Esthéticienne ou esthéticien

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Esthéticienne ou esthéticien"

Transcription

1 Esthéticienne ou esthéticien Description du métier Les esthéticiennes et les esthéticiens prodiguent des soins esthétiques à l aide d une panoplie de techniques nécessitant l utilisation de produits, d accessoires et d appareils spécialisés. Elles ou ils mettent en œuvre différentes procédures pour maintenir une peau saine et améliorer l apparence du visage et d autres parties du corps. Préalablement à l exécution des soins, les esthéticiennes et les esthéticiens effectuent une collecte de renseignements auprès de la clientèle et procèdent ensuite à l examen de la peau, des ongles ou de la pilosité. Ces étapes leur permettent de jouer un rôle préventif auprès de la clientèle. Tout en procurant un bien-être physique et psychologique à la clientèle, elles ou ils offrent des conseils professionnels sur les soins, les produits et les saines habitudes d hygiène pouvant contribuer à améliorer l aspect de la peau. L exercice du métier exige généralement une formation scolaire de type professionnel (DEP) pour les soins esthétiques et une spécialisation pour l épilation à l électricité (ASP) dans des établissements d enseignement publics ou privés. Un apprentissage en cours d emploi consolide la maîtrise des techniques de soins esthétiques et le respect de procédures rigoureuses. Une bonne connaissance des nouvelles technologies et la capacité d en expliquer les indications et les contre-indications fait désormais partie intégrante de la tâche des esthéticiennes ou esthéticiens. Il faut avoir une bonne vue, le sens de l observation et une dextérité manuelle fine. Les esthéticiennes ou esthéticiens ont une apparence soignée et possèdent des qualités de relations interpersonnelles telles que l entregent, la courtoisie, la discrétion et la patience. Elles ou ils doivent également faire preuve d initiative, de jugement, de capacité d écoute, de respect des autres et de détermination pour offrir des services de consultation, concevoir des programmes de soins personnalisés et vendre des produits et des services. Norme professionnelle Élaborée par le Comité sectoriel de la main-d œuvre des services de soins personnels avec le soutien de la Commission des partenaires du marché du travail, la norme professionnelle d esthéticienne ou esthéticien a été signée par le ministre du Travail, de l Emploi et de la Solidarité sociale le 8 octobre La norme professionnelle constitue la référence en ce qui concerne le développement des compétences ainsi que la reconnaissance des compétences acquises grâce à l expérience professionnelle. Les représentantes et représentants du secteur de l esthétique considèrent que les compétences suivantes sont essentielles à la maîtrise du métier d esthéticienne ou esthéticien : 1 Établir des relations interpersonnelles en contexte professionnel 2 Conseiller la clientèle sur les services et les produits offerts 3 Effectuer des soins esthétiques de la peau 4 Effectuer des soins des mains et des pieds 5 Épiler à la cire 6 Effectuer des activités administratives La maîtrise de ces six compétences essentielles est obligatoire pour obtenir le certificat de qualification professionnelle d esthéticienne ou esthéticien.

2 Les compétences complémentaires suivantes peuvent également être démontrées 1 : 7 Épiler à l électricité 2 8 Épiler par photoépilation 3 La compétence complémentaire suivante peut également être acquise : 9 Réaliser un maquillage La démonstration de la maîtrise des compétences complémentaires n est pas obligatoire pour l obtention du certificat de qualification professionnelle. Toutefois, la démonstration de la maîtrise de l une ou l autre des compétences complémentaires conduit à l obtention d une attestation de compétence pour chacune des compétences complémentaires maitrisées. Entreprises et travailleuses ou travailleurs visés par la norme Les esthéticiennes ou esthéticiens travaillent dans des salons de beauté, appelés aussi centres, instituts et cliniques d esthétique, des relais de santé, des spas, des hôtels, des salons de coiffure, des cliniques médicales, des cabinets de dermatologues, des salons de bronzage, des centres de conditionnement physique, des centres d accueil, des bateaux de croisière, des centres de télédiffusion et à leur domicile. Les soins peuvent être offerts à la carte ou en forfait. Les esthéticiennes et esthéticiens travaillent en collaboration avec des collègues et peuvent entrer en relation avec des spécialistes de d autres professions. Elles ou ils peuvent être appelés à travailler le jour, le soir et les fins de semaine. Elles ou ils doivent prévenir les risques inhérents au métier en utilisant un ameublement ergonomique, en s assurant d une aération et d un éclairage adéquats, en prenant des périodes de repos oculaire, en portant des lunettes de sécurité, des gants et des masques lorsque c est requis. Qualification professionnelle Deux voies de qualification professionnelle s offrent aux esthéticiennes ou esthéticiens. Les personnes qui débutent dans l exercice de la profession et celles qui l exercent depuis peu de temps peuvent s engager dans une démarche de développement des compétences. Quant aux personnes expérimentées, une démarche qui vise la reconnaissance des compétences leur est proposée. Développement des compétences Programme d apprentissage en milieu de travail (PAMT) Un programme d apprentissage en milieu de travail visant le développement des compétences essentielles du métier a été élaboré par le Comité sectoriel de la main-d œuvre des services de soins personnels avec le soutien de la 1 Pour les compétences complémentaires 7 et 8, considérant la complexité de l apprentissage de ces compétences, il a été convenu qu une stratégie d apprentissage faisant appel à l acquisition de connaissances et de compétences hors production était prescriptive et préalable à l apprentissage en milieu de travail. 2 Dans le cas de la compétence 7 «Épiler à l électricité», l acquisition préalable des connaissances et des compétences hors production se fait par l ASP en épilation à l électricité. 3 En ce qui concerne la compétence 8 «Épiler par photoépilation», l acquisition préalable des connaissances et des compétences hors production se fait par le programme de 60 heures développé par le comité sectoriel.

