COMPÉTENCES CLINIQUES NEUROLOGIE

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMPÉTENCES CLINIQUES NEUROLOGIE"

Transcription

1 COMPÉTENCES CLINIQUES NEUROLOGIE 1. Motricité et réflexes a. Examen musculaire Inspection Taille, symétrie (amyotrophie, hypertrophie) Fasciculations Crampes Percussion Myotonie (persistance d'une forte contraction musculaire après percussion du muscle) Palpation Douleur (polymyosite) Déficit musculaire Cotation : testing 0 = Aucune contraction. 1 = Contraction visible n'entraînant aucun mouvement. 2 = Contraction permettant le mouvement en l'absence de pesanteur. 3 = Contraction permettant le mouvement contre la pesanteur. 4 = Contraction permettant le mouvement contre la résistance. 5 = Force musculaire normale Ce qu il faut retenir par rapport au tonus hypotonie : résulte soit d'une lésion musculaire primitive soit d'une atteinte du nerf périphérique soit du contrôle central (syndrome cérébelleux). hypertonie : o o élastique, comme une lame de canif (syndrome pyramidal). plastique, le membre garde l'attitude lors du relâchement de l'étirement (syndrome extrapyramidal). 1 OMC/

2 b. Examen des réflexes (ROT) Contraction unique du muscle par percussion du tendon correspondant. La vivacité est variable. Importance de la symétrie. Réflexes Technique de recherche Réponse Niveau radiculaire Bicipital Avant-bras demi-fléchi. Pouce de l'examinateur sur le tendon du biceps. Percussion du pouce Flexion par contraction du biceps. C5 (C6) Stylo-radial Avant-bras demi-fléchi, bord radial vers le haut. Percussion de la styloïde radiale. Flexion de l'avant bras sur le bras, par contraction du long supinateur. C6 Tricipital Bras en abduction, av-bras pendant. Percussion du tendon du triceps au dessus de l'olécrâne. Extension de l'avant-bras sur le bras par contraction du triceps. C7 Cubitopronateur Avant-bras demi-fléchi, légère supination. Percussion de la styloïde cubitale. Pronation de la main C8 Flexion des doigts Percussion de l'index de l'examinateur posée sur l'articulation inter-phalangienne distale. Flexion distale des dernières phalanges C8 Rotulien Au lit : genou demi-fléchi. Assis : jambes pendantes ou croisées. Percussion du tendon rotulien. Extension de la jambe sur la cuisse par contraction du quadriceps. L4 Achilléen Position à genoux : percussion du tendon d'achille. Extension du pied par contraction du triceps sural. S1 2 OMC/

3 2. Sensibilité (topographie et siège de la lésion) Système nerveux périphérique : o Sensibilité tactile et proprioceptive : fibres rapides, de gros calibre, myélinisées o Sensibilité thermique et douleur : fibres fines, plus lentes, myélinisées ou non. Ce qu il faut retenir par rapport à la sensibilité : Les douleurs neurogènes traduisent toujours une atteinte des voies sensitives. La névralgie est définie par le siège de la douleur sur le trajet d'un tronc nerveux. L'hyperesthésie est définie par une douleur provoquée par un simple effleurement du segment douloureux. Les paresthésies traduisent généralement l'atteinte des fibres myélinisées de gros diamètre, soit centrales soit périphériques (fourmillements, picotements). L anamnèse permet de préciser le mode d'installation, l'ancienneté, la topographie, la nature et les circonstances déclenchantes des troubles sensitifs. L examen physique requiert la coopération du patient. Attention à un examen trop long. On examine la sensibilité cutanée et la sensibilité proprioceptive. L évaluation du toucher piquer (sensibilité cutanée) s effectue: o Proximal-distal o Gauche-droite 3. Coordination Les manœuvres doivent être exécutées ouverts puis yeux fermés (testent aussi la proprioception). Troubles de coordination dans l espace o S explorent par la manœuvre doigt-nez ou talon-genou Troubles de coordination dans le temps o Adiadococinésie : épreuve des marionnettes o Dyschronomètrie : retard à l'initiation et à l'arrêt du mouvement Ataxie o Trouble de la statique et de la marche o L ataxie peut être : cérébelleuse, vestibulaire et proprioceptive 3 OMC/

4 4. Nerfs crâniens I = nerf olfactif II = nerf optique III = nerf oculomoteur IV = nerf trochléaire V = nerf trijumeau (1, 2, 3) VI = nerf abducens VII = nerf facial VIII = nerf auditif (nerf cochléaire et vestibulaire) IX = nerf glosso-pharyngien X = nerf vague XI = nerf accessoire XII = nerf hypoglosse 5. Sémiologie cognitive Troubles de la parole et du langage Troubles acquis du langage : problème mécanique Aphasies : secondaire à des lésions cérébrales Troubles supra-linguistique : confusion, sy.frontal L examen du langage comprend : Langage oral o Spontané o Répété (dicté par l examinateur) Écriture et lecture 6. Fonctions mnésiques Mémoire à court terme Mémoire à long terme Mémoire verbale : apprendre un texte prédominance hémisphère gauche Mémoire visuospatiale : reconnaître un visage, une forme prédominance hémisphère droit 4 OMC/

