Sécurité des systèmes d'information

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Sécurité des systèmes d'information"

Transcription

1 Module 312 Sécurité des systèmes d'information La sécurité sur Internet Connexion à Internet Scénarios d'attaque Sécurisation des applications Internet Bibliographie Gérard-Michel Cochard

2 La sécurité sur Internet La connexion à Internet Se connecter, c est donner des renseignements [voir : 1) Connexion simple à un serveur Web Les protocoles d Internet utilisent et transportent/récupèrent des variables d environnement (ici définies dans le navigateur équipant le poste client) exemple : consultation d un serveur Web REMOTE_HOST : adresse en clair du demandeur REMOTE_ADDR : adresse IP HTTP_USER_AGENT : type de navigateur/système d exploitation HTTP_REFERER : adresse de la page précédemment consultée Le serveur Web peut donc récupérer votre adresse URL votre adresse IP quel navigateur vous utilisez quel système d exploitation équipe votre ordinateur quelle langue vous utilisez ce que vous avez consulté précédemment 2) Les cookies Le protocole HTTP ne reconnaît pas deux chargements consécutifs de la même page : ces deux chargements sont considérés comme totalement indépendants. Si l'on veut garder entre deux chargements consécutifs (ou plus) des valeurs de variables, on peut cependant utiliser la technique des cookies. Les cookies sont des informations qui sont écrites sur le poste client, sur le disque dur et donc mémorisées en vue d'une utilisation ultérieure lors d'une connexion future dans un fichier texte. Attention! chaque navigateur a son emplacement pour le fichier relatif aux cookies ; si vous changez de navigateur, vous risquez des incohérences relativement aux cookies stockés.

3 Répertoires des cookies Microsoft Internet Explorer : Sous Windows 95 : C:\Windows\Cookies Sous Windows NT : C:\WinNT\Cookies Sous UNIX : /repperso/.microsoft/ Cookies Sous Macintosh : dossier_navigateur:preferences Panel:Cookies Netscape Navigator : Sous Windows 95 : C:\Program Files\Netscape\Navigator\Cookies.txt Sous Windows NT : C:\Program Files\Netscape\Navigator\Users\User_name \Cookies.txt Sous Unix : /repperso/.netscape/cookies Sous Macintosh : dossier_navigateur:magiccookie Netscape Communicator : Sous Windows 95 et NT : C:\Program Files\Netscape\Communicator\Users \User_name\Cookies.txt Sous Unix : /repperso/.netscape/cookies Sous Macintosh : dossier_navigateur:magiccookie L'écriture et la lecture dans ce fichier peut être effectuée notamment par un petit programme JavaScript. La structure d'un cookie est la suivante : nom=valeur [; expires=date][; domain=nom_domaine][; path=chemin][;secure] nom (du cookie) est une variable et valeur est sa valeur instantanée expires=date exprime la date d expiration du cookie ; par défaut, le cookie expire à la fin de la session. domain est le nom du domaine du serveur qui a posé le cookie path définit quelles sont les pages qui peuvent accéder au cookie à partir du serveur précédent. secure définit si le cookie est transmis de façon sécurisée ou non. écriture d'un cookie : elle peut se faire à l'aide de la fonction setcookie(nom,valeur, expiration) en JavaScript lecture d'un cookie : elle peut s'effectuer à l'aide de la fonction getcookie(nom) La pose de cookies est une intrusion! Utilisations (gentilles) courantes : Connaître vos goûts (remplissage de formulaires) et proposition de produits adaptés Remplissage de caddies en vente sur Internet Publicité en fonction des rubriques consultées Personnalisation de pages d accueil

4 Parades : On peut refuser les cookies, à la carte ou globalement On peut nettoyer les fichiers «cookies» manuellement 3) Détection de votre personnalité Un serveur peut enregistrer votre parcours dans vos différentes requêtes : fichier d audit On peut donc ainsi connaître quels sont vos goûts lors de plusieurs connexions (enregistrement de votre adresse). Et puis un jour, on vous demande votre nom, votre adresse, Et vous pouvez alors être fichés avec vos caractéristiques Parades : Utilisation d un proxy, d un firewall, d un site d anonymisation Mais l administrateur de ces sites peuvent aussi vous espionner 4) Souriez, vous êtes espionnés : vos traces sont enregistrées Les pages du Web consultées sont référencées sur le poste client : fichiers cache Microsoft Internet Explorer : Sous Windows 95 : C:\Windows\Temporary Internet Files Sous Windows NT : C:\WinNT\Temporary Internet Files Sous UNIX : /repperso/.microsoft/ TempInternetFiles Sous Macintosh : Dossier Système:Préférences:Explorer:Temporary Files Netscape Navigator : Sous Windows 95 : C:\Program Files\Netscape\Navigator\Cache Sous Windows NT : C:\Program Files\Netscape\Navigator\Users\User_name\Cache Sous UNIX : /repperso/.netscape/cache Sous Macintosh : Dossier Système:Préférences:Netscape f:cache f Sous Netscape Communicator : Sous Windows 95 et NT : C:\Program Files\Netscape\Communicator\Users\User_name \Cache Sous UNIX : /repperso/.netscape/cache Sous Macintosh : Dossier Système:Préférences:Netscape f:cache f

5 Quelques scénarios d attaque via Internet On peut les classer en 4 catégories : Le DENI DE SERVICE Objectif : perturbation d'un service ou de l'accès à un service Méthodes : intrusion, abus de droits L'ALTERATION de données, voire de destruction Objectif : dénaturer ou détruire l'information ou des configurations Méthodes : injection de code, intrusion LE RENSEIGNEMENT Objectif : vol d'information Méthodes : injection de code, intrusion, usurpation d'identité, abus de droits L'UTILISATION DE RESSOURCES Objectif : utilisation clandestine de ressources Méthode :intrusion, abus de droits Quelques scénarios d'attaque : Intrusion : exploitation des vulnérabilités du système pour l'exécution de commandes non autorisées exemples : exploitation des erreurs de configuration ou de bugs de certains logiciels Abus de droits : utilisation abusive de certaines fonctionnalités d'un système exemples : diffusion de logiciels sur un compte FTP anonyme, saturation d'un serveur par envoi de requêtes successives, sniffing Usurpation d'identité : prise de l'identité d'un utilisateur exemples : IP Spoofing (changement d'adresse IP), se faire passer pour l'administrateur

