Etude d impact CIL Volet «Effort» F.A.Q Foire Aux Questions

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Etude d impact CIL Volet «Effort» F.A.Q Foire Aux Questions"

Transcription

1 Version 2.2 du 14 octobre 2011 Etude d impact CIL Volet «Effort» F.A.Q Foire Aux Questions Quelles sont vos recommandations pour répondre efficacement au questionnaire?... 2 Je ne suis pas encore désigné CIL : Puis-je répondre?... 2 J ai été CIL mais je ne le suis plus : Puis-je répondre?... 2 Je suis désigné CIL pour plusieurs entités. Comment répondre?... 2 Je suis CIL externe. Comment répondre?... 2 Puis-je répondre plusieurs fois au questionnaire?... 3 Dois-je répondre à toutes les questions?... 3 Puis-je revenir sur les réponses pour les modifier?... 3 Dois-je configurer mon navigateur pour qu il accepte les cookies afin de pouvoir répondre au questionnaire?... 3 Puis-je contacter quelqu un en cas de doute, de question?... 3 Quelle est la définition d un «collaborateur direct» au sens du questionnaire?... 4 Quelle est la définition d un «RIL» au sens du questionnaire?... 4 Quelle est la définition d un «stagiaire» au sens du questionnaire?... 4 Quelle est la définition d un «Cabinet Conseils» au sens du questionnaire?... 4 Dois-je obtenir l accord de ma direction avant de répondre au questionnaire?... 4 Qui est à l origine de cette étude?... 4 Qui finance cette étude?... 4 Quels sont les objectifs de cette étude?... 4 L AFCDP a-t-elle déjà réalisé d autres études sur le CIL?... 5 Quelles peuvent être les biais de cette étude?... 5 Comment est pilotée cette étude?... 5 Quand seront connus les résultats de cette étude?... 5 Qui a conçu le questionnaire?... 5 Quels sont les moyens mis en œuvre pour réaliser cette étude?... 5 Pourquoi cette étude est-elle anonyme?... 6 Comment est assuré l anonymat de cette étude?... 6 Si ce traitement est anonyme, pourquoi l avoir déclaré auprès de la CNIL?... 6 Puis-je exercer mon droit d accès?... 6 Quelles précautions ont-elles été prises concernant la conformité de ce traitement?... 7 Une étude complémentaire portant sur les «Bénéfices» est-elle prévue?... 7 Que deviendront les réponses collectées?... 7 Il manque une question importante, indispensable? Merci de la suggérer par au Délégué général de l AFCDP Bruno RASLE : Page 1 sur 8

2 INFORMATIONS VOUS PERMETTANT DE REPONDRE AU QUESTIONNAIRE Quelles sont vos recommandations pour répondre efficacement au questionnaire? Il vaut mieux préparer quelques éléments au préalable. Nous vous recommandons de télécharger le questionnaire intégral dans sa version.pdf afin d en prendre connaissance et de préparer vos réponses. Une fois que vous aurez commencé à répondre, vous pourrez vous interrompre à tout moment et reprendre quand vous le souhaitez (cf. les informations relatives aux cookies qui sont mis en œuvre pour vous donner cette possibilité). Je ne suis pas encore désigné CIL : Puis-je répondre? Non. La majorité des questions s adresse à des CIL désignés. J ai été CIL mais je ne le suis plus : Puis-je répondre? Oui. Vous répondrez dans ce cas en vous replaçant dans vos fonctions, au dernier jour de votre mission. Je suis désigné CIL pour plusieurs entités. Comment répondre? Si ces entités sont totalement différentes (exemple : Vous êtes CIL externe désigné pour plusieurs PME), il vous est possible de renseigner plusieurs questionnaires (pour ce faire, il vous faudra purger vos cookies après avoir totalement validé le questionnaire précédent). Chacun de ces questionnaires portera sur chaque entité. Si au contraire vous considérez que ces différentes entités ont de nombreux points communs (exemple : Vous êtes désigné par plusieurs entités de votre groupe), vous pouvez préférer de ne remplir qu un seul questionnaire (il vous sera demandé pour combien d entités vous êtes désigné). Vous pouvez aussi opter pour une voie médiane, si l une des entités a une spécificité propre (exemple : L une des entités a le statut de banque), en renseignant un questionnaire pour cette filiale particulière et un questionnaire global pour toutes les autres entités. Je suis CIL externe. Comment répondre? Il faut vous placer dans le rôle d un CIL interne, pour votre client considéré (secteur d activité, nombre de collaborateurs, etc.). Vous pouvez renseigner plusieurs questionnaires, autant que de clients qui vous ont désigné CIL (cf. «Puis-je répondre plusieurs fois au questionnaire?»). Pour ce faire, après avoir validé votre questionnaire, merci de purger vos cookies pour pouvoir entrer dans un nouveau questionnaire vierge. Page 2 sur 8

3 Puis-je répondre plusieurs fois au questionnaire? C est techniquement possible. Après avoir validé définitivement votre questionnaire, il vous suffit de purger vos cookies (cf. les informations relatives aux cookies) et de vous connecter à nouveau sur la page d accueil du questionnaire. Merci de ne pas «polluer» les résultats de l étude : ne renseignez de nouveaux questionnaires que si cela est pertinent (vous êtes CIL externe et vous remplissez un questionnaire par client, vous êtes CIL mutualisé et vous remplissez un questionnaire supplémentaire pour l une de vos filiales qui présente un profil «spécifique», vous avez été CIL par le passé pour une première entité et vous êtes aujourd hui CIL pour une autre entité). Dois-je répondre à toutes les questions? C est recommandé, pour la pertinence de l étude, et la majorité des questions sont obligatoires (un message s affiche pour vous indiquer que vous devez répondre à la question avant de pouvoir poursuivre). Quelques questions sont cependant facultatives. Puis-je revenir sur les réponses pour les modifier? Oui, que ce soit au sein d une session ou lors d une reprise Attention! Votre navigateur doit accepter les cookies Wysuforms. Les cookies vous permettent de reprendre votre questionnaire à l endroit où vous vous êtes arrêté. Dois-je configurer mon navigateur pour qu il accepte les cookies afin de pouvoir répondre au questionnaire? Oui. Le fait d accepter les cookies mis en œuvre dans le cadre de ce traitement vous permet de suspendre votre questionnaire et de le reprendre quand vous le souhaitez. Le questionnaire est hébergé par un prestataire français (WysuForms) qui place des cookies persistants (qui restent sur votre poste). Les cookies WysuForms ne sont pas conçus à partir de l'adresse IP du répondant mais générés de façon aléatoire et unique, sans corrélation avec une caractéristique héritée de l'équipement terminal ou de la connexion avec le répondant (les adresses IP ne sont pas traitées) Les cookies WysuForms ne contiennent aucune information sur les réponses qui ont été apportées aux questions. Les cookies persistants ont pour finalité 1) d éviter les doublons de réponses 2) de gérer les reprises de questionnaires en cours. Les cookies persistants ont une durée de vie de trois mois. Puis-je contacter quelqu un en cas de doute, de question? Vous pouvez adresser un au Délégué général de l AFCDP : Page 3 sur 8