5 Rappel théorique sur les syndromes 1. Syndromes moteurs périphériques a. Syndrome myogène o déficit de la force musculaire lié à une affection primitive des fibres musculaires b. Syndrome myasthénique o atteinte de la jonction neuromusculaire, caractérisé par une fatigabilité anormale à l'effort répété ou maintenu. c. Syndrome neurogène périphérique o ensemble des symptômes liés à l'atteinte du neurone moteur périphérique, caractérisé par une paralysie motrice flasque et ROT correspondants diminués. 2. Syndrome moteur central a. Syndrome pyramidal o trouble de la commande motrice associée à une hypertonie spastique et une modification des réflexes ostéotendineux et cutanés. b. Syndrome extrapyramidal = syndrome parkinsonien o Tremblement au repos : aux extrémités, lent, uni ou bilatéral. o Akinésie : raréfaction de l'activité motrice du patient (cf marionnettes) o Hypertonie : rigidité (phénomène de roue dentée, manœuvre de Froment ) o Trouble de la marche et de la statique o Dysarthrie o Difficultés cognitives et état dépressif 3. Troubles de l équilibre a. Syndrome cérébelleux statique = lésion du cervelet o Hypotonie : augmentation du ballant, hyperlaxité o Ataxie cérébelleuse : élargissement du polygone de sustentation, danse des tendons b. Syndrome vestibulaire périphérique = trouble de l oreille interne o Vertiges, bourdonnements d oreille, nausées, vomissements o Nystagmus o Romberg positif : debout, pieds joints et yeux fermés, déviation du côté atteint c. Syndrome cérébelleux dynamique o Hypotonie : augmentation du ballant, hyperlaxité o Ataxie cérébelleuse dynamique : dysmétrie, «tremblement d intention» o Troubles de l exécution du mouvement, dysarthrie, syndromes topographiques 5 OMC/

6 Annexe : territoires sensitifs 6 OMC/

Comment évaluer et traiter les patients atteints d un syndrome cérébelleux? CORINNE GAL A.D.A.P.E.I mas de Canta Galet 06000 NICE

Comment évaluer et traiter les patients atteints d un syndrome cérébelleux? CORINNE GAL A.D.A.P.E.I mas de Canta Galet 06000 NICE Comment évaluer et traiter les patients atteints d un syndrome cérébelleux? CORINNE GAL A.D.A.P.E.I mas de Canta Galet 06000 NICE PREMIÈRE PARTIE Le syndrome cérébelleux: Définition Fréquence Étiologies

Plus en détail

Conduite à tenir devant des Troubles de l équilibre

Conduite à tenir devant des Troubles de l équilibre Conduite à tenir devant des Troubles de l équilibre Pr. Kissani, Dr. Lohab Faculté de médecine,université Cadi Ayyad; Marrakech. Vous donner le vertige 1 Définition Le vertige est une sensation de déplacement

Plus en détail

Sémiologie : neurologie

Sémiologie : neurologie Université Pierre et Marie Curie Sémiologie : neurologie Niveau PCEM2 2000-2001 Les neurologues du groupe Pitié-Salpêtrière Mise à jour : 10 novembre 2000 2/102 Sémiologie : neurologie - Les neurologues

Plus en détail

Troubles de l équilibre

Troubles de l équilibre Troubles de l équilibre Définition & symptomatologie Responsable de chutes, problème majeur chez le sujet âgé Troubles de l équilibre: impossibilité à maintenir son centre de gravité dans son polygone

Plus en détail

LA PATHOLOGIE RACHIDIENNE Le Rachis Lombaire

LA PATHOLOGIE RACHIDIENNE Le Rachis Lombaire LA PATHOLOGIE RACHIDIENNE Le Rachis Lombaire Chivoret Nathalie Service de Neurochirurgie Hôpital Pasteur RAPPELS ANATOMIQUES LA VERTEBRE LOMBAIRE Le corps vertébral L arc postérieur - l apophyse épineuse

Plus en détail

Conduite à tenir devant un trouble de la marche aigu. Module Urgences Pédiatriques 9 novembre 2006

Conduite à tenir devant un trouble de la marche aigu. Module Urgences Pédiatriques 9 novembre 2006 Conduite à tenir devant un trouble de la marche aigu Module Urgences Pédiatriques 9 novembre 2006 La marche Elément sémiologique essentiel de l examen neurologique +++ et de l appareil locomoteur 60 %

Plus en détail

M LACOSTE et MP ROSIER Service de Neurologie CH de NIORT

M LACOSTE et MP ROSIER Service de Neurologie CH de NIORT M LACOSTE et MP ROSIER Service de Neurologie CH de NIORT Maladie inflammatoire, chronique, «démyélinisante» du système nerveux central. Décrite pour la première fois par Charcot en 1866. Apparition «successive

Plus en détail

b) Des troubles de la motilité oculaire. Nous en arrivons enfin aux troubles de la motilité oculaire sur lesquels nous attirons l attention.

b) Des troubles de la motilité oculaire. Nous en arrivons enfin aux troubles de la motilité oculaire sur lesquels nous attirons l attention. Présenté à la Société de Neurologie par Alajouanine, Delafontaine et J. Lacan, le 4 novembre 1926, paru dans la Revue neurologique, 1926, tome II, pp. 410-418. (410) Les troubles des mouvements oculaires

Plus en détail

Sémiologie de la motricité Module neurologie sensoriel - Psychiatrie

Sémiologie de la motricité Module neurologie sensoriel - Psychiatrie Sémiologie de la motricité Module neurologie sensoriel - Psychiatrie Semaine : Date : 25 mars 2013 Professeur : Pr Gallois Groupe : 32 (Anouck Schneidermann Aurore d Hooghe) Responsables Matières : Nicolas

