COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "COMMENTAIRE. Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE"

Transcription

1 COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA DEVRAIENT DEMEURER ROBUSTES, MAIS LEUR CROISSANCE SERA LIMITÉE Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont atteint un sommet de dix ans en 2012, tout près du record établi en Plusieurs facteurs sont encore en place pour garder les ventes de véhicules à de solides niveaux, comme la demande de remplacement de véhicules, le lancement de nouveaux modèles et les prix élevés des véhicules d occasion. Toutefois, les possibilités de croissance de ces ventes seront vraisemblablement limitées. La faible demande comprimée, la croissance anémique de l emploi, le ralentissement du marché de l habitation et l endettement élevé des consommateurs devraient restreindre la demande lors des deux prochaines années. Nous prévoyons une croissance à peu près nulle des ventes au Canada en 2013 et en L année 2012 a été excellente pour les ventes de véhicules au Canada. Non seulement les ventes de véhicules neufs sont revenues à leurs niveaux d avant la récession, mais elles ont atteint un sommet de dix ans à 1,677 million d unités, tout près du record établi en Les ventes ont été plus fortes que ce que la plupart des experts avaient prévu, ce qui a accru l optimisme à l égard du secteur. De fait, si elles continuent sur leur lancée, elles pourraient atteindre un sommet record cette année. Toutefois, bien que nous prévoyions que 2013 sera une autre bonne année pour les ventes de véhicules, il nous paraît peu probable que la croissance de 5,7 % observée l an dernier se répète. En effet, le scénario qui nous paraît le plus probable est une modeste croissance de 1 % en 2013, suivie d une légère baisse en Revue de 2012 Au début de l année, les ventes ont été stimulées par le redressement des livraisons de véhicules japonais qui avaient été réduites en raison du séisme et du tsunami. De fait, après avoir vu leurs parts de marché diminuer en 2011, les constructeurs automobiles Toyota et Honda sont revenus en force l an dernier, chacun de ceux-ci gagnant un peu plus d un point de pourcentage du marché, en grande partie aux dépens de GM et Ford. En conséquence, bien que Chrysler soit parvenu à conserver ses gains de l an dernier, la part de marché combinée des trois grands de l automobile de Detroit est retombée sous les 45 %. Ford, Chrysler et GM sont néanmoins demeurés les constructeurs automobiles qui ont enregistré les plus fortes ventes au Canada. Vers la fin de l année, le lancement de nombreux modèles de véhicules nouveaux ou redessinés pour l année 2013 a contribué à l augmentation de la clientèle dans les salles d exposition des véhicules neufs, ce qui s est traduit par des ventes accrues. Mais, le facteur qui a le plus soutenu les ventes a probablement été les conditions de crédit extrêmement favorables. Non seulement les taux d emprunt sont demeurés très abordables, mais les prêteurs ont offert des options de financement très attrayantes, dont des prêts à Dina Ignjatovic, économiste

