FAPE 2015 En avant la musique!

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "FAPE 2015 En avant la musique!"

Transcription

1 FAPE 2015 En avant la musique! Raymond Balestra Isabelle Lovreglio Conseillers Pédagogiques en Arts Visuels 1

2 Introduction Si les arts du visuel et les arts du son constituent classiquement deux domaines distincts, les liens, les interactions et les interpénétrations des deux formes artistiques sont nombreuses. Depuis toujours, elles utilisent implicitement un vocabulaire commun (forme, matière, composition ) et mettent en jeu des notions communes (espace, temps, mouvement ) Jusqu à la fin du XIXe, ces deux domaines artistiques restent relativement étanches Quelques rencontres sont cependant à signaler en musique, notamment dans l opéra (décors, costumes ) et dans les natures mortes (instruments de musique) ou encore les représentations de musiciens ou de concerts. Le XXe siècle va étendre considérablement chacun de ces deux domaines artistiques (extension à de nouveaux matériaux, de nouveaux sons, de nouvelles techniques ). Certains artistes vont remettre en cause les frontières et questionner les relations entre les différents domaines artistiques, en particulier les liens qui unissent les arts visuels et les arts du son. La kinesthésie (interconnexion sensorielle) de la vue et de lʼouïe est explorée dans la peinture abstraite, de nouveaux concepts artistiques voient le jour : sculptures et installations sonores, performances musicales Le projet fédérateur FAPE 2015 «En avant la musique! Son dans l art et art du son» propose un projet en Arts Visuels en relation avec les Arts du son. Ce projet ne prendra toute son ampleur, tout son intérêt que si ses dimensions pluridisciplinaires sont explorées au fil de l année : Dimension langagière : étymologie, vocabulaire, expressions Dimension graphique : gestuelle, variations scripturales, outils Dimension mathématique : volume, installation, espace... Dimension historique : évolutions esthétiques, différences culturelles Dimension scientifique : vue, audition Dimension artistique : arts du langage, arts du son, arts de l espace, arts du quotidien Bien que développant une approche culturelle, historique et pédagogique dans le domaine des Arts Visuels en particulier, ce document ouvre de nombreuses pistes dans d autres domaines des programmes de l école. Raymond BALESTRA Isabelle LOVREGLIO Conseillers Pédagogiques Départementaux en Arts Visuels 2

3 FAPE En avant la musique! Son dans l art et art du son Introduction..2 Sommaire..3 Approche langagière..5 Liste de mots..6 Expressions langagières..7 Arts du visuel / Arts du son : Equivalences et différences..8 Geste musical / Geste plastique : Un passage entre le visuel et l auditif..9 Lexique commun Arts Visuels / Musique (Grille)..12 Approche sensorielle..13 Synesthésie..14 Le son : un médium dans les Arts visuels..17 Approche artistique et culturelle..18 Tableau..19 Muses / Musiciens / Allégories..20 Musiciens, Concerts et leçons de musique..20 Muses et allégories..37 Natures mortes..41 Peinture, sculpture, photographie..41 Notations..57 La partition : une notation musicale..57 L onomatopée et le phylactère : une notation sonore..63 Abstractions..67 Géométriques, gestuelles, alphabétiques..67 Installations plasticiennes et sonores..70 Performances plasticiennes et sonores..79 3

4 Liens avec d autres domaines artistiques..81 Arts du Langage..82 Mythes Contes Poésie Arts de l Espace..86 Théâtre antique Théâtre à l italienne Auditoriums contemporains Arts du quotidien..91 Instruments de musique Design d objet (instruments) Design de mode Design de communication Détournements Arts du spectacle vivant..101 Pulchinella Parade Production plastique..102 Pistes pédagogiques

5 Approche langagière 5

6 Partition Ponctuation Rythme Leitmotiv Contrastes Soliste Chœurs Espace Volume Crescendo Disque Violon Batterie Bruit Disque Note Portée Contrebasse Nature morte Apollon Muses Marsyas Pan Flûte de Pan Orphée et Eurydice Opéra Auditorium Arènes Théâtre antique Picasso Arman Nicolas de Staël Le Grand Concert Instrument Fanfare Trompette Clavecin Guitare Instrument à percussion Instrument à vent Instrument à cordes Bois Cuivres Vibration Accord Répétition Composition Matières Formes Couleur Mouvement Rythme Intensité Silence Grave Aigu Pincer Frotter Frapper Immersion Kiosque CD Athéna Flute Ulysse et les sirènes La petite sirène Les musiciens de Brème Arthur Rimbaud Voyelles Charles Baudelaire Correspondances Piano Teppaz Mange disque Magnétophone à cassettes Bang et Olufsen Yves Saint Laurent Jean Charles de Castelbajac Diapason Karl Lagerfeld Hymne à la joie Beethoven Klimt Pulcinella Stravinsky Picasso Joueur de diaule Lyre Cantiques Expressions Langagières Enluminures Anges musiciens Rebec Psaltérion Sculpture sonore Installation sonore Marcel Duchamp A bruits secrets Parade Concert Leçon de musique Jazz Violon d Ingres Métronome Geste musical Geste plastique Silence John Cage Pol Bury Takis Mouvement Transcription Interprétation Sonneries Téléphones Tonnerre Oiseaux Danse Luth Concert champêtre Noces Banquets Joueur de guitare Léonard de Vinci Viola organista Allégorie Voix Claviers Peaux Accessoires Electronique Acoustique Orgue Synthétiseur Cymbales Sistre Viole de Gambe Epinette Baroque Pop Classique Sens Allégorie de sens Vanité Manuscrits Onomatopées Comic Strip Serge Gainsbourg Roy Lichtenstein Whaam! Musée Cité de la Musique Abstraction géométrique Abstraction gestuelle Mobiles sonores Immersion sonore Installation sonore Grelots Bambous Baguette Chef d orchestre Rap Techno Synesthésie Wassily Kandinsky Klee Pierre Boulez Synthèse des Arts Sculptures Bas relief Cirque Affiches Geste plastique Geste musical Théâtre grec Théâtre romain Polyphonie Musique sacrée Musique profane Orgue Théâtre à l Italienne Jørn Utzon Opéra de Sydney Santiago Calatrava Opéra de Valence Jean Nouvel La Philarmonie de Paris Jean Tinguely Palais Garnier Opéra San Carlo de Naples 6

7 Expressions langagières Se mettre au diapason On connaît la musique / On connaît la chanson Mettre un bémol Sans tambour ni trompettes Accorder ses violons Avoir l air et la chanson Etre réglé comme du papier à musique Changer de disque Aller plus vite que la musique / Aller plus vite que les violons Plié en accordéon En avant la musique! C'est toujours la même musique! / C est toujours la même chanson! C'est comme si on chantait (c'est tout à fait inutile) Chanter sa gamme (Faire tous les reproches possibles) Faire chanter quelqu'un Que me chanter vous là? Si ça me chante! L'air et la chanson (l'apparence et la réalité) Se payer de chansons Le ton fait la chanson Se rincer la cornemuse (boire) La musique adoucit les mœurs Réveil en fanfare Flûte! Faire ses gammes Qui paie le musicien choisit le morceau C'est une autre musique Faire du bruit Bien orchestrée Raisonner comme un tambour Sans tambour ni trompette Mené tambour battant Accorder ses violons L'un paie les violons, les autres dansent Au violon (en prison) Pisser dans un violon (faire quelque chose sans obtenir de résultat) Un violon d'ingres Raides comme des baguettes de tambour Baisser d un ton Ne tirez pas sur le pianiste Réclamer à cor et à cri Chanter comme une casserole Etre sonné Siffler une bouteille 7

8 Arts du visuel / Arts du son Equivalences et différences L œuvre plastique et création plastique Le terme «plastique» fait référence, étymologiquement, à l'acte de modeler, à une transformation de la matière, du matériau. Les constituants plastiques premiers d une œuvre sont : La forme La couleur La matière, le matériau Réaliser une œuvre plastique, c est choisir ses constituants, éventuellement les transformer et les organiser dans un souci de composition. Au moyen de quatre opérations plastiques : isoler, reproduire, associer, transformer. L œuvre musicale et la création musicale Le son est produit par une mise en vibration de la matière. Les constituants de la musique sont : L intensité déterminée par la force de la vibration Le timbre est fonction de la nature du matériau et de son mode d utilisation (voix, corps, instruments de musique, détournement d objets) La hauteur La durée de la vibration génère un son plus ou moins long La variation de ces composantes dans le temps qui constitue la musique. Réaliser une œuvre musicale, c est choisir et faire varier ces composantes et les organiser les sons entre eux selon des règles de composition voulues par le créateur. Les productions artistiques Le choix des matériaux (plastiques ou sonores), la variation (ou la transformation) et la composition sont les composantes fondamentales de l'activité artistique. Les productions artistiques obéissent à des plans de composition rigoureux et réfléchis. Réaliser une œuvre, c est suivre un double parcours : mental et opérationnel où le corps est le vecteur par lequel naîtra l objet artistique. La pensée et le geste sont au cœur de la création. 8

9 Geste musical / Geste plastique Un passage entre le visuel et l auditif. Le geste Le mouvement (pianoter, battre la mesure en tapant du pied en bougeant son corps, danser sur une musique ) est un mode d appropriation de la musique, du rythme... De même, le graphitage, le graphisme, le gribouillage sont des modes involontaires, inconscient d expression d un mouvement interne, lorsque nous sommes en posture d écoute (prise de note, téléphone ) un moyen de concentration. Chez l enfant, le geste a une grande importance dans l appropriation des connaissances et des savoirs. Il aide à percevoir, à intérioriser, parfois à analyser des composantes, à pressentir une organisation. Une passerelle entre le visuel et l auditif Une œuvre musicale peut être traduite corporellement par la danse, l expression corporelle. Elles donnent une forme visuelle à un son. Lorsqu un outil scripteur prolonge le geste du bras, de la main c est une traduction graphique, plastique du son qui est produite. Inversement une œuvre plastique peu être interprétée au plan gestuel et au plan sonore On peut imaginer des jeux de passerelles entre création plastique et création sonore qui alterne les traductions d un domaine à une autre, le point de départ pouvant être indifféremment une création plastique ou une création sonore Les opérations plastiques Equivalences des opérations plastiques en éducation musicale Les quatre opérations plastiques peuvent être traduites dans le domaine sonore. Isoler AV : Prélever, cacher, cadrer, montrer, différencier EM : Isoler un son, un motif, un rythme, une phrase, un ensemble Reproduire AV : Copier, refaire, calquer, photocopier, répéter EM : Répéter, refaire un son, un motif, un rythme, une phrase Transformer AV : Modifier, dissocier, déformer, recouvrir EM : Faire intervenir le principe de la variation : faire varier la hauteur, l intensité, la durée, le tempo, modifier une phrase, un rythme Associer AV : Juxtaposer, rapprocher, assembler, relier, combiner EM : Entrelacer, accorder, solistes et chœurs, superposer, mixer 9

