Colette, un certain regard

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Colette, un certain regard"

Transcription

1 1 Colette, un certain regard Par Frédéric Maget «Colette, nous sommes encore dans votre monde, nous n en pouvons pas sortir, nous n en voulons pas sortir, car il dure plus longtemps, il est plus vrai que le nôtre.» (J. M. G. Le Clézio) «Regarde». L injonction lancée par la mère de Colette résonne à travers toute l œuvre : «Regarde : il n est pas possible que le soleil favorise, autant que le nôtre, les autres jardins! regarde bien!» (Les Vrilles de la vigne, Pl. I, p. 977), «Nous ne regardons, nous ne regarderons jamais assez, jamais assez juste, jamais assez passionnément.» (De ma fenêtre, Pl. IV, p. 621). Attention méticuleuse au réel, curiosité insatiable et passionnée, tels furent les maîtres mots d une œuvre et d un style uniques dans l histoire de la littérature française. Les éléments d une poétique qui refusa de s appeler ainsi. «Regarde» Tout commence dans le jardin de Saint-Sauveur-en-Puisaye, petit village de l Yonne où Colette est née en 1873, derrière «la façade à grandes fenêtres et sans grâce d une maison bourgeoise». Sido y enseigne à sa fille l art difficile de regarder : «Écoute sur Moutiers», «Tu entends?», «Chut!. Regarde» (Sido, Pl. III, p. 507 et p. 509). Regarder, cela signifie l attention méticuleuse, s attarder sur des détails et sur les mystères que recèle le quotidien : «Regarde la chenille velue, pareille à un petit ours doré! Regarde la première pousse de haricot [ ] Regarde la guêpe qui découpe, avec ses mandibules en cisaille, une parcelle de viande crue [ ] Regarde, vite, le bouton de l iris noir est en train de s épanouir! Si tu ne te dépêches pas, il ira plus vite que toi.» (Journal à rebours, Pl. IV, p. 172). Regarder, cela signifie aussi découvrir. La curiosité universelle dont Sido fait preuve, cette attention passionnée au réel, elle la partage avec sa fille. Toutes deux face à un pot rempli de terre, incapables de décider si cette terre contient un bulbe de crocus ou une fragile chrysalide d insecte, hésitent : «Elle savait que je ne résisterais pas, moi non plus, au désir de savoir, et qu à son exemple je fouillerais, jusqu à son secret, la terre du pot à fleurs. Elle savait que j étais sa fille, moi qui ne pensais pas à notre ressemblance, et que déjà je cherchais, enfant, ce choc, ce battement accéléré du cœur, cet arrêt du souffle : la solitaire ivresse du chercheur de trésor. Un trésor, ce n est pas seulement ce que couvent la terre, le roc ou la vague. La chimère de l or et de la gemme n est qu un informe mirage : il importe seulement que je

2 2 dénude et hisse au jour ce que l œil humain n a pas, avant le mien, touché» (Sido, Pl. III, p. 507). «Éliminer le banal, ce n est pas mon affaire» Colette vouait une véritable passion au réel dans ce qu il peut avoir de plus ténu. Rien ne lui était indifférent pas même ce qu il pouvait y avoir de plus banal : «Éliminer le banal, ce n est pas mon affaire, puisque la plupart du temps, c est l ordinaire qui me pique et me vivifie.» (Le Fanal bleu, Pl. IV, p. 966). Colette fut pendant près d un demi-siècle aux premières loges de l Histoire. Elle connut deux conflits mondiaux, assista aux grands bouleversements historiques et sociologiques de l entre-deux-guerres et de l après-guerre sans jamais s y attarder. Indifférence? On l a souvent dit. Colette a toujours privilégié, ce que le commun délaissait. Alors que les combats meurtriers de la Grande Guerre font rage, Colette préfère aux champs de bataille et aux grandes manœuvres, aux grands sentiments et au patriotisme, la peinture de la vie à l arrière dans ce qu elle peut avoir de plus quotidien et de plus banal, livrant ainsi un des rares témoignages sur le quotidien des femmes restées à l arrière. De même aux grands hommes, elle préféra souvent les anonymes : «Je n ai guère approché, pendant ma vie, de ces hommes que les autres appellent grands. [ ] Je suis coupable de leur avoir [ ] préféré des êtres obscurs, pleins d un suc qu ils défendaient, qu ils refusaient aux sollicitations banales.» (Mes apprentissages, Pl. III, p. 983). Ces êtres obscurs, ce furent d abord les acteurs, les chanteurs, les danseurs et les mimes qu elle côtoya pendant près de six ans dans les coulisses des théâtres de Paris et de province. Elle laisse sur cet envers du music-hall des pages qui comptent parmi les plus belles de l œuvre et parmi les plus justes jamais écrites sur le monde du spectacle. Elle y dépeint avec une humanité sans complaisance et une tendresse jamais démentie la dure vie de ces «prolétaires» du théâtre pour qui l effort et le travail sont les seules valeurs : «Je ne parle pas des vedettes, je m arrête aux anonymes, aux humbles qui tournent toute l année, qui débarquent chez Baret, pâles encore de la dernière nuit passée dans le train, courbatus du mauvais sommeil assis Ils ont juste le temps de répéter trois jours, de se faire ravauder et blanchir, et ils repartent, résignés, sans même l espoir de lire, éblouis, leur nom dans un courrier théâtral de la province ou de l étranger» (Notes de tournée, Pl. II, p. 201). Lorsqu il lui arriva de croiser la route des grands hommes elle en connut beaucoup quoi qu elle dise et de leur consacrer quelques pages, ce ne fut jamais à la manière des hagiographes, mais à hauteur de vue. Elle avait ce talent incomparable de saisir chez chacun le geste, la mimique, ou le détail physique révélateur. À partir de ce détail, elle dressait d eux un portrait saisissant d authenticité et de vérité.

