Sujet n 2. Énoncé. Documents. Document 1 SESSION SEPTEMBRE «L argent doit être au service du sport et pas l inverse»

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sujet n 2. Énoncé. Documents. Document 1 SESSION SEPTEMBRE 2012. «L argent doit être au service du sport et pas l inverse»"

Transcription

1 Sujet n 2 SESSION SEPTEMBRE 2012 Difficulté Durée 3 heures Énoncé «L argent doit être au service du sport et pas l inverse». D après vous, les valeurs traditionnellement véhiculées par le sport sont-elles encore compatibles avec le monde de l argent et celui des résultats à tout prix? Documents Document 1 : «L argent doit être au service du sport et pas l inverse». Document 2 : «il ne faut pas que le rugby se laisse gouverner par l argent». Document 1 «L argent doit être au service du sport et pas l inverse» Interview La ministre Chantal Jouanno passe en revue les dossiers chauds et justifie le lancement, mardi matin, de l Assemblée du sport. Publié le 29 mars Le Figaro. Ribéry et Evra pourraient retrouver le public français, mardi soir. Avezvous été convaincue par leurs excuses la semaine dernière? CHANTAL JOUANNO. C est facile de lire des communiqués. Ensuite, il faut les mettre en application. Et passer aux actes est plus compliqué. Il y a eu des critiques sur mes prises de position, mais je les maintiens. Le rôle d un ministre des Sports, c est de défendre les valeurs du sport. Le sport est un vecteur de cohésion sociale, le seul avec l école. Si on ne défend pas cet apprentissage des règles de la vie en collectivité, du respect, on perd toute l essence du sport. On dit parfois «quelle est la légitimité du ministère à intervenir sur tel ou tel sujet?», mais le monde du sport n est pas intrinsèquement parfait car il est le reflet de la société. Quatre mois après votre nomination, quel premier bilan tirez-vous? Ce ministère amène à prendre des positions tranchées sur des sujets très populaires. Il est exposé aussi parce qu il y a beaucoup d argent dans certains secteurs du sport. L argent doit être au service du sport, mais on a parfois l impression que c est l inverse. Essentiellement dans le football. Cela dit, le sport français se porte extrêmement bien. Il est reconnu et apprécié au niveau international. Jacques Rogge (le président du CIO) me l a d ailleurs récemment rappelé. 23

2 Concernant le dossier chaud du moment, la corruption autour des paris sportifs, vous avez beaucoup œuvré C est l un des plus gros dangers qui pèsent sur le monde sportif, parce qu il y a beaucoup d argent qui circule. Une grande partie des paris concerne le football (57 %), et nous n avons aucun système pour identifier une corruption réelle. J approuve entièrement les propositions de l Arjel (Autorité de régulation des jeux en ligne) et de son président Jean-François Vilotte: clarifier les obligations à l égard des fédérations et conditionner le système d aides publiques à l adoption de mesures anticorruption, créer un site permettant de croiser les informations entre milieu sportif et opérateurs pour repérer tout ce qui est anormal et enfin prévoir la sanction d un délit spécifique de corruption. Ce n est pas une préoccupation de la France. MM. Blatter et Platini ont fait part de leurs inquiétudes face à la corruption. On n est pas dans un fantasme de l État. Tous les sports sont-ils menacés? Oui. Plus il y a d enjeux financiers, plus il y a de risques. Il n y a pas de raison de penser qu un sport soit moins concerné que les autres. Il faut faire très vite. Le monde des paris se développe beaucoup plus rapidement que les acteurs publics. Nous en sommes à 450 millions d euros pour les paris sportifs en ligne sur 5 milliards de paris en France. La France est-elle toujours en pointe dans la lutte contre le dopage? Nous avons un dispositif très complet grâce à l Agence française de lutte contre le dopage et au laboratoire de Châtenay-Malabry. On travaille avec l Office central de lutte contre les atteintes à l environnement et la santé, qui a récemment révélé des affaires de dopage touchant les milieux amateurs. Ma préoccupation, c est d aller toucher les sportifs du dimanche, pas très lucides des risques liés au dopage ou les parents peu conscients du mal qu ils font à leurs enfants. D où l idée d une campagne de prévention que nous présenterons en juin. Concernant le fair-play financier dans le football? Je trouve les récentes critiques (de présidents de clubs de Ligue 1) à l encontre de la DNCG totalement anormales. La DNCG fait son travail, elle a absolument raison. Aucun club ne peut vivre à crédit. En réalité, les équipes de L1 ont creusé leur dette sans prendre d actifs. Cela a été de la dépense pure et simple. Ils ne sont pas plus solides. Document 2 «Il ne faut pas que le rugby se laisse gouverner par l argent» Par Enguérand Renault le 9 septembre Bernard Godet, vice-président de la Fédération française de rugby, est l invité du Buzz Média Orange-Le Figaro C est le grand jour en Nouvelle-Zélande qui accueille jusqu au 23 octobre, la Coupe du Monde de Rugby. Ce sport de voyous joué par des gentlemen est devenu très populaire. Selon un sondage BVA 60 % des Français préfèrent désormais le rugby au football. Qu en pense le vice président de la FFR? «D abord je m en réjouis. D un sport confidentiel, le rugby est devenu populaire car il a démontré qu il développait des valeurs qui sont 24 composition

3 importantes comme la pugnacité, la solidarité, la convivialité ou la fraternité. La société est contente de trouver un sport qui révèle ces valeurs et les inculquent à ses joueurs.» ( ) Malgré sa popularité le rugby souffre du fait que les droits audiovisuels sont nettement plus faibles que le foot. Pour quelle raison? «Ce qui est important, c est que le rugby ne devienne pas une activité marquée par l argent. Nous sommes extrêmement vigilants, le président Pierre Camou en tête, à surveiller les éventuelles dérives. Du coup, nous avons probablement consciemment ou inconsciemment un poids qui freine les excès de communication. Un sport professionnel a toujours besoin d argent, mais en même temps, il ne faut pas que le rugby se laisse gouverner par l argent. Nous surveillons très attentivement les jeunes professionnels et nous leur montrons que la vie du rugby n est que passagère» analyse Bernard Godet. Dans le Top 14 le championnat de France les clubs français sont riches et attirent beaucoup de joueurs étrangers. N est pas préjudiciable à l éclosion de jeunes talents français? «Le top 14 est un championnat formidable, la Ligue organise un beau championnat. La fédération et la Ligue, conscients du problème, ont voulu limiter le nombre de joueurs étrangers car il est vrai que l afflux de ces derniers à certains postes limite la possibilité des jeunes talents français de jouer dans les grands clubs» explique le responsable de la Fédération française de rugby. Corrigé Ce qu il faut souligner d essentiel dans les textes : Document 1 : «L argent doit être au service du sport et pas l inverse» [ ] Le sport est un vecteur de cohésion sociale, le seul avec l école. [ ] mais le monde du sport n est pas intrinsèquement parfait car il est le reflet de la société. [ ] L argent doit être au service du sport, mais on a parfois l impression que c est l inverse. Essentiellement dans le football [ ] [ ] la corruption autour des paris sportifs [ ] C est l un des plus gros dangers [ ] [ ] Plus il y a d enjeux financiers, plus il y a de risques. [ ] des affaires de dopage [ ] Document n 2 : «Il ne faut pas que le rugby se laisse gouverner par l argent» [ ] des valeurs qui sont importantes comme la pugnacité, la solidarité, la convivialité ou la fraternité. [ ] Ce qui est important, c est que le rugby ne devienne pas une activité marquée par l argent. [ ] Un sport professionnel a toujours besoin d argent [ ] Introduction L argent est entré dans le monde du sport voici à peu près un siècle avec la rémunération de joueurs professionnels, les paris et le sponsoring. Certes tous les sports n ont pas le même rapport à l argent ; celui qui est le plus en contact avec l argent à 25