6 Injection de code : installation d'un logiciel clandestin sur une machine exemples : virus, bombes logiques, ver, cheval de Troie, cookies, Back Orifice, Packet Sniffer Ecoute : récupération d'informations exemple : analyseur de réseau Exemples d'attaques 1)Appropriation de mots de passe Comment obtenir un mot de passe? Par indiscrétion des utilisateurs (très courant) Par obtention simple (évidence : date de naissance, noms familiers, etc ) Par analyse de trafic (repérage des paquets IP et de leur contenu) : utilisation de sniffers Par utilisation de dictionnaires et de listes : essais successifs Par cheval de Troie : petit programme de détournement 2)Détournement du fichier des mots de passe Intrusion sur la machine de service ; Parade : chiffrement

7 3)Usurpation - Attaque TCP Interposition du fraudeur (qui devine les numéros de ports TCP) - Autre attaque TCP Objectif : paralyser un serveur. TCP est un protocole orienté connexion qui nécessite, avant tout échange de données, l'établissement d'une communication par un double système d'acquittement : Le client demande la connexion (SYN) Le serveur accepte et renvoie un acquittement (SYN- ACK) ; il mémorise les données relatives au client. Le client confirme par un acquittement (ACK). Après cette poignée de main, le transfert de données peut commencer. Supposons que le client se fasse passer pour un ordinateur inconnu et demande une connexion au serveur : les données de l'ordinateur inconnu sont mémorisées sur le serveur le serveur envoie un SYN-ACK à l'ordinateur inconnu (qui n'arrive jamais) le serveur attend l'acquittement ACK (qui ne viendra jamais).

8 Si le client réitère un grand nombre de fois la demande de connexion, il va finir par saturer la mémoire du serveur et donc le paralyser. La détection du client douteux n'est pas simple! - Attaque par fragmentation Un paquet peut être fragmenté en plusieurs paquets plus petits et plus adaptés au réseau ; seul le début du paquet porte l adresse du port TCP ; on peut donc ajouter des fragments pirates à la suite. - Attaque par déroutement Modification de la route suivie par les paquets pour les envoyer vers une destination connue du fraudeur - Attaque par ARP Au passage de la couche réseau à la couche liaison, il faut établir la correspondance entre les adresses IP et les adresses MAC(de réseaux locaux) ; c est le protocole ARP (Address Resolution Protocol) qui fait ce travail : envoi d une requête ARP pour savoir à qui est destiné le paquet IP. On peut envoyer des requêtes insolubles (on ne trouve pas l adresse MAC) ce qui a pour but de saturer le réseau local : indisponibilité. - Attaque par UDP UDP (User Datagram Protocol) est l un des deux protocoles de la couche transport (TCP est l autre) TCP nécessite l établissement d une connexion préalable (une procédure d identification a donc lieu) UDP ne nécessite pas l établissement d une connexion préalable (pas de procédure d identification) ; on peut alors envoyer n importe quoi connaissant l adresse du destinataire et effectuer ainsi une intrusion par le protocole UDP (protocole à éviter pour sites sensibles). - Attaque par inondation : smurfing

9 Envoi de messages en grand nombre : inondation d où harcèlement et paralysie. La commande Ping permet de savoir si une machine est en fonctionnement : la machine A envoie un message Ping (contenant son adresse) ; la machine B répond à A par un message Pong. Supposons que le réseau possède l'adresse IP L'adresse permettant d'envoyer un message à toutes les machines du réseau est Imaginons la situation suivante : la machine A envoie un message Ping, mais en prenant l'identité de B (et donc l'adresse de B) à toutes les machines du réseau. En fait, dans la pratique, on passe par un reroutage par un serveur broadcast. Quoi qu'il en soit, la machine B (à tort) va recevoir des messages Pong de toutes les machines du réseau. Cette inondation peut paralyser la machine B. Sécurisation des applications Internet La messagerie électronique Très répandue et très utilisée Problèmes principaux : Perte, interception, altération, destruction de messages Infection (virus) Harcèlement (spamming)

10 Impératifs de sécurité : Confidentialité des messages (cryptage) Intégrité des messages (anti-virus) Non répudiation (certification, signature) Authentification des acteurs du système Nécessité d améliorer le protocole initial SMTP (Simple Mail Transfer Protocol) S/MIME PGP Secure Multipurpose Internet Mail Extensions MIME propose une structuration plus sophistiquée des messages. S/MIME propose des services d authentification par signature (RSA, DSS) et de confidentialité par chiffrement (RSA, DES, RC2) Pretty Good Privacy (Voir plus haut) Les serveurs de noms DNS DNS (Domain Name Server) est un découpage «postal» permettant de trouver le destinataire d un message. Structure hiérarchique :

11 Délégation de gestion des domaines : Des machines connectées gèrent la correspondance entre les adresses URL et les adresses IP : serveurs de nom Organisation hiérarchique suivant les domaines, sous-domaines,. Chaque serveur DNS connaît l adresse IP de son père. Nécessité de sécuriser les serveur DNS : contrôle d accès et encryptage obligatoire. Applications Web Deux dispositifs principaux de sécurité : SSL (Secure Socket Layer)

12 Établissement d une connexion sécurisée Incorporation au navigateur dans le poste client S-HTTP (Secure HTTP) Analogue à SSL Encore peu utilisé Services d authentification - Kerberos Utilisation d un serveur central auprès duquel clients et serveurs doivent être enregistrés ; Stockage des caractéristiques dans une base de données : Identification, Mot de passe, Droits d accès Partage d une clé secrète avec chaque utilisateur Délivrance d un ticket de validité - Service X.509 Proposition d une infrastructure de certificats Reprise des recommandations par S/MIME, IPSec, SSL, SET, ) IPSec La version actuelle IPv4 du protocole IP n est pas sécurisée. La version future IPv6 le sera. En attendant, IPSec propose, en compatibilité avec IPv4 et IPv6, une version sécurisée

