Agence japonaise de coopération internationale

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Agence japonaise de coopération internationale"

Transcription

1 Agence japonaise de coopération internationale

2 L approvisionnement en eau financé par l aide japonaise fait le bonheur des enfants cambodgiens et améliore leur santé. Sommaire Avant-propos 2 Coopération internationale Enjeux mondiaux et soutien aux pays en développement 3 Initiatives de la JICA Un pont jeté entre le Japon et les pays en développement 5 Initiatives régionales [Asie] Fournir une coopération axée sur les besoins et adaptée à la diversité régionale 9 [Moyen-Orient et Europe] Soutien à la stabilité régionale, à la paix et à la prospérité 11 [Afrique] Soutien à l appropriation par l Afrique de son développement 12 [Amérique latine et Caraïbes] Soutenir la protection de l environnement, les mesures contre le changement climatique, la croissance durable et la réduction de la pauvreté 13 [Région Pacifique] Élargir l aide pour surmonter l instabilité des petits États insulaires 14 Les partenariats de la JICA Pour une meilleure efficacité de l aide 15 La JICA en bref 17 1

3 Agence japonaise de coopération internationale AVANT-PROPOS La mondialisation rapide et de nouveaux défis, en particulier la crise financière et le changement climatique, ont induit des changements fondamentaux dans l économie politique des pays en développement, mais également dans celle de la communauté des donneurs internationaux. Depuis sa création en 1974, l Agence japonaise de coopération internationale (JICA) a fourni diverses formes d assistance technique dans plus de 150 pays et régions. Le rôle de la JICA a évolué avec le temps. Elle s est davantage orientée vers une action de terrain, en travaillant plus étroitement avec les gouvernements partenaires, les organisations de donneurs internationaux, les entreprises privées, et surtout les populations et communautés locales, insuflant ainsi plus d espoir en l avenir. En octobre 2008, la JICA a fusionné avec la section chargée de la coopération économique à l étranger de la Banque japonaise pour la coopération internationale (JBIC). La nouvelle JICA, en tant que plus grande agence de développement bilatérale au monde, est aujourd hui capable de fournir une aide combinant harmonieusement coopération technique, prêts à des conditions de faveur et assistance financière non remboursable, dans un large éventail de domaines, s étendant de l infrastructure aux projets locaux. La brochure Profil de la JICA donne un aperçu général de la stratégie institutionnelle de la nouvelle JICA et de ses activités opérationnelles variées. Sa vision institutionnelle est de poursuivre «un développement inclusif et dynamique» de façon à garantir la «sécurité humaine» de toutes les populations dans le monde. Sadako Ogata Présidente Agence japonaise de coopération internationale 2

4 Coopération internationale Enjeux mondiaux et soutien Depuis plus d un demi-siècle, la JICA est l agence Si la population de notre planète était de 100 habitants... Population des pays en développement 80 Personnes vivant avec un revenu inférieur à 2 dollars par jour 40 Personnes privées d accès à l eau potable 17 Enfants avec une espérance de vie inférieure à 5 ans 8 Personnes sous-alimentées 17 Personnes privées d accès à l électricité 25 Population analphabète 18 (environ 5,2 milliards) (environ 2,6 milliards) (environ 1,1 milliards) (environ 0,5 milliards) (environ 1,1 milliards) (environ 1,6 milliards) (environ 1,2 milliards) Source : PNUD, Rapport mondial sur le développement humain 2007/ Les chiffres entre parenthèses indiquent le nombre réel par rapport à la population mondiale.

5 aux pays en développement d exécution de l aide publique au développement du Japon Agence japonaise de coopération internationale Problèmes de mondialisation et de diversification La population mondiale dépasse les six milliards d individus, dont 80 % résident dans les pays en développement. Malgré la croissance économique stable de nombre de ces pays ces dernières années, 1,2 milliard de personnes vivent encore avec moins d un dollar par jour et beaucoup sont privées d eau potable, d un accès suffisant à l éducation ou à des soins médicaux appropriés. Avec la globalisation rapide des économies et des sociétés, apparaît la crainte que ces problèmes, jusqu alors spécifiques aux pays en développement, s étendent à l ensemble de la communauté internationale. Aider les pays en développement est par conséquent vital pour résoudre les problèmes de portée mondiale, tels que ceux liés à l environnement, aux ressources et à l alimentation. En 2000, en vue de contribuer à relever ce défi, les Nations unies ont adopté la Déclaration du Millénaire, qui énonce les Objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) à atteindre avant Ces OMD portent sur des objectifs quantitatifs dans huit domaines incluant la réduction de la pauvreté, l éducation, l égalité entre les sexes (amélioration du statut des femmes), la santé ainsi que l environnement. Soutenir les pays en développement en tant que membre actif de la communauté mondiale Le Japon importe plus de 90 % de ses ressources naturelles telles que le pétrole, le gaz naturel et le minerai de fer, et 60 % de son alimentation. Il exporte une grande partie de sa production dans le monde. Si les exportations représentent 40 % des échanges avec les pays en développement, la part des importations atteint environ 60 %, ce qui fait de ces nations des partenaires indispensables pour le Japon. Depuis plus d un demi-siècle, le Japon apporte une aide publique aux pays en développement (APD), afin de tisser des liens de partenariat plus étroits et de participer à la stabilité internationale. En qualité d agence d exécution de l APD, la JICA a contribué au renforcement des ressources humaines, au transfert de technologie et au développement de l infrastructure de divers pays par l intermédiaire de la coopération technique, de prêts d APD et de l aide financière non remboursable (dons), fondés sur la coopération bilatérale. Ses activités sont très appréciées pour leur efficacité à promouvoir une croissance économique durable dans de nombreux pays d Asie et à travers le monde. La JICA a forgé des relations étroites avec les gouvernements des pays industrialisés et les organisations d aide internationales chargées d atteindre les OMD et de résoudre les problèmes mondiaux tels que le changement climatique. 4