3 3 «Il ne faut pas faire de la littérature» L importance accordée à la chose vue va de pair chez Colette avec une grande méfiance à l égard de l imagination et du roman, ce qu elle nomme «littérature» : «La fantaisie humaine est courte ; seule la réalité extravague sans frein ni limite» (Pl. III, p. 698). C est sans doute une des raisons qui expliquent sa longue carrière de journaliste. Les conseils qu elle donna à son amie Renée Hamon peuvent être lus comme une juste définition de l art d écrire selon Colette : «Ne peins que ce que tu as vu. Regarde longuement ce qui te fait plaisir, plus longuement ce qui te fait de la peine. Tâche d être fidèle à ton impression première. Ne te fatigue pas à mentir. Le mensonge développe l imagination, et l imagination, c est la perte du reporter. N écris pas ton reportage au loin, il te semblerait méconnaissable en revenant ici. On n écrit pas un roman d amour pendant qu on fait l amour» Elle ne dit pas autre chose au jeune Georges Simenon venu lui proposer un conte alors qu elle dirigeait la rubrique littéraire du Matin, un des trois plus grands journaux de l époque : «J ai lu votre conte, me dit Colette. C est presque ça, mais ce n est pas ça. Il est trop littéraire. Il ne faut pas faire de la littérature, et ça ira. Supprimer la littérature, qu est-ce qui restait? Alors j ai essayé d être le plus simple possible. C est le conseil qui m a le plus servi dans la vie.» (Georges Simenon). Cette défiance de Colette à l égard de l imagination explique sans doute sa défiance pour le genre romanesque : «Ce que j appelle de vrais romans, ce sont ceux que je lis, et non ceux que j écris.» («Mes idées sur le roman», Pl. III, p. 1831). Beaucoup de romans de Colette sont en fait de longues nouvelles et leur intrigue tient en quelques lignes Faut-il pour autant souscrire à l avis de Jean Paulhan : «Une journaliste égarée dans le roman»? Certes non, mais reconsidérer l œuvre au regard de ce qui en fait le prix : l écriture. «Le mot meilleur que meilleur» Car le spectacle du monde appelle l écriture : «Tous les spectacles suscitent un devoir identique, qui n est peut-être qu une tentation : écrire, dépeindre.» Colette se méfie des facilités de langage et des vocables usagés. Elle recherche dans les dictionnaires et les lexiques spécialisés le mot juste, «meilleur que meilleur», capable de nommer mieux qu un autre et avec la plus grande exactitude la réalité jusque dans ses détails les plus infimes. Ainsi apparaissent au détour d une phrase l hyménoptère, le kinko-biloba, le beccabonga, le lykéné, le bigarella et le djisirisa, tout droit sortis d un manuel de botanique ou du catalogue d une modiste, ou bien encore l herbe-serpent, la queue-de-souris, la pulmonaire, qui relèvent d un vocabulaire plus populaire. Ce goût du mot l amène à s intéresser aux néologismes, aux emprunts, aux mots nouveaux. Elle est souvent la première à employer dans son œuvre des mots récemment apparus et les dictionnaires historiques de la langue française lui rendent souvent hommage : bobsleigh, yoyo Le mot la fascine. Ainsi, les pierres précieuses et leurs

4 4 noms «suggestif de transparence, de liquidité, péridot fidèle à son vert un peu bronzé, tourmaline varicolore, accessible rubis spinelle, aigue si véritablement marine, et [ ] vous facétieuse alexandrite.» (Le Fanal bleu, Pl. IV, p ) et plus que tout les fleurs : «J aurais bien d autres verveines en rosaces, aristoloches en pipes, gazon d Espagne en houppes, croix-de-jérusalem en croix, lupins en épis et belles-de-nuit ignominieuses, agrostides en nébuleuses et mignardises en vanille. Un bâton-de-saint-jacques pour aider mes derniers pas de voyageuse ; l aster pour étoile de mes nuits.» (Flore et Pomone, Pl. IV, p. 558). Parfois, elle semble même vouloir collectionner les mots comme elle collectionnait les papillons. Ainsi le mot «pentsémon» qu elle classe «parmi les objets de ma possession idéale, avec mes pouliches, mes nouveau-nés frais pondus, mes merveilles nourries de fantasmagorie modeste, j en userai avec le pentsémon comme Théophile Gautier avec la fleur imaginaire de l angsuka.» (Le Fanal bleu, Pl. IV, p. 984). «Le mot plus grand que l objet» Quoi de plus étrange et de plus fascinant que le mot? En linguiste avisée Colette sait que le mot est tout à la fois ce qui rapproche et ce qui éloigne du réel : «Entre le réel et l imaginé, il y a toujours la place du mot, le mot magnifique et plus grand que l objet.» Elle raconte dans un très beau texte de La Maison de Claudine (1922) sa découverte de l arbitraire du signe : «Le mot presbytère venait de tomber, cette année-là, dans mon oreille sensible et d y faire des ravages. [ ] J avais recueilli en moi le mot mystérieux, comme brodé d un relief rêche en son commencement, achevé en une longue et rêveuse syllabe Enrichie d un secret et d un doute, je dormais avec le mot et je l emportais sur mon mur.» L enfant hésite : est-ce une injure, un mystérieux anathème ou «le nom scientifique du petit escargot rayé jaune et or».? Sa mère vient mettre un terme à sa rêverie et lui en révèle la signification : «Je luttai contre l effraction, je serrai contre moi les lambeaux de mon extravagance. [ ] Et puis je cédai. Je fus lâche, et je composai avec ma déception. Rejetant les débris du petit escargot écrasé, je ramassai le beau mot, je remontai jusqu à mon étroite terrasse ombragée de vieux lilas, décorée de cailloux polis et de verroteries comme le nid d une pie voleuse, je la baptisai Presbytère, et je me fis curé sur le mur.» Entre le mot «plus grand que l objet» et l objet lui-même, il y a un murmure d impressions et de sensations et une part de mystère qui ouvre à la rêverie et aux métamorphoses : «Il m arrivait de buter sur le mot murmure et de chercher la suite de ma phrase, c était le moment, sous chacun de ses jambages égaux, d ajouter une petite patte de chenille, une de ces petites pattes ventouses qui se collent si tenaces à la branche. À une extrémité du mot je figurais la tête [ ], à l autre bout la queue terminale [ ]. En place du mot murmure, j avais le signe chenille, beaucoup plus joli.» (L Étoile Vesper, Pl. IV, p. 860) et ailleurs : «Le griffonnage inconscient, les jeux de la plume qui tourne en rond autour d une tache d encre, qui mordille le mot imparfait, le griffe, le