3 Commission des partenaires du marché du travail. Critères de sélection des apprenties ou apprentis La participation au programme est volontaire. L apprentie ou l apprenti est en emploi, elle ou il doit avoir au moins 16 ans. Aucune expérience préalable du métier n est requise. Toutefois, bien que le diplôme d études professionnelles (DEP) en esthétique ne soit pas obligatoire, la plupart des employeurs en font un critère d embauche. La personne en apprentissage, son employeur et Emploi-Québec, signent une entente relative au développement des compétences de la main-d œuvre dans le contexte du Programme d apprentissage en milieu de travail. Critères de sélection des compagnes ou compagnons d apprentissage Le rôle de la compagne ou du compagnon d apprentissage à l égard des apprenties ou apprentis inscrits au programme consiste à veiller à l acquisition des compétences et à l encadrement nécessaire, et à faire un suivi auprès de l employeur et de la représentante ou du représentant d Emploi-Québec. La compagne ou le compagnon d apprentissage est une personne qualifiée qui maîtrise pleinement les compétences faisant l objet de la norme professionnelle. Elle ou il est capable de communiquer avec des apprenties ou apprentis, de les soutenir et d attester qu elles ou ils ont accompli leur apprentissage. La compagne ou le compagnon d apprentissage devrait, en outre, être titulaire d un certificat de qualification professionnelle du métier. On pourra faire exception à cette règle lorsqu une entreprise ne compte parmi ses effectifs aucune personne titulaire du certificat de qualification. Outre les critères généraux, le comité sectoriel suggère à l entreprise et à Emploi-Québec de se référer à l un ou l autre des critères suivants : 8 années d expérience 5 années d expérience et être titulaire d un DEP en esthétique pour choisir la compagne ou le compagnon d apprentissage et pour valider ce choix. Ratio compagne ou compagnon/apprenties ou apprentis Le comité sectoriel considère qu une compagne ou un compagnon peut accompagner au plus deux (2) apprenties ou apprentis dans le programme d apprentissage en milieu de travail. Durée de l apprentissage La durée de l apprentissage peut varier selon l expérience de l apprentie ou de l apprenti, l organisation du travail, la formation scolaire et d autres facteurs. Le comité sectoriel considère que la maîtrise des compétences essentielles du métier d esthéticienne ou esthéticien nécessite un apprentissage d une durée maximale pouvant s étaler sur 12 mois si l apprentie ou apprenti est titulaire d un DEP en esthétique ou de 18 à 24 mois si l apprentie ou l apprenti est titulaire d un diplôme d une école privée.

4 Conditions de certification Au terme de l apprentissage, l apprentie ou l apprenti devra, pour obtenir son certificat de qualification professionnelle, démontrer sa pleine maîtrise des compétences essentielles faisant l objet de la norme professionnelle. À défaut de maîtriser toutes les compétences décrites dans la norme professionnelle, l apprentie ou l apprenti peut obtenir une attestation pour les compétences maîtrisées. Reconnaissance des compétences de la main-d oeuvre Reconnaissance des compétences d une personne expérimentée Une esthéticienne ou esthéticien qui maîtrise déjà l ensemble des compétences essentielles faisant l objet de la norme professionnelle, sans détenir une qualification officielle, peut faire reconnaître ses compétences en vue de l obtention d un certificat de qualification professionnelle d esthéticienne ou esthéticien. Recommandation en ce qui a trait à l admissibilité Pour être admissible à la démarche de reconnaissance des compétences, le comité sectoriel recommande qu une esthéticienne ou esthéticien possède généralement : Un DEP en esthétique et 3 années d expérience * OU Un diplôme en esthétique d une école privée et 4 années d expérience * (*) Les années d expérience sont basées sur un minimum de pratique de 30 heures par semaine.

5 Démarche de reconnaissance des compétences Voici les étapes d une démarche en reconnaissance des compétences : 1. L accueil et la préparation de la candidate ou du candidat L accueil et la préparation, sont pris en charge par le comité sectoriel ou par un organisme d accompagnement désigné par Emploi-Québec. Cette étape comporte un entretien à l occasion duquel la candidate ou le candidat obtient l information nécessaire et les documents préparatoires à la démarche de reconnaissance des compétences. Il lui faut alors fournir des pièces justificatives, par exemple, un curriculum vitæ, remplir un formulaire d inscription (1048) et compléter l inventaire de ses compétences. Lorsque cette étape a été franchie avec succès, elle ou il est convoqué à l étape suivante. 2. L évaluation des compétences Cette étape débute par un examen théorique. Si la candidate ou le candidat réussit cet examen, elle ou il poursuit à l examen pratique. L évaluation des compétences est effectuée par une experte ou un expert du métier, formé dans le rôle d évaluatrice ou évaluateur, par le comité sectoriel. Au terme de l évaluation, l experte ou l expert du métier produit un rapport confirmant les compétences maîtrisées et indique, s il y a lieu, les compétences manquantes. Durée de l évaluation : Examen théorique : 2 heures Examen pratique : maximum 3,5 heures. 3. La délivrance du certificat de qualification professionnelle (CQP) ou de l attestation de compétences (AC) Le comité sectoriel adresse une demande de certification ou d attestation au ministère du Travail, de l Emploi et de la Solidarité sociale pour les personnes qui se sont qualifiées à la suite de l évaluation. Conditions de certification Pour obtenir le certificat de qualification professionnelle du ministère du Travail, de l Emploi et de la Solidarité sociale, la personne doit démontrer qu elle maîtrise l ensemble des compétences essentielles faisant l objet de la norme professionnelle. Les personnes qui ne maîtrisent pas l ensemble des compétences essentielles peuvent demander une attestation de compétence pour celles qu elles maîtrisent. Elles pourront par la suite acquérir les compétences qu il leur manque et obtenir leur certificat de qualification professionnelle. Où adresser une demande de reconnaissance des compétences C est le comité sectoriel qui évalue les compétences professionnelles. Selon les cas, il faut adresser la demande de reconnaissance des compétences :

6 Au comité sectoriel ou au Service aux entreprises d Emploi-Québec : - pour les entreprises qui désirent faire reconnaître les compétences de leurs travailleuses et travailleurs expérimentés; - pour les personnes qui occupent un emploi exerçant le métier et qui ont été ou qui seront mises à pied dans le cadre d un comité de reclassement. Au Service aux individus d Emploi-Québec : - pour les personnes expérimentées qui sont sans emploi; - pour les personnes expérimentées qui occupent un emploi et qui ont besoin d aide dans leurs démarches. Voici où il faut s adresser pour obtenir plus d information sur le programme d apprentissage en milieu de travail et sur la démarche de reconnaissance des compétences Emploi-Québec Communiquez avec le centre local d emploi le plus près de chez vous ou consultez le site Internet d Emploi-Québec : Comité sectoriel de la main-d œuvre des services de soins personnels SOINS PERSONNELS QUÉBEC 4146, rue Wellington, bureau 200 Montréal (Québec) H4G 1V7 Téléphone : ou Télécopieur : Site Web :

Opérateur ou opératrice d équipements de procédés complémentaires en imprimerie

Opérateur ou opératrice d équipements de procédés complémentaires en imprimerie Gabarit des fiches d information sur les métiers normés 3. Norme avec compétences essentielles menant à plusieurs certificats procédés complémentaires en imprimerie Description du métier L opérateur ou

