Section des établissements. Rapport d'évaluation de l Institut national des sciences appliquées de Lyon

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Section des établissements. Rapport d'évaluation de l Institut national des sciences appliquées de Lyon"

Transcription

1 Section des établissements Rapport d'évaluation de l Institut national des sciences appliquées de Lyon février 2011

2 Rapport d'évaluation de l Institut national des sciences appliquées de Lyon Le Président de l AERES Section des établissements Le Directeur Jean-François Dhainaut Michel Cormier février 2011

3 2

4 Sommaire Présentation 5 La stratégie en matière de recherche 7 I L INSA : une école dotée d un véritable potentiel de recherche 7 II Une stratégie de recherche partagée par les acteurs 7 III Le suivi de la stratégie recherche encore à construire 8 IV La formation doctorale 8 La stratégie en matière de valorisation 9 La stratégie en matière de formation 11 I Des modalités de recrutement adaptées aux objectifs de diversité 11 II Une offre de formation de 1 er cycle marquée par la diversité et la pluralité 11 III Une formation d ingénieurs déclinée en 12 spécialités couvrant les principaux domaines des sciences de l ingénierie 12 IV Des spécialités de Master adossées à une recherche de haut niveau 12 V Un environnement de travail privilégié 12 1 Des outils de qualité : l espace numérique de travail et la plateforme pédagogique 12 2 Une politique documentaire ambitieuse 13 VI Validation des acquis de l expérience, formation continue, formation en alternance 13 VII Intégration des étudiants à l école 13 VIII Observatoire et suivi de l insertion des étudiants 14 IX La lisibilité et la visibilité de l offre de formation 14 X Une démarche qualité pédagogique amorcée 14 La stratégie en matière de vie étudiante 15 I Une vie associative intense 15 II Une représentation étudiante encore à améliorer 15 III Le sport bien intégré à la pédagogie 15 IV Le souci du bien-être des étudiants 15 La stratégie en matière de relations extérieures 17 I Relations inter-établissements 17 II Relations avec les EPST et EPIC 17 février

5 III Relations avec les collectivités 17 IV Relations avec les milieux socio-économiques 18 La stratégie en matière de relations internationales 19 I Une activité de recherche internationale importante, mais une mobilité des enseignants-chercheurs à promouvoir 19 II Une ouverture internationale à tous les niveaux du cursus 19 La stratégie en matière de gouvernance 21 I Une gouvernance fortement professionnalisée 21 1 Une gouvernance trop centrée sur l équipe de direction restreinte 21 2 La volonté d associer les acteurs de l école à renforcer 21 3 Mise en œuvre d une politique de qualité globale 22 II Le pilotage et le développement des technologies de l information et de la communication et des systèmes d information mis en œuvre depuis III La politique de gestion des ressources humaines à mettre au service des objectifs de l établissement 23 1 Les départements et les laboratoires décident de leur politique des emplois d enseignants 24 2 L école doit construire sa vision prospective des ressources humaines BIATOS 24 IV La certification des comptes à préparer 24 1 Poursuivre l amélioration de la situation financière de l école 25 2 La culture de gestion budgétaire et financière doit se développer au sein de l école 26 3 L école doit construire son propre schéma pluriannuel de stratégie immobilière 26 V Hygiène, sécurité et environnement 27 VI Affirmation de l identité de l établissement au travers d une politique de communication 28 Conclusion et recommandations 29 I Points forts 29 II Points faibles 30 III Recommandations 30 Liste des sigles 31 Observations du directeur 35 Organisation de l évaluation 39 4

6 Présentation L Institut national des sciences appliquées (INSA) de Lyon a été créé en 1957 et est le plus important INSA de France, tant par le nombre d étudiants (5 400 en 2008) ou par le nombre de diplômés chaque année (environ dont 130 doctorants), que par l implication de ses personnels en recherche (20 laboratoires pour la plupart notés A ou A+). Au-delà de cette réalité chiffrée, c est avant tout une culture d établissement, ancrée sur les valeurs fondatrices de l INSA, qui est mise en avant, prônant la réussite par l innovation et la diversité. L INSA de Lyon est situé sur le campus de la Doua à Villeurbanne où son patrimoine affecté s élève à m 2 SHON, incluant les espaces de résidence et de restauration ( m 2 SHON). Les bâtiments d enseignement et de recherche, bien que bénéficiant tous de l agrément en matière de sécurité, ont pour nombre d entre eux mal vieilli et sont une charge lourde pour le budget de l établissement. La participation de l État est jugée insuffisante par la direction de l école et les moyens programmés au titre du plan Campus ne permettront qu une rénovation partielle (environ 25 %) de ce parc immobilier. L École supérieure de plasturgie d Oyonnax (8 000 m 2 SHON essentiellement sous forme de plateaux techniques), présentée localement comme un élément stratégique de croissance partenariale dans un secteur industriel clé, a intégré l INSA en L offre de formation de l INSA se décline en douze spécialités relevant des sciences de l ingénierie enseignées dans dix départements de formation. L objectif, partagé par l ensemble du corps enseignant, est de former en cinq ans des ingénieurs et des scientifiques pluridisciplinaires et humanistes, en veillant à l égalité des chances par une pédagogie sans cesse améliorée et en gérant la complexité induite par la diversité des publics accueillis. L ouverture à l international est aussi une caractéristique de la formation puisque 28 % des étudiants accueillis sont d origine étrangère, 75 % des élèves effectuent un stage long à l étranger au cours de leur formation et quatre filières internationales sont mises en place dès le premier cycle. La recherche s organise autour de six pôles de compétences : Chimie biologie et santé, Mécanique, Matériaux, Environnement énergie et urbanisation durable, Sciences et technologies de l information, Micro nanotechnologies et électronique. Les laboratoires, qui ont été restructurés au cours des deux derniers quadriennaux, ont une bonne reconnaissance internationale et sont pour la plupart multi-tutelles avec l université Claude Bernard-Lyon 1 et les organismes de recherche nationaux. Des collaborations existent avec les autres établissements du site lyonnais. Le plan Campus a prévu une réorganisation en quartiers du site de la Doua et l INSA serait le pilote du quartier de l Ingénierie et du quartier Sciences et technologies industrielles (STI) tout en étant impliqué dans les autres quartiers (Chimie, Biologie, Physique). L INSA participe à dix masters recherche et huit écoles doctorales (dont deux en tutelle principale) regroupant 640 doctorants dans ses laboratoires. Des structures de mutualisation (fédérations, plateformes technologiques) complètent le paysage et l INSA participe à deux RTRA et deux instituts Carnot ingénierie à Lyon et LISA). Insavalor est la filiale chargée de la valorisation des résultats de la recherche et des ressources de la formation continue à travers Insacast. Avec 95 collaborateurs, elle est la plus importante filiale de valorisation du site lyonnais, ce qui traduit la densité des relations avec le milieu socio-économique entretenues par l INSA (1 020 contrats industriels pour un chiffre d affaires de 18 M ). L INSA collabore avec l incubateur Crealys et a mis en place, en décembre 2009, une fondation partenariale. La gouvernance est basée sur une direction restreinte comprenant, autour du directeur, huit responsables de directions fonctionnelles nommés par lui (formation, recherche, relations internationales, relations avec les entreprises, communication, systèmes d information, relations internes et ressources humaines). A côté de la direction centrale, les dix départements de formation ont acquis au fil des ans une certaine autonomie que le directeur s emploie à faire évoluer dans le sens d un pilotage commun de l école. Cette organisation ne facilite pas la mise en œuvre de la transversalité, pourtant revendiquée comme atout, et favorise plutôt l identification à un département ou un laboratoire. Les trois conseils statutaires (CA, CE et CS) sont régulièrement réunis de même que les autres instances réglementaires. Les sollicitations extérieures qui affectent le paysage universitaire (loi LRU, passage aux RCE, mise en place de nouvelles structures telles que RTRA, institut Carnot, pôles de compétitivité, PRES) suscitent apparemment chez les élus du CA un sentiment d insatisfaction préjudiciable au bon fonctionnement de cette instance. 5

