Application sur le Dispositif en Blocs Complètement Randomisés

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Application sur le Dispositif en Blocs Complètement Randomisés"

Transcription

1 Roger Vumilia. KIZUNGU Directeur de l Expérimentation Agricole à l INERA Professeur Associé Faculté des Sciences Agronomiques Université de Kinshasa Utilisation des Logiciels de base dans la Recherche Agronomique Application sur le Dispositif en Blocs Complètement Randomisés Projet AMPV II. Renforcement des Capacités des Chercheurs et Techniciens de l INERA en NTICs (Gandajika, Kipopo, Kiyaka Mvuazi, Yangambi) Collaboration : Dr. Kasele Idumbo Dr. Stephane Dubois Ir. MSc. Binsika Bi Mayala Ir. Mankangidila Kindomba Février 2011

2 RVK 2011 Page 2

3 Table des matières Table des matières... 1 Table des illustrations... 4 Tableaux Introduction... 7 Objectifs... 7 But... 7 Matériel... 7 Méthodologie... 7 Résultats attendus... 8 Remerciements Microsoft Word, appui à l Elaboration de la problématique et la formulation des hypothèses Microsoft Excel et le tableau Individus x Variables Les individus Les Caractères ou les variables à mesurer sur les individus Création du tableau Individus x Variables avec Excel Excel appui à la conception du dispositif expérimental Principes du Dispositif en Blocs Complètement Randomisés Randomisation à l aide des bouts de papiers Randomisation à l aide des tables des nombres aléatoires Randomisation à l aide des calculettes Randomisation à l aide de Excel Randomisation avec le langage de programmation Plan du champ et saisie des données La théorie de la décision par l ANOVA et avec Excel La décision sur quoi? Etapes de la prise de décision Etape 1. Définir de l hypothèse nulle et de l hypothèse alternative Etape 2. Choisir le seuil de signification Etape 3. Calculer la statistique de test. Pour ce cas il s agit de la statistique F de Fisher Etape 4. Déterminer la valeur critique et la région critique Etape 5. Prendre la décision Elaborer un PowerPoint Questions vrai ou faux Fiche d évaluation Page 3

4 Table des illustrations Figure 1. L'écran Word Figure 2. Répertoire "Mes documents" Figure 3. Récupération d'un document récent Figure 4. Plan de l'expérience Figure 5. Plan de randomisation à l aide des bouts de papiers dans un carton Figure 6. Extrait de la table des nombres aléatoires Figure 7. Plan de randomisation par la table des nombres aléatoires Figure 8. Randomisation avec Excel Figure 9. Table des nombres aléatoires générée par le logiciel R Figure 10. Données sur le rendement Figure 11. Tableau Individu x Variable Figure 12. La barre d'état qui indique les logiciels ouverts simultanément Figure 13. Résumé des données avec le logiciel R Figure 14. Variabilité du rendement dans tout le champ Figure 15. Variabilité dans les groupes (traitements) Figure 16. Variabilité dans les groupes (Blocs) Figure 17. Moyennes et Ecart-types par traitement Figure 18. Variabilité et calcul du carré moyen Figure 19. Calcul de la variance et de l'écart-type avec Excel Figure 20. Distribution théorique de Fisher Figure 21. ANOVA complète avec Excel Figure 22. Ecran Power Point Figure 23. Diapositive Figure 24. Diapositive Figure 25. Diapositive Figure 26. Diapositive Figure 27. Diapositive Figure 28. Diapositive Figure 29. Diapositive Figure 30. Diapositive Page 4

5 Tableaux Tableau 1. Tableau Individu x Variable Tableau 2. Planification de l essai à l'aide des nombres aléatoires Tableau 3. Tableau des moyennes Tableau 4. Tableau de l'anova Tableau 5. Tableau des moyennes Tableau 6. Tableau de l'anova Page 5

6 Page 6

7 1.-Introduction Une des activités du Projet AMPV II est l amélioration des compétences et des aptitudes des chercheurs et techniciens de l INERA en charge de la production de semences initiales sur les aspects techniques et économiques. Une autre est l initiation de l obtention de nouvelles variétés et la conservation des variétés stratégiques. Dans le cadre de cette dernière activité, les responsables, Dr. Kasele Idumbo et Ir.MSc. Binsika Bi Mayala, ont fait remarquer que l utilisation des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication (NTICs) par le chercheur fait défaut et entrave le déroulement normal de l activité. Ils préconisent un séminaire sur l appui des logiciels de base c'est-à-dire le Word (traitement des textes), l Excel (tableur) et le Powerpoint (présentation) sur les activités de recherche. Objectifs Il s agit de mettre à niveau le chercheur sur, premièrement, la saisie des données issues des expérimentations sous un format Excel échangeable avec les logiciels statistiques, deuxièmement sur l analyse complète des données issues d un Dispositif en Blocs Complètement Randomisés avec Excel, y compris le processus de randomisation, troisièmement sur la rédaction des résultats sous un format article avec Word et quatrièmement sur la présentation des résultats sous un format de Powerpoint. But Le but est d avoir un noyau de chercheurs capables d utiliser simultanément et à temps réel les logiciels de base. Un effet boule de neige est espéré. Matériel Chaque chercheur a devant lui un portable sur lequel sont installés, Microsoft Office, un jeu de données (Gomez, 1984) et plusieurs notes de statistiques. Méthodologie Le texte a un supplément des notions de la démarche scientifique et de la démarche de la biométrie. C est voulu à dessein pour montrer au chercheur le lien direct entre la recherche et la biométrie, aussi lui montrer que pour aller vite et de manière précise, il faut utiliser les NTICs. Un jeu des questions à réponse VRAI ou FAUX permettra au chercheur de se situer par rapport aux NTICs et à la Biométrie. Une fiche d évaluation est donnée (Annexe III). Page 7

8 Résultats attendus Un article (Voir Annexe I) d une page ou deux sera rédigé et imprimé. Un tableau Excel traitant l ANOVA sera confectionné et imprimé. Un fichier Powerpoint sera écrit (Voir Annexe II) et projeté par chaque participant Remerciements Nous remercions la CTB pour avoir financé la production de ce document. Page 8

9 2.-Microsoft Word, appui à l Elaboration de la problématique et la formulation des hypothèses L activité principale d un chercheur consiste en une recherche bibliographique permanente. Elle lui ouvre la voie à l élaboration des problématiques et à la formulation des hypothèses qu il vérifie ensuite par une expérimentation ou une enquête. Ce paragraphe va montrer comment le chercheur est appuyé par Word, le logiciel de traitement de texte, pour rédiger les résultats issus de l expérimentation. Allons-y. 1. Allumer l ordinateur. 2. Lancer Word. L écran de la figure 1 apparaît. Un curseur clignote et invite à la saisie. 3. Commencer la saisie du texte de l encadré 1 sans se préoccuper de la mise en forme ou la mise en page. Figure 1. L'écran Word 2007 Encadré 1. Introduction Dibwevich (2011) et Matesosky (2007) ont observé que, comme en Inde et en Afrique de l Ouest, les paysans congolais appliquent la technique de la lancée à la volée pour le semis du riz. Certains utilisent 25 kg/ ha et d autres vont jusqu à 150 kg/ha. Economiquement, cette pratique pose un problème de savoir quelle quantité de riz utiliser pour optimiser le rendement. 4. Sauvegarder ( + ) ce texte sur le disque dur et dans le répertoire «Mes documents». Soit «article» le nom donné à cet document. L ordinateur va créer un espace appelé «c:/ /Mes documents/article.docx». 5. Ouvrez le répertoire «Mes documents». 6. Identifiez le fichier article.docx (figure 2) Page 9

10 Figure 2. Répertoire "Mes documents" Note. Vous avez donné le nom article, mais l ordinateur a ajouté l extension.docx. C est une convention. Les textes écrits en Word 2007 ont pour extension.docx. Quittons momentanément Word et revenons à l activité du chercheur. Rappelons que les hypothèses que les chercheurs formulent sont en liaison avec les hypothèses statistiques. D après la problématique, il s agit bien de vérifier si les moyennes obtenues sur des parcelles où l on applique différents niveaux de poids de semences sont les mêmes (hypothèse nulle) ou différentes (hypothèse alternative). Si elles sont différentes, cela veut bien dire qu il y a un effet poids de semence sur le rendement. Page 10

