Ça se passe à côté de chez toi...

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Ça se passe à côté de chez toi..."

Transcription

1 Ça se passe à côté de chez toi... L'association lyonnaise Quais du polar qui organise le festival du même nom les 14, 15, 16 et 17 avril prochain se rapproche du quotidien «20 minutes» pour créer un concours de nouvelles sur le thème : «Ça se passe à côté de chez toi...». Nous racontons tous des histoires, amusantes, tragiques, de ces événements qui se sont passés à côté de chez nous, entendues au bureau, dans le métro, au marché, au bistrot. La 20 eme minute (prix spécial du jury) 7 h 40. Anna jeta un coup d'oeil à l'horloge sur la place. Métro ou tram? Le soleil commençait à émerger d'entre les nuages. Ce sera le tram qui justement venait de faire son apparition à l'arrêt face à l'école d'infirmière. Cela faisait si longtemps qu'elle ne l'avait pas pris. Le trajet pour Perrache prendrait donc 20 minutes. Elle aura juste le temps. Elle récupéra un 20 minutes. Il fallait qu'elle le lise en entier pour se vider la tête. Une nuit aux urgences de l'hôpital Edouard- Herriot, et vous êtes rempli de toute la misère du monde. Anna est chirurgien en urgence pédiatrique. Il fallait qu'elle oublie le sang et la souffrance de la nuit. Et surtout, il ne fallait pas penser au rendez-vous de 8 heures. Dans 18 minutes maintenant. «Les TCL annoncent un nouveau plan sécurité». Alors qu'anna finissait le dernier paragraphe de l'article en page 2, son téléphone sonna pour annoncer un SMS. «15 mn». Le SMS n'était pas signé et avec son nouveau portable, Anna n'avait plus le numéro de l'envoyeur qui s'affichait. Mais cela ne faisait pas de doute. Lui aussi faisait dérouler le compte à rebours. Lui, c'est Pierre. Il lui avait donné rendez-vous à 8 heures, à Perrache. C'était moins un rendez-vous qu'un ultimatum. Si elle ne se montrait pas, il montait dans le TGV de 8h02 et il jetait l'éponge. Il avait montré tellement de résistance. Elle l'avait snobé, rejeté ses appels, l'avait fait pleurer devant son interphone sans lui ouvrir la porte, l'avait humilié devant ses copains et sa famille. Il avait tout accepté, tout pardonné. D'habitude, Anna faisait fuir les mecs bien, et ce dès les premiers rendez-vous. Mais lui n'était pas pareil. C'était le genre de type sympa que tout le monde adore. Tout de suite, et pour toujours. Et cela depuis qu'il était tout petit! Cela vous donne une confiance en vous que la plus grande des emmerdeuses n'arrive pas à saper. Même la mère d'anna l'adorait. Quand ils allaient lui rendre visite, elle en oubliait son diabète et n'arrêtait pas de rigoler. Elle qui n'avait plus souri depuis le suicide de son mari. «Agression à la sortie d'un collège de Bron» en page 3 et un nouveau SMS. «Tu me surveilles?» Une alarme se déclencha dans le ventre d'anna. Ce n'était pas Pierre. Ce devait être François-Xavier. «La cata! Il est dans le tram». Trois mois qu'elle prenait le métro pour éviter de tomber sur lui et voilà. «// est là le jour où il ne faut pas». A moins... A moins que cela soit le prétexte idéal pour ne pas se rendre au rendez-vous de Pierre. De toute façon, cela n'aurait jamais pu marcher entre eux... Elle avait rencontré François-Xavier sur cette même ligne de tram. Il était tellement touchant, sur la banquette d'en face... Anna l'avait pris pour un étudiant en train de réviser avant un exam sur le campus de Bron. Il lisait une pièce de Musset, presque à voix haute. «J'ai tout oublié», lui avait-t-il lancé, avec un regard mi-amusé, mi-angoissé. «Pardon?». «Mon texte, je l'ai oublié. La première est ce soir et je ne sais plus rien». Ils étaient descendus ensemble du tram et elle l'avait fait répéter toute la matinée dans un bar. Ils s'étaient retrouvés après le spectacle, où il joua son rôle de jeune premier avec tout l'éclat dont il était capable. Sûr qu'il était beau! Et schizo à un stade avancé. Quand il prenait le tram, ce n'était pas pour se rendre au campus de Bron, mais il s'arrêtait un peu avant, à l'arrêt de l'hôpital psychiatrique du Vinatier. Anna avait passé un coup de fil à un collègue qui y bossait. «Ce type, s'il n'était pas le fils d'un directeur d'usine qui emploie 2500 personnes, il serait enfermé à double tour». C'est quand elle avait vu qu'il ne se sortait jamais sans un cutter qu'elle avait commencé à ne plus répondre à ses coups de fils, et à éviter le tram. Elle aimait bien les timbrés, mais là, ils ne jouaient pas dans la même catégorie! A la lecture du message qu'il lui avait envoyé, Anne compris qu'il lui en voulait encore. Et qu'il était dans un mauvais jour. Il devait être dans un autre compartiment. Avec un peu de chance, elle pourrait s'esquiver rapidement au terminus et l'éviter. 7h54. Le tram traversait le pont. Anna essaya de lire son horoscope. «Des rencontres fructueuses». Sûr. A l'arrêt, elle sauta sur le quai. «Anna» entendit-elle crier derrière elle. Elle accéléra son pas. Trois contrôleurs arrivaient sur le quai. «II ne faut pas qu 'ils l'arrêtent», pensa-t-elle rapidement, dans un réflexe de médecin. Cette pensée la fit s'immobiliser. Elle se retourna. Les contrôleurs commençaient à stopper les personnes derrière elle. Anna vit François-Xavier. Elle eut un pincement au cœur. Il était tellement mignon. Quant le contrôleur lui fit signe de stopper, elle eut envie d'aller le protéger. Mais le contrôleur n'avait aucune envie de lui faire du mal. Il voulait juste son ticket. Il faisait son boulot. Il n'aurait juste pas dû toucher le bras de François-Xavier. Comme par réflexe, celui-ci sortit son cutter et le planta dans l'estomac du contrôleur. Un cri, long et clair. Anna fut presque sûre que ce n'était pas elle qui avait crié.

