Principes de la sécurité informatique

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Principes de la sécurité informatique"

Transcription

1 Principes de la sécurité informatique Omar Cheikhrouhou Abderrahmen Guermazi ISET SFAX ISET SFAX Omar Cheikhrouhou 1

2 Sécurité de quoi? des systèmes (machines) et des informations qu elles contiennent Sécurité des équipements réseau Sécurité des échanges des données sur le réseau 2

3 Définition La sécurité informatique : est l ensemble de ressources mises en œuvre pour protéger les systèmes contre des menaces et des risques dans un contexte défini. Les vulnérabilités : ce sont les failles de sécurité dans un ou plusieurs systèmes. Tout système vu dans sa globalité présente des vulnérabilités, qui peuvent être exploitables ou non. Les attaques : elles représentent les moyens d'exploiter une vulnérabilité. Il peut y avoir plusieurs attaques pour une même vulnérabilités mais toutes les vulnérabilités ne sont pas exploitables. Les contre-mesures : ce sont les procédures ou techniques permettant de résoudre une vulnérabilité ou de contrer une attaque spécifique (auquel cas il peut exister d'autres attaques sur la même vulnérabilité). Les menaces : ce sont des adversaires déterminés capables de monter une attaque exploitant une vulnérabilité. 3

4 Les services de sécurité Contrôle d accès: limiter l accès au systèmes Authentification : Utilisateur: s assurer de l identification de l utilisateur (exemple par mot de passe ou signature numérique etc ) Données :S assurer de l origine des données envoyées. (par exemple ceci se fait avec la vérification du code ajouté au message en utilisant une clé pré-partagée, etc ) Confidentialité : assurer que seuls les utilisateurs autorisés ont accès aux informations. => protection contre divulgation, utilisation non autorisée Intégrité : assurer qu une information n est pas modifiée => protection contre modification, altération, perte d information Non Répudiation : l émetteur ne peut nier avoir émis ou le récepteur avoir reçu un message donné ISET SFAX Omar Cheikhrouhou 4

5 Les services de sécurité(cont.) Disponibilité : assurer la disponibilité du système et de ses services => protection contre dégradation, refus de service Fraîcheur: S assurer que l information est fraîche. ISET SFAX Omar Cheikhrouhou 5

6 Moyens et outils de sécurité Contrôle d accès Par mot de passe Filtrage nom du domaine ISET SFAX Omar Cheikhrouhou 6

7 Moyens et outils de sécurité(cont.) Authentification de l utilisateur: What we know Login/pwd, secret key, etc What we have Smart card, clés usb, certificats, etc What we are Paramètres biométriques (iris, doigt (empreinte digitale), voix, etc ) Une combinaison est possible ISET SFAX Omar Cheikhrouhou 7

8 Moyens et outils de sécurité(cont.) Confidentialité Chiffrement des données Algorithmes de chiffrement (AES, DES, RSA, ) Intégrité/authentification de données Ajout de MAC (Message authentication code) appelé encore MIC(Message Integrity code) ISET SFAX Omar Cheikhrouhou 8

9 Moyens et outils de sécurité(cont.) Disponibilité Serveur secondaire Vérification de l utilisateur Outils anti-programmes Fraîcheur Nonce, timestamp ISET SFAX Omar Cheikhrouhou 9

10 LES MENACES ISET SFAX Omar Cheikhrouhou 10

11 Les attaques sur les réseaux Écoute et Interception des messages sur le réseau vol des informations confidentielles (ex. prise de connaissance des mots de passe) usurpation d identité: consiste à se faire passer pour un utilisateur du système habilité. Déni de service (DoS): génération de messages sur le réseau de manière à rendre le réseau inutilisable (hors service) ISET SFAX Omar Cheikhrouhou 11

12 Les attaques sur les réseaux Répudiation : (cont.) l émetteur nie avoir émis ou le récepteur avoir reçu un message donné Modification de l information Injection de l information ISET SFAX Omar Cheikhrouhou 12

13 Moyens de lancer une attaque (1) Exploitation des failles dans un système d exploitation Accès au système qui s ouvre à cause d une faille dans le code de l O.S. Exemple Une ancienne version de Gnu-Emacs (éditeur de texte) donnait les privilèges de root à l utilisateur (sur Unix) - Les programmes utilisateurs pouvaient ainsi s exécuter avec les droits de root, - Possibilité d accéder à tous les fichiers du système! Le virus sasser exploite une faille dans le système d exploitation Microsoft Windows XP SP1 pour lancer le redémarrage automatique de la machine 13

14 Moyens de lancer une attaque (2) Bombardement réseau On envoie plus de requêtes à un site qui n est capable de gérer (exemple: un volumineux envoyé en continu à un serveur de messagerie) - On gaspille toutes les ressources du site: l espace disque, etc. - Le site n est donc plus capable de servir des requêtes. Parade: Les firewalls est un moyen de limiter les dégâts d un bombardement. Exemple Tous les «grands» sites web ont été victimes de telle attaque exemple: CNN.com, ebay.com, amazon.com, N.B: Pour ces sites, un firewall n est pas très utile car ces sites sont conçus pour recevoir des requêtes de partout 14

15 Moyens de lancer une attaque (3) Les Sniffers c est un dispositif logiciel ou matériel, qui capte des informations qui transitent sur un réseau (Ethernet,TCP/IP,IPX ) Exemple: l interface réseau peut être placée dans un mode transparent permettant l écoute de tout le trafic,quelle que soit l adresse du destinataire. Les Menace du snifer: Capturer des mots de passe intercepter des informations confidentielles Ouvrir une faille dans le système de sécurité d un réseau voisin 15

16 Moyens de lancer une attaque (3) Emplacement: A la proximité de une machine ou d un réseau recevant de nombreux mots de passe machine passerelle Chemin obligatoirement emprunté parades: Cryptage de communication Segmentation du réseau: adapter une topologie de réseau sécurisée(pont, routeur ) limiter le nombre de liens avec d autres segments 16

17 Moyens de lancer une attaque (4) Scanners et utilitaires réseau «Un bon scanner vaut un millier de mot de passe» un scanner est un outil appartenant à la famille des outils de diagnostic de réseau. Il permet de : analyser de ports et de services TCP/IP (Telnet,FTP...) enregistrer les réponses de la cible et recueille des informations utiles sur la hôte. Certains scanners détectent automatiquement les faiblesses de sécurité d un hôte distant ou local. 17

