TRAVAUX DE RESTRUCTURATION DE L ECOLE PRIMAIRE LOUIS PERGAUD. Maître d ouvrage MAIRIE de GUIPAVAS Place De La Mairie GUIPAVAS MAITRISE D OEUVRE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "TRAVAUX DE RESTRUCTURATION DE L ECOLE PRIMAIRE LOUIS PERGAUD. Maître d ouvrage MAIRIE de GUIPAVAS Place De La Mairie 29490 GUIPAVAS MAITRISE D OEUVRE"

Transcription

1 VILLE DE GUIPAVAS 2 7, r u e S t T h u d o n G U I P A V A S TRAVAUX DE RESTRUCTURATION DE L ECOLE PRIMAIRE LOUIS PERGAUD Maître d ouvrage MAIRIE de GUIPAVAS Place De La Mairie GUIPAVAS MAITRISE D OEUVRE 51, Bd de Coataudon BP BREST CEDEX 9 51, Bd de Coataudon BP BREST CEDEX Bureau de Contrôle Coordonnateur SPS Pilote de chantier APAVE - BREST APAVE - BREST ATC - GUIPAVAS LOT N 7 CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES PLOMBERIE - SANITAIRE 1 Gros Œuvre - Démolition - VRD 9 Electricité - VMC 2 Menuiserie extérieure 3 Menuiserie intérieure 4 Carrelage 5 Cloisons sèches 6 Faux plafonds 7 Plomberie sanitaire 8 Peinture / Habillage mural SEPTEMBRE 2010

2 I PRESCRIPTIONS GENERALES 1.01 Objet du devis descriptif Le présent document a pour objet la définition des travaux et fournitures nécessaires à la réalisation des installations de PLOMBERIE SANITAIRE, dans le cadre de la restructuration de l Ecole Louis Pergaud à GUIPAVAS Programme des Travaux Les travaux seront exécutés en une seule tranche, dans le cadre d un seul marché : - La dépose du matériel non réutilisé et la neutralisation des réseaux - La fourniture et la pose des appareils sanitaires et des ballons ECS, - La réalisation des réseaux d eau froide (E.F.), d eau chaude sanitaire (E.C.S.), Il est impératif que les soumissionnaires examinent sur le site le nombre et l importance des matériels abandonnés, les difficultés et les sujétions d exécution Présentation des Offres Les entreprises sont tenues de répondre intégralement aux prescriptions du présent descriptif. Toutefois, elles peuvent présenter toute variante susceptible d un intérêt technique ou financier. Les pièces suivant seront obligatoirement jointes à la soumission : - L offre précisant le cas échéant les points de désaccord avec les indications du présent document - Les marques et types de matériels proposés - Les caractéristiques fonctionnelles des appareils - La liste des travaux non compris nécessaires au parfait achèvement au parfait achèvement des installations décrites et omis dans le présent document. L offre sera établie selon l articulation du chapitre «Décomposition du prix global et forfaitaire» Engagements et responsabilité de l entreprise Documents spécifiques. Les entreprises se conformeront aux règlements, normes homologuées, DTU en vigueur, en particulier aux documents décrits ci-après : a) Règlements généraux - Arrêté du 25 juin 1980 portant règlement de sécurité dans les ERP ; il s agit d un établissement de type R et N de 4 ème catégorie, soumis aux exigences de l arrêté du 4 juin Décret du 14 novembre 1988 relatif aux travaux électriques - Arrêté du 23 juin 1978 relatif aux installations de chauffage et d ECS - Décret relatif aux eaux destinées à la consommation humaine - Règlement Sanitaire Départemental du Finistère notamment en ce qui concerne la qualité des eaux distribuées - Circulaire du 10 avril 1987 : «Guide technique concernant la protection sanitaire des réseaux de distribution d eau» - Code du travail et les textes d application. 1

3 b) Autres textes - NFC relative aux travaux électriques B.T. - DTU : Règles de calcul des installations de plomberie sanitaire - DTU 60-1 et ses aditifs : DTU 60-31, 60-32, relatifs aux travaux de plomberie sanitaire - DTU 60-5 : canalisations en cuivre - DTU : Canalisations d eau chaude et d eau froide sous pression - L ensemble des normes DTU et AFNOR homologuées chaque fois qu il existe une norme de fabrication relative aux appareils utilités, en particulier la NFP à : Code des conditions minimales d exécution des travaux de plomberie (sauf indications contraires du DTU 60-11) Tout matériel ne relevant pas de technique courante fera l objet d un avis technique. Les références aux documents énoncés ci-dessus ne constituent pas la liste exhaustive des textes réglementaires ; il s agit cependant des textes essentiels. Leur contenu est réputé connu des soumissionnaires. Responsabilité de l entreprise Le présent document clarifie la tâche des entreprises soumissionnaires, et définit de manière précise les bases du projet d exécution. Les détails d exécution relèvent de la prestation de l entreprise adjudicataire. L entreprise sera tenue de prendre connaissance de l intégralité du dossier d appel d offres. Connaissance du dossier L entreprise est tenue de prendre connaissance de l intégralité du dossier d appel d offres : plans «architecte», descriptif T.C.E Documents à fournir par l entreprise adjudicataire Avant le début des travaux L entreprise remettra avant tous travaux : - La nomenclature des matériels qu elle propose d installer - Les échantillons de matériels demandés par le Maître d œuvre - Les plans et schémas complets de l installation avec tous les accessoires ; sur ces schémas seront indiqués les calibres des appareils et les sections des canalisations - Les justificatifs et caractéristiques des matériels employés. L entreprise recherchera l accord du BET sur ces documents qui lui seront remis en un seul envoi Pendant les travaux L entreprise fournira : - Les plans d exécution suivant le planning général du chantier en 3 exemplaires dont 2 pour le BET (1 pour retour, approbation ou désaccord) - La liste des plans mis à jour périodiquement 2

4 - Le cas échéant, les procès-verbaux établis par un laboratoire agréé, en 2 exemplaires : * de résistance au feu, * de classement au feu (moins de 5 ans) des matériaux utilisés A la réception des travaux L entreprise remettra en 3 exemplaires : - Tous les plans des installations exécutés, sous fichiers DXF ou DWG (logiciel AUTOCAD) - Les notices d entretien et de conduite (en français) - Les fiches techniques des matériels employés (en français) - Le dossier de sécurité des installations avec notices, schémas et tous les procès verbaux, les fiches d essais COPREC selon modèle figurant dans «Le Moniteur» du Marques des matériels Les marques proposées devront recevoir l aval du Maître d œuvre et répondre exactement aux caractéristiques techniques énoncées au présent descriptif. Seule la marque proposée par l entreprise et acceptée par le Maître d œuvre sera installée sur le chantier ; aucune dérogation ne sera tolérée à cet égard. Les marques proposées dans la suite du document sont données à titre indicatif en vue de renseigner les soumissionnaires sur les niveaux de qualité et de technicité recherchés Vérifications durant le chantier Le BET procédera durant le chantier aux vérifications suivantes : - La conformité des installations exécutées avec le devis descriptif - La bonne exécution et la conformité par référence aux règles de l art - La qualité de pose des conduits, support, appareils, 1.07 Période et contenance des essais En fin de travaux et au moins une semaine avant la réception, il sera procédé aux essais. Ces essais porteront sur : - La qualité des matériels employés - La bonne mise en œuvre des installations - Les résultats (acoustique, thermiques,.) La période des essais durera deux jours. Pendant cette période, le metteur au point de l entreprise devra assurer sous sa seule responsabilité l exploitation, l entretien et les mises au point des installations, tous frais étant compris dans le prix forfaitaire (sauf les énergies). Cette période sera mise à profit par l entreprise pour informer et former le futur personnel d exploitation. La contenance des essais est donnée au chapitre 4. 3

