RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMININISTRATION

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMININISTRATION"

Transcription

1 RAPPORT DU PRESIDENT DU CONSEIL D ADMININISTRATION THE PRESIDENT OF THE BOARD OF DIRECTORS REPORT SUR LES CONDITIONS DE PREPARATION ET D ORGANISATION DES TRAVAUX DU CONSEIL AINSI QUE DES PROCEDURES DE CONTROLE INTERNE MISES EN PLACE PAR LA SOCIETE Le présent rapport a pour objet, conformément à l article L dernier alinéa du Code de commerce issu de la loi n du 1 er août 2003, de présenter à l assemblée générale annuelle les conditions de préparation et d organisation des travaux du Conseil d Administration,ainsi que des procédures de contrôle interne. Il a été établi avec l assistance de la Direction Financière du Conditions de préparation et d organisation des travaux du Conseil d administration Afin d assurer sa mission légale de contrôle permanent de la gestion de notre société, le Conseil d administration s inspire des recommandations de l AMF ainsi que du rapport conjoint de l Association Française des Entreprises Privées et du MEDEF de septembre Au cours de l exercice écoulé, le Conseil d Administration s est réuni deux fois afin de débattre des questions relevant de sa compétence et en outre pour entendre le rapport du Président sur l activité de la société et de ses filiales. A ces réunions assiste la grande majorité des membres du Conseil, les Commissaires aux Comptes de la société étant en tout état de cause tous présents lors de la réunion portant sur les comptes de l exercice écoulé. Pour permettre aux membres du Conseil d Administration de participer efficacement, un dossier complet leur est adressé à chaque réunion. Celui-ci comprend tous les éléments utiles et en général nécessaires pour que le débat qui s instaure lors de ces réunions puisse être le plus fructueux possible et permettre à ces derniers de prendre des décisions en toute connaissance de cause. Limitations de pouvoir du DG Il n existe pas de limitation apportée aux pouvoirs du Directeur Général Environnement de contrôle L organisation du contrôle interne du groupe est centralisée. La structure et les procédures de contrôle interne sont définies pour le groupe par les départements centraux. Les procédures de contrôle interne ne peuvent qu offrir une assurance raisonnable mais en aucun cas une garantie absolue que les risques auxquels est exposé le Groupe soient totalement éliminés. Le respect des règles d éthique et de procédures du Groupe est donc fondamental et repose sur chacun de ses collaborateurs. Une présentation est faite à chaque collaborateur à son arrivée, précisant les principales règles comportementales et les valeurs du Groupe : droits et devoirs du salarié dans le règlement intérieur, stratégie, organisation et fonctionnement du groupe. La déclinaison du cadre et des règles définies par la Direction sont précisées par une politique de délégation déclinée dans toutes nos filiales, couvrant les domaines juridiques, financiers, et sociaux. Le Groupe s articule autour de la notion de centres de responsabilités (voire centres de profits pour les filiales et les magasins en propre) afin de responsabiliser les équipes. Une ligne hiérarchique courte, combinée à un suivi des performances de chaque entité assurent un contrôle opérationnel permanent. Ce fonctionnement assure au Groupe une réactivité très importante dans le processus de prise de décisions, de détection d anomalies et dans la mise en place de plans d action adéquats. Procédures opérationnelles et fonctionnelles du Groupe Les risques auxquels le groupe est exposé sont cartographiés par la Direction Financière du Groupe de manière permanente. Les règles de gestion et les procédures décrivant les étapes de traitement ainsi que les contrôles du processus achats ont été formalisées et communiquées à l ensemble des services du siège. Le travail d écriture est en cours pour les processus ventes et gestion des stocks et sera communiqué sur l exercice. ON THE PREPARATION AND ORGANISATION OF THE WORK OF THE BOARD OF DIRECTORS AND THE INTERNAL CONTROL PROCEDURES PUT IN PLACE BY THE COMPANY Pursuant to Article L last paragraph of the Commercial Code ensuing from Act n of 1st August 2003, the aim of this report is to present to the annual general meeting the terms and conditions of preparation and organization of the work of the Board of Directors and the internal control procedures. It has been drawn up in collaboration with the Group s Finance Department. Conditions for the preparation and organization of the work of the Board of Directors The Board of Directors is legally bound to continuously monitor the management of our company and, in doing so, bases itself on the AMF [Financial Markets Authority] recommendations and the joint report of the Association Française des Entreprises Privées [French Association of Private Companies] and the MEDEF [Movement of French Enterprises ] of September Over the financial year just ended, the Board of Directors met on two occasions to discuss issues within its competence and to hear the CEO's report on business within the company and its subsidiaries. The vast majority of members of the Board attend these meetings; the company Auditors are also all present at the meeting to discuss the accounts for the previous financial year. At each meeting, a comprehensive file is given to each member of the Board of Directors to enable them to participate effectively. This file contains all information required to promote fruitful discussion and to allow the latter to take decisions in full knowledge of the facts. Restrictions on the powers of the Chief Executive Officer The Chief Executive Officer has unlimited powers. Control environment Control within the group is centralized. The internal control structure and procedures are defined for the group by its central functions. The internal control procedures offer only reasonable assurance and under no circumstances do they offer an absolute guarantee that the risks to which the Group is exposed have been totally eliminated. Adherence to the Group s code of ethics and procedures is therefore fundamental and binding on behalf of each of its employees. On arrival, each new employee attends a presentation of the Group s main rules of conduct and values, such as employee rights and obligations, strategy, organization and working procedures. The framework and rules defined at Management level are specified in a delegation policy available within all our subsidiaries, covering legal, financial and welfare issues. Group operations are centred around the notion of responsibility centres (or profit centres for subsidiaries and own-name boutiques) with a view to raising awareness of team responsibilities. Operations are monitored on a continuous basis by means of a short hierarchical structure and performance monitoring within each entity. This mode of operation affords the Group significant reactivity when it comes to decision-making, detecting anomalies and implementing appropriate action plans. The Group s operating procedures The Group s Finance Department continuously maps out the risks to which the Group is exposed. The management rules and procedures describing the necessary actions and the checks on the procurement process have been formalized and forwarded to all head office departments. The sales and stock management processes are currently being written up, and will be released during the financial year. 25

