchal dans Le Cavalier seul 11

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie

Décembre 2012. Sylvie Louis. Biographie Décembre 2012 Biographie Sylvie Louis Sylvie Louis a toujours ADORÉ les livres, surtout ceux que ses parents lui racontaient, le soir, quand elle était toute petite. Ensuite, apprendre à lire a constitué

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Rencontre avec Younil par Bouba Tabti-Mohammedi

Rencontre avec Younil par Bouba Tabti-Mohammedi NOUVEAUTÉ Entretien Rencontre avec Younil par Bouba Tabti-Mohammedi Younil, L œil du chacal. Alger : Éditions Barzakh, 2000. Nous avons rencontré à Alger, où elle est née en 1965, où elle est allée à l

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE

FICHES DE REVISIONS LITTERATURE Fiche n 1 : Les 4 types de texte Fiche n 2 : La situation d énonciation 1- Le texte narratif qui sert à raconter 2- Le texte descriptif qui sert à faire voir 3- Le texte explicatif qui sert à faire comprendre

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Rencontre avec un singe remarquable

Rencontre avec un singe remarquable Rencontre avec un singe remarquable Ce spectacle, inspiré du Kathakali, est une invitation au voyage, à la découverte d une culture aux multiples couleurs pour un récit plein de rêve et de magie Spectacle

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

C est dur d être un vampire

C est dur d être un vampire C est dur d être un vampire 1/6 Pascale Wrzecz Lis les pages 5 à 8. Tu peux garder ton livre ouvert. 1 Retrouve les mots dans ta lecture et complète les cases. C est une histoire de. Prénom du héros ;

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

Les 100 plus belles façons. François Gagol

Les 100 plus belles façons. François Gagol Les 100 plus belles façons d'aimer François Gagol Les 100 plus belles façons d Aimer François Gagol François Gagol, 2003. Toute reproduction ou publication, même partielle, de cet ouvrage est interdite

Plus en détail

Quelqu un qui t attend

Quelqu un qui t attend Quelqu un qui t attend (Hervé Paul Kent Cokenstock / Hervé Paul Jacques Bastello) Seul au monde Au milieu De la foule Si tu veux Délaissé Incompris Aujourd hui tout te rends malheureux Si tu l dis Pourtant

Plus en détail

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL

LANGUAGE STUDIES INTERNATIONAL Répondez aux questions suivantes : 1. Où habitez-vous? 2. Quand êtes-vous arrivé à Paris? 3. Quelle est votre profession? Complétez les phrases : 1. Je ne (être) pas français. 2. Je (parler) un peu le

Plus en détail

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la

André Vanasse. romancier, essayiste, critique. Ses romans se présentent sous le même signe de la André Vanasse Naïm Kattan André Vanasse est un homme multiple. Ecrivain, professeur, éditeur, directeur de revue. Toutes ses activités sont, certes, consacrées à la littérature. Ecrivain, il est romancier,

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution.

Trait et ligne. La ligne avance, Elle indique une direction, Elle déroule une histoire, Le haut ou le bas, la gauche et la droite Une évolution. Trait et ligne I La ligne me fascine. Le trait qui relie ou qui sépare Qui déchire le néant et marque une trace Qui me fait entrer dans l univers des signes. La ligne avance, Elle indique une direction,

Plus en détail

Souvenir de la nuit du 4 1

Souvenir de la nuit du 4 1 SUJET COMPLET NOUVEAU BREVET 2 : SOUVENIR DE LA NUIT DU 4 1 / 5 Souvenir de la nuit du 4 1 Conforme aux nouvelles dispositions de l épreuve du nouveau brevet des collèges [...] Est-ce que ce n est pas

Plus en détail

C était la guerre des tranchées

C était la guerre des tranchées C était la guerre des tranchées Jacques Tardi Format 23,2 x 30,5 cm 128 pages C et album consacré, comme son titre l indique, à la vie dans les tranchées pendant la Première Guerre mondiale est constitué

Plus en détail

Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors

Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors Bruno Pompili Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors Nous avions cru que c était vrai, et que les sculptures de Jean-Pierre Duprey étaient définitivement perdues. Un

Plus en détail

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.