Plus en détail

Pressier ou pressière sur presse flexographique

Pressier ou pressière sur presse flexographique 1. Norme avec compétences essentielles seulement Gabarit des fiches d information sur les métiers normés Pressier ou pressière sur presse flexographique Description du métier Le métier de pressier ou pressière

Plus en détail

Testeuse ou testeur de jeux vidéo

Testeuse ou testeur de jeux vidéo Description du métier Testeuse ou testeur de jeux vidéo La testeuse ou le testeur de jeux vidéo réalise principalement des tests afin de détecter et de rapporter des bogues dans un jeu électronique. Les

Plus en détail

Coiffeuse ou coiffeur

Coiffeuse ou coiffeur Description du métier Coiffeuse ou coiffeur Les coiffeuses et les coiffeurs proposent des coiffures en tenant compte des goûts, de la personnalité, des traits, des caractéristiques des cheveux et des tendances

Plus en détail

Conseiller ou conseillère en vente d automobiles

Conseiller ou conseillère en vente d automobiles Conseiller ou conseillère en vente d automobiles Description du métier Les conseillers et conseillères en vente d automobiles renseignent et conseillent toute personne intéressée à l achat d un véhicule

Plus en détail

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES DEP en COMPTABILITÉ DÉMARCHE DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES Service de la reconnaissance des acquis et des compétences de Lanaudière T 1 888 758-3654 - 450 758-3654 C info@rac-lanaudière.qc.ca

Plus en détail

Chapitre 2 La reconnaissance et la validation des acquis

Chapitre 2 La reconnaissance et la validation des acquis Chapitre 2 La reconnaissance et la validation des acquis Qualifications + 14 I. Obtenir une attestation de qualifications 14 Qui est concerné? 14 Comment s y prendre? 14 Quel est le coût d une procédure?

Plus en détail

ACCORD EUROPEEN SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN AGRICULTURE

ACCORD EUROPEEN SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE EN AGRICULTURE ACCORD EUROPEEN SUR LA FORMATION PROFESSIONNELLE EA(02)212X1 EN AGRICULTURE PREAMBULE L objectif stratégique de l Union européenne, fixé par le sommet de Lisbonne de mars 2000, est de devenir, d ici 2010,

Plus en détail

Excel-Langue Traduction et Revision Architect Fact Sheet 2009

Excel-Langue Traduction et Revision Architect Fact Sheet 2009 ARCHITECTES Ordre des architectes du Manitoba Vous commencez un nouveau parcours au Manitoba et l Ordre des architectes du Manitoba vous souhaite la bienvenue. Il existe deux langues officielles au Canada

Plus en détail

ARRETE Arrêté du 22 octobre 2005 relatif à la formation conduisant au diplôme d Etat d aide-soignant. NOR: SANP0523995A

ARRETE Arrêté du 22 octobre 2005 relatif à la formation conduisant au diplôme d Etat d aide-soignant. NOR: SANP0523995A ARRETE Arrêté du 22 octobre 2005 relatif à la formation conduisant au diplôme d Etat d aide-soignant. NOR: SANP0523995A Version consolidée au 2 septembre 2007 Le ministre de la santé et des solidarités,

Plus en détail

RECUEIL DES POLITIQUES ADE06-DA ADMINISTRATION DES ÉCOLES Éducation coopérative et autres formes d apprentissage par l expérience

RECUEIL DES POLITIQUES ADE06-DA ADMINISTRATION DES ÉCOLES Éducation coopérative et autres formes d apprentissage par l expérience RÉSOLUTION 183-03 Date d adoption : 23 septembre 2003 En vigueur : 23 septembre 2003 À réviser avant : DIRECTIVES ADMINISTRATIVES DÉFINITIONS Éducation coopérative 1. Expérience d apprentissage pratique

Plus en détail

Accréditation des organes de révision LBA externes

Accréditation des organes de révision LBA externes Département fédéral des finances DFF Administration fédérale des finances AFF Autorité de contrôle en matière de lutte contre le blanchiment d'argent Circulaire 2004/1 du 6 décembre 2004 (Modification

Plus en détail

Admissibilité à un stage. Obligations de l étudiant Obligations de l employeur

Admissibilité à un stage. Obligations de l étudiant Obligations de l employeur CODE DE CONDUITE DU SERVICE DE PLACEMENT DE L UNIVERSITÉ LAVAL (SPLA) RÉGISSANT L ENCADREMENT DES STAGES DU BACCALAURÉAT EN ADMINISTRATION DES AFFAIRES DE LA FACULTÉ DES SCIENCES DE L ADMINISTRATION (FSA)

Plus en détail

Guide d implantation Norme professionnelle pour conseiller et conseillère en vente d automobiles

Guide d implantation Norme professionnelle pour conseiller et conseillère en vente d automobiles Guide d implantation Norme professionnelle pour conseiller et conseillère en vente d automobiles Table des matières SECTION 1 DÉFINITION DE LA NORME PROFESSIONNELLE POUR CONSEILLER EN VENTE D AUTOMOBILES

Plus en détail

Admissibilité à un stage. Obligations de l étudiant Obligations de l employeur

Admissibilité à un stage. Obligations de l étudiant Obligations de l employeur CODE DE CONDUITE DU SERVICE DE PLACEMENT DE L UNIVERSITÉ LAVAL (SPLA) RÉGISSANT L ENCADREMENT DES STAGES DE LA FACULTÉ DES SCIENCES ET DE GÉNIE (FSG) EN MILIEU DE TRAVAIL ARTICLE 1 ARTICLE 2 ARTICLE 3

Plus en détail

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL EMPLOI-QUÉBEC

LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL EMPLOI-QUÉBEC EMPLOI-QUÉBEC LE PROGRAMME D APPRENTISSAGE EN MILIEU DE TRAVAIL UNE QUALIFICATION OFFICIELLE UNE MAIN-D ŒUVRE COMPÉTENTE DU PERSONNEL EXPÉRIMENTÉ VALORISÉ UNE MEILLEURE PRODUCTIVITÉ UN PROGRAMME BRANCHÉ

Plus en détail

Politique du programme Soutien au travail autonome

Politique du programme Soutien au travail autonome Politique du programme Soutien au travail autonome NATURE DU PROGRAMME La mesure Soutien au travail autonome vise à offrir de l aide sous forme d encadrement, de conseils techniques et de soutien financier

Plus en détail

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte

Les premiers contacts du directeur avec l étudiant Contexte Fiche pour les directeurs: Accepter un étudiant/ page 1 Contexte À l occasion du premier contact entre un professeur (directeur potentiel) et un étudiant à la recherche d un superviseur dans le cadre de

Plus en détail

Admission des élèves en formation professionnelle 2015-2016

Admission des élèves en formation professionnelle 2015-2016 2015-2016 2015-2016 2 1. OBJECTIFS Donner les informations nécessaires pour faire une demande d admission dans un centre de formation professionnelle de la Commission scolaire du Chemin-du-Roy. Faire connaître

Plus en détail

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT OFFRE DE PRÊT DE SERVICES

MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT OFFRE DE PRÊT DE SERVICES MINISTÈRE DE L ÉDUCATION, DU LOISIR ET DU SPORT OFFRE DE PRÊT DE SERVICES Vous occupez un poste permanent dans une commission scolaire ou un établissement collégial public? Si les grands enjeux du domaine

Plus en détail

Avis d approbation. 33. Le présent règlement entre en vigueur le 4 juin 2014.

