Priorités de recherche pour le développement de l élevage, de la pêche et de l aquaculture en Afrique de l Ouest

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Priorités de recherche pour le développement de l élevage, de la pêche et de l aquaculture en Afrique de l Ouest"

Transcription

1

2

3 Priorités de recherche pour le développement de l élevage, de la pêche et de l aquaculture en Afrique de l Ouest

4 Citation recommandée : CORAF/WECARD, Priorités de recherche pour le développement de l élevage, de la pêche et de l aquaculture en Afrique de l Ouest et du Centre. Dakar, CORAF/WECARD, 92 p. Le CORAF/WECARD encourage l utilisation équitable sans permission des informations publiées dans le présent rapport à des fins de recherche agricole, de développement et d éducation. Toute référence doit se faire de façon appropriée. Les désignations utilisées dans la présentation des informations publiées dans la présente publication n impliquent de la part du CORAF/WECARD aucune prise de position quant au statut juridique d un pays, d un territoire, d une ville, d une zone ou de leurs autorités ni au tracé de leurs frontières ou limites. CORAF/WECARD 7, Avenue Bourguiba, BP 48- cp Dakar Sénégal Site Internet : Tel: Fax: ISBN / Références photographiques : CORAF/WECARD

5 Cette étude est une initiative du Secrétariat Exécutif du Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles (CORAF/WECARD). Elle a été réalisée par une équipe pluridisciplinaire de consultants composée comme suit : 1. Dr Aboubakar Njoya, Agronome Zootechnicien, Directeur de recherche, Ancien Directeur Général Adjoint et Directeur Scientifique de l Institut de Recherche pour le Développement (IRAD) du Cameroun 2. Dr Daniel P. Kaboré, Economiste agricole, Economiste du développement au Centre d Analyse des Politiques Economiques et Sociales du Burkina Faso 3. Pr Aboubacar Toguyeni, Halieute, Maître de conférences à l Institut du Développement Rural, Université Polytechnique de Bobo-Dioulasso, Burkina Faso Sous la coordination de : Dr Hamadé Kagoné, Gestionnaire du Programme Elevage, Pêche et Aquaculture, CORAF/WECARD Dr Mbène Faye, Gestionnaire du Programme Politique, Marché et Commerce, CORAF/WECARD Dr Sidi Sanyang, Gestionnaire du Programme Gestion des Connaissances et Renforcement des Capacités, CORAF/WECARD Priorités de Recherche pour le Développement de l Elevage, de la Pêche et de l Aquaculture - CORAF/WECARD 5

6 TABLE DESMATIÈRES AVANT-PROPOS 07 RESUME EXECUTIF 08 SIGLES ET ABREVIATIONS 10 REMERCIEMENTS 12 Chapitre I : Introduction générale Contexte de l étude Le CORAF/WECARD en Afrique Le Plan Stratégique du CORAF/WECARD Le Plan Opérationnel du CORAF/WECARD Le Programme Elevage, Pêche et Aquaculture du CORAF/WECARD Objectif et démarche méthodologique Objectif de l étude Démarche méthodologique 18 Chapitre II : Situation de l élevage, de la pêche et de l aquaculture en Afrique de l Ouest et du Centre Analyse de la situation du sous-secteur de l élevage Importance de l élevage en Afrique de l Ouest et du Centre Analyse des systèmes d élevage en Afrique de l Ouest et du Centre Les systèmes pastoraux : principaux pourvoyeurs en viande et en lait Le système de ranch n a pas été un succès Le système agro-pastoral gagne de plus en plus du terrain Les systèmes hors sol et intensifs Le système d élevage non conventionnel est en pleine expansion L élevage pastoral est victime des variabilités climatiques et des événements extrêmes devenus de plus en plus fréquents Etat de l offre et de la demande des produits animaux et tendances futures La consommation des produits animaux est mal connue Offre des produits animaux Les tendances futures indiquent de sombres perspectives Transformation des produits d élevage Transformation laitière Transformation des cuirs et peaux Industrie des aliments du bétail Commercialisation des produits d élevage Politiques et réglementation régissant les activités d élevage 34 6 Priorités de Recherche pour le Développement de l Elevage, de la Pêche et de l Aquaculture - CORAF/WECARD

7 2.2. Analyse de la situation du sous-secteur pêche et aquaculture Importance de la pêche et de l aquaculture Environnement de la production de la pêche et de l aquaculture Offre et demande des productions halieutiques Commercialisation des produits de pêche et d aquaculture Transformation des produits de pêche et d aquaculture Politique et réglementation des activités de pêche et d aquaculture 40 Chapitre III : Etat des recherches en élevage, pêche et aquaculture Des institutions de recherche affaiblies par les crises institutionnelles et économiques Bilan des recherches en élevage Dans le domaine de la santé En génétique et reproduction Dans le domaine de l alimentation Dans le domaine des systèmes d élevage Etat des recherches en cours en élevage Etudes en cours dans le domaine de la commercialisation et des marchés des produits d élevage Economie et Sociologie de l élevage Commercialisation (analyse des filières, chaine de valeurs, compétitivité-prix, étude de consommation) Transformation des produits De nouvelles pistes à explorer en élevage Bilan des recherches en pêche et aquaculture Etat des recherches en cours en pêche et aquaculture 49 Chapitre IV : Contraintes majeures au développement de l élevage, de la pêche et de l aquaculture en Afrique de l Ouest et du Centre Analyse des contraintes Contraintes au développement de l élevage Contraintes techniques Contraintes politiques et institutionnelles Une faible structuration, professionnalisation et responsabilisation des acteurs des chaînes de valeur Contraintes socioculturelles Contraintes spécifiquement liées aux zones agro-écologiques Contraintes au développement de la pêche et de l aquaculture Faiblesse ou absence de système de financements Faibles capacités de recherche pour le développement dans le domaine de la pêche et de l aquaculture Contraintes spécifiques à la pêche Contraintes spécifiques à l aquaculture 64 Priorités de Recherche pour le Développement de l Elevage, de la Pêche et de l Aquaculture - CORAF/WECARD 7

8 4.4. Opportunités pour le développement de l élevage, pêche et aquaculture Opportunités pour le développement de l élevage Une demande toujours croissante en produits animaux Croissance démographique et urbanisation Accroissement des revenus Autres opportunités d ordre technique Autres opportunités d ordre politique et institutionnel Atouts et opportunités pour le développement de la pêche et de l aquaculture 68 Chapitre V. Domaines prioritaires de recherche et besoins en renforcement des capacités Identification des domaines prioritaires de recherche Amélioration de la production et de la productivité L amélioration de la performance et de l accès au marché L amélioration de la compétitivité et de la valeur ajoutée L amélioration des interactions élevage agriculture - aquacultureenvironnement Méthode de priorisation des thèmes, sous-thèmes et activités stratégiques Identification des besoins en renforcement de capacités 80 Chapitre VI. Stratégie de mise en œuvre des priorités de recherche du Programme Elevage, Pêche et Aquaculture Cohérence avec les résultats stratégiques du CORAF/WECARD Cohérence avec les stratégies agricoles sous-régionales Gestion des connaissances Mécanismes pour une participation active des parties prenantes Animation scientifique du Programme Valorisation des résultats Principes de mise en œuvre Principe de subsidiarité Les questions du genre L éthique dans la mise en œuvre du Programme Modalités de mise en œuvre du Programme Gestion du Programme Elevage, Pêche et Aquaculture Mise en œuvre des projets de recherche Suivi et évaluation des activités du Programme Planification des activités de la première année 92 ANNEXES 101 Annexe 1 : Production de la pêche et aquaculture des pays d'afrique de l'ouest et du Centre (en milliers de tonnes) 102 Annexe 2 : Liste des personnes rencontrées Priorités de Recherche pour le Développement de l Elevage, de la Pêche et de l Aquaculture - CORAF/WECARD

9 AVANT-PROPOS L élevage, la pêche et l aquaculture, sous-secteurs stratégiques pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle et la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et du Centre (AOC), rencontrent d énormes contraintes qui limitent leur productivité et leur compétitivité. Dans le sous-secteur de l élevage, il a été noté une inadéquation entre les besoins en produits animaux qui croissent de 4% par an et la croissance annuelle de l offre qui n est que de 2% dans l espace CEDEAO. Dans le sous-secteur de la pêche et de l aquaculture, on observe une baisse drastique de la consommation de poisson qui s explique par la dégradation des ressources halieutiques, les pertes post-capture, et le faible développement de l aquaculture. Le pilier IV du Programme Détaillé pour le Développement de l Agriculture en Afrique (PDDAA) «l amélioration de la recherche agricole, la dissémination et l adoption des technologies» offre l opportunité d accroître la productivité agricole. En AOC, sa mise en œuvre a été confiée au CORAF/WECARD, Organisation sous-régionale constituante du Forum Africain pour la Recherche Agricole (FARA), par les Communautés économiques régionales (CEDEAO, UEMOA, CEEAC, CEMAC). Ainsi, l élaboration du nouveau Plan Stratégique du CORAF/WECARD avait pour objectif global de contribuer à l atteinte des objectifs du PDDAA, notamment une croissance annuelle de 6% de la productivité agricole d ici à Le CORAF/WECARD apportera sa contribution en réalisant son objectif spécifique qui consiste à «assurer des améliorations durables de la productivité, de la compétitivité, et des marchés agricoles en Afrique de l'ouest et du Centre par la satisfaction des demandes principales adressées au système de recherche de la sous région par les groupes cibles». Les quatre résultats suivants sont attendus à l horizon des Plans Stratégique ( ) et Opérationnel ( ) : (i) des technologies et des innovations appropriées sont développées; (ii) des options stratégiques de prise de décision pour les politiques, les institutions et les marchés sont élaborées; (iii) le système de recherche agricole de la sous région est renforcé et coordonné et ; (iv) la demande pour le système d innovation agricole provenant des groupes cibles est facilitée et satisfaite. Pour ce faire, l Organisation a mis en place huit programmes prioritaires, parmi lesquels le Programme Elevage, Pêche et Aquaculture. Par rapport à l ancien Réseau Elevage, la création de ce Programme répond au souci d améliorer l impact global des interventions du CORAF/WECARD dans le sous-secteur de l élevage et de prendre en compte le sous-secteur de la pêche et de l aquaculture. Conduite selon un processus participatif, la présente étude visait à cibler les interventions de la recherche pour le développement de l élevage, de la pêche et de l aquaculture en AOC. Elle a permis d identifier les contraintes et les opportunités, et de définir des priorités de recherche comprenant quatre thèmes prioritaires, une dizaine de sous-thèmes et plusieurs activités stratégiques pour chacun des deux sous-secteurs. Ces priorités régionales de recherche et développement seront traduites en projets compétitifs ou de recherche commissionnée dont la finalité est d améliorer la sécurité alimentaire et les revenus des petits producteurs. Dr Paco SEREME Directeur Exécutif du CORAF/WECARD Priorités de Recherche pour le Développement de l Elevage, de la Pêche et de l Aquaculture - CORAF/WECARD 9

