Version I_V13 1 er novembre CONTENU DU PRÉSENT DOCUMENT DÉFINITIONS ET ABRÉVIATIONS CONDITIONS GÉNÉRALES... 6

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Version I_V13 1 er novembre 2014 1 CONTENU DU PRÉSENT DOCUMENT... 4 2 DÉFINITIONS ET ABRÉVIATIONS... 5 3 CONDITIONS GÉNÉRALES... 6"

Transcription

1 Protocole relatif aux règles de contrôle et de surveillance des jeux de hasard dans les établissements de jeux de hasard de classe I au moyen d un système informatique approprié. - Texte coordonné - Version : I_V13 du 1 er novembre 2014

2

3 Table des matières Page 1 CONTENU DU PRÉSENT DOCUMENT DÉFINITIONS ET ABRÉVIATIONS CONDITIONS GÉNÉRALES CONDITIONS TECHNIQUES RELATIVES AU CÂBLAGE ET AUX COMPOSANTS PASSIFS DU LAN CONDITIONS TECHNIQUES RELATIVES AUX COMPOSANTS ACTIFS DU LAN CONDITIONS TECHNIQUES RELATIVES AUX CLIENTS ET AUX SERVEURS CONDITIONS TECHNIQUES RELATIVES AU LOCAL DESTINÉ AU "DATA-RACK" CONDITIONS TECHNIQUES RELATIVES À LA LIAISON DE DONNÉES AVEC LA COMMISSION DES JEUX DE HASARD CONDITIONS SUPPLÉMENTAIRES RELATIVES AU SYSTÈME DE VIDÉOSURVEILLANCE CONDITIONS RELATIVES À L INFORMATION COMPTABLE ET FINANCIÈRE (F0, F1, F2, F3 ET F4) CONDITIONS RELATIVES À L'ENREGISTREMENT (F5) CONDITIONS RELATIVES AU CONTRÔLE TECHNIQUE (F6) CONDITIONS RELATIVES À LA DOCUMENTATION CONCERNANT LE SYSTÈME INFORMATIQUE ET LE SYSTÈME DE VIDÉOSURVEILLANCE UTILISATION DES NOUVELLES TECHNOLOGIES DE L'INFORMATION NORMES CONCERNANT LA NOMENCLATURE DES FICHIERS À ENVOYER APPROBATION ANNEXE 1 : DÉFINITIONS XML ANNEXE 2 : ARRÊTÉ ROYAL DU 23 MAI

4 1 CONTENU DU PRÉSENT DOCUMENT L art. 33, 5 de la loi du 7 mai 1999 prévoit que la surveillance et le contrôle des établissements de jeux de hasard de classe I doit se faire au moyen d un système informatique approprié. Le présent document décrit les conditions techniques auxquelles le système précité doit répondre. Le présent protocole constitue l exécution de l art. 11 de l arrêté royal du 23/05/2003 relatif aux modalités de surveillance et de contrôle des jeux de hasard dans les établissements de jeux de hasard de classe I, au moyen d'un système informatique approprié (M.B. 04/06/2003). -4-

5 2 DÉFINITIONS ET ABRÉVIATIONS Abréviation Définition LAN Local Area Network : le réseau local Client Toute unité électronique, donc tant les pc administratifs que les jeux automatiques On-line Est considéré comme partie intégrante du système on-line, tout ce qui se trouve entre la machine de jeu et le transfert de données vers la Commission (donc y compris l'application CPU-Switch, le cas échéant) UTP Unshielded Twisted Pair DHCP Dynamic Host Configuration Protocol WINS Windows Internet Naming Service DNS Domain Name System FTP File Transfer Protocol DVD Digital Versatile Disk EPROM Erasable Programmable Read Only Memory Xls-file Format de fichier de Microsoft Excel. XML Une norme du Consortium World Wide Web pour la syntaxe formelle des langages de balisage avec lequel on peut afficher des données structurées sous forme de texte brut RJ45 Registered Jack 45 Propagation Delay Le temps nécessaire à un signal pour se rendre du point A au point B par un canal de transmission donné TCP/IP Transmission Control Protocol / Internet Protocol IPV4 Adresse Internet du Protocole en 4 positions IPV6 Adresse Internet du Protocole en 6 positions SWITCH Un appareil électronique qui organise le flux des messages entre différents segments du LAN SSL Secure sockets layer SSH Secure shell HTTP Hypertext transfert protocol. DMZ Demilitarized Zone Connection IP connection basée sur le protocol Internet ISP Internet Service Provider IP-adres Internet Protocol adres. -5-

6 3 CONDITIONS GÉNÉRALES A/ Certification : Afin de s assurer que le présent protocole est correctement appliqué et afin de garantir la fiabilité des données reçues, une procédure de certification obligatoire a été établie. Tous les titulaires de licences de classe A doivent faire vérifier leur système on line par un organisme indépendant agréé par la (cfr. Art 52, loi 1999). Cet organisme contrôle la conformité de l ENTIERETE DU SYSTEME ONLINE (câblage, éléments passifs et actifs du réseau, software utilisé, protocoles de communication utilisés, les clients et les serveurs) avec l entièreté du présent protocole, les AR concernés, les notes informatives émises par la CJH, les notes émises par le service de la Métrologie et la loi sur les Jeux de Hasard de 1999 (y compris tous les changements de cette loi). Le module de contrôle du switch CPU et l interface du jeu automatique doit également faire l objet d une certification. La fiabilité et la disponibilité de la connexion data avec les jeux automatiques dans les établissements de classe A doit également être vérifiée. L organisme mentionné ci-dessus contrôle aussi dans quelle mesure les fichiers XML qui sont AUTOMATIQUEMENT générés par le système on line sont fiables. Il détermine aussi dans quelle mesure et de quelle manière ces données peuvent éventuellement être influencées. Le stockage de ces données dans un fichier temporaire n'est toléré que si les données sont cryptées par une application sécurisée de façon à rendre leur modification impossible ou si le stockage se fait après l'envoi réussi du fichier XML. Les données de base (*) des machines automatiques doivent être rassemblées en temps réel et il ne peut donc être fait appel à un fichier présent dans le système online, ceci afin d exclure toute anomalie. Le mode d envoi des données à la Commission des Jeux de Hasard doit aussi être examiné. La Commission des Jeux de Hasard décidera d accorder ou non la certification sur la base du dossier reçu (et rédigé par l organisme mentionné ci-dessus). En ce qui concerne la date limite de remise des rapports de certification, veuillez vous référer au point 16 : approbation. Les organismes de certification doivent établir un rapport dans une des langues nationales du Royaume dans un format qui peut être imposé par la Commission des jeux de hasard. Tous les coûts inhérents à cette certification ne sont pas supportés par la Commission des jeux de hasard. Le détenteur de licence A doit de nouveau faire certifier son système s'il y a eu des changements (autres que des upgrades ou correction de bug) dans son système on-line. Lors d'un upgrade ou d'une correction de bug, le fournisseur de software "on-line" doit transmettre à la Commission les informations suivantes : -/ description détaillée des modifications apportées au système ; -/ exemple de chacun des fichiers XML prouvant que les fichiers sont correctement générés. Ces informations doivent être envoyée par à (avec en CC) et en mentionnant dans le champ objet : "Upgrade Online_No de licence E". Si la Commission l'estime nécessaire, une re-certification du système sera demandée. Le nombre d'upgrades autorisés sans certification doit toutefois rester très limité. -6-