13 Un paquet IPv4 possède la structure suivante : une en-tête et un corps (qui comprend l en tête TCP et les données). Avec IPSec, on le transforme en un autre paquet avec une nouvelle en-tête IP et une en-tête IPSec qui protège l ancien paquet (tunnel). L en-tête IPSec contient les informations sur les procédures d authentification et de confidentialité. Bibliographie A. Tanenbaum : Systèmes d exploitation (InterEditions) A. Tanenbaum : Réseaux (InterEditions) S. Ghernaouti-Helie : Sécurité Internet (Dunod) W. Stallings : Data and Computer Communications (Prentice Hall) Maekawa, Oldehoeft & Oldehoeft : Operating Systems (Benjamin) Réseaux et protection numérique des documents multimédias (études INA) Réseaux et commerce électronique (études INA) J.P. Lovinfosse : Le piratage informatique (Marabout) N.J.Yeager, R.E.McGrath : Technologie des serveurs Web (Thomson Pub.) S.M.Bellowin, W.R.Cheswick : Firewalls et sécurité Internet (Addison Wesley) A.Fenyö, F.Le Guern, S. Tardieu : Raccorder son réseau d'entreprise à l'internet (Eyrolles) Commission Nationale de l'informatique et des Libertés :

Sécurité des systèmes d'information

Sécurité des systèmes d'information Module 312 Sécurité des systèmes d'information Introduction Les dangers qui guettent les SI Les aspects de la sécurité informatique Bibliographie Gérard-Michel Cochard cochard@u-picardie.fr Introduction

Plus en détail

Sécurité des systèmes d'information

Sécurité des systèmes d'information Module 312 Sécurité des systèmes d'information Identification, Authentification, Autorisation Identification, Authentification Droits d'accès Bibliographie Gérard-Michel Cochard cochard@u-picardie.fr Identification,

Plus en détail

Sécurité des systèmes d'information

Sécurité des systèmes d'information Module 312 Sécurité des systèmes d'information Virus, vers et cie Historique Virus Ver Cheval de Troie Bombe logique Dommages Bibliographie Gérard-Michel Cochard cochard@u-picardie.fr Virus, vers et cie

Plus en détail

Internet. PC / Réseau

Internet. PC / Réseau Internet PC / Réseau Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Objectif, environnement de l Internet Connexion, fournisseurs d accès Services Web, consultation, protocoles Modèle en couches,

Plus en détail

LA SÉCURITÉ DANS LES RÉSEAUX POURQUOI SÉCURISER? Ce cours traitera essentiellement les points suivants :

LA SÉCURITÉ DANS LES RÉSEAUX POURQUOI SÉCURISER? Ce cours traitera essentiellement les points suivants : LA SÉCURITÉ DANS LES RÉSEAUX Page:1/6 Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement les points suivants : - les attaques : - les techniques d intrusion : - le sniffing - le «craquage» de mot de

Plus en détail

Chapitre 2. Vulnérabilités protocolaires et attaques réseaux M&K HDHILI

Chapitre 2. Vulnérabilités protocolaires et attaques réseaux M&K HDHILI Chapitre 2 Vulnérabilités protocolaires et attaques réseaux 1 Définitions Vulnérabilité: Défaut ou faiblesse d un système dans sa conception, sa mise en œuvre ou son contrôle interne pouvant mener à une

Plus en détail

Audit et Sécurité Informatique

Audit et Sécurité Informatique 1 / 54 Audit et Sécurité Informatique Chap 1: Services, Mécanismes et attaques de sécurité Rhouma Rhouma https://sites.google.com/site/rhoouma Ecole superieure d Economie Numerique 3ème année Licence 2

Plus en détail

Protection des protocoles www.ofppt.info

Protection des protocoles www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail Protection des protocoles DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC Sommaire 1. Introduction... 2

Plus en détail

Sécurité informatique : Sécurité dans un monde en réseau. Explosion des connexions à internet 2. ... Mais c est pas tout! 3

Sécurité informatique : Sécurité dans un monde en réseau. Explosion des connexions à internet 2. ... Mais c est pas tout! 3 Sécurité informatique : Matthieu Amiguet 2006 2007 Explosion des réseaux Explosion des connexions à internet 2 En 1990, environ 320 000 hôtes étaient connectées à internet Actuellement, le chiffre a dépassé

Plus en détail

Chapitre 1 Comment se connecter à Internet... 13

Chapitre 1 Comment se connecter à Internet... 13 Chapitre 1 Comment se connecter à Internet... 13 1.1 Adresse IP permanente ou temporaire... 16 1.2 Débit d une connexion... 16 1.3 Utilisation occasionnelle (RTC, Numéris)... 20 RTC... 20 RNIS... 24 1.4

Plus en détail

Evaluer les risques liés aux défauts de sécurité

Evaluer les risques liés aux défauts de sécurité C2I Métiers de la Santé SECURITE INFORMATIQUE Evaluer les risques liés aux défauts de sécurité Eric Boissinot Université François Rabelais Tours 13/02/2007 Pourquoi la sécurité? Le bon fonctionnement d

Plus en détail

Chapitre 4 PROTOCOLES SÉCURISÉS

Chapitre 4 PROTOCOLES SÉCURISÉS Chapitre 4 PROTOCOLES SÉCURISÉS 52 Protocoles sécurisés Inclus dans la couche application Modèle TCP/IP Pile de protocoles HTTP, SMTP, FTP, SSH, IRC, SNMP, DHCP, POP3 4 couche application HTML, MIME, ASCII

Plus en détail

PROJET TRIBOX-2012-A

PROJET TRIBOX-2012-A PROJET TRIBOX-2012-A Auteur : Groupe Tutoriel d'installation et de configuration de Trixbox Membres du projet: GUITTON Jordan MORELLE Romain SECK Mbaye Gueye Responsable de la formation: MOTAMED Cina Client:

Plus en détail

Sécurité des systèmes d'information

Sécurité des systèmes d'information Module 312 Sécurité des systèmes d'information Encryptage Substitution, Transposition DES RSA Produits courants Méthodes spécifiques aux documents multimédias Bibliographie Gérard-Michel Cochard cochard@u-picardie.fr

Plus en détail

Plan. Les pare-feux (Firewalls) Chapitre II. Introduction. Notions de base - Modèle de référence OSI : 7 couches. Introduction

Plan. Les pare-feux (Firewalls) Chapitre II. Introduction. Notions de base - Modèle de référence OSI : 7 couches. Introduction Plan Introduction Chapitre II Les pare-feux (Firewalls) Licence Appliquée en STIC L2 - option Sécurité des Réseaux Yacine DJEMAIEL ISET Com Notions de base relatives au réseau Définition d un pare-feu

Plus en détail

Cryptographie Échanges de données sécurisés

Cryptographie Échanges de données sécurisés Cryptographie Échanges de données sécurisés Différents niveaux d'intégration dans l'organisation du réseau TCP/IP Au niveau 3 (couche réseau chargée de l'envoi des datagrammes IP) : IPSec Au niveau 4 (couche

