Kiwi-Trip Application de tourisme pour Android

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Kiwi-Trip Application de tourisme pour Android"

Transcription

1 Master 2 - Projet Kiwi-Trip Application de tourisme pour Android Auteurs : Pierre Martin Fabien Monnet Tuteur de projet : Christophe Lang Année

2 Introduction I. Présentation du projet existant 1. Fonctionnalités a. L application b. Le site internet 2. Solutions techniques a. MySQL b. Java EE c. Communication application - serveur d. Sauvegarde des traces 3. Cahier des charges II. Gestion des médias 1. Ajout d image depuis l application a. Fonctionnalité b. Développement 2. Récupération des données sur le serveur 3. Ajout d image depuis le site internet 4. Visualisation des photos sur le site internet 5. Visualisation des photos sur l application III. Lissage et filtrage de la trace GPS 1. Points incohérents 2. Réduction du nombre de points obtenus 3. Gestion de l arrêt de l utilisateur IV. Système d authentification sécurisé 1. L authentification à l heure actuelle 2. Système d authentification Kerberos 3. Système d authentification CAS 4. LemonLDAP::NG V. Visite interactive 1. Visualisation de voyages 2. Visualisation de points d intérêts VI. Interface d administration de points d intérêts 1. Administration sur le site internet 2. Visualisation sur l application Conclusion 2

3 Introduction Android est un système d exploitation pour smart-phones et tablettes. Il a été développé par Open Handset Alliance qui est dirigé par Google et d autres compagnies de logiciel et de télécommunication. Il a été lancé en 2007 et il est aujourd hui le système utilisé par le plus grand nombre de dispositifs (Tablettes et téléphones). Android permet à l utilisateur de téléphoner, d envoyer différentes sortes de messages, recevoir des s, prendre des photos ainsi que des vidéos, aller sur internet etc. Android propose également un grand nombre d application diverses et développés par d autres utilisateurs où d autres compagnies car Google offre aux développeurs la possibilité de créer facilement des applications grâce au SDK gratuit. Android est écrit en Java, et le SDK est une version modifiée de Java. Un grand nombre de smart-phones possède la fonctionnalité du GPS et Android l utilise afin de permettre aux utilisateurs d avoir des applications GPS afin de se localiser où encore de suivre un itinéraire. Le GPS est très utilisé lors de voyage, vous spécifiez une adresse où vous souhaitez vous rendre et vous n avez ensuite qu à suivre le chemin que l application vous fournit. Cela est très utile lors d un voyage en terre inconnue, mais cela implique de connaître tout de même les endroits intéressant à visiter. Mais pourquoi ne serait-il pas possible d avoir une application qui permet de trouver des lieux intéressants et qui vous aide à vous y rendre? C est cette question qui nous a amené à créer le projet Kiwi-Trip. Une application communautaire qui permet aux utilisateurs de réaliser des parcours ou des voyages en utilisant la géolocalisation (sauvegarde de la trace GPS), et de les partager avec les autres ainsi que de guider les utilisateurs à trouver les lieux intéressants. Kiwi-Trip est composé de deux parties : Une application pour Android et un site internet. Ce type d application existe mais elles se focalisent souvent sur une activité comme le sport et la plupart du temps sont payantes. Runner où mtrip par exemple sont deux applications qui ressemble à Kiwi-Trip mais sont chères et n insistent pas sur l aspect communautaire. Le projet Kiwi-Trip a démarré l an dernier lors du projet tutoré de Master 1. Durant notre Master 2, nous avons voulus poursuivre sur ce projer afin de l améliorer. Ce rapport présentera tout d abord le projet existant puis expliquera les différentes modifications que nous y avons apporté. 3

4 I. Présentation du projet existant 1. Fonctionnalités a. L application L application doit permettre à un utilisateur de sauvegarder ses parcours et d ajouter des points d'intérêts. Une fois sauvegardé, les parcours et les points d'intérêts, sont accessibles en ligne afin des les partager avec d autres utilisateurs. Les fonctionnalités réalisés sont les suivantes : Création d un compte utilisateur Afin d accéder à l application, il faut tout d abord créer un compte. Il est possible de créer un compte directement depuis l application. L utilisateur doit saisir au minimum son adresse , un nom d utilisateur et un mot de passe. Il peut également renseigner son nom de famille, son prénom, sa date de naissance, sa ville ainsi qu une description. Le compte est créé pour l application mais également pour le site internet. Les informations sont sauvegardées sur le serveur. mais également sur le téléphone afin de permettre à l utilisateur de ne pas être obligé de renseigner la page de login à chaque fois qu il ouvre l application. Dans ce cas, lorsqu il ouvre l application, celle ci contacte le serveur afin de vérifier le nom d utilisateur et le mot de passe. Si l utilisateur souhaite se connecter avec un autre compte, il peut supprimer ces informations dans les préférences de l application. 4

5 Création d un parcours en utilisant la géolocalisation GPS ainsi que mise en ligne de parcours L utilisateur a la possibilité de créer un parcours en démarrant le service de traçage GPS sur une page de l application qui affiche la GoogleMap. L application sauvegarde tous les points où l utilisateur va dans la base de donnée locale. Les informations sauvegardées pour un point GPS sont la latitude, la longitude et l altitude. L utilisateur peut ajouter un point d intérêt sur son parcours. L utilisateur a également la possibilité de stopper le service quand il le souhaite. A ce moment, il peut ensuite uploader son parcours sur le server où poursuivre le traçage GPS. Sur la map, il peut également visualiser la trace qu il a effectué jusqu à l instant présent ainsi que les points d intérêts. Création de points d'intérêts La création d un point d intérêt peut se faire de deux façons. Premièrement, l utilisateur veut ajouter un point d intérêt sans effectuer un parcours. Dans ce cas, le point d intérêt n est lié à aucun parcours. La deuxième façon est d ajouter un point d intérêt durant le traçage GPS d un parcours. Le point d intérêt est alors lié au parcours réalisé dans le même temps. La création d un point d intérêt contacte directement le serveur pour sauvegarder le point d intérêt. Si c est 5

6 une création durant un parcours, le serveur renvoie à l application l identifiant du point d intérêt dans la base de donnée afin de pouvoir l associer lorsque l utilisateur partage son parcours. b. Le site internet Les principales fonctionnalités proposées par l application sont également faisable sur le site web, on peut ajouter un point d intérêt, créer un voyage, en modifier un existant, ajouter des photos etc... Les fonctionnalités réalisés sont les suivantes : Création d un compte utilisateur De même que pour l application, l utilisateur rentre ses informations personnelles et son compte est créé, il est nécessaire de rentrer au moins les champs nom d utilisateur, et mot de passe pour créer un compte. Le login se fait ensuite grâce au nom d utilisateur et du mot de passe. Création et modification d un parcours 6

7 Il est possible de créer un voyage directement sur le site, en réalisant le tracé à la main en cliquant directement sur une map sur tous les points composant le parcours. Au moment de la création du voyage, l utilisateur doit renseigner les champs décrivant ce dernier : Nom du voyage Descritption Difficulté (entre 1 et 5) Catégorie La longueur du parcours est calculée automatiquement à chaque ajout d un nouveau point. Une fois le voyage enregistré, l utilisateur peut le retrouver dans la liste de tous les voyages. L ajout de points d intérêts à un voyage se fait sur la page d édition de voyage, il suffit de placer un marqueur sur la map, saisir son nom et sa description et le point d intérêt est automatiquement lié au voyage. Cette page permet également de modifier les informations relatives à ce voyage. On peut également éditer la trace composant le voyage, ajouter des points et en supprimer. 7

8 Parcours de tous les voyages Cette page permet de visualiser sous forme d une liste tous les voyages créés et enregistrés dans la base de données. Pour l instant tous les voyages contenus dans la base sont affichés la fonction de filtre n a pas encore été développée. Cette fonctionnalité pourra être rapidement implémentée car il suffira de modifier la requête SQL effectuée au moment de rapatrier tous les voyages en ne sélectionnant qu un titre voulu ou une catégorie spécifique. Un clic sur un des voyages mène au détail de ce voyage. La page de détail d un voyage affiche sous la même forme que ci dessus l image du voyage ainsi que les informations essentielles mais en plus affiche la trace sur une map. La liste des points d'intérêts associé à ce voyage est également affichée. Pour chacun de ces points on voit la photo principale ainsi que les informations de base. 8