4 Quelle est la définition d un «collaborateur direct» au sens du questionnaire? Il s agit d une personne sur laquelle vous pouvez vous appuyer dans vos missions de CIL. Ne pas comptabiliser parmi elles les éventuels stagiaires (une question leur est dédiée) ni vos RIL (Relais «Informatique et Libertés»). Une question leur est également dédiée. Quelle est la définition d un «RIL» au sens du questionnaire? Les RIL (Relais «Informatique et Libertés») sont vos yeux et vos oreilles au sein des directions opérationnelles et des services déconcentrés (directions régionales, filiales, etc.). Quelle est la définition d un «stagiaire» au sens du questionnaire? Il s agit d une personne qui n est pas considérée comme un collaborateur permanent et qui effectue une mission dans votre organisme dans le cadre d une formation (initiale ou professionnelle). Quelle est la définition d un «Cabinet Conseils» au sens du questionnaire? Il s agit d un cabinet d avocats, d une société de conseils en technologies de l information, de cabinets de conseils spécialisés «Informatique et Libertés», de consultants indépendants, etc. Dois-je obtenir l accord de ma direction avant de répondre au questionnaire? Ce n est pas nécessaire, ce questionnaire étant totalement anonyme. De plus, nous rappelons l indépendance du CIL. INFORMATIONS CONCERNANT L ETUDE Qui est à l origine de cette étude? Cette étude est menée par l AFCDP. Ses modalités de mise en œuvre ont fait l objet d échanges avec les services de la CNIL. Qui finance cette étude? Cette étude est réalisée sur les fonds propres de l AFCDP, dont les seules ressources sont les cotisations de ses Membres. Quels sont les objectifs de cette étude? Dans le cadre de la révision de la Directive 95/46/CE et en sa qualité d association représentative de la fonction de Correspondant Informatique et Libertés, l AFCDP réalise une étude d impact sur la présence d un CIL au sein d un organisme pour disposer d éléments permettant de nourrir le débat à venir concernant l éventuelle obligation de désigner un délégué à la protection des données personnelles. L étude envisagée permettrait entre autre ; Page 4 sur 8

5 - d obtenir une indication du budget global qu un CIL représente pour un Responsable de traitement, et quels sont les critères (s ils en existent) qui influencent son montant ; - de valoriser les principales composantes de ce budget (coûts salariaux, formation, outils, etc.) ; - d évaluer s il n existe pas un risque de faire supporter aux organismes concernés une charge disproportionnée par rapport aux buts poursuivis ; - de disposer d éléments de Benchmarking (au niveau national mais également vis-à-vis d autres états membres). L AFCDP a-t-elle déjà réalisé d autres études sur le CIL? L AFCDP a réalisé plusieurs études auprès de ses Membres, parmi lesquelles «Comment préparer une désignation de CIL?» et «Comment voyez-vous le CIL du futur?». L AFCDP a également soutenu l étude réalisée par Mlle Aurélie Goyer, CIL du CNAM, dans le cadre de son Mastère Spécialisé «Informatique et Libertés» de l ISEP, thèse professionnelle intitulée «Donne-t-on au CIL les moyens d'être efficace?» (Meilleure thèse professionnelle 2009). Quelles peuvent être les biais de cette étude? Les biais peuvent provenir d un nombre limité de répondants, d une sur ou sous représentation de certaines catégories de répondants, d un manque de pertinence des réponses. Comment est pilotée cette étude? Cette étude est pilotée par le Délégué général de l AFCDP, Bruno RASLE, qui bénéficie du soutien d un Membre statisticien de formation, Monsieur Laurent GLANDAIS. La supervision est assurée par un Administrateur de l AFCDP, Monsieur Patrick BLUM (CIL de l ESSEC). Quand seront connus les résultats de cette étude? L objectif est de disposer de premiers résultats suffisamment tôt pour nourrir la contribution de l AFCDP auprès de la Commission européenne. Il est probable que des résultats synthétiques de l étude soient publiés le 27 janvier 2012 (veille de la journée européenne de la protection des données personnelles), à l occasion de la 6 ème Université AFCDP des Correspondants Informatique et Libertés. Qui a conçu le questionnaire? Le questionnaire a été conçu conjointement par Messieurs Patrick Blum, Laurent Glandais et Bruno Rasle. Quels sont les moyens mis en œuvre pour réaliser cette étude? L AFCDP a opté pour un sondage en ligne, en mode SaaS, sur une plate-forme mise à disposition par un prestataire basé en France (et qui traite les données en France), sous https (certificat non auto-signé), de façon totalement anonyme. Le prestataire sélectionné est la société WysuForms. Page 5 sur 8

6 Pourquoi cette étude est-elle anonyme? Cette approche permet d inciter la totalité des CIL à participer à l enquête, qu ils soient Membres de l AFCDP ou pas. Elle permet également d espérer un taux de réponse élevé, malgré la sensibilité de certaines questions. Comment est assuré l anonymat de cette étude? Le répondant qui se connecte sur l URL en flux chiffré (SSL) n a pas à s identifier. La plateforme ne collecte ou n enregistre aucune caractéristique du terminal de communication (et en aucun cas l adresse IP). Les cookies générés par l application pour permettre au répondant d interrompre le questionnaire pour y revenir plus tard sont générés de façon aléatoire. Ces cookies sont sans corrélation avec une caractéristique héritée de l'équipement terminal ou de la connexion avec le répondant (les adresses IP ne sont pas traitées) Les cookies ne contiennent aucune information sur les réponses qui ont été apportées aux questions. Certaines questions ont été modifiées de façon à limiter le risque d identifier un CIL par un «cas isolé» (exemple des secteurs d activité, ramenés à un faible nombre de grands secteurs). Une ségrégation est assurée par l architecture de la plate-forme : l AFCDP n a pas accès aux cookies mais uniquement aux questionnaires renseignés, tandis que le prestataire n a pas accès aux réponses (hors opération spécifique de maintenance ou de support, sous le contrôle de l AFCDP). L ensemble des informations sera purgé un mois après la fin de l enquête dans l infrastructure du prestataire. Si ce traitement est anonyme, pourquoi l avoir déclaré auprès de la CNIL? L article 2 de la Loi Informatique et Libertés, qui définit la données à caractère personnel, indique que «Pour déterminer si une personne est identifiable, il convient de considérer l ensemble des moyens en vue de permettre son identification dont dispose ou auxquels peut avoir accès le responsable du traitement ou toute autre personne». Si les données nous semblent aujourd hui anonymes, qui peut dire s il ne serait pas possible à un tiers, aujourd hui ou dans le futur, de réussir à ré-identifier les répondants? Par précaution, le responsable de traitement de l AFCDP (son Président), a préféré déclarer ce traitement auprès de la CNIL. Puis-je exercer mon droit d accès? Certes vous le pouvez (par courrier postal, auprès de l AFCDP, Secrétaire général, 1 rue de Stockholm Paris). Mais l étude étant anonyme, nous ne serons pas en mesure d identifier vos réponses, et donc de répondre avec pertinence à votre demande. Page 6 sur 8