Plus en détail

CHAPITRE XI : TROUBLES DE LA MARCHE ET DE L EQUILIBRE. CHUTES CHEZ LE SUJET AGE

CHAPITRE XI : TROUBLES DE LA MARCHE ET DE L EQUILIBRE. CHUTES CHEZ LE SUJET AGE CHAPITRE XI : TROUBLES DE LA MARCHE ET DE L EQUILIBRE. CHUTES CHEZ LE SUJET AGE I- Sémiologie des troubles de la marche A- Anamnèse B- Analyse catégorielle C- Analyse sémiologique II- Epidémiologie des

Plus en détail

Neuropathies périphériques (265) Docteur Olivier DETANTE, Docteur Emeline LAGRANGE Novembre 2005

Neuropathies périphériques (265) Docteur Olivier DETANTE, Docteur Emeline LAGRANGE Novembre 2005 Neuropathies périphériques (265) Docteur Olivier DETANTE, Docteur Emeline LAGRANGE Novembre 2005 Pré-requis : Cours de sémiologie neurologique. Anatomie du système nerveux périphérique (racine, plexus,

Plus en détail

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados

Le système nerveux et ses atteintes. Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Le système nerveux et ses atteintes Service Départemental d'incendie et de Secours du Calvados Objectifs : A la fin de la séquence, vous serez capable de : décrire le système nerveux d expliquer son fonctionnement

Plus en détail

LE TRICEPS BRACHIAL (face postérieure du bras)

LE TRICEPS BRACHIAL (face postérieure du bras) LE TRICEPS BRACHIAL (face postérieure du bras) Origine : la longue portion : tubercule sous-glénoïdien de l omoplate. Le vaste externe : partie supérieure de la face postérieure de l humérus. Le vaste

Plus en détail

Ambassade de France au Maroc - Service de coopération et d action culturelle Bureau des examens et concours BACCALAURÉAT EPS

Ambassade de France au Maroc - Service de coopération et d action culturelle Bureau des examens et concours BACCALAURÉAT EPS Ambassade de France au Maroc - Service de coopération et d action culturelle Bureau des examens et concours BACCALAURÉAT EPS ÉPREUVE D ÉTIREMENTS Stretching Contrôle adapté Séries générales et technologiques

Plus en détail

Syndrome de Déficience Posturale. Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes

Syndrome de Déficience Posturale. Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes Syndrome de Déficience Posturale Docteurs Jean BALAGUIER et Francis MIR Ophtalmologistes Définitions : Posture : position particulière du corps et son maintien (se tenir debout par exemple). Proprioception

Plus en détail

BACCALAURÉAT ÉPREUVE D ÉTIREMENTS

BACCALAURÉAT ÉPREUVE D ÉTIREMENTS BACCALAURÉAT ÉPREUVE D ÉTIREMENTS Contrôle adapté BAC EPS Séries générales et technologiques PRÉSENTATION DE L ÉPREUVE D ÉTIREMENTS PRINCIPE D ÉLABORATION DE L ÉPREUVE : Le candidat dispose de 10 à 15

Plus en détail

Troubles de base de la sensibilité cutanée lors de lésions neurologiques : définitions, évaluation & rééducation...30

Troubles de base de la sensibilité cutanée lors de lésions neurologiques : définitions, évaluation & rééducation...30 TABLE DES MATIÈRES Contributeurs...11 Remerciements...12 Préface de cette 2 ème édition : Ronald Melzack...13 Préface de l édition anglaise : A. Lee Dellon...15 Préface de la 1 ère édition : Jean-Pierre

Plus en détail

PLAN A. INTRODUCTION... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 C. EVOLUTION DES DEMENCES... 5 D. CONCLUSION... 5

PLAN A. INTRODUCTION... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 C. EVOLUTION DES DEMENCES... 5 D. CONCLUSION... 5 1 DEMENCES DES PERSONNES AGEES PLAN A. INTRODUCTION... 2 I. Historique... 2 II. Les démences :... 2 a) Définition... 2 b) Epidémiologie... 2 B. CLASSEMENT DES DEMENCES... 2 I. Les démences dégénératives...

Plus en détail

Prise en charge médicale des ataxies et des paraparésies spastiques d origine génétique

Prise en charge médicale des ataxies et des paraparésies spastiques d origine génétique Prise en charge médicale des ataxies et des paraparésies spastiques d origine génétique vue sous l angle de la M.P.R. Dominique Mazevet, Unité de prise en charge de la spasticité, service de MPR Groupe

Plus en détail

II. Les Réflexes Spinaux. A. Le Réflexe Myotatique

II. Les Réflexes Spinaux. A. Le Réflexe Myotatique II. Les Réflexes Spinaux Les réflexes spinaux sont des mouvements consécutifs mis en oeuvre indépendamment de la volonté et qui constituent une réaction rapide, et pré-déterminée, à l apparition d un stimulus

Plus en détail

Rééducation dans la sclérose en plaques. Guide pratique à l usage des kinésithérapeutes

Rééducation dans la sclérose en plaques. Guide pratique à l usage des kinésithérapeutes Rééducation dans la sclérose en plaques Guide pratique à l usage des kinésithérapeutes SOMMAIRE Introduction P.3 La sclérose en plaques : P.4 Modes évolutifs et principaux signes cliniques Principes de

Plus en détail

APPAREILLAGE DES PARALYSIES DU MEMBRE SUPERIEUR APPAREILLAGE DES PARALYSIES DU NERF CUBITAL DEFINITION APPAREILLAGE ATTEINTE MOTRICE