7 La politique des ressources humaines reste le fait des départements et laboratoires au lieu de se mettre au service des objectifs de l établissement. En particulier, toute politique de redéploiements d emplois se heurte aux revendications sectorielles. Avec un potentiel humain de personnes (635 enseignants-chercheurs (EC), chercheurs (C) et personnels du secondaire, et 626 BIATOS 1 ), l INSA présente un taux d encadrement étudiants/enseignants honorable (9,5). Cependant, la mise en place d une réelle GPEC est nécessaire pour aboutir à une bonne gestion des ressources humaines. Le budget consolidé de 104 M, incluant l hébergement et la restauration des élèves, doit permettre de répondre à la complexité engendrée par la gestion de la diversité des parcours de formation, à la dynamique d innovation pédagogique et au vieillissement du parc immobilier. Après deux années difficiles, la situation financière doit impérativement continuer à s améliorer et la culture de gestion budgétaire et financière doit se développer. La vie étudiante est riche d une part parce que l école mène de nombreuses actions pour l épanouissement des élèves afin que chacun puisse prendre toute sa place et, d autre part, parce qu il existe de très nombreuses activités associatives qui profitent d un contexte historique et culturel fertile. Un bémol toutefois : le sentiment d appartenance à l école n est pas aussi développé qu il serait souhaitable, traduisant le fait que le modèle et l image sont insuffisamment valorisés et reconnus, même si la situation s améliore. Les relations internationales de l INSA sont conséquentes sur le plan de la formation à tous les niveaux du cursus et aussi sur le plan de la recherche (participation à trois laboratoires internationaux associés et nombreuses collaborations). A noter toutefois une faible appétence des enseignants-chercheurs (EC) pour les mobilités de longue durée. Les relations avec le monde socio-économique sont d un excellent niveau et fructueuses (stages, contrats de recherche ). L INSA participe à cinq pôles de compétitivité dont deux mondiaux (Axelera, LyonBiopôle). Le soutien des collectivités territoriales est fort et durable et l INSA s inscrit dans 12 des 14 clusters mis en place par la Région Rhône-Alpes. Les relations avec les autres établissements d enseignement supérieur s organisent désormais autour du PRES Université de Lyon qui se veut au service de ses 19 membres (8 fondateurs et 11 associés). L INSA y est engagé en participant aux réflexions menées autour de la carte des formations master, de l internationalisation, de la documentation commune, mais aussi à travers le plan Campus et le plan initiatives d excellence portés par le PRES, tout en ayant, comme les autres écoles, le souci du respect de son identité et de sa spécificité. Il est intéressant de noter qu il a parallèlement relancé une dynamique au sein du Groupe INSA à l échelle nationale. Le projet est construit avec pour objectif de bénéficier des fortes opportunités locales : développer le Campus Lyon Tech afin de favoriser l attractivité internationale du site lyonnais, renforcer la dimension Ingénierie et Science pour l ingénieur sous le leadership de l INSA, et enfin valoriser et promouvoir le modèle INSA. Les lignes directrices tendent à : faire évoluer la politique de formation, renforcer l engagement de l INSA de Lyon dans la promotion de la réussite et de la diversité ; structurer et développer la recherche scientifique et technologique à l INSA de Lyon au service de la production de connaissances, du développement socio-économique par l innovation et de la formation des étudiants ; professionnaliser la gouvernance de l établissement et augmenter les ressources financières dans une logique d efficience et de performance au service des missions d enseignement et de recherche ; et enfin promouvoir le développement de la vie étudiante et sa diversité, favoriser les initiatives citoyennes et l ouverture à la ville. 1 Bilan social

8 La stratégie en matière de recherche I L INSA : une école dotée d un véritable potentiel de recherche Les activités de recherche, bien insérées dans le schéma régional de l enseignement supérieur et de la recherche (SRESR), bénéficient d un budget global, hors salaires, voisin de 29,7 M 1 et regroupent un potentiel humain de personnes (421 EC, 58 C et 613 BIATOS) auquel il faut ajouter 640 doctorants. Une analyse fine des sources de financement public révèle une tendance marquée au déplacement des réponses aux appels d offre du PCRD (12,5 %) vers les appels d offre ANR (25 %). La complexité des appels à projets européens associée à la taille de l INSA sont mises en avant pour expliquer cet état de fait ; l établissement a pris acte de cette dérive : la mise en place d une cellule, CAPP Recherche, dédiée à l aide au montage de projets publics devrait rétablir l équilibre. L organisation fonctionnelle identifie 20 unités de recherche dont 15 unités mixtes (13 CNRS, 1 INSERM et 1 INRA). Parmi ces 20, 14 sont en cotutelle avec d autres établissements de la région lyonnaise (université Claude Bernard-Lyon 1 et École centrale de Lyon). À ce potentiel, il convient d ajouter un ERT et un partenariat INRIA au travers de deux projets portés par une EA. En complément, l établissement est impliqué dans 5 fédérations de recherche et 14 plans pluri-formations et bénéficie d un accès à plusieurs grands équipements mutualisés (y compris les moyens de calcul), soit à l échelle du site, soit à celle de la région. L établissement est particulièrement bien intégré dans l environnement scientifique et économique national et régional ; il est partenaire de quatre EPST (CNRS, INSERM, INRA et INRIA), d un EPIC (CEA) par le biais d un accord-cadre, et membre fondateur du PRES Université de Lyon ; il pilote et/ou anime deux instituts Carnot Lipides pour l Industrie et la Santé : LISA en collaboration avec le PRES de Bordeaux) et est fortement impliqué dans la création et le fonctionnement des six pôles de compétitivité (Tenerrdis, Lyon Urban Trucks & Bus, Plastipolis, Viaméca, Axelera à vocation mondiale, LyonBiopôle, pôle mondial). L absence des industriels lors de la visite de l AERES a été, de ce point de vue, dommageable pour l évaluation. Le panel des indicateurs relatifs à la production et au rayonnement témoigne des efforts de l établissement pour connaître le détail de l activité de ses équipes de recherche et la part qui revient aux personnels INSA. La base de données Labinfo développée en interne a été abandonnée au profit du système d information pour la recherche GRAAL ; à terme, ce dispositif devrait constituer un outil de pilotage commun des activités de recherche des unités mais, à l heure actuelle, GRAAL ne permet pas le suivi et le bilan précis des contrats (européens et ANR), et des ressources et ces informations sont gérées dans des bases de données indépendantes. Les résultats sont flatteurs : (i) entre 2006 et 2008, dans le périmètre des UMR et des EA, l INSA représente 60 % des publications ; (ii) depuis 2003, la part de l INSA dans les publications françaises a progressé de 0,72 % à 1,13 % ; (iii) 66 % des EC et chercheurs déclarés par l ensemble des laboratoires sont dans des unités classées A ou A+ ; ce taux monte à 70 % pour ce qui concerne les personnels INSA ; (iv) le taux de succès aux appels d offres à financement européen ou ANR varie selon les années entre 30 et 55 % ; il est supérieur aux taux national. II Une stratégie de recherche partagée par les acteurs Chaque laboratoire mène sa propre politique dans son domaine scientifique et dans le périmètre contractuel qui lui a été attribué ; le conseil scientifique assure un rôle de contrôle et de validation des choix scientifiques proposés par les laboratoires ainsi que le management des moyens communs (BQR, préciput ANR, demandes de CRCT et de professeurs invités). De même, les affectations de moyens spécifiques matériels ou humains sont discutées entre les responsables d unité, la direction de la recherche et l équipe de direction puis soumis au CS. Les EPST sont, en fonction de leur intérêt, associés au dialogue, soit au niveau de la délégation régionale, soit au niveau des directions d instituts. Le CS intervient dans la stratégie des écoles doctorales et les campagnes d emplois ; son fonctionnement et ses interventions sont unanimement appréciés, tant des chercheurs que de la direction. L articulation recherche/formation est facilitée par la mise en place de dix masters recherche en adossement aux formations d ingénieurs et en concordance avec les huit écoles doctorales. La sensibilisation des élèves à la recherche, qui reste malgré tout marginale, fait l objet d une démarche volontariste de l école. 1 Source : rapport d autoévaluation données Les 29,7 M se décomposent de la manière suivante : MESR et EPST (3,1 M ), contrats du domaine public (9,5 M ), contrats privés (5 M ) et financement des thèses (10 M MESR, EPST, contrats CIFRE et Région), CPER (2,1 M ). Il convient d ajouter 0,8 M de crédits d infrastructure dédiés à la recherche. 7