10 Les gestes instrumentaux Equivalences des gestes musicaux en arts visuels Les instruments sont classés en trois familles : les cordes (frappées, frottées, pincées), les vents (souffler), les percussions (taper ). Il est possible de repérer des équivalences dans le domaine des Arts Visuels Frotter En AV : étaler, estomper, effleurer, brosser, déplacer, tracer, essuyer Outils : Peignes, brosses, pinceaux, rouleaux, couteaux, éponges, chiffons, feutres Pincer En AV : plier, froisser, chiffonner le support percer, creuser, déchirer, griffer... Outils : Doigts, ongles, fourchettes, aiguilles, pointes, plumes Souffler En AV : diffuser, vaporiser, brumiser, souffler à la paille Brumisateur, aérographe, paille Taper En AV : appliquer, tapoter, frapper, imprimer, tamponner Outils : brosses, pochoirs, tampons, éponges, rouleaux Les fondamentaux de la musique en arts plastiques Tandis qu une réalisation plastique est une organisation spatiale de constituants plastiques, la musique est une organisation temporelle de sons. D après les théories de Klee et de Kandinsky, certaines caractéristiques du son peuvent être traduites graphiquement (ou inversement). Il est donc possible d établir des équivalences plastiques des caractéristiques de la musique. Concernant la matière sonore : L intensité serait suggérée par l épaisseur de la trace La durée par la longueur de la trace La hauteur par la verticalité Le timbre par le médium et les outils utilisés Concernant l organisation des sons : La simultanéité se traduirait par l accumulation, la superposition de traces Le tempo par l horizontalité et la fréquence Le déroulement temporel traditionnellement dans le sens de l écriture (de la gauche vers la droite). 10

11 Conclusion On peut repérer des constantes communes dans toute œuvre qu elle soit une œuvre plastique ou une œuvre sonore : Le vocabulaire (plastique ou sonore) Le choix organisationnel (la composition) Le langage sensible (la qualification de ce que l artiste donne à voir ou à entendre, de ce que le spectateur ressent ou interprète) Le langage symbolique (les hypothèses sur ce que l artiste a voulu signifier, sur son intention, sur ce qu il apporte d inédit ) René MAGRITTE La leçon de musique John BALDESSARI Tompet Opus. 11

12 Lexique Arts Visuels / Musique Les composants plastiques ou sonores Vocabulaire plastique Couleurs Monochromie Polychromie Matières Eclat / Matité Vif / Sourd Formes Ligne Volume / Aplat Directions Ascendante Descendante Oblique / Vertical / Horizontal Gestes plastiques Graffiter Griffer Tapoter Racler Projeter Vocabulaire musical Monodie/polyphonie Timbre : Eclat / Matité Vif / Sourd Forme : symphonie, concerto, prélude Contour musical : vers les aigus et/ou vers les graves Gestes sonores Taper Battre Souffler Frotter Pincer La composition plastique ou sonore Composition plastique Organisation Structure Ordre / Désordre Construction / Déconstruction Association Accumulation Empilement Mise en abîme Superposition Répétition Série Ponctuation Rythme Variation Oppositions Contrastes Symétrie : Echo Parallélisme Complémentarité Miroir Double Couple Appariement Plans : Premier plan Fond (arrière plan) Ornement / Dépouillement Composition musicale Structure musicale (couplets/refrain) Rythmique / arythmique Construction / Déconstruction Association Accumulation Empilement Mise en abîme Superposition Répétition Série Ponctuation Rythme Variation Oppositions Contrastes Ecriture en miroir, effets sonores Mélodie / accompagnement Ornements Notions Notions plastiques Espace Volume Temps Rythme Régularité Mouvement Mobilité / Immobilité Stabilité / Equilibre Cheminement Circulation Lumière Transparence, reflet, éclat Notions musicales Espace Volume sonore, résonance Temps Tempo Rythme Pulsation Mouvement Tempo ou section musicale d un morceau Lumière Caractère éclatant 12

13 Approche sensorielle 13

14 Synesthésie «Le blanc sonne comme un silence» Wassily Kandinsky Dans les deux domaines artistiques, on retrouve une terminologie commune : rythme, gamme, couleur, ton, mouvement, vibration, densité, criard, clair, mat, composition Si ces expressions sont indifféremment utilisées pour qualifier des caractéristiques plastiques ou sonores, on peut supposer qu il existe des liens, de similitudes, des relations entre ces deux domaines artistiques. La synesthésie «Les parfums, les couleurs et les sons se répondent» Charles Baudelaire Traditionnellement, chacun des arts correspond à un de nos sens : la musique à l ouïe et les Arts visuels à la vue. Mais nos sens peuvent entrer en résonance, écouter de la musique peut évoquer des couleurs, des images ou inversement un tableau, une sculpture peuvent suggérer un rythme, une mélodie, un univers sonore. Définition Du grec «syn» (union) et «aesthesis» (sensation) Phénomène perceptif spontané et involontaire par lequel deux ou plusieurs sens sont associés. La musique, les sons peuvent être perçus comme colorés, ou ayant une forme particulière. Des œuvres plastiques, des couleurs ou des matériaux peuvent inversement évoquer un registre sonore. Les types de synesthésie sont nombreux et peuvent aussi impliquer d autres sens : le gout, l odorat, le toucher. (En 2004, l'association américaine de synesthésie en dénombrait 152 formes). Historique La première description scientifique de ce phénomène aurait été effectuée par un certain Georg Sachs, médecin bavarois, en Elle fut très à la mode dans le mouvement romantique fin XIXe début XXe puis elle fut discrédité et tomba dans l oubli. Redécouverte dans les années 80, elle interroge toujours certains scientifiques. Souvent rapprochée de la métaphore, elle s en distingue cependant : la métaphore effectue un croisement de sens volontaire alors que la synesthésie est d'origine involontaire. La synesthésie désigne aussi un procédé poétique ou artistique qui permet de mettre en relief une image en faisant appel à d'autres modalités sensorielles. 14

15 Influences sur les arts Ces interconnections ont fasciné certains artistes, poètes, compositeurs, peintres La collaboration ou synthèse entre les arts s est exprimée dès l Antiquité par l union de la poésie et de la musique avec le mythe d Orphée. En poésie, les poèmes «Voyelles» d Arthur Rimbaud, «Correspondances» et «Parfum exotique» de Charles Baudelaire sont emblématiques. (Voir le chapitre Arts du Langage). Les analyses critiques de Charles Baudelaire également. «Les accords admirables de sa couleur font rêver d'harmonies et de mélodies et l'impression qu'on emporte de ses tableaux est quasi musicale» (A propos de l œuvre de Delacroix). Nombreux sont les compositeurs qui, à travers les époques, se sont inspirés du travail des peintres (le compositeur Scriabine aurait eu la faculté unique d'avoir «l'oreille en couleurs» : les accords musicaux produisant chez lui des accords colorés). Wassily Kandinsky «La couleur est le clavier. L'œil est le marteau. L'âme est le piano, avec ses nombreuses cordes. L'artiste est la main qui fait résolument vibrer l'âme au moyen de telle ou telle touche.» Considérés comme initiateurs de l'art abstrait, Kandinsky aborde la peinture comme la musique qui est un art totalement abstrait. Il abandonne la représentation de l apparence des choses dans son œuvre considérant que les couleurs et les formes peuvent communiquer des vérités spirituelles. La musique traverse toute l'activité créatrice de Kandinsky Les titres de ses tableaux : composition, improvisation, à la voix s y réfèrent directement. il eut des échanges réguliers avec Schönberg et Moussorgski, dont il mit en scène les Tableaux d'une exposition. Impression III, Concert (1911) Composition VIII

16 Henri Michaux Certains artistes ont usé de drogues hallucinogènes pour accéder à ces phénomènes perceptifs (Henri Michaux) Pierre Boulez et Paul Klee Le pays fertile de Pierre Boulez, enrichi de nombreuses photos et gravures de Paul Klee montrent la relation profonde qui peut s établir entre la peinture et la musique.. Le vocabulaire musical, sollicité dans de nombreux titres de ses tableaux ne représente pas la traduction d un art dans l autre mais permet d élucider de façon claire certains traits communs. Synthèse artistique Mais plus que d entretenir des relations, certains artistes ont orienté tout ou partie de leur œuvre vers les équivalences entre la musique et la peinture, concevant la notion de synthèse des arts comme problématique centrale et aboutissement de leur pratique artistique. Au XVIIIème siècle, le père Castel, jésuite et mathématicien, a voulu permettre aux aveugles d'entendre et aux sourds de voir la musique. Il construisit un «orgue à couleurs» : les touches actionnaient les languettes pour faire vibrer les cordes, mais faisaient également apparaître des bandes colorées transparentes. Paul Klee, dans son œuvre, s est souvent référé à la musique et a transposé picturalement des notions techniques propres aux arts du son. Le plasticien Vasarely a tenté d exprimer, dans ses œuvres, la correspondance entre la couleur (sa tonalité, sa luminosité) et le son (sa hauteur, son intensité et sa durée) en s inspirant de la synesthésie. Son travail aura été marqué par la recherche effrénée de correspondances entre musique et arts plastiques, par sa volonté de mettre la couleur en mouvement comme en musique. Certains artistes contemporains, métissant les arts se définissant comme sculpteurs sonores, plasticiens sonores brouillent les pistes et font tomber les frontières entre les disciplines artistiques. 16