2 6 L ensemble des documents est validé par la Direction financière et mis à jour par le contrôle de gestion. Les documents sont à disposition pour consultation par tous les collaborateurs sur une zone informatique partagée. Les procédures de fonctionnement interne des services, en particulier celles liées au service recherche et développement ainsi qu au service client sont recensées dans un classeur thématique ou sous un fichier du serveur informatique central du Groupe au siège. Chaque service est responsable de la mise à jour de ces procédures de fonctionnement interne, après validation par la Direction de service. Le Conseil d administration Le conseil fait en sorte de se réunir au moins deux fois par an. La Direction financière fait une fois par an un rapport sur l activité du Groupe, formalisé dans le rapport présenté au Conseil d administration. Pour l exercice 2005/2006, cela se fera chaque semestre. Les décisions d Investissement et d Engagement Les investissements et les engagements contractuels significatifs doivent faire l objet d une validation par le PDG. Les demandes d investissements sont présentées par les directions au PDG pour validation sous la forme de dossiers d investissement. La procédure communiquée à tous les services prévoit le circuit de validation de chaque investissement du demandeur au PDG. La constitution du dossier d investissement prévoit une analyse d opportunité de chaque investissement demandé. La procédure est validée par la Direction financière et mise à jour par le contrôle de gestion. La procédure et les documents associés sont à disposition pour consultation par tous les collaborateurs sur une zone informatique partagée. Les services juridiques et assurances La direction financière du groupe centralise et coordonne les aspects juridiques. Ce service a recours à des cabinets extérieurs compétents dans chacun des domaines requis afin de rédiger et/ou valider l ensemble des contrats du Groupe et superviser le secrétariat juridique des filiales du Les polices d assurance du Groupe sur le territoire français sont gérées par le service administratif du siège. Le contrôle de gestion Les orientations stratégiques de la Direction Générale sont formalisées dans un business plan annuel et sont ensuite relayées par le management. La démarche budgétaire Groupe est le principal outil de déclinaison opérationnel des axes stratégiques. Le contrôle de gestion groupe est en charge d organiser le processus budgétaire et d assurer l accompagnement des opérationnels dans la construction des budgets, leur suivi et la mise en place des actions d amélioration prévues. Il a également un rôle de coordination, de centralisation et de contrôle de cohérence des reportings budgétaires et de gestion. Le contrôle de gestion groupe mène également un travail d identification et de formalisation des règles de gestion et des processus de chaque entité. Les documents relatifs aux processus décrivent les étapes clés de traitement du cycle achats par service concerné et les contrôles qui y sont associés. Le travail de formalisation est en cours pour les processus ventes et gestion des stocks. La démarche vise à ce que chaque service formalise les procédures détaillées de son fonctionnement en cohérence avec les processus et contrôles formalisés. Le suivi des créances clients Le contrôle des engagements des tiers vis à vis du groupe est centralisé. Les règles mises en place par le service comptabilité client du Groupe en liaison directe avec la direction générale (analyses crédit, détermination et suivi de seuils d engagement autorisés, clients interdits,etc) ont pour objectif de limiter l exposition au risque client. Achats Le Groupe a fixé des normes de qualité internes pour les achats stratégiques qui, associées à une sélection précise des fournisseurs, participent à la gestion des risques liés aux exigences de sécurité de la profession. La gestion de ces achats est centralisée par le service Achat du siège en liaison avec la direction générale. All documents are approved by the Finance Department and updated by management control. The documents are available for The internal operations of the departments, in particular those related to the Research & Development department and Customer Service, are compiled in a subject folder or in a file on the Group's central IT server at head office. Each department is responsible for updating these procedures subsequent to validation by the department's senior management. The Board of Directors The board ensures that it meets at least twice each year. On an annual basis, the Finance Department draws up a report on the Group s business activities which is formalized in a report submitted to the Board of Directors. For the 2005/2006 financial year, this will be done every six months. Investment and commitment decisions Significant contractual commitments and investments must be validated by the CEO. Applications for investments are submitted to the CEO by the operational managers for approval in the form of investment files. The procedure for all departments involves an approval cycle for each investment from the originator to the CEO. The creation of the investment file includes an appropriateness analysis for each investment requested. The procedure is approved by the Finance Department and updated by management control. The procedure and associated documents are available for Legal and insurance services The Group s Finance Department centralizes and coordinates legal issues. This department uses external companies competent in each of the required areas to draw up and/or validate all of the Group s contracts and monitor the legal secretariat of the Group s subsidiaries. The Group s insurance policies for France are managed by the administration department at head office. Management control The strategic orientations to be taken by Senior Management are formalized in an annual business plan before being relayed by management. The Group's budget approach represents the main tool for establishing strategic orientations. The Group's management control is responsible for organizing the budget process and ensuring the support of operating personnel in the creation of budgets, their follow-up and the implementation of steps for improvement. It is also responsible for coordinating, centralizing and controlling the consistency of budget and management reports. The Group's management control is also responsible for identifying and formalizing each entity's management rules and processes. The documents pertaining to the processes describe the key steps inherent in the purchase cycle for each department concerned and the associated controls. The formalization of the sales and stock management processes is underway. This method requires each department to formalize the detailed procedures of its operation, consistent with the formalized processes and controls. Monitoring client receivables The monitoring of the Group s third party liabilities is centralized. The rules implemented by the Group s accounts receivable department in direct association with General Management (credit analyses, the setting and monitoring of authorized commitment thresholds, blacklisted clients, etc.) seek to limit exposure to consumer risk. Purchasing The Group has defined internal quality standards for strategic purchases which, associated with a careful selection of suppliers, participate in managing the risks inherent in the trade's security requirements. The management of these purchases is centralized by the head office Purchasing Department in direct association with General Management.

3 Approvisionnements Les procédures relatives au processus achats décrivent l organisation des tâches par service pour le passage de la commande au fournisseur ainsi que le suivi des approvisionnements et des retours fournisseurs. Le circuit de validation des commandes achats est également décrit dans les règles d achats formalisées et communiquées. Les contrôles associés à chaque étape de traitement ont été formalisés et communiqués. L ensemble des documents est validé par la Direction financière et mis à jour par le contrôle de gestion. Les documents sont à disposition pour consultation par tous les collaborateurs sur une zone informatique partagée. Réception des produits Les procédures relatives au processus achats décrivent l organisation des tâches par service pour la réception des produits et les retours fournisseurs. Les contrôles associés à chaque étape de traitement ont été formalisés et communiqués. L ensemble des documents est validé par la Direction financière et mis à jour par le contrôle de gestion. Les documents sont à disposition pour consultation par tous les collaborateurs sur une zone informatique partagée. Les opérationnels ont écrit des modes opératoires qui décrivent les étapes à suivre dans le système d information pour la réception des produits au siège, modes opératoires disponibles sous le serveur informatique au siège de la société. Qualité - Sécurité La maîtrise de la qualité et de la sécurité dans l activité du groupe, est de la responsabilité collégiale des services Industriel - Recherche et développement - Supply chain - Ressources humaines rattachés hiérarchiquement à la Direction générale. Dans le domaine de la sécurité, notre stratégie est celle de la prévention active. Un animateur sécurité a été nommé au niveau du groupe. Un groupe de travail (qui se réunit régulièrement composé des entités citées ci dessus) assure le déploiement d une politique de sécurité et de prévention au lieu de l établissement principal (protocoles de sécurité, formation des équipes,etc). L application des règles de sécurité définies par le Groupe fera l objet d audits périodiques, notamment à travers les visites sécurité régulièrement menées par le CHSCT. Le responsable qualité du Groupe a pour mission d assurer la qualité de nos produits par la centralisation et l analyse des problèmes qualité rencontrés par les partenaires et clients du groupe. Production Le Directeur industriel peut, à travers les indicateurs de pilotage de la production (productivité, TRS, Rebuts) des différents ateliers détecter d éventuelles anomalies et mettre en place les actions nécessaires. Service client Une cellule satisfaction client a été mise en place pour recueillir les réclamations en provenance de clients ayant trait à la qualité des produits et de leur installation par le réseau de concessionnaires, les analyser et leur apporter une réponse adaptée. Informatique Le groupe dispose d un département informatique centralisé en charge des systèmes d information comptables et opérationnels, rattaché à la Direction financière. Ce département est responsable du fonctionnement et de la pérennité de nos systèmes, et notamment de la mise en place des procédures de récupération et de sauvegarde des données. Pour les seules filiales étrangères, le département informatique du groupe décide uniquement des choix d investissement en matériels et logiciels. Procédures relatives à l élaboration et au traitement de l information comptable et financière Le contrôle financier et la production de l information financière et comptable s articulent autour de l organisation opérationnelle du Opérations de trésorerie et de financement Les règlements et le financement des activités des filiales françaises et étrangères sont centralisés au niveau de chaque entité fiscale et suivis par le service trésorerie du Groupe, qui pilote ainsi l endettement interne et externe du Supplies The procedures concerning the procurement process describe the organization of tasks by department for the placing of the order to the supplier, as well as the follow-up of supplies and supplier returns. The orders approval cycle is also described in the purchasing rules which are formalized and disclosed. Checks associated with each step in the process have been formalized and disclosed. All documents are approved by the Finance Department and updated by management control. The documents are available for Reception of products The procedures pertaining to the procurement process describe the organization of tasks by department for the reception of products and supplier returns. Checks associated with each step in the process have been formalized and disclosed. All documents are approved by the Finance Department and updated by management control. The documents are available for consultation by all employees in a shared information area. Operating personnel have written up operating procedures that describe the steps to follow in the information system for receiving products at head office; these procedures are available on the group's IT server at head office. Quality- Safety Quality and safety within the group are the joint responsibility of the Industrial departments - Research and Development, Supply Chain - and Human Resources, all of which report to General Management. Our safety policy is one of active prevention. A group-level safety officer has been appointed. A working group (meeting monthly and composed of the entities listed above) ensures the deployment of a prevention and safety policy within the main establishment (safety protocols, training of teams, etc.). Periodic audits will be carried out to ensure the Group s safety regulations are being implemented, in particular through safety inspections performed regularly by the CHSCT (committee for health & safety and working conditions). The Group's Quality manager is responsible for ensuring the quality of our products via the centralization and analysis of quality problems encountered by the group's partners and customers. Production Via production management indicators (productivity, TRS, spoiled units), the Industrial Director may detect possible anomalies and will implement the necessary measures. Customer service A customer satisfaction unit has been created to gather customer claims concerning the quality of products and their installation by the network of dealers, to analyse these claims and provide an appropriate response. IT The Group has a centralized IT Department, in charge of the accounting and operational IT systems, which reports to the Finance Department. This department is responsible for the operation and durability of our systems, in particular the implementation of data recovery and back-up procedures. For our overseas subsidiaries only, the Group s IT Department is solely responsible for software and hardware investment decisions. Procedures relating to the drawing up and processing of accounting and financial information Financial control and the production of accounting and financial information are centralized within the Group s operational organization. Treasury and financing operations Payment and financing of the activities of French and overseas subsidiaries are centralized within each fiscal unit and monitored by the Group s Treasury Department, which thus controls the Group's internal and external liabilities. 27