2 plus long terme. En effet, 58 % des nouveaux prêts-auto en 2012 comportaient une durée d au moins 72 mois, comparativement à un peu moins de 40 % en 2010 et à seulement 15 % en La croissance sur quatre trimestres des prêts des banques à charte pour l achat de voitures s est élevée à 11 % au troisième trimestre de 2012 (dernières données disponibles), ce qui est supérieur à la moyenne de 4 % observée de 2000 à Forte accélération des ventes dans les provinces de l Ouest Bien que les ventes aient augmenté dans toutes les provinces, la croissance a varié d une province à l autre. Elles ont été particulièrement robustes dans les provinces de l Ouest, riches en ressources, la Colombie-Britannique, l Alberta et la Saskatchewan enregistrant chacune une croissance de 10 %. C est toutefois l Île-du-Prince-Édouard qui s est classée au premier rang, avec une hausse de 15 % pour l année. TABLEAU 1 VENTES DE VÉHICULES LÉGERS PAR MARQUE AU CANADA EN 2012 Var. sur 1 an Part de marché % % / Ford Chrysler GM Toyota Hyundai Honda Kia Nissan Sources : DesRosiers Automotive Reports, Ward's Automotive GRAPHIQUE 1 : VENTES DE VÉHICULES PAR PROVINCE, 2012 Î.-P-.É. Saskatchewan C.-B. Alberta Terre-Neuve Nouv.-Écosse Manitoba Canada Ontario Québec Nouv.-Brunswick 0 % 5 % 10 % 15 % 20 % Source : DesRosiers Automotive Consultants Var. en % sur 1 an Le Nouveau-Brunswick, le Québec et l Ontario ont affiché une croissance inférieure à la moyenne nationale (voir le graphique 1). Les ventes ont atteint des sommets records en Saskatchewan et au Manitoba en 2012, tandis qu en Ontario et au Québec qui représentent ensemble plus de 60 % des ventes totales au pays, elles ont été inférieures d environ 9 % et 5 % à leurs sommets de tous les temps, respectivement. Pour la troisième année d affilée, les ventes de véhicules utilitaires légers (VUL) ont été plus fortes que les ventes de voitures, les premières comptant pour près de 55 % des ventes totales. Fait intéressant, cette préférence pour de plus gros véhicules s est produite pendant une période d augmentation tendancielle des prix de l essence, le prix moyen de l essence dans les deux dernières années ayant été plus élevé que jamais par le passé. Ce phénomène s explique en partie par la vigueur des ventes dans les provinces de l Ouest, où les VUL sont très populaires ils représentent plus de 70 % des ventes en Alberta et en Saskatchewan, ainsi que par la solide croissance de 10 % des mises en chantier de logements l an dernier, ce qui a stimulé la demande de camionnettes. De plus, il semble qu il y ait eu un déplacement de la demande en faveur des véhicules de luxe, puisque les gros véhicules utilitaires sport (VUS) de luxe et les VUS compacts de luxe ont enregistré les plus fortes croissances l an dernier, soit 34 % et 25 %, respectivement. La croissance combinée des segments des véhicules de luxe, des gros véhicules et des VUS a été de 10 % en 2012, soit plus que celle de tout autre sous-segment. Étant donné que les prix affichés des véhicules de cette catégorie sont plus élevés, leur forte croissance est sans doute attribuable en partie aux GRAPHIQUE 2 : DEMANDE DE REMPLACEMENT ET DEMANDE SUPPLÉMENTAIRE DE VÉHICULES Millions d unités Demande supplémentaire Demande de remplacement Prévisions Sources : Statistique Canada, Haver Analytics, DesRosiers Automotive Consultants, Services économiques TD. 2

3 GRAPHIQUE 3 : DEMANDE COMPRIMÉE AU CANADA intéressantes options de financement offertes aux consommateurs. En effet, si les prêteurs sont disposés à accroître la durée des prêts, les consommateurs peuvent acheter des véhicules plus chers (véhicules de luxe, gros véhicules ou les deux) en payant les mêmes mensualités que s ils achetaient un véhicule moins cher avec un prêt de moins longue durée. Tant que ces mesures incitatives sont en place, cette tendance devrait se poursuivre. Les ventes de véhicules au Canada devraient demeurer robustes Les ventes de véhicules au Canada devraient demeurer assez solides, grâce à quelques facteurs. Il existe toujours une certaine demande de remplacement sur ce marché. Les consommateurs canadiens conduisent les véhicules qu ils ont achetés à l état neuf pendant huit ou neuf ans en moyenne. Et la proportion des véhicules de huit ans et plus circulant sur les routes du Canada est d un peu plus de 50 %. Par conséquent, la demande de remplacement sera un important facteur favorable aux ventes de véhicules, puisqu elle devrait représenter environ les deux tiers des ventes totales, une proportion semblable à la moyenne historique. Le reste des ventes sera constitué de la demande supplémentaire, laquelle dépend de la croissance de la population (de la population en âge de conduire, en particulier), qui devrait diminuer dans les deux prochaines années, et du taux de possession de véhicules, qui devrait demeurer stable. En conséquence, la demande supplémentaire devrait soutenir modestement les ventes de véhicules. De plus, l abordabilité devrait demeurer élevée. Les prix sont encore au-dessous de leurs niveaux d avant la récession (en termes réels) et les taux d intérêt ne devraient pas Vente par 100 personnes en âge de conduire Moyenne historique Sources : DesRosiers Automotive Consultants, Haver Analytics, Services économiques TD. augmenter avant le second semestre de Compte tenu également des plus longues durées des prêts, les consommateurs continueront de profiter des prix intéressants des véhicules neufs au cours des 18 ou 24 prochains mois. En outre, les nombreux modèles de véhicules nouveaux ou redessinés pour l année 2013, qui avaient stimulé les ventes au second semestre de 2012, devraient également soutenir les ventes de véhicules neufs cette année. Enfin, bien que les véhicules d occasion livrent habituellement une certaine concurrence aux véhicules neufs, les prix des véhicules d occasion devraient demeurer plutôt élevés en raison d une offre restreinte. Étant donné ces prix élevés et les intéressantes options de financement offertes pour les véhicules neufs, les consommateurs qui rechercheraient normalement un véhicule d occasion pourraient envisager l achat d un véhicule neuf. mais leur croissance sera limitée Même si les ventes de véhicules devraient demeurer assez robustes, la croissance des ventes sera limitée. Étant donné la vigueur récente des ventes et le fait qu elles se situent presque à leur précédent sommet, le marché est probablement quelque peu saturé. De fait, le volume des ventes par rapport à la population en âge de conduire donne à penser qu il n existe pas une forte demande comprimée sur ce marché (voir le graphique 3). De plus, les indicateurs économiques ne semblent pas fortement favoriser la croissance des ventes au cours des prochaines années. Le marché de l emploi a été étonnamment vigoureux au second semestre de 2012, compte tenu de la faible croissance économique, mais celle-ci fera 1,800 1,700 1,600 1,500 1,400 1,300 1,200 1,100 1,000 GRAPHIQUE 4 : VENTES DE VÉHICULES LÉGERS AU CANADA Unités (milliers) Prévisions F Sources : WardsAuto.com; prévisions des Services économiques TD en date de janvier