5 1.08 Garantie de l installation L entrepreneur doit garantir toutes les parties de l installation pendant un délai d un an à compter de la date de réception définitive. Durant cette période, l entrepreneur devra la réparation et le remplacement gratuit (fourniture et main d œuvre comprise) de toute partie de matériel défectueux. Les défauts et accidents survenus seront notifiés à l entrepreneur pour qu il puisse entreprendre les réparations dans le délai fixé par le Maître d ouvrage. Passé ce délai, ce dernier pourra faire procéder d office aux frais de l entrepreneur aux réparations nécessaires. Les pièces sujettes à usure dans les conditions normales de fonctionnement, l entretien courant nécessité par la marche de l installation ne font pas partie de cette garantie. CONDITIONS D INSTALLATION DE LA BASE DE VIE ET DE PROTECTION DU CHANTIER (CLOTURES BASE DE VIE PLATE FORME GENERALE STOCKAGE BENNES BRANCHEMENTS ACCES / SORTIE). ATTRIBUTION DES TACHES PAR CORPS D ETAT Les travaux énumérés ci-dessous seront à la charge des corps d état suivants : ❶ - Lot GROS ŒUVRE Clôture du chantier. Fourniture et pose sur pieds béton d éléments de clôtures du type «HERAS» ou similaire suivant emplacement signalé au plan de cantonnement, il sera apposé sur cette clôture à l entrée du chantier des panonceaux «Port du casque obligatoire» et «Chantier interdit au public». L entreprise sera chargée de l entretien de la clôture, de son déplacement éventuel de son enlèvement en fin de chantier. Clôture des différentes zones. Fourniture et pose de grillage de balisage PVC afin de délimiter les zones intérieures au chantier telles que zones de vie ou zones de stockage. Signalisation. Il sera posé une signalisation indiquant une «sortie de chantier» dans les deux sens de circulation. A l entrée du chantier, il sera indiqué par signalisation une obligation de rouler au pas. A la sortie du chantier, il sera apposé un panneau «STOP». Bureau de chantier. Fourniture et mise en place d un bungalow unique pour bureau de chantier et salle de réunion (ce n est ni un vestiaire, ni un baraquement de chantier), il sera équipé d une table et de sièges pour 15 personnes minimum, d un panneau suffisant pour les affichages réglementaires ainsi que plans, planning etc Il sera raccordé en électricité et téléphone. Il sera pourvu d un téléphone en fonction, d une trousse de secours complète ainsi que de 3 ou 4 casques destinés aux visiteurs éventuels. 4

6 Tant que l entreprise de GROS ŒUVRE est présente sur le site, elle sera chargée du nettoyage et de l entretien du local. Enlèvement en fin de chantier déplacement éventuel en cours de chantier. Réfectoire. Au cas où un réfectoire serait nécessaire, sa mise en place incombera à l entreprise (ou aux) qui aura du personnel se restaurant sur place. Les entreprises fournissant à leur personnel des tickets repas ou de restaurant n ont pas d obligation à installation d un tel équipement. Il est précisé que les locaux énoncés ci-dessus ne doivent en aucun cas servir de stockage pour les matériels, matériaux, carburants et produits toxiques. Aucun hébergement de jour ou de nuit ne sera toléré dans l enceinte de la zone de vie ni celle du chantier. Sanitaires - WC : Local sans communication directe avec d autres locaux, il sera aéré, éclairé et ne dégagera pas d odeur, le sol et les parois seront imperméables. Il sera équipé par un effectif inférieur à 20 personnes à savoir : un wc, un urinoir, chasse d eau. - Lavabos : Lavabo ou rampe en conformité avec la réglementation pour 20 personnes. L entretien, le nettoyage quotidien des sanitaires est à charge de l entreprise de Gros Œuvre tant qu elle est sur le site, ces locaux seront tenus en parfait état de propreté et désinfectés tous les jours. - Branchements : Les divers branchements des équipements : eau, électricité, téléphone, eaux usées et eaux vannés seront à la charge du lot gros œuvre aussi que toutes les démarches administratives y étant relatives. Les réseaux privatifs seront suivant le cas ou aériens ou souterrains en aucun cas ils ne courront à même le sol. - Electricité : Outre le branchement, l entreprise de gros œuvre fournira pour la durée du chantier une armoire électrique, conforme à la réglementation et sera adaptée à la demande électrique, le raccordement au bureau de chantier et aux locaux sanitaires est à charge également du gros œuvre. L installation sera vérifiée par un bureau de contrôle agréé. Les armoires secondaires et leurs raccordements à l armoire principale seront à la charge du lot électricité à l exception de celles éventuellement mises en service lors du montage du gros œuvre. - Téléphone : L entreprise du gros œuvre devra en plus de l équipement du bureau de chantier le raccordement au réseau. - Eau : Depuis le bâtiment existant, raccordement des locaux, sanitaires, et alimentation d un point d eau situé dans l enceinte du chantier. - Eaux usées/eaux vannées : Raccordement des locaux sanitaires sur antenne existante située sur la parcelle. Zones de stockage : Les besoins seront définis en accord avec les entreprises attributaires (voir ci dessus clôtures de chantier). Cette zone sera d accès facile à toutes les entreprises et livreurs et sera maintenue en bon ordre permanent. 5

7 Bennes à déchets : L entreprise de gros œuvre passera un contrat avec une entreprise spécialisée qui disposera 1 ou 2 bennes à déchets suivant la réglementation de la décharge utilisée, cette entreprise assurera le remplacement de celles-ci dès que nécessaire et ceci pendant toute la durée du chantier. Ces bennes ne sont pas destinées à recevoir des produits éventuels provenant de démolitions, dans ce cas chaque entreprise fera sienne l évacuation de ses produits. De même, elle n est pas destinée à la recette de produits dangereux. ❷ - ELECTRICITE Le titulaire du présent lot assurera depuis l armoire générale installée par le gros œuvre 2 armoires secondaires réglementaires dans l enceinte du bâtiment, de même, il assurera l éclairage du chantier si nécessaire. ❸ - TOUTES ENTREPRISES Le lot gros œuvre quittant le chantier, c est l entreprise présente ayant le plus gros effectif sur place qui se chargera du nettoyage et de l entretien des locaux communs. Au cas où cet entretien devient défaillant, il sera fait appel à une entreprise de nettoyage sans préavis, les frais seront imputés d office au compte prorata. BON ORDRE ET ETAT DE SALUBRITE DU SITE ❶ Cantonnement, locaux communs L entreprise de GROS ŒUVRE tant qu elle est présente devra l entretien du cantonnement et des locaux communs (y compris salle de réunions). Les sanitaires seront quotidiennement entretenus, l entreprise mettra à disposition : papier hygiénique, savon, essuie-mains. Les voies et espaces de circulation dans les zones de vie et de stockage et la circulation entre ces zones seront maintenues en parfait été de propreté. Elles seront toujours libres de tout gravât et stockage. Les voies de circulation décrites ci-dessus seront maintenues constamment praticables ❷ - Chantier Chaque entreprise devra tous les soirs le nettoyage de sa zone de travail, y compris l évacuation de ses gravats. Un nettoyage général en fin de semaine s organisera entre les entreprises présentes sur le site. Chaque entrepreneur prendra les mesures nécessaires afin d éviter l encombrement des postes de travail. L aération et la ventilation des locaux seront assurées lors des nettoyages (poussières, etc ) ainsi que pendant la manipulation et l application des produits dits dangereux. La responsabilité des mesures édictées dans ce chapitre incombant au lot gros œuvre sera transmise lors de son départ à l entreprise présente ayant la plus grosse part de travail et ainsi de suite. Les tâches particulièrement polluantes pourront nécessiter des nettoyages spécifiques, ils seront à la charge de l entreprise exécutante suivant une fréquence adaptée au degré de pollution. L entreprise s assurera du contenu des descriptifs T.C.E. afin de palier d éventuels oublis ou précisions. L entreprise devra impérativement se rendre sur place afin de juger de l importance et des difficultés pour l exécution des travaux. Outre la description et la localisation des travaux à réaliser, les prix devront comprendre tous les travaux et fournitures accessoires qui auraient pu échapper au détail de la description, mais qui seront nécessaires pour le complet et parfait achèvement des ouvrages conformément aux règles de l art. 6