9 2. Solutions techniques a. MySQL Tant au niveau du site qu'au niveau de l'application, il est nécessaire de sauvegarder un grand nombre de données, informations sur les utilisateurs, sur un voyage, sur un point d'intérêts etc. La présence d'une base de données est donc indispensable, notre choix s'est naturellement porte vers système de gestion de base données mysql. En effet, nous avions déjà précédemment utilisé cet outil et sommes assez familier avec. De plus il est gratuit, très largement utilise de par le monde et donc très bien documenté. Mysql est facilement utilisable avec Java, en utilisant le connecteur JDBC, il a donc été assez simple de l'intégrer a notre environnement de développement. Explications de la conception de la base de données Nous avons structures dans une base toutes les données utiles et essayant d'avoir une pensée très large qui permette de faire évoluer le système sans totalement changer la base. Par exemple, il n'est possible d'associer que des photos a un point d'intérêts mais par la suite, il serait bien de pouvoir y associer des vidéos ou commentaires audio. Nous avons donc crée une table MEDIAS ainsi qu'une table MEDIAS TJ (table de jointure) reliées aux tables TRIPS et POIS. Ainsi nous n'aurons aucune modifications a faire lorsque nous désirerons inclure ces nouveaux types de médias. b. Java EE Le site web réalisant un certain nombre de traitements, notamment des connexions a la base de données, la question du serveur web est très importante. Notre choix s'est tourne vers JavaEE d'un point de vue purement pédagogique. En effet, nous connaissions déjà le langage php qui aurait été une autre alternative mais nous avons choisi de découvrir les fonctionnalités cote serveur de Java : Servlets et JSP. Définition Servlet (Journaldunet) : Programme Java qui s'exécute dynamiquement sur le serveur Web et permet l'extension des fonctions de ce dernier, typiquement : accès a des bases de données, transactions d'e-commerce, etc. Une servlet peut être chargé automatiquement lors du démarrage du serveur Web ou lors de la première requête du client. Une fois charges, les servlets restent actifs dans l'attente d'autres requêtes du client. Définition JSP (Journaldunet) : Extension de la technologie Java Servlet de Sun qui permet de programmer simplement l'affichage de contenus dynamiques sur le Web. JSP consiste en une page HTML incluant du code Java qui s'exécutera soit sur le serveur Web, soit sur le serveur d'application. Le langage HTML décrit la manière dont s'affiche la page, le code Java servant a effectuer un traitement, par exemple récupérer les informations nécessaires pour effectuer une requête dans une base de données. Les pages faisant simplement un appel a la base de données sont des pages JSP. La structure de base de la page n'est autre que du code HTML "classique", puis les éléments variant sont insérés dynamiquement par des fonctions Java. Les pages plus complexes nécessitant une 9

10 intervention de l'utilisateur sont des pages jsp également mais le traitement ne s'effectuant pas au chargement de la page (il s'effectue suite a une action de l'utilisateur), elle font appel a une servlet qui leur renvoie les données demandées. Cet appel est un appel asynchrone réalisé par l'objet javascript XMLHTTPRequest, cette technique est appelée Ajax. Principe Ajax (Wikipedia) : En utilisant Ajax, le dialogue entre le navigateur et le serveur se déroule la plupart du temps de la manière suivante : un programme écrit en langage de programmation JavaScript, incorpore dans une page web, est exécute par le navigateur. Celuici envoie des demandes de calcul au serveur Web, puis modifie le contenu de la page actuellement affichée par le navigateur Web en fonction du résultat reçu du serveur, évitant ainsi la transmission et l'affichage d'une nouvelle page. Cette méthode permet en effet d'éviter le rechargement de la page a chaque action de l'utilisateur, ce qui est assez lourd, notamment lorsque les actions sont fréquentes comme lors de la création d'un voyage. c. Communication application - serveur Lors de son utilisation, l'application enregistre beaucoup d'informations, notamment la liste des points d'une trace, ainsi que le nom, la description d'un voyage, et de même pour un point d'intérêt. Ces informations sont stockées en local sur le téléphone puis, sont transmises au serveur, il fallait donc trouver un moyen efficace de communiquer entre l'application et le serveur. Après quelques recherches, nous nous sommes dirigés vers une solution, l'appel d'une page sur le serveur par la méthode HTTP POST. La solution consiste a lui envoyer les données nécessaires a la composition de la réponse et réceptionner cette dernière. Pour cela, un protocole a dû être définit. Il fallait des données structurées et donc il y avait la possibilité de se baser sur XML qui est facile a lire et reconnu par tous les langages informatiques. Cependant, ayant déjà vu ce format lors de l'apprentissage de licence, il était intéressant de voir d'autres formats de données. C'est pour cette raison que JSON a été choisi, moins facile a lire mais également moins verbeux que XML (Les balises XML sont redondantes). Les éléments de JSON : - Un objet : contient des objets ou des variables. - Une variable scalaire : Number, String, Boolean. - Un tableau. - Les valeurs littérales : null, true, false, "chaîne de caractères", et les valeurs numériques. 10

11 Exemple de fichier JSON : { "menu": "Fichier", "commandes": [ { "title": "Nouveau", "action":"createdoc" }, { "title": "Ouvrir", "action": "OpenDoc" }, { "title": "Fermer", "action": "CloseDoc" } ] } Plusieurs librairies sont par ailleurs disponibles en JAVA an de créer ou parser un fichier JSON. Le choix s'est porté sur la librairie Jackson qui permet également de faire correspondre sans grande difficultés un fichier JSON avec une classe JAVA. Ceci est très utile dans notre cas lorsqu'il faut créer des fichiers relativement longs comme un voyage avec tous ses points de passage associés. d. Sauvegarde des traces En ce qui concerne la sauvegarde des traces sur le serveur, comme vu précédemment, on ne sauve pas tous les points d'une trace dans la base de données : en effet, une trace de taille moyenne, environ 5 kms sauvegardée par l'application comptera pas loin de 500 points, ce qui aurait très rapidement fait des tables énormes et disproportionnées. De plus nous avions prévu d'intégrer la possibilité d'exporter ses voyages aux formats standards tels que le format gpx des gps Garmin, ce qui nous a amené a stocker les traces directement au format gpx dans dossier sur le serveur prévu a cet effet. Chaque chier gpx portant le nom de trace i.gpx ou i est le numéro d'id du voyage dans la base de données. Definition (Wikipedia) : GPX (GPS exchange Format) est un format de fichier permettant l'échange de coordonnées GPS. Ce format permet de décrire une collection de points utilisables sous forme de "waypoint", "track" ou "route". Ce format est ouvert. Ce format étant basé sur XML il suffit d'avoir un parseur XML pour pouvoir effectuer tous les traitements nécessaires de création/modification ou de lecture de fichiers. Nous avons choisi ici DOM qui est intégré à Java. A chaque création de voyage un fichier correspondant est créé, et à chaque vue sur la map d'un voyage le fichier correspondant est lu par le serveur. 11

12 3. Cahier des charges L objectif de notre projet est d apporter des améliorations tant sur l application que sur le site internet. Différents modules de travail ont étés définis. Voici leur contenus : 1. Gestion des médias - Permettre à l utilisateur d ajouter des photos sur l application concernant un point d intérêt et sur le site internet concernant un point d intérêt et un voyage. 2. Lissage de la trace GPS - Suppression des points superflus enregistrés lors du traçage de l utilisateur afin d avoir une trace plus fluide et plus lisse. 3. Sécurité et authentification des utilisateurs - Gestion des droits utilisateurs, - Sécurisation de l accès aux données. 4. Visite interactive - Donner à l utilisateur des informations sur le lieu dans lequel il se trouve (points d intérêts aux alentours). 5. Interface d administration de points d intérêts - Permettre à la personne responsable d un lieu de configurer l affichage des informations concernant ce lieu (ex : Horaires, prix, plan, adresse). La suite du rapport détaille point par point le travail réalisé. 12