10 RESUME EXECUTIF Dans le cadre de la mise en œuvre de son Plan Stratégique pour la période , le CORAF/WECARD a élaboré un premier Plan Opérationnel de 5 ans couvrant la période Ce Plan Opérationnel soutient l objectif le plus élevé du PDDAA à savoir, réaliser la vision africaine de 6 % de croissance annuelle de la production agricole. Il comporte huit (8) programmes dont le Programme Elevage, Pêche et Aquaculture. Pour mieux orienter ses investissements, le CORAF/WECARD a commandité cette étude qui vise à analyser les contraintes et identifier les priorités de recherche pour le développement des sous-secteurs de l Elevage, de la Pêche et de l Aquaculture en Afrique de l Ouest et du Centre. Après une revue bibliographique et un atelier sur la méthodologie générale de l étude, une mission de terrain a été effectuée dans 10 pays sélectionnés (Zone du Sahel : Sénégal, Mali, Burkina Faso, Niger ; Zone Côtière : Ghana, Côte d Ivoire, Bénin, Nigeria ; Zone de l Afrique Centrale : Cameroun, Tchad) pour collecter les informations auprès des différentes catégories d acteurs sur les points clés de l'étude. Un atelier sous-régional regroupant une soixantaine de participants représentant les Organisations professionnelles d éleveurs, de pêcheurs, d aquaculteurs et de transformateurs, les Institutions de formation, les centres d excellence du CORAF/WECARD, les Institutions nationales de recherche, les Organisations intergouvernementales, les partenaires techniques et financiers, et l Agence de Coopération Australienne, a été organisé du 7 au 9 juillet 2010 à Ouagadougou, Burkina Faso. Au terme de cet atelier, les priorités de recherche et de renforcement des capacités des acteurs proposées par l étude ont été validées. Au cours des dernières années, la production de bétail n a pas suffi à répondre aux exigences de l accroissement des populations. Ceci a conduit à des niveaux croissants d importation des produits d élevage et de poissons en Afrique dont la valeur actuelle s élève à près de 3 milliards de dollars EU par an et augmentera encore. Diverses contraintes ont un impact négatif sur la production et la productivité de l élevage en Afrique de l Ouest et du Centre. Elles peuvent être classées en quatre principales catégories : techniques, institutionnelles politiques, et organisationnelles ; mais aussi spécifiquement liées aux zones agroécologiques. Concernant la pêche et l aquaculture, au-delà des considérations d ordre sociologique et culturel, il faut surtout noter des contraintes d ordre technique et économique. En effet, la production et la disponibilité d'alevins et d aliments de bonne qualité continuent d être des facteurs limitant l'expansion des activités aquacoles. Il existe de nombreuses opportunités pour le développement de l élevage, pêche et aquaculture dont les plus importantes sont la demande toujours croissante en produits animaux, la croissance démographique, l accroissement des revenus des populations et l émergence de nouveaux acteurs et de nouveaux modes de structuration du secteur. Une analyse plus fine des contraintes par la méthode de planification basée sur la construction de l arbre à problèmes a permis l élaboration de l arbre des objectifs à partir desquels se sont dégagées des activités stratégiques, des sous-thèmes et des thèmes potentiels de recherche. Les thèmes identifiés sont : (1) l amélioration de la production et de la productivité, (2) l amélioration de la performance et de l accès au marché, (3) l amélioration de la compétitivité et de la chaine de valeurs, et (4) l amélioration durable des interactions élevage pêche - environnement. Ces thèmes ont été déclinés en une dizaine de sous-thèmes et une cinquantaine d activités prioritaires de recherche pouvant générer des résultats à forts impacts sur l accroissement de la production et de la productivité du secteur, et qui ont été validées et priorisées. Sur la base de ces domaines prioritaires, des actions de renforcement des capacités des acteurs ont été définies en vue de mieux gérer et conduire des recherches de qualité. 10 Priorités de Recherche pour le Développement de l Elevage, de la Pêche et de l Aquaculture - CORAF/WECARD

11 Les priorités de recherche retenues sont celles qui sont plus en cohérence avec le Plan Opérationnel du CORAF/WECARD, ainsi qu avec les stratégies agricoles de la CEMAC, de l UEMOA et de la CEDEAO. Ce sont des activités à même d avoir un fort impact dans l atteinte des résultats du CORAF/WECARD, à savoir : (i) des technologies et innovations appropriées développées ; (ii) des options stratégiques de prise de décision élaborées pour les politiques, les institutions et les marchés ; (iii) le système de recherche agricole sous-régional renforcé et coordonné ; (iv) et la demande pour le système d innovation agricole provenant des groupes cibles facilitée et satisfaite. Cette approche de recherche agricole intégrée pour le développement va nécessiter la bonne coordination du Programme, le développement de partenariats, l animation scientifique du Programme, l information et la communication, la valorisation des acquis et des innovations, le suivi et l évaluation des résultats et des impacts. Aussi, des propositions pour une mise en œuvre efficiente et efficace du Programme ont été présentées, à savoir : Adjoindre au Coordonnateur deux assistants de programmes, dont l un serait chargé de l élevage, et l autre de la pêche et de l aquaculture, et au niveau de chaque SNRA ; avoir également un point focal pour faciliter les échanges entre le pays et le Programme ; Utiliser les mécanismes de fonds compétitifs et de recherche commissionnée dans la mise en œuvre des projets ; Développer des mécanismes pour une participation active des parties prenantes par le modèle de plateformes d innovations pour soutenir et favoriser l interaction entre les différents groupes d acteurs ; Renforcer les capacités managériales des acteurs (organisationnelle, technique, économique, managériale) ; Renforcer les capacités techniques des chercheurs dans certaines thématiques pour leur permettre d être en mesure de participer aux activités scientifiques du Programme (réponses aux appels d offres des projets sur fonds compétitifs ) ; Assurer une intense animation scientifique au niveau de la sous-région d une part, et jouer un rôle de veille sur les questions touchant au secteur élevage, pêche et aquaculture au plan international d autre part; Informer et communiquer pour rendre compte aux partenaires, des technologies, des produits et des acquis de la recherche, pour faciliter leur valorisation par l établissement des plateformes de diffusion et d adoption des innovations. Deux questions transversales à la mise en œuvre du Programme se posent. La première concerne le genre, car les femmes sont déjà affectées par plusieurs facteurs qui les rendent plus vulnérables à l insécurité alimentaire, aux changements environnementaux et à la pauvreté. Etant donné que les enjeux actuels risquent d intensifier les inégalités existantes et l affecter différemment la capacité des femmes et des hommes à faire face aux stress supplémentaires, il faudrait accorder plus d'attention pour que les stratégies de mise en œuvre du Programme tiennent compte des différences et des besoins accrus des femmes. La deuxième question concerne l éthique dans la mise en œuvre du Programme. Compte tenu du nombre élevé des projets dans un espace géographique aussi vaste et impliquant une multitude d acteurs, il est important pour les parties prenantes de suivre le Manuel des procédures de gestion des programmes du CORAF/WECARD, qui définit les principes touchant à l élaboration des projets de recherche, leur mise en œuvre, leur suivi et leur valorisation. Pour permettre un démarrage harmonieux et sans délai des activités du Programme par le CORAF/WECARD, une feuille de route a été proposée pour le lancement des appels à projets, leur sélection et leur mise en œuvre, après la signature des conventions avec les partenaires. Mots clés : Elevage, Pêche et Aquaculture, Contraintes et opportunités, Priorités de recherche, CORAF/WECARD, Afrique de l Ouest et du Centre. Priorités de Recherche pour le Développement de l Elevage, de la Pêche et de l Aquaculture - CORAF/WECARD 11

