2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs:"

Transcription

1 Motivation et performance sportive : une caractéristique commune des arbitres et entraîneurs de haut niveau Support théorique : Jean Pierre Famose EPS N 35 Arbitre et entraîneur deux acteurs du sport moderne animés de motivations hors pairs: le soucis d'excellence, de maîtrise, de réussite 1) Indicateurs de motivation La motivation est probablement le processus le plus utilisé, dans les milieux du sport, pour rendre compte de la réussite sportive. Cependant il semble qu'elle ne soit pas toujours bien comprise. A partir de quel indicateurs peut-on affirmer qu'un arbitre ou un entraîneur est motivé? 1) Le degré d'engagement pour atteindre le résultat désiré. ( mobilisation des ressources adéquates) 2) La persévérance ( effort maintenu dans le temps, sur plusieurs années, jusqu à la dernière seconde d une rencontre) 3) La direction ou les choix entrepris (implication total pour leur tâche, leur fonction) Rmq: grande différence entre l'entraîneur et l'arbitre en dehors du match : une explication possible compte tenu de la disponibilité des arbitres. ( professionnel et amateur) Par conséquent, le sportif motivé est celui qui s'investit fortement en fonction des exigences de la tâche ( de son programme), qui ne renonce pas, qui reste concentré sur les aspects pertinents de la tâche, et qui continue son investissement en dehors même des entraînements officiels ( scouting, études vidéo ) 2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs: La confiance en soi et la valeur de la tâche, de l'activité sont les deux éléments constitutifs de leur motivation. 1) La confiance en soi: ( pas évident dans un contexte de critique, de pressions, d'enjeux..) Coach: " Si je veux gagner cette rencontre, je pense que je mon groupe est capable. Je dois l'en persuader" malgré les critiques de la presse et les pressions de mon président de club. ( exemple Aymé Jacquet) Arbitre : «j ai été fortement critiqué sur mon dernier match, incident en fin de rencontre. Il faut que je surmonte cette difficulté. J en suis capable sinon je n ai rien à faire dans ce contexte.» «Même si cette rencontre semble d un grand enjeu, je me sens capable de la diriger» 2) La valeur accordé à sa tâche: ( de la mission à accomplir: objectif sportif, difficulté de la rencontre, du championnat..)

2 3) Match à enjeu, match de la montée, match de la descente Quelle importance a pour moi cette compétition, cette rencontre faire des choix: par rapport à une programmation La réputation d un entraîneur ou d un arbitre se fait avec le temps être régulier dans ses prestations. La motivation des sportifs peut être ramenée à une formule simple: " plus on a confiance en soi, plus l'activité déployée est valorisée" plus le degré d'implication est grand 3) Les arbitres et entraîneurs de haut niveau ont la faculté d'adopter des stratégies pour développer un sentiment de confiance en soi pour eux et autour d eux. 3.1) L'appropriation d'une confiance en soi passe par différentes stratégies: A) Une capacité à passer d'une centration sur le résultat (réussite, échec) à une centration sur l'interprétation de la réalité pour répondre à un besoin de comprendre. (voir PNL) J'ai réussi parce que je suis habile Je ne suis pas doué pour ce sport Je ne me suis pas assez investi, préparer, entraîné J'ai eu de la chance La tâche était trop facile L'arbitre était mauvais J'étais fatigué, j'avais des problèmes de santé. J'ai bien été aidé par mon environnement familial Mon collègue n'était pas bons aujourd'hui Les attributions pour des mauvaises performances sont souvent présentée comme des excuses. Elles peuvent être où ne pas être les causes réelles. Cependant l'entraîneur comme l'arbitre dans le contexte du haut niveau ne peuvent prétexter qu' échec est du à un manque d'aptitude pour ce sport. Cette conduite le vouerait à l'échec (perte de confiance en soi) et entraînerait une baisse de l'investissement et par conséquent des résultats. Selon SELIGMAN (1991) il y aurait deux styles d'individus: tendance à l'optimisme et tendance au pessimisme: " Je suis peu doué et je ne peux rien y changer" - C'est le sportif au mode d'explication le plus optimiste qui gagne ( le plus compétent) - Les sportifs doivent croire qu'ils ont les ressources et les opportunités favorables pour y parvenir. C'est à l'entraîneur de les convaincre et de développer chez eux une confiance en soi. A la différence du joueur, l arbitre quant à lui doit s auto gérer car il est seul à évaluer la qualité objective de sa prestation. Il doit développer cette compétence lui-même.

3 B) Développer une croyance d efficacité personnelle. Elle repose sur une croyance en ses capacités et une explication positive des causes qui ont conduit à la réussite. - «j ai réussi car je me suis fortement investi»( l effort est important pour obtenir un succès) - J ai réussi car je suis perfectionniste et exigent par rapport à moi même. - j ai réussi car j ai un contexte familial, professionnel favorable à la réussite de mon entreprise. ( ref Christophe ) C) les croyances vis à vis de la performance sportive Il n est pas suffisant de vouloir obtenir un résultat, de POSSEDER les habiletés et des ressources réelles, et d AVOIR les circonstances objectives favorables pour pouvoir l atteindre. Les arbitres et entraîneurs doivent CROIRE qu ils ont les ressources et les opportunités pour y parvenir. L idée fondamentale concernant l entraînement psychologique des sportifs consiste à penser que les entraîneurs doivent essayer d agir sur ces croyances. développer chez leurs athlètes le sentiment de confiance en soi. Par exemple après la défaite d'une équipe ou d'un athlète, un entraîneur ne doit pas évoquer un manque d'habileté de leur part car une telle attitude aurait des effets négatifs sur la confiance en soi.. IL doit invoquer le manque d'effort, le non respect des consignes. Exemple en football sur ces croyances : L avant match : «l équipe que nous rencontrons aujourd hui est beaucoup plus mal classée que nous, mais cela ne veut pas dire qu elle soit moins forte. Elle est extrêmement dangereuse, surtout en contre attaque( croyance sur la difficulté de la tâche). Il ;faudra être extrêmement vigilant( notion effort). Mais si vous jouer votre jeu, il n y a aucune raison d avoir peur, vous devez gagner facilement ( croyance d efficacité personnelle). D) Des croyances sur la valeur de la tâche, de l activité Chaque athlète de haut niveau (arbitre, entraîneur) garde en mémoire des expériences positives et négatives qui organisent ses stratégies de préparation Ces mémoire affectives sont stockées dans les conceptions de soi et les conceptions de l activité et ainsi elles permettent de s engager dans des activités similaires dans le présent et le futur. ( système de référence..) 1) L importance qu un entraîneur ou un arbitre accorde à une tâche (compétition) lui permet de confirmer ou de valoriser son image de marque vis à vis des autres ( public, média, collègue ) L atteinte d un résultat positif confirme ou infirme cette compétence perçue recherchée. A cet effet une compétition sportive peut être importante pour un entraîneur ou un arbitre ( championnat d Europe, du monde JO) parce qu elle est l occasion pour lui de pouvoir

