Intranet et les Bases de Données

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Intranet et les Bases de Données"

Transcription

1 Intranet et les Bases de Données Concepts et Mise en oeuvre Michel Tuffery

2 Le Client-Serveur de première génération Fin de la suprématie des gros serveurs Mode connecté uniquement Surcharge de processus ou overhead Concentration des ressources Correspond au besoin des utilisateurs Fin du modèle centralisé des années passées L utilisateur prend le pouvoir Machines serveur départementales Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 2

3 Le C-S de 1ère génération : les distributions possibles C-S de présentation Rewamping ou faux C-S Présentation distante : Terminal X-Window C-S de données C-S classique C-S de procédures Meilleure répartition entre le client et le serveur C-S de distribution BD réparties Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 3

4 Le C-S de données : les composants Le Poste Client Présentation (gestion de l affichage) Programmes exécutables (GUI) Le Middleware Couches logicielles de communication Protocole RPC ou RDA Le Serveur SGBD : gestion des données Sécurité, Intégrité et Confidentialité Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 4

5 Le C-S de données : un exemple avec VB et Oracle Programme exécutable client programme.exe visual basic Le middleware driver ODBC 32 bits sql*net (client) TCP/IP L ensemble Serveur sql*net (serveur) multi-threading instance Oracle Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 5

6 Le C-S de données : un exemple avec VB et Oracle Programme VB ODBC ORACLE SQL*Net TCP/IP SQL*Net TCP/IP Client Serveur Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 6

7 Le C-S de données : Configuration du middleware client Programme VB Client ODBC SQL*Net TCP/IP Microsoft ODBC Administrator Oracle ODBC test Sql Net easy Config Sql * Plus ping ou telnet Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 7

8 Configuration SQL*Net : création du connect string Respect des contraintes du protocole RDA protocole utilisé (TCP/IP, IPX/SPX, ) adresse ou nom du serveur hôte nom de l instance de la base de données Génération automatique d un fichier texte c:\orawin95\network\admin\tsnames.ora Plusieurs bases cibles possibles Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 8

9 Test de Sql*Net Outils propriétaires Avec Sql * plus, boîte de dialogue : user password base cible Travail sur la base en mode client-serveur Tous les fichiers de requêtes sont locaux Pas de connexion au systême hôte Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 9

10 Configuration ODBC : création d un DSN Création d un Data Source Name (DSN) Choix du pilote ODBC (Oracle, sql-server,..) Nom du service : reprise de l alias service de sql*net Diverses options pas à pas trace user_id préférentiel connexion read mode.. Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 10

11 Test ODBC Connexion à la base cible Exécution de requêtes de consultation ou de modification Rappel : ODBC est API SQL... Tout est prêt pour l interface graphique... Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 11

12 L interface graphique Toutes les interfaces graphiques ont le même principe Encapsulation des ordres SQL dans le programme source Envoi de l ordre au serveur avec retour d informations Sélection multi-lignes dans un record set local ODBC Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 12

13 L interface graphique (suite) Appels de fonctions de fonctions de l API ODBC SQLAllocEnv : établit un identifiant d environnement SQLAllocConnect : établit un identifiant de connexion SQLConnect ou DriverConnect : établit la connection SQLExecDirect ou Execute : exécute une instruction SQL SQLGetData : récupère des valeurs SQLFetch ou ExtendedFetch : traite les résultats SQLFreeStmt : libère l identifiant d instruction, l allocation du jeu de résultats et tout curseur en cours SQLDisconnect : ferme la connexion SQLFreeConnect et SQLFreeEnv : libère la connexion et les identifiants d environnement Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 13

14 Le Multi-Threading Optimisation des ressources serveur Réduction de l espace mémoire nécessaire Réduction du «surchargement» ou «overhead» de l OS pour la gestion des processus Accès à la base de données d un plus grand nombre d utilisateurs avec des ressources machines et des performances égales Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 14

15 Mode non multithread 1 programme client <--> 1 process serveur user_process <--> server_process Les deux process communiquent ensemble Le process serveur est exécuté même si le client est inactif Consommation de ressources serveur Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 15

16 Mode non multithread Client1 Serveur user_process1 server_process1 SGBD server_process2 Client2 server_process3 ORASRV DBWR user_process2 user PMON SMON Client3 user_process3 Appli locale LGWR ARCH Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 16

17 Mode multithread : diminution de la charge serveur Un server_process pour plusieurs user_process Un listener détecte une demande Un process dispatcher place cette demande dans une file d attente Le premier server_process disponible exécute la demande Le résultat est placé dans une file, le dispatcher restitue le résultat au user_process Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 17

18 Client1 Mode multithread Serveur user_process1 d1 p1 Client2 user_process2 d2 Queud p2 Client3 user_process3 d3 (file d attente requêtes / réponses) p3 Retour page 4 Listener Dispatcher (batterie de répartiteurs partagés) Process Server (batterie de serveurs partagés) Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 18

19 Client-Serveur de Procédures Traitements génériques sur le serveur Meilleure répartition des charges entre le client et le serveur Procédures Stockées des SGBD SQL Un pas vers le client-serveur de 2ème génération Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 19

20 Principe des procédures stockées Programme client Call ajout_etudiant (liste des variables) Serveur Exécution de ajout_etudiant BD attente Retour de résultats Compilation (mise en dictionnaire) Create procedure ajout_etudiant (liste des paramètres) as -- déclarations de variables locales Begin -- instructions SQL et procédurales End ajout_etudiant ; Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 20

21 Les avantages des procédures Factorisation des règles de gestion (inscription d un étudiant ) Assurance d une bonne intégrité des données (Encapsulation) Augmentation du niveau d abstraction des développeurs client Réutilisabilité des traitements Moins de transfert réseau Utilisation de la CPU serveur Retour page 4 Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 21

22 Répartition des Données : Duplication et transferts périodiques Duplication : création de clichés ou snapshot (Données en lecture uniquement ) Données rafraîchies à intervalles réguliers Inconvénients Coût du transfert (volume, périodicité) Données périmées Avantages Moins de transferts réseaux Continuité du service Rafraîchissements différentiels Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 22

23 Répartition des Données : Duplication et transferts ponctuels Transfert par le programme client à la demande de l utilisateur Exemple de transfert ponctuel : Transfert des clients ayant un CA > seuil Déconnexion du serveur et travail local Passage à Word (protocole DDE) pour un envoi de courrier (Mailing) Effacement du fichier local en fin de travail Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 23

24 Répartition des Données : Réplication des données Données mises en miroir Données mises à jour simultanément Inconvénients : Consommation de ressources systèmes Mécanismes lourds Avantages : Données modifiables partout Reprise en cas de problème Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 24

