2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs:"

Transcription

1 Motivation et performance sportive : une caractéristique commune des arbitres et entraîneurs de haut niveau Support théorique : Jean Pierre Famose EPS N 35 Arbitre et entraîneur deux acteurs du sport moderne animés de motivations hors pairs: le soucis d'excellence, de maîtrise, de réussite 1) Indicateurs de motivation La motivation est probablement le processus le plus utilisé, dans les milieux du sport, pour rendre compte de la réussite sportive. Cependant il semble qu'elle ne soit pas toujours bien comprise. A partir de quel indicateurs peut-on affirmer qu'un arbitre ou un entraîneur est motivé? 1) Le degré d'engagement pour atteindre le résultat désiré. ( mobilisation des ressources adéquates) 2) La persévérance ( effort maintenu dans le temps, sur plusieurs années, jusqu à la dernière seconde d une rencontre) 3) La direction ou les choix entrepris (implication total pour leur tâche, leur fonction) Rmq: grande différence entre l'entraîneur et l'arbitre en dehors du match : une explication possible compte tenu de la disponibilité des arbitres. ( professionnel et amateur) Par conséquent, le sportif motivé est celui qui s'investit fortement en fonction des exigences de la tâche ( de son programme), qui ne renonce pas, qui reste concentré sur les aspects pertinents de la tâche, et qui continue son investissement en dehors même des entraînements officiels ( scouting, études vidéo ) 2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs: La confiance en soi et la valeur de la tâche, de l'activité sont les deux éléments constitutifs de leur motivation. 1) La confiance en soi: ( pas évident dans un contexte de critique, de pressions, d'enjeux..) Coach: " Si je veux gagner cette rencontre, je pense que je mon groupe est capable. Je dois l'en persuader" malgré les critiques de la presse et les pressions de mon président de club. ( exemple Aymé Jacquet) Arbitre : «j ai été fortement critiqué sur mon dernier match, incident en fin de rencontre. Il faut que je surmonte cette difficulté. J en suis capable sinon je n ai rien à faire dans ce contexte.» «Même si cette rencontre semble d un grand enjeu, je me sens capable de la diriger» 2) La valeur accordé à sa tâche: ( de la mission à accomplir: objectif sportif, difficulté de la rencontre, du championnat..)

2 3) Match à enjeu, match de la montée, match de la descente Quelle importance a pour moi cette compétition, cette rencontre faire des choix: par rapport à une programmation La réputation d un entraîneur ou d un arbitre se fait avec le temps être régulier dans ses prestations. La motivation des sportifs peut être ramenée à une formule simple: " plus on a confiance en soi, plus l'activité déployée est valorisée" plus le degré d'implication est grand 3) Les arbitres et entraîneurs de haut niveau ont la faculté d'adopter des stratégies pour développer un sentiment de confiance en soi pour eux et autour d eux. 3.1) L'appropriation d'une confiance en soi passe par différentes stratégies: A) Une capacité à passer d'une centration sur le résultat (réussite, échec) à une centration sur l'interprétation de la réalité pour répondre à un besoin de comprendre. (voir PNL) J'ai réussi parce que je suis habile Je ne suis pas doué pour ce sport Je ne me suis pas assez investi, préparer, entraîné J'ai eu de la chance La tâche était trop facile L'arbitre était mauvais J'étais fatigué, j'avais des problèmes de santé. J'ai bien été aidé par mon environnement familial Mon collègue n'était pas bons aujourd'hui Les attributions pour des mauvaises performances sont souvent présentée comme des excuses. Elles peuvent être où ne pas être les causes réelles. Cependant l'entraîneur comme l'arbitre dans le contexte du haut niveau ne peuvent prétexter qu' échec est du à un manque d'aptitude pour ce sport. Cette conduite le vouerait à l'échec (perte de confiance en soi) et entraînerait une baisse de l'investissement et par conséquent des résultats. Selon SELIGMAN (1991) il y aurait deux styles d'individus: tendance à l'optimisme et tendance au pessimisme: " Je suis peu doué et je ne peux rien y changer" - C'est le sportif au mode d'explication le plus optimiste qui gagne ( le plus compétent) - Les sportifs doivent croire qu'ils ont les ressources et les opportunités favorables pour y parvenir. C'est à l'entraîneur de les convaincre et de développer chez eux une confiance en soi. A la différence du joueur, l arbitre quant à lui doit s auto gérer car il est seul à évaluer la qualité objective de sa prestation. Il doit développer cette compétence lui-même.

