Application sur le Dispositif en Blocs Complètement Randomisés

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Application sur le Dispositif en Blocs Complètement Randomisés"

Transcription

1 Roger Vumilia. KIZUNGU Directeur de l Expérimentation Agricole à l INERA Professeur Associé Faculté des Sciences Agronomiques Université de Kinshasa Utilisation des Logiciels de base dans la Recherche Agronomique Application sur le Dispositif en Blocs Complètement Randomisés Projet AMPV II. Renforcement des Capacités des Chercheurs et Techniciens de l INERA en NTICs (Gandajika, Kipopo, Kiyaka Mvuazi, Yangambi) Collaboration : Dr. Kasele Idumbo Dr. Stephane Dubois Ir. MSc. Binsika Bi Mayala Ir. Mankangidila Kindomba Février 2011

2 RVK 2011 Page 2

3 Table des matières Table des matières... 1 Table des illustrations... 4 Tableaux Introduction... 7 Objectifs... 7 But... 7 Matériel... 7 Méthodologie... 7 Résultats attendus... 8 Remerciements Microsoft Word, appui à l Elaboration de la problématique et la formulation des hypothèses Microsoft Excel et le tableau Individus x Variables Les individus Les Caractères ou les variables à mesurer sur les individus Création du tableau Individus x Variables avec Excel Excel appui à la conception du dispositif expérimental Principes du Dispositif en Blocs Complètement Randomisés Randomisation à l aide des bouts de papiers Randomisation à l aide des tables des nombres aléatoires Randomisation à l aide des calculettes Randomisation à l aide de Excel Randomisation avec le langage de programmation Plan du champ et saisie des données La théorie de la décision par l ANOVA et avec Excel La décision sur quoi? Etapes de la prise de décision Etape 1. Définir de l hypothèse nulle et de l hypothèse alternative Etape 2. Choisir le seuil de signification Etape 3. Calculer la statistique de test. Pour ce cas il s agit de la statistique F de Fisher Etape 4. Déterminer la valeur critique et la région critique Etape 5. Prendre la décision Elaborer un PowerPoint Questions vrai ou faux Fiche d évaluation Page 3

4 Table des illustrations Figure 1. L'écran Word Figure 2. Répertoire "Mes documents" Figure 3. Récupération d'un document récent Figure 4. Plan de l'expérience Figure 5. Plan de randomisation à l aide des bouts de papiers dans un carton Figure 6. Extrait de la table des nombres aléatoires Figure 7. Plan de randomisation par la table des nombres aléatoires Figure 8. Randomisation avec Excel Figure 9. Table des nombres aléatoires générée par le logiciel R Figure 10. Données sur le rendement Figure 11. Tableau Individu x Variable Figure 12. La barre d'état qui indique les logiciels ouverts simultanément Figure 13. Résumé des données avec le logiciel R Figure 14. Variabilité du rendement dans tout le champ Figure 15. Variabilité dans les groupes (traitements) Figure 16. Variabilité dans les groupes (Blocs) Figure 17. Moyennes et Ecart-types par traitement Figure 18. Variabilité et calcul du carré moyen Figure 19. Calcul de la variance et de l'écart-type avec Excel Figure 20. Distribution théorique de Fisher Figure 21. ANOVA complète avec Excel Figure 22. Ecran Power Point Figure 23. Diapositive Figure 24. Diapositive Figure 25. Diapositive Figure 26. Diapositive Figure 27. Diapositive Figure 28. Diapositive Figure 29. Diapositive Figure 30. Diapositive Page 4

5 Tableaux Tableau 1. Tableau Individu x Variable Tableau 2. Planification de l essai à l'aide des nombres aléatoires Tableau 3. Tableau des moyennes Tableau 4. Tableau de l'anova Tableau 5. Tableau des moyennes Tableau 6. Tableau de l'anova Page 5

6 Page 6

7 1.-Introduction Une des activités du Projet AMPV II est l amélioration des compétences et des aptitudes des chercheurs et techniciens de l INERA en charge de la production de semences initiales sur les aspects techniques et économiques. Une autre est l initiation de l obtention de nouvelles variétés et la conservation des variétés stratégiques. Dans le cadre de cette dernière activité, les responsables, Dr. Kasele Idumbo et Ir.MSc. Binsika Bi Mayala, ont fait remarquer que l utilisation des Nouvelles Technologies de l Information et de la Communication (NTICs) par le chercheur fait défaut et entrave le déroulement normal de l activité. Ils préconisent un séminaire sur l appui des logiciels de base c'est-à-dire le Word (traitement des textes), l Excel (tableur) et le Powerpoint (présentation) sur les activités de recherche. Objectifs Il s agit de mettre à niveau le chercheur sur, premièrement, la saisie des données issues des expérimentations sous un format Excel échangeable avec les logiciels statistiques, deuxièmement sur l analyse complète des données issues d un Dispositif en Blocs Complètement Randomisés avec Excel, y compris le processus de randomisation, troisièmement sur la rédaction des résultats sous un format article avec Word et quatrièmement sur la présentation des résultats sous un format de Powerpoint. But Le but est d avoir un noyau de chercheurs capables d utiliser simultanément et à temps réel les logiciels de base. Un effet boule de neige est espéré. Matériel Chaque chercheur a devant lui un portable sur lequel sont installés, Microsoft Office, un jeu de données (Gomez, 1984) et plusieurs notes de statistiques. Méthodologie Le texte a un supplément des notions de la démarche scientifique et de la démarche de la biométrie. C est voulu à dessein pour montrer au chercheur le lien direct entre la recherche et la biométrie, aussi lui montrer que pour aller vite et de manière précise, il faut utiliser les NTICs. Un jeu des questions à réponse VRAI ou FAUX permettra au chercheur de se situer par rapport aux NTICs et à la Biométrie. Une fiche d évaluation est donnée (Annexe III). Page 7

8 Résultats attendus Un article (Voir Annexe I) d une page ou deux sera rédigé et imprimé. Un tableau Excel traitant l ANOVA sera confectionné et imprimé. Un fichier Powerpoint sera écrit (Voir Annexe II) et projeté par chaque participant Remerciements Nous remercions la CTB pour avoir financé la production de ce document. Page 8

9 2.-Microsoft Word, appui à l Elaboration de la problématique et la formulation des hypothèses L activité principale d un chercheur consiste en une recherche bibliographique permanente. Elle lui ouvre la voie à l élaboration des problématiques et à la formulation des hypothèses qu il vérifie ensuite par une expérimentation ou une enquête. Ce paragraphe va montrer comment le chercheur est appuyé par Word, le logiciel de traitement de texte, pour rédiger les résultats issus de l expérimentation. Allons-y. 1. Allumer l ordinateur. 2. Lancer Word. L écran de la figure 1 apparaît. Un curseur clignote et invite à la saisie. 3. Commencer la saisie du texte de l encadré 1 sans se préoccuper de la mise en forme ou la mise en page. Figure 1. L'écran Word 2007 Encadré 1. Introduction Dibwevich (2011) et Matesosky (2007) ont observé que, comme en Inde et en Afrique de l Ouest, les paysans congolais appliquent la technique de la lancée à la volée pour le semis du riz. Certains utilisent 25 kg/ ha et d autres vont jusqu à 150 kg/ha. Economiquement, cette pratique pose un problème de savoir quelle quantité de riz utiliser pour optimiser le rendement. 4. Sauvegarder ( + ) ce texte sur le disque dur et dans le répertoire «Mes documents». Soit «article» le nom donné à cet document. L ordinateur va créer un espace appelé «c:/ /Mes documents/article.docx». 5. Ouvrez le répertoire «Mes documents». 6. Identifiez le fichier article.docx (figure 2) Page 9

10 Figure 2. Répertoire "Mes documents" Note. Vous avez donné le nom article, mais l ordinateur a ajouté l extension.docx. C est une convention. Les textes écrits en Word 2007 ont pour extension.docx. Quittons momentanément Word et revenons à l activité du chercheur. Rappelons que les hypothèses que les chercheurs formulent sont en liaison avec les hypothèses statistiques. D après la problématique, il s agit bien de vérifier si les moyennes obtenues sur des parcelles où l on applique différents niveaux de poids de semences sont les mêmes (hypothèse nulle) ou différentes (hypothèse alternative). Si elles sont différentes, cela veut bien dire qu il y a un effet poids de semence sur le rendement. Page 10