8 DESCRIPTION DES OUVRAGES I BASE DES CALCULS 1.01 Eau froide Disponible à proximité du projet, elle desservira l ensemble de la nouvelle implantation des locaux. Les diamètres de raccordements terminaux des appareils et leurs débits sont ceux fixés dans le DTU : - WC avec réservoir diam. 10x12 mm 0.15 l/s - Lavabos diam. 10x12 mm 0.20 l/s - Douches diam. 12x14 mm 0.20 l/s 1.02 Eau chaude vers les appareils sanitaires L eau chaude sanitaire est produite par des ballons électriques de petites capacités qui seront fournis et posés par le présent lot. Leurs capacités et leurs emplacements sont détaillés de la manière suivante : - Sanitaire activités : 15 litres instantané - Placard accès personnel près des vestiaires : 100 litres 1.03 Analyse de l eau Les caractéristiques principales de l eau distribuée seront à rechercher auprès du concessionnaire avant travaux ; on considérera à ce stade qu elles n impliquent pas, au sens du D.T.U., de traitement particulier à l exception du dégazage aux points hauts. Elles seront néanmoins communiquées au BET Evacuations EU et EV Les diamètres intérieurs des évacuations unitaires des appareils et leur débit ne seront pas inférieurs à : - WC 90 mm (93.6x100) 1.50 l/s - Lavabo 30 mm (33.6x40) 0.50 l/s - Douche individuelle 33 mm (33.6x40) 0.75 l/s 7

9 1.05 Coefficient de foisonnement des collecteurs (EF/EC/EU/EV) On adoptera pour le calcul des tuyauteries EF/EC et des collecteurs d évacuation, les coefficients de foisonnement du DTU pour l ensemble des réseaux avec une majoration de 40% chaque fois que le nombre d appareils excède 6. II NIVEAU de BRUITS Les niveaux de bruit provoqués par le fonctionnement des appareils, la circulation d eau et les évacuations, ne devront pas générer plus de 35 db (A) dans les salles autres que les locaux de service et de stockage. Aucune tolérance sur ces valeurs ne sera acceptée. III PRINCIPE DE LA DISTRIBUTION D EAU 3.01 Alimentation des appareils sanitaires Les percements dans les murs, cloisons, planchers et les rebouchages sont à la charge du présent lot (y compris le respect des exigences de résistance au feu des parois). Le réseau d eau froide vers les appareils sanitaires sera exécuté en tubes cuivre de marque SANCO ou équivalent, garantie 10 ans contre les corrosions internes, posés sur colliers antivibratiles MUPRO ou équivalent. Les dérivations principales desservant les groupes sanitaires comporteront des robinets d arrêt tournants sphériques ; ces robinets seront identifiés par médaillons numérotés représentés sur les plans du DOE. Les réseaux d eau chaude sanitaire seront exécutés en tubes CUIVRE dan le même esprit que les réseaux d eau froide. Les réseaux EF et EC chemineront en parallèle ; les supportages seront communs et exécutés à partir d éléments préfabriqués du commerce (MUPRO par exemple). Préalablement à la réception des travaux, les réseaux d eau froide et d eau chaude sanitaire seront désinfectés selon les conditions développées dans la note ci-après Evacuation EU/EV Les évacuations des appareils sanitaires apparentes seront réalisées en polychlorure de vinyle non plastifié, série EU, réaction au feu M1, conformes à la norme NF, PVC Compact, par exemple, selon les exigences du DTU et de ses auditifs. Les supportages seront de type MUPRO ou équivalent, en acier galvanisé ; les supportages «maison» ne seront pas autorisés. Le guide de l installation de tuyauteries en plastique servira de référence à l exécution des collecteurs. 8

10 3.03 Dépose des installations existantes. Le présent lot assurera la dépose, l enlèvement puis la mise en décharge autorisée des matériels non récupérés. Il devra également la neutralisation des réseaux non réutilisés dans la réhabilitation du bâtiment Appareils sanitaires. Tous les appareils sont prévus installés avec robinetterie, vidages, siphons, fixations, accessoires et raccordements. Un échantillonnage complet des matériels sera soumis à l approbation du Maître d Ouvrage avant la commande définitive. Une attention particulière sera portée aux qualités acoustiques des robinetteries, des vidages ; les modèles choisis présenteront le label NF et le classement E.A.U. convenable. Les joints entre appareils et parois seront réalisés avec mastic néoprène de couleur blanche, avec fongicide. Les joints entre appareils et parois sur lesquelles ils reposent seront réalisés avec mastic néoprène de couleur blanche, avec fongicide. Ballon électrique - Chauffe-eau électriques blindés de petites capacités modèle PACIFIC 50l, 30l et 15l, avec groupe de sécurité et évacuation au collecteur le plus proche, alimentation mono, thermostat de sécurité et thermostat de régulation à bulbe. WC - Cuvette 36x70 TARGA Classic réf , marque VILLEROY et BOCH ou équivalent, * réservoir complet avec mécanisme d économiseur 3/6L * abattant double blanc * fixations chromées * 1 distributeur de papier à «rouleau collectivités» * 1 patère porte manteaux * 1 distributeur de papier hygiénique WC Handicapés - Cuvettes 36x70 TARGA Classic réf , marque VILLEROY et BOCH ou équivalent * réservoir complet avec mécanisme d économiseur 3/6 L * abattant double blanc * fixations chromées * barre de relevage, L = 70 cm * 1 distributeur de papier à «rouleau collectivités» * 1 patère porte manteaux * 1 distributeur de papier hygiénique 9

11 Lave-mains - Lave-mains blanc avec trop plein réf de chez PORCHER ou équivalent comprenant : * siphon en polypropylène marque VALENTIN à culot démontable réf ou équivalent * mitigeur à disque céramique ½ tour JD série DOLPHIS EASY réf avec limiteur de température Receveur de douche - Receveur de douche marque VILLEROY et BOCH ou équivalent * dim. 80x80 pose sur paillasse Paillasse - Bac 400 x 600 IV CONTROLE ET ESSAIS DES INSTALLATIONS Lors des essais et contrôles, l installateur devra fournir tous les matériels nécessaires, les installations provisoires éventuelles, les instruments de mesure et de contrôle (thermomètres, anémomètres, enregistreurs divers, compte-tours, voltmètres ) ainsi que le personnel qualifié. Les essais ne pourront être effectués qu après le remise des notices de conduite et d entretien de l installation Vérifications en cours de travaux Elles auront lieu avec le calorifugeage, le rebouchage des percements, la fermeture des gaines techniques. Elles s effectueront en présence du Maître d œuvre, de ses représentants et de l installateur. Il sera procédé à la vérification : - De la mise en œuvre des matériels - De la conformité des installations en fonction des prestations figurant au Cahier des Charges et selon les modifications approuvées en cours de chantier - De l état des matériels Tous les essais pourront être différés tant qu une partie quelconque des fournitures ou de leur mise en œuvre ne sera acceptée, les conséquences en découlant restant à la charge de l entreprise Contrôles d étanchéité sur les circuits d eau Réseaux de distribution (eau chaude et froide) La partie du réseau est remplie d eau froide purgée. Les robinets d arrêt situés dans cette partie sont maintenus ouverts. 10