3 B) Développer une croyance d efficacité personnelle. Elle repose sur une croyance en ses capacités et une explication positive des causes qui ont conduit à la réussite. - «j ai réussi car je me suis fortement investi»( l effort est important pour obtenir un succès) - J ai réussi car je suis perfectionniste et exigent par rapport à moi même. - j ai réussi car j ai un contexte familial, professionnel favorable à la réussite de mon entreprise. ( ref Christophe ) C) les croyances vis à vis de la performance sportive Il n est pas suffisant de vouloir obtenir un résultat, de POSSEDER les habiletés et des ressources réelles, et d AVOIR les circonstances objectives favorables pour pouvoir l atteindre. Les arbitres et entraîneurs doivent CROIRE qu ils ont les ressources et les opportunités pour y parvenir. L idée fondamentale concernant l entraînement psychologique des sportifs consiste à penser que les entraîneurs doivent essayer d agir sur ces croyances. développer chez leurs athlètes le sentiment de confiance en soi. Par exemple après la défaite d'une équipe ou d'un athlète, un entraîneur ne doit pas évoquer un manque d'habileté de leur part car une telle attitude aurait des effets négatifs sur la confiance en soi.. IL doit invoquer le manque d'effort, le non respect des consignes. Exemple en football sur ces croyances : L avant match : «l équipe que nous rencontrons aujourd hui est beaucoup plus mal classée que nous, mais cela ne veut pas dire qu elle soit moins forte. Elle est extrêmement dangereuse, surtout en contre attaque( croyance sur la difficulté de la tâche). Il ;faudra être extrêmement vigilant( notion effort). Mais si vous jouer votre jeu, il n y a aucune raison d avoir peur, vous devez gagner facilement ( croyance d efficacité personnelle). D) Des croyances sur la valeur de la tâche, de l activité Chaque athlète de haut niveau (arbitre, entraîneur) garde en mémoire des expériences positives et négatives qui organisent ses stratégies de préparation Ces mémoire affectives sont stockées dans les conceptions de soi et les conceptions de l activité et ainsi elles permettent de s engager dans des activités similaires dans le présent et le futur. ( système de référence..) 1) L importance qu un entraîneur ou un arbitre accorde à une tâche (compétition) lui permet de confirmer ou de valoriser son image de marque vis à vis des autres ( public, média, collègue ) L atteinte d un résultat positif confirme ou infirme cette compétence perçue recherchée. A cet effet une compétition sportive peut être importante pour un entraîneur ou un arbitre ( championnat d Europe, du monde JO) parce qu elle est l occasion pour lui de pouvoir

4 démontrer, à ses propres yeux et aux yeux de tous, qu il possède une haute habileté dans ce domaine. Pour l entraîneur la démonstration de sa compétence se fait en se comparant aux autres alors que pour l arbitre elle se fait temporairement en se comparant à lui même. (progrès ou pas.) 4) Les stratégies motivationnelles Les sportifs comme tous les autres individus, cherchent à maximiser les effets positifs et minimiser les aspects négatifs. Les principales stratégies pour protéger son estime de soi sont : - l auto handicap - le pessimisme défensif - l affirmation de soi - la dévalorisation des aspects valorisés de soi ( de son groupe : les blessés annoncés dans le journal l équipe..) - Les attribution «self-service» A) Stratégie d auto handicap ou comment se préparer à l échec face aux autres tout en gardant la face - lorsque les pratiquants n ont pas tout à fait confiance en eux ( fragilité) 1. Montrer que l on fait peu d effort au cas où il y aurait échec ( pas possible à haut niveau) échec attribué à un manque d effort et non à une incompétence) c est la cas de certains arbitres privilégiant leur profession et s impliquant peu dans le BB 2. La stratégie de multi projets qui permet de préparer à l avance des excuses en cas d échec ( préparation de dernière minute : Daniel Boulanger, Alain Styl) Cependant s ils réussissent, une image de compétence leur sera attribuée 3. Se fixer des buts ou des tâches facilement ou difficilement réalisables (cette rubrique ne concerne pas les entraîneur et arbitres de sports co car ils ne choisissent pas leurs adversaires, sauf dans les objectifs annoncés en début de saison) Par contre ce cas s observe dans le monde de la course sur route, des compétitions d athlétisme et surtout dans le monde de la boxe) 4. Le refus de l aide ( voir Constantini : je suis un solitaire) Il préfère renoncer au progrès plutôt que de révéler une faiblesse - B) Le pessimisme défensif est une stratégie de nature anticipée qui se traduit par un effort élevé.( ces entraîneur ont souvent de meilleurs résultats car il travaillent plus du fait de leurs doutes ) : Y Leborgne à Villeneuve D Ascq 1. En diminuant la confiance en soi, en émettant des doutes sur son propre niveau de préparation ou sur celui de son équipe, le coach cherche à se motiver lui même. En élevant son niveau d anxiété il est amené à s investir davantage afin d éviter l échec. Mais l accroissement dans l effort rend l échec moins probable Guy ROUX minimise toujours ses mérites et ses forces : modestie, autodéfense ou intox? Conclusion : La motivation des sportifs ( arbitres, entraîneurs) est un processus très complexe qui repose sur un ensemble de croyances.

5 Celles-ci concernent aussi bien les causes des résultats antérieurs, les ressources possédées, l idée supposée de l'environnement, la difficulté de la tâche que les différentes valeurs perçues de la tâche. Elles agissent ensemble pour déterminer simultanément la confiance en soi et l importance de réussir la tâche. Les croyances sur la valeur d atteinte de la tâche sont très importante. Lorsque le sportif se sent menacés dans son estime de soi personnelle,et afin de maintenir un schéma de soi positif, il adoptera, parmi un ensemble de stratégies motivationnelles, celles qui lui permettront le mieux de garder une estime de soi. L entraîneur peut intervenir pour influencer toutes ou certaines de ces croyances, selon l importance qui leur est accordée. C est la rôle de la PNL

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation.

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

La Préparation Mentale

La Préparation Mentale La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

LA FORMATION DES JOUEURS ET JOUEUSES DE HAUT NIVEAU A LA F.F.T. Notre but à tous :

LA FORMATION DES JOUEURS ET JOUEUSES DE HAUT NIVEAU A LA F.F.T. Notre but à tous : LA FORMATION DES JOUEURS ET JOUEUSES DE HAUT NIVEAU A LA F.F.T. Notre but à tous : «Former des champions capables de vaincre toutes les difficultés, montrant un bon état d esprit, de vraies valeurs et

Plus en détail

Stage RésoLP 2012. Isabelle LYONNET LP L.LABE -Lyon

Stage RésoLP 2012. Isabelle LYONNET LP L.LABE -Lyon Stage RésoLP 2012 Isabelle LYONNET LP L.LABE -Lyon Celui qui acquiert les compétences définies par le programme à chaque niveau du cursus et dans chaque APSA :la «C.A.» avec son versant «moteur» et son