11 Remarquons ici que c est l hypothèse alternative qui transparaît souvent dans le titre de l article: Effet de la quantité semée à la volée sur le rendement du riz. Et cette hypothèse est toujours reprise dans le corps de l introduction. Ajoutez ce titre et l hypothèse au texte article.docx. Ouvrir le texte en cliquant sur le bouton office. La fenêtre de la figure 3 apparaît. Cliquer sur le nom du texte. Insérer le titre et ajouter le deuxième paragraphe de l encadré 2. Figure 3. Récupération d'un document récent Encadré 2. Effet de la quantité semé à la volée sur le rendement du riz. Introduction (suite) Dans cet article, nous voulons montrer l impact du poids des semences sur le rendement du riz. L introduction est terminée. Le chercheur doit passer à la partie Matériel et Méthodes. Il doit donc planifier son expérimentation. Nous allons voir comment il doit se faire assister par le logiciel Excel. Avant d y arriver, revoyons rapidement les termes du jargon statistique comme «individus», «caractères ou variables», «tableau Individus x Variables». 3.-Microsoft Excel et le tableau Individus x Variables 3.1.-Les individus La problématique est connue. L hypothèse est formulée. Nous devons donc choisir les individus à utiliser pour vérifier cette hypothèse. Le choix des individus est une responsabilité du chercheur qui conçoit en toute liberté son sujet de recherche. Dans une expérimentation qui consiste à tester l impact du poids des semences sur le rendement, il est clair que le rendement se mesure sur une parcelle. Dans le jargon de la Page 11

12 statistique, les individus seront donc des parcelles. Il nous reste à savoir comment choisir ces individus. Comment choisir les individus, comment les échantillonner, cela est du ressort de la Biométrie. Pour savoir comment échantillonner les individus, nous serons guidés par les caractères ou les variables que nous allons assigner aux individus ou aux parcelles. Dans les expérimentations agricoles, souvent les individus sont les parcelles. Il arrive que les individus soient les plantes, les parties des plantes, les insectes ou les traces des maladies comptés sur les parties des plantes. De même, les individus peuvent être les animaux, les parties des animaux etc. Les individus peuvent même être des années Les Caractères ou les variables à mesurer sur les individus Nous avons décidé que les individus sont des parcelles. Quels sont alors les caractères que nous allons assigner à ces parcelles?. - Le premier est le rendement (variable quantitative) qui constitue la variable que nous cherchons à expliquer, celle dont nous voulons étudier la variabilité. - Le deuxième est le traitement, ici le poids de semences par hectare (variable qualitative ordinale à six niveaux ou à six modalités). Ses niveaux sont : 25 kg/ha, 50 Kg/ha, 75 kg/ha, 100 kg/ha, 125 kg/ha et 150 kg/ha. On saura donc le traitement que recevra chaque parcelle. - Le troisième est la répétition ou le bloc (Variable qualitative nominale). Le bon sens nous y invite. Ici le chercheur en choisira 4. Les autres caractères seront maintenus au même niveau. D où l expression «tout restant égal par ailleurs». Ainsi pour mieux révéler l effet du traitement Création du tableau Individus x Variables avec Excel La détermination des caractères donne le nombre d individus. Puisque nous avons 6 niveaux du traitement et 4 répétitions, le nombre total des parcelles est 6*4=24. Page 12

13 L expérimentation prend alors forme d une enquête organisée sur 24 parcelles auxquelles on pose trois questions : - Quel poids de semence avez-vous reçu? - Vous êtes dans quel bloc répétition? - Quel rendement avez-vous donné? Comme dans une enquête, le dépouillement des données donnera un tableau Individus x Variables de 24 lignes et 3 colonnes. Si nous utilisons les indices i pour le traitement, alors i = 1, 2,,6. Si nous utilisons les indices j pour les répétitions, alors j= 1, 2,,4. Et si nous appelons y ij le rendement de la parcelle qui a reçu le i ème traitement et qui est la j ème répétition, le tableau de données sera de la forme du tableau 1. Traitement (i) Tableau 1. Tableau Individu x Variable Répétition Rendement Traitement Répétition (j) (X ij) (i) (j) 1 1 X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X 64 Rendement (X ij) Ce tableau est appelé «Tableau Individus x Variables». Avant de saisir les données, concevons d abord le dispositif expérimental avec Excel Excel appui à la conception du dispositif expérimental Principes du Dispositif en Blocs Complètement Randomisés Pour pouvoir ressortir l impact du poids de semence sur le rendement, nous devons nous organiser de sorte qu il n y ait pas d autres facteurs qui masqueraient l effet escompté. Les niveaux des poids de semence doivent être répétés. L affectation de ces niveaux aux parcelles doit être aléatoire et s il y a lieu, organiser les blocs. Vous devez visiter le terrain candidat à recevoir l essai avant la décision d utiliser tel ou tel autre dispositif. Page 13

14 Vous constatez, pendant la visite de terrain, que le sol est très fertile plus à l est qu à l ouest. Dans le jargon de la théorie de l échantillonnage on dira que vous observez un «gradient de fertilité». Noter que vous pouvez observer toute autre forme de gradient. Dans ces conditions, le dispositif approprié est le Dispositif en Blocs Complètement Randomisés. Ce dispositif est le plus utilisé en recherche agronomique. Il est indiqué pour des expérimentations qui n ont pas beaucoup de traitement, six dans le cas de notre exemple et répétés quatre fois et où un gradient de productivité a été observé avant d installer l essai. Le premier trait caractéristique de ce dispositif est donc la présence des blocs. On les organisera tous de même dimension et contenant tous les niveaux du facteur. La technique du blocking nous permettra d empêcher l effet sol de s exprimer dans la variabilité du rendement. Il s agit donc de regrouper les unités expérimentales dans les blocs tels que la variabilité dans ces blocs soit minimisée alors que la variabilité entre blocs soit maximisée. Deux décisions sont donc à prendre avant de décider d utiliser le dispositif en blocs randomisés : - La première est de sélectionner la source de variabilité utilisée comme base du blocking. Ca peut être l hétérogénéité du sol dans un essai fertilisant ou variété et où le rendement est la variable en étude. Ca peut être la direction de la migration des insectes dans un essai insecticide où l intérêt porte sur infestation des insectes. Ca peut être aussi la pente du champ dans une étude où l intérêt porte sur le stress hydrique. - La deuxième décision est de sélectionner la forme du bloc et sa direction. Le premier but de la technique du blocking est la réduction de l erreur expérimentale en éliminant la contribution d une source de variation connue sur les unités expérimentales. La marche à suivre est la suivante : Cas 1. Si le gradient est unidirectionnel, alors il faut utiliser les blocs de forme rectangulaire tel que la longueur est perpendiculaire à la direction du gradient. Cas 2. Si deux gradients sont observés dans deux directions avec un plus prononcé que l autre, alors on néglige le deuxième et on fait comme au cas 1. Cas 3. Si deux gradients sont également prononcés alors le plus simple est d utiliser le dispositif en carré latin. Page 14

15 Le côté pratique de ce dispositif : Si certaines opérations sont difficiles à terminer en une fois, on peut les organiser par bloc. Par exemple, si l arrosage est difficilement exécutable sur l ensemble des parcelles en un jour, alors il faut le faire bloc par bloc. De cette façon la variabilité due au décalage de l arrosage sera comptabilisé comme part de variabilité due aux blocs et non comme variabilité résiduelle. De même, l organisation de la collecte des données peut s opérer bloc par bloc. La randomisation pour le dispositif en blocs complètement randomisé se fait séparément et indépendamment dans chacun des blocs. Soit une expérimentation avec 6 niveaux d un traitement. Notons les A, B, C, D, E et F. Soit que l on détecte 4 zones homogènes et on décide de les considérer comme des blocs. Notons les Bloc I, Bloc II, Bloc III et Bloc IV. Au total on a 6 x 4 = 24 parcelles ou unités expérimentales. Bloc I randomisation. Bloc II Bloc III Bloc IV Figure 4. Plan de l'expérience Au bureau et non au champ, et sur une feuille de papier, dessiner l aire expérimentale, la diviser en 4 blocs de même dimension. Chaque bloc est divisé en 6 parcelles qui recevront chacun un niveau du traitement. L affectation de ces traitements aux parcelles se fait de façon aléatoire. On dit qu on fait la Bon nombre des chercheurs font encore cette randomisation par leur cerveau. Il y a risque d introduction de biais. Une fois faite, ne plus y revenir quand bien même on constaterait que deux traitements se suivent Randomisation à l aide des bouts de papiers La méthode de randomisation la plus simple est l utilisation d une boîte de carton ou un petit sac et un papier que vous découpez en 6 petits morceaux. Sur les bouts de papiers ainsi découpés, noter les niveaux du traitement A, B,C,D,E et F. Mettez-les dans le carton. Dans l ordre, tirez au hasard 6 fois sans remise les bouts de papier. Vous tirez successivement F,E,A,C,D,B. Dans cet ordre, notez sur le plan dessiné (Figure 5). Page 15