25 Répartition des Données : BD réparties ou distribuées 1 base logique = n bases physiques Le poste de travail : Client ET Serveur Le poste de travail : nœud du réseau Fragmentation des données (règles) Pas de poste maître Indépendance à la localisation Requêtes et Transactions réparties Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 25

26 BD réparties ou distribuées : Dictionnaire réparti Poste1 Poste2 Poste3 BD1 BD2 BD3 1er Cycle 2ème Cycle 3ème Cycle Etudiant1(n ine,nom,prenom,adresse) Etudiant3(n ine,nom,prenom,adresse) Etudiant2(n ine,nom,prenom,adresse) Etudiant = Etudiant1 UNION Etudiant2 UNION Etudiant3 Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 26

27 BD réparties ou distribuées : Requêtes réparties Select nom, adresse From Etudiant Where Cycle IN (2,3) And adresse Like %Toulouse% Poste2 Select nom,adresse From Where adresse Like %Toulouse% Poste3 Select nom,adresse From Where adresse Like %Toulouse% Résultat2 Résultat3 Résultat = Résultat2 UNION Résultat3 Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 27

28 BD réparties ou distribuées : Transactions réparties Commit à deux phases : Envoi à chaque site Est-tu prêt à commettre? Commit Journalisation des transactions dans chaque base : Actions Prêt à commettre Commit Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 28

29 BD réparties ou distribuées : Transactions réparties Exemple : étudiant reçu au Deug : passage en deuxième cycle Début_Transaction Ajout dans Suppression dans Commit Fin_Transaction Rollback Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 29

30 BD réparties ou distribuées : Manipulation des données Lecture : objets virtuels Modification des données Objets physiques Trigger instead off (abstraction) Procédures stockées (abstraction ++) Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 30

31 Le C-S de 1ère génération : les inconvénients Problème du déploiement Reconfiguration du middleware client Changement de version des programmes client Programmes installés Télé-diffusion Serveur d applicatifs Syndrome du client obèse Coûts de maintenance L utilisateur perd du temps Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 31

32 Le Client Léger : Architecture multi-tier Client léger (navigateur) Envoi des ordres (URL) Réception des résultats (HTML) Serveur Web Contrôle des demandes Gestion des contextes (transactions) Serveur applicatif Exécution des traitements Serveur de données Gestion de la base de données Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 32

33 Le Client Léger : Architecture multi-tier Client léger navigateur URL HTML Serveur Web Pages.html Serveur de Données SGBD HTTP Objets Multi-média Pages HTML dynamiques Serveur Applicatif Exécution du programme connexion requêtes résultats Base de Données Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 33

34 Le Client Léger : Avantages Diminution des coûts de maintenance du système d information Pas de déploiement Poste client allégé Chaque acteur est à sa place client «utilisateur» programmeur «fournisseur de services» administrateur d ensemble Retour normal du balancier Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 34

35 Le Client Léger : fin du client-serveur? Client-Serveur entre le serveur applicatif et le serveur de données Système entièrement sous la responsabilité des informaticiens Middleware adapté Propriétaire : Oracle Orienté Objet : OLE_DB et ADO (Microsoft) Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 35

36 Client léger : déjà des limites? HTML trop pauvre (/Windows) DHTML : HTML dynamique XML : standard futur pour les échanges? (EDI) HTTP : pas de session IIOP : futur standard de communication Hétérogénéité des offres applicatives JAVA : standard applicatif? (Oracle) Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 36

37 Intranet : c est quoi? Réseau privé d entreprise utilisant les standards de l Internet Le protocoles d Internet : TCP/IP, DNS,.. Les architectures d Internet : CGI, Java,.. Les applications d Internet : mail, WWW, FTP,.. D autres technologies : CORBA, Web-SQL,. Avec des contraintes supplémentaires Prise en compte des applications transactionnelles Sécurité Prise en compte de l architecture existante Pas nécessairement lié à un réseau local Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 37

38 Perspectives de l Intranet Intégrer l entreprise au monde extérieur Permettre le workflow inter-entreprises: EXTRANET Assurer la délocalisation des acteurs de l entreprise via Internet Emergence d un standard pour les GUI : le WEBTOP Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 38

39 Une Architecture Intranet Poste client Serveur de News Sous-réseau TCP/IP firewal Site central internet firewal Serveur web Sous-réseau TCP/IP routeur routeur passerelle passerelle Serveur netware tcp/ip Sous-réseau IPX Poste nomade Fournisseur d accès modem Poste client routeur Sous-réseau TCP/IP Serveur Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 39

40 Intégration de l Intranet et du système d information Enjeux : 1er temps : permettre d accéder aux données traitements ressources à terme identité Intranet - SI permettre l interconnexion des Intranets : EXTRANET Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 40

41 HTTP (Hyper Text Transfer Protocol) Client Browser ou NC C D C D C D C Envoie-moi paccueil.htm Envoie-moi l image tuf.gif tuf.gif Envoie-moi l applet intra.class Intra.class Exécute un script CGI Serveur WEB Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 41

42 HTTP : caractéristiques et évolutions S appuie directement sur TCP/IP Sert à tous les échanges du Web Simple Exclusivement orienté document HTTP 1.0 Pas de session : une connexion TCP/IP pour charger chaque composant Pas de notion de contexte HTTP 1.1 spécifié en 97 par le WWWC connexion TCP/IP persistante intégration d un cache client SHTTP données cryptées Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 42

43 HTML : Hyper Text Markup Language Standard de description des pages de serveur Web Principe des balises <HTML>, <BODY>,<CENTER>,... HTML 3.2 Texte - audio - image fixe et vidéo Éléments IHM -frames Code JavaScript ou VBScript Applets Java Active X Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 43

44 Exemple de code HTML Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 44

45 Exemple de code HTML <HTML> <HEAD> <TITLE>Anciens étudiants</title> </HEAD> <BODY background="fondpierrerose.jpg"> <P align=center><font size=6>identification d'un étudiant</font></p><br> <P align=center><font color=black size=5>saisissez les informations vous concernant</font></p> <P align=center><font size=3>(tous les champs sont obligatoires)</font></p> <BR><BR> <CENTER> <FORM METHOD = post ACTION="login.asp"><BR><BR> <TABLE border=0 cellpadding=1 cellspacing=1 id=table1> <TR> <TD>Entrer votre numéro INE* :</TD> <TD><INPUT name=ine type=password></td></tr> <TR> <TD>Entrer votre Nom : </TD> <TD><INPUT name=nom></td></tr> </TABLE><BR><BR> <INPUT TYPE=submit name=connect VALUE="Valider"> <INPUT id=reset1 name=reset1 type=reset value=annuler> </FORM> <BR>* Identifiant National Etudiant (Il se trouve sur votre carte d'étudiant )</P> <a href="default.htm">retour</a></center> </BODY> </HTML> Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 45