Pony Production. mise en scène : Stéphanie Marino. Texte et Interprètation : Nicolas Devort. création graphique : Olivier Dentier - od-phi. création graphique : Olivier Dentier - od-phi.com et Pony Production mise en scène : Stéphanie Marino Texte et Interprètation : Nicolas Devort Résumé Colin fait sa rentrée dans un nouveau collège. Pas

Plus en détail

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc)

Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Pâques 5 (B) : 6 mai 2012 Cinquième Dimanche de Pâques : 6 mai 2012 Titre : «Ce n est pas parce que je suis un vieux pommier que je donne des vieilles pommes» (Félix Leclerc) Référence Biblique : 1 ère

Plus en détail

Contact Compagnie : Cie Philippe Person, 22 rue Poncelet. 75017 Paris. cie.philippeperson@yahoo.fr

Contact Compagnie : Cie Philippe Person, 22 rue Poncelet. 75017 Paris. cie.philippeperson@yahoo.fr Relations Presse : Jean-Philippe Rigaud 06 60 64 94 27/ jphirigaud@aol.com Contact Tournée : En votre Compagnie Olivier Talpaert 06 77 32 50 50 / oliviertalpaert@envotrecompagnie.fr Contact Compagnie :

Plus en détail

Le Comité Départemental 13 de la FNCTA organise le

Le Comité Départemental 13 de la FNCTA organise le Le Comité Départemental 13 de la FNCTA organise le 14 ème Festival de Théâtre Amateur - Marseille 2012 1 L Esprit Fédéral «C est un réflexe naturel de vouloir se rassembler. De l âge des cavernes à la

Plus en détail

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE Complément à la rencontre préparatoire GUIDE Dans le noir, je l entends qui m appelle ÉTAPE Qu est-ce que je vise dans cette rencontre? Permettre aux enfants d avoir une impression positive par rapport

Plus en détail

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013

Du même auteur. Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Jalousie Du même auteur Le Combat contre mes dépendances, éditions Publibook, 2013 Dominique R. Michaud Jalousie Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com

Plus en détail

Nom : Prénom : Date :

Nom : Prénom : Date : J observe le livre dans son ensemble, je le feuillette et je réponds aux 1) Je complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Collection Genre 2) Qui

Plus en détail

Ecoute. par Isabelle Philippe et Alain Davignon. Mise en scène : Catherine Vion. Lumières : Michel Wermester. Son : Philippe Fournel Olivier Lecoeur

Ecoute. par Isabelle Philippe et Alain Davignon. Mise en scène : Catherine Vion. Lumières : Michel Wermester. Son : Philippe Fournel Olivier Lecoeur Ecoute par Isabelle Philippe et Alain Davignon Mise en scène : Catherine Vion Lumières : Michel Wermester Son : Philippe Fournel Olivier Lecoeur L une chante, l autre aussi. Elle écrit, il compose, des

Plus en détail

Les musiciens : Frédérique REZZE Clarinette. Véronique SOUBRE-LANABERE Violon et chant. Pascale PAULY Accordéon, piano et chant

Les musiciens : Frédérique REZZE Clarinette. Véronique SOUBRE-LANABERE Violon et chant. Pascale PAULY Accordéon, piano et chant Les musiciens : Frédérique REZZE Clarinette Véronique SOUBRE-LANABERE Violon et chant Pascale PAULY Accordéon, piano et chant Bruno PAULY Guitare et piano Spectacle «traces» Myspace yiddishka.htm Création

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Chers fidèles du Christ, Chers séminaristes, La fête de Sainte Thérèse de l Enfant Jésus, patronne de votre séminaire, permet chaque

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007

Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Assises de l Enseignement Catholique Intervention de Paul MALARTRE Paris Cité des Sciences de La Villette 8 juin 2007 Quand je pense à ces nouveaux Chefs d établissement qui me disaient récemment avoir

Plus en détail

Marseille et la nuit européenne des musées Exploitation pédagogique et corrigés

Marseille et la nuit européenne des musées Exploitation pédagogique et corrigés Culture et festivités Marseille et la nuit européenne des musées Exploitation pédagogique et corrigés Introduction Nous proposons de faire découvrir Marseille à l occasion de la nuit des musées (16 mai