Plus en détail

Median SR04 - Automne 2007 Les documents ne sont pas autorisés

Median SR04 - Automne 2007 Les documents ne sont pas autorisés Median SR04 - Automne 2007 Les documents ne sont pas autorisés - Utiliser le verso en cas de besoin Exercice 1 (1,5pts) : soit le réseau suivant dont l'adresse réseau est 130.252.0.0 : Segment 1.10.34.10.35.10.36

Plus en détail

Propagation virale sur le Web Le ver BackTrack

Propagation virale sur le Web Le ver BackTrack Propagation virale sur le Web Le ver BackTrack Althes (http://www.althes.fr) Revision 1 - December 2002 Vincent Royer 1. Introduction Au cours de ces dernières années, un certain nombre

Plus en détail

Sécurité sous Windows 2000 Server

Sécurité sous Windows 2000 Server Sécurité sous Windows 2000 Server Thomas W. SHINDER Debra Littlejohn SHINDER D. Lynn WHITE Groupe Eyrolles, 2002 ISBN : 2-212-11185-1 Table des matières Remerciements..............................................

Plus en détail

Crypto et sécurité de l information

Crypto et sécurité de l information 1 / 73 Crypto et sécurité de l information Chap 4: Gestion des clés symétriques ou asymétriques, Protocoles d authentification, Kerberos, Protocoles de sécurité Rhouma Rhouma https://sites.google.com/site/rhoouma

Plus en détail

LINUX - Sécurité. Déroulé de l'action. - 3 jours - Contenu de formation

LINUX - Sécurité. Déroulé de l'action. - 3 jours - Contenu de formation Objectif : Tout administrateur système et réseau souhaitant avoir une vision d'ensemble des problèmes de sécurité informatique et des solutions existantes dans l'environnement Linux. Prérequis : Connaissance

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11933-X

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11933-X Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11933-X Table des matières Introduction... V CHAPITRE 1 Introduction à SSL VPN... 1 Une histoire d Internet.............................................. 3 Le modèle

Plus en détail

Protection contre les menaces Prévention

Protection contre les menaces Prévention Protection contre les menaces Prévention Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI Plan de la présentation Introduction Prévention Routeurs Pare-feu Systèmes de prévention d intrusion Conclusions Jean-Marc

Plus en détail

Le Web: les machines parlent aux machines

Le Web: les machines parlent aux machines Le Web: les machines parlent aux machines Historique Année 70 : ARPA (Advanced Research Project Agency). Relier les centres de recherche : ARPANET. 1972 : Premières spécifications TCP/IP (IP internet Protocol)

Plus en détail

INF4420: Éléments de Sécurité Informatique

INF4420: Éléments de Sécurité Informatique : Éléments de Module III : Sécurité des réseaux informatiques José M. Fernandez D-6428 340-4711 poste 5433 Où sommes-nous? Semaine 1 Intro Semaines 2, 3 et 4 Cryptographie Semaine 6, 7 Sécurité dans les

Plus en détail

Les Attaques en Réseau sous Linux

Les Attaques en Réseau sous Linux Les Attaques en Réseau sous Linux Plan Introduction Partie 1: ARP Spoofing Partie 2: Outils de simulation. Partie 3: Démonstration de l attaque.. Partie 4: Prévention et détection de l attaque. Partie

Plus en détail

Les menaces informatiques

Les menaces informatiques Tout ordinateur connecté à un réseau informatique est potentiellement vulnérable à une attaque. Une «attaque» est l'exploitation d'une faille d'un système informatique (système d'exploitation, logiciel

Plus en détail

PROJET III 2000/2001 ARCHITECTURE D'UN SITE INTERNET

PROJET III 2000/2001 ARCHITECTURE D'UN SITE INTERNET PROJET III 2000/2001 ARCHITECTURE D'UN SITE INTERNET F.-Y. VILLEMIN CNAM-CEDRIC PLAN 1. Sécurité 2. Attaques 3. Architecture 4. Garde-barrière (Firewall) 5. Cryptographie 6. SSL 7. Signature électronique

Plus en détail

INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX

INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX OBJECTIFS de la SECURITE des DONNEES (relativement à des personnes non autorisées) Confidentielles-ne doivent pas être lues Permanentes-ne doivent pas être altérées

Plus en détail

Proxy et reverse proxy. Serveurs mandataires et relais inverses

Proxy et reverse proxy. Serveurs mandataires et relais inverses Serveurs mandataires et relais inverses Qu'est-ce qu'un proxy? Proxy = mandataire (traduction) Un proxy est un service mandataire pour une application donnée. C'est à dire qu'il sert d'intermédiaire dans

Plus en détail

Intérêt du NAT (Network Address Translation) Administration Réseau Niveau routage. Exemple d Intranet. Principe NAT

Intérêt du NAT (Network Address Translation) Administration Réseau Niveau routage. Exemple d Intranet. Principe NAT Administration Réseau Niveau routage Intérêt du NAT (Network Address Translation) Possibilité d utilisation d adresses privées dans l 4 2 1 Transport Réseau Liaison Physique Protocole de Transport Frontière

Plus en détail

Table des matières AVANT-PROPOS... MODULE 1 : ENVIRONNEMENT... 1-1 MODULE 2 : ATTAQUES COURANTES... 2-1

Table des matières AVANT-PROPOS... MODULE 1 : ENVIRONNEMENT... 1-1 MODULE 2 : ATTAQUES COURANTES... 2-1 Table des matières AVANT-PROPOS... MODULE 1 : ENVIRONNEMENT... 1-1 Problématiques de la sécurité... 1-2 Domaines de la sécurité... 1-4 Buts de la sécurité informatique... 1-6 Niveaux de sécurité... 1-7

Plus en détail

Mécanismes de sécurité des systèmes. 10 e cours Louis Salvail

Mécanismes de sécurité des systèmes. 10 e cours Louis Salvail Mécanismes de sécurité des systèmes 10 e cours Louis Salvail Objectifs Objectifs La sécurité des réseaux permet que les communications d un système à un autre soient sûres. Objectifs La sécurité des réseaux

Plus en détail

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16 CONFIGURATION 1 Présentation 2 Topologie du projet 3 Installation 4 Configuration 4.1 Création de la DMZ publique 4.2 Accès vers l Internet 4.3 Publication d Exchange 4.4 Rapports d activité et alertes