Avis d approbation. 33. Le présent règlement entre en vigueur le 4 juin 2014. 1966 GAZETTE OFFICIELLE DU QUÉBEC, 4 juin 2014, 146 e année, n o 23 Partie 2 sans qu il n ait exercé dans ce domaine doit compléter avec succès le programme de mise à niveau déterminé par l Ordre. Ce programme

Plus en détail

CONCOURS D AGENT SOCIAL DE 1ERE CLASSE

CONCOURS D AGENT SOCIAL DE 1ERE CLASSE FILIERE SOCIALE CONCOURS D AGENT SOCIAL DE 1ERE CLASSE I Catégorie et composition... 2 II - Les fonctions... 2 III Les conditions d accès et programme des épreuves... 2 et 3 IV L organisation du concours...

Plus en détail

L insertion professionnelle des masseurs-kinésithérapeutes en 2015

L insertion professionnelle des masseurs-kinésithérapeutes en 2015 Observatoire régional des métiers du sanitaire et du social Enquêtes sur l insertion professionnelle des jeunes diplômés L insertion professionnelle des masseurs-kinésithérapeutes en 2015 - Diplômés 2014

Plus en détail

Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé :

Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé : Date de réception du dossier : Nom : Prénom : Cursus visé : J atteste sur l honneur ne pas avoir déposé de demande de valorisation des acquis de l expérience personnelle et professionnelle relative au

Plus en détail

Fonds municipal vert. Programme de Leadership en réhabilitation de sites contaminés

Fonds municipal vert. Programme de Leadership en réhabilitation de sites contaminés Fonds municipal vert Programme de Leadership en réhabilitation de sites contaminés Le programme de Leadership en réhabilitation de sites contaminés de la FCM met en relation des experts municipaux et les

Plus en détail

L ENSEIGNEMENT À DOMICILE

L ENSEIGNEMENT À DOMICILE MANUEL DE POLITIQUES, PROCÉDURES ET RÈGLEMENTS ADMINISTRATIFS L ENSEIGNEMENT À DOMICILE Code : Politique 3.4 Date d entrée en vigueur : Le 23 novembre 1998 Nombre de pages : 10 Origine : Services éducatifs

Plus en détail

PRESENTATION DE LA FORMATION

PRESENTATION DE LA FORMATION PRESENTATION DE LA FORMATION Centre de formation aux métiers de la santé : Allée Jacques Monod BP 609 62321 BOULOGNE SUR MER CEDEX Tél : 03.21.99.30.61 Fax : 03.21.99.38.92 Mail : sec_ifsi@ch-boulogne.fr

Plus en détail

LA MEDECINE DU TRAVAIL Conditions d accès. Médecine du travail et de prévention

LA MEDECINE DU TRAVAIL Conditions d accès. Médecine du travail et de prévention LA MEDECINE DU TRAVAIL Conditions d accès Médecine du travail et de prévention février 2006 1 Les trois voies d accès : Les conditions requises pour exercer la médecine du travail sont énumérées à l article

Plus en détail

Cadre de formation de la profession enseignante

Cadre de formation de la profession enseignante Cadre de formation de la profession enseignante Les membres de l Ordre cherchent à parfaire les connaissances, les compétences et les valeurs énoncées dans les normes d exercice et de déontologie de la

Plus en détail

MARCHE À SUIVRE POUR DEMANDER L ÉVALUATION DES TITRES DE COMPÉTENCES EN TRAVAIL SOCIAL OBTENUS À L ÉTRANGER

MARCHE À SUIVRE POUR DEMANDER L ÉVALUATION DES TITRES DE COMPÉTENCES EN TRAVAIL SOCIAL OBTENUS À L ÉTRANGER MARCHE À SUIVRE POUR DEMANDER L ÉVALUATION DES TITRES DE COMPÉTENCES EN TRAVAIL SOCIAL OBTENUS À L ÉTRANGER Veuillez prendre note: L'évaluation de l'acts est acceptée dans toutes les provinces et les territoires

Plus en détail

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES (PROGRAMME EN ATTENTE) AEC en ASSURANCE DE DOMMAGES DÉMARCHE DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES Service de la reconnaissance des acquis et des compétences de Lanaudière T 1 888 758-3654 -

Plus en détail

Infodoc. n 95. Février 2015. Législation/Réglementation. Réforme de la Formation Professionnelle

Infodoc. n 95. Février 2015. Législation/Réglementation. Réforme de la Formation Professionnelle Infodoc Législation/Réglementation Réforme de la Formation Professionnelle Février 2015 n 95 michele.wendling@univ-paris-diderot.fr Service de la Formation Continue, Professionnelle et Permanente (SeFoCoPP)

Plus en détail

DATE PERSONNEL VISÉ INFORMATIONS QUALIFICATIONS

DATE PERSONNEL VISÉ INFORMATIONS QUALIFICATIONS ÉTAPE 1 Lundi le 17 août 2015 8h-8h30 : 8h30 à 12h : pour les corps d emploi suivants : 1) Technicien en travail social 2) Technicien en éducation spécialisée 3) Technicien Interprète 12h-13h : 13h00 à

Plus en détail

Avant-propos. Objectif : répondre aux questions les plus fréquentes, et ce, au moment où celles-ci sont d intérêt pour tous.