4 8 Les lignes de crédit et emprunts ainsi que les options de placement de trésorerie sont négociés par le direction financière du Groupe, le PDG en est informé. Le service trésorerie du Groupe gère également les risques de taux et de change du Groupe à partir de seuils fixés par la Direction Financiére. Démarche budgétaire et reporting de gestion La démarche budgétaire groupe détaillée par service est un élément clé du contrôle des activités et des éléments financiers pour l exercice La construction budgétaire s appuie sur les orientations stratégiques validées par la Direction Générale pour l année à venir. Cette construction est assurée par chacune des Directions opérationnelles avec le contrôle de gestion et sous le contrôle de la Direction financière. Le suivi des budgets par entité fiscale assuré périodiquement permet d identifier les éventuels décalages par rapport au niveau d activité anticipé et aux dépenses prévues. Un suivi budgétaire périodique par centre de responsabilité sera mis en œuvre sur l exercice pour chaque entité du groupe ainsi que pour le groupe consolidé. Les procédures d élaboration et de suivi budgétaires sont en cours de formalisation. Consolidation statutaire Un bilan, un compte de résultat et un tableau des flux de trésorerie consolidés sont produits chaque semestre, et publiés chaque semestre. A compter de l exercice 04/05, ces éléments sont produits chaque trimestre et publiés chaque semestre. La cellule de consolidation du Groupe émet chaque trimestre des instructions fixant un calendrier des tâches et rappelant les modalités de préparation des liasses de consolidation, à destination des services comptables ou des cabinets locaux à qui sont sous-traités la production de l information comptable de chaque pays. Au sein de l organisation du groupe, la production comptable est confiée aux équipes comptables du groupe. Les procédures de contrôle interne nécessaires à la production d une information comptable fiable sont mises en place au niveau local. Elles comprennent notamment les procédures d inventaires physiques (aussi bien pour les actifs immobilisés que pour les stocks) et une séparation des tâches. Les liasses de consolidation font l objet de contrôles par la cellule consolidation avant intégration. Le reporting de gestion et la consolidation seront présentés par la direction financière au Conseil d administration tous les semestres, voire plus fréquemment si l actualité l exige. Ces dispositifs de contrôle sont clés pour le développement de notre Leur renforcement et leur pérennisation sont donc une préoccupation constante de la direction. Commissaires aux comptes Les interventions de nos commissaires aux comptes et auditeurs, notamment dans le cadre de leurs vérifications semestrielles, sont un contrôle supplémentaire sur la fiabilité de notre information financière et sur l adéquation de nos procédures de contrôle interne. De par leur mission permanente, ils participent ainsi au processus de contrôle du Normes IFRS A la date d'établissement du rapport annuel relatif à l'exercice 2004/2005, le groupe ne dispose pas d'une information exhaustive pour communiquer des éléments quantitatifs sur l'impact du passage aux normes IFRS. En effet, quelques informations nécessaires au chiffrage ne sont pas encore disponibles. C'est pourquoi, en accord avec les recommandations de l'amf, le rapport annuel 2004/2005 complète uniquement l'aspect qualitatif du passage aux normes IFRS donné à l'occasion du rapport annuel 2003/2004. Une information chiffrée sur cet impact sera communiquée au plus tard le jour de la publication des comptes semestriels de l'exercice 2005/2006. The credit lines and loans, together with the short-term investment options, are negotiated by the Group s Finance Department. The CEO is informed of these. The Group s Treasury Department also manages the Group s exposure to rates, including exchange rates, on the basis of thresholds set by the Finance Department. Budget approach and management reports The group budget approach detailed for each department is a key element in the controlling of activities and financial elements for financial year Budget creation relies on the strategic orientations approved by General Management for the coming year. Budgets are created by each operating manager with management control and under the Finance Department's control. Through periodic budget monitoring for each fiscal unit, possible deviations from the forecasted level of activity and expenditure can be identified. Periodic budget monitoring of each responsibility centre will be implemented in financial year for each group entity, as well as for the overall group. The budgeting and monitoring procedures are currently being formalized. Statutory consolidation A consolidated balance sheet, income statement and table of cash flows are produced every six months and published every six months. Since the 2004/2005 financial year, these are produced each quarter and published every six months. Every quarter, the Group s consolidation unit issues instructions setting a schedule for the tasks and recalling how the various consolidation components are to be prepared. These instructions will be sent to the accounts departments or the local firms to which the production of accounting information for a specific country has been subcontracted. The Group is organized in such a way that the group s accounting teams are responsible for production of the accounts. The control procedures required to ensure reliability of the accounting information produced are put in place on a local level. These include physical inventory procedures (of both fixed assets and stocks) and separation of tasks. The consolidation components will be checked by the consolidation unit prior to integration. The Finance Department will submit management and consolidation reports to the Board of Directors on a six-monthly basis, or more frequently if current circumstances require. These control mechanisms are essential for our Group s development. Management is therefore constantly striving to reinforce these and ensure their durability. Auditors The work carried out by our auditors, in particular their six-monthly checks, constitutes an additional measure of control over the reliability of our financial information and the appropriateness of our internal control procedures. Their permanent involvement reinforces the Group s control procedures. IFRS standards At the time the annual report on financial year 2004/2005 was established, the group did not have sufficient information to publish quantitative elements concerning the impact of the move to IFRS standards. In fact, certain items of information required for the assessment are not yet available. For this reason, in accordance with the recommendations of the AMF [Financial Markets Authority], the 2004/2005 annual report only adds to the qualitative aspect of the move to IFRS standards published in the 2003/2004 annual report. The figures associated with this impact will be published no later than the release date of the 2005/2006 half-year accounts.