Plus en détail

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière Loin de mes yeux Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière expérience une dimension unique. Voici un guide tout simple, une carte routière pour vous montrer les chemins

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Tétanisés par la spirale de la violence? Non! MERCREDI DES CENDRES B Frère Antoine-Emmanuel Jl 2, 12-18 ; Ps 50 2 Co 5, 20 6,2 ; Mt 6, 1-6.16-18 18 février 2015 Sanctuaire du Saint Sacrement, Montréal Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Plus en détail

QUELQUES MOTS SUR L AUTEURE DANIELLE MALENFANT

QUELQUES MOTS SUR L AUTEURE DANIELLE MALENFANT Activité pédagogique autour du roman, de Danielle Malenfant ISBN 978-2-922976-38-0 ( 2013, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités autour du roman RÉSUMÉ DU

Plus en détail

L OISEAU. Quand il eut pris l oiseau, Il lui coupa les ailes, L oiseau vola encore plus haut.

L OISEAU. Quand il eut pris l oiseau, Il lui coupa les ailes, L oiseau vola encore plus haut. 1 L OISEAU Quand il eut pris l oiseau, Il lui coupa les ailes, L oiseau vola encore plus haut. Quand il reprit l oiseau, Il lui coupa les pattes, L oiseau glissa telle une barque. Rageur, il lui coupa

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

Chante le matin. Chansonnier p. 33

Chante le matin. Chansonnier p. 33 de Yves Duteil Chante le matin Chante le matin qui vient te réveiller, Chante le soleil qui vient te réchauffer, Chante le ruisseau dans le creux du rocher, Le cri de l oiseau dans le ciel l été. La, la,

Plus en détail

Choisir et décider ensemble

Choisir et décider ensemble Choisir et décider ensemble Catherine Ollivet Présidente de l'association France Alzheimer 93, coordinatrice du groupe de réflexion et de recherche "éthique et vieillesse", Espace éthique/ap-hp, membre

Plus en détail

Paye Bah. Ibrahim Touré

Paye Bah. Ibrahim Touré Mon pays est immense comme un continent A cause de la guerre, les gens sont mécontents. La guerre a tout détruit au nord Personne n ose sortir dehors Même les ampoules la nuit ne s allument plus Le jour

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

La petite poule qui voulait voir la mer

La petite poule qui voulait voir la mer Découverte Complète la carte d identité du livre. Titre du livre Nom de l auteur Nom de l illustrateur Editeur Que voit- on sur la 1 ère page de couverture? C est l histoire q d un poisson q d une souris

Plus en détail

Ecole de Coachs de Vie Gestaltistes en Développement des Ressources Personnelles. L a plus belle aventure de l homme, c est sa propre aventure

Ecole de Coachs de Vie Gestaltistes en Développement des Ressources Personnelles. L a plus belle aventure de l homme, c est sa propre aventure Ecole de Coachs de Vie Gestaltistes en Développement des Ressources Personnelles L a plus belle aventure de l homme, c est sa propre aventure Les intervenants Mathé Kaufmann Gestalt-Thérapeute, Superviseure

Plus en détail

«L Homme est un animal mobile»

«L Homme est un animal mobile» présente : «L Homme est un animal mobile» - création 2015 - www.lamenagerie.com Durant trois jours et trois nuits, sur une place et dans les rues adjacentes, des hommes en noirs, peintres, affichistes,

Plus en détail

DISCOURS DIRECT ET INDIRECT

DISCOURS DIRECT ET INDIRECT DISCOURS DIRECT ET INDIRECT Si vous voulez rapporter les paroles de quelqu un, vous pouvez utiliser le discours direct ou le discours indirect (nous n aborderons pas ici le style indirect libre, qui relève

Plus en détail

FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON. PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC

FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON. PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC FICHE DE PRESENTATION DE LA LEÇON Ziggourat d Ur en Irak aujourd hui (source : internet). PREMIERE PARTIE : L ORIENT ANCIEN AU IIIe MILLENAIRE AVANT JC Comment sont organisées les premières civilisations