12 SIGLES ET ABREVIATIONS ADB Banque Africaine de Développement AOC Afrique de l Ouest et du Centre Appui à la Recherche régionale pour le Développement durable des Savanes ARDESAC d Afrique Centrale AusAID Agence de Coopération Australienne BM Banque Mondiale CAAPP Programme de Productivité Agricole de l Afrique Centrale CARBAP Centre Africain de Recherches en Bananiers et Plantains CEDEAO Communauté économique des Etats de l'afrique de l'ouest CEEAC Communauté Économique des Etats de l'afrique Centrale CEMAC Communauté Économique et Monétaire de l'afrique Centrale CER Communauté Économique Régionale CGIAR Groupe Consultatif pour la Recherche Agricole Internationale CILSS Comité Permanent Inter-Etats de Lutte Contre la Sécheresse au Sahel Centre de Coopération Internationale en Recherche Agronomique pour le CIRAD Développement Centre International de Recherche-Développement sur l Elevage en Zone CIRDES Sub-humide CIT Centre International de Trypanotolérance CMA/AOC Conférence des Ministres de l Agriculture de l Afrique de l Ouest et du Centre CORAF/ Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles/ WECARD West and Central African Council for Agricultural Research and Development CRDI Centre de Recherche pour le Développement International Conférence des Recteurs des Universités et des Responsables des Organismes de CRUROR/AC Recherche d Afrique Centrale CTA Centre Technique de Coopération Agricole et Rurale CTB Coopération Technique Belge DFID Department for International Development CEDEAO Communauté Economique des Etats de l Afrique de l Ouest EISMV Ecole Inter-Etats des Sciences et de Médecine Vétérinaires FAAP Cadre pour la productivité agricole en Afrique FAO Organisation des Nations Unies pour l Alimentation et l Agriculture FARA Forum pour la Recherche Agricole en Afrique GCRAI Groupe Consultatif pour la recherche agricole internationale GTZ Coopération Technique Allemande IAR4D Recherche Agricole Intégrée pour le Développement 12 Priorités de Recherche pour le Développement de l Elevage, de la Pêche et de l Aquaculture - CORAF/WECARD

13 ICRAF Centre International pour la Recherche en Agroforesterie IFAD Fonds International pour le Développement Agricole IFPRI Institut International de Recherche sur les politiques Alimentaires IITA Institut International de l Agriculture Tropicale INRA Institut National de Recherche Agricole INSAH Institut du Sahel IRAD Institut de Recherche Agricole pour le Développement ISNAR Service International pour les Systèmes Nationaux de Recherche Agricole ISRA Institut Sénégalais de Recherche Agricole ITRAD Institut Tchadien de Recherche Agricole pour le Développement LANAVET Laboratoire National Vétérinaire NRI Institut des Ressources Naturelles LRVZ Laboratoire de Recherches Vétérinaires et Zootechniques MTP Plan à Moyen Terme NEPAD Nouveau partenariat pour le développement de l'afrique OMD Objectif du Millénaire pour le Développement ONG Organisation Non Gouvernementale OSR Organisation Sous-Régionale PDDAA Programme détaillé pour le développement de l agriculture en Afrique PIB Produit Intérieur Brut PML Plan à Moyen et Long Terme PNUD Programme des Nations Unies pour le Développement PRASAC Pôle de Recherche Appliquée au Développement des Savanes d Afrique Centrale PROPAC Plateforme Sous-Régionale des Organisations Paysannes d Afrique Centrale R&D Recherche-Développement ROPPA Réseau des Organisations Paysannes et des Producteurs Agricoles SAILD Service d Appui aux Initiatives Locales de Développement SCAC Service de Coopération et d Action Culturelle (France) SNRA Systèmes nationaux de recherche agricole SONGHAI Centre de formation, production, recherche et développement en agriculture (Centre) durable (Bénin) UCAD Université Cheikh Anta Diop de Dakar UEMOA Union Economique et Monétaire Ouest Africaine UE Union Européenne UN Nations Unies UNEP Programme des Nations Unies pour l Environnement USAID Agence des Etats-Unis pour le Développement International WARDA/ADRAO Centre du Riz pour l Afrique WFC WorldFish Center Priorités de Recherche pour le Développement de l Elevage, de la Pêche et de l Aquaculture - CORAF/WECARD 13

14 REMERCIEMENTS L équipe qui a réalisé l étude tient à remercier chaleureusement toutes les personnalités dans les différents pays d Afrique de l Ouest et du Centre qui ont accepté de la recevoir et de partager leur expérience et leur analyse concernant le développement de l élevage, de la pêche et de l aquaculture. Elle tient à souligner combien elle a été sensible à leur accueil et voudrait leur exprimer toute sa gratitude. Elle remercie également les diverses administrations, les institutions nationales, régionales ou internationales de recherche, les organismes nationaux, régionaux ou internationaux, publics ou privés, les opérateurs économiques, les organisations des éleveurs, des pêcheurs d aquaculteurs et les différents acteurs dans la chaîne de valeur qui ont bien voulu accepter de faire visiter leurs réalisations. Elle a apprécié l appui à la préparation de la méthodologie et la relecture du document par les institutions partenaires du CORAF/WECARD, particulièrement l ILRI, le CIRAD, et le WorldFish Center. Enfin, elle remercie le CORAF/WECARD et toute son équipe dirigeante pour le financement de cette étude et son rôle actif dans l organisation, l orientation et le suivi de cette mission. 14 Priorités de Recherche pour le Développement de l Elevage, de la Pêche et de l Aquaculture - CORAF/WECARD

15 Chapitre I : Introduction générale

16 Chapitre I : Introduction générale 1.1.Contexte de l étude En Afrique sub-saharienne, les sous-secteurs de l élevage, des pêches et de l aquaculture contribuent pour un tiers (1/3) à la production nationale brute de l agriculture (au sens large) (FAO, 2006). Les produits animaux (viande, lait, œufs et poisson) contribuent de manière significative à la sécurité alimentaire et nutritionnelle et à la réduction de la pauvreté, objectifs majeurs des Communautés économiques régionales de l Afrique de l Ouest et du Centre, et premier point des Objectifs du Millénaire pour le Développement (OMD) à savoir «éliminer la faim et l extrême pauvreté à l horizon 2015» (FAO, 2006 ; CEDEAO, 2009). Environ 10% de la population de l Afrique subsaharienne dépend principalement de l élevage tandis que 58% en dépend, au moins partiellement. L élevage est une source majeure de nourriture, particulièrement constitué de protéines «nobles», de minéraux, de vitamines et de micro-aliments pour la majorité des peuples d Afrique. On estime que la viande, le lait et les œufs fournissent près d un cinquième des protéines des régimes africains. Indirectement, l élevage contribue à la sécurité alimentaire par la génération des revenus et par l accroissement des rendements agricoles grâce à la fumure organique et à la traction animale. Selon la FAO (2006), les pêches et l aquaculture africaines contribuent pour une grande partie à la sécurité alimentaire d environ 200 millions de personnes. Elles constituent une source de revenus pour plus de 10 millions d individus répartis dans les secteurs de la production, de la transformation et de la commercialisation. Le poisson est également devenu l un des premiers produits d exportation avec des revenus annuels estimés à 2,7 milliards de dollars US. Les produits piscicoles et aquatiques jouent désormais un rôle primordial dans les moyens d existence des populations, en contribuant à l accroissement de l économie et à l amélioration de la production alimentaire en Afrique sub-saharienne. C est pourquoi, compte tenu de leur importance socio-économique, un document d accompagnement a été élaboré pour l intégration des sous-secteurs de l élevage, de la pêche et de l aquaculture dans le Programme Détaillé pour le Développement de l Agriculture Africaine (PDDAA) élaboré dans le cadre du Nouveau Partenariat pour le Développement de l Afrique (NEPAD) (FAO, 2006). Toutefois, l élevage, les pêches et l aquaculture, sous-secteurs stratégiques pour la sécurité alimentaire et nutritionnelle et pour la lutte contre la pauvreté en Afrique de l Ouest et du Centre (AOC), rencontrent d énormes contraintes qui limitent leur productivité et leur compétitivité. Dans le soussecteur de l élevage, il a été noté une inadéquation entre les besoins en produits animaux qui augmentent de 4% par an et la croissance annuelle de l offre qui n est que de 2% dans l espace CEDEAO (CSAO-OCDE / CEDEAO, 2008). Dans les sous-secteurs des pêches et de l aquaculture, on observe une baisse drastique de la consommation de poisson qui est passée de 9,9 kg en 1982 à 7,6 kg en 2003 (Chimatiro, 2007). Les principales causes de la faible contribution de ces sous-secteurs à la sécurité alimentaire et nutritionnelle, à la réduction de la pauvreté et à la croissance économique régionale sont en rapport avec la faible productivité, compétitivité et le faible accès au marché des produits de l élevage et des pêches. 16 Priorités de Recherche pour le Développement de l Elevage, de la Pêche et de l Aquaculture - CORAF/WECARD