46 Scripts exécutés sur le client Programmes transportés dans la page HTML Exécution de programmes sur le poste client léger Intéressant pour effectuer des contrôles sur des champs de saisie Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 46

47 Exemple de Script <script language="javascript"> <!-- function Verif_Boutique() { if (document.commande.nom.value == "") { alert("vous devez renseigner le nom."); return false; } if (document.commande.prenom.value == "") { alert("vous devez renseigner le prénom"); return false; } function MailFaux(ValeurInput) { atpos = if (atpos < 1 atpos == (ValeurInput.length - 1)) {return true;} else { return false;} } } //--> </script> Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 47

48 La Sécurité Transactionnelle Deux catégories de bases de données Systèmes d aide à la décision Traitements différés (Extraction et Duplication) Entrepôt de données (DataWareHouse) Mini-Entrepôts de données (DataMarts) Systèmes décisionnels (OLAP) (DataMining) Traitements transactionnels en ligne (OLTP) Deux catégories de systèmes transactionnels Le transactionnel léger Le transactionnel lourd Procédures distantes (transactions) exécutées sur le serveur Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 48

49 Les Systèmes Transactionnels Transactionnel lourd : Moniteurs TP (CICS, Tuxedo, MTS, OTS, ) Transactions multiserveur complexes Gestion des processus (multithread) Équilibrage de la charge Synchronisation globale des transactions Transactionnel léger : Intégration dans le SGBD Peu de fonctions implémentées Pas de contrôle transactionnel global Pas de supervision globale Pas d équilibrage de la charge Pas d imbrication des transactions. Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 49

50 Choix du niveau transactionnel Transactions gérées par le SGBD La notion de Session permet la transaction Plus loin : Oracle et Microsoft Transactions gérées par le Moniteur TP MTS : Microsoft Transaction Server OTS : Oracle Transaction Server Il est possible que les systèmes transactionnels légers ne puissent résoudre tous les problèmes du monde. Mais ils en résolvent beaucoup de simples. Or, selon la loi de Ziph, la plupart des problèmes sont simples. Jim Gray Le Standish Group estime qu en 2001, 30 % de toutes les transactions seront basées sur le Web. Jim Johnson, PDG, Standish Group Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 50

51 Le Transactionnel et le Web Le Web au début affichage de documents multimédia et hypertextes Ancres dynamiques Outil de renseignements documents statiques Aujourd hui Inter-activité : Intranet Documents dynamiques Base de données indispensable Le transactionnel est obligatoire Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 51

52 La notion de transaction ACID Atomicité 1 transaction = 1 ensemble d actions (insert, delete, update) Cohérence Principe du tout ou rien Commit / Rollback État stable (temps n) état stable (temps n+1) Isolation Plusieurs transactions en parallèle Accès concurrents : verrouillage des ressources Durabilité Persistance des modifications Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 52

53 Le Transactionnel et le Web le problème Demande d un client : envoi du code HTML Pas de connexion persistante Tout est perdu entre deux connexions Exemple : le choix d un internaute acheteur 1ère Connexion : je choisis le n 10 insert into ligne_com values (10,.) 2ème Connexion : je choisis le n 20 insert into ligne_com values (20,.) 3ème Connexion : je choisis le n 60 insert into ligne_com values (60,.) // l internaute se connecte sur un autre site puis revient chez nous 4ème Connexion : je choisis le n 80 insert into ligne_com values (80,.) 5ème Connexion : je prends le tout COMMIT Qu'avons-nous gardé dans la base? Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 53

54 Le Transactionnel léger et le Web : notion de Session Les serveurs Web apportent des solutions Conservation du contexte client Notion de Session Correspond à la notion de contexte client La session du client est crée à la première demande La session du client du client est détruite Si un certain temps est dépassé (paramètre) Si le client arrête son navigateur Par arrêt volontaire du programme serveur Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 54

55 Les règles du client - serveur universel (*) Client au standard HTML Client-Serveur de présentation Traitements essentiellement coté serveur Applications simples Interfaces utilisateurs soignées Auto-apprentissage des applications Internet et Intranet sur le même plan (*) A. Lefèvre, Intranet, Eyrolles Michel Tuffery Intranet et les Bases de Données 55

WWW - Intérêts du Web

WWW - Intérêts du Web WWW - Intérêts du Web client universel facilité d'emploi standards ouverts intégration des autres services Internet extensibilité du système faibles coûts logiciel et réseau utilisation au sein d'une entreprise

Plus en détail

Module BD et sites WEB

Module BD et sites WEB Module BD et sites WEB Cours 8 Bases de données et Web Anne Doucet Anne.Doucet@lip6.fr 1 Le Web Architecture Architectures Web Client/serveur 3-tiers Serveurs d applications Web et BD Couplage HTML-BD

Plus en détail

Architectures. 28/12/02 CPI 1A : WEB Présentation 1

Architectures. 28/12/02 CPI 1A : WEB Présentation 1 Architectures 28/12/02 CPI 1A : WEB Présentation 1 Modèle Maître Esclave Utilisation du poste client, un simple terminal passif Le serveur gère l'affichage sur le terminal en fonction. Terminaux spécifiques

Plus en détail

Java et les bases de données: JDBC: Java DataBase Connectivity SQLJ: Embedded SQL in Java. Michel Bonjour http://cuiwww.unige.

Java et les bases de données: JDBC: Java DataBase Connectivity SQLJ: Embedded SQL in Java. Michel Bonjour http://cuiwww.unige. : JDBC: Java DataBase Connectivity SQLJ: Embedded SQL in Java Michel Bonjour http://cuiwww.unige.ch/~bonjour Plan JDBC: API bas niveau pour l accès aux BD (SQL) - Introduction - JDBC et : Java, ODBC, SQL

Plus en détail

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique page 1/5 Titre professionnel : Reconnu par l Etat de niveau III (Bac), inscrit au RNCP (arrêté du 12/10/07, J.O. n 246 du 23/10/07) (32 semaines) Unité 1 : Structurer une application 6 semaines Module

Plus en détail

Exécution des applications réparties

Exécution des applications réparties Exécution des applications réparties Programmation des Applications Réparties Olivier Flauzac URCA Master STIC-Informatique première année Olivier Flauzac (URCA) PAR : Exécution des applications réparties