5 RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES AUDITORS REPORT Exercice clos le 31 août 2005 Financial year ended 31 August 2005 ETABLI EN APPLICATION DU DERNIER ALINEA DE L ARTICLE L DU CODE DE COMMERCE Sur le rapport du Président du Conseil d Administration de la société, pour ce qui concerne les procédures de contrôle de l information comptable et financière Mesdames, Messieurs les actionnaires, En notre qualité de commissaires aux comptes de la société PISCINES DESJOYAUX S.A. et en application des dispositions du dernier alinéa de l article L du Code de commerce, nous vous présentons notre rapport sur le rapport établi par le Président de votre société conformément aux dispositions de l article L du Code de commerce au titre de l exercice clos le 31 août Sous la responsabilité du conseil d administration, il revient à la direction de définir et de mettre en œuvre des procédures de contrôle interne adéquates et efficaces. Il appartient au Président de rendre compte, dans son rapport, notamment des conditions de préparation et d organisation des travaux du conseil d administration et des procédures de contrôle interne mises en place au sein de la société. Il nous appartient de vous communiquer les observations qu appellent de notre part les informations données dans le rapport du Président, concernant les procédures de contrôle interne relatives à l élaboration et au traitement de l information comptable et financière. Nous avons effectué nos travaux selon la doctrine professionnelle applicable en France. Celle-ci requiert la mise en œuvre de diligences destinées à apprécier la sincérité des informations données dans le rapport du Président, concernant les procédures de contrôle interne relatives à l élaboration et au traitement de l information comptable et financière. Ces diligences consistent notamment à : - prendre connaissance des objectifs et de l organisation générale du contrôle interne, ainsi que des procédures de contrôle interne relatives à l élaboration et au traitement de l information comptable et financière, présentés dans le rapport du Président ; - prendre connaissance des travaux sous-tendant les informations ainsi données dans le rapport. Sur la base de ces travaux, nous n avons pas d observation à formuler sur les informations données concernant les procédures de contrôle interne de la société relatives à l élaboration et au traitement de l information comptable et financière, contenues dans le rapport du Président du conseil d administration établi en application des dispositions du dernier alinéa de l article L du Code de commerce. THE AUDITORS REPORT DRAWN UP IN ACCORDANCE WITH ARTICLE L LAST PARAGRAPH OF THE COMMERCIAL CODE On the President of the Board of Director s report relating to control procedures for accounting and financial information Dear Shareholders, As auditors of the company PISCINES DESJOYAUX S.A. and pursuant to the provisions of the last paragraph of Article L of the Commercial Code, we are submitting our report on the report drawn up by the President of your company in accordance with the provisions of Article L of the Commercial Code for the financial year ended Under the responsibility of the Board of Directors, senior management must draw up and implement internal control procedures that are both appropriate and effective. The President is responsible for issuing a report on the terms and conditions of preparation and organisation of the work of the Board of Directors and the internal control procedures put in place within the company. Our duty is to make any observations we feel necessary as regards the information given in the President s report on the processing of accounting and financial information. Our work has been carried out in accordance with the professional standards applicable in France. We were thus required to take the necessary steps to assess the accuracy of the information given in the President s report on the internal control procedures governing the drawing up and processing of accounting and financial information. The steps we took involved: - familiarising ourselves with the objectives and the general organisation of the internal control system, as well as those processing of accounting and financial information, as described in the President s report; - investigating the work behind the information thus given in the report. On the basis of the work we carried out, we have no observations to make on the information given with respect to the company s processing of accounting and financial information, contained in the President of the Board of Directors report drawn up in accordance with the provisions of the last paragraph of Article L of the Commercial Code. 29 Fait à Saint-Etienne Le 06 décembre 2005 Les Commissaires aux Comptes Done in St-Etienne 06 december 2005 The Auditors ALIANTIS Bernard Russier Michel Tamet

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE

AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE AUDIT COMMITTEE: TERMS OF REFERENCE PURPOSE The Audit Committee (the Committee), assists the Board of Trustees to fulfill its oversight responsibilities to the Crown, as shareholder, for the following

Plus en détail

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan

NOM ENTREPRISE. Document : Plan Qualité Spécifique du Projet / Project Specific Quality Plan Document : Plan Qualité Spécifique du Projet Project Specific Quality Plan Référence Reference : QP-3130-Rev 01 Date Date : 12022008 Nombre de Pages Number of Pages : 6 Projet Project : JR 100 Rédacteur

Plus en détail

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC)

National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) National Director, Engineering and Maintenance East (Montreal, QC) Reporting to the General Manager, Engineering and Maintenance, you will provide strategic direction on the support and maintenance of

Plus en détail

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements

Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Présentation des états financiers 2014 Presentation of the 2014 Financial Statements Les faits saillants Highlights L état financier du MAMROT est très complexe et fournit de nombreuses informations. Cette

Plus en détail

Compliance Monitoring Manager. Rôle attendu du CMM

Compliance Monitoring Manager. Rôle attendu du CMM Compliance Monitoring Manager Rôle attendu du CMM Introduction Rappel des bases réglementaires Rappel du positionnement du Compliance Monitoring Manager Sommaire Contexte réglementaire Part ORA Exigences

Plus en détail

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la

S-9.05 Small Business Investor Tax Credit Act 2003-39 RÈGLEMENT DU NOUVEAU-BRUNSWICK 2003-39 NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39. établi en vertu de la NEW BRUNSWICK REGULATION 2003-39 under the SMALL BUSINESS INVESTOR TAX CREDIT ACT (O.C. 2003-220) Regulation Outline Filed July 29, 2003 Citation........................................... 1 Definition

Plus en détail

Railway Operating Certificate Regulations. Règlement sur les certificats d exploitation de chemin de fer CODIFICATION CONSOLIDATION

Railway Operating Certificate Regulations. Règlement sur les certificats d exploitation de chemin de fer CODIFICATION CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Railway Operating Certificate Regulations Règlement sur les certificats d exploitation de chemin de fer SOR/2014-258 DORS/2014-258 Current to September 10, 2015 À jour

Plus en détail

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS

EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS EXPERTISE & SOLUTIONS POUR OPERATEURS & PROPRIETAIRES D AVIONS PRIVES EXPERTISE & SOLUTIONS FOR PRIVATE AIRCRAFT OPERATORS & OWNERS JET SERVICES GROUP vous propose la solution MANAJETS destinée aux opérateurs

Plus en détail

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011.

Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. Sent: 11 May 2011 10:53 Subject: Please find attached a revised amendment letter, extending the contract until 31 st December 2011. I look forward to receiving two signed copies of this letter. Sent: 10

Plus en détail

Minority Investment (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de fiducie et de prêt) CODIFICATION

Minority Investment (Trust and Loan Companies) Regulations. Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de fiducie et de prêt) CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Minority Investment (Trust and Loan Companies) Regulations Règlement sur les placements minoritaires (sociétés de fiducie et de prêt) SOR/2001-406 DORS/2001-406 Current

Plus en détail

EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE

EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE EN UNE PAGE PLAN STRATÉGIQUE PLAN STRATÉGIQUE EN UNE PAGE Nom de l entreprise Votre nom Date VALEUR PRINCIPALES/CROYANCES (Devrait/Devrait pas) RAISON (Pourquoi) OBJECTIFS (- AN) (Où) BUT ( AN) (Quoi)

Plus en détail

BUSINESSVALUATOR. Management presentation

BUSINESSVALUATOR. Management presentation BUSINESSVALUATOR Management presentation English pages 2 to 12, French pages 13 to 23 Jean-Marc Bogenmann Designer of BusinessValuator Accredited consultant in business transfer jeanmarcbogenmann@iib.ws

Plus en détail

Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations

Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Support Orders and Support Provisions (Banks and Authorized Foreign Banks) Regulations Règlement sur les ordonnances alimentaires et les dispositions alimentaires (banques

