La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer?

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer?"

Transcription

1 La fonte des glaces fait-elle monter le niveau de la mer? L effet de la fonte des glaces sur la variation du niveau de la mer est parfois source d erreur et de confusion. Certains prétendent qu elle est sans incidence. D autres soutiennent le contraire. Qu en est-il exactement? Les expériences proposées ici ont pour objectif de répondre à la question de savoir si la fonte de la banquise ou des icebergs peut entraîner une élévation du niveau de la mer. En préambule, il convient de définir banquise et icebergs (voir photos en page 5): La banquise est de la glace de mer. Lorsque la température de l eau de mer descend en-dessous de 2 C, des cristaux commencent à se former en surface, puis la couche de glace s épaissit jusqu à atteindre deux à trois mètres. La banquise arctique correspond donc à une immense couche de glace très étendue (plusieurs millions de km²), mais très fine vis-à-vis de la profondeur de l océan arctique, qui est de l ordre de 3000 à 4000 m. Toutes proportions gardées, imaginons par exemple une fine plaque de contreplaqué de 3 mm d épaisseur flottant sur une piscine de 3 à 4 m de profondeur Les icebergs sont des blocs de glace d eau douce en provenance des glaciers continentaux et des calottes glaciaires. La glace continentale, en s écoulant progressivement vers la mer se fissure au contact de celle-ci et libère des blocs de glace qui peuvent partir à la dérive, les icebergs, dont les dimensions peuvent être très importantes (parfois plusieurs centaines de km² et des centaines de mètres d épaisseur). Expériences : Elles consistent à étudier l impact de la fonte de la glace sur le niveau de l eau selon deux approches, l une correspondant à ce qui se passe pour la banquise et l autre, ce qui se passe pour un iceberg. Matériel nécessaire : - un récipient transparent, d une contenance d environ 0,5 L : un bocal de verre, ou éventuellement une bouteille d eau minérale découpée à mi-hauteur - deux pots de yaourt vides - du colorant alimentaire (se trouve en grande surface, prix de l ordre de 1,5 les 3 flacons de couleurs différentes) - un crayon feutre noir - un double décimètre. Pour ces deux expériences, il faut au préalable préparer deux gros glaçons colorés l un en bleu et l autre en rouge. Il suffit d utiliser comme récipients des pots de yaourt que l on remplit d eau et d ajouter quelques gouttes de colorant alimentaire avant de les mettre au congélateur pendant une journée. 1

2 Expérience n 1 mode opératoire : Au moment de l expérience : - verser 250 ml d eau (au minimum) dans le bocal de verre - sortir le pot de yaourt du congélateur et démouler le glaçon en faisant couler doucement un filet d eau chaude sur les parois extérieures du pot, ou en l immergeant dans l eau chaude quelques instants. - introduire le glaçon dans le bocal, de façon à créer la situation «banquise». Faire remarquer que la glace flotte sur l eau et que le sommet du glaçon dépasse légèrement le niveau supérieur de l eau. - noter sur le flacon et à l aide du crayon feutre le niveau supérieur de l eau. - attendre la fusion complète du glaçon. Cette opération est lente, mais on peut faire une observation tous les ¼ d heure, (à titre d exemple, il faut compter environ 1 heure, pour la fonte d un glaçon de 120 ml immergé dans 350 ml d eau initialement à 17 C) Au début de l expérience : banquise. Au bout de 30 minutes : banquise en cours de fonte. En fin d expérience : banquise fondue. Conclusion : En fin de fusion, onconstate que le niveau de l eau n a pas varié, ce qui conduit à la conclusion : Contrairement à une idée répandue (à tort), la fonte de la banquise ne fait pas monter le niveau de la mer. Expérience n 2 mode opératoire : Au moment de l expérience : - verser 250 ml d eau dans le bocal de verre - repérer le niveau de l eau en effectuant une marque sur le bocal à l aide d un crayon feutre - sortir le pot de yaourt du congélateur et démouler le glaçon - introduire le glaçon dans le bocal, de façon à créer la situation de vêlage d un iceberg. Faire remarquer que le niveau de l eau a monté de façon très nette - noter sur le flacon et à l aide du crayon feutre le nouveau niveau supérieur de l eau. Remarque : On peut attendre la fusion complète du glaçon et montrer qu une fois l iceberg immergé, la fonte de ce dernier n a plus d influence sur le niveau de l eau. 2

3 Avant «vêlage de l iceberg» Immersion de «l iceberg» «L iceberg» a fondu Conclusion : Le vêlage des icebergs qui se produit à la zone de contact entre les glaciers continentaux et la mer se traduit par un apport de matière (de l eau douce gelée) qui entraîne une élévation du niveau de la mer. Une fois que l iceberg est immergé et dérive au gré des courants, sa fonte (qui peut demander des années) ne modifie pas le niveau de celle-ci. Quelques compléments : Observations : En observant attentivement ce qui se passe au cours de l une des expériences précédentes, on peut constater que des filets d eau de fusion du glaçon (colorés en bleu, donc bien visibles, surtout au début de l expérience) s écoulent vers le bas. L eau froide, plus dense, a tendance à descendre. Il en est de même en Arctique où l eau de surface, en se refroidissant, gagne les profondeurs océaniques, participant ainsi à un grand mouvement général des eaux, à l échelle de la planète, «la circulation océanique mondiale». 3