17 Le son : un médium dans les arts visuels Extrait de : L'art sonore : le son comme média artistique En 1913, Luigi Russolo, peintre futuriste et compositeur, publie son manifeste «L arte dei rumori» («L art des bruits») dans lequel il élève les bruits de la ville au rang d art. Edgar Varèse en a tiré la leçon et qualifiera dans les années 1930 la musique de «son organisé». Dans les années 1950 et 1960, les représentants de la musique concrète et les artistes appartenant au mouvement Fluxus et à celui du happening (de Yoko Ono à La Monte Young) ont tellement repoussé les limites de l aspect performatif de la musique que le hasard a pu remplacer la composition, le silence a pu s installer à la place de la musique (John Cage, «Silence», 1961), la mer a pu se substituer à l orchestre et le cheval au musicien. Dans les années 1970 et 1980, les bruits industriels ont été jusqu à influencer la musique pop (Sonic Youth, The Art of Noise, Throbbing Gristle, etc.) tout comme la musique punk. En même temps, les haut-parleurs ont été utilises comme éléments de sculptures monumentales (Benoît Maubrey), la lumière et le son ont été comprimes en des environnements immatériels que l on pouvait parcourir (La Monte Young / Marian Zazeela), des réalités inaudibles ont pu être entendues dans une synthèse des arts (Christina Kubisch) et l audition ainsi que l écoute ont pu être réévaluées grâce à des expérimentations psycho acoustiques (Alvin Lucier). La création actuelle, polymorphe, s inspire des «sonifications» de l information et de la communication médiatique, d environnements sonores et de constellations télématiques ou médiatiques. Dans cet art sonore, les questionnements politiques menant à réinterroger le son et l ouïe jouent un rôle important. La fusion de la pop et de l art a permis aussi à de plus en plus de plasticiens de découvrir le disque vinyle comme un support de pratiques visuelles, et ce de Milan Knížák jusqu à Christian Marclay, auquel a été décerné le Lion d Or de la Biennale de Venise en Mais les pochettes de disques aussi, et non pas uniquement les vinyles, sont devenus des objets artistiques. À compter des années 1960, les artistes et compositeurs ont également abordé la pièce radiophonique comme un média artistique. Ce sont avant tout les artistes conceptuels et les artistes du numérique qui ont continué à développer l art sonore et, depuis le milieu des années 1960, lui ont donné une base nouvelle. L apparition du synthétiseur et de l ordinateur a institué l ère du son techno qui a ouvert un tout nouvel espace acoustique s étendant de la musique d ambiance à des installations télématiques. De la musique à L Art des bruits : contribution d un futuriste Musique et arts plastiques / Interactions au XXe siècle / Jean-Yves Bosseur 17

18 Approche artistique et culturelle 18

19 Muses / Musiciens Musiciens, Concerts et leçons de musique Muses et allégories Notations Partitions Onomatopées Objets / Instruments Natures mortes Sculptures Photographies Abstractions Géométriques Gestuelles Alphabétiques Arts visuels et Arts du son Installations Installations sonores Performances sonores En avant la musique! Arts du langage Poésie Mythes Contes Paroles de chansons Arts du quotidien Instruments de musique Design de mode Design d objet Design de communication Liens en Histoire des Arts Arts de l espace Opéras Salles de concert Cinémas Kiosques à musique Arts du spectacle vivant Opéra / Ballet Cirque Comédie musicale 19

20 Muses / Musiciens / Allégories Musiciens, concerts et leçons de musique La figure du musicien est une figure récurrente de l histoire de l Art. Trois grandes variations sur le thème : Le musicien Le musicien (ou la musicienne) représenté seul jouant de son instrument. Le concert Le groupe de musiciens donnant un concert. Il peut être le sujet central de l œuvre ou figurer dans une partie dédiée du tableau parmi les personnages de scènes de banquets ou de fêtes. On distingue le concert de musique de chambre en intérieur et le concert champêtre en extérieur dans la nature. La leçon de musique La leçon de musique est une autre thématique très répandue. 20

21 Antiquité Dans l Antiquité, le musicien ou les groupes de musiciens sont représentés sur des poteries ou sur des supports muraux (fresques, mosaïques) Grèce Ulysse et les sirènes 21

22 Rome Joueur de flûte Art Etrusque Fresque pompéienne Bas relief Fresque Mosaïque 22

23 Egypte Égypte, Trois musiciennes, tombe de Nahkt, XVIIIe dynastie Égypte, Trois danseuses, Banquet funéraire, tombe de Nahkt, XVIIIe dynastie. Tombe de Ramose XVIIIeme dynastie Joueur de harpe Cortège de musiciens 1 er siècle av JC 23

24 Moyen âge Guillaume de Marchaut Cantigas de Santa Maria 15e Bible de Velislav 1340 Manuscrit de Clairvaux 24

25 Cantiques enluminés 25

26 Hubert et Jan VAN EYK Le retable de l'agneau mystique 1432 Fra ANGELICO Le Couronnement de la Vierge 15 e Hans MEMLING 15 e Anges jouant de la musique (Panneau de droite et de gauche) 26

27 Sculptures Joueur de rebec Orgue portatif 14e Harpe psaltérion Organistrum Chapiteau de l abbatiale de Cluny Luca della Robbia, Florence, XVe siècle 27

28 Temps modernes A partir de la Renaissance, les représentations se laïcisent : noces, fêtes, banquets, concerts champêtres, musiciens et leçons de musique se multiplient XVIe siècle Jérôme BOSCH (d après) Le concert dans l œuf 16 e Pieter BRUEGEL le Vieux Danse de paysans 16 e 28

29 TITIEN CARAVAGE Le concert champêtre 16 e Le joueur de luth (fin 16 e ) Paul VERONESE Les noces de Cana 16 e (détail) 29

30 XVIIe siècle Dirk HALS Musicale 17 e Dirk HALS Scène de banquet à Renaissance Hall 17 e Johannes VERMEER La joueuse de guitare 17 e Johannes VERMEER La leçon de musique Georges DE LA TOUR Rixe de Musiciens 17 e 30

31 XVIIIe siècle Giovanni Battista TIEPOLO Femme avec mandoline 18 e Giovanni Battista TIEPOLO Le menuet 18 e François BOUCHER Allégorie de la musique 31

32 XIXe siècle Au XIXe siècle, les scènes musicales ne sont pas un sujet de prédilection des peintres. Ce genre tombe en désuétude. Les artistes se tournent plus volontiers vers les allégories (Voir Allégories) Portraits Henri Lehmann Portrait de Franz Liszt Eugène Delacroix Portrait de Frédéric Chopin Honoré Daumier Portrait d'hector Berlioz Roberto Focosi Portrait de Giuseppe Verdi Lithographie1842 André Adolphe Eugène Disdéri Portrait photographique de Giuseppe Verdi Giovanni Boldini Portrait de Giuseppe Verdi

33 Portraits photographiques Nadar Portrait de Franz Liszt Nadar Portrait de Berlioz Nadar Portrait de Giuseppe Verdi 33

34 XXe siècle : Art moderne Pablo PICASSO Les trois musiciens Fernand LEGER Fernand LEGER Les Trois musiciens, vers 1930 Le chien sur la boule 1953 Marc CHAGALL 34

35 Henri MATISSE La musique est l un des thèmes iconographiques récurrents de l œuvre de Matisse. Elle tient aussi lieu de métaphore quand le peintre s exprime sur la couleur, ses thèmes, variations, harmonies Henri Matisse avait l'habitude de travailler en écoutant Jean-Sébastien Bach. Il a notamment collaboré avec Stravinsky, il fréquentait Eric Satie, Prokofiev, Gershwin et a réalisé l'album de collages "Jazz". Musique 1910 La leçon de musique1917 Petite Pianiste, robe bleue, 1924 La musique 1939 Jazz 1947 Papiers gouachés découpés La Tristesse du roi,

36 Robert COMBAS Jean Michel BASQUIAT Bernard RANCILLAC Portrait de Noël Mc Ghie 1973 Mac McKee

37 Allégorie Définition Représentation figurative d une idée abstraite. Dans les arts visuels, une allégorie est une représentation par une figure humaine, parfois animale ou hybride d une idée abstraite ou d une institution. Les attributs à fonctionnement symbolique donnent des indications sur le sens de l œuvre. Ils se rapportent souvent à la mythologie ou à l histoire. Leur compréhension exige la connaissance des codes. Bref historique Les exemples d'allégorie sont nombreux en peinture et en sculpture. Dès l'antiquité, les artistes représentent des idées abstraites sous formes de figures humaines, animales, monstrueuses ou d'objets symboliques. Au Moyen Âge, l'art roman puis l'art gothique utilisent l'allégorie pour représenter les «Vices et des Vertus» et développent les représentations hybrides (anges, démons ) Aux temps modernes (XVIe et XVIIe siècles) la vogue de l'allégorie dans les Beaux Arts se développe. Au XIXe, l'académie considère l'allégorie comme supérieure dans la Hiérarchie des genres artistiques (commandes officielles et prix élevés). Exemples La Justice (idée abstraite) est représentée par une femme (figure) avec sa balance et son glaive (attributs conventionnels à fonctionnement symbolique). La balance renvoie à la pesée des arguments et le glaive à l idée de justice qui tranche. La statue de la Liberté (idée abstraite) est représentée par une femme (figure) tenant un flambeau et portant une couronne de rayons (attributs conventionnels à fonctionnement symbolique) Les attributs renvoient à la lumière dont elle éclaire le monde et se réfère au «Siècle des Lumières». 37

38 Antiquité Sarcophage des Muses - Marbre d époque romaine (vers 160 av. J.-C.) Terpsichore, Muse de la danse, tient une lyre. Trois muses Atelier de Praxitèle 4 e av JC Erato Euterpe Euterpe 38

39 Temps modernes Paul Véronèse 16 e Laurent de la Hyre 17e Allégorie de La Musique François BOUCHER Allégorie de La Musique 39

40 XIXe siècle Allégorie La Musique et la Peinture Charles Gumery L'Harmonie (1869). Façade de l'opéra Garnier Paris Eugène Guillaume La Musique instrumentale Jean Baptiste Carpeaux La danse 40

41 Natures mortes Représentation artistique d'objets inanimés (végétaux, gibier, objets). Le terme «cose naturali» (choses naturelles) avait été d abord utilisée par Giorgio Vasari. Les anglo-saxons y préfèrent le terme de «vie silencieuse ou vie immobile». Il existe deux types de natures mortes. L allégorie des (cinq) sens donne avoir des objets se rapportant aux sens et aux plaisirs qu ils procurent. Les instruments de musique occupent une place de premier plan dans ces œuvres. La vanité suggère la vanité de l'existence terrestre et de ses plaisirs, une tête de mort figure généralement dans la représentation en forme de «mémento mori». 41

42 Temps modernes Hans HOLBEIN Les Ambassadeurs (Détail et œuvre) 16e Pieter Claesz 17e Evaristo Baschenis17e Lubin Baugin17e Bartolomeo Bettera 17e 42

43 C. Nickel Simon Renard Saint André Vanité à la mappemonde, aux instruments Vanité 17e de musique, aux livres et au sablier 17e Jean-Baptiste Siméon Chardin 18e Jean-Baptiste Siméon Chardin 18e Munari, Cristoforo 18e William Michael Harnett 19e 43