4 cause de sa grande popularité dans le monde entier et de son hyper-médiatisation est certainement le football. C est l exemple même des liens qui existent entre argent et sport. Chaque saison footballistique ramène son lot de transferts de joueurs et de paris. Les sommes engagées témoignent de la gestion financière des clubs, certains sont même cotés en Bourse Le sport a donc des rapports étroits avec l argent. C est évident. En 2011, la ministre française des sports a rappelé aux acteurs du monde sportif que «l argent doit être au service du sport et pas l inverse». On voit là une nécessité de mise en garde et de rappel des valeurs habituellement liées aux pratiques sportives. Nous étudierons les impacts positifs de l argent dans le monde sportif et les dérives qui peuvent en ternir définitivement l image et altérer la diffusion de ses valeurs traditionnelles, celles par exemple issues des jeux Olympiques. Développement 1 re partie L important n est plus seulement «de participer», comme le soulignait Pierre de Coubertin, il faut aujourd hui donner aux sportifs de haut niveau, ceux pour qui la compétition est un vrai métier, les moyens de réussir dans les meilleures conditions possibles. Cela est inévitablement lié à l argent. Les athlètes reçoivent des salaires qui leur permettent de se consacrer exclusivement à leurs performances. Le sport de haut niveau ne peut exister qu à cette condition. Avec d importants moyens financiers, il est possible de créer des centres de formation pour les jeunes, des stades, des salles de sport, et de mettre aux services des sportifs des personnels de plus en plus qualifiés (médecins, kinésithérapeutes ). L argent permet donc, on le constate aisément, le développement des pratiques sportives mais pas seulement à un haut niveau. Les collectivités locales s engagent bien souvent dans des investissements pour les jeunes et les moins jeunes sur leurs territoires. Le sport, les sports participent à l équilibre de tout un chacun et permettent notamment d améliorer la cohésion sociale. Les investissements réalisés à cet effet ne peuvent être que positifs pour les citoyens : bénéficier d une piscine dans sa commune est une réalisation qui, certes, exige de l argent mais les retombées se feront nettement sentir (satisfaction des habitants, quel que soit leur âge). Et citons également les sports plus onéreux qui se démocratisent grâce à diverses subventions et qui permettent souvent à des publics défavorisés d y avoir accès : le ski ou le golf par exemple. Investir dans des pratiques sportives présente des impacts positifs qui réactivent des liens sociaux. Toutes les valeurs qui en découlent sur le plan personnel mais aussi collectif sont évidentes. «Le sport est un vecteur de cohésion sociale, le seul avec l école», comme le rappelle la ministre dans l article proposé à notre étude. La Commission européenne a publié un livre blanc sur le sport, montrant ainsi toute l attention qu elle porte au sport parce qu il permet en plus de contribuer au développement économique et à la création d emplois d «être un outil et indicateur de politique sociale». Le sport a besoin d argent, sans argent on ne réalise rien. Leurs liens sont donc inévitablement très étroits. 26 composition

5 2 nde partie Mais là où le problème se pose réellement c est lorsque les enjeux financiers prennent le pas sur le sport. La course aux résultats, aux performances, quel que soit le niveau sportif haute compétition ou clubs plus modestes engage des sommes d argent non négligeables. Les enjeux financiers deviennent tellement importants qu on entre rapidement dans le monde des affaires, voire du très gros business. Il n est que de citer le football, qui accorde à certains joueurs de haut niveau des salaires exorbitants, ou leurs transferts, qui s opèrent chaque année pour des sommes défiant l imagination. C est certainement le sport qui affiche et génère le plus des transactions financières dignes de grandes entreprises. Cela a forcément un impact sur les valeurs que l on attribue habituellement au sport. «L argent doit être au service du sport, mais on a parfois l impression que c est l inverse.» En témoignent les comportements sur la pelouse de certains joueurs français ou étrangers. Les enjeux sont tellement importants, la pression médiatique si forte qu il faut gagner à tout prix! Un but marqué et le joueur reçoit une importante prime. Et quand on juge ne pas être assez rémunéré, on fait grève, comme dans n importe quel secteur d activité. Les joueurs américains de basket se sont ainsi récemment mis en grève. Les sportifs ne sont pas les seuls concernés par ces comportements. Les dirigeants ne montrent pas toujours l exemple : des dirigeants olympiques ont été soupçonnés de corruption ces dernières années. Ils auraient reçu des sommes d argent importantes pour favoriser la candidature d une ville. L argent devient omniprésent dans le sport : les paris en ligne génèrent de plus en plus de flux financiers, que l on a bien des difficultés à contrôler, et on voit alors des matches truqués et des joueurs impliqués dans des pratiques frauduleuses. Le handball français, qui bénéficiait encore d une bonne réputation, a été récemment atteint par ces scandales. L argent devient alors le moteur principal, au détriment du respect des valeurs fondamentales. Les enjeux sont colossaux : le chiffre d affaires du monde sportif s élevait en 2012 à 500 milliards de dollars. Un business qui fait fi des pratiques légales : les résultats exigés par des sponsors qui investissent beaucoup d argent entraînent des dérives dangereuses, y compris pour les sportifs eux-mêmes : on l a vu récemment avec les affaires de dopage dans le monde du cyclisme. Même le respect de la santé et de la vie humaine ne pèsent plus beaucoup face à des exigences de performances toujours plus audacieuses. Ces performances attirent des millions de téléspectateurs à travers le monde, et donc des gains fantastiques pour les chaînes de télévision et les spots publicitaires payés lors des retransmissions. Salaires des athlètes, paris, sponsors, publicités : voilà les principaux vecteurs financiers liés au sport. Devant de tels enjeux, il est inévitable de constater des dérives à la mesure de ces enjeux. Février 2013, l Office européen de police criminelle annonce avoir décelé le plus vaste réseau de corruption de l histoire : d innombrables matches de football auraient été truqués et, par voie de conséquence, les paris aussi. Arbitres, joueurs, dirigeants de clubs : tout le monde serait concerné. 27