2 Et ces deux pensées se télescopèrent dans son esprit : «C 'est moi qui aurais dû recevoir ce coup de cutter». Et puis : «Si je lui avais parlé, il n 'aurait agressé personne et le contrôleur serait encore vivant». Anna sut que, si elle ne faisait rien, cette dernière pensée allait achever de la rendre folle. Alors elle se mit à courir. Pas en direction des cris et du sang, non. Vers les quais du TGV. Il fallait qu'elle retrouve Pierre. Qu'elle lui fasse partager sa souffrance. Oui, ils allaient vivre ensemble, se construire une famille, une belle maison qui recouvrirait tous les fantômes. Il était 8 heures. Elle avait deux minutes. Daniel Gostanian Daniel Gostanian 435 rue des garines 01700Miribel Ça se passe à côté de chez toi... L'association lyonnaise Quais du polar qui organise le festival du même nom les 14, 15, 16 et 17 avril prochain se rapproche du quotidien «20 minutes» pour créer un concours de nouvelles sur le thème : «Ça se passe à côté de chez toi...». Nous racontons tous des histoires, amusantes, tragiques, de ces événements qui se sont passés à côté de chez nous, entendues au bureau, dans le métro, au marché, au bistrot. L'épée des Ducs Vous connaissez le théâtre des Ducs? Oui, après la Brasserie des Ducs, rue des Ducs, la boulangerie des Ducs, le fleuriste des Ducs, la boucherie des Ducs etc...on trouve le théâtre des Ducs. Un théâtre populaire, pas un de ces grands bâtiments sans âme qui fleurissent tout autour de notre belle ville, anciennes salles des fêtes relookées alu et verre et qui ont pris pompeusement le nom de Luminier, Polaris et autre Sémaphore. Un théâtre du centre ville, avec une programmation contemporaine, pas prise de tête pour un sou, mais sans donner dans la facilité. Un havre de curiosité, et d'éveil politique par dessus le marché. Moi qui vous en parle je n'y ai jamais mis les pieds. Enfin... je n'y avais jamais mis ni les pieds ni les oreilles. Parce que depuis quelques jours j'y suis comme qui dirait fourré aux Ducs, fourré et praliné. Et le spectacle n'est pas joli à voir croyez-moi, malgré que ce soit de la pure tragédie ; seulement pour le coup c'est du vrai sang qui coule, c'est pas du colorant. Y a un type qu'est mort et il n'ira pas saluer à la fin de l'histoire. Si y en a qui vont applaudir c'est les vers de terre et les cloportes. Rideau. Le type qu'est mort c'est un acteur. C'était. Il est pas près de rejouer. Avec une épée en travers du thorax il aura du mal à articuler. Brichet. Franck Brichet. 62 ans. Toute sa carrière à Lyon, quelques escapades à Bordeaux, à Lille et même aux îles Maurice, pour une tournée à la grande époque des Centres Culturels Français. Pas d'antécédents. Pas connu du milieu. Ni de la maison. Le théâtre pour seul vice... un toxicomane hautement dépendant d'ailleurs. Du genre à jouer le soir, répéter l'aprèsmidi et donner un cours de théâtre au Lycée Saint-Just le matin. Marié à une costumière. Habite... habitait à deux pas des Ducs. Les Ducs c'est sa deuxième famille, 25 ans qu'il y joue, le public apprécie. J'ai vu la revue de presse du type... chapeau Brichet. Chapeau et... bon voyage. Alors y a de ça trois soirs, le régisseur l'a trouvé avec une grande épée d'acier plantée dans le corps, du sang partout, au beau milieu de sa loge. Le régisseur, l'épée il la connaissait pas ; pas un accessoire comme les autres, une vraie, une qui perce, qui coupe et tout et tout... Voilà. Ils sont tous sans dessus dessous aux Ducs. Une sacrée affaire. Pas fréquent dans ce milieu. Y en a qui ont parlé de suicide. Pourtant personne ne l'avait senti préoccupé ces derniers temps. Un type qu'avait un boulot dingue, Brichet, des projets en veux tu en voilà, reconnu par tous, aimé, admiré ; un illuminé aussi, du genre à déclamer son texte en marchant dans la rue à six heures du matin ou à dix heures du soir, et pas en mettant la sourdine... non le suicide c'est parce que personne n'arrive à accepter l'idée que Brichet se soit fait zigouiller par quelqu'un. Personne n'arrive à imaginer par qui. Evidemment on a interrogé la costumière, Mme Brichet, pas de soupçon côté jupon si vous voyez ce que je veux dire. Le metteur en scène est parti trois jours à Paris, il rentre demain matin, mais les camarades de jeu, les techniciens, même les commerçants du quartier... ils trouvent tous ça incroyable. Surtout que l'épée c'est un peu désuet mais c'est quand même sacrement violent. Y a un signe quoi. Vous transpercez pas quelqu'un comme ça sans raison. D'après le rapport médical, le crime remonterait à jeudi soir, entre 23 heures et 2 heures du matin. Le régisseur a fermé les portes à 23hl5, il est formel, il a salué Brichet au bar du théâtre, vers 23 heures, après le départ des derniers spectateurs, pour aller faire son check-point sécurité. Il y a une porte poussoir, les comédiens passent par là en général. Le régisseur a enclenché l'alarme à 23hl2 et a parcouru l'espace entre le point chaud et la sortie de secours en trente secondes. Pas de surveillance vidéo. Ça coûte trop cher. Ribard, le régisseur, va presque toujours boire un dernier verre en face, chez Kati, il en est sorti à minuit quinze, Kati a confirmé. Il est le seul à pouvoir être repassé aux Ducs, le seul à avoir la clef spéciale. Si Brichet était retourné un moment dans sa loge après le départ de Ribard, qu'est-ce qu'il avait bien pu vouloir y foutre? Un coup de fatigue, un malaise? Pas dans ses habitudes de tramer au théâtre après tout le monde. Quelqu'un l'aurait entraîné?