44 Léonardo DA VINCI La viola organista Instrument imaginé par Léonard de Vinci Fabriqué par le pianiste polonais Sławomir Zubrzycki, la viola organista prend la forme d un piano dans lequel les cordes ne sont plus frappées mais frottées, comme la plupart des instruments à cordes classiques. un croisement entre la viole de gambe, l orgue, le violoncelle et le clavecin. Ecouter 500-ans-par-leonard-de-vinci-et-joue-pour-la-toute-premiere-fois/ 44

45 XXe siècle et période contemporaine Dans la première partie du XXe siècle le genre nature-morte évolue. Introduction de fragments de réalité dans la peinture, représentation et présentation cohabitent dans une même œuvre. La technique du collage se développe. La photographie s impose peu à peu comme forme artistique Dada Marcel DUCHAMP À bruit secret Ready-made aidé de 1916, constitué d une bobine de ficelle dans laquelle est dissimulé un mystérieux objet, scellée entre deux plaques de cuivre. La sculpture produit un son lorsqu on l agite. 45

46 Cubisme Pablo PICASSO Dans son œuvre, les instruments de musique seront passés au crible du découpage cubiste de la réalité en facettes. A partir de 1912, il intègre des éléments directement issus de la réalité (partitions musicales, fragments de matériaux divers jouant du trompe l œil. Le Cubisme aboutit ainsi à une réflexion sophistiquée sur les différents niveaux possibles de référence au réel. Guitare et feuille de musique 1912 Violon 1912 Instruments de musique 1926 Picasso, Guitare Picasso Carton papier ficelle crayon 46

47 Nicolas DE STAËL Le Concert Nicolas de Staël s est rendu un concert dirigé par Boulez le 5 mars Il peint le tableau Le Concert en onze jours avant de mettre fin à ses jours. 47

48 Le surréalisme Salvador DALI Le piano à queue est un instrument de musique récurrent dans l œuvre de Dali. Selon certaines interprétations il représenterait la bourgeoisie, son art décadent mis au service de l ordre culturel répressif d une société réactionnaire. Le piano à queue deviendra donc le support de fortes pulsions sadiques qu il va mettre en scène dans ses œuvres : viol, sodomie, nécrophilie et décomposition diverses Necrophilic Fountain Flowing from a Grand Piano Six images de Lénine sur un piano Film Le chien andalou Homard-téléphone 48

49 Man RAY Le Violon d'ingres Célèbre photographie noir et blanc réalisée par l'artiste américain Man Ray en 1924, représente Kiki de Montparnasse, nue, dont le dos arbore les ouïes d'un violon. Le titre de l œuvre constitue un indice sur le peintre qui a inspiré Man Ray qui admirait le travail du peintre Jean-Auguste-Dominique Ingres. Le Violon d'ingres s'inspire de la musicienne de dos au premier plan de l œuvre «Le Bain turc» L objet indestructible Un métronome et une photographie en noir et blanc de l œil d une femme. Selon Man Ray, la pièce a été initialement conçue comme un témoin silencieux dans son atelier pour le regarder peindre. En 1932, une seconde version, appelée objet de la destruction. Découpez l œil d une photographie de l être aimé qui vous a quitté. Fixez l œil au pendule d un métronome et réglementer le poids en fonction de la cadence souhaitée. Continuez à la limite de l endurance. Avec un marteau bien dirigé, essayer de détruire l ensemble d un seul coup. Le violon d Ingres (photographie) L objet indestructible (sculpture) 49

50 Le Nouveau Réalisme Dans la seconde partie du siècle, les objets réels sont utilisés comme matériau de l œuvre. Leur signification est rapportée à la société de consommation. Les deux fonctions de la nature morte subsistent sur un mode laïcisé : D une part le plaisir lié à la consommation et à la marchandise D autre part son aspect morbide voire mortifère. ARMAN Deux tendances paradoxales cohabitent au sein du travail d Arman. Conserver A travers ses «Accumulations» ou ses «Inclusions» Accumulation Inclusion sous boite de plexiglas Détruire A travers les «Colères» ou ses «Combustions» Arman détruit une contrebasse devant les caméras de la télévision américaine et s attaque à des objets cultes de la bourgeoisie : des copies de meubles de style. Colère Combustion 50

51 ARMAN Chopin s Waterloo Il démolit à coups de masse un piano, dont il fixe ensuite les morceaux épars sur une planche préparée à l avance, pérennisant ainsi les traces de son geste sous la forme d un assemblage-collage, que l artiste situe précisément dans la lignée des cubistes. À travers l agression de l instrument de musique, c est à un symbole d harmonie et de culture que s attaque Arman. Au-delà de l aspect spectaculaire de ses performances, l artiste recherche au travers de la destruction une dimension grandiose et épique, non sans un certain humour. Paradoxe : Détruire / Conserver Ces deux actions opposées ne s excluent pas mutuellement dans l œuvre de l artiste. L acte de destruction est souvent relayé par une action de conservation. Les fragments de l objet fracassé sont ensuite recomposés différemment, l objet calciné est inclus dans la résine pour figer son état et arrêter le processus de destruction. Parfois l objet détruit sera moulé et coulé en bronze ou détourné pour assumer une autre fonction (Chaise violoncelles) Bronze Résine Assemblage Empreintes 51

52 Jean TINGUELY Tinguely produit des montages mécaniques très bruyants. Il collabore épisodiquement, vers 1961, avec John Cage ou David Tudor et fréquente les milieux de la musique américaine d avant-garde. Tinguely se présente comme «archiviste des sonorités en perdition». (Michel Conil Lacoste, Tinguely, l'énergétique de l'insolence, page 143 et suivantes). Les sons naturels ne représentent plus que 6% du paysage sonore actuel. Les sons mécaniques et industriels sont eux-mêmes appelés à disparaître. «Tinguely nous conserve, alors, ces bruits de mécanique fruste qui s éloignent de nous» (Pierre Schaeffer, Langage des choses). Minimalisme Robert MORRIS, Boîte avec le son de sa propre fabrication, Cube en noyer brut, bande magnétique de 3 heures et demi et haut-parleur placé dans la boîte et relié à un magnétophone. L'artiste donne à voir les éléments de la construction et à entendre le son de sa fabrication. Les traces visuelles et sonore des processus auxquels la matière a été soumise sont montrées. 52

53 Pop Art Robert RAUSCHENBERG Oracle, Installation composée de 5 éléments fragmentaires montés sur roulette équipés d une batterie, d un poste émetteur et un haut-parleur. Les radios allumées, branchées sur différents pays et diverses stations créant un brouhaha aléatoire. Claes OLDENBURG Giant and soft objects Instruments de musiques géants et mous 53

54 Fluxus (Bewegung) Joseph BEUYS C'est un silence oppressant qui se dégage de ces œuvres. Le piano est muet, le feutre, en plus de dégager son odeur et de jouer le rôle d'isolant thermique, joue le rôle d'isolant phonique. Plight, , installation 43 éléments en feutre gris de 5 rouleaux chacun, piano à queue, tableau noir, thermomètre médical Infiltration homogène pour piano à queue, 1966 Piano à queue entièrement recouvert de feutre gris, croix rouge en tissu 54

55 Art cinétique Pol BURY Douze et treize cordes verticales et leurs cylindres1973. Sur une plaque de bois, des cordes métalliques tendues sont pincées à intervalles irréguliers grâce à de petits mécanismes et moteurs. Fontaine de la Fondation Maeght Fontaine mobile à fonctionnement mécanique. Les tubes métalliques s emplissent d eau et se déversent dans le bassin par phénomène de bascule en produisant des sons métalliques mêlés aux bruits de l eau. Shilda GUPTA Singing Cloud Enorme nuage de micros suspendus, évoquant l idée d'une captation des sons. Mais sous ce nuage, le spectateur est noyé dans un flux d'informations sonores. Cet avatar de Big Brother ou plan auditif, nos met en présence d un gigantesque et écrasant dispositif de captation sonore nous épiant, et de diffusion sonore brouillant nos capacités perceptives. Le «nuage chantant» se présente comme une «sourde» menace sur la tête du spectateur, celle d une tempête prête à exploser. 55

56 Photographie Patrick Tosani 56

57 Notations La partition : une notation musicale Définition En musique, on appelle notation le fait de transcrire sur un support les constituants d'une œuvre musicale, afin de la conserver, de la diffuser et de l'interpréter de manière différée. La représentation de la musique par un système de notation s'est manifestée dans la plupart des civilisations ayant une écriture. Quelles que soient les époques et les civilisations, l'écriture musicale met en relation un système et un code. Un certain nombre de symboles et de conventions plus ou moins contraignants définissent la durée, la hauteur ou les nuances d'un son. La partition est la transcription écrite des caractéristiques du son musical. Elle permet à des interprètes de reproduire ce son au moyen d instruments ou de voix désignés par le compositeur. (Par métonymie, le terme est devenu synonyme de l'œuvre musicale elle-même). Antiquité On en trouve les premières traces en Orient dès la plus haute antiquité, dans les textes grecs (traités de musicographes et témoignages d'époque hellénistique ou romaine). Des partitions (celles de l'oreste et de l'iphigénie à Aulis d'euripide) nous ont été transmises par des papyrus grecs datant de 360/350 av. J.-C. En Occident, il faut attendre le Ve siècle avant J.-C. et, dans le monde chrétien, le IXe siècle après J.-C. pour trouver les premières traces de notation. Les hymnes delphiques à Apollon Le chant du cœur d'oreste du poète Euripide du Ve siècle 57

58 Moyen âge Les neumes Du grec ancien «neûma» (signe), altération de «pneûma» (esprit). Signes de la notation musicale en usage à partir du IX e siècle et durant tout le Moyen Âge, le neume transcrit une formule mélodique et rythmique appliquée à une syllabe. La notation neumatique carrée sur les portées à quatre lignes, reste utilisée dans les éditions modernes de plain-chant, de chant grégorien. 58

59 Temps modernes Renaissance Partition Johannes Ockeghem Manuscrit de la Missa de Beata Virginie de Josquin des Prés 59

60 Baroque et classique Jean-Sébastien Bach Ludwig van Beethoven XIX e siècle Franz Liszt Frédéric Chopin 60

61 XXe siècle Erik Satie Parade Maurice Ravel Pavane John Cage 61

62 Xenakis Metatasis de Iannis 1953 Xenakis Mycènes alpha (1978) Bruno Maderna Sérénade pour un satellite Pierre Boulez Karlheinz Stockhausen Karlheinz Stockhausen Index des notations musicales 62

