«rend service» Xavier FONTANET

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "«rend service» Xavier FONTANET"

Transcription

1 198 LA REVUE CIVIQUE LA REVUE CIVIQUE 199 L entreprise «rend service» Xavier FONTANET Ancien Président du Groupe Essilor, Xavier Fontanet a créé une Fondation qui porte son nom, dédiée à l explication et à la promotion de l économie de marché. «Quand une affaire centuple, c est qu elle rend un service meilleur que ses concurrents partout dans le monde, écrit-il dans ce texte issu d une conférence tenue à l Institut Catholique de Paris, dans le cadre de la formation Forenphi, sur «la confiance». Il part de son exemple : «Essilor s est développé car ses verres étaient magnifiques, elle devait rendre un grand service au monde entier. La taille d une entreprise est la mesure du service rendu à l humanité ; et ce qui fait la valeur d une vente c est que les clients sont intelligents et libres!» À ses yeux, agir dans l entreprise, c est donc «rendre service au monde». Et dans notre pays, où la défiance est forte, «il faut reprendre toute l explication de l économie et des entreprises»

2 200 LA REVUE CIVIQUE LA REVUE CIVIQUE 201 Je suis frappé par le fait que les Français ont une très mauvaise image de l entreprise. Or, ce que j ai personnellement vécu n est pas du tout ce que nous pouvons lire dans les journaux. Je me suis donc donné comme devoir de «retoquer» cette image : la Fondation Fontanet s est fixée comme but de faire comprendre l économie concurrentielle à tous les milieux, en particulier aux milieux politiques, syndicaux, journalistiques et religieux. Car l entreprise est un lieu où on peut travailler en confiance, rendre service aux autres et se développer soi-même. L origine de l économie, c est l acte de vente : un acte d échange confiant entre deux personnes, qui posent des actes qui engagent leur responsabilité. La confiance réciproque est nécessaire, de l acheteur en la qualité du produit ou du service acheté, et du vendeur en la valeur qu il reçoit en échange. Le cœur de l économie est une prise de responsabilité en toute liberté, il ne faut pas la décrire uniquement du point de vue de la production. Quand Peyrefitte s éveillait à la confiance Je lutte contre cette image déformée de l entreprise, introduite par Marx, expliquant que l entrepreneur est «quelqu un qui a du capital, qui achète des machines, qui par les publicités manipule le client, qui exploite ses employés et le résultat qu il fait est la mesure de l exploitation des employés et de la manipulation des clients». Une entreprise qui agit comme cela, elle ne va pas très loin. Si les entreprises se sont développées, ce n est pas en «exploitant» les gens; les gens ne sont pas idiots! Quand une affaire centuple, c est qu elle rend un service meilleur que ses concurrents partout dans le monde. Essilor s est développé car les verres étaient magnifiques, et qu elle devait rendre un grand service, utile, au monde entier. La taille d une entreprise est la mesure du service rendu à l humanité ; ce qui fait la valeur d une vente c est que les clients sont intelligents et libres! On ne conquiert pas le monde, on rend service au monde. Il faut reprendre toute l explication de l économie et des grandes entreprises. Une des personnes dont la pensée m a beaucoup formé est Alain Peyrefitte, je l ai rencontré deux ou trois fois et nous avons beaucoup discuté sur la confiance. Il a écrit «Miracle en économie» et «la Société de confiance». Alain Peyrefitte est un homme politique qui a travaillé pendant 14 ans aux côtés de Charles de Gaulle, quand il était Ministre de l Information, il le voyait vingt minutes tous les jours pour commenter l actualité. Dans ses écrits, à la fin de sa vie politique, il était pessimiste («Le mal français») mais il a retrouvé confiance dans une deuxième vie, celle de la retraite, lorsqu il a découvert l économie. Il s est passionné pour Fernand Braudel, Bastiat, Schumpeter, Friedrich Hayek et avait l idée, quand je l ai rencontré, de faire un tour de France avec une pièce de théâtre sur le thème : «Confiance, Défiance». Je me suis rendu compte de l importance de la confiance chez Essilor. Quand vous dirigez une très grande entreprise, vous ne «managez» plus vous vous appliquez à inspirer les dirigeants qui travaillent sous votre responsabilité. Il faut leur donner les idées qui leur permettent, à eux, de bien «manager». J ai été frappé par les différences de rentabilité entre les différentes filiales, et quand je les comparais, la différence venait souvent d une affaire de «management» : les filiales, où régnait une ambiance positive, fonctionnaient mieux que les autres. Le charisme, la confiance, l ambiance... ce sont des choses très difficiles à créer et faire durer ; mais ce mécanisme m a fasciné et m a fait réfléchir.