7 B/ Intégrité des données : Le certificateur installe sur le serveur hébergeant le système on-line un service chargé de garantir l'intégrité du système. Ce service doit : -/ Etre sécurisé (impossible à modifier sans que cela soit visible) ; -/ Etre lié au serveur par une signature hardware ; -/ Calculer les signatures des fichiers critiques et les comparer aux signatures certifiées à une cadence aléatoire ; -/ Générer un fichier "signature" reprenant le résultat de la comparaison ainsi qu'un "timestamp" après chaque comparaison et le transmettre à la Commission via le système on-line ; -/ Le fichier "signature" doit être crypté de manière à garantir l'authenticité de l'application qui génère ce fichier. Seule la Commission doit pouvoir décrypter ce fichier. C/ Cashless : Les systèmes cashless doivent satisfaire aux exigences suivantes : -/ Les "Player cards" ne peuvent être chargées que via la caisse et les terminaux de paiement certifiés de l'établissement. Le montant chargé doit être "inscrit" d'une manière cryptée sur la carte et sur le serveur du système cashless. Lors de l'introduction de la carte, s'il n'y a pas correspondance entre le montant "inscrit" sur la carte et le montant enregistré sur le serveur cashless, un message d'erreur doit être enregistré, d'une manière sécurisée dans le système on-line et la carte doit être bloquée. Si des systèmes alternatifs offrent un même niveau de garantie (impossibilité de modifier le montant de la carte sans que cela soit facilement traçable) ils peuvent également être proposés. Le système alternatif doit, au moins, respecter les exigences suivantes : -/ Les "Player cards" doivent comporter une identification électronique unique ; -/ Les terminaux de paiement autorisés (y compris celui de la caisse) doivent comporter une identification électronique unique ; -/ L'application cashless doit : -/ faire en sorte que les "chargements cashless" ne peuvent être effectués qu'à partir d'un terminal de paiement autorisé et uniquement lorsque la carte du joueur concerné a été identifiée ; -/ enregistrer les données sur le serveur d'une manière sécurisée (cryptage) ; -/ enregistrer, en plus du montant "cashless", un code de contrôle permettant de sécuriser l'enregistrement (hash faisant intervenir l'id de la carte ; un timestamp ; le montant cashless ; un mot de passe connu uniquement par le développeur Cashless ;...) ; -/ être certifiée par le certificateur du système "on-line". -/ Un fichier "log" reprenant les adresses IP de chaque connexion accédant au serveur cashless doit être enregistrée d'une manière sécurisée sur le serveur cashless (les données doivent être conservées 6 mois). -/ Pour chaque carte un fichier sécurisé reprenant l'ensemble des transactions (dépôts, retraits, date, ) doit être conservé sur le serveur cashless." -/ Les machines équipées d'un système cashless doivent être mise en conformité avec ces exigences pour le 01/01/2013. D/ RAM-reset : Afin de garantir la continuité de la valeur des compteurs, la réglementation suivante est d application en cas de RAM-reset: -7-

8 Le système online doit récupérer les valeurs des compteurs disponibles les plus récentes avant le RAM-reset pour la constitution des divers fichiers à communiquer quotidiennement pour la machine en question. Ces valeurs doivent être reprises comme valeurs de fermeture pour la machine en question dans par ex. le fichier F1. Au terme du RAM-reset et avant que l appareil automatique ne soit débloqué, le système online doit récupérer les nouvelles valeurs des compteurs. Celles-ci doivent être reprises comme valeurs de départ pour le deuxième record par ex. dans les fichiers F1 de la machine en question. -8-

9 4 CONDITIONS TECHNIQUES RELATIVES AU CÂBLAGE ET AUX COMPOSANTS PASSIFS DU LAN Il convient d utiliser du câble UTP, minimum CAT5, 100 ohm, à 8 fils et des connecteurs RJ45. Les 8 fils doivent être connectés. Les câbles doivent être installés de manière correcte. Lors de la réalisation du point central de ce réseau en étoile, il convient d utiliser un data-rack 19 et des panneaux patch rackmounted. Ce rack servira uniquement à loger des composantes du LAN. Un PC peut faire office de serveur avec l approbation de la. Tous les points terminaux doivent être identifiés de manière univoque et la même identification sera apposée sur les panneaux patch centraux. Le LAN doit au moins être compatible avec les standards LAN suivants : 10BASE-T, 100BASE-T, 100BASE-TX, 100BASE-T4. Une documentation de qualité doit être présente sur place. Elle doit être adaptée soigneusement lors de chaque adaptation et comprend au moins les informations suivantes : - identification de l installateur ; - plan de l installation, indication des points terminaux, y compris l identification univoque ; - une représentation schématique du data-rack avec placement des composants actifs et passifs du LAN ; - une liste détaillée de tous les câbles UTP mis en place accompagnée de la date d installation, du code d identification et de la longueur exprimée en mètres ; - un rapport test de tous les câblages horizontaux. Pour chaque point terminal, il convient de joindre un rapport séparé contenant au moins les données suivantes : - date et heure du test ; - appareils de test utilisés ; - schéma du câblage ; - résultats du test, tels que Propagation delay, résistance, facteur d amortissement ; - liste des standards réseaux compatibles pour ce point terminal. Cette documentation doit être également disponible sous forme électronique. -9-

10 5 CONDITIONS TECHNIQUES RELATIVES AUX COMPOSANTS ACTIFS DU LAN Il convient d utiliser, au choix, un hub ou un switch compatible avec les standards réseaux précités. La connexion de la liaison de données avec la Commission des jeux de hasard doit être exécutée de manière correcte. En général, l utilisation des connexions de type "wireless" est interdite. Uniquement dans des cas exceptionnels et après avis favorable de la Commission des Jeux de Hasard, une dérogation sur ce principe peut être accordée. -10-

11 6 CONDITIONS TECHNIQUES RELATIVES AUX CLIENTS ET AUX SERVEURS Tous les clients et serveurs doivent être équipés d une carte de réseau avec connexion RJ45. Tous les clients et serveurs doivent soutenir le Protocole TCP/IP IPV4 et/ou IPV6, disposer d une adresse IP fixe et être joignables directement par TCP/IP. Aucun autre mode de connexion n est autorisé. Des adresses IP dynamiques correspondant aux DNS dynamiques ne sont pas autorisées Les systèmes de gestion doit être une version de Windows, d Unix ou de Linux. Une documentation à jour relative aux adresses IP attribuées et les adresses mac correspondantes, accompagnées de l identification univoque du point terminal auquel est connecté le client ou le serveur sera conservée. Cette documentation doit être également disponible sous forme électronique. Si des serveurs DHCP, WINS ou DNS sont utilisés, une documentation complète concernant ces serveurs doit également être présente. Cette documentation doit être également disponible sous forme électronique. Si, pour une raison quelconque la porte donnant accès au compartiment CPU de la machine automatique est ouverte, la machine automatique ne peut plus, après une telle intervention, être mise à la disposition des joueurs. La machine perd son statut de «machine contrôlée» de par cette manipulation. La connexion au système on line doit cependant rester opérationnelle. La porte mentionnée ci-dessus doit être équipée d un senseur, protégé de façon mécanique et électronique, lequel enregistrera tous les mouvements de cette porte dans une base de données du système on line, de telle manière que tous les mouvements seront enregistrés et que dès lors plus aucune information ne pourra être ôtée ou modifiée. L approvisionnent énergétique des senseurs de même que l interface qui garantit l envoi de ces interruptions vers le système on line et la connexion de l interface avec le système on line même, doivent être garantis à tout moment. Lorsqu une interruption de la connexion survient, le système on line doit enregistrer l heure de début et de fin de cette interruption. (Voir la note technique du service Métrologie). Les événements du switch CPU doivent dans toutes les étapes de leur transfert être protégés contre toute modification, même si l application pour lire les événements du CPU switch est séparée de l application online (par. ex. provenant de deux fournisseurs différents). L'organisme de certification (voir 3/A) est responsable de cette évaluation. Quotidiennement, un historique de ces évènements (interruption de la connexion, ouverture du compartiment CPU) doit être ajouté au fichier F6 (voir point 12). En plus de l application des règles déjà existantes, un formulaire doit être rempli en cas d ouverture du compartiment CPU, lequel doit immédiatement être envoyé par fax au service de Métrologie, ceci afin de faciliter un traitement rapide du problème. Ce formulaire doit être muni d un numéro de suite sériel. Après analyse de la nouvelle situation par le service de Métrologie, la Commission des Jeux de Hasard décidera si la machine en question peut être remise en service. Cette décision sera communiquée par écrit (par lettre ou par fax) dans un délai raisonnable au titulaire de la licence. L exemplaire original du formulaire mentionné ci-dessus, de même que la décision de la Commission des Jeux s y rapportant doivent être conservés dans l établissement de jeux de hasard et doivent pouvoir être mis immédiatement à disposition lors de contrôles. -11-