4 Fonte des calottes glaciaires : Le réchauffement observé ces dernières années en zone arctique s est traduit par un accroissement sensible de jours à température positive sur le Groenland. L extension géographique de la glace soumise à des températures de l air supérieure à 0 C a eu pour effet de favoriser la fonte de l inlandsis, avec un écoulement important des glaciers vers la mer. Le vêlage des icebergs s est accru et contribue de façon significative à l élévation régulière du niveau des océans (mais ce n est pas le seul facteur). Niveau moyen des océans, de 1993 à 2006, d après les observations satellitaires Source : Anny Cazenave, Lettre n 19 des dossiers du CNRS (*). Dans l absolu, si toute la calotte glaciaire du Groenland fondait (mais nous en sommes très loin encore), cela aurait pour conséquence d élever le niveau des océans de 7 m. (*) Ressources documentaires : Pour tout ce qui concerne la définition de la banquise, sa formation, sa structure, se reporter à l Encyclopédie polaire du site jeanlouisetienne.fr : Pour tout ce qui concerne la définition des icebergs, leur formation, leur structure, se reporter à l Encyclopédie polaire du site jeanlouisetienne.fr : Pour illustrer à l aide de photographies : consulter les diaporamas de l Encyclopédie polaire, riches de photos de banquise, glaciers continentaux et de vêlages d icebergs Pour illustrer cette étude à l aide d images satellitaires : - consulter la rubrique ressources/documentation/images satellitaires du site jeanlouisetienne.fr : - consulter le site de l ESA, Agence Spatiale Européenne qui offre de belles images d icebergs géants vus de satellite : 4

5 Ci-contre : Iceberg b -15 A, en Antarctique ( ESA). Ci-dessus : Banquise de la côte est du Groenland vue depuis le satellite européen ENVISAT ( ESA / ENVISAT). 5

La stratification de l eau dans un ballon d eau chaude

La stratification de l eau dans un ballon d eau chaude Principe La stratification de l eau dans un ballon d eau La densité de l eau varie avec sa température. De manière simplifiée, plus l eau est froide, plus elle est dense. «Un litre d eau froide, c est

Plus en détail

Les graphes planaires

Les graphes planaires Les graphes planaires Complément au chapitre 2 «Les villas du Bellevue» Dans le chapitre «Les villas du Bellevue», Manori donne la définition suivante à Sébastien. Définition Un graphe est «planaire» si

Plus en détail

Printemps des sciences 2008. Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008

Printemps des sciences 2008. Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008 Printemps des sciences 2008 Faculté Polytechnique de Mons 11 mars 2008 Objectifs L objectif de cette petite démonstration est double : 1. Démontrer l importance d une bonne isolation thermique sur les

Plus en détail

5 ème COURS Chimie Chapitre 4 MESURER LES VOLUMES ET LES MASSES CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.

5 ème COURS Chimie Chapitre 4 MESURER LES VOLUMES ET LES MASSES CORRECTION DES EXERCICES. Téléchargé sur http://gwenaelm.free. Téléchargé sur http://gwenaelm.free.fr/2008-9 5 ème COURS Chimie Chapitre 4 MESURER LES VOLUMES ET LES MASSES CORRECTION DES EXERCICES Correction : Exercice 2 p 43 1 L = 100 cl 33 cl = 0,33 dm 3 1,31 dm

Plus en détail

Expérience 1 : Compression d une canette

Expérience 1 : Compression d une canette Expériences visant à montrer les effets de la pression : Expérience 1 : Compression d une canette Objectifs de l expérience: - Présenter le phénomène des pressions. - Ses implications. Matériel Requis

Plus en détail

Projet Calcul Machine à café

Projet Calcul Machine à café Projet Calcul Machine à café Pierre-Yves Poinsot Khadija Salem Etude d une machine à café, plus particulièrement du porte filtre E N S I B S M é c a t r o 3 a Table des matières I Introduction... 2 Présentation

Plus en détail

et déterminant à elle seule la réussite ou non d une page.

et déterminant à elle seule la réussite ou non d une page. Facebook est un réseau social créé en 2004 qui compte désormais plus d 1,35 Milliard d utilisateurs actifs à travers le monde. En France, il y a plus de 21 Millions d utilisateurs réguliers, ce qui montre

Plus en détail

JEU DE DAMES INTERNATIONAL Acquérir quelques notions avant de commencer l initiation.

JEU DE DAMES INTERNATIONAL Acquérir quelques notions avant de commencer l initiation. Acquérir quelques notions avant de commencer l initiation. B Se 35 familiariser 40 / N 19 avec 39 le vocabulaire. Les cases du damier sont numérotées de 1 à 50 pour permettre l écriture, puis la lecture

Plus en détail

A quel prix vendre des titres d une société consolidée pour atteindre un certain objectif de résultat?

A quel prix vendre des titres d une société consolidée pour atteindre un certain objectif de résultat? A quel prix vendre des titres d une société consolidée pour atteindre un certain objectif de résultat? SigmaConso Allen White Pour les groupes qui consolident depuis un certain nombre d années, il est

Plus en détail

Rédigé par Roland COMTE. Président de la Commission communication

Rédigé par Roland COMTE. Président de la Commission communication Rédigé par Roland COMTE Président de la Commission communication 1 Sommaire Introduction 1 Extranet à partir du site public A Consulter les articles publiés B L agenda 2 Site d administration de l extranet

Plus en détail

Les stalactites de glace fondent sous la chaleur du soleil. Pourquoi la glace fond-elle? Une canette ci!eau a été oubliée au congélateur. Pourquoi le métal s est-il déchiré? Par les froids matins d'automne,

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION DU SYSTÈME DE LEVÉE DE FONDS EN LIGNE DU FSCD

GUIDE D UTILISATION DU SYSTÈME DE LEVÉE DE FONDS EN LIGNE DU FSCD GUIDE D UTILISATION DU SYSTÈME DE LEVÉE DE FONDS EN LIGNE DU FSCD Préparé par : Fonds de Soutien au Changement Démocratique (FSCD) Date de Publication: Le 20 décembre 2011 PO Box 967, Station B, Ottawa,