17 Le pilier IV du PDDAA «L amélioration de la recherche agricole, la dissémination et l adoption des technologies» offre l opportunité de réduire les contraintes de développement de l élevage, des pêches et de l aquaculture. Pour faciliter la mise en œuvre de ce Pilier IV, le Forum Africain pour la Recherche Agricole (FARA) a élaboré le Cadre pour la Productivité Agricole en Afrique (FAAP). Le CORAF/WECARD, Organisation sous-régionale (OSR) constituante du FARA, a été mandaté par les Communautés économiques régionales (la Communauté Economique des Etats de l Afrique de l Ouest - CEDEAO, l Union Economique et Monétaire Ouest-Africaine - UEMOA, la Communauté Economique et Monétaires des Etats de l Afrique Centrale -CEMAC) pour diriger la mise en œuvre du Pilier IV du PDDAA en Afrique de l Ouest et du Centre Le CORAF/WECARD en Afrique Le Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricole Agricoles/West and Central African Council for Agricultural Research and Development (CORAF/WECARD) est l une des quatre organisations sous-régionales (OSR) constituantes du Forum pour la Recherche Agricole en Afrique (FARA). Créé en 1987 sous le nom de Conférence des Directeurs de Recherche Agronomique Africains et Français, il a étendu sa couverture en 1995 aux pays de langues anglaise et portugaise de l Afrique de l Ouest et du Centre. Il est actuellement composé des Systèmes Nationaux de Recherche Agricole de 22 pays membres de l Afrique de l Ouest et du Centre (AOC) : Bénin, Burkina Faso, Cameroun, Cap Vert, Congo, Côte d Ivoire, Gabon, Gambie Ghana, République Centrafricaine République Démocratique du Congo, Guinée, Guinée Bissau, Libéria, Mali, Mauritanie, Niger, Nigeria, Sénégal, Sierra Léone, Tchad et Togo (Carte 1). Ces pays couvrent une superficie de plus de 11,5 millions km 2 avec une population de plus de 417 millions d habitants. Le taux de croissance de la population est élevé (3,0%) tandis que le taux de croissance de la productivité agricole au cours des 20 dernières années a été très faible, 2,1% dans la zone côtière de l Afrique de l Ouest et négative aussi bien dans la zone sahélienne qu en Afrique Centrale 1. Environ 70% de cette population dépend de l agriculture qui contribue à hauteur de 35% au Produit Intérieur Brut (PIB) et à plus de 40% des recettes d exportations. La plupart de la population rurale en AOC, composée principalement de petits producteurs, est pauvre et vit dans l insécurité alimentaire Le Plan Stratégique du CORAF/WECARD Le Programme Détaillé de Développement de l Agriculture Africaine (PDDAA) a été conçu dans le cadre du Nouveau Partenariat pour le Développement de l Afrique (NEPAD), pour mettre l accent sur l investissement sur quatre piliers interdépendants susceptibles d améliorer la production agricole ; le quatrième pilier concerne la recherche, la vulgarisation agricole et l adoption des technologies. Cette initiative de l Union Africaine approuvée par les Chefs d Etats et de Gouvernements Africains vise une croissance annuelle de 6 % de la productivité agricole d ici à A terme, le développement induit par l agriculture éliminerait la faim, la pauvreté et l insécurité alimentaire et ouvrirait la voie à l'expansion des exportations. Le Forum Africain pour la Recherche Agricole (FARA) et ses Organisations sous-régionales (OSR) constituantes, ont été mandatés par le NEPAD pour traiter la problématique du Pilier IV. A cet effet, le FARA a élaboré le Cadre pour la Productivité Agricole en Afrique (FAAP), outil conçu pour aider les parties prenantes à mettre ensemble les ressources politiques, financières et techniques en vue de renforcer la capacité de l'afrique en matière d'innovations agricoles. 1 IFPRI (2006), Regional Strategic Alternative for Agriculture-Led Growth and Poverty Reduction in West Africa, International Food Policy Research Institute, December 31st, Priorités de Recherche pour le Développement de l Elevage, de la Pêche et de l Aquaculture - CORAF/WECARD 17

18 Dans cette perspective, le CORAF/WECARD a été mandaté par les Communautés économiques régionales de l Afrique de l Ouest et du Centre (CEDEAO et CEEAC) pour mettre en œuvre le pilier IV du PDDAA. L Organisation s est donc dotée d un nouveau Plan Stratégique ( ) pour répondre aux défis et enjeux de développement agricole de sa région de couverture (22 pays) et atteindre les objectifs du PDDAA. Au terme de ce Plan, la vision du CORAF/WECARD s énonce comme suit : «Une réduction durable de la pauvreté et de l insécurité alimentaire en AOC par une augmentation de la croissance économique induite par l agriculture et une amélioration durable des principaux aspects du système de recherche agricole». Il s agit pour le CORAF/WECARD d «Opérer des améliorations durables de la compétitivité, de la productivité, et des marchés du système agricole de l Afrique de l Ouest et du Centre par la satisfaction des principales demandes des groupes cibles du système sousrégional de recherche», à travers la mise à disposition de technologies et d innovations, d options politiques, de renforcement des capacités et de gestion des connaissances adaptées aux besoins d une grande partie des acteurs prioritaires Le Plan Opérationnel du CORAF/WECARD Dans la mise en œuvre de son Plan Stratégique, le CORAF/WECARD a organisé d importantes consultations entre différents acteurs représentant la totalité du Système de Recherche Agricole de l Afrique de l Ouest et du Centre ; ce qui a abouti à la production du Plan Opérationnel pour la période Ce Plan Opérationnel de cinq ans pour la mise en œuvre de la première étape du Plan Stratégique est en cohérence avec les principes du FAAP qui le lient au PDDAA. Il soutient l objectif le plus élevé du PDDAA grâce à la production de quatre résultats qui constituent un changement de paradigme de la recherche conventionnelle qui ne se concentre plus seulement sur l élaboration de paquets technologiques. Résultat 1 : Des technologies et innovations appropriées sont développées. Ce résultat se concentre sur l élaboration de technologies et d innovations. Il y a un changement pour assurer la réponse aussi bien à la demande qu à l approche adaptative. Les principaux participants sont les petits exploitants agricoles et les éleveurs bien que l approche prenne en compte tous les acteurs, y compris les grands producteurs commerciaux. Résultat 2 : Des options de prise de décisions stratégiques pour les politiques, les institutions et les marchés sont élaborées. Ce résultat est un élargissement de la perspective pour assurer un impact accru et des réponses plus adaptées à la demande. Résultat 3 : Le système sous-régional de recherche agricole est renforcé et coordonné. Ce résultat couvre tous les aspects de renforcement des capacités du système sous-régional de recherche agricole comprenant plusieurs systèmes et différentes zones agro écologiques, des organisations et instituts des secteurs public et privé et les marchés des intrants et des produits, des instances politiques et de prise de décision. Résultat 4 : La demande en connaissance agricole provenant des groupes cibles est facilitée et satisfaite. Ce résultat consiste à accroître les efforts pour développer et activer les liens avec les réseaux indispensables pour la production de résultats. Il s agit de créer des plateformes pour assurer l information sur les technologies et sur leur élaboration pour susciter les connaissances nécessaires pour l innovation. 18 Priorités de Recherche pour le Développement de l Elevage, de la Pêche et de l Aquaculture - CORAF/WECARD

19 En vue de délivrer ces résultats, huit (8) programmes ont été identifiés comme priorités de la sous-région grâce à l étude conduite par l IFPRI (2006), après un processus consultatif qui aura duré douze mois. Ils peuvent être classés dans trois grandes catégories : La recherche technique utilise une approche intégrée basée sur les systèmes et les spéculations qui emploient de nouvelles méthodologies globales et participatives : 1. Elevage, Pêche et Aquaculture 2. Cultures vivrières 3. Cultures non vivrières 4. Gestion des Ressources Naturelles 5. Biotechnologie et Biosécurité La Recherche sur les Politiques identifie et répond aux enjeux-clés empêchant la réussite des systèmes de marchés améliorés, la compétitivité et la productivité : 6. Politique, Marchés, Commerce, Institutions et Socio Economie La production efficace des résultats de la recherche améliore l information, l accès et la gestion des connaissances, qui inclut la recherche dans les mécanismes et les méthodologies : 7. Gestion des connaissances 8. Renforcement des capacités et coordination. Pour les cinq programmes de recherche technique, plusieurs priorités dans le domaine des politiques, des marchés, du commerce et des aspects socio-économiques ont été aussi identifiées comme d importantes priorités. Elles sont d abord traitées par le Programme 6, sous l appellation générale de Recherche sur les Politiques. Mais il y a aussi un brassage d idées fertiles et un échange d informations entre les Programmes de la recherche technique et celui du Programme 6 à travers l utilisation des plateformes d innovations. 1.3 Le Programme Elevage, Pêche et Aquaculture du CORAF/WECARD Avant 2007, la recherche agricole sous-régionale du CORAF/WECARD était mise en œuvre par diverses unités opérationnelles (Base centres, Projets, Pôle, Réseaux, ) localisées dans toute la sous région. Le manque de coordination et la nécessité d identifier des financements (pour soutenir ces unités ne tenant pas compte des priorités sous régionales) ont entraîné de faibles niveaux d impact et une dispersion des rares ressources. Peu de choses ont été entreprises particulièrement dans le cadre du Réseau Elevage. C est ainsi que pour mieux orienter les investissements dans la recherche pour le développement de l élevage, des pêches et de l aquaculture en Afrique de l Ouest et du Centre, le CORAF/WECARD a créé le Programme Elevage, Pêche et Aquaculture. Ce programme vise à réaliser des améliorations durables avec l implication équitable de tous les acteurs, de la productivité, de la compétitivité et des marchés des produits de l élevage, de la pêche et de l aquaculture en Afrique de l Ouest et du Centre par : Le développement des innovations et des technologies appropriées pour l élevage, la pêche et l aquaculture ; Priorités de Recherche pour le Développement de l Elevage, de la Pêche et de l Aquaculture - CORAF/WECARD 19