5 5 hérisse de fléchettes, l orne d antennes, de pattes, jusqu à ce qu il perde sa figure lisible de mot, mué en insecte fantastique, envolé en papillon-fée» (Pl. I, p. 1074). «Un alphabet nouveau» Le mot «plus grand que l objet» et fascinant semble pourtant parfois impuissant lorsqu il s agit de saisir le réel : «Je dis bleu ; mais comment nommer cette couleur qui dépasse le bleu, recule les limites du violet, provoque la pourpre dans un domaine qui est plus mental qu optique, car si j appelle pourpre une vibration de couleur qui semble franger ce bleu, je ne la vois pas réellement, je la pressens» (Prisons et paradis, Pl. III, p. 661). Comment dès lors rendre intact et vif le spectacle du monde et faire éclore le réel sur la page? C est là un des enjeux majeurs de l écriture chez Colette. C est dans les entrelacs et les arabesques du mot qu elle va chercher un «alphabet nouveau» dont la métaphore et l harmonie sont les clés. Car ce sont les lettres mêmes qui peuvent donner forme au monde : «La dernière lettre, ma mère en l écrivant voulut sans doute m assurer qu elle avait déjà quitté l obligation d employer notre langage. Deux feuillets crayonnés ne portent plus que des signes qui semblent joyeux, des flèches partant d un mot esquissé, de petits rayons, deux oui, oui et un elle a dansé très net. Elle a écrit aussi, plus bas, mon amour elle m appelait ainsi quand nos séparations se faisaient longues et qu elle s ennuyait de moi. Mais j ai scrupule cette fois de réclamer pour moi seule un mot si brûlant. Il tient sa place parmi des traits, des entrelacs d hirondelle, des volutes végétales, parmi les messages d une main qui tentait de me transmettre un alphabet nouveau, ou le croquis d un site entrevu à l aurore sous des rais qui n atteindraient jamais le morne zénith.» (La Naissance du jour, 1928) Comment mieux dire la communion du mot écrit et du monde visible? Il n est pas jusqu aux sonorités même du mot qui ne la manifeste. Le mot, écrit Colette, «est sonore et plein et mystérieux comme une coquille où chante la mer» (La Vagabonde, 1910, Pl. I, p. 1084). Ses sonorités livrent à elles seules une part du réel. Ainsi le mot «givre» : «Quand je répète ce mot scintillant, il me semble que je mords dans une pelote crissante, une belle pomme d hiver façonnée par mes mains» (Pl. II, p. 1099) ou encore l adjectif «rêche» : «Voilà un bon mot plastique, façonné comme une râpe. Il donne soif. Rêche, «Je boirais bien quelque chose de glacé.» (Journal à rebours, Pl. IV, p. 136). Regarder, écrire, inventer, c est tout un art! Mieux que tout autre, et peut-être la première, Colette sut manifester le miracle des découvertes et des éclosions, rendre sensible les mouvements de la vie qu il s agisse de l homme, d un animal ou d une plante «il n y a qu une bête!», affirmait Colette. «La curiosité est un vilain défaut», apprend-on encore de nos jours aux enfants. «La curiosité n est que vanité, on ne veut savoir que pour en parler», disait plus sérieusement Pascal dans un siècle qui jeta la suspicion sur le besoin de nouveauté qui impliquait

6 6 l instabilité et l inconstance. Colette, mieux que tout autre, a su redonner à la curiosité son sens étymologique «soin, souci, préoccupation». Refusant les facilités de l imagination et du lyrisme, elle sut forger une langue et un style unique, mélange de précision et de sensualité, et initier ses lecteurs à une relation privilégiée au monde, appréhendé dans ce qu il a de plus matériel et de plus charnel. Puissions-nous toujours garder intact ces mots d une vieille dame de 80 ans, quelques mois avant sa mort : «Laissez-moi vous révéler que l expérience ne compte pour rien. [ ] L heure de la fin des découvertes ne sonne jamais. Le monde m est nouveau à mon réveil chaque matin et je ne cesserai d éclore que pour cesser de vivre.» (Allocution de Colette aux étudiants lors de la projection du Blé en herbe en 1954).

Aimer Elle avait laissé sa phrase en suspens. Je rouvris les yeux, pour voir qu elle me regardait. Elle m observait. Elle allait dire quelque chose, et guettait ma réaction. Je n avais aucune idée de ce

Plus en détail

Capsules éveil à la lecture

Capsules éveil à la lecture Capsules éveil à la lecture 0 24 mois Dès la naissance, vous savez éveiller votre bébé en lui faisant la lecture. Les mots, l intonation de votre voix et les couleurs vives des images le stimuleront. Le

Plus en détail

Petit Hector et la triche

Petit Hector et la triche Petit Hector et la triche En plus de la vie avec ses parents, Petit Hector en avait au moins trois autres : deux vies à l école, avec les maîtres et avec les copains, et puis la vie des vacances, où il

Plus en détail

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée.

PRÉSCOLAIRE. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà mon nom, hein? Je m'appelle Andrée. PRÉSCOLAIRE Enfants qui chantent Une tête remplie d idées Qui me permet de rêver Qui me permet d inventer Imagine. ANDRÉE POULIN (devant la classe) : Je me présente, mais je pense que vous connaissez déjà

Plus en détail

Opinions, faits, sentiments

Opinions, faits, sentiments Opinions, faits, sentiments Les messages que nous recevons, de proches, d adultes, de la télévision, des livres, des journaux sont composés d un ensemble de faits, d opinions et de sentiments. Il n est

Plus en détail

Le but de ton photorécit (page-couverture de la mini-revue) : te présenter et présenter ton activité de façon brève et intéressante.