Plus en détail

Création du site dans Dreamweaver :

Création du site dans Dreamweaver : CHARGER, CREER et ENREGISTRER 1. Se connecter au RESEAU du COLLEGE avec tes 2 mots de passe 2. Charge le logiciel Au lancement du logiciel, l écran suivant s affiche : Palette des objets Lanceur Zone de

Plus en détail

Séquence 1 L œil et l appareil photographique (15 exercices corrigés)

Séquence 1 L œil et l appareil photographique (15 exercices corrigés) Séquence L œil et l appareil photographique (5 exercices corrigés) Exercice 8 page 24 Schématiser une lentille : La lentille est convergente. n la symbolise donc par un segment vertical avec deux flèches

Plus en détail

La Photographie Principes G.Loichot

La Photographie Principes G.Loichot La Photographie Principes G.Loichot Introduction La principale chose à laquelle il faut penser en photographie, c est à la lumière. C est elle qui traverse l objectif et qui vient «s écraser» sur le capteur

Plus en détail

VOITURES ET GARAGES MS (GS)

VOITURES ET GARAGES MS (GS) VOITURES ET GARAGES MS (GS) UTILISER LE NOMBRE COMME MÉMOIRE DE LA QUANTITÉ Origine de la situation : IREM de Bordeaux Situation autovalidante. Classe : MS (GS) Domaine : Découverte du monde / Approcher

Plus en détail

A1-1 L eau dans tous ces états Extraire des infos d un texte. I. Omniprésence de l eau sur la Terre

A1-1 L eau dans tous ces états Extraire des infos d un texte. I. Omniprésence de l eau sur la Terre A1-1 L eau dans tous ces états Extraire des infos d un texte Eau constituants nécessaire à la vie Pourquoi l eau est-elle si importante? Comment l eau est répartie sur la Terre? Sous quelle forme existe

Plus en détail

Mise en forme avec les tableaux

Mise en forme avec les tableaux Mise en forme avec les tableaux Les tableaux se composent de lignes et de colonnes, comme les feuilles de calcul d Excel. Ils permettent de contrôler la mise en page de tous les objets d une page Web.

Plus en détail

Un jeu pour 2 ou 3 joueurs assoiffés d or, à partir de 8 ans.

Un jeu pour 2 ou 3 joueurs assoiffés d or, à partir de 8 ans. Un jeu pour 2 ou 3 joueurs assoiffés d or, à partir de 8 ans. De l or! De l or! Rien que de l or, à perte de vue! Un âne aux ducats, c est très pratique. Mais attention : ces animaux têtus peuvent aussi

Plus en détail

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne.

Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre. I. Gradient et flux géothermique : conséquences d une dissipation d énergie interne. Géologie- L5 : Géothermie et propriétés thermiques de la Terre Introduction : L existence d un flux de chaleur d origine interne fait l objet de nombreuses manifestations en surface (sources d eaux chaudes,

Plus en détail

Gestion des sites Internet du groupe Stem Notice d utilisation

Gestion des sites Internet du groupe Stem Notice d utilisation Gestion des sites Internet du groupe Stem Notice d utilisation Table des matières Présentation 2 Connexion à la plateforme de gestion 2 Gestion et modification du contenu 3 Gestion des documents 13 Gérer

Plus en détail

API08 Evaluation site internet

API08 Evaluation site internet UNIVERSITE DE TECHNOLOGIE DE COMPIEGNE API08 Evaluation site internet Fédération Française des échecs Emilien NOTARIANNI Printemps 2014 Table des matières Introduction... 2 Evaluation «subjective»... 3

Plus en détail

Initiation aux probabilités.

Initiation aux probabilités. Initiation aux probabilités. On place dans une boite trois boules identiques à l exception de leur couleur : une boule est noire, une est blanche, la troisième est grise. On tire une des boules sans regarder,

Plus en détail

I- SE CONNECTER SUR LE BUREAU VIRTUEL

I- SE CONNECTER SUR LE BUREAU VIRTUEL I- SE CONNECTER SUR LE BUREAU VIRTUEL Soit à partir de la page d accueil du site du collège via la zone «accès direct» «bureau virtuel» Soit en saisissant directement l adresse, http://clg-chateaudouble.ac-aix-marseille.fr/dokeos

Plus en détail

Damien Girardin dgi.girardin@gmail.com 079 358 43 94. Rapport. Analyse d audience www.closdudoubs.ch

Damien Girardin dgi.girardin@gmail.com 079 358 43 94. Rapport. Analyse d audience www.closdudoubs.ch Damien Girardin dgi.girardin@gmail.com 079 358 43 94 Rapport Analyse d audience www.closdudoubs.ch Rapport Table des matières Version 1.0 Table des matières 1 Explications... 3 2 Analyse... 3 2.1 Sessions...