6 on est loin, très loin des valeurs attribuées traditionnellement au sport : respect de l autre, loyauté, épanouissement personnel et collectif, solidarité on entre dans un autre univers, celui de la finance, du monde des affaires, avec une logique spécifique et une moralité qui deviennent de plus en plus contestables. Le sport n est pas un espace à part, aujourd hui, il est largement contaminé par l argent voire la corruption à tous les niveaux. «[...] Le monde du sport n est pas intrinsèquement parfait car il est le reflet de la société», comme le souligne chantal Jouanno. Conclusion Devant un tableau aussi pessimiste, il est temps de réagir en exigeant plus de transparence dans les enjeux financiers, en révélant aussi au grand public les dessous des compétitions, en promouvant des sports plus «propres», comme le rugby, donné en exemple dans l article d Enguérand Renault, en prenant aussi des sanctions exemplaires et dissuasives pour les fraudeurs, en changeant aussi le système de rémunération de certains sportifs. ce serait déjà un pas vers un assainissement des pratiques du monde sportif, qui bénéficie d une audience mondiale considérable et qui porte encore les rêves et les enthousiasmes de millions de personnes à travers tous les continents. Sujet n 3 PREMIÈRE SESSION FÉVRIER 2012 Difficulté Durée 3 heures Énoncé «Le système français d éducation permet-il l égalité des chances?» Document «École : l échec du modèle français d égalité des chances», in Le Monde du 12/02/2010 En matière d éducation les apparences sont parfois trompeuses. Les récentes discussions sur l ouverture sociale des grandes écoles via un quota imposé de 30 % de boursiers ne contribuent pas forcément à faire avancer l égalité des chances. En détournant le regard, elles feraient même oublier que le système éducatif français est un des plus inéquitable de l OCDE ; qu au fil d une scolarité, les inégalités entre les classes sociales se creusent et que sur ces dix dernières années les enfants les plus défavorisés n y acquièrent plus le socle minimum. 28 composition

Candidature TSMS 2010 Meilleur sponsor de l année

Candidature TSMS 2010 Meilleur sponsor de l année Candidature TSMS 2010 Meilleur sponsor de l année 1er partenaire du sport français TITRE DE LA PRÉSENTATION, AUTRE INFORMATION (DIRECTION, SERVICE,...) jj mmmm aaaa 2 Une stratégie, Reflet de la «culture»

Plus en détail

LESPORT ÊTRE VIGILANT POUR PRÉSERVER

LESPORT ÊTRE VIGILANT POUR PRÉSERVER CNOSF/DPPI 1 ÊTRE VIGILANT POUR PRÉSERVER LESPORT LES PARIS SPORTIFS SUR INTERNET PEUVENT SERVIR DE SUPPORT AUX ORGANISATIONS CRIMINELLES POUR LE BLANCHIMENT D ARGENT. Le blanchiment consiste à injecter

Plus en détail

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive

DOCUMENT DE TRAVAIL. Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive Strasbourg, 7 août 2009 EPAS(2009)19rév DOCUMENT DE TRAVAIL Projet de révision de l annexe à la Recommandation n o R (92) 14 rév. du Code d éthique sportive «Qui joue loyalement est toujours gagnant.»

Plus en détail

COM (2012) 655 final

COM (2012) 655 final COM (2012) 655 final ASSEMBLÉE NATIONALE QUATORZIEME LÉGISLATURE SÉNAT SESSION ORDINAIRE DE 2012-2013 Reçu à la Présidence de l Assemblée nationale le 22 novembre 2012 Enregistré à la Présidence du Sénat

Plus en détail

Les Français et le Tour de France 2015

Les Français et le Tour de France 2015 Les Français et le Tour de France 2015 Juillet 2015 Sondage réalisé par pour et LEVEE D EMBARGO : SAMEDI 4 JUILLET A 18H Diffusion et levée d embargo Ce sondage est réalisé pour et o Diffusé samedi à 18h00

Plus en détail

Football professionnel Note relative au rapport de la DNCG saison 2009-2010

Football professionnel Note relative au rapport de la DNCG saison 2009-2010 Football professionnel Note relative au rapport de la DNCG saison 2009-2010 30 mars 2011 UCPF - 88 Avenue Kléber - 75116 PARIS Tél : 01.55.73.32.32 - Fax : 01.55.73.32.33 www.ucpf.fr - email : ucpf@ucpf.fr

Plus en détail

Code de conduite sur les paris sportifs pour les athlètes

Code de conduite sur les paris sportifs pour les athlètes Code de conduite sur les paris sportifs pour les athlètes Préparé par EU Athletes, l association européenne des jeux et paris en ligne (EGBA), la Remote Gambling Association (RGA) et l association européenne

Plus en détail

THE EUROPEAN LOTTERIES CODE DE CONDUITE SUR LES PARIS SPORTIFS

THE EUROPEAN LOTTERIES CODE DE CONDUITE SUR LES PARIS SPORTIFS THE EUROPEAN LOTTERIES CODE DE CONDUITE SUR LES PARIS SPORTIFS LISBONNE, PORTUGAL 4 JUIN 2014 THE EUROPEAN LOTTERIES CODE DE CONDUITE SUR LES PARIS SPORTIFS Considérant qu EL a adopté une Charte du Sport

Plus en détail

Conclusions des travaux du groupe de travail sur l éthique du sport M. Dominique Bailly, sénateur du Nord

Conclusions des travaux du groupe de travail sur l éthique du sport M. Dominique Bailly, sénateur du Nord NOTE DE SYNTHÈSE R É P U B L I Q U E F R A N Ç A I S E Conclusions des travaux du groupe de travail sur l éthique du sport M. Dominique Bailly, sénateur du Nord I. Éthique et sport : une association indispensable

Plus en détail

Réguler les jeux d'argent : Le rôle de l'autorité Bruxelles le 12 octobre 2010. Intervention de M. Jean-François VILOTTE, Président de l ARJEL

Réguler les jeux d'argent : Le rôle de l'autorité Bruxelles le 12 octobre 2010. Intervention de M. Jean-François VILOTTE, Président de l ARJEL Réguler les jeux d'argent : Le rôle de l'autorité Bruxelles le 12 octobre 2010 Intervention de M. Jean-François VILOTTE, Président de l ARJEL SOMMAIRE la loi n 2010-476 du 12 mai 2010 la régulation, point

Plus en détail

Les différentes structures sportives et leur relation. Patrice BURNEL CTD Handball 77

Les différentes structures sportives et leur relation. Patrice BURNEL CTD Handball 77 Les différentes structures sportives et leur relation Patrice BURNEL CTD Handball 77 1 Les français ais et le sport 34 millions de français déclarent pratiquer une APS au moins une fois/semaine - Vélo:18

Plus en détail

Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions

Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Contributions de la FEP au développement du sport : Enjeux et propositions Présentation Rassemblant les syndicats et associations

Plus en détail

Conférence de Presse. Mission d information sur les conditions de transfert des joueurs professionnels de football et le rôle des agents sportifs

Conférence de Presse. Mission d information sur les conditions de transfert des joueurs professionnels de football et le rôle des agents sportifs RÉPUBLIQUE FRANÇAISE COMMISSION des AFFAIRES CULTURELLES, FAMILIALES et SOCIALES Paris, le 20 février 2007 Conférence de Presse Mission d information sur les conditions de transfert des joueurs professionnels

Plus en détail

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ»,

Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Partenaires fondateurs DOSSIER DE PRESSE Dossier de presse «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ» «Fais-nous rêver-fondation GDF SUEZ», Construisons ensemble des voies nouvelles pour un sport utile à tous

Plus en détail

La com, tout le monde en parle. Sans communication, pas de

La com, tout le monde en parle. Sans communication, pas de Êtes-vous fait pour la communication? La com, tout le monde en parle. Sans communication, pas de nouveau produit, pas d élus politiques, pas de spectateurs dans les salles de cinéma,pas de lecteurs pour

Plus en détail

NE JOUEZ PAS VOTRE CARRIERE!