13 II. Gestion des médias Afin de fournir à l utilisateur des fonctionnalités suffisamment complètes pour qu il ait envie de partager ses voyages, nous avions pour idée dans la première partie du projet d offrir à l utilisateur d ajouter des médias concernant ses voyages. C est une fonctionnalité majeure du projet car les photos peuvent êtres couplées aux voyages mais également aux points d'intérêts définis par les utilisateurs. Ce qui donne une idée plus précise sur le lieu à découvrir. Autre que du texte de description. Nous avons donc décidé de l inclure dans cette deuxième partie du projet. Comme dit précédemment, les images peuvent êtres associées soit à un voyage, soit plus précisément à un point d intérêt. L'objectif est donc double : - Permettre à l utilisateur d illustrer son voyage en y ajoutant des photos sur le site internet. - Permettre à l utilisateur, lorsqu il définit un nouveau point d intérêt, aussi bien sur l application que sur le site internet, d y ajouter des photos. De même, l utilisateur doit pouvoir ensuite visualiser les photos sur le site internet et sur l application mobile. 1. Ajout d image depuis l application a. Fonctionnalité Pour fournir à l utilisateur de plus amples fonctionnalités, nous avons décidé de permettre à l utilisateur d ajouter des photos relatives à un point d intérêt depuis l application mobile. De ce fait, lorsqu un utilisateur souhaite créer un point d intérêt (lors d un parcours où non), il a également la possibilité d uploader directement une photos. b. Développement La communication entre l application mobile et le serveur de la base de donnée qui enregistre les données des utilisateurs s articule autour du format JSON. Par exemple, lorsque l utilisateur crée un point d intérêt, l application envoie à une page web (plus précisément une servlet) les informations relatives à ce point et la page va ensuite enregistrer les informations dans la base de données. 13

14 Les informations prennent la forme suivante : { "iduser " : "1", "name " : "La citadelle", "description ": "Une citadelle de Vauban", "categorie ": "3", "subcategorie ": "2", "longitude ": " ", "latitude ": " '", "altitude ": "300" } Cependant, l envoie d une image sur le serveur ne peut s effectuer de la même manière. Nous avons tout d abord réfléchis à la forme que prendrait notre requête. Afin de pouvoir transmettre l image sur le canal de connexion, cela exige un encodage. Pour cela, l encodage Base64 peut être utilisé. Base64 est un codage de l information utilisant 64 caractères qui est utilisé principalement pour la transmission de messages. L intérêt de l'encodage base64 se trouve dans la représentation de données binaires. Lorsque l on veut représenter des données binaires (comme dans notre cas une image) dans un document textuel (dans notre cas notre requête). Cependant, cette solution n a pas été satisfaisante pour la raison suivante : L encodage en base64 augmente considérablement la taille des données du fait des caractères de codages. Ce qui se traduit dans notre cas par une photo tronquée. Signifiant que le serveur ne recevait pas toutes les données que l application lui envoyait qui étaient apparemment trop importantes. 14

15 Nous avons donc pensé compresser l image afin de réduire sa taille. Mais afin d obtenir une image non tronquée, la qualité de l image compressé n était pas satisfaisante. Après de nouvelles recherches, nous nous sommes donc tourné vers une autre solution : La méthode Multipartpost. C est une méthode différente de la méthode POST d envoi d informations (utilisée précédemment) et qui est destinée à être utilisée lorsque la requête nécessite des données binaires à envoyer comme le contenu d'un fichier. Dans notre cas, une image. Apache fournit une implémentation de cette méthode coté client ainsi que coté serveur. La requête est composée de deux types de paramètres, StringPart et FilePart. Dans notre cas, nous définissons un paramètre FilePart qui contient le fichier correspondant à l image ainsi que plusieurs paramètres StringPart correspondants aux informations liées à l image comme l id de l utilisateur, l id du point d interêt lié à l image et la description. 15

16 Toutes ces informations sont ensuite récupérées sur le serveur. 2. Récupération des données sur le serveur Coté serveur la librairie Apache FileUpload a donc été utilisée, cette librairie est assez simple à utiliser et très bien documenté avec une javadoc très complète. On teste si la requête est bien une requête multipart et si c est le cas on la traite. On itère sur tous les items de cette requête, d un coté sont récupérés les attributs (isformfield), de l autre les datas (ici notre image). On crée ensuite sur le serveur un fichier grâce à l item contenant notre image. Sur le serveur, l image n est pas stockée dans le répertoire web du site, elle l est dans un dossier à part entière. Ainsi pour accéder à une image, depuis le site ou l application, il faut passer par une servlet créée à cet effet. Cela permet de bien séparer la partie site et la partie donnée. De plus s il sévérait qu une trop grande quantité d image encombre le serveur et qu il faille déporter le stockage des images sur un autre serveur, tout serait déjà en place, il suffirait de modifier l url dans la servlet de récupération des images. 16

17 3. Ajout d image depuis le site internet L implémentation de la fonction d upload d images a été d abord mise en place sur l application puis sur le site Internet. La récupération du fichier image et des données correspondantes (id de l utilisateur, id du POI/Trip) ainsi que le traitement associé étant déjà en place il a été très simple de développer cette partie d upload depuis le site Internet. Il a suffit d utiliser la même servlet de récupération et de respecter le même protocole. Cette fonctionnalité du site web est accessible sur les pages edit_poi et edit_trip est est juste constituée d un formulaire html ayant comme propriété d encodage multipart/form-data. <form action="../uploadpic" method="post" enctype="multipart/form-data"> Ce formulaire contient lui même un champ input de type file permettant à l utilisateur de choisir l image qu il souhaite ajouter. L id de l utilisateur et du POI/Trip est stocké dans des champs input de type hidden généré par le serveur à l envoi de la page. 4. Visualisation des photos sur le site internet Visualisation détaillée d un point d intérêt 17

18 La possibilité d ajouter plusieurs photos pour un point d intérêt ou pour un voyage a engendré une adaptation graphique sur le site internet. Une page de visualisation détaillée d un POI a été ajoutée, cette page affiche les informations de ce point : nom, description, catégorie et sous catégorie. Toutes les images relatives à ce point d intérêt sont également visible en miniature sur cette page ainsi que tous les commentaires associés, il est possible pour chaque utilisateur identifié d ajouter un commentaire. Un clic sur une image miniature ouvre un slideshow permettant d afficher l image à sa taille réelle et de naviguer entre toutes les images en taille réelle. L utilisateur créateur de ce point d intérêt peut le modifier grâce à un lien le redirigeant sur la page adéquat. Cette page ressemble à la page de visualisation ci-dessus à la seule différence que chaque information est éditable, il peut changer la catégorie, la description et ajouter des photos. Le nom d un point d intérêt ne peut être changé. Visualisation de tous les points d intérêts 18

19 Il est possible de visualiser directement sur la map tous les points d intérets enregistrés. La localisation de chacun sous forme d un marqueur ainsi que les informations essentielles s affichant dans une info-bulle lorsque l on clique sur le marqueur, un lien vers la page de détail des points d'intérêts est également présent dans cette info-bulle. 19

20 5. Visualisation des photos sur l application Lorsque l utilisateur effectue une recherche de point d intérêt ou de voyage comme par exemple avec la fonctionnalité What s arround qui permet de visualiser les différents points d intérêts proche de la localisation de l utilisateur, la liste de points d intérêts correspondants s affiche. Lors de cette visualisation, l application envoie une requête au serveur afin de récupérer les informations relatives aux points d intérêts ou aux voyages. La gestion de l affichage des images doit donc être associé à cette requête. Cependant, le fait de récupérer toutes les images de chaque point peut prendre un certain temps. C est pourquoi une méthode a été trouvée afin d afficher les images de manière asynchrone sans pénaliser l utilisateur dans la visualisation. L application affiche donc une liste sans les images et ensuite, l application va récupérer une à une les images de chaque item de la liste et les afficher dans le même temps. 20

21 21

22 Cette méthode est réalisation grâce à une classe de Android : AsyncTask qui permet de réaliser des tâches de manière asynchrone, à la manière des Threads. L avantage de l AsyncTask est sa simplicité d utilisation et d implémentation. Le Thread secondaire est créé automatiquement et la communication entre les différents Threads est simplifiée. 22