20 L identification et l appui à l élaboration des options stratégiques de prise de décisions dans le domaine des politiques, des institutions et des marchés des produits de l élevage, de la pêche et de l aquaculture ; Le renforcement et la coordination du système sous régional de recherche agricole des secteurs de l élevage, de la pêche et de l aquaculture ; La facilitation et la satisfaction de la demande en connaissances agricoles des secteurs de l élevage, de la pêche et de l aquaculture et provenant des groupes cibles. 1.4 Objectif et démarche méthodologique Objectif de l étude L étude vise à analyser les contraintes et à identifier les priorités de recherche pour le développement de l élevage, des pêches et de l aquaculture en Afrique de l Ouest et du Centre. Elle a intégré une analyse croisée des contraintes et des opportunités liées aux aspects politiques, marchés et commerce ainsi que le renforcement de capacités en étroite collaboration avec les Gestionnaires des Programmes concernés. Au terme de l étude, et selon les termes de références, les produits attendus sont une analyse des contraintes et des opportunités, l identification des domaines et des activités prioritaires de recherche, les besoins en renforcement des capacités des acteurs et une stratégie de mise en œuvre Démarche méthodologique La présente étude a été réalisée en six principales étapes : Etape 1 : Recherche bibliographique Une recherche bibliographique par internet a été réalisée dans plusieurs centres de documentation. Un rapport préliminaire sur les systèmes d élevage, de pêche et d aquaculture, le contexte au Sahel, en Afrique Occidentale et Centrale, et la méthodologie proposée pour l'étude a été élaboré et présenté lors d un atelier d'un jour au siège du CORAF/WECARD. Cette revue qui avait pour but d avoir une vision commune pour l amélioration de la sécurité alimentaire et l accroissement durable des revenus des acteurs, tant pour l élevage, la pêche que l aquaculture, s est beaucoup inspirée d importants documents stratégiques ou d orientation du CORAF/WECARD (2007, 2008), de la CEDEAO (2005), de la CEMAC (2002), du FAAP (2006), de l IFPRI (2006), du NEPAD (2003, 2006), de l UEMOA (2006), de l ILRI (2007), du World Fish Center (2005) pour n en citer que quelques uns. Etape 2 : Atelier sur la méthodologie générale de l étude Il s agissait de dresser une liste de points clés devant être abordés par l'étude, de discuter et de se mettre d accord sur les pays prioritaires dans les trois zones agro-écologiques, et d atteindre un consensus sur la méthodologie générale. Outre les trois consultants, le Directeur Exécutif, le Directeur et les Gestionnaires de Programme et tous les cadres du CORAF/WECARD présents à Dakar ont pris part à l atelier. 20 Priorités de Recherche pour le Développement de l Elevage, de la Pêche et de l Aquaculture - CORAF/WECARD

MANUEL DES PROCEDURES DE GESTION DES PROGRAMMES

MANUEL DES PROCEDURES DE GESTION DES PROGRAMMES Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles/ West and Central African Council for Agricultural Research and Development CORAF/WECARD MANUEL DES PROCEDURES DE GESTION

Plus en détail

Termes de Référence. Pour un Consultant Chargé d une «étude ex ante sur l impact socioéconomique et environnemental des OGM en Afrique de l Ouest»

Termes de Référence. Pour un Consultant Chargé d une «étude ex ante sur l impact socioéconomique et environnemental des OGM en Afrique de l Ouest» CED EAO Co mmunau t é Économiq u e de s Ét ats d Af r iq u e d e l O u es t Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles ECOWAS Econo m ic Co mmunit y of West Af r ica

Plus en détail

Mécanisme de Fonds Commissionnés pour la Recherche Agricole Appel à Propositions de Projets (PP)

Mécanisme de Fonds Commissionnés pour la Recherche Agricole Appel à Propositions de Projets (PP) Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Mécanisme de Fonds Commissionnés pour la Recherche

Plus en détail

Offre et demande potentielle ECOWAS STDF 13/ OIE/ FAO/ CIRAD

Offre et demande potentielle ECOWAS STDF 13/ OIE/ FAO/ CIRAD Offre et demande potentielle ECOWAS STDF 13/ OIE/ FAO/ CIRAD Plan 1. Offre et demande potentielle dans la zone ECOWAS 2. Offre potentielle au Mali 3. Marché au nord du Mali (Gao Algérie) 4. Estimation

Plus en détail

Du 10 au 13 Février à Accra et du 14

Du 10 au 13 Février à Accra et du 14 Bulletin mensuel d information du Conseil Ouest et Centre africain pour la recherche et le développement agricoles Numéro 38 (FEVRIER - MARS 2013) CORAF/WECARD-AusAID/CSIRO : la troisième phase du partenariat

Plus en détail

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI)

L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) L Initiative pour la Réduction de la Pauvreté et la Gestion de l Environnement (PREMI) Un partenariat en appui aux politiques environnementales en Afrique de l Ouest PROGRAMME AFRIQUE CENTRALE ET OCCIDENTALE

Plus en détail

MANUEL DE SUIVI-EVALUATION

MANUEL DE SUIVI-EVALUATION Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development MANUEL DE SUIVI-EVALUATION Unité de Panification

Plus en détail

REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI)

REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI) REGLEMENT ET CRITERES DU CONCOURS DE PROJETS 4.2 PROGRAMME DE PETITES INITIATIVES (PPI) 1. PRESENTATION DU PROGRAMME Le Fonds Français pour l Environnement Mondial (FFEM) lance une quatrième phase du Programme

Plus en détail

Foire aux Savoirs CONSOLIDER LA RESILIENCE A L INSECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST

Foire aux Savoirs CONSOLIDER LA RESILIENCE A L INSECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST Foire aux Savoirs CONSOLIDER LA RESILIENCE A L INSECURITE ALIMENTAIRE ET NUTRITIONNELLE AU SAHEL ET EN AFRIQUE DE L OUEST Ouagadougou/Burkina Faso, du 05 au 07 novembre 2013 1. Introduction Au Sahel, environ

Plus en détail

L Assurance agricole au Sénégal

L Assurance agricole au Sénégal COLLOQUE FARM - Pluriagri : Assurer la production agricole Comment faire des systèmes assurantiels des outils de développement? 1 Paris, le 18 décembre 2012 Thème L Assurance agricole au Sénégal Un système

Plus en détail

Protocole d Accord de Coopération. Entre. Le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS)

Protocole d Accord de Coopération. Entre. Le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte contre la Sécheresse dans le Sahel (CILSS) COMITE PERMANENT INTER-ETATS DE LUTTE CONTRE LA SECHERESSE DANS LE SAHEL AGENCE PANAFRICAINE DE LA GRANDE MURAILLE VERTE Protocole d Accord de Coopération Entre Le Comité Permanent Inter-Etats de Lutte

Plus en détail

Analyse des mécanismes de diffusion des technologies agricoles améliorées et innovations dans l'espace CEDEAO

Analyse des mécanismes de diffusion des technologies agricoles améliorées et innovations dans l'espace CEDEAO Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Analyse des mécanismes de diffusion des technologies

Plus en détail

PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC

PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC PRESENTATION DU PROGRAMME D ACTION NATIONAL DE LUTTE CONTRE LA DEGRADATION DES TERRES ET DES FORETS EN RDC 1. INTRODUCTION 2. ETAT DES LIEUX PLAN 3. PROBLEMATIQUE DE LA DEGRADATION DES TERRES ET DE LA

Plus en détail

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique.

Connaissances et compétences requises : coordonnées géographiques, réflexion critique, recherche de documentation, rédaction, support cartographique. Activité : «Mais où est donc..?» Afrique Géographie : problématique de la faim. Age : 10-13 ans Outil pédagogique développé par l équipe jeunesse du PAM. Résumé Connaissances et compétences requises :

Plus en détail

PLAN R E V A RETOUR VERS L AGRICULTURE

PLAN R E V A RETOUR VERS L AGRICULTURE REPUBLIQUE DU SENEGAL Un Peuple Un But Une Foi ------------ MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L HYDRAULIQUE RURALE ET DE LA SECURITE ALIMENTAIRE ------------ NOUVELLE ORIENTATION DE LA POLITIQUE AGRICOLE

Plus en détail

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV

Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV Docteur Bendeddouche Badis Ministère de l Enseignement Supérieur et de la Recherche Scientifique Directeur EP SNV 1 CONTEXTE EN ALGERIE Recrudescence des TIA HACCP obligatoire depuis 2010 Mise à niveau

Plus en détail

Plan d Investissement Agricole 2010 2015

Plan d Investissement Agricole 2010 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité- Justice- Travail ********** MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE ********** MINISTERE DE L ECONOMIE ET DES FINANCES Plan d Investissement Agricole 2010

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT RECRUTEMENT D

Plus en détail

AVANT-PROPOS. Directeur de la Division de la statistique de la FAO

AVANT-PROPOS. Directeur de la Division de la statistique de la FAO AVANT-PROPOS L Annuaire statistique de la FAO fournit une sélection d indicateurs par pays sur l alimentation et l agriculture. Les données proviennent de FAOSTAT, la base de données statistique de l Organisation

Plus en détail

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre

Promouvoir des synergies entre la protection des enfants et la protection sociale en Afrique de l Ouest et du Centre inégalité Note de Synthèse Protection sociale pour les Enfants Réduction de la pauvreté q protection sociale Février 2009 exclusion sociale Politiques Sociales atteindre les OMD sécurité stratégies politiques

Plus en détail

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole

CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES. Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole CONGRES INTERNATIONAL SUR L ASSURANCE ET LA RÉASSURANCE DES RISQUES AGRICOLES 1 Marrakech -29, 30 et 31janvier 2014 Session 2 Partenariat Public Privé dans l Assurance Agricole L expérience de la Compagnie

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un Assistant pour la gestion des bases de données

Termes de référence pour le recrutement d un Assistant pour la gestion des bases de données Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development Termes de référence pour le recrutement d un