3 C'est Yolande Finier qui m'a donné l'indice. Mme Finier est professeur de lettres, à Saint-Just, le lycée avec option théâtre, un repère de boutonneux qui ne jurent que par (il sort son carnet pour déchiffrer en ânonnant) Beckett, Koltès et Shakespeare. Et Brichet, bien sûr, leur professeur de théâtre. Elle m'a rapidement parlé de Cyrano, le projet sur lequel travaillait Brichet avec les élèves depuis 6 mois. Le théâtre c'est pas ma tasse de thé, mais Cyrano je sais ce que c'est... la tirade des nez et surtout les combats... à l'épée... les bretteurs... De là à soupçonner un élève trop admiratif ou une élève repoussée par le maître... Non, vraiment pas. Mme Finier m'a montré le programme de la représentation des élèves. Dans 10 jours. Ils vont maintenir le spectacle, en hommage, évidemment. Tant d'heures de travail, de passion. Et puis c'est Christin qui m'a donné le coup de grâce. Christin, dit Cyrano, un qui préparait le concours d'entrée à l'ecole de Théâtre, PENSAIT. Un malabar. Il ne comprenait pas, Christin. Franck, enfin Monsieur Brichet lui avait donné rendez-vous le lendemain du meurtre, à 10 heures, pour essayer la nouvelle épée, celle que Brichet avait enfin réussi à dégoter, une arme digne de Cyrano... une épée qu'avait tenue dans ses mains Jouvet lui-même, oui oui Louis Jouvet... elle lui avait appartenue... Christin était formel, Brichet lui avait raconté mille anecdotes sur le grand Jouvet. Ils s'étaient connus pendant la période parisienne de Brichet et s'étaient revus à Lyon. Comment Brichet avait récupéré cette épée des mains de Jouvet? Bizarre bizarre... D'après le lycéen, Brichet avait cherché depuis des semaines une épée pour Cyrano - une qui fasse un peu classe, pas le maigre assemblage de nickel qu'avait proposé l'intendant du lycée qui avait un oncle armurier - et avait fini par se souvenir qu'il l'avait planquée au théâtre, aux Ducs, il y avait des années de ça, elle y était plus en sécurité que chez lui. Ribard, le régisseur, n'était même pas au courant. Christin se souvenait de la voix exaltée de Brichet au téléphone : «elle doit être sous le faux plafond des loges, 25 ans qu 'elle est là, j'espère qu 'elle a pas trop rouillé... ah tu peux t'inscrire au club de muscu parce que crois moi c 'est pas du balsa!!». Le faux plafond des loges... Ça faisait partie du plan de rénovation et d'isolation du théâtre, il y avait 6 ans d'après Ribard. Mise aux normes de sécurité, etc... Les ouvriers avaient terminé après avoir cloué quelques planches sans que personne ne prenne la peine de vider le grenier. Brichet était monté le fameux soir, par une trappe. Il avait attendu que Ribard soit parti, pour ne pas l'emmerder avec ça et avait délatté les lambris du grenier pour sortir la lame tant convoitée. Quelques minutes après, elle devait lui traverser le sternum sans autre forme de procès... L'examen du journal électronique de l'alarme nous apprend que celle-ci s'est déclenchée à 23h27, sans doute par une mauvaise manipulation de Brichet, les câbles passant justement tout près de la trappe à battant qui permet l'accès au grenier. Brichet redescend à toute allure pour couper l'alarme, laissant l'épée au sol... du grenier. Un sol légèrement en pente. Une trappe à battant. 3 mètres 50 de haut. Et voilà. Brichet en re-pénétrant dans la loge a fait basculer son destin et cette lourde épée qui ne demandait qu'à glisser. Gilles Feuvrier Ça se passe à côté de chez toi... L'association lyonnaise Quais du polar qui organise le festival du même nom les 14, 15, 16 et 17 avril prochain se rapproche du quotidien «20 minutes» pour créer un concours de nouvelles sur le thème : «Ça se passe à côté de chez toi...». Nous racontons tous des histoires, amusantes, tragiques, de ces événements qui se sont passés à côté de chez nous, entendues au bureau, dans le métro, au marché, au bistrot. RIEN QUE LES FAITS Vous est-il déjà arrivé d'être accusé, alors que vous étiez totalement innocent? Cherchez bien dans votre enfance. Vous souvenez-vous de ce sentiment d'injustice? Tous vous accusent, les faits s'acharnent contre vous, c'est une évidence au yeux des autres vous vous êtes «le» coupable.....immanquablement dès que vous essayez de fournir une explication et que vous ouvrez la bouche pour donner votre version des faits, on vous prend pour un menteur ou parfois pire...pour un simple d'esprit. Il ne vous reste qu'une solution, attendre que l'orage passe en vous refermant tel l'escargot dans sa coquille...seulement voilà...ça va faire bientôt une heure que j'attends, le cul posé sur une chaise en plastique à regarder mes chaussures. Petits détails qui ont leur importance, il est quatre heures du matin, mon poignet droit est menotte à un anneau fixé au mur et je suis couvert de boue comme si je sortais d'un combat de catch féminin...le verrou claque, la porte s'ouvre, quelqu'un pénètre dans le bureau. Sans lever les yeux, je jette un regard de coté, jeans, para boots, polo...ça ne ressemble pas à un uniforme de police. Alors que l'homme prend place derrière le bureau, j'entrevoie une once d'espoir de pouvoir raconter mon histoire à une personne compréhensive ou au moins un peu moins bornée qu'un flic. Je relève doucement la tête, ma nuque est douloureuse, normal..

4 .une heure de mutisme ça ankylose...mon regard croise le sien...aie! Il a la tronche de Yul Branner, l'expression de son visage me rappel une scène du film «le roi et moi», vous savez le passage ou l'institutrice rend fou de rage son excellence...eh! ben la c'est pareil, à part que lui il a des cheveux...il a aussi des cernes sous les yeux, comme quelqu'un que l'on vient d'extirper de son lit...il me fixe, il a l'air furax.. J'adopte ma stratégie de départ, je baisse la tête...direction mes pompes... Alors... on reprend tout depuis le début. Vous vous appelez Rémy Dumont, trente trois ans, célibataire, fils de Roger Dumont et de Jacqueline Prévost, vous résidez au 4 rue des cerisiers à Ecully dans le Rhône- Alpes, profession serrurier dans la société Fichet & Bosh. Vous avez été arrêté à deux heures du matin cette nuit par une patrouille suite à l'appel d'un agent de sécurité de la fac de médecine d'ecully qui vous à aperçu en train de roder à l'arrière des bâtiments, vous avez aussi pénétré par effraction dans plusieurs propriétés privées alentours, de plus on a retrouvé sur vous des traces de sang, le rapport d'analyse vient de tomber, c'est du sang humain... Du groupe A positif or vous êtes B négatif. Pour résumer, les charges qui sont retenues contre vous sont : délit de fuite, effraction....et....meurtre, nous venons de retrouver le buste en partie dévoré d'une femme non loin de l'endroit ou vous avez été appréhendé.. Ben voilà...tout m'accuse, ils ne savent pas qui elle est, ni comment elle a été ni ce qu'elle faisait là, mais le meurtrier bien évidement c'est moi! et pourquoi pas un cadavre chez moi... - Le téléphone sonne et Yul Brunner décroche violemment. Oui j'écoute...mmm...oui et alors...où ça...très bien qu'ils continuent et dites leurs de chercher avec une sonde à méthane...et la victime...mmm...eh! Bien vous élargissez vos recherches, remontez sur deux ans et sur tout le département...bien sûr que je les veux toutes, mineurs, femmes, hommes...hein!..maître comment...ok fais le monter... Après avoir raccroché, il se lève, fait le tour du bureau et vient me parler ou devrais-je dire me hurler dans l'oreille. Je sais quel genre de type tu es...derrière ton look de sainte nitouche, tu es une saloperie de tueur sans pitié. Seulement la fête est finie pour toi, on vient de trouver à ton domicile, dans ta cuisine, des restes humains...un fémur pour être précis...tu les manges c'est ça hein.t'es un putain de cannibale...tu t'introduis chez les femmes la nuit, facile quand on est serrurier, tu les tues, et ensuite tu les ramènes chez toi pour les bouffer... On frappe à la porte...un homme en costume pénètre dans la pièce, il se présente et dit qu'il est l'avocat de garde...je vais enfin pouvoir raconter toute mon histoire, il me propose un café, des cigarettes.. Je refuse impatient d'en finir avec cette histoire. Il fait sortir sans ménagement Yul Brunner qui commençait à pas mal s'exciter et lui dit de rester dans les parages, qu'il aurait besoin de lui plus tard, mais qu'avant il voulait savoir si la procédure avait bien été respectée. Il a une bonne tête, il est jeune, il doit avoir une trentaine d'années il ressemble à Delon dans la «piscine» avec l'air un peu plus jovial quand même... Il se tourne vers moi, me sourit et me demande si je n'ai pas été maltraité, je lui réponds que non à part que depuis que je suis arrivé ici à chaque fois que j'ai voulu raconter mon histoire, je n'ai obtenu qu'une seule réponse... «ferme-la!» D'un signe de la main, il m'encourage à tout lui raconter... Alors voilà...tout a commencé hier soir vers vingt-trois heures. Le film se termine, j'ouvre la porte-fenêtre pour rentrer mon chien, quand je vois Mister «T» débouler du fond du jardin avec un truc énorme dans la gueule. Petite précision, Mister «T» c'est un danois arlequin d'environ quatre-vingt kilos. Bref il se pointe devant moi, et je lui arrache ce qui ressemble à un reste de jambon à l'os... du sang coule à chaque extrémité, je rentre rapidement, file à la cuisine je pose le bout de viande sur la table histoire de ne pas en mettre de partout dans la maison, pour ma chemise c'était trop tard, elle ressemblait déjà à un mouchoir de cascadeur hémophile... c'est à ce moment que j'ai réalisé que c'est une cuisse humaine. Je sais vous aller me dire qu'à ce moment j'aurais du prévenir la police... mais c'est mon chien, je ne voulais pas qu'on lui fasse du mal, et puis ce n'était certainement pas sa faute, peut-être que quelqu'un a balancé ça par-dessus le grillage... Je ressors pour voir si d'autres morceaux traînent, et je vois Mister «T» s'engouffrer dans le massif d'hortensias dans le fonds du jardin et disparaître. Je l'appelle, pas de réponse. Je me précipite et constate un trou béant creusé sous la clôture, malheureusement cette partie du terrain est mitoyenne avec le voisin, et l'accès ne se fait que par l'entrée côté route. Je ne sais plus quoi faire, j'imagine les pires choses, sans réfléchir, je me précipite dans le trou... De l'autre côté aucune trace de Mister «T», je fouille le long de la haie, et je constate un autre trou... Au point où j'en suis, pourquoi reculer?... De nouveau je plonge dedans, et quand je dis je plonge c'est au sens propre, le trou est rempli de boue... Je me retrouve dans un parc, avec plusieurs bâtiments à étages... Cela ne peut être que la fac de médecine, de chez moi j'entends parfois les élèves... Un aboiement au loin m'encourage à poursuivre mon investigation, je contourne les bâtiments, au détour de l'un d'eux j'aperçois Mister «T» le museau enfoui dans une benne à ordures renversée... Je m'approche... il se retourne... il a dans la gueule la moitié d'un buste de femme coupé dans

