L'enseignement des mathématiques : RESOLUTION DE PROBLEMES. Exemples de situations et ressources / cycles 2 et 3. Audrey Bertin, CPC

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "L'enseignement des mathématiques : RESOLUTION DE PROBLEMES. Exemples de situations et ressources / cycles 2 et 3. Audrey Bertin, CPC 2013-2014"

Transcription

1 L'enseignement des mathématiques : RESOLUTION DE PROBLEMES Exemples de situations et ressources / cycles 2 et 3 Audrey Bertin, CPC

2 1. La place des problèmes dans les programmes : B.O n 3 H.S 19 juin 2008 Au Cycle 2 Au Cycle 3 L apprentissage des mathématiques développe l imagination, la rigueur et la précision ainsi que le goût du raisonnement. La résolution de problèmes fait l objet d un apprentissage progressif et contribue à construire le sens des opérations : addition, soustraction et multiplication. La pratique des mathématiques développe le goût de la recherche et du raisonnement, l imagination et les capacités d abstraction, la rigueur et la précision. dans les 4 domaines Du CE2 au CM2, dans les quatre domaines du programme, l élève enrichit ses connaissances, acquiert de nouveaux outils, et continue d apprendre à résoudre des problèmes. L acquisition des mécanismes en mathématiques est toujours associée à une intelligence de leur signification.

3 1. a ) La place des problèmes au CYCLE 2 Domaines CP CE1 B.O : «La résolution de problèmes fait l objet d un apprentissage progressif et contribue à construire le sens des opérations». PROGRESSIONS POUR LE COURS PRÉPARATOIRE ET LE COURS ÉLÉMENTAIRE PREMIÈRE ANNÉE Nombres et calcul Grandeurs et mesures Résoudre des problèmes simples à une opération Résoudre des problèmes de la vie courante Résoudre des problèmes relevant de l addition, la soustraction et de la multiplication Résoudre des problèmes de longueur et de masse Organisation et gestion des données Lire ou compléter un tableau dans des situations concrètes simples Utiliser un tableau, un graphique Organiser les informations d un énoncé

4 1. b) La place des problèmes au CYCLE 3 Domaines CE2 CM1 CM2 B.O : La résolution de problèmes liés à la vie courante permet d approfondir la connaissance des nombres étudiés, de renforcer la maîtrise du sens et de la pratique des opérations, de développer la rigueur et le goût du raisonnement. Nombres et calcul Résoudre des problèmes relevant des quatre opérations Résoudre des problèmes engageant une démarche à une ou plusieurs étapes Résoudre des problèmes de plus en plus complexes B.O :La résolution de problèmes concrets contribue à consolider les connaissances et capacités relatives aux grandeurs et à leur mesure, et, à leur donner sens. À cette occasion des estimations de mesure peuvent être fournies puis validées Grandeurs et mesures Résoudre des problèmes dont la résolution implique les grandeurs : longueurs, masses, capacité, monnaie, temps Résoudre des problèmes dont la résolution implique éventuellement des conversions Résoudre des problèmes dont la résolution implique des conversions. Résoudre des problèmes dont la résolution implique des unités différentes de mesure.

5 Domaines CE2 CM1 CM2 B.O : Les problèmes de reproduction ou de construction de configurations géométriques diverses mobilisent la connaissance des figures usuelles. Ils sont l occasion d utiliser à bon escient le vocabulaire spécifique et les démarches de mesurage et de tracé. Géométrie Reproduire des figures (sur papier uni, quadrillé, pointé) à partir d un modèle Construire un carré ou un rectangle de dimensions données Compléter une figure par symétrie axiale Tracer une figure simple à partir d un programme de construction ou en suivant des consignes Tracer une figure simple (sur papier uni, quadrillé, pointé) à partir d un programme de construction ou d un dessin à main levée ( avec des indications relatives aux propriétés et aux dimensions) B.O :Les capacités d organisation et de gestion des données se développent par la résolution de problèmes de la vie courante ou tirés d autres enseignements Organisation et gestion des données Savoir organiser les données d un problème en vue de sa résolution Utiliser un tableau ou «la règle de trois» dans des situations très simples de proportionnalité Résoudre des problèmes relevant de la proportionnalité et notamment les problèmes relatifs aux pourcentages, eux échelles, aux vitesses moyennes ou aux conversions d unité, en utilisant des procédures variées (dont «la règle de trois»)

6 2. Un problème mathématique? a) DÉFINITION DU PROBLÈME «Est un problème, pour un élève donné, toute situation (réelle ou imaginaire) dans laquelle des questions sont posées, ces questions étant telles que l élève ne peut y répondre de manière immédiate.» D. Pernoud «Il y a problème dès qu il y a réellement quelque chose à chercher, que ce soit au niveau des données ou du traitement et qu il n est pas possible de mettre en jeu la mémoire seule». Equipe Ermel Les problèmes sont donc à distinguer des exercices d automatisation.

7 2. b) Différents types de problèmes pour des diverses finalités Selon la situation d apprentissage, un même problème peut avoir différentes fonctions et correspondre à différents types de problèmes PROBLÈMES POUR APPRENDRE PROBLÈMES POUR CHERCHER Types de problèmes Situationproblème 40 % Construction d une nouvelle connaissance ou d un nouvel aspect d une connaissance antérieure Problème d application directe Entraînement pour maîtriser le sens d une connaissance nouvelle Problème de réinvestissement / transfert 40 % Problème complexe nécessitant l utilisation de plusieurs connaissances construites dans différents contextes Problème ouvert 20 % Développement des capacités à chercher

8 Exemple : «J'ai 250 œufs. Combien de boîtes de 6 sont nécessaires pour les ranger?"

9 Exemple : «J'ai 250 œufs Combien de boîtes de 6 sont nécessaires pour les ranger?"

10 Amorce de programmation

11 2. c) Typologie de problèmes : La classification des problèmes arithmétiques à l'école s'appuient sur la classification des problèmes proposés par selon G. Vergnaud : - les problèmes se situant dans le champ conceptuel des structures additives : Problèmes additifs et soustractifs. - les problèmes se situant dans le champ conceptuel des structures multiplicatives : Problèmes multiplicatifs, divisifs et de proportionnalité.