7 Quelles précautions ont-elles été prises concernant la conformité de ce traitement? L AFCDP a opté pour un traitement intégralement sous https (avec certificat SSL délivré par un tiers certificateur. L intégralité des données (y compris les cookies) est traitée en France. Par contrat le prestataire s est engagé à informer l AFCDP de tout incident de sécurité pouvant mettre en péril les données collectées, à considérer comme confidentielles les informations saisies par les répondants, à protéger avec le plus grand soin et à ne pas divulguer à des tiers ces informations. Une déclaration a été effectuée auprès de la CNIL. La page d accueil du questionnaire comporte des mentions d informations (dont cette FAQ fait partie), indique l identité du Responsable de traitement (l AFCDP), la finalité du traitement (réaliser une étude d impact du coût d un CIL pour un Responsable de traitement) et rappelle leurs droits aux personnes concernées. La durée de conservation (en archives courantes) des données collectées est de trois ans à l issue de l enquête. Les données collectées (réponses anonymes) ne seront communiquées à aucun destinataire. Une étude complémentaire portant sur les «Bénéfices» est-elle prévue? Un second volet, complémentaire, est en effet prévu. Il porterait sur les bénéfices retirés par l organisme (et par les personnes concernées) de la désignation d un CIL. L AFCDP a identifié des points qui l ont conduite à dissocier les deux volets. Parmi ceux-ci citons le fait qu il s agira principalement d indicateurs qualitatifs (et non quantitatifs), et le fait du décalage temporel entre la «dépense» (la désignation du CIL) et la perception/constatation des «bénéfices» induits. Que deviendront les réponses collectées? Les réponses seront détruites chez le prestataire un mois après la fin de la campagne. Au préalable, l intégralité des réponses et des questionnaires anonymes aura été sauvegardée par l AFCDP, qui procédera à leur analyse. La durée de conservation (en archives courantes) des données collectées est de trois ans à l issue de la fin de l enquête. Les données collectées (réponses anonymes) ne seront communiquées à aucun destinataire. L analyse sera présentée au Conseil d administration de l AFCDP et participera des réflexions qui mèneront à une contribution, seule ou conjointe avec le CEDPO (Confederation of European Data Protection Organizations), auprès de la Commission européenne, dans le cadre de la révision de la Directive L analyse sera également communiquée à la CNIL, qui accompagne la réalisation de cette étude, et aux personnes qui en ont fait la demande. Il manque une question importante, indispensable? Merci de la suggérer par au Délégué général de l AFCDP Bruno RASLE : Page 7 sur 8

8 AFCDP ASSOCIATION FRANCAISE DES CORRESPONDANTS A LA PROTECTION DES DONNEES A CARACTERE PERSONNEL L AFCDP, Association Française des Correspondants à la Protection des Données, a été créée en 2004 suite à la réforme de la loi du 6 janvier 1978 sur la protection des données à caractère personnel, qui a donné naissance à la fonction de DPO («Correspondant à la protection des données à caractère personnel» également appelé CIL, «Correspondant Informatique & Libertés»). L AFCDP est un lieu d échange qui accueille toute personne intéressée par la protection des données à caractère personnel : CIL, chargés de la protection des données, avocats, responsables ressources humaines, DSI, RSSI, directeurs qualité et directeurs conformité, professionnels du e-commerce et du marketing Plus de personnes ont déjà rejoint cette association à but non lucratif. L AFCDP encourage la discussion et les échanges d informations en matière de protection des données personnelles en vue de faciliter la communication entre ses membres et de promouvoir les meilleures pratiques. L AFCDP entretient un dialogue avec la CNIL et d autres autorités concernées au niveau français et européen par la protection des données personnelles. Contacts : Paul-Olivier Gibert, Président / Bruno Rasle, Délégué Général - Tel : + 33(0) Site Web : 6ème UNIVERSITE AFCDP DES CORRESPONDANTS INFORMATIQUE ET LIBERTES - Vendredi 27 janvier 2012 Pourquoi ai-je désigné un CIL? Un Responsable de traitement témoigne Comment "vendre" les efforts de conformité à sa direction? Conformité Informatique et Libertés et Responsabilité sociale : la vision d'un syndicat concernant la protection de la vie privée dans le cadre du travail Un métier de passion : CIL, ou «Ne dites pas à ma mère que je suis CIL, elle me croit pianiste dans un dancing» Cloud Computing et Contrat SaaS Que rôle pour le CIL? L avenir des CIL se dessine à Bruxelles Analyse pratique d une politique du "gros bâton" : les sanctions de l autorité de contrôle espagnole Le quotidien d'un CIL dans le secteur Social Mise en œuvre du vote électronique : un beau défi pour un CIL Anonymat versus anonymisation des données de santé : mythe ou réalité? Sécurisation des bases de données La conformité Informatique et Libertés des collectivités locales BYOD (Bring Your Own Device)! Quand les nouveaux usages mettent à mal les règles établies Alertes professionnelles : de l'autorisation unique à l autorisation spécifique Anonymisation des jeux de test Biométrie : L expérimentation du Centre Oscar Lambret Recruter sans discriminer Flux transfrontières Point d avancement des travaux du groupe de réflexion éponyme de l AFCDP e-commerce, cookies et traçabilité comportementale Conformité à la loi Informatique et Libertés des Réseaux Sociaux Organiser une lutte contre la fraude efficace en toute conformité avec la loi Informatique et Libertés Privacy by RE-Design, ou comment mettre en conformité les outils existants? Page 8 sur 8

«Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel»

«Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel» «Marketing /site web et la protection des données à caractère personnel» Incidence de la réforme de la loi «Informatique et libertés» et de la loi «Économie Numérique» Emilie PASSEMARD, Chef du service

Plus en détail

GROUPE DE TRAVAIL Données Clients & Prospects. Guide pratique du CIL pour l accompagnement d un projet de gestion de relation client (CRM)

GROUPE DE TRAVAIL Données Clients & Prospects. Guide pratique du CIL pour l accompagnement d un projet de gestion de relation client (CRM) GROUPE DE TRAVAIL Données Clients & Prospects Guide pratique du CIL pour l accompagnement d un projet de gestion de relation client (CRM) Octobre 2013 Introduction Ce guide pratique, issu des travaux

Plus en détail

Paiements, les paiements échelonnés, le calcul des intérêts et la facturation mensuelle

Paiements, les paiements échelonnés, le calcul des intérêts et la facturation mensuelle Questions & réponses fréquentes Questions générales La Cumulus-MasterCard est gratuite: Qu est-ce que cela signifie exactement? Où puis-je collecter des points Cumulus dans le monde avec ma Cumulus-MasterCard?

Plus en détail

Foire aux Questions Salariés. Avec les relevés et documents en ligne vivez autrement votre épargne salariale

Foire aux Questions Salariés. Avec les relevés et documents en ligne vivez autrement votre épargne salariale Avec les relevés et documents en ligne vivez autrement votre épargne salariale Foire aux Questions Salariés BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / épargne / services financiers spécialisés Foire aux Questions Salariés

Plus en détail

Adico, 2 rue Jean Monnet, BP 20683, 60006 Beauvais cedex Tél : 03 44 08 40 40 / Fax : 03 44 08 40 49 / contact@adico.fr

Adico, 2 rue Jean Monnet, BP 20683, 60006 Beauvais cedex Tél : 03 44 08 40 40 / Fax : 03 44 08 40 49 / contact@adico.fr adicloud Votre bureau dans le Nuage >> L Adico vous présente AdiCloud, la solution qui vous permet d avoir la tête dans le Nuage, mais les pieds sur terre. >> AdiCloud est une plateforme de sauvegarde,

Plus en détail

Etude réalisée dans le contexte de la conférence AFCDP sur la NOTIFICATION DES «ATTEINTES AUX TRAITEMENT DE DONNEES PERSONNELLES»

Etude réalisée dans le contexte de la conférence AFCDP sur la NOTIFICATION DES «ATTEINTES AUX TRAITEMENT DE DONNEES PERSONNELLES» Etude réalisée dans le contexte de la conférence AFCDP sur la NOTIFICATION DES «ATTEINTES AUX TRAITEMENT DE DONNEES PERSONNELLES» Palais du Luxembourg Paris - 23 mars 2010 Pilote du questionnaire : Bruno