12 Si, pour une raison quelconque (vieux modèle, en panne de façon définitive, vente,...) un jeu automatique est retiré, la Commission des Jeux de Hasard doit être prévenue immédiatement. En même temps il y a lieu d envoyer à la Commission des Jeux de Hasard toutes les données d identification du jeu ainsi que les valeurs des compteurs mécaniques et/ou électroniques. Le jeu en question doit rester à disposition de la Commission des Jeux de Hasard dans l établissement pendant une période de 14 jours ouvrables. Pendant cette période, si elle l estime nécessaire, la commission peut effectuer un contrôle des données transmises. Polling Concernant le polling (détermine si un jeu est online/offline) la procédure suivante est d application: - Indépendamment de la communication data entre la carte mère du jeu interface système online une routine de polling doit être prévue afin de déterminer si la connexion entre l interface et le système online est opérationnelle. - L initiative peut être prise soit par le serveur, soit par l interface. Dans tous les cas le serveur doit vérifier que les messages de polling de tous les jeux arrivent; - Chaque machine de jeu doit au minimum donner un polling positif toutes les 5 minutes. La fréquence de polling de chaque machine doit être au moins une fois par minute; - Si dans une période de 5 minutes (à compter à partir du premier polling négatif) il n y a pas un polling positif le jeu est considéré comme off line et un record doit être ajouté dans le fichier F6 (voir description fichier F6 - point 12/5); - Lors du premier polling positif suivant un record doit être ajouté dans le fichier F6 ; - La commande à utiliser pour le polling est celle pour récupérer en real time les compteurs du jeu; - Le résultat de chaque polling positif est enregistré dans la DB y compris la valeur des compteurs (d historique des 50 derniers pollings). En cas de ram reset les valeurs des compteurs juste avant et après le reset doivent être communiqué a la commission des jeux de hasard. Concernant la synchronisation des RTC le serveur du système online doit se synchroniser avec un time server public au moins une fois par heure. Ensuite les RTC de machines de jeux sont synchronisés avec le serveur online. Quotidiennement, un historique de ces évènements (interruption de la connexion, ouverture du compartiment cpu) doit être ajouté au fichier F6 (voir point 12/5) -12-

13 7 CONDITIONS TECHNIQUES RELATIVES AU LOCAL DESTINÉ AU "DATA-RACK" Le data-rack doit être disposé de telle manière que l avant et l arrière soient facilement accessibles pour l entretien. Le cas échéant, il convient de prévoir un système de refroidissement adéquat afin que l appareillage électronique puisse fonctionner dans des conditions optimales. -13-

14 8 CONDITIONS TECHNIQUES RELATIVES À LA LIAISON DE DONNÉES AVEC LA COMMISSION DES JEUX DE HASARD a) Conditions techniques : Il convient d utiliser une ligne de location digitale de point à point ayant une bande passante de 512 Kb au minimum, opérationnelle en permanence (au stade actuel, une connexion ADSL est autorisée jusqu à nouvel ordre). La liaison de données doit utiliser l interface de type G Ohm avec connecteur BNC 1.6/5.6 et doit supporter une extension future vers une bande passante de 2 Mbit/sec (type E1). En outre, la liaison de données doit répondre aux spécifications suivantes : - insensible aux interférences électriques et magnétiques ; - communication full duplex entre les points terminaux ; Le détenteur de licence garantit une exploitation correcte de cette liaison. Si la liaison de données est interrompue, la Commission des jeux de hasard doit être prévenue. Elle décide : - en fonction de la nature du problème, de l estimation de la durée de réparation, d autres informations relevantes. - s il faut oui ou non arrêter toutes les activités de jeux après une interruption de plus de 24 heures. Sur simple demande, le détenteur de licence doit transmettre toute information pertinente au niveau de la disponibilité de la liaison de données à la Commission des jeux de hasard. Le détenteur de licence est également chargé de l acquisition, de l installation et de la programmation des composantes actives requises du LAN. Le détenteur de licence est responsable de la connexion de la liaison de données à son système informatique. b) Transmission des fichiers : environnement sécurisé HTTPS. Le nouvel API, disponible en production depuis le 6 mai 2014 doit être utilisé. La transmission via FTP n'est plus autorisée. Les informations techniques se trouvent sur la page "protocoles informatiques" du site Internet de la. Lors de chaque transmission une validation (syntaxe XML + règles Schematron) est effectuée. Le statut de la vérification ("valid" ou "invalid") est renvoyé. Lorsque le statut est "invalid" le fichier est rejeté et donc considéré comme non reçu. Le programmeur du système de transmission de fichiers doit prendre ce statut en compte afin de prendre les mesures correctives nécessaires lorsque le statut est "invalid". Dans ce cas l'exploitant des machines de jeux doit être informé du problème et une solution technique doit être apportée. A l'avenir, une signature digitale pourra être implémentée. -14-

15 c) Connexion supplémentaire à la Commission des Jeux de Hasard pour la supervision en ligne : -/ Afin de permettre à la Commission des Jeux de Hasard le suivi en ligne, chaque détenteur de licence doit prévoir un VPN de «site à site». -/ Cette connexion sera intégrée dans le pare-feu internet de la Commission des Jeux de Hasard, les informations requises seront communiquées en temps utile. -/ Grâce à cette connexion il doit être possible de consulter tous matériels et logiciels qui font l'objet de la procédure de certification. Il devrait également être possible de copier des fichiers afin de poursuivre les recherches. -15-

16 9 CONDITIONS SUPPLÉMENTAIRES RELATIVES AU SYSTÈME DE VIDÉOSURVEILLANCE Des caméras doivent être installées au moins aux endroits suivants : - le lieu d enregistrement et/ou de contrôle du joueur, de sorte que la constitution du fichier et l interrogation du fichier central des personnes exclues peuvent être suivies ; - le ou les locaux renfermant le serveur et les disques du système de contrôle informatique et le poste de contrôle du système de vidéo-surveillance ; - le ou les locaux contenant les enregistrements et les archives ; - le ou les locaux où sont conservés ou transportés de l argent, des jetons et des instruments de jeu ; - les caisses ; - à hauteur de chaque table de telle manière que soient filmés et identifiés de manière unique : tous les événements et résultats liés au jeu, la valeur des jetons joués, les cartes de jeu, les dés, les instruments de jeu et tous les actes des joueurs et du personnel. Il convient également de veiller à ce que le retrait et la manipulation d argent et de jetons sur la table apparaissent parfaitement sur l image ; - les jeux de hasard automatiques séparément ou en petits groupes de telle manière que la visualisation de tous les événements liés à ces machines peut être garantie. Il convient également de veiller à ce que le retrait et la manipulation éventuels d argent soient parfaitement visibles. Sur simple demande, les enregistrements demandés doivent être transmis à la Commission des jeux de hasard. Si des formats personnels de fichiers sont utilisés, le viewer doit être également communiqué. Ce viewer doit fonctionner avec toutes les versions disponibles du système d exploitation Windows. Dans les salles de comptage, des enregistrements audio doivent être simultanément exécutés. Les images vidéo doivent posséder un framerate minimal de 16 images/seconde. La résolution minimale doit être 4CIF (704 x 480). La qualité et le choix des caméras doivent tenir compte des conditions spéciales d éclairage prévalant dans l établissement de jeux de hasard. Pour les nouveaux systèmes de surveillance, il y a lieu d'utiliser des caméras couleurs. Les enregistrements doivent être conservés pendant huit semaines. Les images doivent être constamment disponibles. Le titulaire de licence est tenu de notifier immédiatement, à la, tout dérangement technique survenu au niveau de la vidéosurveillance. -16-

17 10 CONDITIONS RELATIVES À L INFORMATION COMPTABLE ET FINANCIÈRE (F0, F1, F2, F3 ET F4) Les informations financières doivent être communiquées à la Commission des jeux de hasard toutes les 24 heures dans le format XML. Ils doivent également être communiqués au SPF Finances (ou aux Services régionaux compétents) lorsqu'il en fait la demande. Tous les montants doivent être mentionnés en eurocents (ou être tels que s'ils sont multipliés par le champ "Convert2euro" le résultat correspond à des montants exprimés en eurocents). Ces fichiers doivent être produits automatiquement et doivent être directement transmis à partir du serveur de l'établissement de jeu à la Commission des jeux de hasard. Informations financières pour les tables de BINGO : Par table de Bingo les données suivantes doivent être communiquées : -/ Nombre de table de bingos -/ Résultat global pour toutes les tables de bingo Pour chaque table de bingo : -/ No de la table de bingo -/ Total des mises -/ Total des montants payés -/ Total des pourboires -/ Résultat de la table -/ TimeStamp de l'ouverture de la table -/ TimeStamp de la fermeture de la table Le fichier XML présente la structure décrite à l'annexe 1 : Définitions du fichier "I_F0" Informations financières - machines automatiques : (*) = données de base, c'est à dire données devant être récoltées en temps réel sur la machine ; voir exigences du point 3/ A Certification. -/ Nombre de machines concernées Pour chaque machine mono-joueur : Pour chaque machine multi-joueur, identification des masters + : -/ No d'identification du jeu (*) -/ No de suite interne (attribué par le casino) -/ No d'approbation Métrologie -/ Nombre de "hits" jackpot (compteur global) -/ Total des gains jackpot (compteur global) -/ TimeStamp de l'ouverture -/ TimeStamp de la fermeture -/ Nombre de dénominations Pour chacune des dénominations : -/ Valeur de la dénomination -/ Facteur de conversion "convert2euro" permettant de convertir les valeurs des compteurs en eurocents. Il s'agit du nombre par lequel il faut multiplier la valeur des compteurs pour obtenir des eurocents (Exemple : si les compteurs sont exprimés en crédits et que 1 crédit vaut 2 cents alors convert2euro = 2) -/ Identification de la Paytable -/ Total des mises de la journée -/ Total des gains de la journée -/ Résultat de la journée -/ Nombre de parties jouées (compteur global) (*) -17-