6 Initiatives de la JICA Un pont jeté entre le Japon La JICA assiste et soutient les pays en développement en qualité d agence d exécution de l APD japonaise. Selon sa vision d un «Développement inclusif et dynamique», la JICA contribue à résoudre les problèmes des pays en développement en recourant aux outils les mieux adaptés parmi une large panoplie de méthodes d aide et à une approche à la fois régionale, nationale et par problème. La JICA et l APD Depuis son adhésion au plan de Colombo*1 en 1954, le Japon fournit une assistance technique et financière aux pays en développement par le biais de l APD en vue de contribuer à la paix et au développement de la communauté internationale et d assurer ainsi sa propre sécurité et prospérité *2. La JICA est chargée de mettre en œuvre d une manière intégrée l ensemble des programmes d APD coopération technique, prêts d APD, aide financière non remboursable à l exception des contributions aux organismes internationaux. La JICA est la plus importante agence d aide bilatérale de la planète, elle est active dans plus de 150 pays et régions et son réseau compte une centaine de bureaux à travers le monde. Coopération technique *1 Le plan de Colombo est une organisation internationale créée en 1950 pour promouvoir le développement socio-économique des pays d Asie du Sud, du Sud-Est et de la région Pacifique. Son siège est à Colombo, au Sri Lanka. *2 Extrait de la Charte de l APD révisée en août 2003 n Volume des programmes de la JICA pour l exercice 2008 Coopération technique* 1 161,1 (Milliards JPY) Aide publique au développement (APD) Aide bilatérale JICA Prêts d APD (prêts à des conditions de faveur) Prêts d'apd* 2 770,0 Aide non remboursable* 3 111,0 A Coopération technique* 1 Planification et administration 12,65% (19,077) Travaux et services publics 13,22% (19,935) Énergie 2,13% (3,209) Agriculture, foresterie et péche 12,77% (19,261) Mines et industrie 2,46% (3,705) *1 Au budget du compte général *2 Montant des préts planifiés et financés *3 Montant total accordé dans le cadre de nouveaux accords de dons (répresente la part des activites de promotion dáide non remboursable et de mise en oeuvre de la gestion de projéts pan la JICA) nrépartition des dépenses par secteur de la JICA (%, milliards JPY) Ressources humaines 12,07% (18,209) Santé et soins médicaux 9,01% (13,590) Protection sociale 1,53% (2,303) Commerce et tourisme 2,06% (3,100) Autres 32,11% (48,421) *1 Dépenses pour l envoi de volontaires et d équipes de secours d urgence incluses. Aide multilatérale Contributions financières aux organismes internationaux Aide financière non remboursable* *Á l exception des programmes d aide financière non remboursable que le ministère japonais des Affaires étrangères continue à mettre en oeuvre indépendamment selon une politique diplomatique spécifique. B Prêts d APD* 2 (nouveaux décaissements) Irrigation, lute contre les inondations et mise en valeur des terres 2,03% (18,9) Autres 3,45% (3,21) Gaz et électricité 11,89% (110,5) Transports 44,24% (411,2) Services sociaux 28,06% (260,8) Préts en marchandises et d autre nature 6,52% (60,6) Agriculture, foresterie et pêche 0,56% (5,2) Mines 3,23% (30,0) *2 Les montants sont caluculés sur la base des accords de prêts. C Aide non remboursable* 3 (nouveaux décaissements) Génie rural 0,07% (0,025) Transports 9,13% (3,388) Agriculture, foresterie et péche 32,57% (12,080) Services sociaux 48.39% (17,950) Autres 8.44% (3,131) 5 Électricité 1,40% (0,520) *3 Les montants sont calcules d aprés les accords de dons.

7 et les pays en développement Agence japonaise de coopération internationale La coopération technique contribue au développement des ressources humaines et à la mise en place de systèmes administratifs dans les pays en développement par l envoi d experts, la fourniture d équipements et la formation du personnel de contrepartie au Japon et dans d autres pays. Les projets de coopération sont adaptés afin de répondre à un large éventail de problèmes. Assistance agricole à l Ouganda Envoi d experts Expert japonais (à gauche) enseignant une technique d épuration de l eau au Cambodge Accueil de stagiaires Stagiaires en formation technique agricole au Japon Cet outil de coopération contribue au renforcement des ressources humaines et à la mise en place d institutions et de systèmes dans les pays en développement grâce à l envoi d experts qui transfèrent la technologie requise et ont un rôle de conseil auprès des administrateurs et techniciens occupant des postes clés pour le développement économique et social de leurs pays respectifs. Ce programme consiste à transférer le savoir et la technologie du Japon dans le cadre de stages de formation destinés aux administrateurs, techniciens et chercheurs des pays en développement, et contribue ainsi à résoudre les problèmes respectifs de ces pays. Ces programmes de formation sont réalisés avec la coopération du gouvernement japonais, des autorités locales, des universités, des entreprises privées, des organisations non gouvernementales (ONG) ainsi que d autres partenaires concernés. Les prêts d APD sont destinés à aider les pays en développement dépassant un certain niveau de revenu en leur fournissant des fonds (en yens) à faible taux d intérêt sur le long terme afin de financer leur effort de développement. Les prêts d APD sont utilisés pour des projets d infrastructure de grande envergure et d autres formes de développement nécessitant des fonds substantiels. Deuxième pont sur le Bosphore en Turquie L aide financière non remboursable consiste en subventions allouées à titre de dons aux pays en développement ayant un faible niveau de revenu. L aide financière non remboursable est utilisée pour améliorer l infrastructure de base comme les écoles, les hôpitaux, les installations d approvisionnement en eau et les routes, tout en renforçant les soins de santé, les services médicaux, les équipements et matériels, et autres activités requises. Construction d une école élémentaire et d un collège au Yémen Secours en cas de catastrophe Équipe japonaise de secours d urgence en Algérie En cas de catastrophe majeure dans le monde, la JICA envoie des équipes japonaises de secours d urgence afin de répondre aux requêtes des gouvernements des pays touchés ou des organismes internationaux en accord avec les décisions du gouvernement japonais. Ces équipes sont chargées de chercher les disparus, de participer aux opérations de secours, de dispenser les premiers soins et une aide médicale aux victimes blessées ou malades, ainsi que de fournir des conseils pour une reconstruction optimale. La JICA prend également en charge l envoi d équipements d urgence, tels que couvertures, tentes et médicaments. n L APD des principaux pays du CAD* (Millions USD) États-Unis Allemagne Royaume-Uni France Japon Canada Italie (Exercice en cours) *CAD : Comité d aide au développement Source : OCDE-CAD (Décaissements nets) Coopération basée sur la participation des citoyens La JICA Global Plaza à Tokyo La JICA envoie des volontaires tels que les Volontaires japonais pour la coopération à l étranger (JOCV), gère des projets de dons par l intermédiaire du Fonds de la JICA et encourage l éducation au développement (éducation pour la compréhension internationale) afin d aider à comprendre les problèmes auxquels doivent faire face les pays en développement. La JICA coopère de diverses manières avec les ONG, les autorités locales, les universités et autres organismes participant aux activités de coopération internationale. 6