Plus en détail

Agrément des hébergeurs de données de santé. 1 Questions fréquentes

Agrément des hébergeurs de données de santé. 1 Questions fréquentes Agrément des hébergeurs de données de santé 1 Questions fréquentes QUELS DROITS POUR LES PERSONNES CONCERNEES PAR LES DONNEES DE SANTE HEBERGEES? La loi précise que l'hébergement de données de santé à

Plus en détail

et développement d applications informatiques

et développement d applications informatiques Protection des données personnelles et développement d applications informatiques Agnès Laplaige, CIL de l'ecole Polytechnique avril 2011 Thèmes I&L Informatique et Libertés Protection de la vie privée

Plus en détail

Compte rendu. Jeudi 21 mai 2015 Séance de 11 heures 15. Mission d information commune sur la banque publique d investissement, Bpifrance

Compte rendu. Jeudi 21 mai 2015 Séance de 11 heures 15. Mission d information commune sur la banque publique d investissement, Bpifrance Compte rendu Mission d information commune sur la banque publique d investissement, Bpifrance Jeudi 21 mai 2015 Séance de 11 heures 15 Compte rendu n 25 Audition, ouverte à la presse, de M. Patrice BÉGAY,

Plus en détail

«Sécurisation des données hébergées dans les SGBD»

«Sécurisation des données hébergées dans les SGBD» Journée CLUSIR EST 28 septembre 2007 «Sécurité, Virtualisation et Bases de données» «Sécurisation des données hébergées dans les SGBD» Bruno Rasle bruno.rasle@cortina.fr Bruno Rasle Responsable des Offres

Plus en détail

Réglement intérieur. Supélec Rézo

Réglement intérieur. Supélec Rézo Réglement intérieur Supélec Rézo Préambule L association Supélec Rézo est une association régie par la loi du premier juillet 1901. Selon ses statuts, cette association a pour but : de gérer, animer et

Plus en détail

Foire aux Questions Salariés. Avec les e-documents, votre boîte aux lettres se met au vert!

Foire aux Questions Salariés. Avec les e-documents, votre boîte aux lettres se met au vert! Avec les e-documents, votre boîte aux lettres se met au vert! Foire aux Questions Salariés BANQUE DE GRANDE CLIENTÈLE / épargne / services financiers spécialisés Foire aux Questions Salariés Vos questions

Plus en détail

Guide d utilisation «Extranet Formation» V3.5

Guide d utilisation «Extranet Formation» V3.5 Guide d utilisation «Extranet Formation» V3.5 Evolution de la version 3.5 : La saisie des heures d absences est détaillée par article ou, pour les subventions, par heures centre et heures entreprise. (Point

Plus en détail

Recommandations sur le Cloud computing

Recommandations sur le Cloud computing Recommandations sur le Cloud computing EuroCloud, Paris, 25 septembre 2012 Didier GASSE, membre de la Commission nationale de l informatique et des libertés Myriam GUFFLET, Juriste au Service des affaires

Plus en détail

POINTS D ATTENTION ET PRÉCAUTIONS À PRENDRE LORS DE LA NÉGOCIATION ET DE LA CONCLUSION D UN CONTRAT DE CLOUD COMPUTING

POINTS D ATTENTION ET PRÉCAUTIONS À PRENDRE LORS DE LA NÉGOCIATION ET DE LA CONCLUSION D UN CONTRAT DE CLOUD COMPUTING SALON MED-IT CASABLANCA 13-15.11.2012 POINTS D ATTENTION ET PRÉCAUTIONS À PRENDRE LORS DE LA NÉGOCIATION ET DE LA CONCLUSION D UN CONTRAT DE CLOUD COMPUTING Me Cathie-Rosalie JOLY Avocat Associé Cabinet

Plus en détail

DEMANDE D ADHESION AU CONTRAT AVOCAPI

DEMANDE D ADHESION AU CONTRAT AVOCAPI Société Anonyme d assurance sur la vie et de capitalisation au capital de 22 204 256 E entièrement libéré. Entreprise régie par le code des assurances - 430 435 669 RCS Nanterre Siège social : 50, avenue

Plus en détail

Service de certificat

Service de certificat Service de certificat Table des matières 1 Introduction...2 2 Mise en place d une autorité de certification...3 2.1 Introduction...3 2.2 Installer le service de certificat...4 3 Sécuriser un site web avec

Plus en détail

Gestionnaire d'appareil à distance de Bell Foire aux questions

Gestionnaire d'appareil à distance de Bell Foire aux questions Gestionnaire d'appareil à distance de Bell Foire aux questions INTRODUCTION Gestionnaire d'appareil à distance de Bell (GAD) permet aux spécialistes techniques d offrir de l aide à distance aux utilisateurs

Plus en détail

CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES

CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES informatiques d Inria CENTRE DE RECHERCHE GRENOBLE RHÔNE-ALPES Table des matières 1. Préambule...3 2. Définitions...3 3. Domaine d application...4 4. Autorisation d accès aux ressources informatiques...5

Plus en détail

Charte d hébergement de site web

Charte d hébergement de site web Cellule Technologies de l Information et de la Communication pour l Enseignement Rectorat de l académie de la Martinique Les Hauts de Terreville 97279 Schoelcher Cedex Fax : 0596.52.26.47 - Tèl : 05.96.52.26.46

Plus en détail

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE

FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE FICHE D IMPACT PROJET DE TEXTE REGLEMENTAIRE NOR : FCPB1511507D Intitulé du texte : Décret modifiant les décrets n 2010-509 et n 2010-518 Ministère à l origine de la mesure : Finances et comptes publics

Plus en détail

Ce que tu écris est le reflet de ta personnalité

Ce que tu écris est le reflet de ta personnalité Jour 3 Ce que tu écris est le reflet de ta personnalité Avant d envoyer un message par courriel, utilise la liste de vérification cidessous pour t assurer de produire la meilleure impression possible.

Plus en détail

Simulation EIS. Changement et Innovation. Les Défis du Management

Simulation EIS. Changement et Innovation. Les Défis du Management Simulation EIS Changement et Innovation. Les Défis du Management Manuel d Utilisation 1. Présentation 2. Votre Mission pendant la Simulation EIS 3. Structure de l Equipe de Management de Teleswitches 4.

Plus en détail

FICHE N 2 LA GESTION COMMERCIALE DES CLIENTS ET PROSPECTS POUR LE SECTEUR DES ASSURANCES (NS 56)

FICHE N 2 LA GESTION COMMERCIALE DES CLIENTS ET PROSPECTS POUR LE SECTEUR DES ASSURANCES (NS 56) Pack de conformité - Assurance 14 FICHE N 2 LA GESTION COMMERCIALE DES CLIENTS ET PROSPECTS POUR LE SECTEUR DES ASSURANCES (NS 56) LES TRAITEMENTS DE DONNÉES PERSONNELLES AU REGARD DE LA LOI I&L Finalités

Plus en détail

Facebook. Un lien vers Facebook se trouve sur la page d accueil du site CSQ : http://csq.qc.net.