Plus en détail

L engagement et le désengagement des jeunes dans le sport. Le projet européen PAPA et l Empowering Coaching TM

L engagement et le désengagement des jeunes dans le sport. Le projet européen PAPA et l Empowering Coaching TM L engagement et le désengagement des jeunes dans le sport. Le projet européen PAPA et l Empowering Coaching TM Tenero, 25-26.01.2013 Prof. Philippe Sarrazin Laboratoire Sport et Environnement Social Université

Plus en détail

COMPTE RENDU DE CONFERENCE

COMPTE RENDU DE CONFERENCE COMPTE RENDU DE CONFERENCE Maîtrise des effectifs et développement des clubs. Quels enjeux et stratégies motivationnelles? Présentation de Julie Doron et du cadre de son intervention. Elle a la volonté

Plus en détail

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la 1 Mon stage en résumé Je dois avouer avoir de la difficulté à faire un bilan qui va au-delà du déjà dit dans mes rapports antérieurs, parce que j ai l impression d y avoir presque tout écrit. Par contre,

Plus en détail

A - Les "Techniques" de la Bonne Attitude

A - Les Techniques de la Bonne Attitude A - Les "Techniques" de la Bonne Attitude Soutenez votre enfant sans jamais intervenir durant les parties. La compétition est par nature une source de stress. C est une remise en cause personnelle,un"examen"

Plus en détail

APPROCHE MENTALE DES CONCOURS (Nicolas DOMBROWSKI, 2009)

APPROCHE MENTALE DES CONCOURS (Nicolas DOMBROWSKI, 2009) APPROCHE MENTALE DES CONCOURS (Nicolas DOMBROWSKI, 2009) Les concours peuvent être considérés comme des compétitions mettant en concurrence des candidats issus de tout le territoire national. On peut les

Plus en détail

Christophe Inzirillo Frank Bournois. L intelligence sportive au service du manager

Christophe Inzirillo Frank Bournois. L intelligence sportive au service du manager Christophe Inzirillo Frank Bournois L intelligence sportive au service du manager Chapitre 1 L intelligence stratégique, l art de la compétition «Agir en primitif et prévoir en stratège.» René Char Figure

Plus en détail

Comment engager une personne durablement dans une activité physique

Comment engager une personne durablement dans une activité physique Comment engager une personne durablement dans une activité physique Christine LE SCANFF «PSYCHOLOGIE DES PRATIQUES PHYSIQUES» Université Paris-Sud 11, UFR STAPS OBJECTIFS Quels sont les modèles théoriques

Plus en détail

Fidéliser les licenciés en développant une motivation de qualité : le rôle déterminant de l entraîneur

Fidéliser les licenciés en développant une motivation de qualité : le rôle déterminant de l entraîneur Colloque AFESA / FFS Attirer les pratiquants vers le ski fédéral et la compétition 5 OCTOBRE 2013 Fidéliser les licenciés en développant une motivation de qualité : le rôle déterminant de l entraîneur

Plus en détail

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES

FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Germain Duclos Psychoéducateur et orthopédagogue FAVORISER LA MOTIVATION SCOLAIRE CHEZ LES ÉLÈVES Image tirée sur Google 3 Le décrochage scolaire pose le problème de la motivation scolaire chez plusieurs

Plus en détail

ECOLE SUPERIEURE DE L EDUCATION NATIONALE

ECOLE SUPERIEURE DE L EDUCATION NATIONALE ECOLE SUPERIEURE DE L EDUCATION NATIONALE Formation des Chefs d Etablissement d Affectation Management adaptatif et délégations Support participants SOMMAIRE La formation dans son contexte p.3 Les facteurs

Plus en détail

Qu entend-on par leadership?

Qu entend-on par leadership? Qu entend-on par leadership? Position d un leader Capacité à diriger L action de diriger Le leadership est une capacité reconnue à un membre d un groupe par les autres membres du groupe de pouvoir influencer

Plus en détail

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens.

QMF-6. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation RÉSULTATS. Yann FORNER XV41ZUJK 15/04/2010 TATA. Féminin. Lycéens. Questionnaire de Motivation à la réussite en Formation Yann FORNER RÉSULTATS Nom: Sexe: 15/04/2010 Féminin Âge: 17 Étalonnage: Lycéens Introduction Le Questionnaire de Motivation en situation de Formation

Plus en détail

Préparation Mentale appliquée à la performance sportive

Préparation Mentale appliquée à la performance sportive Préparation Mentale appliquée à la performance sportive Lamugnière Julien 38 avenue du Limousin 63100 Clermont-Ferrand 06-59-79-14-67 http://mentalup.free.fr La Préparation Mentale «Faire ce que l on sait

Plus en détail

STRESS ET PAIX INTERIEURE (Mode téléchargeable)

STRESS ET PAIX INTERIEURE (Mode téléchargeable) STRESS ET PAIX INTERIEURE (Mode téléchargeable) B) COMMENT MIEUX FAIRE FACE AU STRESS? Institut Prévenir Guérir 1 1) OBJECTIF : MIEUX FAIRE FACE AU STRESS La finalité d une bonne «gestion» du stress -

Plus en détail

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences

RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences RISQUES PSYCHOSOCIAUX Prévenir le stress, le harcèlement ou les violences prévenir. Troubles de la concentration, du sommeil, dépression Un nombre grandissant de salariés déclarent souffrir de symptômes

Plus en détail

OPTIMISER LES RELATIONS COACH- ATHLETE POUR LA PERFORMANCE. Gilbert AVANZINI MAP/ DPS / INSEP

OPTIMISER LES RELATIONS COACH- ATHLETE POUR LA PERFORMANCE. Gilbert AVANZINI MAP/ DPS / INSEP OPTIMISER LES RELATIONS COACH- ATHLETE POUR LA PERFORMANCE Gilbert AVANZINI MAP/ DPS / INSEP 4 ème rencontre des entraîneurs TRIATHLON 20 Novembre 2010 RAPPORTS ENTRAINEUR / PERFORMANCE «CHEF DE PROJET»