Plus en détail

Export Permit (Steel Monitoring) Regulations. Règlement sur les licences d exportation (surveillance de l acier) CONSOLIDATION CODIFICATION

Export Permit (Steel Monitoring) Regulations. Règlement sur les licences d exportation (surveillance de l acier) CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Export Permit (Steel Monitoring) Regulations Règlement sur les licences d exportation (surveillance de l acier) SOR/87-321 DORS/87-321 Current to August 4, 2015 À jour

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION

First Nations Assessment Inspection Regulations. Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION First Nations Assessment Inspection Regulations Règlement sur l inspection aux fins d évaluation foncière des premières nations SOR/2007-242 DORS/2007-242 Current to September

Plus en détail

Bill 201 Projet de loi 201

Bill 201 Projet de loi 201 1ST SESSION, 39TH LEGISLATURE, ONTARIO 58 ELIZABETH II, 2009 1 re SESSION, 39 e LÉGISLATURE, ONTARIO 58 ELIZABETH II, 2009 Bill 201 Projet de loi 201 (Chapter 20 Statutes of Ontario, 2009) (Chapitre 20

Plus en détail

Manager, Construction and Engineering Procurement. Please apply through AECL website:

Manager, Construction and Engineering Procurement. Please apply through AECL website: Position: Location: How to Apply: Manager, Construction and Engineering Procurement Chalk River, Ontario Please apply through AECL website: http://www.recruitingsite.com/csbsites/aecl/en/jobdescription.asp?jobnumber=709148

Plus en détail

Notices of Uninsured Deposits Regulations (Trust and Loan Companies)

Notices of Uninsured Deposits Regulations (Trust and Loan Companies) CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Notices of Uninsured Deposits Regulations (Trust and Loan Companies) Règlement sur les avis relatifs aux dépôts non assurés (sociétés de fiducie et de prêt) SOR/2008-64

Plus en détail

Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations

Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Name Use (Affiliates of Banks or Bank Holding Companies) Regulations Règlement sur l utilisation de la dénomination sociale (entités du même groupe qu une banque ou société

Plus en détail

Frequently Asked Questions

Frequently Asked Questions GS1 Canada-1WorldSync Partnership Frequently Asked Questions 1. What is the nature of the GS1 Canada-1WorldSync partnership? GS1 Canada has entered into a partnership agreement with 1WorldSync for the

Plus en détail

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing?

Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Tier 1 / Tier 2 relations: Are the roles changing? Alexandre Loire A.L.F.A Project Manager July, 5th 2007 1. Changes to roles in customer/supplier relations a - Distribution Channels Activities End customer

Plus en détail

de stabilisation financière

de stabilisation financière CHAPTER 108 CHAPITRE 108 Fiscal Stabilization Fund Act Loi sur le Fonds de stabilisation financière Table of Contents 1 Definitions eligible securities valeurs admissibles Fund Fonds Minister ministre

Plus en détail

Projet de réorganisation des activités de T-Systems France

Projet de réorganisation des activités de T-Systems France Informations aux medias Saint-Denis, France, 13 Février 2013 Projet de réorganisation des activités de T-Systems France T-Systems France a présenté à ses instances représentatives du personnel un projet

Plus en détail

Exemption from Approval for Certain Investments in Intragroup Service Entities (Trust and Loan Companies) Regulations

Exemption from Approval for Certain Investments in Intragroup Service Entities (Trust and Loan Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Exemption from Approval for Certain Investments in Intragroup Service Entities (Trust and Loan Companies) Regulations Règlement sur la dispense d agrément pour certains

Plus en détail

BELAC 1-04 Rev 1-2015

BELAC 1-04 Rev 1-2015 BELAC 1-04 Rev 1-2015 PROCEDURE ET MODALITES D APPLICATION POUR L ACCREDITATION DES ORGANISMES D EVALUATION DE LA CONFORMITE OPERANT AU DEPART DE PLUSIEURS SITES (ORGANISMES MULTI-SITES) Les versions des

Plus en détail

General Export Permit No. Ex. 18 Portable Personal Computers and Associated Software

General Export Permit No. Ex. 18 Portable Personal Computers and Associated Software CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION General Export Permit No. Ex. 18 Portable Personal Computers and Associated Software Licence générale d exportation n o Ex. 18 Ordinateurs personnels portatifs et logiciels

Plus en détail

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking

Natixis Asset Management Response to the European Commission Green Paper on shadow banking European Commission DG MARKT Unit 02 Rue de Spa, 2 1049 Brussels Belgium markt-consultation-shadow-banking@ec.europa.eu 14 th June 2012 Natixis Asset Management Response to the European Commission Green

Plus en détail

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001

INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001. RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre 2001 FINANCIAL ADMINISTRATION ACT INVESTMENT REGULATIONS R-090-2001 In force October 1, 2001 LOI SUR LA GESTION DES FINANCES PUBLIQUES RÈGLEMENT SUR LES INVESTISSEMENTS R-090-2001 En vigueur le 1 er octobre

Plus en détail

Name of document. Audit Report on the CORTE Quality System: confirmation of the certification (October 2011) Prepared by.

Name of document. Audit Report on the CORTE Quality System: confirmation of the certification (October 2011) Prepared by. AUDIT REPORT ON THE CORTE QUALITY SYSTEM: CONFIRMATION OF THE CERTIFICATION (OCTOBER 2011) Name of document Prepared by Audit Report on the CORTE Quality System: confirmation of the certification (October

Plus en détail

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53

COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION. Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 COUNCIL OF THE EUROPEAN UNION Brussels, 18 September 2008 (19.09) (OR. fr) 13156/08 LIMITE PI 53 WORKING DOCUMENT from : Presidency to : delegations No prev. doc.: 12621/08 PI 44 Subject : Revised draft

Plus en détail

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation

Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel. Call Centres Telemarketing Sales Regulation THE CONSUMER PROTECTION ACT (C.C.S.M. c. C200) Call Centres Telemarketing Sales Regulation LOI SUR LA PROTECTION DU CONSOMMATEUR (c. C200 de la C.P.L.M.) Règlement sur le télémarketing et les centres d'appel

Plus en détail

Archived Content. Contenu archivé

Archived Content. Contenu archivé ARCHIVED - Archiving Content ARCHIVÉE - Contenu archivé Archived Content Contenu archivé Information identified as archived is provided for reference, research or recordkeeping purposes. It is not subject

Plus en détail

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud

Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Service Europe Direction des Programmes et de la Formation pour le Sud Sommaire Construire son projet : Rédiger la partie impacts (2/4) Comment définir

Plus en détail

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme

Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships. A project under the Intelligent Energy Europe programme Promotion of bio-methane and its market development through local and regional partnerships A project under the Intelligent Energy Europe programme Contract Number: IEE/10/130 Deliverable Reference: W.P.2.1.3

Plus en détail

Panorama des bonnes pratiques de reporting «corruption»

Panorama des bonnes pratiques de reporting «corruption» Panorama des bonnes pratiques de reporting «corruption» L inventaire ci-après, présente des bonnes pratiques des entreprises du CAC40 ainsi que des bonnes pratiques étrangères et, est organisé dans l ordre

Plus en détail

Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Trust and Loan Companies) Regulations

Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Trust and Loan Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Trust and Loan Companies) Regulations Règlement sur la communication en cas de demande téléphonique d ouverture de

Plus en détail

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION

Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations. Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) CONSOLIDATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Cheque Holding Policy Disclosure (Banks) Regulations Règlement sur la communication de la politique de retenue de chèques (banques) SOR/2002-39 DORS/2002-39 Current to

Plus en détail

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT

CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT CEPF FINAL PROJECT COMPLETION REPORT I. BASIC DATA Organization Legal Name: Conservation International Madagascar Project Title (as stated in the grant agreement): Knowledge Management: Information & Monitoring.