4 démontrer, à ses propres yeux et aux yeux de tous, qu il possède une haute habileté dans ce domaine. Pour l entraîneur la démonstration de sa compétence se fait en se comparant aux autres alors que pour l arbitre elle se fait temporairement en se comparant à lui même. (progrès ou pas.) 4) Les stratégies motivationnelles Les sportifs comme tous les autres individus, cherchent à maximiser les effets positifs et minimiser les aspects négatifs. Les principales stratégies pour protéger son estime de soi sont : - l auto handicap - le pessimisme défensif - l affirmation de soi - la dévalorisation des aspects valorisés de soi ( de son groupe : les blessés annoncés dans le journal l équipe..) - Les attribution «self-service» A) Stratégie d auto handicap ou comment se préparer à l échec face aux autres tout en gardant la face - lorsque les pratiquants n ont pas tout à fait confiance en eux ( fragilité) 1. Montrer que l on fait peu d effort au cas où il y aurait échec ( pas possible à haut niveau) échec attribué à un manque d effort et non à une incompétence) c est la cas de certains arbitres privilégiant leur profession et s impliquant peu dans le BB 2. La stratégie de multi projets qui permet de préparer à l avance des excuses en cas d échec ( préparation de dernière minute : Daniel Boulanger, Alain Styl) Cependant s ils réussissent, une image de compétence leur sera attribuée 3. Se fixer des buts ou des tâches facilement ou difficilement réalisables (cette rubrique ne concerne pas les entraîneur et arbitres de sports co car ils ne choisissent pas leurs adversaires, sauf dans les objectifs annoncés en début de saison) Par contre ce cas s observe dans le monde de la course sur route, des compétitions d athlétisme et surtout dans le monde de la boxe) 4. Le refus de l aide ( voir Constantini : je suis un solitaire) Il préfère renoncer au progrès plutôt que de révéler une faiblesse - B) Le pessimisme défensif est une stratégie de nature anticipée qui se traduit par un effort élevé.( ces entraîneur ont souvent de meilleurs résultats car il travaillent plus du fait de leurs doutes ) : Y Leborgne à Villeneuve D Ascq 1. En diminuant la confiance en soi, en émettant des doutes sur son propre niveau de préparation ou sur celui de son équipe, le coach cherche à se motiver lui même. En élevant son niveau d anxiété il est amené à s investir davantage afin d éviter l échec. Mais l accroissement dans l effort rend l échec moins probable Guy ROUX minimise toujours ses mérites et ses forces : modestie, autodéfense ou intox? Conclusion : La motivation des sportifs ( arbitres, entraîneurs) est un processus très complexe qui repose sur un ensemble de croyances.

5 Celles-ci concernent aussi bien les causes des résultats antérieurs, les ressources possédées, l idée supposée de l'environnement, la difficulté de la tâche que les différentes valeurs perçues de la tâche. Elles agissent ensemble pour déterminer simultanément la confiance en soi et l importance de réussir la tâche. Les croyances sur la valeur d atteinte de la tâche sont très importante. Lorsque le sportif se sent menacés dans son estime de soi personnelle,et afin de maintenir un schéma de soi positif, il adoptera, parmi un ensemble de stratégies motivationnelles, celles qui lui permettront le mieux de garder une estime de soi. L entraîneur peut intervenir pour influencer toutes ou certaines de ces croyances, selon l importance qui leur est accordée. C est la rôle de la PNL

Préparation mentale, santé et bien-être : quelles relations?

Préparation mentale, santé et bien-être : quelles relations? «Colloque Scientifique des Assises Sport Prévention Santé 2014» Session 1 «Performance : préparation mentale et santé du sportif» Préparation mentale, santé et bien-être : quelles relations? ü Jean Fournier

Plus en détail

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation.

La Préparation Mentale. Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

La Préparation Mentale

La Préparation Mentale La Préparation Mentale Une des clés du succès est la confiance en soi. Une des clés de la confiance en soi est la préparation. Arthur Ashe La préparation mentale : Un élément clé de la victoire La quasi

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

A - Les "Techniques" de la Bonne Attitude

A - Les Techniques de la Bonne Attitude A - Les "Techniques" de la Bonne Attitude Soutenez votre enfant sans jamais intervenir durant les parties. La compétition est par nature une source de stress. C est une remise en cause personnelle,un"examen"

Plus en détail

L engagement et le désengagement des jeunes dans le sport. Le projet européen PAPA et l Empowering Coaching TM

L engagement et le désengagement des jeunes dans le sport. Le projet européen PAPA et l Empowering Coaching TM L engagement et le désengagement des jeunes dans le sport. Le projet européen PAPA et l Empowering Coaching TM Tenero, 25-26.01.2013 Prof. Philippe Sarrazin Laboratoire Sport et Environnement Social Université

Plus en détail

PROTOCOLE DE SÉLECTION DU PROGRAMME DE HAUTE PERFORMANCE BOXE CANADA ANNÉE DE PROGRAMME 2015-2016

PROTOCOLE DE SÉLECTION DU PROGRAMME DE HAUTE PERFORMANCE BOXE CANADA ANNÉE DE PROGRAMME 2015-2016 PROTOCOLE DE SÉLECTION DU PROGRAMME DE HAUTE PERFORMANCE BOXE CANADA ANNÉE DE PROGRAMME 2015-2016 INTRODUCTION 1. Le programme de haute performance (PHP) réunit les athlètes qui reçoivent un soutien direct

Plus en détail

Dossier de Partenariat

Dossier de Partenariat Dossier de Partenariat Votre Coach Qui se cache derrière Cré Action? Cré Action est un cabinet de coaching spécialisé dans l accompagnement mental. Notre travail s appuie sur des compétences en psychologie,

Plus en détail

Présentation de Michel Couturier Analyse du tournoi SR 2009

Présentation de Michel Couturier Analyse du tournoi SR 2009 Présentation de Michel Couturier Analyse du tournoi SR 2009 Introduction Résultat des analyses Conclusion et question Les objectifs du Tournoi des Sélections sont : Offrir aux meilleurs joueurs de toutes