12 L essai peut être effectué en une seule fois sur l ensemble du réseau ou en plusieurs fois, sur des parties pouvant être isolées. La pression d essai est de 10 bar ou de 1.5 fois la pression de service si le résultat du calcul donne une valeur supérieure à 10 bar. Elle est appliquée et maintenue à l aide d une pompe d épreuve ou de tout autre système équivalent. La durée du maintien à la pression d essai est égale au temps nécessaire à l inspection de l ensemble du réseau avec un minimum de 30 mn. Des réajustements à la pression sont possibles en cours d essai. L ensemble des canalisations de distribution EF/EC fait l objet de cet essai. En sont exclus, les appareils protégés par une soupape dont la pression de tarage est inférieure à la pression d essai. Un examen visuel de la canalisation en essai doit permettre de ne déceler aucune fuite d eau Réseaux d évacuation (eaux usées, eaux vannes, eaux pluviales) L ensemble des canalisations d évacuation des eaux usées et des eaux vannes fait l objet de cet essai. Il consiste à faire s écouler l eau dans chacun des appareils raccordés au réseau et à observer visuellement la partie visible de la canalisation d évacuation le desservant. De plus, les collecteurs d allure horizontale, d un diamètre intérieur 110 mm, seront mis en charge en eau froide, à une pression voisine de 0.1 bar (1m de colonne d eau) pendant le temps nécessaire à leur inspection. Aucune fuite ne doit être décelée. Lorsque le réseau comporte des exutoires, la pression de mise en charge est limitée à la pression autorisée par la hauteur des exutoires, au-dessus des collecteurs Désinfection des réseaux Elle sera menée selon les indications de l annexe jointe Fonctionnement Les essais de fonctionnement sont effectués à la pression de distribution générale de l eau au moment de l essai, l installation étant alimentée par des branchements définitifs en eau et en énergie. Le Maître d ouvrage prend à son compte les consommations nécessaires aux essais. Ces essais n ont pas pour but de vérifier la conformité aux exigences acoustiques. Fonctionnement des appareils pris séparément : Tous les appareils que comporte l installation font l objet de cet essai. Il faut entendre par appareil tous les appareils d utilisation en général. 11

13 Il est vérifié qu en manoeuvrant les robinets et le dispositif de vidage, les alimentations en EF/EC, l étanchéité de la bonde lorsqu elle existe et la vidange sont réalisées. En ce qui concerne les WC, un observation du réservoir et de la cuvette permet de vérifier l absence de fuite et une manœuvre du système de chasse permet de vérifier que son fonctionnement est possible et que l eau s évacue NOTE RESUMEE SUR LA DESINFECTION DES RESEAUX Principes 1. La désinfection avant mise en service est obligatoire quels que soient le diamètre et la destination de l installation. 2. Cependant aucun contrôle par analyses n est effectué actuellement sur les réseaux constitués exclusivement de matériaux approvisionnés en couronnes. 3. La désinfection s obtient en remplissant complètement le réseau à traiter avec une solution homogène de permanganate de potassium. Dosage théorique : 150 gr de permanganate de potassium par mètre cube de contenance de réseau à traiter. 4. Une désinfection n est valable que si elle est opérée sur un réseau complètement achevé, qui ne subira donc pas d intervention ultérieure. Les canalisations ou parties de réseaux réparées ou modifiées, après une première désinfection, devront être soumise de nouveau à ce traitement. Considérer que la partie du réseau polluée par l intervention est comprise entre deux vannes ou entre une vanne et l extrémité de la canalisation. V DIVERS 5.01 Fourniture et pose de miroir dim 600 x 400 y compris pattes de fixation Localisation : - Les 2 vestiaires 5.02 Fourniture et pose de barres de relève aux normes handicapés Fixation par vis et cheville Localisation : - Sanitaires salle activités ****************** 12

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES LOT 04 PLOMBERIE SANITAIRES page 1 1 CLAUSES ET PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 OBJET DE LA NOTICE Le présent CCTP concerne la description des travaux du lot PLOMBERIE SANITAIRES pour la construction des nouvelles

Plus en détail

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD

COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD COMMUNAUTE DE COMMUNE DU GRAND CHAMBORD CONSTRUCTION D UNE PLATEFORME BOIS ENERGIE 41 250 BRACIEUX Lot n 08 Sanitaires, MAITRE D ŒUVRE : SOCIETE D ARCHITECTURE BOITTE Siège social Agence de Romorantin

Plus en détail

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8

C.C.T.P. D.P.G.F. LOT 8 Communauté de communes de la MONTAGNE BOURBONNAISE CONSTRUCTION D UN BATIMENT LOCATIF A USAGE ARTISANAL OU INDUSTRIEL Zone d activités du Mornier 03250 LE MAYET DE MONTAGNE Marché de travaux C.C.T.P. D.P.G.F.

Plus en détail

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE

4.2 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 2 : PLOMBERIE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE

C.C.T.P. PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE DEPARTEMENT DE LA HAUTE-GARONNE COMMUNE DE SAINT-JORY PROJET D'AMENAGEMENT D'UN CENTRE SOCIAL DANS UN BATIMENT EXISTANT C.C.T.P. vvv LOT N 04 - PLOMBERIE SANITAIRE - ZINGUERIE L Entrepreneur : Le Maître

Plus en détail

DESCRIPTIF PHASE D.C.E.

DESCRIPTIF PHASE D.C.E. MAITRE D'OUVRAGE : COMMUNE DE VEUREY-VOROIZE! OBJET CHANTIER : CONSTRUCTION MAISON DE LA NATURE LIEU DU CHANTIER : SECTEUR DES JAYERES 38113 VEUREY-VOROIZE DESCRIPTIF PHASE D.C.E. LOT 4 PLOMBERIE - SANITAIRES

Plus en détail

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU

LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU LOT N 16B AMENAGEMENT CUISINE & SALLE D'EAU 1 - PRESCRIPTIONS GENERALES 1.1 - CONSISTANCE DES TRAVAUX Le présent lot a pour objet l'exécution des travaux suivants : - Fourniture et pose d éviers 2 bacs

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT

VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée. Place René LESCOT VILLE DE FEYZIN ( Rhône ) MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Réfection d'un réseau d'évacuation d'eau usée Place René LESCOT CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE...3

Plus en détail

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28

COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX. Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 COMMUNE de SAINT-ROCH MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Passé selon une procédure adaptée en application des articles 26 et 28 Du Code des Marchés Publics CAHIER DES CHARGES TECHNIQUES PARTICULIERES C.C.T.P FOURNITURE

Plus en détail

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE

MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE MAIRIE DE REMIRE-MONTJOLY DEPARTEMENT DE LA GUYANE GROUPE SCOLAIRE MOULIN A VENT 97350 REMIRE-MONTJOLY CONSTRUCTION DE QUATRES CLASSES MATERNELLE LOT N 8 : PLOMBERIE Cahier des Clauses Techniques Particulières

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P) Marché privé de travaux - pièce n 3 Maître de l ouvrage : Fonds Calédonien de l Habitat Objet du marché : RESTRUCTURATION DE 103 LOGEMENTS «Rivière

Plus en détail

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION

LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION AMENAGEMENT D UNE SALLE DE REUNION ASSOCIATIVE PLACE DU 1 ER MAI 63200 MENETROL LOT N 5 : PLOMBERIE SANITAIRE VENTILATION Dossier Projet CM/FP N 12-10-6681 Maître d ouvrage MAIRIE Maître d œuvre Xavier

Plus en détail

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE

LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE Roger Cadiergues MémoCad ns03.a LES DTU PLOMBERIE SANITAIRE SOMMAIRE ns03.1. Le cadre DTU plomberie ns03.2. Le cadre du DTU 60.1 actuel ns03.3. L application du DTU 60.1 actuel ns03.4. Le cadre du DTU

Plus en détail

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie

Thierry Gallauziaux David Fedullo. La plomberie Thierry Gallauziaux David Fedullo La plomberie Deuxième édition 2010 Sommaire Sommaire Les bases de la plomberie Les matières synthétiques...16 Les dangers du gaz et de l eau...16 La plomberie...9 L eau...10

Plus en détail

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE

LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE PAGE N 1/12 LOT N 05 PLOMBERIE VENTILATION CHAUFFAGE ETABLISSEMENT THERMAL DE LUZ SAINT SAUVEUR CCTP LOT N 05 PLOMBERIE