12 Problèmes additifs et soustractifs: Problèmes de transformations 1. Transformation positive ; recherche de l ETAT FINAL 2. Transformation négative ; recherche de l ETAT FINAL 3. Transformation positive ; recherche de L ÉTAT INITIAL 4. Transformation négative; recherche de L ÉTAT INITIAL 5. Recherche de la transformation positive 6. Recherche de la transformation négative Léo avait 3 billes. Puis Juliette lui a donné 5 billes. Combien de billes a maintenant Léo?» «Léo avait 8 billes. Puis il a donné 5 billes à Juliette. Combien de billes a maintenant Léo?» «Léo avait des billes. Puis Juliette lui a donné 5 billes. Maintenant Léo a 9 billes. Combien de billes avait Léo?» «Léo avait des billes. Puis il en a donné 5 à Juliette. Maintenant Léo a 3 billes. Combien avait il de billes?» «Léo avait 3 billes. Puis Juliette lui a donné des billes. Léo a maintenant 9 billes. Combien de billes Juliette a-t-elle données à Léo?» «Léo avait 9 billes. Puis il a donné des billes à Juliette. Maintenant Léo a 4 billes. Combien de billes Léo a t il données à Juliette?»

13 Problèmes additifs et soustractifs: Problèmes de combinaison de 2 états 7. Recherche de la combinaison de deux états. 8. Recherche d un état connaissant un second état et la combinaison des deux états. «Léo a 3 billes. Juliette a 7 billes. Combien de billes ont Léo et Juliette ensemble?» «Léo et Juliette ont 17 billes ensemble. Juliette a 8 billes. Combien Léo a t il de billes?» Problèmes de comparaison de 2 états E1 C E2 9/10. Recherche de l état à comparer connaissant : - l état comparé - la comparaison positive ou négative. «Léo a 3 billes. Juliette a 5 billes de plus que lui. Combien de billes Juliette a t-elle?» «Léo a 9 billes. Juliette a 5 billes de moins que lui. Combien de billes Juliette a t-elle?» E1? C+ C-

14 Problèmes additifs et soustractifs: Problèmes de comparaison de 2 états E1 C E2 11/12. Recherche de l état comparé avec une comparaison positive ou négative. «Léo a 9 billes. Il en a 7 de plus que Juliette. Combien de billes Juliette a t-elle?» «Léo a 9 billes. Il en a 5 de moins que Juliette. Combien de billes Juliette a t elle?»? E2 C+ C- 13/14. Recherche de la comparaison positive ou négative connaissant les deux états. «Léo a 3 billes. Juliette en a 9. Combien de billes Juliette a t elle de plus que Léo?» «Léo a 8 billes. Juliette en a 6. Combien de billes Juliette a t elle de moins que Léo?» E1 E2?

15 Problèmes additifs et soustractifs: Problèmes de composition de transformations T1 T2 T 15- Recherche de la composée de plusieurs transformations 16. Recherche d une des composantes. «Léo a gagné 18 billes, puis il en a perdu 5. En a-til plus ou moins qu au départ? Et combien?» «Léo a gagné 18 billes. Puis il en a perdu. Il a maintenant 2 billes de moins qu au départ. Combien a-t-il perdude billes»??

16 Problèmes multiplicatifs: Problèmes de proportionnalité directe : a b c d Problème relevant de l'addition réitéré. a=1 Problème de division partition On recherche la valeur d une part. Problème de division quotition On recherche du nombre de parts. «Il y a 4 élèves. La maîtresse distribue 3 jetons à chaque élève. Combien distribue t elle de jetons en tout?» La maîtresse a 12 jetons. Elle les distribue à 4 élèves. Chaque élève a le même nombre de jetons. Combien de jeton a chaque élève? 4 X? = : 4 =? «La maîtresse a 12 jetons. Elle les distribue à un groupe d élèves. Chaque élève reçoit 3 jetons. Combien y a t il d élèves?» 1 b c? 1? c d 1 b? d

17 Problèmes multiplicatifs: Problème relevant du produit de mesures Problème relevant du produit de mesures La représentation rectangulaire rend visible la propriété de commutativité de la multiplication. «Quel est le nombre de carreaux que contient une tablette de 3 sur 4?

18 3. Représentations des élèves sur la résolution de problèmes Quand on interroge les élèves sur ce qu il faut faire pour résoudre un problème, leurs principales propositions sont : -Il faut faire des opérations -Il faut calculer -Il faut trouver la solution - Il faut écrire une phrase réponse Ils se focalisent principalement sur le résultat attendu et sur des connaissances supposées ou nécessaires pour y parvenir.

19 3. Représentations des élèves sur la résolution de problèmes En revanche, ils répondent rarement : -Il faut trier les informations pour comprendre ce qui est demandé -Il faut dessiner, schématiser ou manipuler -Il faut éliminer ce qui ne sert pas après avoir lu la question -Il faut écrire, raturer, faire plusieurs essais -Il faut échanger avec les autres pour savoir s ils cherchent de la même façon -Il faut savoir expliquer ce que l on a voulu dire Les savoirs méthodologiques sont flous, voire inexistants, dans leur esprit.

20 4. Les enjeux d apprentissage Des compétences liées à la capacité de raisonnement : -percevoir le but de la tâche -trouver les informations utiles -construire un argumentaire -émettre des hypothèses -percevoir les différentes étapes et les hiérarchiser Des compétences liées à la prise d informations : -utiliser différents supports (texte, dessin, schéma, tableau ) -construire des méthodes pour aller rapidement à l essentiel -se repérer dans l espace et dans le temps -maîtriser le vocabulaire nécessaire Des compétences liées à la méthodologie : -mettre en place d une stratégie de résolution de problèmes -choisir une technique de résolution (opératoire ou autre) Des compétences liées à la maîtrise des opérations : -utiliser à bon escient les quatre opérations

21 5. Les pistes de travail Manipulation et schématisation lors de l apprentissage des notions mathématiques Manipulation et schématisation lors de la résolution Constitution progressive d une mémoire de schémas référents Entraînement aux techniques opératoires et calcul mental

22 6. LA DEMARCHE D ENSEIGNEMENT : situation-problèmes 1. SITUATION DE DEPART Présenter la situation problème à l oral ou à l écrit à partir - d objets concrets ; jeux de cartes, pions - d un énoncé (oral ou écrit) - d une situation de la vie de la classe / vie quotidienne - d un défi Identifier le problème à résoudre Il s agit de se représenter ce qu on cherche

23 2. PRISE EN COMPTE DE CE QUE SAVENT LES ÉLÈVES temps de recherche individuelle : chaque élève s approprie l énoncé et s appuie sur ses connaissances préalables / l enseignant observe, encourage temps de recherche en groupe(de 2 à 4) : favoriser les échanges et la mise en forme d une trace pour communiquer confrontation des procédures

24 Selon la nature du problème et les objectifs d apprentissage visés, les élèves feront appel à des procédures personnelles et/ou expertes : Procédures personnelles Utiliser des connaissances et des savoirs pour construire et mener une procédure quand on ne dispose pas en mémoire d un schéma de résolution Procédures expertes Choisir une procédure adaptée à la situation ou à la résolution du problème

25 Exemples de procédures : importance de garder trace de la recherche

26 3. MISE EN COMMUN Prendre en compte et comparer les procédures des différents groupes : - rapprocher les procédures identiques, - confronter celles qui sont différentes, - analyser les procédures erronées

27 4. SYNTHÈSE Réaliser une affiche de référence comportant : des procédures de résolution possibles la procédure experte qui permet de résoudre le problème

28 5. PHASE D ENTRAINEMENT Les problèmes d application appartiennent à la même catégorie que celui de la situation problème. L élève s entraîne à maîtriser le sens d une nouvelle connaissance dans des problèmes similaires à la situation de référence. L élève applique et réinvestit une connaissance dans différents contextes.

