Année Cours Unix-Shell. par. Karam ALLALI. Ecole Spéciale d Informatique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Année 2007. Cours Unix-Shell. par. Karam ALLALI. Ecole Spéciale d Informatique"

Transcription

1 Année 2007 Cours Unix-Shell par Karam ALLALI Ecole Spéciale d Informatique

2 Table des matières 1 Introduction Historique Système d exploitation Composition du système d exploitation Unix Le noyau Le Shell Système de fichiers et droits d accès Système de fichiers Droits d accès Droits d accès sous Unix

3 2.2.2 Type de fichier Commandes de base et gestion des processus Le manuel en ligne Commandes de base Créer un répertoire Supprimer un répertoire Déplacer, changer le nom d un répertoire Copier tous les fichiers d un répertoire Occupation de l espace disque Autres commandes utiles Processus VI et Quelques notions sur le Shell L éditeur de texte Shell Le Shell Les variables

4 4.4 Lancement de l exécution d un shellscript A Exercices. 31 4

5 Chapitre 1 Introduction. 5

6 1.1 Historique L histoire du système d exploitation Unix commence en 1969 aux Bell Labs (laboratoires de recherche en informatique d A.T.&T.). C est pour répondre aux besoins des ingénieurs de la société que Ken Thompson écrit un système interactif, qui met l accent sur les utilitaires de développement de logiciels, le partage de fichiers et les outils de documentation qui allait devenir Unix. Ce nom d Unix a été attribué par opposition au système Multics (vaste projet du M.I.T.). La première évolution interne marquante d Unix a été sa ré-écriture (par Ken Thompson et Denis Ritchie) en langage C, lequel a été inventé pour la cause en En 1975, le système Unix (v6) est distribué aux universités et aux centres de recherches. La principale université qui va travailler sur Unix est l université de Berkeley, qui va produire ses propres versions appelées BSD pour Berkeley Software Distribution. En 1979, les Bell Labs sortent leur version appelée v7, avec en particulier, l ajout de nouveaux utilitaires et un effort en matière de portabilité. Cette version est la première à être diffusée dans le monde industriel. On peut dire qu elle est à l origine du développement du marché Unix. Au début des années 80, une modification de la législation américaine autorise A.T.&T. à commercialiser lui-même ses propres produits qui sont alors appelés System. C est à cette époque que Microsoft propose sa propre version d Unix appelée Xenix et destinée aux microordinateurs. A Berkeley, les efforts portent sur l intégration des protocoles réseaux TCP/IP, la gestion de la mémoire avec l introduction de la pagination (alors qu A.T.&T. reste fidèle quand à lui à la segmentation), la modification de certains paramètres du système (taille des blocs, nombre des signaux...) et l ajout d outils (l éditeur vi, un interpréteur de commandes csh...). Cette prolifération des systèmes 6

7 Unix a engendré un certain nombre de problèmes de compatibilité car chacun allant dans sa propre direction, il y avait alors plusieurs systèmes Unix. Plusieurs facteurs vont alors jouer pour canaliser et recentrer l offre Unix: la complexité croissante des systèmes et l action des utilisateurs. En 1983, A.T.&T. sort la version System V, qui est issue de la v7 et qui sera enrichie au fur et à mesure par de nouvelles versions (releases). Dans le même temps, Berkeley, propose sa version 4.2 BSD (avec les fonctionnalités réseau) qui va servir de base pour de nombreux constructeurs (Sun Microsystems, Digital...) et lui permettre d entrer dans le monde industriel. Ces deux produits marquent la fin des systèmes Unix-like en raison de leur importance par rapport à la version de référence, la v7. La fin des années 80 est marquée par une croissance sans précédent du nombre de systèmes Unix dans le domaine des systèmes d exploitation. Tous les constructeurs proposent une solution Unix à leur catalogue (on trouve alors trois grandes familles: les versions basées sur System V, celles issues de BSD et les versions Xenix sur micro). Le début des années 90 est marqué par le regroupement des constructeurs au sein de deux organisations: l U.I. (Unix International) créée à partir de l accord entre A.T.&T. et Sun Microsystems d une part et l O.S.F. d autre part. Le premier accord a comme objectif la convergence entre les versions System V et 4.2 BSD. La première réalisation est la version System VR4 (System V release 4) qui réalise la synthèse entre SunOS (version Unix de Sun conçue sur la base BSD), Xenix et System V. L O.S.F., quand à lui s est fixé comme objectif de réaliser un système, appelé OSF/1, construit sur un noyau Unix et intégrant les fonctionnalités apportées par ses membres (multifenêtrages, graphismes, bases de données...) de manière à disposer d un environnement ouvert commun aux différentes architectures des constructeurs. La principale réalisation à l heure actuelle de l O.S.F. est Motif qui définit 7

8 un ensemble de normes au niveau de la présentation sur un environnement multifenêtré. 1.2 Système d exploitation L ensemble de programmes permettant l utilisation d une machine s appelle le système d exploitation. C est lui qui doit prendre en charge toute la gamme de complexité trouvé dans des systèmes d ordinateurs : quelques parties interagissent directement avec le matériel, où des événements peuvent se dérouler à des vitesses autour de 1/107 secondes (tels que le changement d état d une porte logique), d autres parties ont en charge l interaction avec les utilisateurs (où les vitesses sont plutôt de l ordre des secondes). Une simple frappe sur le clavier peut résulter en 10 appels à des programmes du système opératoire, en 1000 instructions machines et en changements d état des portes logiques. La stratégie adaptée, comme souvent en informatique est d organiser cette complexité en une hiérarchie d abstractions, de manière telle que chaque niveau peut ignorer les détails des autres niveaux. 8

9 1.3 Composition du système d exploitation Unix Le noyau Le noyau est la partie centrale d Unix. Il est résident, il se charge en mémoire au démarrage. Sa structure est modulaire, ce qui rend aisées ses manipulations en termes de portabilité et l utilisation des services qu il offre via les primitives (ou appels systèmes). Ce fonctionnement par primitives permet de résoudre les problèmes d accès concurrents aux informations du système. En effet, les appels systèmes font entrer l exécution en mode noyau. Dans ce mode, le processus est assuré de garder le processeur jusqu au retour au mode utilisateur lorsque l appel système est terminé. Les différents noyaux Unix ont été réécrits afin de pouvoir s adapter aux nouvelles machines multi-processeurs et de supporter le travail en temps réel. Ils sont le plus souvent réécrits en couches: les différentes fonctions du noyau sont implémentées dans des couches logicielles différentes qui communiquent entre elles par messages. La tendance actuelle est également de garder le moins de fonctions possibles dans le noyau afin de constituer un micro-noyau. Les fonctions écartées sont rejetées dans les modules exécutés en mode utilisateur. L interface entre le noyau Unix et les applications est définit par une bibliothèque (libc.a pour le langage C par exemple). Elle contient les modules permettant d utiliser les primitives mais aussi des fonctions plus évoluées combinant plusieurs primitives. D autres bibliothèques sont utilisées pour des services spécialisés (fonctions graphiques,...). 9

10 1.3.2 Le Shell L interface utilisateur sous Unix est appelée shell. Lorsqu un utilisateur tape des commandes Unix, ces commandes sont reçues par le shell qui les interprète avant de lancer l exécution de cette commande. Le shell est une couche logicielle bien séparée du noyau. Il joue un double rôle celui d interpréteur de commandes et celui de langage de programmation. Ce dernier rôle semblant parfois hermétique à des néophytes. Il existe plusieurs shells dont les plus répandus sont: le Bourne Shell (sh): le shell de base sous Unix A.T.&T., le C-shell (csh): le shell Unix BSD, le Korn-Shell (ksh) qui est une extension du Bourne shell. Il possède toutes les commandes de son prédécesseur, ainsi que des commandes qui facilitent le travail de l utilisateur comme des outils de gestion des historiques des commandes tapées... le Z-shell (zsh): extension de ksh, qui offre en particulier des modules de complétions des nom de programme, de fichiers, de variables utilisateur et système, l envoie de message à l utilisateur de correction en cas d erreur de frappe. L utilisateur, à l aide des commandes qu il a à sa disposition, peut écrire ses propres fonctions et programmes en langage shell, ce sont alors des shellscripts. Une fois ceux-ci réalisés, ils peuvent être utilisés par l utilisateur comme n importe quelle commande du shell lui même. 10