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP

MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES CCTP Mairie de BRAILLANS 9 rue de la mairie 25640 BRAILLANS 03 81 57 93 30 Email : mairie.braillans@orange.fr MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX Selon la procédure adaptée CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Décomposition du Prix Global et Forfaitaire Création d'un espace périscolaire Et d'une nouvelle mairie A CUSE et ADRISANS Rue PATARD 25 680 CUSE et ADRISANS Lot n 3 Ventilation - Plomberie sanitaire Maître

Plus en détail

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS

SOMMAIRE ARTIPRIX PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS PERCEMENTS SAIGNÉES SCELLEMENTS 1 2 3 4 5 6 7 PIQUAGES - FORAGES - PERCEMENTS DES MURS FORAGES DANS MURS FORAGES DANS PLANCHERS 15 PERCEMENTS 16 SAIGNÉES SCELLEMENTS FRAIS DIVERS D'INTERVENTION DE DÉPANNAGE RECONNAISSANCE DES TRAVAUX

Plus en détail

LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES

LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES Rénovation des logements de Griffeuille 2012 2014 C.C.T.P (Cahier des clauses techniques particulières) LOT 1 PLOMBERIE SANITAIRES SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 ÉTENDUE DES TRAVAUX REGLEMENTATIONS NORMES... 3

Plus en détail

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires

Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Travaux de rénovation partielle de bureaux et de laboratoires Centre de recherche Saint Antoine UMR-S 893 Site de l Hôpital Saint Antoine Bâtiment Inserm Raoul KOURILSKY 6 ème étage Equipe 13 Alex DUVAL

Plus en détail

MARNE REIMS PALAIS DU TAU

MARNE REIMS PALAIS DU TAU CENTRE DES MONUMENTS NATIONAUX DIRECTION REGIONALE DES AFFAIRES CULTURELLES DE CHAMPAGNE-ARDENNE, Maître d'ouvrage délégué CONSERVATION REGIONALE DES MONUMENTS HISTORIQUES 3, FAUBOURG SAINT-ANTOINE 51

Plus en détail

ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS

ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS MAITRE D'OUVRAGE : ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35 EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES

Plus en détail

Plomberie sanitaires

Plomberie sanitaires EXTENSION DE L ECOLE CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES LOT N 7 Plomberie sanitaires JEAN-YVES IMBERT ARCHITECTE D.P.L.G. INNOPARC - AVENUE MARC SEGUIN BP 434 07 004 PRIVAS TELEPHONE 04-75-65-82-72

Plus en détail

COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84).

COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84). COMMUNE DE TRAVAILLAN RESTRUCTURATION ET EXTENSION DES ECOLES MATERNELLES ET PRIMAIRES DE LA COMMUNE DE TRAVAILLAN DANS LE VAUCLUSE (84). CCTP LOT N 4: PLOMBERIE SANITAIRE Maître d œuvre Olivier FOULQUIER

Plus en détail

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ

Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ Monneren le 03/12/2014 Mutualité Sociale Agricole 17, avenue André Malraux 57000 METZ REAMENAGEMENT DES LOCAUX RDC ET R+4 METZ LOT N 8 CHAUFFAGE - VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU

Plus en détail

Commune de SAINT LEONARD - 88650

Commune de SAINT LEONARD - 88650 Commune de SAINT LEONARD - 88650 ------------------------------------------------------------------------ PROJET D EXTENSION DU CENTRE DE SECOURS & CREATION DE GARAGES COMMUNAUX ------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

4 PLOMBERIE/SANITAIRE CHAUFFAGE

4 PLOMBERIE/SANITAIRE CHAUFFAGE Réhabilitation du préau des Capucins Salle des associations / Commune de Cazères 31220 Page 1 sur 7 Préau des Capucins - Mairie de Cazères Mai 2012 LOT N 4 : PLOMBERIE/SANITAIRE - CHAUFFAGE C A B I N E

Plus en détail

CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER

CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER CENTRE HOSPITALIER BELAIR AMENAGEMENT DES LOCAUX DE LA PHARMACIE DU CENTRE HOSPITALIER DEVIS DESCRIPTIF - Lot n 8 PLOMBERIE - SANITAIRES - date : juin 2009 S.A. JACKY MANESSE 1 rue du Paquis - 08090 ARREUX

Plus en détail

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS

COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS COMMUNE D'AYN REAMENAGEMENT DES COMBLES DE LA MAIRIE CREATION DE 2 LOGEMENTS LOT N 05: PLOMBERIE SANITAIRE - VENTILATION - PRO FEVRIER 2013 1 GENERALITES ADMINISTRATIVES I.01) Objet du présent descriptif:

Plus en détail

Recommandations pour la surveillance de la température de l eau chaude sanitaire

Recommandations pour la surveillance de la température de l eau chaude sanitaire Délégation territoriale du Val-d Oise Recommandations pour la surveillance de la température de l eau chaude sanitaire Maîtriser la température de l eau chaude sanitaire L exploitant d un réseau d eau

Plus en détail

Plomberie. Chauffe eau Chauffe eau 15L sur évier Code Désignation Photo. Pièces détachées SAV-002-I 1/10. Chauffe eau électrique 15 L Sous évier

Plomberie. Chauffe eau Chauffe eau 15L sur évier Code Désignation Photo. Pièces détachées SAV-002-I 1/10. Chauffe eau électrique 15 L Sous évier 1/10 Chauffe eau Chauffe eau 15L sur évier PL06-0023 Chauffe eau électrique 15 L Sur évier PL06-0051 Support chauffe eaux 15 L Chauffe eau 15L sous évier PL06-0036 Chauffe eau électrique 15 L Sous évier

Plus en détail

Table des matières générale 1)

Table des matières générale 1) 1) page 1 1) 0 CLAUSES COMMUNES Chap. 1 Clauses communes à tous les lots 1/1 Définition de l opération Réglementations Lots 1/2 Spécifications communes à tous les lots 1 PLOMBERIE INSTALLATIONS SANITAIRES

Plus en détail

COMMUNE DE SAINT AUBIN D AUBIGNE

COMMUNE DE SAINT AUBIN D AUBIGNE MAITRE D OUVRAGE COMMUNE DE SAINT AUBIN D AUBIGNE Place de la Mairie-35250 St Aubin D Aubigné Extension d un ALSH Rue des Écoles 35250 St Aubin d Aubigné Cahier des Clauses Techniques Particulières Dossier

Plus en détail

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil

Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Notice de sécurité Etablissement Recevant du Public (ERP) de 5 ème catégorie avec locaux à sommeil Cette notice a été établie à l'attention des exploitants d Etablissements Recevant du Public (ERP), afin

Plus en détail

Installations de plomberie

Installations de plomberie Service de l urbanisme, des biens et de l aménagement Installations de plomberie Guide à l intention des propriétaires pour l interprétation des règlements municipaux de la ville de Winnipeg concernant

Plus en détail

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux

Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Chauffe-eau électrique Chaffoteaux Guide de montage Difficulté : Durée de l intervention : 1h30 à 2h00 Besoin d informations? Contactez-nous au 01 47 55 74 26 ou par email à Sommaire Introduction... 2

Plus en détail

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES

TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES TITRE PROFESSIONNEL DU MINISTERE CHARGE DE L EMPLOI INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES Le titre professionnel de : INSTALLATEUR D EQUIPEMENTS SANITAIRES1 niveau V (code NSF : 233 s) se compose de deux

Plus en détail

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE

CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE 1 CHAMBRE DES METIERS ET DE L ARTISANAT DE L ARDECHE 5 Rue de l Isle 07302 TOURNON SUR RHONE PROJET DE CONSTRUCTION D UN BATIMENT ADMINISTRATIF Avenue Sadi Carnot 07500 GUILHERAND GRANGES DECOMPOSITION

Plus en détail

REALISATION D UN BLOC SANITAIRE PARKING DU VEYRET. Mairie Annexe COMMUNE DE PORT LEUCATE 11370 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CCTP