23 III. Lissage et filtrage de la trace GPS La trace GPS créée lors d un parcours d un utilisateur peut comporter certaines anomalies dûes notamment à la précision du GPS. Par exemple, si l utilisateur effectue une ligne droite lors de son parcours, la trace obtenue ne le sera pas pour autant (c est à dire que les points ne seront pas alignés). Les points GPS que le téléphone récupère comportent une marge d erreur. La précision du GPS allant de 10 à 100 mètres. Une autre chose peut être reproché au résultat obtenue, le nombre de points GPX récupérés par le téléphone peut être conséquent. Cela peut rapidement atteindre le millier de points pour un parcours de 10km par exemple. Ceci étant, ce qui est important pour l utilisateur, ce n est pas tant le nombre de points récupérés mais plutôt que la visualisation globale de la trace soit cohérente et assez précise pour la suivre. Dans ce sens, il est possible de simplifier la trace en supprimant des points qui seraient superflus. Par exemple sur une ligne droite, il est possible de supprimer les points intermédiaires sans pour autant perdre en précision. Un dernier point sur lequel il est possible d obtenir des incohérences, c est lorsqu un utilisateur s arrête lors de l enregistrement d une trace. Dans ce cas, le téléphone enregistre toujours les points GPS toujours avec une marge d erreur. Ce qui donne une incohérence au niveau de la trace. Cela se traduit par une sorte de gribouillis sur la représentation de la trace. 1. Points incohérents Pour le premier point, il est difficile de trouver une solution. Certains logiciel de représentation de trace sur une carte ou encore les systèmes GPS utilisés dans les voitures repositionnent la plupart du temps la position de l utilisateur sur la route la plus proche. Mais cette solution implique une base de données conséquente. De plus, dans notre cas, l utilisateur ne se trouve pas forcément près d une route (comme lors d une randonnée) et il est difficile de connaître son parcours. La question est difficile, comment savoir si un point possède une erreur où est-ce que c est une position où l utilisateur s est rendu? Nous n avons pas mis en place de solution pour ce type d information. 2. Réduction du nombre de points obtenus L objectif de cette partie est de réduire le nombre de points obtenus tout en conservant une cohérence et une précision correcte sur la trace résultante afin de permettre un affichage rapide et d optimiser le stockage. Pour cela, l algorithme de Douglas-Peucker peut être implémenté. Cet algorithme permet la simplification d une polyligne par la suppression de noeud. L algorithme fonctionne de manière récursive. 23

24 Au premier appel de la fonction, on lui passe le premier point et le dernier point de la polyligne (dans notre cas, la trace correspondante au parcours de l utilisateur). L algorithme détermine le point le plus éloigné du segment formé par ces deux points puis décide : - Si cette distance est inférieure à un seuil que l on a fixé auparavant, l algorithme supprime tous les points compris entre ces deux points. - Si cette distance est supérieure au seuil, on appel de manière récursive l algorithme sur les deux sous parties de la polyligne. C est à dire, la sous partie du premier point au point le plus éloigné et la sous partie du point le plus éloigné au dernier point. La complexité de cet algorithme est nlog(n). Pour que l algorithme soit efficace, il faut fixer une valeur de seuil. Après quelques test, nous avons pensé qu un valeur de 7 mètres est correct. Cela n enlève pas trop de précision tout en réduisant le nombre de points considérablement. Par exemple, sur un parcours d environ 5km, 742 points ont étés enregistrés. Après avoir appliqué l algorithme, nous arrivons à un total de 140 points. 24

Dossier Technique. Détail des modifications apportées à GRR. Détail des modifications apportées à GRR Le 17/07/2008. Page 1/10

Dossier Technique. Détail des modifications apportées à GRR. Détail des modifications apportées à GRR Le 17/07/2008. Page 1/10 Dossier Technique Page 1/10 Sommaire : 1. REPONSE TECHNIQUE A LA DEMANDE 3 1.1. Prise en compte de la dernière version de phpcas 3 1.2. Gestion de la connexion à GRR 3 1.2.1. Récupération des attributs

Plus en détail

ESUP Portail. ESUP Portail Un ENT universitaire! Contexte. Objectifs d ESUP Portail. Grandes orientations technologiques

ESUP Portail. ESUP Portail Un ENT universitaire! Contexte. Objectifs d ESUP Portail. Grandes orientations technologiques ESUP Portail Un ENT universitaire! ESUP Portail Présentation générale du projet Jean-Michel Antoine Jean-Guy Avelin Raymond Bourges Architecture Intégration au SI de l établissement Développement de canaux

Plus en détail

Créer et partager des fichiers

Créer et partager des fichiers Créer et partager des fichiers Le rôle Services de fichiers... 246 Les autorisations de fichiers NTFS... 255 Recherche de comptes d utilisateurs et d ordinateurs dans Active Directory... 262 Délégation

Plus en détail

Cahier de charges (Source : "Java EE - Guide de développement d'applications web en Java" par Jérôme Lafosse) Module. Site Web dynamique JSP / Servlet

Cahier de charges (Source : Java EE - Guide de développement d'applications web en Java par Jérôme Lafosse) Module. Site Web dynamique JSP / Servlet Cahier de charges (Source : "Java EE - Guide de développement d'applications web en Java" par Jérôme Lafosse) Module Site Web dynamique JSP / Servlet Sujet : betaboutique Soutenance le 04 / 01 /2013 &

Plus en détail

Avant-propos 1. Avant-propos...3 2. Organisation du guide...3 3. À qui s'adresse ce guide?...4

Avant-propos 1. Avant-propos...3 2. Organisation du guide...3 3. À qui s'adresse ce guide?...4 Les exemples cités tout au long de cet ouvrage sont téléchargeables à l'adresse suivante : http://www.editions-eni.fr. Saisissez la référence ENI de l'ouvrage EP5EJAV dans la zone de recherche et validez.

Plus en détail

Tour d horizon des différents SSO disponibles

Tour d horizon des différents SSO disponibles Tour d horizon des différents SSO disponibles L. Facq, P. Depouilly, B. Métrot, R. Ferrere ANF Les systèmes d authentification dans la communauté ESR : étude, mise en oeuvre et interfaçage dans un laboratoire

Plus en détail

Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS. P-F. Bonnefoi

Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS. P-F. Bonnefoi Un exemple d'authentification sécurisée utilisant les outils du Web : CAS 111 L authentification CAS : «Central Authentication Service» CAS ou le service central d authentification Le système CAS, développé

Plus en détail

WebSSO, synchronisation et contrôle des accès via LDAP

WebSSO, synchronisation et contrôle des accès via LDAP 31 mars, 1er et 2 avril 2009 WebSSO, synchronisation et contrôle des accès via LDAP Clément Oudot Thomas Chemineau Sommaire général Synchronisation d'identités WebSSO et contrôle des accès Démonstration

Plus en détail

TigerPro CRM Application mobile

TigerPro CRM Application mobile TigerPro CRM Application mobile Mise à jour : 8 août 2014 Table des matières INTRODUCTION 3 INSTALLATION 4 STRUCTURE D APPLICATION 5 MENU 5 LA BARRE DES ACTIONS 6 LA BARRE DES MODULES LIES 6 LA VUE INDEX

Plus en détail

WebFTP Un client Web sécurisé pour FTP

WebFTP Un client Web sécurisé pour FTP WebFTP Un client Web sécurisé pour FTP Jirung Albert SHIH, Shih@math.Jussieu.fr Université Paris 7 JRES 2001 Introduction Nous allons dans ce document présenter une solution mise en œuvre sur le réseau

Plus en détail

Joomla! Création et administration d'un site web - Version numérique

Joomla! Création et administration d'un site web - Version numérique Avant-propos 1. Objectifs du livre 15 1.1 Orientation 15 1.2 À qui s adresse ce livre? 16 2. Contenu de l ouvrage 17 3. Conclusion 18 Introduction 1. Un peu d histoire pour commencer... 19 1.1 Du web statique

Plus en détail

Authentification et contrôle d'accès dans les applications web

Authentification et contrôle d'accès dans les applications web Authentification et contrôle d'accès dans les applications web Quelques Rappels Objectifs : contrôler que seulement Certains utilisateurs Exécutent certaines opérations Sur certains objets Trois entités

Plus en détail

SITE WEB E-COMMERCE ET VENTE A DISTANCE

SITE WEB E-COMMERCE ET VENTE A DISTANCE Développement d une application JAVA EE SITE WEB E-COMMERCE ET VENTE A DISTANCE PLAN PROJET Binôme ou monôme (B/M): M Nom & Prénom : AIT NASSER Btissam Email : aitnasser.btissam123@gmail.com GSM : Organisme

Plus en détail

Ce document décrit une solution de single sign-on (SSO) sécurisée permettant d accéder à Microsoft Exchange avec des tablettes ou smartphones.