11 Chapitre 2 Système de fichiers et droits d accès. 11

12 2.1 Système de fichiers Sous UNIX, les fichiers sont enregistrés dans une structure hiérarchisée en arbre. Ce système de fichiers est donc composé d une racine et de noeuds qui sont des répertoires et des feuilles qui sont des fichiers ordinaires qui contiennent les données et les programmes. Au niveau de l utilisateur, les entrées-sorties sont vues de façon uniforme c est-à-dire avec les mêmes commandes, la même syntaxe et les mêmes attributs qu il s agisse d un fichier ou d un périphérique. Par exemple, la redirection d une commande sur un fichier ou sur un périphérique utilise la même syntaxe: commande > sortie où sortie est le nom du fichier (ordinaire ou spécial) de redirection. Mais au niveau du noyau, ce dernier effectuera l opération de redirection soit sur le système de fichiers, soit sur le périphérique selon le type du fichier sortie. Cette vision uniforme des entrées-sorties est caractérisée par un descripteur commun à tous ces éléments, qui est appelé inode. De fait, chaque fichier Unix à un inode comprenant les attributs suivants: un propriétaire: celui qui a créé le fichier, un groupe: le groupe auquel appartient le créateur au moment où il créé le fichier, des droits d accès: (voir paragraphe s y rapportant), des informations générales sur la taille, la date de la dernière opération effectuée sur le fichier, le nombre de liens sur ce fichier,... L arborescence unix est unique, quel que soit le nombre des disques, partitions... La racine de l arborescence est /. Au dessous de cette racine se trouvent différents 12

13 répertoires. On trouve sous unix en général les répertoires suivants : /bin (exécutables), /tmp (fichiers temporaires), /dev (périphériques), /etc (paramétrages généraux du système), /usr (ressources du système), /users (données utilisateurs). Cette arborescence est légèrement différente suivant les systèmes (et notamment sous linux) pour lequel on trouve cette structure générale : / : racine du système de fichiers (appelée aussi root) /boot : contient le noyau linux /root : répertoire des données de l administrateur (root) /home : répertoire des données des utilisateurs (contient autant de sous-répertoires que d utilisateurs) /etc (editing text config) : répertoire contenant les fichiers de configuration généraux du système (fichiers de type texte) correspond approximativement à la branche HKLM du registre windows /bin (binaries) : contient les binaires de base liés à une librairie /lib (libraries) : contient 13

14 les librairies nécessaires aux binaires de /bin /lib/modules : contient les modules du noyau /sbin (static binaries) : contient les binaires statiques (non liées à une librairie) /usr (unix system ressources) : contient toutes les ressources du système /usr/bin : contient les binaires liés à une librairie /usr/lib : contient les librairies nécessaires aux binaires de /usr/bin /usr/sbin : contient les binaires statiques (non liées à une librairie) /usr/share : contient les ressources partagées par les logiciels de /usr/bin /usr/local : contient les programmes installés par une compilation locale ou un script d installation /tmp : contient les fichiers temporaires généraux du système /dev (device) : contient les périphériques du système /proc : contient les processus en cours d exécution, les paramètres courants (dynamiques) du système /var : répertoire de données (courrier, logs, spool..) /mnt : répertoire servant au montage des système de fichiers externes (disquette, cdrom, réseau...) 2.2 Droits d accès Droits d accès sous Unix Les autorisations d accès sous UNIX sont de trois ordres: accès en lecture (r), en écriture (w) et en exécution (x). A partir de ces trois options, on pourra effectuer toutes 14

15 les opérations de base sur les fichiers (création, copie, destruction,...). Ces droits vont être donnés pour trois niveaux d utilisateurs: pour le propriétaire, pour le groupe auquel appartient le propriétaire et pour le reste des utilisateurs. En ce qui concerne les répertoires, l attribut x est nécessaire pour pouvoir se déplacer dans ce répertoire ou pour y rechercher un fichier. Plus précisément, Chaque fichier bénéficie de droits, définis en trois catégories : les droits du propriétaire (u : User), les droits du groupe (g : Group) et les droits des autres (o : Other). Ces droits peuvent être la lecture, l écriture et l exécution. Pour chaque fichier, on a donc trois groupes de trois attributs. On désigne symboliquement les droits par r (Read : lecture), w (Write : ecriture), x (execute : exécution). Ces droits étant définis pour trois catégories : propriétaire, groupe et autres, on note symboliquement les droits sur les fichiers par trois groupes de trois lettres. Aucun droit est symbolisé par un tiret - Par exemple, un fichier ayant les droits de lecture, d écriture et d exécution pour le propriétaire, le groupe et les autres aura les attributs rwxrwxrwx. Le même fichier sans aucun droit d exécution sera noté rw-rw-rw-. Si le propriétaire a seul le droit d exécution, on aura rwxrw-rw-. Si le propriétaire a le droit de lecture/écriture, le groupe le droit de lecture seul et les autres aucun droit, on aura rw-r Cette notation est la notation symbolique. Cette notation a le mérite d être explicite et simplement compréhensible, mais elle est plus longue à mettre en oeuvre que la notation octale. Celle-ci utilise la conversion en base 8 (sur trois bits) des trois attributs de droits. Le premier bit (en partant de la gauche) correspond au droit de lecture. Le second au droit d écriture, le troisième au droit d exécution. Comment convertir : le bit de gauche vaut 4, celui du milieu vaut 2, celui de droite vaut 1. Ajouter simplement ces valeurs : vous aurez un nombre octal (de 0 à 7) 15

16 correspondant aux droits. Par exemple 7 = > droits de lecture, écriture et exécution 4 = > droits de lecture 5 = > droits de lecture et d exécution Ceci pour chaque catégorie d utilisateurs (propriétaire, groupe et autres). Exemples : rwxrwxrwx correspond à 777 rw-r r correspond à 644 rw-r correspond à 640 Ces droits peuvent être changés avec la commande chmod Par exemple chmod 640 nom-fichier donnera les droits de lecture/écriture au propriétaire, lecture seule au groupe et aucun droit pour les autres. La commande chmod permet également le changement des droits sous forme symbolique. Bien entendu, il est possible de changer les attributs avec un programme graphique! Les droits sont en fait notés sur 12 bits. Les neufs bits de droite correspondent aux droits cidessus, les trois bits de gauche correspondent aux attributs spéciaux décrits ci-dessous. Si ces trois bits sont omis, ils sont considérés comme égaux à 0 (de manière générale, les chiffres omis sur la gauche sont considérés comme nuls : 7 équivaut à 0007, 45 à 0045, 644 à 0644) Type de fichier Chaque fichier contient également l information de son type : d pour un répertoire, - pour un fichier normal, b pour un périphérique en mode bloc (exemple : disque dur), c pour un périphérique en mode caractère (exemple : imprimante), l pour un lien symbolique (voir plus loin), p pour un tube nommé (fifo), s pour une socket. Ces informations apparaissent avec la commande ls l Exemple pour un répertoire : ls dl test (le d signifie que l on veut l info sur le répertoire et non sur son contenu) 16

17 drwxr-xr-x... Le premier d signifie qu il s agit d un répertoire. On note le x (exécution) : pour un répertoire, cela signifie que l on peut entrer dans le répertoire ou lister son contenu. 17

18 Chapitre 3 Commandes de base et gestion des processus. 18

19 3.1 Le manuel en ligne Une aide en ligne est disponible sous Unix et la plupart des commandes sont présentes dans ce manuel. La commande man permet de consulter ce manuel. La syntaxe générale est la suivante: man [section] nom-de-la-commande Si la page existe (si elle est trouvée dans l une des arborescences définies dans la variable MANPATH), le système la formate et l affiche à l écran. En règle générale, la réponse a beaucoup de problèmes se trouve dans ces pages. N hésitez donc jamais à les consulter. Attention toutefois, certaines commandes peuvent apparaître plusieurs fois dans la liste des pages de manuel. En effet, certaines fonctions sont utilisées dans plusieurs cas de figures; par exemple, la commande if..then..else peut être aussi bien une commande Unix, qu une commande C, ou C++ ou Perl... dans ce cas, il existe donc plusieurs pages se référant à cette commande (plusieurs sections contiennent des informations sur cette fonction), il faut faire donc attention à appeler la bonne page de manuel. Pour cela, il existe un moyen de connaître toutes les pages de manuel se référant à un mot clé donné: man -k mot-clé l utilisateur verra une ligne pour chaque entrée du manuel concernant ce mot-clé. Par exemple man -k file 19