11 Remarquons ici que c est l hypothèse alternative qui transparaît souvent dans le titre de l article: Effet de la quantité semée à la volée sur le rendement du riz. Et cette hypothèse est toujours reprise dans le corps de l introduction. Ajoutez ce titre et l hypothèse au texte article.docx. Ouvrir le texte en cliquant sur le bouton office. La fenêtre de la figure 3 apparaît. Cliquer sur le nom du texte. Insérer le titre et ajouter le deuxième paragraphe de l encadré 2. Figure 3. Récupération d'un document récent Encadré 2. Effet de la quantité semé à la volée sur le rendement du riz. Introduction (suite) Dans cet article, nous voulons montrer l impact du poids des semences sur le rendement du riz. L introduction est terminée. Le chercheur doit passer à la partie Matériel et Méthodes. Il doit donc planifier son expérimentation. Nous allons voir comment il doit se faire assister par le logiciel Excel. Avant d y arriver, revoyons rapidement les termes du jargon statistique comme «individus», «caractères ou variables», «tableau Individus x Variables». 3.-Microsoft Excel et le tableau Individus x Variables 3.1.-Les individus La problématique est connue. L hypothèse est formulée. Nous devons donc choisir les individus à utiliser pour vérifier cette hypothèse. Le choix des individus est une responsabilité du chercheur qui conçoit en toute liberté son sujet de recherche. Dans une expérimentation qui consiste à tester l impact du poids des semences sur le rendement, il est clair que le rendement se mesure sur une parcelle. Dans le jargon de la Page 11

12 statistique, les individus seront donc des parcelles. Il nous reste à savoir comment choisir ces individus. Comment choisir les individus, comment les échantillonner, cela est du ressort de la Biométrie. Pour savoir comment échantillonner les individus, nous serons guidés par les caractères ou les variables que nous allons assigner aux individus ou aux parcelles. Dans les expérimentations agricoles, souvent les individus sont les parcelles. Il arrive que les individus soient les plantes, les parties des plantes, les insectes ou les traces des maladies comptés sur les parties des plantes. De même, les individus peuvent être les animaux, les parties des animaux etc. Les individus peuvent même être des années Les Caractères ou les variables à mesurer sur les individus Nous avons décidé que les individus sont des parcelles. Quels sont alors les caractères que nous allons assigner à ces parcelles?. - Le premier est le rendement (variable quantitative) qui constitue la variable que nous cherchons à expliquer, celle dont nous voulons étudier la variabilité. - Le deuxième est le traitement, ici le poids de semences par hectare (variable qualitative ordinale à six niveaux ou à six modalités). Ses niveaux sont : 25 kg/ha, 50 Kg/ha, 75 kg/ha, 100 kg/ha, 125 kg/ha et 150 kg/ha. On saura donc le traitement que recevra chaque parcelle. - Le troisième est la répétition ou le bloc (Variable qualitative nominale). Le bon sens nous y invite. Ici le chercheur en choisira 4. Les autres caractères seront maintenus au même niveau. D où l expression «tout restant égal par ailleurs». Ainsi pour mieux révéler l effet du traitement Création du tableau Individus x Variables avec Excel La détermination des caractères donne le nombre d individus. Puisque nous avons 6 niveaux du traitement et 4 répétitions, le nombre total des parcelles est 6*4=24. Page 12

13 L expérimentation prend alors forme d une enquête organisée sur 24 parcelles auxquelles on pose trois questions : - Quel poids de semence avez-vous reçu? - Vous êtes dans quel bloc répétition? - Quel rendement avez-vous donné? Comme dans une enquête, le dépouillement des données donnera un tableau Individus x Variables de 24 lignes et 3 colonnes. Si nous utilisons les indices i pour le traitement, alors i = 1, 2,,6. Si nous utilisons les indices j pour les répétitions, alors j= 1, 2,,4. Et si nous appelons y ij le rendement de la parcelle qui a reçu le i ème traitement et qui est la j ème répétition, le tableau de données sera de la forme du tableau 1. Traitement (i) Tableau 1. Tableau Individu x Variable Répétition Rendement Traitement Répétition (j) (X ij) (i) (j) 1 1 X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X X 64 Rendement (X ij) Ce tableau est appelé «Tableau Individus x Variables». Avant de saisir les données, concevons d abord le dispositif expérimental avec Excel Excel appui à la conception du dispositif expérimental Principes du Dispositif en Blocs Complètement Randomisés Pour pouvoir ressortir l impact du poids de semence sur le rendement, nous devons nous organiser de sorte qu il n y ait pas d autres facteurs qui masqueraient l effet escompté. Les niveaux des poids de semence doivent être répétés. L affectation de ces niveaux aux parcelles doit être aléatoire et s il y a lieu, organiser les blocs. Vous devez visiter le terrain candidat à recevoir l essai avant la décision d utiliser tel ou tel autre dispositif. Page 13

14 Vous constatez, pendant la visite de terrain, que le sol est très fertile plus à l est qu à l ouest. Dans le jargon de la théorie de l échantillonnage on dira que vous observez un «gradient de fertilité». Noter que vous pouvez observer toute autre forme de gradient. Dans ces conditions, le dispositif approprié est le Dispositif en Blocs Complètement Randomisés. Ce dispositif est le plus utilisé en recherche agronomique. Il est indiqué pour des expérimentations qui n ont pas beaucoup de traitement, six dans le cas de notre exemple et répétés quatre fois et où un gradient de productivité a été observé avant d installer l essai. Le premier trait caractéristique de ce dispositif est donc la présence des blocs. On les organisera tous de même dimension et contenant tous les niveaux du facteur. La technique du blocking nous permettra d empêcher l effet sol de s exprimer dans la variabilité du rendement. Il s agit donc de regrouper les unités expérimentales dans les blocs tels que la variabilité dans ces blocs soit minimisée alors que la variabilité entre blocs soit maximisée. Deux décisions sont donc à prendre avant de décider d utiliser le dispositif en blocs randomisés : - La première est de sélectionner la source de variabilité utilisée comme base du blocking. Ca peut être l hétérogénéité du sol dans un essai fertilisant ou variété et où le rendement est la variable en étude. Ca peut être la direction de la migration des insectes dans un essai insecticide où l intérêt porte sur infestation des insectes. Ca peut être aussi la pente du champ dans une étude où l intérêt porte sur le stress hydrique. - La deuxième décision est de sélectionner la forme du bloc et sa direction. Le premier but de la technique du blocking est la réduction de l erreur expérimentale en éliminant la contribution d une source de variation connue sur les unités expérimentales. La marche à suivre est la suivante : Cas 1. Si le gradient est unidirectionnel, alors il faut utiliser les blocs de forme rectangulaire tel que la longueur est perpendiculaire à la direction du gradient. Cas 2. Si deux gradients sont observés dans deux directions avec un plus prononcé que l autre, alors on néglige le deuxième et on fait comme au cas 1. Cas 3. Si deux gradients sont également prononcés alors le plus simple est d utiliser le dispositif en carré latin. Page 14

15 Le côté pratique de ce dispositif : Si certaines opérations sont difficiles à terminer en une fois, on peut les organiser par bloc. Par exemple, si l arrosage est difficilement exécutable sur l ensemble des parcelles en un jour, alors il faut le faire bloc par bloc. De cette façon la variabilité due au décalage de l arrosage sera comptabilisé comme part de variabilité due aux blocs et non comme variabilité résiduelle. De même, l organisation de la collecte des données peut s opérer bloc par bloc. La randomisation pour le dispositif en blocs complètement randomisé se fait séparément et indépendamment dans chacun des blocs. Soit une expérimentation avec 6 niveaux d un traitement. Notons les A, B, C, D, E et F. Soit que l on détecte 4 zones homogènes et on décide de les considérer comme des blocs. Notons les Bloc I, Bloc II, Bloc III et Bloc IV. Au total on a 6 x 4 = 24 parcelles ou unités expérimentales. Bloc I randomisation. Bloc II Bloc III Bloc IV Figure 4. Plan de l'expérience Au bureau et non au champ, et sur une feuille de papier, dessiner l aire expérimentale, la diviser en 4 blocs de même dimension. Chaque bloc est divisé en 6 parcelles qui recevront chacun un niveau du traitement. L affectation de ces traitements aux parcelles se fait de façon aléatoire. On dit qu on fait la Bon nombre des chercheurs font encore cette randomisation par leur cerveau. Il y a risque d introduction de biais. Une fois faite, ne plus y revenir quand bien même on constaterait que deux traitements se suivent Randomisation à l aide des bouts de papiers La méthode de randomisation la plus simple est l utilisation d une boîte de carton ou un petit sac et un papier que vous découpez en 6 petits morceaux. Sur les bouts de papiers ainsi découpés, noter les niveaux du traitement A, B,C,D,E et F. Mettez-les dans le carton. Dans l ordre, tirez au hasard 6 fois sans remise les bouts de papier. Vous tirez successivement F,E,A,C,D,B. Dans cet ordre, notez sur le plan dessiné (Figure 5). Page 15