Ce document décrit une solution de single sign-on (SSO) sécurisée permettant d accéder à Microsoft Exchange avec des tablettes ou smartphones. PERSPECTIVES Le Single Sign-On mobile vers Microsoft Exchange avec OWA et ActiveSync Ce document décrit une solution de single sign-on (SSO) sécurisée permettant d accéder à Microsoft Exchange avec des

Plus en détail

Gestion d une école. FABRE Maxime FOUCHE Alexis LEPOT Florian

Gestion d une école. FABRE Maxime FOUCHE Alexis LEPOT Florian Gestion d une école FABRE Maxime 2015 Sommaire Introduction... 2 I. Présentation du projet... 3 1- Lancement de l application... 3 Fonctionnalités réalisées... 4 A. Le serveur... 4 1 - Le réseau... 4 2

Plus en détail

Exposer ses créations : galerie photos, galerie de médias

Exposer ses créations : galerie photos, galerie de médias CHAPITRE 14 Exposer ses créations : galerie photos, galerie de médias Si l éditeur TinyMCE et le système de liens de Joomla permettent d intégrer ou de lier des médias à un article, ils restent assez limités.

Plus en détail

Kit d'intégration FAS+

Kit d'intégration FAS+ Guide d'intégration de l'application IAM - Annexe Kit d'intégration FAS+ Date 24/08/2012 Version 3.0 TABLE DES MATIÈRES 1 Introduction...3 2 Kit d'intégration FAS+...3 2.1 Pages JSP...4 2.2 Classes Java...7

Plus en détail

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale

Introduction aux Systèmes Distribués. Introduction générale Introduction aux Systèmes Distribués Licence Informatique 3 ème année Introduction générale Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Plan

Plus en détail

OCLOUD BACKUP GUIDE DE REFERENCE POUR WINDOWS

OCLOUD BACKUP GUIDE DE REFERENCE POUR WINDOWS OCLOUD BACKUP GUIDE DE REFERENCE POUR WINDOWS http://ocloud.pripla.com/ Copyright 2014 Private Planet Ltd. Certaines applications ne sont pas disponibles dans tous les pays. La disponibilité des applications

Plus en détail

CHAPITRE 1. Introduction aux web services. 1.1 Définition. Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C#

CHAPITRE 1. Introduction aux web services. 1.1 Définition. Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C# CHAPITRE 1 Introduction aux web services Contenu du chapitre : Env. De dev. Langage Visual Studio Java EE Qt Creator C# NetBeans JavaScript Eclipse Objective C Xcode PHP HTML Objectifs du chapitre : Ce

Plus en détail

Chapitre 4 Les Servlets. 1. Qu'est-ce qu'une Servlet? 1.1 Présentation. 1.2 Requêtes HTTP

Chapitre 4 Les Servlets. 1. Qu'est-ce qu'une Servlet? 1.1 Présentation. 1.2 Requêtes HTTP 210 Les Servlets 1. Qu'est-ce qu'une Servlet? 1.1 Présentation Les Servlets sont la base de la programmation Java EE. La conception d'un site Web dynamique en Java repose sur ces éléments. Une Servlet

Plus en détail

NVU, Notepad++ (ou le bloc-note), MySQL, PhpMyAdmin. HTML, PHP, cas d utilisation, maquettage, programmation connaissances en HTML, PHP et SQL

NVU, Notepad++ (ou le bloc-note), MySQL, PhpMyAdmin. HTML, PHP, cas d utilisation, maquettage, programmation connaissances en HTML, PHP et SQL Prise en main de NVU et Notepad++ (conception d application web avec PHP et MySql) Propriétés Intitulé long Formation concernée Matière Présentation Description Conception de pages web dynamiques à l aide

Plus en détail

opengeophone Documentation

opengeophone Documentation opengeophone Documentation Version 1.0.0 openmairie 28 June 2013 Table des matières 1 Manuel de l utilisateur 3 1.1 installation................................................ 3 1.2 Utilisation................................................

Plus en détail

Rapport de TER : Collecte de médias géo-localisés et recherche de points d intérêt avec l algorithme Mean Shift Martin PUGNET Février 2014

Rapport de TER : Collecte de médias géo-localisés et recherche de points d intérêt avec l algorithme Mean Shift Martin PUGNET Février 2014 Rapport de TER : Collecte de médias géo-localisés et recherche de points d intérêt avec l algorithme Mean Shift Martin PUGNET Février 2014 résumé : Ce projet a pour but de récupérer des données géolocalisées

Plus en détail

Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service) Vincent Mathieu Pascal Aubry Julien Marchal

Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service) Vincent Mathieu Pascal Aubry Julien Marchal Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service) Vincent Mathieu Pascal Aubry Julien Marchal SSO open source avec CAS Introduction Pourquoi le Single Sign-On? Principes du SSO sur le

Plus en détail

Introduction ASP.NET

Introduction ASP.NET 1 Sommaire Introduction... 1 1 Framework... 2 1.1 Général (.NET)... 2 1.2 ASP.NET... 2 2 Prérequis... 2 3 Présentation des bases d un projet ASP.NET... 3 3.1 Création d un projet... 3 3.2 Site Web : Les

Plus en détail

PHP/MYSQL. Web Dynamique

PHP/MYSQL. Web Dynamique PHP/MYSQL Web Dynamique ENSG Juin 2008 Qui suis-je? Guillaume Gautreau Responsable projets Systèmes d information à l ENPC guillaume@ghusse.com http://www.ghusse.com Ces 6 jours de formation Jour 1 : présentations,

Plus en détail

Programmation Web. Madalina Croitoru IUT Montpellier

Programmation Web. Madalina Croitoru IUT Montpellier Programmation Web Madalina Croitoru IUT Montpellier Organisation du cours 4 semaines 4 ½ h / semaine: 2heures cours 3 ½ heures TP Notation: continue interrogation cours + rendu à la fin de chaque séance

Plus en détail

GLPI (Gestion Libre. 2 ième édition. Nouvelle édition. de Parc Informatique)

GLPI (Gestion Libre. 2 ième édition. Nouvelle édition. de Parc Informatique) GLPI (Gestion Libre de Parc Informatique) Installation et configuration d une solution de gestion de parc et de helpdesk 2 ième édition Marc PICQUENOT Patrice THÉBAULT Nouvelle édition Table des matières

Plus en détail

Single Sign On. Nicolas Dewaele. Single Sign On. Page 1. et Web SSO

Single Sign On. Nicolas Dewaele. Single Sign On. Page 1. et Web SSO Page 1 Introduction Sommaire I- Présentation de la technologie II- Architectures classiques et étude du marché III- Implémentation en entreprise IV- Présentation de systèmes SSO Annexes Page 2 Introduction

Plus en détail

Introduction aux principes de la technologie Internet

Introduction aux principes de la technologie Internet 1 Introduction aux principes de la technologie Internet Je suis impliqué dans le commerce électronique depuis un bon bout de temps : j ai vendu des Casios dans les rues de New York! Il y a à peine quelques

Plus en détail

À qui s adresse ce livre? Suppléments web. Remerciements

À qui s adresse ce livre? Suppléments web. Remerciements Avant propos Le marché de la géolocalisation est en pleine effervescence, comme le prouve l annonce de lancement par Facebook, en août 2010, de son service Places, qui permet de partager sa position géographique

Plus en détail

Principales failles de sécurité des applications Web Principes, parades et bonnes pratiques de développement

Principales failles de sécurité des applications Web Principes, parades et bonnes pratiques de développement Guillaume HARRY l Contenu sous licence Creative Commons CC-BY-NC-ND Principales failles de sécurité des applications Web Principes, parades et bonnes pratiques de développement P. 2 1. Introduction 2.

Plus en détail

Authentification avec CAS sous PRONOTE.net 2011. Version du lundi 19 septembre 2011

Authentification avec CAS sous PRONOTE.net 2011. Version du lundi 19 septembre 2011 1 Authentification avec CAS sous PRONOTE.net 2011 Version du lundi 19 septembre 2011 2 1 - Vocabulaire employé et documentation... 3 1.1 - SSO (Single Sign-On)... 3 1.2 - CAS (Central Authentication Service)...