Avant-propos. Objectif : répondre aux questions les plus fréquentes, et ce, au moment où celles-ci sont d intérêt pour tous. OPIQ Octobre 2015 Avant-propos Objectif : répondre aux questions les plus fréquentes, et ce, au moment où celles-ci sont d intérêt pour tous. Les références utilisées sont disponibles au www.opiq.qc.ca

Plus en détail

DESCRIPTIF COMPLET DE LA FORMATION ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL

DESCRIPTIF COMPLET DE LA FORMATION ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL DESCRIPTIF COMPLET DE LA FORMATION ASSISTANT DE SERVICE SOCIAL 1. LA FORMATION A l E.S.S.S.E., les formations sociales post BAC s inscrivent, à partir de la rentrée 2013, dans le système de formation européen

Plus en détail

Programme Ressources humaines

Programme Ressources humaines No. de la directive Nb. de pages 5 Auteur: Direction des ressources humaines Approuvée par: Comité de gestion Programme Ressources humaines Titre: Programme de gestion de l assiduité au travail Entrée

Plus en détail

CADRE D EMPLOIS DES AGENTS SOCIAUX TERRITORIAUX Examen professionnel d accès au grade d agent social de 1 ère classe

CADRE D EMPLOIS DES AGENTS SOCIAUX TERRITORIAUX Examen professionnel d accès au grade d agent social de 1 ère classe CADRE D EMPLOIS DES AGENTS SOCIAUX TERRITORIAUX Examen professionnel d accès au grade d agent social de 1 ère classe Mise à jour : 27 mars 2012 PRÉSENTATION DU CADRE D EMPLOIS ET PRINCIPALES FONCTIONS

Plus en détail

Guide de l entreprise Collège Mérici

Guide de l entreprise Collège Mérici Guide de l entreprise Collège Mérici Programme Alternance Travail-Études Tourisme d aventure et écotourisme Table des matières L'Alternance Travail-Études en Tourisme d'aventure et écotourisme... 3 L'ATE:

Plus en détail

Notice d application de la réforme relative aux guides-conférenciers. et à la délivrance des cartes professionnelle

Notice d application de la réforme relative aux guides-conférenciers. et à la délivrance des cartes professionnelle Notice d application de la réforme relative aux guides-conférenciers et à la délivrance des cartes professionnelle Le décret n 930-2011 du 1 er août 2011, publié au Journal Officiel du 4 août 2011, modifie

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA DÉFENSE ET DES ANCIENS COMBATTANTS Décret n o 2011-1088 du 9 septembre 2011 portant statut particulier du corps des agents techniques de la

Plus en détail

notaire (ci-après nommée l entreprise).

notaire (ci-après nommée l entreprise). Montréal, le 28 mars 2012 Objet : Plainte de concernant M e N/Réf. : 05 15 05 Monsieur, La Commission d accès à l information (la Commission) a pris connaissance des faits en lien avec la plainte que vous

Plus en détail

Examens RH. Association faîtière suisse pour les examens professionnels et supérieurs en ressources humaines

Examens RH. Association faîtière suisse pour les examens professionnels et supérieurs en ressources humaines Examens RH Assistant/e en gestion du personnel avec certificat association faîtière Spécialiste en ressources humaines avec brevet fédéral Responsable en ressources humaines avec diplôme fédéral Association

Plus en détail

CQP opérateur vidéo/photo tandem. Dossier de demande de validation des acquis de l expérience (VAE).

CQP opérateur vidéo/photo tandem. Dossier de demande de validation des acquis de l expérience (VAE). CQP opérateur vidéo/photo tandem. Dossier de demande de validation des acquis de l expérience (VAE). Page 1 Sommaire Informations générales. Réglementation.. 3 Conditions pour obtenir une VAE 3 Conditions

Plus en détail

Le français pour les professionnels DE LA SANTÉ

Le français pour les professionnels DE LA SANTÉ Le français pour les professionnels DE LA SANTÉ Le français pour les professionnels de la santé Le programme Ce programme est conçu pour améliorer la communication entre un patient et un professionnel

Plus en détail

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH)

La Reconnaissance de la Qualité de Travailleur Handicapé (RQTH) Délégation Midi-Pyrénées Handicap et vie professionnelle La loi du 11 février 2005 1 a renforcé les exigences vis-à-vis de l emploi des personnes en situation de handicap. Ainsi, les personnes reconnues

Plus en détail

Feuille d orientation sur la rémunération des fournisseurs de soins interprofessionnels

Feuille d orientation sur la rémunération des fournisseurs de soins interprofessionnels Numéro 3 Feuille d orientation sur la rémunération des fournisseurs de soins interprofessionnels Novembre 2009 Version 1.0 Objet Une série de feuilles d orientation pour la création de cliniques dirigées

Plus en détail

POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES

POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES POLITIQUE DE DOTATION EN RESSOURCES HUMAINES ADOPTÉE LE : 1998-06-07 AMENDÉE LE : 2003-03-29 RÉSOLUTION : CP166-98 RÉSOLUTION : CC900-03 TABLE DES MATIÈRES Préambule... 1 Objectifs généraux... 1 Principes...

Plus en détail

Situations pédagogiques à risques / Utilisation de l électricité Fiche 07N Page 1 / 6. Sécurité électrique

Situations pédagogiques à risques / Utilisation de l électricité Fiche 07N Page 1 / 6. Sécurité électrique Situations pédagogiques à risques / Utilisation de l électricité Fiche 07N Page 1 / 6 Contexte légal : Sécurité électrique BO N 10 de mars 1998. «La mise en œuvre, dans les établissements scolaires, des

Plus en détail

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE DE L ORDRE DES AGRONOMES DU QUÉBEC 2014-2017

POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE DE L ORDRE DES AGRONOMES DU QUÉBEC 2014-2017 POLITIQUE DE FORMATION CONTINUE DE L ORDRE DES AGRONOMES DU QUÉBEC 2014-2017 Date de création : 1 er avril 2008 Dernière mise à jour : 23 juillet 2014 Adoptée par le conseil d administration : 20 septembre

Plus en détail

un investissement dans les compétences de votre personnel

un investissement dans les compétences de votre personnel EMPLOI-QUÉBEC La qualification obligatoire un investissement dans les compétences de votre personnel LA QUALIFICATION OBLIGATOIRE avant-propos La compétence de la main-d œuvre constitue un des facteurs

Plus en détail

Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session. Désignation d un groupe de prospection régional

Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session. Désignation d un groupe de prospection régional Comité régional de l Europe Cinquante-huitième session Tbilissi (Géorgie), 15-18 septembre 2008 Point 9 d) de l ordre du jour provisoire EUR/RC58/Inf.Doc./2 28 juillet 2008 80849 ORIGINAL : ANGLAIS Désignation

Plus en détail

CONCOURS DE PUERICULTRICE TERRITORIALE CADRE DE SANTE

CONCOURS DE PUERICULTRICE TERRITORIALE CADRE DE SANTE CENTRE DE GESTION DE LA FONCTION PUBLIQUE TERRITORIALE DE VAUCLUSE CONCOURS DE PUERICULTRICE TERRITORIALE CADRE DE SANTE 80, Rue Marcel Demonque AGROPARC CS 60508 84908 AVIGNON Cedex 9 Téléphone : 04.32.44.89.30

Plus en détail

Le cadre de la VAE. Définition, conditions, coût et financement. La VAE (validation des acquis de l expérience) est un droit.

