Enquête sur LES RELATIONS INTERNATIONALES APR ÈS 1945.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Enquête sur LES RELATIONS INTERNATIONALES APR ÈS 1945."

Transcription

1 1 Enquête sur LES RELATIONS INTERNATIONALES APR ÈS TITRE PREMIER : LES RELATIONS EST-OUEST. * Notion d'impérialisme*. I. Le climat général des relations entre les " Alliés ". (s'interroger ). Parcourir les documents : - D 46/1 (affiche Défaite du nazisme par les quatre Grands) ; - D 44/11 (affiche Création de l'o.n.u.) ; - D 130 (carte) ; - D 46/6 (caricature soviétique du plan Marshall) ; - D 89/1 (caricature de l'impérialisme de Staline) ; - D 90/3 (affiche anti-américaine du Parti Communiste Français) ; - D 115/5 (affiche française anti-américaine). Conclusion 1) Deux camps s'affrontent : lesquels? 2) De quoi s'accusent-t-ils mutuellement? Introduction à l'enquête : 3) Ces accusations sont-elles fondées? 4) En quoi les deux camps s'opposent-ils? II. LES ENGAGEMENTS PRIS A L'ISSUE DE LA GUERRE ET LA POLITIQUE DE L'U.R.S.S. A. Les résolutions à l'issue de la guerre. 1. La charte de l'o.n.u. * D 87/2 (préambule et article 1 er uniquement). 5) Relevez les principaux objectifs de l'organisation. 2. La conférence de Yalta (11 février 1945). * D 44/9. 6) Identifiez les signataires (Etats et dirigeants). 7) Au 2 ème paragraphe : quelle sera l'organisation en question? 8) Relevez les principaux objectifs. 9) Relevez les principaux engagements pris. B. Cas particulier de la Pologne. * D 44/9 et synthèse p. 236 : 10) Relevez ce qu'on y dit de la Pologne. Conclusion provisoire. La Pologne a-t-elle constitué un cas unique? C'est ce qu'on va chercher à savoir. * D 46/2 (Churchill, le rideau de fer) : 11) Situez sur la carte D ) Selon l'auteur, que s'est-il passé dans ces pays? De quelle manière? D'où venaient les directives? 13) Quels sont, pour lui, les objectifs de l'u.r.s.s.? 14) Qu'est-ce qui peut imposer des limites à l'impérialisme soviétique? C. L'impérialisme politique et militaire soviétique. * D 89/1 (caricature de Staline) : 15) Cette caricature est-elle justifiée? D. Conclusion. Synthèse " Deux systèmes politiques " (p. 236 et 237 en haut). A retenir pour l'essentiel.

2 2 III. LA POLITIQUE ETRANGERE DES ETATS-UNIS : IMPERIALISME? A. Teneur et objectifs. 1. Dicours de Truman (12 mars 1947) : * D 46/3. 16) Définissez les deux types de régimes politiques décrits par l'auteur. 17) Quelle politique prône-t-il de la part des Etats-Unis? 18) Dans quels domaines cette politique doit-elle prioritairement s'exercer? 19) Pour quelles raisons dans ces domaines-là? 20) Que peut laisser entendre l'expression " en premier lieu " utilisée à propos de l'aide à fournir par les Etats-Unis? 2. Le projet Marshall : * D 46/4. 21) Faites un parallèle entre les arguments de Marshall et ceux de Truman (D 46/3). 22) Quels arguments spécifiques peut-on relever dans le présent document? B. Bilan provisoire. Synthèse " Deux alliances militaires " et " Deux blocs économiques " (p. 237 en bas). Retenir l'essentiel. IV LES REACTIONS DE L'U.R.S.S. A LA POLITIQUE DES ETATS-UNIS. * D 46/5 Rapport Jdanov (22 septembre 1947) : 23) Renseignez-vous sur l'auteur et ses destinataires. 24) Datez par rapport au plan Marshall. 25) Relevez les termes utilisés pour qualifier les politiques respectives des Etats-Unis et de l'union soviétique. 26) Que semble le plus craindre l'auteur? 27) Selon l'auteur, quelle est, en résumé, la politique des Etats-Unis et les moyens qu'ils emploient? 28) Quelle réaction suggère-t-il? 29) L'Union soviétique dispose-t-elle à l'époque de la bombe atomique? Voir D 47/1. 30) Comparez le rapport Jdanov au discours de Truman (D 46/3). Conclusion : dimension idéologique du conflit est-ouest. V. BILAN. 31) Revoyez la synthèse D 89 (p ), à connaître dans ses grandes lignes. 32) Relevez le cas particulier de la Yougoslavie (p. 236). 33) Réalisez un organigramme mettant en évidence l'enchaînement des décisions et des événements qui entraîneront l'avènement de la " guerre froide " (objet du chapitre suivant). * * *

3 3 TITRE DEUX : LA GUERRE FROIDE ( et ). * Notions : guerre froide* ; coexistence pacifique* ( ) ; détente* (1953 et ). * Durée : environ 50 ans. Introduction : observation du phénomène. * D 90/4 et 91/4 : lignes du temps. Remarquer : - registre supérieur : les chefs d'etats ; - courbe orange (évolution de la guerre froide) rythmée par les moments de détente et les accords (en vert). - bleu : initiatives du bloc occidental ; - rouge : actions de l'u.r.s.s. et du bloc communiste ; - fond jaune : conflits armés - à relever, ainsi que les crises (Berlin 1948, Cuba 1962). I. LES CARACTERES DU CONFLIT : un conflit armé traditionnel entre deux Etats? A. Trois principaux conflits armés : - Corée : carte D 90/1 ; synthèse D 90 (p. 238) ; - Viêtnam : dossier D 48 (pour mémoire) ; - Afghanistan : D 91/1 et 2. 1) Pour chacun de ces conflits, localisez et datez ; identifiez les belligérants et précisez leur rôle dans le conflit. Concluez. B. Les crises. * - Berlin 1948 : synthèse p. 237 en haut. - Cuba 1962 : D 90 (p. 239, première moitié, avec la carte D 90/5). 2) Observe-t-on les mêmes caractéristiques lors des crises (Berlin 1948, Cuba 1962)? 3) Concluez. II L'EVOLUTION ET LA FIN DU CONFLIT. A. Evolution. * D 90 et D 91 : reprendre connaissance de l'ensemble du phénomène, sur base des lignes du temps (à compléter par les synthèses qui les accompagnent). 4) Qu'entend-on par coexistence pacifique*? 5) Quels facteurs ont contribué à son avènement, et à celui de la détente? 6) La période de coexistence pacifique a-t-elle signifié la paix entre les belligérants? Expliquez. 7) Entre 1974 et 1979 : a) comment expliquer le retour des tensions? b) caractérisez de façon explicative la politique menée par les deux grands belligérants. c) expliquez l'importance des accords d'helsinki* (1975). B. La fin du conflit. * D 91 (p ). 8) Relevez les principales causes (voir notamment le D 91/3). Introduction au chapitre suivant : * D 91/4 : 9) Y a-t-il un rapport entre la fin de la guerre froide et la chute du Mur de Berlin? C. Synthèse. * Connaître la synthèse (D 90 et D 91) dans ses grandes lignes, avec les facteurs de changement. * * *