Plus en détail

09 LES LENTILLES ET L ŒIL

09 LES LENTILLES ET L ŒIL CH I- 09 LES LENTILLES ET L ŒIL PRESENTATION DES LENTILLES 11- Qu est ce qu une lentille?. Une lentille est formée d une matière transparente (verre ou plastique) délimitée par deux surfaces lisses dont

Plus en détail

EXPERIENCES AMUSANTES SUR L EAU

EXPERIENCES AMUSANTES SUR L EAU EXPERIENCES AMUSANTES SUR L EAU Projet Comenius Regio Fiches réalisées par les élèves de 4 ème de l Enseignement Agricole Promotions 2011-2012 / 2012-2013 Expériences amusantes sur L EAU 1 Table des matières

Plus en détail

Initiation à la photographie sous marine

Initiation à la photographie sous marine 1. Présentation de l appareil photo 2. La photo sous marine 3. Traitement numérique Présentation de l appareil photo 1. Les différents type d appareil photo 2. Description d un appareil photo 3. Les différents

Plus en détail

NOTICE D UTILISATION DE GESTOENO

NOTICE D UTILISATION DE GESTOENO NOTICE D UTILISATION DE GESTOENO GESTION DES STOCKS SOMMAIRE 1. PRÉSENTATION RAPIDE... 3 2. MISE À JOUR DU STOCK PHYSIQUE INITIAL... 4 ETAPE 1 : CREATION DE VOS ARTICLES...4 ETAPE 1.B : LES ARTICLES COMPOSES...6

Plus en détail

I Exercices I-1 1... I-1 2... I-1 3... I-2 4... I-2 5... I-2 6... I-2 7... I-3 8... I-3 9... I-4

I Exercices I-1 1... I-1 2... I-1 3... I-2 4... I-2 5... I-2 6... I-2 7... I-3 8... I-3 9... I-4 Chapitre Convexité TABLE DES MATIÈRES page -1 Chapitre Convexité Table des matières I Exercices I-1 1................................................ I-1................................................

Plus en détail

Dans l idéal, ceci devrait être fait en amont pour chaque image envoyée sur l espace de stockage de votre site internet.

Dans l idéal, ceci devrait être fait en amont pour chaque image envoyée sur l espace de stockage de votre site internet. 1- Optimiser le poids de votre image : Dans l idéal, ceci devrait être fait en amont pour chaque image envoyée sur l espace de stockage de votre site internet. Tous les types d utilisateurs (auteur, publicateur,

Plus en détail

Evolution de la fréquence des sinistres 2003-2012 en assurance RC automobile

Evolution de la fréquence des sinistres 2003-2012 en assurance RC automobile Evolution de la fréquence des sinistres 2003-2012 en assurance RC automobile Contenu 1. Nombre de sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence des sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence

Plus en détail

TD- Le calcul de la mobilité sociale

TD- Le calcul de la mobilité sociale TD- Le calcul de la mobilité sociale L objectif de ce TD est de vous montrer comment les sociologues calculent la mobilité sociale intergénérationnelle dans un pays. Pour ce faire, on va calculer des «tables

Plus en détail

CONCILIATIONS BANCAIRES MENSUELLES

CONCILIATIONS BANCAIRES MENSUELLES CONCILIATIONS BANCAIRES MENSUELLES OBLIGATION (référence à la RF-06) Conciliation bancaire au 31 décembre, 31 mars et 30 juin. MINIMUM 1 fonds de roulement par mois. Si vous avez une petite caisse, il

Plus en détail

Ma banque, mes emprunts et mes intérêts

Ma banque, mes emprunts et mes intérêts Ma banque, mes emprunts et mes intérêts Alexandre Vial 0 janvier 2009 Les intérêts cumulés Je place 00 e à 4% par an pendant un an. Donc au bout d un an, j ai 00 + 00. 4 = 00 00( + 4 ) =04 e. 00 Cependant,

Plus en détail

Une brique dans le cartable. Du Plan à l Ouvrage

Une brique dans le cartable. Du Plan à l Ouvrage Une brique dans le cartable Du Plan à l Ouvrage Une brique dans le cartable Du plan à l ouvrage Visites et rencontres possibles - Rencontre avec un architecte o Voir la création des plans (orientation

Plus en détail

La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice?

La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice? La conduction électrique dans les solutions aqueuses Pourquoi l eau de mer est-elle conductrice? Type d'activité : Démarche d investigation 1) Compétences En réponse à une situation-problème (le problème

Plus en détail

Partie 6 : La géothermie et son utilisation.

Partie 6 : La géothermie et son utilisation. Partie 6 : La géothermie et son utilisation. La production d énergie est un défi pour l avenir. En effet la démographie explose et les humains ont besoin de plus en plus d énergie. L exploitation des énergies

Plus en détail

Guide ESLC destiné aux élèves pour le test sur ordinateur [FR]

Guide ESLC destiné aux élèves pour le test sur ordinateur [FR] Guide ESLC destiné aux élèves pour le test sur ordinateur [FR] Table des matières 1 INTRODUCTION 3 2 PASSATION DES TESTS 3 2.1 Ouverture de session 3 2.2 2.3 Vérification du son pour le test de compréhension

Plus en détail

Dropbox par un nul et pour des nuls

Dropbox par un nul et pour des nuls Dropbox par un nul et pour des nuls Dropbox que je traduirai (à voir) par Boite de Dépôt est une boite dans laquelle on va déposer des fichiers ou des dossiers. Pour faire quoi? - mettre mes dossiers à

Plus en détail

Evolution de la fréquence des sinistres 2004-2013 en assurance RC automobile

Evolution de la fréquence des sinistres 2004-2013 en assurance RC automobile Evolution de la fréquence des sinistres 2004-2013 en assurance RC automobile Contenu 1. Nombre de sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence des sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence

Plus en détail

Mode d emploi. Retrouvez nous sur www.calloffice.fr. Documentation Call Office Page 1 sur 39 Version 061114ht/vs-2

Mode d emploi. Retrouvez nous sur www.calloffice.fr. Documentation Call Office Page 1 sur 39 Version 061114ht/vs-2 Mode d emploi Call office 3D pour le secrétariat Identification :... 2 Prendre un RDV... 3 Réserver une ressource... 6 Modifier un RDV... 7 Déplacer un RDV... 7 Pour supprimer une RDV... 8 Astuces... 9

Plus en détail

Télécharger le fichier modèle Annexe TVA pour remplir les données dans le menu principal.