18 -/ Compteur Total Bet à l'ouverture (*) -/ Compteur Total Bet à la fermeture (*) -/ Compteur Total Win à l'ouverture (*) -/ Compteur Total Win à la fermeture (*) Remarques : -/ Le champ "realwin" doit regrouper tous les compteurs concernés afin d'inclure tous les montants financiers (donc également les "handpay", les "jackpots",...) -/ Le champ "mastertype" doit respecter la codification suivante : M1 : single master, cpu dans le master et les satellites M2 : single master, cpu uniquement dans les satellites M3 : single master, cpu uniquement dans le master M4 : multi master, cpu dans le master et les satellites M5 : multi master, cpu uniquement dans les satellites M6 : multi master, cpu uniquement dans le master -/ La multi-dénomination est autorisée à condition que toutes les informations puissent être données par machine et par dénomination. Le fichier XML présente la structure décrite à l'annexe 1 : Définitions du fichier "I_F1" Résultats globaux - machines automatiques : Résultat total provenant de la caisse destinée spécialement aux jeux automatiques : -/ Total des mises pour toutes les machines -/ Total des gains pour toutes les machines -/ Résultat global des machines automatiques -/ TimeStamp de l'ouverture -/ TimeStamp de la fermeture Le fichier XML présente la structure décrite à l'annexe 1 : Définitions du fichier "I_F2" Informations financières - jeux de table : Lors de la préparation de l ouverture d une table, le responsable introduit toutes les données dans la base de données (composition, valeur,...). La procédure est identique pour les réapprovisionnements. A cette fin, la fonctionnalité nécessaire doit être prévue dans le logiciel. Lors de l ouverture effective de la table de jeux concernée, le préposé au jeu doit confirmer (ou contester s il décèle des divergences) la réception et l exactitude des données déjà introduites. Par la suite, le "compliance officer" valide également l exactitude des données (ou les conteste s il décèle des divergences). La procédure est identique pour les réapprovisionnements. Le "timestamp" du compliance officer est introduit dans la banque de données et indique l heure d ouverture officielle de la table de jeux. En cas de contestation (soit par le préposé au jeu soit par le compliance officer), la table est considérée comme n étant pas ouverte et les divergences doivent être résolues préalablement à une nouvelle ouverture. Pour le traitement du Texas Hold em Poker, deux personnes doivent également confirmer l exactitude des données. Préalablement à l implémentation de son système, le détenteur de la licence le soumettra à la Commission des jeux de hasard qui prendra alors une décision et qui, le cas échéant, autorisera l installation. En principe, chaque système (hardware et logiciel) fournissant des garanties suffisantes en termes de complétude et d exactitude des données est autorisé. -18-

19 Ces données doivent être introduites dans le système informatique par le préposé au jeu : -/ Nombre de tables concernées Pour chaque table : -/ No de la table de jeu -/ Total des jetons à l'ouverture -/ Total des jetons à la fermeture -/ Total des pourboires -/ Résultat total à la fermeture -/ TimeStamp de l'ouverture de la table -/ TimeStamp de la fermeture de la table -/ Nombre de réapprovisionnement Pour chaque réapprovisionnement : -/ No de suite du réapprovisionnement -/ Montant du réapprovisionnement Le fichier XML présente la structure décrite à l'annexe 1 : Définitions du fichier "I_F3" Résultats globaux - jeux de table : Résultat total lors de la fermeture des tables. -/ Total des jetons à l'ouverture -/ Total des jetons à la fermeture -/ Total des pourboires -/ Résultat global des tables -/ TimeStamp de l'ouverture -/ TimeStamp de la fermeture Le fichier XML présente la structure décrite à l'annexe 1 : Définitions du fichier "I_F4" -19-

20 11 CONDITIONS RELATIVES À L'ENREGISTREMENT (F5) Il convient de transmettre à la Commission des jeux de hasard, toutes les 24 heures, un fichier en format XML comportant par visiteur : - nom ; - prénom ; - date de naissance ; - lieu de naissance ; - profession ; - nom de rue et numéro de maison; - code postal ; - commune. - pays (2chr conformément norme ISO alpha-2 code) ; Le fichier XML présente la structure décrite à l'annexe 1 : Définitions du fichier "I_F5" Dans le cas où l'établissement tient uniquement un registre électronique, le programme doit générer une fiche reprenant les données mentionnées ci-dessus plus la date du jour et l'heure et un numéro de suite séquentielle. Le client doit signer cette fiche avant de rentrer dans la salle de jeux. Ces fiches doivent être conservées dans les mêmes conditions que le registre traditionnel. Ce fichier doit être généré de façon automatique et envoyé directement à la Commission des jeux de hasard à partir de l établissement. Une intégration doit être prévue entre le logiciel d enregistrement des joueurs et la fonctionnalité "Interrogation EPIS". Dans la pratique, cela s assimile à l utilisation du service web. L interrogation manuelle via le site web ne sera plus autorisée à partir du 01/01/2010. Si EPIS n est pas accessible, il convient d attendre le time-out normal. Le joueur concerné doit être inscrit dans le registre provisoire. Une période d'attente de 15' court alors. Durant ce laps de temps, EPIS ne doit plus être interrogé. Les joueurs qui sont ajoutés durant cette période sont enregistrés dans le registre provisoire. A l échéance de cette période d attente, EPIS récupère automatiquement tous les joueurs inscrits dans le registre provisoire. La "procédure d urgence" actuelle continue de produire ses effets. Un nouveau délai de 15 débute lors d un nouveau time-out. Le programme d enregistrement ne peut plus offrir de possibilités de choix manuels afin d interroger ou non EPIS. En cas d inaccessibilité prolongée d EPIS, le contenu du registre Bis est transféré dans le fichier F

Version IV_V04 1 er novembre 2015 1 CONTENU DU PRÉSENT DOCUMENT... 4 2 DÉFINITIONS ET ABRÉVIATIONS... 5 3 CONDITIONS GÉNÉRALES (F7)...

Version IV_V04 1 er novembre 2015 1 CONTENU DU PRÉSENT DOCUMENT... 4 2 DÉFINITIONS ET ABRÉVIATIONS... 5 3 CONDITIONS GÉNÉRALES (F7)... Protocole relatif aux modalités de surveillance et de contrôle des jeux de hasard dans les établissements de jeux de hasard de classe IV et les lieux où les paris sont engagés en vertu de l'article 43/4,

Plus en détail

Version III_V11 1 er novembre 2015 1 CONTENU DU PRÉSENT DOCUMENT... 4 2 DÉFINITIONS ET ABRÉVIATIONS... 5

Version III_V11 1 er novembre 2015 1 CONTENU DU PRÉSENT DOCUMENT... 4 2 DÉFINITIONS ET ABRÉVIATIONS... 5 Protocole relatif aux règles de contrôle et de surveillance des jeux de hasard dans les établissements de jeux de hasard de classe III au moyen d un système informatique approprié. (Horeca) - Texte coordonné

Plus en détail

Cours CCNA 1. Exercices

Cours CCNA 1. Exercices Cours CCNA 1 TD3 Exercices Exercice 1 Enumérez les sept étapes du processus consistant à convertir les communications de l utilisateur en données. 1. L utilisateur entre les données via une interface matérielle.