16 Remarquez une chose et nous y reviendrons. En tirant les bouts de papier dans le premier bloc, quand on est arrivé à D, dans le carton il restait le papier B. On n a pas en ce moment deux choix. Notre degré de liberté de choix a diminué de 1. Remettez les bouts de papiers dans le carton pour refaire la même chose dans le deuxième bloc. On tire successivement A,D,F,E,B,C. Pour le troisième bloc, on tire successivement B,D,F,C,A,E. Pour le quatrième bloc on tire successivement F,E,D,B,A et C. Bloc I Bloc II Bloc III Bloc IV 1F 4C 1A 4E 1B 4C 1F 4B 2E 5D 2D 5B 2D 5A 2E 5A 3A 6B 3F 6C 3F 6E 3D 6C Figure 5. Plan de randomisation à l aide des bouts de papiers dans un carton Randomisation à l aide des tables des nombres aléatoires La deuxième méthode utilisée par beaucoup d auteurs des années 80 est celle des tables des nombres aléatoires. A cette époque, les ordinateurs ne sont pas encore à la portée de tout le monde. Les livres de statistique ont alors à l époque en annexe, ces tables. Tableau 2. Planification de l essai à l'aide des nombres aléatoires Extrait de la table des nombres aléatoires Figure 6. Extrait de la table des nombres aléatoires On choisit sur la table des nombres aléatoires, 4 zones (pour 4 blocs) de 6 nombres aléatoires (pour 6 traitements). On crée pour chaque bloc, un tableau de 6 lignes et 3 colonnes. La première donne la séquence d apparition de chaque nombre aléatoire. La deuxième colonne donne le rang de chaque nombre aléatoire du plus petit au plus grand. Dans la troisième colonne on fait correspondre chaque séquence un niveau du traitement : 1 à A, 2 à B,, 6 à F. Bloc I NbreAléat séquence rang Trait A B C D E F Bloc II NbreAléat séquence rang Trait A B C D E F Bloc III NbreAléat séquence rang Trait A B C D E F Bloc IV NbreAléat séquence rang Trait A B C D E F Page 16

17 On affecte les traitements aux chiffres des rangs correspondants. Par exemple dans le bloc 1, dans la parcelle 1 on a A, dans la parcelle 2 on a D, dans la parcelle 3 on a B, dans la parcelle 4 on a E, dans la parcelle 5 on a F et dans la parcelle 6 on a C Randomisation à l aide des calculettes Bloc I Bloc II Bloc III A la fin des années 80, les calculatrices deviennent monnaie courantes. Il y en a qui ont une fonction «RAND» qui génèrent les nombres aléatoires entre 0 et 1. Il suffit de trouver une astuce de créer de ce nombre généré, les nombres à 4 chiffres. Si Random est le nombre aléatoire généré, alors il suffit de le multiplier par 9999 et additionner ce produit par 999 pour créer un chiffre entre 999 et En faisant l opération 4 fois et 6 fois à chaque coup, on constitue les 4 zones de la table des nombres aléatoires Randomisation à l aide de Excel Bloc IV 1A 4E 1D 4F 1A 4C 1F 4C 2D 5F 2A 5B 2B 5E 2D 5E 3B 6C 3E 6C 3F 6D 3B 6A Figure 7. Plan de randomisation par la table des nombres aléatoires Au début des années 90, les ordinateurs personnels atteignent nos bureaux. Les tableurs voient le jour. Aujourd hui, avec Excel 2007, la commande ALEA() fait exactement comme «RAND» des calculettes. La version Excel 2007 en français dispose d une commande =ALEA.ENTRE.BORNES(min;max). Vous pouvez ainsi générer la table des nombres aléatoires. Faisons le en choisissant min = 999 et max = Nous générons les nombres aléatoires entre 999 et Page 17

18 1. Ouvrir Excel L écran de la figure 5. A la différence de Word, il a des cellules qui ont un nom de colonne en lettres et le nom de ligne en chiffres. 2. Utiliser la ALEA.ENTRE.BORNES (fig. 11). fonction Figure 8. Randomisation avec Excel Randomisation avec le langage de programmation Figure 9. Table des nombres aléatoires générée par le logiciel R d un générateur des nombre aléatoires c'est-à-dire des nombres qui ont une distribution uniforme. La fonction est runif(n, min, max). Cette fonction donne l ordre à l ordinateur de générer n nombres aléatoires entre e min et max. La deuxième fonction round(chiffre, d) permet d arrondir le chiffre à d décimales Plan du champ et saisie des données Tout chercheur doit savoir créer ses fonctions. On les appelle macros dans les logiciels de base. Le logiciel est un langage de programmation «Open Sources», orienté objet et gratuit sur internet. Le chercheur peut alors créer ses propres fonctions. Le langage dispose de beaucoup de fonctions écrites par d autres chercheurs en particulier Une fois la randomisation terminée, le chercheur procède à la mise en place de l essai sur le champ. Page 18

19 Une fois la randomisation faite au bureau, ne plus la modifier lors de la mise en place au champ. Même si vous trouvez deux niveaux de traitement qui se suivent. A la récolte, les parcelles se présentent comme sur la figure. 1A 25kg/ha 5133 Kg 2D 100kg/h a 5164Kg 3B 50kg/ha 5346Kg Bloc I Bloc II Bloc III Bloc IV 4E 1D 4F 1F 1A 4C 125kg/H 100kg/h 150kg/h 150kg/h 25kg/ha 75kg/ha a a a a 5307Kg 5483Kg 4804Kg 4831Kg 4542Kg 4098Kg 5F 150kg/h a 5254Kg 6C 75kg/ha 5272Kg 2A 25kg/ha 5398Kg 3E 125kg/h a 4848Kg Figure 10. Données sur le rendement 5B 50 kg/ha 5952Kg 6C 75kg/ha 5713Kg 2B 50kg/ha 4719Kg 3F 150kg/h a 4919Kg 5E 125kg/h a 4432Kg 6D 100kg/h a 4986Kg 2D 100kg/h a 4410Kg 3B 50kg/ha 4264Kg 4C 75kg/ha 4749Kg 5E 125kg/h a 4748Kg 6A 25kg/ha 4678Kg Telles sont les données collectées au champ suivant le dispositif mis en place. Il faut maintenant les saisir sur Excel en respectant à chaque ligne, l information sur le niveau du poids de semence et le numéro du bloc. La première ligne est l entête ou le header en anglais. Elle contient donc les noms des variables. Dans la cellule de la première ligne et la colonne A saisir «Traitement». Dans la cellule première ligne et la colonne B saisir «Bloc» et dans la cellule de la première ligne et la colonne C, saisir «Rendement». Les données commencent sur la deuxième ligne. La question suivante vous sera toujours posée par les logiciels statistiques : «la première ligne contient-elle les noms des variables?» Le tableau de données sur Excel est alors donnée par la figure 12. Page 19

20 Le tableau Individu x Variable se lit alors comme suit : Lors du piquetage on reconnait la parcelle qui a reçu 25 kg/ha dans le bloc I a donné un rendement de 5113 kg. Chaque ligne donne un enregistrement complet sur chaque parcelle. Figure 11. Tableau Individu x Variable Dans la barre d état en bas de page on reconnait les icônes de Excel et de Word (figure. 14). Vous pouvez alors passer de l Excel au Word en cliquant sur l icône correspondant. Figure 12. La barre d'état qui indique les logiciels ouverts simultanément A ce niveau, nous pouvons basculer sur Word pour continuer la rédaction de notre article. 1. Cliquer sur l icône Word. 2. Nous retrouvons le texte jusque là saisi. Continuer la saisie du texte de l encadré 2. Encadré 2. Matériel et méthode L expérience porte sur 24 parcelles. Six niveaux de poids des semences sont utilisés : A25Kg/ha, B50Kg/ha, C75Kg/ha, D100Kg/ha, E125Kg/ha et F150Kg/ha. Dans chaque bloc, on a les 6 niveaux. Il y a 4 blocs donc chaque niveau est répété 4 fois. Les traitements sont affectés aux unités expérimentales suivant un dispositif en blocs complètement randomisés. Après avoir réuni les conditions favorables pour l expérience et après collecte des données nous passons au processus de décision. Nous décidons à l aide du modèle dit Analyse de la Variance. A la main c est faisable mais cela prend du temps et on est imprécis. Avec Excel c est possible, ca va plus vite et la même feuille programmée peut être utilisée plusieurs fois. Page 20