29 6. PHASE DE TRANSFERT Les problèmes de réinvestissement correspondent à des problèmes complexes faisant appel à plusieurs connaissances et compétences élaborées dans des contextes différents. L élève doit : -reconnaître à quelle catégorie correspond le problème, -repérer les différentes étapes Au cours de cette tâche complexe l élève mobilise et intègre des compétences et des connaissances.

30 Problématique de l enseignant : Comment aider ni trop, ni trop peu? préserver de tout guidage le versant action du processus de résolution de problème. aider à comprendre le problème, à mieux décoder et interpréter l énoncé. (Cf. «Les tâches surajoutées») ne pas guider la mise en œuvre de telle ou telle procédure. Les aides minimales sont les plus difficiles à concevoir et à mettre au point, un simple mot en plus ou en moins dans l énoncé peut être une aide efficace à la représentation* de problème..*action par laquelle on rend présent à l esprit une expérience sensible ou une idée.en d autres termes, c est le contenu de notre mémoire quand elle ne nous échappe pas, c est ce qui tourne dans nos têtes quand on réfléchit, c est le sens qu on donne à ce qu on perçoit.

31 7. Situations : problèmes ouverts L énoncé est court Rappel : un problème ouvert L énoncé n induit ni la méthode, ni la solution (pas de questions intermédiaires, ni de questions du type «montrer que»). En aucun cas, cette solution ne doit se réduire à l utilisation ou à l application immédiate des derniers résultats présentés en cours. Le problème se trouve dans un domaine conceptuel avec lequel les élèves ont assez de familiarité. Ils peuvent ainsi prendre possession de la situation et s engager dans des essais, des conjectures, des projets de résolution, des contre-exemples

32 7. Situations : problèmes ouverts 1 ère étape : Connaissances en jeu ; Procédures attendues ; Erreurs envisagées ; 2 ème étape : Description du dispositif Pistes de différenciation Quelles difficultés des élèves? A quel stade de la résolution? Quelles aides en réponse à ces difficultés?

33 Le nez de Pinocchio Le nez de Pinocchio a 5 cm de long. Quand Pinocchio dit un mensonge, la Fée aux cheveux bleus l'allonge de 3 cm, mais quand il dit la vérité, la Fée le raccourcit de 2 cm. A la fin de la journée, Pinocchio a dit 7 mensonges et son nez a 20 cm de long. Combien de fois Pinocchio a-t-il dit la vérité à la Fée au cours de la journée? On a tiré 15 cartes avec des carrés et des triangles. On a obtenu 54 côtés. Combien y a t-il de cartes avec des carrés et de cartes avec des triangles?

34 8. Problèmes : Les aides possibles La reformulation Les tâches surajoutées Les aides tutorielles La multiprésentation

35 La reformulation

36

37

38

39

40 Les tâches surajoutées

41 La multi-présentation

42 La multi-présentation

43 La multi-présentation

44 Les aides tutorielles Problème 5 : Léo a 36 billes, Zoé en a 5 fois plus. Combien Zoé en a-t-elle?

45 AIDE 1 Vrai ou faux : Léo a plus de billes que Zoé? 5 fois plus que 7, c est 35? 5 fois plus que 7, c est 12?

46 AIDE 2 Entoure la bonne réponse : «5 fois plus», c est + 5 x 5-5

47 AIDE 3 Entoure le calcul qui correspond à l énoncé : 6x6= =41 5x5=25 36x5=180 25x5= =31

48 AIDE 4 Complète :

49 Les aides tutorielles Problème 6 : Mélissa prépare la table pour un repas. Elle doit placer 48 roses de la façon suivante : 12 roses au centre de la table et le reste partagé aux 4 coins de la table. Combien de roses y aura-t-il à chaque coin?

50 AIDE 1 Aide à la lecture : Mélissa prépare la table pour un repas. Elle doit placer 48 roses : -12 roses au milieu de la table -le reste partagé aux 4 coins de la table Combien de roses y aura-t-il à chaque coin?

51 AIDE 2 Étapes intermédiaires : Elle doit placer 48 roses. Elle met 12 roses au milieu de la table. Combien lui en reste-t-il après? Elle partage le reste aux 4 coins de la table. Combien de roses y a-t-il à chaque coin?

52 AIDE 3 Schéma :

EXERCICES DE REVISIONS MATHEMATIQUES CM2

EXERCICES DE REVISIONS MATHEMATIQUES CM2 EXERCICES DE REVISIONS MATHEMATIQUES CM2 NOMBRES ET CALCUL Exercices FRACTIONS Nommer les fractions simples et décimales en utilisant le vocabulaire : 3 R1 demi, tiers, quart, dixième, centième. Utiliser

Plus en détail

Indications pour une progression au CM1 et au CM2

Indications pour une progression au CM1 et au CM2 Indications pour une progression au CM1 et au CM2 Objectif 1 Construire et utiliser de nouveaux nombres, plus précis que les entiers naturels pour mesurer les grandeurs continues. Introduction : Découvrir

Plus en détail

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique

SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique SOCLE COMMUN - La Compétence 3 Les principaux éléments de mathématiques et la culture scientifique et technologique DOMAINE P3.C3.D1. Pratiquer une démarche scientifique et technologique, résoudre des

Plus en détail

Apprendre à résoudre des problèmes numériques. Utiliser le nombre pour résoudre des problèmes

Apprendre à résoudre des problèmes numériques. Utiliser le nombre pour résoudre des problèmes Apprendre à résoudre des problèmes numériques Utiliser le nombre pour résoudre des problèmes Ce guide se propose de faire le point sur les différentes pistes pédagogiques, qui visent à construire le nombre,

Plus en détail

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs)

Tâche complexe produite par l académie de Clermont-Ferrand. Mai 2012 LE TIR A L ARC. (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) (d après une idée du collège des Portes du Midi de Maurs) Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 5 1 Fiche professeur Niveaux et objectifs pédagogiques 5 e : introduction ou utilisation

Plus en détail

Temps forts départementaux. Le calcul au cycle 2 Technique opératoire La soustraction

Temps forts départementaux. Le calcul au cycle 2 Technique opératoire La soustraction Temps forts départementaux Le calcul au cycle 2 Technique opératoire La soustraction Calcul au cycle 2 La soustraction fait partie du champ opératoire additif D un point de vue strictement mathématique,

Plus en détail

Synthèse «Le Plus Grand Produit»

Synthèse «Le Plus Grand Produit» Introduction et Objectifs Synthèse «Le Plus Grand Produit» Le document suivant est extrait d un ensemble de ressources plus vastes construites par un groupe de recherche INRP-IREM-IUFM-LEPS. La problématique

Plus en détail

S entraîner au calcul mental

S entraîner au calcul mental E F C I - R E H S E S O S A PHOTOCOPIER S R U C Une collection dirigée par Jean-Luc Caron S entraîner au calcul mental CM Jean-François Quilfen Illustrations : Julie Olivier Sommaire Introduction au calcul

Plus en détail

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2

NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 NOM : Prénom : Date de naissance : Ecole : CM2 Palier 2 Résultats aux évaluations nationales CM2 Annexe 1 Résultats de l élève Compétence validée Lire / Ecrire / Vocabulaire / Grammaire / Orthographe /

Plus en détail

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002.