Le but de ton photorécit (page-couverture de la mini-revue) : te présenter et présenter ton activité de façon brève et intéressante. Suggestions pour créer sa mini-revue Kanata : je suis ici Auteure : Janine Tougas Illustrations : Alexis Flower SEPT ASTUCES POUR RÉUSSIR TON PHOTORÉCIT Le but de ton photorécit (page-couverture de la

Plus en détail

S ouvrir aux différences ou s y enfarger

S ouvrir aux différences ou s y enfarger Audet, G. (2006). Voir http://www.recitdepratique.fse.ulaval.ca/ S ouvrir aux différences ou s y enfarger Je suis enseignante à la maternelle depuis trente ans, dont treize ans vécus en milieu défavorisé.

Plus en détail

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel

En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel En mai 2010, quelques élèves du club Lecture ont eu la chance de rencontrer l auteur de Littérature Jeunesse Xavier-Laurent PETIT au collège Emmanuel de Martonne à Laval. Plusieurs clubs Lecture de la

Plus en détail

Les animaux. Les métiers

Les animaux. Les métiers Les animaux Les métiers Les moyens de transport Les fruits Je pratique mon truc de la catégorie: je retrouve les mots dans ma tête. Tu connais maintenant dans quelle catégorie est chacun des mots qu il

Plus en détail

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS

IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Recherches n 50, D une classe à l autre, 2009-1 IMPROMPTU, SCÈNES DU COURS DE FRANÇAIS Marylène Constant IUFM Nord Pas-de-Calais, université d Artois Quentin est élève en première S dans un lycée lillois.

Plus en détail

Moko, enfant du monde

Moko, enfant du monde Moko en Afrique, les monts de la Terre ronde Objectifs : Les animaux. Les parties du corps d un animal. Les chiffres jusqu à 4. Age : 4-6 ans Niveau : Débutants, A1 Moko en Afrique : Les monts de la Terre

Plus en détail

Le conte du Petit Chaperon rouge

Le conte du Petit Chaperon rouge Le conte du Petit Chaperon rouge d après les frères Grimm Il était une fois une petite fille que tout le monde aimait et sa grand-mère encore plus. Elle ne savait que faire pour lui faire plaisir. Un jour,

Plus en détail

Pourquoi le Chien. chasse le Chat

Pourquoi le Chien. chasse le Chat Pourquoi le Chien chasse le Chat 1 Pourquoi le Chien chasse le Chat Par Liz Hutchison À Madame Yannick Post, mon premier professeur de français. Ce livre est un don à l organisme non gouvernemental Seeds

Plus en détail

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS.

C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. C ÉTAIT IL Y A TRÈS LONGTEMPS QUAND LE COCHON D INDE N AVAIT PAS ENCORE SES POILS. MAIS UN JOUR IL PARTIT PLUS AU NORD POUR DÉCOUVRIR LE MONDE. IL MARCHAIT, MARCHAIT, MARCHAIT SANS S ARRÊTER.IL COMMENÇA

Plus en détail

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre

Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012. TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre Susana Artero - C1 ECRIT / Code cours FR 2491 PE 5 : Dans les forêts de Sibérie - mai 2012 TÂCHE : Page du Journal après réception de la lettre En partant de Sibérie, j avais considéré mon journal fini.

Plus en détail

Moko, enfant du monde

Moko, enfant du monde Moko, enfant du monde Moko en Afrique : Les monts de la Terre ronde. Objectifs : Les formes géométriques. Les différents habitats. Pré-requis : Les couleurs. Age : 4-6 ans Niveau : Débutants, A1 Moko en

Plus en détail

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du

Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du Vous êtes coach, thérapeute, professionnel de la relation d aide, du bien-être ou du développement personnel, vous avez lancé votre activité il y a quelques semaines ou quelques mois et vous aimeriez la

Plus en détail

Louise, elle est folle

Louise, elle est folle Leslie Kaplan Louise, elle est folle suivi de Renversement contre une civilisation du cliché la ligne Copi-Buñuel-Beckett P.O.L 33, rue Saint-André-des-Arts, Paris 6 e pour Élise et Fred tu m as trahie

Plus en détail

Joseph Irénée Carcany. Plaine de poésie. Hommage à mon village. Publibook

Joseph Irénée Carcany. Plaine de poésie. Hommage à mon village. Publibook Joseph Irénée Carcany Plaine de poésie Hommage à mon village Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook

Plus en détail

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque!

Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! 4 Jésus m appelle à le suivre : avec l aide de l Esprit Saint, j embarque! Objectifs : En cette 4 ème catéchèse, nous voulons faire découvrir que, par le baptême, Jésus nous a rassemblé e s dans la communauté

Plus en détail

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND

Guide du petit visiteur. Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND Guide du petit visiteur Exposition HAÏKU CONVERSATIONS AUTOUR DU PAYSAGE JEAN-FRANÇOIS VAN HAELMEERSCH, NATHALIE AMAND, PAUL ROLAND DU 13 AVRIL AU 10 MAI Arrêt59, Centre Culturel de Péruwelz Petits jeux

Plus en détail

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs.

Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. 1 Le livre était sur la table devant nous, ainsi que la théière, les deux tasses et une assiette de tartelettes de Noël aux fruits secs. C était un livre et non pas le manuscrit auquel je m étais attendue

Plus en détail

Coccinelle. Bonjour, je m appelle Adalia et je suis une coccinelle RENCONTRE. avec une

Coccinelle. Bonjour, je m appelle Adalia et je suis une coccinelle RENCONTRE. avec une T H E O R I E RENCONTRE Coccinelle avec une Bonjour, je m appelle Adalia et je suis une coccinelle 1 Je fais partie de la grande famille des insectes. J ai 6 pattes, 2 ailes cachées sous mes élytres rouges

Plus en détail

Cela va trop loin! Sabbat Fais l activité de cette semaine à la page 80. Dimanche

Cela va trop loin! Sabbat Fais l activité de cette semaine à la page 80. Dimanche LEÇON Cela va trop loin! Sabbat Fais l activité de cette semaine à la page 80. Dimanche Lis «Cela va trop loin!». Dessine un signal routier. Ajoute ton verset à mémoriser et place-le en évidence. Commence

Plus en détail

Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu

Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu Dorothee Daily Devotional BROADCAST SCRIPT Programme ID: RSA - 016 Original title: Fellowship with God Titre : La Communion avec Dieu DDD French, S 276 Page 1 Salutations chaleureuses dans le Puissant