20 3.2 Commandes de base Créer un répertoire La commande servant à créer des répertoires sous Unix est: mkdir [options] répertoires... Il suffit d avoir le droit d écriture dans le répertoire père. Si on veut créer une arborescence directement, il faut utiliser l option p. Par exemple pour créer l arborescence /tp unix/td1, taper mkdir p tp unix/td Supprimer un répertoire Comme pour les fichiers, la commande rm (avec l option -r) permet de supprimer des répertoires. Il existe une autre commande: rmdir répertoires... qui elle permet de supprimer les répertoires indiqués si ceux-ci sont déjà vides Déplacer, changer le nom d un répertoire Comme pour les fichiers, il s agit de la commande mv. Ceci n est possible sous System V que si les deux répertoires ont le même parent, et sous BSD que si les deux répertoires 20

21 sont dans le même système de fichiers Copier tous les fichiers d un répertoire La commande à utiliser est: cp r repertoire source repertoire destination Toute l arborescence du répertoire source est copié dans le répertoire destination. Les nouveaux fichiers se retrouvent dans le répertoire répertoire-destination/répertoire-source Occupation de l espace disque Parfois, il arrive que vous receviez des messages du système ou même de l administrateur système vous indiquant que vous occupez trop de place sur le disque. Il existe deux commandes qui permettent de savoir la place occupée par une arborescence, ou de connaître la place disponible dans un système de fichiers. La commande: du [options] [fichiers...] affiche le nombre de kilo-octets occupés par les fichiers (ou répertoires) passés en paramètre. La commande: df [options] [file-system] [fichier] Si aucun renseignement n est spécifié, la commande df retourne les informations sur tous les systèmes de fichiers. 21

22 3.2.6 Autres commandes utiles cd : Change Directory Permet de changer de répertoire courant Syntaxe : cd chemindu-répertoire Le chemin peut être absolu (il commence par le caractère /) ou relatif : il s applique alors à partir du répertoire courant. Si aucun chemin n est fourni, se positionne dans le répertoire de travail de l utilisateur (voir pwd ci-dessous, voir variable $HOME) Exemple : se positionner dans le répertoire /usr cd /usr echo affiche sur l écran syntaxe : echo chose-à-afficher chose à afficher peut être une variable, une chaine, le résultat d une commande... exemple : afficher hello word sur l écran : echo hello word exit quitte le shell courant. Raccourci : Ctrl-D syntaxe : exit export exporte une variable dans l environnement courant et permet de la définir syntaxe : export VARIABLE ou export VARIABLE=valeur exemple : rajouter au path courant un path vers /usr/local/bin export PATH=$PATH : /usr/local/bin pwd (Print Working Directory) affiche le répertoire de travail de l utilisateur courant syntaxe : pwd exemple 1 : affiche le répertoire de travail (pour le superutilisateur) pwd (renvoie /root) exemple 2 : définit la variable REPUTIL avec le contenu du répertoire de travail courant : export REPUTIL= pwd (utilisation de l antiquote pour renvoyer le résultat de la commande) test permet de tester une condition (existence ou type d un fichier, comparaison de chaînes, comparaison de nombres. Renvoie un statut égal à 0 si l expression est vraie, 22

23 1 si elle est fausse. Est utilisé dans les expressions conditionnelles, le plus souvent dans les scripts. Il est souvent remplacé par une autre syntaxe [ <expression> ] Syntaxe : test <expressions> Exemple : efface un fichier <fichier> s il existe if test e <fichier> ; then rm <fichier> ; fi Avec la seconde syntaxe, on aurait If [ -e <fichier> ] ; then rm <fichier> ; fi umask définit l umask (masque des droits par défaut lors de la création de fichier). Ne positionne jamais le bit de fichier exécutable sur les fichiers normaux. Syntaxe : umask <masque> Exemple : positionne le mode de création par défaut à 644 umask 022 Chown : changement de propriétaire d un fichier Syntaxe : chown user[ :group] fichier Option -R : changement récursif de propriétaire Mount : montage d un système de fichiers dans l arborescence unix Syntaxe : mount -t type périphérique répertoire Où type est le type du système de fichiers, périphérique le nom du périphérique, répertoire le répertoire de montage. Exemple : monter le système de fichiers windows se trouvant sur la première partition du disque maitre sur la nappe ide 1 au point de montage /mnt/windows Umount : démontage d un système de fichiers Syntaxe : umount <périphérique> ou umount <point de montage> On ne peut pas démonter un périphérique s il est occupé (pas exemple si on utilise des fichiers sur ce périphérique) Ln : création d un lien physique ou symbolique Syntaxe : ln -option <source> <destination> Pour créer un lien symbolique, utiliser l option -s Tar : archivage - désarchivage Syntaxe : voir man tar Grep : recherche d expression régulières Syntaxe : grep -options <motif> [<fichier>] 23

24 Cherche le motif <motif> dans le fichier <fichier> (<motif> étant une expression régulière) Grep est souvent utilisé à la suite d un tube (voir redirections et tubes) Find : recherche de fichier Syntaxe extrêmement simplifiée : find <chemin> -name <motif> Il y a beaucoup d autres options. Voir man find Exemple : trouver dans le répertoire courant les fichiers dont le nom commence par c : find. -name c* Nice : définition de la priorité d exécution d un processus Syntaxe :nice -n <valeur> <commande> Lance la commande <commande> avec la priorité <valeur> La priorité va de -20 (le plus prioritaire) à 19 (le moins prioritaire). Les priorités négatives (c est à dire plus prioritaires) ne peuvent être définies que par le superutilisateur (root) More : affichage page par page Syntaxe :more <fichier> Souvent utilisé à la suite d un tube, auquel cas <fichier> n est pas indiqué. Less : affichage par page évolué Syntaxe : less <fichier> Souvent utilisé à la suite d un tube, auquel cas <fichier> n est pas indiqué. Beaucoup d option : voir man less 3.3 Processus Tout programme tournant en mémoire s appelle un processus. Chaque processus possède un numéro d identification unique, des ressources propres (espace mémoire, espace d entréessortie...). Un processus hérite de l environnement du processus qui l a lancé (variables). Chaque processus peut être supprimé (tué) par la commande kill. Syntaxe : kill numéro-de-processus, kill -s <signal> 24

25 numéro-de-processus Exemple : tuer un processus récalcitrant : kill -s (envoie le signal KILL au processus 1590) Les ressources utilisées par le processus sont alors restituées au système. Chaque processus est à l écoute de signaux. Ces signaux peuvent être envoyés à un processus par un autre, mais aussi avec la commande kill. Le signal le plus courant est le signal SIGTERM, qui demande au programme de s arrêter. Lors de l arrêt du système, un signal SIGTERM est envoyé en broadcast à tous les processus pour qu ils s arrêtent correctement. ps On ajoute que pour connaître les processus qui tournent, on fait appel à la commande Syntaxe : ps options 25

26 Chapitre 4 VI et Quelques notions sur le Shell. 26

27 4.1 L éditeur de texte Shell L éditeur vi est l éditeur standard du système d exploitation UNIX. Vous pouvez utiliser l éditeur vi dans une fenêtre xterm. Pour utiliser l éditeur vi, vous n avez qu à entrer à votre terminal (ou dans une fenêtre Command Tool) vi, suivi d une espace puis du nom du fichier que vous voulez éditer. Si le fichier n existe pas, vi le créera automatiquement (l exemple qui suit éditera le fichier prog.c) : station% vi prog.c On distingue deux modes : Mode d insertion Les caractères entrés sont enregistrés directement dans le fichier en cours d édition; Mode de commandes Les caractères entrés sont interprétés en tant que commandes servant au positionnement du curseur (pour bouger le curseur, faire défiler le texte, etc.), à l édition du texte (pour effacer des caractères, des mots ou des lignes, etc.), au passage au mode d insertion (pour entrer du texte dans le fichier) et à l entrée de commandes globales (commandes plus complexes qui renvoient le curseur au bas de la fenêtre). 27