Plus en détail

Les pare-feux : concepts

Les pare-feux : concepts Les pare-feux : concepts Premier Maître Jean Baptiste FAVRE DCSIM / SDE / SIC / Audit SSI jean-baptiste.favre@marine.defense.gouv.fr CFI Juin 2005: Firewall (2) 15 mai 2005 Diapositive N 1 /19 C'est quoi

Plus en détail

Sensibilisation à la sécurité informatique

Sensibilisation à la sécurité informatique Sensibilisation à la sécurité informatique Michel Salomon IUT de Belfort-Montbéliard Département d informatique Michel Salomon Sécurité 1 / 25 Sensibilisation à la sécurité informatique Généralités et

Plus en détail

Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès )

Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès ) Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès ) Sommaire 1. Protection de son matériel et de ses données Création d'un utilisateur avec mot de passe compliqué

Plus en détail

Etat des lieux de la sécurité dans Windows XP. Nicolas RUFF nicolas.ruff@edelweb.fr

Etat des lieux de la sécurité dans Windows XP. Nicolas RUFF nicolas.ruff@edelweb.fr Etat des lieux de la sécurité dans Windows XP Améliorations et écueils Nicolas RUFF nicolas.ruff@edelweb.fr page 1 Ordre du jour Authentification Réseau Stratégies de groupe Fichiers Noyau Support Autres

Plus en détail

Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP

Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP A. Guermouche A. Guermouche Cours 5 : X509 et PGP 1 Plan 1. Certificats X509 2. Clés PGP A. Guermouche Cours 5 : X509 et PGP 2 Plan Certificats X509 1.

Plus en détail

Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux

Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux Année scolaire 2009-2010 IG2I L5GRM Devoir Surveillé de Sécurité des Réseaux Enseignant : Armand Toguyéni Durée : 2h Documents : Polycopiés de cours autorisés Note : Ce sujet comporte deux parties. La

Plus en détail

Protocole TCP/IP. On classe généralement les protocoles en deux catégories selon le niveau de contrôle des données que l'on désire :

Protocole TCP/IP. On classe généralement les protocoles en deux catégories selon le niveau de contrôle des données que l'on désire : Nom.. Prénom.. Protocole TCP/IP Qu'est-ce qu'un protocole? Un protocole est une méthode de codage standard qui permet la communication entre des processus s'exécutant éventuellement sur différentes machines,

Plus en détail

RÉCAPITULATIF DES ENJEUX ET DE LA MISE EN PLACE POLITIQUE DE SÉCURITÉ DANS UN RÉSEAU

RÉCAPITULATIF DES ENJEUX ET DE LA MISE EN PLACE POLITIQUE DE SÉCURITÉ DANS UN RÉSEAU 181 RÉCAPITULATIF DES ENJEUX ET DE LA MISE EN PLACE D UNE POLITIQUE DE SÉCURITÉ DANS UN RÉSEAU INFORMATIQUE Aucun réseau informatique n est à l abri d une attaque (volontaire ou non) à sa sécurité (Orange

Plus en détail

Conseils avancés. Configuration du réseau privé virtuel (VPN) SSL (Secure Sockets Layer) Pour les PME. Présentation. Principales caractéristiques

Conseils avancés. Configuration du réseau privé virtuel (VPN) SSL (Secure Sockets Layer) Pour les PME. Présentation. Principales caractéristiques Conseils avancés Configuration du réseau privé virtuel (VPN) SSL (Secure Sockets Layer) Présentation Un réseau privé virtuel Secure Sockets Layer (VPN SSL) fournit une connexion sécurisée aux ressources

Plus en détail

par BALLAN Emilie et SURANGKANJANAJAI Gaëtan disponible en ligne : http://www.e eck.org/

par BALLAN Emilie et SURANGKANJANAJAI Gaëtan disponible en ligne : http://www.e eck.org/ Dénis de Service et usurpation d'identité par BALLAN Emilie et SURANGKANJANAJAI Gaëtan disponible en ligne : http://www.e eck.org/ PLAN Introduction Dénis de service: Tcp Syn Land Teardrop Smurf Ping de

Plus en détail

Les réseaux. Licence 1 Introduction à l informatique 2010-2010

Les réseaux. Licence 1 Introduction à l informatique 2010-2010 Les réseaux Licence 1 Introduction à l informatique 2010-2010 Histoire 1969 Dpt Défense US lance Arpanet : réseau pour la recherche 4 nœuds : UCLA, UCSB, SRI, U. Utah 1971 13 machines sur le réseau 1990

Plus en détail

Correspondance entre Modèle OSI et Modèle TCP/IP. 6 octets 6 octets 2 octets 46 à 1500 octets 4 octets

Correspondance entre Modèle OSI et Modèle TCP/IP. 6 octets 6 octets 2 octets 46 à 1500 octets 4 octets RES2 Savoirs associés : Réseaux locaux industriels Les réseaux informatiques : Encapsulation G.COLIN Objectifs : Analyser une trame ETHERNET Utilisation du logiciel WIRESHARK 1) Présentation Le modèle

Plus en détail

HTTPS. Sommaire : Définition A quoi sert-il? Son but Différences HTTP/HTTPS SSL Fonctionnement Le cryptage Avantage/Inconcénient Mise en oeuvre

HTTPS. Sommaire : Définition A quoi sert-il? Son but Différences HTTP/HTTPS SSL Fonctionnement Le cryptage Avantage/Inconcénient Mise en oeuvre HTTPS Sommaire : Définition A quoi sert-il? Son but Différences HTTP/HTTPS SSL Fonctionnement Le cryptage Avantage/Inconcénient Mise en oeuvre Définition HTTPS (HyperText Transfer Protocol Secure) C'est

Plus en détail

Version 1.0 Janvier 2011. Xerox Phaser 3635MFP Plate-forme EIP

Version 1.0 Janvier 2011. Xerox Phaser 3635MFP Plate-forme EIP Version 1.0 Janvier 2011 Xerox Phaser 3635MFP 2011 Xerox Corporation. XEROX et XEROX and Design sont des marques commerciales de Xerox Corporation aux États-Unis et/ou dans d'autres pays. Des modifications

Plus en détail

Réseaux. Moyens de sécurisation. Plan. Evolutions topologiques des réseaux locaux

Réseaux. Moyens de sécurisation. Plan. Evolutions topologiques des réseaux locaux Réseaux Evolutions topologiques des réseaux locaux Plan Infrastructures d entreprises Routeurs et Firewall Topologie et DMZ Proxy VPN PPTP IPSEC VPN SSL Du concentrateur à la commutation Hubs et switchs