Plus en détail

L accès à distance du serveur

L accès à distance du serveur Chapitre 11 L accès à distance du serveur Accéder à votre serveur et aux ordinateurs de votre réseau depuis Internet, permettre à vos amis ou à votre famille de regarder vos dernières photos, écouter vos

Plus en détail

Introduction JOOMLA. Fonctionnalités. Avantages. Hainaut P. 2013 - www.coursonline.be 1. Joomla est un système de gestion de contenu CMS open source

Introduction JOOMLA. Fonctionnalités. Avantages. Hainaut P. 2013 - www.coursonline.be 1. Joomla est un système de gestion de contenu CMS open source JOOMLA Introduction Joomla est un système de gestion de contenu CMS open source Il permet la conception rapide de sites Web avec une présentation soignée et une navigation très simple C est l outil idéal

Plus en détail

LemonLDAP::NG / SAML2. Xavier GUIMARD (Gendarmerie Nationale) Clément OUDOT (Groupe LINAGORA) WWW.LINAGORA.COM

LemonLDAP::NG / SAML2. Xavier GUIMARD (Gendarmerie Nationale) Clément OUDOT (Groupe LINAGORA) WWW.LINAGORA.COM LemonLDAP::NG / SAML2 Xavier GUIMARD (Gendarmerie Nationale) Clément OUDOT (Groupe LINAGORA) WWW.LINAGORA.COM 16, 17 et 18 MARS 2010 SOMMAIRE Définition du WebSSO Présentation de LemonLDAP::NG SAML2 et

Plus en détail

Fabien ALESINA. David MANSUY. Projet NTIC

Fabien ALESINA. David MANSUY. Projet NTIC Fabien ALESINA David MANSUY Projet NTIC Plan Introduction Préparation - Préparation UMobile - Vue d ensemble des répertoires UMobile - Utilisation du framework - Langages de programmation utilisés Développement

Plus en détail

Application des Spécifications détaillées pour la Retraite, architecture portail à portail

Application des Spécifications détaillées pour la Retraite, architecture portail à portail Pour Application des Spécifications détaillées pour la Retraite, architecture portail à portail Version 1.0 ON-X S.A. est une société du Groupe ON-X 15, quai Dion Bouton 92816 PUTEAUX cedex. Tél : 01 40

Plus en détail

CONTACT EXPRESS 2011 ASPIRATEUR D EMAILS

CONTACT EXPRESS 2011 ASPIRATEUR D EMAILS CONTACT EXPRESS 2011 ASPIRATEUR D EMAILS MANUEL D UTILISATION Logiciel édité par la société I. PREAMBULE a) Avant propos... 3 b) Support... 3 c) Interface d accueil... 4 à 5 d) Interface de Recherche...

Plus en détail

Compte Rendu d intégration d application

Compte Rendu d intégration d application ISMA 3EME ANNEE Compte Rendu d intégration d application Compte Rendu Final Maxime ESCOURBIAC Jean-Christophe SEPTIER 19/12/2011 Table des matières Table des matières... 1 Introduction... 3 1. Le SGBD:...

Plus en détail

Documentation technique MBDS2.0 Site web administratif

Documentation technique MBDS2.0 Site web administratif Documentation technique MBDS2.0 Site web administratif Le document suivant est destiné aux développeurs souhaitant installer la plateforme sur leurs propres machines. D o c u m e n t a t i o n t e c h

Plus en détail

FORMATION PcVue. Mise en œuvre de WEBVUE. Journées de formation au logiciel de supervision PcVue 8.1. Lieu : Lycée Pablo Neruda Saint Martin d hères

FORMATION PcVue. Mise en œuvre de WEBVUE. Journées de formation au logiciel de supervision PcVue 8.1. Lieu : Lycée Pablo Neruda Saint Martin d hères FORMATION PcVue Mise en œuvre de WEBVUE Journées de formation au logiciel de supervision PcVue 8.1 Lieu : Lycée Pablo Neruda Saint Martin d hères Centre ressource Génie Electrique Intervenant : Enseignant

Plus en détail

KUMARASAMY Sandirane Lemont Jérémy Fruitet Robin FOULARD Aymeric BTS 2 SLAM Compte-rendu PPE03 et PPE04

KUMARASAMY Sandirane Lemont Jérémy Fruitet Robin FOULARD Aymeric BTS 2 SLAM Compte-rendu PPE03 et PPE04 KUMARASAMY Sandirane Lemont Jérémy Fruitet Robin FOULARD Aymeric BTS 2 SLAM Compte-rendu PPE03 et PPE04 Environnement : Ce projet a été réalisé en deuxième année de BTS, il s'agit d'un travail de groupe

Plus en détail

Documentation Honolulu 14 (1) - 0209

Documentation Honolulu 14 (1) - 0209 Documentation Honolulu 14 (1) - 0209 Honolulu 14 3 Sommaire Honolulu 14 le portail Intranet / Internet de votre entreprise PARTIE 1 -MANUEL UTILISATEUR 1. LE PORTAIL HONOLULU : PAGE D ACCUEIL 8 1.1 Comment

Plus en détail

MANUEL UTILISATEUR. Application 4trip

MANUEL UTILISATEUR. Application 4trip * MANUEL UTILISATEUR Application 4trip Table des matières 1. Introduction... 1 1.1. Description globale du produit... 1 1.2. Description de la finalité du manuel... 1 2. Manuel d utilisation... 2 2.1.

Plus en détail

Guide d utilisation. Version 1.1

Guide d utilisation. Version 1.1 Guide d utilisation Version 1.1 Guide d utilisation Version 1.1 OBJECTIF LUNE Inc. 2030 boulevard Pie-IX, bureau 500 Montréal (QC) Canada H1V 2C8 +1 514-875-5863 sales@ca.objectiflune.com http://captureonthego.objectiflune.com

Plus en détail

Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen. Rapport de projet. Spécialité Informatique 2 e année. SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed

Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen. Rapport de projet. Spécialité Informatique 2 e année. SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed 6, bd maréchal Juin F-14050 Caen cedex 4 Spécialité Informatique 2 e année Rapport de projet Gestion du parc informatique matériel et logiciel de l Ensicaen SAKHI Taoufik SIFAOUI Mohammed Suivi ENSICAEN

Plus en détail

Projet 2. Gestion des services enseignants CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE EN INFORMATIQUE. G r o u p e :

Projet 2. Gestion des services enseignants CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE EN INFORMATIQUE. G r o u p e : CENTRE D ENSEIGNEMENT ET DE RECHERCHE EN INFORMATIQUE Projet 2 Gestion des services enseignants G r o u p e : B E L G H I T Y a s m i n e S A N C H E Z - D U B R O N T Y u r i f e r M O N T A Z E R S i

Plus en détail

Sommaire. Présentation... 2 ipad / iphone... 3 Thunderbird... 9 Outlook... 14 Google Agenda... 23 Android Agenda... 33 O2S 1

Sommaire. Présentation... 2 ipad / iphone... 3 Thunderbird... 9 Outlook... 14 Google Agenda... 23 Android Agenda... 33 O2S 1 BIG 1 Sommaire Présentation... 2 ipad / iphone... 3 Thunderbird... 9 Outlook... 14 Google Agenda... 23 Android Agenda... 33 O2S 1 Présentation Vous trouverez ci-après la description de la mise en œuvre

Plus en détail

Edutab. gestion centralisée de tablettes Android

Edutab. gestion centralisée de tablettes Android Edutab gestion centralisée de tablettes Android Résumé Ce document présente le logiciel Edutab : utilisation en mode enseignant (applications, documents) utilisation en mode administrateur (configuration,

Plus en détail

L'AAA, késako? Bruno Bonfils, , Novembre 2005. Sous ce terme d'apparence barbare est regroupé l'ensemble des concepts suivants :

L'AAA, késako? Bruno Bonfils, <asyd@solaris fr.org>, Novembre 2005. Sous ce terme d'apparence barbare est regroupé l'ensemble des concepts suivants : Introduction L'AAA, késako? Bruno Bonfils, , Novembre 2005 Sous ce terme d'apparence barbare est regroupé l'ensemble des concepts suivants : Authentication (authentification) Authorization

Plus en détail

Banque de données d offres & carte web interactive d offres

Banque de données d offres & carte web interactive d offres Réseau des parcs suisses Monbijoustrasse 61, 3007 Bern Tel. +41 31 381 10 71; info@paerke.ch; www.paerke.ch Banque de données d offres: a.jordan@paerke.ch Carte web interactive: t.estermann@paerke.ch Feuille

Plus en détail

Rapport d'architecture

Rapport d'architecture Romain Alexandre Cécile Camillieri Rapport d'architecture 1 / 12 Table des matières I) Description du projet p. 3 1) Canaux de communication p. 3 2) Diagrammes de cas d'utilisation p. 3 II) Gestion des

Plus en détail

Description de la maquette fonctionnelle. Nombre de pages :

Description de la maquette fonctionnelle. Nombre de pages : Description de la maquette fonctionnelle Nombre de pages : 22/07/2008 STATUT DU DOCUMENT Statut Date Intervenant(s) / Fonction Provisoire 22/07/2008 Approuvé Validé HISTORIQUE DES MODIFICATIONSICATIONS

Plus en détail

Manuel d utilisation V1.2.0

Manuel d utilisation V1.2.0 Manuel d utilisation V1.2.0 Manuel d utilisation DscBox Sommaire Manuel d utilisation DscBox... 2 Introduction... 3 Les acteurs de la dscbox... 3 Intégration du boitier dans un réseau existant... 3 Fonctionnalités

Plus en détail

Extensions à OpenSSO :

Extensions à OpenSSO : Extensions à : compatibilité et gestion des autorisations Philippe BEUTIN DSI Grenoble-Universit Universités Thierry AGUEDA Univ.. Pierre-Mend Mendès-France Gérard FORESTIER Univ.. Joseph-Fourier Le-Quyen

Plus en détail

OASIS est une fabrique à bien commun via l utilisation des applications proposées sur son store.