16 Remarquez une chose et nous y reviendrons. En tirant les bouts de papier dans le premier bloc, quand on est arrivé à D, dans le carton il restait le papier B. On n a pas en ce moment deux choix. Notre degré de liberté de choix a diminué de 1. Remettez les bouts de papiers dans le carton pour refaire la même chose dans le deuxième bloc. On tire successivement A,D,F,E,B,C. Pour le troisième bloc, on tire successivement B,D,F,C,A,E. Pour le quatrième bloc on tire successivement F,E,D,B,A et C. Bloc I Bloc II Bloc III Bloc IV 1F 4C 1A 4E 1B 4C 1F 4B 2E 5D 2D 5B 2D 5A 2E 5A 3A 6B 3F 6C 3F 6E 3D 6C Figure 5. Plan de randomisation à l aide des bouts de papiers dans un carton Randomisation à l aide des tables des nombres aléatoires La deuxième méthode utilisée par beaucoup d auteurs des années 80 est celle des tables des nombres aléatoires. A cette époque, les ordinateurs ne sont pas encore à la portée de tout le monde. Les livres de statistique ont alors à l époque en annexe, ces tables. Tableau 2. Planification de l essai à l'aide des nombres aléatoires Extrait de la table des nombres aléatoires Figure 6. Extrait de la table des nombres aléatoires On choisit sur la table des nombres aléatoires, 4 zones (pour 4 blocs) de 6 nombres aléatoires (pour 6 traitements). On crée pour chaque bloc, un tableau de 6 lignes et 3 colonnes. La première donne la séquence d apparition de chaque nombre aléatoire. La deuxième colonne donne le rang de chaque nombre aléatoire du plus petit au plus grand. Dans la troisième colonne on fait correspondre chaque séquence un niveau du traitement : 1 à A, 2 à B,, 6 à F. Bloc I NbreAléat séquence rang Trait A B C D E F Bloc II NbreAléat séquence rang Trait A B C D E F Bloc III NbreAléat séquence rang Trait A B C D E F Bloc IV NbreAléat séquence rang Trait A B C D E F Page 16

17 On affecte les traitements aux chiffres des rangs correspondants. Par exemple dans le bloc 1, dans la parcelle 1 on a A, dans la parcelle 2 on a D, dans la parcelle 3 on a B, dans la parcelle 4 on a E, dans la parcelle 5 on a F et dans la parcelle 6 on a C Randomisation à l aide des calculettes Bloc I Bloc II Bloc III A la fin des années 80, les calculatrices deviennent monnaie courantes. Il y en a qui ont une fonction «RAND» qui génèrent les nombres aléatoires entre 0 et 1. Il suffit de trouver une astuce de créer de ce nombre généré, les nombres à 4 chiffres. Si Random est le nombre aléatoire généré, alors il suffit de le multiplier par 9999 et additionner ce produit par 999 pour créer un chiffre entre 999 et En faisant l opération 4 fois et 6 fois à chaque coup, on constitue les 4 zones de la table des nombres aléatoires Randomisation à l aide de Excel Bloc IV 1A 4E 1D 4F 1A 4C 1F 4C 2D 5F 2A 5B 2B 5E 2D 5E 3B 6C 3E 6C 3F 6D 3B 6A Figure 7. Plan de randomisation par la table des nombres aléatoires Au début des années 90, les ordinateurs personnels atteignent nos bureaux. Les tableurs voient le jour. Aujourd hui, avec Excel 2007, la commande ALEA() fait exactement comme «RAND» des calculettes. La version Excel 2007 en français dispose d une commande =ALEA.ENTRE.BORNES(min;max). Vous pouvez ainsi générer la table des nombres aléatoires. Faisons le en choisissant min = 999 et max = Nous générons les nombres aléatoires entre 999 et Page 17

18 1. Ouvrir Excel L écran de la figure 5. A la différence de Word, il a des cellules qui ont un nom de colonne en lettres et le nom de ligne en chiffres. 2. Utiliser la ALEA.ENTRE.BORNES (fig. 11). fonction Figure 8. Randomisation avec Excel Randomisation avec le langage de programmation Figure 9. Table des nombres aléatoires générée par le logiciel R d un générateur des nombre aléatoires c'est-à-dire des nombres qui ont une distribution uniforme. La fonction est runif(n, min, max). Cette fonction donne l ordre à l ordinateur de générer n nombres aléatoires entre e min et max. La deuxième fonction round(chiffre, d) permet d arrondir le chiffre à d décimales Plan du champ et saisie des données Tout chercheur doit savoir créer ses fonctions. On les appelle macros dans les logiciels de base. Le logiciel est un langage de programmation «Open Sources», orienté objet et gratuit sur internet. Le chercheur peut alors créer ses propres fonctions. Le langage dispose de beaucoup de fonctions écrites par d autres chercheurs en particulier Une fois la randomisation terminée, le chercheur procède à la mise en place de l essai sur le champ. Page 18

19 Une fois la randomisation faite au bureau, ne plus la modifier lors de la mise en place au champ. Même si vous trouvez deux niveaux de traitement qui se suivent. A la récolte, les parcelles se présentent comme sur la figure. 1A 25kg/ha 5133 Kg 2D 100kg/h a 5164Kg 3B 50kg/ha 5346Kg Bloc I Bloc II Bloc III Bloc IV 4E 1D 4F 1F 1A 4C 125kg/H 100kg/h 150kg/h 150kg/h 25kg/ha 75kg/ha a a a a 5307Kg 5483Kg 4804Kg 4831Kg 4542Kg 4098Kg 5F 150kg/h a 5254Kg 6C 75kg/ha 5272Kg 2A 25kg/ha 5398Kg 3E 125kg/h a 4848Kg Figure 10. Données sur le rendement 5B 50 kg/ha 5952Kg 6C 75kg/ha 5713Kg 2B 50kg/ha 4719Kg 3F 150kg/h a 4919Kg 5E 125kg/h a 4432Kg 6D 100kg/h a 4986Kg 2D 100kg/h a 4410Kg 3B 50kg/ha 4264Kg 4C 75kg/ha 4749Kg 5E 125kg/h a 4748Kg 6A 25kg/ha 4678Kg Telles sont les données collectées au champ suivant le dispositif mis en place. Il faut maintenant les saisir sur Excel en respectant à chaque ligne, l information sur le niveau du poids de semence et le numéro du bloc. La première ligne est l entête ou le header en anglais. Elle contient donc les noms des variables. Dans la cellule de la première ligne et la colonne A saisir «Traitement». Dans la cellule première ligne et la colonne B saisir «Bloc» et dans la cellule de la première ligne et la colonne C, saisir «Rendement». Les données commencent sur la deuxième ligne. La question suivante vous sera toujours posée par les logiciels statistiques : «la première ligne contient-elle les noms des variables?» Le tableau de données sur Excel est alors donnée par la figure 12. Page 19

20 Le tableau Individu x Variable se lit alors comme suit : Lors du piquetage on reconnait la parcelle qui a reçu 25 kg/ha dans le bloc I a donné un rendement de 5113 kg. Chaque ligne donne un enregistrement complet sur chaque parcelle. Figure 11. Tableau Individu x Variable Dans la barre d état en bas de page on reconnait les icônes de Excel et de Word (figure. 14). Vous pouvez alors passer de l Excel au Word en cliquant sur l icône correspondant. Figure 12. La barre d'état qui indique les logiciels ouverts simultanément A ce niveau, nous pouvons basculer sur Word pour continuer la rédaction de notre article. 1. Cliquer sur l icône Word. 2. Nous retrouvons le texte jusque là saisi. Continuer la saisie du texte de l encadré 2. Encadré 2. Matériel et méthode L expérience porte sur 24 parcelles. Six niveaux de poids des semences sont utilisés : A25Kg/ha, B50Kg/ha, C75Kg/ha, D100Kg/ha, E125Kg/ha et F150Kg/ha. Dans chaque bloc, on a les 6 niveaux. Il y a 4 blocs donc chaque niveau est répété 4 fois. Les traitements sont affectés aux unités expérimentales suivant un dispositif en blocs complètement randomisés. Après avoir réuni les conditions favorables pour l expérience et après collecte des données nous passons au processus de décision. Nous décidons à l aide du modèle dit Analyse de la Variance. A la main c est faisable mais cela prend du temps et on est imprécis. Avec Excel c est possible, ca va plus vite et la même feuille programmée peut être utilisée plusieurs fois. Page 20

21 On économise énormément du temps. Avec un logiciel statistique où les mêmes commandes sont programmées, ça va encore plus vite. 4.-La théorie de la décision par l ANOVA et avec Excel 4.1.-La décision sur quoi? Avant de faire l Analyse de la variance avec Excel, rappelons les principes de la théorie de décision. D abord, la décision se prend sur quel phénomène? Ce qui nous intéresse, c est la variabilité du rendement. La figure 15 montre la variabilité dans tout le champ. La figure 14 donne une idée sur la distribution des données. Le rendement le plus faible enregistrée est de 4798 Kg (min). Le plus grand est 5952 Kg (max). Le quart de mes observations sont inférieures à 4709 Kg (1 ère quartile). La moitié de mes observations sont inférieures à 4884 Kg (Médiane). Les trois quart de mes observations sont inférieures à 5281 Kg (3 ème quartile). Le rendement moyen est 4960 Kg. C est la moyenne générale G dans la suite. Le logiciel R peut nous assister à écrire la partie matériel et méthodes et préparer une partie des résultats (figure 15) 5). En effet, si les données sont dans un fichier c:/datar/gomezdbr.txt alors nous pouvons récupérer ces données avec le logiciel R et calculer le résumé (summary). Figure 13. Résumé des données avec le logiciel R La variabilité totale et les variabilités dans les groupes sont données par les graphiques dans figures 17, 18 et 19. Page 21