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002. Cycle 3 3 ème année PRODUCTION D'ECRIT Compétence : Ecrire un compte rendu Faire le compte rendu d'une visite (par exemple pour l'intégrer au journal de l'école ) - Production individuelle Précédée d'un

Plus en détail

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année

Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année Attestation de maîtrise des connaissances et compétences au cours moyen deuxième année PALIER 2 CM2 La maîtrise de la langue française DIRE S'exprimer à l'oral comme à l'écrit dans un vocabulaire approprié

Plus en détail

LA BATTERIE DU PORTABLE

LA BATTERIE DU PORTABLE LA BATTERIE DU PORTABLE Table des matières Fiche professeur... 2 Fiche élève... 4 Narration de séance et productions d élèves... 5 1 Fiche professeur LA BATTERIE DU PORTABLE Niveaux et objectifs pédagogiques

Plus en détail

Je fais le point 1. PrénoM :... Il y a... oiseaux. Guide de l enseignant p.64. Écris les nombres dictés. Écris les nombres effacés par Gribouille.

Je fais le point 1. PrénoM :... Il y a... oiseaux. Guide de l enseignant p.64. Écris les nombres dictés. Écris les nombres effacés par Gribouille. 1 Guide de l enseignant p.64 Écris les nombres dictés. Je fais le point 1 PrénoM :.... 2 Écris les nombres effacés par Gribouille. 2 20 1 4 11 10 1 16 1 3 Écris combien il y a d oiseaux. sur l image d

Plus en détail

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire

Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire Date d envoi : Demande d admission au Centre pédagogique Lucien-Guilbault Secteur primaire QUESTIONNAIRE AU TITULAIRE Ce document doit être complété par le titulaire de classe et/ou par l orthopédagogue

Plus en détail

Document d aide au suivi scolaire

Document d aide au suivi scolaire Document d aide au suivi scolaire Ecoles Famille Le lien Enfant D une école à l autre «Enfants du voyage et de familles non sédentaires» Nom :... Prénom(s) :... Date de naissance :... Ce document garde

Plus en détail

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES

LIVRET PERSONNEL DE COMPÉTENCES Nom... Prénom... Date de naissance... Note aux parents Le livret personnel de compétences vous permet de suivre la progression des apprentissages de votre enfant à l école et au collège. C est un outil

Plus en détail

FICHE PEDAGOGIQUE 17

FICHE PEDAGOGIQUE 17 FICHE PEDAGOGIQUE 17 THEME : NOM DE L EXERCICE : LA MEDIATION Séries de tableaux à double entrée Progressions numériques et suites logiques L EXERCICE COMPORTE PLUSIEURS VARIANTES D EXPLOITATION non REFERENCE

Plus en détail

Comparer des surfaces suivant leur aire en utilisant leurs propriétés géométriques Découverte et manipulation

Comparer des surfaces suivant leur aire en utilisant leurs propriétés géométriques Découverte et manipulation Socle commun - palier 2 : Compétence 3 : les principaux éléments de mathématiques Grandeurs et mesures Compétences : Comparer des surfaces selon leurs aires (par pavage) Mesurer l aire d une surface par

Plus en détail

S initier aux probabilités simples «Question de chance!»

S initier aux probabilités simples «Question de chance!» «Question de chance!» 29-11 Niveau 1 Entraînement 1 Objectifs - S entraîner à activer la rapidité du balayage visuel. - Réactiver le comptage par addition jusqu à 20. - Développer le raisonnement relatif

Plus en détail

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle :

École : Maternelle. Livret de suivi de l élève. Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : École : Maternelle Livret de suivi de l élève Nom : Prénom : Date de naissance : Année d entrée à l école maternelle : Livret de suivi de l élève à l école maternelle Chaque compétence est évaluée selon

Plus en détail

Jeux mathématiques en maternelle. Activités clés. Jeu des maisons et des jardins (Yvette Denny PEMF)

Jeux mathématiques en maternelle. Activités clés. Jeu des maisons et des jardins (Yvette Denny PEMF) Activités clés NIVEAU : PS/MS Jeu des maisons et des jardins (Yvette Denny PEMF) Compétences Construire les premiers nombres dans leur aspect cardinal Construire des collections équipotentes Situation

Plus en détail

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe.

Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Différencier, d accord oui mais comment organiser sa classe. Quand on est convaincu que l on ne peut pas travailler tout le temps avec toute sa classe en même temps et que l on souhaite mettre en place

Plus en détail

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE?

ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? ENSEIGNEMENT DES SCIENCES ET DE LA TECHNOLOGIE A L ECOLE PRIMAIRE : QUELLE DEMARCHE? Les nouveaux programmes 2008 confirment que l observation, le questionnement, l expérimentation et l argumentation sont

Plus en détail

La construction du nombre en petite section

La construction du nombre en petite section La construction du nombre en petite section Éléments d analyse d Pistes pédagogiquesp 1 La résolution de problèmes, premier domaine de difficultés des élèves. Le calcul mental, deuxième domaine des difficultés

Plus en détail

Partie 1 : la construction du nombre chez l'enfant. Page 2. Partie 2 : Des jeux et des nombres Page 8

Partie 1 : la construction du nombre chez l'enfant. Page 2. Partie 2 : Des jeux et des nombres Page 8 Partie 1 : la construction du nombre chez l'enfant. Page 2 Partie 2 : Des jeux et des nombres Page 8 1 La construction du nombre Le nombre est invariant : Le nombre ne change pas quelles que soient les

Plus en détail

Les nombres entiers. Durée suggérée: 3 semaines

Les nombres entiers. Durée suggérée: 3 semaines Les nombres entiers Durée suggérée: 3 semaines Aperçu du module Orientation et contexte Pourquoi est-ce important? Dans le présent module, les élèves multiplieront et diviseront des nombres entiers concrètement,