Plus en détail

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION

République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION République de Côte d Ivoire NOTE D INFORMATION UN INSTRUMENT PROFESSIONNEL AU CŒUR DU DEVELOPPEMENT AGRICOLE ET DES FILIERES DE PRODUCTION Investir pour le futur Anticiper - Innover 01 BP 3726 ABIDJAN

Plus en détail

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD

Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD PRÉSENTATION POWER POINT Enjeux et Perspectives de la composante «Environnement Santé» du Plan d Action de l Initiative Environnement du NEPAD Cheikh FOFANA, Assistant au Secrétaire Exécutif, Secrétariat

Plus en détail

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT

APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT Conseil Ouest et Centre Africain pour la Recherche et le Développement Agricoles West and Central African Council for Agricultural Research and Development APPEL À MANIFESTATION D INTÉRÊT RECRUTEMENT D

Plus en détail

Les économies de l Afrique de l Ouest : un portrait statistique

Les économies de l Afrique de l Ouest : un portrait statistique Les économies de l Afrique de l Ouest : un portrait statistique Ce bref portrait statistique porte sur l Afrique de l Ouest, région qui regroupe ici les quinze pays membres de la CEDEAO (Communauté Economique

Plus en détail

La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT

La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT La culture du résultat au sein des systèmes statistiques nationaux des Etats membres d AFRISTAT SOMMAIRE Introduction... 2 I. Aperçu sur le fondement de la gestion axée sur les résultats... 3 1.1. De nouveaux

Plus en détail

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES

FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES FONDS D INVESTISSEMENT CLIMATIQUES CRITÈRES DE SÉLECTION DES PROGRAMMES PILOTES NATIONAUX ET RÉGIONAUX AU TITRE DU PROGRAMME D INVESTISSEMENT FORESTIER I. CADRE GÉNÉRAL 1. On s accorde de plus en plus

Plus en détail

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel

Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Organisation des Nations Unies pour le développement industriel Distr. générale 14 octobre 2014 Français Original: anglais Conseil du développement industriel Quarante-deuxième session Vienne, 25-27 novembre

Plus en détail

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication

Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication Termes de référence pour le recrutement d un consultant en communication A. Contexte La Conférence des Ministres de l Éducation des États et gouvernements de la Francophonie (CONFEMEN) est une organisation

Plus en détail

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité

Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité Plateforme d informations climatiques au Niger Présentation de l opportunité 23 Novembre 2012 Pour diffusion publique Résumé Exécutif Une opportunité Pour un opérateur privé, la plateforme d'informations

Plus en détail

PLAN D'ACTION POUR UNE GESTION APAISEE DE LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE ENTRE LE SAHEL ET LA COTE

PLAN D'ACTION POUR UNE GESTION APAISEE DE LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE ENTRE LE SAHEL ET LA COTE 1 PLAN D'ACTION POUR UNE GESTION APAISEE DE LA TRANSHUMANCE TRANSFRONTALIERE ENTRE LE SAHEL ET LA COTE 1. LE RENFORCEMENT DE LA COMPLEMENTARITE DES ACTIVITES AGRICOLES ET D'ELEVAGE, UN LEVIER VITAL POUR

Plus en détail

Résumé. 1 Les chiffres du recensement général de la population et de l habitat (RGPH2) de 2009 sont en cours exploitation. Les données seront rendues

Résumé. 1 Les chiffres du recensement général de la population et de l habitat (RGPH2) de 2009 sont en cours exploitation. Les données seront rendues Résumé Cette étude a été lancée par l Organisation Internationale pour les Migrations à la demande du Gouvernement du Tchad par le biais du Ministère des Affaires Etrangères et de l Intégration Africaine.

Plus en détail

Rapport de revue technique indépendante. Programme national d investissement prioritaire dans le secteur agricole (PNIP-SA) MALI

Rapport de revue technique indépendante. Programme national d investissement prioritaire dans le secteur agricole (PNIP-SA) MALI Rapport de revue technique indépendante Programme national d investissement prioritaire dans le secteur agricole (PNIP-SA) MALI Mali Version date: 27 Septembre 2010 1 Résumé Analytique : Principales conclusions

Plus en détail

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni

PJ 28/12. 7 février 2012 Original : anglais. Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni PJ 28/12 7 février 2012 Original : anglais F Comité des projets/ Conseil international du Café 5 8 mars 2012 Londres, Royaume Uni Encourager l intensification de la production caféière et vivrière au moyen

Plus en détail

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA

NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE La Commission Département des Politiques Economiques NOTE DE PRESENTATION DU PROGRAMME STATISTIQUE DE L UEMOA Février 2005 I INTRODUCTION Le Traité instituant

Plus en détail

Plateformes d Innovation (PI) de la Chaine de Valeur Agricole

Plateformes d Innovation (PI) de la Chaine de Valeur Agricole Recherche Agricole Intégrée pour le Développement (IAR4D) Système d Innovation: Plateformes d Innovation (PI) de la Chaine de Valeur Agricole CORAF/WECARD Executive Secretariat 7, Avenue Bourguiba, BP

Plus en détail

Sécurité des moyens d existence. Changements climatiques, migrations et. Programme des Nations Unies pour l environnement

Sécurité des moyens d existence. Changements climatiques, migrations et. Programme des Nations Unies pour l environnement Sécurité des moyens d existence Changements climatiques, migrations et Programme des Nations Unies pour l environnement Ce rapport a été réalisé grâce à un partenariat technique entre le Programme des

Plus en détail

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS.

Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS. Comité des produits Discours du Directeur général. 29 mai 2012 1 DISCOURS D OUVERTURE DU DIRECTEUR GÉNÉRAL AU COMITÉ DES PRODUITS 28 mai 2012 Madame la Représentante permanente adjointe de Sri Lanka, Présidente

Plus en détail

SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA

SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA SYNTHESE DE PRESENTATION DU PPILDA INTITULE DU PROJET : PROJET DE PROMOTION DE L INITIATIVE LOCALE POUR LE DEVELOPPEMENT D AGUIE 1 Intitulé du Projet : Projet de Promotion de l Initiative Locale pour le

Plus en détail

PLAN D ACTION MONDIAL POUR LES RESSOURCES ZOOGÉNÉTIQUES et la DÉCLARATION D INTERLAKEN

PLAN D ACTION MONDIAL POUR LES RESSOURCES ZOOGÉNÉTIQUES et la DÉCLARATION D INTERLAKEN PLAN D ACTION MONDIAL POUR LES RESSOURCES ZOOGÉNÉTIQUES et la DÉCLARATION D INTERLAKEN COMMISSION DES RESSOURCES GÉNÉTIQUES POUR L ALIMENTATION ET L AGRICULTURE PLAN D ACTION MONDIAL POUR LES RESSOURCES

Plus en détail

PROJET DE BONNE GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER COMME FACTEUR DE CROISSANCE (PROMINES) UNITE D EXECUTION DU PROJET

PROJET DE BONNE GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER COMME FACTEUR DE CROISSANCE (PROMINES) UNITE D EXECUTION DU PROJET PROJET DE BONNE GOUVERNANCE DANS LE SECTEUR MINIER COMME FACTEUR DE CROISSANCE (PROMINES) UNITE D EXECUTION DU PROJET ID Projet : P106982 IDA H589 ZR TF010744 Pour le recrutement d un Consultant International

Plus en détail

SOMMAIRE PARTIE 1 : POURQUOI «DONNER DU CREDIT AUX FEMMES RURALES»?... 3 PARTIE 2 : EPARGNE/CREDIT DU SYSTEME FINANCIER INFORMEL...

SOMMAIRE PARTIE 1 : POURQUOI «DONNER DU CREDIT AUX FEMMES RURALES»?... 3 PARTIE 2 : EPARGNE/CREDIT DU SYSTEME FINANCIER INFORMEL... Fédération Internationale des Producteurs Agricoles 1 «DONNER DU CREDIT AUX FEMMES RURALES» Ce document fut élaboré dans l objectif d apporter une information la plus complète possible sur le thème du

Plus en détail

Veuillez trouver ci-dessous un nouveau bulletin de veille sur le développement rural.