8 Initiatives de la JICA Vision, mission et stratégie de la JICA De nombreux problèmes dans le monde doivent être traités non pas par des pays agissant individuellement mais par la communauté internationale. En s attelant à de tels problèmes avec sa propre vision, la JICA a défini quatre missions à accomplir au moyen de quatre stratégies principales. Les opérations de coopération de la JICA sont mises en oeuvre selon cette vision et ces missions. Mission1 Répondre aux questions prioritaires de portée mondiale Mission 2 Réduire la pauvreté grâce à une croissance équitable Répondre aux questions prioritaires de portée mondiale, dont le changement climatique, l eau, l alimentation, l énergie, les maladies infectieuses et le financement Améliorer la Mission3 gouvernance Renforcer les politiques, les institutions, les organisations et les ressources humaines en tant que bases du développement Vision Développement inclusif et dynamique 4 stratégies Poursuivre un effort soutenu pour réduire la pauvreté grâce à une croissance globale équitable Mission 4 Assurer la sécurité humaine* Protéger les personnes contre les menaces et construire des sociétés où chacun puisse vivre avec dignité * Selon la définition de la Commission sur la sécurité humaine, l objet de la sécurité humaine est de protéger le noyau vital de toutes les vies humaines, d une façon qui améliore l exercice des libertés et facilite l épanouissement humain. La sécurité humaine - maintenant, Commission sur la sécurité humaine, New York, Stratégie 1 Stratégie 2 Stratégie 3 Stratégie 4 Assistance globale Assistance continue Encourager les partenariats pour le développement Promouvoir la recherche et le partage des connaissances Combiner soutien aux politiques, renforcement des institutions, développement des capacités humaines, développement des infrastructures, etc. Assistance transfrontalière et intersectorielle Fourniture rapide et constante d aide, depuis les secours d urgence, jusqu à la réhabilitation/reconstruction, et la construction de la paix Satisfaire les besoins en développement d une manière flexible, en fonction du stade spécifique de développement, depuis les pays les moins avancés jusqu aux pays à revenu intermédiaire. Encourager les partenariats publics-privés Mettre en oeuvre les technologies et le savoir-faire Renforcer les partenariats au sein de la communauté internationale Promouvoir la recherche sur le développement en tirant parti de la vaste expérience acquise sur le terrain par la JICA Partager les résultats de la recherche et conduire des discussions sur l aide internationale au développement 7

9 Agence japonaise de coopération internationale Déroulement des opérations d aide de la JICA La JICA met en oeuvre une assistance efficace et rationnelle dans le cadre de la politique d aide du gouvernement japonais, basée sur une large perspective allant au-delà des programmes d assistance tels que la coopération technique, les prêts d APD et l aide financière non remboursable. [Gouvernement japonais] Politique étrangère, Politique d aide En particulier, la JICA dirige la formulation et la mise en oeuvre accélérée de projets en entreprenant des études préliminaires afin d examiner sur le terrain la nature de l assistance avant de recevoir les demandes d aide de la part des pays partenaires. JICA Stratégie d assistance régionale, nationale et thématique Demandes d aide de la part des pays partenaires [Gouvernement japonais] Autorisation, Signature d un accord international Études préliminaires pour la formulation de projets Évaluation de la coopération technique Évaluation des prêts d APD Mise en oeuvre, supervision Évaluation de l aide financière non remboursable Retour de l information Évaluation* * La JICA conduit des évaluations en recourant au cycle du PDCA (Plan : Prévoir/planifier, Do : Réaliser, Check : Vérifier, Act : Consolider/ améliorer) pour chaque dispositif d aide coopération technique, prêt d APD, aide financière non remboursable et utilise le système pour encore améliorer les activités et assurer pleinement son obligation publique de rendre des comptes. Missions de l Institut de recherche de la JICA Dans le cadre de ses trois missions, l Institut de recherche de la JICA (JICA-RI) entreprend des recherches dans le but de résoudre les problèmes de développement des pays en développement et de contribuer aux stratégies d aide de la JICA pour la résolution de tels problèmes. Études universitaires pointues axées sur les politiques et contributions importantes dans le domaine du développement international Analyse des problèmes des pays en développement et contribution aux stratégies d aide de la JICA Renforcement de la diffusion de l information au Japon et à l étranger et renforcement de la présence japonaise De plus amples informations sont disponibles sur le site internet de la JICA : Le JICA-RI gère également la bibliothèque de la JICA. 8

10 Initiatives régionales / Asie Fournir une coopération axée sur les besoins et adaptée à la diversité régionale Alors que certains pays d Asie connaissent un fort taux de croissance économique, d autres doivent faire face à la pauvreté ou aux conflits. Les inégalités augmentent, même dans les pays à forte croissance, entre les zones urbaines et rurales et les enjeux de la réduction de la pauvreté et du chômage restent toujours d actualité. En outre, dans les zones urbaines, la détérioration de l environnement, telle que la pollution, s accélère parallèlement à la croissance économique. La JICA concentre ses opérations sur les problèmes ayant un impact important sur la sécurité et la prospérité du Japon, en fournissant l aide la mieux adaptée aux différents besoins de ces pays. Source : Rapport Annuel de l Agence japonaise de coopération internationale 2009 Asie du Sud-Est Croissance durable par des partenariats publics-privés La JICA encourage et contribue à la stabilité de la macro-économie et aux finances publiques de chaque pays de la région. Le renforcement et l amélioration de l environnement financier sont également nécessaires pour accroître les investissements du secteur privé. Pour ce faire, la JICA privilégie le développement de l infrastructure économique et des ressources humaines pour créer les bases d un développement économique durable. *1 Dépense pour l envoi de volontaires et d équipes de secours d urgence incluses. Coopération pour la réduction de la pauvreté (correction des disparités) Pour réduire les disparités aux niveaux nationaux et intrarégionaux, la JICA fournit une aide pour étendre les services sociaux de base et le développement de la communauté par l amélioration des moyens d existence et la mise en place de services de santé et d éducation pour les pauvres. En l occurrence, la JICA travaille à la construction de la paix à Mindanao et au développement de l est de l Indonésie. S attaquer à des problèmes transcendant les frontières Alors que l intégration régionale de l ANASE s intensifie en Asie du Sud-Est, la JICA privilégie la résolution de problèmes transnationaux tels que la protection de l environnement, l adaptation et la limitation des répercutions du changement climatique, la réhabilitation et la reconstruction après les catastrophes et leur prévention, le contrôle des épidémies et l amélioration de la sécurité maritime. Construction du terminal d un aéroport international pour faciliter la circulation des personnes et des biens (Vietnam) Une expert japonaise assurant la formation technique de sages-femmes dans un centre de soins (Cambodge) Asie de l Est, Asie centrale et Caucase Se concentrer sur la conservation des mangroves en tant que mesure efficace d adaptation au changement climatique (Indonésie) Coopération sino-japonaise sur les problèmes environnementaux Pour faire face aux problèmes d environnement non seulement en Chine, mais également à l échelle planétaire, la JICA déploie efficacement son savoir-faire et sa technologie en soutien aux mesures de lutte antipollution, à la protection écologique, au développement de systèmes et de politiques environnementaux et au développement des ressources humaines dans les domaines de l environnement. 9 Déterminer l origine de la poussière jaune par l analyse de sables récoltés dans des zones désertiques (Chine)