Télécharger le fichier modèle Annexe TVA pour remplir les données dans le menu principal. 1) Contexte générale L administration fiscale cherche toujours les moyens pour aider les Contribuables à payer leurs impôts. A cette fin, quelques applications en ligne sont déjà implantées par la DGI

Plus en détail

MESSAGERIE INTERNE. Paramétrages

MESSAGERIE INTERNE. Paramétrages MESSAGERIE INTERNE Paramétrages Maintenance des Employés : La première étape est de créer autant d employé dans le logiciel que nécessaire afin d avoir une messagerie par code employé. Allez dans le menu

Plus en détail

Mode d emploi Cardbox

Mode d emploi Cardbox Mode d emploi Cardbox COMMENT CHERCHER DANS LE CATALOGUE DE LA BIBLIOTHÈQUE 17/03/2015 TABLE DES MATIERES 1 Présentation du logiciel et du catalogue... 2 1.1 L écran principal... 2 1.2 Exemple de fiche...

Plus en détail

Synchronisation avec Outlook

Synchronisation avec Outlook Synchronisation avec Outlook Les paramètres La fenêtre des paramètres La fenêtre des filtres La réparation La synchronisation Généralités La descente des contacts La montée des contacts La descente des

Plus en détail

Les graphes d intervalles

Les graphes d intervalles Les graphes d intervalles Complément au chapitre 3 «Vol aux archives cantonales» Considérons un ensemble de tâches ayant chacune une heure de début et une heure de fin bien précises. Supposons qu on demande

Plus en détail

Document de présentation de la plateforme de travail des instances de la Francophonie

Document de présentation de la plateforme de travail des instances de la Francophonie Document de présentation de la plateforme de travail des instances de la Francophonie Rappel du contexte Le cadre PGS Initié en 2008, le Plan de gestion stratégique est un projet structurant pour la modernisation

Plus en détail

La gestion des doublons

La gestion des doublons fims.informatique@skynet.be 01.10 10.02 N 3 La gestion des doublons Dans la plupart des bases de données, les doublons sont souvent inévitables. Il est parfois complexe de les gérer car les informations

Plus en détail

Le but. Un premier pas avant de rejoindre la Nikon School ou un aide-mémoire pour plus tard. La base, concrêtement.

Le but. Un premier pas avant de rejoindre la Nikon School ou un aide-mémoire pour plus tard. La base, concrêtement. La base Le but Donner une première impression de la base de la photographie digitale. Comment choisir le bon objectif Comment régler d une manière optimale les fonctions de base de votre appareil. Mais

Plus en détail

Les images dans Word

Les images dans Word I- Mettre le texte sur plusieurs colonnes a. Cliquer sur l onglet «Mise en page» b. Cliquer sur «Colonnes» 1. Cliquer sur une des présentations proposées ii. OU 1. Cliquer sur «Autres colonnes» 2. Frapper

Plus en détail

ENONCE : Etude de changements d états : Processus d ébullition de l eau (Niveau seconde générale)

ENONCE : Etude de changements d états : Processus d ébullition de l eau (Niveau seconde générale) ENONCE : Etude de changements d états : Processus d ébullition de l eau (Niveau seconde générale) Nous allons, dans cette activité, étudier le changement d état liquide à l état gazeux correspondant à

Plus en détail

Ressources pour le lycée technologique

Ressources pour le lycée technologique éduscol Enseignement de mathématiques Classe de première STMG Ressources pour le lycée technologique Dérivation : Approximation affine et applications aux évolutions successives Contexte pédagogique Objectifs

Plus en détail

LE FOREX ou marché des changes

LE FOREX ou marché des changes LE FOREX ou marché des changes L essentiel sur $ Le risque est au bout du clic En partenariat avec Qu est-ce que c est? Le Forex est le marché des changes (FOReign EXchange en anglais, marché des devises).

Plus en détail

Voir en dernière page de ce document comment est structurée une fiche produit.

Voir en dernière page de ce document comment est structurée une fiche produit. CREER UN PRODUIT SUR VOTRE SITE UGAL Un catalogue produits se compose de fiches produit. Chaque fiche correspond à un «modèle», qui peut avoir plusieurs déclinaisons et prix (variantes, tailles, couleurs,

Plus en détail

Chapitre 1 : Évolution COURS

Chapitre 1 : Évolution COURS Chapitre 1 : Évolution COURS OBJECTIFS DU CHAPITRE Savoir déterminer le taux d évolution, le coefficient multiplicateur et l indice en base d une évolution. Connaître les liens entre ces notions et savoir

Plus en détail

Les salaires minima. La revalorisation des salaires minima

Les salaires minima. La revalorisation des salaires minima La progression des salaires des emplois autres qu artistiques prévue par la Convention collective nationale des entreprises artistiques et culturelles - CCNEAC - La progression des salaires, dans la convention

Plus en détail

REMISE EN ETAT AVANT OU APRES LA VENTE?