21 On économise énormément du temps. Avec un logiciel statistique où les mêmes commandes sont programmées, ça va encore plus vite. 4.-La théorie de la décision par l ANOVA et avec Excel 4.1.-La décision sur quoi? Avant de faire l Analyse de la variance avec Excel, rappelons les principes de la théorie de décision. D abord, la décision se prend sur quel phénomène? Ce qui nous intéresse, c est la variabilité du rendement. La figure 15 montre la variabilité dans tout le champ. La figure 14 donne une idée sur la distribution des données. Le rendement le plus faible enregistrée est de 4798 Kg (min). Le plus grand est 5952 Kg (max). Le quart de mes observations sont inférieures à 4709 Kg (1 ère quartile). La moitié de mes observations sont inférieures à 4884 Kg (Médiane). Les trois quart de mes observations sont inférieures à 5281 Kg (3 ème quartile). Le rendement moyen est 4960 Kg. C est la moyenne générale G dans la suite. Le logiciel R peut nous assister à écrire la partie matériel et méthodes et préparer une partie des résultats (figure 15) 5). En effet, si les données sont dans un fichier c:/datar/gomezdbr.txt alors nous pouvons récupérer ces données avec le logiciel R et calculer le résumé (summary). Figure 13. Résumé des données avec le logiciel R La variabilité totale et les variabilités dans les groupes sont données par les graphiques dans figures 17, 18 et 19. Page 21

22 Figure 14. Variabilité du rendement dans tout le champ A25kg/ha B50kg/ha C75kg/ha D100kg/ha E125kg/ha I F150kg/ha Figure 15. Variabilité dans les groupes (traitements) II III IV Figure 16. Variabilité dans les groupes (Blocs) Calculons les moyennes par traitement. Figure 17. Moyennes et Ecart-types par traitement Si on considère les parcelles qui ont reçu 25Kg/ha de semence, le rendement le plus faible observé est de 4678 Kg. Le plus élevé est de 5398 Kg. La moyenne dans ce groupe est de 5124 Kg. Si on considère les parcelles qui ont reçu 50 Kg, le rendement le plus faible obtenu est de 4264 Kg et le plus élevé est de 5952 Kg. La moyenne dans ce groupe est de 5070 Kg. Si on considère les parcelles qui ont reçu 75 kg/ha de semence, le rendement le plus faible est de 4749 Kg. Le rendement le plus élevé est de 5713 Kg. La moyenne dans ce groupe est 5304 Kg. Le tableau des moyennes tel que repris dans les articles est donné par le tableau 3. Tableau 3. Tableau des moyennes Traitement Moyenne Décision??? A25Kg/ha m 1 = 5125 ± 320 Kg B50Kg/ha m 2 = 5070 ± 736 Kg C75Kg/ha m 3 = 5304 ± 412 Kg D100Kg/ha m 4 = 4848 ± 322 Kg E125Kg/ha m 5 = 4708 ± 189 Kg Page 22

23 F150Kg/ha m 6 = 4703 ± 497 Kg Numériquement, les moyennes par traitement sont différentes. En tenant compte des variabilités dans les groupes, ici exprimées par les écart-types, quelles sont les couples des moyennes qui peuvent être déclarées différentes significativement? Dans une démarche scientifique, la décision se prend en 5 étapes : 4.2.-Etapes de la prise de décision La décision en statistique, et ceci est valable pour tous les modèles, se prend en 5 étapes Etape 1. Définir de l hypothèse nulle et de l hypothèse alternative Dans l exemple que nous traitons, nous testons l hypothèse nulle (Ho) selon laquelle, pour tout couple des traitements, la moyenne est la même. Ceci s écrit : :,,,,,,,, En d autres termes, l hypothèse nulle est qu il n y a pas effet poids de semence sur le rendement. L hypothèse alternative est qu il existe un couple des traitements tel que les moyennes sont différentes. :,,,,,,,, En d autres termes, l hypothèse alternative est qu il y a un effet poids de semences sur le rendement Etape 2. Choisir le seuil de signification Quand je dois prendre une décision, il y a d une part ma décision et d autre part la réalité. Je peux décider qu il y a un effet alors qu en réalité il n y en a pas. Je me suis trompé et c est ce que l on appelle dans le jargon statistique «erreur de type I». La probabilité de commettre cette erreur est ce que l on appelle seuil de signification et que l on note. Quand je respecte les principes de l échantillonnage (répétitions, randomisation, blocking) alors je peux dire que j ai une faible chance (historiquement 5% ou 1%) de commettre l erreur de type 1. En d autres termes, s il m était donné de refaire la même expérience 100 fois, je me tromperai seulement 5 fois en décidant qu il y a effet alors qu il n y en a pas en réalité. Page 23

24 Je peux décider qu il n y a pas effet alors qu en réalité il y en a. Je me trompe et c est ce que l on appelle «erreur de type II». On la note. Et son complémentaire c'est-à-dire 100, c'est-à-dire la probabilité de détecter un effet qui existe réellement est appelée puissance de l essai. C est ici où l importance de l utilisation de l ordinateur peut éviter les erreurs (peut être de type III cette fois là). En effet, en faisant les calculs à la main, vite les erreurs d arrondis peuvent se propager et entraîner une décision erronée. L ordinateur a l avantage de nous amener vite au résultat mais aussi avec précision Etape 3. Calculer la statistique de test. Pour ce cas il s agit de la statistique F de Fisher Rappelons que l ANOVA est une partition de la variabilité totale de la réponse rendement en une variabilité due aux différentes sources de variation. Dans le dispositif en blocs complètement randomisée, il y a trois sources de variation : premièrement la variation due au traitement, deuxièmement, la variation due aux blocs et troisièmement, la variation due aux erreurs expérimentales. Supposons que l on veuille comparer «a» moyennes des populations en utilisant «b» blocs. On aura au total a x b parcelles expérimentales ou mesures à effectuer. Rappel. La variance est la mesure de variabilité dans une population. On préfère mieux travailler avec l écart-type (le carré moyen) qui est la racine carré de la variance (pourquoi?). Si x 1, x 2, x 3 et x 4 sont les observations des parcelles qui ont reçu 25 kg de semence par hectare et m leur moyenne, alors l écart-type (ET) dit aussi racine carré du carré moyen dans le jargon de l ANOVA est donné par : 4 1 SCE est la somme des carrés des écarts à la moyenne et ddl est le degré de liberté. La formule ci-dessus est illustrée par la figure. Page 24

25 Figure 18. Variabilité et calcul du carré moyen Exercice : Reconstituer ces calculs avec Excel en deux temps : par la formule puis par les fonctions de Excel (figure 22). Figure 19. Calcul de la variance et de l'écart-type avec Excel Après ce bref rappel, revenons au dispositif en blocs complètement randomisés avec ses trois sources de variation. Les sommes des carrés des écarts s écrivent : SCT = SCA + SCB + SCE Avec : - SCT = somme des carrés des écarts totale - SCA = somme des carrés des écarts entre traitements, - SCB = somme des carrés des écarts entre blocs, - SCE = somme des carrés des écarts résiduelle. Page 25

Analyse de la variance à deux facteurs

Analyse de la variance à deux facteurs 1 1 IRMA, Université Louis Pasteur Strasbourg, France Master 1 Psychologie du développement 06-10-2008 Contexte Nous nous proposons d analyser l influence du temps et de trois espèces ligneuses d arbre

Plus en détail

PRISE EN MAIN D UN TABLEUR. Version OPEN OFFICE

PRISE EN MAIN D UN TABLEUR. Version OPEN OFFICE PRISE EN MAIN D UN TABLEUR Version OPEN OFFICE Prise en main d un tableur page 2 1. L utilisation de la souris Pour faire fonctionner un tableur, on utilise le clavier mais aussi la souris. Rappelons,

Plus en détail

PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons

PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT

Plus en détail

[WINDOWS 7 - LES FICHIERS] 28 avril 2010. Logiciel / Windows

[WINDOWS 7 - LES FICHIERS] 28 avril 2010. Logiciel / Windows Ce dossier a une forme un peu différente des précédentes : c est un ensemble de «fiches» décrivant chacune une des opérations que l on peut effectuer avec un fichier (enregistrer, renommer, etc.). Chaque

Plus en détail

Activité 1 : échantillonnage

Activité 1 : échantillonnage Activité échantillonnage, intervalle de fluctuation, prise de décision (à partir d un même thème) Les trois activités qui suivent s inspirent du document «ressources pour la classe de première générale

Plus en détail

Guide d utilisation du modèle ESSSE Travaux d étudiants

Guide d utilisation du modèle ESSSE Travaux d étudiants École Santé Social Sud-Est 20, rue de la Claire CP 320 69337 Lyon Cedex 09 Guide d utilisation du modèle ESSSE Travaux d étudiants OpenOffice Writer 4.0.1 Proposé par le Centre de Ressources Documentaires

Plus en détail

L analyse de la variance avec R commander

L analyse de la variance avec R commander L analyse de la variance avec R commander 19 mars 2014 1 Installer R Pour installer R, il vous suffit d aller sur le site http://www.r-project.org/. Choisissez un miroir pour le téléchargement. Sélectionner

Plus en détail

Corporation Dignité Travail 35 + CDT35+ Formation. Perfectionnement sur Microsoft Excel Durée 6 heures. Par Raymond Vachon Technicien en informatique