4 4 TITRE TROIS : LA FIN DU COMMUNISME EN EUROPE ORIENTALE. I. LES ANTÉCÉDENTS JUSQU'À GORBATCHEV (1985) : CONTESTATION. * Chronologie D 50/1. Se documenter. - Allemagne de l'est (R.D.A.) Hongrie 1956 : D 50/3 et notice p. 127 en haut à gauche. - Tchécoslovaquie : : D 50/ (16-01) : l'étudiant Jan Palac s'immole par le feu place Wenceslas à Prague : D 50/5 (Charte 77, manifeste des opposants au régime en faveur des droits de l'homme, suite au non-respect des accords d'helsinki) : pontificat de Jean-Paul II (Karol Woytila 1, pape polonais), qui rencontre le général Jaruselski (Pologne) et Mikhaïl Gorbatchev. On se souviendra du bon mot de Staline qui, ironisant sur la puissance du Vatican, affectait de se renseigner : " Le pape : combien de divisions? ". L'Histoire a répondu. Ainsi Gorbatchev : " Rien de ce qui s'est passé à l'est n'aurait pu se produire sans ce pape-là." Et Vladimir Fedorovski, conseiller de Gorbatchev : " Le rôle de Jean-Paul II est historique, parce qu'il a compris qu'il fallait agir par étapes pour sortir du communisme." - Pologne : : en juillet, grandes grèves aux chantiers navals de Gdansk (Dantzig), menées par Lech Walesa 2 et le syndicat Solidarnoc 3 (Solidarité), lequel, dès le 31 août 1980 (accords de Gdansk), est reconnu par le pouvoir et constitue le premier syndicat libre du monde communiste. D 50/ (13-12) : le général Jaruselski, imposé comme chef du parti communiste polonais en octobre sous la pression de Moscou, proclame l'état de guerre 4 ; nombreuses arrestations : Lech Walesa reçoit le prix Nobel de la paix : de nouvelles grèves amènent le général Jaruselski à accepter le multipartisme et à organiser des élections législatives (juin 1989), d'où Solidarité sort vainqueur ; Walesa est élu président de la République en novembre Remarque. Trois rébellions spectaculaires mais différentes : - Hongrie 1956 : opposition frontale de la population contre le système ; échec. - Tchécoslovaquie 1968 : tentative de transformation du système de l'intérieur par l'action de réformateurs soucieux de moderniser le parti ; échec par l'invasion des troupes du Pacte de Varsovie. - Pologne 1980 : grandes grèves aboutissant à faire légaliser pour la première fois un syndicat libre, mais ensuite répression par le pouvoir (loi martiale ; emprisonnement des meneurs). Il faudra attendre l'arrivée au pouvoir en U.R.S.S. de Mikhaïl Gorbatchev (1985) pour voir Moscou cesser enfin de se mêler des affaires intérieures des Etats-satellites ou de soutenir systématiquement les régimes accrochés à l'idéologie officielle. II. LA FIN DE L'UNION DES RÉPUBLIQUES SOCIALISTES SOVIÉTIQUES (U.R.S.S.). 5 * Synthèse D 92 (p ) : à connaître ensuite dans ses grandes lignes. 1) Réalisez un organigramme mettant en évidence les principaux facteurs qui ont contribué au phénomène. III. LE RÔLE DE MIKHAÏL GORBATCHEV (secrétaire général du parti communiste de l'u.r.s.s. à partir de 1985). 1 Prononcer Voïtioua. 2 Prononcer Vaouenssa. 3 Prononcer Solidarnoche. 4 Il s'en justifiera plus tard en affirmant que c'était pour lui la seule manière d'éviter l'invasion de la Pologne par les troupes soviétiques ; il est vrai qu'il était en froid avec Leonid Brejnev pour avoir, contre l'injonction de celui-ci, autorisé la venue du pape Jean-Paul II dès L'option de l'état de siège a d'ailleurs été approuvée par le chancelier allemand Helmut Schmidt. 5 Voir notamment L'Histoire, n 369 (numéro spécial Les Derniers Jours de l'u.r.s.s.).

5 5 A. Chronologie : p B. Rôle. 1. Selon lui-même : D 92/1. 2. Selon les observateurs : D 51/5 et 1. 2) Esquissez une comparaison avec Louis XVI. IV. Synthèse : L'EFFONDREMENT DU SYSTEME COMMUNISTE EN EUROPE ORIENTALE. 3) Reconstituez le processus, notamment d'après D 50/7 et 51/3. * D 92 (p ) : synthèse à connaître en substance. 4) Réalisez un organigramme mettant en évidence les différents facteurs qui ont contribué à l'effondrement du système communiste dans les pays d'europe de l'est.

Pourquoi et comment le monde se divise-t-il après 1945? I/DEUX BLOCS FACE A FACE ( p90/91)

Pourquoi et comment le monde se divise-t-il après 1945? I/DEUX BLOCS FACE A FACE ( p90/91) LA GUERRE FROIDE p82 à 89 Fiche d objectifs/plan détaillé Pourquoi et comment le monde se divise-t-il après 1945? I/DEUX BLOCS FACE A FACE ( p90/91) Comment à partir de 1947, Etats-Unis et l URSS s affrontent-ils

Plus en détail

De la Guerre Froide à un nouvel ordre mondial?(1975-2009)

De la Guerre Froide à un nouvel ordre mondial?(1975-2009) (1975-2009) Ruptures et continuités dans les relations internationales des années 80 à nos jours? L ouverture du mur de Berlin : le 9/11/1989 Sommet d Oslo : un espoir de paix en 1993 I/ Une remise en

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC 2

CORRECTION BREVET BLANC 2 CORRECTION BREVET BLANC 2 PARTIE 1: Histoire Question 1: Expliquer les repères qui correspondent aux dates suivantes: 622 / 1598. 622: l'hégire, Mahomet et ses compagnons quittent La Mecque pour Médine,

Plus en détail

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous?