OASIS est une fabrique à bien commun via l utilisation des applications proposées sur son store. Guide Utilisateur 1.1 Présentation d OASIS OASIS est une fabrique à bien commun via l utilisation des applications proposées sur son store. Grâce à OASIS, vous serez capable d acheter ou de choisir des

Plus en détail

Administration du site

Administration du site Administration du site 1 TABLE DES MATIÈRES Administration du site... 1 Accéder à la console d administration... 3 Console d administration... 4 Apparence... 4 Paramètres... 5 Allez sur le site... 5 Edition

Plus en détail

Manuel utilisateur. CLEO CPS Commande de certificat serveur

Manuel utilisateur. CLEO CPS Commande de certificat serveur Manuel utilisateur CLEO CPS Commande de certificat serveur Sommaire 1 Objet du document... 3 2 Certificats serveurs... 4 2.1 A quoi sert un certificat serveur de l ASIP Santé?... 4 2.2 Les types de certificats

Plus en détail

Installation esupdev2.5 environnement de test et prise en main d'esup-portail

Installation esupdev2.5 environnement de test et prise en main d'esup-portail Page 1 of 9 Installation esupdev2.5 environnement de test et prise en main d'esup-portail Ce document décrit comment installer et utiliser le package 'environnement de prise en main esupportail'. Vincent

Plus en détail

Hébergement de sites Web

Hébergement de sites Web Hébergement de Solutions complètes et évolutives pour l hébergement de sites Web dynamiques et de services Web sécurisés. Fonctionnalités Serveur Web Apache hautes performances Apache 1. et.0 1 avec prise

Plus en détail

Formation Webase 5. Formation Webase 5. Ses secrets, de l architecture MVC à l application Web. Adrien Grand Centrale Réseaux

Formation Webase 5. Formation Webase 5. Ses secrets, de l architecture MVC à l application Web. Adrien Grand <jpountz@via.ecp.fr> Centrale Réseaux Formation Webase 5 Ses secrets, de l architecture MVC à l application Web Adrien Grand Centrale Réseaux Sommaire 1 Obtenir des informations sur Webase 5 2 Composants de Webase 5 Un

Plus en détail

UAPV mobile Projet de Master informatique. PEDROZO Verônica LEGDANI Hamza LAPIERRE Matthias El HAJJIOUI Mohammed HAMAMOUCH Karim

UAPV mobile Projet de Master informatique. PEDROZO Verônica LEGDANI Hamza LAPIERRE Matthias El HAJJIOUI Mohammed HAMAMOUCH Karim UAPV mobile Projet de Master informatique PEDROZO Verônica LEGDANI Hamza LAPIERRE Matthias El HAJJIOUI Mohammed HAMAMOUCH Karim 1 Sommaire Sommaire.... 2 Introduction...... 3 Contexte général... 3 Présentation

Plus en détail

quelles conséquences pour la documentation en ligne?

quelles conséquences pour la documentation en ligne? Structure et évolutions de l Internet p.1/23 Structure et évolutions de l Internet quelles conséquences pour la documentation en ligne? JOËL MARCHAND jma@math.jussieu.fr GDS 2754 Mathrice Où en est l Internet?

Plus en détail

Service d'authentification LDAP et SSO avec CAS

Service d'authentification LDAP et SSO avec CAS Service d'authentification LDAP et SSO avec CAS Clé de l'extension : ig_ldap_sso_auth 2006-2007, Michaël Gagnon, Ce document est publié sous la licence open source, disponible au

Plus en détail

Licence DANT Université Pierre et Marie Curie UE Nouvelles technologies du web TME SERVLETS

Licence DANT Université Pierre et Marie Curie UE Nouvelles technologies du web TME SERVLETS TME SERVLETS Avant de commencer vous devez installer tout ce qui est nécessaire (JBoss ou un autre serveur d application, Eclipse avec support de votre serveur d application). Pour les deux exercices ci-dessous

Plus en détail

Introduction. aux architectures web. de Single Sign-On

Introduction. aux architectures web. de Single Sign-On Introduction aux architectures web de Single Sign-On Single Sign-on Authentifier 1 seule fois un utilisateur pour accéder à un ensemble d applications contexte web Nombre croissant d applications ayant

Plus en détail

WEB & DÉVELOPPEMENT LES BASES DU WEB LE LANGAGE HTML FEUILLES DE STYLES CSS HISTORIQUE D INTERNET ET DU WEB LES DIFFÉRENTS LANGAGES

WEB & DÉVELOPPEMENT LES BASES DU WEB LE LANGAGE HTML FEUILLES DE STYLES CSS HISTORIQUE D INTERNET ET DU WEB LES DIFFÉRENTS LANGAGES WEB & DÉVELOPPEMENT LES BASES DU WEB HISTORIQUE D INTERNET ET DU WEB LES DIFFÉRENTS LANGAGES LE LANGAGE HTML STRUCTURE D UNE PAGE En-tête et corps Syntaxe INSÉRER DES CONTENUS Texte : formatage (titre,

Plus en détail

Application de lecture de carte SESAM-Vitale Jeebop

Application de lecture de carte SESAM-Vitale Jeebop Application de lecture de carte SESAM-Vitale Jeebop Présentation Le module de lecture de carte SESAM-Vitale Jeebop est une application Java Web Start, c'est à dire une application Java qui se télécharge

Plus en détail

ESPACE COLLABORATIF SHAREPOINT

ESPACE COLLABORATIF SHAREPOINT Conseil de l Europe Service des Technologies de l Information ESPACE COLLABORATIF SHAREPOINT DOSSIER D UTILISATEUR 1/33 Sommaire 1. Présentation de SharePoint... 3 1.1. Connexion... 4 2. Les listes...

Plus en détail

Livre Blanc WebSphere Transcoding Publisher

Livre Blanc WebSphere Transcoding Publisher Livre Blanc WebSphere Transcoding Publisher Introduction WebSphere Transcoding Publisher vous permet d'offrir aux utilisateurs des informations Web adaptées à leurs besoins. Il vous permet, par exemple,

Plus en détail

Sage CRM. 7.2 Guide de Portail Client

Sage CRM. 7.2 Guide de Portail Client Sage CRM 7.2 Guide de Portail Client Copyright 2013 Sage Technologies Limited, éditeur de ce produit. Tous droits réservés. Il est interdit de copier, photocopier, reproduire, traduire, copier sur microfilm,

Plus en détail

les techniques d'extraction, les formulaires et intégration dans un site WEB

les techniques d'extraction, les formulaires et intégration dans un site WEB les techniques d'extraction, les formulaires et intégration dans un site WEB Edyta Bellouni MSHS-T, UMS838 Plan L extraction des données pour un site en ligne Architecture et techniques Les différents

Plus en détail

21 JUILLET 2015 DOCUMENTATION API - CGV VISIOMAIL V 1.1 WWW.SIGNAL-ARNAQUES.COM HERETIC SAS

21 JUILLET 2015 DOCUMENTATION API - CGV VISIOMAIL V 1.1 WWW.SIGNAL-ARNAQUES.COM HERETIC SAS 21 JUILLET 2015 DOCUMENTATION API - CGV VISIOMAIL V 1.1 WWW.SIGNAL-ARNAQUES.COM HERETIC SAS Table des matières Présentation de l API... 2 Documentation technique de l API... 3 Chemin d accès... 3 Forme