28 4.2 Le Shell Le shell est l interface homme/machine. Il permet de taper des commandes transmises au système (noyau et processus). Il y a en fait plusieurs shells. Historiquement, c est le shell sh qui était utilisé sous unix. Plusieurs version sont ensuite apparues, apportant une évolution des fonctionnalités (par exemple shell bourne : bash - shell korn : zsh et d autres encore). Ce document se réfère au shell bourne (bash). Le shell est un interpréteur de commandes de la même manière que command.com ou cmd sous msdos/windows. Ceux qui ont connu msdos ne seront pas trop dépaysés. Ils apprécieront certainement les fonctionnalités avancées du shell, qui en fait une interface souvent plus rapide et efficace qu un environnement graphique, mais qui nécessite cependant de connaître les commandes du shell. Tel est le but du présent paragraphe. Rappel important : sous unix/linux, la casse des commandes et des noms de fichiers est importante. En règle générale, les commandes sont en minuscules, les noms de fichiers le sont souvent, les variables sont souvent en majuscules. Ce ne sont que des habitudes, pas des obligations. Fichier est différent de fichier ou FICHIER. Il faut s en souvenir! Les options des commandes sont spécifiées par un tiret suivi d une lettre, ou un double tiret suivi de nom de l option. Le tiret doit être séparé de la commande par un espace. 4.3 Les variables La notion de variable sous linux est la même que sous msdos. Les variables sont propres à un environnement. Si vous ouvrez deux consoles différentes, chacune bénéficie de son 28

29 environnement propre. Les commandes lancées à partir d un environnement héritent de cet environnement. Souvent, les noms de variables sont en majuscules, mais ce n est pas une obligation. Le contenu de la variable est référencé en faisant précéder le nom de la variable du signe $. Exemple : je crée la variable TRUC et je lui donne la valeur texte de truc : TRUC= texte de truc J affiche le contenu de la variable TRUC : echo $ TRUC (affiche : texte de truc) par contre, echo TRUC affiche TRUC Pour afficher l environnement courant et ses variables : printenv Les variables définies lors d une session ne sont pas conservées. Pour que les variables restent définies, il faut les redéfinir à chaque fois. C est le rôle des fichiers de configuration. 4.4 Lancement de l exécution d un shellscript On appelle shellscript un fichier qui contient des noms de commandes et des instructions internes au shell. L utilisateur peut lancer un shellscript commande une commande. Les commandes contenues dans le shellscript sont alors lancées comme si l utilisateur les tapait sur la ligne de commande. On peut lancer l exécution d un shellscript de trois manières différentes Lancement par le nom du shellscript: Si l utilisateur a le droit de lecture et d exécution sur le shellscript, il peut le lancer en tapant simplement son nom. Il se comporte alors comme n importe quelle commande. En particulier, il peut être utilisé par un autre shells- 29

30 cript. On peut construire ainsi de nouvelles commandes adaptées à ses propres besoins. Lors de l appel, le shell parcours la variable PATH pour trouver le fichier, donc par prudence, il est bon de lancer le script comme suit:./shellscript, ceci évitera le temps de recherche du script dans les arborescences de répertoires et surtout l exécution d un autre script portant le même nom. Lancement par appel explicite du shell: Si le script porte un attribut de lecture, on peut le lancer par appel explicite du shell: /bin/ksh nom-script Dans ce cas, un nouveau shell est lancé, celui-ci lit les commandes du script et les fait exécuter comme si elles avaient été tapées au clavier. Lancement par appel de la commande interne. : La dernière solution consiste à faire précéder le nom du fichier par un. :. shellscript Dans ce cas, il n y a pas de création d un nouveau processus, les modifications de l environnement sont conservées. En fait,. est une commande interne au shell qui lit toutes les commandes contenues dans le shellscript et les exécute comme si elles avaient été tapées au clavier. De la même façon, la variable PATH est parcourue pour déterminer l emplacement dans le système de fichiers du script. 30

Unix/Linux I. 1 ere année DUT. Université marne la vallée

Unix/Linux I. 1 ere année DUT. Université marne la vallée Unix/Linux I 1 ere année DUT Université marne la vallée 1 Introduction 2 Fonctions et spécifité d Unix Architecture 3 4 5 Fichier Unix Arborescence de fichiers Quelques commandes sur les fichiers Chemins

Plus en détail

TP1 - Prise en main de l environnement Unix.

TP1 - Prise en main de l environnement Unix. Mise à niveau UNIX Licence Bio-informatique TP1 - Prise en main de l environnement Unix. Les sujets de TP sont disponibles à l adresse http://www.pps.jussieu.fr/~tasson/enseignement/bioinfo/ Les documents

Plus en détail

La mémoire. Un ordinateur. L'octet. Le bit

La mémoire. Un ordinateur. L'octet. Le bit Introduction à l informatique et à la programmation Un ordinateur Un ordinateur est une machine à calculer composée de : un processeur (ou unité centrale) qui effectue les calculs une mémoire qui conserve

Plus en détail

Familiarisation avec Linux

Familiarisation avec Linux Institut Galilée Architecture, Système Année 2009-2010 Licence 2 T.P. 1 Familiarisation avec Linux L objectif de ce premier TP est de vous familiariser avec un système d exploitation de type UNIX : Linux.

Plus en détail

Aide-Mémoire unix. 9 février 2009

Aide-Mémoire unix. 9 février 2009 Aide-Mémoire unix Nicolas Kielbasiewicz 9 février 2009 Le système d exploitation unix est de plus en plus présent aujourd hui. Comme tous les projets Open Source, on le trouve sous différentes formes :

Plus en détail

TP 1 Prise en main de l environnement Unix

TP 1 Prise en main de l environnement Unix Introduction aux systèmes d exploitation (IS1) TP 1 Prise en main de l environnement Unix Le but de ce premier TP est de commencer à vous familiariser avec l environnement Unix. 1 Ouverture de session

Plus en détail

Premiers pas en Linux

Premiers pas en Linux Premiers pas en Linux 1 Bref historique Linux Système d'exploitation créé en 1991. Par Linus Torvalds un étudiant nlandais. Développé et amélioré par des centaines de spécialistes dans le monde. Particularité

Plus en détail

Système d exploitation

Système d exploitation Chapitre 2 Système d exploitation 2.1 Définition et rôle Un ordinateur serait bien difficile à utiliser sans interface entre le matériel et l utilisateur. Une machine peut exécuter des programmes, mais

Plus en détail

Ligne de commandes sous Linux Effrayant? Non, Indispensable!

Ligne de commandes sous Linux Effrayant? Non, Indispensable! Ligne de commandes sous Linux Effrayant? Non, Indispensable! Pascal MARTIN SQLI Forum PHP 2010, Paris Ligne de Commandes sous Linux : indispensable! Pascal MARTIN 2 { A Propos Pascal MARTIN Expert Technique

Plus en détail

/boot/system.map Fichier système contenant la liste des symboles du noyau. Ce fichier est utilisé par certains programmes donnant des renseignements

/boot/system.map Fichier système contenant la liste des symboles du noyau. Ce fichier est utilisé par certains programmes donnant des renseignements INITIATION A LINUX FEDORA 10 ( PARTIE A ) Réduire la partition Windows... formatée en FAT 16 ou FAT 32 Je vous conseille d utiliser le programme GPL Fips. Téléchargez le fichier fips20.zip (ftp://ftp.fr.debian.org/debian/tools/fips20.zip)

Plus en détail

Présentation du cours Linux / Shell. Inf7212 Introduction aux systèmes informatiques Alix Boc Automne 2013

Présentation du cours Linux / Shell. Inf7212 Introduction aux systèmes informatiques Alix Boc Automne 2013 Présentation du cours Linux / Shell Inf7212 Introduction aux systèmes informatiques Alix Boc Automne 2013 2 Plan Présentation du cours / Syllabus Questionnaire sur vos connaissances L ordinateur Introduction

Plus en détail

Comment configurer Kubuntu

Comment configurer Kubuntu Comment configurer Kubuntu Configuration du réseau... 1 Configurer votre système Linux sur le réseau...1 Vérifier manuellement l adresse IP...5 Connecter un lecteur réseau distant Windows/Mac grâce au

Plus en détail

Contenu du cours. Unix et Programmation Web Cours 1. Modalités de Contrôle des Connaissances (MCC) Organisation

Contenu du cours. Unix et Programmation Web Cours 1. Modalités de Contrôle des Connaissances (MCC) Organisation Contenu du cours 1. Comprendre les bases du Web Fonctionnement des ordinateurs Unix (cours 1 et 2) Notions de réseau (cours 3 et 4) Unix et Programmation Web Cours 1 kn@lri.fr 2. Programmer (pour) le Web

Plus en détail

Afficher le contenu du script au fur et à mesure de son exécution.