18 Moyens de lancer une attaque (4) Légale : employé par les administrateurs système pour vérifier la faiblesse de leur systèmes illégale : Utilisation par les agresseurs - Savoir et révéler les faille du système préparant ainsi une agression - Découvrir la négligence des administrateurs en matière de sécurité de leur réseau Scanners disponibles: - NSS(Network Security Scanner) - STROBE - SATAN(Security Administrator s Tool for Analysing Networks) 18

19 Moyens de lancer une attaque (5) Outils pour forcer les mots de passe(crackers de mots de passe(programme) ou perceur de mot de passe) Il Permet de rechercher des mots de passe pour déjouer la protection Principe Ne pas effectuer un déchiffrage du mot de passe crypté, Le mot de passe crypté ne peuvent pas être trouvés par une simple inversion du processus de chiffrement (unidirectionnelle) 1. Employer l algorithme ayant servi au chiffrement du mot de passe visé 2. Il compare le résultat du cryptage de mots de passe servant de base avec la version cryptée du mot de passe original. 19

20 Moyens de lancer une attaque (5) Caractéristiques Moteur agissant en force N utilise pas des algorithmes intelligents Repose sur la puissance du computer Espoir de trouver le mot ou la phrase exacte Valable pour les mots de passe non efficaces(vulnérables) - Mot de passe dictionnaire:(linux: Mot de passe dans /usr/share/dict/words) - Mot de passe uniforme(alphabétique, majuscule, minuscule, numérique, court...) Exemples :Crack, Qcrack, Pcrack, Hades, Killer, racker, Claymore,Star 20

21 Moyens de lancer une attaque (6) Piratage de compte Utilisation illicite d un accès au système par une personne «extérieure» utilisation d un compte différent du sien avec plus de privilèges par une personne «intérieure». Cause: Suite à une intrusion via Internet. Parfois dû à de graves erreurs de l administrateur(une absence d administration, une divulgation d informations qui permettent l obtention d un couple (login,password). 21

22 Moyens de lancer une attaque (7) Infection informatique : Apparu surtout avec la micro-informatique puis l Internet Plusieurs types d infection : Virus chevaux de Troie bombes logiques Vers Spyware 22

23 Moyens de lancer une attaque (7.1) Virus: Suite d instructions illicites introduites dans un programme par un saboteur qui ont deux fonctions : - action néfaste : rarement absente, les dégâts causés par la manifestation du virus(au moins par le temps pris par son exécution et la place disque occupée) - action de reproduction. Caractéristiques : il est exécuté uniquement lorsqu un utilisateur exécute à son insu le programme infecté par le virus. Deux intégrations possibles : - ajout de code : virus recopié dans l exécutable (au début généralement). Repérable par la variation de taille des programmes. - recouvrement : utilisation de zones libres ou destruction d une partie du programme. Repérage par l exécution anormale du programme. 23

24 Moyens de lancer une attaque (7.2) Chevaux de troie«torjan horses» un programme non autorisé, placé dans un programme sain, soit par ajout, soit par modification du code existant (fichiers binaires compilé). Ce code intrus exécute des fonctions indésirables(copie de fichiers, vol de mots de passe), de manière cachée, sous couvert de fonctions connues et nécessaires. leur découverte est retardé et accidentelle l évaluation des dégâts et difficile endommage la cible(formatage du disque, cryptage des fichiers ) 24

25 Moyens de lancer une attaque (7.2) Détection d un cheval de troie Nécessite une connaisse du système d exploitation Utiliser un contrôleur d intégrité de fichiers(difficile si les fichiers systèmes sont remplacer par des versions plus récentes (bib de fichiers DLL) Utiliser la technique de approchement des objets: Processus de comparaison des objets actuels (fichiers ou répertoires) Avec des versions antérieures(sur bande de sauvegarde). On peut se baser dans la comparaison sur: - La date de dernière modification (non fiable) - La taille du fichier(fiable) - La somme de contrôle:checksum Signature du fichier(plus fiable) 25

26 Moyens de lancer une attaque (7.3) Bombe logique Programme ou altération de programme capable de réaliser une action néfaste avec un déclenchement différé ou téléguidé attaque la plus répandue dans les entreprises (tchernobile) Exemples : - un programmeur, suite à un licenciement, insère dans un programme de paie une fonction de reformatage des disques durs dont l exécution sera déclenchée lorsque son nom disparaîtra du fichier du personnel - un administrateur système peut modifier des utilitaires (tels que login) de manière à garder la possibilité de se connecter sur le système suite à un départ. 26

27 Moyens de lancer une attaque (7.4) Les vers Programme illicite et autonome Caractéristiques : - ne requiert aucune intervention de l utilisateur pour s exécuter. - dès son déclenchement, cherche à se reproduire sur un autre système (via le réseau) et à se réexécuter tout seul. - possibilité d existence de vers se reproduisant en mémoire vive sans utiliser d espace disque. F F F Rares car complexes Difficilement détectables sur sites importants Exemple : ver de l Internet du 3 novembre 1988 a contaminé plus de ordinateurs Unix en moins de 24h. 27

28 Moyens de lancer une attaque (7.5) Espiologiciel (spyware ) c est un logiciel espion ( mouchard, «spyware») malveillant qui infecte un ordinateur dans le but de collecter et de transmettre à des tiers des informations de l'environnement sur lequel il est installé, sans que l'utilisateur n'en ait connaissance la réputation de ce type de logiciel est associé à celui d'internet, qui sert de moyen de transmission des données. Utilisation: Utilisé par des sociétés proposant de la publicité sur Internet. permettre l'envoi de publicité ciblée, il est nécessaire de bien connaître sa cible. 28

29 Moyens de lancer une attaque (7.5) Espiologiciel (spyware ) Fonctionnement: Un logiciel espion est composé de trois mécanismes distincts : Le mécanisme d'infection: mécanismes permettant l'installation du logiciel (mécanisme identiques à ceux des virus des vers ou des chevaux de troie. Exemple, le spyware Cydoor utilise le logiciel grand public Kazaa. Le mécanisme assurant la collecte d'information. Pour le même exemple, la collecte consiste à enregistrer tout ce que l'utilisateur recherche et télécharge via le logiciel Kazaa. Le mécanisme assurant la transmission à un tiers. Ce mécanisme est généralement assuré via le réseau Internet. 29 Le tiers peut être le concepteur du programme ou une entreprise.