11 Prêt d APD* 2 702,507 Participants à des formations techniques Asie du Sud-Est Asie du Sud Asie de l Est, Asie centrale et Caucase Résultats des opérations en Asie (Exercice 2008) (100 milliards JYP) Coopération technique* 1 47,355 Aide financière non remboursable* 3 11,445 (Personnes)* 4 Experts détachés JOCV détachés 475 *2 Le montant est calculé sur la base des accords de prêts.*3 Le montant est calculé sur la base des accords de dons.*4 Les nombres des nouveaux volontaires/experts/participants. *Taux de change de 2008 défini par le CAD : 1 USD = JPY Asie du Sud Construction de la paix et aide à la démocratisation En tant que membre de la communauté internationale, la JICA travaille à faire progresser la paix et la stabilité en Afghanistan, au Pakistan et au Sri Lanka et fournit son aide pour la démocratisation au Népal. En particulier pour l Afghanistan, la JICA fournit une aide visant une stabilité régionale à grande échelle en tenant compte de la situation politique des pays limitrophes tels que le Pakistan. Croissance économique durable La JICA apporte un soutien constant à la croissance durable dans les pays ayant connu des progrès économiques spectaculaires tels que l Inde, par l intermédiaire de prêts d APD pour le développement de l infrastructure, dont les secteurs des transports et de l énergie, tout en aidant également à prévenir la pollution de l environnement causée par le développement économique. Aide à l éducation de base pour améliorer la qualité des cours (Afghanistan) Prévention des catastrophes et reconstruction postcatastrophe Devant le risque de répercussions dues au changement climatique, telles que l augmentation du niveau de la mer ou l érosion glaciaire dans des pays comme le Pakistan, le Bangladesh, le Bhoutan et les îles Maldives, la JICA concentre ses efforts concertés sur la prévention des catastrophes, la réhabilitation ainsi que l aide d urgence. Métro de Delhi construit avec la technologie et le savoir-faire japonais (Inde) Revêtement de protection du littoral sur l île de Malé construit pour réduire les dégâts en cas de tsunami (Maldives) Faire progresser la coopération en Asie centrale La JICA encourage la coopération en Asie centrale et au Caucase en développant l infrastructure des transports conformément à la politique gouvernementale et au Dialogue «Asie centrale plus Japon» et soutient la réduction de la pauvreté par une réforme économique axée sur le marché et le développement rural dans les pays concernés. Soutenir le développement autonome de la région par la transition vers une économie de marché (Kirghizistan) 11

DJIBOUTI LES ACTIVITES DE LA JICA A DJIBOUTI. http://www.jica.go.jp/french/about /index.html

DJIBOUTI LES ACTIVITES DE LA JICA A DJIBOUTI. http://www.jica.go.jp/french/about /index.html LES ACTIVITES DE LA JICA A DJIBOUTI JICA en bref JICA L Agence Japonaise de la Coopération International (JICA) est une agence gouvernementale autonome qui coordonne l Aide Publique au Développement (APD)

Plus en détail

Agence japonaise de coopération internationale

Agence japonaise de coopération internationale Agence japonaise de coopération internationale Le système d alimentation en eau financé par l aide japonaise fait le bonheur des enfants cambodgiens tout en améliorant leur santé. Table des matières Avant-propos

Plus en détail

Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan. Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr

Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan. Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr Extrait de : Aide pour le commerce 2009 : Panorama Entretenir l'élan Accéder à cette publication : http://dx.doi.org/10.1787/9789264069107-fr Introduction Merci de citer ce chapitre comme suit : OCDE/OMC

Plus en détail

Charte du tourisme durable

Charte du tourisme durable Annexes Charte du tourisme durable Annexe 1 Les participants de la Conférence mondiale du Tourisme durable, réunis à Lanzarote, îles Canaries, Espagne, les 27 et 28 avril 1995, Conscients que le tourisme

Plus en détail

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition

Fiche d information. Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Fiche d information Action du G8 concernant le Partenariat de Deauville avec les pays arabes en transition Un an après le début des événements historiques qui ont marqué l Afrique du Nord et le Moyen-

Plus en détail

COUP D ŒIL SUR LE FIDA

COUP D ŒIL SUR LE FIDA Oeuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté COUP D ŒIL SUR LE FIDA L objectif du FIDA Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a pour but d aider les populations

Plus en détail

COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX

COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX PARLEMENTAIRE DE S COMMISSION DE L ÉCONOMIE, DU COMMERCE, DU TRAVAIL ET DES BLOCS COMMERCIAUX La Commission de l économie, du commerce, du travail et des blocs commerciaux examine les questions économiques

Plus en détail

Charte de l aide publique au développement du Japon. Le 29 Août 2003

Charte de l aide publique au développement du Japon. Le 29 Août 2003 Charte de l aide publique au développement du Japon Le 29 Août 2003 Révision de la Charte de l Aide Publique au Développement (APD) du Japon La Charte de l Aide Publique au Développement (APD) du Japon,

Plus en détail

Je commencerai donc par quelques chiffres clés concernant nos relations avec l Afrique.

Je commencerai donc par quelques chiffres clés concernant nos relations avec l Afrique. Mesdames, Messieurs, C est pour moi un grand plaisir de pouvoir présenter aujourd hui la coopération japonaise en Afrique aux différents partenaires qui ont répondu à mon invitation à cette soirée de rencontre.

Plus en détail

Rapport national du CANADA à la Commission du développement durable (CDD) 16-17 Profil thématique : La désertification dans le monde

Rapport national du CANADA à la Commission du développement durable (CDD) 16-17 Profil thématique : La désertification dans le monde Rapport national du CANADA à la Commission du développement durable (CDD) 16-17 Profil thématique : La désertification dans le monde 1. Cadres de planification stratégique pour la protection et la gestion

Plus en détail

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015

RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 RAPPORT EUROPÉEN SUR LE DÉVELOPPEMENT 2015 Associer le financement et les poliaques pour medre en œuvre un programme de développement post- 2015 porteur de changement 22 juin 2015, Ministère des Affaires

Plus en détail

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012

GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 GROUPEMENT VOLONTAIRE POUR LE DÉVELOPPEMENT RURAL DURABLE NORD-SUD (GVDRD NORD-SUD) PLAN STRATÉGIQUE TRIENNAL D INTERVENTION : 2013-2015 AOÛT 2012 1 ÉNONCÉE DE LA PROBLÉMATIQUE ET MOTIVATION Dans certains

Plus en détail

Qu est-ce que la Banque européenne d investissement?