Corporation Dignité Travail 35 + CDT35+ Formation. Perfectionnement sur Microsoft Excel Durée 6 heures. Par Raymond Vachon Technicien en informatique Corporation Dignité Travail 35 + CDT35+ Formation Perfectionnement sur Microsoft Excel Durée 6 heures Par Raymond Vachon Technicien en informatique Introduction Le logiciel Excel est un chiffrier électronique

Plus en détail

Aller plus loin avec le tableur : réaliser un suivi du budget du ménage

Aller plus loin avec le tableur : réaliser un suivi du budget du ménage 26 février 2013 p 1 Aller plus loin avec le tableur : réaliser un suivi du budget du ménage Pour permettre au plus grand nombre de réaliser cet exercice, nous utiliserons le logiciel libre Libre Office

Plus en détail

LES DECIMALES DE π BERNARD EGGER

LES DECIMALES DE π BERNARD EGGER LES DECIMALES DE π BERNARD EGGER La génération de suites de nombres pseudo aléatoires est un enjeu essentiel pour la simulation. Si comme le dit B Ycard dans le cours écrit pour le logiciel SEL, «Paradoxalement,

Plus en détail

...5 1.1 Description...5. 1.0 Introduction...5....5 1.2 Conditions d utilisation...5....5 1.3 Pour ouvrir le module...5

...5 1.1 Description...5. 1.0 Introduction...5....5 1.2 Conditions d utilisation...5....5 1.3 Pour ouvrir le module...5 Guide de l utilisateur Module d extraction de coefficients de variation Enquête sur les changements à l égard de l emploi Cohortes 1 à 10 Table des matières 1.0 Introduction...5...5 1.1 Description...5...5

Plus en détail

EXCEL 1 - PRISE EN MAIN

EXCEL 1 - PRISE EN MAIN EXCEL 1 - PRISE EN MAIN I - Qu est-ce qu un tableur? Excel est un logiciel permettant d élaborer des feuilles de calculs automatiques présentées la plupart du temps sur de grandes feuilles quadrillées.

Plus en détail

OBJECTIF. Fournir une introduction à ce logiciel statistique de manière à faciliter son utilisation.

OBJECTIF. Fournir une introduction à ce logiciel statistique de manière à faciliter son utilisation. Dr L. ZEMOUR OBJECTIF Fournir une introduction à ce logiciel statistique de manière à faciliter son utilisation. I. QU EST CE QUE SPSS? SPSS, dont le sigle anglais signifie «Statistical Package for Social

Plus en détail

RACCOURCIS CLAVIERS. DEFINITION : Une «combinaison de touches» est un appui simultané sur plusieurs touches.

RACCOURCIS CLAVIERS. DEFINITION : Une «combinaison de touches» est un appui simultané sur plusieurs touches. S Vous n aimez pas la souris Les raccourcis clavier sont là pour vous faciliter la vie! INTRODUCTION : Vous avez du mal à vous habituer à la manipulation de la souris Des solutions existent : les raccourcis

Plus en détail

Master 1 de Psychologie du Travail et des Organisations : Recueil et analyse des données - Corrigés des T.D. ( 2014/2015) -

Master 1 de Psychologie du Travail et des Organisations : Recueil et analyse des données - Corrigés des T.D. ( 2014/2015) - Dominique Ferrieux - Université Paul Valéry - Montpellier III Master de Psychologie du Travail et des Organisations : Recueil et analyse des données - Corrigés des T.D. ( /) - Deuxième partie : Plans :

Plus en détail

COURS PRATIQUE DE WORD

COURS PRATIQUE DE WORD COURS PRATIQUE DE WORD Le présent cours se rapporte à Word 2003. Sachez qu il existe d autres versions de cet outil. Il y a Office Pro, Office 2000, Office 2003, 2007 et 2010 (non commercialisé à ce jour).

Plus en détail

L analyse de variance à un critère de classification (ANOVA)

L analyse de variance à un critère de classification (ANOVA) Bio 041 L analyse de variance à un critère de classification (ANOVA) Pierre Legendre & Daniel Borcard, Université de Montréal Référence: Scherrer (007), section 14.1.1.1 et 14.1. 1 - Introduction Objectif:

Plus en détail

Sphinx : utilisation simple

Sphinx : utilisation simple Gilles Droniou 1 Sphinx : utilisation simple Attention : ce document a été réalisé à partir de document Sphinx pour les versions 4.0, 4.5 (appelé aussi Sphinx me ou Sphinx Millenium) ou la version 2000.

Plus en détail

Initiation WORD. Module 7 : Visualisation et impression d un document.

Initiation WORD. Module 7 : Visualisation et impression d un document. Initiation WORD. Module 7 : Visualisation et impression d un document. Système d exploitation utilisé : Windows XP Service Pack 2 Créé par Xavier CABANAT Version 1.0 Document créé par Xavier CABANAT Page

Plus en détail

Pas-à-pas Excel 2000 et suivants

Pas-à-pas Excel 2000 et suivants Pas-à-pas Excel 2000 et suivants calculer automatiquement un date d échéance Objectif : calculer une date d échéance tenant compte de la durée variable d un contrat, faire apparaître automatiquement les

Plus en détail

Découverte du logiciel ordinateur TI-n spire / TI-n spire CAS

Découverte du logiciel ordinateur TI-n spire / TI-n spire CAS Découverte du logiciel ordinateur TI-n spire / TI-n spire CAS Mémento Ouvrir TI-Nspire CAS. Voici la barre d outils : L insertion d une page, d une activité, d une page où l application est choisie, pourra

Plus en détail

Créer une carte de visite Avec Open Office Writer

Créer une carte de visite Avec Open Office Writer Introduction Créer une carte de visite Concurrent direct de Microsoft Office, OpenOffice.org est une suite bureautique gratuite. Aujourd hui nous voyons le programme Writer (comparable à Word), c'est-à-dire

Plus en détail

D'un tableur. Regardez >>> Colonne (A)

D'un tableur. Regardez >>> Colonne (A) Quel(s) logiciel(s) utiliser? Open Office Calc ou Microsoft Excel. Dans les deux cas, les informations liées au format des cellules ainsi qu'aux formules contenues dans ce document sont réalisables. Les

Plus en détail

Principe des tests statistiques

Principe des tests statistiques Principe des tests statistiques Jean Vaillant Un test de signification est une procédure permettant de choisir parmi deux hypothèses celles la plus probable au vu des observations effectuées à partir d

Plus en détail

Formation sur Microsoft Office Excel. Introduction

Formation sur Microsoft Office Excel. Introduction Introduction Le logiciel Excel est un chiffrier électronique qui fait partie de la Suite de Microsoft Office. Il permet de produire, entre autres, des feuilles de calcul, des tableaux et des formulaires.

Plus en détail

Évaluation des compétences. Identification du contenu des évaluations. Septembre 2014

Évaluation des compétences. Identification du contenu des évaluations. Septembre 2014 Identification du contenu des évaluations Septembre 2014 Tous droits réservés : Université de Montréal Direction des ressources humaines Table des matières Excel Base version 2010... 1 Excel intermédiaire

Plus en détail

Open Office Calc Tableau Croisé Dynamique avec le Pilote de données

Open Office Calc Tableau Croisé Dynamique avec le Pilote de données zi Open Office Calc Tableau Croisé Dynamique avec le Pilote de données 1 Introduction Les Tables de Pilote de données (comme les tableaux croisés dynamiques de Microsoft Excel) sont des outils d'analyse

Plus en détail

Sauvegarder/synchroniser ses données Create Synchronicity

Sauvegarder/synchroniser ses données Create Synchronicity Sauvegarder/synchroniser ses données Create Synchronicity Contrairement à ce que beaucoup pensent, la sauvegarde de données n'est pas une perte de temps, mais à l'inverse un gain de temps en cas d'une

Plus en détail

Utiliser les formules de calculs basiques sur Excel Partie 2/2 - Si, somme.si, max, min, nb.si et arrondi

Utiliser les formules de calculs basiques sur Excel Partie 2/2 - Si, somme.si, max, min, nb.si et arrondi - le 09/04/2013 Utiliser les formules de calculs basiques sur Excel Partie 2/2 - Si, somme.si, max, min, nb.si et arrondi Ce tutoriel est la dernière partie sur les formules de calculs basiques d Excel

Plus en détail

ECHANTILLONNAGES Fiche de repérage

ECHANTILLONNAGES Fiche de repérage M Objectifs pédagogiques généraux : Fiche de repérage Type : Activité d approche de la notion de fluctuation d échantillonnage et d intervalle de confiance à travers quelques simulations. Niveau : Lycée

Plus en détail

Initiation EXCEL. Module 1 : La présentation d Excel.