Plus en détail

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1

Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Page 1 Instructions Mozilla Thunderbird Ce manuel est écrit pour les utilisateurs qui font déjà configurer un compte de courrier électronique dans Mozilla Thunderbird et

Plus en détail

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS

Animation de la démarche Santé et Sécurité au Travail pour Les Crudettes SAS MINISTERE DE L AGRICULTURE LES CRUDETTES SAS www.lescrudettes.com MÉMOIRE DE FIN D ÉTUDES présenté pour l obtention du diplôme d ingénieur agronome spécialisation : Agro-alimentaire option : QUALI-RISQUES

Plus en détail

Appointment or Deployment of Alternates Regulations. Règlement sur la nomination ou la mutation de remplaçants CONSOLIDATION CODIFICATION

Appointment or Deployment of Alternates Regulations. Règlement sur la nomination ou la mutation de remplaçants CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Appointment or Deployment of Alternates Regulations Règlement sur la nomination ou la mutation de remplaçants SOR/2012-83 DORS/2012-83 Current to August 30, 2015 À jour

Plus en détail

Life Companies Borrowing Regulations. Règlement sur les emprunts des sociétés d assurance-vie CONSOLIDATION CODIFICATION

Life Companies Borrowing Regulations. Règlement sur les emprunts des sociétés d assurance-vie CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Life Companies Borrowing Regulations Règlement sur les emprunts des sociétés d assurance-vie SOR/92-277 DORS/92-277 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août 2015 Published

Plus en détail

APPENDIX 2. Provisions to be included in the contract between the Provider and the. Holder

APPENDIX 2. Provisions to be included in the contract between the Provider and the. Holder Page 1 APPENDIX 2 Provisions to be included in the contract between the Provider and the Obligations and rights of the Applicant / Holder Holder 1. The Applicant or Licensee acknowledges that it has read

Plus en détail

Credit Note and Debit Note Information (GST/ HST) Regulations

Credit Note and Debit Note Information (GST/ HST) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Credit Note and Debit Note Information (GST/ HST) Regulations Règlement sur les renseignements à inclure dans les notes de crédit et les notes de débit (TPS/ TVH) SOR/91-44

Plus en détail

Postal Imports Remission Order. Décret de remise visant les importations par la poste CONSOLIDATION CODIFICATION

Postal Imports Remission Order. Décret de remise visant les importations par la poste CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Postal Imports Remission Order Décret de remise visant les importations par la poste SI/85-181 TR/85-181 Current to September 27, 2015 À jour au 27 septembre 2015 Published

Plus en détail

Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum. Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot.

Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum. Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot. Discours du Ministre Tassarajen Pillay Chedumbrum Ministre des Technologies de l'information et de la Communication (TIC) Worshop on Dot.Mu Date: Jeudi 12 Avril 2012 L heure: 9h15 Venue: Conference Room,

Plus en détail

Resident Canadian (Insurance Companies) Regulations. Règlement sur les résidents canadiens (sociétés d assurances) CONSOLIDATION CODIFICATION

Resident Canadian (Insurance Companies) Regulations. Règlement sur les résidents canadiens (sociétés d assurances) CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Resident Canadian (Insurance Companies) Regulations Règlement sur les résidents canadiens (sociétés d assurances) SOR/92-284 DORS/92-284 Current to August 4, 2015 À jour

Plus en détail

P R E T S P R E F E R E N T I E L S E T S U B V E N T I O N S D I N T E R Ê T S

P R E T S P R E F E R E N T I E L S E T S U B V E N T I O N S D I N T E R Ê T S P R E T S P R E F E R E N T I E L S E T S U B V E N T I O N S D I N T E R Ê T S Il est courant pour les employeurs d octroyer à leurs employés des prêts préférentiels ou des subventions d intérêts. L économie

Plus en détail

Guide pour déposer une demande de certificat d autorisation pour établir une société professionnelle de la santé

Guide pour déposer une demande de certificat d autorisation pour établir une société professionnelle de la santé Guide pour déposer une demande de certificat d autorisation pour établir une société professionnelle de la santé Il est conseillé aux membres de l OHDO de consulter des professionnels financiers et juridiques

Plus en détail

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes

Quatre axes au service de la performance et des mutations Four lines serve the performance and changes Le Centre d Innovation des Technologies sans Contact-EuraRFID (CITC EuraRFID) est un acteur clé en matière de l Internet des Objets et de l Intelligence Ambiante. C est un centre de ressources, d expérimentations

Plus en détail

LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS

LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS FORMAT OF DISTRICT PLANNING COMMISSION STAFF REPORTS LE FORMAT DES RAPPORTS DU PERSONNEL DES COMMISSIONS DE DISTRICT D AMENAGEMENT A Guideline on the Format of District Planning Commission Staff Reports

Plus en détail

La Poste choisit l'erp Open Source Compiere

La Poste choisit l'erp Open Source Compiere La Poste choisit l'erp Open Source Compiere Redwood Shores, Calif. Compiere, Inc, leader mondial dans les progiciels de gestion Open Source annonce que La Poste, l'opérateur postal français, a choisi l'erp

Plus en détail

Scénarios économiques en assurance

Scénarios économiques en assurance Motivation et plan du cours Galea & Associés ISFA - Université Lyon 1 ptherond@galea-associes.eu pierre@therond.fr 18 octobre 2013 Motivation Les nouveaux référentiels prudentiel et d'information nancière

Plus en détail

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations

Initiative d excellence de l université de Bordeaux. Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014. Recommandations Initiative d excellence de l université de Bordeaux Réunion du Comité stratégique 17-19 décembre 2014 Recommandations 2/1 RECOMMANDATIONS DU COMITE STRATEGIQUE Une feuille de route pour le conseil de gestion

Plus en détail

LOI SUR LE RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DE LA FONCTION PUBLIQUE PUBLIC SERVICE GROUP INSURANCE BENEFIT PLAN ACT

LOI SUR LE RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DE LA FONCTION PUBLIQUE PUBLIC SERVICE GROUP INSURANCE BENEFIT PLAN ACT PUBLIC SERVICE GROUP INSURANCE BENEFIT PLAN ACT LOI SUR LE RÉGIME D ASSURANCE COLLECTIVE DE LA FONCTION PUBLIQUE Application of this Act 1(1) This Act applies to the following (a) persons employed by the

Plus en détail

Application Form/ Formulaire de demande

Application Form/ Formulaire de demande Application Form/ Formulaire de demande Ecosystem Approaches to Health: Summer Workshop and Field school Approches écosystémiques de la santé: Atelier intensif et stage d été Please submit your application

Plus en détail

MANITOBA TRADE AND INVESTMENT CORPORATION ANNUAL REPORT 2010/11 SOCIÉTÉ DU COMMERCE ET DE L'INVESTISSEMENT DU MANITOBA RAPPORT ANNUEL 2010/11

MANITOBA TRADE AND INVESTMENT CORPORATION ANNUAL REPORT 2010/11 SOCIÉTÉ DU COMMERCE ET DE L'INVESTISSEMENT DU MANITOBA RAPPORT ANNUEL 2010/11 MANITOBA TRADE AND INVESTMENT CORPORATION ANNUAL REPORT 2010/11 SOCIÉTÉ DU COMMERCE ET DE L'INVESTISSEMENT DU MANITOBA RAPPORT ANNUEL 2010/11 Board of Directors Conseil d administration Hugh Eliasson Chair

Plus en détail

THE LAW SOCIETY OF UPPER CANADA BY-LAW 19 [HANDLING OF MONEY AND OTHER PROPERTY] MOTION TO BE MOVED AT THE MEETING OF CONVOCATION ON JANUARY 24, 2002