Où et quand cette photo a-t-elle été prise? Comment le devinez-vous? Les textes de l exposition «Dictature et démocratie» et le questionnaire pédagogique sont assez longs. Nous vous conseillons donc de répartir les fiches de travail entre vos élèves et de mettre les réponses

Plus en détail

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème

CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème CORRIGE DU LIVRET THEMATIQUE NIVEAU 3 ème LE NAZISME (1933-1945) DU TRAITE DE VERSAILLES A L ARRIVEE D HITLER AU POUVOIR PAGES 4-5 Comment Mussolini, nouveau dirigeant de l Italie est-il mis en valeur

Plus en détail

Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945)

Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre d anéantissement (1939-1945) Proposition de mise en œuvre des nouveaux programmes d histoire-géographie en 3 ème 2 ème partie : guerres mondiales et régimes totalitaires (1914-1945) Thème 3 : La Seconde Guerre mondiale, une guerre

Plus en détail

COMPRENDRE CE QU EST L OTAN

COMPRENDRE CE QU EST L OTAN COMPRENDRE CE QU EST L OTAN LES ORIGINES DE L ALLIANCE Au lendemain de la seconde guerre mondiale, l Europe de l Est et l Europe de l Ouest se sont trouvées séparées par les divisions idéologiques et politiques

Plus en détail

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche

Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) Dates : 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Histoire Leçon 15 La marche vers la guerre ( 1938 / 1939) 1936 : remilitarisation de la Rhénanie 1938 : Anschluss de l Autriche Septembre 1939 : début de la deuxième guerre mondiale Anschluss : annexion

Plus en détail

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement

Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chap. 5 : la 2 nd guerre mondiale : une guerre d anéantissement Pourquoi parle-t-on de la 2 nd guerre mondiale comme d une guerre d anéantissement Chanson : Nuit et brouillard de Jean Ferrat http://www.youtube.com/watch?v=94yoxycqo6s

Plus en détail

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de)

Dans nos classes. La Résistance et la Déportation dans les manuels. Classe de troisième. Les leçons : Collection. Auteurs (sous la direction de) Dans nos classes La Résistance et la Déportation dans les manuels Classe de troisième Les leçons : Belin, avril 2003. Eric Chaudron, Remy Knafou. Leçons La 2 guerre mondiale. * Les grandes phases de la

Plus en détail

COURS D INSTITUTIONS EUROPEENNES Mme Catherine SCHNEIDER, Professeur, Chaire Jean Monnet. PLAN dossier 2 : LES INSTITUTIONS DE DEFENSE ET DE SECURITE

COURS D INSTITUTIONS EUROPEENNES Mme Catherine SCHNEIDER, Professeur, Chaire Jean Monnet. PLAN dossier 2 : LES INSTITUTIONS DE DEFENSE ET DE SECURITE 1 LICENCE 2 ième année DROIT COURS D INSTITUTIONS EUROPEENNES Mme Catherine SCHNEIDER, Professeur, Chaire Jean Monnet PLAN dossier 2 : LES INSTITUTIONS DE DEFENSE ET DE SECURITE SECTION 1 - L'OTAN, ORGANISATION

Plus en détail

Vers une Cour suprême? Par Hubert Haenel Membre du Conseil constitutionnel. (Université de Nancy 21 octobre 2010)

Vers une Cour suprême? Par Hubert Haenel Membre du Conseil constitutionnel. (Université de Nancy 21 octobre 2010) Vers une Cour suprême? Par Hubert Haenel Membre du Conseil constitutionnel (Université de Nancy 21 octobre 2010) Le Conseil constitutionnel a fêté, il y a deux ans, son cinquantième anniversaire. Cet événement

Plus en détail

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale.

1er sept. 1939 Les troupes allemandes... C'est le début de la Seconde Guerre mondiale. Le contexte historique : la France pendant la Seconde Guerre mondiale Complétez la chronologie suivante. Vous pouvez vous référer au site http://www.e-chronologie.org/monde/ww2.php 1er sept. 1939 Les troupes

Plus en détail

La Constitution européenne

La Constitution européenne La Constitution européenne "Le Parlement européen approuve la Constitution et appuie sans réserve sa ratification"(*): elle éclaire la nature et les objectifs de l'union, renforce son efficacité et son

Plus en détail

LES DEBUTS DE LA GUERRE FROIDE 1947-1962

LES DEBUTS DE LA GUERRE FROIDE 1947-1962 LES RELATIONS INTERNATIONALES DEPUIS 1945 : LES DEBUTS DE LA GUERRE FROIDE 1947-1962 La fin de la Seconde Guerre Mondiale se traduit par l avènement d une configuration géopolitique mondiale inédite à

Plus en détail

Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015

Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015 Pages 38 à 41. Pourquoi on a fait l'euro. Alternatives Économiques - Hors-Série Numéro 105 - avril 2015 - situe en 1970 le projet de créer une monnaie unique au sein de la Communauté économique européenne

Plus en détail

La IIe Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides Introduction : «radicalisation de la violence» une guerre d anéantissement

La IIe Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides Introduction : «radicalisation de la violence» une guerre d anéantissement H2.1 : Guerres mondiales et espoirs de paix. La II e Guerre mondiale, une guerre d anéantissement et génocides. Introduction : Si la 1 ère guerre mondiale fut la première guerre totale, la 2 ème GM, par

Plus en détail

CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014

CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014 CORRECTION BREVET PONDICHERY 2014 PREMIERE PARTIE : HISTOIRE (13 POINTS) 1. Questions (6 points) 1. A quels siècles correspond l «âge des églises gothiques»? (1 point) L «âge des églises gothiques» va

Plus en détail

Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé)

Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé) Fiche de travail n 1 : la mise en place des régimes totalitaires (corrigé) Activité n 1 : compléter la chronologie en s appuyant sur les extraits de K7 vidéo Le MONDE L URSS L Italie L Allemagne 1914 Début