Afficher le contenu du script au fur et à mesure de son exécution. 5 Commandes, variables et utilitaires système Ns avons étudié en détail les structures offertes par le langage de programmation des scripts shell, ainsi que les mécanismes d évaluation des expressions.

Plus en détail

PLAN Introduction à UNIX Patrick Fuchs Dynamique des Structures et Interactions des Macromolécules Biologiques Université Paris Diderot patrick.fuchs@univ-paris-diderot.fr 2 PLAN Système d'exploitation

Plus en détail

L informatique en BCPST

L informatique en BCPST L informatique en BCPST Présentation générale Sylvain Pelletier Septembre 2014 Sylvain Pelletier L informatique en BCPST Septembre 2014 1 / 20 Informatique, algorithmique, programmation Utiliser la rapidité

Plus en détail

Système d Exploitation UNIX-Like

Système d Exploitation UNIX-Like Système d Exploitation UNIX-Like Benoît Darties Université de Bourgogne Franche-Comté LE2I - Laboratoire Electronique Informatique et Image ESIREM 1 Avant propos Ce que contient ce cours... Contenu du

Plus en détail

Formation Unix/Linux (3) Le Shell: gestion des processus, redirection d entrée/sortie

Formation Unix/Linux (3) Le Shell: gestion des processus, redirection d entrée/sortie Formation Unix/Linux (3) Le Shell: gestion des processus, redirection d entrée/sortie Olivier BOEBION Mars 2004 1 Définition Un programme se compose d un ou plusieurs fichiers composés d instructions.

Plus en détail

TD séance n 5 Répertoires et Fichiers sous Windows

TD séance n 5 Répertoires et Fichiers sous Windows 1 Environnement de travail 1.1 Interpréteur de commandes Sous Windows, vous disposez d outils pour manipuler graphiquement les éléments de votre ordinateur. Mais comme sous Linux, vous disposez aussi d

Plus en détail

Kit de survie sous Linux

Kit de survie sous Linux Kit de survie sous Linux philippe.preux@univ-lille3.fr 4 août 2005 Le but de ce document est d expliquer en quelques pages l essentiel de ce qui est à savoir pour pouvoir effectuer les manipulations de

Plus en détail

installation et configuration de systèmes TR ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS

installation et configuration de systèmes TR ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS LP CHATEAU BLANC 45 CHALETTE/LOING BAC PRO SEN TR THÈME : CONFIGURATION D UN SERVEUR TP N 4 LINUX A DISTANCE ACADÉMIE D ORLÉANS-TOURS NOM : CI 11 : INSTALLATION ET CONFIGURATION DE SYSTEMES TR OBJECTIFS

Plus en détail

TD séances n 3 et n 4 Répertoires et Fichiers sous Unix

TD séances n 3 et n 4 Répertoires et Fichiers sous Unix Ce TP est destiné à vous familiariser avec les fichiers sous l'environnement UNIX. Fortement axé sur la pratique, il aborde la création, la manipulation et la suppression des répertoires et fichiers. 1

Plus en détail

Linux et le Shell. Francois BAYART. Atelier du samedi 20 Novembre 2010 http://www.loligrub.be

Linux et le Shell. Francois BAYART. Atelier du samedi 20 Novembre 2010 http://www.loligrub.be Linux et le Shell Francois BAYART Atelier du samedi 20 Novembre 2010 http://www.loligrub.be 1 Le «système» 2 FHS http://fr.wikipedia.org/wiki/filesystem_hierarchy_standard Filesystem Hierarchy Standard

Plus en détail

Ligne de commande Linux avancée et scriptage bash (Linux 201)

Ligne de commande Linux avancée et scriptage bash (Linux 201) Ligne de commande Linux avancée et scriptage bash (Linux 201) laurent.duchesne@calculquebec.ca maxime.boissonneault@calculquebec.ca Université Laval - Septembre 2014 1 2 Se connecter à Colosse ssh colosse.calculquebec.ca

Plus en détail

NIMBUS TRAINING. Unix, Linux mise en oeuvre. Déscription : Objectifs. Publics. Durée. Pré-requis. Programme de cette formation

NIMBUS TRAINING. Unix, Linux mise en oeuvre. Déscription : Objectifs. Publics. Durée. Pré-requis. Programme de cette formation Unix, Linux mise en oeuvre Déscription : Découvrir Linux de façon progressive et efficace. Cette approche originale présente une sélection rigoureuse mais néanmoins complète des connaissances essentielles

Plus en détail

Commandes Unix / Linux. cd /ls /cp /rm - rmdir /mkdir / mv /find / Autres commandes

Commandes Unix / Linux. cd /ls /cp /rm - rmdir /mkdir / mv /find / Autres commandes Commandes Unix / Linux cd /ls /cp /rm - rmdir /mkdir / mv /find / Autres commandes Commande d'administration Commandes Administration Messages Système La gestion des processus Éditer un fichier avec VI

Plus en détail

Unix/Linux III. 1 re année DUT. Université Marne La vallée

Unix/Linux III. 1 re année DUT. Université Marne La vallée Unix/Linux III 1 re année DUT Université Marne La vallée 1 Recherche d un fichier find 2 3 4 5 6 La commande find permet de retrouver des fichiers à partir de certains critères. Syntaxe : find

Plus en détail

Outils pour la pratique

Outils pour la pratique Cinquième partie Outils pour la pratique 121 CHAPITRE 1 Les bases des séances de TP Avant de lire cettre section, il est suggéré de relire vos notes de cours se rapportant au système d exploitation Unix.

Plus en détail

Systèmes d exploitation

Systèmes d exploitation Systèmes d exploitation Un système d exploitation (SE, en anglais Operating System ou OS) est un ensemble de programmes responsables de la liaison entre les ressources matérielles d un ordinateur et les

Plus en détail

Contents. 1 Premiers pas en Linux. 1.2 Généralités. 1.1 Bref historique Linux

Contents. 1 Premiers pas en Linux. 1.2 Généralités. 1.1 Bref historique Linux Contents 1 Premiers pas en Linux 1 1.1 Bref historique Linux....................... 1 1.2 Généralités............................. 1 1.3 Arborescence sous Linux...................... 2 1.4 Commandes fondamentales....................

Plus en détail

Systèmes d exploitation. Introduction. (Operating Systems) http://www.sir.blois.univ-tours.fr/ mirian/

Systèmes d exploitation. Introduction. (Operating Systems) http://www.sir.blois.univ-tours.fr/ mirian/ Systèmes d exploitation (Operating Systems) Introduction SITE : http://www.sir.blois.univ-tours.fr/ mirian/ Systèmes d exploitation - Mírian Halfeld-Ferrari p. 1/2 Qu est-ce qu un SE? Ensemble de logiciels

Plus en détail

Principales commandes UNIX

Principales commandes UNIX 1 Principales commandes UNIX 1. Format des commandes... 1 2. Commandes utilitaires... 1 3. Fichiers... 2 4. Filtres évolués... 3 5. Droits d'accès aux fichiers... 4 6. Processus... 5 7. Compression, archivage...