Plus en détail

Comment aider les enfants à gérer le stress en compétition Du rôle des parents, des entraineurs et du/de la jeune sportif/ve

Comment aider les enfants à gérer le stress en compétition Du rôle des parents, des entraineurs et du/de la jeune sportif/ve Comment aider les enfants à gérer le stress en compétition Du rôle des parents, des entraineurs et du/de la jeune sportif/ve Virginie Nicaise Maître de Conférences Université de Lyon Préparatrice Physique

Plus en détail

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e). Grille d évaluation Identification de l employé(e) Nom : Prénom : Fonction : Date de l évaluation Objectifs de l évaluation 1. Identifier et reconnaître le potentiel et les compétences de chaque employé(e).

Plus en détail

L entrepreneur. 1. Qu est ce que l entrepreneur?

L entrepreneur. 1. Qu est ce que l entrepreneur? L 1. Qu est ce que l? Un est celui qui observe son environnement, identifie les opportunités qui se présentent eu plan économique ou social, réunit les moyens nécessaires, met en œuvre l activité et en

Plus en détail

Dossier de Partenariat

Dossier de Partenariat Dossier de Partenariat Votre Coach Qui se cache derrière Cré Action? Cré Action est un cabinet de coaching spécialisé dans l accompagnement mental. Notre travail s appuie sur des compétences en psychologie,

Plus en détail

Fiche Synthèse aide au concours 2SEP ENS Rennes. La motivation

Fiche Synthèse aide au concours 2SEP ENS Rennes. La motivation La motivation 1) Définition La motivation comprend des comportements adaptatifs mais aussi non adaptatifs : l élève peut montrer de la motivation en EPS mais pas envers la tâche prescrite Ex : : élève

Plus en détail

RÉFORME DES MOINS DE 12 ANS

RÉFORME DES MOINS DE 12 ANS RÉFORME DES MOINS DE 12 ANS Guide à l attention des parents des jeunes compétiteurs 1 - FFT Ce guide a pour objet de présenter la réforme fédérale de la formation des jeunes de moins de 12 ans et notamment

Plus en détail

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse

Agile Learning Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Comment faire face aux changements organisationnels? Une étude internationale réalisée par Lumesse Introduction Le monde du travail est plus que familier avec la notion de changement. Synonyme d innovation

Plus en détail

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3

T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 T R A V A I L E T E V A L U A T I O N P A R C O M P E T E N C E S A U C Y C L E 3 C O M P E T E N C E 7 : L A U T O N O M I E, L I N I T I A T I V E. D après Ph Meirieu. Année scolaire 2011/2012 http://www.meirieu.com/index.html

Plus en détail

BILAN DES COMPETENCES

BILAN DES COMPETENCES 2014 BILAN DES COMPETENCES L OBJECTIF DE NOTRE ACTION Permettre au futur collaborateur : D engager une réflexion approfondie sur son passé et son devenir, un travail d introspection professionnel, permettant

Plus en détail

ÉVALUATION PERSONNELLE

ÉVALUATION PERSONNELLE ÉVALUATION PERSONNELLE Agent (e) de développement NOM : ÉVALUÉ PAR : DATE : PROFIL DE COMPÉTENCES COMPÉTENCES PERSONNELLES Ces compétences permettent au personnel d atteindre un équilibre et de se ressources

Plus en détail

Systémique et différence

Systémique et différence Préambule Ces fiches ont été réalisées comme supports pour des week-ends de travail et de réflexion sur le thème : Etre soi, assumer et affirmer sa différence Développer la confiance en soi Je vous les

Plus en détail

PROGRAMMER LE FOOTBALL EN MILIEU SCOLAIRE CONSTATS. Quelques interclasses fin d année ou «tournoi de midi»

PROGRAMMER LE FOOTBALL EN MILIEU SCOLAIRE CONSTATS. Quelques interclasses fin d année ou «tournoi de midi» PROGRAMMER LE FOOTBALL EN MILIEU SCOLAIRE CONSTATS Activité football peu programmée en cours E.P.S Quelques interclasses fin d année ou «tournoi de midi» Activité football présente à l A.S (extérieur :

Plus en détail

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1

Enquête de PSMT ENQUÊTE DE PSMT 1 Enquête de PSMT Qu est-ce que PSMT? Protégeons la santé mentale au travail est un ensemble exhaustif de ressources uniques, fondées sur des données probantes, qui ont été conçues dans le but d évaluer

Plus en détail

Emotion - apprentissage. basket-ball. (note de synthèse Ch Vauthier) 1. concept d'émotion et conséquence sur l'efficacité des actions.

Emotion - apprentissage. basket-ball. (note de synthèse Ch Vauthier) 1. concept d'émotion et conséquence sur l'efficacité des actions. Emotion - apprentissage basket-ball. (note de synthèse Ch Vauthier) 1 1. Concept d'émotion et conséquence sur l'efficacité des actions.... 1 2. Emotion - stress en sports collectif... 2 3. Emotion et la

Plus en détail

LES CROYANCES LIMITANTES

LES CROYANCES LIMITANTES 1998 Séminaire de Robert DILTS LES CROYANCES LIMITANTES Les 3 domaines les plus courants de croyances limitantes sont ceux qui concernent le manque d espoir (ce n est pas possible), le manque de confiance

Plus en détail

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE

GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Nom : Date : GESTION PERSONNELLE NIVEAU TROIS ÉCOLE SECONDAIRE Compétence 1 : Bâtir et maintenir une image de soi positive Niveau trois : Développer des habiletés afin de maintenir une image de soi positive