22 Figure 14. Variabilité du rendement dans tout le champ A25kg/ha B50kg/ha C75kg/ha D100kg/ha E125kg/ha I F150kg/ha Figure 15. Variabilité dans les groupes (traitements) II III IV Figure 16. Variabilité dans les groupes (Blocs) Calculons les moyennes par traitement. Figure 17. Moyennes et Ecart-types par traitement Si on considère les parcelles qui ont reçu 25Kg/ha de semence, le rendement le plus faible observé est de 4678 Kg. Le plus élevé est de 5398 Kg. La moyenne dans ce groupe est de 5124 Kg. Si on considère les parcelles qui ont reçu 50 Kg, le rendement le plus faible obtenu est de 4264 Kg et le plus élevé est de 5952 Kg. La moyenne dans ce groupe est de 5070 Kg. Si on considère les parcelles qui ont reçu 75 kg/ha de semence, le rendement le plus faible est de 4749 Kg. Le rendement le plus élevé est de 5713 Kg. La moyenne dans ce groupe est 5304 Kg. Le tableau des moyennes tel que repris dans les articles est donné par le tableau 3. Tableau 3. Tableau des moyennes Traitement Moyenne Décision??? A25Kg/ha m 1 = 5125 ± 320 Kg B50Kg/ha m 2 = 5070 ± 736 Kg C75Kg/ha m 3 = 5304 ± 412 Kg D100Kg/ha m 4 = 4848 ± 322 Kg E125Kg/ha m 5 = 4708 ± 189 Kg Page 22

23 F150Kg/ha m 6 = 4703 ± 497 Kg Numériquement, les moyennes par traitement sont différentes. En tenant compte des variabilités dans les groupes, ici exprimées par les écart-types, quelles sont les couples des moyennes qui peuvent être déclarées différentes significativement? Dans une démarche scientifique, la décision se prend en 5 étapes : 4.2.-Etapes de la prise de décision La décision en statistique, et ceci est valable pour tous les modèles, se prend en 5 étapes Etape 1. Définir de l hypothèse nulle et de l hypothèse alternative Dans l exemple que nous traitons, nous testons l hypothèse nulle (Ho) selon laquelle, pour tout couple des traitements, la moyenne est la même. Ceci s écrit : :,,,,,,,, En d autres termes, l hypothèse nulle est qu il n y a pas effet poids de semence sur le rendement. L hypothèse alternative est qu il existe un couple des traitements tel que les moyennes sont différentes. :,,,,,,,, En d autres termes, l hypothèse alternative est qu il y a un effet poids de semences sur le rendement Etape 2. Choisir le seuil de signification Quand je dois prendre une décision, il y a d une part ma décision et d autre part la réalité. Je peux décider qu il y a un effet alors qu en réalité il n y en a pas. Je me suis trompé et c est ce que l on appelle dans le jargon statistique «erreur de type I». La probabilité de commettre cette erreur est ce que l on appelle seuil de signification et que l on note. Quand je respecte les principes de l échantillonnage (répétitions, randomisation, blocking) alors je peux dire que j ai une faible chance (historiquement 5% ou 1%) de commettre l erreur de type 1. En d autres termes, s il m était donné de refaire la même expérience 100 fois, je me tromperai seulement 5 fois en décidant qu il y a effet alors qu il n y en a pas en réalité. Page 23

24 Je peux décider qu il n y a pas effet alors qu en réalité il y en a. Je me trompe et c est ce que l on appelle «erreur de type II». On la note. Et son complémentaire c'est-à-dire 100, c'est-à-dire la probabilité de détecter un effet qui existe réellement est appelée puissance de l essai. C est ici où l importance de l utilisation de l ordinateur peut éviter les erreurs (peut être de type III cette fois là). En effet, en faisant les calculs à la main, vite les erreurs d arrondis peuvent se propager et entraîner une décision erronée. L ordinateur a l avantage de nous amener vite au résultat mais aussi avec précision Etape 3. Calculer la statistique de test. Pour ce cas il s agit de la statistique F de Fisher Rappelons que l ANOVA est une partition de la variabilité totale de la réponse rendement en une variabilité due aux différentes sources de variation. Dans le dispositif en blocs complètement randomisée, il y a trois sources de variation : premièrement la variation due au traitement, deuxièmement, la variation due aux blocs et troisièmement, la variation due aux erreurs expérimentales. Supposons que l on veuille comparer «a» moyennes des populations en utilisant «b» blocs. On aura au total a x b parcelles expérimentales ou mesures à effectuer. Rappel. La variance est la mesure de variabilité dans une population. On préfère mieux travailler avec l écart-type (le carré moyen) qui est la racine carré de la variance (pourquoi?). Si x 1, x 2, x 3 et x 4 sont les observations des parcelles qui ont reçu 25 kg de semence par hectare et m leur moyenne, alors l écart-type (ET) dit aussi racine carré du carré moyen dans le jargon de l ANOVA est donné par : 4 1 SCE est la somme des carrés des écarts à la moyenne et ddl est le degré de liberté. La formule ci-dessus est illustrée par la figure. Page 24

25 Figure 18. Variabilité et calcul du carré moyen Exercice : Reconstituer ces calculs avec Excel en deux temps : par la formule puis par les fonctions de Excel (figure 22). Figure 19. Calcul de la variance et de l'écart-type avec Excel Après ce bref rappel, revenons au dispositif en blocs complètement randomisés avec ses trois sources de variation. Les sommes des carrés des écarts s écrivent : SCT = SCA + SCB + SCE Avec : - SCT = somme des carrés des écarts totale - SCA = somme des carrés des écarts entre traitements, - SCB = somme des carrés des écarts entre blocs, - SCE = somme des carrés des écarts résiduelle. Page 25

Guide d utilisation du modèle ESSSE Travaux d étudiants

Guide d utilisation du modèle ESSSE Travaux d étudiants École Santé Social Sud-Est 20, rue de la Claire CP 320 69337 Lyon Cedex 09 Guide d utilisation du modèle ESSSE Travaux d étudiants OpenOffice Writer 4.0.1 Proposé par le Centre de Ressources Documentaires

Plus en détail

Analyse de la variance Comparaison de plusieurs moyennes

Analyse de la variance Comparaison de plusieurs moyennes Analyse de la variance Comparaison de plusieurs moyennes Biostatistique Pr. Nicolas MEYER Laboratoire de Biostatistique et Informatique Médicale Fac. de Médecine de Strasbourg Mars 2011 Plan 1 Introduction

Plus en détail

Biostatistiques Biologie- Vétérinaire FUNDP Eric Depiereux, Benoît DeHertogh, Grégoire Vincke

Biostatistiques Biologie- Vétérinaire FUNDP Eric Depiereux, Benoît DeHertogh, Grégoire Vincke www.fundp.ac.be/biostats Module 140 140 ANOVA A UN CRITERE DE CLASSIFICATION FIXE...2 140.1 UTILITE...2 140.2 COMPARAISON DE VARIANCES...2 140.2.1 Calcul de la variance...2 140.2.2 Distributions de référence...3

Plus en détail

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée.

Soit la fonction affine qui, pour représentant le nombre de mois écoulés, renvoie la somme économisée. ANALYSE 5 points Exercice 1 : Léonie souhaite acheter un lecteur MP3. Le prix affiché (49 ) dépasse largement la somme dont elle dispose. Elle décide donc d économiser régulièrement. Elle a relevé qu elle

Plus en détail

GUIDE Excel (version débutante) Version 2013

GUIDE Excel (version débutante) Version 2013 Table des matières GUIDE Excel (version débutante) Version 2013 1. Créer un nouveau document Excel... 3 2. Modifier un document Excel... 3 3. La fenêtre Excel... 4 4. Les rubans... 4 5. Saisir du texte

Plus en détail

LES DECIMALES DE π BERNARD EGGER

LES DECIMALES DE π BERNARD EGGER LES DECIMALES DE π BERNARD EGGER La génération de suites de nombres pseudo aléatoires est un enjeu essentiel pour la simulation. Si comme le dit B Ycard dans le cours écrit pour le logiciel SEL, «Paradoxalement,

Plus en détail

Mon aide mémoire traitement de texte (Microsoft Word)

Mon aide mémoire traitement de texte (Microsoft Word) . Philippe Ratat Mon aide mémoire traitement de texte (Microsoft Word) Département Ressources, Technologies et Communication Décembre 2006. Sommaire PRÉSENTATION DU DOCUMENT 1 Objectif principal 1 Deux

Plus en détail

Date M.P Libellé Catégorie S.Catégorie Crédit Débit Solde S.B

Date M.P Libellé Catégorie S.Catégorie Crédit Débit Solde S.B Excel : Réalisation d un classeur Compta Saisir les étiquettes Renommer la première feuille Compta Laisser la première ligne vide et sur la deuxième ligne saisir les étiquettes Se placer sur A2 et saisir