Plus en détail

Linux en ligne de commande

Linux en ligne de commande I. Organisation et gestion des fichiers. A organisation des répertoires : Linux en ligne de commande Les systèmes Unix reposent sur une arborescence de fichiers différente des systèmes Windows. En effet,

Plus en détail

C.M. 1 & 2 : Prise en main de Linux

C.M. 1 & 2 : Prise en main de Linux Grégory Bonnet gregory.bonnet@unicaen.fr GREYC Université Caen Basse Normandie Diaporama original : Jean-Philippe Métivier - Boris Lesner But de cet enseignement 1 - Apprendre à manipuler un système Unix/Linux

Plus en détail

Système d Exploitation I

Système d Exploitation I Système d Exploitation I Licence Fondamentale SMI S3 El Mostafa DAOUDI Département de Mathématiques et d Informatique, Faculté des Sciences Université Mohammed Premier Oujda m.daoudi@fso.ump.ma Septembre

Plus en détail

TP1 Master2SE OS Embarqué

TP1 Master2SE OS Embarqué TP1 Master2SE OS Embarqué La hiérarchie des répertoires sous Linux Dans un système Linux, les fichiers sont organisés selon une arborescence bien précise. Elle suit effectivement le standard FHS (File

Plus en détail

PRESENTATION RESSOURCES. Christian Dupaty BTS Systèmes Numériques Lycée Fourcade Gardanne Académie d Aix Marseille

PRESENTATION RESSOURCES. Christian Dupaty BTS Systèmes Numériques Lycée Fourcade Gardanne Académie d Aix Marseille PRESENTATION RESSOURCES Christian Dupaty BTS Systèmes Numériques Lycée Fourcade Gardanne Académie d Aix Marseille 1) Introduction, Objectifs et Intentions Le BTS SN (Systèmes Numériques) intègre la formation

Plus en détail

TP1 : Initiation à l algorithmique (1 séance)

TP1 : Initiation à l algorithmique (1 séance) Université de Versailles Vanessa Vitse IUT de Vélizy - Algorithmique 2006/2007 TP1 : Initiation à l algorithmique (1 séance) 1 Prise en main de l environnement Unix : rappels et compléments Le but de la

Plus en détail

Programmation C. Apprendre à développer des programmes simples dans le langage C

Programmation C. Apprendre à développer des programmes simples dans le langage C Programmation C Apprendre à développer des programmes simples dans le langage C Notes de cours sont disponibles sur http://astro.u-strasbg.fr/scyon/stusm (attention les majuscules sont importantes) Modalités

Plus en détail

Introduction à Linux (pour le HPC) «Linux 101» Présentation : http://goo.gl/bvfyn

Introduction à Linux (pour le HPC) «Linux 101» Présentation : http://goo.gl/bvfyn Introduction à Linux (pour le HPC) «Linux 101» Présentation : http://goo.gl/bvfyn maxime.boissonneault@calculquebec.ca U. Laval - Mars 2013 1 2 Plan de la présentation 1.Accéder à une grappe 2.Fichiers

Plus en détail

TD séance n 8 Utilisateurs et Groupes sous Unix et Windows

TD séance n 8 Utilisateurs et Groupes sous Unix et Windows 1 Gestion des utilisateurs Unix 1.1 Super-utilisateur Linux est un système multiutilisateurs (plusieurs utilisateurs peuvent travailler sur la même machine) et sécurisé. Chaque utilisateur, pour travailler,

Plus en détail

Polycopié Cours Système d Exploitation I. Programme : Filière SMI S3

Polycopié Cours Système d Exploitation I. Programme : Filière SMI S3 UNIVERISTE MOHAMMED PREMIER Faculté des Sciences d Oujda Oujda - Maroc Polycopié Cours Système d Exploitation I Programme : Filière SMI S3 Pr. El Mostafa DAOUDI Département de Mathématiques et d Informatique

Plus en détail

Personnes ressources Tice. Académie de Rouen

Personnes ressources Tice. Académie de Rouen Personnes ressources Tice Académie de Rouen Objectifs Acquérir les connaissances de base concernant Linux Découvrir la solution technique SambaEdu3 : serveur de fichiers sous Linux Mettre en oeuvre cette

Plus en détail

Cours de Système Introduction

Cours de Système Introduction Cours de Système Introduction Bertrand Le cun et Emmanuel Hyon bertrand.le cun@u-paris10(point)fr et Emmanuel.Hyon@u-paris10(point)fr Université Paris Ouest Nanterre 27 septembre 2011 B.L.C. et E.H. (UPO)

Plus en détail

La commande do shell script dans AppleScript

La commande do shell script dans AppleScript Do Shell Script 1 Note Technique 2065 La commande do shell script dans AppleScript Cette note technique décrit les techniques de base et répond aux questions les plus fréquentes sur la commande Do Shell

Plus en détail

«Astrophysique et instrumentations associées» Cours UNIX. 2006 Benoît Semelin

«Astrophysique et instrumentations associées» Cours UNIX. 2006 Benoît Semelin M2 «Astrophysique et instrumentations associées» Cours UNIX 2006 Benoît Semelin Les OS OS = Operating System : Programme de base qui assure la gestion du matériel (clavier, écran, disque dur...), du système

Plus en détail

Les noms et adresses IP des différentes machines sur le réseau 192.168.0.0/24 de la salle C309 seront définis comme suit :

Les noms et adresses IP des différentes machines sur le réseau 192.168.0.0/24 de la salle C309 seront définis comme suit : T.P. n 1 Réseau local sous Linux Binôme Authentification NIS Partages NFS Groupe 1 Introduction Ce TP consiste à configurer un petit réseau local de plusieurs machines sous Linux Fedora 14 (14 clients

Plus en détail

Introduction au Système d Exploitation Unix/Linux

Introduction au Système d Exploitation Unix/Linux 1 iere partie: Système de Gestion de Fichier B. Jacob IC2/LIUM 17 septembre 2013 Plan 1 Notions de fichier 2 Notions de répertoire 3 Organisation des répertoires 4 Identification d un fichier dans l arborescence

Plus en détail

Module : Informatique Générale 1. Les commandes MS-DOS

Module : Informatique Générale 1. Les commandes MS-DOS 1 Les commandes MS-DOS I. Introduction Le DOS est le système d'exploitation le plus connu, sa version la plus commercialisée est celle de Microsoft, baptisée MS-DOS (Microsoft Disk Operating Système).MS-DOS

Plus en détail

Système UNIX et Langages de scripts TP1 - Arborescence du système de fichiers et manipulation de fichiers et répertoires

Système UNIX et Langages de scripts TP1 - Arborescence du système de fichiers et manipulation de fichiers et répertoires Système UNIX et Langages de scripts TP1 - Arborescence du système de fichiers et manipulation de fichiers et répertoires Consignes L ensemble des TPs sera réalisé sous Cygwin, un émulateur qui implémente

Plus en détail

Chapitre 3 : Système de gestion de fichiers

Chapitre 3 : Système de gestion de fichiers : 3.1- Introduction Le système de gestion de fichiers (SGF) est la partie la plus visible d un système d exploitation qui se charge de gérer le stockage et la manipulation de fichiers (sur une unité de

Plus en détail

Introduction à Linux. Vincent Granet Polytech Nice-Sophia. Cours LP RT 2009/2010

Introduction à Linux. Vincent Granet Polytech Nice-Sophia. Cours LP RT 2009/2010 Introduction à Linux Vincent Granet Polytech Nice-Sophia Cours LP RT 2009/2010 Références Livres Linux pour les nuls, Dee-Ann Leblanc, First Interactive, 2006. Linux en pratique, Arnold Robbins, Campus

Plus en détail

TP 4 de familiarisation avec Unix

TP 4 de familiarisation avec Unix TP 4 de familiarisation avec Unix Réseau Filtres (suite) Variables Scripts Vincent Berry - vberry@lirmm.fr IMPORTANT : la prise de notes est une pratique très importante et pourtant négligée, elle est

Plus en détail

Système de gestion de fichiers

Système de gestion de fichiers Système de gestion de fichiers Table des matières 1. Introduction...2 2. Formatage et Partitionnement...2 2.1. Le partitionnement...2 2.2. Le formatage...2 3. Le concept de fichier...3 4. La notion de

Plus en détail

Cours Informatique 1. Monsieur SADOUNI Salheddine

Cours Informatique 1. Monsieur SADOUNI Salheddine Cours Informatique 1 Chapitre 2 les Systèmes Informatique Monsieur SADOUNI Salheddine Un Système Informatique lesystème Informatique est composé de deux parties : -le Matériel : constitué de l unité centrale

Plus en détail

Introduction à l'informatique L1. Système

Introduction à l'informatique L1. Système Introduction à l'informatique L1 Système 1 Plan 1) Notion de programmes, processus, systèmes d'exploitation 2) Interfaces utilisateurs 3) Processus 4) Fichiers 2 Programme Un programme est une séquence