Plus en détail

C e r t i f i c a t I n f o r m a t i q u e e t I n t e r n e t

C e r t i f i c a t I n f o r m a t i q u e e t I n t e r n e t Certificat Informatique et Internet Internet Historique 1960's : ARPAnet / susa 1970's : X25 / Europe 1981 : La France lance le minitel 1990 : ARPAnet devient Internet 1991 : World Wide Web Hypertexte

Plus en détail

Ch4 Interconnexion des postes dans un Lan Ethernet : protocoles des couches 3 à 7 du modèle OSI Dernière maj : lundi 2 avril 2007

Ch4 Interconnexion des postes dans un Lan Ethernet : protocoles des couches 3 à 7 du modèle OSI Dernière maj : lundi 2 avril 2007 Ch4 Interconnexion des postes dans un Lan Ethernet : protocoles des couches 3 à 7 du modèle OSI Dernière maj : lundi 2 avril 2007 I. RAPPEL : ADRESSAGE PHYSIQUE : (OSI 2)... 1 A. L ADRESSAGE DANS UN RESEAU

Plus en détail

Couche réseau : autour d IP. Claude Chaudet

Couche réseau : autour d IP. Claude Chaudet Couche réseau : autour d IP Claude Chaudet 2 ICMP : Signalisation dans IP Positionnement et rôle d'icmp IP est, en soi, un mécanisme simple dédié à l'acheminement de trames Il ne définit pas de messages

Plus en détail

Tunnels et VPN. 20/02/2008 Formation Permanente Paris6 86. Sécurisation des communications

Tunnels et VPN. 20/02/2008 Formation Permanente Paris6 86. Sécurisation des communications Tunnels et VPN 20/02/2008 Formation Permanente Paris6 86 Sécurisation des communications Remplacement ou sécurisation de tous les protocoles ne chiffrant pas l authentification + éventuellement chiffrement

Plus en détail

GENERALITES. COURS TCP/IP Niveau 1

GENERALITES. COURS TCP/IP Niveau 1 GENERALITES TCP/IP est un protocole inventé par les créateurs d Unix. (Transfer Control Protocol / Internet Protocole). TCP/IP est basé sur le repérage de chaque ordinateur par une adresse appelée adresse

Plus en détail

Chapitre 5 : IPSec. SÉcurité et Cryptographie 2013-2014. Sup Galilée INFO3

Chapitre 5 : IPSec. SÉcurité et Cryptographie 2013-2014. Sup Galilée INFO3 Chapitre 5 : IPSec SÉcurité et Cryptographie 2013-2014 Sup Galilée INFO3 1 / 11 Sécurité des réseaux? Confidentialité : Seuls l émetteur et le récepteur légitime doivent être en mesure de comprendre le

Plus en détail

Sécurité des Systèmes Informatiques. Sécurité réseau. Fabrice. fabrice.legond-aubry@lip6.fraubry@lip6.fr. Legond-Aubry. Module SSI - 20/11/2005 1

Sécurité des Systèmes Informatiques. Sécurité réseau. Fabrice. fabrice.legond-aubry@lip6.fraubry@lip6.fr. Legond-Aubry. Module SSI - 20/11/2005 1 SSI Sécurité des Systèmes Informatiques Sécurité réseau Legond-Aubry Fabrice fabrice.legond-aubry@lip6.fraubry@lip6.fr Module SSI - 20/11/2005 1 Plan de cours Attaques niveau 2: ethernet Attaques niveau

Plus en détail

Fonctionnement de Iptables. Exercices sécurité. Exercice 1

Fonctionnement de Iptables. Exercices sécurité. Exercice 1 Exercice 1 Exercices sécurité 1. Parmi les affirmations suivantes, lesquelles correspondent à des (bonnes) stratégies de défenses? a) Il vaut mieux interdire tout ce qui n'est pas explicitement permis.

Plus en détail

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger

Cours 14. Crypto. 2004, Marc-André Léger Cours 14 Crypto Cryptographie Définition Science du chiffrement Meilleur moyen de protéger une information = la rendre illisible ou incompréhensible Bases Une clé = chaîne de nombres binaires (0 et 1)

Plus en détail

PCI (Payment Card Industry) DSS (Data Security Standard )

PCI (Payment Card Industry) DSS (Data Security Standard ) PCI (Payment Card Industry) DSS (Data Security Standard ) Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI PCI-DSS La norme PCI (Payment Card Industry) DSS (Data Security Standard) a été développée dans le but

Plus en détail

Réseaux informatiques --- Généralités sur les services réseaux

Réseaux informatiques --- Généralités sur les services réseaux Réseaux informatiques --- Généralités sur les services réseaux Auteur : Christophe VARDON Date : révision du 15/11/2004 TABLE DES MATIERES Un réseau : pour faire quoi?... Quels services sur le réseau?...

Plus en détail

Windows Vista et Windows Server 2003... 15. Étude de cas... 41

Windows Vista et Windows Server 2003... 15. Étude de cas... 41 Windows Vista et Windows Server 2003... 15 Windows Vista... 16 Pourquoi Vista?... 16 L initiative pour l informatique de confiance... 17 Le cycle de développement des logiciels informatiques fiables...

Plus en détail

[ Sécurisation des canaux de communication

[ Sécurisation des canaux de communication 2014 ISTA HAY RIAD FORMATRICE BENSAJJAY FATIHA OFPPT [ Sécurisation des canaux de communication Protocole IPsec] Table des matières 1. Utilisation du protocole IPsec... 2 2. Modes IPsec... 3 3. Stratégies

Plus en détail

C e r t i f i c a t I n f o r m a t i q u e e t I n t e r n e t

C e r t i f i c a t I n f o r m a t i q u e e t I n t e r n e t C e r t i f i c a t I n f o r m a t i q u e e t I n t e r n e t Internet Historique 1960's : ARPAnet / susa 1970's : X25 / Europe 1981 : La France lance le minitel 1990 : ARPAnet devient Internet 1991

Plus en détail

Sécurité des systèmes informatiques Deni de service

Sécurité des systèmes informatiques Deni de service Année 2009-2010 Sécurité des systèmes informatiques Deni de service Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.fr 1 Mise en garde Ce cours a uniquement

Plus en détail

Sécurité des réseaux Les attaques

Sécurité des réseaux Les attaques Sécurité des réseaux Les attaques A. Guermouche A. Guermouche Cours 2 : Les attaques 1 Plan 1. Les attaques? 2. Quelques cas concrets DNS : Failles & dangers 3. honeypot A. Guermouche Cours 2 : Les attaques

Plus en détail

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free.