9 Le volet recherche du projet d établissement et le bilan du contrat quadriennal sont élaborés par la direction de la recherche et le CS après consultation de tous les acteurs puis validés par la direction avant l avis du CA. L INSA ne dispose pas à l heure actuelle de tableaux de bord permettant l évaluation instantanée et le pilotage de sa recherche. L opération est difficile pour au moins deux raisons : (i) GRAAL est bien adapté à la gestion des personnels et des activités scientifiques mais inopérant en ce qui concerne les aspects projets et contrats, (ii) le choix et la mise au point d indicateurs fiables, pertinents et faciles à interpréter est une opération indispensable mais délicate : elle n a pas encore abouti. Ainsi, la stratégie de recherche élaborée avec clairvoyance, partagée à tous les niveaux, dotée des ressources humaines et matérielles nécessaires et bien intégrée dans un projet d établissement ambitieux constitue un des points forts de l INSA. Elle devait prendre en compte la structure complexe d une partie importante de son dispositif de recherche, les articulations nécessaires avec les écoles doctorales et les interfaces souhaitées avec le PRES et le SRESR. L exercice était difficile : la mise en place des pôles, les modalités de fonctionnement des structures de gestion (conseils), et sans doute la qualité des personnels expliquent la réussite de l opération. III Le suivi de la stratégie recherche encore à construire L établissement a défini les règles de répartition des moyens à partir du budget globalisé ; l ensemble BQR et préciput ANR est redistribué par le CS sur appel à projets et expertise. Dans un souci de gestion prévisionnelle et dynamique des emplois, l établissement dit s appuyer régulièrement sur quatre procédures : recalibrage des rapports PR/MCF, anticipation ou étalement des recrutements, repyramidage sur des emplois d enseignants ou de IATOS ou parfois ciblage du recrutement sur un candidat à haut potentiel (une attention particulière est portée à la diffusion des postes libres dans les universités partenaires à l étranger). L attribution de CRCT et/ou de modulation de service est statutairement prévue et encadrée par l établissement. Les modalités de recrutement ne font pas référence à des dispositifs intégrant une discrimination positive vis-à-vis des candidatures étrangères mais le taux d EC étrangers en poste à l heure actuelle dépasse les 10 %. De nombreuses fonctions ont été mutualisées : valorisation au sein de la filiale Insavalor, appui aux projets publics de recherche au sein de CAPP Recherche par exemple. Elaborer une stratégie et la mettre en œuvre est une chose ; la suivre au jour le jour, la piloter (la faire évoluer) en est une autre qui nécessite l utilisation des outils de contrôle en temps réel, liés aux processus d assurance qualité. La démarche est en cours mais pour l heure cette étape constitue encore un point faible de la stratégie en matière de recherche. IV La formation doctorale L INSA est impliqué dans 8 des 16 écoles doctorales (ED) du PRES Université de Lyon ; il en pilote deux (matériaux de Lyon et MEGA). La formation doctorale est pilotée par les deux directeurs d ED, le directeur adjoint de la recherche et des écoles doctorales en relation étroite avec un conseil consultatif des études doctorales, agissant pour le compte du conseil scientifique ; l ensemble a en charge la qualité de la formation scientifique des doctorants et le fonctionnement des ED (charte commune dans le cadre du PRES, complétée de spécifications propres aux ED). Le nombre des doctorants inscrits chaque année fluctue sur les cinq dernières années entre 550 et 640 dont 50 % d étrangers et 13 % en cotutelle avec des universités étrangères. Le niveau des laboratoires d accueil et leur articulation étroite avec les entreprises assurent un taux de placement élevé des docteurs dans l industrie et le secteur académique (97 % à trois ans). Si l insertion professionnelle, la durée moyenne des thèses (42 mois), leur financement (> 98 %) ou le taux d encadrement moyen (2,9 doctorant par enseignant-chercheur HDR) n appellent aucun commentaire, plusieurs points faibles doivent être signalés : (i) seuls 4 à 5 % des élèves-ingénieurs poursuivent en thèse à l INSA de Lyon (la direction de l école indiquant qu un nombre approchant d élèves-ingénieurs poursuivent en thèse dans d autres établissements, la proportion totale est donc d environ 7 à 8 %), ce qui n est pas nouveau mais cependant regrettable ; la journée d initiation à la recherche organisée au profit des élèves-ingénieurs n est sans doute pas suffisante, (ii) les doctorants ne connaissent spontanément que leur laboratoire et apparaissent peu informés des structures animant la formation doctorale ; l absence de doctoriales ou manifestations équivalentes est sans doute en partie responsable de ce comportement, (iii) des efforts restent à accomplir pour améliorer le site de présentation de la formation doctorale à l INSA : la précision du fonctionnement de la préparation de la thèse est une chose, le concept formation doctorale en est une autre. 8

10 La stratégie en matière de valorisation L INSA a développé une forte stratégie de valorisation de ses activités de recherche et de formation par sa filiale Insavalor, tout en participant récemment à la structure mutualisée Lyon Science Transfert (LST) hébergée au PRES Université de Lyon. Insavalor est une société anonyme de droit privé, au capital de , créée en 1988, qui compte 95 collaborateurs. Son budget consolidé est de 18 M (dont 2,5 M pour la formation continue, et 5,5 M pour les salaires). Insavalor est une structure d interface entre l INSA, les entreprises, françaises ou étrangères, les réseaux et les partenaires (instituts Carnot et LISA, Crealys, LST, pôles de compétitivité), les prescripteurs (CCI, RA, Oseo), les organismes financeurs (Région Rhône-Alpes, Grand Lyon, DGCIS, Oseo, Direccte RA) et les collectivités locales. Insavalor monte et suit les projets multipartenaires ou à dominante industrielle, notamment dans le cadre des pôles de compétitivité et des clusters-marché de la Région, en collaboration avec les industriels. Un prélèvement forfaitaire de 10 % est effectué sur les contrats avec les entreprises. Insacast, autre filiale de l INSA, dédiée à la formation continue diplômante ou non, a intégré Insavalor pour monter des offres de formation adaptées à la valorisation des travaux de recherche produits par les acteurs économiques (début 2009). Une valorisation efficace passe par la sensibilisation des chercheurs à la propriété industrielle (contrat-cadre Insavalor-Inpi). Pourtant aujourd hui, le nombre de brevets est extraordinairement faible, compte-tenu de la force de frappe recherche de l INSA, et des thématiques abordées. Ils concernent principalement les logiciels. Les revenus de commercialisation sont donc très bas : 150 k par an. L INSA est membre du conseil d administration de l incubateur Crealys, tandis qu Insavalor est membre du comité d évaluation des projets et propriétaire du Centre d entreprise et d innovation (CEI) qui compte une quarantaine de sociétés. On dénombre 31 projets de création d entreprises au sein de Crealys. Insavalor est une société ancienne, à forte notoriété, qui impacte profondément l image de l INSA. D autres filiales de valorisation existent sur le site de Lyon : Centrale Innovation (pour l École centrale de Lyon), EZUS (pour l université Claude Bernard Lyon 1), l ENS. Ceci peut expliquer les tensions rencontrées au PRES dans ce domaine. La réflexion commune entamée sur une proposition de SATT (Société accélératrice de transfert technologique) permettra probablement de lever les ambigüités actuelles. D ores et déjà, l INSA participe activement aux comités de pilotage, de valorisation, et de maturation des projets innovants de LST. 9