Plus en détail

Réunion secteur du 19 septembre 2013 Projets mise à jour - protocoles informatiques

Réunion secteur du 19 septembre 2013 Projets mise à jour - protocoles informatiques Réunion secteur du 19 septembre 2013 Projets mise à jour - protocoles informatiques Classe I 1/ Modifier la remarque de 8 b) : 2/ Modifier le premier de 10 : Les informations financières doivent être communiquées

Plus en détail

Solutions Bureau de Bell Aliant Accès à distance

Solutions Bureau de Bell Aliant Accès à distance Services de gestion de sécurité de Bell Aliant Solutions Bureau de Bell Aliant Accès à distance Accès au RPV SSL avec SecurID Guide de l'utilisateur Version 1.3 Septembre 2009 1 Toute reproduction, publication

Plus en détail

Activités avec l étranger. L01PKI Liste des clients résidents réalisant des paiements à caractère professionnel à l étranger

Activités avec l étranger. L01PKI Liste des clients résidents réalisant des paiements à caractère professionnel à l étranger Activités avec l étranger L01PKI Liste des clients résidents réalisant des paiements à caractère professionnel à l étranger Banque nationale de Belgique, Bruxelles. Tous droits réservés. La reproduction

Plus en détail

FileMaker Pro 14. Utilisation d'une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 14

FileMaker Pro 14. Utilisation d'une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 14 FileMaker Pro 14 Utilisation d'une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 14 2007-2015 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, Californie 95054

Plus en détail

Formulaire de demande de certification d un Fiscal Data Module en tant qu élément d un système de caisse enregistreuse

Formulaire de demande de certification d un Fiscal Data Module en tant qu élément d un système de caisse enregistreuse Ce formulaire permet au Service Public Finances (SPF Finances) de collecter les données nécessaires pour mener à bien la procédure en tant qu élément d un système de caisse enregistreuse, tel que prévu

Plus en détail

Conformité aux exigences de la réglementation "21 CFR Part 11" de la FDA

Conformité aux exigences de la réglementation 21 CFR Part 11 de la FDA Conformité aux exigences de la réglementation "21 CFR Part 11" de la FDA Définition de la réglementation 21 CFR partie 11 Au cours de la dernière décennie, l'industrie pharmaceutique a très rapidement

Plus en détail

Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet

Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet Les réseaux : Principes de fonctionnement d Internet Table des matières 1. Le modèle TCP/IP... 2 2. Couche 1 ou couche physique... 3 3. Couche 2 ou couche liaison ou couche lien... 4 4. Couche 3 ou couche

Plus en détail

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES

MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES MAIRIE DE LA WANTZENAU MARCHE DE FOURNITURES PROCEDURE ADAPTEE CAHIER DES CHARGES LOT 2 Fourniture et installation d un système de GED pour la Mairie de La Wantzenau. Fiche technique Cahier des Charges

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/09/128 DÉLIBÉRATION N 09/067 DU 3 NOVEMBRE 2009 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL DES REGISTRES

Plus en détail

Internet. PC / Réseau

Internet. PC / Réseau Internet PC / Réseau Objectif Cette présentation reprend les notions de base : Objectif, environnement de l Internet Connexion, fournisseurs d accès Services Web, consultation, protocoles Modèle en couches,

Plus en détail

A V I S N 1.613 ----------------------- Séance du jeudi 31 mai 2007 ---------------------------------------

A V I S N 1.613 ----------------------- Séance du jeudi 31 mai 2007 --------------------------------------- A V I S N 1.613 ----------------------- Séance du jeudi 31 mai 2007 --------------------------------------- Projet d'arrêté royal en exécution des articles 5 à 14 de la loi du portant des dispositions

Plus en détail

fournir au Client le personnel IBM qualifié, pour l assister pendant la Session de test, pendant les heures normales de travail.

fournir au Client le personnel IBM qualifié, pour l assister pendant la Session de test, pendant les heures normales de travail. Conditions Générales Business Continuity & Recovery Services Les dispositions suivantes complètent et/ou modifient les Conditions du Contrat Client IBM (Le Contrat Client IBM est disponible à l'adresse

Plus en détail

Manuel du logiciel PrestaTest.

Manuel du logiciel PrestaTest. Manuel du logiciel. Ce document décrit les différents tests que permet le logiciel, il liste également les informations nécessaires à chacun d entre eux. Table des matières Prérequis de PrestaConnect :...2

Plus en détail

Demande d accès aux données de la Banque-Carrefour des Entreprises et de la base de données «Activités ambulantes et foraines»

Demande d accès aux données de la Banque-Carrefour des Entreprises et de la base de données «Activités ambulantes et foraines» Formulaire à renvoyer complété au Service de Gestion de la Banque-Carrefour des Entreprises, Bd du Roi Albert II, 16 à 1000 Bruxelles Helpdesk : Tél. : 02/277 64 00 e-mail : helpdesk.bce@economie.fgov.be

Plus en détail

Manuel Livraison des données via sedex

Manuel Livraison des données via sedex Manuel Livraison des données via sedex Version V1.1 Juin 2015 1 Table des matières 1. Introduction 3 2. Généralités 3 2.1 A qui s adresse ce manuel? 3 2.2 De quoi ce manuel ne traite-t-il pas? 3 2.3 Structure

Plus en détail

Serveur de Licences Acronis. Guide Utilisateur

Serveur de Licences Acronis. Guide Utilisateur Serveur de Licences Acronis Guide Utilisateur TABLE DES MATIÈRES 1. INTRODUCTION... 3 1.1 Présentation... 3 1.2 Politique de Licence... 3 2. SYSTEMES D'EXPLOITATION COMPATIBLES... 4 3. INSTALLATION DU

Plus en détail

Middleware eid v2.5 pour Mac OS X

Middleware eid v2.5 pour Mac OS X Manuel d'utilisation Middleware eid v2.5 pour Mac OS X page 1 de 14 Table des matières Introduction...3 Installation...4 Les éléments du logiciel eid...5 Le module PKCS#11...6 Application pour lire et

Plus en détail

Internet Explorer 6.0 SP1

Internet Explorer 6.0 SP1 Guide d installation Détail II Table des matières Système... 1 Configuration système... 1 Matériel... 1 Logiciel... 1 Démarrage... 2 Installation de l'application... 2 Introduction... 2 Installation...

Plus en détail

Communiquer à distance

Communiquer à distance Communiquer à distance www.fac-ainsebaa.com Logiciel de messagerie ou webmail Un courrier électronique (courriel, E-mail) est un petit paquet de données qui circule sur Internet, d'un ordinateur à un autre.

Plus en détail

Certificat d examen de type n F-06-J-1423 du 23/10/2006

Certificat d examen de type n F-06-J-1423 du 23/10/2006 Certificat d examen de type n F-06-J-1423 du 23/10/2006 Accréditation n 5-0012 Organisme désigné par le Ministère chargé de l Industrie par arrêté du 22 août 2001 DDC/22/D090970-D58 Cinémomètre Sagem DS

Plus en détail

FileMaker Pro 13. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13

FileMaker Pro 13. Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13 FileMaker Pro 13 Utilisation d une Connexion Bureau à distance avec FileMaker Pro 13 2007-2013 FileMaker, Inc. Tous droits réservés. FileMaker, Inc. 5201 Patrick Henry Drive Santa Clara, Californie 95054

Plus en détail

Ces cartes sont aussi appelées : NIC (Network Interface Card). Les cartes réseaux les plus courantes sont de type Ethernet.

Ces cartes sont aussi appelées : NIC (Network Interface Card). Les cartes réseaux les plus courantes sont de type Ethernet. 1. Introduction La connexion entre ordinateurs nécessite une carte réseau implantée dans chaque ordinateur (PC ou autre) et éléments de réseau (commutateur, routeurs,...). Ces cartes sont aussi appelées

Plus en détail

Définitions LIGNES DIRECTRICES SUR L ÉLIMINATION ET LA REDISTRIBUTION DU MATÉRIEL DE TECHNOLOGIE DE L INFORMATION

Définitions LIGNES DIRECTRICES SUR L ÉLIMINATION ET LA REDISTRIBUTION DU MATÉRIEL DE TECHNOLOGIE DE L INFORMATION OBJET Les présentes lignes directrices décrivent les facteurs liés à la protection de la vie privée, au droit d auteur et à l environnement que les conseils scolaires devraient aborder lorsqu ils redistribuent

Plus en détail

Tx-Control2 - Logiciel pour la gestion des appareils TRANSRADIO SenderSysteme Berlin AG

Tx-Control2 - Logiciel pour la gestion des appareils TRANSRADIO SenderSysteme Berlin AG Description synthétique Tx- Control2 Tx-Control2 - Logiciel pour la gestion des appareils TRANSRADIO SenderSysteme Berlin AG Ce logiciel permet de communiquer par le biais d un ordinateur avec des appareils

Plus en détail

Guide de transfert. Courriel Affaires

Guide de transfert. Courriel Affaires Guide de transfert Courriel Affaires Juin 2013 Table des matières Introduction 3 Transfert par un administrateur Voici ce que vous devez fournir avant de commencer 1. Importation de Fichiers PST 2. Exportation

Plus en détail

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE

DIRECTIVE DU COMMISSAIRE DIRECTIVE DU COMMISSAIRE SUJET: PROCESSUS INTERNE DE RÈGLEMENT DES DIFFÉRENDS N O: DC-12 DATE DE PUBLICATION: 10 AVRIL 2013 DATE D ENTRÉE EN VIGUEUR : 2 SEPTEMBRE 2013 INTRODUCTION Le gouvernement du Canada

Plus en détail

Règlement de Certification du Label de Qualité BeCommerce pour la Vente à Distance

Règlement de Certification du Label de Qualité BeCommerce pour la Vente à Distance Règlement de Certification du Label de Qualité BeCommerce pour la Vente à Distance January 1 2014 L asbl BeCommerce a pour objectif d augmenter la confiance du consommateur dans la vente à distance online