Plus en détail

Bienvenue Corinne Dulac

Bienvenue Corinne Dulac Bienvenue Corinne Dulac Coach Certifiée ICI Paris Particuliers - Entreprises 11 rue Clos Aubert 45750 Saint-Pryvé-Saint-Mesmin 06.21.33.57.13 happy.attitude.coaching@gmail.fr @ happy-attitude-coaching.com

Plus en détail

Présentation de Michel Couturier Analyse du tournoi SR 2009

Présentation de Michel Couturier Analyse du tournoi SR 2009 Présentation de Michel Couturier Analyse du tournoi SR 2009 Introduction Résultat des analyses Conclusion et question Les objectifs du Tournoi des Sélections sont : Offrir aux meilleurs joueurs de toutes

Plus en détail

Situations à risque. But de la présentation. Qualité de vie. Qualité de vie. Ce que disent les enseignant-e-s qui ont participé à des séminaires

Situations à risque. But de la présentation. Qualité de vie. Qualité de vie. Ce que disent les enseignant-e-s qui ont participé à des séminaires Comment favoriser la qualité de vie des professionnel-le-s dans les établissements scolaires? Marc Thiébaud Jürg Bichsel But de la présentation Présenter les pratiques développées en Suisse romande pour

Plus en détail

ATHLETICAUX FC CHARTE SENIORS

ATHLETICAUX FC CHARTE SENIORS ATHLETICAUX FC CHARTE SENIORS SAISON 2014-2015 CHARTE SENIORS ATHLETICAUX FC 2014-2015 L éducateur s engage à : 1) Ne pas hurler, crier, critiquer au bord du terrain mais conseiller, aider, donner des

Plus en détail

«Être acteur de sa formation» en rugby, en 2nde

«Être acteur de sa formation» en rugby, en 2nde «Être acteur de sa formation» en rugby, en 2nde Contexte Le profil de la classe : groupe mixte d élèves de 2des. Les élèves ne posent pas de problème. Issus de collèges ruraux, ils sont plutôt silencieux

Plus en détail

OFFRE DE SERVICES ACTIVITÉS ET FORMATIONS DISPONIBLES. www.juliehabart.com - Julie Habart - 514-531-7487

OFFRE DE SERVICES ACTIVITÉS ET FORMATIONS DISPONIBLES. www.juliehabart.com - Julie Habart - 514-531-7487 OFFRE DE SERVICES ACTIVITÉS ET FORMATIONS DISPONIBLES En entreprise Optimiser la pensée, démultiplier les talents Activités axées entreprises En équipe et en individuel Chaque individu a en lui une immense

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

mots pour maux procrastination

mots pour maux procrastination mots pour maux procrastination procrastination Définition «Tendance à retarder volontairement une action qu on a l intention de réaliser, en dépit des conséquences négatives que l on peut attendre de ce

Plus en détail

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle

Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle ANNEXE 2006-CA505-09-R5077 Politique de soutien à la réussite aux études de 1 er cycle Décanat des études de premier cycle Février 2006 Énoncé de politique l Université s engage à soutenir l étudiant dans

Plus en détail

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012

Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Université de Caen UFR sciences économiques-gestion Master 2 entreprenariat et DU création d activités 2011-2012 Les facteurs de succès de l entreprise Francis DAVID Présentation Parcours Professionnel

Plus en détail

POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE DOTATION DES RESSOURCES HUMAINES Présentée au conseil d administration le 29 novembre 2007 PRODUCTION Monsieur Stanley Smith Service des ressources humaines AUTRES COLLABORATEURS Comité de

Plus en détail

Le guide l entretien professionnel

Le guide l entretien professionnel Le guide l entretien professionnel L évalué La loi a prévu la mise en place d un entretien professionnel annuel pour les fonctionnaires territoriaux. L entretien professionnel remplace la notation annuelle.

Plus en détail

COMPÉTENCES RELIÉES AUX ENTREVUES. Entrevue béhavioriste

COMPÉTENCES RELIÉES AUX ENTREVUES. Entrevue béhavioriste COMPÉTENCES RELIÉES AUX ENTREVUES Entrevue béhavioriste Comprendre l approche d une entrevue béhavioriste. Détecter d éventuelles questions-sondes et réagir adéquatement. Table des matières COMPÉTENCES

Plus en détail

STAGES DE FORMATION A L UTILISATION DE LA SOPHROLOGIE APPLIQUEE AU SPORT

STAGES DE FORMATION A L UTILISATION DE LA SOPHROLOGIE APPLIQUEE AU SPORT STAGES DE FORMATION A L UTILISATION DE LA SOPHROLOGIE APPLIQUEE AU SPORT Sophro Parenthese Matthieu Wiart, Sophrologue 95 rue Pierre Audry 69009 Lyon wiartmatthieu@yahoo.fr / 06 27 79 15 49 www.sophro-parenthese.com

Plus en détail

Historique du coaching en entreprise

Historique du coaching en entreprise Historique du coaching en entreprise Aux Etats-Unis dans les années 80, le coaching des sportifs a beaucoup de succès. L entreprise, soucieuse d une plus grande performance va adapter le coaching afin

Plus en détail

Début de la 4 ème partie / 6. N. Krantz Conseiller de la Fédération Tunisienne d Athlétisme 29.1.2011

Début de la 4 ème partie / 6. N. Krantz Conseiller de la Fédération Tunisienne d Athlétisme 29.1.2011 Début de la 4 ème partie / 6 N. Krantz Conseiller de la Fédération Tunisienne d Athlétisme 29.1.2011 Ils représentent les principes intangibles qu il parait nécessaire de respecter 29 Un document de N.