11 10

12 La stratégie en matière de formation I Des modalités de recrutement adaptées aux objectifs de diversité L INSA de Lyon reste exemplaire dans le recrutement massif au niveau des classes terminales, avec un concours de recrutement basé sur une sélection sur dossier. L école privilégie l accueil des bacheliers technologiques en leur offrant une filière d accès dédiée. Le recrutement en 1 ère année est complété par un recrutement en 3 ème année, également sur dossier, principalement CPGE et DUT (25 %), accessoirement licence et BTS. Un recrutement annexe en 4 ème année est spécifique à l INSA de Lyon. Depuis sa création, l école a eu le souci de permettre l accès à la formation à des catégories sociales peu représentées, avec notamment une politique d accueil des boursiers (il y a actuellement 27 % de boursiers à l école) mais surtout par la mise en place de la filière FAS (formation active en sciences). Fidèle à sa devise, l école accompagne particulièrement les publics spécifiques : sportifs de haut niveau, élèves handicapés et élèves en difficulté. Techniquement, le recrutement est commun à l ensemble du réseau INSA, opéré par un service basé à l INSA de Lyon qui gère en équilibre financier l ensemble des opérations en France et à l étranger. Les inscrits au concours en 1 ère et en 3 ème année sont candidats aux cinq INSA qu ils classent par ordre de préférence. Il est à noter que les vœux des candidats concernant leur priorité d affectation dans chaque INSA se portent majoritairement sur l INSA de Lyon. Pour le recrutement en 1 ère année, le nombre de candidats pour l ensemble du réseau est d environ pour admis définitifs. Il est d environ en 3 ème année pour 700 places (nombres arrondis). Concernant précisément l INSA de Lyon, en 2009, 802 élèves sont entrés à l école en 1 ère année sur candidats admis à intégrer après le concours. II Une offre de formation de 1 er cycle marquée par la diversité et la pluralité La formation est organisée au sein d un département 1 er cycle adossé à un pôle mathématiques et au centre des humanités qui décline pour toutes les filières les enseignements de langues, de communication, de gestion management, d entreprenariat et d art et culture. L organisation du 1 er cycle en filières est complexe mais permet de faire passer du statut de lycéen au statut de futur ingénieur en particulier grâce à un dispositif d accompagnement par des enseignants référents, des tutorats par des étudiants avancés et un soutien psychologique si besoin. La mise en place du projet professionnel et de formation contribue à une progression harmonieuse des étudiants. Toutefois, il pourrait y avoir une inquiétude concernant la qualité de l enseignement et la perte de l esprit d école en raison de la mobilisation indispensable de nombreux vacataires, moniteurs, doctorants ou PRAG. La cohabitation de la filière classique et des quatre filières à vocation internationale associant des étudiants d Amérique du Sud (Amerinsa), d Asie (Asinsa) et d Europe (Eurinsa) à des étudiants français et la filière SCAN (enseignement dispensé en anglais) est un vecteur notable de diversité et d interculturalité. La filière dédiée à l accueil de bacheliers STI appuyée sur l enseignement par projet marque bien la volonté forte de la promotion de l égalité des chances et signe la culture d ouverture sociale affichée par l école. Les ouvertures thématiques vers les arts en deuxième année de 1 er cycle permettent aux étudiants de découvrir ou de poursuivre des activités artistiques et culturelles. L engagement d enseignants-chercheurs dans le centre des humanités s est concrétisé par la labellisation d une équipe d accueil et l intégration à une UMR vie et société. En résumé, le premier cycle intégré représente un élément fort d attractivité pour l INSA de Lyon et les autres écoles du groupe INSA. 11

13 III Une formation d ingénieurs déclinée en 12 spécialités couvrant les principaux domaines des sciences de l ingénierie Les filières d ingénieurs sont pilotées par dix départements, chacun dirigé par un directeur élu qui s appuie sur un conseil de département. Cette organisation permet une forme d équi-répartition des effectifs (de 150 à 300), une réactivité significative en termes de pédagogie et d organisation des enseignements. Elle contribue à préserver un équilibre formation recherche, les départements s adossant aux laboratoires. L ouverture à l international est marquée par le taux important (75 %) d élèves partant à l étranger pendant la formation d ingénieur. Les élèves bénéficient d un appui pédagogique et organisationnel par un service d aide à la mobilité très actif au sein de la direction des relations internationales. De plus, les étudiants étrangers bénéficient de l appui des services des relations internationales particulièrement présents et efficaces. Le directeur de la formation et le conseil des études (CE) assurent un pilotage trans-département de l offre de formation ingénieur. Le conseil des études dispose d un BQF de 200 k par an pour impulser des évolutions pédagogiques telles que : soutien au développement de l usage des TICE, qui est perfectible, projets portés par plusieurs départements en faveur de la pluridisciplinarité, développement d options thématiques en fin d études, jouvence de matériel de travaux pratiques. Les membres du CE ont apprécié que les modalités d accueil des enseignants-chercheurs nouvellement nommés et la définition des profils d emploi soient menées en concertation avec le CS. En revanche, ils ont regretté leur faible implication sur les dossiers stratégiques d évolution de la formation. Bien que le pilotage de la formation d ingénieur s effectue au niveau de la direction de l école, il faut admettre que le centre de gravité reste au niveau du département auquel les élèves et les EC s identifient. Cohérence de groupe, attachement à la discipline, autonomie de l équipe pédagogique du département sont à mettre en regard avec la pluridisciplinarité et l esprit d ouverture qui sont les valeurs affichées de l école. IV Des spécialités de master adossées à une recherche de haut niveau L école est cohabilitée pour le portage de dix spécialités de master recherche, offre construite dans une cohérence régionale. Cette offre de formation est attractive puisque sont inscrits environ 130 élèves-ingénieurs et 140 étudiants venant d autres établissements. Les informations disponibles concernant le pilotage et l organisation pédagogique de ces spécialités ne permettent pas de mesurer le degré de mutualisation avec la formation d ingénieur, si ce n est la grande variabilité d une spécialité à l autre. V Un environnement de travail privilégié 1 Des outils de qualité : l espace numérique de travail et la plateforme pédagogique L école dispose d un environnement numérique de travail (ENT), appelé ENT Planète INSA, construit à partir d une base E-SUP, mis en place dès 2006, et d une plateforme pédagogique e-learning, développée depuis Trois personnes assurent le soutien au montage de projets pédagogiques en ligne (développeur, accompagnateur TICE et infographiste). L ENT propose de nombreux services : bureau virtuel, partage de documents, prise de rendez-vous (Moodle), plateforme d auto-apprentissage (Moodle), espace personnel de 500 Go par étudiant, help-desk pour les domaines du système d information et des ressources humaines, accès à la web-tv et à la visioconférence. Les étudiants peuvent se réinscrire directement sur l ENT et exprimer des vœux avant d entrer en 5 ème année. La documentation pédagogique qui alimente la plateforme est variée. Existent en particulier des cours en ligne sans animation, des outils de simulation, des exercices permettant une autoévaluation, les modules du C2i niveau 1 (depuis 2007). Une réflexion portant sur le modèle pédagogique, dans le cadre d un présentiel enrichi, devrait s engager, de manière à favoriser le travail personnel et l autonomie des élèves-ingénieurs, et à réduire les coûts, importants dans cette école, de l impression des polycopiés. 12

14 2 Une politique documentaire ambitieuse Le nouveau bâtiment de la bibliothèque Marie Curie de l INSA de Lyon mis à disposition fin 2009 offre aux étudiants un cadre de travail de haute qualité : accès direct à ouvrages et 600 périodiques, portail documentaire pour collections numériques, prêts et retour par automates 24h/24h, réservation d espaces de travail, salles de travail en petit groupe, le tout dans un cadre ouvert, lumineux et convivial. Le service commun de documentation de l INSA, créé en 2008, participe à la construction d une politique documentaire au sein du PRES Université de Lyon. Le financement de la documentation électronique et la pérennité des abonnements posent souci chaque année au vu des augmentations de tarifs. Une politique de contribution des budgets de la recherche et de la formation au coût de la documentation électronique est à construire. VI Validation des acquis de l expérience, formation continue, formation en alternance La démarche VAE est très récente, bien structurée, appuyée sur des procédures partagées avec d autres écoles au sein de l Agera (Association des grandes écoles de Rhône-Alpes). A ce jour un diplôme d ingénieur a été délivré par VAE. Il est encourageant de noter l adhésion à la démarche et l impact positif de la définition des compétences associées aux cursus d étude. L INSA, s appuyant sur ses compétences en mécanique et en matériaux, a intégré l école d Oyonnax spécialisée en plasturgie, en créant une spécialité en Procédés plasturgie adossée au diplôme de mécanique et portée par le département génie mécanique conception. Depuis 2009, cette spécialité est également ouverte en alternance et a accueilli 11 élèves pour l année Elle bénéficie de locaux et en particulier de la plateforme technologique en plasturgie à Oyonnax. Il est à souligner l apport notable de la communauté de communes d Oyonnax pour le financement des déplacements des élèves-ingénieurs et des enseignants-chercheurs, ce qui assure une parfaite intégration de la filière en formation et en recherche dans les activités de l INSA de Lyon et l engagement des entreprises locales dans la formation par alternance. Une réflexion est en cours pour ouvrir d autres filières en alternance (génie électrique, informatique). Il conviendrait d évaluer l investissement à faire pour mener de front la formation en présentiel et en alternance. Six mastères spécialisés rattachés aux départements sont proposés au niveau national et deux mastères spécialisés sont organisés au Maroc sous la tutelle pédagogique de l INSA et le pilotage par Insacast. Un catalogue très fourni de stages courts est proposé s appuyant sur les compétences des laboratoires ou départements de l INSA. Il est à noter qu Insacast offre dans son catalogue des formations portées par d autres partenaires souvent hors de Lyon. Le service de formation continue s affiche comme un opérateur en charge du développement commercial. L entretien n a pas permis d évaluer précisément les retours financiers pour les formations de l INSA ni le rôle du directeur de la formation ou de l équipe de direction dans les orientations stratégiques du service de formation continue. Il apparaît néanmoins qu avec 400 actions de formation et stagiaires par an, l activité de formation continue de l INSA est une des plus importantes au niveau national. VII Intégration des étudiants à l école Les processus de sélection et d intégration dans l école sont particulièrement élaborés et mis au point notamment par le centre diversité et réussite dont le rôle est d accompagner les publics diversifiés tout au long de leur formation et d intégrer la diversité dans la culture et la formation INSA. Ainsi ont été mis en place divers dispositifs destinés à compenser des inégalités ou handicaps : marrainages destinés à éviter l érosion du nombre d élèves femmes en 1 ère année, école d été pour l intégration spécifique des élèves de certains lycées, participation aux cordées de la réussite, tutorats divers. L accueil par les anciens, le logement sur site, les modalités d accompagnement par des enseignants référents et le tutorat sont autant d atouts pour la réussite. Une filière particulière, FAS (Formation Active en Sciences), est remarquable. 13