Plus en détail

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère

Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère La Couleur du lait Nell Leyshon La Couleur du lait Traduit de l anglais (Royaume-Uni) par Karine Lalechère A vue d œil Titre original : The Color of Milk Nell Leyshon, 2012. Première publication en Grande-Bretagne

Plus en détail

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : Es-tu plutôt roman, BD, conte ou poésie? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE Voici

Plus en détail

Préparation pour la garderie et l école

Préparation pour la garderie et l école 135 Chapitre14 Préparation pour la garderie et l école Dans certaines communautés, il y a des endroits où l on prend soin des enfants pendant que leurs parents travaillent. Ce sont généralement des écoles

Plus en détail

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D)

ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION. Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) ENTRETIEN D AUTOCONFRONTATION Entretien entre Christelle (C) et le technicien informatique expert, David (D) Durée de l entretien : 14mn C : Alors, est-ce que tu peux d abord te présenter et dire en quoi

Plus en détail

Exercices de langue. Consigne : Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance d un français/une française. Complète le dialogue.

Exercices de langue. Consigne : Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance d un français/une française. Complète le dialogue. Exercices de langue Compétence pragmatique à évaluer : se présenter (dire son nom et son âge, son origine, en quelle classe on va, quelles langues on parle) Tu es en colonie de vacances et tu fais la connaissance

Plus en détail

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V

Educational Multimedia Task Force MM 1045, REPRESENTATION Modèlisation conceptuelle initiale July 1999 INRP ANNEX V ANNEX V 233 Interviews in Victor Hugo school, June 29, 1999 Premier Groupe S : qu est ce que que vous pouvez me dire quand vous utilisez le enfin l email, le courrier électronique? 1 : euh 2 : c est le

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant

Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant 1 - Découverte : Le verbe au participe passé Rappel : le verbe au participe présent, c est : Rester En restant, Finir En finissant, Manger En mangeant, Bouger En bougeant C est grâce au participé présent

Plus en détail

mort Nous les femmes, nous ne craignons pas la mort, c est là qu arrive enfin le baiser du Prince Charmant.

mort Nous les femmes, nous ne craignons pas la mort, c est là qu arrive enfin le baiser du Prince Charmant. Luxe L amour se fiche du luxe. Quand on aime, on vit d amour et d eau fraîche. C est mon cas. Je n ai pas besoin qu il vienne me chercher avec une voiture décapotable au bureau, ni qu il m offre une bague

Plus en détail

FICHE ÉLÈVE 5. d après un conte indien. Littérature - Fiche élève 5 / page 1/5. www.cieau.com

FICHE ÉLÈVE 5. d après un conte indien. Littérature - Fiche élève 5 / page 1/5. www.cieau.com Un porteur d eau indien avait deux grandes jarres, suspendues aux deux extrémités d une pièce de bois qui épousait la forme de ses épaules. L une des jarres avait un éclat, alors que l autre conservait

Plus en détail

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle

UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL. Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À. Thérèse Besner DU COURS DDM4600. Stage de préinsertion professionnelle UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL Bilan de stage du DDM4600 TRAVAIL PRÉSENTÉ À Thérèse Besner DU COURS DDM4600 Stage de préinsertion professionnelle PAR MÉLODIE CHAMPAGNE 17 Avril 2015 C est en terminant

Plus en détail

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir.

Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. Ce livret parle de la plus grande des promesses jamais faites, et de ce que Dieu a fait pour la tenir. 2 Dieu vous aime et il tient ses promesses. Depuis que Dieu a fait le monde, il a promis de prendre

Plus en détail

Lettres au Père Noël Idées et suggestions

Lettres au Père Noël Idées et suggestions Lettres au Père Noël Idées et suggestions Un projet assisté de Prof-Inet Septembre à décembre 2000 Il y plusieurs façons de gérer ce projet avec petits et grands. Voici quelques idées et suggestions pour

Plus en détail

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E

La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E La discipline avec la méthode E-S-T-I-M-E Pour qu un enfant se «laisse» encadrer ou discipliner, il faut d abord que ses besoins affectifs soient satisfaits : Mon enfant est-il sécurisé par quelques règles

Plus en détail

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement.

J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. J aime bien la lecture. Quand je prends Taoki, j arrive bien à lire et ma mère elle me gronde même pas! Il faut apprendre tout doucement. On réfléchit, on a les mots dans sa tête, on les lit à l école

Plus en détail

Et voilà, c est fini.

Et voilà, c est fini. Et voilà, c est fini. J espère que tu t es bien amusé en cherchant des feuilles dans le parc et que tu en a appris un peu plus sur les arbres qui vivent ici. Si tu as fait attention, tu auras remarqué

Plus en détail

Lili et le nouveau cirque

Lili et le nouveau cirque PROGRAMNR 51458/ra5 Lili et le nouveau cirque Programlängd : 14 30 Producent : Anna Trenning-Himmelsbach Sändningsdatum : 2006-02-14 - T'as déjà été au cirque? - Oui - Et c'était quoi le cirque? - Ben

Plus en détail

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e

La fleur du soleil : Activité : 1O e. 2O e. 3O e. 4O e. 6O e. 5O e 1O e 2O e 3O e La fleur du soleil : 4O e 5O e 6O e Originaire du Pérou et introduite en Europe à la fin du 17e siècle, le tournesol est une plante qui porte merveilleusement son nom puisqu elle se tourne

Plus en détail

Jubilé de la Miséricorde

Jubilé de la Miséricorde Pardonne Partage Aime Jubilé de la Miséricorde Découvre l année de la miséricorde en t amusant C est quoi un Jubilé? Qu est-ce que la miséricorde? 1 A tes crayons! 2 Qu est-ce qu un jubilé? Un jubilé est

Plus en détail

L amour ne disparaît jamais Canon Henry Scott Holland

L amour ne disparaît jamais Canon Henry Scott Holland L amour ne disparaît jamais Canon Henry Scott Holland La mort n est rien. Je suis seulement passé dans la pièce d à côté. Je suis moi, tu es toi : Ce que nous étions l un pour l autre, Nous le sommes toujours.