NE JOUEZ PAS VOTRE CARRIERE! LES PARIS SPORTIFS Tout le monde peut parier sur le rugby, sauf vous car vous êtes un acteur des compétitions de rugby. NE JOUEZ PAS VOTRE CARRIERE! www.irbintegrity.com 2 LES 5 REGLES D OR Ne pariez jamais

Plus en détail

Bilan 2011 du marché des jeux en ligne en France

Bilan 2011 du marché des jeux en ligne en France Bilan 2011 du marché des jeux en ligne en France Présentation des données du 4 ème trimestre 2011 Mardi 7 février 2012 Autorité de régulation des jeux en ligne Rappel A ce jour, 46 agréments ont été délivrés

Plus en détail

Projet de loi sur l ouverture à la concurrence du secteur des jeux d argent et de hasard en ligne. Jeudi 5 mars 2009

Projet de loi sur l ouverture à la concurrence du secteur des jeux d argent et de hasard en ligne. Jeudi 5 mars 2009 Projet de loi sur l ouverture à la concurrence du secteur des jeux d argent et de hasard en ligne Jeudi 5 mars 2009 Pourquoi ouvrir le marché des jeux en ligne? La situation actuelle : Un marché légal

Plus en détail

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T3 2013

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T3 2013 1 Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France 3 ème trimestre 2013 2 Synthèse des données d activité Les éléments suivants ont été constitués sur la base des données transmises par les

Plus en détail

CONFÉRENCE DE PRESSE LUNDI 31 MAI 2010 PARIS

CONFÉRENCE DE PRESSE LUNDI 31 MAI 2010 PARIS CONFÉRENCE DE PRESSE LUNDI 31 MAI 2010 PARIS ACADÉMIES COUV ÉVÉNEMENTS REPRÉSENTATION CONSULTING CONFÉRENCE DE PRESSE I LUNDI 31 MAI 2010 I PARIS I SLIDE I 2 ACADÉMIES REPRÉSENTATION ÉVÉNEMENTS CONSULTING

Plus en détail

PROTOCOLE DE SÉLECTION DU PROGRAMME DE HAUTE PERFORMANCE BOXE CANADA ANNÉE DE PROGRAMME 2015-2016

PROTOCOLE DE SÉLECTION DU PROGRAMME DE HAUTE PERFORMANCE BOXE CANADA ANNÉE DE PROGRAMME 2015-2016 PROTOCOLE DE SÉLECTION DU PROGRAMME DE HAUTE PERFORMANCE BOXE CANADA ANNÉE DE PROGRAMME 2015-2016 INTRODUCTION 1. Le programme de haute performance (PHP) réunit les athlètes qui reçoivent un soutien direct

Plus en détail

5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play. La Journée du Fair Play. 7 septembre 2013

5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play. La Journée du Fair Play. 7 septembre 2013 Editeur responsable: Panathlon Wallonie-Bruxelles asbl Illustration imaginée et réalisée par Jason Vandepeute, 13 ans. 5 idées pour participer activement à la Journée du Fair Play La Journée du Fair Play

Plus en détail

SPORTS MANAGEMENT SCHOOL. Le meilleur chemin vers le business du sport

SPORTS MANAGEMENT SCHOOL. Le meilleur chemin vers le business du sport SPORTS MANAGEMENT SCHOOL Le meilleur chemin vers le business du sport L univers du SPORT BUSINESS Aujourd hui, le sport est un univers de business, aux mains de spécialistes du droit, de la finance, de

Plus en détail

CHARTE DU SPORT DE HAUT NIVEAU

CHARTE DU SPORT DE HAUT NIVEAU CHARTE DU SPORT DE HAUT NIVEAU Préambule Le sport de haut niveau joue un rôle social et culturel de première importance. Conformément aux valeurs de l Olympisme énoncées dans la Charte olympique et aux

Plus en détail

www.meceneliteanjou.fr Portons haut les couleurs de notre département!

www.meceneliteanjou.fr Portons haut les couleurs de notre département! www.meceneliteanjou.fr Avec Portons haut les couleurs de notre département! Un Fonds de dotation innovant pour accompagner les projets extra-sportifs des athlètes de notre territoire intié et soutenu par

Plus en détail

La construction du projet associatif. un outil d aide à la structuration

La construction du projet associatif. un outil d aide à la structuration La construction du projet associatif un outil d aide à la structuration Sommaire 1. Le diagnostic de l association 3 1.1 L état des lieux 3 1.2 L analyse 4 2. La formalisation du projet 5 3. La traduction

Plus en détail

Mémoire remis au Comité des affaires juridiques et constitutionnelles Paris sportifs

Mémoire remis au Comité des affaires juridiques et constitutionnelles Paris sportifs Mémoire remis au Comité des affaires juridiques et constitutionnelles Paris sportifs Sommaire Le présent mémoire décrit le fonctionnement des paris sportifs légaux en Australie et fait particulièrement

Plus en détail

EUROPEAN FOOTBALL UNITED FOR THE INTEGRITY OF THE GAME

EUROPEAN FOOTBALL UNITED FOR THE INTEGRITY OF THE GAME EUROPEAN FOOTBALL UNITED FOR THE INTEGRITY OF THE GAME Le football européen uni pour préserver l'intégrité des compétitions Les médias ont récemment mis en exergue le risque de manipulations de résultats

Plus en détail

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères

PRÉSENTATION DES GRANDS AXES DE LA DIPLOMATIE SPORTIVE Mercredi 15 janvier 2014 - Ministère des Affaires étrangères MINISTÈRE DES AFFAIRES ÉTRANGÈRES MINISTÈRE DES SPORTS, DE LA JEUNESSE, DE L ÉDUCATION POPULAIRE ET DE LA VIE ASSOCIATIVE PROGRAMME 12h Intervention de Laurent Fabius, ministre des Affaires étrangères

Plus en détail

Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35

Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35 Statuts de l Union Sportive Grégorienne Football 35 (Assemblée Générale Extraordinaire du 19 Juin 2014) Objet et composition de l association Article 1 : L association dite «Union Sportive Grégorienne

Plus en détail

Financement du sport, crise économique et politique sportive

Financement du sport, crise économique et politique sportive Conférence SNEP: «Sport demain, enjeu citoyen», Créteil, 30-31 mars 2012 Financement du sport, crise économique et politique sportive Wladimir ANDREFF * * Professeur émérite à l Université de Paris 1 Panthéon

Plus en détail

2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs:

2) Les déterminants de la motivation des arbitres et entraîneurs: Motivation et performance sportive : une caractéristique commune des arbitres et entraîneurs de haut niveau Support théorique : Jean Pierre Famose EPS N 35 Arbitre et entraîneur deux acteurs du sport moderne