Plus en détail

Mini-Projet : Tournoi de Dames

Mini-Projet : Tournoi de Dames Mini-Projet : Tournoi de Dames L objectif du projet est de programmer un jeu de dames de façon à ce que votre programme puisse jouer une partie de dames avec les programmes des autres étudiants. 1 Organisation

Plus en détail

Commandes Linux. Gestion des fichiers et des répertoires. Gestion des droits. Gestion des imprimantes. Formation Use-IT

Commandes Linux. Gestion des fichiers et des répertoires. Gestion des droits. Gestion des imprimantes. Formation Use-IT Commandes Linux Gestion des fichiers et des répertoires Lister les fichiers Lister les fichiers cachés Lister les répertoires d un répertoire Lister les fichiers par date Les droits Types de fichier Supprimer

Plus en détail

Administration de Parc Informatique TP09 : aptitude, administration de comptes utilisateurs et retour sur marionnet

Administration de Parc Informatique TP09 : aptitude, administration de comptes utilisateurs et retour sur marionnet Institut Galilée L2 Info S1 Année 2011 2012 Administration de Parc Informatique TP09 : aptitude, administration de comptes utilisateurs et retour sur marionnet 1 Introduction Pendant la première partie

Plus en détail

INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000

INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000 INITIATION AU SYSTEME D EXPLOITATION WINDOWS 2000 Introduction : Initiation à la Micro- Informatique 1. Matériel 2. Périphériques a) Le clavier b) La souris c) L écran d) L unité centrale e) L imprimante

Plus en détail

Chapitre II : Interfaces Interpréteurs de commandes et interfaces graphiques

Chapitre II : Interfaces Interpréteurs de commandes et interfaces graphiques Chapitre II : Interfaces Interpréteurs de commandes et interfaces graphiques Interfaces Un SE a deux fonctions principales : Gestion des ressources matérielles Présentation d'une machine virtuelle à chaque

Plus en détail

Installation du compilateur Free Pascal Éric Wegrzynowski - 7 décembre 2007

Installation du compilateur Free Pascal Éric Wegrzynowski - 7 décembre 2007 USTL - Licence ST-A 2005-2006 TP d'info du S1 au S3 Installation du compilateur Free Pascal Éric Wegrzynowski - 7 décembre 2007 1 Se procurer Free Pascal On peut se procurer le compilateur Free Pascal

Plus en détail

TP n 2 : Installation et administration du serveur ProFTP. Partie 1 : Fonctionnement du protocole FTP (pas plus de 15min)

TP n 2 : Installation et administration du serveur ProFTP. Partie 1 : Fonctionnement du protocole FTP (pas plus de 15min) TP n 2 : Installation et administration du serveur ProFTP Objectifs du TP Comprendre le fonctionnement du protocole FTP Installation et compilation d un paquet source Configuration, lancement et administration

Plus en détail

Systèmes d exploitation Gestion des fichiers. Catalin Dima

Systèmes d exploitation Gestion des fichiers. Catalin Dima Systèmes d exploitation Gestion des fichiers Catalin Dima 1 Problématique Certains processus doivent stocker/avoir accès à une très grande quantité de mémoire Parfois plusieurs ordres de grandeur par rapport

Plus en détail

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010

Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Université de Provence Introduction à l Informatique Licence Sciences et Technologies Examen janvier 2010 Année 2009-10 Aucun document n est autorisé Les exercices peuvent être traités dans le désordre.

Plus en détail

PLAN DU COURS LE RESEAU LOCAL

PLAN DU COURS LE RESEAU LOCAL PLAN DU COURS STRUCTURE DES ORDINATEURS SYSTEMES D EXPLOITATION UNIX ALGORITHMIQUE & LANGAGE C 1ère Partie Mini-Projet + test ALGORITHMIQUE & LANGAGE C 2ème Partie Projet + test 1 LE RESEAU LOCAL St Etienne

Plus en détail

fichiers Exemple introductif : stockage de photos numériques

fichiers Exemple introductif : stockage de photos numériques b- La Gestion des données Parmi les matériels dont il a la charge, le système d exploitation s occupe des périphériques de stockage. Il s assure, entre autres, de leur bon fonctionnement mais il doit être

Plus en détail

Module 8 : Partage de fichier sous Linux. Table des matières

Module 8 : Partage de fichier sous Linux. Table des matières Module 8 : Partage de fichier sous Linux Objectifs Pouvoir effectuer le partage de fichier sur un réseau Linux. Table des matières... 1 Partage de fichier entre machine Linux (NFS)... 2 Introduction...

Plus en détail

Connecter une station Linux (distribution Ubuntu) à un serveur Kwartz Pré-requis et mise en garde Installation de la distribution Authentification des utilisateurs Répertoires home et shell des utilisateurs

Plus en détail

(Langage de commandes) Les commandes sont données par l'utilisateur grâce au clavier, à partir d'une "invite" ou "prompt" (par exemple "c:\>" )

(Langage de commandes) Les commandes sont données par l'utilisateur grâce au clavier, à partir d'une invite ou prompt (par exemple c:\> ) Système d Exploitation d : MS-DOS MicroSoft Disk Operating System C est un système d exploitation développé par la société Microsoft. Il offre une interface textuelle basée sur un ensemble de commandes.

Plus en détail

DÉCOUVERTE DE L ORDINATEUR

DÉCOUVERTE DE L ORDINATEUR UNIVERSITÉ D AUVERGNE FORMATION EN INFORMATIQUE CERTIFICAT INFORMATIQUE ET INTERNET DÉCOUVERTE DE L ORDINATEUR 1. ENVIRONNEMENT ET PRINCIPE DE FONCTIONNEMENT DE WINDOWS Un système d exploitation est un

Plus en détail

TP 1 : Introduction à un environnement de travail

TP 1 : Introduction à un environnement de travail L1-S1-IMP Informatique Année 2010-2011 Semestre 1 TP 1 : Introduction à un environnement de travail Au cours de cette première séance nous allons faire connaissance avec les outils logiciels que nous utiliserons

Plus en détail

Introduction aux Systèmes et aux Réseaux, Master 2 CCI

Introduction aux Systèmes et aux Réseaux, Master 2 CCI aux Systèmes et aux Réseaux, Master 2 CCI Cours 1 : Introduction et contexte Unix/Linux Laure Gonnord http://laure.gonnord.org/pro/teaching/ Laure.Gonnord@univ-lyon1.fr Master CCI - Université Lyon 1 -

Plus en détail

Architecture des Ordinateurs et Systèmes d Exploitation

Architecture des Ordinateurs et Systèmes d Exploitation Architecture des Ordinateurs et Systèmes d Exploitation Cours n 9 Les Fichiers 3ème année Fichiers : pour quoi faire? La mémoire principale est de taille restreinte volatile,... Besoin de stocker des informations

Plus en détail

Windows 7 - Dossiers et fichiers

Windows 7 - Dossiers et fichiers Windows 7 - Dossiers et fichiers Explorez votre PC : dossiers et fichiers Tous les fichiers nécessaires au fonctionnement de votre ordinateur, qu il s agisse de ceux de Windows, des logiciels installés

Plus en détail

Administration réseau Accès aux fichiers distants

Administration réseau Accès aux fichiers distants Administration réseau Accès aux fichiers distants A. Guermouche A. Guermouche Cours 8 : NFS & SMB 1 Plan 1. Introduction 2. NFS 3. SAMBA A. Guermouche Cours 8 : NFS & SMB 2 Plan Introduction 1. Introduction

Plus en détail

INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP

INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP COURS PROGRAMMATION INITIATION AU LANGAGE C SUR MICROCONTROLEUR PIC page 1 / 7 INITIATION AU LANGAGE C SUR PIC DE MICROSHIP I. Historique du langage C 1972 : naissance du C dans les laboratoires BELL par

Plus en détail

Bon ben voilà c est fait!