Plus en détail

Recueil 1. Mise en page par le groupe informatique

Recueil 1. Mise en page par le groupe informatique Recueil 1 Mise en page par le groupe informatique Les enfants de la terre. Les mots te prennent par la main Te conduisent sur le chemin, Tu marches dans l oubli Que tes pas effacent. Demain est ton destin,

Plus en détail

Un songe de William Miller

Un songe de William Miller Un songe de William Miller J ai rêvé que Dieu, par une main invisible, m avait envoyé un bel écrin ciselé, d ébène et de perles curieusement incrustées, d environ vingtcinq centimètres sur quinze. Une

Plus en détail

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR

L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Sismographe L AMOUR EST UN SOUFFRE-BONHEUR Mon Petit Éditeur Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur : http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé

Plus en détail

Jeu de l oie maligne. Les cartes «devinettes» sont à fabriquer soi-même. On les disposera au centre du plan de jeu.

Jeu de l oie maligne. Les cartes «devinettes» sont à fabriquer soi-même. On les disposera au centre du plan de jeu. Compétence sollicitée Jeu de l oie maligne Compétence verbo-prédictive : savoir compléter ou terminer un énoncé verbal à «trou» ; savoir anticiper, savoir compléter correctement une phrase. Compétence

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Entretien avec Nathalie Baye

Entretien avec Nathalie Baye Entretien avec Nathalie Baye Comment s est déroulée votre rencontre avec Claire Simon? La rencontre a d abord eu lieu via le travail de Claire. Il y a très longtemps, j avais vu un documentaire à la télévision

Plus en détail

Nos activités avec le robot Thymio II

Nos activités avec le robot Thymio II Nos activités avec le robot Thymio II Le Thymio est un robot. Il a des fonctions préprogrammées qui sont associées à des couleurs. Il contient de nombreux capteurs qui contiennent chacun un led coloré

Plus en détail

Διαγωνισμός Υποτροφιών για την Α Γυμνασίου 2015-16 στα Γαλλικά

Διαγωνισμός Υποτροφιών για την Α Γυμνασίου 2015-16 στα Γαλλικά ΕΛΛΗΝΟΓΑΛΛΙΚΗ ΣΧΟΛΗ «ΆΓΙΟΣ ΙΩΣΗΦ» Διαγωνισμός Υποτροφιών για την Α Γυμνασίου 2015-16 στα Γαλλικά 25 Απριλίου 2015 Gram. / 10 C. E.. / 05 P. E. / 05 Total :. / 20 159 ΧΡΟΝΙΑ ΠΟΡΕΙΑ ΣΤΗ ΓΝΩΣΗ ΣΕΒΑΣΜΟΣ ΣΤΙΣ

Plus en détail

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie

Laurence Beynié. 7 kg d amour pour ton anorexie Laurence Beynié 7 kg d amour pour ton anorexie 2 2 Samedi 26 mai 2012 : Tout a commencé ce samedi 26 mai. Jamais je n oublierai ce jour-là, où j ai dû, une fois de plus, t amener à l hôpital pour un contrôle

Plus en détail

Les fées / Les trois petits cochons

Les fées / Les trois petits cochons 1 Les fées / Les trois petits cochons 1) Quel est le titre de ce livre? 2) Qui en est l auteur? 3) Qui est l éditeur? 4) A quelle collection le livre appartient-il? 5) Combien de pages contient-il? B)

Plus en détail

Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER!

Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER! Il n y a pas de personne sur cette terre qui n ait été un jour percutée de plein fouet par cette phrase terrible : ARRÊTE DE RÊVER! Cette phrase est assassine parce qu elle tue le meilleur de nous-même

Plus en détail

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.

Service diocésain de la Catéchèse. 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77. Service diocésain de la Catéchèse 149 rue Jodelle 77610 La Houssaye en Brie 01 64 07 46 48 catechese@catho77.fr http:\\enfance.catho77.fr A tes crayons! 7 Allez dans la Mission du Christ Porte la Paix

Plus en détail

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault

Le grand concours. Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault Le grand concours Ecole élémentaire mixte 2 Grand-Camp CE 2 B Mme Ayrault 1 Kim, une jolie fille aux longs cheveux roux et aux yeux clairs, et Melinda, une petite brune aux cheveux courts, se sont rencontrées

Plus en détail

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5

PASI. L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 PASI Collège Claude Le Lorrain NANCY L ELEVE de 5 ème et L AIDE AUX DEVOIRS DOCUMENT 5 1. Présentation de l aide aux devoirs pour les 5èmes page 2 2. Enquête menée auprès des élèves de 5 ème page 3 a.

Plus en détail

Proposer quelques pistes pour entendre les appels à la réconciliation que propose le texte. Et nous?

Proposer quelques pistes pour entendre les appels à la réconciliation que propose le texte. Et nous? Célébration du Pardon 2 e - 3 e années ACCUEIL Chaque enfant reçoit le texte de St Paul. Et le lit en silence. On leur donne également à chacun un caillou en carton Questions : - Sommes nous d accord avec

Plus en détail

«Nous avions huit vaches et cent poules»

«Nous avions huit vaches et cent poules» «Nous avions huit vaches et cent poules» Portrait Mme HINSCHBERGER Marie Et si on vous demandait de vous présenter «J ai perdu ma maman à l âge de 3 ans et 8 mois. Elle a eu une grippe et une pneumonie.

Plus en détail

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer?

VAGINISME. Quelques pistes pour avancer? VAGINISME Quelques pistes pour avancer? Vaginisme Pendant longtemps, pénétration vaginale quasi impossible car trop douloureuse : brûlures. Et même pas de nom pour ça. Un jour : un mot. VAGINISME. Vaginisme

Plus en détail

une autruche la banquise un pompier une vague un poisson la fumée un savon une voiture un tiroir la gare un car un anorak une mandoline

une autruche la banquise un pompier une vague un poisson la fumée un savon une voiture un tiroir la gare un car un anorak une mandoline Fiche 1 Lecture orale 1 Je lis les lettres. c d q t g k s f v z b u è é e h c n k l m u b v S Z Q V T N C D O L P R 2 Je lis des mots outils. dessus dessous devant derrière qui que nous vous mon son pourquoi

Plus en détail

ACTIVITÉS AUTOUR DU LIVRE. Montrer à l enfant une image et lui demander de raconter l histoire.