Plus en détail

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE

CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE CORRECTION BREVET BLANC 2015 PREMIER PARTIE/HISTOIRE 1/ en 1804 2/ le second empire 3/JULES FERRY 4/régime de Vichy : 1940/1944 La collaboration caractérise ce régime. Par exemple, la milice française

Plus en détail

LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE

LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE LA RÉPUBLIQUE DE L ENTRE-DEUX- GUERRES : VICTORIEUSE ET FRAGILISÉE Léon Blum Général de Gaulle Georges Clemenceau Maréchal Pétain De l Union sacrée à la fin de la 1ere guerre mondiale L UNION SACRE, c

Plus en détail

De l Etat français à la IVème République (1940-1946)

De l Etat français à la IVème République (1940-1946) De l Etat français à la IVème République (1940-1946) Introduction : Présentation de la défaite : -En juin 1940, la chute de la IIIème République (1875-1940) accompagne la déroute militaire. -Le 10 juillet

Plus en détail

WS32 Institutions du secteur financier

WS32 Institutions du secteur financier WS32 Institutions du secteur financier Session 1 La vision chinoise Modernisation du système financier chinois : fusion de différentes activités bancaires et financières, accès des ménages au marché des

Plus en détail

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique

1 ère partie - Avant la libération, le contexte historique A l'est - En janvier 1944, débute l'offensive soviétique qui entraîne la retraite de la Wehrmarcht de ses alliés. En juillet 1944, l'armée rouge, désormais supérieure en effectifs et en armements, pénètre

Plus en détail

BTS BLANC MUC/NRC 1 ère année

BTS BLANC MUC/NRC 1 ère année BTS BLANC MUC/NRC 1 ère année (Aucun document autorisé) Février 2010 Epreuve d Economie générale [2 heures] Questions de cours : A partir de vos connaissances de cours, répondez aux questions suivantes

Plus en détail

Qu est-ce que l OSCE?

Qu est-ce que l OSCE? Résoudre les différences, renforcer la confiance Qu est-ce que l OSCE? L OSCE, qui compte 57 États participants en Amérique du Nord, en Asie et en Europe, est la plus grande organisation de sécurité régionale

Plus en détail

A. DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIÈRE D'AIDES D'ETAT

A. DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIÈRE D'AIDES D'ETAT DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIÈRE D'AIDES D'ETAT DISPOSITIONS DES TRAITÉS EN MATIERE D'AIDES D'ETAT Tableau de correspondance entre l'ancienne et la nouvelle numérotation des articles suite à l'entrée

Plus en détail

Des cartes pour comprendre un monde complexe

Des cartes pour comprendre un monde complexe Des cartes pour comprendre un monde complexe Propositions de séquences en TES/L et en TS sur le cours introductif de géographie par Damien LOQUAY, EEMCP2 en Tunisie Ce que disent les programmes Terminale

Plus en détail

CORRIGE DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU 3 ème LE MONDE DE 1918 A 1989

CORRIGE DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU 3 ème LE MONDE DE 1918 A 1989 CORRIGE DU CAHIER D HISTOIRE NIVEAU 3 ème LE MONDE DE 1918 A 1989 LA FAILLITE DE LA PAIX 1918-1939 PAGES 4-5 Quel nom porte ce traité? Le Traité de Versailles Comment l Allemagne le considère-t-elle? Comme

Plus en détail

Thème nouveau (dans le programme précédent abordé lors de la séquence Sur les transformations économiques après 1945). Ici à partir de 1900.

Thème nouveau (dans le programme précédent abordé lors de la séquence Sur les transformations économiques après 1945). Ici à partir de 1900. Thème nouveau (dans le programme précédent abordé lors de la séquence Sur les transformations économiques après 1945). Ici à partir de 1900. 3/4 heures On ne parle pas des conflits sociaux ou des avancées

Plus en détail

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis

compl mentaire des dossiers réalisés dans le cadre du Concours national de la Résistance notamment de ceux réalis Introduction L ensemble ensemble documentaire qui suit est complémentaire compl mentaire des dossiers réalisés r dans le cadre du Concours national de la Résistance R sistance et de la Déportation, D notamment

Plus en détail

Comment sont nés les Etats-Unis?

Comment sont nés les Etats-Unis? Comment sont nés les Etats-Unis? Au début du 18ème siècle, l Amérique est composée de colonies européennes. En 1776, les 13 colonies Anglaises d Amérique du nord se révoltent et prennent le nom d Etats-Unis

Plus en détail

Chapitre 8 Le projet d une Europe politique depuis 1948

Chapitre 8 Le projet d une Europe politique depuis 1948 CONCEPTION ET MISE EN PAGE : PAUL MILAN IMPRESSION DU 28 avril 2015 Chapitre 8 Le projet d une Europe politique depuis 1948 Table des matières 1 Les débuts de la construction européenne 3 1.1 Un projet

Plus en détail

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 28 mai 2010 (OR. en) 9633/10 Dossier interinstitutionnel: 2010/0096 (NLE)

CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE. Bruxelles, le 28 mai 2010 (OR. en) 9633/10 Dossier interinstitutionnel: 2010/0096 (NLE) CONSEIL DE L'UNION EUROPÉENNE Bruxelles, le 28 mai 2010 (OR. en) 9633/10 Dossier interinstitutionnel: 2010/0096 (NLE) ACP 140 COAFR 181 PESC 619 RELEX 415 ACTES LÉGISLATIFS ET AUTRES INSTRUMENTS Objet:

Plus en détail

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS

HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS HISTOIRE / FRANCAIS CYCLE 3 TITRE : L UNION FAIT LA FORCE (1915), LA FRANCE ET SES ALLIÉS DOCUMENT : 1979. 29489 (1). «L'Actualité. L'union fait la force. Jeu stratégique». Sans éditeur. Vers 1915. PLACE

Plus en détail

STATUTS DU CENTRE LGBT CÔTE D AZUR

STATUTS DU CENTRE LGBT CÔTE D AZUR STATUTS DU CENTRE LGBT CÔTE D AZUR Préambule L'association CENTRE LGBT CÔTE D AZUR proclame son attachement à la Déclaration des Droits de l'homme et du Citoyen de 1789, complétée par le préambule de la

Plus en détail

LES GRANDES ÉTAPES DE L HISTOIRE ÉCONOMIQUE

LES GRANDES ÉTAPES DE L HISTOIRE ÉCONOMIQUE LES GRANDES ÉTAPES DE L HISTOIRE ÉCONOMIQUE Revisiter le passé pour comprendre le présent et anticiper l avenir Yves Carsalade Docteur ès sciences économiques (prix Goetz 1972) Professeur chargé de cours

Plus en détail

III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides?