Facebook. Un lien vers Facebook se trouve sur la page d accueil du site CSQ : http://csq.qc.net. Facebook Facebook est un réseau social sur Internet permettant à toute personne possédant un compte de publier de l information dont elle peut contrôler la visibilité par les autres personnes possédant

Plus en détail

www.bd.com/fr IMPORTANT Bienvenue

www.bd.com/fr IMPORTANT Bienvenue www.bd.com/fr IMPORTANT Bienvenue Bienvenue sur www.bd.com/fr (ci-après «le Site»). Ce Site est administré par Becton Dickinson France, une filiale à 100 % de Becton Dickinson and Company (ci-après collectivement

Plus en détail

ACCÈS AUX COMPTES EN LIGNE : VOTRE GUIDE D UTILISATION. pour un accès à votre portefeuille partout et en tout temps

ACCÈS AUX COMPTES EN LIGNE : VOTRE GUIDE D UTILISATION. pour un accès à votre portefeuille partout et en tout temps ACCÈS AUX COMPTES EN LIGNE : VOTRE GUIDE D UTILISATION pour un accès à votre portefeuille partout et en tout temps ACCÈS AUX COMPTES EN LIGNE : INTRODUCTION Richardson GMP Limitée est consciente de l importance

Plus en détail

Création, analyse de questionnaires et d'entretiens pour Windows 2008, 7, 8 et MacOs 10

Création, analyse de questionnaires et d'entretiens pour Windows 2008, 7, 8 et MacOs 10 modalisa Création, analyse de questionnaires et d'entretiens pour Windows 2008, 7, 8 et MacOs 10 8 Fonctionnalités de mise en ligne de questionnaires Vous trouverez dans cet opuscule les informations nécessaires

Plus en détail

Internet haute vitesse - Guide de l utilisateur. Bienvenue. haute vitesse

Internet haute vitesse - Guide de l utilisateur. Bienvenue. haute vitesse Internet haute vitesse - Guide de l utilisateur Bienvenue en haute vitesse 1 Suivez le guide Cogeco :) Merci d avoir choisi le service Internet haute vitesse de Cogeco. En matière d expérience en ligne,

Plus en détail

GUIDE POUR LES NOUVEAUX UTILISATEURS SYSTÈME DE SUIVI DES PRODUITS DE BASE

GUIDE POUR LES NOUVEAUX UTILISATEURS SYSTÈME DE SUIVI DES PRODUITS DE BASE GUIDE POUR LES NOUVEAUX UTILISATEURS SYSTÈME DE SUIVI DES PRODUITS DE BASE Table des matières Introduction... 2 Personnes-ressources... 3 Étapes préalables à l inscription en ligne auprès de l Office national

Plus en détail

AIDE MEMOIRE. Forprev. De l habilitation à la gestion de sessions. Page 1 sur 55

AIDE MEMOIRE. Forprev. De l habilitation à la gestion de sessions. Page 1 sur 55 2013 AIDE MEMOIRE Forprev De l habilitation à la gestion de sessions Page 1 sur 55 Bienvenue, Vous êtes, ou souhaitez être, habilité à dispenser des formations relevant du dispositif de démultiplication

Plus en détail

Toute utilisation du site www.eau-services.com doit respecter les présentes conditions d utilisation.

Toute utilisation du site www.eau-services.com doit respecter les présentes conditions d utilisation. Mentions légales Toute utilisation du site www.eau-services.com doit respecter les présentes conditions d utilisation. I CONDITIONS D UTILISATION DU SITE Ce Site est soumis à la loi française. En consultant

Plus en détail

Foire aux questions sur l application Bell Télé

Foire aux questions sur l application Bell Télé Foire aux questions sur l application Bell Télé Pour commencer : 1. Q : Qu offre l application Bell Télé? R : L application Bell Télé offre du contenu en direct et sur demande sur les téléphones intelligents

Plus en détail

Un moyen simple d'être plus favorable aux familles Les points les plus importants du Family Score en un coup d'œil

Un moyen simple d'être plus favorable aux familles Les points les plus importants du Family Score en un coup d'œil Un moyen simple d'être plus favorable aux familles Les points les plus importants du Family Score en un coup d'œil c/o Pro Familia Suisse Marktgasse 36 Tél. 031 381 90 30 info@profamilia.ch 3011 Berne

Plus en détail

Nathalie Métallinos Avocat à la Cour d'appel de Paris

Nathalie Métallinos Avocat à la Cour d'appel de Paris Banque, Paiement en Ligne et Protection des Données Personnelles PRÉVENTION DE LA FRAUDE ET DES IMPAYÉS, FICHIERS DE PERSONNES À RISQUES ET PROTECTION DES DONNÉES À CARACTÈRE PERSONNEL Nathalie Métallinos

Plus en détail

CHARTE INFORMATIQUE LGL

CHARTE INFORMATIQUE LGL CHARTE INFORMATIQUE LGL Selon la réglementation indiquée dans la charte informatique du CNRS, tout accès aux ressources informatiques du LGLTPE nécessite une authentification des personnels. Cette authentification

Plus en détail

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013

pour Une étude LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Une étude pour LES DÉFIS DES DSI Avril 2013 Présentation de l étude Objectifs : Faire le point sur les orientations IT des DSI : cloud, mobilité, sécurité, poste de travail Identifier les principaux défis

Plus en détail

GUIDE UTILISATEUR DHL FREIGHT E-BILLING LA FACTURATION ELECTRONIQUE PAR DHL FREIGHT

GUIDE UTILISATEUR DHL FREIGHT E-BILLING LA FACTURATION ELECTRONIQUE PAR DHL FREIGHT GUIDE UTILISATEUR DHL FREIGHT E-BILLING LA FACTURATION ELECTRONIQUE PAR DHL FREIGHT 1 Guide Utilisateur DHL Freight E-BILLING I. L E-BILLING DHL FREIGHT 1. Définition de l E-BILLING - Principales caractéristiques

Plus en détail

PROFILAGE : UN DEFI POUR LA PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES Me Alain GROSJEAN Bonn & Schmitt

PROFILAGE : UN DEFI POUR LA PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES Me Alain GROSJEAN Bonn & Schmitt PROFILAGE : UN DEFI POUR LA PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES Me Alain GROSJEAN Bonn & Schmitt ASPECTS TECHNIQUES M. Raphaël VINOT CIRCL SEMINAIRE UIA ENJEUX EUROPEENS ET MONDIAUX DE LA PROTECTION DES

Plus en détail

CONDITIONS D UTILISATION DU SITE www.loreal-paris.fr

CONDITIONS D UTILISATION DU SITE www.loreal-paris.fr CONDITIONS D UTILISATION DU SITE www.loreal-paris.fr Nous vous souhaitons la bienvenue sur ce site dédié à la marque L Oréal Paris, accessible à l adresse URL suivante : www.loreal-paris.fr (le «Site»).

Plus en détail

TRIBUNE BRAINWAVE GOUVERNANCE ET SéCURITé. Shadow IT, la menace fantôme. Une tendance irréversible mais pas dénuée de risques.

TRIBUNE BRAINWAVE GOUVERNANCE ET SéCURITé. Shadow IT, la menace fantôme. Une tendance irréversible mais pas dénuée de risques. TRIBUNE BRAINWAVE GOUVERNANCE ET SéCURITé Shadow IT, la menace fantôme Une tendance irréversible mais pas dénuée de risques. Par Sébastien Faivre Chief Marketing Officer de Brainwave Shadow IT, la menace

Plus en détail

Solution sécurisée d envoi et de réception de fichiers volumineux par e-mail.

Solution sécurisée d envoi et de réception de fichiers volumineux par e-mail. Solution sécurisée d envoi et de réception de fichiers volumineux par e-mail. 1 Sommaire wesend : Solution sécurisée d envoi de fichiers volumineux 3 Quels problématiques wesend résout-elle? 4 L envoi

Plus en détail

Coupez la ligne des courriels hameçons

Coupez la ligne des courriels hameçons Coupez la ligne des courriels hameçons Les fraudeurs qui cherchent à mettre la main sur des renseignements personnels ont élaboré un nouveau moyen d attirer des victimes sans méfiance. Ils lancent un «hameçon».