4 vraisemblablement ses effets au premier semestre de On prévoit que seulement à emplois seront créés chaque mois cette année, ce qui est beaucoup moins que lors des années ayant précédé la récession. De plus, après avoir été très robuste après la récession, le marché des logements neufs au Canada qui est habituellement fortement corrélé avec les ventes de véhicules devrait ralentir quelque peu dans les prochaines années. Les mises en chantier devraient diminuer de 10 à 15 % par rapport à 2012, tandis que les ventes et les prix des logements neufs devraient être stables ou afficher une tendance descendante d ici Par conséquent, les ventes de véhicules commerciaux grosses camionnettes et fourgonnettes qui ont atteint un sommet record en 2012, après deux années de forte croissance, pourraient ralentir dans les deux prochaines années. La popularité grandissante des programmes de partage de véhicules devrait également avoir une incidence défavorable sur les ventes de véhicules. Le partage de véhicules peut être une option intéressante pour les consommateurs qui n ont pas besoin d utiliser une voiture tous les jours ni même toutes les semaines. Bien que les promoteurs de ces programmes doivent acheter des véhicules neufs pour les louer, ce qui ajoute aux ventes, il pourrait en résulter une diminution des taux de possession de véhicules, ce qui nuirait aux ventes au total. Le facteur le plus susceptible de limiter les ventes de véhicules dans les prochaines années est probablement l endettement élevé des consommateurs canadiens. Le ratio global de la dette au revenu se situe à un niveau record de 163 %, et les consommateurs ont lentement commencé à tenir compte des avertissements de la Banque du Canada et du ministère des Finances. Bien que les ventes de véhicules se soient très bien maintenues au cours des derniers mois malgré la plus grande prudence des consommateurs, les possibilités de croissance de ces ventes seront vraisemblablement limitées. En outre, lorsque les taux d intérêt commenceront à augmenter vers la fin de 2014, le financement ou la location d un véhicule sera moins intéressant. De même, si les prêteurs décident de réduire la durée des prêts offerts, cela pourrait également restreindre la demande de véhicules. La vigueur des ventes au cours des deux dernières années est surtout attribuable aux provinces de l Ouest, qui ont profité de la forte expansion du secteur pétrolier. Toutefois, comme les producteurs de pétrole au Canada reçoivent un prix fortement réduit pour leur pétrole, l expansion économique dans ces provinces pourrait ne pas être aussi forte qu elle ne l a été auparavant. En effet, bien que l on prévoie que la croissance économique dans cette région sera supérieure à la moyenne nationale, elle devrait diminuer dans les prochaines années. De plus, en raison de la robuste croissance économique dans les provinces de l Ouest, le ratio de la dette au revenu a augmenté plus rapidement dans cette région qu ailleurs au pays, ce qui donne à penser que la croissance du crédit à la consommation devrait ralentir dans cette partie du pays. En conséquence, la croissance des ventes dans ces provinces, qui a été impressionnante récemment, pourrait commencer à ralentir. Les provinces du Centre du Canada pourraient compenser une partie de cette baisse, étant donné la croissance inférieure des ventes de véhicules récemment enregistrée dans ces provinces, mais les Ontariens sont fortement endettés eux aussi, ce qui porte à croire qu ils pourraient restreindre leurs gros achats à court terme. En conclusion Dans l ensemble, nous prévoyons que les ventes de véhicules demeureront robustes, mais que leur croissance sera limitée. Même si certains facteurs favoriseront les ventes de véhicules, comme la demande de remplacement de véhicules, les prix élevés des véhicules d occasion et le lancement de nouveaux modèles, de nombreux autres facteurs restreindront la demande. La croissance anémique de l emploi, le ralentissement du marché de l habitation et, peut-être surtout, l endettement élevé des consommateurs, limiteront vraisemblablement la croissance des ventes de véhicules neufs dans les deux prochaines années. Nous prévoyons que les ventes de véhicules au Canada n augmenteront que légèrement cette année, pour atteindre 1,695 million d unités soit le deuxième niveau le plus élevé de tous les temps. En 2014, toutefois, les ventes devraient légèrement diminuer, pour s établir à 1,685 million d unités. Dina Ignjatovic Économiste