APPAREILLAGE DES PARALYSIES DU MEMBRE SUPERIEUR APPAREILLAGE DES PARALYSIES DU NERF CUBITAL DEFINITION APPAREILLAGE ATTEINTE MOTRICE UNIVERSITE CLAUDE BERNARD LYON 1 INSTITUT "TECHNIQUES DE READAPTATION" 1 APPAREILLAGE DES PARALYSIES DU MEMBRE SUPERIEUR DEFINITION ATTEINTE MOTRICE APPAREILLAGE DES PARALYSIES DU NERF CUBITAL Cliniquement

Plus en détail

RADICULALGIES LOMBOSCIATIQUE URGENCES CHIR +++ Clinique. Cotation déficit neuro. Origine - HERNIE DISCALE - Arthrose lombaire - Canal lombaire rétréci

RADICULALGIES LOMBOSCIATIQUE URGENCES CHIR +++ Clinique. Cotation déficit neuro. Origine - HERNIE DISCALE - Arthrose lombaire - Canal lombaire rétréci RADICULALGIES LOMBOSCIATIQUE COMMUNE Symptomatique Origine - HERNIE DISCALE - Arthrose lombaire - Canal lombaire rétréci - Inf - Tumorale Clinique - Mono-radiculaire = L5 ou S1 - Mécanique - Lombalgies

Plus en détail

DOCUMENT ALEX PATIRAS OSTEOPATHE CSSM BASKET ALTKIRCH. Etirement spécifique à la pratique du basket

DOCUMENT ALEX PATIRAS OSTEOPATHE CSSM BASKET ALTKIRCH. Etirement spécifique à la pratique du basket DOCUMENT ALEX PATIRAS OSTEOPATHE CSSM BASKET ALTKIRCH Etirement spécifique à la pratique du basket 1 : Tension du cou.2 Durée : 14 minutes Penchez la tête d un côté. Gardez les épaules relâchées. Laissez

Plus en détail

LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR

LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR LES ETIREMENTS DU HANDBALLEUR Commentaires : Staff médical de l équipe de France A masculine Support : Anaïs THILLOU, Pôle de Toulouse Réalisation : Vincent GRIVEAU, CTR Midi- Pyrénées Les étirements :

Plus en détail

Déficit moteur et/ou sensitif des membres

Déficit moteur et/ou sensitif des membres 1 Item 301 Déficit moteur et/ou sensitif des membres I. UN TROUBLE DE LA MOTILITÉ PEUT AVOIR DE NOMBREUSES CAUSES NON NEUROLOGIQUES II. L ORIENTATION DIAGNOSTIQUE, FACE À UN DÉFICIT MOTEUR OU SENSITIF

Plus en détail

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER?

POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? POURQUOI FAUT-IL S'ECHAUFFER? Il faut s'échauffer pour: être en sécurité dès le début : une activité physique progressivement plus intense est indispensable pour ne pas mettre son coeur, ses artères, ses

Plus en détail

Etirement des adducteurs

Etirement des adducteurs Etirement des adducteurs En cyclisme, les muscles adducteurs de la hanche sont principalement sollicités en montée, lorsque l on se met en danseuse. Consigne d étirement : debout, jambes écartées d environ

Plus en détail

Programme d enseignement Service de neurologie Hôtel-Dieu de Lévis

Programme d enseignement Service de neurologie Hôtel-Dieu de Lévis Programme d enseignement Service de neurologie Hôtel-Dieu de Lévis Service de neurologie Le service de neurologie de l Hôtel-Dieu de Lévis opère dans un Centre Hospitalier Affilié à l Université Laval,

Plus en détail

CAT DEVANT UNE ATAXIE AIGUE

CAT DEVANT UNE ATAXIE AIGUE CAT DEVANT UNE ATAXIE AIGUE I-DISTINGUER VERTIGE ET ATAXIE Définition de l ataxie= trouble de la coordination qui affecte le mouvement volontaire et perturbe les contractions musculaires nécessaires aux

Plus en détail

Trouble de la marche et de l équilibre

Trouble de la marche et de l équilibre 6 Item 340 Trouble de la marche et de l équilibre I. SÉMIOLOGIE ANALYTIQUE II. ORIENTATION DU DIAGNOSTIC III. ANNEXE: PHYSIOLOGIE DE LA MARCHE ET DE L ÉQUILIBRE Objectifs pédagogiques Nationaux Argumenter

Plus en détail

Anatomie générale du système musculaire strié

Anatomie générale du système musculaire strié Anatomie générale du système musculaire strié La morphologie et l anatomie fonctionnelle distingue le système musculaire squelettiques ou strié qui sera l objet de ce cours et dont les muscles peuvent

Plus en détail

La musculation avec bande élastique

La musculation avec bande élastique La musculation avec bande élastique Principes de base de la musculation Avant d entreprendre tout programme d exercices, assurez-vous d avoir l accord de votre médecin. Choix d exercices Choisir 4 exercices

Plus en détail

Marche normale et marche pathologique

Marche normale et marche pathologique Marche normale et marche pathologique Pr. JM Viton, Dr. L. Bensoussan, Dr. V. de Bovis Milhe, Dr. H. Collado, Pr. A. Delarque Faculté de Médecine, Université de la Méditerranée, Fédération de Médecine

Plus en détail

Démystifier l évaluation de la fonction neurologique dans la pratique infirmière

Démystifier l évaluation de la fonction neurologique dans la pratique infirmière Démystifier l évaluation de la fonction neurologique dans la pratique infirmière Par Mélanie Bérubé Conseillère en soins spécialisés Orthopédie - trauma Objectifs: Approfondir ses connaissances en lien

Plus en détail

A.V.C. Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur. d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES

A.V.C. Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur. d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES Solutions aux séquelles neurologiques du membre inférieur et supérieur A.V.C. Gamme innovante d ATTELLES NEURO - ORTHOPÉDIQUES Pour une réhabilitation motrice facilitée SYSTÈME DE RÉGLAGE BLOCABLE LIBERTÉ

Plus en détail

Le traitement endoscopique du canal carpien. Dr Jean Luc PELLAT

Le traitement endoscopique du canal carpien. Dr Jean Luc PELLAT Le traitement endoscopique du canal carpien Dr Jean Luc PELLAT Généralités 2 Intervention la plus pratiquée après la chirurgie de la cartaracte À l Instititut : 7 000 interventions endoscopiques en 10

Plus en détail

Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012. Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation

Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012. Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation Kinésithérapie et réadaptation pour les patients PSH Retour d'expérience 2006-2012 Alaitz AMEZQUETA kinésithérapeute + Équipe de rééducation Anniversaire ASL Paris 26 mai 2012 Présentation de l'équipe

Plus en détail

RACHIS et MALADIE de PARKINSON Dr Christine Guillet Consultation Rachis Service de Rééducation Hôpital Le Vésinet RACHIS et MALADIE de PARKINSON Glossaire Rachis : colonne vertébrale Extrapyramidal : système

Plus en détail

Fiche AP5 - Les étirements :

Fiche AP5 - Les étirements : Fiche AP5 - Les étirements : pourquoi faut-il s étirer quand on fait du sport? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien

Plus en détail

www.innoprev.com Gestes et Postures www.innoprev.com À chaque instant je pourrais mieux me servir de mon corps...

www.innoprev.com Gestes et Postures www.innoprev.com À chaque instant je pourrais mieux me servir de mon corps... Gestes et Postures À chaque instant je pourrais mieux me servir de mon corps... INTRODUCTION La compétence que vous avez développé pendant ce stage et qui s affinera avec le temps s inscrit dans le cadre

Plus en détail

Muscles de l'avant-bras et de la main

Muscles de l'avant-bras et de la main Muscles de l'avant-bras et de la main CHAPITRE PLAN DU CHAPITRE Vue d'ensemble des actions : muscles de l'articulation du coude et des articulations radio-ulnaires, 182 Vue d'ensemble des actions : muscles

Plus en détail

Le diagnostic de la sclérose en plaques

Le diagnostic de la sclérose en plaques Le diagnostic de la sclérose en plaques par le D r J. Marc Girard, neurologue, FRCP(c) 3 e édition VOUS VENEZ TOUT JUSTE DE RECEVOIR un diagnostic de sclérose en plaques de la part d un neurologue? Vous

Plus en détail

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron?

Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? ÉTIREMENTS Les étirements : Pourquoi faut-il s étirer quand on fait de l Aviron? Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives, quels que soient l âge et le niveau

Plus en détail

Liste de nos programmes d exercices

Liste de nos programmes d exercices Alexandre JETTE Lauriane VASSEUR 62 7 020282 001 30 1 26 62 7 035744 001 30 1 26 Cabinet de Masso-Kinésithérapie 9 rue Edmond de Palézieux - 62224 Equihen-Plage 03.21.91.11.64-06.85.12.01.18 - kine@ajette.fr

Plus en détail

Rééducation et auto-rééducation. Guide pratique à l usage des personnes atteintes de sclérose en plaques

Rééducation et auto-rééducation. Guide pratique à l usage des personnes atteintes de sclérose en plaques Rééducation et auto-rééducation Guide pratique à l usage des personnes atteintes de sclérose en plaques SOMMAIRE Introduction P.3 Conseils d autorééducation P.4 Mouvements alternatifs rapides P.6 Autoétirements

Plus en détail

GUIDE DES ETIREMENTS

GUIDE DES ETIREMENTS GUIDE DES ETIREMENTS http://www.exercicesdetirement.com Les étirements: Les étirements (ou stretching) sont le pont entre la vie sédentaire et la vie active. Grâce aux étirements, nous pouvons maintenir

Plus en détail

Maladie neuromusculaire

Maladie neuromusculaire Définitions Maladie neuromusculaire Les maladies neuromusculaires font référence à un groupe de maladies qui affectent la motricité. Ces maladies se manifestent à des degrés divers par la dégénérescence

Plus en détail

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge

Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge Syndrome d Ischémie Musculaire d Effort (S.I.M.E.) ou Syndrome de loge 1. Données épidémiologiques du syndrome de loge chronique d effort de jambe - a. La prédominance masculine est très nette, allant

Plus en détail

Postures et respiration en relaxation. Nicolas Renouard, Psychomotricien D.E.

Postures et respiration en relaxation. Nicolas Renouard, Psychomotricien D.E. Postures et respiration en relaxation Nicolas Renouard, Psychomotricien D.E. Introduction «Les méthodes de relaxation sont des conduites thérapeutiques, rééducatives ou éducatives, utilisant des techniques

Plus en détail

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1

PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 PREVENTION DES TMS S. MORANA AISMT13 18/01/2010 1 Les Troubles Musculosquelettiques (TMS) constituent un enjeu en Santé au Travail. En France, les TMS sont la première cause de reconnaissance de Maladie

Plus en détail

Contrôle moteur et planification SÉANCE 2. Emmanuel Guigon (guigon@ccr.jussieu.fr)

Contrôle moteur et planification SÉANCE 2. Emmanuel Guigon (guigon@ccr.jussieu.fr) Contrôle moteur et planification Organisation anatomophysiologique du contrôle moteur SÉANCE 2 Emmanuel Guigon (guigon@ccr.jussieu.fr) Le muscle Muscle = ensemble de fibres musculaires Fibre musculaire

Plus en détail

Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté

Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté Exercices pour le cou Faites ces exercices 5 fois, de chaque côté 1. Dire NON Tournez lentement la tête vers la gauche, de façon à regarder par dessus votre épaule gauche. Ramenez votre tête au centre.