Plus en détail

LA FORMATION DES JOUEURS ET JOUEUSES DE HAUT NIVEAU A LA F.F.T. Notre but à tous :

LA FORMATION DES JOUEURS ET JOUEUSES DE HAUT NIVEAU A LA F.F.T. Notre but à tous : LA FORMATION DES JOUEURS ET JOUEUSES DE HAUT NIVEAU A LA F.F.T. Notre but à tous : «Former des champions capables de vaincre toutes les difficultés, montrant un bon état d esprit, de vraies valeurs et

Plus en détail

APPROCHE MENTALE DES CONCOURS (Nicolas DOMBROWSKI, 2009)

APPROCHE MENTALE DES CONCOURS (Nicolas DOMBROWSKI, 2009) APPROCHE MENTALE DES CONCOURS (Nicolas DOMBROWSKI, 2009) Les concours peuvent être considérés comme des compétitions mettant en concurrence des candidats issus de tout le territoire national. On peut les

Plus en détail

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C.

EPS ET SOCLE COMMUN. Les activités athlétiques à l'école primaire. Pour l'équipe EPS 35 : J.L. Béquignon, F. Bodin, H. Le Nost, P. Moniot, C. EPS ET SOCLE COMMUN Les activités athlétiques à l'école primaire CONNAISSANCES 2 Piliers Tout élève devra connaître courir Sauter Lancer Un vocabulaire juste et précis pour désigner des objets réels, des

Plus en détail

LA PREFORMATION. Pourquoi? Comment? Carrefour des entraîneurs. Fédération de Soccer du Québec

LA PREFORMATION. Pourquoi? Comment? Carrefour des entraîneurs. Fédération de Soccer du Québec LA PREFORMATION Pourquoi? Comment? Carrefour des entraîneurs Fédération de Soccer du Québec Denis SCHAEFFER Janvier 2010 1995 : ouverture du nouveau centre de formation du FC Metz une volonté: augmenter

Plus en détail

PREPARATION MENTALE DU SPORTIF DEVENEZ PREPARATEUR MENTAL GAGNANT

PREPARATION MENTALE DU SPORTIF DEVENEZ PREPARATEUR MENTAL GAGNANT Formation LA PREPARATION MENTALE DU SPORTIF DEVENEZ PREPARATEUR MENTAL GAGNANT Motivation, concentration, confiance, communication, apprentissage COACHING SPORTIF : LA PREPARATION MENTALE Motivation, concentration,

Plus en détail

LES BASES DU COACHING SPORTIF

LES BASES DU COACHING SPORTIF LES BASES DU COACHING SPORTIF Module N 1 Motivation, concentration, confiance, communication Module N 2 L apprentissage : «Apprendre à apprendre» LES BASES DU COACHING SPORTIF APPRENTISSAGE PLAISIR PERFORMANCE

Plus en détail

La Motivation. En Sport collectif

La Motivation. En Sport collectif La Motivation En Sport collectif Définition de MOTIVER : Créer chez quelqu'un les conditions qui le poussent à agir, faire qu'il éprouve de bonnes raisons pour agir. Travailler avec un groupe motivé doit

Plus en détail

MANAGER Jeunes. Catégorie Benjamin(e) Cadet(te)

MANAGER Jeunes. Catégorie Benjamin(e) Cadet(te) MANAGER Jeunes Catégorie Benjamin(e) Cadet(te) DEROULEMENT du MATCH (côté BASKET) Contrer le jeu adverse Analyser Systèmes de jeu Rotation joueur Richard DARRIEUTORT Contrer le jeu adverse Il faut faire

Plus en détail

RÉFORME DES MOINS DE 12 ANS

RÉFORME DES MOINS DE 12 ANS RÉFORME DES MOINS DE 12 ANS Guide à l attention des parents des jeunes compétiteurs 1 - FFT Ce guide a pour objet de présenter la réforme fédérale de la formation des jeunes de moins de 12 ans et notamment

Plus en détail

ATHLÉTISME CANADA RÈGLEMENTS CONCERNANT LE COMPORTEMENT DES MEMBRE

ATHLÉTISME CANADA RÈGLEMENTS CONCERNANT LE COMPORTEMENT DES MEMBRE ATHLÉTISME CANADA RÈGLEMENTS CONCERNANT LE COMPORTEMENT DES MEMBRE 1. Mise en vigueur de ce règlement a) Ce règlement s applique pour tous les membres d Athlétisme Canada, soit : les entraîneurs, les directeurs

Plus en détail

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la

Somme toute, les principaux thèmes privilégiés par mes interventions furent: La sexualité en général (élargissement de la 1 Mon stage en résumé Je dois avouer avoir de la difficulté à faire un bilan qui va au-delà du déjà dit dans mes rapports antérieurs, parce que j ai l impression d y avoir presque tout écrit. Par contre,

Plus en détail

SOMMAIRE. EMSP en un clin d œil 3. Qui sommes nous? Que faisons nous? Notre force 3. Nos Pôles d Expertise 4

SOMMAIRE. EMSP en un clin d œil 3. Qui sommes nous? Que faisons nous? Notre force 3. Nos Pôles d Expertise 4 SOMMAIRE EMSP en un clin d œil 3 Qui sommes nous? Que faisons nous? Notre force 3 Nos Pôles d Expertise 4 Notre Module «Sportif Professionnel» Unique en Europe 5 Nos Pôles d Expertise en détails 6 EMSP

Plus en détail

ESVL Hockey sur Gazon. Projet Sportif 2003-2006 ESVL Section Hockey sur Gazon. - 1 http://hockeysurgazon.free.fr

ESVL Hockey sur Gazon. Projet Sportif 2003-2006 ESVL Section Hockey sur Gazon. - 1 http://hockeysurgazon.free.fr Projet Sportif 2003-2006 ESVL Section Hockey sur Gazon - 1 Bureau 2002-2003 Jean-Marc Harou Hédi Baccar Catherine Pigaglio Marie Ferrua Mario Robert Jocelyne Scaglia Stephanie Amendola Christophe Bresson

Plus en détail

CAR POUR NOS JEUNES, UN COACH DE VIE PEUT FAIRE LA DIFFÉRENCE.