3 202 LA REVUE CIVIQUE LA REVUE CIVIQUE 203 Il y a trois types de confiance, en réalité : la confiance en soi, la confiance dans les autres, la confiance dans la stratégie. La confiance en soi est essentielle dans une entreprise, car nous luttons contre les meilleurs concurrents mondiaux. Pour bien travailler, il faut avoir confiance. Il faut cependant veiller à ne pas être arrogant, la ligne de séparation est fine entre arrogance et confiance, il faut en être conscient. Dès que vous êtes arrogant, vous n apprenez plus, donc vous ne progressez plus. Il faut donc allier confiance et humilité. La confiance en soi cependant ne suffit pas, dans une grande entreprise il y a la production, le commerce, la recherche et développement, etc. Ainsi, il faut que les gens de productions travaillent, sachant que leur performance influencera les produits qui sortiront des unités de recherche et développement (R&D) ; les R&D doivent travailler dur aussi, en faisant confiance aux personnes de la production et des services commerciaux qui diffuseront leur innovation. La confiance en l autre est selon moi très importante, car rien ne m a plus donné confiance en moi-même que la confiance des autres en moi. Le Français désobéissant agace, mais il sait s adapter J ai eu la chance de beaucoup voyager, de travailler avec des nationalités différentes (le marché français ne représente que 5% du chiffre d affaire d Essilor) ; aussi je connais les différences entre les peuples et le Français est très spécial : il est désobéissant. Si les Allemands et les Japonais sont disciplinés et écoutent le chef, même si le chef les dirige mal, le Français, lui, désobéira pour montrer au chef qu il est intelligent. Il mettra le doigt sur l erreur du chef. C est très agaçant mais cela témoigne d une grande capacité d analyse et d un sens des situations. Quand vous êtes dans des métiers stables, un Allemand ou un Japonais va gagner. Carlos Ghosn m a ainsi dit «pour les Français, faire une voiture compliquée c est difficile car les ingénieurs désobéissent». Quand on désobéit, cela peut avoir des effets sur toute la chaîne de fabrication, quand elle est uniformisée. Par contre quand vous êtes sur des métiers originaux, par exemple la construction d un pont (il n y a jamais deux ponts identiques à construire), quand il faut s adapter à l environnement, c est le domaine d excellence du Français. Le Français est donc difficile à gérer. Celui qui y a réussi le mieux est Napoléon. Il expliquait la grande stratégie aux soldats, le plan. Une fois qu il l avait défini et expliqué, Napoléon savait que l exécution, avec son inventivité, serait au rendez-vous. La France n a en tout cas aucun complexe à avoir : il y a de nombreux métiers où nous sommes meilleurs que d autres, il faut le dire! Les Chinois ont fait, il y a deux ans, un classement des 100 meilleures entreprises au monde : 11 Français étaient dans le classement (en comparaison il y avait 7 Allemands). Les médias n en ont pas du tout parlé en France. Un patron de presse a même refusé d en parler car il «n était pas là pour faire de la promotion pour Fontanet et Mestrallet». Il se trouve qu Essilor et Suez étaient les premiers. Savoir être fier de nos réussites Il faut rendre honneur aux dirigeants français méritants. C est important que les entreprises françaises soient aimées par les Français sinon, dans la mondialisation, nous serions mal placés! En Allemagne, il n y a pas cette gêne, les Allemands sont fiers de leurs réussites. Or nous avons nous aussi, dans les grandes, petites ou moyennes entreprises, des leaders mondiaux. Le mécanisme fondamental de la confiance est la personne humaine. L économie de marché s est dévelop-

4 204 LA REVUE CIVIQUE LA REVUE CIVIQUE 205 pée en Occident du fait du christianisme de Saint-Augustin, Saint Thomas d Aquin, puis Kant et Voltaire, qui ont tous dit que l individu est génial. Nous avons plus de respect pour une femme de ménage très professionnelle que pour le médiocre chef d entreprise : ce qui compte c est l excellence dans ce qu on fait plutôt que le statut. L économie de marché est venue de là. Pour créer de la confiance, il faut mettre des gens en responsabilité, c est-à-dire donner des objectifs. Ainsi, établir des budgets dans une entreprise ou collectivité, c est préciser les responsabilités pour chacun. C est par la prise de responsabilité que le développement se produit. Et si l on dit souvent qu il faut permettre l échec, je vais plus loin : il faut tirer partie d un échec. Il faut l analyser, le comprendre, pour ne plus le reproduire. Quand on sait dans une société que quand on réussit on est récompensé et quand on échoue on apprend à passer l erreur, on crée un mécanisme de confiance bénéfique à l entreprise. Bénéfique pour tous. Xavier FONTANET, ancien Président du Groupe Essilor. Auteur de : «Si on faisait confiance aux entrepreneurs» (Les Belles Lettres, 2010)

5 Retrouvez-nous sur La Revue Civique 112 avenue Kléber Paris Jean-Philippe Moinet, directeur / 82

Monsieur l Ambassadeur, chers amis,

Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Monsieur l Ambassadeur, chers amis, Je suis très honorée par la haute distinction dont vous venez de me remettre les insignes. Et je vous remercie de vos paroles particulièrement chaleureuses. Je suis

Plus en détail

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire

TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire TÉMOIGNAGES de participantes et de participants dans des groupes d alphabétisation populaire Démarche sur l aide financière aux participantes Marie-Lourdes Pas beaucoup d argent pour tout ce qu il faut

Plus en détail

ECOLE SAINTE ANNE PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE PRIMAIRE CATHOLIQUE HORS CONTRAT

ECOLE SAINTE ANNE PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE PRIMAIRE CATHOLIQUE HORS CONTRAT ECOLE SAINTE ANNE PROJET PEDAGOGIQUE ECOLE PRIMAIRE CATHOLIQUE HORS CONTRAT L école Sainte-Anne a été fondée dans le souci de transmettre à nos enfants un enseignement complet intégrant l intelligence

Plus en détail

Dossier de presse. Mai 2015

Dossier de presse. Mai 2015 Dossier de presse Mai 2015 03 05 06 07 08 10 12 13 Les débuts Le site skyscanner skyscanner en chiffres Les applications mobiles L équipe de direction Des données pour la presse Nos récompenses Contacts

Plus en détail

5 clés pour plus de confiance en soi

5 clés pour plus de confiance en soi ASSOCIATION JEUNESSE ET ENTREPRISES Club SEINE-ET- MARNE 5 clés pour plus de confiance en soi Extrait du guide : «Vie Explosive, Devenez l acteur de votre vie» de Charles Hutin Contact : Monsieur Jackie

Plus en détail

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie)

Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Garth LARCEN, Directeur du Positive Vibe Cafe à Richmond (Etats Unis Virginie) Commentaire du film d introduction de l intervention de Garth Larcen et son fils Max, entrepreneur aux U.S.A. Garth Larcen

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement...