5 Le présent rapport est fourni par les Services économiques TD. Il est produit à titre informatif seulement et peut ne pas convenir à d autres fins. Il ne vise pas à communiquer de renseignements importants sur les affaires du Groupe Banque TD, et les membres des Services économiques TD ne sont pas des porte-parole du Groupe Banque TD en ce qui concerne les affaires de celui-ci. L information contenue dans le rapport provient de sources jugées fiables, mais son exactitude et son exhaustivité ne sont pas garanties. De plus, le rapport contient des analyses et des opinions portant sur l économie, notamment au sujet du rendement économique et financier à venir. Par ailleurs, ces analyses et opinions reposent sur certaines hypothèses et d autres facteurs et sont sujettes à des risques inhérents et à une incertitude. Les résultats réels pourraient être très différents. La Banque Toronto-Dominion ainsi que ses sociétés affiliées et divisions apparentées qui constituent le Groupe Banque TD ne peuvent être tenues responsables des erreurs ou omissions que pourraient contenir l information, les analyses ou les opinions comprises dans ce rapport, ni des pertes ou dommages subis. 5

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES CANADIENS PLUS JEUNES ONT FREINÉ LEUR ENDETTEMENT EN 2012, MAIS LES PLUS VIEUX ONT CONTINUÉ D EMPRUNTER

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES CANADIENS PLUS JEUNES ONT FREINÉ LEUR ENDETTEMENT EN 2012, MAIS LES PLUS VIEUX ONT CONTINUÉ D EMPRUNTER COMMENTAIRE Services économiques TD 13 février 13 LES CANADIENS PLUS JEUNES ONT FREINÉ LEUR ENDETTEMENT EN 1, MAIS LES PLUS VIEUX ONT CONTINUÉ D EMPRUNTER Faits saillants En 1, la dette des ménages canadiens

Plus en détail

Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION

Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION RÉGIONAUX AU CANADA : La puissance des faibles taux d intérêt Faits saillants Les marchés

Plus en détail

COMMENTAIRE LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA FERONT DU SURPLACE EN 2012. Services économiques TD

COMMENTAIRE LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA FERONT DU SURPLACE EN 2012. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD LES VENTES DE VÉHICULES AU CANADA FERONT DU SURPLACE EN 2012 Faits saillants Les ventes de véhicules au Canada ont connu des hauts et des bas en 2011, mais ont tout

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des logements. Par exemple, les prix des habitations ont fléchi d

Plus en détail

La bulle spéculative de l immobilier résidentiel au Canada est-elle sur le point d éclater?