Plus en détail

professionnel et convivial

professionnel et convivial professionnel et convivial ARCO ADRESSES ARCO Adresses est une gestion de contacts performante particulièrement adaptée à des activités de marketing. Il est facile de reprendre automatiquement des adresses

Plus en détail

La terminologie informatique: autoévaluation

La terminologie informatique: autoévaluation La terminologie informatique: autoévaluation Document: f0947test.fm 01/07/2015 ABIS Training & Consulting P.O. Box 220 B-3000 Leuven Belgium TRAINING & CONSULTING INTRODUCTION Ce test est une auto-évaluation

Plus en détail

ACTIVITE de FORMATION ACTIVITE : CISCO PACKET TRACER : SIMULATION DU FONCTIONNEMENT D UN RESEAU INFORMATIQUE

ACTIVITE de FORMATION ACTIVITE : CISCO PACKET TRACER : SIMULATION DU FONCTIONNEMENT D UN RESEAU INFORMATIQUE ACTIVITE de FORMATION ACTIVITE : CISCO PACKET TRACER : SIMULATION DU FONCTIONNEMENT D UN RESEAU INFORMATIQUE @ CONDITIONS D EXERCICE - Moyens et Ressources TAXONOMIE 1 2 3 4 Internet Logiciel Doc. PC Outillages

Plus en détail

1. Comment accéder à mon panneau de configuration VPS?

1. Comment accéder à mon panneau de configuration VPS? FAQ VPS Business Section 1: Installation...2 1. Comment accéder à mon panneau de configuration VPS?...2 2. Comment accéder à mon VPS Windows?...6 3. Comment accéder à mon VPS Linux?...8 Section 2: utilisation...9

Plus en détail

Règlement de Certification du Label de Qualité BeCommerce pour la Vente à Distance

Règlement de Certification du Label de Qualité BeCommerce pour la Vente à Distance Règlement de Certification du Label de Qualité BeCommerce pour la Vente à Distance January 1 2013 L asbl BeCommerce a pour objectif d augmenter la confiance du consommateur dans la vente à distance online

Plus en détail

Spécifications Prérequis Minimum Prérequis Recommandé

Spécifications Prérequis Minimum Prérequis Recommandé Introduction Comme toutes les applications réseau, Xactimate doit être installé sur un poste de travail connecté à un réseau proprement configuré et connecté à un lecteur réseau (ce document utilise la

Plus en détail

Administration des ressources informatiques

Administration des ressources informatiques 1 2 La mise en réseau consiste à relier plusieurs ordinateurs en vue de partager des ressources logicielles, des ressources matérielles ou des données. Selon le nombre de systèmes interconnectés et les

Plus en détail

Réseaux informatiques

Réseaux informatiques Page 1 sur 8 Réseaux informatiques Introduction Matériel Logiciel Internet Introduction Réseau d'ordinateurs: Ensemble de machines connectées par un média leur permettant d'échanger des informations Matériel

Plus en détail

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET

POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET LA BANQUE DE NOUVELLE ÉCOSSE POLITIQUE SUR LE SIGNALEMENT ET PROCÉDURES Y AFFÉRENTES Supplément au Code d éthique Octobre 2015 BANQUE SCOTIA Table des matières SECTION 1 INTRODUCTION... 3 SECTION 2 RAISON

Plus en détail

Free online MSDS management tool

Free online MSDS management tool Free online MSDS management tool http://www.msds-europe.com/kateg-70-1-telechargement_des_fds.html Le projet est financé par l'union européenne et cofinancé par le Fonds européen de développement régional.

Plus en détail

LISTES DE DISTRIBUTION GÉRÉES PAR SYMPA DOCUMENT EXPLICATIF DE L'INTERFACE WEB À L'INTENTION DES ABONNÉS

LISTES DE DISTRIBUTION GÉRÉES PAR SYMPA DOCUMENT EXPLICATIF DE L'INTERFACE WEB À L'INTENTION DES ABONNÉS LISTES DE DISTRIBUTION GÉRÉES PAR SYMPA DOCUMENT EXPLICATIF DE L'INTERFACE WEB À L'INTENTION DES ABONNÉS MAI 2013 Table des matières 1. Introduction... 3 2. Interface d accueil... 4 2.1. Zone d authentification...

Plus en détail

Le Web: les machines parlent aux machines

Le Web: les machines parlent aux machines Le Web: les machines parlent aux machines Historique Année 70 : ARPA (Advanced Research Project Agency). Relier les centres de recherche : ARPANET. 1972 : Premières spécifications TCP/IP (IP internet Protocol)

Plus en détail

Politique de Protection de la Vie Privée

Politique de Protection de la Vie Privée Politique de Protection de la Vie Privée Décembre 2013 Champ d application: La présente Politique de Protection de la Vie Privée s applique chaque fois que vous utilisez les services d accès à internet

Plus en détail

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique

Cisco Secure Access Control Server Solution Engine. Introduction. Fiche Technique Fiche Technique Cisco Secure Access Control Server Solution Engine Cisco Secure Access Control Server (ACS) est une solution réseau d identification complète qui offre à l utilisateur une expérience sécurisée

Plus en détail

STATISTICA - Version 10

STATISTICA - Version 10 STATISTICA - Version 10 Instructions d'installation de STATISTICA Entreprise pour une Utilisation sous Terminal Server et Citrix Remarques : 1. Ces instructions s'appliquent à une installation sous Terminal

Plus en détail

ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE

ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE ELEMENTS DE CONTENU DETAILLE CH : 3 EVOLUTION DES SYSTEMES DE VIDEOSURVEILLANCE 3.1 Systèmes de vidéosurveillance classique CCTV : 3.2 Systèmes de vidéosurveillance analogique avec magnétoscopes traditionnels

Plus en détail

FORMULAIRE DE COMMUNICATION DES COMPTES ETRANGERS AU POINT DE CONTACT CENTRAL. Notice explicative

FORMULAIRE DE COMMUNICATION DES COMPTES ETRANGERS AU POINT DE CONTACT CENTRAL. Notice explicative FORMULAIRE DE COMMUNICATION DES COMPTES ETRANGERS AU POINT DE CONTACT CENTRAL Notice explicative Le «Point de contact central» (PCC) est une base de données informatisée gérée par la Banque nationale de

Plus en détail

Copyright 2005 Danware Data A/S. Certaines parties du logiciel concédées sous licence par d'autres éditeurs. Tous droits réservés.

Copyright 2005 Danware Data A/S. Certaines parties du logiciel concédées sous licence par d'autres éditeurs. Tous droits réservés. Copyright 2005 Danware Data A/S. Certaines parties du logiciel concédées sous licence par d'autres éditeurs. Tous droits réservés. Révision du document : 2005252 Veuillez envoyer vos commentaires à l adresse

Plus en détail

www.konicaminolta.be Guide de Numérisation

www.konicaminolta.be Guide de Numérisation www.konicaminolta.be Guide de Numérisation Scan to-smb Scan-to-FTP Fa Internet Scan-to-eMail Scan-to-HDD Scan-to-Bo Numériser Dans les entreprises modernes, il ne se passe plus un jour sans que l'on ait

Plus en détail

Guide de connexion sur les bornes hot-post WIFI de la collectivité de Saint-Pierre

Guide de connexion sur les bornes hot-post WIFI de la collectivité de Saint-Pierre Guide de connexion sur les bornes hot-post WIFI de la collectivité de Saint-Pierre Afin de pouvoir avoir accès à l'ensemble des fonctionnalités des hot-spot WIFI de la Mairie de Saint-Pierre, nous vous

Plus en détail

Conditions générales de partenariat

Conditions générales de partenariat Conditions générales de partenariat 1. Cadre de la collaboration La société ROCOLUC S.A. est titulaire de licences B+ délivrées par la Commission des Jeux de Hasard belge. Ces licences lui permettent d

Plus en détail

MANUEL D UTILISATION DU LOGICIEL GoBACKUP 4.85

MANUEL D UTILISATION DU LOGICIEL GoBACKUP 4.85 MANUEL D UTILISATION DU LOGICIEL GoBACKUP 4.85 INSTALLATION 2 SUR LE SITE DE GOBACKUP 2 SUR VOTRE ORDINATEUR 3 UTILISATION DU LOGICIEL GOBACKUP 10 LES DIFFERENTES FONCTIONS DE GOBACKUP 10 SAUVEGARDER 11

Plus en détail

IIS (Internet Information Services) est le serveur Web de Microsoft. Il assure les mêmes fonctions qu'un serveur Web tel qu Apache.