III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides? III. Comment les nazis ont-ils organisé ces deux génocides? Dans les régions occupées par l URSS, des divisions SS les Einsatzgruppen) massacrent systématiquement les Juifs à partir de 1941. Ils sont gazés

Plus en détail

UN NEW DEAL POUR L ENGAGEMENT DANS LES ÉTATS FRAGILES

UN NEW DEAL POUR L ENGAGEMENT DANS LES ÉTATS FRAGILES UN NEW DEAL POUR L ENGAGEMENT DANS LES ÉTATS FRAGILES LE CONSTAT 1,5 milliards de personnes vivent dans des États fragiles ou en conflit. Environ 70 % des États fragiles ont été affectés par un conflit

Plus en détail

Brevet Blanc d'histoire Géographie Education Civique Mardi 17 Avril 2012

Brevet Blanc d'histoire Géographie Education Civique Mardi 17 Avril 2012 Brevet Blanc d'histoire Géographie Education Civique Mardi 17 Avril 2012 (Rappel : la maîtrise de la langue (orthographe et expression écrite) est notée sur 4 points) Pour la première partie, le candidat

Plus en détail

Révision de l ombudsman du texte sur le camp d extermination nazi de Sobibor en Pologne, diffusé au Téléjournal le 30 novembre 2009.

Révision de l ombudsman du texte sur le camp d extermination nazi de Sobibor en Pologne, diffusé au Téléjournal le 30 novembre 2009. Révision de l ombudsman du texte sur le camp d extermination nazi de Sobibor en Pologne, diffusé au Téléjournal le 30 novembre 2009. SOMMAIRE Un plaignant estime que le Téléjournal du 30 novembre a commis

Plus en détail

TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS. Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale

TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS. Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale TROISIEME PARTIE LA FRANCE DE 1945 A NOS JOURS Bilan et mémoires de la seconde guerre mondiale Qu est-ce que ce film nous apprend sur l évolution de la mémoire de la Seconde Guerre mondiale en France?

Plus en détail

Dossier VI. Le XX ème siècle et le monde actuel (1 ère partie) Questions appelant des réponses concises

Dossier VI. Le XX ème siècle et le monde actuel (1 ère partie) Questions appelant des réponses concises 1 Dossier VI Le XX ème siècle et le monde actuel (1 ère partie) Questions appelant des réponses concises A/ Les guerres au XX ème siècle 1 La Première Guerre mondiale (la «Grande Guerre») a) Quelles sont

Plus en détail

Nucléaire : l électricité ou la bombe? Les liens entre nucléaire civil et nucléaire militaire

Nucléaire : l électricité ou la bombe? Les liens entre nucléaire civil et nucléaire militaire Nucléaire : l électricité ou la bombe? Les liens entre nucléaire civil et nucléaire militaire La prolifération mondiale s aggrave, la paix dans le monde se fragilise En 2007, constat alarmant de l association

Plus en détail

Interne Forces Faiblesses Externe Opportunités Menaces

Interne Forces Faiblesses Externe Opportunités Menaces L ANALYSE SWOT 1 Pourquoi utiliser cet outil en évaluation? L'analyse SWOT (Strengths Weaknesses Opportunities Threats) ou AFOM (Atouts Faibses Opportunités Menaces) est un outil d'analyse stratégique.

Plus en détail

ACCORD RELATIF A L'INSTAURATION D'UN REGIME DE FRAIS MEDICAUX OBLIGATOIRE. Pour le personnel de la

ACCORD RELATIF A L'INSTAURATION D'UN REGIME DE FRAIS MEDICAUX OBLIGATOIRE. Pour le personnel de la BANQUE POPULAIRE BOURGOGNE FRANCHE-COMTE ACCORD RELATIF A L'INSTAURATION D'UN REGIME DE FRAIS MEDICAUX OBLIGATOIRE Pour le personnel de la BANQUE POPULAIRE BOURGOGNE FRANCHE-COMTE Entre La BANQUE POPULAIRE

Plus en détail

La compétitivité de l industrie française est un enjeu majeur pour la politique européenne.

La compétitivité de l industrie française est un enjeu majeur pour la politique européenne. 007-011 Avant propos_avant-propos 25/07/13 17:20 Page7 Avant-propos Gerhard CROMME* L Europe et l Allemagne ont besoin d une France compétitive Cet article reprend les thèmes du discours prononcé par Gerhard

Plus en détail

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39

NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 Comité préparatoire de la Conférence des Parties chargée d examiner le Traité sur la non-prolifération des armes nucléaires en 2010 NPT/CONF.2010/PC.III/WP.39 15 mai 2009 Français Original : anglais Troisième

Plus en détail

A Eperlecques, le Blockhaus de 100 000 m3 était destiné à devenir une base de lancement de fusées V2.

A Eperlecques, le Blockhaus de 100 000 m3 était destiné à devenir une base de lancement de fusées V2. Les élèves de troisième ont découvert les principaux faits de la Seconde Guerre Mondiale (1939-1945) qui se sont déroulés dans notre région, le Nord-Pas-de-Calais. Cette visite sert d introduction à l

Plus en détail

PACTE DE NON-AGRESSION ET DE DEFENSE COMMUNE DE L UNION AFRICAINE

PACTE DE NON-AGRESSION ET DE DEFENSE COMMUNE DE L UNION AFRICAINE PACTE DE NON-AGRESSION ET DE DEFENSE COMMUNE DE L UNION AFRICAINE 1 PACTE DE NON-AGRESSION ET DE DEFENSE COMMUNE DE L UNION AFRICAINE PREAMBULE Nous, Chefs d'etat et de gouvernement des Etats membres de

Plus en détail

Le bien commun selon Jacques Maritain

Le bien commun selon Jacques Maritain ETAT ET BIEN COMMUN Colloque interdisciplinaire à la mémoire du Prof. Roger Berthouzoz O.P. 7 8 juin 2006 Le bien commun selon Jacques Maritain Conférence du Professeur Jean-Jacques Friboulet Département

Plus en détail

Déclaration universelle des droits de l'homme

Déclaration universelle des droits de l'homme Déclaration universelle des droits de l'homme Préambule Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de leurs droits égaux et inaliénables constitue