CAR POUR NOS JEUNES, UN COACH DE VIE PEUT FAIRE LA DIFFÉRENCE. CAR POUR NOS JEUNES, UN COACH DE VIE PEUT FAIRE LA DIFFÉRENCE. #TOUSP3P POUR 3 POINTS Le Défi Aujourd hui, au Québec, les jeunes de familles ou de milieux défavorisés sont de 3 à 4 fois plus nombreux à

Plus en détail

Collège Charles RIVIERE, OLIVET (45) Monsieur CHARPENTIER (EPS) Frédéric LAIZÉ (Mathématiques)

Collège Charles RIVIERE, OLIVET (45) Monsieur CHARPENTIER (EPS) Frédéric LAIZÉ (Mathématiques) Collège Charles RIVIERE, OLIVET (45) Monsieur CHARPENTIER (EPS) Frédéric LAIZÉ (Mathématiques) TITRE: De la proportionnalité aux statistiques, pour une efficacité individuelle et collective. I Caractéristiques

Plus en détail

10.4 Code d'éthique. 10.5 Code d'éthique de l'administrateur

10.4 Code d'éthique. 10.5 Code d'éthique de l'administrateur Ce membre ou candidat membre peut faire lui même une demande auprès d un corps policier afin d obtenir un document certifiant qu il n a pas d antécédents judiciaires et causes pendantes. Il est de la responsabilité

Plus en détail

Mon objectif est d avoir des responsabilités supérieures à celles que j ai actuellement 0 2 3 4 5 6 7 8 9 10

Mon objectif est d avoir des responsabilités supérieures à celles que j ai actuellement 0 2 3 4 5 6 7 8 9 10 TEST : Evaluez-vous dans le changement... Vous voulez changer professionnellement?» Identifiez les moteurs et les freins à votre changement, et parlons-en... Donnez une valeur explicative à votre changement

Plus en détail

Les dix commandements du Parieur Pro. par Parions-Foot

Les dix commandements du Parieur Pro. par Parions-Foot Les dix commandements du Parieur Pro par Parions-Foot www.parions-foot.com Page 1 Table des matières Les dix commandements du Parieur Pro...4 1-Avec ta tête, tu parieras...4 2-Lorsque je détecte un value

Plus en détail

Code de conduite sur les paris sportifs pour les athlètes

Code de conduite sur les paris sportifs pour les athlètes Code de conduite sur les paris sportifs pour les athlètes Préparé par EU Athletes, l association européenne des jeux et paris en ligne (EGBA), la Remote Gambling Association (RGA) et l association européenne

Plus en détail

La prise en main d une équipe de HANDBALL

La prise en main d une équipe de HANDBALL La prise en main d une équipe de HANDBALL Quelles sont les différentes tâches de l entraineur de club? * L aspect administratif et ses outils * L aspect technique et sa pédagogie. Comment réussir une bonne

Plus en détail

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS

MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS Frédéric Crépin MANAGER POUR LA PREMIÈRE FOIS, 2004. ISBN : 2-7081-3140-0 5 Chapitre 1 idées reçues sur les managers et le management au quotidien Idée reçue n 1 : managers et salariés doivent avoir les

Plus en détail

DÉVELOPPEMENT À LONG TERME DU SKIEUR EN SKI ADAPTÉ/ PARA ALPIN (DLTS)

DÉVELOPPEMENT À LONG TERME DU SKIEUR EN SKI ADAPTÉ/ PARA ALPIN (DLTS) MARS 2013 alpinecanada.org/fr fr.disabledskiing.ca DÉVELOPPEMENT À LONG TERME DU SKIEUR EN SKI ADAPTÉ/ PARA ALPIN (DLTS) INTRO Préambule Canada Alpin (ACA) et l Association canadienne des skieurs handicapés

Plus en détail

PROGRAMME D'UNE SECTION SPORTIVE ECHECS

PROGRAMME D'UNE SECTION SPORTIVE ECHECS PROGRAMME D'UNE SECTION SPORTIVE ECHECS Ceci est la présentation technique. Que peut-on faire? Exemple de programme indicatif 1/ Nombre d'heures annuelles, durée des séances de travail et nombre de séquences

Plus en détail

BILAN ET PERSPECTIVES ASSOCIATION SPORTIVE 2013-2014

BILAN ET PERSPECTIVES ASSOCIATION SPORTIVE 2013-2014 BILAN ET PERSPECTIVES ASSOCIATION SPORTIVE 2013-2014 L'Association Sportive poursuit 2 familles d'objectifs: Des objectifs sportifs : PROJET DE L ASSOCIATION SPORTIVE COLLEGE JEAN DE LA BRUYERE-TOURS Faire

Plus en détail

Formation des entraîneurs niveau 2 fédéral spécifique moins de 16 ans

Formation des entraîneurs niveau 2 fédéral spécifique moins de 16 ans Formation des entraîneurs niveau 2 fédéral spécifique moins de 16 ans 1 Connaître le public : A / Les caractéristiques des joueurs moins de 16 ans : Période de turbulences (adolescence) que connaissent

Plus en détail

REGLEMENTATIONS et PRECISIONS CONCERNANT L ENCADREMENT DES JEUNES (COACHING)

REGLEMENTATIONS et PRECISIONS CONCERNANT L ENCADREMENT DES JEUNES (COACHING) FEDERATION FRANÇAISE DE PETANQUE ET JEU PROVENÇAL DIRECTION TECHNIQUE NATIONALE 13 Rue Trigance, 13002 MARSEILLE REGLEMENTATIONS et PRECISIONS CONCERNANT L ENCADREMENT DES JEUNES (COACHING) A la demande

Plus en détail

PRESENTATION GENERALE

PRESENTATION GENERALE Formation au Diplôme d entraîneur Professionnel de Volley-Ball (DEPVB) PRESENTATION GENERALE Cette formation permettra de diriger une équipe professionnelle en vue de la plus grande performance, devenir

Plus en détail

Au Soccer à 5 les matchs seront arbitrés par les entraîneurs de chaque équipe. 1. Le terrain de jeu

Au Soccer à 5 les matchs seront arbitrés par les entraîneurs de chaque équipe. 1. Le terrain de jeu Au Soccer à 5 les matchs seront arbitrés par les entraîneurs de chaque équipe. 1. Le terrain de jeu Le terrain sera de 30 mètres de longueur par 20 mètres de largeur. (st-bruno les dimensions sont...)