Plus en détail

Architectures web pour la gestion de données

Architectures web pour la gestion de données Architectures web pour la gestion de données Dan VODISLAV Université de Cergy-Pontoise Plan Le Web Intégration de données Architectures distribuées Page 2 Le Web Internet = réseau physique d'ordinateurs

Plus en détail

Conception d Applications Réparties

Conception d Applications Réparties Jean-François Roos LIFL - équipe GOAL- bâtiment M3 Extension - bureau 206 -Jean-Francois.Roos@lifl.fr 1 Objectifs du Cours Appréhender la conception d applications réparties motivations et concepts architectures

Plus en détail

Architectures web/bases de données

Architectures web/bases de données Architectures web/bases de données I - Page web simple : HTML statique Le code HTML est le langage de base pour concevoir des pages destinées à être publiées sur le réseau Internet ou intranet. Ce n'est

Plus en détail

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer

Objectifs. Maîtriser. Pratiquer 1 Bases de Données Objectifs Maîtriser les concepts d un SGBD relationnel Les modèles de représentations de données Les modèles de représentations de données La conception d une base de données Pratiquer

Plus en détail

Plan du travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 86

Plan du travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 86 Plan du travail Chapitre 1: Internet et le Web Chapitre 2: Principes d Internet Chapitre 3 : Principaux services d Internet Chapitre 4 : Introduction au langage HTML 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI

Plus en détail

Internet. PC / Réseau

Internet. PC / Réseau Internet PC / Réseau Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Objectif, environnement de l Internet Connexion, fournisseurs d accès Services Web, consultation, protocoles Modèle en couches,

Plus en détail

Tout pour monter son site Web. IUFM de Bourgogne

Tout pour monter son site Web. IUFM de Bourgogne Tout pour monter son site Web IUFM de Bourgogne Pourquoi utiliser les technologies Web? Visible par toutes les plates-formes (PC, Mac, Unix ) Technologies simples et descriptives Contenu principalement

Plus en détail

SGBDR. Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles)

SGBDR. Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles) SGBDR Systèmes de Gestion de Bases de Données (Relationnelles) Plan Approches Les tâches du SGBD Les transactions Approche 1 Systèmes traditionnels basés sur des fichiers Application 1 Gestion clients

Plus en détail

Le modèle client-serveur

Le modèle client-serveur Le modèle client-serveur Olivier Aubert 1/24 Sources http://www.info.uqam.ca/~obaid/inf4481/a01/plan.htm 2/24 Historique architecture centralisée terminaux passifs (un seul OS, systèmes propriétaires)

Plus en détail

Programmation Web. Thierry Hamon

Programmation Web. Thierry Hamon 1/27 Programmation Web Thierry Hamon Bureau H202 - Institut Galilée Tél. : 33 1.48.38.35.53 Bureau 150 LIM&BIO EA 3969 Université Paris 13 - UFR Léonard de Vinci 74, rue Marcel Cachin, F-93017 Bobigny

Plus en détail

Intégration de systèmes client - serveur Des approches client-serveur à l urbanisation Quelques transparents introductifs

Intégration de systèmes client - serveur Des approches client-serveur à l urbanisation Quelques transparents introductifs Intégration de systèmes client - serveur Des approches client-serveur à l urbanisation Quelques transparents introductifs Jean-Pierre Meinadier Professeur du CNAM, meinadier@cnam.fr Révolution CS : l utilisateur

Plus en détail

Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines)

Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines) Programme «Analyste Programmeur» Diplôme d état : «Développeur Informatique» Homologué au niveau III (Bac+2) (JO N 176 du 1 août 2003) (34 semaines) Module 1 : Programmer une application informatique Durée

Plus en détail

Oracle 8i sous Linux

Oracle 8i sous Linux Oracle 8i sous Linux Gilles Briard Éditions Eyrolles ISBN : 2-212-09135-4 2000 16 Pilotes JDBC et SQLJ Dans ce chapitre nous allons aborder les points suivants : le standard JDBC, les pilotes JDBC d Oracle,

Plus en détail

Technologies du Multimédia et du Web

Technologies du Multimédia et du Web 3 ème Année Licence appliquée Technologies du Multimédia et du Web MoezBEN HAJ HMIDA ISSAT Sousse 2009/2010 Plan Les systèmes e-services Évolution des architectures d applications Les architectures client/serveur

Plus en détail

BD réparties. Bases de Données Réparties. SGBD réparti. Paramètres à considérer

BD réparties. Bases de Données Réparties. SGBD réparti. Paramètres à considérer Bases de Données Réparties Définition Architectures Outils d interface SGBD Réplication SGBD répartis hétérogènes BD réparties Principe : BD locales, accès locaux rapides accès aux autres SGBD du réseau

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD3 Exercices Exercice 1 Enumérez les sept étapes du processus consistant à convertir les communications de l utilisateur en données. 1. L utilisateur entre les données via une interface matérielle.

Plus en détail

FileMaker 12. Guide ODBC et JDBC

FileMaker 12. Guide ODBC et JDBC FileMaker 12 Guide ODBC et JDBC 2004-2012 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, California 95054 FileMaker et Bento sont des marques commerciales de

Plus en détail

Programme accédant et/ou modifiant des données persistantes (fichier ou BD) avec propriétés :

Programme accédant et/ou modifiant des données persistantes (fichier ou BD) avec propriétés : Transaction réservation(date, nbplace) select reste into r from RESERVATION where dateresa=:date si (r >= nbplace) alors update RESERVATION set reste=reste-nbplace where dateresa=:date éditer-place(date,

Plus en détail

Notes de cours : bases de données distribuées et repliquées

Notes de cours : bases de données distribuées et repliquées Notes de cours : bases de données distribuées et repliquées Loïc Paulevé, Nassim Hadj-Rabia (2009), Pierre Levasseur (2008) Licence professionnelle SIL de Nantes, 2009, version 1 Ces notes ont été élaborées

Plus en détail

1.1/Architecture des SGBD Les architectures physiques de SGBD sont très liées au mode de répartition.