30 Porte dérobée Dans un logiciel, une porte dérobée (de l'anglais backdoor, littéralement porte de derrière) est une fonctionnalité inconnue de l'utilisateur légitime, qui donne un accès secret au logiciel. Programme malicieux visant à détourner les fonctionnalités d'un service ou d'un système en ouvrant sur la machine touchée des canaux d'accès masqués et utilisés par une personne malveillante ISET SFAX Omar Cheikhrouhou 30

31 Cheval de Troie Un cheval de Troie est un logiciel d apparence légitime conçu pour exécuter de façon cachée des actions à l insu de l'utilisateur. En général, un cheval de Troie tente d utiliser les droits appartenant à son environnement pour détourner, diffuser ou détruire des informations, ou encore pour ouvrir une porte dérobée qui permet à un attaquant de prendre, à distance, le contrôle de l'ordinateur. ISET SFAX Omar Cheikhrouhou 31

32 Phishing L'hameçonnage (ou phishing, et parfois filoutage), est une technique utilisée par des fraudeurs pour obtenir des renseignements personnels dans le but de perpétrer une usurpation d'identité. La technique consiste à faire croire à la victime qu'elle s'adresse à un tiers de confiance banque, administration, etc. afin de lui soutirer des renseignements personnels : mot de passe, numéro de carte de crédit, date de naissance, etc. C'est une forme d'attaque informatique reposant sur l'ingénierie sociale (sécurité de l'information). L'hameçonnage peut se faire par courrier électronique, par des sites Web falsifiés ou autres moyens électroniques. ISET SFAX Omar Cheikhrouhou 32

33 Virus informatique Un virus informatique est un logiciel malveillant conçu pour se propager à d'autres ordinateurs en s'insérant dans des programmes légitimes appelés «hôtes». Il peut perturber plus ou moins gravement le fonctionnement de l'ordinateur infecté.... fr.wikipedia.org/wiki/virus_informatique Programme malveillant dont l'exécution est déclenchée lorsque le vecteur auquel il a été attaché clandestinement est activé, qui se recopie au sein d'autres programmes ou sur des zones systèmes lui servant à leur tour de moyen de propagation, et qui produit les actions malveillantes pour... ISET SFAX Omar Cheikhrouhou 33

34 Ver informatique Un ver informatique est un logiciel malveillant qui se reproduit sur plusieurs ordinateurs en utilisant un réseau informatique comme Internet. fr.wikipedia.org/wiki/ver_informatique (Anglais : worm) Programme autonome et parasite, capable de se reproduire par lui-même, en perpétuel déplacement dans la mémoire d'ordinateur qu'il surcharge et mine progressivement, et consommant, jusqu'à la paralysie, les ressources du système informatique. ISET SFAX Omar Cheikhrouhou 34

35 LES DIFFÉRENTS TYPES D ATTAQUANTS ISET SFAX Omar Cheikhrouhou 35

36 hacker En sécurité informatique, un hacker est un spécialiste dans la maîtrise de la sécurité informatique et donc des moyens de déjouer cette sécurité. Certains d'entre eux utilisent ce savoir-faire dans un cadre légal et d'autres l'utilisent hors-la-loi. Ces derniers sont appelés «crackers». fr.wikipedia.org/wiki/hacker_(sécurité_informatique) ISET SFAX Omar Cheikhrouhou 36

Evaluer les risques liés aux défauts de sécurité

Evaluer les risques liés aux défauts de sécurité C2I Métiers de la Santé SECURITE INFORMATIQUE Evaluer les risques liés aux défauts de sécurité Eric Boissinot Université François Rabelais Tours 13/02/2007 Pourquoi la sécurité? Le bon fonctionnement d

Plus en détail

INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX

INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX INTRODUCTION A LA SECURITE DES RESEAUX OBJECTIFS de la SECURITE des DONNEES (relativement à des personnes non autorisées) Confidentielles-ne doivent pas être lues Permanentes-ne doivent pas être altérées

Plus en détail

Audit et Sécurité Informatique

Audit et Sécurité Informatique 1 / 54 Audit et Sécurité Informatique Chap 1: Services, Mécanismes et attaques de sécurité Rhouma Rhouma https://sites.google.com/site/rhoouma Ecole superieure d Economie Numerique 3ème année Licence 2

Plus en détail

Sécuriser les achats en ligne par Carte d achat

Sécuriser les achats en ligne par Carte d achat Projet Sécurité Date : 09/02/09 Version : V 1.0 Etat : travail / vérifié / validé Rédacteur : JBO Réf. : CNRS/DSI/Expertise/ sécuriser la carte achat-v1.doc Annexes : Sécuriser les achats en ligne par

Plus en détail

Quelles sont les menaces contre le poste de travail informatisé et comment s en prémunir?

Quelles sont les menaces contre le poste de travail informatisé et comment s en prémunir? Quelles sont les menaces contre le poste de travail informatisé et comment s en prémunir? Michel Futtersack, Faculté de Droit, Université Paris Descartes, Sorbonne Paris Cité Tout système informatique

Plus en détail

Virus et Antivirus. Catégorie. Fiche. technique N 11. Software. Les Catégories de virus : Malwares

Virus et Antivirus. Catégorie. Fiche. technique N 11. Software. Les Catégories de virus : Malwares Un virus informatique est un programme malveillant (en anglais Malware) qui a pour but de se dupliquer afin d infecter un maximum d ordinateurs. Les effets du virus dépendront de la catégorie à laquelle

Plus en détail

Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès )

Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès ) Guides des bonnes pratiques de sécurité informatique pour une STA ( Solution Technique d'accès ) Sommaire 1. Protection de son matériel et de ses données Création d'un utilisateur avec mot de passe compliqué

Plus en détail

ISEC. Codes malveillants

ISEC. Codes malveillants ISEC s malveillants Jean Leneutre jean.leneutre@telecom-paristech.fr Bureau C234-4 Tél.: 01 45 81 78 81 INF721, 2011-12. Page 1 q malveillant («malware» ou «rogue program») Ensemble d instruction permettant

Plus en détail

Présenté par : Mlle A.DIB

Présenté par : Mlle A.DIB Présenté par : Mlle A.DIB 2 3 Demeure populaire Prend plus d ampleur Combinée avec le phishing 4 Extirper des informations à des personnes sans qu'elles ne s'en rendent compte Technique rencontrée dans