ACTIVITÉS AUTOUR DU LIVRE. Montrer à l enfant une image et lui demander de raconter l histoire. ACTIVITÉS AUTOUR DU LIVRE L'HISTOIRE D'UNE IMAGE Montrer à l enfant une image et lui demander de raconter l histoire. Matériel : photocopie d un page d album ou d'un livre (ne pas mettre de texte avec

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes. Direction de la politique culturelle et du français. Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII 3. Pierre Magnan, auteur à succès Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction Murielle Bidault,

Plus en détail

Fiche Pédagogique Le Petit Prince. Nom : Prénom : Date :

Fiche Pédagogique Le Petit Prince. Nom : Prénom : Date : TICE Objectifs : situer un événement dans une période précise de l histoire, localiser un endroit. Compétences : trouver des réponses valides en s aidant d un support donné. 1. Lis la dédicace du livre,

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Joe Dassin : L été indien

Joe Dassin : L été indien Joe Dassin : L été indien Paroles et musique : Vito Pallavicini / Toto Cutugno Stratégique Marketing / Sony Music Thèmes L amour, les souvenirs. Objectifs Objectifs communicatifs : Donner son avis sur

Plus en détail

L INDIEN QUI NE SAVAIT PAS COURIR. Une grille de mots

L INDIEN QUI NE SAVAIT PAS COURIR. Une grille de mots L INDIEN QUI NE SAVAIT PAS COURIR Une grille de mots En lisant l introduction du livre, complète les mots croisés. 1 Prénom de l enfant handicapé de cette histoire. 2 Autre nom donné aux Indiens appelés

Plus en détail

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette

Rapport de stage Mer et Monde. Frédérique Morissette Rapport de stage Mer et Monde Frédérique Morissette Comment décrire en quelques mots cette merveilleuse expérience qu à été mon stage au Sénégal? Impossible selon moi, je devrais écrire des pages et des

Plus en détail

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse

comédie pour tout public, huit minutes environ Personnages : Sonia Sybille Quentin Serge Maryse 1 de Genre : Personnages : Costumes : Décors : Synopsis : comédie pour tout public, huit minutes environ contemporains salle de réunion, tables et chaises Une maison de retraite va s ouvrir et une consultante

Plus en détail

Gloupp, un loup. un texte de Liliane Gerbail sur des images de Fan. dès 4 ans www.majuscrit.fr

Gloupp, un loup. un texte de Liliane Gerbail sur des images de Fan. dès 4 ans www.majuscrit.fr Gloupp, un loup un texte de Liliane Gerbail sur des images de Fan dès 4 ans www.majuscrit.fr J ai de grands yeux bridés. Non, je n ai pas d écailles! Mes griffes sont longues et acérées. Non, je n ai pas

Plus en détail

Toi seul peux répondre à cette question.

Toi seul peux répondre à cette question. Suis-je dépendant ou dépendante? Traduction de littérature approuvée par la fraternité de NA. Copyright 1991 by Narcotics Anonymous World Services, Inc. Tous droits réservés. Toi seul peux répondre à cette

Plus en détail

Prénom : Je raconte des histoires séquentielles. Date de retour :

Prénom : Je raconte des histoires séquentielles. Date de retour : Prénom : Je raconte des histoires séquentielles Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix des activités

Plus en détail

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin

6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin 6Des lunettes pour ceux qui en ont besoin Des lunettes pour ceux qui en ont besoin De nombreuses personnes dans le monde sont atteintes d erreurs de réfraction. Cela signifie que leurs yeux ne voient pas

Plus en détail

1 an et demi plus tard

1 an et demi plus tard 1 an et demi plus tard Alors, les filles? Vous en pensez quoi? Je me tenais bien droite sur la petite estrade au milieu de la salle d essayage, simulant un bouquet entre mes mains et souriant de toutes

Plus en détail

E Projet d écoute FLA 30-2. Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage. Cahier de l élève. Nom :

E Projet d écoute FLA 30-2. Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage. Cahier de l élève. Nom : E Projet d écoute Extrait d une pièce de théâtre : Le grand voyage FLA 30-2 Cahier de l élève Nom : Le grand voyage DESCRIPTION DU PROJET Tu vas écouter un extrait d une pièce de théâtre. Tu seras invité

Plus en détail

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2.

Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. FICHE PEDAGOGIQUE Florence Foresti Objectifs Cette activité peut-être utilisée pour compléter l unité 4 «Très drôle» de Parcours A2. Culturel : L humour français Connaître une humoriste française : Florence

Plus en détail

ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE LIRE-ÉCRIRE 1 LIVRET 4 MARDI 16 JUIN. savoir écrire mathématiques grandeurs HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE

ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE LIRE-ÉCRIRE 1 LIVRET 4 MARDI 16 JUIN. savoir écrire mathématiques grandeurs HISTORIQUE ET GÉOGRAPHIQUE ÉPREUVE EXTERNE COMMUNE CEB2015 LIRE-ÉCRIRE 1 LIVRET 4 MARDI 16 JUIN FRANÇAIS SAVOIR ÉCOUTER français SAVOIR ÉCRIRE savoir MATHÉMATIQUES écouter GRANDEURS savoir écrire SOLIDES ET mathématiques FIGURES

Plus en détail

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT

PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT PRATIQUES LANGAGIERES EDUCATIVES EFFICIENTES DANS LE DIALOGUE ENTRE ADULTE ET ENFANT L enfant a besoin d apprendre, et, en premier lieu, d apprendre à parler pour échanger et vivre en société. Ce sont

Plus en détail

Le Portable. Xavier Boissaye

Le Portable. Xavier Boissaye Le Portable Xavier Boissaye L acteur entre en scène s appuyant sur une béquille, la jambe plâtrée. «Quand je pense qu il y en a.» (bruit de portable) L acteur prend son appareil dans sa poche et se tourne

Plus en détail

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook

Yuliana Fransani. Une aventure à Paris. Publibook Yuliana Fransani Une aventure à Paris Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions Publibook : http://www.publibook.com Ce texte publié par les Éditions Publibook est protégé par les lois

Plus en détail

Planification d une situation d apprentissage.