Plus en détail

DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME ONU - 10 Décembre 1948. Texte intégral

DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME ONU - 10 Décembre 1948. Texte intégral DÉCLARATION UNIVERSELLE DES DROITS DE L'HOMME ONU - 10 Décembre 1948 Texte intégral Préambule : Considérant que la reconnaissance de la dignité inhérente à tous les membres de la famille humaine et de

Plus en détail

LA METHODE DE L'ARBRE DES CAUSES

LA METHODE DE L'ARBRE DES CAUSES LA METHODE DE L'ARBRE DES CAUSES ANALYSER LES INCIDENTS/ACCIDENTS LA METHODE DE L'ARBRE DES CAUSES Par Jean-Pierre HECKMANN D'après un document de l'iuta de l'université de Bordeaux SOMMAIRE I. HISTORIQUE

Plus en détail

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES

LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES LAURENT FABIUS, MINISTRE DES AFFAIRES ETRANGERES Tout à l heure, le Président de la République m a demandé, avec le Premier ministre, de vous apporter un certain nombre d éléments sur le contexte dans

Plus en détail

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002.

Organiser des séquences pédagogiques différenciées. Exemples produits en stage Besançon, Juillet 2002. Cycle 3 3 ème année PRODUCTION D'ECRIT Compétence : Ecrire un compte rendu Faire le compte rendu d'une visite (par exemple pour l'intégrer au journal de l'école ) - Production individuelle Précédée d'un

Plus en détail

Chapitre 4 LA SECONDE GUERRE MONDIALE

Chapitre 4 LA SECONDE GUERRE MONDIALE Chapitre 4 LA SECONDE GUERRE MONDIALE Pourquoi la Seconde guerre mondiale est-elle une guerre d anéantissement? I. Un affrontement planétaire A. Les grandes phases de la guerre ...................... 1

Plus en détail

Projet d'accord relatif à l'aide pour la défense mutuelle entre les États-Unis et la CED (Mai 1954)

Projet d'accord relatif à l'aide pour la défense mutuelle entre les États-Unis et la CED (Mai 1954) Projet d'accord relatif à l'aide pour la défense mutuelle entre les États-Unis et la CED (Mai 1954) Source: Archives Nationales du Luxembourg, Luxembourg. Affaires étrangères. Communauté européenne de

Plus en détail

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE

REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE FICHE MEDIAS N 1 REDIGER UN COMPTE RENDU DE TYPE JOURNALISTIQUE A l'attention des enseignants des cycles II et III Initiative de sensibilisation au handicap mental l'écolensemble Objectifs pédagogiques

Plus en détail

THEMATIQUE SPECIFIQUE SPORT & CONSOLIDATION DE LA PAIX

THEMATIQUE SPECIFIQUE SPORT & CONSOLIDATION DE LA PAIX THEMATIQUE SPECIFIQUE SPORT & CONSOLIDATION DE LA PAIX Dernière mise à jour : Juin 2009 1 THEMATIQUE SPECIFIQUE SPORT & CONSOLIDATION DE LA PAIX Introduction 3 Cette section a pour vocation d'introduire

Plus en détail

Histoire - Géographie

Histoire - Géographie BRUZ Histoire - Géographie Collège Pierre Brossolette Caen UNE JOURNÉE DANS L'HISTOIRE DE LA SECONDE GUERRE MONDIALE Rennes CimetiEre allemand de LA CAMBE CimetiEre americain de Colleville O m a h a B

Plus en détail

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo

Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Evaluation du projet Fonds pour la consolidation de la paix, Welthungerhilfe Butembo République Démocratique du Congo Numéro WHH du projet: AF 1519 / COD 1063-07 Numéro KfW du projet : KfW 2007 65 537

Plus en détail

L ORGANISATION GENERALE DE LA FONCTION PUBLIQUE

L ORGANISATION GENERALE DE LA FONCTION PUBLIQUE L ORGANISATION GENERALE DE LA FONCTION PUBLIQUE I - LES SOURCES DU DROIT DE LA FONCTION PUBLIQUE A - La Constitution et le bloc de constitutionnalité Certains grands principes du droit de la fonction publique

Plus en détail

LES NON-ALIGNÉS D HIER À AUJOURD HUI

LES NON-ALIGNÉS D HIER À AUJOURD HUI ÉDITORIAL LES NON-ALIGNÉS D HIER À AUJOURD HUI MICHEL ROGALSKI Privé de la présence de Fidel Castro pour cause de maladie, le XIV e Sommet des Non-alignés s est tenu en septembre 2006 à La Havane. L usage

Plus en détail

TRAITÉ SUR L'UNION EUROPÉENNE (VERSION CONSOLIDÉE)

TRAITÉ SUR L'UNION EUROPÉENNE (VERSION CONSOLIDÉE) TRAITÉ SUR L'UNION EUROPÉENNE (VERSION CONSOLIDÉE) Article 2 L'Union est fondée sur les valeurs de respect de la dignité humaine, de liberté, de démocratie, d'égalité, de l'état de droit, ainsi que de

Plus en détail

10 événements qui ont marqué le FMI James Boughton 1

10 événements qui ont marqué le FMI James Boughton 1 10 événements qui ont marqué le FMI James Boughton 1 Le Fonds monétaire international (FMI, parfois appelé simplement «le Fonds») fut créé vers la fin de la Seconde Guerre mondiale dans l intention d édifier

Plus en détail

La prise illégale d intérêts

La prise illégale d intérêts La prise illégale d intérêts Valeurs sociales protégées : Il s agit simplement de préserver, d une part, la probité dans la gestion des affaires publiques en respectant le vieil adage " nul ne peut servir

Plus en détail

Introduction I. Le système de Bretton Woods (1945-1971) Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1

Introduction I. Le système de Bretton Woods (1945-1971) Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1 Chapitre 2 Le Système Monétaire International Chapitre 2 - Le Système Monétaire International 1 PARTIE B. Le système monétaire international depuis 1945 Chapitre 2 - Le Système Monétaire International

Plus en détail

Déclaration de Jakarta sur la Promotion de la Santé au XXIème Siècle

Déclaration de Jakarta sur la Promotion de la Santé au XXIème Siècle Déclaration de Jakarta sur la Promotion de la Santé au XXIème Siècle Préambule La quatrième conférence internationale sur la promotion de la santé : "A ère nouvelle, acteurs nouveaux : adapter la promotion

Plus en détail

Le projet Manhattan est né d une concordance dans le temps de la découverte de la fission atomique et de la menace hitlérienne d une guerre mondiale.