Plus en détail

Évaluation des compétences. Identification du contenu des évaluations. Septembre 2014

Évaluation des compétences. Identification du contenu des évaluations. Septembre 2014 Identification du contenu des évaluations Septembre 2014 Tous droits réservés : Université de Montréal Direction des ressources humaines Table des matières Excel Base version 2010... 1 Excel intermédiaire

Plus en détail

Leçon N 4 : Statistiques à deux variables

Leçon N 4 : Statistiques à deux variables Leçon N 4 : Statistiques à deux variables En premier lieu, il te faut relire les cours de première sur les statistiques à une variable, il y a tout un langage à se remémorer : étude d un échantillon d

Plus en détail

FORMULAIRE DE STATISTIQUES

FORMULAIRE DE STATISTIQUES FORMULAIRE DE STATISTIQUES I. STATISTIQUES DESCRIPTIVES Moyenne arithmétique Remarque: population: m xμ; échantillon: Mx 1 Somme des carrés des écarts "# FR MOYENNE(série) MOYENNE(série) NL GEMIDDELDE(série)

Plus en détail

ENVIRONNEMENT WINDOWS XP

ENVIRONNEMENT WINDOWS XP ENVIRONNEMENT WINDOWS XP Connaissances de base : utilisation du clavier et de la souris Connaître les possibilités de mon ordinateur Comprendre le fonctionnement de mon système d exploitation Savoir installer

Plus en détail

Nota Bene module Professeur version 11. pour Windows 98 et supérieur. Manuel d utilisation. Edition du 18-04-06

Nota Bene module Professeur version 11. pour Windows 98 et supérieur. Manuel d utilisation. Edition du 18-04-06 Nota Bene module Professeur version 11 pour Windows 98 et supérieur Manuel d utilisation Edition du 18-04-06 Table des matières Chapitre 1 Nota Bene module Professeur...4 I. Installation de Nota Bene module

Plus en détail

CHAMPION Matthieu Modèles de Marché en Visual Basic ESILV S04 S6. Sommaire... 1. Introduction... 2

CHAMPION Matthieu Modèles de Marché en Visual Basic ESILV S04 S6. Sommaire... 1. Introduction... 2 Sommaire Sommaire... 1 Introduction... 2 1 Trois différentes techniques de pricing... 3 1.1 Le modèle de Cox Ross Rubinstein... 3 1.2 Le modèle de Black & Scholes... 8 1.3 Méthode de Monte Carlo.... 1

Plus en détail

RACCOURCIS CLAVIERS. DEFINITION : Une «combinaison de touches» est un appui simultané sur plusieurs touches.

RACCOURCIS CLAVIERS. DEFINITION : Une «combinaison de touches» est un appui simultané sur plusieurs touches. S Vous n aimez pas la souris Les raccourcis clavier sont là pour vous faciliter la vie! INTRODUCTION : Vous avez du mal à vous habituer à la manipulation de la souris Des solutions existent : les raccourcis

Plus en détail

Chapitre 3. Les distributions à deux variables

Chapitre 3. Les distributions à deux variables Chapitre 3. Les distributions à deux variables Jean-François Coeurjolly http://www-ljk.imag.fr/membres/jean-francois.coeurjolly/ Laboratoire Jean Kuntzmann (LJK), Grenoble University 1 Distributions conditionnelles

Plus en détail

PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons

PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT Pratiquons ensemble PC & Windows Livret d exercices Laurent DUPRAT

Plus en détail

PRISE EN MAIN D UN TABLEUR. Version OPEN OFFICE

PRISE EN MAIN D UN TABLEUR. Version OPEN OFFICE PRISE EN MAIN D UN TABLEUR Version OPEN OFFICE Prise en main d un tableur page 2 1. L utilisation de la souris Pour faire fonctionner un tableur, on utilise le clavier mais aussi la souris. Rappelons,

Plus en détail

Comment utiliser FileMaker Pro avec Microsoft Office

Comment utiliser FileMaker Pro avec Microsoft Office Guide d utilisation Comment utiliser FileMaker Pro avec Microsoft Office Comment utiliser FileMaker Pro et Microsoft Office page 1 Table des matières Introduction... 3 Avant de commencer... 4 Partage de

Plus en détail

Traitement des données avec Microsoft EXCEL 2010

Traitement des données avec Microsoft EXCEL 2010 Traitement des données avec Microsoft EXCEL 2010 Vincent Jalby Septembre 2012 1 Saisie des données Les données collectées sont saisies dans une feuille Excel. Chaque ligne correspond à une observation

Plus en détail

Nota Bene module Professeur version 2011 pour Windows 2000 et supérieur. Manuel d utilisation Nota Bene Module Professeur

Nota Bene module Professeur version 2011 pour Windows 2000 et supérieur. Manuel d utilisation Nota Bene Module Professeur Nota Bene module Professeur version 2011 pour Windows 2000 et supérieur Manuel d utilisation Nota Bene Module Professeur Edition du 28/06/2011 1 Table des matières I. Préambule... 4 II. Chapitre 1 Nota

Plus en détail

EXCEL PERFECTIONNEMENT SERVICE INFORMATIQUE. Version 1.0 30/11/05

EXCEL PERFECTIONNEMENT SERVICE INFORMATIQUE. Version 1.0 30/11/05 EXCEL PERFECTIONNEMENT Version 1.0 30/11/05 SERVICE INFORMATIQUE TABLE DES MATIERES 1RAPPELS...3 1.1RACCOURCIS CLAVIER & SOURIS... 3 1.2NAVIGUER DANS UNE FEUILLE ET UN CLASSEUR... 3 1.3PERSONNALISER LA

Plus en détail

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation

Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels techniques et administratifs de recherche et de formation Programme des épreuves des concours externes de recrutement des personnels E1 RECRUTEMENT DES ASSISTANTS INGENIEURS DE RECHERCHE ET DE FORMATION...2 E1.1 Gestionnaire de base de données...2 E1.2 Développeur

Plus en détail

TD3 - Facturation avec archivage automatisé

TD3 - Facturation avec archivage automatisé TD3 - Facturation avec archivage automatisé Objectifs Insérer les formules nécessaires aux calculs d une facture. Créer une macro- commande avec l enregistreur de macros et l affecter à un bouton. Utiliser

Plus en détail

Notions de probabilités

Notions de probabilités 44 Notions de probabilités Capacités Expérimenter, d abord à l aide de pièces, de dés ou d urnes, puis à l aide d une simulation informatique prête à l emploi, la prise d échantillons aléatoires de taille

Plus en détail

Terminale STMG Lycée Jean Vilar 2013/2014. Terminale STMG. O. Lader

Terminale STMG Lycée Jean Vilar 2013/2014. Terminale STMG. O. Lader Terminale STMG O. Lader Table des matières 1 Information chiffrée (4s) 4 1.1 Taux d évolution....................................... 6 1.2 indices............................................. 6 1.3 Racine

Plus en détail

EXCEL TUTORIEL 2012/2013

EXCEL TUTORIEL 2012/2013 EXCEL TUTORIEL 2012/2013 Excel est un tableur, c est-à-dire un logiciel de gestion de tableaux. Il permet de réaliser des calculs avec des valeurs numériques, mais aussi avec des dates et des textes. Ainsi

Plus en détail

Manuel de l Utilisateur. Suite de Traduction IdiomaX

Manuel de l Utilisateur. Suite de Traduction IdiomaX Manuel de l Utilisateur Suite de Traduction IdiomaX L information contenue dans ce manuel peut être modifiée, sans avoir pour autant à communiquer ces changements au préalable. La distribution de ce produit

Plus en détail

UFR de Sciences Economiques Année 2008-2009 TESTS PARAMÉTRIQUES

UFR de Sciences Economiques Année 2008-2009 TESTS PARAMÉTRIQUES Université Paris 13 Cours de Statistiques et Econométrie I UFR de Sciences Economiques Année 2008-2009 Licence de Sciences Economiques L3 Premier semestre TESTS PARAMÉTRIQUES Remarque: les exercices 2,

Plus en détail

Probabilité et Statistique pour le DEA de Biosciences. Avner Bar-Hen

Probabilité et Statistique pour le DEA de Biosciences. Avner Bar-Hen Probabilité et Statistique pour le DEA de Biosciences Avner Bar-Hen Université Aix-Marseille III 2000 2001 Table des matières 1 Introduction 3 2 Introduction à l analyse statistique 5 1 Introduction.................................