63 L onomatopée et le phylactère : une notation sonore Au niveau du langage écrit, il existe des tentatives de prendre en compte des différentes caractéristiques du son. Principalement utilisés dans la bande dessinée, phylactères et onomatopées sont un moyen efficace de transcrire visuellement le son. Phylactères La représentation de la parole, des dialogues est généralement notée et contenue dans les phylactères (bulles). Au delà du texte même, la calligraphie, la taille, la forme des caractères caractérisent l intonation, le climat émotionnel de l émission sonore. Des signes conventionnels, comme une tête de mort, une fumée de colère, une ampoule, un nuage, un éclair, des lignes de vitesse précisent le ton du dialogue, de la pensée, l état émotionnel ou encore le mouvement, la vitesse 63

64 Onomatopées Les onomatopées viennent en toile de fond du déroulement narratif. Elles représentent le bruitage, l'illustration sonore, la ponctuation musicale de la bande dessinée : exclamations, déglutitions, claquements de dents, éternuements, explosions, crissements de pneus, musique 64

65 Comic strip Serge Gainsbourg Viens petite fille dans mon Comic Strip Viens faire des bull s, viens faire des WIP! Des CLIP! CRAP! des BANG! des VLOP! Et des ZIP! SHEBAM! POW! BLOP! WIZZ! J distribue les swings et les uppercuts Ça fait VLAM! ça fait SPLATCH! et ça fait CHTUCK! Ou bien BOMP! ou HUMPF! parfois même PFFF! SHEBAM! POW! BLOP! WIZZ! Viens petite fill dans mon Comic Strip Viens faire des bull s, viens faire des WIP! Des CLIP! CRAP! des BANG! des VLOP! Et des ZIP! SHEBAM! POW! BLOP! WIZZ! Viens avec moi par dessus les buildings Ça fait WHIN! quand on s envole et puis KLING! Après quoi je fais TILT! et ça fait BOING! SHEBAM! POW! BLOP! WIZZ! Viens petite fill dans mon Comic Strip Viens faire des bull s, viens faire des WIP! Des CLIP! CRAP! des BANG! des VLOP! Et des ZIP! SHEBAM! POW! BLOP! WIZZ! N aies pas peur bébé agrippe-toi CHRACK! Je suis là CRASH! pour te protéger TCHLACK! Ferme les yeux CRACK! embrasse-moi SMACK! SHEBAM! POW! BLOP! WIZZ! SHEBAM! POW! BLOP! WIZZZZZZ! Voir la vidéo Serge Gainsbourg et Brigitte Bardot 65

66 Roy Lichtenstein Whaam! Roy Lichtenstein Blam Roy Lichtenstein Varoom Philippe Parreno Speech Bubbles1997 Ingo Maurer Lampe Boom Bang Batman (1966): Fight Scenes Season 2 YouTube 66

67 Abstractions Voir Chapitre : Synesthésies Wassily KANDINSKY Impression III, Concert (1911) Composition VIII 1923 Henri MICHAUX Paul KLEE et Hans HARTUNG 67

68 Franz KLINE et Jackson POLLOCK Sam FRANCIS 68

69 Eric LANGER A noir, E blanc, I rouge, U vert, O bleu Installation plastique et sonore d Eric Langer Dans son poème Voyelles, Arthur Rimbaud associe chaque voyelle à une couleur. Cette installation est un prolongement plastique et musical de cette œuvre. Le texte de Rimbaud est retranscrit en lettrage sur le mur. Les voyelles sont systématiquement remplacées par des formes colorées suivant la correspondance imaginée par Rimbaud. La composition plastique est complétée par une musique originale créée à partir de la transposition en notes des voyelles du poème. La notation anglaise de la gamme par des lettres va permettre cette transcription. Ce système est comparable à celui que J.S. Bach utilise dans «l art de la fugue» et rappelle l alphabet plastique d Auguste Herbin. D autres compositeurs, surtout au début du XXème siècle, ont élaboré des correspondances notes/lettres qu ils ont développées sur la totalité de l alphabet pour composer des hommages à leur dédicataire. Un xylophone est mis à la disposition du public. L alphabet est inscrit sur les lames et permet de transcrire des mots (ou un prénom) en musique. 69

70 Installations plasticiennes et sonores Alexandre CALDER Le Cirque : une installation et un film Premier chef-d œuvre de Calder, le Cirque annonce, avec sa mise en mouvement d objets à trois dimensions, ses futurs mobiles. Réalisé à partir de matières diverses : fil de fer, bois, métal, tissu, fibre, papier, carton, cuir, ficelle, tubes de caoutchouc, bouchons, boutons, sequins, boulons et clous, capsules de bouteille, il compte au total plus de deux cents pièces, parmi lesquelles soixante-neuf figures et animaux, quatre-vingt-dix accessoires (tapis, lampes, filets, rideaux) et trente-quatre instruments de musique, disques de phonographe et accessoires de bruitage. Le film de Jean Painlevé «Le Cirque» a donné lieu à de véritables spectacles. Calder y actionne les personnages. Le spectacle est accompagné de musique, de bruitages et des commentaires de Calder. Vidéo : Le film de Jean Painlevé Vidéo : le film de Carlos Vilardebó, musique de Pierre Henry Small Sphere and Heavy Sphere : un mobile sonore Une petite sphère et une sphère plus lourde sont suspendues au bout d un fil Balancées dans l espace, elles viennent heurter ces objets. Il faut imaginer cette sculpture en mouvement cognant les bouteilles, la cymbale, la caisse en bois transformant cette sculpture en un mobile sonore. Le cirque Objets divers Small and Heavy Sphere Objets divers 70

71 Jean TINGUELY «La seule chose stable en ce monde, c est le mouvement» Jean Tinguely. Jean Tinguely appartient au groupe des Nouveaux Réalistes. Il utilise des matériaux industriels et mécaniques de rebut pour réaliser des œuvres en forme de machines monumentales, animées de mouvements chaotiques et sonores. Hommage à New York En mars 1960, Jean Tinguely érige sur le parvis du Moma une immense sculpture autodestructrice qui s abime dans une apocalypse de mouvements, de lumières et de déflagrations assourdissantes. Le Cyclop Tinguely / Le Pénétrable sonore de Jesus Rafaël Soto Œuvre sculpturale gigantesque en béton et en métal. Le visiteur est invité à une expérience d art total : visuel, tactile et sonore, à évoluer et interagir dans une structure labyrinthique abritant une trentaine d œuvres. De nombreux artistes amis participèrent à sa création. Le Pénétrable sonore de Jesus Rafaël Soto est composé de tubes creux à section carrée, en aluminium. En se déplaçant à l intérieur, le spectateur crée un événement sonore. Site Le Cyclope Ecouter le son du pénétrable 71

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES ACTUALITES Ateliers de sensibilisation artistique à partir de l œuvre de V. Vasarely, encadré par une médiatrice culturelle et une historienne de l art. du 6 au 8 avril 2010 de 14hà16h Public: enfants

Plus en détail

QUELQUES PROPOSITIONS POUR EVALUER LES PRATIQUES MUSICALES AU CYCLE 3. Didier Louchet CPEM

QUELQUES PROPOSITIONS POUR EVALUER LES PRATIQUES MUSICALES AU CYCLE 3. Didier Louchet CPEM QUELQUES PROPOSITIONS POUR EVALUER LES PRATIQUES MUSICALES AU CYCLE 3 Didier Louchet CPEM Les textes officiels L éducation musicale s appuie sur des pratiques concernant la voix et l écoute : jeux vocaux,

Plus en détail

Livret du jeune spectateur

Livret du jeune spectateur Page1 Livret du jeune spectateur NOM : PRENOM : CLASSE : ETABLISSEMENT : PROFESSEUR DATE DE L'OPERA / DU CONCERT : LIEU DE L'OPERA / DU CONCERT : Page2 AVANT D'ALLER AU CONCERT / A L'OPERA : SE PREPARER

Plus en détail

Application en classe de la progression des apprentissages en musique 1 er cycle du secondaire

Application en classe de la progression des apprentissages en musique 1 er cycle du secondaire Application en classe de la progression des apprentissages en musique 1 er cycle du secondaire Quelques définitions des termes utilisés Nommer : Désigner par un nom. Identifier : Déterminer la nature de

Plus en détail

Compétences souhaitées à la fin des trois cycles de l enseignement spécialisé (musique)

Compétences souhaitées à la fin des trois cycles de l enseignement spécialisé (musique) Compétences souhaitées à la fin des trois cycles de l enseignement spécialisé (musique) Ipmc Institut de pédagogie musicale et chorégraphique Avril 1993 1 Avant-propos 1. Ce texte a été rédigé tout d abord

Plus en détail

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde de Léonard de Vinci est incontestablement le tableau le plus célèbre. Il est conservé au musée du Louvre à Paris et a

Plus en détail

Règlement d études et d examens concernant la formation de musiciens et musiciennes d Eglise non professionnels

Règlement d études et d examens concernant la formation de musiciens et musiciennes d Eglise non professionnels Règlement d études et d examens concernant la formation de musiciens et musiciennes d Eglise non professionnels du 23 novembre 2005 La commission d examens de musique d Eglise et la direction de l Ecole

Plus en détail

En UEL uniquement. Jour/ horaire. Programme. Découverte du langage musical autour du piano. Musique à l école. Création sonore et radiophonique

En UEL uniquement. Jour/ horaire. Programme. Découverte du langage musical autour du piano. Musique à l école. Création sonore et radiophonique En UEL uniquement Découverte du langage musical autour du piano Musique à l école Création sonore et radiophonique Grand débutant Acquisition des notions de base de la musique autour d un piano. Ce cours

Plus en détail

Les 5 sens Maternelle et cycle 2

Les 5 sens Maternelle et cycle 2 Les 5 sens Maternelle et cycle 2 Objectifs Exemples de visites Propositions d exploitation en arts visuels Service Educatif du Musée de Saint-Lô Dany Jeanne Pourquoi un projet sur les sens? L approche

Plus en détail

La Nature Morte ou l éveil des sens

La Nature Morte ou l éveil des sens Isabelle Asmussen-Bonah Agrégée Arts-plastiques Collège de Mutzig Séquence mobilisant une ressource artistique de proximité. Niveau 6ème La Nature Morte ou l éveil des sens A partir d une œuvre de proximité