Plus en détail

Les Syndromes canalaires d effort. Francis CHAISE

Les Syndromes canalaires d effort. Francis CHAISE Les Syndromes canalaires d effort Francis CHAISE Circonstances de survenue excès d'efforts prolongés ou répétitifs manque de préparation matériel défectueux ou mal adapté Les 3 mécanismes de la souffrance

Plus en détail

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation

I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation PLAN : I : Introduction II : Échauffement III : Exercices avec élastiques IV : Étirements / relaxation I/ INTRODUCTION : Les 2 applications principales du travail avec élastique sont la re-musculation

Plus en détail

Théorie et pratique de l'échauffement

Théorie et pratique de l'échauffement Théorie et pratique de l'échauffement D'une manière générale, les élèves (non pratiquants dans les clubs sportifs et même certains d'entre eux pendant les cours d'eps) n aiment pas s'échauffer. En effet,

Plus en détail

Syndrome du canal carpien Pr. Philippe PELISSIER

Syndrome du canal carpien Pr. Philippe PELISSIER Syndrome du canal carpien Pr. Philippe PELISSIER Service de Chirurgie Plastique Centre F.X. Michelet CHU de Bordeaux www.e-plastic.fr Anatomie Clinique Traitement Etiologies Récidive Anatomie Clinique

Plus en détail

Exercices pour lombalgiques

Exercices pour lombalgiques Exercices pour lombalgiques Ces exercices simples sont à effectuer au moins 3 fois par semaine ou mieux quotidiennement, au moment où vous le désirez. Ils doivent être exécutés sur une surface dure (par

Plus en détail

Table des matières. Partie 1 Théorie. Avant-propos...

Table des matières. Partie 1 Théorie. Avant-propos... Table des matières Avant-propos... V Partie 1 Théorie 1 Définition... 2 2 Classification des points gâchettes... 3 Points gâchettes actifs et latents... 3 Symptômes... 3 Facteurs favorisants... 4 3 Physiopathologie

Plus en détail

3/ Sclérose en plaques

3/ Sclérose en plaques SEMESTRE 2 UE 2.3.S2 Santé, maladie, handicap, accidents de la vie I. Introduction 3/ Sclérose en plaques Historique Triade de Charcot: dysarthrie, nystagmus, tremblement Diagnostic de syphilis Anatomopathologie:

Plus en détail

> Exercices d'étirement au travail

> Exercices d'étirement au travail Page 1 sur 7 Accueil > Réponses SST > Ergonomie > Ergonomie au bureau - Le bureau moderne > Exercices d'étirement au travail Pourquoi est-il important de s'étirer? Que peut-on faire pour minimiser les

Plus en détail

ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES. La structure osseuse

ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES. La structure osseuse Dr David GONNELLI ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES La structure osseuse ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES Les articulations ANATOMIE SIGNES FONCTIONNELS SIGNES PHYSIQUES Le muscle

Plus en détail

La surveillance neurologique en réanimation médicale

La surveillance neurologique en réanimation médicale CONGRES ANNUEL DU CIRNE «L approche neurologique en réanimation» 11 OCTOBRE 2013 La surveillance neurologique en réanimation médicale Réanimation Médicale HCC Aurélie Baudesson Aurore Bihin Delphine Rué

Plus en détail

LE COUDE PATHOLOGIE NERVEUSE

LE COUDE PATHOLOGIE NERVEUSE LE COUDE PATHOLOGIE NERVEUSE DIU de Pathologie Locomotrice liée à la Pratique du Sport Sophie GROSCLAUDE Clinique du Parc LYON Jérôme Garret-Christophe Lévigne PATHOLOGIE MICROTRAUMATIQUE SPORT Compression

Plus en détail

Articulations du coude et de l avant-bras

Articulations du coude et de l avant-bras Articulations du coude et de l avant-bras 1 Articulation du coude 1.1 Définition Le coude est l articulation intermédiaire du membre supérieur. Elle comprend trois articulations distinctes entre l humérus,

Plus en détail

Définition. Spasticité. physiopathologie. Le réflexe d étirement. Spastikos : étirer

Définition. Spasticité. physiopathologie. Le réflexe d étirement. Spastikos : étirer Définition Spasticité Physiopathologie et aspects cliniques Docteur Jacques Luauté Service de Rééducation Neurologique Professeur Dominique Boisson Hôpital Henry Gabrielle Spastikos : étirer «la spasticité

Plus en détail

Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque )

Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque ) Muscles sollicités : Muscles de la cuisse (Quadriceps, Psoas iliaque ) Vaste interne Premier adducteur Grand adducteur Vaste externe Droit antérieur Assis, jambes pliées, les fesses en appui sur les talons,

Plus en détail

2 ème PARTIE : FONCTIONNEMENT DU SYSTEME NERVEUX

2 ème PARTIE : FONCTIONNEMENT DU SYSTEME NERVEUX 2 ème PARTIE : FONCTIONNEMENT DU SYSTEME NERVEUX INTRODUCTION cliquez : UNE ANIMATION POUR COMPRENDRE LE ROLE DES MUSCLES DANS LA MOUVEMENT Je ne donne pas de réponse à la 4/ car c'est votre hypothèse

Plus en détail

TABLE DES MATIERES INTRODUCTION GENERALE 23 PREMIERE PARTIE

TABLE DES MATIERES INTRODUCTION GENERALE 23 PREMIERE PARTIE TABLE DES MATIERES Contributeurs 11 Remerciements 12 de la edition : Serge 13 Preface de la edition : Ronald 15 Glossaire 17 Table des abreviations 20 INTRODUCTION GENERALE 23 PREMIERE PARTIE Troubles

Plus en détail

Que faire quand on a mal au coude?