REALISATION D UN BLOC SANITAIRE PARKING DU VEYRET. Mairie Annexe COMMUNE DE PORT LEUCATE 11370 DOSSIER DE CONSULTATION DES ENTREPRISES CCTP COMMUNE DE LEUCATE 11 370 REALISATION D UN BLOC SANITAIRE PARKING DU VEYRET Mairie Annexe COMMUNE DE PORT LEUCATE 11370 NOV 2013 PIECES ECRITES MAITRISE D OUVRAGE Commune de LEUCATE Hôtel de Ville 11370

Plus en détail

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux

Antenne du Conseil Général de l Aude à Limoux LOT n 16 ASCENSEUR SOMMAIRE CHAPITRE I - GENERALITES 1.1 DE FINITION DES OUVRAGES 1.2 LIMITE DES PRESTATIONS 1.2.1 Travaux à la charge de l entreprise 1.2.2 Travaux exclus 1.3 NORMES ET REGLEMENTS 1.4

Plus en détail

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS

LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS LOT N 2 - MENUISERIES EXTERIEURES INTERIEURES et FAUX PLAFONDS 4.A. OBJET DES TRAVAUX Les travaux prévus au présent lot concernent tous les ouvrages de Menuiseries extérieures, intérieures et de faux plafonds,

Plus en détail

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY

Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Monneren le 04 avril 2014 Mairie de Colligny 4, rue Principale 57530 COLLIGNY Agrandissement et réhabilitation de la mairie COLLIGNY LOT N 08 VENTILATION - PLOMBERIE - SANITAIRES DÉCOMPOSITION DU PRIX

Plus en détail

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE

MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE MARCHE A PROCEDURE ADAPTEE Pouvoir adjudicateur : Centre Hospitalier de Béziers 2 rue Valentin Haüy BP 740 34525 BEZIERS Libellé de la consultation* : SITE MONTIMARAN SERVICE RADIOLOGIE (objet du marché)

Plus en détail

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR

FABRICATION FRANÇAISE ET NORMES PMR Limiance Dimensions extérieures : 2206 X 1667 mm (habillage extérieur compris, hors prestation hva-concept) Largeur porte : 830 mm Surface utile : 2,95 m² Poids : 920 kg (+/- 5 %) Présentation avec finition

Plus en détail

CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX

CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX CONSULTATION PROPRETE DES LOCAUX Exécution de prestations de nettoyage de locaux administratifs situés : - site n 1 : 24 rue des Ingrains 36022 CHATEAUROUX - site n 2 : 10 rue d Olmor 36400 LA CHATRE Critères

Plus en détail

ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS

ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35. EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS MAITRE D'OUVRAGE : ASSOCIATION CRESCENDO 102 rue Amelot 75011 PARIS Tél : 01 58 30 55 55 Fax : 01 58 30 56 35 EXTENSION D UNE CRECHE 93 rue de Meaux 75019 PARIS DOSSIER PRO CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES

Plus en détail

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS

Décomposition du Prix Global et Forfaitaire. SALLE COMMUNALE ''DES HUTTES'' 18 Route de Chaillé Les Marais 85370 NALLIERS BP 112-85000 LA ROCHE SR YON Bureau d Etudes Techniques tous fluides F i l i a l e d u g r o u p e A R E A Tél. 02 51 37 48 88 - Fax 02 51 62 22 07 areaelr.bet@orange.fr / www.areaetudes.net MAITRE D OVRAGE

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS INTELLECTUELLES RESTRUCTURATION PARTIELLE DU RESEAU CVC CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES EN APPLICATION DU CODE DES MARCHES PUBLICS DECRET N 2006-975 DU 1ER AOUT

Plus en détail

Sanitaires Lavabo accessible

Sanitaires Lavabo accessible Fiche H.11 Objet de la fiche Rappeler les dispositions de l arrêté pour l application, aux sanitaires, des articles R.111-19 à R.111-19- 3 ; R.111-19-6, R.111-19-8 et R.111-19-11 du code de la construction

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHE DE SERVICES Achat de locaux modulaires Cahier des Clauses Techniques Particulières Désignation de la personne publique contractante : Commune Saint-Pathus 6 rue Saint-Antoine 77178 SAINT-PATHUS

Plus en détail

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PRATICULIERES (CCTP)

MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PRATICULIERES (CCTP) MARCHE PUBLIC DE PRESTATIONS DE SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PRATICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur Institut d'etudes Politiques de Rennes Représentant du pouvoir adjudicateur Monsieur le

Plus en détail

Entretien domestique

Entretien domestique VÉRIFICATION DU BON FONCTIONNEMENT Mettez l appareil sous tension. Si votre tableau électrique est équipé d un relais d asservissement en heures creuses (tarif réduit la nuit), basculez l interrupteur

Plus en détail

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise

Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Page 1 sur 6 Grille d'évaluation Compétences reliées aux activités Evaluation du stage en entreprise Nom élève:.. Entreprise: Nom et fonction du professeur:. Dates de stage:.. Zone de compétence: Zone

Plus en détail

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE

Eau chaude sanitaire FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Eau chaude sanitaire 2 5 6 6 CONNAÎTRE > Les besoins d eau chaude sanitaire > Les modes de production > La qualité de l eau > Les réseaux de distribution > La température de l eau REGARDER

Plus en détail

CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières

CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières solutions ciblées pour des espaces toujours aux normes LYCÉE JEAN MOULIN Réfection des toilettes de l'internat Bât C CCTP Cahier des Clauses Techniques Particulières Lot n MAÎTRE D'OUVRAGE LYCÉE JEAN MOULIN

Plus en détail

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE

VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE Département du Rhône (69) VILLE DE FEYZIN PÔLE LOGISTIQUE ET BÂTIMENTS CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (C.C.T.P.) TRAVAUX DE REFECTION D'ETANCHEITE CENTRE DE LOISIRS 1 RUE DES BLEUETS Ville

Plus en détail

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 08 PLOMBERIE/SANITAIRES

Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 08 PLOMBERIE/SANITAIRES Projet : REHABILITATION DES BUREAUX DE LA MSA NYONS PHASE : PROJET CCTP LOT N 08 PLOMBERIE/SANITAIRES MAITRE D'OUVRAGE : MSA ARDECHE DROME LOIRE 29, rue Frédéric Chopin, 26000 Valence Tél : 04 75 75 88

Plus en détail

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO

Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Cahier des charges pour la réhabilitation électrique dans les classes de l école SALENGRO Le présent marché a pour objet la réhabilitation électrique. Une précédente consultation inclus les travaux peintures

Plus en détail

CONSTRUCTION DE 56 VILLAS LOT 5, 2 ème EXTENSION SPRING CORCORDIA 97150 SAINT MARTIN

CONSTRUCTION DE 56 VILLAS LOT 5, 2 ème EXTENSION SPRING CORCORDIA 97150 SAINT MARTIN CONSTRUCTION DE 56 VILLAS LOT 5, 2 ème EXTENSION SPRING CORCORDIA 97150 SAINT MARTIN NOTICE DESCRIPTIVE I CARACTERISTIQUES TECHNIQUES GENERALES DE L IMMEUBLE 1.1 - INFRASTRUCTURE 1.1.1 - Fondations Les

Plus en détail

Cahier des Clauses Techniques Particulières

Cahier des Clauses Techniques Particulières MARCHES PUBLICS DE TRAVAUX Ville de Noisy-le-Sec Direction des Finances et le la Commande Publique Service des Marchés Publics Place du Maréchal Foch 93134 NOISY-LE-SEC Cedex Tél: 01 49 42 66 00 INSTALLATION

Plus en détail

LES GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMBLE. QUI FAIT QUOI DANS LE LOGEMENT? Point par point. www.ophmontreuillois.fr

LES GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMBLE. QUI FAIT QUOI DANS LE LOGEMENT? Point par point. www.ophmontreuillois.fr S GUIDES DU BIEN VIVRE ENSEMB QUI FAIT QUOI DANS LOGEMENT? Point par point www.ophmontreuillois.fr Les installations de chauffage en détail Les installations de plomberie en détail Convecteur électrique