Plus en détail

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant

Danseur / Danseuse. Les métiers du spectacle vivant Les métiers du spectacle vivant Filière : artistique Domaine : art chorégraphique Appellations voisines : artiste chorégraphique Autres métiers du domaine : chorégraphe, maître de ballet, notateur Danseur

Plus en détail

Ateliers pratiques d Arts Visuels Gouache Encre Papier. Philippe Virmoux Conseiller Pédagogique en Arts Visuels 76. La gouache

Ateliers pratiques d Arts Visuels Gouache Encre Papier. Philippe Virmoux Conseiller Pédagogique en Arts Visuels 76. La gouache Ateliers pratiques d Arts Visuels Gouache Encre Papier Philippe Virmoux Conseiller Pédagogique en Arts Visuels 76 Ce document présente la synthèse des animations pédagogiques «Atelier pratique d Arts Visuels»

Plus en détail

Arts CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE

Arts CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE Arts VISÉES PRIORITAIRES Découvrir, percevoir et développer des modes d expression artistiques et leurs langages, dans une perspective identitaire, communicative et culturelle. CIIP 2010 DEUXIÈME CYCLE

Plus en détail

L écoute ritualisée au cycle 3

L écoute ritualisée au cycle 3 L écoute ritualisée au cycle 3 Documents d application des programmes La sensibilité, l imagination, la création Éducation artistique école élémentaire Ministère de la Jeunesse, de l Éducation nationale

Plus en détail

Pourquoi? Caroline Baillat CPC EPS Céret / Elisabeth Maroselli CPC EPS P3 Page 1

Pourquoi? Caroline Baillat CPC EPS Céret / Elisabeth Maroselli CPC EPS P3 Page 1 Pourquoi? Pour enrichir l'imaginaire et la créativité C'est le moyen privilégié pour que l'enfant ne reste pas au niveau d'images mentales stéréotypées mais aille vers d'autres modes originaux de représentation.

Plus en détail

La danse contemporaine à la maternelle

La danse contemporaine à la maternelle La danse contemporaine à la maternelle «Quand une image présente ne nous fait pas penser à des milliers d images absentes, il n y a pas d imagination» G.Bachelard Danse et Arts visuels-a partir de Matisse-Ecole

Plus en détail

L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE

L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE L'ENTREPRISE À L'ŒUVRE Rapprocher la culture et le monde du travail en offrant aux salariés une rencontre au quotidien avec l art, tel est le but de L Entreprise à l œuvre, opération organisée sous l égide

Plus en détail

REFERENTIELS DE COMPETENCE

REFERENTIELS DE COMPETENCE NSIGNMNT SONDAIR ARTISTIQU A HORAIR RDUIT RFRNTILS D OMPTN DOMAIN D LA MUSIQU TABL DS MATIRS - Préface de la Ministre Françoise DUPUIS - 2 - - Le mot des fédérations - 3 - - Socles de compétence (.S.A.H.R.)

Plus en détail

ESSOURCES PÉDAGOGIQUES

ESSOURCES PÉDAGOGIQUES 2015 MATERNELLES CYCLE I / PS - MS ESSOURCES PÉDAGOGIQUES Introduction Je découvre par les sens MODULES À DÉCOUVRIR PENDANT LA VISITE La Cité des enfants de Vulcania est un lieu d éveil, de découvertes

Plus en détail

Repères historiques MUSIQUE ET VARIATION. Objectifs. Léonard de Vinci W.A.Mozart G.Bizet

Repères historiques MUSIQUE ET VARIATION. Objectifs. Léonard de Vinci W.A.Mozart G.Bizet MUSIQUE ET VARIATION Objectifs A être auditeur, interprète et créateur. A décrire, identifier et caractériser les éléments constitutifs du phénomène musical. A écouter sa production pour la corriger et

Plus en détail

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966

Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 Jean Dubuffet AUTOPORTRAIT II - 1966 MON VISAGE A LA MANIERE DE JEAN DUBUFFET OBJECTIFS - utiliser son expérience sensorielle visuelle pour produire une œuvre picturale. - réaliser une œuvre s'inspirant

Plus en détail

Propositions de pistes à partir du cycle 1

Propositions de pistes à partir du cycle 1 Des clés Des clés pour ouvrir l armoire aux confitures, des clés pour ouvrir la boîte des friandises et le coffret à bijoux des clés pour ouvrir le tiroir des images des clés pour ouvrir la malle aux secrets

Plus en détail

SEQUENCE LES 5 SENS. LA VUE L œil, La lumière La vision. L ODORAT, Le nez Les substances à l état gazeux L olfaction

SEQUENCE LES 5 SENS. LA VUE L œil, La lumière La vision. L ODORAT, Le nez Les substances à l état gazeux L olfaction SEQUENCE LES 5 SENS COMPETENCES Découverte du monde du vivant - Découvrir les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonction (organes associés) - Observer, décrire, manipuler

Plus en détail

Sculpture contemporaine MIP Grasse Analyse plastique

Sculpture contemporaine MIP Grasse Analyse plastique Sculpture contemporaine MIP Grasse Analyse plastique Tomek Kawiak L'habit de parfumeur (1997) D'après une gravure de Nicolas Larmessin (XVIIe ) Sculpture (3D) Bronze Socle en pierre Formes Figuration humaine

Plus en détail

Rythme et percussions à l école maternelle

Rythme et percussions à l école maternelle Jérôme Vial CPDEM Inspection Académique de l Allier, Rythme et percussions à l école maternelle Les activités suivantes peuvent être proposées de la PS à la GS, en différenciant les attentes. Jeux vocaux

Plus en détail

Voix parlée, voix lyrique. Vocabulaire

Voix parlée, voix lyrique. Vocabulaire Mythes et musique. Quelques éléments de compréhension Cette séquence intervient en fin d année scolaire et permet une transversalité avec les cours d histoire et de français. Elle revient sur deux mythes

Plus en détail

Musique imprimée & PCDM4 (version février 2008) 1.3 AUT 1.3 AUT 04 3 COM 05M 2 AUT 11/1R 6.11 AUT

Musique imprimée & PCDM4 (version février 2008) 1.3 AUT 1.3 AUT 04 3 COM 05M 2 AUT 11/1R 6.11 AUT usique imprimée & PCD4 (version février 008) T ongbooks éthodes générales usique imprimée ciences musicales, apprentissage et enseignement, méthodes générales T1 Théorie de la musique T olfèges T Dictées

Plus en détail

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES

THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ATELIERS ARTISTIQUES ENFANTS - ADOS - ADULTES ATELIERS ARTISTIQUES NEUILLY SUR SEINE THÉÂTRE - CINÉMA DANSE - MUSIQUE - CHANT COACHING PERSONNALISÉ ENFANTS - ADOS - ADULTES Johanna Cohen 06 61 41 13 03 coursanna@hotmail.fr wwww.coursanna.fr LE COURS

Plus en détail

Pour l examen pédagogique de la SSPM en vue de l obtention du diplôme de professeur de flûte à bec

Pour l examen pédagogique de la SSPM en vue de l obtention du diplôme de professeur de flûte à bec VADE-MECUM Pour l examen pédagogique de la SSPM en vue de l obtention du diplôme de professeur de flûte à bec Rédigé par Marianne Lüthi Niethammer, 1999. Remarque préliminaire : Ce vade-mecum est un commentaire

Plus en détail

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas LIVRET DE VISITE musée des beaux-arts de Nancy place Stanislas Autoportraits du musée d Orsay L exposition Au fil du temps Bienvenue au Musée des Beaux-Arts de Nancy! Les tableaux que tu vois ici viennent

Plus en détail

S e r g e B e n o i t

S e r g e B e n o i t S e r g e B e n o i t peintures - sculptures 1 Octobre 1980 J ai fait la connaissance de Serge Benoit, il y a six ans, lorsqu il s est installé à la «Cité Fleurie». Quand j ai eu l occasion de voir son

Plus en détail

Le Bon Accueil Lieu d art contemporain - Sound Art INTERFÉRENCES ATELIERS / EXPOSITION / CONCERT

Le Bon Accueil Lieu d art contemporain - Sound Art INTERFÉRENCES ATELIERS / EXPOSITION / CONCERT Le Bon Accueil Lieu d art contemporain - Sound Art INTERFÉRENCES ATELIERS / EXPOSITION / CONCERT 4 ATELIERS TOUT PUBLIC / 1 INSTALLATION SONORE ET CINETIQUE / 1 PERFORMANCE AUDIOVISUELLE - REVISITER DES

Plus en détail

RENCONTRES DEPARTEMENTALES

RENCONTRES DEPARTEMENTALES RENCONTRES DEPARTEMENTALES 2014/2015 DANSE A EPINAY 20 classes Document à l attention des enseignants Jeudi 02 avril 2015 En ligne sur le site de la DSDEN du 93, dans la rubrique EPS : Livrets de compétences

Plus en détail

Quelques exemples de jeux pour sensibiliser les enfants au monde du handicap

Quelques exemples de jeux pour sensibiliser les enfants au monde du handicap S'amuser en groupe, sans voir Quelques exemples de jeux pour sensibiliser les enfants au monde du handicap Les écureuils dans les arbres S'orienter dans l'espace grâce aux sons Utiliser la technique de

Plus en détail

L'Engrenage FICHE TECHNIQUE

L'Engrenage FICHE TECHNIQUE L'Engrenage FICHE TECHNIQUE Descriptif - Représentation sans entracte - Durée : 1h25 environ (textes 40', musique 45') - Hugues Leclère interprète l ensemble des pièces pour piano (non sonorisé) - Patrick

Plus en détail

Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII

Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII Ministère des Affaires étrangères et européennes Direction de la politique culturelle et du français Regards VII 1. La fête de la musique Réalisation Thomas Sorin, CAVILAM Rédaction Murielle Bidault, CAVILAM

Plus en détail

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE

DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE ÉCOLE SECONDAIRE DE MIRABEL GUIDE DE CHOIX DE COURS 2015-2016 Quatrième secondaire CHOIX D OPTIONS DOMAINE DE LA MATHÉMATIQUE, DE LA SCIENCE ET DE LA TECHNOLOGIE SÉQUENCE CULTURE, SOCIÉTÉ ET TECHNIQUE

Plus en détail

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT

LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT LIVRET DU CANDIDAT LES DEUX OPTIONS FACULTATIVES DANSE AU BACCALAURÉAT EPS / DANSE ART / DANSE Elèves du lycée Bréquigny à Rennes, Avril 2014 1 Les deux options facultatives danse au BAC Ce livret a été