Plus en détail

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13

Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Réponses au Questionnaire technique/tactique pour les U13 Avant tout j aimerais remercier tous les enfants qui ont fait l effort d avoir répondu au questionnaire (il y en a eu 16). Et même si ce questionnaire

Plus en détail

LSM propose un programme d adaptation et de solutions fondé sur un accompagnement (processus, un diagnostic, le transfert d outils, de connaissances

LSM propose un programme d adaptation et de solutions fondé sur un accompagnement (processus, un diagnostic, le transfert d outils, de connaissances 1 2 Constats en bénévolat Le milieu appelle des solutions Les organisations de la Montérégie placent le recrutement de la relève en priorité des défis à relever Le recrutement et le soutien des bénévoles

Plus en détail

Psychologie sociale du changement Cours 5. Semestre 2 L2 Psychologie C. TOMA

Psychologie sociale du changement Cours 5. Semestre 2 L2 Psychologie C. TOMA Psychologie sociale du changement Cours 5 Semestre 2 L2 Psychologie C. TOMA Partie 2: LA PERSUASION 1. INTRODUCTION GENERALE Rappel : l expérience de Gorn (1982) sur les stylos (bleu et beige) et la musique

Plus en détail

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS Frédéric Crépin MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS, 2004. ISBN : 2-7081-3140-0 5 Chapitre 1 idées reçues sur les managers et le management au quotidien Idée reçue n 1 : managers et salariés doivent avoir les

Plus en détail

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans

LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans FAIREBOUGERLES9-13.org 1 LA CIBLE Ce que nous savons des 9-13 ans TABLE DES MATIÈRES 3 4 5 DONNÉES SOCIO- DÉMOGRAPHIQUES HABITUDES MÉDIATIQUES ET DE CONSOMMATION EN MATIÈRE DE MODE DE VIE PHYSIQUEMENT

Plus en détail

Mon objectif est d avoir des responsabilités supérieures à celles que j ai actuellement 0 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Mon objectif est d avoir des responsabilités supérieures à celles que j ai actuellement 0 2 3 4 5 6 7 8 9 10 TEST : Evaluez-vous dans le changement... Vous voulez changer professionnellement?» Identifiez les moteurs et les freins à votre changement, et parlons-en... Donnez une valeur explicative à votre changement

Plus en détail

Démarche de. Bilan de Compétences

Démarche de. Bilan de Compétences de Bilan de Compétences Contact pour Integra-RH: Patricia DESMET et Eric ROLLAND E-mail : contact@integra-rh.com Tel : 03.20.68.50.50 Fax : 03.20.68.50.55 L objectif de notre action Permettre au collaborateur

Plus en détail

Centre International de Développement et de Recherche

Centre International de Développement et de Recherche Centre International de Développement et de Recherche Principes de management collectif Publication UNGANA 1304 CIDR Tous droits de reproduction réservés SE Séquence 1: Les stades de développement d'une

Plus en détail

Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE

Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE Profil de compétences Directeur de projets SECTEUR BANCAIRE PENSÉE ET VISION STRATÉGIQUE Avoir une perspective globale des enjeux actuels et futurs du client ainsi que de définir des orientations visant

Plus en détail

Je suis sportif Et aussi bénévole dans mon club! Fichier pédagogique de sensibilisation au bénévolat

Je suis sportif Et aussi bénévole dans mon club! Fichier pédagogique de sensibilisation au bénévolat Je suis sportif Et aussi bénévole dans mon club! Fichier pédagogique de sensibilisation au bénévolat Sommaire Introduction I. C est quoi être bénévole? II. Pourquoi être bénévole? III. Pour faire quoi?

Plus en détail

Intervention de Thierry BRAILLARD. Clôture du Forum sur l intégrité du sport. Université de la Sorbonne. Paris le 15 mai 2014

Intervention de Thierry BRAILLARD. Clôture du Forum sur l intégrité du sport. Université de la Sorbonne. Paris le 15 mai 2014 Intervention de Thierry BRAILLARD Clôture du Forum sur l intégrité du sport Université de la Sorbonne Paris le 15 mai 2014 Mesdames, Messieurs, Chers amis du sport, Depuis que j'ai été nommé secrétaire

Plus en détail

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C.

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C. EPS ET SOCLE COMMUN Les activités athlétiques à l'école primaire CONNAISSANCES 2 Piliers Tout élève devra connaître courir Sauter Lancer Un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des

Plus en détail

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF

PROJET PEDAGOGIQUE COOPERATIF Intitulé : Jeux de société coopératifs Classe : cycles 1,2 & 3 Niveau : de la maternelle au CM2 Groupe d action national OCCE : Association départementale OCCE : Stage jeux coop mai 2011 Alain Joffre-

Plus en détail

Qu est ce que le programme Athlètes et carrières?

Qu est ce que le programme Athlètes et carrières? Qu est ce que le programme Athlètes et carrières? C est un programme de recrutement adapté aux athlètes ayant vécu une activité sportive à haut niveau, quelle que soit la discipline pratiquée et s intéressant

Plus en détail

MOTIV ACTION. Pour passer du secondaire au collégial: des compétences à développer

MOTIV ACTION. Pour passer du secondaire au collégial: des compétences à développer 5 MOTIV ACTION Pour passer du secondaire au collégial: des compétences à développer André Bélanger, psychologue au collège Bois-de-Boulogne Diane Da Sylva, psychologue au cégep de Saint-Laurent André Grégoire,

Plus en détail

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs.

Aujourd hui, pas un seul manager ne peut se dire à l abri des conflits que ce soit avec ses supérieurs, ses collègues ou ses collaborateurs. MANAGERS : COMMENT PRENEZ-VOUS EN CHARGE LES CONFLITS? AUTO-EVALUEZ-VOUS! Dans un contexte économique morose et qui perdure, nous sommes confrontés à un grand nombre de difficultés et de frustrations.