REMISE EN ETAT AVANT OU APRES LA VENTE? CHAPITRE 8 REMISE EN ETAT AVANT OU APRES LA VENTE? Ce que vous allez apprendre dans ce chapitre Préparer vos VO après leur vente coûte plus cher Estimez combien... Pourquoi il est essentiel de vérifier

Plus en détail

GRANDEURS ET MESURE ET RESOLUTION DE PROBLEME. Enseigner la notion de contenance et celle de sa mesure par la résolution de problème CYCLE 2

GRANDEURS ET MESURE ET RESOLUTION DE PROBLEME. Enseigner la notion de contenance et celle de sa mesure par la résolution de problème CYCLE 2 GRANDEURS ET MESURE ET RESOLUTION DE PROBLEME Enseigner la notion de contenance et celle de sa mesure par la résolution de problème CYCLE 2 Compétence : Apprendre et comparer les unités usuelles de longueur

Plus en détail

A. Plusieurs mots, une même réalité? B. Comment lire un texte? C. Comment lire une courbe? D. Des verbes utilisés en dissertation

A. Plusieurs mots, une même réalité? B. Comment lire un texte? C. Comment lire une courbe? D. Des verbes utilisés en dissertation SE20 Seconde Sciences économiques et sociales Approfondissement 1. Quelques définitions et explications A. Plusieurs mots, une même réalité? B. Comment lire un texte? C. Comment lire une courbe? D. Des

Plus en détail

Le premier tirage noir et blanc

Le premier tirage noir et blanc 14 Le premier tirage noir et blanc Il est temps de passer à l étape du tirage noir et blanc, qui est l agrandissement de nos négatifs sur papier positif. Premières manipulations Nous allons maintenant

Plus en détail

IV. CAPACITE ET VITESSE

IV. CAPACITE ET VITESSE IV. CAPACITE ET VITESSE EN FONCTION DE LA GEOMETRIE DES ROUTES ET DES TUNNELS ROUTIERS IV.1. Introduction Cette partie traite des différents mouvements de la circulation à l intérieur d un tunnel routier

Plus en détail

TOUT SUR LES FENETRES

TOUT SUR LES FENETRES TOUT SUR LES FENETRES Windows, dont le nom veut dire «fenêtres» en français, est fait pour gérer plusieurs programmes à la fois. Alors ne vous en privez pas, vous pouvez ouvrir plusieurs programmes en

Plus en détail

Les glaçons et l eau - Cycle 1

Les glaçons et l eau - Cycle 1 Points du programme Les glaçons et l eau - Cycle 1 Exploration du monde de la matière [...] En rapprochant l eau du robinet, la pluie, la neige, la glace, il commence à élaborer un premier niveau, très

Plus en détail

Dr Thomas Chaize Analyse Stratégie Ressources www.dani2989.com. Le prix de l or. Lettre n 6-2 01 Février 2008

Dr Thomas Chaize Analyse Stratégie Ressources www.dani2989.com. Le prix de l or. Lettre n 6-2 01 Février 2008 Dr Thomas Chaize Analyse Stratégie Ressources Lettre n 6-2 01 Février 2008 Dr Thomas Chaize Site : Courriel & Mailing gratuit : http:///mailing%20list/mailinglistfr.htm J possibles avec des résultats très

Plus en détail

Technique du drift-scan

Technique du drift-scan Technique du drift-scan Philippe Deverchère Octobre 2006 L objectif de ce petit article est de comprendre dans le détail la technique du drift-scan dans le cadre des occultations d étoiles par des astéroïdes.

Plus en détail

WIS 3.0: LOGICIEL EUROPEEN GRATUIT POUR LE CALCUL DES PROPRIETES THERMIQUES ET OPTIQUES DES FENETRES

WIS 3.0: LOGICIEL EUROPEEN GRATUIT POUR LE CALCUL DES PROPRIETES THERMIQUES ET OPTIQUES DES FENETRES WIS 3.0: LOGICIEL EUROPEEN GRATUIT POUR LE CALCUL DES PROPRIETES THERMIQUES ET OPTIQUES DES FENETRES INTRODUCTION WIS 3.0 constitue un logiciel avancé, basé sur des normes européennes et conçu pour assister

Plus en détail

Archives départementales des Hautes-Pyrénées

Archives départementales des Hautes-Pyrénées Cas pratique n 2 L Enregistrement Archives départementales des Hautes-Pyrénées Juin 2015 L ENREGISTREMENT CAS PRATIQUE N 2 : RECHERCHER UNE SUCCESSION AUPRES DE L ENREGISTREMENT Contexte : Un chercheur

Plus en détail

GUIDE DU TABLEAU DE BORD Mise à jour le 26/06/13

GUIDE DU TABLEAU DE BORD Mise à jour le 26/06/13 GUIDE DU TABLEAU DE BORD Mise à jour le 26/06/13 INTRODUCTION Cette section du système Winfund permet à chaque représentant d obtenir plusieurs statistiques intéressantes pour effectuer une bonne gestion

Plus en détail

Déploiement d ESUP-ECM à l Université de Valenciennes. Retour fonctionnel d expérience

Déploiement d ESUP-ECM à l Université de Valenciennes. Retour fonctionnel d expérience Déploiement d ESUP-ECM à l Université de Valenciennes. Retour fonctionnel d expérience 1. Situation de départ Utilisation de l outil intranet pour l ensemble du personnel dans 2 cadres différents : - Intranets

Plus en détail

TUTORIAL. www.benevolat.org TUTORIAL. Créez en quelques minutes votre site Internet!