Plus en détail

BILAN DES COMPETENCES

BILAN DES COMPETENCES 2014 BILAN DES COMPETENCES L OBJECTIF DE NOTRE ACTION Permettre au futur collaborateur : D engager une réflexion approfondie sur son passé et son devenir, un travail d introspection professionnel, permettant

Plus en détail

LE DB-NEWS ÉVÉNEMENTS SPÉCIAUX DANS NOTRE CLUB LES RESULTATS DU WEEK END LES PROCHAINS MATCHES DU WEEK END

LE DB-NEWS ÉVÉNEMENTS SPÉCIAUX DANS NOTRE CLUB LES RESULTATS DU WEEK END LES PROCHAINS MATCHES DU WEEK END LE DB-NEWS LES RESULTATS DU WEEK END EQUIPE LNH D1 EQUIPE N2 EQUIPE -18 (1) VENISSIEUX/DBHB 18/38 EQUIPE -18 (2) LE CREUSOT/DBHB 32/22 EQUIPE -16 (1) EQUIPE -16 (2) EQUIPE -14 (1) EQUIPE -14 (2) EQUIPE

Plus en détail

Préface. Groupe Eyrolles

Préface. Groupe Eyrolles Préface Pendant les vacances d été, sur la Côte normande, une jeune fille croise ses parents en compagnie du jeune homme qu elle a rencontré il y a deux semaines. Les présentations faites, la conversation

Plus en détail

Fidéliser les licenciés en développant une motivation de qualité : le rôle déterminant de l entraîneur

Fidéliser les licenciés en développant une motivation de qualité : le rôle déterminant de l entraîneur Colloque AFESA / FFS Attirer les pratiquants vers le ski fédéral et la compétition 5 OCTOBRE 2013 Fidéliser les licenciés en développant une motivation de qualité : le rôle déterminant de l entraîneur

Plus en détail

REGLEMENT DU CHAMPIONNAT SUISSE DE POWERCHAIR FOOTBALL

REGLEMENT DU CHAMPIONNAT SUISSE DE POWERCHAIR FOOTBALL REGLEMENT DU CHAMPIONNAT SUISSE DE POWERCHAIR FOOTBALL Commission Sportive et Technique Mai 2011 TABLE DES MATIERES Préambule...3 Engagement au Championnat Suisse...3 Article 1 - Les équipes...3 Article

Plus en détail

Qu est-ce que la psychologie du sport?

Qu est-ce que la psychologie du sport? Qu est-ce que la psychologie du sport? Si l impact du mental sur la performance est de plus que jamais admis et si athlètes et entraîneurs sont de plus en plus convaincus qu un «travail psychologique»

Plus en détail

RECONNAISSANCE DE L ENGAGEMENT ÉTUDIANT Demande de mention sur le bulletin

RECONNAISSANCE DE L ENGAGEMENT ÉTUDIANT Demande de mention sur le bulletin RECONNAISSANCE DE L ENGAGEMENT ÉTUDIANT Demande de mention sur le bulletin Tu peux directement compléter le formulaire à l écran ou le faire imprimer et le compléter manuellement. Le candidat ou la candidate

Plus en détail

DU «Préparation mentale et psychologie du sportif» Promotion 2014/2015

DU «Préparation mentale et psychologie du sportif» Promotion 2014/2015 DU «Préparation mentale et psychologie du sportif» Promotion 2014/2015 Equipe pédagogique La formation est principalement assurée par les 4 intervenants suivants : Sylvain Baert (docteur en psychologie,

Plus en détail

OPERATION PASSION - PLAISIR

OPERATION PASSION - PLAISIR Solidarité Respect Engagement OPERATION PASSION - PLAISIR Plaisir Tolérance Janvier 2014 PASSION PLAISIR Cher Collègue, - Notre vitrine l Equipe de France est qualifiée pour la Coupe du Monde au Brésil.

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE 2013-2014 LIGUE KIN-BALL PARIS ET ILE-DE-FRANCE

DOSSIER DE PRESSE 2013-2014 LIGUE KIN-BALL PARIS ET ILE-DE-FRANCE DOSSIER DE PRESSE 2013-2014 LIGUE KIN-BALL PARIS ET ILE-DE-FRANCE LE KIN-BALL Dossier de presse LKBP - 2 SOMMAIRE Qu est ce que ce sport, vous avez dit Kin-Ball?...4 Le Kin-Ball, un retour vers le futur?...5

Plus en détail

I - LE PROJET PEDAGOGIQUE

I - LE PROJET PEDAGOGIQUE ENSEIGNER L ACTIVITE HOCKEY A L ECOLE ELEMENTAIRE I - LE PROJET PEDAGOGIQUE Avant d avoir eu les élèves /joueurs A - DEFINITION DE L ACTIVITE SUPPORT : LE HOCKEY Le hockey est un jeu collectif praticable

Plus en détail

Football de base de la FIFA Football et santé

Football de base de la FIFA Football et santé Football de base de la FIFA Football et santé Important de garantir un environnement sûr aux enfants L entraîneur-éducateur doit pouvoir se concentrer sur le jeu sans appréhension ni crainte par rapport

Plus en détail

Défis de dirigeants. Défis de dirigeants. Quelles différences entre un dirigeant et un athlète de haut niveau? www.visconti-coaching.

Défis de dirigeants. Défis de dirigeants. Quelles différences entre un dirigeant et un athlète de haut niveau? www.visconti-coaching. Performance, excellence, des termes qui résonnent dans le monde de l entreprise et dans le monde sportif, deux univers différents mais si souvent comparés. Quelles différences et quelles similarités dans

Plus en détail

Inside Tennis Coaching Academy

Inside Tennis Coaching Academy ITCA Inside Tennis Coaching Academy A ceux qui veulent chercher. Essayer. Rêver. Renoncer au confort. Etre eux mêmes. Trouver. A ceux qui veulent vivre leur passion. Pôle d entraînement unique au Centre

Plus en détail

EXTRAIT DU MANUEL DE FORMATION FORMATION AU MÉTIER DE COACH SÉMINAIRE 1

EXTRAIT DU MANUEL DE FORMATION FORMATION AU MÉTIER DE COACH SÉMINAIRE 1 EXTRAIT DU MANUEL DE FORMATION FORMATION AU MÉTIER DE COACH SÉMINAIRE 1 A. Définition du coaching B. Origines du coaching C. Qu est-ce qu un coach? D. Les savoirs du coach E. Les fondamentaux du coaching

Plus en détail

Inscription pour la licence UEFA Pro 2015 2016

Inscription pour la licence UEFA Pro 2015 2016 Inscription pour la licence UEFA Pro 2015 2016 La durée du cours est de 18 mois. Les inscriptions doivent parvenir au département de l instruction de l ASF entre le 1 er octobre et le 31 octobre 2014 Inscription