15 VIII Observatoire et suivi de l insertion des étudiants L évaluation du placement des diplômés est réalisée par la mission Carrières et prospective selon les procédures recommandées par la Conférence des grandes écoles, notamment pour l enquête premier emploi. Le taux de réussite dans la recherche d un emploi est de 88 % 1, en baisse d environ 10 % par rapport aux années antérieures. La durée de recherche d emploi est de 1,2 mois, en amélioration. L analyse fine des résultats de l enquête au niveau des différentes filières permet d évaluer la pertinence de l offre de formation et de la moduler en conséquence selon les procédures propres aux différents départements et à l école dans sa globalité. Cette analyse a posteriori de l adaptation de la formation à la situation économique du moment devrait être prochainement complétée par une analyse prospective réalisée par la mission Carrières et prospective, prenant en compte l évolution des métiers actuels et l émergence de nouveaux métiers. Si les diplômés de l INSA ont une insertion professionnelle relativement aisée, il conviendrait d analyser pourquoi les embauches se déclinent essentiellement dans les PME/PMI avec des salaires plus bas que ceux observés à la sortie d autres écoles d ingénieurs. Un travail affiné de description des compétences associées aux filières d ingénieurs à travers les fiches RNCP et une communication adaptée aux milieux socioéconomiques sur les spécificités de l INSA pourraient être utiles. IX La lisibilité et la visibilité de l offre de formation De nombreuses actions de communication sont développées tant envers les lycéens que les étudiants étrangers dans les pays partenaires : jumelage avec des lycées, forum, salons, missions à l étranger, nombreuses plaquettes de belle facture adaptées aux différents publics cibles. Un seul bémol : le site web est peu convivial en termes de description du contenu des enseignements et d informations concernant l organisation des études. X Une démarche qualité pédagogique amorcée La démarche qualité est en construction pour tous les secteurs de l école. La prise de conscience et la volonté de développer la qualité sont un signe positif. A noter que l évaluation par la CTI permet aux écoles de disposer d indicateurs pertinents. De nombreuses initiatives d évaluation conduisant à des mesures correctives sont actuellement déclinées au niveau des départements avec une méthodologie et des modalités très variables. Une commission du CE s est emparée de cette question. Une harmonisation des objectifs d évaluation et des procédures communes à tous les diplômes délivrés par l école serait nécessaire. Des membres professionnels du CA souhaiteraient être plus impliqués dans les réflexions sur l évolution des formations. 1 Promotion sortante

16 La stratégie en matière de vie étudiante I Une vie associative intense La tradition de fort investissement associatif chez les INSAiens est réelle : on dénombre 130 associations étudiantes coordonnées par le bureau des élèves et présentées aux nouveaux lors d un Vent des Clubs. Le taux d investissement est proche de 22 %. Cette empreinte bien rodée est reconduite annuellement et est appréciée de ses participants et bénéficiaires. L engagement associatif n est pas comptabilisé dans la formation, mais les étudiants peuvent s en servir comme thème central d un travail personnel obligatoire, le Projet personnel en humanités. La vie associative est cadrée par un médiateur et il existe une charte pour éviter aux étudiants de se mettre en situation de difficulté par un engagement trop intense. Toutefois, l administration s attache au bon déroulement des activités en distribuant des subventions, mettant à disposition des étudiants une Maison des Étudiants et par une politique d adaptation possible des enseignements. II Une représentation étudiante encore à améliorer La participation aux élections des représentants élèves est faible mais en progression. Comme dans la plupart des écoles d ingénieurs, il n existe pas de vice-présidence étudiante, mais des représentants étudiants dans les conseils statutaires et de département. Ainsi, ils disposent de 5 sièges sur 33 au CA, 6 sur 29 au CE, 6 sur 30 au CS. Ils sont conviés dans toutes les commissions de vie sur le campus (conseil de la vie résidentielle, C20, etc.) et invités aux réunions préparatoires stratégiques, ce qui compense la faiblesse de la formation des élus. Par ailleurs, tous les indicateurs montrent que la communication circule bien entre les étudiants et le corps professoral ainsi qu avec l administration, à la satisfaction partagée des acteurs. III Le sport bien intégré à la pédagogie Le sport a une place très importante à l INSA : outre les cours obligatoires d éducation physique et sportive inscrits à l emploi du temps (1,5 heure par semaine), le jeudi après-midi est réservé pour la pratique sportive optionnelle (souvent en compétition) d une quarantaine de disciplines La gestion des activités est assurée par le centre des sports de l INSA en partenariat avec le SIUAPS qui gère les équipements sportifs du campus. L établissement accueille une section sportifs de haut niveau de 70 élèves avec des adaptations de cursus suivant l exigence des pratiques sportives. Les résultats sont à la hauteur des ambitions affichées. Les élèves ont exprimé le souhait que les installations sportives puissent être ouvertes le week-end. IV Le souci du bien-être des étudiants L école a mis en place une infrastructure pour assurer le bien-être et la santé de l étudiant, en développant la médecine préventive (consultations de psychiatrie pour assurer un suivi psychologique si nécessaire), et l assistance sociale aux jeunes qui perdent pied. La mission handicap est particulièrement active : un agent est référent handicapés dans chaque département et tous les élèves sont sensibilisés durant leur scolarité, le langage des signes est disponible en LV2, des étudiants peuvent prétendre au label Handimanagement (70 l ont déjà obtenu). L INSA gère neuf résidences (3 500 places) et sert un million de repas par an. 15

17 16

18 La stratégie en matière de relations extérieures I Relations inter-établissements L INSA a rejoint le 18 Juin 2008, le PRES Université de Lyon (UDL), préalablement créé le 21 Mars 2007 sous forme d un EPCS. Sur un certain nombre de dossiers (relations internationales, plan Campus, plan d initiatives d excellence, réflexions sur la carte de formation master, documentation, interface avec les collectivités territoriales), le dialogue semble bien passer et pour reprendre le mot du président du PRES, auditionné par le comité, l INSA n est pas un frein au fonctionnement de l ensemble. L organisation actuelle des écoles doctorales sous la responsabilité du PRES ne semble pas poser de problème à l INSA. Les points d achoppement actuels sont de deux ordres : la valorisation et la place d Insavalor d une part, la redéfinition du nouveau statut d association au sein du PRES d autre part. C est pourquoi, tout en étant un partenaire actif dans les projets du PRES, l INSA a réactivé en mars 2010 le Groupe INSA avec pour objectifs de : dynamiser une politique de groupe à l échelle nationale par rapport aux politiques de site (jouer la carte des deux marques UDL/Groupe INSA) ; mieux valoriser un modèle original de grande école en cinq ans ; renforcer la visibilité et l attractivité des INSA ; développer les coopérations entre établissements ; renforcer le positionnement à l international. ; mettre en place une gouvernance adaptée aux ambitions du groupe ; professionnaliser le pilotage du groupe (secrétaire général, chargé de communication, président, 11 commissions thématiques animées par des délégués et directeurs référents). Enfin, l INSA entretient des relations privilégiées avec les autres écoles d ingénieurs du site à travers l AGERA. II Relations avec les EPST et EPIC Les relations entre l INSA et les EPST et EPIC ne posent apparemment aucun problème. Comme il a été écrit précédemment, le nombre d unités mixtes est élevé ce qui marque l intérêt des grands organismes pour la recherche développée dans l établissement. La liberté laissée aux laboratoires dans la définition de leur politique scientifique concourt sans doute à éviter les problèmes de leadership que l on peut rencontrer ailleurs. III Relations avec les collectivités La Région Rhône-Alpes et le Grand Lyon, pour ne citer que les plus importantes collectivités territoriales lyonnaises, sont connues pour leur attachement au développement de l enseignement supérieur et de la recherche. Ainsi en 2009, au titre du CPER, la plateforme CLYM (Centre Lyonnais de Microscopie) a reçu environ 1 M. Un autre projet (ISI : Innovation Stratégie Industrielle) est en cours de discussion en science des matériaux et nanotechnologies pour 4 M, et au titre du SRESR, l INSA devrait recevoir 2 M sur la période Il faut ajouter le financement de bourses de doctorat, de bourses d échanges, de projets collaboratifs, de plateformes technologiques etc. Les représentants de ces collectivités participent de manière assidue aux conseils statutaires. La question actuelle est celle de la capacité des collectivités à tenir leurs engagements dans un contexte budgétaire contraint. 17