1.1/Architecture des SGBD Les architectures physiques de SGBD sont très liées au mode de répartition. LP Informatique(DA2I), F7 : Administration Système, Réseaux et Base de données 15/11/2007, Enseignant : M. Nakechbnadi, mail : nakech@free.fr Première parie : Administration d une BD Chapitre 1 : Architecture

Plus en détail

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation

4. Utilisation d un SGBD : le langage SQL. 5. Normalisation Base de données S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Présentation du module Contenu général Notion de bases de données Fondements / Conception Utilisation :

Plus en détail

ORACLE 10G DISTRIBUTION ET REPLICATION. Distribution de données avec Oracle. G. Mopolo-Moké prof. Associé UNSA 2009/ 2010

ORACLE 10G DISTRIBUTION ET REPLICATION. Distribution de données avec Oracle. G. Mopolo-Moké prof. Associé UNSA 2009/ 2010 ORACLE 10G DISTRIBUTION ET REPLICATION Distribution de données avec Oracle G. Mopolo-Moké prof. Associé UNSA 2009/ 2010 1 Plan 12. Distribution de données 12.1 Génération des architectures C/S et Oracle

Plus en détail

INSTALLATION DE L APPLICATION DU CONTEXTE ITASTE

INSTALLATION DE L APPLICATION DU CONTEXTE ITASTE INSTALLATION DE L APPLICATION DU CONTEXTE ITASTE Le responsable de la société Itaste utilise une application installée sur son poste : elle est programmée en VBA sous Microsoft Access et pourvue d une

Plus en détail

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique

Les formations. Développeur Logiciel. ENI Ecole Informatique page 1/8 Titre professionnel : Inscrit au RNCP de Niveau III (Bac + 2) (J.O. du 19/02/13) 24 semaines + 8 semaines de stage (uniquement en formation continue) Développer une application orientée objet

Plus en détail

Systèmes d information documentaires distribués

Systèmes d information documentaires distribués Systèmes d information documentaires distribués Yannick Prié UFR Informatique Université Claude Bernard Lyon 004-005 Master SIB M UE 3 / Bloc 4 Cours 6-7 Systèmes d information documentaires distribués

Plus en détail

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web

PHP & BD. PHP & Bases de données. Logiciels & matériels utilisés. Bases de données et Web PHP & Bases de données La quantité de données utilisée par certains sites web nécessite l'utilisation d'une base de données Il faut donc disposer d'un SGBD (mysql, postgresql, oracle, ) installé sur un

Plus en détail

Technologies Web. Farah Benamara Zitoune Maître de conférences IRIT-UPS benamara@irit.fr

Technologies Web. Farah Benamara Zitoune Maître de conférences IRIT-UPS benamara@irit.fr Technologies Web Farah Benamara Zitoune Maître de conférences IRIT-UPS benamara@irit.fr Plan du cours Cours 1 : Introduction HTML/CSS Cours 2 : Introduction programmation web + javascirpt Cours 3 : Introduction

Plus en détail

Le client/serveur dans le cas du Web

Le client/serveur dans le cas du Web Le client/serveur dans le cas du Web Olivier Flauzac & Cyril Rabat olivier.flauzac@univ-reims.fr cyril.rabat@univ-reims.fr Licence 3 Info - Info0503 - Introduction à la programmation client/serveur 2015-2016

Plus en détail

Programmation Internet Cours 4

Programmation Internet Cours 4 Programmation Internet Cours 4 Kim Nguy ên http://www.lri.fr/~kn 17 octobre 2011 1 / 23 Plan 1. Système d exploitation 2. Réseau et Internet 3. Web 3.1 Internet et ses services 3.1 Fonctionnement du Web

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 16 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 10 - Les Enterprise Java Beans ( aux serveurs ) Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences et Techniques

Plus en détail

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Administration bases de données

//////////////////////////////////////////////////////////////////// Administration bases de données ////////////////////// Administration bases de données / INTRODUCTION Système d informations Un système d'information (SI) est un ensemble organisé de ressources (matériels, logiciels, personnel, données

Plus en détail

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau)

INTERNET est un RESEAU D ORDINATEURS RELIES ENTRE EUX A L ECHELLE PLANETAIRE. Internet : interconnexion de réseaux (anglais : net = réseau) CS WEB Ch 1 Introduction I. INTRODUCTION... 1 A. INTERNET INTERCONNEXION DE RESEAUX... 1 B. LE «WEB» LA TOILE, INTERCONNEXION DE SITES WEB... 2 C. L URL : LOCALISER DES RESSOURCES SUR L INTERNET... 2 D.

Plus en détail

Les serveurs d applications :une introduction

Les serveurs d applications :une introduction Les serveurs d applications : une introduction Université du Havre UFR Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon - BP 540 76058 LE HAVRE CEDEX Claude.Duvallet@gmail.com Octobre 2006 Plan de la présentation

Plus en détail

Programmation d applications pour le Web

Programmation d applications pour le Web Programmation d applications pour le Web Cours 2 ème année ING ISI-Tunis Elaboré par: Hela LIMAM Chapitre 1 Architectures et applications du Web Année universitaire 2011/2012 Semestre 2 1 Plan Internet,

Plus en détail

Unité de formation 1 : Structurer une application. Durée : 3 semaines

Unité de formation 1 : Structurer une application. Durée : 3 semaines PROGRAMME «DEVELOPPEUR LOGICIEL» Titre professionnel : «Développeur Logiciel» Inscrit au RNCP de niveau III (Bac+2) (JO du 23 Octobre 2007) (32 semaines) Unité de formation 1 : Structurer une application

Plus en détail

Vulnérabilités et sécurisation des applications Web

Vulnérabilités et sécurisation des applications Web OSSIR 09/09/2002 Vulnérabilités, attaques et sécurisation des applications Web Pourquoi les firewalls sont impuissants patrick.chambet@edelweb.fr http://www.edelweb.fr http://www.chambet.com Page 1 Planning

Plus en détail

Introduction Mysql API mysqli Annexe. Introduction à PHP. Web et SGBD : un exemple avec Mysql. IUT de Fontainebleau. 8 mars 2014. Introduction à PHP

Introduction Mysql API mysqli Annexe. Introduction à PHP. Web et SGBD : un exemple avec Mysql. IUT de Fontainebleau. 8 mars 2014. Introduction à PHP Web et SGBD : un exemple avec IUT de Fontainebleau 8 mars 2014 1 2 Modèle relationnel 3 4 listes des fonctions mysqli 1 2 Modèle relationnel 3 4 listes des fonctions mysqli Problématique Sites dynamiques

Plus en détail

Initiation PHP-MySQL : HTML, HTTP, URL, PHP Vocabulaire, principes et premiers pas

Initiation PHP-MySQL : HTML, HTTP, URL, PHP Vocabulaire, principes et premiers pas Initiation PHP-MySQL : HTML, HTTP, URL, PHP Vocabulaire, principes et premiers pas Olivier BOEBION 12/02/2004 1 Le point de départ 1.1 Et la lumière fut... A la fin des années 1980, Tim Berners-Lee travaillant

Plus en détail

L3 informatique TP n o 2 : Les applications réseau

L3 informatique TP n o 2 : Les applications réseau L3 informatique TP n o 2 : Les applications réseau Sovanna Tan Septembre 2009 1/20 Sovanna Tan L3 informatique TP n o 2 : Les applications réseau Plan 1 Transfert de fichiers 2 Le Courrier électronique

Plus en détail

Généralités sur les bases de données

Généralités sur les bases de données Généralités sur les bases de données Qu est-ce donc qu une base de données? Que peut-on attendre d un système de gestion de bases de données? Que peut-on faire avec une base de données? 1 Des données?