Plus en détail

CHAMPIONNAT SUISSE ELITE GENEVE 2009

CHAMPIONNAT SUISSE ELITE GENEVE 2009 Dossier de sponsoring 12 rue François-Dussaud, 1227 Genève email : info@badmintonclubgeneve.ch www.badmintonclubgeneve.ch Sommaire 1. Le Badminton se présente... 2. Les neuf raisons de commencer le badminton

Plus en détail

LIVRET DU JEUNE FOOTBALLEUR

LIVRET DU JEUNE FOOTBALLEUR LIVRET DU JEUNE FOOTBALLEUR Site internet : ci-olympiquecourchamp.footeo.com Adresse mail : cioc@free.fr [Tapez un texte] Edito Ami footballeur, Te voilà en possession de ton livret qui va t accompagner

Plus en détail

FOOTBALL PROFESSIONNEL ET DEVELOPPEMENT DURABLE déjà une réalité

FOOTBALL PROFESSIONNEL ET DEVELOPPEMENT DURABLE déjà une réalité FOOTBALL PROFESSIONNEL ET DEVELOPPEMENT DURABLE déjà une réalité FOOTBALL PROFESSIONNEL ET DEVELOPPEMENT DURABLE Jean-Pierre LOUVEL, Président de l UCPF Philippe DIALLO,Directeur général Benjamin VIARD,

Plus en détail

Introduction. L école national de Paintball Grinders est donc là pour vous former comme jamais vous n avez pu l imaginer.

Introduction. L école national de Paintball Grinders est donc là pour vous former comme jamais vous n avez pu l imaginer. 1 Introduction Le Paintball de compétition est un Paintball pratiqué par un grand nombre de joueurs qui ont commencé à jouer seul ou en groupe, dans les bois ou sur un Speedball, et qui un jour ont voulu

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Paris, le 7 Septembre 2007 Communiqué de presse A quelques heures du coup d envoi de la Coupe du Monde de Rugby 2007, Yahoo! et Isobar font le point sur Internet et le sport. Quelle place occupe aujourd

Plus en détail

CONCEPT ET STRATEGIE MARKETING

CONCEPT ET STRATEGIE MARKETING CONCEPT ET STRATEGIE MARKETING Page 1 sur 10 TABLE DES MATIERES 1. Analyse SWOT du basket suisse p.3 2. Lignes directrices tirées des principaux outils de gestion p.4 3. Principes marketing au sein de

Plus en détail

PARIS SPORTIFS REGLEMENTS RELATIFS AUX CONFLITS D INTERETS

PARIS SPORTIFS REGLEMENTS RELATIFS AUX CONFLITS D INTERETS PARIS SPORTIFS REGLEMENTS RELATIFS AUX CONFLITS D INTERETS Mis à jour suite à l entrée en vigueur de la loi du 1 er février 2012 visant à renforcer l éthique du sport et les droits des sportifs FFR-LNR

Plus en détail

Bon pour les textes mais voir première et dernière page avec Claire

Bon pour les textes mais voir première et dernière page avec Claire Bon pour les textes mais voir première et dernière page avec Claire Le mot du Maire Tous fous de foot!!! Depuis plus de 40 ans déjà, l Association Sportive de Gémenos, fédère des adhérents de tout âge.

Plus en détail

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T1 2014

Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France. Autorité de régulation des jeux en ligne Données T1 2014 1 Analyse trimestrielle du marché des jeux en ligne en France 1 er trimestre 2014 2 Synthèse des données d activité Les éléments suivants ont été constitués sur la base des données transmises par les opérateurs

Plus en détail

Faculté des Sciences du Sport et de l EP Université Lille 2 Corinne DELMAS

Faculté des Sciences du Sport et de l EP Université Lille 2 Corinne DELMAS Faculté des Sciences du Sport et de l EP Université Lille 2 Corinne DELMAS I. Partenariat et financement public : A. Aides et subventions de l Etat au sport amateur Le financement public du sport est assuré

Plus en détail

5 bonnes pratiques. Crédit fair-play 2006-2007

5 bonnes pratiques. Crédit fair-play 2006-2007 5 bonnes pratiques Crédit fair-play 2006-2007 Crédit fair-play 2006-2007 5 bonnes pratiques 1. KVC WINGENE (2 e prov. A) Ketfootplus ; 2. STANDARD DE LIEGE Supporters et fans responsables pour que le match

Plus en détail

La valorisation marketing de l événement sportif

La valorisation marketing de l événement sportif La valorisation marketing de l événement sportif Eléments d analyse du marketing des Jeux Olympiques Abderrahmane SAKER Centre de Recherches Orléanais en Sciences Sociales du Sport (CRO3S) Management du

Plus en détail

Etudier la présence médiatique d une compétition? Calculer les retombées médias de vos partenaires durant une saison sportive?

Etudier la présence médiatique d une compétition? Calculer les retombées médias de vos partenaires durant une saison sportive? Media Monitoring Etudier la présence médiatique d une compétition? Calculer les retombées médias de vos partenaires durant une saison sportive? Mesurer la valorisation financière des marques associées?

Plus en détail

Etude exploratoire sur les attitudes envers l ambush marketing.

Etude exploratoire sur les attitudes envers l ambush marketing. Session 11-48 Etude exploratoire sur les attitudes envers l ambush marketing. Corinne Berneman Anthony Carfantan ESC Saint-Etienne 51-53 Cours Fauriel, BP 29 42009 Saint-Etienne, Cedex 2 corinne_berneman@esc-saint-etienne.fr

Plus en détail

TOURNOIS MULTI CHANCES DAMES NC / 4 ème série, 18 ans et plus

TOURNOIS MULTI CHANCES DAMES NC / 4 ème série, 18 ans et plus TOURNOIS MULTI CHANCES DAMES NC / 4 ème série, 18 ans et plus Coordination Direction de la Compétition Département Compétition pour Tous Fédération Française de Tennis 2, avenue Gordon Bennett 75016 PARIS

Plus en détail

Agence de communication Evénementielle

Agence de communication Evénementielle Agence de communication Evénementielle L AGENCE Corp est née d un simple constat : nous ne sommes plus uniquement des consommateurs mais aussi des publics. Le brand content a réinventé le discours de la

Plus en détail

- CONSEIL RÉGIONAL DE LA MARTINIQUE

- CONSEIL RÉGIONAL DE LA MARTINIQUE Jérôme DUPUIS CONSULTANT Conseil en Gestion Des Organisations Publiques - CONSEIL RÉGIONAL DE LA MARTINIQUE Note de synthèse portant conclusion de l audit de gestion de la politique sportive régionale

Plus en détail

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS

Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS UN ÉVÉNEMENT Culture & Sport au cœur du 1 er arrondissement de PARIS CP02 - PARIS - SOUS EMBARGO JUSQU AU 2 AVRIL 2015 Culture Air Sports Tour Paris 2015 : Faire du 1 er Arrondissement de Paris le plus

Plus en détail

Compte-rendu de la réunion du Conseil d'administration tenue le 1er juin 2013 au bureau de Badminton Québec. Ordre du jour