2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES. 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant. http://robert.cireddu.free. 2. MAQUETTAGE DES SOLUTIONS CONSTRUCTIVES 2.2 Architecture fonctionnelle d un système communicant Page:1/11 http://robert.cireddu.free.fr/sin LES DÉFENSES Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement

Plus en détail

La citadelle électronique séminaire du 14 mars 2002

La citadelle électronique séminaire du 14 mars 2002 e-xpert Solutions SA 29, route de Pré-Marais CH 1233 Bernex-Genève Tél +41 22 727 05 55 Fax +41 22 727 05 50 La citadelle électronique séminaire du 14 mars 2002 4 info@e-xpertsolutions.com www.e-xpertsolutions.com

Plus en détail

Comment votre PC peut-il être piraté sur Internet?

Comment votre PC peut-il être piraté sur Internet? Edited By BIANCHI Lorenzo A.C.S2013SERVICES INFORMATIQUE 2014 Comment votre PC peut-il être piraté sur Internet? Comment votre PC peut-il être piraté sur Internet? Toujours le fait de personnes malveillantes,

Plus en détail

DHCP et NAT. Cyril Rabat cyril.rabat@univ-reims.fr. Master 2 ASR - Info09115 - Architecture des réseaux d entreprise 2012-2013

DHCP et NAT. Cyril Rabat cyril.rabat@univ-reims.fr. Master 2 ASR - Info09115 - Architecture des réseaux d entreprise 2012-2013 DHCP et NAT Cyril Rabat cyril.rabat@univ-reims.fr Master 2 ASR - Info09115 - Architecture des réseaux d entreprise 22-23 Cours n 9 Présentation des protocoles BOOTP et DHCP Présentation du NAT Version

Plus en détail

Vue d ensemble sur la sécurité des réseaux informatique

Vue d ensemble sur la sécurité des réseaux informatique Chapitre 3 Vue d ensemble sur la sécurité des réseaux informatique La suite de protocoles TCP/IP a été conçue pour favoriser la communication entre hôtes distants de bonne volonté, dont le but était d

Plus en détail

18 TCP Les protocoles de domaines d applications

18 TCP Les protocoles de domaines d applications 18 TCP Les protocoles de domaines d applications Objectifs 18.1 Introduction Connaître les différentes catégories d applications et de protocoles de domaines d applications. Connaître les principaux protocoles

Plus en détail

Administration réseau. Architecture réseau et Sécurité

Administration réseau. Architecture réseau et Sécurité Administration réseau Architecture réseau et Sécurité Pourquoi la sécurité? Maladroits, pirates, plaisantins et autres malveillants Protéger ce qu'on a à protéger Continuer à fonctionner Responsabilité

Plus en détail

SSL ET IPSEC. Licence Pro ATC Amel Guetat

SSL ET IPSEC. Licence Pro ATC Amel Guetat SSL ET IPSEC Licence Pro ATC Amel Guetat LES APPLICATIONS DU CHIFFREMENT Le protocole SSL (Secure Socket Layer) La sécurité réseau avec IPSec (IP Security Protocol) SSL - SECURE SOCKET LAYER Historique

Plus en détail

Sécurité 2. Université Kasdi Merbah Ouargla. ETUDE DES ATTAQUES Les attaques réseau : exemples. 2 ème Année Master RCS.

Sécurité 2. Université Kasdi Merbah Ouargla. ETUDE DES ATTAQUES Les attaques réseau : exemples. 2 ème Année Master RCS. Sécurité 2 Université Kasdi Merbah Ouargla Département d Informatique et des Technologies de l Information ETUDE DES ATTAQUES Les attaques réseau : exemples 2 ème Année Master RCS Septembre 2014 Master

Plus en détail

RÉSEAUX D ORDINATEURS ET INTER-RESEAUX. G. Falquet

RÉSEAUX D ORDINATEURS ET INTER-RESEAUX. G. Falquet RÉSEAUX D ORDINATEURS ET INTER-RESEAUX G. Falquet 1. Historique des réseaux informatiques 2. Supports physique 3. Protocoles et niveaux d abstraction 4. Interconnexion de réseaux - Internet TCP/IP 5. Systèmes

Plus en détail

Table des matières. 1 Vue d ensemble des réseaux... 5. 2 Transmission des données : comment fonctionnent les réseaux... 23. Introduction...

Table des matières. 1 Vue d ensemble des réseaux... 5. 2 Transmission des données : comment fonctionnent les réseaux... 23. Introduction... Table des matières Introduction 1 Structure du livre 2 Nouveautés par rapport à la 3 e édition 2 Conventions typographiques 3 1 Vue d ensemble des réseaux 5 Qu est-ce qu un réseau? 6 Pourquoi créer un

Plus en détail

L annuaire et le Service DNS

L annuaire et le Service DNS L annuaire et le Service DNS Rappel concernant la solution des noms Un nom d hôte est un alias assigné à un ordinateur. Pour l identifier dans un réseau TCP/IP, ce nom peut être différent du nom NETBIOS.

Plus en détail

Sécurisation en réseau

Sécurisation en réseau Déni de services Sécurisation en réseau Utilisant des bugs exemple Ping of death (Cf. RFC IP) l exploitation des protocoles TCP SYN flooding Envoi seulement le début du 3-way handshake Saturation de la

Plus en détail

Installation Windows 2000 Server

Installation Windows 2000 Server Installation Windows 2000 Server 1. Objectif Ce document donne une démarche pour l installation d un serveur Windows 2000, d un serveur DNS et d un contrôleur de domaine (DC), en regard de certains éléments

Plus en détail

L3 informatique TP n o 2 : Les applications réseau

L3 informatique TP n o 2 : Les applications réseau L3 informatique TP n o 2 : Les applications réseau Sovanna Tan Septembre 2009 1/20 Sovanna Tan L3 informatique TP n o 2 : Les applications réseau Plan 1 Transfert de fichiers 2 Le Courrier électronique

Plus en détail

IPv6. IPv6 et la sécurité: IPsec Objectif: Sécuriser... v.1a E. Berera 1

IPv6. IPv6 et la sécurité: IPsec Objectif: Sécuriser... v.1a E. Berera 1 IPv6 IPv6 et la sécurité: IPsec Objectif: Sécuriser... v.1a E. Berera 1 IPsec Toutes les implémentations conformes IPv6 doivent intégrer IPsec Services Confidentialité des données Confidentialité du flux

Plus en détail

Évolution de l architecture de réseau avec garde-barrière, VPN, accès distants

Évolution de l architecture de réseau avec garde-barrière, VPN, accès distants JRES 2003 Lille, 20 novembre 2003 Évolution de l architecture de réseau avec garde-barrière, VPN, accès distants Marie-Claude QUIDOZ & Catherine GRENET CNRS/UREC Évolution de l architecture de réseau /

Plus en détail

Comment utiliser mon compte alumni?