Plus en détail

BIEN SECONNAÎTRE POUR MIEUX ENTREPRENDRE

BIEN SECONNAÎTRE POUR MIEUX ENTREPRENDRE BIEN SECONNAÎTRE POUR MIEUX ENTREPRENDRE CONTEXTE Contraintes externes Environnement en changement permanent Une nouvelle vie Un projet dans une dimension systémique CHACUN EST UNIQUE Son histoire personnelle

Plus en détail

Pierre CAMOU, Président de la FFR

Pierre CAMOU, Président de la FFR «Pour conforter sa place de grand sport français, le rugby a besoin de grands clubs dans les grandes métropoles régionales. La FFR suit avec beaucoup d attention le projet du LMR d installer un grand club

Plus en détail

SECTION SPORTIVE SCOLAIRE VOLLEY-BALL COLLEGE Jean PERRIN LYON 09

SECTION SPORTIVE SCOLAIRE VOLLEY-BALL COLLEGE Jean PERRIN LYON 09 SECTION SPORTIVE SCOLAIRE VOLLEY-BALL COLLEGE Jean PERRIN LYON 09 2012/2013 CANDIDATURE 6EME, 5EME, 4EME SOMMAIRE Objectifs de la section sportive Volley-ball page 3-4 Conditions d admission et les moyens

Plus en détail

Les violences et les incivilités recensées dans le football amateur. lors de la saison 2013-2014. La criminalité en France

Les violences et les incivilités recensées dans le football amateur. lors de la saison 2013-2014. La criminalité en France La criminalité en France Rapport annuel 2014 de l ONDRP Les violences et les incivilités recensées dans le football amateur lors de la saison 2013-2014 Antoine LE GRAET, Chargé d études à l ONDRP Pour

Plus en détail

FFTir ASSEMBLEE GENERALE 2014. Charenton 26/01/2014

FFTir ASSEMBLEE GENERALE 2014. Charenton 26/01/2014 FFTir ASSEMBLEE GENERALE 2014 Charenton 26/01/2014 Direction Technique Nationale Direction Technique Nationale Direction Technique Nationale Direction Technique Nationale Formation Formation Indicateurs

Plus en détail

Le contexte. Quels enjeux? UN PEU D HISTOIRE. Une demande des élèves : Les infrastructures : L encadrement : Pour les élèves :

Le contexte. Quels enjeux? UN PEU D HISTOIRE. Une demande des élèves : Les infrastructures : L encadrement : Pour les élèves : SECTION SPORTIVE SCOLAIRE FOOTBALL Le contexte Septembre 2003 : La SSL en visite au FC Nantes UN PEU D HISTOIRE 2003 Création de la Section Sportive Locale. 11 élèves de 5ème (10 garçons et 1 fille) et

Plus en détail

7 Aspect. psychologique. 1. L entraînement mental 1 2. Les qualités cognitives 6. Contenu d entraînement

7 Aspect. psychologique. 1. L entraînement mental 1 2. Les qualités cognitives 6. Contenu d entraînement 7 Aspect psychologique 1. L entraînement mental 1 2. Les qualités cognitives 6 Contenu d entraînement Aspect psychologique 7 1. L entraînement mental Avoir de la détermination, prendre des risques, montrer

Plus en détail

OPTIMISER LES RELATIONS COACH- ATHLETE POUR LA PERFORMANCE. Gilbert AVANZINI MAP/ DPS / INSEP

OPTIMISER LES RELATIONS COACH- ATHLETE POUR LA PERFORMANCE. Gilbert AVANZINI MAP/ DPS / INSEP OPTIMISER LES RELATIONS COACH- ATHLETE POUR LA PERFORMANCE Gilbert AVANZINI MAP/ DPS / INSEP 4 ème rencontre des entraîneurs TRIATHLON 20 Novembre 2010 RAPPORTS ENTRAINEUR / PERFORMANCE «CHEF DE PROJET»

Plus en détail

La filière d encadrement FFN. LES EQUIVALENCES LES DISPENSES Des diplômes fédéraux

La filière d encadrement FFN. LES EQUIVALENCES LES DISPENSES Des diplômes fédéraux La filière d encadrement FFN LES EQUIVALENCES LES DISPENSES Des diplômes fédéraux Quelques définitions EQUIVALENCE Une équivalence permet au titulaire d un diplôme de bénéficier de la totalité d un autre

Plus en détail

La préparation mentale sportive

La préparation mentale sportive La préparation mentale sportive Coaching Consulting Formation La planification d entrainement mental Pole Espoir du tennis de Table LEHOUX Christophe Coach mental Saison 2010 / 2011 Nous devenons ce que

Plus en détail

Code de déontologie. des entraîneurs professionnels

Code de déontologie. des entraîneurs professionnels Code de déontologie des entraîneurs professionnels En vigueur : octobre 2007 CODE DE DÉONTOLOGIE DES 1 1.0 ÉNONCÉ DE MISSION DE PATINAGE CANADA Patinage Canada est une association qui a pour mandat de

Plus en détail

STAGES DE FORMATION A L UTILISATION DE LA SOPHROLOGIE APPLIQUEE AU SPORT

STAGES DE FORMATION A L UTILISATION DE LA SOPHROLOGIE APPLIQUEE AU SPORT STAGES DE FORMATION A L UTILISATION DE LA SOPHROLOGIE APPLIQUEE AU SPORT Sophro Parenthese Matthieu Wiart, Sophrologue 95 rue Pierre Audry 69009 Lyon wiartmatthieu@yahoo.fr / 06 27 79 15 49 www.sophro-parenthese.com

Plus en détail

PROPOSITION DE LA FONDATION CHRISTIAN VACHON

PROPOSITION DE LA FONDATION CHRISTIAN VACHON PROPOSITION DE LA FONDATION CHRISTIAN VACHON Christian Vachon 819 571-3493 Courriel : relaisfcv@gmail.com Site Web : www.fondationchristianvachon.com T AB LE DES M ATIÈRES 1. S O M M A I R E 2. C O N F

Plus en détail

Version finalisée début janvier 2014. La réputation nationale d un club d échecs s'apprécie par la qualité de ses résultats sportifs aux interclubs.