5 la hauteur, un coup d'oeil sur la benne me permet de mieux comprendre...en lettres peintes au pochoir on peut lire «SECTION ANTHROPOLOGIE ET CRIMINALITE / CREMATORIUM»... Tout à coup un sifflet retentit... J'ai prends la fuite en passant par l'avenue, quant à Mister «T» il court trois fois plus vite que moi... Je ne sais pas où il est passé... Voila toute l'histoire... Mon avocat me regarde... compréhensif... Ne vous inquiétez pas... il est clair que selon vos dires vous n'êtes pas responsable... Vous n'avez rien à faire là... Je vais m'occuper de vous... Il se leva, ouvrit la porte et d'un signe fit entrer Yul Brunner qui vint s'asseoir à son bureau... sur un ton solennel comme si nous étions dans un prétoire mon avocat lâche. Mon client n'est pas responsable... De ses actes... Pour notre système de défense, nous plaiderons le déséquilibre mental... Il ne peut pas rester dans vos locaux, nous le transférons cette nuit même à l'hôpital psychiatrique du champ vert de Lyon, où nous serons à même de le protéger des autres mais aussi de luimême... dans l'attente de son procès. Aujourd'hui encore, quand je raconte cette histoire, j'ai un goût d'amertume et une grosse boule dans la gorge... Il leur a fallut dix sept jours pour comprendre que j'étais innocent, cinq de plus pour me libérer du carcan psychiatrique et un an pour me remettre complètement... Je vous en prie...ne souriez pas de ma mésaventure... Personne n'est à l'abri... Et votre histoire est peut-être déjà commencée... Sébastian Charles 81 rue Gustave Eiffel Vienne

Qu'est-ce qu'on gagne?

Qu'est-ce qu'on gagne? Qu'est-ce qu'on gagne? Un couple au train de vie aisé rencontre un homme travailleur précaire et une femme plombier qui vie en marge et travaille seulement quand elle a besoin d'un peu d'argent. Durée

Plus en détail

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare.

Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je m appelle Hans. Le 7 novembre 1919. J ai rencontré Frédéric à la gare. Je venais d arriver à Hanovre par le train de onze heures. À Düsseldorf j avais passé plus de trois semaines chez un homme de quarante

Plus en détail

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET)

Entretien réalisé avec des enfants de CM1-CM2. École du Lac de la Villeneuve de GRENOBLE (Classe de Jacqueline BASSET) ELMO DES ENFANTS... EN PARLENT Nous incitons de mille manières nos enfants à lire. Nous tentons de nous montrer psychologues en tenant compte de leurs manières de choisir, de leur goût, des aides dont

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas?

Première scène. SERGE (en baillant) Ca ne veut rien dire, «ça va». Il fait beau ou pas? Première scène Il est assis sur le bord du lit. En boxer-short et en tee-shirt. Il fait visiblement de grands efforts pour se réveiller. Elle est dans la cuisine. On ne la voit pas encore. Quel temps fait-il?

Plus en détail

Nouvelle écrit par Colette lefebvre- Bernalleau 1

Nouvelle écrit par Colette lefebvre- Bernalleau 1 Nouvelle écrit par Colette lefebvre- Bernalleau 1 LE BRAQUEUR DU Crédit Lyonnais C est un matin comme tous les jours pierrent après un petit déjeuner vite pris part pour le journal où il travaille et comme

Plus en détail

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux!

C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! Christian Husson: Salut Matthieu. Matthieu Tenenbaum: Comment vas-tu? C. H.: : Installe-toi. A cette époque de l'année, on se souhaite les vœux! M. T.: Mes meilleurs vœux! C. H.: Alors, moi, je vais te

Plus en détail

contes licencieux des provinces de france

contes licencieux des provinces de france Jean Quatorze-Coups Tout près d ici, vivait il y a déjà longtemps une veuve dont le fils était chasse-marée, autrement dit, domestique dans un moulin. Jean c était le nom du jeune homme avait vingt-quatre

Plus en détail

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce?

1. La famille d accueil de Nadja est composée de combien de personnes? 2. Un membre de la famille de Mme Millet n est pas Français. Qui est-ce? 1 LA FAMILLE 1.1 Lecture premier texte Nadja va passer quatre mois de la prochaine année scolaire en France. Aujourd hui, elle a reçu cette lettre de sa famille d accueil. Chère Nadja, Je m appelle Martine

Plus en détail

Enquête au collège : le meurtre de Gertrude. chapitre 1: La nouvelle

Enquête au collège : le meurtre de Gertrude. chapitre 1: La nouvelle Enquête au collège : le meurtre de Gertrude chapitre 1: La nouvelle Comme à son habitude Gertrude passait la serpillère. Or, le Mardi 17 Septembre personne ne l'avait vue! Toute l'école disait qu'elle

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Alice s'est fait cambrioler

Alice s'est fait cambrioler Alice s'est fait cambrioler Un beau jour, à Saint-Amand, Alice se réveille dans un hôtel cinq étoiles (elle était en congés). Ce jour-là, elle était très heureuse car elle était venue spécialement ici