19 IV Relations avec les milieux socio-économiques Elles sont naturelles dans une école d ingénieurs et l INSA ne déroge pas à la règle. Le succès d Insavalor, de la participation dans les pôles de compétitivité et les instituts Carnot, du nombre de stages d études offerts, de la participation des représentants des milieux économiques dans les instances de l école, tout concourt à démontrer le bon niveau de relations. La fondation partenariale a déjà mobilisé 2,8 M et la taxe d apprentissage a crû de 2,4 M en 2005 à 3,2 M en Les professionnels ont souhaité que la culture d entreprenariat soit plus développée dans la formation des ingénieurs INSA. 18

20 La stratégie en matière de relations internationales Quoique membre du PRES Université de Lyon, l INSA conserve une grande autonomie en matière de relations internationales, dans lesquelles il est fortement impliqué, tant en matière de recherche que de formation. L ensemble des activités à caractère international est placé sous la responsabilité de la direction des relations internationales qui est à la fois une direction fonctionnelle qui définit et met en œuvre la politique des relations internationales et un service d appui aux départements et unités de recherche de l établissement. La DRI travaille évidemment de concert avec les directions de la recherche et de la formation. I Une activité de recherche internationale importante, mais une mobilité des enseignants-chercheurs à promouvoir Au-delà d un grand nombre de contacts entre chercheurs, l établissement affiche une volonté claire d internationalisation de ses activités de recherche. Ces choix sont cohérents avec ceux des EPST avec lesquels il est partenaire. Il participe à un nombre significatif de projets de recherche européens et en coordonne quelques-uns. Hors Europe, l établissement est également très actif. A noter qu il est partenaire de trois laboratoires internationaux associés (LIA) au Brésil, au Canada et en Chine (en cours de finalisation). L établissement affiche une volonté claire d accueil d enseignants et chercheurs étrangers en mettant à disposition 30 mois par année à ce titre. L attractivité de l activité de recherche semble le moteur du succès de ces accueils. Les séjours des enseignants et chercheurs invités sont plutôt de courte durée. Des séjours de plus longue durée (supérieurs à trois mois) devraient être encouragés. L accueil de doctorants étrangers est également significatif avec près de 50 % de ceux-ci d origine étrangère dont une partie significative dans le cadre de thèses en cotutelle. L accueil de post-doctorants étrangers pourrait cependant être plus important au regard de la taille de l établissement et du nombre et de la qualité des unités de recherche. L établissement affiche une politique de mobilité sortante des enseignants-chercheurs mais celle-ci serait à promouvoir. Les supports financiers existent (CRCT en particulier) et les freins au développement de la mobilité doivent être identifiés, y compris s il s agit d éventuels manques de motivation. II Une ouverture internationale à tous les niveaux du cursus La stratégie en matière de relations internationales pour la formation est très claire, volontariste et efficace avec deux objectifs principaux : former des ingénieurs internationaux et valoriser l école pour renforcer son attractivité. La politique s appuie sur des réseaux, des alliances et des pays cibles (Chine, Inde, Japon, Mexique, Brésil, pays du Maghreb, Amérique du Nord et Europe). Dix doubles diplômes, dont la construction pédagogique est particulièrement soignée, permettent une mobilité entrante et sortante d étudiants assurés de rencontrer l environnement pour la réussite de leurs diplômes. A noter de plus deux masters internationaux, deux mastères franco-chinois et des partenariats développés avec des grandes entreprises étrangères ou françaises implantées à l étranger (Volvo, Saint-Gobain, Orange Labs Chine représentant France Télécom, etc.) pour faciliter les stages à l étranger. 19

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr

Programme. Avenir. Lyon Saint-Etienne. palse.universite-lyon.fr Programme Avenir Lyon Saint-Etienne palse.universite-lyon.fr Qu est-ce que le PALSE? Le Programme Avenir Lyon Saint-Etienne (PALSE) est un programme porté par l Université de Lyon dans le cadre du programme

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Marketing et vente de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section

Plus en détail

Master Sciences cognitives

Master Sciences cognitives Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Sciences cognitives Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mécanique énergie procédes produits de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management public de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Science politique de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Master Santé publique

Master Santé publique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Santé publique Université Toulouse III- Paul Sabatier- UPS (déposant) Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Master Droit notarial, immobilier et du patrimoine

Master Droit notarial, immobilier et du patrimoine Formations et diplômes Rapport d évaluation Master Droit notarial, immobilier et du patrimoine Université Toulouse 1 Capitole - UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Programme Bourses Diversité et Réussite

Programme Bourses Diversité et Réussite Donner à chacun les meilleures chances de réussir Programme Bourses Diversité et Réussite La Fondation INSA de Lyon Ensemble développons notre vocation L INSA de Lyon tire sa force de l intégration de

Plus en détail

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF

L IDEX DE TOULOUSE EN BREF L IDEX DE TOULOUSE EN BREF Pourquoi des Initiatives D EXcellence (IDEX)? Depuis 18 mois, les universités, les grandes écoles et les organismes de recherche ont travaillé ensemble pour répondre à l appel

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Etudes internationales de l Université Paris-Sud Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de la musique et du spectacle vivant

Licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de la musique et du spectacle vivant Formations et diplômes Rapport d évaluation Licence professionnelle Administration et gestion des entreprises culturelles de la musique et du spectacle vivant Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne

Plus en détail

Livre des références Comité national d'évaluation novembre 2003

Livre des références Comité national d'évaluation novembre 2003 Livre des références Comité national d'évaluation novembre 2003 (Enseignement supérieur) Le Livre des références, logique et organisation Le Livre des références a été conçu pour aider les établissements

Plus en détail

L INstitut Polytechnique de Bordeaux devient Bordeaux INP

L INstitut Polytechnique de Bordeaux devient Bordeaux INP . Communiqué de Presse L INstitut Polytechnique de Bordeaux devient Bordeaux INP Bordeaux, 1 er septembre 2014 Aujourd hui, l INstitut Polytechnique de Bordeaux (3200 étudiants, 280 enseignants-chercheurs,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Informatique de l Université Paris 7 Denis Diderot Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations et des

Plus en détail

Licence Chimie et procédés

Licence Chimie et procédés Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Chimie et procédés Université Joseph Fourier Grenoble - UJF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Les dossiers de l enseignement scolaire. l Éducation nationale et la formation professionnelle en France Les dossiers de l enseignement scolaire 2010 l Éducation nationale et la formation professionnelle en France ministère éducation nationale L Éducation nationale et la formation professionnelle en France

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Modélisation et décision dans le risque de l Université Paris 13 Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO)

www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) www.u-bordeaux3.fr Master professionnel Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) Former des urbanistes Le master Urbanisme : stratégie, projets, maîtrise d ouvrage (USPMO) s appuie sur

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droits de l'homme de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Licence Economie-gestion

Licence Economie-gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Economie-gestion Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1

Plus en détail

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05

JOURNAL OFFICIEL DE LA REPUBLIQUE ALGERIENNE N 05 8 Article 1er. Le présent décret a pour objet de modifier le décret exécutif n 11-19 du 20 Safar 1432 correspondant au 25 janvier 2011, susvisé. Art. 2. La dénomination de la «direction de wilaya de l'industrie,

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Finance. Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Finance Université Jean Monnet Saint-Etienne - UJM Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes. Evaluation de l école doctorale de l Ecole Polytechnique

Section des Formations et des diplômes. Evaluation de l école doctorale de l Ecole Polytechnique Section des Formations et des diplômes Evaluation de l école doctorale de l Ecole Polytechnique juillet 2009 2 Section des Formations et des diplômes Évaluation de l école doctorale de l'ecole Polytechnique