Compte-rendu de la réunion du Conseil d'administration tenue le 1er juin 2013 au bureau de Badminton Québec. Ordre du jour Compte-rendu de la réunion du Conseil d'administration tenue le 1er juin 2013 au bureau de Badminton Québec Ordre du jour 1- Ouverture de la réunion 2- Adoption de l'ordre du jour 3- Lecture et adoption

Plus en détail

Présentation du projet

Présentation du projet Présentation du projet Préambule. Mardi 4 décembre 2012 : «Un juge de ligne de 41 ans est décédé après avoir été frappé par des jeunes joueurs d un club d Amsterdam». La Belgique n échappe pas à cette

Plus en détail

compte-rendu d activité de la commission

compte-rendu d activité de la commission 06 01 compte-rendu d activité de la commission 07 08 a Quoi sert la dncg? depuis maintenant plus de 20 ans, la dncg exerce un contrôle juridique et financier sur les clubs de football professionnel, comme

Plus en détail

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE B.O. n 3 du 19 juin 2008 HORS SERIE Maternelle : AGIR ET S EXPRIMER AVEC SON CORPS Compétences visées (Cv) Se repérer et se déplacer dans l espace. Adapter ses actions

Plus en détail

Dossier de parrainage

Dossier de parrainage Dossier de parrainage 1. La JSC 1960 : Création du club par Maurice MESSIN (président fondateur) et François PICOT (dirigent fondateur). 2003/2004 : Création de l équipe «senior hommes» de BASKET 2004/2005

Plus en détail

un support support incontournable Devenez partenaire

un support support incontournable Devenez partenaire Un coach coach de de haut haut niveau niveau à à la la SIG SIG Par ailleurs, sélectionneur de l Equipe de France depuis 2009, Vincent Collet et les Bleus ont été médaillés d argent lors du Championnat

Plus en détail

JOURNAL DE MONTRÉAL ET JOURNAL DE QUÉBEC CONCOURS «BOURSES D ÉTUDES JEUNES ATHLÈTES 2015» RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION

JOURNAL DE MONTRÉAL ET JOURNAL DE QUÉBEC CONCOURS «BOURSES D ÉTUDES JEUNES ATHLÈTES 2015» RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION JOURNAL DE MONTRÉAL ET JOURNAL DE QUÉBEC CONCOURS «BOURSES D ÉTUDES JEUNES ATHLÈTES 2015» RÈGLEMENTS DE PARTICIPATION 1. PÉRIODE Le concours «BOURSES D ÉTUDES JEUNES ATHLÈTES 2015» est organisé par le

Plus en détail

EXIGEZ L IMPOSSIBLE. Venez Partager, Supporter et Révéler votre véritable nature. Celle qui donne envie de gagner avec vous.

EXIGEZ L IMPOSSIBLE. Venez Partager, Supporter et Révéler votre véritable nature. Celle qui donne envie de gagner avec vous. EXIGEZ L IMPOSSIBLE Dans un contexte économique particulièrement tendu, la compétitivité de votre offre et la pugnacité de votre force de vente ne suffiront plus à garantir votre développement. La qualité

Plus en détail

Objet : Commentaires de la FCEI sur le projet de Règlement d application de la Loi sur les entreprises de services monétaires et

Objet : Commentaires de la FCEI sur le projet de Règlement d application de la Loi sur les entreprises de services monétaires et 630, boul. René-Lévesque O., bureau 2880 Montréal (Québec) H3B 1S6 Le 29 juin 2011 Me Anne-Marie Beaudoin Secrétaire de l Autorité Autorité des marchés financiers 800, square Victoria, 22 e étage C.P.

Plus en détail

Le chapitre 12 : Le Sport Professionnel

Le chapitre 12 : Le Sport Professionnel Le chapitre 12 : Le Sport Professionnel Préambule La Convention Collective Nationale du Sport applicable depuis le 25 novembre 2006 comprend un chapitre 12 relatif au sport professionnel. Bien que sur

Plus en détail

Association Ensemble pour les jeunes du 13, Complexe sportif du Val de l Arc Direction des Sports Chemins des Infirmeries 13100 Aix en Provence.

Association Ensemble pour les jeunes du 13, Complexe sportif du Val de l Arc Direction des Sports Chemins des Infirmeries 13100 Aix en Provence. 1 1-PRESENTATION DE L ASSOCIATION 2-ACTIVITES 2-1 Le club de basket «GOLGOTHS 13», 2-2 EJ13 Football, 2-3 Actions Sport/Proximité, 3-EVENEMENTS 3-1 Le «CERCLE BASKET CONTEST», 3-2 Nos autres Manifestations.

Plus en détail

Livret d accueil. Sommaire. Présentation Pages 1 à 3. Nos services Pages 4 à 9. Vos intérêts Page 10

Livret d accueil. Sommaire. Présentation Pages 1 à 3. Nos services Pages 4 à 9. Vos intérêts Page 10 Fédération Indépendante du Rail et des Syndicats des Transports Livret d accueil Sommaire Présentation Pages 1 à 3 Nos services Pages 4 à 9 Vos intérêts Page 10 FiRST, notre histoire La Fédération Indépendante

Plus en détail

Résultats de l enquête Sport & Entreprise. mars 2009

Résultats de l enquête Sport & Entreprise. mars 2009 Résultats de l enquête Sport & Entreprise mars 2009 I. LE CONTEXTE DE L ENQUETE : LES RELATIONS SPORT / ENTREPRISE Une brève histoire des liens sport / entreprise La domination du modèle industriel paternaliste

Plus en détail

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris

Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Les salariés et les Jeux Olympiques de 2024 à Paris Sondage Ifop pour la FFSE Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Anne-Sophie Vautrey Département Opinion et Stratégies d Entreprise 01 45 84 14 44 prenom.nom@ifop.com

Plus en détail

L Etat et les fédérations sportives face aux mutations du sport

L Etat et les fédérations sportives face aux mutations du sport L Etat et les fédérations sportives face aux mutations du sport PRESENTATION Partant du constat de la forte implication de l Etat dans l organisation et le financement du sport, et de l imbrication des

Plus en détail

Assemblée Générale Ordinaire

Assemblée Générale Ordinaire Assemblée Générale Ordinaire CAB MONTPELLIER 1. Approbation du pv de l ag 2013 2. Rapport moral 3. Rapport d activité 4. Rapport financier 5. Budget prévisionnel 6. Election des membres du bureau 1 RAPPORT

Plus en détail

Le prix du fair-play

Le prix du fair-play LE RESPECT, C EST DEJA UNE VICTOIRE! Panathlon Wallonie-Bruxelles L emblème de l éthique sportive en Belgique Le prix du fair-play Le service Sport de la Province du Brabant Wallon PANATHLON Wallonie-Bruxelles

Plus en détail

PAS SI DUR QUE ÇA! * La super chaussure qui donne envie de faire du sport! Flash basket*

PAS SI DUR QUE ÇA! * La super chaussure qui donne envie de faire du sport! Flash basket* COMMENCER LE SPORT PAS SI DUR QUE ÇA! * La super chaussure qui donne envie de faire du sport! Flash basket* La sédentarité liée à nos modes de vie participe à une augmentation de risques pour la santé