Le projet Manhattan est né d une concordance dans le temps de la découverte de la fission atomique et de la menace hitlérienne d une guerre mondiale. 1 LE PROJET MANHATTAN Jeanne Laberrigue-Frolow Le projet Manhattan est né d une concordance dans le temps de la découverte de la fission atomique et de la menace hitlérienne d une guerre mondiale. Son

Plus en détail

La quatrième directive vécue par les organismes d indemnisation

La quatrième directive vécue par les organismes d indemnisation TREVES IV La quatrième directive vécue par les organismes d indemnisation Introduction Rappel des textes L existence des organismes d indemnisation découle directement de la 4 ème directive sur l assurance

Plus en détail

Leçon n 11 : «Géopolitique du monde actuel»

Leçon n 11 : «Géopolitique du monde actuel» Leçon n 11 : «Géopolitique du monde actuel» Introduction : Au début des années 90, la Guerre Froide se termine avec l éclatement de l URSS. Un monde unipolaire, dominé par les États-Unis, accouche d un

Plus en détail

Le cadre institutionnel transfrontalier du Grand Genève

Le cadre institutionnel transfrontalier du Grand Genève Le cadre institutionnel transfrontalier du Grand Genève Nicolas LEVRAT Professeur à la Faculté de droit et directeur du Global studies Institute de l Université de Genève 1 L évolution des fonctions des

Plus en détail

AVIS DU BUREAU POLITIQUE DE LA CRPM (Approuvé par le Bureau Politique de la CRPM 3 juin 2011 Angra do Heroísmo, Açores-PT)

AVIS DU BUREAU POLITIQUE DE LA CRPM (Approuvé par le Bureau Politique de la CRPM 3 juin 2011 Angra do Heroísmo, Açores-PT) CRPMPPP110017 B0 CONFERENCE DES REGIONS PERIPHERIQUES MARITIMES D EUROPE CONFERENCE OF PERIPHERAL MARITIME REGIONS OF EUROPE 6, rue Saint-Martin 35700 RENNES - F Tel. : + 33 (0)2 99 35 40 50 - Fax : +

Plus en détail

La création d'une association est une démarche relativement simple qui nécessite cependant le respect de certaines procédures.

La création d'une association est une démarche relativement simple qui nécessite cependant le respect de certaines procédures. I- CREER SON ASSOCIATION LOI 1901 Si vous êtes là c est que vous avez en tête un projet associatif. Vous rejoindrez certainement le monde des associations qui compte environ 1 million d intervenants. Grâce

Plus en détail

Projet de loi n o 58. Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec

Projet de loi n o 58. Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec PREMIÈrE SESSION QUARANTE ET UNièmE LéGISLATURE Projet de loi n o 58 Loi regroupant la Commission administrative des régimes de retraite et d assurances et la Régie des rentes du Québec Présentation Présenté

Plus en détail

Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M. François Lefort : Le Conseil d Etat a-t-il estimé l évasion fiscale à partir de Genève?

Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M. François Lefort : Le Conseil d Etat a-t-il estimé l évasion fiscale à partir de Genève? Secrétariat du Grand Conseil QUE 72-A Date de dépôt : 15 mai 2013 Réponse du Conseil d Etat à la question écrite urgente de M. François Lefort : Le Conseil d Etat a-t-il estimé l évasion fiscale à partir

Plus en détail

ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE

ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE ÉCONOMIE THÈME 3: MONDIALISATION, FINANCE INTERNATIONALE ET INTÉGRATION EUROPÉENNE Partie 3: Quelle est la place de l'union Européenne dans l'économie globale? Être capable de définir Notions à acquérir

Plus en détail

Le Moyen-Orient et le pétrole. pp32-39

Le Moyen-Orient et le pétrole. pp32-39 Le Moyen-Orient et le pétrole. pp32-39 Sujet 2 : Introduction : Définir l espace géographique qui constitue le M-O est une difficulté car cette notion ne recoupe pas les mêmes espaces lorsque l on utilise

Plus en détail

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE

CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L AMF ET RTE CONVENTION DE PARTENARIAT ENTRE L ASSOCIATION DES MAIRES DE FRANCE ET RTE Entre L Association des Maires de France, sise 41 quai d Orsay, 75343 Paris cedex

Plus en détail

Questionnaire sur la mise en oeuvre du programme d action sur une culture de la paix

Questionnaire sur la mise en oeuvre du programme d action sur une culture de la paix Questionnaire sur la mise en oeuvre du programme d action sur une culture de la paix PREPARATION DU RAPPORT A MI-PARCOURS DE LA DECENNIE INTERNATIONALE DE LA PROMOTION D UNE CULTURE DE LA NON-VIOLENCE

Plus en détail

Société à responsabilité limitée par actions (Société à responsabilité limitée par actions)

Société à responsabilité limitée par actions (Société à responsabilité limitée par actions) Chypre est située dans le nord-est de la Méditerranée au carrefour de l'europe et l'afrique depuis 2004 -. Membre à part entière de l'ue, qui a officiellement cessé d'être en mer, bien que retenu un nombre

Plus en détail

0.941.291 relative à l établissement d un bureau international des poids et mesures

0.941.291 relative à l établissement d un bureau international des poids et mesures Texte original 0.941.291 Convention relative à l établissement d un bureau international des poids et mesures Conclue à Paris le 20 mai 1875 Approuvée par l Assemblée fédérale le 2 juillet 1875 1 Instruments

Plus en détail

«Nous assistons à un mouvement de révolte contre la création de nouveaux impôts»

«Nous assistons à un mouvement de révolte contre la création de nouveaux impôts» NZZ - Dimanche 10 novembre 2013 «Nous assistons à un mouvement de révolte contre la création de nouveaux impôts» Denis Kessler, PDG de SCOR, principal réassureur français, s indigne contre le déclin économique

Plus en détail

TABLE DES MATIERES A. DISPOSITIONS LEGALES. 1. A.R. n 38 du 27 juillet 1967 organisant le statut social des travailleurs indépendants

TABLE DES MATIERES A. DISPOSITIONS LEGALES. 1. A.R. n 38 du 27 juillet 1967 organisant le statut social des travailleurs indépendants TABLE DES MATIERES A. DISPOSITIONS LEGALES 1. A.R. n 38 du 27 juillet 1967 organisant le statut social des travailleurs 2. Loi du 9 juin 1970 portant programmation sociale en faveur des travailleurs 3.