Plus en détail

Que désigne l'url donnée au navigateur?

Que désigne l'url donnée au navigateur? Que désigne l'url donnée au navigateur? http://www-poleia.lip6.fr/~jfp/istm/tp6/index.html Le protocole : pourquoi? Parce que la manière d'indiquer une adresse dépend du service postal utilisé... Le serveur

Plus en détail

Les sites Internet dynamiques. contact : Patrick VINCENT pvincent@erasme.org

Les sites Internet dynamiques. contact : Patrick VINCENT pvincent@erasme.org Les sites Internet dynamiques contact : Patrick VINCENT pvincent@erasme.org Qu est-ce qu un site Web? ensemble de pages multimédia (texte, images, son, vidéo, ) organisées autour d une page d accueil et

Plus en détail

PHP & ACCESS QUI? LES SITES SOMMAIRE SOMMAIRE Pourquoi utilisé ACCESS avec l ODBC Approche de ACCESS Installation simple et complexe Programmation Transfert Securite Applications et réalisations QUESTIONNAIRE

Plus en détail

Langages et technologies du Web 1

Langages et technologies du Web 1 Langages et technologies du Web 1 Manuel ATENCIA manuel.atencia-arcas@upmf-grenoble.fr Objectifs Comprendre le fonctionnement du World Wide Web Produire des documents web statiques et dynamiques 1 2 vocabulaire

Plus en détail

Les couches hautes du modèle OSI. Session Présentation Application

Les couches hautes du modèle OSI. Session Présentation Application Les couches hautes du modèle OSI Session Présentation Application Le rôle des couches hautes Le modèle OSI définit 3 couches qui n ont pas d équivalents «normalisé» dans le modèle TCP/IP. Pourtant les

Plus en détail

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 5 : Formulaires et utilisation des Bases de Données avec PHP

Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 5 : Formulaires et utilisation des Bases de Données avec PHP Module Com231A - Web et Bases de Données Notion 5 : Formulaires et utilisation des Bases de Données avec PHP Au cours de ce TP, vous allez voir comment PHP permet aux utilisateurs, une interaction avec

Plus en détail

Compte Rendu d intégration d application

Compte Rendu d intégration d application ISMA 3EME ANNEE Compte Rendu d intégration d application Compte Rendu Final Maxime ESCOURBIAC Jean-Christophe SEPTIER 19/12/2011 Table des matières Table des matières... 1 Introduction... 3 1. Le SGBD:...

Plus en détail

Principes d'utilisation des systèmes de gestion de bases de données

Principes d'utilisation des systèmes de gestion de bases de données Principes d'utilisation des systèmes de gestion de bases de données JDBC L3 Informatique Emmanuel Waller, LRI, Orsay Université Paris Sud le mode programme JDBC JDBC : qu'est ce que c'est? Avantages? devant

Plus en détail

Java et les bases de données

Java et les bases de données Michel Bonjour http://cuiwww.unige.ch/~bonjour CENTRE UNIVERSITAIRE D INFORMATIQUE UNIVERSITE DE GENEVE Plan Introduction JDBC: API SQL pour Java - JDBC, Java, ODBC, SQL - Architecture, interfaces, exemples

Plus en détail

Programmation servlet

Programmation servlet Programmation servlet Olivier Aubert 1/23 Références http://developer.java.sun.com/developer/onlinetraining/servlets/fundamenta http://www.servlets.com http://java.sun.com/products/jsp/index.html http://www.servletcentral.com/

Plus en détail

Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW. Alexandre STANURSKI National Instruments France

Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW. Alexandre STANURSKI National Instruments France Développement d applications Internet et réseaux avec LabVIEW Alexandre STANURSKI National Instruments France Quelles sont les possibilités? Publication de données Génération de rapports et de documents

Plus en détail

Cours Bases de données

Cours Bases de données Informations sur le cours Cours Bases de données 9 (10) séances de 3h Polycopié (Cours + TD/TP) 3 année (MISI) Antoine Cornuéjols www.lri.fr/~antoine antoine.cornuejols@agroparistech.fr Transparents Disponibles

Plus en détail

Manuel de référence de HP Web Jetadmin Database Connector Plug-in

Manuel de référence de HP Web Jetadmin Database Connector Plug-in Manuel de référence de HP Web Jetadmin Database Connector Plug-in Mentions relatives aux droits d auteur 2004 Copyright Hewlett-Packard Development Company, L.P. Il est interdit de reproduire, adapter

Plus en détail

Mise en œuvre des serveurs d application

Mise en œuvre des serveurs d application Nancy-Université Mise en œuvre des serveurs d application UE 203d Master 1 IST-IE Printemps 2008 Master 1 IST-IE : Mise en œuvre des serveurs d application 1/54 Ces transparents, ainsi que les énoncés

Plus en détail

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications.

Le client/serveur repose sur une communication d égal à égal entre les applications. Table des matières LES PRINCIPES DE BASE... 1 Présentation distribuée-revamping...2 Présentation distante...3 Traitements distribués...3 données distantes-rd...4 données distribuées-rda distribué...4 L'ARCHITECTURE

Plus en détail

Programmation Web. Sites dynamiques et bases de données. Mathieu Lacroix. I.U.T. de Villetaneuse. Année 2015-2016

Programmation Web. Sites dynamiques et bases de données. Mathieu Lacroix. I.U.T. de Villetaneuse. Année 2015-2016 Programmation Web Sites dynamiques et bases de données Mathieu Lacroix I.U.T. de Villetaneuse Année 2015-2016 E-mail : mathieu.lacroix@iutv.univ-paris13.fr Page Web : http: // www-lipn. univ-paris13. fr/

Plus en détail

Bénéfices de Citrix NetScaler pour les architectures Citrix

Bénéfices de Citrix NetScaler pour les architectures Citrix Bénéfices de Citrix NetScaler pour les architectures Citrix 15 novembre 2007 Auteurs: Mahmoud EL GHOMARI E-mail: mahmoud.elghomari@eu.citrix.com Stéphane CAUNES E-mail: stephane.caunes@eu.citrix.com Riad