Plus en détail

INFORMATION PRESSE 1

INFORMATION PRESSE 1 1 CHAMPIONNAT DU MONDE FEMININ DE SPORT BOULES Du 8 au 11 Novembre 2014 Boulodrome Jean Ducloux à Mâcon Entrée gratuite En 2014, Mâcon continue de rayonner sur la scène sportive internationale en accueillant

Plus en détail

TITRE IV - DROITS D EXPLOITATION AUDIOVISUELLE ET MARKETING SOMMAIRE

TITRE IV - DROITS D EXPLOITATION AUDIOVISUELLE ET MARKETING SOMMAIRE TITRE IV - DROITS D EXPLOITATION AUDIOVISUELLE ET MARKETING SOMMAIRE 1) Droits d exploitation audiovisuelle des compétitions professionnelles... 185 2) Match télévisé... 185 3) Match des Champions... 185

Plus en détail

DOSSIER TRAITEMENT DES LICENCES

DOSSIER TRAITEMENT DES LICENCES DOSSIER TRAITEMENT DES LICENCES Ce dossier est indispensable pour chaque groupement sportif affilié à la Fédération Française de Football Américain durant toute la saison. En effet, il indique la procédure

Plus en détail

Règlement Officiel EA SPORTS FC. Saison 2015-2016. Organisation : Uniteamsport Siège social : 201 rue de Vaugirard 75015 Paris

Règlement Officiel EA SPORTS FC. Saison 2015-2016. Organisation : Uniteamsport Siège social : 201 rue de Vaugirard 75015 Paris Règlement Officiel EA SPORTS FC Saison 2015-2016 Sommaire 1. Introduction/Présentation du concept EA SPORTS FC 1.1 Principe général 1.2 Configuration de jeu Paramètres de jeu Choix des équipes 1.3 Règles

Plus en détail

L EUROPE ET LE SPORT Colin MIEGE

L EUROPE ET LE SPORT Colin MIEGE L EUROPE ET LE SPORT Colin MIEGE I - Les institutions sportives en Europe : davantage de disparités que de similitudes I La contribution de l Europe à l émergence du mouvement sportif et de l olympisme

Plus en détail

Bâtissons ensemble les champions du monde de demain

Bâtissons ensemble les champions du monde de demain Bâtissons ensemble les champions du monde de demain ing Swiss Tennis 2 5 La réussite en chiffres Une cordiale bienvenue 810 clubs de tennis avec plus de 165 000 membres 90 centres de tennis avec plus de

Plus en détail

Introduction 9. 1 - Premier contact avec les bookmakers 21. Pari en ligne ou hors ligne, que choisir?... 22. Les avantages de parier en ligne...

Introduction 9. 1 - Premier contact avec les bookmakers 21. Pari en ligne ou hors ligne, que choisir?... 22. Les avantages de parier en ligne... Sommaire Introduction 9 Présentation... 11 Historique... 14 Caractéristiques des paris sportifs... 17 Les limites d un livre... 19 1 - Premier contact avec les bookmakers 21 Pari en ligne ou hors ligne,

Plus en détail

Projet CDOS 37 : POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT DES STRUCTURES SPORTIVES EN INDRE-ET-LOIRE

Projet CDOS 37 : POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT DES STRUCTURES SPORTIVES EN INDRE-ET-LOIRE Projet CDOS 37 : POUR L AIDE AU DEVELOPPEMENT DES STRUCTURES SPORTIVES EN INDRE-ET-LOIRE 2012 SOMMAIRE 1. PRESENTATION DU COMITE DEPARTEMENTAL OLYMPIQUE ET SPORTIF (CDOS)... 3 1.1. MISSIONS... 3 1.2. RESSOURCES

Plus en détail

Gestion de l entraînement en groupe

Gestion de l entraînement en groupe Gestion de l entraînement en groupe Concepts, Motivation, Embauche et Autres Sommaire de la Gestion de l entraînement en groupe Processus de Recrutement & motivation des super animateurs Structures justes

Plus en détail

Devenez partenaire de l Old. Club de Liège, Hockey Club. Saison 2009/2010

Devenez partenaire de l Old. Club de Liège, Hockey Club. Saison 2009/2010 Devenez partenaire de l Old Club de Liège, Hockey Club Saison 2009/2010 Sommaire 1. Le hockey en Belgique 2. Old Club de Liège 2.1 Le club, en quelques mots 2.2 Politique sportive 2.3 Objectifs 2009/2010

Plus en détail

CODE MONDIAL ANTIDOPAGE STANDARD INTERNATIONAL POUR LES CONTRÔLES ET LES ENQUÊTES

CODE MONDIAL ANTIDOPAGE STANDARD INTERNATIONAL POUR LES CONTRÔLES ET LES ENQUÊTES CODE MONDIAL ANTIDOPAGE STANDARD INTERNATIONAL POUR LES CONTRÔLES ET LES ENQUÊTES JANVIER 2015 Standard international pour les contrôles et les enquêtes Le Standard international pour les contrôles et

Plus en détail

DOSSIER D INSCRIPTION TOURNOI DES FAMILLES

DOSSIER D INSCRIPTION TOURNOI DES FAMILLES DOSSIER D INSCRIPTION TOURNOI DES FAMILLES 2 PRESENTATION DE L EVENEMENT Notre priorité : sensibiliser aux bienfaits d une pratique sportive régulière, comme le rugby (sous toutes ses formes), sur la santé

Plus en détail

IBM Social Media Analytics

IBM Social Media Analytics IBM Social Media Analytics Analysez les données des média sociaux afin d améliorer vos résultats commerciaux Les points clés Développez votre activité en comprenant le sentiment des consommateurs et en

Plus en détail

AQUASYNCHRO Genève DOSSIER DE SPONSORING. Nos nageuses ont besoin de votre soutien...

AQUASYNCHRO Genève DOSSIER DE SPONSORING. Nos nageuses ont besoin de votre soutien... AQUASYNCHRO Genève DOSSIER DE SPONSORING Nos nageuses ont besoin de votre soutien... 1 Le club... Aquasynchro Genève c est : le club officiel de la Ville de Genève le club de natation synchronisée genevoise

Plus en détail

Comment être reconnue comme la meilleure entreprise de votre région

Comment être reconnue comme la meilleure entreprise de votre région Comment être reconnue comme la meilleure entreprise de votre région SOYEZ LES LEADERS DE VOTRE RÉGION Après la période estivale, le retour à la vie normale est parfois difficile. Tout le monde aimerait

Plus en détail

Titre II Centres de formation des clubs professionnels

Titre II Centres de formation des clubs professionnels Titre II Centres de formation des clubs professionnels CHAPITRE 1 - DISPOSITIONS GÉNÉRALES ARTICLE 100 COMPÉTENCE DE LA COMMISSION NATIONALE PARITAIRE DE LA CCNMF La commission nationale paritaire de la

Plus en détail

APPEL À CANDIDATURES CONCOURS. PRIX NATIONAL «Ethique et Sport scolaire»