Planification d une situation d apprentissage. Planification d une situation d apprentissage. Titre : Le merveilleux monde des animaux. Cycle : 1 ier cycle (secondaire 1) Durée : Une période de 75 minutes. Matériel : Un bâton de pastel sec. Une boîte.

Plus en détail

Alexie Morin. royauté. le quartanier

Alexie Morin. royauté. le quartanier Alexie Morin royauté le quartanier I je suis à peu près certain d avoir vu tout ce qu il a tourné. À un moment je ne pouvais plus regarder autre chose, et quand le filon s est épuisé, j ai recommencé,

Plus en détail

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan

Le premier visage fait le dernier voyage. Amir Hassan Le premier visage fait le dernier voyage Amir Hassan 3 e prix Je me souviens de mon père quand j étais petite. Il me parlait toujours de la Palestine, il disait : «C est un pays volé par des occupants

Plus en détail

Cahier de l élève. Maîtrise de la langue française Nombres et calcul. NOM : Prénom de l élève : Classe : Evaluation fin CP 2011-2012 page 1

Cahier de l élève. Maîtrise de la langue française Nombres et calcul. NOM : Prénom de l élève : Classe : Evaluation fin CP 2011-2012 page 1 Evaluation de fin de CP Cahier de l élève Maîtrise de la langue française Nombres et calcul NOM : Prénom de l élève : Classe : CP 2011-2012 Evaluation fin CP 2011-2012 page 1 Evaluation fin CP 2011-2012

Plus en détail

MERCI POUR TOUTE CETTE ANNEE

MERCI POUR TOUTE CETTE ANNEE MERCI POUR TOUTE CETTE ANNEE C est bientôt les vacances! Notre année à l école s achève Qu avons-nous vécu cette année?? Que retenons nous des belles choses que nous avons vécues avec notre famille, ou

Plus en détail

Défi lecture 2011-12

Défi lecture 2011-12 Défi lecture 201112 Contexte : Travail à partir des sélections du prix des incorruptibles 20062011.. Historique : Créé en 1988 par des libraires avec la collaboration de Françoise Xenakis, présidente d'honneur,

Plus en détail

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite

Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite Les stratégies de lecture à travailler de façon explicite AVANT LA LECTURE 1- SURVOLER LA PAGE COUVERTURE Lire le titre, puis amener l enfant à observer la page couverture tout en l invitant à faire des

Plus en détail

Lumière Noire 23/10 24/10

Lumière Noire 23/10 24/10 Lumière Noire 23/10 Je m appelle Loreley, j ai 22 ans. C est ici que commence mon journal. Je fais partie de ces gens qu on classe dans les populations «minoritaires». Je ne suis pas lesbienne, je ne suis

Plus en détail

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie

Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprenez vos pouvoirs pour devenir Créateur de votre Vie Reprendre vos pouvoirs, c est en fait reconnaître les capacités que votre divin Créateur vous a données à votre naissance. Tout être humain est

Plus en détail

ISBN 979-10-91524-03-2

ISBN 979-10-91524-03-2 ISBN 979-10-91524-03-2 Quelques mots de l'auteur Gourmand le petit ours est une petite pièce de théâtre pour enfants. *** Gourmand le petit ours ne veut pas aller à l'école. Mais lorsque Poilmou veut le

Plus en détail

Je vous mets au défi de réaliser un jardin sensoriel facilement transportable (Cycle 1)

Je vous mets au défi de réaliser un jardin sensoriel facilement transportable (Cycle 1) Je vous mets au défi de réaliser un jardin sensoriel facilement transportable (Cycle 1) Réponse apportée par une classe de PS-MS de l école maternelle du Gué d Alleré, à travers un projet mené au cours

Plus en détail

SEQUENCE : LES 5 SENS

SEQUENCE : LES 5 SENS SEQUENCE : LES 5 SENS Groupe concerné : Groupe sciences Nombre de séances prévues : 8 Compétence 3 du Palier 2 du socle commun : La culture scientifique et technologique - Pratiquer une démarche scientifique

Plus en détail

Episode 1 : Lecture découverte. Episode 1 : Lecture

Episode 1 : Lecture découverte. Episode 1 : Lecture Episode : Lecture découverte Episode : Lecture Il était une fois trois ours qui vivaient dans une petite maison au milieu de la forêt. Il y avait Tout Petit Ours, Ours Moyen et Très Grand Ours. Chaque

Plus en détail

toute vie mérite d être écrite dans un livre

toute vie mérite d être écrite dans un livre toute vie mérite d être écrite dans un livre votre histoire mérite un livre. osez transmettre l essentiel. Grâce à ses 5 formules et à son réseau de plus de 90 biographes, Plume d Eléphant permet à tout

Plus en détail

Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE. (Recueil n 5)

Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE. (Recueil n 5) Marie-Hélène Coppa SENTIMENTALE (Recueil n 5) Préface Née à Waziers, petite commune du nord de la France, Marie-Hélène Coppa est l ainée d une fratrie de trois filles et a grandi dans une famille très

Plus en détail

L emploi du temps avec si

L emploi du temps avec si L EMPLOI CONCORDANCE DU TEMPS DANS LA SUBORDONNÉE DES TEMPS INTERROGATIVE INDIRECTE INTRODUITE PAR SI L emploi du temps avec si 1 L emploi du temps avec si L emploi du temps dans la subordonnée interrogative

Plus en détail

I. Le déterminant Il détermine le nom. Le déterminant indique le genre, le

I. Le déterminant Il détermine le nom. Le déterminant indique le genre, le I. Le déterminant Il détermine le nom. Le déterminant indique le genre, le nombre et le degré de détermination du nom. 1. L article le, la, les, l, d, au, aux, du, des, un, une, des, du, de l, de la, des.

Plus en détail

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ?

POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? POURQUOI EST-CE SI DIFFICILE DE PERDRE UN BÉBÉ? Ce n est pas juste un petit bébé qui a été perdu. C est une vie au complet qui ne sera pas vécue. Contrairement aux idées véhiculées dans la société, le

Plus en détail