THE LAW SOCIETY OF UPPER CANADA BY-LAW 19 [HANDLING OF MONEY AND OTHER PROPERTY] MOTION TO BE MOVED AT THE MEETING OF CONVOCATION ON JANUARY 24, 2002 2-aes THE LAW SOCIETY OF UPPER CANADA BY-LAW 19 [HANDLING OF MONEY AND OTHER PROPERTY] MOTION TO BE MOVED AT THE MEETING OF CONVOCATION ON JANUARY 24, 2002 MOVED BY SECONDED BY THAT By-Law 19 [Handling

Plus en détail

Acce s aux applications informatiques Supply Chain Fournisseurs

Acce s aux applications informatiques Supply Chain Fournisseurs Acce s aux applications informatiques Supply Chain Fournisseurs Toujours plus de service pour vous ; rapide, pratique, sécurisé, écologique et gratuit! Vous vous connectez à notre site MESSIER BUGATTI

Plus en détail

PROJET DE LOI. An Act to Amend the Employment Standards Act. Loi modifiant la Loi sur les normes d emploi

PROJET DE LOI. An Act to Amend the Employment Standards Act. Loi modifiant la Loi sur les normes d emploi 2nd Session, 57th Legislature New Brunswick 60-61 Elizabeth II, 2011-2012 2 e session, 57 e législature Nouveau-Brunswick 60-61 Elizabeth II, 2011-2012 BILL PROJET DE LOI 7 7 An Act to Amend the Employment

Plus en détail

BILL 203 PROJET DE LOI 203

BILL 203 PROJET DE LOI 203 Bill 203 Private Member's Bill Projet de loi 203 Projet de loi d'un député 4 th Session, 40 th Legislature, Manitoba, 63 Elizabeth II, 2014 4 e session, 40 e législature, Manitoba, 63 Elizabeth II, 2014

Plus en détail

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises

Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Improving the breakdown of the Central Credit Register data by category of enterprises Workshop on Integrated management of micro-databases Deepening business intelligence within central banks statistical

Plus en détail

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION

Interest Rate for Customs Purposes Regulations. Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Interest Rate for Customs Purposes Regulations Règlement sur le taux d intérêt aux fins des douanes SOR/86-1121 DORS/86-1121 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août

Plus en détail

Borrowing (Property and Casualty Companies and Marine Companies) Regulations

Borrowing (Property and Casualty Companies and Marine Companies) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Borrowing (Property and Casualty Companies and Marine Companies) Regulations Règlement sur les emprunts des sociétés d assurances multirisques et des sociétés d assurance

Plus en détail

AXES MANAGEMENT CONSULTING. Le partage des valeurs, la recherche de la performance. Sharing values, improving performance

AXES MANAGEMENT CONSULTING. Le partage des valeurs, la recherche de la performance. Sharing values, improving performance AXES MANAGEMENT CONSULTING Le partage des valeurs, la recherche de la performance Sharing values, improving performance Abeille (apis) : les abeilles facilitent la pollinisation en passant d une fleur

Plus en détail

Order Transferring Certain Portions of the Department of Foreign Affairs to the Department of International Trade

Order Transferring Certain Portions of the Department of Foreign Affairs to the Department of International Trade CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Order Transferring Certain Portions of the Department of Foreign Affairs to the Department of International Trade Décret transférant certains secteurs du ministère des

Plus en détail

Supporting Vulnerable Seniors and Strengthening Canada s Economy Act

Supporting Vulnerable Seniors and Strengthening Canada s Economy Act CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Supporting Vulnerable Seniors and Strengthening Canada s Economy Act Loi visant le soutien aux aînés vulnérables et le renforcement de l économie canadienne S.C. 2011,

Plus en détail

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE:

ETABLISSEMENT D ENSEIGNEMENT OU ORGANISME DE FORMATION / UNIVERSITY OR COLLEGE: 8. Tripartite internship agreement La présente convention a pour objet de définir les conditions dans lesquelles le stagiaire ci-après nommé sera accueilli dans l entreprise. This contract defines the

Plus en détail

09/2011. Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France

09/2011. Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France Thierry Lemerle Directeur Général adjoint Pole Emploi, France Missions Registration Information Payment of allowances Support for job seekers Assistance to companies for their recruitment Establishment

Plus en détail

CODIFICATION CONSOLIDATION. Current to September 27, 2015. À jour au 27 septembre 2015. Last amended on July 1, 2010

CODIFICATION CONSOLIDATION. Current to September 27, 2015. À jour au 27 septembre 2015. Last amended on July 1, 2010 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Mortgage Insurance Business (Banks, Authorized Foreign Banks, Trust and Loan Companies, Retail Associations, Canadian Insurance Companies and Canadian Societies) Regulations

Plus en détail

ADHEFILM : tronçonnage. ADHEFILM : cutting off. ADHECAL : fabrication. ADHECAL : manufacturing.

ADHEFILM : tronçonnage. ADHEFILM : cutting off. ADHECAL : fabrication. ADHECAL : manufacturing. LA MAÎTRISE D UN MÉTIER Depuis plus de 20 ans, ADHETEC construit sa réputation sur la qualité de ses films adhésifs. Par la maîtrise de notre métier, nous apportons à vos applications la force d une offre

Plus en détail

THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012

THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012 THE OUAGADOUGOU RECOMMENDATIONS INTERNET INFRASTRUCTURE FOR AN AFRICAN DIGITAL ECONOMY 5-7 MARCH 2012 We, the participants, assembled in Ouagadougou, Burkina Faso, from 5-7 March 2012, for the meeting

Plus en détail

CADETS CATO 11-06 OAIC 11-06

CADETS CATO 11-06 OAIC 11-06 OFFICIAL CADET WEBSITES PURPOSE 1. This policy details the creation, management and approval process of official Cadet websites. AUTHORITY 2. The Director Cadets (D Cdts) is responsible through the Vice-Chief

Plus en détail

CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to August 30, 2015 À jour au 30 août 2015

CONSOLIDATION CODIFICATION. Current to August 30, 2015 À jour au 30 août 2015 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Order Transferring to the Department of Supply and Services the Control and Supervision of the Government Telecommunications Agency and the Translation Bureau and Transferring

Plus en détail

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership:

EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: EU- Luxemburg- WHO Universal Health Coverage Partnership: Supporting policy dialogue on national health policies, strategies and plans and universal coverage Year 2 Report Jan. 2013 - - Dec. 2013 [Version

Plus en détail

ORDONNANCE XG-C568-09-2011. RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application;

ORDONNANCE XG-C568-09-2011. RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application; DEVANT l Office, le 23 juin 2011. ORDONNANCE XG-C568-09-2011 RELATIVEMENT À la Loi sur l Office national de l énergie (Loi sur l ONÉ) et à ses règlements d application; RELATIVEMENT À une demande présentée

Plus en détail

LOI SUR L AMÉNAGEMENT RÉGIONAL AREA DEVELOPMENT ACT DÉCRET 1980/257 LOI SUR L'AMÉNAGEMENT RÉGIONAL O.I.C. 1980/257 AREA DEVELOPMENT ACT

LOI SUR L AMÉNAGEMENT RÉGIONAL AREA DEVELOPMENT ACT DÉCRET 1980/257 LOI SUR L'AMÉNAGEMENT RÉGIONAL O.I.C. 1980/257 AREA DEVELOPMENT ACT Pursuant to the provisions of the Area Development Act, the Commissioner in Executive Council is pleased to and doth hereby order as follows: 1. The annexed regulations for the orderly development of part

Plus en détail

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe

Formation en conduite et gestion de projets. Renforcer les capacités des syndicats en Europe Formation en conduite et gestion de projets Renforcer les capacités des syndicats en Europe Pourquoi la gestion de projets? Le département Formation de l Institut syndical européen (ETUI, European Trade

Plus en détail

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée.

PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. PIB : Définition : mesure de l activité économique réalisée à l échelle d une nation sur une période donnée. Il y a trois approches possibles du produit intérieur brut : Optique de la production Optique

Plus en détail

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012

Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien. 10 Septembre 2012 Mise en place d un système de cabotage maritime au sud ouest de l Ocean Indien 10 Septembre 2012 Les défis de la chaine de la logistique du transport maritime Danielle T.Y WONG Director Logistics Performance

Plus en détail

No. 48900 * Argentina and Uruguay

No. 48900 * Argentina and Uruguay No. 48900 * Argentina and Uruguay Agreement signed by the Presidents of the Argentine Republic and of the Eastern Republic of Uruguay for the joint monitoring of the BOTNIA UPM PULL plant and all the industrial

Plus en détail

Les marchés Security La méthode The markets The approach

Les marchés Security La méthode The markets The approach Security Le Pôle italien de la sécurité Elsag Datamat, une société du Groupe Finmeccanica, représente le centre d excellence national pour la sécurité physique, logique et des réseaux de télécommunication.

Plus en détail

Préparation / Industrialisation. Manufacturing Engineering/ On-site Industrialisation. Qualité, contrôle et inspection. On-site quality and Inspection

Préparation / Industrialisation. Manufacturing Engineering/ On-site Industrialisation. Qualité, contrôle et inspection. On-site quality and Inspection AAA travaille dans le secteur aéronautique sur l'industrialisation, l'ingénierie de fabrication, la production, les activités d'inspection des appareils et la formation, sur appareil, sous-ensemble ou

Plus en détail

If the corporation is or intends to become a registered charity as defined in the Income Tax Act, a copy of these documents must be sent to:

If the corporation is or intends to become a registered charity as defined in the Income Tax Act, a copy of these documents must be sent to: 2014-02-05 Corporations Canada 9th floor, Jean Edmonds Towers South 365 Laurier Avenue West Ottawa, Ontario K1A 0C8 Corporations Canada 9e étage, Tour Jean-Edmonds sud 365, avenue Laurier ouest Ottawa

Plus en détail

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5

RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS RÈGLE 5 SIGNIFICATION DE DOCUMENTS. Rule 5 / Règle 5 RULE 5 - SERVICE OF DOCUMENTS General Rules for Manner of Service Notices of Application and Other Documents 5.01 (1) A notice of application or other document may be served personally, or by an alternative

Plus en détail

Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Retail Associations) Regulations

Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Retail Associations) Regulations CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Disclosure on Account Opening by Telephone Request (Retail Associations) Regulations Règlement sur la communication en cas de demande téléphonique d ouverture de compte

Plus en détail

CODIFICATION CONSOLIDATION. Current to August 30, 2015. À jour au 30 août 2015. Last amended on December 12, 2013

CODIFICATION CONSOLIDATION. Current to August 30, 2015. À jour au 30 août 2015. Last amended on December 12, 2013 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Order Transferring to Shared Services Canada the Control and Supervision of Certain Portions of the Federal Public Administration in each Department and Portion of the

Plus en détail

Control your dog with your Smartphone. USER MANUAL www.pet-remote.com

Control your dog with your Smartphone. USER MANUAL www.pet-remote.com Control your dog with your Smartphone USER MANUAL www.pet-remote.com Pet-Remote Pet Training Pet-Remote offers a new and easy way to communicate with your dog! With the push of a single button on your

Plus en détail

BNP Paribas Personal Finance

BNP Paribas Personal Finance BNP Paribas Personal Finance Financially fragile loan holder prevention program CUSTOMERS IN DIFFICULTY: QUICKER IDENTIFICATION MEANS BETTER SUPPORT Brussels, December 12th 2014 Why BNPP PF has developed

Plus en détail

Resolution proposed by the website working group. Available in: English - Français

Resolution proposed by the website working group. Available in: English - Français Resolution proposed by the website working group Available in: English - Français EN Proposers: 31 st International Conference of Data Protection and Privacy Commissioners Madrid, Spain 4 6 November 2009

Plus en détail

Emergency Management Act. Loi sur la gestion des urgences CODIFICATION CONSOLIDATION. S.C. 2007, c. 15 L.C. 2007, ch. 15. À jour au 4 août 2015

Emergency Management Act. Loi sur la gestion des urgences CODIFICATION CONSOLIDATION. S.C. 2007, c. 15 L.C. 2007, ch. 15. À jour au 4 août 2015 CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Emergency Management Act Loi sur la gestion des urgences S.C. 2007, c. 15 L.C. 2007, ch. 15 Current to August 4, 2015 À jour au 4 août 2015 Last amended on August 3, 2007

Plus en détail

Municipality of Low. Contract Management Policy

Municipality of Low. Contract Management Policy Municipality of Low Contract Management Policy CONTRACT MANAGEMENT POLICY MUNICIPALITY OF LOW (83010) This Contract Management Policy is adopted in accordance with Article 938.1.2 of the Municipal Code.

Plus en détail

Paxton. ins-20605. Net2 desktop reader USB

Paxton. ins-20605. Net2 desktop reader USB Paxton ins-20605 Net2 desktop reader USB 1 3 2 4 1 2 Desktop Reader The desktop reader is designed to sit next to the PC. It is used for adding tokens to a Net2 system and also for identifying lost cards.

Plus en détail

CANADA / ASSOCIATION CANADIENNE DE. L'HÉLICOPTÈRE. Please ensure that these documents are kept with the corporate records.

CANADA / ASSOCIATION CANADIENNE DE. L'HÉLICOPTÈRE. Please ensure that these documents are kept with the corporate records. 2014-06-26 Corporations Canada 9th Floor, Jean Edmonds Towers South 365 Laurier Avenue West Ottawa, Ontario K1A 0C8 Corporations Canada 9e étage, Tour Jean-Edmonds sud 365 avenue Laurier ouest Ottawa (Ontario)

Plus en détail

Nouveautés printemps 2013

Nouveautés printemps 2013 » English Se désinscrire de la liste Nouveautés printemps 2013 19 mars 2013 Dans ce Flash Info, vous trouverez une description des nouveautés et mises à jour des produits La Capitale pour le printemps

Plus en détail

Société de Banque et d Expansion

Société de Banque et d Expansion Société de Banque et d Expansion INTERNET BANKING DEMO AND USER GUIDE FOR YOUR ACCOUNTS AT NETSBE.FR FINDING YOUR WAY AROUND WWW.NETSBE.FR www.netsbe.fr INTERNET BANKING DEMO AND USER GUIDE FOR YOUR ACCOUNTS

Plus en détail

Import Allocation Regulations. Règlement sur les autorisations d importation CONSOLIDATION CODIFICATION

Import Allocation Regulations. Règlement sur les autorisations d importation CONSOLIDATION CODIFICATION CANADA CONSOLIDATION CODIFICATION Import Allocation Regulations Règlement sur les autorisations d importation SOR/95-36 DORS/95-36 Current to May 17, 2011 À jour au 1 er 17 mai 2011 Published by the Minister

Plus en détail

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description

Compliance Sheet. Super Range 71. Product Description Super Range 71 Model SR71-15 SR71-A SR71-C SR71-E SR71-X SR71-USB Product Description 802.11a/n, Mini PCI, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, Mini PCI, 3x3 MIMO 802.11a/b/g/n, CardBus, 2x2 MIMO 802.11a/b/g/n, PCI

Plus en détail

Become. Business Provider for Matheo Software

Become. Business Provider for Matheo Software Become Business Provider for Matheo Software Who we are? Matheo Software was created in 2003 by business intelligence and information processing professionals from higher education and research. Matheo

Plus en détail