Lisez ATTENTIVEMENT ce qui suit, votre avenir financier en dépend grandement... Bonjour, Maintenant que vous avez compris que le principe d'unkube était de pouvoir vous créer le réseau virtuel le plus gros possible avant que la phase d'incubation ne soit terminée, voyons COMMENT ce

Plus en détail

Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL?

Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL? Q. QUELLE EST LA MISSION DU CENTRE DE CRISE POUR LES VICTIMES DE VIOL? R. Le Centre de crise pour les victimes de viol est un groupe de femmes qui apporte son soutien aux femmes qui ont vécu une expérience

Plus en détail

TIM S.A., une aventure d Homme

TIM S.A., une aventure d Homme Comité d entreprise 1 Sommaire Edito de M. Hans-Jürgen Hellich, Directeur Général de Tim SA p. 9 Edito de Cyril Terrière, Secrétaire du Comité d Entreprise Tim SA p. 11 Itinéraires croisés d une entreprise

Plus en détail

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens!

Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Le Programme virtuel MentorVirtuel contribue à créer de précieux liens! Daniel est un étudiant de quatrième année en génie minier à l Université de la Colombie-Britannique. Il aimerait travailler pour

Plus en détail

Camus l a joliment formulé : le seul. introduction

Camus l a joliment formulé : le seul. introduction introduction Camus l a joliment formulé : le seul choix qui s offre à nous, aujourd hui, est d être soit un pessimiste qui rit, soit un optimiste qui pleure. L optimiste croit que tout va bien. Dans La

Plus en détail

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE

I. LE CAS CHOISI PROBLEMATIQUE I. LE CAS CHOISI Gloria est une élève en EB4. C est une fille brune, mince avec un visage triste. Elle est timide, peureuse et peu autonome mais elle est en même temps, sensible, serviable et attentive

Plus en détail

Le futur doit s ancrer dans l histoire

Le futur doit s ancrer dans l histoire Conférence de presse du 3 septembre 2013 Le texte prononcé fait foi. Le futur doit s ancrer dans l histoire Patrick Odier, Président du Conseil d administration, Association suisse des banquiers Mesdames,

Plus en détail

«L entraîneur médiocre parle, le bon explique, le super démontre et le meilleur inspire» John Kessel

«L entraîneur médiocre parle, le bon explique, le super démontre et le meilleur inspire» John Kessel «L entraîneur médiocre parle, le bon explique, le super démontre et le meilleur inspire» John Kessel Pascale JOLY, Fondatrice du Cabinet : COACHDAFFAIRES Entrepreneur, Executive & Business Coach AAA Autodidacte,

Plus en détail

Origines possibles et solutions

Origines possibles et solutions Ne plus avoir peur de vieillir «Prends soin de ton corps comme si tu allais vivre éternellement, Prends soin de ton âme comme si tu allais mourir demain.» Introduction Ce petit document est la résultante

Plus en détail

La Structuration pragmatique de l approche commerciale

La Structuration pragmatique de l approche commerciale La Structuration pragmatique de l approche commerciale «Augmenter durablement ses résultats en prospection, en vente et en réseautage» Connaissances Structure Fct Long terme Personne Entreprise Tous les

Plus en détail

Les enjeux existentiels du dirigeant

Les enjeux existentiels du dirigeant La complexité, tout simplement Les rencontres Trajectives Les enjeux existentiels du dirigeant S accomplir pour mieux diriger la transformation Qui sommes-nous? Un cabinet avec 10 années d expérience et

Plus en détail

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses

Dix questions difficiles posées en entrevue et dix excellentes réponses Cet outil a pour but de présenter dix questions d entrevue typiques et le type de réponse qui constitue une réponse concise et réfléchie. Ces questions sont parmi les plus difficiles posées en entrevue.

Plus en détail

PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03

PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03 PNL & RECRUTEMENT IMPACT SUR LES ENTRETIENS Présentation du 10/06/03 Introduction : Questions/réponses : Qu est-ce que pour vous un bon recrutement? Cela dépend de quoi? Qu est-ce qui est sous votre contrôle?

Plus en détail

Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales. Parc des Expositions de la Nordev

Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales. Parc des Expositions de la Nordev Ouverture des deuxièmes Assises de la Prévention des Risques Professionnels dans les Collectivités Territoriales Parc des Expositions de la Nordev Saint Denis Mercredi 13 novembre 2013 Monsieur le Président

Plus en détail

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ----------

Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Remise de l Ordre National du Mérite à M. David LASFARGUE (Résidence de France 7 novembre 2014) ---------- Cher David Lasfargue, Mesdames, Messieurs, C est toujours un honneur et un plaisir pour un Ambassadeur

Plus en détail

A1 Parler avec quelqu un Je peux dire qui je suis, où je suis né(e), où j habite et demander le même type d informations à quelqu un. Je peux dire ce que je fais, comment je vais et demander à quelqu un

Plus en détail

Discours d Anne Hidalgo, Maire de Paris

Discours d Anne Hidalgo, Maire de Paris Discours d Anne Hidalgo, Maire de Paris Seul le prononcé fait foi Mes cher(e)s collègues, Dimanche, les Parisiens m ont fait confiance pour être la première femme maire de Paris. Ce choix m'honore et m'oblige.