La bulle spéculative de l immobilier résidentiel au Canada est-elle sur le point d éclater? La bulle spéculative de l immobilier résidentiel au Canada est-elle sur le point d éclater? Maurice N. Marchon Professeur, Institut d économie appliquée HEC Montréal 29 septembre 2008 Toute reproduction

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

La dette de consommation au Québec et au Canada

La dette de consommation au Québec et au Canada La dette de consommation au Québec et au Canada par : James O Connor Direction des statistiques sur les industries INTRODUCTION La croissance de l endettement à la consommation au Québec et au Canada entre

Plus en détail

2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 2010

2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 2010 2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 21 L économie mondiale continue d exercer une tension sur la reprise nord américaine, puisque les préoccupations liées

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Octobre 2009 L Tableau de bord mensuel Octobre 2009 Avertissement : les indications mensuelles reprises dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitives qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple

Plus en détail

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015 L Agroindicateur Septembre 2015 Revenu d un milliard : un nouveau seuil? La conjoncture 2015 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer autour d

Plus en détail

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Trois-Rivières. Faits saillants

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Trois-Rivières. Faits saillants Baromètre FCIQ Le du marché résidentiel Région métropolitaine de Trois-Rivières Faits saillants Rebond des ventes sur le marché immobilier résidentiel de Trois-Rivières au premier trimestre de 2014 record

Plus en détail

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Terre-Neuve et Labrador www.canada.travel/entreprise Octobre 2011 Volume 7, numéro 10 Points saillants En octobre 2011, le nombre de

Plus en détail

Chapitre 6 : Le secteur des transports

Chapitre 6 : Le secteur des transports Vue d ensemble La consommation d énergie et les émissions de GES du secteur des transports Figure 6.2 Émissions de GES par secteur, 2005 (en pourcentage) Le secteur des transports s est classé au deuxième

Plus en détail

Neuf 22 26 30-4.1 19.4 15.1. Revente 148 159 157-4.0 7.4-1.1. Neuf 481 503 522 5.6 4.6 3.7 Revente 464 495 522 7.6 6.8 5.4

Neuf 22 26 30-4.1 19.4 15.1. Revente 148 159 157-4.0 7.4-1.1. Neuf 481 503 522 5.6 4.6 3.7 Revente 464 495 522 7.6 6.8 5.4 COMMENTAIRE Services économiques TD 1 mars 214 LE MARCHÉ DE L HABITATION DE LA RÉGION DU GRAND TORONTO : PLUSIEURS MARCHÉS, PLUSIEURS SITUATIONS Faits saillants Bien que la robuste croissance des prix

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise

Tourisme en bref. Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires. Juin 2010 Volume 6, numéro 6. www.canada.travel/entreprise Tourisme en bref Les marchés clés de la CCT et de ses partenaires www.canada.travel/entreprise Juin Volume 6, numéro 6 Points saillants Grâce à une croissance économique soutenue, le nombre de voyageurs

Plus en détail

COMMENTAIRE IL NE FAUT PAS SE FIER AU TAUX DE CHÔMAGE POUR ÉVALUER L ÉTAT DU MARCHÉ DE L EMPLOI. Services économiques TD

COMMENTAIRE IL NE FAUT PAS SE FIER AU TAUX DE CHÔMAGE POUR ÉVALUER L ÉTAT DU MARCHÉ DE L EMPLOI. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD IL NE FAUT PAS SE FIER AU TAUX DE CHÔMAGE POUR ÉVALUER L ÉTAT DU MARCHÉ DE L EMPLOI Points saillants Au cours de la dernière année, le taux de chômage au Canada est

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Objectifs d'insertion en emploi 2006-2017 Population autochtone, région du Québec Notes de lecture, calculs et résultats

Objectifs d'insertion en emploi 2006-2017 Population autochtone, région du Québec Notes de lecture, calculs et résultats Commission de développement des ressources humaines des Premières Nations du Québec (EDRHA de l'apnql) Collectif des services d'emploi et de formation de 29 communautés de Premières nations et de 4 centres

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel. Janvier 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Janvier 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

Les entreprises de distribution de radiodiffusion

Les entreprises de distribution de radiodiffusion Les entreprises de distribution de radiodiffusion A) Ensemble du Canada Entreprises et abonnements D un bout à l autre du Canada, près de douze millions de foyers sont abonnés à un service de distribution

Plus en détail

BUDGET du QUÉBEC 2015

BUDGET du QUÉBEC 2015 BUDGET du QUÉBEC 2015 Services économiques TD BUDGET 2015 DU QUÉBEC : LE GOUVERNEMENT MAINTIENT LE CAP FISCAL Faits saillants Le gouvernement du Québec a déposé son deuxième budget depuis son arrivée au

Plus en détail

Ne pas copier ou reproduire sans permission.