Initiation EXCEL. Module 1 : La présentation d Excel. Initiation EXCEL. Module 1 : La présentation d Excel. Système d exploitation utilisé : Windows XP Service Pack 2 Créé par Xavier CABANAT Version 1.0 Document créé par Xavier CABANAT Page 1 sur 10 Avant

Plus en détail

Module 7 : Crashs d Excel

Module 7 : Crashs d Excel Module 7 : Crashs d Excel 7.0 Introduction La plupart des utilisateurs d Excel ont probablement été confrontés à des ralentissements ou à un blocage, accompagné du redoutable message «Microsoft Excel a

Plus en détail

TD de statistique : introduction à R

TD de statistique : introduction à R TD de statistique : introduction à R Jean-Baptiste Lamy 11 octobre 2007 1 Introduction : pourquoi R? R est un logiciel pour l analyse statistique. C est un logiciel libre; il est disponible gratuitement

Plus en détail

Manuel de mise en page de l intérieur de votre ouvrage

Manuel de mise en page de l intérieur de votre ouvrage Manuel de mise en page de l intérieur de votre ouvrage Merci de suivre strictement les recommandations de ce manuel qui a pour but de vous aider à préparer un livre dont la qualité de mise en page est

Plus en détail

Prise en main du tableur : réaliser un calendrier

Prise en main du tableur : réaliser un calendrier 12 février 2013 p 1 Prise en main du tableur : réaliser un calendrier Pour permettre au plus grand nombre de réaliser cet exercice, nous utiliserons le logiciel libre Libre Office. Vous pouvez le télécharger

Plus en détail

Cours WebDev Numéro 2

Cours WebDev Numéro 2 Cours WebDev Numéro 2 Objectifs : Créer un lecteur de pensée Pré-requis : Aucun Gestion de tableau à 1 dimension. Création de procédure. Gestion de table mémoire. Gestion des nombres aléatoires. Nous allons

Plus en détail

Traitement des données avec Microsoft EXCEL 2010

Traitement des données avec Microsoft EXCEL 2010 Traitement des données avec Microsoft EXCEL 2010 Vincent Jalby Septembre 2012 1 Saisie des données Les données collectées sont saisies dans une feuille Excel. Chaque ligne correspond à une observation

Plus en détail

Prise en main d un tableur Open Office

Prise en main d un tableur Open Office Prise en main d un tableur Open Office 1 Présentation de l écran de travail Barre des menus Barre d outil Standard Barre de mise en forme Zone d édition des formules zone active Adresse de la zone active

Plus en détail

IUT STID, 1 ère année Découverte de logiciels statistiques Prise en main du logiciel SPAD

IUT STID, 1 ère année Découverte de logiciels statistiques Prise en main du logiciel SPAD Université de Perpignan - IUT de Carcassonne Vivien ROSSI Année 2006/2007 IUT STID, 1 ère année Découverte de logiciels statistiques Prise en main du logiciel SPAD Ce document est tiré du site : http ://www.stat.ucl.ac.be/ispersonnel/lecoutre/stats/spad/

Plus en détail

Analyse de la variance Comparaison de plusieurs moyennes

Analyse de la variance Comparaison de plusieurs moyennes Analyse de la variance Comparaison de plusieurs moyennes Biostatistique Pr. Nicolas MEYER Laboratoire de Biostatistique et Informatique Médicale Fac. de Médecine de Strasbourg Mars 2011 Plan 1 Introduction

Plus en détail

Le logiciel Ethnos. Ethnos est un logiciel de traitement d enquête conçu pour répondre à des besoins de collecte et de traitement de l information.

Le logiciel Ethnos. Ethnos est un logiciel de traitement d enquête conçu pour répondre à des besoins de collecte et de traitement de l information. Le logiciel Ethnos Ethnos est un logiciel de traitement d enquête conçu pour répondre à des besoins de collecte et de traitement de l information. Pour lancer l exécution du programme, il suffit de cliquer

Plus en détail

UTILISER le TRAITEMENT de TEXTE WORD 97 (ou 2 000)

UTILISER le TRAITEMENT de TEXTE WORD 97 (ou 2 000) UTILISER le TRAITEMENT de TEXTE WORD 97 (ou 2 000) 1. Démarrer l ordinateur et attendre l affichage du bureau Le bureau L image du bureau peutêtre changée : tous les ordinateurs n ont pas la même! 2. Double

Plus en détail

Avec votre tableur, réalisez un planning soigné et facile à mettre à jour.

Avec votre tableur, réalisez un planning soigné et facile à mettre à jour. Bureautique Open Office Calc Je crée un planning. Avec votre tableur, réalisez un planning soigné et facile à mettre à jour. 1. Répertoriez cours et salles. A chaque rentrée scolaire, avec la multiplication

Plus en détail

L essentiel sur les tests statistiques

L essentiel sur les tests statistiques L essentiel sur les tests statistiques 21 septembre 2014 2 Chapitre 1 Tests statistiques Nous considérerons deux exemples au long de ce chapitre. Abondance en C, G : On considère une séquence d ADN et

Plus en détail

Powerpoint. PowerPoint 2007/2010 Initiation MAJ février 2012

Powerpoint. PowerPoint 2007/2010 Initiation MAJ février 2012 Powerpoint Création de votre première présentation....2 Saisie du titre de la présentation....3 Saisie dans la diapositive courante....4 Modifier les listes à puces....6 Changer la mise en forme du titre

Plus en détail

Analyse de variance à un facteur Tests d hypothèses Analyse de variance à deux facteurs. Analyse de la variance ANOVA

Analyse de variance à un facteur Tests d hypothèses Analyse de variance à deux facteurs. Analyse de la variance ANOVA Analyse de la variance ANOVA Terminologie Modèles statistiques Estimation des paramètres 1 Analyse de variance à un facteur Terminologie Modèles statistiques Estimation des paramètres 2 3 Exemple. Analyse

Plus en détail

Envoyez de vraies cartes postales personnalisées

Envoyez de vraies cartes postales personnalisées La Poste, http://www.laposte.fr/, aime les nouvelles technologies et offre de plus en plus de nouveaux services en ligne afin de faciliter les démarches de ses clients. C est ainsi que la lettre recommandée

Plus en détail

Microsoft WORD. Sommaire :

Microsoft WORD. Sommaire : Le traitement de texte avec : Microsoft WORD Sommaire : 1 Le traitement de texte : usages typographiques ITALIQUE Règles Typographiques On se sert de l italique pour attirer l attention sur un mot, sur

Plus en détail

Utilisation du logiciel OpMat Ce logiciel effectue des opérations élémentaires sur les lignes d une matrice avec des entrées rationnelles

Utilisation du logiciel OpMat Ce logiciel effectue des opérations élémentaires sur les lignes d une matrice avec des entrées rationnelles Utilisation du logiciel OpMat Ce logiciel effectue des opérations élémentaires sur les lignes d une matrice avec des entrées rationnelles Michel Bouchard, enseignant retraité, Département de mathématiques,

Plus en détail

PREMIERS PAS SUR EXCEL Module de formation pour débutants 5 séances de 3 heures

PREMIERS PAS SUR EXCEL Module de formation pour débutants 5 séances de 3 heures PREMIERS PAS SUR EXCEL Module de formation pour débutants 5 séances de 3 heures 1 Qu est-ce qu un tableur? 2 Réaliser un tableau 3 Mettre en forme 4 Modifier un tableau 5 Choisir le mode d impression 6

Plus en détail

Leçon N 4 : Statistiques à deux variables

Leçon N 4 : Statistiques à deux variables Leçon N 4 : Statistiques à deux variables En premier lieu, il te faut relire les cours de première sur les statistiques à une variable, il y a tout un langage à se remémorer : étude d un échantillon d

Plus en détail

N'oubliez pas, par la suite, d'enregistrer très régulièrement votre fichier

N'oubliez pas, par la suite, d'enregistrer très régulièrement votre fichier Avec ce tutoriel, nous allons réaliser un tableau récapitulatif des recettes et des dépenses du ménage. Il reprend des notions vues dans le tutoriel de création d'un calendrier. N'hésitez pas à vous y

Plus en détail

INITIATION A POWERPOINT

INITIATION A POWERPOINT INITIATION A POWERPOINT P. BESSON OCTOBRE 2000 SOMMAIRE Chap. 1 Découverte de POWERPOINT I. Démarrer Powerpoint 1. Lancement de l application 2. Boite de dialogue de démarrage de Powerpoint II. Structure

Plus en détail

Utilisation du logiciel Excel pour des analyses simples de bases données

Utilisation du logiciel Excel pour des analyses simples de bases données Utilisation du logiciel Excel pour des analyses simples de bases données Catherine Raux (interne Santé Publique) et Benoît Lepage (AHU), Service d Epidémiologie du CHU de Toulouse Version 1.1 Avril 2012

Plus en détail

Exercices Alternatifs. Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme?