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES. PRINCIPES D EXPÉRIMENTATION Planification des expériences et analyse de leurs résultats. Pierre Dagnelie

TABLE DES MATIÈRES. PRINCIPES D EXPÉRIMENTATION Planification des expériences et analyse de leurs résultats. Pierre Dagnelie PRINCIPES D EXPÉRIMENTATION Planification des expériences et analyse de leurs résultats Pierre Dagnelie TABLE DES MATIÈRES 2012 Presses agronomiques de Gembloux pressesagro.gembloux@ulg.ac.be www.pressesagro.be

Plus en détail

Thèmes : Ateliers Bureautiques F2+ dans le cadre du DIF

Thèmes : Ateliers Bureautiques F2+ dans le cadre du DIF Thèmes : Ateliers Bureautiques F2+ dans le cadre du DIF Prise en main de l outil micro / Word / Excel / Internet : 20 h Perfectionnement de l outil micro : Word / Excel / Internet : 20 h Perfectionnement

Plus en détail

Statistiques descriptives sous Excel. Lætitia Perrier Bruslé Cours de statistique descriptive sous Excel

Statistiques descriptives sous Excel. Lætitia Perrier Bruslé Cours de statistique descriptive sous Excel Statistiques descriptives sous Excel Lætitia Perrier Bruslé Cours de statistique descriptive sous Excel Un cours, deux objectifs Approfondir vos connaissances et vos outils de calculs dans le domaine de

Plus en détail

A - Créer une Base de données au format dbase

A - Créer une Base de données au format dbase Bases de données sous Open Office (OOo) : Bref tutorial A - Créer une Base de données au format dbase 1. Solution 1 :Ouvrir une feuille de classeur dans OOo. Mettre le nom des champs sur la 1ère ligne

Plus en détail

Ministère de l Education nationale «Evaluation des acquis des élèves du primaire»

Ministère de l Education nationale «Evaluation des acquis des élèves du primaire» Ministère de l Education nationale «Evaluation des acquis des élèves du primaire» Manuel d utilisation à destination des directeurs d école et des enseignants S O M M A I R E Introduction 3 Préalable...3

Plus en détail

KIELA CONSULTING. Microsoft Office Open Office Windows - Internet. Formation sur mesure

KIELA CONSULTING. Microsoft Office Open Office Windows - Internet. Formation sur mesure KIELA CONSULTING Microsoft Office Open Office Windows - Internet Formation sur mesure Bureautique L outil informatique et la bureautique sont devenus quasiment incontournables quelque soit votre métier

Plus en détail

ACCESS 2013. Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles

ACCESS 2013. Système de Gestion de Bases de Données Relationnelles Access est un logiciel permettant de gérer des données en masse : une liste de clients ou de fournisseurs, un stock de produits, des commandes, des salariés, un club de tennis, une cave à vin, une bibliothèque,

Plus en détail

Utiliser Word. Thibault J-Jacques Animateur multimédia au CRDP de l académie de Versailles. Page 1 sur 12

Utiliser Word. Thibault J-Jacques Animateur multimédia au CRDP de l académie de Versailles. Page 1 sur 12 Utiliser Word Les fonctions de base de Word.... 2 Enregistrer le document en cours... 3 Un menu à connaître... 3 Ouvrir/fermer/réduire un document existant... 4 Réparer des erreurs de frappe... 4 Déplacer

Plus en détail

Documentation Tableur OpenOffice 2

Documentation Tableur OpenOffice 2 Documentation Tableur OpenOffice 2 1. Environnement de travail Nom du Nom du logiciel Barre de Zone de nom elle affiche l'adresse du champ sélectionné Cellule active Zone d'édition : elle affiche le contenu

Plus en détail

Exercices Alternatifs. Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme?

Exercices Alternatifs. Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme? Exercices Alternatifs Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme? c 2004 Frédéric Le Roux, François Béguin (copyleft LDL : Licence pour Documents Libres). Sources et figures: polynome-lagrange/. Version

Plus en détail

Exercices Alternatifs. Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme?

Exercices Alternatifs. Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme? Exercices Alternatifs Quelqu un aurait-il vu passer un polynôme? c 2004 Frédéric Le Roux, François Béguin (copyleft LDL : Licence pour Documents Libres). Sources et figures: polynome-lagrange/. Version

Plus en détail

Module 7 : Crashs d Excel

Module 7 : Crashs d Excel Module 7 : Crashs d Excel 7.0 Introduction La plupart des utilisateurs d Excel ont probablement été confrontés à des ralentissements ou à un blocage, accompagné du redoutable message «Microsoft Excel a

Plus en détail

les Formulaires / Sous-Formulaires Présentation...2 1. Créer un formulaire à partir d une table...3

les Formulaires / Sous-Formulaires Présentation...2 1. Créer un formulaire à partir d une table...3 Présentation...2 1. Créer un formulaire à partir d une table...3 2. Les contrôles :...10 2.1 Le contrôle "Intitulé"...11 2.2 Le contrôle "Zone de Texte"...12 2.3 Le contrôle «Groupe d options»...14 2.4

Plus en détail

SVP j ai besoin d aide!

SVP j ai besoin d aide! SVP j ai besoin d aide! Ma première connexion J ai encore oublié mon mot de passe! Je dois valider les relevés d heures de mes intérimaires Je veux retrouver d anciens relevés d heures J imprime ou j enregistre

Plus en détail

CREG : http://www.creg.ac- versailles.fr/spip.php?article803

CREG : http://www.creg.ac- versailles.fr/spip.php?article803 OUTILS NUMERIQUES Édu-Sondage : concevoir une enquête en ligne Rédacteur : Olivier Mondet Bla. 1 Présentation Parmi les pépites que contient l Édu-Portail, l application Édu-Sondage est l une des plus

Plus en détail

Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite.

Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite. Access et Org.Base : mêmes objectifs? Description du thème : Création de grilles d écran pour une école de conduite. Mots-clés : Niveau : Bases de données relationnelles, Open Office, champs, relations,

Plus en détail

Découverte de la calculatrice TI-nspire CX / TI-nspire CX CAS

Découverte de la calculatrice TI-nspire CX / TI-nspire CX CAS Découverte de la calculatrice TI-nspire CX / TI-nspire CX CAS Ce document a été réalisé avec la version 3.02 de la calculatrice TI-Nspire CX CAS. Il peut être traité en une ou plusieurs séances (la procédure

Plus en détail

Module 22 : Les tableaux croisés dynamiques* contenu de 2010*

Module 22 : Les tableaux croisés dynamiques* contenu de 2010* Module 22 : Les tableaux croisés dynamiques* contenu de 2010* 22.0 Introduction On aurait pu appeler ce module Résumer rapidement les données. Excel possède un outil puissant qui permet de résumer les

Plus en détail

INSERER DES OBJETS - LE RUBAN INSERTION... 3 TABLEAUX

INSERER DES OBJETS - LE RUBAN INSERTION... 3 TABLEAUX TABLE DES MATIERES Livret Utilisateur Excel 2007 Niveau 2 INSERER DES OBJETS - LE RUBAN INSERTION... 3 TABLEAUX... 4 Les tableaux croisés dynamiques... 4 Création d un tableau croisé... 5 Comparer des

Plus en détail

Module d'analyse des données

Module d'analyse des données *** Année 2007 *** Module d'analyse des données P.L. Toutain, A. Bousquet-Mélou UMR 181 de Physiopathologie et Toxicologie Expérimentales INRA/ENVT Ecole Nationale Vétérinaire de Toulouse 24/04/2007 Avant

Plus en détail

Utilisation du logiciel Epson Easy Interactive Tools

Utilisation du logiciel Epson Easy Interactive Tools Utilisation du logiciel Epson Easy Interactive Tools Ce logiciel permet d'utiliser le stylo electronique comme souris pour contrôler l'ordinateur depuis l'écran et comme feutre électronique pour écrire

Plus en détail

Séminaire d information MIGRATION WINDOWS 7 ET OFFICE 2010

Séminaire d information MIGRATION WINDOWS 7 ET OFFICE 2010 Séminaire d information MIGRATION WINDOWS 7 ET OFFICE 2010 Pourquoi migrer vers Office 2010? Pour bénéficier d une meilleure ergonomie Pour faciliter les échanges avec l extérieur Pour profiter de la puissance

Plus en détail

UTILISER SA CALCULATRICE GRAPHIQUE TI NSPIRE CX CAS

UTILISER SA CALCULATRICE GRAPHIQUE TI NSPIRE CX CAS UTILISER SA CALCULATRICE GRAPHIQUE TI NSPIRE CX CAS Table des matières I ) Bon à savoir 2 I.1. L écran d Accueil (Home), le Bloc-Note (Scratchpad) et les classeurs............................ 2 I.2. Le

Plus en détail

CLARISWORKS 5. ÉTAPE 1 Créer un document. Lancer l application. (Windows 95 ou 98) Créer un document en utilisant le traitement de texte

CLARISWORKS 5. ÉTAPE 1 Créer un document. Lancer l application. (Windows 95 ou 98) Créer un document en utilisant le traitement de texte ÉTAPE 1 Créer un document Lancer l application Mettre l ordinateur en route. Double cliquer sur l icône ClarisWorks 5 qui se trouve sur le bureau ou cliquer sur Démarrer Programmes ClarisWorks5 Vous arrivez

Plus en détail

EXPLOITATIONS PEDAGOGIQUES DU TABLEUR EN STG

EXPLOITATIONS PEDAGOGIQUES DU TABLEUR EN STG Exploitations pédagogiques du tableur en STG Académie de Créteil 2006 1 EXPLOITATIONS PEDAGOGIQUES DU TABLEUR EN STG Commission inter-irem lycées techniques contact : dutarte@club-internet.fr La maquette