Version finalisée début janvier 2014. La réputation nationale d un club d échecs s'apprécie par la qualité de ses résultats sportifs aux interclubs. U.S.O. Échecs *** 5, rue Pasteur 45000 Orléans www.us-orleansechecs.fr Principes de fonctionnement des compétitions par équipe à l USO Échecs Version finalisée début janvier 2014 Objectif du club : La

Plus en détail

2014-2015. Dossier Administratif du Joueur. Je souhaite : Basket Club Bavonne VOTRE PHOTO ICI

2014-2015. Dossier Administratif du Joueur. Je souhaite : Basket Club Bavonne VOTRE PHOTO ICI VOTRE PHOTO ICI Basket Club Bavonne Dossier Administratif du Joueur 2014-2015 Je souhaite : Me ré-inscrire au BCB. (Déjà licencié au BCB la saison dernière) Changer de club pour venir au BCB. (mutation

Plus en détail

2008/2009 CATALOGUE FORMATION MANAGEMENT

2008/2009 CATALOGUE FORMATION MANAGEMENT 2008/2009 CATALOGUE DE FORMATION MANAGEMENT 1 MANAGEMENT Les formations : Initiation au management...3 Le management commercial...4 Devenir un bon chef de projet, outils et méthodes...5 Animation et cohésion

Plus en détail

CONCEPT ET STRATEGIE MARKETING

CONCEPT ET STRATEGIE MARKETING CONCEPT ET STRATEGIE MARKETING Page 1 sur 10 TABLE DES MATIERES 1. Analyse SWOT du basket suisse p.3 2. Lignes directrices tirées des principaux outils de gestion p.4 3. Principes marketing au sein de

Plus en détail

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons

Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Direction des sports Jeux de ballons à l école Unité d apprentissage jeux de ballons Cycle 2 Document pédagogique élaboré par E.Reig E.T.A.P.S de la Direction des Sports de la ville de joué lès Tours 2011

Plus en détail

Formation Provinciale des Jeunes ACFF - Garçons - 2014-2015

Formation Provinciale des Jeunes ACFF - Garçons - 2014-2015 Formation Provinciale des Jeunes ACFF - Garçons - 2014-2015 Table des matières Introduction Analyse SWOT FPJ Objectifs opérationnels de la FPJ Actions Staff FPJ Organisation de la journée de détection

Plus en détail

Motivation et confiance en soi : les clés de la réussite?

Motivation et confiance en soi : les clés de la réussite? Fédération des Associations de Parents de l Enseignement Officiel Motivation et confiance en soi : les clés de la réussite? Avec la participation de : Julie Martina Équipe de rédaction : Christophe Desagher

Plus en détail

CONTRAT DE TRAVAIL POUR DUREE DETERMINEE - ENTRAINEUR DE FOOTBALL

CONTRAT DE TRAVAIL POUR DUREE DETERMINEE - ENTRAINEUR DE FOOTBALL CONTRAT DE TRAVAIL POUR DUREE DETERMINEE - ENTRAINEUR DE FOOTBALL Entre les parties signataires: Le club., représenté par M. (président) et M.. (vice-président), dont le siège social est établi à., Ci-après

Plus en détail

Stage RésoLP 2012. Isabelle LYONNET LP L.LABE -Lyon

Stage RésoLP 2012. Isabelle LYONNET LP L.LABE -Lyon Stage RésoLP 2012 Isabelle LYONNET LP L.LABE -Lyon Celui qui acquiert les compétences définies par le programme à chaque niveau du cursus et dans chaque APSA :la «C.A.» avec son versant «moteur» et son

Plus en détail

NE JOUEZ PAS VOTRE CARRIERE!

NE JOUEZ PAS VOTRE CARRIERE! LES PARIS SPORTIFS Tout le monde peut parier sur le rugby, sauf vous car vous êtes un acteur des compétitions de rugby. NE JOUEZ PAS VOTRE CARRIERE! www.irbintegrity.com 2 LES 5 REGLES D OR Ne pariez jamais

Plus en détail

Le coaching vise à aider les gens à donner. le meilleur d eux-mêmes. Les bons coachs. sont toujours désireux de rehausser les

Le coaching vise à aider les gens à donner. le meilleur d eux-mêmes. Les bons coachs. sont toujours désireux de rehausser les LE COACHING PERFORMANT : UNE VUE D'ENSEMBLE Le coaching vise à aider les gens à donner le meilleur d eux-mêmes. Les bons coachs sont toujours désireux de rehausser les qualités des gens qu ils encadrent

Plus en détail

«Laissez-moi jouer en sécurité»

«Laissez-moi jouer en sécurité» 12 MISE EN PLACE DU CODE DU FAIR-PLAY Publicité pour le Code Tous les parents, les joueurs, les éducateurs et les arbitres doivent se familiariser avec les Règles du jeu et le Code du Fair-play avant le

Plus en détail

LIVRET DE FORMATION JEUNE JUGE JEUNE ARBITRE. www.ugsel.org

LIVRET DE FORMATION JEUNE JUGE JEUNE ARBITRE. www.ugsel.org LIVRET DE FORMATION JEUNE JUGE JEUNE ARBITRE www.ugsel.org RÔLE DU LIVRET DE FORMATION MISSIONS DU JEUNE ARBITRE I JEUNE JUGE Ce livret guidera l élève engagé dans la formation. Aussi il témoigne de l

Plus en détail

Le chapitre 12 : Le Sport Professionnel

Le chapitre 12 : Le Sport Professionnel Le chapitre 12 : Le Sport Professionnel Préambule La Convention Collective Nationale du Sport applicable depuis le 25 novembre 2006 comprend un chapitre 12 relatif au sport professionnel. Bien que sur

Plus en détail

Systémique et différence

Systémique et différence Préambule Ces fiches ont été réalisées comme supports pour des week-ends de travail et de réflexion sur le thème : Etre soi, assumer et affirmer sa différence Développer la confiance en soi Je vous les

Plus en détail

FAIRE REUSSIR TOUS LES ELEVES

FAIRE REUSSIR TOUS LES ELEVES 18 questions réponses Jacques BOUCHER Psychopédagogue Enseignant en psychologie du développement DEFINIR LES MISSIONS DE L ECOLE 1 - Quelles devraient être les valeurs de l école en N-C Les valeurs de

Plus en détail

N. Krantz Le 17.5.2011

N. Krantz Le 17.5.2011 N. Krantz Le 17.5.2011 L OBJET Pour assurer la formation intellectuelle et morale d un jeune sportif, l entraîneur peut être amené à: A. Choisir un thème d investigation / support à échanges et controverses

Plus en détail

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS?

POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? POURQUOI RESSENTONS-NOUS DES ÉMOTIONS? Pourquoi vivons-nous des émotions? Voilà une excellente question! Avez-vous pensé: «Les émotions nous rendent humains» ou : «Elles nous permettent de sentir ce qui

Plus en détail

L'apprentissage. La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage.

L'apprentissage. La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage. L'apprentissage 1 Définitions a. Approche globale La majeure partie des conduites sociales n est pas innée mais acquise par apprentissage. Un apprentissage est l acquisition d un nouveau savoir. Dans la

Plus en détail

Le prix du fair-play

Le prix du fair-play LE RESPECT, C EST DEJA UNE VICTOIRE! Panathlon Wallonie-Bruxelles L emblème de l éthique sportive en Belgique Le prix du fair-play Le service Sport de la Province du Brabant Wallon PANATHLON Wallonie-Bruxelles

Plus en détail

Formations. Gestionnaires

Formations. Gestionnaires Formations Gestionnaires 2015 Cette édition de notre catalogue d activités pour les gestionnaires inclut plusieurs nouveautés. De nouveaux thèmes de formation ont été élaborés et une nouvelle section présente

Plus en détail

REGLEMENTS SPÉCIFIQUES 2014-2015

REGLEMENTS SPÉCIFIQUES 2014-2015 COLLÉGIAL DIVISION 1 REGLEMENTS SPÉCIFIQUES 2014-2015 Mis à jour le 2014/08/25 Article 1 Règles de jeux... 2 Article 2 Règles spécifiques... 3 Article 3 Admissibilité... 4 Article 4 Transferts... 4 Article

Plus en détail

NOTE IMPORTANTE : cette version est une traduction de la version originale anglaise.

NOTE IMPORTANTE : cette version est une traduction de la version originale anglaise. NOTE IMPORTANTE : cette version est une traduction de la version originale anglaise. CENTRE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS SPORTIFS DU CANADA (CRDSC) SPORT DISPUTE RESOLUTION CENTRE OF CANADA (SDRCC) AFFAIRE

Plus en détail

AQR. Rapport Annuel Association Québécoise de Racquetball 2014-2015 1

AQR. Rapport Annuel Association Québécoise de Racquetball 2014-2015 1 AQR Rapport Annuel Association Québécoise de Racquetball 2014-2015 1 Rapport du président 2014-2015 En 2014-2015, l Association Québécoise de Racquetball peut dire encore une fois, mission accomplie pour

Plus en détail

SPORTSQUÉBEC est heureux de

SPORTSQUÉBEC est heureux de Club médaille d or Fondation Nordiques SPORTSQUÉBEC est heureux de vous présenter le programme d assistance financière pour les athlètes des catégories «Excellence, Élite, Relève et Espoir». Ce programme

Plus en détail

Agence pour la création d entreprise

Agence pour la création d entreprise Agence pour la création d entreprise d SYNTHÈSE SE DU PLAN STRATÉGIQUE 2010 2012 Les éléments majeurs du contexte ayant un impact sur l APCE Ces éléments de contexte conditionnent le positionnement et

Plus en détail

Comment engager une personne durablement dans une activité physique

Comment engager une personne durablement dans une activité physique Comment engager une personne durablement dans une activité physique Christine LE SCANFF «PSYCHOLOGIE DES PRATIQUES PHYSIQUES» Université Paris-Sud 11, UFR STAPS OBJECTIFS Quels sont les modèles théoriques

Plus en détail

FOOTBALL Cycle 3. Module d apprentissage. Alain LARRIEU CPC EPS Bayonne

FOOTBALL Cycle 3. Module d apprentissage. Alain LARRIEU CPC EPS Bayonne FOOTBALL Cycle 3 Module d apprentissage Alain LARRIEU CPC EPS Bayonne DANS LES PROGRAMMES Les activités physiques, sportives et artistiques font vivre aux élèves des expériences corporelles particulières

Plus en détail

1. REGLEMENTS SPORTIFS PARTICULIERS AU CHAMPIONNATS DEPARTEMENTAUX JEUNES

1. REGLEMENTS SPORTIFS PARTICULIERS AU CHAMPIONNATS DEPARTEMENTAUX JEUNES 1. REGLEMENTS SPORTIFS PARTICULIERS AU CHAMPIONNATS DEPARTEMENTAUX JEUNES 1.1 GENERALITES Article 1. Délégation La Commission Sportive Jeunes, sous délégation du Comité Départemental des Yvelines, organise

Plus en détail

LE BUREAU DIRECTEUR. TRESORIER M. Stéphane KRASNOPOLSKI Ingénieur Informatique stephane78@gmail.com

LE BUREAU DIRECTEUR. TRESORIER M. Stéphane KRASNOPOLSKI Ingénieur Informatique stephane78@gmail.com CE QU IL FAUT SAVOIR SAISON 2014/2015 LE PAC Création de l association PAC en septembre 1998 Le siège social : Avenue des Myosotis 94 370 Sucy en Brie tél. : 06 12 33 16 07 www.pac-paintball.com SOMMAIRE

Plus en détail

CODE DE DÉONTOLOGIE DES ENTRAÎNEURS

CODE DE DÉONTOLOGIE DES ENTRAÎNEURS CODE DE DÉONTOLOGIE DES ENTRAÎNEURS RÉVISÉ ET APPROUVÉ en octobre 2002 1 CODE DE DÉONTOLOGIE DES ENTRAÎNEURS 1.0 ÉNONCÉ DU MANDAT DE PATINAGE CANADA Patinage Canada est une association qui a pour mandat

Plus en détail

Dossier de partenariat. Association sportive de l Avenir de Survilliers Handball

Dossier de partenariat. Association sportive de l Avenir de Survilliers Handball Dossier de partenariat Association sportive de l Avenir de Survilliers Handball 2014-2015 SOMMAIRE I. HISTORIQUE DE L ASSOCIATION II. III. IV. MEMBRES DU BUREAU LES ÉQUIPES PRÉSENTATION DU PROJET DE DÉVELOPPEMENT

Plus en détail

Semaine du 14 au 20 septembre 2015 NUMERO 1 Page 1 sur 7

Semaine du 14 au 20 septembre 2015 NUMERO 1 Page 1 sur 7 La saison 2015-2016 vient de débuter et la gazette du club fait son grand retour. Cette dernière contiendra chaque semaine les résultats du week-end passé, les horaires des matches et des plateaux du week-end

Plus en détail