IIS (Internet Information Services) est le serveur Web de Microsoft. Il assure les mêmes fonctions qu'un serveur Web tel qu Apache. Projet Serveur Web I. Contexte II. Définitions On appelle serveur Web aussi bien le matériel informatique que le logiciel, qui joue le rôle de serveur informatique sur un réseau local ou sur le World Wide

Plus en détail

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale

Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale Comité sectoriel de la sécurité sociale et de la santé Section sécurité sociale CSSS/14/183 DÉLIBÉRATION N 14/101 DU 4 NOVEMBRE 2014 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL À LA DIRECTION

Plus en détail

CONVENTION d adhésion au service. EDUROAM de Belnet

CONVENTION d adhésion au service. EDUROAM de Belnet CONVENTION d adhésion au service EDUROAM de Belnet ENTRE : Le réseau télématique belge de la recherche, Belnet, Service de l État à Gestion Séparée, créé au sein de la Politique Scientifique Fédérale 231,

Plus en détail

Provence Promotion. Cahier des charges V1.1 ACCES INTERNET. Le 15/10/09

Provence Promotion. Cahier des charges V1.1 ACCES INTERNET. Le 15/10/09 Provence Promotion ACCES INTERNET Cahier des charges V1.1 Le 15/10/09 1 Sommaire 1 OBJET DU MARCHE... 3 2 DESCRIPTIF DE L EXISTANT... 3 2.1 LIAISON ACTUELLE... 3 2.2 UTILISATION ACTUELLE... 3 2.3 FONCTIONNALITES

Plus en détail

Vu le rapport d auditorat de la Banque Carrefour de la sécurité sociale du 21 septembre 2007 ;

Vu le rapport d auditorat de la Banque Carrefour de la sécurité sociale du 21 septembre 2007 ; 1 CSSS /07/155 DÉLIBÉRATION N 07/054 DU 2 OCTOBRE 2007 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES SOCIALES À CARACTÈRE PERSONNEL PAR L OFFICE NATIONAL DE SÉCURITÉ SOCIALE À L OFFICE WALLON DES DÉCHETS EN VUE

Plus en détail

SLA (Service Level Agrement) Conditions générales

SLA (Service Level Agrement) Conditions générales Route du Grand-Lancy 87 bis 1212 Grand-Lancy / Genève / Suisse Tél. +41 22 596 44 80 Fax +41 22 596 44 89 www.sdpsys.ch SLA (Service Level Agrement) Conditions générales ORGANISATION 1 INTRODUCTION....2

Plus en détail

Manuel du Desktop Sharing

Manuel du Desktop Sharing Brad Hards Traduction française : Ludovic Grossard Traduction française : Damien Raude-Morvan Traduction française : Joseph Richard 2 Table des matières 1 Introduction 5 2 Le protocole de mémoire de trame

Plus en détail

Mission Val de Loire 81 rue Colbert BP 4322 37043 TOURS CEDEX 1 Siret 254 503 048 00012. Cahier des charges MAINTENANCE INFORMATIQUE

Mission Val de Loire 81 rue Colbert BP 4322 37043 TOURS CEDEX 1 Siret 254 503 048 00012. Cahier des charges MAINTENANCE INFORMATIQUE Mission Val de Loire 81 rue Colbert BP 4322 37043 TOURS CEDEX 1 Siret 254 503 048 00012 Cahier des charges MAINTENANCE INFORMATIQUE Mai 2013 Table des matières Sommaire 1 Introduction... 3 1.1 Objectifs...

Plus en détail

FRANÇAIS PHONE-VS. Guide d installation et utilisation

FRANÇAIS PHONE-VS. Guide d installation et utilisation FRANÇAIS PHONE-VS Guide d installation et utilisation INDEX 1 INTRODUCTION... 1 2 INSTALLATION ET MISE EN SERVICE... 1 3 REGISTRER L APPLICATION... 4 4 CONFIGURATION DES CONNEXIONS... 6 5 CONNEXION...

Plus en détail

Banque Carrefour de la Sécurité Sociale

Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Ce document vous est offert par la Banque Carrefour de la sécurité sociale. Il peut être diffusé librement, à condition de mentionner la source et l URL Banque Carrefour de la Sécurité Sociale Chaussée

Plus en détail

1. Délai de réflexion : le délai durant lequel le consommateur peut utiliser son droit de rétraction ;

1. Délai de réflexion : le délai durant lequel le consommateur peut utiliser son droit de rétraction ; Conditions générales SHOP.BELGIANREDDEVILS.BE Table des matières Article 1 - Définitions Article 2 Identité de l entreprise Article 3 - Domaine d application Article 4 L'offre Article 5 La convention Article

Plus en détail

Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet

Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet Conditions générales d affaires (CGA) Portail clients SanitasNet 1 Table des matières Contenu 1. Préambule 3 2. Autorisation d accès 3 3. Accès technique à SanitasNet et identification 3 4. Coûts 4 5.

Plus en détail

GENERALITES. COURS TCP/IP Niveau 1

GENERALITES. COURS TCP/IP Niveau 1 GENERALITES TCP/IP est un protocole inventé par les créateurs d Unix. (Transfer Control Protocol / Internet Protocole). TCP/IP est basé sur le repérage de chaque ordinateur par une adresse appelée adresse

Plus en détail

Description des services de KBC-Mobile Banking

Description des services de KBC-Mobile Banking Description des services de KBC-Mobile Banking Vous trouverez ci-dessous un aperçu des services. Le contractant qui utilise KBC-Mobile Banking à des fins non seulement privées mais aussi professionnelles

Plus en détail

Services Microsoft Online Services de Bell. Trousse de bienvenue

Services Microsoft Online Services de Bell. Trousse de bienvenue Services Microsoft Online Services de Bell Trousse de bienvenue Table des matières Introduction... 3 Installation des services Microsoft Online Services de Bell... 3 1. Réception de la première lettre

Plus en détail

TRAITEMENT DES ANOMALIES

TRAITEMENT DES ANOMALIES BELAC 3-04 Rev 3-2012 TRAITEMENT DES ANOMALIES Les dispositions générales du présent document doivent être complétées par les dispositions spécifiques d un document de la série BELAC 2-405, chaque fois

Plus en détail

Fiche d identité produit

Fiche d identité produit Fiche d identité produit Référence DCS-3420 Désignation Caméra Internet sans fil à vision diurne et nocturne Clientèle cible Entreprises Secteur public Secteur de la surveillance Accroche marketing En

Plus en détail

Notice d installation des cartes 3360 et 3365

Notice d installation des cartes 3360 et 3365 Notice d installation des cartes 3360 et 3365 L architecture ci-dessous représente de manière simplifiée l utilisation des cartes IP 3360 et Wi-Fi 3365, associée à une centrale Harmonia La carte IP 3360

Plus en détail

CHECKLIST : OUVERTURE DES OFFRES

CHECKLIST : OUVERTURE DES OFFRES CHECKLIST : OUVERTURE DES OFFRES 1 Introduction 2 De quoi avez-vous besoin? 2.1 La configuration minimale 2.2 La solution intermédiaire (recommandée) 2.3 La configuration maximale 3 Comment préparer un

Plus en détail

MANUEL. de l application «CdC Online» pour Windows. Table des matières

MANUEL. de l application «CdC Online» pour Windows. Table des matières MANUEL de l application «CdC Online» pour Windows Version 2.0 juin 2015 Table des matières 1 Introduction... 2 2 Compatibilité... 2 3 Téléchargement et installation... 2 4 Configuration... 6 5 Fonctionnement

Plus en détail

Interface O2m-SPB / Axalot. Thierry Brémard, tb@axalot.com 14 Juin 2010 Table des matières. 1 Récupération des données sur outils Axalot...

Interface O2m-SPB / Axalot. Thierry Brémard, tb@axalot.com 14 Juin 2010 Table des matières. 1 Récupération des données sur outils Axalot... Interface O2m-SPB / Axalot Thierry Brémard, tb@axalot.com 14 Juin 2010 Table des matières 1 Récupération des données sur outils Axalot... 2 1.1 Sondeur... 2 1.2 Serveur tampon... 2 1.3 Serveur de production...