Comment utiliser mon compte alumni? Ce document dispose d une version PDF sur le site public du CI Comment utiliser mon compte alumni? Elena Fascilla, le 23/06/2010 Sommaire 1. Introduction... 2 2. Avant de commencer... 2 2.1 Connexion...

Plus en détail

Cours Microfer Chartres

Cours Microfer Chartres Niveau de difficulté DIFFICILE Cours Microfer Chartres LES PORTS DE COMMUNICATION Qu'est-ce qu'une adresse IP, qu'est-ce qu'une adresse Ethernet? Dès que vous êtes connecté à Internet votre PC est identifié

Plus en détail

RESEAUX TCP/IP: NOTIONS AVANCEES. Preparé par Alberto EscuderoPascual

RESEAUX TCP/IP: NOTIONS AVANCEES. Preparé par Alberto EscuderoPascual RESEAUX TCP/IP: NOTIONS AVANCEES Preparé par Alberto EscuderoPascual Objectifs... Répondre aux questions: Quelles aspects des réseaux IP peut affecter les performances d un réseau Wi Fi? Quelles sont les

Plus en détail

Introduction aux réseaux

Introduction aux réseaux Introduction aux réseaux Présentation de TCP/IP et de la programmation. Julien OLIVAIN julien.olivain@lsv.ens-cachan.fr> LSV - ENS de Cachan Plan Introduction générale. Protocoles de communication. Organisation

Plus en détail

Sensibilisation à la Sécurité sur Internet. vulnérabilités sur Internet

Sensibilisation à la Sécurité sur Internet. vulnérabilités sur Internet Sensibilisation à la Sécurité sur Internet Cours «2» : Menaces et Cours «2» : Menaces et vulnérabilités sur Internet Plan du cours Sécurité locale du PC Sécurité du réseau Sécurité de communication Outils

Plus en détail

LA SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D'INFORMATION

LA SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D'INFORMATION LA SÉCURITÉ DES SYSTÈMES D'INFORMATION 1. Pourquoi sécuriser son système d'information...2 2. Les objectifs en matière de sécurité....2 2.1. Les enjeux pour la sécurité...2 2.2. Définition des objectifs

Plus en détail

Prévenir les Risques liés à l usage d Internet dans une PME-PMI

Prévenir les Risques liés à l usage d Internet dans une PME-PMI Prévenir les Risques liés à l usage d Internet dans une PME-PMI Définition protocole Un protocole est un ensemble de règles et de procédures à respecter pour émettre et recevoir des données sur un réseau

Plus en détail

Sécurisation du réseau

Sécurisation du réseau Sécurisation du réseau La sécurisation du réseau d entreprise est également une étape primordiale à la sécurisation générale de votre infrastructure. Cette partie a pour but de présenter les fonctionnalités

Plus en détail

Linux sécurité des réseaux

Linux sécurité des réseaux Linux sécurité des réseaux Rappels et audits réseaux Frédéric Bongat (IPSL) Philippe Weill (SA) 1 Introduction Sécurité des réseaux sous Linux Les réseaux Audit réseau 2 3 TCP/IP : protocoles de communication

Plus en détail

Jonathan DERQUE - Jean-Francois SMIGIELSKI. XVPND extended VPN Dæmon p.1/53

Jonathan DERQUE - Jean-Francois SMIGIELSKI. XVPND extended VPN Dæmon p.1/53 XVPND extended VPN Dæmon Jonathan DERQUE - Jean-Francois SMIGIELSKI XVPND extended VPN Dæmon p.1/53 Plan Introduction Présentation Implémentation Tests Perspectives d évolution Conclusion XVPND extended

Plus en détail

Exercice 1 : Routage et adressage

Exercice 1 : Routage et adressage NOM Prénom : Tous les documents manuscrits ou imprimés sont autorisés (polycopiés de cours, notes personnelles, livres, etc.). Il est interdit de prêter ses documents à ses voisins. L'usage de la calculatrice

Plus en détail

Securite. (au 13/05/2002)

Securite. (au 13/05/2002) Securite Les 13 failles de Windows XP les plus dangereuses et leurs parades (au 13/05/2002) Arnaud Dumont et Samuel Petit Lundi 13 Mai 2002 Table des matières 1 Introduction 3 2 Windows XP, en réseau 4

Plus en détail

VPN L2TP/IPsec en utilisant un certificat X.509 v3

VPN L2TP/IPsec en utilisant un certificat X.509 v3 VPN L2TP/IPsec en utilisant un certificat X.509 v3 Installer une autorité de certification d entreprise : Dans notre cas de figure nous sommes dans un domaine qui s appelle «konoha.com». Une autorité de

Plus en détail

Rappels réseaux TCP/IP

Rappels réseaux TCP/IP Rappels réseaux TCP/IP Premier Maître Jean Baptiste FAVRE DCSIM / SDE / SIC / Audit SSI jean-baptiste.favre@marine.defense.gouv.fr CFI Juin 2005: Firewall (1) 15 mai 2005 Diapositive N 1 /27 Au menu Modèle

Plus en détail

Présenté par : Ould Mohamed Lamine Ousmane Diouf

Présenté par : Ould Mohamed Lamine Ousmane Diouf Sécurité des Réseaux Wi Fi Présenté par : Ould Mohamed Lamine Ousmane Diouf Table des matières Présentation du réseau Wi Fi Configuration d'un réseau Wi Fi Risques liés aux réseaux Wi Fi Règles de base

Plus en détail

PACK SKeeper. Descriptif du Pack SKeeper : Equipements

PACK SKeeper. Descriptif du Pack SKeeper : Equipements PACK SKeeper Destinée aux entreprises et aux organisations de taille moyenne ( 50 à 500 users ) fortement utilisatrices des technologies de l'information (messagerie, site web, Intranet, Extranet,...)

Plus en détail