Qu est-ce que la Banque européenne d investissement? Qu est-ce que la Banque européenne d investissement? Légende: Dépliant expliquant le rôle de la BEI, ses missions, son activité, son fonctionnement. Source: Banque européenne d investissement, Qu est-ce

Plus en détail

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE

SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE SE4ALL PLATEFORME AFRICAINE FOURNIR UNE ÉNERGIE ABORDABLE, FIABLE ET DURABLE ÉNERGIE DURABLE POUR TOUS Vision de l Initiative «Énergie durable pour tous» Quelque 590 millions de personnes en Afrique subsaharienne

Plus en détail

5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel. Déclaration ministérielle d Istanbul

5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel. Déclaration ministérielle d Istanbul 5ème Forum mondial de l eau Processus ministériel Déclaration ministérielle d Istanbul Ministère des Affaires étrangères de Turquie Conseil mondial de l eau 22 mars 2009 Déclaration ministérielle d Istanbul

Plus en détail

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance)

La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) La Vision de L'Égypte 2030 (Objectifs et Principaux Indicateurs de Performance) Pour plus d'informations, veuillez visiter le site: http://www.mop.gov.eg/vision/egyptvision.aspx La culture La stratégie

Plus en détail

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD

Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Bref rappel de la stratégie décennale (2008-2018) de la CNULD Atelier de renforcement des capacités des PFN de la CNULD sur l alignement des PAN sur la Stratégie décennale (2008-2018) Bujumbura, 14-17

Plus en détail

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international

Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Proposition d orientations nouvelles pour le Dialogue international Document 04 RÉUNION DU GROUPE DE PILOTAGE DU DIALOGUE INTERNATIONAL 4 Novembre 2015, Paris, France Nouvelle orientation du Dialogue international

Plus en détail

L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE

L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE L AIDE AU DÉVELOPPEMENT FRANÇAISE L Aide publique au développement (APD) désigne les dépenses publiques au bénéfice des pays en développement dont le but essentiel est de favoriser le développement économique

Plus en détail

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine

Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine Rétrospective sur le projet de démonstration, en partenariat stratégique et portant sur le développement des transports urbains en Chine LIU Liya, Directrice de bureau à la NDRC (Commission nationale du

Plus en détail

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement

Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement Agence de Développement Social Vision transversale et action cohérente pour la protection de l Environnement SOMMAIRE 1. vision 2. Mission de l ADS dans le domaine de la Protection de l Environnement,

Plus en détail

Aperçu général de la nouvelle JICA

Aperçu général de la nouvelle JICA Aperçu général de la nouvelle JICA 1 Naissance de la nouvelle JICA : La plus grande agence de coopération bilatérale du monde L Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) va renaître le 1er

Plus en détail

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN

Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Programme-cadre national (PCN) Rôles et responsabilités de l équipe chargée d élaborer un PCN Août 2006 Agence internationale de l énergie atomique Département de la coopération technique Rôle et responsabilités

Plus en détail

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE

Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Investir dans l action pour le climat, investir dans LIFE Un aperçu du nouveau sous-programme LIFE Action pour le climat 2014-2020 istock Action pour le climat Qu est-ce que le nouveau sous-programme LIFE

Plus en détail

Objectif 8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement

Objectif 8. Mettre en place un partenariat mondial pour le développement 5 objectifs du millénaire pour le développement : rapport de 13 Objectif Mettre en place un partenariat mondial pour le développement La crise financière mondiale et les turbulences de la zone euro continuent

Plus en détail

AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE

AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE AGENCE BELGE DE DÉVELOPPEMENT LE PARTENARIAT BÉNIN-BELGIQUE FAITS ET CHIFFRES 1 NOMBRE D HABITANTS : 9,2 millions (estimation World Gazetteer) 2 POURCENTAGE DE LA POPULATION VIVANT AVEC MOINS DE 1,25 $

Plus en détail

RÉSEAU MONDIAL D INFORMATIONS EN LIGNE EN

RÉSEAU MONDIAL D INFORMATIONS EN LIGNE EN RÉSEAU MONDIAL D INFORMATIONS EN LIGNE EN DIVISION DE L 'ÉCONOMIE ET DE L' ADMINISTRATION PUBLIQUES DES NATIONS UNIES - DÉPARTEMENT DE S AFFAIRES ÉCONOMIQUES ET SOCIALES OMMENT DÉFINIR LE RÉSEAU? Le Réseau

Plus en détail

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999

RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 NATIONS UNIES S Conseil de sécurité Distr. GÉNÉRALE S/RES/1270 (1999) 22 octobre 1999 RÉSOLUTION 1270 (1999) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4054e séance le 22 octobre 1999 Le Conseil de sécurité,

Plus en détail

CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC

CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC CADRE INSTITUTIONNEL DU DÉVELOPPEMENT DURABLE ET DÉVELOPPEMENT D UNE ÉCONOMIE VERTE AU QUÉBEC Depuis 2004, le gouvernement du Québec met en œuvre une démarche de développement durable structurée en vue,

Plus en détail

Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement

Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement NATIONS UNIES TD Conférence des Nations Unies sur le commerce et le développement Distr. LIMITÉE TD/B/51/L.6 14 octobre 2004 FRANÇAIS Original: ANGLAIS CONSEIL DU COMMERCE ET DU DÉVELOPPEMENT Cinquante

Plus en détail

Conseil économique et social

Conseil économique et social NATIONS UNIES E Conseil économique et social Distr. GÉNÉRALE ECE/TRANS/WP.1/2006/5 5 janvier 2006 FRANÇAIS Original: ANGLAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe

Plus en détail

LETTRE D INFORMATION JICA-SENEGAL EDITION N 1 JANVIER 2013

LETTRE D INFORMATION JICA-SENEGAL EDITION N 1 JANVIER 2013 LETTRE D INFORMATION JICA-SENEGAL EDITION N 1 JANVIER 2013 Monsieur RYUICHI KATO Représentant Résident de l Agence Japonaise de Coopération Internationale (JICA) Portrait de M.KATO M.KATO a intégré l Agence

Plus en détail

Coup d œil sur le FIDA

Coup d œil sur le FIDA Coup d œil sur le FIDA L objectif du FIDA Le Fonds international de développement agricole (FIDA) a pour but d aider les populations rurales pauvres à améliorer leur sécurité alimentaire et nutritionnelle,

Plus en détail

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST)

POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO (ECOPOST) POLITIQUE SCIENCE, TECHNOLOGIE ET INNOVATION DE LA CEDEAO Présenté par: Prof. Dr. Djénéba TRAORE Directrice Générale Institut de l Afrique de l Ouest Email: Djeneba.Traore@iao.gov.cv Site web: www.westafricainstitute.org

Plus en détail

Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques

Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques Distribution : Générale C/08-00/BACK/03 ORIGINAL : ANGLAIS Un nouveau programme nord-américain de gestion des produits chimiques Le Conseil de la Commission de coopération environnementale renouvelle aujourd

Plus en détail

Une mission commune au service de la protection sociale universelle

Une mission commune au service de la protection sociale universelle Une mission commune au service de la protection sociale universelle Note conceptuelle En ce début de XXI e siècle, c est avec fierté que nous faisons nôtre le consensus qui s est dégagé: la protection

Plus en détail

Agir en faveur de ceux qui souffrent de la pauvreté et de la faim dans le monde Une voie à suivre

Agir en faveur de ceux qui souffrent de la pauvreté et de la faim dans le monde Une voie à suivre Agir en faveur de ceux qui souffrent de la pauvreté et de la faim dans le monde Institut international de recherche sur les politiques alimentaires www.ifpri.org Actualisé le 27 octobre 2007 Préoccupé