Plus en détail

Introduction à la sécurité des systèmes embarqués

Introduction à la sécurité des systèmes embarqués RMLL 2007 Introduction à la sécurité des systèmes embarqués email web : kadionik@enseirb.fr : http://www.enseirb.fr/~kadionik http://www.enseirb.fr/cosynux/ Patrice KADIONIK ENSEIRB - IMS pk/enseirb/2007-1-

Plus en détail

Sécurité des systèmes informatiques Introduction

Sécurité des systèmes informatiques Introduction Année 2008-2009 Sécurité des systèmes informatiques Introduction Nicolas Baudru mél : nicolas.baudru@esil.univmed.fr page web : nicolas.baudru.esil.perso.univmed.fr 1 Système d'information et système informatique

Plus en détail

Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet

Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet Prénom Nom : Signature : Date : Service : Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet Ce texte, associé au règlement intérieur des entités, a pour objet de préciser la responsabilité

Plus en détail

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux

Chapitre 7. Sécurité des réseaux. Services, attaques et mécanismes cryptographiques. Hdhili M.H. Cours Administration et sécurité des réseaux Chapitre 7 Sécurité des réseaux Services, attaques et mécanismes cryptographiques Hdhili M.H Cours Administration et sécurité des réseaux 1 Partie 1: Introduction à la sécurité des réseaux Hdhili M.H Cours

Plus en détail

INTRANET - SECURITE. 2. La Sécurité

INTRANET - SECURITE. 2. La Sécurité INTRANET - SECURITE 1. Intranet et Extranet 2. La Sécurité INTRANET Un intranet est un ensemble de services internet (par exemple un serveur e web) internes nes à un réseau local, c'est-à-dire accessibles

Plus en détail

Les vols via les mobiles

Les vols via les mobiles 1 Les vols via les mobiles Android est le système d exploitation le plus populaire parmi les utilisateurs des appareils mobiles et malheureusement aussi parmi les cybercriminels puisque c est l OS le plus

Plus en détail

SECURIDAY 2013 Cyber War

SECURIDAY 2013 Cyber War Club de la Sécurité Informatique à l INSAT Dans le cadre de la 3ème édition de la journée nationale de la sécurité informatique SECURIDAY 2013 Cyber War SECURINETS Présente Atelier : Mail Threats Formateurs:

Plus en détail

Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet

Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet Charte pour l usage de ressources informatiques et de services Internet Ce texte, associé au règlement intérieur de l Observatoire de Paris (désigné dans la suite comme l Établissement) et ceux de ses

Plus en détail

Logiciels malveillants

Logiciels malveillants Logiciels malveillants Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI Plan de présentation Introduction Listes des logiciels malveillants Définitions et principales caractéristiques Virus détails Ver détails

Plus en détail

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16

CONFIGURATION P 2 P 3 P 3 P 10 P 11 P 13 P 14 P 16 CONFIGURATION 1 Présentation 2 Topologie du projet 3 Installation 4 Configuration 4.1 Création de la DMZ publique 4.2 Accès vers l Internet 4.3 Publication d Exchange 4.4 Rapports d activité et alertes

Plus en détail

Introduction à la sécurité informatique Connaissances de base sur la sécurité informatique Les critères fondamentaux Domaine d application Menaces Critères fondamentaux Les solutions de sécurité doivent

Plus en détail

ECCSA Rue Georges Simenon, 13 4000 LIEGE. Le cheval de Troie

ECCSA Rue Georges Simenon, 13 4000 LIEGE. Le cheval de Troie ECCSA Rue Georges Simenon, 13 4000 LIEGE Mengual Garcia Rémy Maesen Andy 6U Info Année scolaire:2011-2012 Page1 Histoire Les chevaux de Troie informatiques tirent leur nom de la légende dans l'iliade sur

Plus en détail

Cours Cryptographie. Jeudi 22 février 2012 M1 ISIC. Authentification. Gabriel Risterucci

Cours Cryptographie. Jeudi 22 février 2012 M1 ISIC. Authentification. Gabriel Risterucci Cours Cryptographie Jeudi 22 février 2012 M1 ISIC Authentification Gabriel Risterucci Cours Cryptographie - Authentification - Principes généraux Moyens d'authentification Authentification différée Système

Plus en détail

Mon ordinateur a Attrapé un virus

Mon ordinateur a Attrapé un virus Mon ordinateur a Attrapé un virus Si d un fichier l origine tu ne connais pas Le télécharger, tu ne dois pas Un ordinateur peut attraper un virus ; dans ce cas, il ne fonctionne plus correctement. De plus,

Plus en détail

Sensibilisation à la Sécurité sur Internet. vulnérabilités sur Internet

Sensibilisation à la Sécurité sur Internet. vulnérabilités sur Internet Sensibilisation à la Sécurité sur Internet Cours «2» : Menaces et Cours «2» : Menaces et vulnérabilités sur Internet Plan du cours Sécurité locale du PC Sécurité du réseau Sécurité de communication Outils

Plus en détail

LES VIRUS INFORMATIQUE PEUT-ON S EN PRÉMUNIR?

LES VIRUS INFORMATIQUE PEUT-ON S EN PRÉMUNIR? 31 DÉCEMBRE 2014 LES VIRUS INFORMATIQUE PEUT-ON S EN PRÉMUNIR? THOMAS GIANGRANDE BTS SIO ICOF Lyon Mais qu est-ce qu un virus informatique? C est un programme informatique qui lorsqu on l exécute se charge

Plus en détail

Sécurité informatique dans les établissements scolaires du second degré

Sécurité informatique dans les établissements scolaires du second degré Sécurité informatique dans les établissements scolaires du second degré Formation des professeurs stagiaires Thierry Chich RSSI-adjoint de l Académie 29 août 2013 Thierry Chich RSSI-adjoint de l Académie

Plus en détail

SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information**

SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information** SSI Sensibilisation à la sécurité de l'information** Prérequis Compétence opérationnelle Objectifs d apprentissage Durée d apprentissage Connaissances de base en informatique Etre capable de comprendre

Plus en détail

Guide de démarrage rapide

Guide de démarrage rapide Guide de démarrage rapide Microsoft Windows Seven/Vista / XP / 2000 ESET Smart Security offre la vitesse et la précision d ESET NOD32 Antivirus et de son puissant moteur ThreatSense, allié à un pare-feu

Plus en détail

La sécurité informatique

La sécurité informatique 1 La sécurité informatique 2 Sécurité des systèmes d information Yves Denneulin (ISI) et Sébastien Viardot(SIF) Cadre du cours Informatique civile (avec différences si publiques) Technologies répandues