Plus en détail

NOTE DE SYNTHÈSE DU REM (INFORM)

NOTE DE SYNTHÈSE DU REM (INFORM) NOTE DE SYNTHÈSE DU REM (INFORM) Approches et outils employés par les États membres en vue d identifier les besoins du marché du travail 1. INTRODUCTION Cette note de synthèse du REM (EMN Inform) fournit

Plus en détail

A) Les modifications du champ d'application du Règlement n 1346

A) Les modifications du champ d'application du Règlement n 1346 La proposition de la Commission pour la révision du Règlement "faillite": une deuxième chance pour les entreprises en difficulté Durant le mois de mars 2012, une consultation publique a été lancée, sollicitant

Plus en détail

P R E AV I S N 3 1 / 2 0 0 8. Parcelle no 48 - Secteur Ramiers Demande de crédit extrabudgétaire. pa_31_secteur-ramiers-p-48.doc/29.09.

P R E AV I S N 3 1 / 2 0 0 8. Parcelle no 48 - Secteur Ramiers Demande de crédit extrabudgétaire. pa_31_secteur-ramiers-p-48.doc/29.09. P R E AV I S N 3 1 / 2 0 0 8 Parcelle no 48 - Secteur Ramiers Demande de crédit extrabudgétaire pa_31_secteur-ramiers-p-48.doc/29.09.2008/15:48:37 Table des matières Préambule 3 Evolution de la situation

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET LE ROYAUME DU MAROC RELATIVE AU STATUT DES PERSONNES ET DE LA FAMILLE ET A LA COOPERATION JUDICIAIRE

CONVENTION ENTRE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET LE ROYAUME DU MAROC RELATIVE AU STATUT DES PERSONNES ET DE LA FAMILLE ET A LA COOPERATION JUDICIAIRE CONVENTION ENTRE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET LE ROYAUME DU MAROC RELATIVE AU STATUT DES PERSONNES ET DE LA FAMILLE ET A LA COOPERATION JUDICIAIRE Décret n 83-435 DU 27 mai 1983 (publié au J.O du1er juin

Plus en détail

GRANDE LOGE FÉMININE DE FRANCE

GRANDE LOGE FÉMININE DE FRANCE GRANDE LOGE FÉMININE DE FRANCE D O S S I E R D E P R E S S E Présentation Une histoire inscrite dans la tradition maçonnique La promotion de valeurs de progrès L expression de la parole des femmes Une

Plus en détail

Conseil Économique et Social

Conseil Économique et Social NATIONS UNIES E Conseil Économique et Social Distr. GÉNÉRALE TRANS/WP.15/AC.2/2002/2 8 novembre 2001 Original : FRANÇAIS COMMISSION ÉCONOMIQUE POUR L'EUROPE COMITÉ DES TRANSPORTS INTÉRIEURS Groupe de travail

Plus en détail

Q : Quels sont les changements politiques engagés par le régime de Vichy?

Q : Quels sont les changements politiques engagés par le régime de Vichy? III. La France dans la guerre : de Pétain à De Gaulle. Q : Comment la France et les Français ont-ils vécu cette période? A. La France de Vichy. Q : Quels sont les changements politiques engagés par le

Plus en détail

La stabilité des prix : pourquoi est-elle importante pour vous? Brochure d information destinée aux élèves

La stabilité des prix : pourquoi est-elle importante pour vous? Brochure d information destinée aux élèves La stabilité des prix : pourquoi est-elle importante pour vous? Brochure d information destinée aux élèves Que peut-on acheter pour dix euros? Et si, avec cet argent, vous pouviez acheter deux maxi CD

Plus en détail

Annexe - document CA 118/9. Termes de référence. Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF

Annexe - document CA 118/9. Termes de référence. Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF Annexe - document CA 118/9 Termes de référence Audit fonctionnel et organisationnel de l OTIF Index 1 Description de l organisation... 3 2 Contexte de la mission... 4 3 Objet de la mission... 4 3.1 Objectif

Plus en détail

Le concept de leadership

Le concept de leadership Le concept de leadership Qu est ce qu un leadership? Le leadership d'un individu est, au sein d'un groupe ou d'une collectivité, la relation de confiance qui s'établit entre lui et la majorité des membres

Plus en détail

7857/1/09 REV 1 FL/smi DG E II

7857/1/09 REV 1 FL/smi DG E II CO SEIL DE L'U IO EUROPÉE E Bruxelles, le 3 avril 2009 (OR. fr) 7857/1/09 REV 1 ACP 72 COAFR 106 PESC 378 RELEX 261 ACTES LÉGISLATIFS ET AUTRES I STRUME TS Objet: DÉCISION DU CONSEIL relative à la conclusion

Plus en détail

La seconde guerre mondiale

La seconde guerre mondiale CM2 Découverte du monde Histoire Compétences : La violence du XXe siècle : les deux conflits mondiaux La seconde guerre mondiale - À partir de l étude de cartes et de documents statistiques, comprendre

Plus en détail

Le Ministre Pieter De Crem prend la parole

Le Ministre Pieter De Crem prend la parole Le Ministre Pieter De Crem prend la parole Monsieur Pieter De Crem, Ministre de la Défense nationale, a donné un exposé le 21 mai 2008 à l Institut royal Supérieur de Défense (IRSD) Pendant cette conférence,

Plus en détail

Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS

Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS Département fédéral de l intérieur (DFI) Office Fédéral de la Statistique OFS Etat-major Cahier des charges pour la réalisation d un audit externe du programme GUS / OFS Table des matières 1 Généralités

Plus en détail

A. Compétences et attributions. 1. Une institution nationale est investie de compétences de protection et de promotion des droits de l'homme.

A. Compétences et attributions. 1. Une institution nationale est investie de compétences de protection et de promotion des droits de l'homme. PRINCIPES DE PARIS PRINCIPES CONCERNANT LE STATUT ET LE FONCTIONNEMENT DES INSTITUTIONS NATIONALES POUR LA PROTECTION ET LA PROMOTION DES DROITS DE L'HOMME En octobre 1991, le Centre pour les droits de

Plus en détail