Plus en détail

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin

Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Une interview avec la direction de l'ofaj, Max Claudet et Eva Sabine Kuntz Régulièrement tu arrives à Paris et puis le soir, tu te rends compte que tu as laissé ta brosse à dents à Berlin Le Grand méchant

Plus en détail

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE

Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE Chapitre 6 UNE JOURNEE DE PETITE FEE La rentrée des classes est faite, elle s'est bien déroulée et chaque matin les Mamans viennent confier leurs enfants à la Maîtresse pour les reprendre le soir. Chaque

Plus en détail

Lili et le nouveau cirque

Lili et le nouveau cirque PROGRAMNR 51458/ra5 Lili et le nouveau cirque Programlängd : 14 30 Producent : Anna Trenning-Himmelsbach Sändningsdatum : 2006-02-14 - T'as déjà été au cirque? - Oui - Et c'était quoi le cirque? - Ben

Plus en détail

SESSION 2011. Brevet d Études Professionnelles. «rénové» FRANÇAIS

SESSION 2011. Brevet d Études Professionnelles. «rénové» FRANÇAIS SESSION 2011 Brevet d Études Professionnelles «rénové» FRANÇAIS L usage de la calculatrice n est pas autorisé. Le sujet comporte 5 pages numérotées de 1 à 5. Examen : BEP «rénové» Spécialité : toutes spécialités

Plus en détail

CHAOS. Pièce en 14 tableaux de m.

CHAOS. Pièce en 14 tableaux de m. CHAOS Pièce en 14 tableaux de m. 1995 1 TABLEAU 1 L'UNE : Je t'aime. L'AUTRE : Chut... As-tu entendu ce bruit-là? L'UNE : Quel bruit? L'AUTRE : Le même bruit et pratiquement à la même heure. Le bruit de

Plus en détail

Lisa Simpson à New York

Lisa Simpson à New York Lisa Simpson à New York Lisa Simpson est une fille qui travaille en ville à Paris. Elle a pris deux semaines de congés. Elle en profite pour aller en vacances à New York. Le jour du départ, elle dit au

Plus en détail

Galères, petits boulots et «plans voilées» Hanane, 27 ans (Saint-Denis)

Galères, petits boulots et «plans voilées» Hanane, 27 ans (Saint-Denis) Galères, petits boulots et «plans voilées» Hanane, 27 ans (Saint-Denis) Après ses déboires scolaires, qu elle nous a racontés dans le premier chapitre, nous retrouvons Hanane, qui nous raconte ici ses

Plus en détail

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez.

CE1. Et il se mit le doigt dans le nez. TEXTE 1 Jules et Julie étaient voisins. Chaque matin, ils traversaient la forêt pour aller à l école. ça rassurait leurs parents de les savoir ensemble. Mais jamais Julie n adressait la parole à Jules

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL

EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL EVALUATION DE NIVEAU LYON BLEU INTERNATIONAL Voici les conditions idéales pour faire le test : 50 minutes maximum choisir une réponse seulement si vous êtes sûrs. Ne devinez pas par de dictionnaire, ni

Plus en détail

FUITE DU GRAND-COURONNE...

FUITE DU GRAND-COURONNE... FUITE DU GRAND-COURONNE... SAYNETE DE THEATRE ELEVE DE 6/5 A DU COLLEGE HENRI MATISSE GRAND-COURONNE Les élèves ont écrit cette saynète avec l'aide de leurs professeurs, madame Lemonnier et madame Chaumette

Plus en détail

En voiture Simone. Luc Tartar Editions Lansman

En voiture Simone. Luc Tartar Editions Lansman Simone Luc Tartar Editions Lansman Entre le père, avec un cadeau. PAPA Le père : Simone? Tu es là? Evidemment que tu es là. On m a dit que tu avais roulé sous une voiture. Simone. Que s est-il passé? Temps

Plus en détail

Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents

Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents Johnny le crocodile Qui n'aimait pas se brosser les dents L.LHOIR 10/10/2010 Alors voila; aujourd hui je vais vous raconter l histoire de Johnny le crocodile. Johnny était un petit crocodile qui venait

Plus en détail

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux

Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Mercredi soir, boulevard aux Oiseaux Ça se passe chez nous, boulevard aux Oiseaux. Après l école, pour me rendre utile, j ai ciré l escalier jusqu à ce que ça reluise à mort. «Ça fera plaisir à papa»,

Plus en détail

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère La Couleur du lait Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère A vue d œil Titre original : The Color of Milk Nell Leyshon, 2012. Première publication en Grande-Bretagne

Plus en détail

Un Conte de Noël (à raconter à vos enfants avant de se coucher)

Un Conte de Noël (à raconter à vos enfants avant de se coucher) Un Conte de Noël (à raconter à vos enfants avant de se coucher) Avant-propos : Chaque soir, je raconte une histoire à mon fils pour qu il s endorme. Il a 2 ans. Habituellement, c est les 3 petits cochons.

Plus en détail

Le Cauchemar révélateur

Le Cauchemar révélateur Le Cauchemar révélateur Hier c était le départ de ma mère. On l emmena à l aéroport. Elle devait partir pour son travail. Quand l avion dans lequel elle était décolla, il passa au-dessus de nos têtes.

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON

Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Marc CANTIN UNE ADO EN PRISON Dans la collection Visages du monde : Les enfants des rues (Marc Cantin) Du même auteur chez d autres éditeurs : Têtes de mule, Seuil Jeunesse Pourquoi c est interdit?, Oxygène

Plus en détail

Le loup et les sept chevreaux. Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour,

Le loup et les sept chevreaux. Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour, Le loup et les sept chevreaux Il était une fois une chèvre qui avait sept chevreaux, qu'elle aimait très fort. Un jour, comme elle voulait aller chercher de quoi manger dans la forêt, elle les appela tous

Plus en détail

Poème n 9. Poème n 10

Poème n 9. Poème n 10 Poème n 9 Quand je t ai vu, je savais que t avais un bon jus. Je t ai goutté, tu étais sucré Je ne pouvais plus me passer de toi Mais un jour, tu m as fait grossir Merci coca-cola pour tout ce plaisir

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

DIVORCE. L'homme : Quelque chose? La femme : Je n'ose pas regarder. Le chœur : Ne regarde pas! Ne regarde pas!

DIVORCE. L'homme : Quelque chose? La femme : Je n'ose pas regarder. Le chœur : Ne regarde pas! Ne regarde pas! 1 DIVORCE (L'homme et la femme entrent en se tenant par le bras, habillés comme des mariés "en négatif": elle en robe de mariée noire, lui en habit blanc, chemise noire, noeud papillon blanc. Tous deux

Plus en détail

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz

DOCTEUR SÉMOI. de Patrick Mermaz 1 Ce texte est offert gracieusement à la lecture. Avant toute exploitation publique, professionnelle ou amateur, vous devez obtenir l'autorisation de la SACD : www.sacd.fr de Patrick Mermaz Présentation

Plus en détail

Carte orange 3V uitwerkingen spreekoefeningen unités 1-3

Carte orange 3V uitwerkingen spreekoefeningen unités 1-3 Carte orange 3V uitwerkingen spreekoefeningen unités 1-3 Unité 1 exercice 19 Comment tu t'appelles? Je m appelle Tu as quel âge? J'ai eu ans le mois dernier. Quelle est ton adresse? J habite Tu es dans

Plus en détail

Cauchemar. Première vision

Cauchemar. Première vision Première vision Cauchemar Je prenais mon déjeuner lorsque j entendis ma mère s exclamer : «Dépêche-toi, on va être en retard, chéri! -J arrive, je finis de préparer la valise! cria mon père.» Moi, je me

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur.