Plus en détail

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS?

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS? Né dans un milieu où on lisait peu, ne goûtant guère cette activité et n ayant de toute manière pas le temps de m y consacrer, je me suis fréquemment retrouvé, suite à ces concours de circonstances dont

Plus en détail

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur

Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Que chaque instant de cette journée contribue à faire régner la joie dans ton coeur Des souhaits pour une vie des plus prospères et tous les voeux nécessaires pour des saisons extraordinaires! Meilleurs

Plus en détail

REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION

REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION REGARDS CROISES ELITES / GRAND PUBLIC SUR LA FRANCE DANS LA MONDIALISATION Juillet 2008 2, rue de Choiseul CS 70215 75086 Paris Cedex 02 Tél. : (33) 01 44 94 59 10 Fax : (33) 01 44 94 40 01 www.csa.eu

Plus en détail

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE

Un autre regard sur. Michel R. WALTHER. Directeur général de la Clinique de La Source 52 INSIDE 52 INSIDE Un autre regard sur Michel R. WALTHER Directeur général de la Clinique de La Source Directeur général de la Clinique de La Source, Michel R. Walther est né en 1949 au Maroc de parents suisses.

Plus en détail

Omar veut décider comment utiliser l octroi de 5000 $ qu il vient de recevoir. But ultime

Omar veut décider comment utiliser l octroi de 5000 $ qu il vient de recevoir. But ultime La prise de décision Il existe de nombreuses techniques efficaces de prise de décision. Sans le savoir, vous utilisez ces techniques tous les jours. La technique que vous utilisez dépendra probablement

Plus en détail

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi

Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Affirmation de soi, confiance en soi, estime de soi Estime de soi MOI Affirmation de soi AUTRES Confiance en soi ACTION Contexte Règles fondamentales de la communication 1) On ne peut pas décider, par

Plus en détail

Volume 1 Numéro 2 Février 2009

Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Volume 1 Numéro 2 Février 2009 Sommaire Lancement du concours Je prends ma place...1 Lancement du concours Je prends ma place Entrevue avec Annie Patenaude, lauréate 2008...2 En collaboration avec le Secrétariat

Plus en détail

Open Source n est pas une question de foi

Open Source n est pas une question de foi Finanzdirektion Groupe parlementaire pour une informatique durable Conférence de Monsieur le Conseiller d Etat Peter Hegglin sur le thème Open Source n est pas une question de foi Mesdames et Messieurs

Plus en détail

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir

ACTIV EXPERTISE. La licence de marque selon le réseau Activ expertise. Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir contacté Activ Expertise Nous tenons d abord à vous remercier et à vous féliciter d avoir Vous allez comprendre à la lecture des pages suivantes pourquoi le métier formidable de diagnostiqueur immobilier

Plus en détail

BTS (brevet de technicien supérieur) DUT (diplôme universitaire de technologie) Filière santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire)

BTS (brevet de technicien supérieur) DUT (diplôme universitaire de technologie) Filière santé (médecine, pharmacie, sage-femme, dentaire) Un BTS ou un DUT, une prépa ou une université, ou bien une école spécialisée? Choisir son orientation après le bac n'est pas toujours facile. Pour vous aider à y voir plus clair, nous vous proposons quelques

Plus en détail

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire

Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Le menu du jour, un outil au service de la mise en mémoire Type d outil : Outil pour favoriser la mise en mémoire et développer des démarches propres à la gestion mentale. Auteur(s) : Sarah Vercruysse,

Plus en détail

COURTIER IMMOBILIER. Mauricie. Me choisir vous assure le résultat souhaité

COURTIER IMMOBILIER. Mauricie. Me choisir vous assure le résultat souhaité Steve Beaulieu COURTIER IMMOBILIER Mauricie Me choisir vous assure le résultat souhaité Rencontrons Steve Beaulieu POURQUOI J Al CHOISI LA PROFESSION DE COURTIER IMMOBILIER? L immobilier réunit plusieurs

Plus en détail

Programme de Maîtrise en Leadership & Management des organisations. Formulaire de demande d admission. Section 1 - Identification

Programme de Maîtrise en Leadership & Management des organisations. Formulaire de demande d admission. Section 1 - Identification Programme de Maîtrise en Leadership & Management des organisations Formulaire de demande d admission Nom complet : Adresse actuelle : Section 1 - Identification Adresse permanente (si différente de l'adresse

Plus en détail

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec

Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Plateforme électorale Candidature à la présidence du Conseil national des cycles supérieurs Fédération étudiante universitaire du Québec Bruno Belzile Candidat au doctorat en génie mécanique, Polytechnique

Plus en détail

Guide d accompagnement à l intention des intervenants

Guide d accompagnement à l intention des intervenants TABLE RÉGIONALE DE L ÉDUCATION CENTRE-DU-QUÉBEC Campagne de promotion la de la lecture Promouvoir Guide d accompagnement à l intention des intervenants Présentation Le projet sur la réussite éducative