Plus en détail

LES PROTOCOLES D UTILISATION D INTERNET, D INTRANET ET DE LA MESSAGERIE ELECTRONIQUE

LES PROTOCOLES D UTILISATION D INTERNET, D INTRANET ET DE LA MESSAGERIE ELECTRONIQUE LES PROTOCOLES D UTILISATION D INTERNET, D INTRANET ET DE LA MESSAGERIE ELECTRONIQUE Dans son activité quotidienne, le policier, quelles que soient ses tâches, est très souvent confronté à la nécessité

Plus en détail

CHARTE WIFI ET INTERNET

CHARTE WIFI ET INTERNET PAVILLON BLANC MÈDIATHÉQUE CENTRE D ART DE COLOMIERS CHARTE WIFI ET INTERNET MISSION : Le Pavillon Blanc Médiathèque Centre d Art de Colomiers a pour mission de permettre à tous ses visiteurs d accéder

Plus en détail

SECURITE SANS FIL. Alberto Escudero Pascual. Last Updated: 20050907. ItrainOnline MMTK www.itrainonline.org

SECURITE SANS FIL. Alberto Escudero Pascual. Last Updated: 20050907. ItrainOnline MMTK www.itrainonline.org SECURITE SANS FIL Alberto Escudero Pascual Contenu Partie I Introduction à la sécurité wireless et à la sécurité des systèmes d information Rappel du model OSI et du cryptage au niveau liaison. Partie

Plus en détail

Découvrez Kaspersky. Small Office Security TPE PME GUIDE DE LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE

Découvrez Kaspersky. Small Office Security TPE PME GUIDE DE LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE Découvrez Kaspersky Small Office Security TPE PME GUIDE DE LA SÉCURITÉ INFORMATIQUE Sommaire Pourquoi est-il important pour une TPE/PME d acquérir une protection efficace? Pages 04-05 10 idées reçues à

Plus en détail

CHARTE INFORMATIQUE LGL

CHARTE INFORMATIQUE LGL CHARTE INFORMATIQUE LGL Selon la réglementation indiquée dans la charte informatique du CNRS, tout accès aux ressources informatiques du LGLTPE nécessite une authentification des personnels. Cette authentification

Plus en détail

Malware Logiciels malveillants Retour sur les premiers cours

Malware Logiciels malveillants Retour sur les premiers cours Malware Logiciels malveillants Retour sur les premiers cours Jean-Marc Robert Génie logiciel et des TI Plan du cours Logiciels malveillants Analyse de risque Politique de sécurité Moyens de protection

Plus en détail

Domaine D1 : Travailler dans un environnement numérique évolutif

Domaine D1 : Travailler dans un environnement numérique évolutif Domaine D1 : Travailler dans un environnement numérique évolutif Tout au long de sa vie, l usager travaille dans un environnement numérique. La virtualisation des ressources, les risques inhérents numériques

Plus en détail

Mohamed Houcine Elhdhili & Khaled Sammoud. khaled.sammoud@gmail.com. Remarque: ce document doit être complété par les notes de cours

Mohamed Houcine Elhdhili & Khaled Sammoud. khaled.sammoud@gmail.com. Remarque: ce document doit être complété par les notes de cours Cours Sécurité et cryptographie Mohamed Houcine Elhdhili & Khaled Sammoud Med_elhdhili@yahoo.eselhdhili@yahoo es khaled.sammoud@gmail.com Remarque: ce document doit être complété par les notes de cours

Plus en détail

Pour se déclencher (passer à l'action), il attend en général : Pour en savoir plus sur ce sujet : Page Wikipedia consacrée à ce sujet.

Pour se déclencher (passer à l'action), il attend en général : Pour en savoir plus sur ce sujet : Page Wikipedia consacrée à ce sujet. Virus & Antivirus De nos jours, quand on débute en informatique personnelle, on est confronté dès les premières heures à ces mots "Virus" et "Antivirus", et on comprend tout de suite qu'il ne faut pas

Plus en détail

Qu'est-ce qu'un virus?

Qu'est-ce qu'un virus? Page Page 2 Qu'est-ce qu'un virus? Un virus est un programme qui a plusieurs objectifs distincts : -le principe même d un virus est de s'étendre de machine en machine (le code est dit auto-reproductible).

Plus en détail

F-Secure Anti-Virus for Mac 2015

F-Secure Anti-Virus for Mac 2015 F-Secure Anti-Virus for Mac 2015 2 Sommaire F-Secure Anti-Virus for Mac 2015 Sommaire Chapitre 1: Prise en main...3 1.1 Gestion des abonnements...4 1.2 Comment m'assurer que mon ordinateur est protégé...4

Plus en détail

ACCEDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE

ACCEDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE Pour garder le contact avec leur entreprise, de plus en plus de collaborateurs ont besoin d accéder à leurs emails lorsqu ils sont en déplacement ou à domicile. Cet accès distant est facilité si la messagerie

Plus en détail

NETTOYER ET SECURISER SON PC

NETTOYER ET SECURISER SON PC NETTOYER ET SECURISER SON PC NETTOYER Pourquoi nettoyer son PC? Pour gagner de la place sur votre disque dur Pour accélérer son fonctionnement Pour supprimer tous les logiciels et fichiers inutiles ou

Plus en détail

Chapitre N 7: Configuration et administration d un réseau local. Configuration et administration d un réseau local

Chapitre N 7: Configuration et administration d un réseau local. Configuration et administration d un réseau local Configuration et administration d un réseau local I Introduction : Une fois le matériel est choisi, le câblage est réalisé et les différentes composantes du réseau sont connectées, il faut. Quelque soit

Plus en détail

Gregor Bruhin pour le club Login, avril 2013

Gregor Bruhin pour le club Login, avril 2013 Gregor Bruhin pour le club Login, avril 2013 Introduction Ces logiciels qui vous veulent du mal ou à votre ordinateur... Objectifs : Identifier les différents types de logiciels malveillants, connaître

Plus en détail

ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE

ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE ACCÉDER A SA MESSAGERIE A DISTANCE Lorraine Pour garder le contact avec leur entreprise, de plus en plus de collaborateurs ont besoin d accéder à leurs emails lorsqu ils sont en déplacement ou à domicile.