Plus en détail

PROGRAMME D ETUDE LECTURE/DECHIFFRAGE PIANO

PROGRAMME D ETUDE LECTURE/DECHIFFRAGE PIANO PROGRAMME D ETUDE LECTURE/DECHIFFRAGE PIANO Avril 2012 Commissariat à l enseignement musical Téléphone : 247-86629/86618/86638/86611 2, rue Sosthène Weis Téléfax: 26 12 32 15 L-2722 Luxembourg e-mail :

Plus en détail

PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION

PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION PROJET : EXPERIMENTER SES 5 SENS AU QUOTIDIEN! DECOUVRIR LE MONDE PETITE SECTION Compétence : Découvrir les parties du corps et les 5 sens. Leurs caractéristiques et leurs fonctions. Finalité : Préparer

Plus en détail

Sabine Collé-Balp formateur arts plastiques IUFM Célestin Freinet La Seyne sur mer Académie de NICE

Sabine Collé-Balp formateur arts plastiques IUFM Célestin Freinet La Seyne sur mer Académie de NICE L objet et l oeuvre 6 Statut de l objet Entrée Référence Caractéristiques Vocabulaire Illustration L objet comme constituant de l œuvre en 2D Schwitters Relief 1923 Centre G Pompidou Collage Collage L

Plus en détail

Piano et Guitare ORGANISATION DU CURSUS

Piano et Guitare ORGANISATION DU CURSUS Piano et Guitare ORGANISATION DU CURSUS Le programme du C.E.P.I. piano et guitare comporte trois modules de formation : le module principal dans la discipline dominante (piano ou guitare), un module associé

Plus en détail

Transmettre la voix à distance

Transmettre la voix à distance Pour quoi faire? Par quels moyens? Ressentir et observer sa voix, c était un très vieux rêve, comme l était aussi celui de voler dans les airs Aujourd hui, les moyens de communication modernes permettent

Plus en détail

Vous prendrez bien... une chaise?

Vous prendrez bien... une chaise? Dossier Pédagogique Vous prendrez bien... une chaise? " Vous prendrez bien une chaise? " Que l on feuillette des ouvrages sur l art du mobilier à travers les siècles ou tout simplement des catalogues de

Plus en détail

L'audiodescription. Principes et orientations

L'audiodescription. Principes et orientations L'audiodescription Principes et orientations Rendre la culture accessible à tous permet d éviter l exclusion. L audiodescription est une technique de description destinée aux personnes aveugles et malvoyantes.

Plus en détail

Thématique : Arts, ruptures et continuités

Thématique : Arts, ruptures et continuités Thématique : Arts, ruptures et continuités Sujet : En t appuyant sur l analyse et la mise en relation des œuvres ci-dessous, tu devras, dans ton exposé oral, répondre à la problématique suivante : Pourquoi

Plus en détail

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE

B Projet d écriture FLA 10-2. Bande dessinée : La BD, c est pour moi! Cahier de l élève. Nom : PROJETS EN SÉRIE B Projet d écriture Bande dessinée : La BD, c est pour moi! FLA 10-2 Cahier de l élève PROJETS EN SÉRIE Il faut réaliser ces projets dans l ordre suivant : A Bain de bulles Lecture B La BD, c est pour

Plus en détail

Couleurs à voir et à entendre

Couleurs à voir et à entendre Couleurs à voir et à entendre Pieter II Brueghel (1564 Bruxelles - 1638 Anvers) Arbre de mai, vers 1620 L Ensemble Contrechamps et le Musée d art et d histoire proposent une visite artistique et musicale.

Plus en détail

La mallette multisensorielle peinture du Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris

La mallette multisensorielle peinture du Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris La mallette multisensorielle peinture du Petit Palais, Musée des Beaux-Arts de la Ville de Paris Le handicap visuel au Petit Palais Le Service éducatif et culturel propose des activités variées autour

Plus en détail

Technique de la peinture

Technique de la peinture Supports pédagogiques: Fiches de travail n 1, 2 et 4 (lycée), fiche de travail n 3 (école primaire et collège). ENSEIGNANT E : Michel Haider (retable de Hohenlandenberg), Triptyque de la Crucifixion, panneau

Plus en détail

Médiation traduction. De la matière aux langages. 1/ Au fait, les Arts plastiques, qu est-ce que c est? 2/ Pourquoi traduire une œuvre?

Médiation traduction. De la matière aux langages. 1/ Au fait, les Arts plastiques, qu est-ce que c est? 2/ Pourquoi traduire une œuvre? 1/ Au fait, les Arts plastiques, qu est-ce que c est? Médiation traduction De la matière aux langages 2/ Pourquoi traduire une œuvre? 3/ La rencontre avec une œuvre : une «enquête» en 3 étapes 4/ Et maintenant

Plus en détail

DO SSI ER PED A GO GIQ UE

DO SSI ER PED A GO GIQ UE DO SSI ER PED A GO GIQ UE Sophie Talabot / Gérard Bonnaud Théâtre de la Cheminée Lire Lire Chateauneuf de Gadagne Salle l Arbousière Lundi 14 Mai 14h30 scolaire Lundi 14 Mai 19h00 Tout public Cavaillon

Plus en détail

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle :

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : École : Maternelle Livret de suivi de l élève Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : Livret de suivi de l élève à l école maternelle Chaque compétence est évaluée selon

Plus en détail

du 24 janvier au 1er février 2015

du 24 janvier au 1er février 2015 Clara Scremini Gallery à BRAFA ART FAIR Bruxelles du 24 janvier au 1er février 2015 Maria Bang Espersen, Attitude l, 18x37x20cm, 2013 Clara Scremini Gallery Clara Scremini Gallery participe à du samedi

Plus en détail

NON MAIS T AS VU MA TÊTE!

NON MAIS T AS VU MA TÊTE! La compagnie Lucamoros présente NON MAIS T AS VU MA TÊTE! et autres images (portrait volé, face à face) Spectacle sans paroles et en 3 tableaux pour un peintre-clown et sa toile Compagnie Lucamoros 1 Premier

Plus en détail

sites.csdraveurs.qc.ca/musique/

sites.csdraveurs.qc.ca/musique/ Guide du chef de choeur THÈME : La bonne chanson «au cœur de notre culture» Le thème des Choralies 2014 vous invite à mettre en valeur un répertoire riche et varié. Plusieurs chants qui nous semblent si

Plus en détail

Galerie de photos échantillons SB-910

Galerie de photos échantillons SB-910 Galerie de photos échantillons SB-910 Ce livret présente différentes techniques du flash SB-910 et des exemples de photographies. 1 Fr Franchissez un cap dans l univers de l éclairage créatif Révélez les

Plus en détail

votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014

votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014 votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014 Introduction Afin de traiter les notions d Espace privé-

Plus en détail

CONSERVATOIRE DE MUSIQUE DE LA GARENNE-COLOMBES PROGRAMME PÉDAGOGIQUE - Département Piano -

CONSERVATOIRE DE MUSIQUE DE LA GARENNE-COLOMBES PROGRAMME PÉDAGOGIQUE - Département Piano - CONSERVATOIRE DE MUSIQUE DE LA GARENNE-COLOMBES PROGRAMME PÉDAGOGIQUE - Département Piano - Initiation : pour les enfants âgés entre 5 et 7 ans. Cycle I (C1) : l apprentissage : Débutant 1, Débutant 2,

Plus en détail

Autoportraits photographiques. Il s agit de se photographier soi-même (ce n est pas un portrait pris par un autre)

Autoportraits photographiques. Il s agit de se photographier soi-même (ce n est pas un portrait pris par un autre) Autoportraits photographiques Il s agit de se photographier soi-même (ce n est pas un portrait pris par un autre) 1-pratique photographique : en se montrant jouer sur les notions propres à la photographie

Plus en détail

Dossier Histoire des arts

Dossier Histoire des arts Nguon Léa 3 5 Dossier Histoire des arts LE POP ART Sommaire 1. Introduction...p.2-3 2. Biographie...p.4-5 3. Présentation de l'oeuvre...p.6-7 a. Spécificité de l'oeuvre b. Contexte sociologique c. Analyse

Plus en détail

Jeux de préparation à la mise en espace

Jeux de préparation à la mise en espace École maternelle Imaginer sentir créer Jeux de préparation à la mise en espace Août 2007 eduscol.education.fr/ecole JEUX DE PRÉPARATION À LA MISE EN ESPACE A) Jeux avec la voix 1) Messages brouillés Des

Plus en détail

... soutient ... met tout en oeuvre ... met en place ... s engage à

... soutient ... met tout en oeuvre ... met en place ... s engage à ... soutient la création, l adaptation et la gestion de toutes formes de créations artistiques liées au spectacle vivant, aux arts plastiques, à l audiovisuel et au multimédia.... met tout en oeuvre pour

Plus en détail

MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO

MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO MUSEE GUGGENHEIM de BILBAO Présentation œuvre et artiste : Le musée Guggenheim de Bilbao (Espagne) est un musée d art moderne et contemporain. Comme son frère de New York, bâti sur les plans de Frank Lloyd

Plus en détail

DOSSIER PEDAGOGIQUE Déroulement d une visite QUELQUES MOTS SUR PAUL KLEE

DOSSIER PEDAGOGIQUE Déroulement d une visite QUELQUES MOTS SUR PAUL KLEE DOSSIER PEDAGOGIQUE Déroulement d une visite o Après l accueil du groupe, l animation commence par une petite introduction sur l art de manière générale et sur la peinture en particulier avec quelques

Plus en détail

Fiche de préparation. Intitulé de séquence : le portrait

Fiche de préparation. Intitulé de séquence : le portrait Fiche de préparation Cycle III Niveau de classe : CM Intitulé de séquence : le portrait Domaines étudiés : arts du langage, arts visuels Champs disciplinaires : français/ langage oral, lecture, écriture

Plus en détail

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano

5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano 5 semaines pour apprendre à bien jouer un morceau de piano Ce guide peut être librement imprimé et redistribué gratuitement. Vous pouvez pouvez l'offrir ou le faire suivre à vos amis musiciens. En revanche,

Plus en détail

5 e Séquence 1 Musique et société contemporaine En quoi les bruits peuvent-ils devenir musique?

5 e Séquence 1 Musique et société contemporaine En quoi les bruits peuvent-ils devenir musique? 5 e Séquence 1 Musique et société contemporaine En quoi les bruits peuvent-ils devenir musique? Objectifs généraux : J apprends : que ma capacité à percevoir nourrit ma capacité à produire. à travailler

Plus en détail

Atelier photo * au lycée Léonard de Vinci

Atelier photo * au lycée Léonard de Vinci Atelier photo * au lycée Léonard de Vinci Enseignantes : Emilie Crouzet, Anna Desbouvries Intervenant photographe : Bastien Defives Classes concernées : 2 TISC Grâce au soutien renouvelé de la DRAAC, de

Plus en détail

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique?