Plus en détail

TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE

TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE TRAINFORTRADE TRAINFORTRADE EQUIPE CENTRALE TRAINFORTRADE CNUCED Division de l infrastructure des services pour le développement et l efficacité commerciale (SITE) Palais des Nations CH-1211 Genève 10

Plus en détail

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1)

FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES. LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) FICHE DE POSTE INTITULE DU POSTE: COORDONNATEUR REGIONAL DE PROJETS ANTILLES LIEN HIERARCHIQUE : Chef de délégation régionale Amérique Caraïbes (N+1) LIENS FONCTIONNELS : - Direction Outremer (DIROM) -

Plus en détail

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation

Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Un leadership fort Favoriser la création d emplois et la croissance dans l industrie et l innovation Le gouvernement Harper tient sa promesse de rétablir l équilibre budgétaire en 2015. Le Plan d action

Plus en détail

7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement

7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement 7 ème Edition des Assises de la Coopération Belge au Développement Session 3 Thème : Mettre le contexte au centre de l action : opérationaliser une approche sensible à la fragilité Sous-thème : «Prise

Plus en détail

Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg. Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement. Note d information

Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg. Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement. Note d information Chambre des Députés du Grand-Duché du Luxembourg Réunion des Présidents des commissions de la coopération au développement Note d information Luxembourg, 11 décembre 2015 L année européenne du développement

Plus en détail

Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II.

Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II. Projet : 00061946 Plateformes Solaires Multifonctionnelles pour la lutte contre la pauvreté en Mauritanie : Phase II. 1. L objectif du projet : Le programme s inscrit dans le programme pays du PNUD, dans

Plus en détail

JOURNÉE INTERNATIONALE DE L ALPHABÉTISATION 2008 L alphabétisation, le meilleur remède

JOURNÉE INTERNATIONALE DE L ALPHABÉTISATION 2008 L alphabétisation, le meilleur remède JOURNÉE INTERNATIONALE DE L ALPHABÉTISATION 2008 L alphabétisation, le meilleur remède Cette année, la Journée internationale de l alphabétisation mettra l accent sur les liens existant entre l alphabétisation

Plus en détail

Le rôle du ministère de l investissement : Le ministère a réussi à :

Le rôle du ministère de l investissement : Le ministère a réussi à : [ 257] [258] L Investissement Le Soudan a beaucoup d avantages qui attirent l investissement étranger. Le Soudan est classifié comme numéro deux des pays les plus attrayants pour l investissement en Afrique

Plus en détail

Institut de la Banque mondiale Promouvoir l acquisition et le transfert des connaissances pour un monde meilleur

Institut de la Banque mondiale Promouvoir l acquisition et le transfert des connaissances pour un monde meilleur Institut de la Banque mondiale Promouvoir l acquisition et le transfert des connaissances pour un monde meilleur WORLD BANK INSTITUTE Promouvoir l acquisition et le transfert des connaissances pour un

Plus en détail

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL

I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL I. ENVIRONNEMENT ECONOMIQUE INTERNATIONAL En dépit d un léger ralentissement de l activité en rapport principalement avec le renchérissement du pétrole et la survenue de catastrophes naturelles, la croissance

Plus en détail

OMD 2015 : Comment débloquer le potentiel des collectivités territoriales?

OMD 2015 : Comment débloquer le potentiel des collectivités territoriales? OMD 2015 : Comment débloquer le potentiel des collectivités territoriales? À seulement cinq ans de l échéance de 2015 fixée pour les OMD, de nombreux pays ont réalisé d importants progrès quant à la réalisation

Plus en détail

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1

ALLEMAGNE. AM021f-Y 1 ALLEMAGNE AM021f-Y 1 M. Levin Holle, Directeur de section, Chef de la délégation allemande Discours de la délégation allemande à l occasion de l Assemblée annuelle 2013 de la BERD Nous sommes heureux que

Plus en détail

La FAO et la Gestion de Risque de Catastrophes

La FAO et la Gestion de Risque de Catastrophes La FAO et la Gestion de Risque de Catastrophes Les Organisations Internationales dans le cadre de la promotion et du développement d instruments de gestion de risques Schéma 1. La FAO et la Gestion de

Plus en détail

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS?

PREMIERE PARTIE POLITIQUE D INVESTISSEMENT SS? STRUCTURE DU CADRE DE POLITIQUE D INVESTISSEMENT DE LA CEDEAO Dr Jonathan A Aremu Consultant Marché commun d investissement de la CEDEAO Département du Secteur Privé Tel: 234-1-8033061476 E-mail: marketlinkconsults@yahoo.com

Plus en détail

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015

Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 PEROU Ministère de l Economie et des Finances Réunion des ministres des Finances sur le climat, Lima 9 octobre 2015 Conclusions des co-présidents Alonso Arturo SEGURA VASI, Ministre de l Economie et des

Plus en détail

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008

ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 Construire un avenir brillant ÉNERGISER L AVENIR Étude d information sur le marché du travail 2008 www.avenirbrillant.ca Financé par le gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils

Plus en détail

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe

Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques de catastrophe CONVENTION SUR LES ZONES HUMIDES (Ramsar, Iran, 1971) 48 e Réunion du Comité permanent Gland, Suisse, 26 30 janvier 2015 SC48 28 Projet de résolution sur les zones humides et la prévention des risques

Plus en détail

Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance. juin 2005

Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance. juin 2005 Le rôle catalyseur des bailleurs de fonds en microfinance juin 2005 Ce document a fait l objet d une présentation de Jacques Attali, Président de PlaNet Finance, pendant la conférence Internationale de

Plus en détail

Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement

Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement Nations Unies Rapport du Comité de haut niveau pour l examen de la coopération technique entre pays en développement Onzième session (1er-4 juin 1999) Assemblée générale Documents officiels Cinquante-quatrième

Plus en détail

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux

Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux Recherche et relations internationales (RRI) Elisa Pylkkanen Directrice adjointe, partenariats internationaux ADARUQ - Novembre 2013 RRI : Un aperçu «Habiliter, faciliter, créer des liens» Habiliter les

Plus en détail

COOPERATION TECHNIQUE EN MATIERE DE SANTE DANS LE CONTEXTE MIGRATOIRE DANS LE ROYAUME HASHEMITE DE JORDANIE

COOPERATION TECHNIQUE EN MATIERE DE SANTE DANS LE CONTEXTE MIGRATOIRE DANS LE ROYAUME HASHEMITE DE JORDANIE COOPERATION TECHNIQUE EN MATIERE DE SANTE DANS LE CONTETE MIGRATOIRE DANS LE ROYAUME HASHEMITE DE JORDANIE Type de projet : Type de projet secondaire : Couverture géographique : Organisme d exécution :

Plus en détail

Une proposition de partenariat pour l éducation primaire

Une proposition de partenariat pour l éducation primaire Une proposition de partenariat pour l éducation primaire Le Gouvernement de la République Démocratique du Congo et la communauté internationale poursuivent un objectif commun pour la stabilité et le développement