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site. http://www.leproscenium.com. Ce texte est protégé par les droits d auteur. AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

J attendais depuis longtemps un signe Où tu revenais me chercher Pourquoi je t ai laissé aller si loin Avant que je trouve la vérité

J attendais depuis longtemps un signe Où tu revenais me chercher Pourquoi je t ai laissé aller si loin Avant que je trouve la vérité Le vent bohème Ça m a pris du temps pour me libérer De cette prison d incertitude Mes craintes étaient prises au dépourvu Et tous mes doutes ont disparu J ai trouvé mon bateau sur les pierres J ai refait

Plus en détail

Une belle rencontre. Chapitre 1. Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe.

Une belle rencontre. Chapitre 1. Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe. Une belle rencontre La vie d'elise Chapitre 1 Je m'appelle Elise Delamarre, j'ai douze ans et je vais rentrer en 4ème car j'ai sauté une classe. J'habite à Lyon dans un appartement à deux kilomètres du

Plus en détail

La mort est comme une. chandelle. qui s éteint lorsque. le soleil se lève. CHSLD (villa Pabok)

La mort est comme une. chandelle. qui s éteint lorsque. le soleil se lève. CHSLD (villa Pabok) La mort est comme une chandelle qui s éteint lorsque le soleil se lève CHSLD (villa Pabok) Nous attirons plus particulièrement votre attention sur les besoins du résidant à ses derniers moments de vie

Plus en détail

Dis, maman, c'est quand le printemps? C'est quand le soleil est grand et qu'il fait chaud tous les jours.

Dis, maman, c'est quand le printemps? C'est quand le soleil est grand et qu'il fait chaud tous les jours. Dis, maman Dis, maman, c'est quoi le printemps? Le printemps, mon enfant, c'est la saison des amours. Dis, maman, c'est quand le printemps? C'est quand le soleil est grand et qu'il fait chaud tous les

Plus en détail

Gab' t'es où NOTE D INTENTION

Gab' t'es où NOTE D INTENTION Lycée Léonard de Vinci Groupe 2 Gab' t'es où? NOTE D INTENTION Gab' t'es où C'est l'histoire d Anna, dépendante affective. Elle ne vit que pour Gab', par messages interposés. Elle est prête à tout pour

Plus en détail

PERSILLETTE D après «les contes populaires italiens», présentés par Italo Calvino Adaptation de Sarah Pèpe www.compagnie-adae.fr.

PERSILLETTE D après «les contes populaires italiens», présentés par Italo Calvino Adaptation de Sarah Pèpe www.compagnie-adae.fr. PERSILLETTE D après «les contes populaires italiens», présentés par Italo Calvino Adaptation de Sarah Pèpe www.compagnie-adae.fr.st Nous vous présentons ici à peu près la moitié de la pièce. Si vous êtes

Plus en détail

ASAD. parce qu on est bien à la maison

ASAD. parce qu on est bien à la maison ASAD parce qu on est bien à la maison 01 L ASAD qui sommes-nous? Parce qu on est bien à la maison, l ASAD met tout en œuvre pour que chacune et chacun, selon sa propre histoire, puisse y rester le plus

Plus en détail

French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon

French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon French 2 Quiz lecons 17, 18, 19 Mme. Perrichon 1. 2. 3. 4. 5. 6. 7. 8. 9. 10. 11. 12. Est-ce que tu beaucoup? A. court B. cours C. courez -Est-ce qu'il aime courir? -Oui, il fait du tous les jours. A.

Plus en détail

NOM/PRENOM... CLASSE : 4 e.. REMARQUES :.

NOM/PRENOM... CLASSE : 4 e.. REMARQUES :. DEVOIR A LA MAISON Séquence 3 Faire parler des personnages (12/10) NOM/PRENOM..... CLASSE : 4 e.. SOIN :.. / 0,5 NOTE :.. REMARQUES :.. I. Lecture et compréhension. Lis le texte ci-dessous et réponds aux

Plus en détail

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? -

Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Maeva PERROTON - ESPION OU AMI? - Editions Val d'arve juin 2012 - CHAPITRE 1 - À Nairobi, en ce beau matin, Sébastien se lève, regarde par la fenêtre et dit: - Il fait beau! Il voit le soleil qui sort

Plus en détail

Églantine et les Ouinedoziens

Églantine et les Ouinedoziens Églantine et les Ouinedoziens La grande migration Monsieur Lessig fait une partie de golf avec 3 autres directeurs d'entreprise. Il est très fier de partager son nouveau savoir à base de libertés. Mais

Plus en détail

Auxiliaire avoir au présent + participe passé

Auxiliaire avoir au présent + participe passé LE PASSÉ COMPOSÉ 1 1. FORMATION DU PASSÉ COMPOSÉ Formation : Auxiliaire avoir au présent + participe passé PARLER MANGER REGARDER J ai parlé Tu as parlé Il/elle/on a parlé Nous avons parlé Vous avez parlé

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

HEIDI KIPFER COMÉDIENNE

HEIDI KIPFER COMÉDIENNE HEIDI KIPFER COMÉDIENNE MILENA DE ET PAR HEIDI KIPFER, D APRÈS INTERVIEW Une femme albanaise de Serbie, un foulard autour des épaules, est assise dans un bureau communal. Elle est venue chercher de l'aide.

Plus en détail

Les trois petits cochons

Les trois petits cochons Les trois petits cochons Les trois petits cochons Une histoire illustrée par Leonard Leslie Brooke Deux illustrations sont d Arthur Rackam Adaptation réalisée par Marie-Laure Besson pour Le Cartable Fantastique

Plus en détail

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer.

Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Je les ai entendus frapper. C était l aube. Les deux gendarmes se tenaient derrière la porte. J ai ouvert et je leur ai proposé d entrer. Mais je me suis repris : En fait, je préférais les recevoir dans

Plus en détail

13 Ne confonds pas avec : Hier, j ai mangé au restaurant. 16 Ce livre, je l ai lu l été dernier. Un ou

13 Ne confonds pas avec : Hier, j ai mangé au restaurant. 16 Ce livre, je l ai lu l été dernier. Un ou Un ou 1 le, un, mon, ton, son, ce chien méchant aboie la, une, ma, ta, sa, cette chienne méchante aboie plusieurs 2 les, des, mes, tes, ses, ces chiens méchants aboient quelques, beaucoup de chiennes méchantes

Plus en détail

COLLEGE 9 CLASSE DE 3ème E TITRE DE LA NOUVELLE : «Mauvaise rencontre»

COLLEGE 9 CLASSE DE 3ème E TITRE DE LA NOUVELLE : «Mauvaise rencontre» COLLEGE 9 CLASSE DE 3ème E TITRE DE LA NOUVELLE : «Mauvaise rencontre» Il est 7h du matin, mon réveil sonne, je n'ai aucune envie d'aller en cours. Malgré tout, je me lève, je pars prendre mon petit déjeuner,

Plus en détail

Etranges disparitions

Etranges disparitions Etranges disparitions Nina était une lycéenne de quinze ans qui vivait dans un appartement à Paris avec sa mère et son chien Médor. Sa mère était avocate et elle rentrait très tard le soir. Nina était

Plus en détail

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur.