Plus en détail

QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE

QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE Nom : # Dossier : Date : QUESTIONNAIRE SUR LA REPRÉSENTATION DE VOTRE CONDITION DE SANTÉ ACTUELLE Dans le questionnaire suivant, nous nous intéressons à votre propre vision de votre condition actuelle,

Plus en détail

Influence, pouvoir et crédibilité. Votre influence = f (vos bases de pouvoir) X votre crédibilité. Influence manipulation

Influence, pouvoir et crédibilité. Votre influence = f (vos bases de pouvoir) X votre crédibilité. Influence manipulation Pour r, soyez crédibles et politiques! 1 Influence, pouvoir et crédibilité Votre = f (vos bases de pouvoir) X votre crédibilité Influence manipulation 2 1 Pourquoi r? 3 Pourquoi r? 4 2 Pourquoi r? 5 Pourquoi

Plus en détail

Augmenter et partager le leadership pour mieux réussir en affaires

Augmenter et partager le leadership pour mieux réussir en affaires «L Avenir de l agriculture : l Agriculteur!» Le jeudi 10 novembre 2011 Augmenter et partager le leadership pour mieux réussir en affaires Edith Luc, Ph.D. Consultante et auteure en leadership des personnes

Plus en détail

Code de franc-jeu. du joueur LE FRANC-JEU, C EST L AFFAIRE DE TOUS

Code de franc-jeu. du joueur LE FRANC-JEU, C EST L AFFAIRE DE TOUS du joueur 1) Je jouerai au hockey de mon plein gré et non pour obéir à mon entourage ou à mes entraîneurs. 2) Je respecterai les règles et l esprit du jeu. 3) Je maîtriserai mon tempérament les bagarres

Plus en détail

La prise en main d une équipe de HANDBALL

La prise en main d une équipe de HANDBALL La prise en main d une équipe de HANDBALL Quelles sont les différentes tâches de l entraineur de club? * L aspect administratif et ses outils * L aspect technique et sa pédagogie. Comment réussir une bonne

Plus en détail

BILAN ET PERSPECTIVES ASSOCIATION SPORTIVE 2013-2014

BILAN ET PERSPECTIVES ASSOCIATION SPORTIVE 2013-2014 BILAN ET PERSPECTIVES ASSOCIATION SPORTIVE 2013-2014 L'Association Sportive poursuit 2 familles d'objectifs: Des objectifs sportifs : PROJET DE L ASSOCIATION SPORTIVE COLLEGE JEAN DE LA BRUYERE-TOURS Faire

Plus en détail

PROGRAMME D'UNE SECTION SPORTIVE ECHECS

PROGRAMME D'UNE SECTION SPORTIVE ECHECS PROGRAMME D'UNE SECTION SPORTIVE ECHECS Ceci est la présentation technique. Que peut-on faire? Exemple de programme indicatif 1/ Nombre d'heures annuelles, durée des séances de travail et nombre de séquences

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Formation Vendeurs d excellence

Formation Vendeurs d excellence Formation Vendeurs d excellence Basé sur le concept de la préparation sportive, instrumentale ou théâtrale : Peu de théorie, de l entraînement INTENSIF, l apprentissage des bons réflexes! Le sportif, même

Plus en détail

D.E. natation course 2015-2016. Séminaire 2 Support 2. La performance

D.E. natation course 2015-2016. Séminaire 2 Support 2. La performance D.E. natation course 2015-2016 Séminaire 2 Support 2 La performance Le pratiquant en situation de compétition Ethique du pratiquant - Ethique de la performance Pour certains sportifs, musiciens, peintres,

Plus en détail

Au bout du rouleau: Comprendre le burnout et la dépression

Au bout du rouleau: Comprendre le burnout et la dépression Au bout du rouleau: Comprendre le burnout et la dépression Camillo Zacchia, Ph.D. Psychologue Conseiller principal Bureau d éducation en santé mentale Institut Douglas 6 décembre, 2011 À l agenda C est

Plus en détail

SUPPORT AUX CONJOINTS(ES)

SUPPORT AUX CONJOINTS(ES) 1 SUPPORT AUX CONJOINTS(ES) EXPATRIÉS(ES) DÉVELOPPÉ EN PARTENARIAT AVEC Animation et présentation par : Céline Chabée, Formateur et coach certifiée RENCONTRE 2 Le point sur la rencontre 2: 3 SOMMAIRE 1.

Plus en détail

LES BASES DU MANAGEMENT

LES BASES DU MANAGEMENT LES BASES DU MANAGEMENT Formation Managers Présentation : Le management est art difficile qui s apprend : il s agit toujours d une médiation, d une priorisation, et il est par nature en perpétuel recommencement

Plus en détail

PROPOSITION DE LA FONDATION CHRISTIAN VACHON

PROPOSITION DE LA FONDATION CHRISTIAN VACHON PROPOSITION DE LA FONDATION CHRISTIAN VACHON Christian Vachon 819 571-3493 Courriel : relaisfcv@gmail.com Site Web : www.fondationchristianvachon.com T AB LE DES M ATIÈRES 1. S O M M A I R E 2. C O N F

Plus en détail

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger!

Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Chefs d entreprise, votre métier c est diriger! Programme de formation Méthode pédagogique Le parcours «Chef d entreprise, votre métier c est diriger!» se compose de 18 journées de formation collective

Plus en détail

La Motivation. En Sport collectif

La Motivation. En Sport collectif La Motivation En Sport collectif Définition de MOTIVER : Créer chez quelqu'un les conditions qui le poussent à agir, faire qu'il éprouve de bonnes raisons pour agir. Travailler avec un groupe motivé doit

Plus en détail

LE COACHING EN SITUATION DE COMPETITION

LE COACHING EN SITUATION DE COMPETITION LE COACHING EN SITUATION DE COMPETITION 5 ème rencontre des entraîneurs neurs Fédération Française aise de Triathlon 1 MON INTERVENTION PAS DE LEçON A DONNER SIMPLES ECHANGES D EXPERIENCED PAS DE RECETTE

Plus en détail

Interventions favorisant la motivation des élèves du primaire et du secondaire

Interventions favorisant la motivation des élèves du primaire et du secondaire Interventions favorisant la motivation des élèves du primaire et du secondaire Frédéric Guay Titulaire de la chaire de recherche du Canada sur la motivation et la réussite scolaires Université Laval Véronique

Plus en détail

«ETRE MANAGER AU QUOTIDIEN»

«ETRE MANAGER AU QUOTIDIEN» ATELIER 1 FORMATION-ACTION «ETRE MANAGER AU QUOTIDIEN» 20-10 -2014 Formatrice : Myriam GAYOT myriam.gayot@mg-rh.fr MGRH - «être Manager au quotidien» 1 20/10/2014 Objectifs de l atelier 1 Visualiser le

Plus en détail

P oc o e c s e s s u s s u s e t e o u o t u il i s l s d d a c a c c u c e u i e l i l e t e d d i n i t n ég é r g at a io i n Boîte à outils (7)

P oc o e c s e s s u s s u s e t e o u o t u il i s l s d d a c a c c u c e u i e l i l e t e d d i n i t n ég é r g at a io i n Boîte à outils (7) Processus et outils d accueil et d intégration Boîte à outils (7) Accueillir et intégrer Il existe un consensus sur l importance du sujet : Le recrutement ne s arrête pas à l issue de l entretien et de

Plus en détail

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS

PARCOURS MANAGEMENT RESSOURCES MANAGERS La transversalité des compétences managériales Un parcours sur 3 niveaux pour tous les managers du Groupe selon leur expérience dans la fonction. Cette segmentation a pour objectif de doter les managers

Plus en détail

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres

Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres Développement personnel La programmation neurolinguistique (P.N.L.) Objectif. Développer son efficacité personnelle par une meilleure communication avec soi et les autres. Historique et postulats de la

Plus en détail

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RESSOURCES HUMAINES

CONSEIL INGENIERIE FORMATION RESSOURCES HUMAINES RESSOURCES HUMAINES Optimiser sa communication et ses relations de travail Communiquer face à des situations difficiles Développer et optimiser les capacités de sa mémoire Gérer son temps Gérer et anticiper

Plus en détail

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité

- - - + + + Exemples. 1 J ai des convictions fermes que je ne modifie qu après mûre réflexion Confiance en soi/ identité Documentation C Autoévaluation des compétences sociales et personnelles Vous avez rempli le justificatif des prestations fournies pour l année relatif à votre travail concernant la prise en charge de votre

Plus en détail

PREPARATION MENTALE DU SPORTIF DEVENEZ PREPARATEUR MENTAL GAGNANT

PREPARATION MENTALE DU SPORTIF DEVENEZ PREPARATEUR MENTAL GAGNANT Formation LA PREPARATION MENTALE DU SPORTIF DEVENEZ PREPARATEUR MENTAL GAGNANT Motivation, concentration, confiance, communication, apprentissage COACHING SPORTIF : LA PREPARATION MENTALE Motivation, concentration,

Plus en détail

Le bonheur au travail

Le bonheur au travail Programme d aide aux employés Jacques Lamarre et associés Le bonheur au travail Présenté par Anne Gauvin et Marie-Véronique Matte «Le plus beau destin que puisse connaître un être humain, c est d être

Plus en détail

Savoir optimiser la relation entraîneur-athlète: un travail continu. Madeleine Hallé Novembre 2014

Savoir optimiser la relation entraîneur-athlète: un travail continu. Madeleine Hallé Novembre 2014 Savoir optimiser la relation entraîneur-athlète: un travail continu Madeleine Hallé Novembre 2014 Relation? Lien, rapport ò Entre au moins 2 personnes, ò Qui prend différentes natures, ( amitié, performance,

Plus en détail

ARTICLE. La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences

ARTICLE. La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences ARTICLE La réussite des étudiants à l'université du Québec à Chicoutimi passe par le respect de tous et le respect des différences Carole Dion Professeure Département des sciences des sciences de l'éducation

Plus en détail

Qu est-ce que la psychologie du sport?

Qu est-ce que la psychologie du sport? Qu est-ce que la psychologie du sport? Si l impact du mental sur la performance est de plus que jamais admis et si athlètes et entraîneurs sont de plus en plus convaincus qu un «travail psychologique»

Plus en détail

ESVL Hockey sur Gazon. Projet Sportif 2003-2006 ESVL Section Hockey sur Gazon. - 1 http://hockeysurgazon.free.fr

ESVL Hockey sur Gazon. Projet Sportif 2003-2006 ESVL Section Hockey sur Gazon. - 1 http://hockeysurgazon.free.fr Projet Sportif 2003-2006 ESVL Section Hockey sur Gazon - 1 Bureau 2002-2003 Jean-Marc Harou Hédi Baccar Catherine Pigaglio Marie Ferrua Mario Robert Jocelyne Scaglia Stephanie Amendola Christophe Bresson

Plus en détail

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Livret Candidat

EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE. Livret Candidat EDUCATION PHYSIQUE ET SPORTIVE Livret Candidat EXAMEN PONCTUEL TERMINAL DES BACCALAUREATS GENERAUX ET TECHNOLOGIQUES. BINÔME N 2 : DEMI-FOND et BADMINTON EN SIMPLE Année scolaire 2014-2015 RECTORAT (service

Plus en détail