TUTORIAL. www.benevolat.org TUTORIAL. Créez en quelques minutes votre site Internet! Créez en quelques minutes votre site Internet! SOMMAIRE : Choisir une interface graphique - Nommez votre site... page 03 5 étapes de création... page 04 Les outils de création graphique... page 05 Mise

Plus en détail

Auto-évaluation. Section Sujet traité Page. 10000 Résumé.. 10-2. 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3

Auto-évaluation. Section Sujet traité Page. 10000 Résumé.. 10-2. 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3 Auto-évaluation Chapitre 10 Auto-évaluation Section Sujet traité Page 10000 Résumé.. 10-2 10100 Guides de travail pour les évaluations.. 10-3 10200 Lettre déclarative de responsabilité.. 10-4 10300 Résolution

Plus en détail

La comptabilité d entreprise Deuxième partie: Les notions élémentaires de la comptabilité d entreprise. 17 janvier 2004

La comptabilité d entreprise Deuxième partie: Les notions élémentaires de la comptabilité d entreprise. 17 janvier 2004 La comptabilité d entreprise Deuxième partie: Les notions élémentaires de la comptabilité d entreprise 17 janvier 2004 1. Distinction stocks et flux 2. Une situation financière 3. Le bilan 4. Le compte

Plus en détail

Les Cartes et leur Valeur

Les Cartes et leur Valeur RÈGLES CANASTA Règle du Jeu de la Canasta Canasta est le nom d une combinaison de 7 cartes qui donne son nom à cette variante de Rami. Le but du Jeu: Le gagnant est le joueur qui est le premier à atteindre

Plus en détail

Mon site praticien pas à pas. Mode d emploi d administration pour votre site.

Mon site praticien pas à pas. Mode d emploi d administration pour votre site. Mon site praticien pas à pas Mode d emploi d administration pour votre site. Sommaire : I Accéder à l espace d administration des sites praticiens Demandez votre accès Page 3 II Vos identifiant et mot

Plus en détail

2 = F n = F n 1 + F n 2. L n = L n 1 + L n 2.

2 = F n = F n 1 + F n 2. L n = L n 1 + L n 2. 18 Décembre 2012 IN310 Mathématiques pour l informatique Sujet 1 Détaillez vos réponses, prouvez vos affirmations Les étoiles marquent les questions difficiles IMPORTANT : Pensez à noter le numéro du sujet

Plus en détail

Les formulaires. 1. Généralités

Les formulaires. 1. Généralités Les formulaires 4 1. Généralités Dans le chapitre précédent, nous avons appris à structurer notre base de données à l aide de tables et de relations. Nous avons appris à mettre à jour les informations

Plus en détail

In t r o d u c t i o n

In t r o d u c t i o n In t r o d u c t i o n Qu allez-vous trouver dans ce livre? Ce livre présente une méthode en six étapes pour élaborer votre plan de formation. Son objectif est de vous permettre de concevoir un plan qui

Plus en détail

CONCOURS PROJET ARTISTIQUE ECOLE DES BOUDINES MEYRIN. Réflexions. URSULA MUMENTHALER CHEMIN TAVERNEY 1 1218 GRAND SACONNEX www.ursulamumenthaler.

CONCOURS PROJET ARTISTIQUE ECOLE DES BOUDINES MEYRIN. Réflexions. URSULA MUMENTHALER CHEMIN TAVERNEY 1 1218 GRAND SACONNEX www.ursulamumenthaler. CONCOURS PROJET ARTISTIQUE ECOLE DES BOUDINES MEYRIN Réflexions URSULA MUMENTHALER CHEMIN TAVERNEY 1 1218 GRAND SACONNEX www.ursulamumenthaler.ch Courte note explicative à propos du hall et du

Plus en détail

PROJET Horloge carillon CONTRAT D ACTIVITE N 7 NIVEAU ème Réalisation sur projet Réalisation assistée par ordinateur Analyser le besoin Rédiger le Cahier des Charges Fonctionnel Concevoir le produit Définir

Plus en détail

LOCALISATION PRECISE D UNE DONNEE

LOCALISATION PRECISE D UNE DONNEE LOCALISATION PRECISE D UNE DONNEE Depuis le lancement du site, la saisie des observations se fait par lieu-dit, créé à partir des cartes TOP25 de l IGN. Ce système, s il semble être le mieux adapté à la

Plus en détail

Projet Sciences : Le volcanisme

Projet Sciences : Le volcanisme Projet Sciences : Le volcanisme Sources : http://www.ac-bordeaux.fr/ia64/index.php?id=1547 et http://cenicienta.eklablog.com Niveau : Cycle 3 Pilier n 3 : Les principaux éléments de la culture scientifique

Plus en détail

Poser la question : «Que se passe-t-il quand on est au Soleil?».

Poser la question : «Que se passe-t-il quand on est au Soleil?». Demander aux élèves de les décrire et d exprimer leurs propres expériences lorsqu ils ont été au soleil, à la plage ou dans d autres circonstances comme la pratique d activités sportives ou récréatives

Plus en détail

Avant-projet, Montage de projet, pré-projet, pré-études

Avant-projet, Montage de projet, pré-projet, pré-études ( RetourListeFichesParThèmes ) Avant-projet, Montage de projet, pré-projet, pré-études Ce dossier traite du développement d'un produit logiciel et plus précisément de la phase d avant projet précédant

Plus en détail

Utilisation de l application calcul@tice en ligne Sommaire

Utilisation de l application calcul@tice en ligne Sommaire Utilisation de l application calcul@tice en ligne Sommaire I. Présentation... 1 II. Inscription... 2 III. Utilisation de la vue ENSEIGNANT... 3 A. Identification... 3 B. Si vous vous connectez pour la

Plus en détail

1. Accédez au site internet de l école Fadette à l adresse suivante : www.fadette.cssh.qc.ca. 2. Vous atteindrez la page suivante :

1. Accédez au site internet de l école Fadette à l adresse suivante : www.fadette.cssh.qc.ca. 2. Vous atteindrez la page suivante : Procédure d utilisation : Module 7 Motiver les absences 2014-2015 et les retards 2014-10-02 1. Accédez au site internet de l école Fadette à l adresse suivante : www.fadette.cssh.qc.ca 2. Vous atteindrez

Plus en détail

InDesign CS5.5. et CS5. Pour PC et Mac. Groupe Eyrolles, 2011, Extrait 1 : partie1_chap1.pdf (objets ancrés). P. Labbe.