Veuillez trouver ci-dessous un nouveau bulletin de veille sur le développement rural. N 229 12 décembre 2013 Veuillez trouver ci-dessous un nouveau bulletin de veille sur le développement rural. N hésitez pas à réagir par retour de mail à l une ou l autre de ces références, ce bulletin

Plus en détail

Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique

Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique GROUPE DE LA BANQUE AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT Rôle et stratégie de la Banque Africaine de Développement dans la promotion de l intégration financière régionale en Afrique Gabriel Mougani Economiste financier

Plus en détail

Oeuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté aux Comores

Oeuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté aux Comores Oeuvrer pour que les populations rurales pauvres se libèrent de la pauvreté aux Comores La pauvreté rurale aux Comores Depuis leur indépendance en 1975, les Comoriens ont souffert de l instabilité politique

Plus en détail

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION

REPUBLIQUE TOGOLAISE. Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET NUTRITION REPUBLIQUE TOGOLAISE Travail Liberate Patria MINISTERE DE L AGRICULTURE, DE L ELEVAGE ET DE LA PECHE PROGRAMME NATIONAL D INVESTISSEMENT AGRICOLE ET DE SECURITE ALIMENTAIRE -PNIASA - PLAN D ACTION DU VOLET

Plus en détail

Résumé du rapport final du Projet ECDD

Résumé du rapport final du Projet ECDD Résumé du rapport final du Projet ECDD Janvier 2010 avril 2013 A propos du projet ECDD Le projet ECDD a été mis en œuvre par la Bristol Conservation & Science Foundation (une unité opérationnelle de Bristol,

Plus en détail

Exemples de projets financés par l Union européenne et les Etats membres dans le cadre du Partenariat UE-Afrique sur le coton

Exemples de projets financés par l Union européenne et les Etats membres dans le cadre du Partenariat UE-Afrique sur le coton Exemples de projets financés par l Union européenne et les Etats membres dans le cadre du Partenariat UE-Afrique sur le coton Michaela Dodini, Délégation UE Plan de la Présentation I. Brefs rappels sur

Plus en détail

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde

au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde Fiche prolongement 6 Du lien entre environnement et développement au concept de «développement durable» Pour une éducation ouverte sur le monde 20% de la population mondiale consomme 87 % des ressources

Plus en détail

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015

Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena. 28-30 avril 2015 Deuxi ème jour Premier jour Jour 0 Programme du Forum National sur la Nutrition et l Alimentation à l Hôtel KEMPINSKI N Djamena 28-30 avril 2015 Date Heure Activité Veille du forum (Hôtel KEMPINSKI) Arrivée

Plus en détail

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE

RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM 9ÈME DECLARATION FINALE 9ÈME RÉUNION DES MINISTRES DE L'ALIMENTATION, DE L'AGRICULTURE ET DE LA PÊCHE DES PAYS MEMBRES DU CIHEAM La Valette 27 septembre 2012 DECLARATION FINALE page 1 A l invitation de S.E. George Pullicino,

Plus en détail

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005.

Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005. Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005. Agricultural Policies in OECD Countries: Monitoring and Evaluation 2005 Summary in French Les politiques agricoles des pays de l OCDE: Suivi et évaluation 2005 Résumé Le soutien accordé aux producteurs

Plus en détail

PROGRAMME D APPUI AUX ORGANISATIONS PAYSANNES AFRICAINES (PAOPA) PHASE PRINCIPALE DOCUMENT DE PROGRAMME REGIONAL

PROGRAMME D APPUI AUX ORGANISATIONS PAYSANNES AFRICAINES (PAOPA) PHASE PRINCIPALE DOCUMENT DE PROGRAMME REGIONAL PROGRAMME D APPUI AUX ORGANISATIONS PAYSANNES AFRICAINES (PAOPA) PHASE PRINCIPALE DOCUMENT DE PROGRAMME REGIONAL 2 SFOAP Main Phase Regional Programme Documents - PAFO Table des matières I. Et si nous

Plus en détail

et à Hammamet (en Tunisie) 4, en mars 2013. Ces consultations ont été complétées par une enquête en ligne 5 amorcée en 2011.

et à Hammamet (en Tunisie) 4, en mars 2013. Ces consultations ont été complétées par une enquête en ligne 5 amorcée en 2011. Document final des consultations régionales sur le programme de développement après-2015 Contexte Partout dans le monde, les objectifs du Millénaire pour le développement (OMD) ont généré des actions de

Plus en détail

Bien vivre, dans les limites de notre planète

Bien vivre, dans les limites de notre planète isstock Bien vivre, dans les limites de notre planète 7e PAE le programme d action général de l Union pour l environnement à l horizon 2020 Depuis le milieu des années 70, la politique environnementale

Plus en détail

Communauté Economique des Etats de l Afrique Centrale (CEEAC) Programme Détaillé pour le Développement de l Agriculture Africaine (PDDAA)

Communauté Economique des Etats de l Afrique Centrale (CEEAC) Programme Détaillé pour le Développement de l Agriculture Africaine (PDDAA) Communauté Economique des Etats de l Afrique Centrale () Programme Détaillé pour le Développement de l Agriculture Africaine (PDDAA) Fonds Fiduciaire Multi Donateurs (FFMD) Plan stratégique et opérationnel

Plus en détail

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 EXPERIENCE SENEGALAISE DE LA MICROASSURANCE: DEFIS ET OPPORTUNITES Présenté par OUEDRAOGO Adolphe Chef de Brigade de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème sera abordé en cinq

Plus en détail

PRESENTATION DES PROGRAMMES

PRESENTATION DES PROGRAMMES REPUBLIQUE DE CÔTE D IVOIRE UNION DISCIPLINE - TRAVAIL PROGRAMME NATIONAL D INVESTISSEMENT AGRICOLE (PNIA 2010 2015) PRESENTATION DES PROGRAMMES ((Documentt proviissoiire)) Mai 2010 Table des matières

Plus en détail

CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE

CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE CONGRES REGIONAL CTA/ ATPS DE LA JEUNESSE EN AFRIQUE Exploiter le Potentiel de la Science, de la Technologie et de l Innovation dans les chaînes Agro-alimentaires en Afrique : Créer emplois et richesse

Plus en détail

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES

TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES TERMES DE REFERENCE POUR LE RENFORCEMENT DU DEPARTEMENT CHARGE DES AFFAIRES JURIDIQUES Avril 2014 TDR pour le renforcement du Service Juridique de la BIDC Page - 1 - I. CONTEXTE ET JUSTIFICATION La BIDC,

Plus en détail

AUTORITÉ DU BASSIN DU NIGER (ABN)

AUTORITÉ DU BASSIN DU NIGER (ABN) Langue: Français Original: Français Diffusion: Restreinte AUTORITÉ DU BASSIN DU NIGER (ABN) PROGRAMME INTÉGRÉ DE DÉVELOPPEMENT AGRICOLE ET D ADAPTATION AU CHANGEMENT CLIMATIQUE DANS LE BASSIN DU NIGER

Plus en détail

QU'EST-CE QUE LA ZONE FRANC?

QU'EST-CE QUE LA ZONE FRANC? QU'EST-CE QUE LA ZONE FRANC? BURKINA FASO MALI NIGER TCHAD SENEGAL GUINEE-BISSAU RCA COTE-D'IVOIRE TOGO BENIN CAMEROUN GUINEE EQUAT. GABON CONGO Comores Les pays de la Zone Franc UEMOA CEMAC Comores France

Plus en détail

INTÉGRATION DES SERVICES FINANCIERS DANS LES STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ Un aperçu Général --------

INTÉGRATION DES SERVICES FINANCIERS DANS LES STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ Un aperçu Général -------- INTÉGRATION DES SERVICES FINANCIERS DANS LES STRATÉGIES DE LUTTE CONTRE LA PAUVRETÉ Un aperçu Général -------- Colloque UEMOA-CRDI, du 08-10 Décembre 2009, Ouagadougou Samuel T. KABORE; Dieudonné OUEDRAOGO,

Plus en détail

Inter-réseaux - Bulletin de veille n 166 10 septe mbre 2010

Inter-réseaux - Bulletin de veille n 166 10 septe mbre 2010 Inter-réseaux - Bulletin de veille n 166 10 septe mbre 2010 Veuillez trouver ci-dessous un nouveau bulletin de veille sur le développement rural. Ce mois-ci, des références autour du foncier, des politiques

Plus en détail

La gouvernance foncière Agissons pour sa mise en œuvre!

La gouvernance foncière Agissons pour sa mise en œuvre! La gouvernance foncière Agissons pour sa mise en œuvre! Directives volontaires pour une gouvernance responsable des régimes fonciers applicables aux terres, aux pêches et aux forêts dans le contexte de

Plus en détail

FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE

FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE FORUM INTERNATIONAL DU DAKAR-AGRICOLE La fracture agricole mondiale : «Ouvrir des perspectives pour les espaces en développement» 4 et 5 février 2005 Rapport - ATELIER 2A Thème : Les modèles économiques

Plus en détail

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC

Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010. Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC Institut National de la Statistique - Annuaire Statistique du Cameroun 2010 Chapitre 26 : LE CAMEROUN DANS LA ZONE CEMAC 1. Présentation... 328 2. Méthodologie... 328 3. Définitions... 328 4. Sources de

Plus en détail

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire

la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire la solution AAFEX aux problèmes de financement des entreprises exportatrices du secteur agricole et agroalimentaire HISTORIQUE Le Centre pour le Développement des Exportations Africaines CEDEXA S.A. CEDEXA

Plus en détail

FORMATION D EXPERTS REGIONAUX POUR UNE GESTION DURABLE DES FORETS DU BASSIN DU CONGO

FORMATION D EXPERTS REGIONAUX POUR UNE GESTION DURABLE DES FORETS DU BASSIN DU CONGO ANNEE UNIVERSITAIRE 2005-2006 FORMATION D EXPERTS REGIONAUX POUR UNE GESTION DURABLE DES FORETS DU BASSIN DU CONGO Informations générales, conditions d admission, frais de participation et dossier de candidature.