Plus en détail

Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server / NT4 (SP6) Guide de démarrage rapide

Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server / NT4 (SP6) Guide de démarrage rapide Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server / NT4 (SP6) Guide de démarrage rapide ESET NOD32 Antivirus apport à votre ordinateur une excellente protection contre les codes malveillants. Fondé

Plus en détail

CATALOGUE DE FORMATION INTERNET BUREAUTIQUE INFORMATIQUE..::NET-INOV.COM::..

CATALOGUE DE FORMATION INTERNET BUREAUTIQUE INFORMATIQUE..::NET-INOV.COM::.. CATALOGUE DE FORMATION INTERNET BUREAUTIQUE INFORMATIQUE..::NET-INOV.COM::.. Chaque formateur est un professionnel capable d identifier vos besoins et d y répondre en mettant en œuvre des solutions déjà

Plus en détail

NETTOYER ET SECURISER SON PC

NETTOYER ET SECURISER SON PC NETTOYER ET SECURISER SON PC Ou comment assurer une longue vie à son ordinateur Lors de l utilisation de votre PC au fil du temps vous serez sans aucun doute confronté aux virus, vers, spyware, adware,

Plus en détail

Sécurité des Postes Clients

Sécurité des Postes Clients HERVÉ SCHAUER CONSULTANTS Cabinet de Consultants en Sécurité Informatique depuis 1989 Spécialisé sur Unix, Windows, TCP/IP et Internet Sécurité des Postes Clients Table ronde CFSSI Jeudi 29 mars 2007 Benjamin

Plus en détail

Cible de sécurité CSPN

Cible de sécurité CSPN Cible de sécurité CSPN Dropbear 2012.55 Ref 12-06-037-CSPN-cible-dropbear Version 1.0 Date June 01, 2012 Quarkslab SARL 71 73 avenue des Ternes 75017 Paris France Table des matières 1 Identification 3

Plus en détail

A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE

A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE A VOUS, CHER CLIENT, CE MESSAGE CONCERNE VOTRE SECURITE Sécurité Page 1 de 5 A la BANQUE DES MASCAREIGNES, nous accordons une extrême importance à la sécurité de vos informations. Nos systèmes et les procédures

Plus en détail

LES RÉSEAUX INFORMATIQUES

LES RÉSEAUX INFORMATIQUES LES RÉSEAUX INFORMATIQUES Lorraine Le développement d Internet et de la messagerie électronique dans les entreprises a été, ces dernières années, le principal moteur de la mise en place de réseau informatique

Plus en détail

L informatique et ses pièges!

L informatique et ses pièges! L informatique et ses pièges Médiathèque de Plougastel JF Pizzetta, formateur Samedi 13 Septembre 2014 L informatique et ses pièges Programme 1/ Quelques exemples 2/ Les dangers «traditionnels» 3/ Les

Plus en détail

Option 2 and Option 5 are correct. 1 point for each correct option. 0 points if more options are selected than required.

Option 2 and Option 5 are correct. 1 point for each correct option. 0 points if more options are selected than required. Quelles sont les deux affirmations vraies relatives à la sécurité du réseau? (Choisissez deux réponses.) Protéger un réseau contre les attaques internes constitue une priorité moins élevée car les employés

Plus en détail

Informatique. Les réponses doivent être données en cochant les cases sur la dernière feuille du sujet, intitulée feuille de réponse

Informatique. Les réponses doivent être données en cochant les cases sur la dernière feuille du sujet, intitulée feuille de réponse Questions - Révision- - 1 er Semestre Informatique Durée de l examen : 1h pour 40 questions. Aucun document n est autorisé. L usage d appareils électroniques est interdit. Les questions faisant apparaître

Plus en détail

escan Entreprise Edititon Specialist Computer Distribution

escan Entreprise Edititon Specialist Computer Distribution escan Entreprise Edititon Specialist Computer Distribution escan Entreprise Edition escan entreprise Edition est une solution antivirale complète pour les entreprises de toutes tailles. Elle fournit une

Plus en détail

POUR MAC Guide de démarrage rapide. Cliquez ici pour télécharger la version la plus récente de ce document

POUR MAC Guide de démarrage rapide. Cliquez ici pour télécharger la version la plus récente de ce document POUR MAC Guide de démarrage rapide Cliquez ici pour télécharger la version la plus récente de ce document ESET Cyber Security apporte à votre ordinateur une excellente protection contre les codes malveillants.

Plus en détail

Comment Repérer les Faux Logiciels Antivirus Par l équipe FortiGuard Labs de Fortinet.

Comment Repérer les Faux Logiciels Antivirus Par l équipe FortiGuard Labs de Fortinet. Comment Repérer les Faux Logiciels Antivirus Par l équipe FortiGuard Labs de Fortinet. Il y a quelques mois, un voisin était en train de chater avec moi au sujet d un nouveau antivirus miracle qu il a

Plus en détail

Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP

Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP Sécurité des réseaux Certificats X509 et clés PGP A. Guermouche A. Guermouche Cours 5 : X509 et PGP 1 Plan 1. Certificats X509 2. Clés PGP A. Guermouche Cours 5 : X509 et PGP 2 Plan Certificats X509 1.

Plus en détail

Propagation virale sur le Web Le ver BackTrack

Propagation virale sur le Web Le ver BackTrack Propagation virale sur le Web Le ver BackTrack Althes (http://www.althes.fr) Revision 1 - December 2002 Vincent Royer 1. Introduction Au cours de ces dernières années, un certain nombre

Plus en détail

Profil de protection d une passerelle VPN industrielle

Profil de protection d une passerelle VPN industrielle Profil de protection d une passerelle industrielle Version 1.0 court-terme GTCSI 13 juillet 2015 Avant-propos Dans toute la suite de ce document, l acronyme ToE (Target of Evaluation) désigne le composant

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

IDS snort. Rémi JACHNIEWICZ et Romain GEGOUT 6 décembre 2008

IDS snort. Rémi JACHNIEWICZ et Romain GEGOUT 6 décembre 2008 IDS snort Rémi JACHNIEWICZ et Romain GEGOUT 6 décembre 2008 1 Table des matières 1 Les différents IDS 3 1.1 Les NIDS (Network IDS ou IDS Réseau)..................... 3 1.2 Les HIDS (Host IDS ou IDS Machine)......................