Plus en détail

Permettez à un jeune de consolider sa formation professionnelle à l international dans le domaine de l humanitaire, +

Permettez à un jeune de consolider sa formation professionnelle à l international dans le domaine de l humanitaire, + Valorisez votre entreprise en devenant mécène pour orphelins sida international! Michel JONASZ «Le temps de la solidarité est venu. Il n est plus possible de croire que l on peut vivre heureux sans se

Plus en détail

4.1. Exercice pour mieux se connaître

4.1. Exercice pour mieux se connaître Fiche de travail 4.1 4.1. Exercice pour mieux se connaître Objectif: Trouver ou retrouver qui vous êtes. Identifier ce que vous aimez chez vous. 1 ère étape Compléter les phrases suivantes: 1. Ce que j'aime

Plus en détail

Opti-Journal Juin 2011

Opti-Journal Juin 2011 CLUB OPTIMISTE LA PRAIRIE Opti-Journal Juin 2011 Site internet : http://www.cluboptimistelaprairie.org MOT DE LA PRÉSIDENTE Nous voilà déjà aux portes de l été, temps de vacances et de repos bien mérité

Plus en détail

Affiliation Cash Livre PDF Gratuit Cliquez Ici Pour Télécharger Merci!

Affiliation Cash Livre PDF Gratuit Cliquez Ici Pour Télécharger Merci! Enfin, Voici l'information que VOUS attendiez depuis longtemps. Vous allez découvrir une méthode inédite et des secrets que la plupart des affiliés ne connaitront jamais... Par: Mustapha GASSEM Le Dans

Plus en détail

PETIT GUIDE D ÊTRE HEUREUX À L USAGE DES GENS QUI DÉCIDENT. Marie-Lore Staudt Coach2vie

PETIT GUIDE D ÊTRE HEUREUX À L USAGE DES GENS QUI DÉCIDENT. Marie-Lore Staudt Coach2vie PETIT GUIDE À L USAGE DES GENS QUI DÉCIDENT D ÊTRE HEUREUX Marie-Lore Staudt Coach2vie 2013 1 SOMMAIRE 1. Etapes d évolution vers une transformation de vie 3 2. Ce que je fais avec vous en coaching 5 3.

Plus en détail

Newsletter - 3 - Saison 2013/14

Newsletter - 3 - Saison 2013/14 technical partner Newsletter - 3 - Saison 2013/14 Nous voilà arrivés en 2014 Le premier semestre à la CSFA Biel / Bienne est derrière. Nous avons déjà vécu beaucoup de choses ensemble, des nouvelles viendront

Plus en détail

Les 3 erreurs fréquentes qui font qu'un site e-commerce ne marche pas. Livret offert par Kiro créateur de la formation Astuce E-commerce

Les 3 erreurs fréquentes qui font qu'un site e-commerce ne marche pas. Livret offert par Kiro créateur de la formation Astuce E-commerce Les 3 erreurs fréquentes qui font qu'un site e-commerce ne marche pas Livret offert par Kiro créateur de la formation Astuce E-commerce 1 Ce livret vous est offert gratuitement. Vous pouvez l'imprimer

Plus en détail

Xavier Karcher: l homme d expérience

Xavier Karcher: l homme d expérience Xavier Karcher: l homme d expérience Un profil massif qui impressionne, un regard attentif et presque amusé. Xavier Karcher ancien patron des automobiles Citroën anime maintenant le CNISF, confédération

Plus en détail

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général

Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Discours à la communauté d affaires française Montréal, 6 février 2014 Résidence du Consul général Version du 30-01 08h30 Monsieur l Ambassadeur, Monsieur le Consul général, Madame la Conseillère, Chers

Plus en détail

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à :

Ma vie Mon plan. Cette brochure appartient à : Ma vie Mon plan Cette brochure est pour les adolescents(es). Elle t aidera à penser à la façon dont tes décisions actuelles peuvent t aider à mener une vie saine et heureuse, aujourd hui et demain. Cette

Plus en détail

") # /!"! ) )# ") / 1) )) -()#! "-) " ") 2) "! #" ). ") () ) )!. #) ()" #!0 ) () ))!)() -! () "!!""#!! 6) $ )7 )! " # )!"!! ) ) " #9# () () ") ") )

) # /!! ) )# ) / 1) )) -()#! -)  ) 2) ! # ). ) () ) )!. #) () #!0 ) () ))!)() -! () !!#!! 6) $ )7 )!  # )!!! ) )  #9# () () ) ) ) !"#! "# $$% #"%&&' & ()*()*!+,"!*!)!+!""")!,()!""#!)!-!#)."!/0, ) ") # /!"! ) )# ") / 1) )) -()#! "-) " ") 2) #!!!""))3)#"#!)"!!3 "- "! #" ). ") () ) )!. ()4)"!#5#")!)! #) ()" #!0 ) () ))!)() -! () "!!""#!!

Plus en détail

LA LETTRE D UN COACH

LA LETTRE D UN COACH LA LETTRE D UN COACH COACH DIDIER GAGNANT KALIPE N 18 du Dimanche 04 Mai 2014 «Il fallait commencer un peu plutôt ; c'est-à-dire maintenant et résolument.» Un Coach vous enseigne la Méthode qui permet

Plus en détail

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue

Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Vingt-cinq questions posées lors d une entrevue Cette section vous propose une synthèse des questions les plus susceptibles d être posées en entrevue de sélection. Cette section peut vous aider lors de

Plus en détail

Mini-mémoire Séminaire Développement Durable «L Eco-Conception»

Mini-mémoire Séminaire Développement Durable «L Eco-Conception» UV SEMESTRE AUTEUR DD01 P09 Marina BRUNEAU Mini-mémoire Séminaire Développement Durable «L Eco-Conception» Nombre de pages : 9 Sommaire I. Introduction... 3 II. Rappel sur les deux conférences... 3 A.