Que faire quand on a mal au coude? Que faire quand on a mal au coude? 7 étapes sont proposées dans un ordre croissant de perturbations (du moins perturbant au plus perturbant). FAIRE DES ETIREMENTS REGULIEREMENT On parle trop souvent de

Plus en détail

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse

Commission médicale de la FFR XIII. 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse Commission médicale de la FFR XIII 2 ème réunion - 27 Mars 2010 - Toulouse La place des étirements dans le Rugby à XIII Plan de la présentation: 1 ère partie: Définitions 2 ème partie: Les différents types

Plus en détail

Examen clinique de l épaule douloureuse chronique (306b) Docteur Hervé PICHON Mars 2003

Examen clinique de l épaule douloureuse chronique (306b) Docteur Hervé PICHON Mars 2003 Pré-Requis : Corpus Médical Faculté de Médecine de Grenoble Examen clinique de l épaule douloureuse chronique (306b) Docteur Hervé PICHON Mars 2003 Principe de base de l examen clinique Anatomie fonctionnelle

Plus en détail

Source illustration: Calais-Germain, B. Anatomie pour le mouvement, tome 1 : introduction à l analyse des techniques corporelles, Éditions Désiris,

Source illustration: Calais-Germain, B. Anatomie pour le mouvement, tome 1 : introduction à l analyse des techniques corporelles, Éditions Désiris, Source illustration: Calais-Germain, B. Anatomie pour le mouvement, tome 1 : introduction à l analyse des techniques corporelles, Éditions Désiris, 1991. 27 Effets de la contraction et de l étirement des

Plus en détail

Malaises. Chutes du sujet âgé. Chutes. Malaise et chute? Attitude pratique. Evaluer les conséquences

Malaises. Chutes du sujet âgé. Chutes. Malaise et chute? Attitude pratique. Evaluer les conséquences Chutes du sujet âgé S. Moulias Unité de Court Séjour Gériatrique Hôpital Ambroise Paré Boulogne Billancourt Malaises indisposition ou incommodité générale vague et imprécise syncope lipothymie vertige

Plus en détail

Traumatismes Crâniens Recommandations générales

Traumatismes Crâniens Recommandations générales Traumatismes Crâniens Recommandations générales Cf. conférence de consensus SRLF (Tours. 1990). En Général 1 Tout traumatisme crânien doit être classé selon son risque évolutif d'après les groupes de Masters.

Plus en détail

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre

o Anxiété o Dépression o Trouble de stress post-traumatique (TSPT) o Autre Page 1 Garantie Responsabilité civile - Lésions corporelles de l assurance automobile - Étude des dossiers de demande d indemnisation fermés en Ontario Descriptions des blessures Élaborées à partir des

Plus en détail

Parlons «BASSIN» Petite séance d étirements

Parlons «BASSIN» Petite séance d étirements Parlons «BASSIN» Petite séance d étirements pour faciliter le relâchement et l ouverture du bassin Lors d une séance d étirements, beaucoup de coureurs à pied auront tendance à privilégier surtout certaines

Plus en détail

DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT

DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT DEVELOPPEMENT PSYCHOMOTEUR DE L ENFANT Emmanuelle Lagrue Neuropédiatrie Clocheville FMC Pédiatrie Clocheville Tours Espace Malraux 25 octobre 2012 LES QUESTIONS A SE POSER Quelles sont les grandes étapes

Plus en détail

Principes Généraux de Réalisation d'une Orthèse

Principes Généraux de Réalisation d'une Orthèse 1 Elaboration d'une orthèse Principes Généraux de Réalisation d'une Orthèse Pour réaliser une orthèse, il est nécessaire d'avoir une prescription médicale car une orthèse est un agent thérapeutique. Il

Plus en détail

LES ETIREMENTS. Notions de base. Sommaire

LES ETIREMENTS. Notions de base. Sommaire LES ETIREMENTS Notions de base Sommaire Mise en garde Un minimum de connaissances anatomiques et physiologiques Choix des étirements : tableau synthétique Quelques exemples d'étirements fréquemment utiles:

Plus en détail

ECHAUFFEMENT GENERALISE

ECHAUFFEMENT GENERALISE ECHAUFFEMENT L'échauffement, tout d abord généralisé, deviendra au fil des séances plus spécifique. L enseignant pourra donc choisir parmi les situations suivantes celle qui correspondent à un objectif

Plus en détail

Syndrome du canal carpien. Marie-Noémie PLAT

Syndrome du canal carpien. Marie-Noémie PLAT Syndrome du canal carpien Marie-Noémie PLAT ANATOMIE Canal ostéofibreux INEXTENSIBLE Formé par: Une gouttière osseuse postérieure Le ligament annulaire antérieur en avant Contenant: Les tendons des muscles

Plus en détail

32 Syndrome du tunnel cubital

32 Syndrome du tunnel cubital 32. Syndrome du tunnel cubital 201 32 Syndrome du tunnel cubital SYNDROME CLINIQUE Le syndrome du tunnel cubital est une cause rare de douleur et de faiblesse de la partie latérale de l avant-bras qui

Plus en détail

Les étirements. Objectifs. Conseils

Les étirements. Objectifs. Conseils Les exercices d étirements font partie intégrante de toutes les pratiques sportives (qu il s agisse de sport au quotidien ou de sport de haut niveau), quels que soient l âge et le niveau du pratiquant.