Plus en détail

RITUEL POUR ATTIRER L ATTENTION DE QUELQU UN

RITUEL POUR ATTIRER L ATTENTION DE QUELQU UN RITUEL POUR ATTIRER L ATTENTION DE QUELQU UN KIT RITUELLIQUE N 4 DISPOSITION DES BOUGIES BOUGIE BLANCHE 1 BOUGIE NOIRE 2 BOUGIE ROUGE 3 BOUGIE MARRON 4 BOUGIE BLEUE MARINE 5 BOUGIE CELESTE 6 GRANDES BOUGIES

Plus en détail

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations...

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Au fait, la prière c est quoi, quand, comment, pourquoi? Utilisez cette courte vidéo de 2 pour faire réfléchir les jeunes sur le thème de

Plus en détail

En la fête de l Assomption de la Vierge Marie, Homélie pour une profession perpétuelle 1

En la fête de l Assomption de la Vierge Marie, Homélie pour une profession perpétuelle 1 Vies consacrées, 83 (2011-3), 163-168 En la fête de l Assomption de la Vierge Marie, Homélie pour une profession perpétuelle 1 «Un signe grandiose apparut dans le ciel» : ce signe, c est le voyant de Patmos

Plus en détail

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie,

Monsieur l Adjoint délégué à la Culture et à la Tauromachie, Prise de Parole de Monsieur Jean-Paul FOURNIER Sénateur du Gard - Maire de Nîmes - Président de Nîmes Métropole Inauguration d une plaque dans le cadre du 450 ème anniversaire de la création de l Eglise

Plus en détail

CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229)

CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229) CHANT AVEC TOI NOUS IRONS AU DÉSERT (G 229) 1 Seigneur, avec toi nous irons au désert, Poussés comme toi par l Esprit (bis). Et nous mangerons la parole de Dieu Et nous choisirons notre Dieu Et nous fêterons

Plus en détail

Nous avons besoin de passeurs

Nous avons besoin de passeurs 1 Nous avons besoin de passeurs «Lier pratiques culturelles et artistiques, formation tout au long de la vie et citoyenneté» François Vercoutère Du point de vue où je parle, militant d éducation populaire

Plus en détail

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU».

Un autre signe est de blâmer «une colère ouverte qui débute par le mot TU». Le besoin de contrôler Le comportement compulsif de tout vouloir contrôler n est pas mauvais ou honteux, c est souvent un besoin d avoir plus de pouvoir. Il s agit aussi d un signe de détresse; les choses

Plus en détail

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR

DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR Activité 1. Complète les phrases avec le bon verbe au présent. DEVOIR / POUVOIR / VOULOIR 1. Elle absolument terminer son boulot avant de partir. 2. Elle sait bien qu elle rentrer à dix heures! 3. Il acheter

Plus en détail

Appliquez-vous ces 4 éléments pour travailler plus efficacement?

Appliquez-vous ces 4 éléments pour travailler plus efficacement? Appliquez-vous ces 4 éléments pour travailler plus efficacement? Ce livret vous a été remis en complément de la vidéo «4 éléments pour travailler plus efficacement». Visitez http://methode-prepa.com pour

Plus en détail

AMÉLIE NOTHOMB. Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL

AMÉLIE NOTHOMB. Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL AMÉLIE NOTHOMB Tuer le père ROMAN ALBIN MICHEL Éditions Albin Michel, 2011. ISBN : 978-2-253-17415-8 1 re publication LGF. «L obstination est contraire à la nature, contraire à la vie. Les seules personnes

Plus en détail

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu.