Plus en détail

Dossier d utilisation Excel (Les bases)

Dossier d utilisation Excel (Les bases) Dossier d utilisation Excel (Les bases) Lancer le logiciel Microsoft Excel. Page 1 Ouvrir Un fichier existant Page 1 Créer (ou Ouvrir) un nouveau document Page 2 Sauvegarder un nouveau fichier Page 2 Enregistrer

Plus en détail

Traitement de texte : Quelques rappels de quelques notions de base

Traitement de texte : Quelques rappels de quelques notions de base Traitement de texte : Quelques rappels de quelques notions de base 1 Quelques rappels sur le fonctionnement du clavier Voici quelques rappels, ou quelques appels (selon un de mes profs, quelque chose qui

Plus en détail

_ PARAMETRE DU COMPTE _ ACCEUIL. 1 ere Etape «Créer un compte principal» Créer un compte secondaire. Ouvrir un compte principal

_ PARAMETRE DU COMPTE _ ACCEUIL. 1 ere Etape «Créer un compte principal» Créer un compte secondaire. Ouvrir un compte principal _ PARAMETRE DU COMPTE 1 ere Etape «Créer un compte principal» - Créer un compte principal (Uniquement Compte FTP). Créer un compte secondaire -Créer un compte secondaire (Uniquement Compte FTP). Ouvrir

Plus en détail

Lois de probabilité à densité Loi normale

Lois de probabilité à densité Loi normale DERNIÈRE IMPRESSIN LE 31 mars 2015 à 14:11 Lois de probabilité à densité Loi normale Table des matières 1 Lois à densité 2 1.1 Introduction................................ 2 1.2 Densité de probabilité

Plus en détail

Version 4.0. Multinet Ressources Inc. Page 1 sur 13

Version 4.0. Multinet Ressources Inc. Page 1 sur 13 Version 4.0 Page 1 sur 13 Introduction Lorsque vous obtenez l accès à Méganet, votre site est déjà construit. C est-à-dire qu il a fait l objet d une étude de style selon les couleurs de votre entreprise

Plus en détail

Diplôme National du Brevet Brevet Blanc n 2

Diplôme National du Brevet Brevet Blanc n 2 Session 2011 Diplôme National du Brevet Brevet Blanc n 2 MATHÉMATIQUES Série Collège L usage de la calculatrice est autorisé Le candidat remettra sa copie au surveillant à la fin de l épreuve Nature de

Plus en détail

Statistiques Descriptives à une dimension

Statistiques Descriptives à une dimension I. Introduction et Définitions 1. Introduction La statistique est une science qui a pour objectif de recueillir et de traiter les informations, souvent en très grand nombre. Elle regroupe l ensemble des

Plus en détail

FORMATION EXCEL 2013

FORMATION EXCEL 2013 FORMATION EXCEL 2013 Livret 3 Calculs avec Excel 2013 : Formules et fonctions THIERRY TILLIER Produit et diffusé par coursdinfo.fr Ce support de cours est réservé à un usage personnel. Toute utilisation

Plus en détail

Premiers pas avec SES-Pegase (version 7.0) SES : Un Système Expert pour l analyse Statistique des données. Premiers pas avec SES-Pegase 1

Premiers pas avec SES-Pegase (version 7.0) SES : Un Système Expert pour l analyse Statistique des données. Premiers pas avec SES-Pegase 1 Premiers pas avec SES-Pegase 1 Premiers pas avec SES-Pegase (version 7.0) SES : Un Système Expert pour l analyse Statistique des données www.delta-expert.com Mise à jour : Premiers pas avec SES-Pegase

Plus en détail

FORMATION EXCEL 2003 PRISE EN MAIN D'EXCEL LIVRET 1. THIERRY TILLIER www.coursdinfo.fr

FORMATION EXCEL 2003 PRISE EN MAIN D'EXCEL LIVRET 1. THIERRY TILLIER www.coursdinfo.fr FORMATION EXCEL 2003 PRISE EN MAIN D'EXCEL LIVRET 1 THIERRY TILLIER www.coursdinfo.fr INTRODUCTION Dans ce premier livret vous allez apprendre les fonctionnalités élémentaires de l'application Excel. Vous

Plus en détail

1 CRÉER UN TABLEAU. IADE Outils et Méthodes de gestion de l information

1 CRÉER UN TABLEAU. IADE Outils et Méthodes de gestion de l information TP Numéro 2 CRÉER ET MANIPULER DES TABLEAUX (Mise en forme, insertion, suppression, tri...) 1 CRÉER UN TABLEAU 1.1 Présentation Pour organiser et présenter des données sous forme d un tableau, Word propose

Plus en détail

p a r M a r c e l O u e l l e t A v r i l 2 0 1 3

p a r M a r c e l O u e l l e t A v r i l 2 0 1 3 Cahier de laboratoire de Méthodes quantitatives avec Classeur ( L i b r e O f f i c e C a l c ) p a r M a r c e l O u e l l e t A v r i l 2 0 1 3 L A B O R A T O I R E 1 Table des matières S E F A M I

Plus en détail

Sommaire. 2. Utiliser la télécommande... 8 2.1 Télécommande Administrateur... 8 2.2 Télécommande Utilisateur... 10 2.3 Échanger une télécommande...

Sommaire. 2. Utiliser la télécommande... 8 2.1 Télécommande Administrateur... 8 2.2 Télécommande Utilisateur... 10 2.3 Échanger une télécommande... Sommaire 1. utilisateur... 4 1.1 Choisir le questionnaire... 4 1.2 Créer une nouvelle session... 5 1.3 Importer des sessions... 5 1.4 Exporter des sessions... 6 1.5 Rechercher une session... 6 1.6 Supprimer

Plus en détail

N'oubliez pas, par la suite, d'enregistrer très régulièrement votre fichier

N'oubliez pas, par la suite, d'enregistrer très régulièrement votre fichier Avec ce tutoriel, nous allons réaliser un tableau récapitulatif des recettes et des dépenses du ménage. Il reprend des notions vues dans le tutoriel de création d'un calendrier. N'hésitez pas à vous y

Plus en détail

La régression logistique. Par Sonia NEJI et Anne-Hélène JIGOREL

La régression logistique. Par Sonia NEJI et Anne-Hélène JIGOREL La régression logistique Par Sonia NEJI et Anne-Hélène JIGOREL Introduction La régression logistique s applique au cas où: Y est qualitative à 2 modalités Xk qualitatives ou quantitatives Le plus souvent

Plus en détail

Cours 7 : Exemples. I- Régression linéaire simple II- Analyse de variance à 1 facteur III- Tests statistiques

Cours 7 : Exemples. I- Régression linéaire simple II- Analyse de variance à 1 facteur III- Tests statistiques Cours 7 : Exemples I- Régression linéaire simple II- Analyse de variance à 1 facteur III- Tests statistiques Exemple 1 : On cherche à expliquer les variations de y par celles d une fonction linéaire de

Plus en détail

Statistique Descriptive Élémentaire

Statistique Descriptive Élémentaire Publications de l Institut de Mathématiques de Toulouse Statistique Descriptive Élémentaire (version de mai 2010) Alain Baccini Institut de Mathématiques de Toulouse UMR CNRS 5219 Université Paul Sabatier

Plus en détail

REMISE A NIVEAU DES SAVOIRS DE BASE INFORMATIQUE

REMISE A NIVEAU DES SAVOIRS DE BASE INFORMATIQUE REMISE A NIVEAU DES SAVOIRS DE BASE INFORMATIQUE FINALITE Découverte de l outil informatique et des différents éléments qui le compose Utilisation de la souris et du clavier Découverte de l environnement

Plus en détail

TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 1

TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité 1 TSTI 2D CH X : Exemples de lois à densité I Loi uniforme sur ab ; ) Introduction Dans cette activité, on s intéresse à la modélisation du tirage au hasard d un nombre réel de l intervalle [0 ;], chacun

Plus en détail

Antidote et vos logiciels

Antidote et vos logiciels Antidote et vos logiciels Antidote 8 v2 Windows Antidote, c est un correcteur avancé, des dictionnaires et des guides linguistiques qui s ajoutent à vos logiciels pour vous aider à écrire en français.