Le cadre de la VAE. Définition, conditions, coût et financement. La VAE (validation des acquis de l expérience) est un droit. Définition, conditions, coût et financement La VAE (validation des acquis de l expérience) est un droit La VAE est un droit pour toute personne, quels que soient son âge, sa nationalité, son statut et

Plus en détail

Règlement sur le cheminement scolaire

Règlement sur le cheminement scolaire Règlement sur le cheminement scolaire Adopté le : 17 décembre 2001 218 e réunion du conseil d administration Amendé le : 10 juin 2008 261 e réunion du conseil d administration Amendé le : 16 décembre 2013

Plus en détail

Le perfectionnement dans l industrie de la construction Une expertise, ça se construit!

Le perfectionnement dans l industrie de la construction Une expertise, ça se construit! UNE INITIATIVE DE L INDUSTRIE DE LA CONSTRUCTION PRODUITE PAR LA COMMISSION DE LA CONSTRUCTION DU QUÉBEC. Édition Hiver 2015 Bulletin destiné aux salariés de l industrie de la construction Le perfectionnement

Plus en détail

Brevet fédéral de spécialiste en ressources humaines

Brevet fédéral de spécialiste en ressources humaines RESSOURCES HUMAINES Brevet fédéral de spécialiste en ressources humaines Une formation orientée sur les bonnes pratiques du métier destinée à des personnes qualifiées de l économie privée et de l administration

Plus en détail

Révisé pour janvier 2014

Révisé pour janvier 2014 SERVICES DE L AGRÉMENT Lignes directrices pour les programmes de formation paramédicale sur l utilisation du Profil national des compétences professionnelles (PNCP) 2011 de l Association des paramédics

Plus en détail

Exigences d obtention d un diplôme secondaire pour étudiants adultes

Exigences d obtention d un diplôme secondaire pour étudiants adultes Exigences d obtention d un diplôme secondaire pour étudiants adultes 2003 Éducation et Jeunesse Manitoba Enseignement postsecondaire et Formation professionnelle Manitoba Données de catalogage avant publication

Plus en détail

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN

POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN POLITIQUE-CADRE SUR LA GESTION DES RESSOURCES HUMAINES DU COLLÈGE GÉRALD-GODIN Adoptée par le Conseil d administration Le 28 avril 1998 (résolution no 0099) et modifiée par le Conseil d administration

Plus en détail

UNIL Stages de Master en psychologie

UNIL Stages de Master en psychologie UNIL Stages de Master en psychologie Contacts coordinatrices des stages : Mme Coralie Magni-Speck (Coralie.Magni@unil.ch) Mme Eva Clot-Siegrist (Eva.Clot-Siegrist@unil.ch, pour l orientation «conseil et

Plus en détail

DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012

DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012 _ DESCRIPTION DU PROGRAMME Dernière mise à jour : octobre 2012 1. Le Programme 1.1. Description du Programme Le programme IntégraTIon Montréal est une mesure financière incitative auprès des employeurs

Plus en détail

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques

Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Formation : Compétences pédagogiques numériques des formateurs et des animateurs d Espaces Publics Numériques Organisme : Université Claude Bernard Lyon1 Dates : février 2013- septembre 2013 Présentation

Plus en détail

«année de référence» : période s étalant du premier avril d une année au 31 mars de l année suivante;

«année de référence» : période s étalant du premier avril d une année au 31 mars de l année suivante; RÈGLEMENT SUR LES EFFECTIFS, LES NORMES ET BARÈMES DE RÉMUNÉRATION, LES AVANTAGES SOCIAUX ET LES AUTRES CONDITIONS DE TRAVAIL DU PERSONNEL DE LA CHAMBRE DE LA SÉCURITÉ FINANCIÈRE Loi sur la distribution

Plus en détail

GUIDE DES STAGES LE STAGE OBLIGATOIRE DE LICENCE 3

GUIDE DES STAGES LE STAGE OBLIGATOIRE DE LICENCE 3 U.F.R. de Psychologie Pratiques, Cliniques et sociales Responsable des stages : Farid El Massioui GUIDE DES STAGES Les stages permettent la mise en pratique des connaissances en milieu professionnel et

Plus en détail

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE

CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE Ce document n a pas valeur officielle CODIFICATION ADMINISTRATIVE DE L ARRANGEMENT EN VUE DE LA RECONNAISSANCE MUTUELLE DES QUALIFICATIONS PROFESSIONNELLES ENTRE L ORDRE DES INFIRMIÈRES ET INFIRMIERS DU

Plus en détail

Taxes à la consommation

Taxes à la consommation BULLETIN D INTERPRÉTATION ET DES PRATIQUES ADMINISTRATIVES CONCERNANT LES LOIS ET LES RÈGLEMENTS Taxes à la consommation LAF. 36-1/R1 Prorogation de délais Publication : 29 décembre 2011 Renvoi(s) : Loi

Plus en détail

Règlement intérieur du CHSCT. de l Université d Aix-Marseille du 11-03-2015

Règlement intérieur du CHSCT. de l Université d Aix-Marseille du 11-03-2015 Conformément à l article 51 du décret 82-453 du 28 mai 1982 modifié relatif à l hygiène et la sécurité au travail ainsi qu à la prévention médicale de la fonction publique, le CHSCT de l Université d Aix

Plus en détail

PROGRAMME GÉNÉRAL DE SUBVENTIONS PARRAINAGE FISCAL

PROGRAMME GÉNÉRAL DE SUBVENTIONS PARRAINAGE FISCAL PROGRAMME GÉNÉRAL DE SUBVENTIONS PARRAINAGE FISCAL Le parrainage fiscal est un prolongement du soutien du Conseil envers les organismes qui sont admissibles à ses programmes. Dans le cadre de ce programme,