Bon ben voilà c est fait! Bon ben voilà c est fait! Au programme : - Exploration de l arborescence et informations systèmes - Action sur les dossiers et fichiers - Gestion des autorisations - Conversion pdf en text - Connexion

Plus en détail

MODULE I1. Plan. Introduction. Introduction. Historique. Historique avant 1969. R&T 1ère année. Sylvain MERCHEZ

MODULE I1. Plan. Introduction. Introduction. Historique. Historique avant 1969. R&T 1ère année. Sylvain MERCHEZ MODULE I1 Plan Chapitre 1 Qu'est ce qu'un S.E? Introduction Historique Présentation d'un S.E Les principaux S.E R&T 1ère année Votre environnement Sylvain MERCHEZ Introduction Introduction Rôles et fonctions

Plus en détail

Table des matières. 2011 Hakim Benameurlaine 1

Table des matières. 2011 Hakim Benameurlaine 1 Table des matières 1 SERVICE D IMPRESSION... 2 1.1 Introduction... 2 1.2 Système BSD... 2 1.2.1 Commandes d impression... 3 1.2.2 Filtres d impression... 3 1.2.3 LPRng (Line PRinter next generation)...

Plus en détail

INTRODUCTION A JAVA. Fichier en langage machine Exécutable

INTRODUCTION A JAVA. Fichier en langage machine Exécutable INTRODUCTION A JAVA JAVA est un langage orienté-objet pur. Il ressemble beaucoup à C++ au niveau de la syntaxe. En revanche, ces deux langages sont très différents dans leur structure (organisation du

Plus en détail

Introduction aux Systèmes et aux Réseaux

Introduction aux Systèmes et aux Réseaux Introduction aux Systèmes et aux Réseaux Cours 2 : Language de commandes, Scripts Shell D après un cours de Julien Forget (Univ Lille1) Laure Gonnord http://laure.gonnord.org/pro/teaching/ Laure.Gonnord@univ-lyon1.fr

Plus en détail

Introduction à l informatique en BCPST

Introduction à l informatique en BCPST Introduction à l informatique en BCPST Alexandre Benoit BCPST L informatique en BCPST «L enseignement de l informatique en classes préparatoires de la filière BCPST a pour objectif d introduire puis de

Plus en détail

TD n o 6 - Installation d Ubuntu

TD n o 6 - Installation d Ubuntu IUT de Montpellier, Dép. Informatique M1101 - Introduction aux systèmes informatiques (1ère année) M. Molnar TD n o 6 - Installation d Ubuntu Exercice 1. Installation d Ubuntu en dual-boot à côté de Windows

Plus en détail

Programmation shell sous Unix/Linux

Programmation shell sous Unix/Linux Editions ENI Programmation shell sous Unix/Linux sh, ksh, bash (3 ième édition) Collection Ressources Informatiques Table des matières Les exemples cités tout au long de cet ouvrage sont téléchargeables

Plus en détail

Fiche n 4. Fichiers utilisés : Lexique_1, Lexique_2

Fiche n 4. Fichiers utilisés : Lexique_1, Lexique_2 Fiche n 4 Fichiers utilisés : Lexique_1, Lexique_2 A l aide de l explorateur Windows, sélectionnez en une seule manœuvre les fichiers Lexique_1 et Lexique_2 (cliquez sur les deux fichiers en maintenant

Plus en détail

Cours Unix 1. Présentation d UNIX. Plan du cours 1

Cours Unix 1. Présentation d UNIX. Plan du cours 1 Cours Unix 1 Michel Mauny Plan du cours 1 1. Présentation d Unix (a) Historique (b) Fonctionnalités (c) Unix aujourd hui 2. Connexion et déconnexion ETGL D après http://www.francenet.fr/~perrot/cours unix.html

Plus en détail

Nota Bene module Professeur version 11. pour Windows 98 et supérieur. Manuel d utilisation. Edition du 18-04-06

Nota Bene module Professeur version 11. pour Windows 98 et supérieur. Manuel d utilisation. Edition du 18-04-06 Nota Bene module Professeur version 11 pour Windows 98 et supérieur Manuel d utilisation Edition du 18-04-06 Table des matières Chapitre 1 Nota Bene module Professeur...4 I. Installation de Nota Bene module

Plus en détail

Le gestionnaire des tâches

Le gestionnaire des tâches 43-45 rue CHARLOT 75003 PARIS. Benoît HAMET FRANCE : benoit.hamet@hametbenoit.fr.st Le gestionnaire des tâches......... Le gestionnaire des tâches Sommaire Sommaire...2 Introduction...3 Les onglets et

Plus en détail

Systèmes d exploitation

Systèmes d exploitation Systèmes d exploitation Virtualisation, Sécurité et Gestion des périphériques Gérard Padiou Département Informatique et Mathématiques appliquées ENSEEIHT Novembre 2009 Gérard Padiou Systèmes d exploitation

Plus en détail

Démarrer et quitter... 13

Démarrer et quitter... 13 Démarrer et quitter... 13 Astuce 1 - Ouvrir, modifier, ajouter un élément dans le Registre... 14 Astuce 2 - Créer un point de restauration... 18 Astuce 3 - Rétablir un point de restauration... 21 Astuce

Plus en détail

Guide d'installation de la base de données ORACLE 10g (10.2.0.1) pour linux FEDORA CORE 4.

Guide d'installation de la base de données ORACLE 10g (10.2.0.1) pour linux FEDORA CORE 4. Guide d'installation de la base de données ORACLE 10g (10.2.0.1) pour linux FEDORA CORE 4. 1 - Quelques informations à propos de ce guide Ce guide décrit comment installer la base de données Oracle 10g

Plus en détail

Table des matières Avant-propos... V Scripting Windows, pour quoi faire?... 1 Dans quel contexte?

Table des matières Avant-propos... V Scripting Windows, pour quoi faire?... 1 Dans quel contexte? Avant-propos... V CHAPITRE 1 Scripting Windows, pour quoi faire?... 1 Dans quel contexte?.................................................. 1 La mauvaise réputation............................................

Plus en détail

Environnements informatiques

Environnements informatiques Environnements informatiques Premiers pas sous Linux (seconde partie) 26 septembre 2008 blansche@dpt-info.u-strasbg.fr 1 /12 Administration sous Linux 2 /12 Démarrage Démarrage de Linux Niveaux de démarrage

Plus en détail

Les Boitiers de Vote Electroniques (Clickers)

Les Boitiers de Vote Electroniques (Clickers) Parcours des écoles d'ingénieurs Polytech (PeiP1) Les Boitiers de Vote Electroniques (Clickers) Pour dynamiser et rendre interactif un cours en amphi Qu est ce qu un Boitier de Vote? Une télécommande comme

Plus en détail

Première approche. Définition. Définition de l informatique donnée par l Académie Française en 1966 :

Première approche. Définition. Définition de l informatique donnée par l Académie Française en 1966 : Première approche Définition Définition de l informatique donnée par l Académie Française en 1966 : L informatique est la science du traitement rationnel, notamment par machines automatiques, de l information

Plus en détail

Système de Gestion de Fichiers

Système de Gestion de Fichiers Chapitre 2 Système de Gestion de Fichiers Le système de gestion de fichiers est un outil de manipulation des fichiers et de la structure d arborescence des fichiers sur disque et a aussi le rôle sous UNIX

Plus en détail

Table des matières. 2011 Hakim Benameurlaine 1

Table des matières. 2011 Hakim Benameurlaine 1 Table des matières 1 OpenSSH... 2 1.1 Introduction... 2 1.2 Installation... 2 1.3 Test de connexion... 2 1.4 Configuration du serveur ssh... 3 1.5 Contrôle du service ssh... 4 1.6 Log... 4 1.7 Client ssh...

Plus en détail

INTRODUCTION A LA PROGRAMMATION FORTRAN UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE. Licence de Chimie UE-209. Plan : 1 : Introduction

INTRODUCTION A LA PROGRAMMATION FORTRAN UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE. Licence de Chimie UE-209. Plan : 1 : Introduction UNIVERSITE PIERRE ET MARIE CURIE INTRODUCTION A LA PROGRAMMATION FORTRAN Plan : 1 : Introduction 2 : Structure d un programme Fortran 3 : Aiguillages 4 : Processus itératifs 5 : Variables indicées 6 :

Plus en détail

Tutoriel Création d une source Cydia et compilation des packages sous Linux

Tutoriel Création d une source Cydia et compilation des packages sous Linux Tutoriel Création d une source Cydia et compilation des packages sous Linux 1. Pré-requis 1. Quelques connaissances sous Linux 2. Avoir à disposition un Serveur FTP pour héberger votre source 3. Un thème

Plus en détail