Mais revenons à ces deux textes du sermon sur la montagne dans l évangile de Matthieu. «AIMER SES ENNEMIS» «Qui veut prendre ta tunique, laisse lui aussi ton manteau». Si quelqu un te force à faire mille pas, fais-en deux mille avec lui». «Aimez vos ennemis et priez pour ceux qui vous persécutent»

Plus en détail

1.2.3. en scène festival jeune public. Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse

1.2.3. en scène festival jeune public. Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse Les contes du mercredi Pour cette nouvelle saison le Centre Animation Soupetard propose GRATUITEMENT pour les tout- petits

Plus en détail

Pour travailler avec le film en classe Niveau b1...7. Avant la séance...4 L affiche...4 La bande-annonce...4 Après la séance... 5

Pour travailler avec le film en classe Niveau b1...7. Avant la séance...4 L affiche...4 La bande-annonce...4 Après la séance... 5 Festival Study guide Dossier pédagogique destiné aux adolescents 2014 (Homeland) présente Alliance Française FRENCH FILM FESTIVAL Table des matières Pour travailler avec le film en classe Niveau A2...4

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens.

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. 1,Un constat : Il existe de fortes inégalités entre les écoles quant à l accès à la

Plus en détail

V3 - LE PASSE COMPOSE

V3 - LE PASSE COMPOSE CM1 V.3 LE PASSE COMPOSE DE L INDICATIF Il s agit de mettre en évidence la conjugaison des verbes en «er», en «ir-iss» des verbes être, avoir, faire, prendre, aller, pouvoir. On mettra en évidence le fait

Plus en détail

Editions La Roulotte Théâtrale DOSSIER DE PRESSE. Editions La Roulotte Théâtrale. Elouges Belgique

Editions La Roulotte Théâtrale DOSSIER DE PRESSE. Editions La Roulotte Théâtrale. Elouges Belgique DOSSIER DE PRESSE Elouges Belgique 1 PRÉSENTATION DE L AUTEUR Pierre Bragard, L'éditeur a du talent! En animant les éditions "Audace" et en multipliant les collections, il révèle de nombreux auteurs et

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

Emmanuel, Dieu avec nous

Emmanuel, Dieu avec nous Emmanuel, Dieu avec nous Jésus, un homme comme nous, dans une chair de péché Texte : Matthieu 1:18-23 (Ce que croit les Ad7J, p. 103, 55) Connaissez-vous la généalogie de Jésus? Luc 3:31 - Fils de David

Plus en détail

Scènes du Répertoire

Scènes du Répertoire Ateliers artistiques de la Francophonie 2015 - Dinard du 24 au 29 août 2015 au Château Hébert Comédienne intervenante : Marie Frémont productions du dauphin Scènes du répertoire Ce stage sera l occasion

Plus en détail

INDIA WEEK SEMAINE DU 25 AU 31 MARS 2013 AUX ATELIERS ALAIN CIRELLI : LE PURGATOIRE-54 PARADIS ET EVENEMENTS CULINAIRES

INDIA WEEK SEMAINE DU 25 AU 31 MARS 2013 AUX ATELIERS ALAIN CIRELLI : LE PURGATOIRE-54 PARADIS ET EVENEMENTS CULINAIRES INDIA WEEK SEMAINE DU 25 AU 31 MARS 2013 AUX ATELIERS ALAIN CIRELLI : LE PURGATOIRE-54 PARADIS ET EVENEMENTS CULINAIRES A l occasion de la fête indienne religieuse Kumbhamela qui a débuté le 14 janvier

Plus en détail

DOSSIER Pédagogique. Semaine 21. Compagnie tartine reverdy. C est très bien!

DOSSIER Pédagogique. Semaine 21. Compagnie tartine reverdy. C est très bien! DOSSIER Pédagogique Semaine 21 Compagnie tartine reverdy C est très bien! 1 Sommaire Distribution istribution,, résumé,, a propos du spectacle 3 EXTRAIT 4 La compagnie 4 Biographie 4 Pistes de travail

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Résister aux tentations et aux accusations

Résister aux tentations et aux accusations Résister aux tentations et aux accusations Jésus est venu détruire toute dette Exode 20.17 «Tu ne convoiteras pas!» Satan structure sa dette et travaille avec la tentation essentiellement à travers les

Plus en détail

VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS :

VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS : VISITE DE L EXPOSITION AU THÉÂTRE DE PRIVAS : Tania Mouraud : Glamour-ing, 2000 C est un film vidéo qui montre un acteur de théâtre qui se maquille avant d aller sur scène. Ça se passe en Inde. L acteur