Ne pas copier ou reproduire sans permission. APERÇU DU MARCHÉ QUÉBÉCOIS DU CAPITAL DE RISQUE AU DEUXIÈME TRIMESTRE 2008 L activité du marché du capital de risque (C-R) a baissé au Québec au deuxième trimestre de 2008. La somme totale de 68 millions

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 21ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mars 2009 - Les faits marquants en 2008 : la diffusion

Plus en détail

ÉTUDE JLR 20 AVRIL 2015. Les hypothèques légales. www.jlr.ca

ÉTUDE JLR 20 AVRIL 2015. Les hypothèques légales. www.jlr.ca ÉTUDE JLR 20 AVRIL 2015 Les hypothèques légales www.jlr.ca LES HYPOTHÈQUES LÉGALES Afin d observer les variations dans les mauvaises créances immobilières, les préavis d exercice et les délaissements sont

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014

L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 L Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Février 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

LES ABONDANTES LIQUIDITÉS DES ENTREPRISES ANNONCENT UNE AUGMENTATION DE LA CROISSANCE DES INVESTISSEMENTS AUX ÉTATS-UNIS

LES ABONDANTES LIQUIDITÉS DES ENTREPRISES ANNONCENT UNE AUGMENTATION DE LA CROISSANCE DES INVESTISSEMENTS AUX ÉTATS-UNIS ÉTUDE SPÉCIALE Services économiques TD 2 mai 212 LES ABONDANTES LIQUIDITÉS DES ENTREPRISES ANNONCENT UNE AUGMENTATION DE LA CROISSANCE DES INVESTISSEMENTS AUX ÉTATS-UNIS Faits saillants Les investissements

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Tourisme en bref Bilan de l année 2012

Tourisme en bref Bilan de l année 2012 Tourisme en bref Bilan de l année 2012 www.canada.travel/entreprise Faits et chiffres 7e édition Points saillants En 2012, le Canada a accueilli 16 millions de touristes étrangers pour des voyages d une

Plus en détail

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada

Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada F É D É R A T I O N D E L H A B I T A T I O N C O O P É R A T I V E D U C A N A D A Ampleur des besoins impérieux de logement au Canada Rapport produit par Will Dunning Inc. pour la Fédération de l habitation

Plus en détail

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi.

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Politique budgétaire Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Nous continuons de supposer qu il s agit d une économie fermée mais

Plus en détail

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015 INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Rapport descriptif : automne 2015 SONDAGE SUR L INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Automne 2015 : faits saillants L indice de confiance commerciale (ICC) a glissé

Plus en détail

Mythes et réalité concernant le crédit : Le point de vue d une banque. Programme

Mythes et réalité concernant le crédit : Le point de vue d une banque. Programme Mythes et réalité concernant le crédit : Le point de vue d une banque Programme 1. Les mythes et les réalités de l économie d aujourd hui Aperçu de la crise du crédit Les coûts d emprunt et leurs conséquences

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord trimestriel 1 er Trimestre 2015 I. L ensemble des marchés I.1. L environnement des marchés : les conditions de

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD

COMMENTAIRE. Services économiques TD COMMENTAIRE Services économiques TD 16 juillet 213 LES MÉNAGES CANADIENS SONT PLUS ENDETTÉS QUE LES MÉNAGES AMÉRICAINS, MAIS UNIQUEMENT PAR SUITE DU RÉCENT DÉSENDETTEMENT AUX ÉTATS-UNIS Faits saillants

Plus en détail

Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT

Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT au deuxième trimestre de 2000 DANS CE NUMÉRO Faits saillants économiques : La forte croissance devrait se poursuivre en l an 2000

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel Novembre 2015

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel Novembre 2015 L Tableau de bord mensuel Novembre 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple =

Plus en détail

Résultats de simulations : à quel point les Québécois sont-ils vulnérables à une hausse de taux d intérêt?