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Observatoire de l Auto-Entrepreneur

Observatoire de l Auto-Entrepreneur Observatoire de l Auto-Entrepreneur La vision des Français sur l Auto-Entreprise 5 ème édition - Mai 2011 Nouveau Dispositif 2011/ 2012 Comprendre les auto-entrepreneurs comme un groupe social à part entière

Plus en détail

Kerberos mis en scène

Kerberos mis en scène Sébastien Gambs Autour de l authentification : cours 5 1 Kerberos mis en scène Sébastien Gambs (d après un cours de Frédéric Tronel) sgambs@irisa.fr 12 janvier 2015 Sébastien Gambs Autour de l authentification

Plus en détail

LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT

LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT LA REUSSITE DE NOS ENFANTS CONCERTATION CONDORCET DIDEROT Résultats du questionnaire «collégiens» La première phase de la concertation citoyenne Condorcet Diderot organisée par le Conseil Général porte

Plus en détail

Un itinéraire à suivre : Anne Consigny

Un itinéraire à suivre : Anne Consigny Un itinéraire à suivre : Anne Consigny Poursuivant mes portraits, j ai rencontré pour vous Anne Consigny, comédienne, qui a la lourde tâche par ailleurs de siéger au Conseil d administration du CnT. A

Plus en détail

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA

M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense. Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA MINISTÈRE DE LA DÉFENSE M. Jean-Yves Le Drian, Ministre de la défense Discours pour les vingt ans du lancement du satellite Hélios IA A Toulouse, le 9 juillet 2015 Seul le prononcé fait foi Page 1 sur

Plus en détail

Chez les réparateurs de zém

Chez les réparateurs de zém Chez les réparateurs de zém Thèmes Questions de société, vie quotidienne Concept Le webdocumentaire Indépendances africaines, documentaire conçu spécifiquement pour le web, offre un voyage dans 16 pays

Plus en détail

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants?

Santé et relations humaines au travail Sommes-nous prêts à être plus performants? Santé et relations humaines au Sommes-nous prêts à être plus performants? Principaux enseignements de l enquête Mesure Management Santé chez les entrepreneurs de CroissancePlus Les traits d'identité constitutifs

Plus en détail

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère

Poèmes. Même si tu perds, persévère. Par Maude-Lanui Baillargeon 2 e secondaire. Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Poèmes École : Polyvalente de Normandin Commission scolaire : Du Pays des Bleuets Même si tu perds, persévère Par Maude-Lanui Baillargeon Même si tu perds Tu n es pas un perdant pour autant Persévère Ne

Plus en détail

I / Le bilan technique. II / Le bilan personnel

I / Le bilan technique. II / Le bilan personnel I / Le bilan technique L animation des écrans qui était prévu d être programmé sous flash ou d être réalisé avec photoshop a finalement était faite sous after effect. Après avoir commencé à colorier le

Plus en détail

Investir l excellence et la solidarité

Investir l excellence et la solidarité Investir l excellence et la solidarité www.fondation.dauphine.fr CULTURE. ÉGALITÉ DES CHANCES. CAMPUS. RECHERCHE. INTERNATIONAL. ENTREPRENEURIAT La Fondation Dauphine Notre vision La Fondation Dauphine

Plus en détail

L ACCOMPAGNEMENT DES EQUIPES où le temps de «l entreprise en transition»?

L ACCOMPAGNEMENT DES EQUIPES où le temps de «l entreprise en transition»? L ACCOMPAGNEMENT DES EQUIPES où le temps de «l entreprise en transition»? Nous vivons tous et toutes au sein des organisations et une grande partie de notre vie, nous conduit à agir et vivre au cœur même

Plus en détail

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT)

CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) CHARLES DAN Candidat du Bénin pour le poste de Directeur général du Bureau international du Travail (BIT) FACONNER ENSEMBLE L OIT DU FUTUR «Pour tout ce qui a été, merci. Pour tout ce qui sera, oui.» (Dag

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

LA BEAUTÉ SELON...LÉANE LABRÈCHE- DOR OLIVIA LÉVY LA PRESSE Léane Labrèche- Dor craque pour le popcorn au cheddar, adore marcher et nager l été, admire les femmes élégantes comme Meryl Streep ou Diane

Plus en détail

2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs:

2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs: Motivation et performance sportive : une caractéristique commune des arbitres et entraîneurs de haut niveau Support théorique : Jean Pierre Famose EPS N 35 Arbitre et entraîneur deux acteurs du sport moderne

Plus en détail

Au sujet de la «promoteur»

Au sujet de la «promoteur» Le Web, les médias sociaux et moi Au sujet de la «promoteur» Edith Jolicoeur; une entrepreneure qui sort du cadre. Professionnelle en arts visuels et métiers d art, et descendante de plusieurs générations

Plus en détail

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013

Discours d ouverture de Michèle Bourque présidente et première dirigeante Société d assurance-dépôts du Canada Ottawa mercredi 6 février 2013 1 Première conférence du Comité régional de l AIAD (Association internationale des assureurs-dépôts) pour l Amérique du Nord sur les règlements transfrontières et les institutions-relais Discours d ouverture

Plus en détail

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer?