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit et gestion des finances publiques de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Entrepreneuriat de l Université Paris 13 - Paris-Nord Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion

Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Méthodes informatiques appliquées à la gestion Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Mathématiques et informatique appliquées aux sciences humaines et sociales (MIASHS) de l Université Lille 3 Sciences humaines et sociales

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance et banque de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et

Plus en détail

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 401

Rapport d évaluation de l'école doctorale n 401 Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de l'école doctorale n 401 Sciences sociales de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis Vague D - 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013

Plus en détail

Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients

Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Management et gestion de la relation clients Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Université de La Rochelle. La Rochelle IAE. Ecole universitaire de management. iae.univ-larochelle.fr

Université de La Rochelle. La Rochelle IAE. Ecole universitaire de management. iae.univ-larochelle.fr IAE La Rochelle Ecole universitaire de management iae.univ-larochelle.fr L EDITO Thierry Poulain-Rehm Directeur de l IAE La Rochelle Vincent Taveau Président du conseil de l IAE La Rochelle Avec un environnement

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Tourisme. Université Lumière - Lyon 2. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Tourisme. Université Lumière - Lyon 2. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Tourisme Université Lumière - Lyon 2 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président En vertu

Plus en détail

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance

Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Commerce en banque-assurance Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle

Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Audiovisuel, communication et arts du spectacle Université Toulouse II - Jean Jaurès - UT2J Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Banque - Conseiller clientèle particulier de l Université d'avignon et des Pays de Vaucluse Vague C 2013-2017 Campagne

Plus en détail

Rapport d'évaluation. de l'université Lille 3. Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185

Rapport d'évaluation. de l'université Lille 3. Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185 Section des Unités de recherche Rapport d'évaluation Unité de recherche : Maison européenne des Sciences de l Homme et de la Société (MESHS) - USR 3185 de l'université Lille 3 Juin 2009 Section des Unités

Plus en détail

Synthèse de l étude d opportunité et de faisabilité pour la création d une école de cinéma et d audiovisuel en région Rhône-Alpes

Synthèse de l étude d opportunité et de faisabilité pour la création d une école de cinéma et d audiovisuel en région Rhône-Alpes Synthèse de l étude d opportunité et de faisabilité pour la création d une école de cinéma et d audiovisuel en région Rhône-Alpes Étude établie par le troisième pôle 2014 ETUDE D OPPORTUNITÉ ET DE FAISABILITÉ

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Administration et gestion des entreprises de l Université de Versailles Saint- Quentin-en-Yvelines - UVSQ Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Master Management, innovation, technologie

Master Management, innovation, technologie Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management, innovation, technologie Université Pierre Mendes France- Grenoble- UPMF Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Marketing. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Marketing. Université Toulouse 1 Capitole UT1. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Marketing Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

La dévolution du patrimoine aux établissements d enseignement supérieur. Contribution à la mission de contrôle du Sénat

La dévolution du patrimoine aux établissements d enseignement supérieur. Contribution à la mission de contrôle du Sénat La dévolution du patrimoine aux établissements d enseignement supérieur Contribution à la mission de contrôle du Sénat Avril 2010 Avant-propos La présente contribution est issue des travaux effectués par

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Gestion des flux internationaux des PME/PMI - Achats, vente, négociation internationale de l Université du Littoral

Plus en détail

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) :

Site(s) (lieux où la formation est dispensée, y compris pour les diplômes délocalisés) : Evaluation des diplômes Masters Vague D Académie : Paris Etablissement déposant : Académie(s) : / Etablissement(s) co-habilité(s) : / Mention : Economie managériale et industrielle Domaine : Economie,

Plus en détail

Master Management international

Master Management international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management international Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Licence professionnelle Bibliothécaire

Licence professionnelle Bibliothécaire Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Bibliothécaire Université Bordeaux Montaigne Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit international général de l Université Paris 1 Panthéon-Sorbonne Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des

Plus en détail

16- Veiller en interne à une bonne articulation des actions du BAIP et des dispositifs déjà bien implantés dans différentes composantes.

16- Veiller en interne à une bonne articulation des actions du BAIP et des dispositifs déjà bien implantés dans différentes composantes. Recommandations : 16- Veiller en interne à une bonne articulation des actions du BAIP et des dispositifs déjà bien implantés dans différentes composantes. 17- Assurer non seulement une meilleure lisibilité

Plus en détail

Master Management stratégique

Master Management stratégique Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management stratégique Université Toulouse 1 Capitole UT1 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Assistant ressources humaines de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management des organisations sociales, territoriales et culturelles de l Université Lille 1 Sciences et technologies - USTL Vague E

Plus en détail

Licence professionnelle Radioprotection, démantèlement et déchets nucléaires : chargé de projets

Licence professionnelle Radioprotection, démantèlement et déchets nucléaires : chargé de projets Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Radioprotection, démantèlement et déchets nucléaires : chargé de projets Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Management et organisation de l Université Paris-Dauphine Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Management des organisations de l économie sociale et solidaire de l Université de la Réunion Vague E 2015-2019

Plus en détail

CONVENTION D ASSOCIATION 2013-2017

CONVENTION D ASSOCIATION 2013-2017 CONVENTION D ASSOCIATION 2013-2017 UNIVERSITE DE HAUTE ALSACE UNIVERSITE DE STRASBOURG -1- Convention d association conclue entre l Université de Haute-Alsace et l Université de Strasbourg Contenu Préambule...

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Sciences de l'information, audiovisuel et médias numériques (SIAMN) de l Université de Valenciennes et du Hainaut Cambrésis - UVHC

Plus en détail

Augmenter l impact économique de la recherche :

Augmenter l impact économique de la recherche : Augmenter l impact économique de la recherche : 15 mesures pour une nouvelle dynamique de transfert de la recherche publique, levier de croissance et de compétitivité Partout dans le monde, la recherche

Plus en détail

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite

Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Le nouveau projet académique : prendre en compte tous les parcours de réussite Les projets académiques 2003-2006 (prorogé jusqu en 2007) et 2007-2010 étaient organisés autour des quatre mêmes priorités

Plus en détail

guide du doctorat discipline architecture

guide du doctorat discipline architecture 2015 2016 guide du doctorat discipline architecture Sommaire Présentation de l école doctorale "Ville, Transports et Territoires" de la COMUE Université de Paris-Est... 1 Parcours doctoral...2 La procédure

Plus en détail

Les diplômes. Les diplômes de l enseignement supérieur français bénéficient de la garantie de l État. À savoir

Les diplômes. Les diplômes de l enseignement supérieur français bénéficient de la garantie de l État. À savoir Les diplômes Les diplômes de l enseignement supérieur français bénéficient de la garantie de l État. GRADES Universités LE SYSTÈME L M D Les diplômes de l enseignement supérieur français sont structurés

Plus en détail

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité

Statuts de la. Communauté d universités et établissements. Université Sorbonne Paris Cité Statuts de la Communauté d universités et établissements Université Sorbonne Paris Cité 1 / 22 L Université Sorbonne Paris Cité regroupe des établissements d enseignement supérieur et de recherche et des

Plus en détail

Entités de recherche. Décision & Information pour les Systèmes de Production DISP

Entités de recherche. Décision & Information pour les Systèmes de Production DISP Entités de recherche Évaluation du HCERES sur l unité : Décision & Information pour les Systèmes de Production DISP sous tutelle des établissements et organismes : Institut National des Sciences Appliquées

Plus en détail

L université Paris Dauphine

L université Paris Dauphine L université Paris Dauphine A l issue du contrôle de l université Paris Dauphine, effectué en 2007, la Cour a adressé un référé au ministre de l enseignement supérieur et de la recherche appelant son attention

Plus en détail

Licence professionnelle Lean manufacturing

Licence professionnelle Lean manufacturing Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Lean manufacturing Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Distribution et marketing de l Université Lille 2 Droit et santé Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Finance de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et des diplômes Evaluation

Plus en détail

Guide d'auto-évaluation des établissements d'enseignement supérieur

Guide d'auto-évaluation des établissements d'enseignement supérieur Guide d'auto-évaluation des établissements d'enseignement supérieur avril 2008 Les références européennes pour l auto-évaluation 1 Le processus de Bologne qui vise à créer un espace européen d enseignement

Plus en détail

Évaluation de l AERES sur l unité :

Évaluation de l AERES sur l unité : Section des Unités de recherche Évaluation de l AERES sur l unité : Centre d'études et de Recherches Juridiques en Droit des Affaires CERJDA sous tutelle des établissements et organismes : Université des