Plus en détail

Sur la méthodologique et l organisation du travail. Difficultés d ordre méthodologique et d organisation

Sur la méthodologique et l organisation du travail. Difficultés d ordre méthodologique et d organisation PROFILS DES ELEVES Difficultés d ordre méthodologique et d organisation Les élèves commencent les exercices avant d avoir vu la leçon; ils ne savent pas utiliser efficacement les manuels. Ils ne se rendent

Plus en détail

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE

PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE PROGRAMMES EN EPS A L ECOLE PRIMAIRE B.O. n 3 du 19 juin 2008 HORS SERIE Maternelle : AGIR ET S EXPRIMER AVEC SON CORPS Compétences visées (Cv) Se repérer et se déplacer dans l espace. Adapter ses actions

Plus en détail

Organiser des groupes de travail en autonomie

Organiser des groupes de travail en autonomie Organiser des groupes de travail en autonomie Frédérique MIRGALET Conseillère pédagogique L enseignant travaille avec un groupe de niveau de classe et le reste des élèves travaille en autonomie. Il s agira

Plus en détail

Didactique des arts visuels :

Didactique des arts visuels : Didactique des arts visuels : Principes et grandes lignes Du coté des instructions officielles Les objectifs de l'éducation artistique et culturelle à l'école L éducation artistique et culturelle a pleinement

Plus en détail

Prêt(e) pour le CE1. Tu es maintenant au CE1. Avant de commencer les leçons, nous allons réviser avec toi!

Prêt(e) pour le CE1. Tu es maintenant au CE1. Avant de commencer les leçons, nous allons réviser avec toi! Jour Prêt(e) pour le CE Tu es maintenant au CE. vant de commencer les leçons, nous allons réviser avec toi! Géométrie Retrouver un itinéraire en tenant compte des informations. Lis les explications de

Plus en détail

b) Fiche élève - Qu est-ce qu une narration de recherche 2?

b) Fiche élève - Qu est-ce qu une narration de recherche 2? Une tâche complexe peut-être traitée : Gestion d une tâche complexe A la maison : notamment les problèmes ouverts dont les connaissances ne sont pas forcément liées au programme du niveau de classe concerné

Plus en détail

LES NOMBRES DECIMAUX. I. Les programmes

LES NOMBRES DECIMAUX. I. Les programmes LES NOMBRES DECIMAUX I. Les programmes Au cycle des approfondissements (Cours Moyen), une toute première approche des fractions est entreprise, dans le but d aider à la compréhension des nombres décimaux.

Plus en détail

Carré parfait et son côté

Carré parfait et son côté LE NOMBRE Carré parfait et son côté Résultat d apprentissage Description 8 e année, Le nombre, n 1 Démontrer une compréhension des carrés parfaits et des racines carrées (se limitant aux nombres entiers

Plus en détail

Pop-Art façon Roy Liechtenstein

Pop-Art façon Roy Liechtenstein 1 sur 6 22/01/2010 22:35 Pop-Art façon Roy Liechtenstein Ce tutoriel peut paraître loin de la photographie, mais il contient des techniques très utiles, voire indispensables en matière de retouche. 1 -

Plus en détail

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE FICHE MEDIAS N 1 REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE A l'attention des enseignants des cycles II et III Initiative de sensibilisation au handicap mental l'écolensemble Objectifs pédagogiques

Plus en détail

Comprendre une consigne simple dans une situation non ambiguë. Utiliser le pronom je pour parler de soi.

Comprendre une consigne simple dans une situation non ambiguë. Utiliser le pronom je pour parler de soi. DÉCLINAISON DES COMPÉTENCES DE FIN DE MATERNELLE EN CAPACITÉS POUR CHAQUE SECTION (PS, MS, GS) Mise en relation des compétences de fin de maternelle avec les 7 compétences du socle commun. Compétences

Plus en détail

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires

VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 21 VI- Exemples de fiches pédagogiques en 3 ème année primaires 22 PROJET I : Séquence 3 ORAL (Réception) Compréhension orale : Activité d écoute : 1 ère fiche pédagogique L objectif de cette séance est

Plus en détail

PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION

PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION PLATEFORME MÉTIER DÉDIÉE À LA PERFORMANCE DES INSTALLATIONS DE PRODUCTION KEOPS Automation Espace Performance 2B, rue du Professeur Jean Rouxel BP 30747 44481 CARQUEFOU Cedex Tel. +33 (0)2 28 232 555 -

Plus en détail

La construction du temps et de. Construction du temps et de l'espace au cycle 2, F. Pollard, CPC Bièvre-Valloire

La construction du temps et de. Construction du temps et de l'espace au cycle 2, F. Pollard, CPC Bièvre-Valloire La construction du temps et de l espace au cycle 2 Rappel de la conférence de Pierre Hess -Démarche de recherche: importance de se poser des questions, de chercher, -Envisager la démarche mentale qui permet

Plus en détail

Activités pour la maternelle PS MS GS

Activités pour la maternelle PS MS GS Gcompris V.8.4.4 linux 1 Activités pour la maternelle SOMMAIRE : Gcompris : Qu est-ce que c est? 2 Remarques et problèmes rencontrés dans la mise en œuvre en classe 3 Liste des activités pour la maternelle

Plus en détail

S3CP. Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles

S3CP. Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles S3CP Socle commun de connaissances et de compétences professionnelles Référentiel Le présent socle décrit un ensemble de connaissances et compétences devant être apprécié dans un contexte professionnel.

Plus en détail

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES

LES REPRESENTATIONS DES NOMBRES LES CARTES A POINTS POUR VOIR LES NOMBRES INTRODUCTION On ne concevrait pas en maternelle une manipulation des nombres sans représentation spatiale. L enfant manipule des collections qu il va comparer,

Plus en détail

Cours Numération Mathématique de base 1 MAT-B111-3. Alphabétisation

Cours Numération Mathématique de base 1 MAT-B111-3. Alphabétisation Cours Numération Mathématique de base 1 MAT-B111-3 Alphabétisation Présentation du cours Numération «L esprit de l homme a trois clés qui ouvrent tout : le chiffre, la lettre et la note.» Victor Hugo

Plus en détail

SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... LES MESURES

SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... LES MESURES SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... SOMMAIRE... LES MESURES MES 1 Les mesures de longueurs MES 2 Lecture de l heure MES 3 Les mesures de masse MES 4 Comparer des longueurs, périmètres.