Hansel et Gretel. Le plus loin qu ils courraient, le plus loin qu'ils étaient de leur maison. Bientôt, Gretel avait peur. Hansel et Gretel Première scène Il était une fois, dans un petit village, un bûcheron et ses deux enfants, Hansel et Gretel. Un jour, il n'y avait plus de manger dans la maison alors le bûcheron demandait

Plus en détail

Trois cheveux pour épouser Philomène

Trois cheveux pour épouser Philomène Trois cheveux pour épouser Philomène Autrefois, il y avait un homme qui était Chef. Etant Chef, il avait mis au monde une fille. Cette fille était vraiment très belle. La fille avait grandi et on l avait

Plus en détail

Avant de commencer ma nouvelle aventure

Avant de commencer ma nouvelle aventure J Avant de commencer ma nouvelle aventure e me nomme Marie-Paillette mais tout le monde m appelle Marie-P, heureusement! Je déteste ce prénom étrange que mes parents m ont donné à cause de mes yeux brillants.

Plus en détail

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui

Les chaises. - Les enfants, elle nous a dit, dans la nuit, une canalisation d'eau a gele et a creve, ce qui Les chaises.' Ca a ete terrible, a l'ecole, aujourd'hui! Nous sommes arrives ce matin, comme d'habitude, et quand Ie Bouillon (c'est notre surveillant) a sonne la cloche, nous sommes alles nous mettre

Plus en détail

Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal.

Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal. Rapport de mission : Mission éducation-animation à Noflaye, Sénégal. 1 Je m'appelle Gabrielle, j'ai 20 ans et je suis partie en tant que bénévole pour Urgence Afrique au Sénégal à Noflaye dans la région

Plus en détail

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com

AVERTISSEMENT. Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com AVERTISSEMENT Ce texte a été téléchargé depuis le site http://www.leproscenium.com Ce texte est protégé par les droits d auteur. En conséquence avant son exploitation vous devez obtenir l autorisation

Plus en détail

YOLAN - épisode 6 01/04 Ecriture, 01/04//2005

YOLAN - épisode 6 01/04 Ecriture, 01/04//2005 YOLAN - épisode 6 01/04 Ecriture, 01/04//2005 Nota : Narrateur, voix off : celle de Yolan. Tonalité de narration, neutre. Texte en noir dans le script. Yolan dans l'action : texte en vert. Elfe mâle, jeune.

Plus en détail

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre

LA ONZIÈME CAPITALE ALEXANDRA WOOD. Traduit de l anglais par Sarah Vermande. ouvrage publié avec le concours du centre national du livre ALEXANDRA WOOD LA ONZIÈME CAPITALE Traduit de l anglais par Sarah Vermande ouvrage publié avec le concours du centre national du livre maison antoine vitez répertoire contemporain La collection Répertoire

Plus en détail

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit.

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit. Correspondance jusqu à la mort MARIA PHILIPPOU ========================= Mary : Mon cher John. J espère que tu vas bien. Je n ai pas reçu eu de tes nouvelles depuis un mois. Je m inquiète. Est-ce que tu

Plus en détail

En voiture (*) de Sylvain BRISON

En voiture (*) de Sylvain BRISON En voiture (*) de Sylvain BRISON Pour demander l'autorisation à l'auteur : sylvain@kava.fr Durée approximative : 8 minutes Personnages - A, homme ou femme - B, homme ou femme Synopsis Un voyage pour Issoudun

Plus en détail

Le tournesol fané. Le tournesol fané Michel Fournier 2014

Le tournesol fané. Le tournesol fané Michel Fournier 2014 Le tournesol fané Michel Fournier 28 rue du General de Gaulle 52300 Thonnance les Joinville Tel :06.31.69 54.48 Mail : laplanche@michelfournierauteur.com ou plume.verte4@wanadoo.fr Site : http://www.michelfournierauteur.com

Plus en détail

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano 5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano Ce guide peut être librement imprimé et redistribué gratuitement. Vous pouvez pouvez l'offrir ou le faire suivre à vos amis musiciens. En revanche,

Plus en détail

TEST DIAGNOSTYCZNY Z JĘZYKA FRANCUSKIEGO

TEST DIAGNOSTYCZNY Z JĘZYKA FRANCUSKIEGO TEST DIAGNOSTYCZNY Z JĘZYKA FRANCUSKIEGO Wybierz jedną prawidłową odpowiedź a, b, c lub d (50 punktów) 1. Comment tu.., Luc ou Lucas? a) s appelle b) t appelles c) appelles d) m appelle 2. Tu... combien

Plus en détail

Alexie Morin. royauté. le quartanier

Alexie Morin. royauté. le quartanier Alexie Morin royauté le quartanier I je suis à peu près certain d avoir vu tout ce qu il a tourné. À un moment je ne pouvais plus regarder autre chose, et quand le filon s est épuisé, j ai recommencé,

Plus en détail

L après midi l inspecteur se rendit à la boulangerie. Il interrogea Madame Madeleine, pendant que son équipe inspectait les lieux.

L après midi l inspecteur se rendit à la boulangerie. Il interrogea Madame Madeleine, pendant que son équipe inspectait les lieux. Récit 15 Dans une petite ville paisible d Allemagne, appelée Brestër, vivait un certain M. Choufleur. Une nuit alors qu il était profondément endormi, le téléphone sonna. - «Allo, suis-je bien chez M.

Plus en détail

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript

HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION. French Continuers. (Section I Listening and Responding) Transcript 2014 HIGHER SCHOOL CERTIFICATE EXAMINATION French Continuers (Section I Listening and Responding) Transcript Familiarisation Text M: Bonjour Yasmine. Ça va? F: Ah bonjour! Oui, ça va bien. Écoute, ce weekend

Plus en détail

Au secours! La voiture est cassée

Au secours! La voiture est cassée Sara Au secours! La voiture est cassée! 1 Au secours! La voiture est cassée Personnages : Le chien, la voiture, le marin, l'ours. Décors : La forêt Scène 1 Le chien, la voiture Le chien marche dans la

Plus en détail

Les p'tites femmes de Paris

Les p'tites femmes de Paris Les p'tites femmes de Paris Proposition de pilote de série de Géraldine Feuillien D'après une idée de Stéphanie Bouquerel Episode : JF partage appartement. APPARTEMENT DE - SALON - INT - JOUR Sophie est

Plus en détail

Les Français, le train et les rencontres

Les Français, le train et les rencontres Les Français, le train et les rencontres Enquête auprès des Français Février 2012 AMéthodologie page 2 Méthodologie Étude réalisée auprès d un échantillon de 1003 personnes représentatif de la population

Plus en détail

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital.

Conseil Diocésain de Solidarité et de la Diaconie. 27 juin 2015. «Partager l essentiel» Le partage est un élément vital. 27 juin 2015 Le partage est un élément vital. Notre démarche Notre chemin Dans un premier temps, nous sommes partis de mots qui expriment ce qui est essentiel pour nous, indispensable pour bien vivre.