Plus en détail

LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC

LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC LE ROLE DES ECOLES D INGENIEURS DANS LE DEVELOPPEMENT DES PME PMI. L EXEMPLE DE L UTC Alain STORCK, Président de l Université de Technologie de Compiègne LES BESOINS DES PME PMI Réponse à un besoin d innovation

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion du patrimoine immobilier

Licence professionnelle Gestion du patrimoine immobilier Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion du patrimoine immobilier Université de Bordeaux Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES,

Plus en détail

Licence professionnelle Intégration de progiciels de gestion dans la PME

Licence professionnelle Intégration de progiciels de gestion dans la PME Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Intégration de progiciels de gestion dans la PME Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS

Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle MISSIONS ET MÉTIERS Version provisoire - Mars 2010 La Délégation générale à l emploi et à la formation professionnelle Placée sous l autorité

Plus en détail

Master Management international

Master Management international Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Management international Université Jean Moulin Lyon 3 Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin,

Plus en détail

Licence Langues étrangères appliquées, spécialités anglais-espagnol

Licence Langues étrangères appliquées, spécialités anglais-espagnol Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Langues étrangères appliquées, spécialités anglais-espagnol Université Centre Universitaire Jean-François Champollion CUFR, Université Toulouse II -

Plus en détail

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE

APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE APPEL A PROJETS SERVICE REGIONALE DE L APPRENTISSAGE L apprentissage dans l enseignement supérieur a pour mission de faciliter l accès à des formations de haut niveau et de permettre à des étudiants de

Plus en détail

Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques

Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Maîtrise des énergies renouvelables et électriques Université Savoie Mont Blanc - USMB Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations

Plus en détail

Licence professionnelle METINET : Concepteur et Gestionnaire de Sites Internet

Licence professionnelle METINET : Concepteur et Gestionnaire de Sites Internet Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle METINET : Concepteur et Gestionnaire de Sites Internet Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

STATUTS DU DÉPARTEMENT DE FORMATION du Master Sciences, Technologies, Santé mention Informatique

STATUTS DU DÉPARTEMENT DE FORMATION du Master Sciences, Technologies, Santé mention Informatique STATUTS DU DÉPARTEMENT DE FORMATION du Master Sciences, Technologies, Santé mention Informatique Approuvés par le Conseil du Département de Master Informatique le 17 juin 2014 Approuvés par le Conseil

Plus en détail

CONTRIBUTION DU CESER

CONTRIBUTION DU CESER CONTRIBUTION DU CESER à l élaboration du Contrat de Plan Régional de Développement des Formations Professionnelles Cette contribution a été élaborée par la Commission «Éducation Formation» qui a tenu quatre

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Education formation communication de l Université de Strasbourg Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations

Plus en détail

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Physique. Université Claude Bernard Lyon 1 UCBL. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A)

Formations et diplômes. Rapport d'évaluation. Master Physique. Université Claude Bernard Lyon 1 UCBL. Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Physique Université Claude Bernard Lyon 1 UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague A) Formations et diplômes Pour le HCERES, 1 Didier Houssin, président

Plus en détail

Rapport d évaluation de la licence professionnelle

Rapport d évaluation de la licence professionnelle Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence professionnelle Responsable de portefeuille client en cabinet d expertise comptable de l Université Montpellier 1 UM1 Vague E 2015-2019

Plus en détail

Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008. Evaluation des IUT. Cachan Sceaux Orsay. 22/09/2008 Evaluation IUT

Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008. Evaluation des IUT. Cachan Sceaux Orsay. 22/09/2008 Evaluation IUT Annexe n 1 du PV du CEVU du 22 septembre 2008 Evaluation des IUT Cachan Sceaux Orsay 1 Principaux chapitres de l évaluation Bilan du CQD 2006-2009 (points forts points faibles) Formation initiale et continue

Plus en détail

Section des Formations et des diplômes

Section des Formations et des diplômes Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation de la licence Arts du spectacle - Cinéma de l Université Paris 8 - Vincennes Saint-Denis Vague D 2014-2018 Campagne d évaluation 2012-2013 Section

Plus en détail

Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU

Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU Les métiers évoluent, la formation s adapte. Témoignages de Centrale Marseille. Franck JOURNEAU Les Métiers évoluent, la formation s adapte - Présentation rapide de l Ecole Centrale Marseille et de quelques

Plus en détail

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation

Devenez expert en éducation. Une formation d excellence avec le master Métiers de l Enseignement, de l Education et de la Formation Institut Universitaire de Formation des Maîtres Université de Provence - Aix-Marseille Université 20 ans d expérience dans la formation des professionnels dans les métiers de l enseignement, de l éducation

Plus en détail

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche NOR :

RÉPUBLIQUE FRANÇAISE. Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche NOR : RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère de l enseignement supérieur et de la recherche NOR : Décret du Modifiant le décret n 84-431 du 6 juin 1984 fixant les dispositions statutaires communes applicables aux enseignants-chercheurs

Plus en détail

EN CHIFFRES 80 70 60 50 60 40 50 30 2 0 1 2 20 40 10 30 0 20 10

EN CHIFFRES 80 70 60 50 60 40 50 30 2 0 1 2 20 40 10 30 0 20 10 EN CHIFFRES 80 70 60 50 60 40 30 50 20 40 10 30 0 20 10 2012 LES INSCRITS À UT1 CAPITOLE Masters 34% Droit 20% Economie 2% Gestion 8% Adm Et Com* 2% Informatique 2% Répartition des inscrits par niveau

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Droit public de l Université Montpellier 1 UM1 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations et des diplômes

Plus en détail

Master Histoire, philosophie et médiation des sciences

Master Histoire, philosophie et médiation des sciences Formations et diplômes Rapport d'évaluation Master Histoire, philosophie et médiation des sciences Université Bordeaux Montaigne Vague A 2016-2020 Campagne d évaluation 2014-2015 Formations et diplômes

Plus en détail

Section des établissements. Rapport d'évaluation de l'école des Ponts ParisTech

Section des établissements. Rapport d'évaluation de l'école des Ponts ParisTech Section des établissements Rapport d'évaluation de l'école des Ponts ParisTech février 2010 Rapport d'évaluation de l'école des Ponts ParisTech Le Président de l AERES Section des établissements Le Directeur

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Banque et marché financier de l Université Paris-Est Créteil Val de Marne - UPEC Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014

Plus en détail

LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE

LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE LA CPU ET L UNIVERSITE FRANCAISE En 2012, toutes les universités françaises seront autonomes ; elles le seront dans un contexte mondial où leur rôle est à la fois fortement réaffirmé et sujet à de profondes

Plus en détail

Rapport d évaluation du master

Rapport d évaluation du master Section des Formations et des diplômes Rapport d évaluation du master Philosophie, psychanalyse de l Université Paul-Valéry Montpellier 3 Vague E 2015-2019 Campagne d évaluation 2013-2014 Section des Formations

Plus en détail

Licence Professionnelle Développeur et administrateur de systèmes d information

Licence Professionnelle Développeur et administrateur de systèmes d information Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence Professionnelle Développeur et administrateur de systèmes d information Université Claude Bernard Lyon 1 - UCBL Campagne d évaluation 2014-2015 (Vague

Plus en détail

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire )

La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Bientôt en Alsace : La meilleure main-d œuvre d Europe pour les métiers de la production en salles blanches (pharma, chimie, agro-alimentaire ) Création d une usine-école unique en Europe L Etat, dans

Plus en détail

Rapport sur l offre de formation «licence professionnelle»

Rapport sur l offre de formation «licence professionnelle» Section des Formations et des diplômes Rapport sur l offre de formation «licence professionnelle» de l Université de Lorraine Vague C 2013-2017 Campagne d évaluation 2011-2012 Section des Formations et

Plus en détail

CANDIDATURE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR GENERAL DE L ENSAM

CANDIDATURE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR GENERAL DE L ENSAM CANDIDATURE AUX FONCTIONS DE DIRECTEUR GENERAL DE L ENSAM 1 ère partie Déclaration d intention JEAN-PAUL HAUTIER ADMINISTRATEUR PROVISOIRE ET DIRECTEUR DE LA RECHERCHE DE L ENSAM DIRECTEUR ES QUALITE DE

Plus en détail

Licence professionnelle Gestion et commercialisation des produits de la filière forestière

Licence professionnelle Gestion et commercialisation des produits de la filière forestière Formations et diplômes Rapport d'évaluation Licence professionnelle Gestion et commercialisation des produits de la filière forestière Université Pierre Mendes France - Grenoble - UPMF Campagne d évaluation

Plus en détail