Plus en détail

COMMUNE DE PONTLEVOY «Réhabilitation et extension d un immeuble à usage de boulangerie» 4 rue du Colonel FILLOUX 41 400 PONTLEVOY

COMMUNE DE PONTLEVOY «Réhabilitation et extension d un immeuble à usage de boulangerie» 4 rue du Colonel FILLOUX 41 400 PONTLEVOY COMMNE DE PONTLEVOY «Réhabilitation et extension d un immeuble à usage de boulangerie» 4 rue du Colonel FILLOX 41 400 PONTLEVOY Lot n 07 PLOMBERIE SANITAIRE Société d Architecture BOITTE 10, rue de la

Plus en détail

A l extérieur du logement

A l extérieur du logement Travaux et entretien du logement Locataire bailleur, qui fait quoi Locataire / bailleur, qui fait quoi? octobre 00 Fiche n sept. 00 Fiche n A l extérieur du logement 6 3 4 7 5 Fiche n Travaux et entretien

Plus en détail

Ville de Guipavas Extension et rénovation de l école de Kerafloc h rue du Douvez. LOT N 16 : Ascenseur

Ville de Guipavas Extension et rénovation de l école de Kerafloc h rue du Douvez. LOT N 16 : Ascenseur Ville de Guipavas Extension et rénovation de l école de Kerafloc h rue du Douvez LOT N 16 : Ascenseur Maître d ouvrage Ville de Guipavas Mairie de Guipavas place Saint Eloi 29490 Guipavas. Tél. : 02 98

Plus en détail

TRAVAUX D ELECTRICITE POUR LA LEVEE DES OBSERVATIONS DU RAPPORT DE CONTROLE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES

TRAVAUX D ELECTRICITE POUR LA LEVEE DES OBSERVATIONS DU RAPPORT DE CONTROLE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES TRAVAUX D ELECTRICITE POUR LA LEVEE DES OBSERVATIONS DU RAPPORT DE CONTROLE DES INSTALLATIONS ELECTRIQUES RAPPORT DEKRA N 044688791201 R 001 (Vérifications réalisées du 26/12/2012 au 07/03/2013) C C T

Plus en détail

Hygiène alimentaire. Réglementation. Restaurants et commerces alimentaires

Hygiène alimentaire. Réglementation. Restaurants et commerces alimentaires Hygiène alimentaire Réglementation Restaurants et commerces alimentaires Hygiène alimentaire Sommaire Avant de s installer, les démarches à suivre p.3/4 Concevoir la cuisine p.5 Hygiène - Les bonnes pratiques

Plus en détail

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC.

LES EAUX USÉES. L évacuation des eaux usées. Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. L évacuation des eaux usées Les eaux vannes (EV) : eaux provenant des cuvettes de WC. Les eaux ménagères (EM) : eaux provenant de la cuisine (évier, lave-vaisselle) et de la salle de bains (lavabo, baignoire,

Plus en détail

AMENAGEMENT BUREAUX 3 CM

AMENAGEMENT BUREAUX 3 CM AMENAGEMENT BUREAUX 3 CM CHAUFFAGE PLOMBERIE - VENTILATION Maître d ouvrage COMMUNAUTE DE COMMUNE DU CANTON DE MONTLUEL 85 avenue Pierre COMORECHE 01120 MONTLU Tél : Maître d œuvre CAP ARCHITECTURE 441

Plus en détail

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public

NOM équipement. Notice accessibilité pour les établissements recevant du public NOM équipement Notice accessibilité pour les établissements recevant du public Textes de référence : Loi n 2005-102 du 11 février 2005 Décret n 2006-555 du 17 mai 2006 Arrêté du 1er Règles en vigueur considérées

Plus en détail

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie

«RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie «RÉFECTION DES PLOTS Salle MATISSE» C.C.T.P. (Cahier des Clauses Techniques Particulières) Lot n 1 Maçonnerie Maître d ouvrage : Maître d œuvre : Marché : Objet : Mode de consultation : Personnes à contacter

Plus en détail

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30

VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 VEILLE RÉGLEMENTAIRE Sécurité des personnes Fiche VRE.30 Incendie Code du Travail R4216-1 à R4216-7 ; R4216-11 à R4216-34 Code du Travail R4225-8 Code du Travail R4227-34 à R4227-36 Code du Travail R4227-1

Plus en détail

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare

+ de 800 photos. pour vous guider pas à pas. Robert Longechal. La plomberie. La maison du sol au plafond. J installe Je pose Je change Je répare + de 800 photos pour vous guider pas à pas Robert Longechal La plomberie La maison du sol au plafond J installe Je pose Je change Je répare Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de

Plus en détail

COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS

COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS COMMUNE DE SELLES SAINT DENIS REHABILITATION ET REMISE AUX NORMES D UNE BOUCHERIE- CHARCUTERIE 41 300 SELLES SAINT DENIS Lot n 03 Menuiseries Aluminium - Serrurerie Sté d ARCHITECTURE BOITTE Agence de

Plus en détail

CommunautÄ de commune de ROUGEMONT (25)

CommunautÄ de commune de ROUGEMONT (25) CommunautÄ de commune de ROUGEMONT (25) Reconstruction du båtiment VESTIAIRES TRIBUNES DU STADE DE ROUGEMONT Architecte : IngÄnierie GÄnÄrale : Bureau d Etudes Fluides : Pierre LELU 18, rue des Vignes

Plus en détail

www.vac-location.com Location de Véhicules Autonomes de Cantonnement Solutions Base Vie Clés en Main pour Chantiers

www.vac-location.com Location de Véhicules Autonomes de Cantonnement Solutions Base Vie Clés en Main pour Chantiers www.vac-location.com Location de Véhicules Autonomes de Cantonnement Solutions Base Vie Clés en Main pour Chantiers CONTEXTE Application plus stricte des dispositions réglementaires relatives à l accueil

Plus en détail

DETAIL ESTIMATIF CABINET ARCHITECTURE AMENAGEMENT BOUBAD SAID AGENCE DE TAROUDANNT. Prix unitaires en hors T.V.A.

DETAIL ESTIMATIF CABINET ARCHITECTURE AMENAGEMENT BOUBAD SAID AGENCE DE TAROUDANNT. Prix unitaires en hors T.V.A. AGENCE DE TAROUDANNT DETAIL ESTIMATIF N Désignations des prestations U Quant 100- GROS ŒUVRE 100.01 Démolution des ouvrages existants Forfait F 1 100.02 Cloisons en briques creuses de 6 trous le métre

Plus en détail

Aménagement d'un point Multi-services

Aménagement d'un point Multi-services 1 MAITRE D'OUVRAGE VILLE DE FEYZIN Aménagement d'un point Multi-services (marché n 10.054 T) CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUE PARTICULIERES (C.C.T.P) LOT N 2 SERRURERIE 2 SOMMAIRE 1 OBJET DU MARCHE... 3 1.1

Plus en détail

ENTRETIEN & RÉPARATIONS. Qui paie quoi dans votre logement?