Plus en détail

Profil de protection d un logiciel d ingénierie

Profil de protection d un logiciel d ingénierie Version 1.0 moyen-terme GTCSI 11 septembre 2015 Avant-propos Dans toute la suite de ce document, l acronyme ToE (Target of Evaluation) désigne le composant qui est l objet de l évaluation. 1 Descriptif

Plus en détail

Firewall : Pourquoi et comment?

Firewall : Pourquoi et comment? Firewall : Pourquoi et comment? En ai-je besoin? Internet, bien que très utile et pratique, est parsemé d'embuches. Parmi elles : les virus et les troyens. Un virus est un programme créé pour modifier

Plus en détail

Chapitre 2. Vulnérabilités protocolaires et attaques réseaux M&K HDHILI

Chapitre 2. Vulnérabilités protocolaires et attaques réseaux M&K HDHILI Chapitre 2 Vulnérabilités protocolaires et attaques réseaux 1 Définitions Vulnérabilité: Défaut ou faiblesse d un système dans sa conception, sa mise en œuvre ou son contrôle interne pouvant mener à une

Plus en détail

Malveillances Téléphoniques

Malveillances Téléphoniques 28/11/03 1 Malveillances Téléphoniques Risques et parades Conférence CLUSIF réalisée par la société Membre ERCOM 28/11/03 2 Introduction Constat : Après la sécurité informatique, l'entreprise découvre

Plus en détail

ENDPOINT SECURITY FOR MAC BY BITDEFENDER

ENDPOINT SECURITY FOR MAC BY BITDEFENDER ENDPOINT SECURITY FOR MAC BY BITDEFENDER Notes de mise à jour Endpoint Security for Mac by Bitdefender Notes de mise à jour Date de publication 2015.03.13 Copyright 2015 Bitdefender Mentions Légales Tous

Plus en détail

Chap. I : Introduction à la sécurité informatique

Chap. I : Introduction à la sécurité informatique UMR 7030 - Université Paris 13 - Institut Galilée Cours Sécrypt Les exigences de la sécurité de l information au sein des organisations ont conduit à deux changements majeurs au cours des dernières décennies.

Plus en détail

Toshiba EasyGuard en action :

Toshiba EasyGuard en action : Toshiba EasyGuard en action Toshiba EasyGuard en action : tecra s3 Une plate-forme professionnelle complètement évolutive offrant une sécurité et une fiabilité de haut niveau. Toshiba EasyGuard comprend

Plus en détail

Réseaux informatique & Internet

Réseaux informatique & Internet Réseaux informatique & Internet Filière: Sciences Economiques et Gestion S3 www.fac-ainsebaa.com Qu'est-ce qu'un réseau? Un Réseau (Networks) est un ensemble de machines (ordinateurs, imprimantes ou autres

Plus en détail

Les infections informatiques

Les infections informatiques Initiation à la sécurité 1/ 9 Les infos contenues dans cette page proviennent du site Pegase-secure à l'adresse ci-dessous. http://www.pegase-secure.com/definition-virus.html LES VIRUS INFORMATIQUES Cette

Plus en détail

ULYSSE EST DANS LA PLACE!

ULYSSE EST DANS LA PLACE! LE GUIDE ULYSSE EST DANS LA PLACE! Cheval de Troie. Programme discret, généralement inclus dans un logiciel anodin (jeu, utilitaire), contenant une portion de code malveillant qui contourne certains dispositifs

Plus en détail

Netdays 2004. Comprendre et prévenir les risques liés aux codes malicieux

Netdays 2004. Comprendre et prévenir les risques liés aux codes malicieux 1 Netdays 2004 Comprendre et prévenir les risques liés aux codes malicieux 2 Comprendre et prévenir les risques liés aux codes malicieux - Motivations - Les principaux types de codes malicieux - Les principales

Plus en détail

Sensibilisation à la sécurité

Sensibilisation à la sécurité Sensibilisation à la sécurité informatique Sébastien Delcroix Copyright CRI74 GNU Free Documentation License 1 Attentes de son système Disponibilité d'information Intégrité de ses données

Plus en détail

Formation en Sécurité Informatique

Formation en Sécurité Informatique Formation en Sécurité Informatique FreeWays Security Club MAIL: KHALDIMEDAMINE@GMAIL.COM Contenu 1- Comprendre le terrain 2- Metasploit 3- NeXpose a- Installation du serveur NeXpose b- IHM de la console

Plus en détail

Introduction aux systèmes d exploitation

Introduction aux systèmes d exploitation Introduction aux systèmes d exploitation Le système d exploitation est un ensemble de logiciels qui pilotent la partie matérielle d un ordinateur. Les principales ressources gérées par un système d exploitation

Plus en détail

Chapitre 1: Prise en main...3

Chapitre 1: Prise en main...3 F-Secure Anti-Virus for Mac 2014 Sommaire 2 Sommaire Chapitre 1: Prise en main...3 1.1 Que faire après l'installation...4 1.1.1 Gestion des abonnements...4 1.1.2 Ouvrir le produit...4 1.2 Comment m'assurer

Plus en détail

Kaspersky Fraud Prevention for Endpoints

Kaspersky Fraud Prevention for Endpoints Kaspersky Fraud Prevention for Endpoints www.kaspersky.fr KASPERSKY FRAUD PREVENTION 1. Techniques d attaque du système bancaire en ligne L'appât du gain constitue la principale motivation de la cyber-criminalité.

Plus en détail

Internet sans risque surfez tranquillement

Internet sans risque surfez tranquillement Pare-Feu Scam Hameçonnage Pourriel Spam Spywares Firewall Ver Phishing Virus Internet quelques chiffres : Les derniers chiffres de l'arcep (Autorité de Régulation des Communications Electroniques des Postes)

Plus en détail

Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server. Guide de démarrage rapide

Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server. Guide de démarrage rapide Microsoft Windows 7 / Vista / XP / 2000 / Home Server Guide de démarrage rapide ESET Smart Security apporte à votre ordinateur une excellente protection contre les codes malveillants. Fondé sur la technologie

Plus en détail

Chapitre 1 Comment se connecter à Internet... 13

Chapitre 1 Comment se connecter à Internet... 13 Chapitre 1 Comment se connecter à Internet... 13 1.1 Adresse IP permanente ou temporaire... 16 1.2 Débit d une connexion... 16 1.3 Utilisation occasionnelle (RTC, Numéris)... 20 RTC... 20 RNIS... 24 1.4

Plus en détail

Cible de sécurité CSPN

Cible de sécurité CSPN Cible de sécurité CSPN ClearBUS Application cliente pour la communication sécurisée Version 1.12 Le 25/11/2011 Identifiant : CBUS-CS-1.12-20111125 contact@clearbus.fr tel : +33(0)485.029.634 Version 1.12

Plus en détail

9 Sécurité et architecture informatique

9 Sécurité et architecture informatique 9 Sécurité et architecture informatique 1) Nom(s) du (des) système(s) d exploitation impliqués dans le traitement* : Windows Server 2008 R2 et CentOS 5 et 6. 2) Le système informatique est constitué :*

Plus en détail

Chap. I : Introduction à la sécurité informatique

Chap. I : Introduction à la sécurité informatique UMR 7030 - Université Paris 13 - Institut Galilée Cours Sécrypt Les exigences de la sécurité de l information au sein des organisations ont conduit à deux changements majeurs au cours des dernières décennies.