Plus en détail

ÉTUDIANTS CANADIENS NON-RÉSIDENTS DU QUÉBEC

ÉTUDIANTS CANADIENS NON-RÉSIDENTS DU QUÉBEC GUIDE D INFORMATION AUTOMNE 2015 ÉTUDIANTS CANADIENS NON-RÉSIDENTS DU QUÉBEC CE GUIDE CONTIENT DES INFORMATIONS RELATIVES AUX CONDITIONS D'ADMISSION ET AUX FRAIS SCOLAIRES S'APPLIQUANT AUX ÉTUDIANTS CANADIENS

Plus en détail

PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE CODE DE SÉCURITÉ POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL

PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE CODE DE SÉCURITÉ POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL FICHE TECHNIQUE N O 15 / Août 2007 PROJET DE RÈGLEMENT MODIFIANT LE CODE DE SÉCURITÉ POUR LES TRAVAUX DE CONSTRUCTION ET LE RÈGLEMENT SUR LA SANTÉ ET LA SÉCURITÉ DU TRAVAIL À l intention À du responsable

Plus en détail

POLITIQUE D ÉVALUATION FORMATIVE DES ENSEIGNEMENTS. pour le développement professionnel. des enseignantes et des enseignants

POLITIQUE D ÉVALUATION FORMATIVE DES ENSEIGNEMENTS. pour le développement professionnel. des enseignantes et des enseignants POLITIQUE D ÉVALUATION FORMATIVE DES ENSEIGNEMENTS pour le développement professionnel des enseignantes et des enseignants Direction des études et Direction des services aux ressources humaines ADOPTÉE

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 3 janvier 2008 relatif à l agrément des centres de formation professionnelle

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Arrêté du 23 février 2007 relatif à la définition des appareillages réservés aux orthopédistesorthésistes, aux conditions

Plus en détail

Politique du CCPA sur : la certification des programmes d éthique animale et de soins aux animaux

Politique du CCPA sur : la certification des programmes d éthique animale et de soins aux animaux Canadian Council on Animal Care Conseil canadien de protection des animaux Politique du CCPA sur : la certification des programmes d éthique animale et de soins aux animaux Date de publication : janvier

Plus en détail

POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT LES PROPRIÉTAIRES DE PETITS LOTS D ACTIONS

POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT LES PROPRIÉTAIRES DE PETITS LOTS D ACTIONS POLITIQUE 5.7 PROGRAMMES DE VENTE OU D ACHAT POUR Champ d application de la politique Les porteurs de moins qu un lot régulier (les «porteurs de lots irréguliers») qui désirent vendre leurs actions ou

Plus en détail

LISTE DES DOCUMENTS FORMATION PROFESSIONNELLE

LISTE DES DOCUMENTS FORMATION PROFESSIONNELLE LISTE DES DOCUMENTS FORMATION PROFESSIONNELLE Relatifs à la précarité Liste des clauses des ententes nationale et locale... 2 Liste de rappel 3 Octroi de contrats. 3 Contrat à temps partiel 4 Contrat régulier

Plus en détail

Loi de 2005 sur les collèges privés d enseignement professionnel

Loi de 2005 sur les collèges privés d enseignement professionnel Loi de 2005 sur les collèges privés d enseignement professionnel FICHE DE RENSEIGNEMENTS N o 8 CONTRÔLEUSES ET CONTRÔLEURS DE LA CONFORMITÉ Révisée : Table des matières 1. INTRODUCTION... 2 2. FONDEMENT...

Plus en détail

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES DE RECONNAISSANCE DÉMARCHE. ASP en SECRÉTARIAT MÉDICAL

DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES DE RECONNAISSANCE DÉMARCHE. ASP en SECRÉTARIAT MÉDICAL ASP en SECRÉTARIAT MÉDICAL DÉMARCHE DE RECONNAISSANCE DES ACQUIS ET DES COMPÉTENCES Service de la reconnaissance des acquis et des compétences de Lanaudière T Commission scolaire des Samares (450) 758-3552,

Plus en détail

Apprentissage (APPR) du Système d information d Emploi Ontario (SIEO) Guide pour les fournisseurs de services

Apprentissage (APPR) du Système d information d Emploi Ontario (SIEO) Guide pour les fournisseurs de services Apprentissage (APPR) du Système d information d Emploi Ontario (SIEO) Guide pour les fournisseurs de services Trousse d information pour les employeurs qui offrent une formation modulaire Version 1.2 Décembre

Plus en détail

Document 9 : Ligne 4860 Travail avec un collecteur de fonds externe ou contractuel

Document 9 : Ligne 4860 Travail avec un collecteur de fonds externe ou contractuel Document 9 : Ligne 4860 Travail avec un collecteur de fonds externe ou contractuel Un organisme de bienfaisance enregistré peut retenir les services d un collecteur de fonds professionnel pour gérer ses

Plus en détail

ASSURANCE DE DOMMAGES LCA.6A version 2013

ASSURANCE DE DOMMAGES LCA.6A version 2013 ASSURANCE DE DOMMAGES LCA.6A version 2013 Le programme reconnu par l Autorité des marchés financiers développe chez l élève les connaissances, les habiletés et les compétences dans le domaine de l assurance

Plus en détail

Réseau de la formation professionnelle A0304-RFP-004

Réseau de la formation professionnelle A0304-RFP-004 Réseau de la formation professionnelle A0304-RFP-004 Programmes de formation reliés à l emploi L accès à la formation et la reconnaissance des acquis Pierre Lanthier 6 février 2004 Siège social : 320,

Plus en détail

2015-2016. Direction des études et de la recherche Vice-présidence à l enseignement et à la recherche

2015-2016. Direction des études et de la recherche Vice-présidence à l enseignement et à la recherche 2015-2016 Direction des études et de la recherche Vice-présidence à l enseignement et à la recherche 29 avril 2015 Table des matières 1. Introduction... 1 2. Orientations stratégiques... 1 3. Principes

Plus en détail

Candidats libres - CAP petite enfance. Questions - Réponses

Candidats libres - CAP petite enfance. Questions - Réponses Candidats libres - CAP petite enfance Questions - Réponses Où peut exercer le titulaire du CAP petite enfance? Le titulaire du C.A.P Petite enfance est un professionnel qualifié compétent pour l accueil

Plus en détail

LES OBLIGATIONS DE L ENTREPRISE EN MATIERE DE Exploitation, conduite et maintenance des équipements sous pression

LES OBLIGATIONS DE L ENTREPRISE EN MATIERE DE Exploitation, conduite et maintenance des équipements sous pression Exploitation, conduite et maintenance des équipements sous pression 12-A L article 8 de l Arrêté Modifié du 15 mars 2000 précise que le personnel chargé de la conduite des équipements sous pression doit

Plus en détail

Définition du métier. Conditions d accès au diplôme (arrêté du 25 janvier 2005 et du 22 octobre 2005)