Plus en détail

eurobraille VOYONS ENSEMBLE MANUEL D'UTILISATION WIFI iris 40, 20 iris-s 32, 20 iris-kb 40,20 VERSION 1.82

eurobraille VOYONS ENSEMBLE MANUEL D'UTILISATION WIFI iris 40, 20 iris-s 32, 20 iris-kb 40,20 VERSION 1.82 eurobraille VOYONS ENSEMBLE MANUEL D'UTILISATION WIFI iris 40, 20 iris-s 32, 20 iris-kb 40,20 VERSION 1.82 eurobraille 134-140, rue d Aubervilliers, 75019 PARIS Tel : (33) 01 55 26 91 00 Fax : (33) 01

Plus en détail

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION

RÈGLEMENT DE CERTIFICATION QSE_DOC_015 V4.0 RÈGLEMENT DE CERTIFICATION Systèmes de management Tél. : 01 41 98 09 49 - Fax : 01 41 98 09 48 certification@socotec.com Sommaire Introduction 1. Déroulé d une prestation de certification

Plus en détail

Manuel de l'utilisateur

Manuel de l'utilisateur Manuel de l'utilisateur Intego NetUpdate - Manuel de l utilisateur Page 1 Intego NetUpdate pour Macintosh 1999-2004 Intego. Tous droits réservés. Intego - 10, rue Say - 75009 Paris, France www.intego.com

Plus en détail

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale»

Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» Comité sectoriel de la Sécurité sociale et de la Santé Section «Sécurité sociale» CSSS/09/024 DÉLIBÉRATION N 09/019 DU 7 AVRIL 2009 RELATIVE À LA COMMUNICATION DE DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL AU DÉPARTEMENT

Plus en détail

PROPOSITION COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ

PROPOSITION COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ Commission de Régulation de l Électricité et du Gaz rue de l Industrie 26-38 1040 Bruxelles Tél. 02/289.76.11 Fax 02/289.76.09 COMMISSION DE RÉGULATION DE L ÉLECTRICITÉ ET DU GAZ PROPOSITION (C)080515-CDC-767

Plus en détail

Serveur FTP. 20 décembre. Windows Server 2008R2

Serveur FTP. 20 décembre. Windows Server 2008R2 Serveur FTP 20 décembre 2012 Dans ce document vous trouverez une explication détaillé étapes par étapes de l installation du serveur FTP sous Windows Server 2008R2, cette présentation peut être utilisée

Plus en détail

VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM

VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM VIE PRIVEE CIRCUS BELGIUM CIRCUS BELGIUM reconnaît l'importance de la protection des informations et données à caractère personnel. C'est pourquoi nous faisons tout ce qui est en notre pouvoir pour protéger

Plus en détail

Accès à une boîte mail depuis un terminal mobile avec Windows Mobile

Accès à une boîte mail depuis un terminal mobile avec Windows Mobile Services de messagerie SFR Page 1 Accès à une boîte mail depuis un terminal mobile avec Windows Mobile Services de messagerie SFR Page 2 1. Au démarrage En règle générale, le paramétrage initial est identique

Plus en détail

Electronic Banking ABACUS

Electronic Banking ABACUS Descriptif d installation pour la communication FTAM Electronic Banking ABACUS Version 2003.1 Ce document décrit la configuration et l utilisation de l interface de communication FTAM. L interface FTAM

Plus en détail

Les messages d erreur d'applidis Client

Les messages d erreur d'applidis Client Fiche technique AppliDis Les messages d erreur d'applidis Client Fiche IS00313 Version document : 1.00 Diffusion limitée : Systancia, membres du programme Partenaires AppliDis et clients ou prospects de

Plus en détail

PROJET «EUROSCANNING»

PROJET «EUROSCANNING» PROJET «EUROSCANNING» Bruxelles, le 14 Mai 2007 Ce document est rédigé en réponse à la demande de Monsieur Xavier WEIL concernant la conception d'un site internet destiné à présenter et promouvoir la société

Plus en détail

Installation de serveurs DNS, WINS et DHCP sous Windows Server 2003

Installation de serveurs DNS, WINS et DHCP sous Windows Server 2003 Installation de serveurs DNS, WINS et DHCP sous Windows Server 2003 Contexte : Dans le cadre de l optimisation de l administration du réseau, il est demandé de simplifier et d optimiser celle-ci. Objectifs

Plus en détail

Procédure à suivre pour accéder aux applications sécurisées

Procédure à suivre pour accéder aux applications sécurisées 1. Procédure à suivre pour accéder aux applications sécurisées Introduction Toutes les entreprises ont la possibilité, moyennant certaines conditions d accès, d'avoir accès à des applications sécurisées

Plus en détail

Installation de Windows XP www.ofppt.info

Installation de Windows XP www.ofppt.info ROYAUME DU MAROC Office de la Formation Professionnelle et de la Promotion du Travail XP DIRECTION RECHERCHE ET INGENIERIE DE FORMATION SECTEUR NTIC XP Sommaire 1 Introduction... 2 2 Vérification de la

Plus en détail

LIAISON-GESTION. Guide de démarrage. version 1.0.x. DT Soutien: 800-663-7829 DT Ventes: 800-663-7829 drtax.cs

LIAISON-GESTION. Guide de démarrage. version 1.0.x. DT Soutien: 800-663-7829 DT Ventes: 800-663-7829 drtax.cs LIAISON-GESTION Guide de démarrage version 1.0.x DT Soutien: 800-663-7829 DT Ventes: 800-663-7829 drtax.cs TL 28614 (17-11-14) Informations sur les droits d'auteur Droits d'auteur des textes 2010 2014

Plus en détail

Guide d utilisation. Table des matières. Mutualisé : guide utilisation FileZilla

Guide d utilisation. Table des matières. Mutualisé : guide utilisation FileZilla Table des matières Table des matières Généralités Présentation Interface Utiliser FileZilla Connexion FTP Connexion SFTP Erreurs de connexion Transfert des fichiers Vue sur la file d'attente Menu contextuel

Plus en détail

Architecture client/serveur

Architecture client/serveur Architecture client/serveur Table des matières 1. Principe du client/serveur...2 2. Communication client/serveur...3 2.1. Avantages...3 2.2. Inconvénients...3 3. HTTP (HyperText Transfer Protocol)...3

Plus en détail

ebir th Liste de contrôle Communes ebirth service web pour les agents de l Etat civil Version 2.0

ebir th Liste de contrôle Communes ebirth service web pour les agents de l Etat civil Version 2.0 ebir th ebirth service web pour les agents de l Etat civil Communes Version 2.0 Table des matières 1 INTRODUCTION... 3 2 ETAPES A SUIVRE POUR L UTILISATION DU SERVICE WEB EBIRTH... 4 3 ANNEXE : TABLEAU

Plus en détail

Texte de l'arrêté "Site e-business"

Texte de l'arrêté Site e-business Texte de l'arrêté "Site e-business" Arrêté relatif à l'octroi d'une prime aux entreprises qui créent un site e-business tel que modifié par l'arrêté du 15 juin 2006 (MB 12.07.2006) Le Gouvernement wallon,

Plus en détail

Restriction sur matériels d impression

Restriction sur matériels d impression Restriction sur matériels d impression Objectif : Restreindre l accès aux matériels multifonctions Description des matériels : Serveur d impression : SVAWAV01 (10.204.1.204) Ricoh Aficio MP C4501 o IP

Plus en détail

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée.

L application doit être validée et l infrastructure informatique doit être qualifiée. 1 2 3 4 5 6 7 8 9 10 11 12 13 14 15 16 17 18 19 20 21 22 23 24 25 26 27 28 29 30 31 32 33 34 35 36 37 38 39 40 41 42 43 44 45 46 47 48 49 50 51 52 53 54 55 56 57 58 59 Annexe 11: Systèmes informatisés

Plus en détail

Annexe à l avis de marché NICC /2011/DIR/A8 Critères de sélection

Annexe à l avis de marché NICC /2011/DIR/A8 Critères de sélection Annexe à l avis de marché NICC /2011/DIR/A8 Critères de sélection PROCEDURE NEGOCIEE AVEC PUBLICITE PREALABLE POUR UNE MISSION DE CONSEIL ET D APPUI EN MATIÈRE DE L'ÉLABORATION D'UN CADRE GÉNÉRAL CONCERNANT

Plus en détail

Cette Annexe fait intégralement partie du Contrat d accès avec la référence : [ ].

Cette Annexe fait intégralement partie du Contrat d accès avec la référence : [ ]. Annexe 14: Règles entre Elia et le Gestionnaire du Réseau Fermé de Distribution raccordé au Réseau Elia, pour organiser l accèsdes Utilisateurs de ce Réseau Fermé de Distribution Cette Annexe fait intégralement

Plus en détail

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+

et dépannage de PC Configuration Sophie Lange Guide de formation avec exercices pratiques Préparation à la certification A+ Guide de formation avec exercices pratiques Configuration et dépannage de PC Préparation à la certification A+ Sophie Lange Troisième édition : couvre Windows 2000, Windows XP et Windows Vista Les Guides

Plus en détail

Solutions web : instructions aux développeurs

Solutions web : instructions aux développeurs Solutions web : instructions aux développeurs INFORMATIONS GÉNÉRALES L inscription aux services en ligne permet d utiliser le système de transmission des informations de paiement par Internet (TIP-I) de

Plus en détail