Plus en détail

petites comédies rurales

petites comédies rurales petites comédies rurales Du même auteur aux éditions theâtrales de la paille pour memoire, 1985 le lit, 1985 plage de la liberation, 1988 terres promises, 1989 la chute de l ange rebelle, 1990 suzanne,

Plus en détail

Une place pour chaque chose, chaque chose à sa place.

Une place pour chaque chose, chaque chose à sa place. Une place pour chaque chose, chaque chose à sa place. De Delphine Bretesché. Courte pièce en 4 scènes pour dix,douze ou treize comédiens, dont un homme et trois femmes. Lecture au Théâtre du Peuple, Bussang.

Plus en détail

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011

Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 Célébration de rentrée 19 0ctobre 2011 JE ME SOUCIE DE TOI Chant d entrée : La promesse Grégoire et Jean-Jacques Goldman La Promesse On était quelques hommes Quelques hommes quelques femmes en rêvant de

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

RENCONTRES EFFRAYANTES

RENCONTRES EFFRAYANTES RENCONTRES EFFRAYANTES Vampire ou loup-garou? Un frisson me saisit soudain, non pas un frisson de froid, mais un étrange frisson d angoisse. Je hâtai le pas, inquiet d être seul dans ce bois, apeuré sans

Plus en détail

ENQUÊTE SUR LES CLASSES-LECTURE

ENQUÊTE SUR LES CLASSES-LECTURE ENQUÊTE SUR LES CLASSES-LECTURE Dans le souci d évaluer le plus complètement possible les effets de leur séjour dans leur centre, les responsables du Centre de classes-lecture de Grenoble multiplient les

Plus en détail

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22

JE CHLOÉ COLÈRE. PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 JE CHLOÉ COLÈRE PAS_GRAVE_INT4.indd 7 27/11/13 12:22 Non, je ne l ouvrirai pas, cette porte! Je m en fiche de rater le bus. Je m en fiche du collège, des cours, de ma moyenne, des contrôles, de mon avenir!

Plus en détail

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel

Le don de l inconnu. Par Chantal Pinel Le don de l inconnu Par Chantal Pinel Chapitre 1 La décision Ça fait quelque temps que je pense à être agent pour le gouvernement, mais j hésite, je réfléchis depuis six mois. J ai 21ans et il faut que

Plus en détail

ERDESS VD2_9_M6 (BB) Version anonyme. (Brouhaha dans la classe, M Clavel commence le débat à 2:51) Mme Clavel écrit au tableau les instructions

ERDESS VD2_9_M6 (BB) Version anonyme. (Brouhaha dans la classe, M Clavel commence le débat à 2:51) Mme Clavel écrit au tableau les instructions (Brouhaha dans la classe, M Clavel commence le débat à 2:51) Mme Clavel écrit au tableau les instructions 5 M: Voilà Merci! T'es assise comment là? Les garçons ils te laissent te mettre comme ça? sympa

Plus en détail

C est beau la vie Jean Ferrat

C est beau la vie Jean Ferrat C est beau la vie Jean Ferrat Le vent dans tes cheveux blonds Le soleil à l'horizon Quelques mots d'une chanson Que c'est beau, c'est beau la vie Un oiseau qui fait la roue Sur un arbre déjà roux Et son

Plus en détail

EMERVEILLE. Psaume 19

EMERVEILLE. Psaume 19 EMERVEILLE Psaume 19 Cédric Chanson La Colline, le 12 juillet 2015 Soli Deo Gloria 1. S émerveiller, remercier, partager (Faire passer et déguster des morceaux de melon) Comment vous trouvez ce melon?

Plus en détail

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire

Ma première Lettre. d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Ma première Lettre d amour... UN SOIR DE + 2009-2010 Saint-Malachie et Saint-Nazaire Table des matières (par ordre alphabétique des prénoms): Page 3 : Anonyme Page 4 : Anonyme Page 5 : Clara Page 6 : Anonyme

Plus en détail

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2.

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. FICHE PEDAGOGIQUE Florence Foresti Objectifs Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. Culturel : L humour français Connaître une humoriste française : Florence

Plus en détail

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe

Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe Mademoiselle J affabule et les chasseurs de rêves Ou l aventure intergalactique d un train de banlieue à l heure de pointe de Luc Tartar * extraits * Les sardines (on n est pas des bêtes) - Qu est-ce qu

Plus en détail

Les naufragés du parking

Les naufragés du parking Les naufragés du parking Synopsis Quatre personnes se rendent au parking pour récupérer leur véhicule après une soirée qui s'est prolongée. Malheureusement, le parking est fermé. Ces personnes qui ne se

Plus en détail

La concordance des modes

La concordance des modes DES TEMPS L EMPLOI CONCORDANCE DU MODE DANS LA SUBORDONNÉE DES TEMPS CIRCONSTANCIELLE 1 La concordance des modes La concordance des modes L emploi du mode dans la subordonnée circonstancielle RAPPEL :

Plus en détail

Semaine du vendredi 24 juin au vendredi 1er juillet

Semaine du vendredi 24 juin au vendredi 1er juillet T T E E Z! A M Semaine du vendredi 24 juin au vendredi 1er juillet FUITE AU BAC S CONCOURS VACANCES EN VUE...! Ça sent les vacances pour tous les élèves, collégiens ou lycéens. Découvrez notre reportage

Plus en détail

Nouvelle fantastique. Maudite Lecture. Mon nom est Lucien Gardemine, et jusqu'à samedi dernier, ma vie était simple

Nouvelle fantastique. Maudite Lecture. Mon nom est Lucien Gardemine, et jusqu'à samedi dernier, ma vie était simple 4ème E Nouvelle fantastique Maudite Lecture Mon nom est Lucien Gardemine, et jusqu'à samedi dernier, ma vie était simple et sereine. Employé depuis vingt ans chez Locavite, une prospère entreprise lyonnaise

Plus en détail

Chansons. Cache tes mains derrière ton dos, Où je te donne un coup d'marteau... Je vais à l'école. Je suis content. Je suis un grand.

Chansons. Cache tes mains derrière ton dos, Où je te donne un coup d'marteau... Je vais à l'école. Je suis content. Je suis un grand. Chansons Je vais à l'école Je suis content. Je suis un grand. Je vais à l'école. Je suis content. Je suis un grand. Je m'amuse gaiement Rangeons-nous par deux Rangeons-nous par deux, Je donne la main à

Plus en détail

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005

Irina L. Irina d ici. Témoignage recueilli en juin 2005 Irina L. Irina d ici Témoignage recueilli en juin 2005 Production : atelier du Bruit Auteur (entretiens, récit de vie, module sonore) : Monica Fantini Photos : Xavier Baudoin 197 7 Naissance à Caransebes,

Plus en détail

Français Authentique Pack 2

Français Authentique Pack 2 Guide : Comment utiliser le pack 2 Discussions Authentiques Cher(e) ami(e), Merci d avoir acheté le pack 2 Discussions Authentiques. C est une bonne décision et vous ne le regretterez pas. Je mets à votre

Plus en détail