Plus en détail

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT

UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT UNE MEILLEURE CROISSANCE, UN MEILLEUR CLIMAT The New Climate Economy Report EXECUTIVE SUMMARY La Commission Mondiale sur l Économie et le Climat a été établie pour déterminer s il est possible de parvenir

Plus en détail

Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET

Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET Le Réseau de Systèmes d Alerte Précoce contre la Famine Conception et mise en œuvre de l Alerte Précoce par FEWS NET Ouagadougou, Burkina Faso 18-20 Novembre 2013 Plan A. Qu est-ce que FEWS NET? B. Les

Plus en détail

APPEL A COMMUNICATIONS

APPEL A COMMUNICATIONS APPEL A COMMUNICATIONS Colloque régional UEMOA-CRDI sur Intégration régionale et stratégies régionales de réduction de la pauvreté 8-10 décembre 2009, Ouagadougou, Burkina Faso Délai de soumission de résumé

Plus en détail

Cas de la Plateforme du Niger

Cas de la Plateforme du Niger Plateformes Nationales de Dialogue entre Acteurs pour l Adaptation de l Agriculture au Changement Climatique Cas de la Plateforme du Niger M me HIMA Fatimatou, Plateforme Paysanne/Niger avril 2013 UNE

Plus en détail

diffusion externe les services d'orange pour l agriculture en Afrique

diffusion externe les services d'orange pour l agriculture en Afrique les services d'orange pour l agriculture en Afrique ce catalogue a pour objectif d éclairer sur les méthodes développées par Orange pour améliorer la productivité dans le monde rural 2 sommaire 1 2 3 l'apport

Plus en détail

Comité monétaire et financier international

Comité monétaire et financier international Comité monétaire et financier international Trente-et-unième réunion 18 avril 2015 Déclaration de Mr. Regis Immongault Ministre de l économie, de la promotion des investissements et de la prospective Gabon

Plus en détail

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

BOAD en Bref. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD en Bref Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT LA BANQUE OUEST AFRICAINE DE DEVELOPPEMENT EN BREF 1. CRÉATION ET OBJET La Banque Ouest Africaine de Développement (BOAD) est l institution

Plus en détail

ESTIMATION DES VOLUMES ET DE LA VALEUR DU COMMERCE REGIONAL DES DENREES DE BASE

ESTIMATION DES VOLUMES ET DE LA VALEUR DU COMMERCE REGIONAL DES DENREES DE BASE ESTIMATION DES VOLUMES ET DE LA VALEUR DU COMMERCE REGIONAL DES DENREES DE BASE Henri P. Josserand, PhD, Consultant Document préparé pour la conférence «Libre circulation des produits alimentaires», Accra

Plus en détail

Perspectives sur le Besoin non satisfait en planification familiale en Afrique de l Ouest : le Togo

Perspectives sur le Besoin non satisfait en planification familiale en Afrique de l Ouest : le Togo Perspectives sur le Besoin non satisfait en planification en Afrique de l Ouest : le Togo Conférence sur le Repositionnement de la Planification Familiale en Afrique de l Ouest le 15 au 18 février 25 Accra,

Plus en détail

Présenté par Jean Claude Ngbwa, Secrétaire Général de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009

Présenté par Jean Claude Ngbwa, Secrétaire Général de la CIMA. DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 PERSPECTIVES DES MARCHES D ASSURANCES AFRICAINS Présenté par Jean Claude Ngbwa, Secrétaire Général de la CIMA DAKAR, les 3-4 et 5 novembre 2009 2 INTRODUCTION Le thème qui nous a été confié porte sur les

Plus en détail

EVALUATION FINALE BKF/012

EVALUATION FINALE BKF/012 EVALUATION FINALE BKF/012 Projet d Appui à la Gestion participative des Ressources naturelles dans la Région des Hauts-Bassins FICHE SYNTHETIQUE Pays Titre du projet Code LuxDev Burkina Faso Projet d Appui

Plus en détail

COOPERATION BELGIQUE - BURUNDI Programme 2012 de bourses d études et de stage hors-projet

COOPERATION BELGIQUE - BURUNDI Programme 2012 de bourses d études et de stage hors-projet COOPERATION BELGIQUE - BURUNDI Programme 2012 de bourses d études et de stage hors-projet Les bourses d études ou de stages sont financées par la coopération belge dans le cadre d un accord de coopération

Plus en détail

Contribution à l introduction :

Contribution à l introduction : Atelier «Bridge Initiative international» L espace des politiques agricoles entre les logiques de la mondialisation et les objectifs de développement Dakar, les 9 et 10 Juin 2005 Contribution à l introduction

Plus en détail

FAO-Adapt. Programme-cadre sur l adaptation au changement climatique

FAO-Adapt. Programme-cadre sur l adaptation au changement climatique FAO-Adapt Programme-cadre sur l adaptation au changement climatique FAO-Adapt Programme-cadre sur l adaptation au changement climatique ORGANISATION DES NATIONS UNIES POUR L ALIMENTATION ET L AGRICULTURE

Plus en détail

C est quoi le District Health Information Software 2?

C est quoi le District Health Information Software 2? Introduction Actions entreprises C est quoi le Health Information Software 2? Avantages Inconvénients Conclusion Le système d information sanitaire est l un des piliers du Système de Santé Il contribue

Plus en détail

Rapport de fin du Programme

Rapport de fin du Programme Observatoire Economique et Statistique d Afrique Subsaharienne Département des Affaires Economiques et Sociales du Secrétariat Général des Nations Unies Programme des Nations Unies pour le Développement

Plus en détail

www.iavs-energie.org

www.iavs-energie.org Notes de recherche de l IAVS www.iavs-energie.org ---------------- administration@iavs-energie.org iavsmail@gmail.com ---------------- Cadre de référence indicatif pour la promotion de l efficacité énergétique

Plus en détail

INVESTIR AU TCHAD. Le Tchad est un pays d agriculture et d élevage, un pays dont le peuple est laborieux, un pays dont le sous sol est promoteur.

INVESTIR AU TCHAD. Le Tchad est un pays d agriculture et d élevage, un pays dont le peuple est laborieux, un pays dont le sous sol est promoteur. INVESTIR AU TCHAD POURQUOI INVESTIR AU TCHAD Des Potentialités Economiques Enormes Un Environnement Politique et Economique Favorable Une Activité Economique Réglementée Un Cadre Indicatif Favorable. DES

Plus en détail

En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures

En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures En Afrique, les opportunités d emploi offertes aux femmes proviennent à 92 % de l économie informelle (estimation). JORGEN SCHYTTE/Still Pictures 1 Introduction I Cette étude considère l urbanisation comme

Plus en détail

Impact of slower economic growth in major trading partners on the Congolese economy

Impact of slower economic growth in major trading partners on the Congolese economy MPRA Munich Personal RePEc Archive Impact of slower economic growth in major trading partners on the Congolese economy Jean Blaise Nlemfu Mukoko Departement d économie, Université de kinshasa, Groupe de

Plus en détail

Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest

Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest Alliance Globale pour la Résilience AGIR Sahel et Afrique de l Ouest Guide Méthodologique de Conduite du Dialogue Inclusif Pays «Formulation des Priorités Résilience Pays (PRP-AGIR)» Version Finale (Septembre

Plus en détail

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL

Conseil d administration Genève, mars 2000 ESP. Relations de l OIT avec les institutions de Bretton Woods BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL BUREAU INTERNATIONAL DU TRAVAIL GB.277/ESP/4 (Add.1) 277 e session Conseil d administration Genève, mars 2000 Commission de l'emploi et de la politique sociale ESP QUATRIÈME QUESTION À L ORDRE DU JOUR

Plus en détail

demain Aujourd hui ACDIC A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS

demain Aujourd hui ACDIC A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS ACDIC Aujourd hui & demain A. PRESENTATION DE L ACDIC B. 10 ANS D ACTIONS. Des actes concrets, des effets, des impacts C. DES ACQUIS ET ATOUTS CERTAINS D. QUATRE THEMES D ACTIONS PRIORITAIRES E. NOS AMBITIONS

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT

GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés. Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT GUIDE PRATIQUE des opérateurs privés Edition 2014 BANQUE OUEST AFRICAINE DE DÉVELOPPEMENT BOAD - Guide pratique GUIDE PRATIQUE DESTINE AUX OPERATEURS ECONOMIQUES PRIVES 1. PRESENTATION La Banque Ouest

Plus en détail

RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013

RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013 RÉSULTATS DE LA 1ÈRE SÉRIE D ENQUÊTES AFROBAROMÈTRE AU TOGO 3e Dissemination 26 Juin 2013 [Include National Partner logo] www.afrobarometer.org www.crop-africa.org 1 [Include National Partner logo] Afrobaromètre:

Plus en détail

Ameth Saloum NDIAYE. Colloque régional UEMOA-CRDI 2009 1

Ameth Saloum NDIAYE. Colloque régional UEMOA-CRDI 2009 1 Ameth Saloum NDIAYE CEPOD, Ministère de l Economie et des Finances, Sénégal Colloque régional UEMOA-CRDI, Ouagadougou, Burkina Faso, 8-10 décembre 2009 1 Problématique et justification Objectifs du papier

Plus en détail

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE

THEME 5: CONDITIONS DE VIABILITE FINANCIERE DE LA MICROFINANCE AGRICOLE RESEAU DES CAISSES POPULAIRES DU BURKINA ********************************* Fédération des Caisses Populaires du Burkina (F.C.P.B.) Tél.: 50.30.48.41, Fax : 50.30.49.10 ; E-mail : fcpb@fasonet.bf ; Adresse

Plus en détail

Fiscalité des médicaments, consommables et équipements médicaux dans les pays membres de l UEMOA

Fiscalité des médicaments, consommables et équipements médicaux dans les pays membres de l UEMOA Fiscalité des médicaments, consommables et équipements médicaux dans les pays membres de l UEMOA Dr Amadou Moctar MBAYE & Gérard FOULON Direction santé - Département du Développement Social 2ème Colloque

Plus en détail

Un monde sans faim Brève présentation de l'initiative spéciale

Un monde sans faim Brève présentation de l'initiative spéciale 1 Un monde sans faim Brève présentation de l'initiative spéciale Version de mars 2015 Les enjeux En lançant l'initiative spéciale «Un seul monde sans faim», le ministère fédéral allemand de la Coopération

Plus en détail