Plus en détail

- Deuxième vague - 7 juin 2011

- Deuxième vague - 7 juin 2011 Le Baromètre e-commerce des petites entreprises - Deuxième vague - 7 juin 2011 Méthodologie Cible : L échantillon du «Baromètre e-commerce des petites entreprises» a été constitué selon la méthode des

Plus en détail

Privacy is good for business. www.protection-des-donnees.com

Privacy is good for business. www.protection-des-donnees.com + Privacy is good for business www.protection-des-donnees.com + Qu est-ce qu une donnée personnelle? + Identification directe ou indirecte Une donnée personnelle permet l identification directe ou indirecte

Plus en détail

société anonyme au capital de 252.000 siège social : 24 avenue de Friedland 75008 Paris SIREN : 310 612 387, R.C.S. Paris

société anonyme au capital de 252.000 siège social : 24 avenue de Friedland 75008 Paris SIREN : 310 612 387, R.C.S. Paris 1 A U D I K A société anonyme au capital de 252.000 siège social : 24 avenue de Friedland 75008 Paris SIREN : 310 612 387, R.C.S. Paris Rapport du président du conseil d administration sur le fonctionnement

Plus en détail

Politique de Sage en matière de protection de la vie privée sur le site www.linkup-sage.com

Politique de Sage en matière de protection de la vie privée sur le site www.linkup-sage.com Politique de Sage en matière de protection de la vie privée sur le site www.linkup-sage.com 1. A propos de cette politique 1.1 Ce document résume la politique de Sage en matière de protection des données

Plus en détail

Le markéting en ligne. Joanie Mailhot Agente aux communications chez Mon Réseau Plus

Le markéting en ligne. Joanie Mailhot Agente aux communications chez Mon Réseau Plus Le markéting en ligne Joanie Mailhot Agente aux communications chez Mon Réseau Plus Plan de la présentation Introduction Naissance des réseaux sociaux L influence des relations en ligne L importance d

Plus en détail

Big Data : se préparer au Big Bang

Big Data : se préparer au Big Bang Big Data : se préparer au Big Bang Initialement confinées au cœur des moteurs de recherche et des réseaux sociaux, les technologies du Big Data s'exportent désormais avec succès dans de nombreux secteurs

Plus en détail

PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES ET COOKIES

PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES ET COOKIES PROTECTION DES DONNEES PERSONNELLES ET COOKIES Sommaire ARTICLE 1. DONNÉES PERSONNELLES QUE NOUS RECUEILLONS ARTICLE 2. DONNÉES RELATIVES A LA CONSULTATION DU SITE o 2.1. L'intérêt de voir s'afficher des

Plus en détail

Recommandations pour les entreprises qui envisagent de souscrire à des services de Cloud computing

Recommandations pour les entreprises qui envisagent de souscrire à des services de Cloud computing Recommandations pour les entreprises qui envisagent de souscrire à des services de Cloud computing D un point de vue juridique, la CNIL constate que le Cloud computing soulève un certain nombre de difficultés

Plus en détail

1. Comment accéder à mon panneau de configuration VPS?

1. Comment accéder à mon panneau de configuration VPS? FAQ VPS Business Section 1: Installation...2 1. Comment accéder à mon panneau de configuration VPS?...2 2. Comment accéder à mon VPS Windows?...6 3. Comment accéder à mon VPS Linux?...8 Section 2: utilisation...9

Plus en détail

Le financement participatif : L état du droit luxembourgeois

Le financement participatif : L état du droit luxembourgeois Revue générale du droit Etudes et réflexions 2015 numéro 7 Actes du colloque organisé le 27 juin 2014 par le Centre juridique franco-allemand de l Université de la Sarre : Le Crowdfunding ou financement

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS : SONDAGE 2015 SUR L EFFICACITÉ MENÉ AUPRÈS DES INTERVENANTS

FOIRE AUX QUESTIONS : SONDAGE 2015 SUR L EFFICACITÉ MENÉ AUPRÈS DES INTERVENANTS FOIRE AUX QUESTIONS : SONDAGE 2015 SUR L EFFICACITÉ MENÉ AUPRÈS DES INTERVENANTS Cette FAQ est préparée à l intention des titulaires de permis et des exploitants de maisons de retraite. Objectif du sondage

Plus en détail

Créer un tableau de bord SSI

Créer un tableau de bord SSI Session n 16 Créer un tableau de bord SSI en 4 fois sans frais Eric LARCHER Banque Fédérale des Banques Populaires http://www.internet-securise.com Patrick CHAMBET Bouygues Telecom http://www.chambet.com

Plus en détail

Votre. complémentaire SANTÉ. Livret du salarié

Votre. complémentaire SANTÉ. Livret du salarié Votre complémentaire SANTÉ Livret du salarié Juin 2015 La Complémentaire santé CREPA, une offre adaptée pour le personnel des cabinets d avocats. Le 1 er janvier 2016, l ensemble des salariés devra bénéficier

Plus en détail

Présentation de la démarche : ITrust et IKare by ITrust

Présentation de la démarche : ITrust et IKare by ITrust Présentation de la démarche : ITrust et IKare by ITrust 1.1. ITrust La société ITrust est composée d Ingénieurs CISSP et LeadAuditor 27001. ITrust édite depuis 2007 un catalogue de services autour : -

Plus en détail

Conditions générales d utilisation

Conditions générales d utilisation Conditions générales d utilisation de l Espace Client TOUTM du site malakoffmederic.com Les présentes conditions générales précisent les modalités d accès aux informations en ligne proposées sur l Espace

Plus en détail

décembre 2009 Prix de l Action entreprise diversités Première édition En partenariat avec

décembre 2009 Prix de l Action entreprise diversités Première édition En partenariat avec décembre 2009 et Première édition En partenariat avec Information/secrétariat NORA COMMUNICATION e-mail : prix.diversites@nora-communication.fr Tél. : 01 53 30 91 20 Les objectifs du Prix L e Prix de l

Plus en détail

Bulletin de l ACFM. Principe directeur. Aux fins de distribution aux parties intéressées dans votre société

Bulletin de l ACFM. Principe directeur. Aux fins de distribution aux parties intéressées dans votre société Association canadienne des courtiers de fonds mutuels Mutual Fund Dealers Association of Canada 121 King Street W., Suite 1600, Toronto (Ontario) M5H 3T9 Tél. : (416) 361-6332 Téléc. : (416) 943-1218 SITE

Plus en détail

Webroot SecureAnywhere. Foire aux questions

Webroot SecureAnywhere. Foire aux questions Foire aux questions Janvier 2014 Table des matières Pourquoi la HSBC offre-t-elle le logiciel Webroot SecureAnywhere?... 1 Quelle est la différence entre Webroot SecureAnywhere et mon antivirus actuel?...

Plus en détail

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Mon mémento Page 3. 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4. 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4. 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5 «STAJ PRATIC BAFA» KIT PEDAGOGIQUE «STAJ PRATIC BAFA» MEMENTO ANIMATEUR Sommaire : Mon mémento Page 3 1/ Pourquoi ce mémento? Page 4 2/ Pourquoi s évaluer? Page 4 3/ Comment utiliser ce mémento? Page 5

Plus en détail

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel

Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria. La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel Présentation de la solution SAP SAP Technology SAP Afaria La mobilité d entreprise comme vecteur d avantage concurrentiel des périphériques et des applications des périphériques et des applications La

Plus en détail

Livre blanc. SaaS : garantir le meilleur niveau de service. (2e partie)

Livre blanc. SaaS : garantir le meilleur niveau de service. (2e partie) Livre blanc SaaS : garantir le meilleur niveau de service (2e partie) PREAMBULE La mutualisation des ressources est une garantie de performance et de sécurité. Les prestataires d infogérance mutualisent

Plus en détail

CONTACT EXPRESS 2011 ASPIRATEUR D EMAILS

CONTACT EXPRESS 2011 ASPIRATEUR D EMAILS CONTACT EXPRESS 2011 ASPIRATEUR D EMAILS MANUEL D UTILISATION Logiciel édité par la société I. PREAMBULE a) Avant propos... 3 b) Support... 3 c) Interface d accueil... 4 à 5 d) Interface de Recherche...