Plus en détail

ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE

ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA MISE EN ŒUVRE DE LA DÉCLARATION DE LIBREVILLE Projet Document IMCHE/2/CP2 1 ALLIANCE STRATÉGIQUE ENTRE LA SANTÉ ET L ENVIRONNEMENT POUR LA

Plus en détail

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS

Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Séminaire Technique International «Le développement rural en Méditerranée» 4-5 février 2014, Alger RECOMMANDATIONS Le séminaire technique international sur «Le développement rural en Méditerranée», organisé

Plus en détail

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS

PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS PLAN D ACTION POUR DES COLLECTIVITÉS RURALES FORTES DE LA FÉDÉRATION CANADIENNE DES MUNICIPALITÉS Pour notre programme complet des élections fédérales 2015, veuillez consulter la Feuille de route pour

Plus en détail

Innovations des statistiques officielles

Innovations des statistiques officielles MINISTERE DU PLAN ET DE L AMENAGEMENT DU TERRITOIRE ------------------- CENTRE NATIONAL DE LA STATISTIQUE ET DES ETUDES ECONOMIQUES DIRECTION DES STATISTIQUES ECONOMIQUES ---------------- SERVICE DES STATISTIQUES

Plus en détail

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud

FIC/Inf.1 15 juin 2011. Le Cap, Afrique du Sud FIC/Inf.1 15 juin 2011 Le Cap, Afrique du Sud ELABORATION D EXPOSES DIDACTIQUES POUR LE FORUM DES PARTENARIATS 2012 Note : ce document d information sera présenté dans la rubrique «Questions diverses»

Plus en détail

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI)

Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) Les programmes européens 2014-2020 en Languedoc Roussillon Zoom sur les Fonds européens structurels et d investissement (FESI) De la citoyenneté active à l environnement en passant par la santé, la recherche,

Plus en détail

Aperçu de l utilisation de l information environnementale par la Banque africaine de développement

Aperçu de l utilisation de l information environnementale par la Banque africaine de développement Atelier sur les statistiques de l'environnement en appui à la mise en œuvre du Cadre pour le Développement des Statistiques de l'environnement Lomé, 19-23 novembre 2015 Aperçu de l utilisation de l information

Plus en détail

TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III)

TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III) TROISIÈME CONFÉRENCE DES NATIONS UNIES SUR LE LOGEMENT ET LE DÉVELOPPEMENT URBAIN DURABLE (HABITAT III) DIRECTIVES ET FORMAT POUR LA PRÉPARATION DE RAPPORTS NATIONAUX SUR SIX SUJETS PRINCIPAUX, TRENTE

Plus en détail

Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement

Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement Centre de coopération internationale en recherche agronomique pour le développement Dr Jean-Charles MAILLARD Directeur régional du CIRAD pour l Asie du Sud-Est jean-charles.maillard@cirad.fr AUF-Hanoi,

Plus en détail

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE

DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE DÉCLARATION SUR LES PROBLEMES ET ENJEUX FONCIERS EN AFRIQUE NOUS, Chefs d État et de Gouvernement de l Union africaine, réunis à notre treizième session ordinaire à Syrte (Grande Jamahiriya arabe libyenne),

Plus en détail

LE CANADA ET LE PARTENARIAT MONDIAL POUR LE DÉVELOPPEMENT (OBJECTIF HUIT)

LE CANADA ET LE PARTENARIAT MONDIAL POUR LE DÉVELOPPEMENT (OBJECTIF HUIT) LE CANADA ET LE PARTENARIAT MONDIAL POUR LE DÉVELOPPEMENT (OBJECTIF HUIT) 1.0 Bilan du Canada en matière de commerce Objectif ou indice Contribution du Canada Ce qu il reste à faire 1.1 Le système de commerce

Plus en détail

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020

LES FONDS EUROPÉENS EN MARTINIQUE 2014-2020 Pour faire face à la crise et aux grands défis de l Union européenne, ses Etats membres ont adopté en 2010 la Stratégie Europe 2020 pour une croissance intelligente, durable et inclusive. Toutes les politiques

Plus en détail

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE

POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE POLITIQUE DE DÉVELOPPEMENT DURABLE Adoptée par le Conseil d administration le 15 mai 2008 par sa résolution CA-265-2647, mise à jour le 15 novembre 2012 par la résolution CA-301-3112 1. PRÉAMBULE Alors

Plus en détail

Construire la résilience écologique : les collectivités locales en première ligne?

Construire la résilience écologique : les collectivités locales en première ligne? Construire la résilience écologique : les collectivités locales en première ligne? Les récentes inondations au Pakistan illustrent les effets dévastateurs que les événements naturels peuvent avoir sur

Plus en détail

Projet de Gestion des Ressources Naturelles phase II (PGRN2)

Projet de Gestion des Ressources Naturelles phase II (PGRN2) Projet de Gestion des Ressources Naturelles phase II (PGRN2) Unité de Coordination Centrale (UCC) Direction Générale du Financement, des Investissements et des Organismes Professionnels Ministère de l

Plus en détail

MOT DU PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL

MOT DU PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Plan d action de développement durable 2009-2013 MOT DU PRÉSIDENT-DIRECTEUR GÉNÉRAL Il me fait plaisir de présenter le plan d action de développement durable du Centre de la francophonie des Amériques

Plus en détail

STRATÉGIE D APPRENTISSAGE PROGRESSIF (SAP) DE L OMC POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS LIÉES AU COMMERCE

STRATÉGIE D APPRENTISSAGE PROGRESSIF (SAP) DE L OMC POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS LIÉES AU COMMERCE Institut de formation et de coopération technique STRATÉGIE D APPRENTISSAGE PROGRESSIF (SAP) DE L OMC POUR LE RENFORCEMENT DES CAPACITÉS LIÉES AU COMMERCE Stratégie d apprentissage progressif de l OMC

Plus en détail

Pourquoi la durabilité et l équité?

Pourquoi la durabilité et l équité? Comment peut-on : Pourquoi la durabilité et l équité? Poursuivre le progrès de manières équitables qui ne nuisent pas à l environnement? Répondre aux aspirations de développement des pauvres dans le monde

Plus en détail

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables

Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables Paquet Mobilité Urbaine Soutien aux actions des autorités locales dans l élaboration de plans de mobilité locale durables COM(2013) 913 final - Ensemble vers une mobilité urbaine compétitive et économe

Plus en détail

Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique

Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique Gabriel Mougani Economiste financier

Plus en détail

Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe. Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014

Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe. Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014 Deuxième Conférence régionale arabe sur la réduction des risques de catastrophe Charm el cheikh, République arabe d Égypte, 14-16 septembre 2014 Déclaration de Charm el cheikh pour la réduction des risques

Plus en détail

2 e CONGRÈS MONDIAL RÉSOLUTION L ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL

2 e CONGRÈS MONDIAL RÉSOLUTION L ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL 2CO/F/6.8 (définitif) CONFÉDÉRATION SYNDICALE INTERNATIONALE 2 e CONGRÈS MONDIAL Vancouver, du 21 au 25 juin 2010 RÉSOLUTION L ORGANISATION INTERNATIONALE DU TRAVAIL 1. Le Congrès s engage à appuyer le

Plus en détail

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières»

Position commune et propositions conjointes France Brésil «Sécurité alimentaire et politiques foncières» Position commune France Brésil «volatilité des prix et sécurité alimentaire» Le Brésil et la France considèrent que pour diminuer la volatilité des prix et améliorer la sécurité alimentaire, les actions

Plus en détail

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI)

COMMUNIQUÉ. Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) COMMUNIQUÉ 14-COM-002 14 juillet 2014 Lignes directrices relatives à la gouvernance des technologies de l information (TI) L Association des superviseurs prudentiels des caisses (ASPC) a créé un groupe

Plus en détail

La Banque européenne d investissement en bref

La Banque européenne d investissement en bref La Banque européenne d investissement en bref En tant que banque de l Union européenne (UE), la Banque européenne d investissement (BEI) apporte ses financements et son savoir-faire à l appui de projets

Plus en détail

Fonds FEDER-INTERREG. Julie MENARD. CNRS - Délégation Normandie (DR19) Service Partenariat et Valorisation

Fonds FEDER-INTERREG. Julie MENARD. CNRS - Délégation Normandie (DR19) Service Partenariat et Valorisation Fonds FEDER-INTERREG Julie MENARD CNRS - Délégation Normandie (DR19) Service Partenariat et Valorisation Fonds FEDER - INTERREG Politique de cohésion et fonds européens structurels et d investissement

Plus en détail

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada

Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada 1 Points saillants du plan libéral pour la première politique alimentaire nationale du Canada «Il ne s agit pas seulement d une bonne politique pour le monde rural, il s agit d une bonne politique publique

Plus en détail

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT

DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT DONNER NAISSANCE NE DOIT PAS ÊTRE UNE QUESTION DE VIE OU DE MORT Mise à jour avec rétroinformation technique de décembre 2012 Chaque jour, près de 800 femmes meurent durant la grossesse ou l accouchement

Plus en détail

Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS. Agence Française de Développement

Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS. Agence Française de Développement Benjamin Petit pour l'afd RÉ S UL T ATS Agence Française de Développement Face aux défis communs, s engager vers de nouveaux modèles de développement Dans un monde de plus en plus interdépendant, les défis,

Plus en détail

DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE

DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Apprendre pour le travail, la citoyenneté et la durabilité DÉCENNIE DES NATIONS UNIES POUR L ÉDUCATION EN VUE DU DÉVELOPPEMENT DURABLE Suggestions à l UNESCO pour la planification d actions en matière

Plus en détail

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE

Note technique d orientation n 2 : Élaboration d un plan de travail ITIE Cette note technique a été publiée par le Secrétariat international de l ITIE en collaboration avec GIZ (Coopération internationale allemande). L'objectif de cette note est de prodiguer des conseils aux

Plus en détail

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest

Appel à projets. Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Appel à projets 2010 Promotion de l agriculture familiale en Afrique de l Ouest Un programme conjoint entre la Fondation de France et le Comité français pour la solidarité internationale (CFSI) Date limite

Plus en détail

AIDE HUMANITAIRE INTERNATIONALE RAPPORT 2014 RÉSUMÉ

AIDE HUMANITAIRE INTERNATIONALE RAPPORT 2014 RÉSUMÉ Pauvreté AIDE HUMANITAIRE INTERNATIONALE RAPPORT 2014 RÉSUMÉ Ressources nationales Aide humanitaire Sécurité Résilience Secours Information Conflit s des risques Réduction développement Aide au alimentaire

Plus en détail

L agenda 2030 de développement durable

L agenda 2030 de développement durable L agenda 2030 de développement durable L Agenda 2030 en bref Pourquoi des objectifs mondiaux de développement durable? Le monde est confronté à des défis majeurs, comme l extrême pauvreté, le changement

Plus en détail

Mécanisme de Déploiements pour le Développement Démocratique (DDD) Formulaire de demande d initiative

Mécanisme de Déploiements pour le Développement Démocratique (DDD) Formulaire de demande d initiative Mécanisme de Déploiements pour le Développement Démocratique (DDD) Formulaire de demande d initiative Titre de l'initiative : Appui à la mise en œuvre du plan d action de la stratégie nationale de développement

Plus en détail

Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET

Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET Royaume du Maroc DIRECTION DU BUDGET Dialogue économique avec les Conseillers Économiques près des Ambassades des pays partenaires et les bailleurs de fonds bilatéraux et multilatéraux 1 SOMMAIRE I RENFORCEMENT

Plus en détail

4ème Colloque sur la Finance et la Technologie Appliquée Portefeuille et Projets Financés par le Groupe Banque Mondiale en Haïti

4ème Colloque sur la Finance et la Technologie Appliquée Portefeuille et Projets Financés par le Groupe Banque Mondiale en Haïti 4ème Colloque sur la Finance et la Technologie Appliquée Portefeuille et Projets Financés par le Groupe Banque Mondiale en Haïti Port-au-Prince le 8 Avril, 2014 Rappel du Cadre Stratégique de l Assistance

Plus en détail

La Banque européenne d investissement. en Afrique, dans les Caraïbes et le Pacifique ainsi que dans les pays et territoires d outre-mer

La Banque européenne d investissement. en Afrique, dans les Caraïbes et le Pacifique ainsi que dans les pays et territoires d outre-mer La Banque européenne d investissement en Afrique, dans les Caraïbes et le Pacifique ainsi que dans les pays et territoires d outre-mer La banque de l UE La Banque européenne d investissement, la banque

Plus en détail

Guide. méthodologique. Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti

Guide. méthodologique. Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti Guide méthodologique Réduction des risques naturels en zone urbaine en Haïti mieux prendre en compte le risque naturel dans l urbanisation et l aménagement du territoire Préface Monsieur Yves Germain

Plus en détail

La Coopération gouvernementale belge compte depuis 2004 18 pays partenaires (AR du 26 janvier 2004), répartis sur plusieurs régions :

La Coopération gouvernementale belge compte depuis 2004 18 pays partenaires (AR du 26 janvier 2004), répartis sur plusieurs régions : SELECTION DES 14 PAYS PARTENAIRES DE LA COOPERATION GOUVERNEMENTALE : EXPLICATION DE LA DECISION DU CONSEIL DES MINISTRES DU 21 MAI 2015 Les pays suivants sont sélectionnés comme pays partenaires de la

Plus en détail

Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4168e séance, le 5 juillet 2000

Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4168e séance, le 5 juillet 2000 Nations Unies S/RES/1306 (2000) Conseil de sécurité Distr. générale 5 juillet 2000 Résolution 1306 (2000) Adoptée par le Conseil de sécurité à sa 4168e séance, le 5 juillet 2000 Le Conseil de sécurité,

Plus en détail