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer? VAGINISME Quelques pistes pour avancer? Vaginisme Pendant longtemps, pénétration vaginale quasi impossible car trop douloureuse : brûlures. Et même pas de nom pour ça. Un jour : un mot. VAGINISME. Vaginisme

Plus en détail

Bali : 14 années de découvertes compilées dans un guide culture et voyage

Bali : 14 années de découvertes compilées dans un guide culture et voyage Bali : 14 années de découvertes compilées dans un guide culture et voyage Tombés sous le charme de Bali lors d un premier voyage en 2000, Roselyne et Pierre-Yves sillonnent depuis l île des dieux. Après

Plus en détail

UN GUIDE POUR INVESTISSEMENTS RUSSELL Investir.

UN GUIDE POUR INVESTISSEMENTS RUSSELL Investir. UN GUIDE POUR INVESTISSEMENTS RUSSELL Investir. INVESTIR. ENSEMBLE ṂC Une approche de placement pour la conception, la construction et la gestion de portefeuilles dans le meilleur intérêt des investisseurs

Plus en détail

La transition école travail et les réseaux sociaux Monica Del Percio

La transition école travail et les réseaux sociaux Monica Del Percio Institut de psychologie et éducation Faculté des lettres et sciences humaines Espace Louis-Agassiz 1 CH-2000 Neuchâtel La transition école travail et les réseaux sociaux Monica Del Percio Institut de psychologie

Plus en détail

Conseil & Audit Les leviers de la croissance

Conseil & Audit Les leviers de la croissance Conseil & Audit Les leviers de la croissance Les cabinets de conseil et d audit vivent une évolution de fond qui remet en cause certains fondamentaux de leur culture : Concurrence accrue, moindre différenciation,

Plus en détail

Retenir les meilleurs talents

Retenir les meilleurs talents Adecco Finance Focus Retenir les meilleurs talents Lundi matin, 9 h Vous vous réjouissez de commencer une nouvelle semaine de travail productif. Vous êtes en pleine forme. Alors que vous entamez votre

Plus en détail

Que pensez-vous des formes atypiques d emploi, notamment du portage salarial et de l auto-entreprenariat

Que pensez-vous des formes atypiques d emploi, notamment du portage salarial et de l auto-entreprenariat Entretien avec Ivan Béraud et Christian Janin Des formes d emploi à encadrer Pour une sécurisation des parcours professionnels La CFDT et la fédération Culture, Conseil, Communication (F3C) ne sont pas

Plus en détail

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE.

BOURBON. Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 21 mai 2015 BOURBONOFFSHORE. BOURBON Intervention de Jacques de Chateauvieux Président du conseil d administration Assemblée Générale mixte - 2 mai 205 BOURBONOFFSHORE.COM _ BOURBON DEMAIN Mesdames, Messieurs, chers Actionnaires Ceux

Plus en détail

Bonjour et bienvenue à l assemblée publique du conseil d administration du RTL, en ce jeudi 12 mars 2015.

Bonjour et bienvenue à l assemblée publique du conseil d administration du RTL, en ce jeudi 12 mars 2015. MOT DE LA PRÉSIDENTE Séance du conseil d administration du RTL, le 12 mars 2015 Le texte lu fait foi. Bonjour et bienvenue à l assemblée publique du conseil d administration du RTL, en ce jeudi 12 mars

Plus en détail

France métropolitaine, juin 2008 SUJET 7. Série ES, France métropolitaine, juin 2008

France métropolitaine, juin 2008 SUJET 7. Série ES, France métropolitaine, juin 2008 France métropolitaine, juin 2008 SUJET 7 7 SUJET Dissertation Série ES, France métropolitaine, juin 2008 Est-il plus facile de connaître autrui que de se connaître soi-même? LE SUJET COUP de POUCE ANALYSE

Plus en détail

Peut-on faire confiance à une personne démente? olivier.drunat@brt.aphp.fr

Peut-on faire confiance à une personne démente? olivier.drunat@brt.aphp.fr Peut-on faire confiance à une personne démente? olivier.drunat@brt.aphp.fr Actualités en Médecine Gériatrique, Paris 17 juin 2015 Conflit d intérêt Remerciements au Dr O. Faraldi Une réponse triviale?

Plus en détail

Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est. unique. mfa.gouv.qc.ca

Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est. unique. mfa.gouv.qc.ca Mes parents, mon éducatrice, mon éducateur, partenaires de mon développement! Parce que chaque enfant est unique mfa.gouv.qc.ca Les services de gardes éducatifs, un milieu de vie stimulant pour votre enfant

Plus en détail

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures

EXAMEN MODULE. «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013. 09h30 11h30. Durée 2 heures Licence Professionnelle d Assurances 2012-2013 EXAMEN MODULE «U4 Le client au cœur de la stratégie des entreprises» Jeudi 5 septembre 2013 09h30 11h30 Durée 2 heures (document non autorisé) calculatrice

Plus en détail

«Le Leadership en Suisse»

«Le Leadership en Suisse» «Le Leadership en Suisse» Table des matières «Le Leadership en Suisse» Une étude sur les valeurs, les devoirs et l efficacité de la direction 03 04 05 06 07 08 09 11 12 13 14 «Le Leadership en Suisse»

Plus en détail

ARCHITECTURE ET DECORATION RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU

ARCHITECTURE ET DECORATION RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU DU 14 AU 18 DECEMBRE 2009 THOMAS MASSONNEAU RAPPORT DE STAGE - CLASSE DE 3E ARCHITECTURE ET DECORATION Collège Sainte-Marie des Ursulines 34, avenue de la Colonne 31500 TOULOUSE Tél. 05 34 25 28 61 Fax.