Défi 1 Qu est-ce que l électricité statique? Défi 1 Qu estce que l électricité statique? Frotte un ballon de baudruche contre la laine ou tes cheveux et approchele des morceaux de papier. Décris ce que tu constates : Fiche professeur Après avoir

Plus en détail

L accompagnement pour piano

L accompagnement pour piano L accompagnement pour piano L'harmonisation polyphonique d'une mélodie, telle que vous l'avez pratiquée jusqu'à présent, demande quelques modifications de conception dès lors que l'on veut la transformer

Plus en détail

Tux Paint. 1. Informations générales sur le logiciel. Auteur : Bill Kendrick et l équipe de développement de New Breed Software

Tux Paint. 1. Informations générales sur le logiciel. Auteur : Bill Kendrick et l équipe de développement de New Breed Software 1. Informations générales sur le logiciel Auteur : Bill Kendrick et l équipe de développement de New Breed Software Version : 0.9.13 Licence : GPL Date de parution : octobre 2004 Environnement requis :

Plus en détail

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres?

Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Conseils déco express Comment éclairer une pièce, décorer vos murs, habiller vos fenêtres? Textes rédigés pour le site www.mmatravodeco.com Reportage : projet de décoration Bambù, Paris 14 e Photos : Béatrice

Plus en détail

BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant. et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions.

BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant. et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. BO 11 juin 2008 Découvrir le monde Découvrir le vivant Ils (les élèves) découvrent les parties du corps et les cinq sens : leurs caractéristiques et leurs fonctions. Le goût Objectifs : Reconnaitre les

Plus en détail

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES THE ARTIST CINE-CONCERT LIVE

CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES THE ARTIST CINE-CONCERT LIVE Voici les conditions standards pour les projections du film The Artist avec orchestre live (complet). Cette liste n est pas limitée ni exclusive et peut être sujette à des modifications en fonction de

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires»

Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires» é Les Éditions du patrimoine présentent La tenture de l Apocalypse d Angers Collection «Sensitinéraires» >Un ouvrage conçu en collaboration avec l IRAG (Institut pour la recherche d applications gravées),

Plus en détail

FLAINE, art et architecture

FLAINE, art et architecture FLAINE, art et architecture La station de Flaine a été créée dans les années 60 par Eric et Sylvie Boissonnas, grands mécènes du 20ème siècle, amateurs d art moderne et de musique classique. L architecte

Plus en détail

Projet tutoré N 9 Visualisation du mouvement : Sculpture corporelle en 3D. Compte rendu de réunion du 13 / 12 / 2004 à l Institut Charles Cros

Projet tutoré N 9 Visualisation du mouvement : Sculpture corporelle en 3D. Compte rendu de réunion du 13 / 12 / 2004 à l Institut Charles Cros Projet tutoré N 9 Visualisation du mouvement : Sculpture corporelle en 3D Compte rendu de réunion du 13 / 12 / 2004 à l Institut Charles Cros PRESENTS : - KISS Jocelyne et VENCESLAS Biri de l institut

Plus en détail

huile sur bois 67 x 49 cm Origine : Renaissance

huile sur bois 67 x 49 cm Origine : Renaissance L'autoportrait Un autoportrait est une représentation d'un artiste, dessinée, peinte, photographiée ou sculptée par l'artiste lui-même. Bien que l'exercice de l'autoportrait ait été pratiqué depuis les

Plus en détail

Quelques règles de description des mouvements

Quelques règles de description des mouvements Introduction 1 9 Quelques règles de description des mouvements Dans ce livre, tout autant que de voix, il sera souvent question de mouvement. Nommer et décrire les mouvements est une tâche complexe, car

Plus en détail

Tout au long de l année

Tout au long de l année Objectifs Familiariser les élèves avec le relevé d informations sur un journal de bord. Apprendre aux élèves à utiliser des instruments d observation scientifiques. Réaliser des dessins d observations

Plus en détail

Petite forme avec une Viole de Gambe. Viole : Bruno Angé

Petite forme avec une Viole de Gambe. Viole : Bruno Angé Petite forme avec une Viole de Gambe Jeune Public Pièces musicales contées La Bataille Le roi Louis XIV Sainte colombe Viole : Bruno Angé Contact CADENZA Bruno Angé 09 54 73 86 66 / 06 33 17 71 64 Adresse

Plus en détail

Pour toutes questions, vous pouvez envoyer un mail à corinne.cuvinot-peyre@ac-aix-marseille.fr

Pour toutes questions, vous pouvez envoyer un mail à corinne.cuvinot-peyre@ac-aix-marseille.fr Pour toutes questions, vous pouvez envoyer un mail à corinne.cuvinot-peyre@ac-aix-marseille.fr Répartition des enseignements art danse dans l académie Ci-dessous la liste des établissements proposant l

Plus en détail

Oral histoire des arts 2013

Oral histoire des arts 2013 Oral histoire des arts 2013 Chaque candidat se présente devant le jury avec une liste d'objets d'étude qu'il a choisis. Cette liste, validée par le ou les professeur(s) qui encadrent la préparation, se

Plus en détail

Séance 1 - Classe de 1 ère. Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style

Séance 1 - Classe de 1 ère. Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style Séance 1 - Classe de 1 ère Cours - Application Introduction à la typologie et à l analyse des figures de style I) Rappel définition d une figure de style A) Définition d une figure de style. - Le langage

Plus en détail

JEAN-CHRISTOPHE DESNOUX

JEAN-CHRISTOPHE DESNOUX Site de POITIERS DESCRIPTIF DES ENSEIGNEMENTS PAR ENSEIGNANT SELON UNE CLASSIFICATION EN DEUX GRANDS DOMAINES : - THÉORIES - PRATIQUES & MÉTHODOLOGIE JEAN-CHRISTOPHE DESNOUX IMAGES SONORES ANIMÉES Contenu

Plus en détail

JOSEPH CORNELL ET LES SURRÉALISTES À NEW YORK : DALÍ, DUCHAMP, ERNST, MAN RAY...

JOSEPH CORNELL ET LES SURRÉALISTES À NEW YORK : DALÍ, DUCHAMP, ERNST, MAN RAY... Un parcours à l attention des enfants et de leurs parents pour découvrir l exposition en s amusant BIENVENUE AU MUSÉE! JOSEPH CORNELL ET LES SURRÉALISTES À NEW YORK : DALÍ, DUCHAMP, ERNST, MAN RAY... DU

Plus en détail

http://jb-musique.wifeo.com/

http://jb-musique.wifeo.com/ LE PIANO Volume 1 Edition 2010 version 1.1 Par Jérémy BEZIE - 1 - Préface Ce guide est destiné aux débutants et aux personnes souhaitant avoir une méthode simple pour apprendre à jouer rapidement des morceaux

Plus en détail

ADVENTURES IN FRONT OF THE TV SET Dossier pédagogique

ADVENTURES IN FRONT OF THE TV SET Dossier pédagogique ADVENTURES IN FRONT OF THE TV SET Dossier pédagogique L Armada Productions 3, rue de Lorraine 35000 Rennes 02 99 54 32 02 www.armada-productions.com www.adventuresinfrontofthetvset.com Contact / Salima

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Le Centre Georges Pompidou, Paris.

Le Centre Georges Pompidou, Paris. Le Centre Georges Pompidou, Paris. 1- L OEUVRE : Titre de l œuvre Centre Georges Pompidou aussi surnommé Beaubourg d après le nom du quartier dans lequel il fut construit. Nom de l auteur ou de l artiste

Plus en détail

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens.

Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ. Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. Rencontres au Castelnau ou.. quand les auteurs s en vont au champ Sandrine Trochet. Enseignante Castelnau Barbarens. 1,Un constat : Il existe de fortes inégalités entre les écoles quant à l accès à la

Plus en détail

La musique et le cinéma

La musique et le cinéma Fiche d écoute n La musique et le cinéma Quelques notions de vocabulaire Avant de réaliser un film, il faut écrire l histoire : Le synopsis est le résumé de l histoire. Le scénario (écrit par le scénariste)

Plus en détail

AMortagne-sur-Sèvre, c'est l'ensemble

AMortagne-sur-Sèvre, c'est l'ensemble A MORTAGNE-SUR-SÈVRE (85 - VENDÉE) AUTOUR DE TROIS PEINTRES CONTEMPORAINS AMortagne-sur-Sèvre, c'est l'ensemble des classes des écoles maternelle et primaire qui est concerné par la création artistique.

Plus en détail

7, rue Jules Ferry - 93170 Bagnolet 09 51 02 82 76 - contact@riofluo.com

7, rue Jules Ferry - 93170 Bagnolet 09 51 02 82 76 - contact@riofluo.com 7, rue Jules Ferry - 93170 Bagnolet 09 51 02 82 76 - contact@riofluo.com Notre approche Riofluo, studio de création visuelle et d événementiel artistique, spécialisé en Street Art, développe une démarche

Plus en détail

01 - BRIGITTE, Battez-vous

01 - BRIGITTE, Battez-vous Paroles et musique : Aurélie Maggiori, Sylvie Hoarau 3eme Bureau Copyright Control PAROLES Faites-vous la guerre pour me faire la cour* Soyez gangsters, soyez voyous 1 Toi mon tout, mon loubard 2 Tu serais

Plus en détail

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques

Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques DERNIÈRE IMPRESSION LE er août 203 à 7:04 Chapitre 2 Les ondes progressives périodiques Table des matières Onde périodique 2 2 Les ondes sinusoïdales 3 3 Les ondes acoustiques 4 3. Les sons audibles.............................

Plus en détail

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE

COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT. Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE COURS D ACOUSTIQUE DU DU BATIMENT Chapitre 1 : NOTIONS DE BASE Chapitre 2 : LES SOURCES DE BRUIT Chapitre 3 : ISOLATION ACOUSTIQUE DES PAROIS Chapitre 4 : ACOUSTIQUE DES LOCAUX CORRECTION ACOUSTIQUE Chapitre

Plus en détail

aerty entrée du bâtiment mur fenêtre toit

aerty entrée du bâtiment mur fenêtre toit et hôtel créé par l architecte Gehry est différent de ceux que l on voit habituellement. Pourtant on peut retrouver certains éléments qui nous permettent de défi nir qu il s agit bien d un bâtiment. g

Plus en détail