Plus en détail

Chapitre 1 Windows Server 2008 11

Chapitre 1 Windows Server 2008 11 Chapitre 1 Windows Server 2008 11 1.1. Les fondations du système... 15 1.2. La virtualisation... 16 1.3. La sécurité... 18 1.4. Le Web... 20 1.5. Fonctionnalité disponible dans Windows Server 2008... 21

Plus en détail

Inf340 Systèmes d information. Deuxième site : approche MVC

Inf340 Systèmes d information. Deuxième site : approche MVC Inf340 Systèmes d information Deuxième site : approche MVC Objectifs Objectif : Reprendre le site précédent en utilisant le patron de conception Modèle Vue Contrôleur. Comprendre l apport d un framework

Plus en détail

Bases de données réparties

Bases de données réparties Bases de données réparties J. Akoka - I. Wattiau 1 Contexte Technologique : des solutions de communication efficace entre les machines des SGBD assurent la transparence des données réparties standardisation

Plus en détail

Implémentation des SGBD

Implémentation des SGBD Implémentation des SGBD Structure générale des applications Application utilisateur accédant à des données d'une base Les programmes sous-jacents contiennent du code SQL Exécution : pendant l'exécution

Plus en détail

10/04/2011. Serveur de données. Serveur de données. Client. Programme d'application Logiciel intermédiaire Pilote de télécommunication.

10/04/2011. Serveur de données. Serveur de données. Client. Programme d'application Logiciel intermédiaire Pilote de télécommunication. 1 BD locale BD locale Programme d'application Logiciel intermédiaire Client SGBD réparti Logiciel intermédiaire données SGBD réparti Logiciel intermédiaire données 2 Bénéfices potentiels Performance Fiabilité

Plus en détail

Introduction à ADO.NET

Introduction à ADO.NET 1 Introduction à ADO.NET Introduction à ADO.NET Sommaire Introduction à ADO.NET... 1 1 Introduction... 2 1.1 Qu est ce que l ADO.NET?... 2 1.2 Les nouveautés d ADO.NET... 2 1.3 Les avantages d ADO.NET...

Plus en détail

Couche 1: le niveau physique

Couche 1: le niveau physique Couche 1: le niveau physique 1 Fonction: assurer la transmission physique de trains de bits sur les moyens physiques d interconnexion entre deux entités de liaison adjacentes (support de transmission).

Plus en détail

Identification des ordinateurs sur un réseau???

Identification des ordinateurs sur un réseau??? Identification des ordinateurs sur un réseau??????? Identification des ordinateurs Adresse MAC (Medium Access Control) de la carte réseau 00-04-75-8C-28-C3 Adresse IP (protocole IP) 192.168.1.10 Nom d

Plus en détail

Réalisation d Applications Web Statiques

Réalisation d Applications Web Statiques Université Abdelmalek Essaâdi Faculté Polydisciplinaire - Tétouan Réalisation d Applications Web Statiques Mr. AZZOUZ Karim azzkimo@gmail.com 2013-2014 1 Plan Cours TP Exercices et TD Évaluation : * Devoir

Plus en détail

Internet et applications dans l entreprise (2) Serveur MIIS et pages ASP

Internet et applications dans l entreprise (2) Serveur MIIS et pages ASP Licence professionnelle «Management des organisations» Option «Systèmes d information et Réseaux» Internet et applications dans l entreprise (2) Serveur MIIS et pages ASP O. Auzende 2010-2011 Microsoft

Plus en détail

PHP OO et Pear DB. Olivier Perrin IUT Nancy-Charlemagne Département Informatique Université Nancy 2. Olivier.Perrin@loria.fr

PHP OO et Pear DB. Olivier Perrin IUT Nancy-Charlemagne Département Informatique Université Nancy 2. Olivier.Perrin@loria.fr PHP OO et Pear DB Olivier Perrin IUT Nancy-Charlemagne Département Informatique Université Nancy 2 Olivier.Perrin@loria.fr Classes et objets en PHP Une classe PHP regroupe des variables d instance, représentés

Plus en détail

Interfaçage de programmation. c Olivier Caron

Interfaçage de programmation. c Olivier Caron Interfaçage de programmation 1 Le SGBD est-il suffisant? (1/2) Les pour : La puissance du langage de requêtes. 1 Le SGBD est-il suffisant? (1/2) Les pour : La puissance du langage de requêtes. L aspect

Plus en détail

Comment marche le Web?

Comment marche le Web? Comment marche le Web? Sara Alouf Chargée de Recherche, INRIA 6 décembre 2012 Lycée Henri Matisse, Vence Comment marche le Web? Introduction du Web et de l Internet Aperçu historique Comment marche le

Plus en détail

NFP111 Systèmes et Applications Réparties

NFP111 Systèmes et Applications Réparties NFP111 Systèmes et Applications Réparties 1 de 38 NFP111 Systèmes et Applications Réparties Cours 11 - Les Enterprise Java Beans (Introduction aux Enterprise Claude Duvallet Université du Havre UFR Sciences

Plus en détail

de survie du chef de projet

de survie du chef de projet KIT de survie du chef de projet 01 1 2 3 4 5 6 04 03 07 07 03 03 LE SERVEUR LE CLIENT TECHNOLOGIE WEB CLIENT LE SERVEUR WEB TECHNIQUES & CADRE DE TRAVAIL APPLICATIONS 101 LE SERVEUR Un serveur informatique

Plus en détail

Présentation du module. Base de données spatio-temporelles. Exemple. Introduction Exemple. Plan. Plan

Présentation du module. Base de données spatio-temporelles. Exemple. Introduction Exemple. Plan. Plan Base de données spatio-temporelles S. Lèbre slebre@unistra.fr Université de Strasbourg, département d informatique. Présentation du module Contenu général Partie 1 : Notion de bases de données (Conception

Plus en détail

Transaction. 1:débiter(1000) 2:créditer(1000)

Transaction. 1:débiter(1000) 2:créditer(1000) Transaction Il n'est pas rare qu'une opération se divise en plusieurs autres opérations élémentaires sur la base de données. Dans ce cas, l''état de la base de données avant l'opération est maintenue cohérent,

Plus en détail

Architecture client/serveur

Architecture client/serveur Architecture client/serveur Table des matières 1. Principe du client/serveur...2 2. Communication client/serveur...3 2.1. Avantages...3 2.2. Inconvénients...3 3. HTTP (HyperText Transfer Protocol)...3

Plus en détail

Architectures et Web

Architectures et Web Architectures et Web Niveaux d'abstraction d'une application En règle générale, une application est découpée en 3 niveaux d'abstraction : La couche présentation ou IHM (Interface Homme/Machine) gère les

Plus en détail

INTERFACE. Supervision / Bases de Données

INTERFACE. Supervision / Bases de Données MASTER ASE SYSTEMES D INFORMATION POUR L INDUSTRIE INTERFACE Supervision / Bases de Données ODBC/ADO Pierre BONNET 2008-2009 Pierre BONNET - Supervision - Liaison ODBC 1 L INTERFACE ODBC Open DataBase

Plus en détail

4D Server a été conçu pour les micro-ordinateurs. De cette origine découle une architecture client/serveur centrée sur l utilisateur.