Exercices Alternatifs. Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme? Exercices Alternatifs Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme? c 2004 Frédéric Le Roux, François Béguin (copyleft LDL : Licence pour Documents Libres). Sources et figures: polynome-lagrange/. Version

Plus en détail

Exercices Alternatifs. Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme?

Exercices Alternatifs. Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme? Exercices Alternatifs Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme? c 2004 Frédéric Le Roux, François Béguin (copyleft LDL : Licence pour Documents Libres). Sources et figures: polynome-lagrange/. Version

Plus en détail

Traitement des données avec EXCEL 2007

Traitement des données avec EXCEL 2007 Traitement des données avec EXCEL 2007 Vincent Jalby Octobre 2010 1 Saisie des données Les données collectées sont saisies dans une feuille Excel. Chaque ligne correspond à une observation (questionnaire),

Plus en détail

Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite.

Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite. Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite. Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs, relations,

Plus en détail

Définitions des termes et Architecture de l ordinateur

Définitions des termes et Architecture de l ordinateur 1 er Module du cours d informatique A Définitions des termes et Architecture de l ordinateur I) Définitions o Informatique o Logiciel o Programme o Application o Bureau o Dossier o Fichier o Virus et anti-virus

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L INFORMATION

TECHNOLOGIE DE L INFORMATION Les FICHES-GUIDE du tableur-grapheur WORKS 4.5 pour WINDOWS TECHNOLOGIE DE L INFORMATION PRÉSENTATION de L ÉCRAN du TABLEUR de WORKS 4.5 pour WINDOWS Barre de titre Cellule sélectionnée ou cellule active

Plus en détail

GUIDE D AIDE STATISTIQUE A LA PREPARATION DE LA THESE

GUIDE D AIDE STATISTIQUE A LA PREPARATION DE LA THESE Département Universitaire de Recherche et d Enseignement en Médecine Générale GUIDE D AIDE STATISTIQUE A LA PREPARATION DE LA THESE Enseignants : Esther GUERY, Julien LE BRETON, Emilie FERRAT, Jacques

Plus en détail

Le tableur. Table des matières

Le tableur. Table des matières Le tableur Table des matières 1 Présentation 2 1.1 Repèrage des cellules........................... 2 1.2 Édition des cellules............................ 2 1.3 Contenu d une cellule..........................

Plus en détail

Pas-à-pas. Gérer un budget de décors pour un film

Pas-à-pas. Gérer un budget de décors pour un film Pas-à-pas Gérer un budget de décors pour un film Objectif : gérer avec un minimum de risque d erreur le budget de décors d un film en tenant compte des notes de frais à rembourser. Pouvoir établir le détail

Plus en détail

Tableur Excel 97 : Les Outils

Tableur Excel 97 : Les Outils 1. Environnement de travail Bouton système Nom du logiciel Nom du document Barre de menus Cases système du logiciel Cases système du fichier Zone de nom : elle contient l adresse du champ sélectionné Police

Plus en détail

T. D. n o 3 Analyse de données quantitatives avec le logiciel R

T. D. n o 3 Analyse de données quantitatives avec le logiciel R T. D. n o 3 Analyse de données quantitatives avec le logiciel R 1 Rappel de quelques fonctions statistiques sous R Fonction summary() cumsum() sum() mean() max() min() range() median() var() sd() Description

Plus en détail

FORMATION ACCESS 2007

FORMATION ACCESS 2007 FORMATION ACCESS 2007 Livret 1 Généralité sur les bases de données Niveau 1 Thierry TILLIER Retrouvez tous nos cours bureautiques sur http://www.e-presse.ca/ au Canada Sommaire Chapitre 1 INTRODUCTION...

Plus en détail

1. Pour ouvrir l application Documents

1. Pour ouvrir l application Documents L outil Documents 1. Pour ouvrir l application Documents 2. Les principales fonctionnalités de l outils Documents L outil Documents associe en fait une panoplie d outils : Document Texte (pour texteur)

Plus en détail

Premier cours d informatique

Premier cours d informatique La lecture du règlement intérieur Définition de quelques mots informatiques Premier cours d informatique Salutation d usage et présentation des participants Et du projet -Informatique : Traitement automatique

Plus en détail

Introduction à Rcommander

Introduction à Rcommander Introduction à Rcommander Pauline Scherdel Septembre 2014 Table des matières 1 Introduction à Rcmdr sous R 2 2 Interagir avec R 3 3 Installer et charger le package Rcmdr sous R 3 4 Importation des données

Plus en détail

Blerta Kokollari [INFORMATIQUE] Informatique Excel... 2. Les «Dollar» dans une formule... 2. Arrondir... 2. Graphique... 2. Formule...

Blerta Kokollari [INFORMATIQUE] Informatique Excel... 2. Les «Dollar» dans une formule... 2. Arrondir... 2. Graphique... 2. Formule... Informatique Excel... 2 Les «Dollar» dans une formule... 2 Arrondir... 2 Graphique... 2 Formule... 3 Formule dates... 4 Fonction Texte... 5 Fonction Recherche... 5 Rabais... 6 Validation... 7 Alerte d

Plus en détail

A PROPOS DES TABLES DE NOMBRES AU HASARD

A PROPOS DES TABLES DE NOMBRES AU HASARD A PROPOS DES TABLES DE NOMBRES AU HASARD Dans les bulletins n 3 et n 5, nous avons publié dans le courrier des lecteurs deux exemples de séances de travaux dirigés durant lesquelles les étudiants devaient

Plus en détail

-Le traitement de texte. -Le courrier électronique

-Le traitement de texte. -Le courrier électronique 1/17 SOMMAIRE : -Windows -Le traitement de texte -Internet -Le courrier électronique 2/17 WINDOWS PRISE EN MAIN DE WINDOWS Lorsque vous démarrez votre ordinateur vous devez voir arriver un écran qui ressemble

Plus en détail

Traitement de texte Open Office Writer. Découverte. 124, boulevard Charles de Gaulle / 93380 Pierrefitte-sur-Seine / 01.72.09.34.

Traitement de texte Open Office Writer. Découverte. 124, boulevard Charles de Gaulle / 93380 Pierrefitte-sur-Seine / 01.72.09.34. Traitement de texte Open Office Writer Découverte 1 Open Office, qu'est-ce que c'est? La suite bureautique Open Office est téléchargeable en ligne à cette adresse : http://fr.openoffice.org/ OpenOffice.org

Plus en détail

Pas-à-pas Excel 2000 1 et suivants

Pas-à-pas Excel 2000 1 et suivants Pas-à-pas Excel 2000 1 et suivants Faire un bordereau de remise de chèque Objectif : remplir un document dont les éléments permettent d alimenter deux autres feuilles soit un bordereau de remise de chèque

Plus en détail

Documentation Euromatic Expense 1.2 EUROMATIC EXPENSE. Version 1.2 Mai 2006 2006 Jean-Marie BARONE Tous droits réservés

Documentation Euromatic Expense 1.2 EUROMATIC EXPENSE. Version 1.2 Mai 2006 2006 Jean-Marie BARONE Tous droits réservés EUROMATIC EXPENSE Version 1.2 Mai 2006 2006 Jean-Marie BARONE Tous droits réservés A. PRESENTATION DU PROGRAMME Entièrement paramétrable, Euromatic Expense vous permet une gestion complète et simplifiée

Plus en détail

CHAMPION Matthieu Modèles de Marché en Visual Basic ESILV S04 S6. Sommaire... 1. Introduction... 2

CHAMPION Matthieu Modèles de Marché en Visual Basic ESILV S04 S6. Sommaire... 1. Introduction... 2 Sommaire Sommaire... 1 Introduction... 2 1 Trois différentes techniques de pricing... 3 1.1 Le modèle de Cox Ross Rubinstein... 3 1.2 Le modèle de Black & Scholes... 8 1.3 Méthode de Monte Carlo.... 1

Plus en détail

Chapitre VI Échantillonages et simulations

Chapitre VI Échantillonages et simulations Chapitre VI Commentaires : Récursivement, les commentaires ne sont pas à l attention des élèves.. Fluctuation d échantillonnage Définition : En statistiques, un échantillon de taille n est la liste des

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE. INITIATION DES CADRES DE LA DNEEP ET DU MMG AUX LOGICIELS EXCEL, EVIEWS, SPSS et STATA

TERMES DE REFERENCE. INITIATION DES CADRES DE LA DNEEP ET DU MMG AUX LOGICIELS EXCEL, EVIEWS, SPSS et STATA REPUBLIQUE DE UINEE Travail Justice Solidarité MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES DIRECTION NATIONALE DES ETUDES ECONOMIQUES ET DE LA PREVISION (DNEEP) TERMES DE REFERENCE INITIATION DES CADRES DE