Plus en détail

Formation Import et Profils

Formation Import et Profils 1 Formation Import et Profils 2 Introduction Ergonomie Sommaire Données initiales Imports Elèves et Emplois du temps Gestion des profils Intégration d authentification 3 Introduction 4 Educ-Horus Le premier

Plus en détail

1. Installation du Module

1. Installation du Module 1 sur 10 Mise en place du Module Magento V 1.5.7 1. Installation du Module Vous pouvez installer le module de deux façons différentes, en passant par Magento Connect, ou directement via les fichiers de

Plus en détail

Manuel du composant CKForms Version 1.3.2

Manuel du composant CKForms Version 1.3.2 Manuel du composant CKForms Version 1.3.2 Ce manuel vous présente les principales fonctionnalités du composant CKForms y compris le module et le plug-in CKForms 1.3 est la nouvelle version du composant

Plus en détail

Bases de données et interfaces Génie logiciel

Bases de données et interfaces Génie logiciel Bases de données et interfaces Génie logiciel Merlet benjamin Merlet-Billon Maryvonne Hueber Yann Jamin Guillaume Giraud Sandra Département Génie Biologique Professeurs responsables : Option BIMB Promotion

Plus en détail

Manuel de l utilisateur des applications mobiles SityTrail

Manuel de l utilisateur des applications mobiles SityTrail Manuel de l utilisateur des applications mobiles SityTrail Table des matières Bienvenue... 3 Enregistrement... 3 Ecrans de l application... 4 Ecran d accueil... 4 Ecran carte... 6 Télécharger des cartes...

Plus en détail

Ministère des affaires sociales. Direction Générale de la Santé (DGS) Dématérialisation des certificats de l enfant

Ministère des affaires sociales. Direction Générale de la Santé (DGS) Dématérialisation des certificats de l enfant Ministère des affaires sociales Direction Générale de la Santé (DGS) Dématérialisation des certificats de l enfant Spécifications fonctionnelles détaillées Date : 14/04/2014 Version : V0.2.1 Classification

Plus en détail

Formation. Module WEB 4.1. Support de cours

Formation. Module WEB 4.1. Support de cours Formation Module WEB 4.1 Support de cours Rédacteur Date de rédaction F.CHEA 08/02/2012 Les informations contenues dans ce document pourront faire l'objet de modifications sans préavis Sauf mention contraire,

Plus en détail

TP J2EE GUIDE DE DEPLOIEMENT DE L APPLICATION WEB DE GESTION DES COMPTES

TP J2EE GUIDE DE DEPLOIEMENT DE L APPLICATION WEB DE GESTION DES COMPTES 2008 UFR Ingénieurs 2000 Vivien Boistuaud Julien Herr TP J2EE GUIDE DE DEPLOIEMENT DE L APPLICATION WEB DE GESTION DES COMPTES Ce document a été réalisé par V. Boistuaud et J. Herr dans le cadre des travaux

Plus en détail

Optimiser pour les appareils mobiles

Optimiser pour les appareils mobiles chapitre 6 Optimiser pour les appareils mobiles 6.1 Créer un site adapté aux terminaux mobiles avec jquery Mobile... 217 6.2 Transformer son site mobile en application native grâce à PhoneGap:Build...

Plus en détail

Devenez un véritable développeur web en 3 mois!

Devenez un véritable développeur web en 3 mois! Devenez un véritable développeur web en 3 mois! L objectif de la 3W Academy est de former des petits groupes d élèves au développement de sites web dynamiques ainsi qu à la création d applications web

Plus en détail

Formation en Logiciels Libres. Fiche d inscription

Formation en Logiciels Libres. Fiche d inscription République Tunisienne Ministère de l'industrie et la Technologie - Secrétariat d'état de la Technologie Unité des Logiciels Libres Formation en Logiciels Libres Fiche d inscription (Une fiche par candidat)

Plus en détail

inviu routes Installation et création d'un ENAiKOON ID

inviu routes Installation et création d'un ENAiKOON ID inviu routes Installation et création d'un ENAiKOON ID Table des matières inviu routes...1 1 L installation...1 2 Lancer l application...1 3 L assistant d installation d inviu routes...2 3.1 Se connecter

Plus en détail

Formation Fonctions Collaboratives

Formation Fonctions Collaboratives 1 Formation Fonctions Collaboratives 2 Introduction Ergonomie Données initiales Messagerie Gestion de ressources Agenda partagé Disque virtuel Publication Sommaire Applications tierces 3 Introduction 4

Plus en détail

Présentation du relais HTTP Open Source Vulture. Arnaud Desmons Jérémie Jourdin

Présentation du relais HTTP Open Source Vulture. Arnaud Desmons <ads@intrinsec.com> Jérémie Jourdin <jjn@intrinsec.com> Arnaud Desmons Jérémie Jourdin Présentation Motivations Historique Démonstration Présentation fonctionnelle Présentation technique L'interface d'administration Roadmap

Plus en détail

Formation : WEbMaster

Formation : WEbMaster Formation : WEbMaster Objectif et Description : Centre Eclipse vous propose une formation complète WebMaster, vous permettant de : Utiliser dès maintenant les nouveautés du web2, ainsi alléger les besoins

Plus en détail

arcopole Studio Annexe 4 Intégration LDAP et processus d authentification Site du programme arcopole : www.arcopole.fr

arcopole Studio Annexe 4 Intégration LDAP et processus d authentification Site du programme arcopole : www.arcopole.fr arcopole Studio Annexe 4 Intégration LDAP et processus d authentification Site du programme arcopole : www.arcopole.fr Auteur du document : ESRI France Version de la documentation : 1.2.0.0 Date de dernière

Plus en détail

Atelier Le gestionnaire de fichier

Atelier Le gestionnaire de fichier Chapitre 12 Atelier Le gestionnaire de fichier I Présentation Nautilus est un gestionnaire de fichiers pour l environnement de bureau Gnome. Il offre toutes les fonctions de gestion de fichier en local

Plus en détail

A DESTINATION DES SERVICES TIERS. Editeurs d applications et ressources pédagogiques connectées à l ENT

A DESTINATION DES SERVICES TIERS. Editeurs d applications et ressources pédagogiques connectées à l ENT DOCUMENTATION CAS A DESTINATION DES SERVICES TIERS Titre descriptif du document Référence du document REFO-DT-ENTV2-ServeurCAS-v1.2.docx Nom du fichier REFO-DT-ENTV2-ServeurCAS-v1.2.docx Version du document

Plus en détail

Le stockage local de données en HTML5

Le stockage local de données en HTML5 Le stockage local HTML5, pourquoi faire? Dans une optique de réduction des couts de maintenance, de déploiement, beaucoup d'entreprises ont fait le choix de migrer leurs applicatifs (comptables, commerciales,

Plus en détail

Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service)

Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service) JOSY «Authentification Centralisée» Paris, 6 mai 2010 Single Sign-On open source avec CAS (Central Authentication Service) Julien Marchal Consortium ESUP-Portail SSO open source avec CAS Introduction Pourquoi

Plus en détail

Sécurité Informatique

Sécurité Informatique Avertissements : Le contenu de ce document est sous licence GPL. Le document est librement diffusable dans le contexte de cette licence. Toute modification est encouragée et doit être signalée à olivier

Plus en détail

Android 4 Les fondamentaux du développement d'applications Java

Android 4 Les fondamentaux du développement d'applications Java La plateforme Android 1. Présentation 13 2. Historique 14 3. Google Play 15 3.1 Création d'un compte développeur 16 3.2 Publication d'une application 16 3.3 Suivi et mise à jour d'une application 18 Environnement

Plus en détail

NOVAXEL ADMINISTRER SON ESPACE CLOUD

NOVAXEL ADMINISTRER SON ESPACE CLOUD NOVAXEL ADMINISTRER SON ESPACE CLOUD Sommaire 1. Enregistrer sa base dans le module d administration... 3 2. Personnaliser l accès au sous domaine.... 5 3. Personnalisation de l accès à la bibliothèque...

Plus en détail

Gestion du Serveur Web

Gestion du Serveur Web Gestion du Serveur Web Console de gestion du Serveur Web Une console de gestion est disponible dans l'outil de l'administrateur. Cette console de gestion vous permet de configurer les services JetClouding

Plus en détail