Définition du métier. Conditions d accès au diplôme (arrêté du 25 janvier 2005 et du 22 octobre 2005) Définition du métier L aide soignant exerce son activité sous la responsabilité de l infirmière, dans le cadre du rôle propre qui lui est dévolu, conformément aux articles R.4311-5 du code de la santé

Plus en détail

Guide de reddition de comptes pour IDÉO 16-17

Guide de reddition de comptes pour IDÉO 16-17 pour IDÉO 16-17 VERSION : OCTOBRE 2014 Sommaire Introduction...3 Mise en contexte des indicateurs de résultats et du lexique...3 Plan d action...3 Calendrier des échéanciers...3 Dates à retenir...3 Gestion

Plus en détail

Contribution en nature de l employeur Système de gestion des cas du SIEO

Contribution en nature de l employeur Système de gestion des cas du SIEO Contribution en nature de l employeur Système de gestion des cas du SIEO Guide à l intention des fournisseurs de services Guide de démarrage rapide de la Subvention Canada-Ontario pour l emploi (SCOE)

Plus en détail

Élaboration d une norme professionnelle nationale (NPN) et d outils d apprentissage

Élaboration d une norme professionnelle nationale (NPN) et d outils d apprentissage Élaboration d une norme professionnelle nationale (NPN) et d outils d apprentissage Financé par le Gouvernement du Canada par l entremise du Programme des conseils sectoriels Introduction et contexte :

Plus en détail

Ce cahier appartient à. Tuteur de. Du / / Au / / AGEFOS PME PACA 146 rue Paradis CS 30002 MARSEILLE CEDEX 06 1/

Ce cahier appartient à. Tuteur de. Du / / Au / / AGEFOS PME PACA 146 rue Paradis CS 30002 MARSEILLE CEDEX 06 1/ CAHIER DE SUIVI DU TUTEUR DANS LE CADRE DU CONTRAT DE PROFESSIONNALISATION Ce cahier appartient à Tuteur de Du / / Au / / AGEFOS PME PACA 6 rue Paradis CS 000 MARSEILLE CEDEX 06 / INTRODUCTION QU EST-CE

Plus en détail

Le Regroupement des CPA de Lanaudière rendra hommage au lauréat dans le cadre d une activité qui se tiendra en juin 2014.

Le Regroupement des CPA de Lanaudière rendra hommage au lauréat dans le cadre d une activité qui se tiendra en juin 2014. Appel de candidatures Ce prix est décerné à un CPA détenant son titre comptable depuis plus de 10 ans et dont le cheminement de carrière est remarquable. Le lauréat doit avoir à son actif un grand nombre

Plus en détail

GARANTIE DES TRAVAILLEURS À CONTRAT

GARANTIE DES TRAVAILLEURS À CONTRAT GARANTIE DES TRAVAILLEURS À CONTRAT 2016 En vertu de la Loi sur les accidents du travail, il incombe à la WCB de fournir un régime d indemnisation protégeant la plupart des travailleurs au Manitoba, notamment

Plus en détail

Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans les services et arrondissements

Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans les services et arrondissements Ville de Québec Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans les services et arrondissements Titre # Politique d embauche du personnel étudiant pour les emplois généraux dans

Plus en détail

Tél. ( ) Téléc. ( ) Courriel Profession

Tél. ( ) Téléc. ( ) Courriel Profession Formulaire Méd.A 2016 FORMULAIRE DE DEMANDE aux fins de l obtention du titre de MÉDIATEUR AGRÉÉ Veuillez prendre note des éléments suivants : Vous devez être membre en règle auprès d une section régionale

Plus en détail

INFORMATIONS SUR LE PROCESSUS DE RECONNAISSANCE DES RESPONSABLES DE GARDE EN MILIEU FAMILIAL

INFORMATIONS SUR LE PROCESSUS DE RECONNAISSANCE DES RESPONSABLES DE GARDE EN MILIEU FAMILIAL INFORMATIONS SUR LE PROCESSUS DE RECONNAISSANCE DES RESPONSABLES DE GARDE EN MILIEU FAMILIAL CE QU IL FAUT SAVOIR AVANT DE FAIRE UNE DEMANDE DE RECONNAISSANCE Qu est-ce que le Bureau coordonnateur Enfants

Plus en détail

INCORPORATION FOIRE AUX QUESTIONS

INCORPORATION FOIRE AUX QUESTIONS INCORPORATION FOIRE AUX QUESTIONS LE RÈGLEMENT ET LA SOCIÉTÉ Q1 : Quels sont les membres assujettis aux obligations du Règlement? R1 : Seuls les membres qui entendent bénéficier de la structure juridique

Plus en détail

Règlement modifiant le Règlement relatif à la délivrance et au renouvellement du certificat de représentant

Règlement modifiant le Règlement relatif à la délivrance et au renouvellement du certificat de représentant Projet de règlement Loi sur la distribution de produits et services financiers (chapitre D-9.2, a. 200 par. 1 à 5, 6, 7 et 9 et a. 203 par.1, 3 à 6 ) Règlement modifiant le Règlement relatif à la délivrance

Plus en détail

PACK CAP PETITE ENFANCE + ASSISTANT DE VIE AUX FAMILLES

PACK CAP PETITE ENFANCE + ASSISTANT DE VIE AUX FAMILLES PACK CAP PETITE ENFANCE + ASSISTANT DE VIE AUX FAMILLES Accédez à plus de métiers grâce à votre double formation Pa CAP Petite Enfance + ADVF UNE DOUBLE FORMATION POUR PLUS DE MÉTIERS Accéde de no breu

Plus en détail

RÈGLE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE LOGEMENT, DE SUBSISTANCE, D ASSURANCE ET DE REPRÉSENTATION

RÈGLE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE LOGEMENT, DE SUBSISTANCE, D ASSURANCE ET DE REPRÉSENTATION RÈGLE RÈGLE RELATIVE AUX FRAIS DE DÉPLACEMENT, DE LOGEMENT, DE SUBSISTANCE, D ASSURANCE ET DE REPRÉSENTATION # 73-01 Adoption le 7 juillet 1998 Amendement le 13 mai 2008 Amendement le 11 novembre 2008

Plus en détail

février Charte des stages de l enseignement supérieur Direction de la Communication

février Charte des stages de l enseignement supérieur Direction de la Communication février Charte des stages de l enseignement supérieur Direction de la Communication Les stages représentent un enjeu majeur pour les étudiants, en même temps qu ils témoignent de l engagement des entreprises

Plus en détail