Plus en détail

DÉPARTEMENT DES ARTS VISUELS

DÉPARTEMENT DES ARTS VISUELS DÉPARTEMENT DES ARTS VISUELS DE L UNIVERSITÉ DE STRASBOURG + THÉÂTRE NATIONAL DE STRASBOURG + ÉCOLE NATIONALE SUPÉRIEURE D ARCHITECTURE DE STRASBOURG + BIBLIOTHÈQUE NATIONALE UNIVERSITAIRE + HAUTE ÉCOLE

Plus en détail

Alain Souchon : Et si en plus y'a personne

Alain Souchon : Et si en plus y'a personne Alain Souchon : Et si en plus y'a personne Paroles et musique : Alain Souchon et Laurent Voulzy Virgin / Emi Thèmes La religion, La guerre, Le fanatisme religieux. Objectifs Objectifs communicatifs : Exprimer

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE

LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE LA BALADE DE LA PETITE BALLE JAUNE C est l histoire d une balle jaune en mousse. Coralie Guye et Hubert Chèvre. Avec la participation des élèves. Octobre 2011 Un beau matin d automne......notre classe

Plus en détail

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate

NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE. idees-cate NOTRE PERE JESUS ME PARLE DE SON PERE idees-cate 16 1 L'EVANGILE DE SAINT LUC: LE FILS PRODIGUE. Luc 15,11-24 TU AS TERMINE LE LIVRET. PEUX-TU DIRE MAINTENANT, QUI EST LE PERE POUR TOI? Un Père partage

Plus en détail

001_004_VIVRE.qxd 21/07/2008 15:35 Page 1 Vivre avec soi

001_004_VIVRE.qxd 21/07/2008 15:35 Page 1 Vivre avec soi Vivre avec soi Du même auteur aux Éditions J ai lu Papa, maman, écoutez-moi vraiment, J ai lu 7112 Apprivoiser la tendresse, J ai lu 7134 JACQUES SALOMÉ Vivre avec soi Chaque jour... la vie Les Éditions

Plus en détail

Artaud-Barrault SAISON 12.13. du 5 au 8 décembre 2012 / Théâtre des 13 vents

Artaud-Barrault SAISON 12.13. du 5 au 8 décembre 2012 / Théâtre des 13 vents Artaud-Barrault lettres souvenirs croisés entre Antonin Artaud et Jean-Louis Barrault conception et mise en scène Denis Guénoun spectacle précédé d un montage d images «Jean-Louis Barrault, une vie sur

Plus en détail

Dossier de presse. Les Créatures

Dossier de presse. Les Créatures Dossier de presse Les Créatures Spectacle hommage à Félix Leclerc Par Hélène MAURICE, Isabelle BAZIN et Marie MAZILLE www.facebook.com/mauricehelenemusic MAJ Mars 2012 1 Une œuvre qui résiste à l épreuve

Plus en détail

«Ce Qui Sort de la Bouche de l Éternel»

«Ce Qui Sort de la Bouche de l Éternel» «Ce Qui Sort de la Bouche de l Éternel» Quelqu un remarqua un jour une chose étrange dans un cimetière. Une grande pierre tombale portait l épitaphe suivante : Passant, réfléchis et arrêt-toi Tu es là

Plus en détail

Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015

Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015 Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015 Cette année, dans le cadre du concours Parole de Presse, la classe de CE2 de M. Sébastien Allaire de la Petite Ecole d Hydra d Alger (école d Entreprise du

Plus en détail

Séance 1 - Classe de 1 ère. Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style

Séance 1 - Classe de 1 ère. Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style Séance 1 - Classe de 1 ère Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style I) Rappel définition d une figure de style A) Définition d une figure de style. - Le langage

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

9 à 12 ans. Charles Dickens. de Marie-Aude Murail. Amorce

9 à 12 ans. Charles Dickens. de Marie-Aude Murail. Amorce 9 à 12 ans Charles Dickens Amorce de Marie-Aude Murail Charles Dickens est un écrivain anglais incontournable. C est un romancier populaire qui a décrit la vie des petites gens dans l Angleterre du XIX