Plus en détail

«Obad.a» : le malware Android le plus perfectionné à ce jour

«Obad.a» : le malware Android le plus perfectionné à ce jour «Obad.a» : le malware Android le plus perfectionné à ce jour Table des matières I. Le sujet de l article... 2 II. Réflexion sur les nouvelles menaces technologiques d aujourd hui... 2 A. Android, victime

Plus en détail

ESET Smart Security Business Edition

ESET Smart Security Business Edition ESET Smart Security Business Edition nod32 antivirus NOD32 acheter telecharger telechargement nod 32 Altéa Conseils revendeur antivirus nod32 acheter ESET Smart Security Business Edition est une nouvelle

Plus en détail

Virtualisation et sécurité Retours d expérience

Virtualisation et sécurité Retours d expérience Virtualisation et sécurité Retours d expérience Hervé Hosy Sylvain Pouquet 8 juin 2009 Forum Cert-IST - Virtualisation et sécurité Page 1 Agenda 2 retours d expérience abordés Client bancaire : étude de

Plus en détail

DEUXIÈME ATELIER : LA PROTECTION DE L INFORMATION CONFIDENTIELLE LORS DES COMMUNICATIONS

DEUXIÈME ATELIER : LA PROTECTION DE L INFORMATION CONFIDENTIELLE LORS DES COMMUNICATIONS TRANSCRIPTION DE LA VIDÉO POUR L ATELIER 2 Bonjour Cette année, la campagne de sensibilisation permet d approfondir notre connaissance sur le thème de la protection des informations confidentielles. DEUXIÈME

Plus en détail

L identité numérique. Risques, protection

L identité numérique. Risques, protection L identité numérique Risques, protection Plan Communication sur l Internet Identités Traces Protection des informations Communication numérique Messages Chaque caractère d un message «texte» est codé sur

Plus en détail

LA SÉCURITÉ DANS LES RÉSEAUX POURQUOI SÉCURISER? Ce cours traitera essentiellement les points suivants :

LA SÉCURITÉ DANS LES RÉSEAUX POURQUOI SÉCURISER? Ce cours traitera essentiellement les points suivants : LA SÉCURITÉ DANS LES RÉSEAUX Page:1/6 Objectifs du COURS : Ce cours traitera essentiellement les points suivants : - les attaques : - les techniques d intrusion : - le sniffing - le «craquage» de mot de

Plus en détail

SENTINEL S/5 avec CODESOFT Version 8

SENTINEL S/5 avec CODESOFT Version 8 SENTINEL S/5 avec CODESOFT Version 8 TEKLYNX International Copyright 2005 5 Décembre, 2005 RN-0001.00 PRODUCT RELEASE NOTES SENTINEL S/5 version 5.01 Release Notes v.fr 1 SENTINEL S/5 avec CODESOFT version

Plus en détail

Etat des lieux de la sécurité dans Windows XP. Nicolas RUFF nicolas.ruff@edelweb.fr

Etat des lieux de la sécurité dans Windows XP. Nicolas RUFF nicolas.ruff@edelweb.fr Etat des lieux de la sécurité dans Windows XP Améliorations et écueils Nicolas RUFF nicolas.ruff@edelweb.fr page 1 Ordre du jour Authentification Réseau Stratégies de groupe Fichiers Noyau Support Autres

Plus en détail

Avantages. Protection des réseaux corporatifs de gestion centralisée

Avantages. Protection des réseaux corporatifs de gestion centralisée Protégez votre univers Protection des réseaux corporatifs de gestion centralisée Avantages Gestion centralisée de protection des postes de travail des serveurs de fichier Windows et des serveurs de messagerie

Plus en détail

INTERNET SANS CRAINTE. Bon réflexes de sécurité

INTERNET SANS CRAINTE. Bon réflexes de sécurité INTERNET SANS CRAINTE Bon réflexes de sécurité 1. Conseils pour conserver un ordinateur sain. Les conséquences possibles d'un ordinateur infecté sont multiples: - Ralentissement de la machine. - Dysfonctionnements

Plus en détail

Guide KleSign Système de réponse par voie électronique (V1.2)

Guide KleSign Système de réponse par voie électronique (V1.2) Guide KleSign Système de réponse par voie électronique (V1.2) I - Pré requis : Avant de répondre à une consultation par voie électronique, vous devez vous assurez que vous disposez de la configuration

Plus en détail

Réplication de données de classe entreprise pour environnements distribués et reprise sur sinistre

Réplication de données de classe entreprise pour environnements distribués et reprise sur sinistre Réplication de données de classe entreprise pour environnements distribués et reprise sur sinistre La tendance actuelle vers une conception distribuée de l entreprise, avec des agences, des centres de

Plus en détail

Sécurité Informatique

Sécurité Informatique Avertissements : Le contenu de ce document est sous licence GPL. Le document est librement diffusable dans le contexte de cette licence. Toute modification est encouragée et doit être signalée à olivier

Plus en détail

Présentation des caractéristiques des logiciels de chiffrement : principes et fonctionnalités

Présentation des caractéristiques des logiciels de chiffrement : principes et fonctionnalités Présentation des caractéristiques des logiciels de chiffrement : principes et fonctionnalités Journée chiffrement Le 24 janvier 2006 X. Jeannin (CNRS/UREC) Plan! Différents aspects du chiffrement de données!

Plus en détail

Managed VirusScan et renforce ses services

Managed VirusScan et renforce ses services VirusScan ASaP devient Managed VirusScan et renforce ses services Protection antivirus administrée, automatique et permanente pour les postes de travail, les nomades et les serveurs de fichiers. Avec la

Plus en détail