Plus en détail

5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99

5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99 5.3. Bande numérique cartes numération et cartes à points pour apprendre les nombres de 0 à 99 Niveau CP pistes pour le CE1 Modèle proposé : modèles de séance Hypothèse de la difficulté : pour les élèves

Plus en détail

Compétences documentaires et numériques (basées sur le PACIFI) à acquérir de la 6 à la terminale

Compétences documentaires et numériques (basées sur le PACIFI) à acquérir de la 6 à la terminale Compétences documentaires et numériques (basées sur le PACIFI) à acquérir de la 6 à la terminale En 6 : On attend d'un élève de 6 qu'il sache se repérer dans le CDI, trouver une fiction et un documentaire,

Plus en détail

Je découvre le diagramme de Venn

Je découvre le diagramme de Venn Activité 8 Je découvre le diagramme de Venn Au cours de cette activité, l élève découvre le diagramme de Venn et se familiarise avec lui. Pistes d observation L élève : reconnaît les éléments du diagramme

Plus en détail

1- Présentation de la structure

1- Présentation de la structure 1- Présentation de la structure Cadre L école Paul Langevin se situe sur la commune de Pontivy, les locaux des classes de maternelle et d élémentaire se rejoignent par la cantine. L école maternelle compte

Plus en détail

Guide d enseignement efficace des mathématiques, de la maternelle à la 3 e année Modélisation et algèbre

Guide d enseignement efficace des mathématiques, de la maternelle à la 3 e année Modélisation et algèbre Guide d enseignement efficace des mathématiques, de la maternelle à la 3 e année Modélisation et algèbre Fascicule 1 : Régularités et relations Le Guide d enseignement efficace des mathématiques, de la

Plus en détail

Items étudiés dans le CHAPITRE N5. 7 et 9 p 129 D14 Déterminer par le calcul l'antécédent d'un nombre par une fonction linéaire

Items étudiés dans le CHAPITRE N5. 7 et 9 p 129 D14 Déterminer par le calcul l'antécédent d'un nombre par une fonction linéaire CHAPITRE N5 FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION FONCTIONS LINEAIRES NOTION DE FONCTION Code item D0 D2 N30[S] Items étudiés dans le CHAPITRE N5 Déterminer l'image

Plus en détail

Exe Livret Animateur_Exe Livret Animateur 01/02/11 11:10 Page1

Exe Livret Animateur_Exe Livret Animateur 01/02/11 11:10 Page1 Exe Livret Animateur_Exe Livret Animateur 01/02/11 11:10 Page1 1 Exe Livret Animateur_Exe Livret Animateur 01/02/11 11:10 Page2 Estimez les produits, tournez la roue et tentez de remporter la vitrine!

Plus en détail

Le chiffre est le signe, le nombre est la valeur.

Le chiffre est le signe, le nombre est la valeur. Extrait de cours de maths de 6e Chapitre 1 : Les nombres et les opérations I) Chiffre et nombre 1.1 La numération décimale En mathématique, un chiffre est un signe utilisé pour l'écriture des nombres.

Plus en détail

Thème 17: Optimisation

Thème 17: Optimisation OPTIMISATION 45 Thème 17: Optimisation Introduction : Dans la plupart des applications, les grandeurs physiques ou géométriques sont exprimées à l aide d une formule contenant une fonction. Il peut s agir

Plus en détail

ÉQUATIONS MISE EN ÉQUATION ET RÉSOLUTION D UN PROBLÈME. 3 x + 5 = 11. x + 4 = 0-5 + 3 x = 4 Mais qui sont ces inconnues?

ÉQUATIONS MISE EN ÉQUATION ET RÉSOLUTION D UN PROBLÈME. 3 x + 5 = 11. x + 4 = 0-5 + 3 x = 4 Mais qui sont ces inconnues? ÉQUATIONS MISE EN ÉQUATION ET RÉSOLUTION D UN PROBLÈME Utilisation des équations du er degré à une inconnue x + 5 = - z = x + = 0-5 + x = Mais qui sont ces inconnues? Dossier n Juin 005 Tous droits réservés

Plus en détail

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative»

AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» AP 2nde G.T : «Organiser l information de manière visuelle et créative» Les TICE, un mode d accès à mon autonomie bien sûr! «L'autonomie n'est pas un don! Elle ne survient pas par une sorte de miracle!

Plus en détail

Mesures et incertitudes

Mesures et incertitudes En physique et en chimie, toute grandeur, mesurée ou calculée, est entachée d erreur, ce qui ne l empêche pas d être exploitée pour prendre des décisions. Aujourd hui, la notion d erreur a son vocabulaire

Plus en détail

EVALUATIONS MI-PARCOURS CM2

EVALUATIONS MI-PARCOURS CM2 Les enseignants de CM2 de la circonscription de METZ-SUD proposent EVALUATIONS MI-PARCOURS CM2 Mathématiques Livret enseignant NOMBRES ET CALCUL Circonscription de METZ-SUD Page 1 Séquence 1 : Exercice

Plus en détail

Une situation d'apprentissage du lexique en MS Les activités gymniques

Une situation d'apprentissage du lexique en MS Les activités gymniques Cette séquence permet l acquisition des compétences nécessaires à la construction des connaissances : - Connaître et enrichir le lexique de base de l action «se déplacer» : marcher, ramper, courir, grimper-escalader,

Plus en détail

Prévention, observation et repérage des difficultés en lecture

Prévention, observation et repérage des difficultés en lecture Prévention, observation et repérage des difficultés en lecture Si l esprit qui dit non sait pourquoi il dit non, il a déjà les moyens de définir son prochain oui.» Pierre Gréco Implications pédagogiques

Plus en détail

EPIJEUX-WIN POUR MATERNELLE ET ELEMENTAIRE AUTEUR : JEAN-FRANÇOIS LUCAS. Documentation. «Labypro»

EPIJEUX-WIN POUR MATERNELLE ET ELEMENTAIRE AUTEUR : JEAN-FRANÇOIS LUCAS. Documentation. «Labypro» Association Enseignement Public et Informatique (Loi 1901 - agréée par le Ministère de l'éducation nationale) E-mail : postmaster@epi.asso.fr Web : http://www.epi.asso.fr EPIJEUX-WIN POUR MATERNELLE ET

Plus en détail

Plan académique de formation. Le socle commun : formation, évaluation, validation

Plan académique de formation. Le socle commun : formation, évaluation, validation ACADÉMIE DE BORDEAUX Plan académique de formation Le socle commun : formation, évaluation, validation Nous devons valider les sept compétences du palier 3 du Livret personnel de compétences (LPC). Nous

Plus en détail

EXCEL TUTORIEL 2012/2013

EXCEL TUTORIEL 2012/2013 EXCEL TUTORIEL 2012/2013 Excel est un tableur, c est-à-dire un logiciel de gestion de tableaux. Il permet de réaliser des calculs avec des valeurs numériques, mais aussi avec des dates et des textes. Ainsi

Plus en détail

Exemples de différenciations pédagogiques en classe. Elémentaires Collèges. Ordinaires & ASH