Plus en détail

concours sois intense au naturel

concours sois intense au naturel concours sois intense Tu veux participer? Rends-toi sur le site, réponds au jeu-concours et cours la chance de gagner le grand prix, d une valeur approximative de 2 000 $, ou encore l une des nombreuses

Plus en détail

C R É A T E U R D É M O T I O N S

C R É A T E U R D É M O T I O N S CRÉATEUR D ÉMOTIONS Notre agence De vous à nous L organisation d évènements. Pink Event est une équipe de spécialistes de l évènementiel, qualifiés et expérimentés, convaincus et passionnés. Parce que

Plus en détail

Bâtir des séances pédagogiques visant à développer l intériorité dans la classe.

Bâtir des séances pédagogiques visant à développer l intériorité dans la classe. BOUVET Rachel ANIMATION PASTORALE mars 2004 DENAIS Mélisa GOUGER Anne-Sophie Bâtir des séances pédagogiques visant à développer l intériorité dans la classe. Introduction : Nous avons choisi ce thème car

Plus en détail

Handelsmittelschulen Bern Biel Thun. Aufnahmeprüfungen 2010. Datum: Montag, 22. März 2010. Lösungen. 13.30-14.30 (60 Minuten) Gesamtpunktzahl : / 87

Handelsmittelschulen Bern Biel Thun. Aufnahmeprüfungen 2010. Datum: Montag, 22. März 2010. Lösungen. 13.30-14.30 (60 Minuten) Gesamtpunktzahl : / 87 Handelsmittelschulen Bern Biel Thun Aufnahmeprüfungen 2010 Datum: Montag, 22. März 2010 Fach: Französisch Lösungen Zeit: 13.30-14.30 (60 Minuten) Gesamtpunktzahl : / 87 NOTE : 1 Lisez ce texte: Logicielle

Plus en détail

LE CHEMIN DE CROIX DE NOTRE DAME DE ROCHEFORT

LE CHEMIN DE CROIX DE NOTRE DAME DE ROCHEFORT LE CHEMIN DE CROIX DE NOTRE DAME DE ROCHEFORT Le 7 mars 1867, un acte d acquisition est passé par les pères Mariste avec la commune de Rochefort par devant M. Dutour, notaire à Rochefort, portant sur un

Plus en détail

Histoires de pauv filles et drôles de dames

Histoires de pauv filles et drôles de dames Histoires de pauv filles et drôles de dames Les Dieselles Comédie LES DIESELLES Né en 2006 de la rencontre de deux comédiennes autour de la découverte de textes d auteurs contemporains, le duo professionnel

Plus en détail

100 idées pour votre Bucket-list

100 idées pour votre Bucket-list Une Bucket List, c est quoi? La bucket-list est un formidable outil pour débuter les changements dans sa vie, j en ai déjà parlé sur le site, notamment ici, là et même encore là. En créant la formation

Plus en détail

Le passé composé. J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00.

Le passé composé. J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00. Le passé composé J ai trouvé 100 F dans la rue. Il est parti à 5 h 00. Le passé composé présente des actions passées, ponctuelles, et d une durée délimitée dans le passé. Formation : avoir ou être (au

Plus en détail

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin

Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin N. 0311 Lunedì 27.04.2015 Visita ad limina Apostolorum dei Presuli della Conferenza Episcopale del Benin Il Santo Padre Francesco ha ricevuto questa mattina in Udienza i Vescovi della Conferenza Episcopale

Plus en détail

ASSOCIATION TROUBADOURS Edwige Nomdedeu ~ 06 81 98 78 50 www.troubadours-aquitaine.fr // contact@troubadours-aquitaine.fr

ASSOCIATION TROUBADOURS Edwige Nomdedeu ~ 06 81 98 78 50 www.troubadours-aquitaine.fr // contact@troubadours-aquitaine.fr ASSOCIATION TROUBADOURS Edwige Nomdedeu ~ 06 81 98 78 50 www.troubadours-aquitaine.fr // contact@troubadours-aquitaine.fr Troubadours L association Troubadours existe depuis 2005 et fonctionne uniquement

Plus en détail