Plus en détail

Charte informatique. Ce document n est qu un exemple. Il doit être adapté à chaque entreprise selon ses moyens et ses nécessités.

Charte informatique. Ce document n est qu un exemple. Il doit être adapté à chaque entreprise selon ses moyens et ses nécessités. Charte informatique Ce document n est qu un exemple. Il doit être adapté à chaque entreprise selon ses moyens et ses nécessités. Préambule L'entreprise < NOM > met en œuvre un système d'information et

Plus en détail

Carte Activity FAQ (Foire aux Questions)

Carte Activity FAQ (Foire aux Questions) Carte Activity FAQ (Foire aux Questions) FONCTIONNEMENT DE LA CARTE ACTIVITY... 2 1. Qu est ce que la Carte Activity?...2 2. Comment vais-je recevoir ma Carte Activity?...2 3. Comment utiliser ma carte

Plus en détail

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE

LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Centre de Recherche pour l Etude et l Observation des Conditions de Vie LES FRANÇAIS ET LA COMPLEMENTAIRE SANTE Anne LOONES Marie-Odile SIMON Août 2004 Département «Evaluation des Politiques Sociales»

Plus en détail

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11933-X

Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11933-X Groupe Eyrolles, 2006, ISBN : 2-212-11933-X Table des matières Introduction... V CHAPITRE 1 Introduction à SSL VPN... 1 Une histoire d Internet.............................................. 3 Le modèle

Plus en détail

Crédits photos Philippe Montigny, Christophe Lepetit, Pascal Bourguignon, Julien-René Jacque, Cédric Hesly.

Crédits photos Philippe Montigny, Christophe Lepetit, Pascal Bourguignon, Julien-René Jacque, Cédric Hesly. Mentions légales Le site www.sofiproteol.com est la propriété de SOFIPROTEOL SA SOFIPROTEOL SA Société Anonyme au capital de 212.087.000 euros 804 808 095 RCS PARIS SIRET : 804 808 095 00017 CODE APE (en

Plus en détail

BOSS : Bourses régionale du Sanitaire et du Social http://boss.region-alsace.eu GUIDE UTILISATEUR ETUDIANT

BOSS : Bourses régionale du Sanitaire et du Social http://boss.region-alsace.eu GUIDE UTILISATEUR ETUDIANT BOSS : Bourses régionale du Sanitaire et du Social http://boss.region-alsace.eu GUIDE UTILISATEUR ETUDIANT 1. Recherche d'informations p 2 (conditions générales, règlement, FAQ, contacts, mot du président)

Plus en détail

Le nouvel espace de travail : Prise en charge du modèle BYOD («Bring your own device»)

Le nouvel espace de travail : Prise en charge du modèle BYOD («Bring your own device») IBM Global Technology Services Livre blanc pour l innovation Juin 2011 Le nouvel espace de travail : Prise en charge du modèle BYOD («Bring your own device») 2 Le nouvel espace de travail : Prise en charge

Plus en détail

LE PROGRAMME LOCAL DE FORMATION INTERFILIERES 2012

LE PROGRAMME LOCAL DE FORMATION INTERFILIERES 2012 LE PROGRAMME LOCAL DE FORMATION INTERFILIERES 2012 Le PLFI, c est quoi? Depuis 2011, les Offices de Tourisme du Pays d Oloron Haut Béarn met à votre disposition un Programme de Formation InterFilières

Plus en détail

Cookies de session ils vous permettent de sauvegarder vos préférences d utilisation et optimiser l expérience de navigation de l Utilisateur ;

Cookies de session ils vous permettent de sauvegarder vos préférences d utilisation et optimiser l expérience de navigation de l Utilisateur ; Ce site utilise des Cookies, émis également par des tiers, pour des raisons de fonctionnalité, pratiques et statistiques indiquées dans notre politique en matière de Cookies. Politique en matière de Cookies

Plus en détail

REGLES INTERNES AU TRANSFERT DE DONNEES A CARACTERE PERSONNEL

REGLES INTERNES AU TRANSFERT DE DONNEES A CARACTERE PERSONNEL REGLES INTERNES AU TRANSFERT DE DONNEES A CARACTERE PERSONNEL L important développement à l international du groupe OVH et de ses filiales, conduit à l adoption des présentes règles internes en matière

Plus en détail

Xi Ingénierie. La performance technologique au service de votre e-commerce. Comment exploiter les cookies sur vos applications web en toute légalité?

Xi Ingénierie. La performance technologique au service de votre e-commerce. Comment exploiter les cookies sur vos applications web en toute légalité? Xi Ingénierie La performance technologique au service de votre e-commerce Comment exploiter les cookies sur vos applications web en toute légalité? Copyright 2012 Xi Ingénierie Toute reproduction ou diffusion

Plus en détail

DSI - Pôle Infrastructures

DSI - Pôle Infrastructures Département du Système d Information CONTEXTE DSI - Pôle Infrastructures SUJET Architecture cible pour un projet devant intégrer le SI de l'inserm référence PI01091V02V.doc version statut créé le 29/06/2006

Plus en détail

S S. Insertion. Environnement. Formation. Technologies. Groupe SOS Intérim et Recrutement

S S. Insertion. Environnement. Formation. Technologies. Groupe SOS Intérim et Recrutement Environnement Technologies Formation Communication sur le progrès du Groupe SOS Insertion Pour la défense des droits du travail et la protection de l environnement 2010 S S Interlocuteur Pacte Mondial

Plus en détail

Lisez entièrement et attentivement!

Lisez entièrement et attentivement! Ce document est destiné aux étudiants qui résident dans le département 75 (Paris) et 92 (Hauts de Seine) qui doivent renouveler la Carte ou Titre de Séjour Temporaire mention «étudiant». Vous devez garder

Plus en détail

Des systèmes d information partagés pour des parcours de santé performants en Ile-de-France.

Des systèmes d information partagés pour des parcours de santé performants en Ile-de-France. Des systèmes d information partagés pour des parcours de santé performants en Ile-de-France. Colloque du 19 juin 2013 Centre de conférences Marriott, Paris Des systèmes d information partagés pour des

Plus en détail

Les résultats plafonnent

Les résultats plafonnent Communiqué de presse 26 janvier 2015 Données personnelles - Index AFCDP du Droit d accès Les résultats plafonnent A l occasion de la journée mondiale de la vie privée, l AFCDP (Association Française des

Plus en détail

conférence de la haye de droit international privé L ABC de l Apostille Garantir la reconnaissance de vos actes publics à l étranger

conférence de la haye de droit international privé L ABC de l Apostille Garantir la reconnaissance de vos actes publics à l étranger conférence de la haye de droit international privé L ABC de l Apostille Garantir la reconnaissance de vos actes Ap os til le publics à l étranger Cette brochure fournit des réponses pratiques aux questions

Plus en détail

Clic et Site. Les solutions d Email Retargeting. Agence e-marketing, spécialiste email marketing. Août 2013

Clic et Site. Les solutions d Email Retargeting. Agence e-marketing, spécialiste email marketing. Août 2013 Clic et Site Agence e-marketing, spécialiste email marketing Les solutions d Email Retargeting Août 2013 De quoi parle-t-on? Retargeting publicitaire : Moyen de faire revenir un internaute sur un site

Plus en détail

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export

Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Les réformes se poursuivent en faveur d une économie française plus compétitive et d un appui renforcé aux entreprises à l export Depuis 2012, un ensemble d actions est engagé au service du renforcement

Plus en détail

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX QU EST-CE QUI CHANGE?

RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX QU EST-CE QUI CHANGE? RENSEIGNEMENTS GÉNÉRAUX QU EST-CE QUI CHANGE? Afin de mieux vous servir, la Great-West versera aux fournisseurs de service des paiements en bloc planifiés au lieu d émettre un paiement pour chaque demande

Plus en détail

MENTION LEGALES et CGU (Condition Générales d Utilisation) STRATÉGIES, CONCEPTION, CRÉATION, PROGRAMMATION ET HÉBERGEMENT

MENTION LEGALES et CGU (Condition Générales d Utilisation) STRATÉGIES, CONCEPTION, CRÉATION, PROGRAMMATION ET HÉBERGEMENT MENTION LEGALES et CGU (Condition Générales d Utilisation) DIRECTION DE LA PUBLICATION : SA ESPRIT SUSHI 157/159, Rue Du Faubourg Saint Honoré 75 008 PARIS - France Tél : 02 47 49 34 90 RCS PARIS 5077

Plus en détail

Soge-Net est accessible à l ensemble de nos clients : particuliers, professionnels ou associations.

Soge-Net est accessible à l ensemble de nos clients : particuliers, professionnels ou associations. Aide (FAQ) I. Présentation... 2 Qu est ce que Soge-Net?... 2 Qui peut souscrire à Soge-Net?... 2 Que pouvez-vous faire avec SOGE-Net?... 2 Comment obtenir de l aide?... 2 II. Vos accès... 3 Quels codes

Plus en détail

Face aux nouvelles menaces liées aux cyber attaques et l évolution des technologies, comment adapter son SMSI? CLUB27001 PARIS 22 novembre 2012

Face aux nouvelles menaces liées aux cyber attaques et l évolution des technologies, comment adapter son SMSI? CLUB27001 PARIS 22 novembre 2012 Face aux nouvelles menaces liées aux cyber attaques et l évolution des technologies, comment adapter son SMSI? CLUB27001 PARIS 22 novembre 2012 Sommaire 1 L évolution des menaces 2 L évolution du SMSI

Plus en détail

CREG : http://www.creg.ac- versailles.fr/spip.php?article803

CREG : http://www.creg.ac- versailles.fr/spip.php?article803 OUTILS NUMERIQUES Édu-Sondage : concevoir une enquête en ligne Rédacteur : Olivier Mondet Bla. 1 Présentation Parmi les pépites que contient l Édu-Portail, l application Édu-Sondage est l une des plus

Plus en détail

Présentation du rapport d activité 2012 du Pôle commun ACP/AMF

Présentation du rapport d activité 2012 du Pôle commun ACP/AMF Présentation du rapport d activité 2012 du Pôle commun ACP/AMF Natalie Lemaire Directrice des Relations avec les Epargnants, AMF et Coordinatrice des travaux du pôle commun ACP/AMF Conférence de Presse

Plus en détail

Enquête Individus 2014 : smartphone, tablette & cloud. Nicolas Deporte Observatoire du GIS M@rsouin. Bretagne 2012 (Marsouin)

Enquête Individus 2014 : smartphone, tablette & cloud. Nicolas Deporte Observatoire du GIS M@rsouin. Bretagne 2012 (Marsouin) Enquête Individus 2014 : smartphone, tablette & cloud Nicolas Deporte Observatoire du GIS M@rsouin Evolution de l équipement 2011-2014 France 2011 (Credoc) Bretagne 2012 (Marsouin) France 2013 (Credoc)

Plus en détail

www.thalesgroup.com GUIDE DE CONDUITE ÉTHIQUE DES AFFAIRES Conflit d Intérêts

www.thalesgroup.com GUIDE DE CONDUITE ÉTHIQUE DES AFFAIRES Conflit d Intérêts www.thalesgroup.com GUIDE DE CONDUITE ÉTHIQUE DES AFFAIRES Conflit d Intérêts Sommaire Préface...p.3 Définition et types de conflit d intérêts...p.4 Comment identifier un conflit d intérêts...p.6 Exemples

Plus en détail

Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique?

Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique? WHITE PAPER Pourquoi toutes les entreprises peuvent se priver de centrale téléphonique? Le «cloud voice» : l avenir de la communication Introduction Il fut un temps où, par définition, les entreprises

Plus en détail

CONDUIRE DES BILANS DE COMPETENCES PERFECTIONNEMENT

CONDUIRE DES BILANS DE COMPETENCES PERFECTIONNEMENT CONDUIRE DES BILANS DE COMPETENCES OBJECTIFS Cette formation aura lieu le : Le jeudi 19 et vendredi 20 septembre 2013 de 10h à 18h à PARIS - Centre CNPG CONSEIL RH, cabinet de conseil en ressources humaines

Plus en détail

TUTORIEL : Formulaire sur Google : Saisie des réponses questionnaires comptoir Mise en place de questionnaires à distance

TUTORIEL : Formulaire sur Google : Saisie des réponses questionnaires comptoir Mise en place de questionnaires à distance TUTORIEL : Formulaire sur Google : Saisie des réponses questionnaires comptoir Mise en place de questionnaires à distance 1- ENREGISTREMENT ET PERSONNALISATION (si souhaité) DES FORMULAIRES Vous avez été

Plus en détail

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE

LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE LES RÉSEAUX SOCIAUX ET L ENTREPRISE PAR MADAME CHRISTINE LEROY COMMUNITY MANAGER, AGENCE NETPUB Tout d abord, je voudrais remercier le Professeur Drouot de m avoir invitée à cette passionnante table ronde.

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS : FAIRE UNE RECLAMATION GAIA - DEMARCHES EN LIGNE. Index

FOIRE AUX QUESTIONS : FAIRE UNE RECLAMATION GAIA - DEMARCHES EN LIGNE. Index FOIRE AUX QUESTIONS : FAIRE UNE RECLAMATION GAIA - DEMARCHES EN LIGNE Index 1 QUESTIONS GENERALES...2 2 NAVIGATION...5 3 FAIRE UNE RECLAMATION...6 Les différentes étapes...6 Informations personnelles (étapes

Plus en détail

INFORMATIONS DECISIONS ACTIONS. Entreprises Informations Décisions Actions État des ventes Prévisions Comportement consommateur. Augmenter 20 % le CA

INFORMATIONS DECISIONS ACTIONS. Entreprises Informations Décisions Actions État des ventes Prévisions Comportement consommateur. Augmenter 20 % le CA COTE COURS 1. Les différents types d information commerciale 1.1 - Le rôle de l information commerciale. L information est un renseignement qui améliore notre connaissance. Elle permet donc de réduire

Plus en détail

Foire aux questions (FAQ)

Foire aux questions (FAQ) Foire aux questions (FAQ) Norme de sécurité des données du secteur des cartes de paiement (PCI DSS) Qu est-ce que la Norme PCI DSS? Qui définit cette Norme? Où puis-je obtenir plus d informations sur la

Plus en détail