Plus en détail

Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies. Centre de référence des maladies neuromusculaires

Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies. Centre de référence des maladies neuromusculaires Rééducation de l équilibre et de la marche et neuropathies Philippe THOUMIE Centre de référence des maladies neuromusculaires Hôpital Rothschild Troubles de l équilibre et neuropathies Ce dont se plaint

Plus en détail

le décor change mais les principes restent les mêmes.

le décor change mais les principes restent les mêmes. PRESENTATION Ce guide vous est proposé par la commission formation de la Fédération Européenne de Krav Maga. Il vous aidera à planifier vos cours ainsi que vos entraînements physiques simplement et en

Plus en détail

IMPORTANCE DES ETIREMENTS

IMPORTANCE DES ETIREMENTS IMPORTANCE DES ETIREMENTS L'augmentation de la souplesse est l un des meilleurs moyens de prévention des blessures musculo-tendineuses. L entraînement de la souplesse, par la pratique d étirements avant

Plus en détail

LA MUSCULATION AU LYCEE

LA MUSCULATION AU LYCEE LA MUSCULATION AU LYCEE 1 LA MUSCULATION permet de développer la force d un muscle grâce a des contractions musculaires répétées. Elle répond a 3 objectifs différents: être plus développé être plus performant

Plus en détail

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN

Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN Trucs et astuces N o 8.1 POUR RÉDUIRE LA FATIGUE VISUELLE LORS DU TRAVAIL À L ÉCRAN La fatigue visuelle figure souvent au premier plan parmi les manifestations physiques ressenties par les utilisatrices

Plus en détail

«Quelle est la cause de ces engourdissements?»

«Quelle est la cause de ces engourdissements?» «Quelle est la cause de ces engourdissements?» faisons le point Dr Pierre Laplante, MD, FRCP (C) Présenté dans le cadre de la conférence intitulée : Les entretiens neurologiques de l Université de Montréal,

Plus en détail

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien

Les blessures communes au baseball. Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Les blessures communes au baseball Par Dr Loudevick Lapalme, chiropraticien Objectifs Présentation de 3 types de blessures fréquemment rencontrées au baseball Épaule Coude Dos Savoir reconnaître les signes

Plus en détail

Scoliose [ syndrome de déviation vertébrale ]

Scoliose [ syndrome de déviation vertébrale ] DÉFINITION : La scoliose est caractérisée par une déviation latérale ou transversale du rachis. On en distingue cinq types : congénitale, neuropathologique, antalgique ou cicatricielle, malpositionnement

Plus en détail

Exemple 1: Entorse cheville. ÉVALUATION INITIALE: entorse cheville

Exemple 1: Entorse cheville. ÉVALUATION INITIALE: entorse cheville DPPS 4.0 RAPPORT EXEMPLES Les rapports que vous trouvez ci-joints ont étés élaborés en utilisant certains protocoles d exemple que vous trouvez dans le dossier C:\Delos\User\Trials\Dossier Général. On

Plus en détail

LES MARCHES HEMIPLEGIQUES

LES MARCHES HEMIPLEGIQUES LES MARCHES HEMIPLEGIQUES Camille PETIT 1 1 : Camille PETIT, CH ANNECY (74) LES MARCHES HEMIPLEGIQUES I. INTRODUCTION La capacité à marcher est l'aboutissement de l'interaction entre une personne, l'environnement

Plus en détail

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine

SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT. Fev 2013 New England Journal of Medecine SCOLIOSE IDIOPATHIQUE DE L ADOLESCENT Fev 2013 New England Journal of Medecine Définition Courbure latérale de la colonne vertébrale d au moins 10 sur une radiographie du rachis dans le plan frontal en

Plus en détail

SFEHRE - REIMS - 26 mai 2009

SFEHRE - REIMS - 26 mai 2009 SFEHRE - REIMS - 26 mai 2009 La stimulation électrique fonctionnelle chez l enfant marchant atteint de paralysie cérébrale: orthèse active ou éveil proprioceptif? Valérie Achache MK / thèse de doctorat

Plus en détail

Chapitre 20 : La base du crâne. Docteur Olivier PALOMBI

Chapitre 20 : La base du crâne. Docteur Olivier PALOMBI UEMSfO - Anatomie de la tête osseuse Chapitre 20 : La base du crâne Docteur Olivier PALOMBI Année universitaire 2010/2011 Université Joseph Fourier de Grenoble - Tous droits réservés. F P Sinus frontal

Plus en détail

Polyhandicap définitions présentation médicale

Polyhandicap définitions présentation médicale Polyhandicap définitions présentation médicale Dr Isabelle Hodgkinson L Escale Hôpital Femme Mère Enfant Définition Handicap grave à expressions multiples associant une déficience motrice et une déficience

Plus en détail

Etirements du sportif

Etirements du sportif Etirements du sportif Principales chaînes musculaires SP01 Un corps pour comprendre et apprendre Anne Le Rouzic Les exercices qui vont suivre nécessitent un échauffement musculaire préalable. Les étirements

Plus en détail

PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient

PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient 10 RÈGLES D'OR POUR ÉVITER LE «MAL DE DOS» PROGRAMME D'EXERCICES DESTINÉ AUX PATIENTS SOUFFRANT DE CONTRACTURES MUSCULAIRES Nom du patient 1. TON DOS TE SUPPORTE, PRENDS-EN SOIN 2. SOLLICITE-LE FRÉQUEMMENT,

Plus en détail