4D Server a été conçu pour les micro-ordinateurs. De cette origine découle une architecture client/serveur centrée sur l utilisateur. L 'analyse de la base installée 4D sur plusieurs années montre qu une large majorité des applications 4D fonctionnent en multipostes, que ce soit dans un environnement homogène, avec 4D Server et 4D Client,

Plus en détail

COSWIN MOBILE SERVEUR DE SYNCHRONISATION GUIDE D INSTALLATION

COSWIN MOBILE SERVEUR DE SYNCHRONISATION GUIDE D INSTALLATION SERVEUR DE SYNCHRONISATION GUIDE D INSTALLATION SOMMAIRE I. FONCTION DU SERVEUR DE SYNCHRONISATION...3 II. ELEMENTS DU SERVEUR DE SYNCHRONISATION...3 1. APPLICATION ULSA... 3 2. APPLICATION IDE.... 3 III.

Plus en détail

BD50. TP8 : Client-Serveur

BD50. TP8 : Client-Serveur Département Génie Informatique BD50 TP8 : Client-Serveur Cas au fil de la terre - Intranet Françoise HOUBERDON & Christian FISCHER Copyright Mai 2007 A. Au Fil de la terre L'association "Au fil de la terre"

Plus en détail

et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7

et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7 Tsoft et Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11747-7 OEM Console Java OEM Console HTTP OEM Database Control Oracle Net Manager 6 Module 6 : Oracle Enterprise Manager Objectifs Contenu A la fin de ce module,

Plus en détail

Introduction aux S.G.B.D.

Introduction aux S.G.B.D. NFE113 Administration et configuration des bases de données - 2010 Introduction aux S.G.B.D. Eric Boniface Sommaire L origine La gestion de fichiers Les S.G.B.D. : définition, principes et architecture

Plus en détail

Partie Réseaux TD 1 : Théorie des réseaux

Partie Réseaux TD 1 : Théorie des réseaux Partie Réseaux TD 1 : Théorie des réseaux 1 Les réseaux 1.1 Qu est-ce qu un réseau? Un réseau est un ensemble d ordinateurs pouvant communiquer entre eux. 1.1.1 Types de réseaux Il y a deux types de réseaux

Plus en détail

PHP /MySQL Interface d'accès aux BDDs PDO. Youssef CHAHIR

PHP /MySQL Interface d'accès aux BDDs PDO. Youssef CHAHIR PHP /MySQL Interface d'accès aux BDDs PDO Youssef CHAHIR 1 PLAN Architecture Créer une interface PHP/MySQL : Établir une connexion Exécuter une requête Gérer les erreurs Exploiter les résultats de la requête

Plus en détail

COMPOSANTS DE L ARCHITECTURE D UN SGBD. Chapitre 1

COMPOSANTS DE L ARCHITECTURE D UN SGBD. Chapitre 1 1 COMPOSANTS DE L ARCHITECTURE D UN SGBD Chapitre 1 Généralité 2 Les composants principaux de l architecture d un SGBD Sont: Les processus Les structures mémoires Les fichiers P1 P2 Pn SGA Fichiers Oracle

Plus en détail

Bases de Données Avancées

Bases de Données Avancées 1/26 Bases de Données Avancées DataWareHouse Thierry Hamon Bureau H202 - Institut Galilée Tél. : 33 1.48.38.35.53 Bureau 150 LIM&BIO EA 3969 Université Paris 13 - UFR Léonard de Vinci 74, rue Marcel Cachin,

Plus en détail

Bases de Données. Stella MARC-ZWECKER. stella@unistra.u-strasbg.fr. Maître de conférences Dpt. Informatique - UdS

Bases de Données. Stella MARC-ZWECKER. stella@unistra.u-strasbg.fr. Maître de conférences Dpt. Informatique - UdS Bases de Données Stella MARC-ZWECKER Maître de conférences Dpt. Informatique - UdS stella@unistra.u-strasbg.fr 1 Plan du cours 1. Introduction aux BD et aux SGBD Objectifs, fonctionnalités et évolutions

Plus en détail

Systèmes d informations nouvelles générations. Répartition, Parallèlisation, hétérogénéité dans les SGBD. Exemple d application d un futur proche

Systèmes d informations nouvelles générations. Répartition, Parallèlisation, hétérogénéité dans les SGBD. Exemple d application d un futur proche Répartition, Parallèlisation, hétérogénéité dans les SGBD AI Mouaddib Département Informatique Université de Caen Systèmes d informations nouvelles générations! Constat :! Utilisation de nouveaux support

Plus en détail

Rôles de la couche Application

Rôles de la couche Application Couche Application Concepts communs M1 Info Cours de Réseaux Z. Mammeri Couche Application Concepts communs M1 Info Z. Mammeri - UPS 1 Rôles de la couche Application Couche Application = source et destination

Plus en détail

Architectures n tiers Intergiciels à objets et services web

Architectures n tiers Intergiciels à objets et services web UMIN406 : thèmes abordés Architectures n tiers Intergiciels à objets et services web Clémentine Nebut LIRMM / Université de Montpellier 2 LIRMM Clementine.nebut@lirmm.fr 1 Distribution d objets Java RMI,.net

Plus en détail

CHAPITRE 1 ARCHITECTURE

CHAPITRE 1 ARCHITECTURE 07/04/2014 Université des sciences et de la Technologie Houari Boumediene USTHB Alger Département d Informatique ADMINISTRATION ET TUNING DE BASES DE DONNÉES CHAPITRE 1 ARCHITECTURE RESPONSABLE DR K. BOUKHALFA

Plus en détail

LANGAGES & DéVELOPPEMENT. Une équipe à vos côtés pour toutes vos montées en compétences

LANGAGES & DéVELOPPEMENT. Une équipe à vos côtés pour toutes vos montées en compétences LANGAGES & DéVELOPPEMENT Une équipe à vos côtés pour toutes vos montées en compétences ASP.NET OPTION VB.NET OU C# 5 jours Permettre aux participants de mieux appréhender ce qu est la programmation pour

Plus en détail