Plus en détail

«L intelligence économique dans les business models des entreprises : où en sommes-nous?»

«L intelligence économique dans les business models des entreprises : où en sommes-nous?» APPEL A COMMUNICATIONS «L intelligence économique dans les business models des entreprises : où en sommes-nous?» 18 & 19 novembre 2015 IDRAC Business School, Lyon L IDRAC Business School, dans le cadre

Plus en détail

Bâtissez-vous un avenir certain

Bâtissez-vous un avenir certain 1 1 Etape 1 Etape 2 Bâtissez-vous un avenir certain AUTEUR LEADER SYDNEY Adresse email imygpc@gmail.com Contact téléphonique +225 41 52 92 06 2 Bâtissez-vous un avenir certain Vous en avez rêvé, créer

Plus en détail

Guide de l'acheteur. Jean-Philippe Loiselle inc. Courtier immobilier. Tél : 514-766-1000. www.venduparloiselle.com www.remax-quebec.

Guide de l'acheteur. Jean-Philippe Loiselle inc. Courtier immobilier. Tél : 514-766-1000. www.venduparloiselle.com www.remax-quebec. Guide de l'acheteur www.venduparloiselle.com www.remax-quebec.com Tél : 514-766-1000 Merci de me faire confiance! «Dans tout type de marché, la stratégie adaptée à la réalité d'aujourd'hui me permet toujours

Plus en détail

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles

Etudiants et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles et jeunes diplômés : les aspirations professionnelles Sondage de l Institut CSA pour LinkedIn Février 203 Sommaire Fiche technique du sondage p 3 Des jeunes optimistes pour eux-mêmes malgré un contexte

Plus en détail

Ambassador s Activities

Ambassador s Activities Ambassador s Activities 2013 Distributor: French Embassy in the UK - Press and Communications Services - 58 Knightsbridge, SW1X 7JT London E-Mail: press@ambafrance-uk.org Web: Intervention de SEM Bernard

Plus en détail

Dossier de presse. LOW-COST immobilier. Nouveau réseau national

Dossier de presse. LOW-COST immobilier. Nouveau réseau national Dossier de presse Nouveau réseau national LOW-COST immobilier w w w. c o t e p a r Acheter - vendre - louer son appartement ou sa maison en payant moins de frais d agence, c est possible avec le réseau

Plus en détail

Les 7 Facteurs clés de Succès pour s'épanouir sur le plan personnel, familial et professionnel au Canada

Les 7 Facteurs clés de Succès pour s'épanouir sur le plan personnel, familial et professionnel au Canada Formation et Coaching en Leadership inclusif et en Management interculturel Les 7 Facteurs clés de Succès pour s'épanouir sur le plan personnel, familial et professionnel au Canada Une approche holistique

Plus en détail

Dossier de présentation. 3e édition du concours National «La Parole aux étudiants» organisé au sein des 15 e Rencontres Économiques d Aix-en-Provence

Dossier de présentation. 3e édition du concours National «La Parole aux étudiants» organisé au sein des 15 e Rencontres Économiques d Aix-en-Provence Dossier de présentation 3e édition du concours National «La Parole aux étudiants» organisé au sein des 15 e Rencontres Économiques d Aix-en-Provence Les Rencontres Économiques d Aix-en-Provence Thème 2015:

Plus en détail

Document réalisé avec le soutien de

Document réalisé avec le soutien de Document réalisé avec le soutien de Directeur de la publication : Cédric MAMETZ Responsable de la rédaction : Céline SIMONIN, Chargée de projets Nous Aussi Conception graphique : La Suite + Co et Lauriane

Plus en détail

A vertissement de l auteur

A vertissement de l auteur A vertissement de l auteur Attention, ce livre n est pas à mettre entre toutes mains ; il est strictement déconseillé aux parents sensibles. Merci à Madame Jeanne Van den Brouck 1 qui m a donné l idée

Plus en détail

LEGS DONATIONS ASSURANCES-VIE. Transmettez-lui ce que vous avez de plus cher : la liberté

LEGS DONATIONS ASSURANCES-VIE. Transmettez-lui ce que vous avez de plus cher : la liberté LEGS DONATIONS ASSURANCES-VIE Transmettez-lui ce que vous avez de plus cher : la liberté transmettez leur la liberté! Si, comme nous, vous pensez que la plus belle des valeurs est la liberté, vous pouvez,

Plus en détail

«Le trading des tendances de court terme reste très difficile»

«Le trading des tendances de court terme reste très difficile» Les Echos NESSIM AIT-KACIMI / JOURNALISTE LE 22/10 À 15:59, MIS À JOUR À 16:24 «Le trading des tendances de court terme reste très difficile» Après avoir co-fondé AHL en 1987, David Harding créé son propre

Plus en détail

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation :

Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : Rapport de fin de séjour Mobilité en formation : A. Vie pratique : J ai effectué mon Master 1 de droit public en Erasmus à Copenhague d août 2009 à fin mai 2010. Logement : Accès au logement : J ai pu

Plus en détail