InDesign CS5.5. et CS5. Pour PC et Mac. Groupe Eyrolles, 2011, Extrait 1 : partie1_chap1.pdf (objets ancrés). P. Labbe. InDesign CS5.5 P. Labbe InDesign CS5.5 Pour PC et Mac Groupe Eyrolles, 2011, 39,90 e Extrait 1 : partie1_chap1.pdf (objets ancrés). et CS5 Pierre Labbe Code éditeur : G13395 ISBN : 978-2-212-13395-0 Avec

Plus en détail

Evolution d un scénario dans l expérience e-colab. EMF, Dakar avril 2009 Gilles Aldon, Eductice, INRP Dominique Raymond-Baroux, IREM Paris 7

Evolution d un scénario dans l expérience e-colab. EMF, Dakar avril 2009 Gilles Aldon, Eductice, INRP Dominique Raymond-Baroux, IREM Paris 7 Evolution d un scénario dans l expérience e-colab EMF, Dakar avril 2009 Gilles Aldon, Eductice, INRP Dominique Raymond-Baroux, IREM Paris 7 Cadre général Groupe e-colab au sein de l INRP Collaboration

Plus en détail

GUIDE DE TRANSFERT DE NOM DE DOMAINE

GUIDE DE TRANSFERT DE NOM DE DOMAINE GUIDE DE TRANSFERT DE NOM DE DOMAINE SI VOUS êtes déjà propriétaire d un nom de domaine et que vous souhaitez l utiliser avec votre site keosite premium ou e-commerce KeoSite héberge les sites auprès de

Plus en détail

Portail du Théodolite

Portail du Théodolite Portail du Théodolite 1) Accueil Afin d utiliser l intranet du Théodolite, l inspecteur doit se connecter. Il renseigne donc son identifiant ainsi que son mot de passe, dans les champs prévus à cet effet

Plus en détail

Objectifs pédagogiques

Objectifs pédagogiques Fiche pédagogique Des coraux quii ont lle teiint pâlle!! Dans le cadre de cette activité, l élève devra tenter d expliquer un phénomène scientifique en réalisant une expérience. Il tentera également de

Plus en détail

LE ROLE DU TRESOR DANS L EXECUTION DU BUDGET DE L ETAT

LE ROLE DU TRESOR DANS L EXECUTION DU BUDGET DE L ETAT LE ROLE DU TRESOR DANS L EXECUTION DU BUDGET DE L ETAT Le budget de l Etat est l acte par lequel sont prévues et autorisé toutes les recettes et dépenses au cours de l année. Il est équilibré en ressources

Plus en détail

COACH. Françoise Barquin. Déclaration d activité de Formation enregistrée sous le n 11 75 50467 75. Lobby&com

COACH. Françoise Barquin. Déclaration d activité de Formation enregistrée sous le n 11 75 50467 75. Lobby&com COACH Françoise Barquin Déclaration d activité de Formation enregistrée sous le n 11 75 50467 75 Lobby&com 68 rue AMELOT 75011 PARIS tel : 01 42 73 18 36/ 06 79 64 01 15 www.lobbycom.fr Note d intention

Plus en détail

Interprétation d une analyse de variance avec mesures répétées

Interprétation d une analyse de variance avec mesures répétées Approche quantitative Interprétation d une analyse de variance avec mesures répétées «Les faits sont têtus. Il est plus facile de s arranger avec les statistiques.» Mark Twain L objectif de ce document

Plus en détail

Orientation-pour-tous Mode d emploi

Orientation-pour-tous Mode d emploi Orientation-pour-tous Mode d emploi Table des matières Portail Orientation pour tous : quelques chiffres 3 Rubrique : Choisir un métier 4 Etudes sur les métiers, les rémunérations, les emplois 4 Un métier

Plus en détail

Paint.NET Fiche n 3. Table des matières

Paint.NET Fiche n 3. Table des matières Paint.NET Fiche n 3 Table des matières Paint.NET Fiche n 3...1 1- Redimensionner...1 2- Recadrer...2 3- Enlever un élément gênant...2 4- Éclaircir une partie de l'image...3 5- Éclaircir une sélection complexe...3

Plus en détail

Quoi de neuf dans Optymo 5.0

Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Quoi de neuf dans Optymo 5.0 Notes de lecture : dans ce document, les textes soulignés font référence aux libellés des fenêtres ou aux libellés associés à des boutons d Optymo, les textes en caractères

Plus en détail

Mode d emploi site marchand RG Online. www.groupe-rg-online.com

Mode d emploi site marchand RG Online. www.groupe-rg-online.com Mode d emploi site marchand RG Online www.groupe-rg-online.com Le site RG online vous permet de passer vos commandes directement en ligne, à travers un site Internet. Le site présente un catalogue d articles,

Plus en détail

Traitement de données

Traitement de données Traitement de données TP01 : Base de données Access Objectifs. On se propose de créer une base de données utilisée au sein de l entreprise Worldco pour gérer son personnel. Pour cela, il faut enregistrer

Plus en détail

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour achats

AURELIE Gestion Commerciale Mode d emploi pour achats 1/ But :... 3 2/ Procédure d achat :... 3 3/ Pré-requis :... 3 4/ Génération des prévisionnels de commandes fournisseurs :... 3 4.1/ Comment y aller?... 3 4.2/ Les filtres :... 3 4.3/ Calculs et conditions

Plus en détail