APPEL À CANDIDATURES CONCOURS. PRIX NATIONAL «Ethique et Sport scolaire» APPEL À CANDIDATURES CONCOURS PRIX NATIONAL «Ethique et Sport scolaire» Edito Le sport permet la diffusion de valeurs telles que le respect de l autre, la responsabilité ou encore la solidarité et contribue

Plus en détail

ANTICORRUPTION ET PARIS SPORTIFS

ANTICORRUPTION ET PARIS SPORTIFS RÈGLEMENT 6. ANTICORRUPTION ET PARIS SPORTIFS 6.1 Introduction et champ d application 6.1.1 L International Rugby Board (IRB) est déterminée à faire tout ce qui est en son pouvoir afin de préserver le

Plus en détail

45. CONTRIBUTION MUTUALISEE DES CLUBS AU DEVELOPPEMENT REGIONAL (C.M.C.D.)

45. CONTRIBUTION MUTUALISEE DES CLUBS AU DEVELOPPEMENT REGIONAL (C.M.C.D.) 44. LES INSTANCES DIRIGEANTES 44. LES CLUBS 45. CONTRIBUTION MUTUALISEE DES CLUBS AU DEVELOPPEMENT REGIONAL (C.M.C.D.) 44 Principes généraux 45 Présentation du dispositif 50 Contrôle du dispositif régional

Plus en détail

Etudes publics des stades Ligue 1 et Ligue 2. mars 2014

Etudes publics des stades Ligue 1 et Ligue 2. mars 2014 Etudes publics des stades Ligue 1 et Ligue 2 mars 2014 Objectifs Fournir aux 40 clubs des Outils personnalisés et sortir des études nationales inexploitables au niveau local Avoir une approche club à club

Plus en détail

UNE NOUVELLE MENACE : LA PUB-ILLICITE OU QUAND LA PUBLICITE SERT DE PASSERELLE A LA CYBER CRIMINALITE

UNE NOUVELLE MENACE : LA PUB-ILLICITE OU QUAND LA PUBLICITE SERT DE PASSERELLE A LA CYBER CRIMINALITE UNE NOUVELLE MENACE : LA PUB-ILLICITE OU QUAND LA PUBLICITE SERT DE PASSERELLE A LA CYBER CRIMINALITE La plupart des services gratuits web que nous utilisons aujourd hui -des moteurs de recherche aux emails,

Plus en détail

FAISABILITÉ D UN ORGANISME EUROPÉEN Supporters Direct RÉSUMÉ LONDRES, AOÛT 2008 RÉSUMÉ

FAISABILITÉ D UN ORGANISME EUROPÉEN Supporters Direct RÉSUMÉ LONDRES, AOÛT 2008 RÉSUMÉ FAISABILITÉ D UN ORGANISME EUROPÉEN Supporters Direct LONDRES, AOÛT 2008 RÉALISÉ POUR L UEFA PAR Supporters Direct Reconnaissons les supporters comme un élément essentiel de l identité des clubs. Michel

Plus en détail

Informations aux athlètes en matière de fiscalité et de finances

Informations aux athlètes en matière de fiscalité et de finances Table des matières 1. Introduction 2. Revenus 3. Dépenses 4. Impôts 5. Budget 6. Planification financière 7. Assurances 8. Épargne-retraite 9. Autres responsabilités 10. Remarques finales 1 1. Introduction

Plus en détail

Le meilleur choix pour une vie sans soucis

Le meilleur choix pour une vie sans soucis 0079-2421932F-22072013 AG Insurance sa - Bd E. Jacqmain 53, B-1000 Bruxelles - Tél. +32(0)2 664 81 11 - Fax +32(0)2 664 81 50 - RPM Bruxelles - TVA BE 0404.494.849 - www.aginsurance.be Editeur Responsable

Plus en détail

En préliminaire des Championnats du Monde 2014 HANDIBASKET FEMININ

En préliminaire des Championnats du Monde 2014 HANDIBASKET FEMININ En préliminaire des Championnats du Monde 2014 HANDIBASKET FEMININ RENCONTRES INTERNATIONALES FRANCE ANGLETERRE A HAZEBROUCK DU 4 AU 8 JUIN 2014 Organisées par : Le ROTARY-CLUB HAZEBROUCK MERVILLE. en

Plus en détail

Community Management. Opportunités pour développer sa visibilité. Stéphanie Laporte - OTTA

Community Management. Opportunités pour développer sa visibilité. Stéphanie Laporte - OTTA Community Management Opportunités pour développer sa visibilité Stéphanie Laporte - OTTA I/Etat des réseaux sociaux et usages pour se développer. Sport et réseaux sociaux : quelques chiffres 35% des supporters

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE. Pôles France et Espoir Canoë-Kayak Grand Ouest

DOSSIER DE PRESSE. Pôles France et Espoir Canoë-Kayak Grand Ouest DOSSIER DE PRESSE Pôles France et Espoir Canoë-Kayak Grand Ouest Un nouveau bâtiment pour préparer les J.O 2012 et 2016 SOMMAIRE Michel BIHAN Maire de Cesson-Sévigné page 3 Vincent HOHLER page 4 Président

Plus en détail

Partenariat. Crédit Photos Bernard Rivière

Partenariat. Crédit Photos Bernard Rivière Partenariat Crédit Photos Bernard Rivière Partenariat La TV en Pro D2* 2 à 3 matchs retransmis par Eurosport, France 3 Région ou Sport + par week-end 31 diffusions pour Eurosport avec une audience cumulée

Plus en détail

PARC Olympique Lyonnais

PARC Olympique Lyonnais PARC Olympique Lyonnais Le mot du président Mieux vous accueillir les soirs de matchs, vous proposer des prestations personnalisées et des solutions BtoB innovantes : c est la ligne de conduite que j ai

Plus en détail

RAPPORT SUR LES SEPT FÉDÉRATIONS INTERNATIONALES CANDIDATES POUR LES JEUX DE LA XXXI e OLYMPIADE COMMISSION DU PROGRAMME OLYMPIQUE AOÛT 2009

RAPPORT SUR LES SEPT FÉDÉRATIONS INTERNATIONALES CANDIDATES POUR LES JEUX DE LA XXXI e OLYMPIADE COMMISSION DU PROGRAMME OLYMPIQUE AOÛT 2009 RAPPORT SUR LES SEPT FÉDÉRATIONS INTERNATIONALES CANDIDATES POUR LES JEUX DE LA XXXI e OLYMPIADE COMMISSION DU PROGRAMME OLYMPIQUE AOÛT 2009 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION MÉTHODOLOGIE... 3 SECTION FI

Plus en détail

Vade-mecum pour la présentation d un projet de club

Vade-mecum pour la présentation d un projet de club Vade-mecum pour la présentation d un projet de club Ce document a pour objectif de donner quelques repères pour la présentation du projet de club : description, valorisation et priorisation des objectifs.

Plus en détail

Règlement Prototype LM P1 2014

Règlement Prototype LM P1 2014 Le Mans, le 14 juin 2012 Règlement Prototype LM P1 2014 Le règlement technique relatif aux voitures de la catégorie Le Mans Prototype 1 (LM P1) a été présenté ce jour lors de la conférence de presse de

Plus en détail