ENTRETIEN & RÉPARATIONS. Qui paie quoi dans votre logement? ENTRETIEN & RÉPARATIONS Qui paie quoi dans votre logement? Qui paie quoi dans votre logement? Peinture, papier peint sur murs et plafonds Peinture sur les portes palières et huisseries L entrée Un évier

Plus en détail

1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES

1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES 1. GENERALITES MOBILIER D ARCHIVAGE 1.1 - Objet 1.2 - Qualification 1.3 - Offre 2. DESCRIPTIF ET LISTE DES OUVRAGES 2.0 Mobilier d archivage fixe 2.1 Meuble à plan 2.2 Armoire à produits dangereux 2.3

Plus en détail

MAISON de RETRAITE DEPARTEMENTALE de la LOIRE ST-JUST, ST-RAMBERT = = = = = = = = = = REAMENAGEMENT DE LOCAUX

MAISON de RETRAITE DEPARTEMENTALE de la LOIRE ST-JUST, ST-RAMBERT = = = = = = = = = = REAMENAGEMENT DE LOCAUX SOCIETE D'ETUDES TECHNIQUES POUR LE CHAUFFAGE ET L'INDUSTRIE Société à responsabilité limitée au capital de 50 000 R.C Saint-Etienne 64 B 96 C/A 15, rue de l'eternité- 42.000 SAINT-ETIENNE Téléphone :

Plus en détail

CCTP Lot 04 PLOMBERIE

CCTP Lot 04 PLOMBERIE CCTP Lot 04 PLOMBERIE Travaux d amélioration du Foyer Honoré Daumier Chemin Bescherelle 95760 Valmondois n 1-18 Sommaire 1.1 OBJET DU DOSSIER... 3 1.1.1 ALIMENTATION... 3 1.1.2 EVACUATION... 3 1.2 RECONNAISSANCE

Plus en détail

LES RÉPARATIONS. locatives. Le petit mémo pour y voir plus clair

LES RÉPARATIONS. locatives. Le petit mémo pour y voir plus clair LES RÉPARATIONS locatives Le petit mémo pour y voir plus clair En matière de réparations locatives, les obligations du bailleur et celles du propriétaire sont définies par le Décret du 26 aôut 1987 et

Plus en détail

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER

PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER ANNEXE COMPETENCES A LA CARTE DE LA BRANCHE EAU PARTICIPATIONS FINANCIERES H.T. DES ADHERENTS POUR L ANNEE 2010 ADOPTEES PAR LE COMITE SYNDICAL DU 19 FEVRIER 2010 Page 1 /14 26/02/2010 OPTION MAINTENANCE

Plus en détail

COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE

COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE COMMUNE DE MONTAMISE CONSTRUCTION D UN DAB POUR LE CREDIT AGRICOLE A MONTAMISE SOUMISSION - MARCHE POUR TRAVAUX PUBLICS ENTRE D'UNE PART : La COMMUNE DE MONTAMISE 11, Place de la Mairie 86360 MONTAMISE,

Plus en détail

4.6 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 6 : NETTOYAGE

4.6 C.C.T.P. GROUPE SCOLAIRE LES GENETS RENOVATION DES SANITAIRES INTERIEURS. Cahier des Clauses Techniques Particulières LOT 6 : NETTOYAGE MAITRE D OUVRAGE / MAITRE D OEUVRE : VILLE DE NICE DIRECTION GENERALE DES SERVICES TECHNIQUES, DE L AMENAGEMENT, DES TRAVAUX, ET DU DEVELLOPEMENT DURABLE DIRECTION DES BATIMENTS COMMUNAUX SERVICE MAINTENANCE

Plus en détail

Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot

Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot CCTP DPGF LOT 08 CHAUFFAGE / PLOMBERIE / VMC..1 / 15 I - GENERALITES Le présent document a pour objet la définition des ouvrages à réaliser et les fournitures à mettre en oeuvre pour l'exécution du lot

Plus en détail

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique

Manuel d entretien. Présentation de votre chauffe-eau. Poignées de préhension (haut et bas) Protection intérieure par émaillage. Isolation thermique Présentation de votre chauffe-eau Poignées de préhension (haut et bas) Isolation thermique Protection intérieure par émaillage Canne de prise d eau chaude Doigt de gant du thermostat Anode magnésium Résistance

Plus en détail

NOTICE D ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES

NOTICE D ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES NOTICE D ACCESSIBILITE AUX PERSONNES HANDICAPEES ETABLISSEMENT RECEVANT DU PUBLIC RENSEIGNEMENTS GENERAUX COMMUNE DE MONSEGUR (33) DESIGNATION PRECISE DU PROJET MAITRE D OUVRAGE EQUIPE DE MAITRISE D OEUVRE

Plus en détail

Salle de bains FICHE TECHNIQUE

Salle de bains FICHE TECHNIQUE FICHE TECHNIQUE Salle de bains 2 4 7 CONNAÎTRE > Une pièce humide > Les équipements > Production d eau chaude sanitaire > Les revêtements du sol et des murs > L installation électrique > Les réseaux d

Plus en détail

ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES

ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES ÉTABLISSEMENTS RECEVANT DU PUBLIC (ERP) INSTALLATIONS OUVERTES AU PUBLIC (IOP) NOTICE D ACCESSIBILITÉ AUX PERSONNES HANDICAPÉES Textes de référence : Champ d application : Code de la Construction et de

Plus en détail

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B

F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B F.I.C. n 2013/AI TH PS 01-B Fiche d interprétation et / ou complément aux référentiels Qualitel et Habitat & Environnement Objet : Rubrique AI Acoustique Intérieure Rubrique TH Niveau de consommation d

Plus en détail

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS

C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS SCI CAMOZZI MOULIOT C.C.T.P CONSTRUCTION DE SANITAIRES POUR LE CAMPING DES BERGES DU GERS LOT N 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES LOT 04 MENUISERIE INTERIEURE / CABINES 1 04 MENUISERIE BOIS Sommaire 04

Plus en détail

DPGF - LOT 3 - CVC / PLOMBERIE

DPGF - LOT 3 - CVC / PLOMBERIE 4, rue Dolorès Ibarruri DPGF - LOT 3 - CVC / PLOMBERIE L entreprise a la responsabilité de prévoir les bonnes quantités de fourniture pour la réalisation des travaux : - faire les métrés et renseigner

Plus en détail

L HABITAT. Technologie 5ème

L HABITAT. Technologie 5ème L HABITAT LES FONCTIONS CLORE: air, eau RESISTER: poids propre, charges d exploitation, charges climatiques (neige, vent) ISOLER: thermique, acoustique CHAUFFER l hiver RAFFRAICHIR l été PROCURER: hygiène,

Plus en détail

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées

Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Fiche pratique Personnes âgées Travaux d adaptation du logement pour les personnes âgées Accéder à son logement - utiliser les escaliers - prendre l ascenseur - accéder aux équipements Profiter de son

Plus en détail

LOT N 9 Plomberie Sanitaires

LOT N 9 Plomberie Sanitaires MARCHE PUBLIC DE TRAVAUX CCTP & devis estimatif LOT N 9 Plomberie Sanitaires COMMUNE DE NEUCHATEL URTIERE CONSTRUCTION D UNE MAIRIE Objet du marché : Construction d une Mairie 2eme Appel d offres 05.2013

Plus en détail

AMBASSADE DE FRANCE EN BELGIQUE REPRÉSENTATION PERMANENTE DE LA FRANCE AUPRÈS DE L UNION EUROPÉENNE

AMBASSADE DE FRANCE EN BELGIQUE REPRÉSENTATION PERMANENTE DE LA FRANCE AUPRÈS DE L UNION EUROPÉENNE AMBASSADE DE FRANCE EN BELGIQUE REPRÉSENTATION PERMANENTE DE LA FRANCE AUPRÈS DE L UNION EUROPÉENNE APPEL D OFFRE POUR UN MARCHE DE NETTOYAGE Pouvoir adjudicateur Monsieur Bernard VALERO, ambassadeur de

Plus en détail

TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE

TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE TACOTHERM DUAL PIKO MODULE THERMIQUE D APPARTEMENT MULTI CONFIGURABLE COMBINEZ VOTRE STATION INDIVIDUELLE Le module thermique d appartement TacoTherm Dual Piko s adapte parfaitement à toutes les configurations

Plus en détail

Département d Indre et Loire Commune de Beaulieu les Loches

Département d Indre et Loire Commune de Beaulieu les Loches Département d Indre et Loire Commune de Beaulieu les Loches *** CONSTRUCTION D UN ALSH ACCUEIL PERISCOLAIRE 1 Place des Ecoles 37 600 BEAULIEU LES LOCHES *** CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIÈRES

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE

NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE MODELE N 2 Document disponible sur http://www.auvergne.pref.gouv.fr/protection_civile/etablissements _recevant_public/sec_incendie_erp/procedure.php NOTICE TECHNIQUE DE SECURITE Etablissement Recevant

Plus en détail