Plus en détail

données en connaissance et en actions?

données en connaissance et en actions? 1 Partie 2 : Présentation de la plateforme SPSS Modeler : Comment transformer vos données en connaissance et en actions? SPSS Modeler : l atelier de data mining Large gamme de techniques d analyse (algorithmes)

Plus en détail

SPHINX Logiciel de dépouillement d enquêtes

SPHINX Logiciel de dépouillement d enquêtes SPHINX Logiciel de dépouillement d enquêtes sphinx50frversion4.doc 1 Les trois stades du SPHINX sont ceux que comporte habituellement toute enquête d opinion: Elaboration du questionnaire (fiche outil

Plus en détail

Découverte du logiciel ordinateur TI-n spire / TI-n spire CAS

Découverte du logiciel ordinateur TI-n spire / TI-n spire CAS Découverte du logiciel ordinateur TI-n spire / TI-n spire CAS Mémento Ouvrir TI-Nspire CAS. Voici la barre d outils : L insertion d une page, d une activité, d une page où l application est choisie, pourra

Plus en détail

Initiation à Excel. Frédéric Gava (MCF) gava@univ-paris12.fr

Initiation à Excel. Frédéric Gava (MCF) gava@univ-paris12.fr Initiation à Excel Frédéric Gava (MCF) gava@univ-paris12.fr LACL, bâtiment P2 du CMC, bureau 221 Université de Paris XII Val-de-Marne 61 avenue du Général de Gaulle 94010 Créteil cedex Plan de cette année

Plus en détail

Haute École de Gestion 05/10/2007. au cours Programmation en VBA Excel. Faisons connaissance. Etudiants se présentent

Haute École de Gestion 05/10/2007. au cours Programmation en VBA Excel. Faisons connaissance. Etudiants se présentent Bienvenue au cours en Excel Faisons connaissance Etudiants se présentent Nom, Prénom Avez-vous déjà fait des macros Excel? Avec-vous déjà programmé avec Excel? Avez-vous déjà programmé avec d'autres langages

Plus en détail

Question 1 : Sur votre compte-rendu, indiquer les réponses pour les positions a et b des interrupteurs.

Question 1 : Sur votre compte-rendu, indiquer les réponses pour les positions a et b des interrupteurs. 2 nde MPI Le Binaire 1 / 8 I) Le codage 1) Présentation du L informatique utilise des courants électriques, des aimantations, des rayons lumineux... Chacun de ces phénomènes met en jeu deux états possibles

Plus en détail

Recueil des Fiches Concepteurs : Mise en œuvre d un site SharePoint 2013 Juin 2015

Recueil des Fiches Concepteurs : Mise en œuvre d un site SharePoint 2013 Juin 2015 Recueil des s s : Mise en œuvre d un site SharePoint 2013 Juin 2015 Ce document décrit le paramétrage pour la mise en œuvre des fonctionnalités standard de Microsoft SharePoint 2013. NADAP et SharePoint

Plus en détail

Guide plateforme FOAD ESJ Lille

Guide plateforme FOAD ESJ Lille Guide plateforme FOAD ESJ Lille v. 1.2 «étudiants» septembre 2014 Réalisé par Maxime Duthoit Ingénieur pédagogique multimédia à l ESJ Lille Sommaire Introduction... 1 1. Accueil et connexion... 2 2. Accueil

Plus en détail

Table des matières A. Introduction... 4 B. Principes généraux... 5 C. Exemple de formule (à réaliser) :... 7 D. Exercice pour réaliser une facture

Table des matières A. Introduction... 4 B. Principes généraux... 5 C. Exemple de formule (à réaliser) :... 7 D. Exercice pour réaliser une facture Excel 2007 -2- Avertissement Ce document accompagne le cours qui a été conçu spécialement pour les stagiaires des cours de Denis Belot. Le cours a été réalisé en réponse aux diverses questions posées par

Plus en détail

[WINDOWS 7 - LES FICHIERS] 28 avril 2010. Logiciel / Windows

[WINDOWS 7 - LES FICHIERS] 28 avril 2010. Logiciel / Windows Ce dossier a une forme un peu différente des précédentes : c est un ensemble de «fiches» décrivant chacune une des opérations que l on peut effectuer avec un fichier (enregistrer, renommer, etc.). Chaque

Plus en détail

Antidote et vos logiciels

Antidote et vos logiciels Antidote et vos logiciels Antidote RX v8 Windows Antidote, c est un correcteur avancé, dix dictionnaires et dix guides linguistiques qui s ajoutent à vos logiciels pour vous aider à écrire en français.

Plus en détail

2015 Securexam Guide d utilisation

2015 Securexam Guide d utilisation 2015 Securexam Guide d utilisation Les désignations «Comptables professionnels agréés du Canada», «CPA Canada» et «CPA» sont des marques de commerce ou de certification des Comptables professionnels agréés

Plus en détail

COURS DE MS EXCEL 2010

COURS DE MS EXCEL 2010 COURS DE MS EXCEL 2010 Auteur: Jean Monseu Ce cours est publié par Mechelsesteenweg 102 2018 Anvers Copyright Jean Monseu CFD, Mechelsesteenweg 102, 2018 Anvers Tous droits réservés. Aucune partie de cette

Plus en détail

EXCEL. Chapitre 4 : Le langage Visual Basic Application. Claude Duvallet

EXCEL. Chapitre 4 : Le langage Visual Basic Application. Claude Duvallet Chapitre 4 : Le langage Visual Basic Application Claude Duvallet Université du Havre UFR des Sciences et Techniques 25 rue Philippe Lebon BP 540 76058 Le Havre Cedex Courriel : Claude.Duvallet@gmail.com

Plus en détail

Guide rapide Windows 7. Informations provenant de Microsoft Office Online

Guide rapide Windows 7. Informations provenant de Microsoft Office Online Guide rapide Windows 7 Informations provenant de Microsoft Office Online Patrick Gravel, formateur Cégep de Lévis-Lauzon Direction de la formation continue et des services aux entreprises Février 2012

Plus en détail

Le cas «BOURSE» annexe

Le cas «BOURSE» annexe Le cas «BOURSE» Le cas BOURSE sera réalisé en liaison avec les fiches ressources n 1 à n 5. Objectifs pédagogiques : - se familiariser en douceur avec les manipulations de base (utilisation des icônes,

Plus en détail

Introduction aux Statistiques et à l utilisation du logiciel R

Introduction aux Statistiques et à l utilisation du logiciel R Introduction aux Statistiques et à l utilisation du logiciel R Christophe Lalanne Christophe Pallier 1 Introduction 2 Comparaisons de deux moyennes 2.1 Objet de l étude On a mesuré le temps de sommeil

Plus en détail

VOCABULAIRE LIÉ AUX ORDINATEURS ET À INTERNET

VOCABULAIRE LIÉ AUX ORDINATEURS ET À INTERNET VOCABULAIRE LIÉ AUX ORDINATEURS ET À INTERNET Brancher / débrancher l ordinateur de la prise Allumer / éteindre l ordinateur : pour allumer ou éteindre l ordinateur vous devez appuyer sur le bouton On/off

Plus en détail

DOCUMENT SUR L UTILISATION DU SYSTÈME D ACQUISITION DE DONNÉES LABQUEST DE LA COMPAGNIE VERNIER. http://cegepsherbrooke.qc.

DOCUMENT SUR L UTILISATION DU SYSTÈME D ACQUISITION DE DONNÉES LABQUEST DE LA COMPAGNIE VERNIER. http://cegepsherbrooke.qc. DOCUMENT SUR L UTILISATION DU SYSTÈME D ACQUISITION DE DONNÉES LABQUEST DE LA COMPAGNIE VERNIER http://cegepsherbrooke.qc.ca/~vernier/ Chimie des solutions Incertitudes sur les sondes Vernier (Résolution)

Plus en détail

Chapitre 6 Test de comparaison de pourcentages χ². José LABARERE

Chapitre 6 Test de comparaison de pourcentages χ². José LABARERE UE4 : Biostatistiques Chapitre 6 Test de comparaison de pourcentages χ² José LABARERE Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. Plan I. Nature des variables

Plus en détail

Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne

Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne Termes de référence pour le recrutement de quatre (4) consultants dans le cadre du Projet «Modules d initiation à la statistique à l attention

Plus en détail

Styler un document sous Word 2010*

Styler un document sous Word 2010* Février 2014 Styler un document sous Word 2010* Un style est un ensemble de caractéristiques de mise en forme (police, taille, espacement, etc.) qui sert à structurer un document en l organisant de manière

Plus en détail

Page Paragraphe Modification. 18 7. Mise en page du document Le bouton "Format de page" est maintenant "Page"

Page Paragraphe Modification. 18 7. Mise en page du document Le bouton Format de page est maintenant Page AIDE AUX EXTRACTIONS COMPLÉMENTS POUR OPEN OFFICE 2 Le guide d'aide aux extractions de la base élèves 1 er degré a été réalisé pour Excel ou Open Office version 1. La passage à Open office version 2 a

Plus en détail

Utilisation de l'outil «Open Office TEXTE»

Utilisation de l'outil «Open Office TEXTE» PRESENTATION / FORMATION Utilisation de l'outil «Open Office TEXTE» Présentation générale : OpenOffice Texte est un traitement de texte assez similaire à celui proposé par Microsoft ; il est d'ailleurs

Plus en détail

Scolasite.net, le créateur de site web au service des enseignants. Guide d'administration du site Internet. Page 1

Scolasite.net, le créateur de site web au service des enseignants. Guide d'administration du site Internet. Page 1 Guide d'administration du site Internet Page 1 Scolasite permet de créer rapidement un site Internet, sans connaissances techniques particulières. Spécialement destiné aux établissements scolaires, son

Plus en détail