Exemples de différenciations pédagogiques en classe. Elémentaires Collèges. Ordinaires & ASH Exemples de différenciations pédagogiques en classe. Elémentaires Collèges Ordinaires & ASH PRESENTATION ESPRIT DES OUTILS PRESENTES L objectif de cette plaquette est de proposer des tours de mains aux

Plus en détail

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt

Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt 13 CHAPITRE 2 Les enfants malentendants ont besoin d aide très tôt Pendant les premières années de leur vie, tous les enfants, y compris les enfants malentendants, apprennent rapidement et facilement les

Plus en détail

6 ème FONCTIONS. Pratiquer une démarche scientifique et technologique. Capacités

6 ème FONCTIONS. Pratiquer une démarche scientifique et technologique. Capacités 6 ème FONCTIONS Les exercices de ce chapitre permettent de travailler des compétences scientifiques du socle commun. Pratiquer une démarche scientifique et technologique Capacités Rechercher, extraire

Plus en détail

Découverte et prise en main de SWEET HOME 3D

Découverte et prise en main de SWEET HOME 3D Découverte et prise en main de SWEET HOME 3D Auteur du tutoriel : ALLARDIN Jérémie - Prof. Génie Mécanique. Site : http://www.technologie-tutoriel.fr/ Dans la première partie du TP, vous créerez les murs

Plus en détail

INFO 2 : Traitement des images

INFO 2 : Traitement des images INFO 2 : Traitement des images Objectifs : Comprendre la différence entre image vectorielle et bipmap. Comprendre les caractéristiques d'une image : résolution, définition, nombre de couleurs, poids Etre

Plus en détail

Roulette, Black-jack, Boule, Chuck a luck, Roue de la fortune et Triche... Un classique indémodable de l animation événementielle.

Roulette, Black-jack, Boule, Chuck a luck, Roue de la fortune et Triche... Un classique indémodable de l animation événementielle. ...Casino-Club Le «démon du jeu» veille en chacun de nous... ...Le concept Roulette, Black-jack, Boule, Chuck a luck, Roue de la fortune et Triche... Un classique indémodable de l animation événementielle.

Plus en détail

Cours Informatique de base INF-B101-2. Alphabétisation

Cours Informatique de base INF-B101-2. Alphabétisation Cours Informatique de base INF-B101-2 Alphabétisation Présentation du cours Informatique de base «La curiosité mène à tout : parfois à écouter aux portes, parfois à découvrir l'amérique.» José Maria Eça

Plus en détail

Utiliser un tableau à double entrée «Les véhicules»

Utiliser un tableau à double entrée «Les véhicules» «Les véhicules» 16-41 Niveau 4 Entraînement 1 Objectifs Applications Matériel Consignes Remarques Transferts possibles Individualisation Oui. S'entraîner à utiliser ou à réaliser un tableau qui doit être

Plus en détail

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes

L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes L'EPS à l'école primaire aucune modification des programmes Les 3 objectifs sont poursuivis aussi bien à l'école maternelle, qu'à l école primaire MATERNELLE * Favoriser la construction des actions motrices

Plus en détail

Primaire. analyse a priori. Lucie Passaplan et Sébastien Toninato 1

Primaire. analyse a priori. Lucie Passaplan et Sébastien Toninato 1 Primaire l ESCALIER Une activité sur les multiples et diviseurs en fin de primaire Lucie Passaplan et Sébastien Toninato 1 Dans le but d observer les stratégies usitées dans la résolution d un problème

Plus en détail

Utilisation des nombres pour résoudre des problèmes Aspect cardinal Maternelle MS-GS. Francette Martin

Utilisation des nombres pour résoudre des problèmes Aspect cardinal Maternelle MS-GS. Francette Martin Utilisation des nombres pour résoudre des problèmes Aspect cardinal Maternelle MS-GS Francette Martin Voici une situation fondamentale faisant intervenir le nombre cardinal : l enfant doit aller chercher

Plus en détail

Diviser un nombre décimal par 10 ; 100 ; 1 000

Diviser un nombre décimal par 10 ; 100 ; 1 000 Diviser un nombre décimal par 10 ; 100 ; 1 000 Diviser un nombre décimal par 10 ; 100 ; 1 000. 23 1 et 2 Pauline collectionne les cartes «Tokéron» depuis plusieurs mois. Elle en possède 364 et veut les

Plus en détail

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes).

2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D, E, F (voir pages suivantes). SUJET DE CONCOURS Sujet Exploitation d une documentation scientifique sur le thème de l énergie 2 e partie de la composante majeure (8 points) Les questions prennent appui sur six documents A, B, C, D,

Plus en détail

1. Qu est-ce que la conscience phonologique?

1. Qu est-ce que la conscience phonologique? 1. Qu est-ce que la conscience phonologique? Définition La conscience phonologique est définie comme la connaissance consciente et explicite que les mots du langage sont formés d unités plus petites, à

Plus en détail

Scénario n 24 : QUOI FAIRE AVEC MON BAC PRO TRANSPORT /LOGISTIQUE?

Scénario n 24 : QUOI FAIRE AVEC MON BAC PRO TRANSPORT /LOGISTIQUE? Scénario n 24 : QUOI FAIRE AVEC MON BAC PRO TRANSPORT /LOGISTIQUE? SUJET(S) : Production par les élèves de ressources numériques / Former à la veille et à la diffusion de l information / Collaborer avec

Plus en détail

Organiser l espace dans une classe de maternelle : Quelques idées. I - Les textes officiels : II - Les coins jeux : III - L enfant et le jeu :

Organiser l espace dans une classe de maternelle : Quelques idées. I - Les textes officiels : II - Les coins jeux : III - L enfant et le jeu : Organiser l espace dans une classe de maternelle : I - Les textes officiels : Quelques idées «L aménagement des salles de classe doit offrir de multiples occasions d expériences sensorielles et motrices.

Plus en détail

Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle

Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle Le graphisme et l écriture, en lien avec les apprentissages en maternelle Conférence de Marie-Thérèse Zerbato-Poudou : Les apprentissages à l école maternelle 12 novembre 2008, St Etienne de St Geoirs

Plus en détail

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE L ÉCOLE PRIMAIRE PROJET SOUMIS À CONSULTATION

LES NOUVEAUX PROGRAMMES DE L ÉCOLE PRIMAIRE PROJET SOUMIS À CONSULTATION LES NOUVEAUX PROGRAMMES (20 février ) 2 SOMMAIRE NOUVEAUX PROGRAMMES TEXTE SOUMIS À CONSULTATION 3 PRÉAMBULE 4 PROGRAMME DE L ÉCOLE MATERNELLE : petite section, moyenne section, grande section 9 PROGRAMME

Plus en détail

Plan de formation 2nd degré 2015 2016 CREER, INNOVER

Plan de formation 2nd degré 2015 2016 CREER, INNOVER Plan de formation 2nd degré 2015 2016 La carte heuristique, un outil au service des apprentissages PN009406 Les cartes heuristiques sont un réel outil pour apprendre à apprendre, et s avèrent un atout