Plus en détail

Page 1/11. Préambule. Table des matières

Page 1/11. Préambule. Table des matières Page 1/11 Table des matières Préambule... 1 1- Le principe de «NuaFil»... 2 2 - Accueil de votre gestion de profil... 2 2-1 - La recherche de profils... 3 2-2- La liste de vos profils... 3 3 - Le référencement

Plus en détail

Initiation WORD. Module 4 : La mise en page d un document

Initiation WORD. Module 4 : La mise en page d un document Initiation WORD. Module 4 : La mise en page d un document Système d exploitation utilisé : Windows XP Service Pack 2 Créé par Xavier CABANAT Version 1.0 Document créé par Xavier CABANAT Page 1 sur 13 Avant

Plus en détail

Module d'analyse des données

Module d'analyse des données *** Année 2007 *** Module d'analyse des données P.L. Toutain, A. Bousquet-Mélou UMR 181 de Physiopathologie et Toxicologie Expérimentales INRA/ENVT Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse 24/04/2007 Avant

Plus en détail

Version 1.0 Rémi Veillette Juin 2004

Version 1.0 Rémi Veillette Juin 2004 Version 1.0 Rémi Veillette Juin 2004 TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES...2 1- INTRODUCTION AU SOCIOGRAMME...4 Quelques notions de sociométrie...4 Le portrait de la classe...4 L avantage d un outil

Plus en détail

Créer sa première présentation :

Créer sa première présentation : PowerPoint est une application dédiée à la conception de présentations de toutes sortes, utilisées en projection ou en affichage sur écran. Ces présentations peuvent intégrer aussi bien du texte, des diagrammes,

Plus en détail

La Clé informatique. Formation Word XP Aide-mémoire

La Clé informatique. Formation Word XP Aide-mémoire La Clé informatique Formation Word XP Aide-mémoire Septembre 2003 Table des matières Édition et insertion de texte... 4 Manipulation d un document Exploration de la fenêtre de travail Bouton de maximisation

Plus en détail

EXCEL PERFECTIONNEMENT CALCULS AVANCES

EXCEL PERFECTIONNEMENT CALCULS AVANCES TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 1 CONVENTIONS UTILISÉES... 2 FORMATS... 3 Formats personnalisés... 3 ADRESSAGE DE CELLULES... 4 relatif & absolu Rappel... 4 FONCTIONS SI-ET-OU... 5 LA FONCTION

Plus en détail

Calcul de valeurs globales dans ArtemiS SUITE

Calcul de valeurs globales dans ArtemiS SUITE 09/14 dans ArtemiS SUITE Dans certains cas, il peut être utile de ramener les résultats d analyse à une valeur globale, donc, par exemple, de réduire une évolution de niveau en fonction du temps à une

Plus en détail

A - Créer une Base de données au format dbase

A - Créer une Base de données au format dbase Bases de données sous Open Office (OOo) : Bref tutorial A - Créer une Base de données au format dbase 1. Solution 1 :Ouvrir une feuille de classeur dans OOo. Mettre le nom des champs sur la 1ère ligne

Plus en détail

Alors pour vous simplifiez la vie, voici un petit tuto sur le logiciel de sauvegarde (gratuit) SyncBack.

Alors pour vous simplifiez la vie, voici un petit tuto sur le logiciel de sauvegarde (gratuit) SyncBack. Comment sauvegarder simplement (et automatiquement) ses photos avec SyncBack Proposé par Vincent Rousseau (alias Austin-Powers) Membre du Forum Nikon Numérique Version 1.1 5/09/2009 Vous le savez déjà

Plus en détail

une décision dans un monde aléatoire : modèles inférentiels

une décision dans un monde aléatoire : modèles inférentiels Lecture 9. Comment prendre une décision dans un monde aléatoire : modèles inférentiels Prof. Kizungu Vumilia Roger UNIKIN (FACAGRO-BIOLOGIE), UNILU (FACAGRO), UEA (FACAGRO), UCB (FACAGRO), ISS, ISTA (ENVIRONNEMENT),

Plus en détail

Thèmes : Ateliers Bureautiques F2+ dans le cadre du DIF

Thèmes : Ateliers Bureautiques F2+ dans le cadre du DIF Thèmes : Ateliers Bureautiques F2+ dans le cadre du DIF Prise en main de l outil micro / Word / Excel / Internet : 20 h Perfectionnement de l outil micro : Word / Excel / Internet : 20 h Perfectionnement

Plus en détail

REMISE A NIVEAU DES SAVOIRS DE BASE INFORMATIQUE

REMISE A NIVEAU DES SAVOIRS DE BASE INFORMATIQUE REMISE A NIVEAU DES SAVOIRS DE BASE INFORMATIQUE FINALITE Découverte de l outil informatique et des différents éléments qui le compose Utilisation de la souris et du clavier Découverte de l environnement

Plus en détail

CLARISWORKS 5. ÉTAPE 1 Créer un document. Lancer l application. (Windows 95 ou 98) Créer un document en utilisant le traitement de texte

CLARISWORKS 5. ÉTAPE 1 Créer un document. Lancer l application. (Windows 95 ou 98) Créer un document en utilisant le traitement de texte ÉTAPE 1 Créer un document Lancer l application Mettre l ordinateur en route. Double cliquer sur l icône ClarisWorks 5 qui se trouve sur le bureau ou cliquer sur Démarrer Programmes ClarisWorks5 Vous arrivez

Plus en détail

Je tape ENTREE (touche du clavier) quand j'arrive au bord de la page Je continue de saisir sans m'occuper de quoi que ce soit Je ne sais pas

Je tape ENTREE (touche du clavier) quand j'arrive au bord de la page Je continue de saisir sans m'occuper de quoi que ce soit Je ne sais pas Mode d'emploi : - Remplissez les Champs d'identification - Renseignez la version avec laquelle vous travaillez (ouvrez le logiciel cliquez sur "?" dans le menu puis cliquez sur "A propos de Microsoft Word")

Plus en détail

ANALYSE : OUTIL D ANALYSE DE DONNEES POUR LES SCIENCES HUAMINES MANUEL DE L UTILISATEUR : PRISE EN MAIN

ANALYSE : OUTIL D ANALYSE DE DONNEES POUR LES SCIENCES HUAMINES MANUEL DE L UTILISATEUR : PRISE EN MAIN Pôle Informatique de Recherche et d Enseignement en Histoire ANALYSE : OUTIL D ANALYSE DE DONNEES POUR LES SCIENCES HUAMINES MANUEL DE L UTILISATEUR : PRISE EN MAIN A. PREMIER PAS 1. INTEGRATION DU TABLEAU

Plus en détail

Support du cours de Probabilités IUT d Orléans, Département d informatique

Support du cours de Probabilités IUT d Orléans, Département d informatique Support du cours de Probabilités IUT d Orléans, Département d informatique Pierre Andreoletti IUT d Orléans Laboratoire MAPMO (Bât. de Mathématiques UFR Sciences) - Bureau 126 email: pierre.andreoletti@univ-orleans.fr

Plus en détail

TECHNOLOGIE DE L INFORMATION

TECHNOLOGIE DE L INFORMATION Les FICHES-GUIDE du tableur-grapheur WORKS 3 pour WINDOWS TECHNOLOGIE DE L INFORMATION PRÉSENTATION de L ÉCRAN du TABLEUR de WORKS 3 pour WINDOWS Barre de titre Barre des menus Barre de commande (icônes

Plus en détail

Le cas «BOURSE» annexe

Le cas «BOURSE» annexe Le cas «BOURSE» Le cas BOURSE sera réalisé en liaison avec les fiches ressources n 1 à n 5. Objectifs pédagogiques : - se familiariser en douceur avec les manipulations de base (utilisation des icônes,

Plus en détail

Procédures afin de préparer une entreprise avec le logiciel Simple Comptable.

Procédures afin de préparer une entreprise avec le logiciel Simple Comptable. Procédures afin de préparer une entreprise avec le logiciel Simple Comptable. Si le logiciel demande un numéro de série, demandez à votre technicien d entrer ce numéro. Ces informations seront demandées

Plus en détail

Microsoft Word barres d outils. Par : Patrick Kenny

Microsoft Word barres d outils. Par : Patrick Kenny Microsoft Word barres d outils Par : Patrick Kenny 17 novembre 2004 Table des matières Mode affichage :... 3 Barre d outils Standard :... 4-5 Barre d outils Mise en forme :... 6-7 Activation de la barre

Plus en détail

Recueil des Fiches Concepteurs : Mise en œuvre d un site SharePoint 2013 Juin 2015

Recueil des Fiches Concepteurs : Mise en œuvre d un site SharePoint 2013 Juin 2015 Recueil des s s : Mise en œuvre d un site SharePoint 2013 Juin 2015 Ce document décrit le paramétrage pour la mise en œuvre des fonctionnalités standard de Microsoft SharePoint 2013. NADAP et SharePoint

Plus en détail