Plus en détail

Plan de formation des Personnels en CUI-CAE Année 2013-2014

Plan de formation des Personnels en CUI-CAE Année 2013-2014 Plan de formation des Personnels en CUI-CAE Année 2013-2014 DIFOR2-CAFA Plan de formation des personnels en contrat aide ou contrat unique d insertion Contenu I. Développement personnel... 2 A. Développer

Plus en détail

Sommaire. Textes officiels... 5. Horaires... 7. Enseignement de détermination... 9. Présentation... 9. Programme... 10

Sommaire. Textes officiels... 5. Horaires... 7. Enseignement de détermination... 9. Présentation... 9. Programme... 10 Sommaire Textes officiels... 5 Horaires... 7 Enseignement de détermination... 9 Présentation... 9 Programme... 10 Indications complémentaires... 11 collection Lycée voie générale et technologique série

Plus en détail

Annexe I b. Référentiel de certification

Annexe I b. Référentiel de certification Annexe I b Référentiel de certification Page 15 sur 45 CORRESPONDANCE ENTRE ACTIVITÉS ET COMPÉTENCES ACTIVITÉS ET TÂCHES A1. S ORGANISER, S INTEGRER à une EQUIPE A1-T1 Préparer son intervention et/ou la

Plus en détail

COURS EULER: PROGRAMME DE LA PREMIÈRE ANNÉE

COURS EULER: PROGRAMME DE LA PREMIÈRE ANNÉE COURS EULER: PROGRAMME DE LA PREMIÈRE ANNÉE Le cours de la première année concerne les sujets de 9ème et 10ème années scolaires. Il y a bien sûr des différences puisque nous commençons par exemple par

Plus en détail

O b s e r v a t o i r e E V A P M. Taxonomie R. Gras - développée

O b s e r v a t o i r e E V A P M. Taxonomie R. Gras - développée O b s e r v a t o i r e E V A P M É q u i p e d e R e c h e r c h e a s s o c i é e à l ' I N R P Taxonomie R. Gras - développée Grille d'analyse des objectifs du domaine mathématique et de leurs relations

Plus en détail

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles

Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Introduction à l évaluation des besoins en compétences essentielles Cet outil offre aux conseillers en orientation professionnelle : un processus étape par étape pour réaliser une évaluation informelle

Plus en détail

a)390 + 520 + 150 b)702 + 159 +100

a)390 + 520 + 150 b)702 + 159 +100 Ex 1 : Calcule un ordre de grandeur du résultat et indique s il sera supérieur à 1 000 L addition est une opération qui permet de calculer la somme de plusieurs nombres. On peut changer l ordre de ses

Plus en détail

Mise en relation : Socle Commun de connaissances et de compétences et Programmes 2008

Mise en relation : Socle Commun de connaissances et de compétences et Programmes 2008 Mise en relation : Socle Commun de connaissances et de compétences et Programmes 2008 Les tableaux ci après ont été élaborés pour chaque compétence du Socle Commun dans chacun des cycles de l école élémentaire

Plus en détail

MS GS LES BOITES D ALLUMETTES. Enumérer. 1- Présentation. individuellement aux élèves.

MS GS LES BOITES D ALLUMETTES. Enumérer. 1- Présentation. individuellement aux élèves. Enumérer 1- Présentation Activité proposée individuellement aux élèves. 2- Matériel - une quinzaine de boîtes d allumettes perforées des 2 côtés - Un contenant pour les bâtonnets (allumettes sans le bout

Plus en détail

Directives sur la publicité de TF1 Fenêtre publicitaire en Suisse

Directives sur la publicité de TF1 Fenêtre publicitaire en Suisse Directives sur la publicité de TF1 Fenêtre publicitaire en Suisse Ringier Romandie Service TV commercialise en exclusivité la fenêtre publicitaire en Suisse pour la chaîne de TV TF1. Les Conditions commerciales

Plus en détail

À l école pour développer des compétences

À l école pour développer des compétences _x áxüä vx wxá ÜxááÉâÜvxá wâvtà äxá tâå }xâçxá 2007-2008 2008 À l école pour développer des compétences -au préscolaire- - 1 - - 2 - Mot de présentation Votre enfant entre à la maternelle cette année.

Plus en détail

Ateliers «mobiles» en GS Initiés par Sylvie Benest

Ateliers «mobiles» en GS Initiés par Sylvie Benest Ateliers «mobiles» en GS Initiés par Sylvie Benest Professeure des écoles GS, école maternelle Suzanne Kleiber Circonscription de Tours-centre D un usage libre de Montessori initiative autonomie «Des tiroirs

Plus en détail

Des quiz en toute mobilité 3. Des quiz en toute mobilité

Des quiz en toute mobilité 3. Des quiz en toute mobilité Des quiz en toute mobilité 3 Des quiz en toute mobilité 4 Des quiz en toute mobilité Pour une pédagogie différenciée L objectif ici était de proposer un outil d évaluation accessible aux élèves en dehors

Plus en détail

modélisation solide et dessin technique

modélisation solide et dessin technique CHAPITRE 1 modélisation solide et dessin technique Les sciences graphiques regroupent un ensemble de techniques graphiques utilisées quotidiennement par les ingénieurs pour exprimer des idées, concevoir

Plus en détail

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles

FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles FICHE N 8 Photodiversité, d une banque d images à un portail d activités en ligne Anne-Marie Michaud, académie de Versailles Niveaux et thèmes de programme Sixième : 1 ère partie : caractéristiques de

Plus en détail

Aider les élèves qui en ont le plus besoin. Animation pédagogique 17 septembre 2008

Aider les élèves qui en ont le plus besoin. Animation pédagogique 17 septembre 2008 Aider les élèves qui en ont le plus besoin Animation pédagogique 17 septembre 2008 Un facteur de réussite scolaire : les capacités métacognitives de l élève Wang M.-C. (1990) Qu est-ce que la métacognition?

Plus en détail

Le système d évaluation par contrat de confiance (EPCC) *

Le système d évaluation par contrat de confiance (EPCC) * André ANTIBI Le système d évaluation par contrat de confiance (EPCC) * * extrait du livre «LES NOTES : LA FIN DU CAUCHEMAR» ou «Comment supprimer la constante macabre» 1 Nous proposons un système d évaluation

Plus en détail

Unité E : Services bancaires personnels. Demi-cours II

Unité E : Services bancaires personnels. Demi-cours II Unité E : Services bancaires personnels Demi-cours II MATHÉMATIQUES DU CONSOMMATEUR, 10 e ANNÉE Programme d études (2007) DEMI-COURS II Unité E : Services bancaires personnels Durée : 7 heures Résultat

Plus en détail