Résultats de simulations : à quel point les Québécois sont-ils vulnérables à une hausse de taux d intérêt? Résultats de simulations : à quel point les Québécois sont-ils vulnérables à une hausse de taux d intérêt? juin 1 Comme ailleurs au pays, les dettes des Québécois ont augmenté beaucoup plus rapidement

Plus en détail

Facteur d équivalence et facteur d équivalence pour services passés

Facteur d équivalence et facteur d équivalence pour services passés Facteur d équivalence et facteur d équivalence pour services passés Objectifs du présent article : Établir la différence entre le facteur d équivalence (FE) et le facteur d équivalence pour services passés

Plus en détail

Portrait provincial des résultats des immigrants : Revenus d emploi de 2001 à 2008

Portrait provincial des résultats des immigrants : Revenus d emploi de 2001 à 2008 Documents de recherche de la BDIM 2008 Sommaire Rapport de base de la BDIM 2008 Portrait provincial des résultats des immigrants : Revenus d emploi de 2001 à 2008 Mars 2012 Documents de recherche de la

Plus en détail

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes

Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 2015 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES MARCHÉS - Prêts bancaires (taux

Plus en détail

Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006

Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006 La Note de l Observatoire de l Habitat N 11 Impact du coût du logement sur le budget des ménages selon leur niveau de vie en 1996 et en 2006 Introduction 1 Entre 1996 et 2006, le coût des logements s est

Plus en détail

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux Points saillants du chapitre Les dépenses totales des régimes consacrées à la santé demeurent stables en moyenne

Plus en détail

Province, régions et tendances d avenir

Province, régions et tendances d avenir Province, régions et tendances d avenir Kevin Hughes Économiste régional Marché de l habitation : notre savoir à votre service PLAN Marché de l habitation : notre savoir à votre service I Facteurs qui

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD HAUSSES RÉCENTES DES TAUX HYPOTHÉCAIRES AU CANADA RÉPONSES À DES QUESTIONS COURANTES

COMMENTAIRE. Services économiques TD HAUSSES RÉCENTES DES TAUX HYPOTHÉCAIRES AU CANADA RÉPONSES À DES QUESTIONS COURANTES COMMENTAIRE Services économiques TD HAUSSES RÉCENTES DES TAUX HYPOTHÉCAIRES AU CANADA RÉPONSES À DES QUESTIONS COURANTES Dans le contexte d une diminution continue des taux d intérêt depuis le milieu des

Plus en détail

Évolution du marché du travail québécois :

Évolution du marché du travail québécois : ISSN 178-918 Volume 1, numéro 7 7 février Évolution du marché du travail québécois : De forts gains qui profitent aux jeunes et aux femmes Sommaire 1. Depuis 198, le marché du travail au a fait des progrès

Plus en détail

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients

Mesurer l incidence de BDC sur ses clients Équipe de la Recherche et de l analyse économique de BDC Juillet 213 DANS CE RAPPORT Le présent rapport est fondé sur une analyse statistique réalisée par Statistique Canada visant à évaluer l incidence

Plus en détail

Indice des prix à la consommation, avril 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 23 mai 2014

Indice des prix à la consommation, avril 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 23 mai 2014 Indice des prix à la consommation, avril 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 23 mai 2014 L'Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 2,0 % au cours de la période

Plus en détail

Le marché du café reprend sa volatilité alors que les prix restent à un bas niveau

Le marché du café reprend sa volatilité alors que les prix restent à un bas niveau Le marché du café reprend sa volatilité alors que les prix restent à un bas niveau Les prix quotidiens du café ont atteint au mois d août leur plus bas niveau depuis 19 mois, alors que les marchés des

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mai 2015

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mai 2015 L Tableau de bord mensuel Mai 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple = M est

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LA PUBLICATION DES DONNÉES SUR LES PIB PROVINCIAUX ENREGISTRÉS EN 2012 CONFIRME L AVANTAGE DE L OUEST

COMMENTAIRE. Services économiques TD LA PUBLICATION DES DONNÉES SUR LES PIB PROVINCIAUX ENREGISTRÉS EN 2012 CONFIRME L AVANTAGE DE L OUEST COMMENTAIRE Services économiques TD LA PUBLICATION DES DONNÉES SUR LES PIB PROVINCIAUX ENREGISTRÉS EN 2012 CONFIRME L AVANTAGE DE L OUEST Faits saillants Un premier aperçu des résultats sur la croissance

Plus en détail

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Juin 2014

L Observatoire du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Juin 2014 L Tableau de bord mensuel Juin 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs qu avec la publication des résultats trimestriels : exemple = M est

Plus en détail

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES MONTRÉALAIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE

LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES MONTRÉALAIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE LES COMPORTEMENTS D ACHAT DES MONTRÉALAIS SONDAGE TÉLÉPHONIQUE Octobre 2013 En collaboration avec Les comportements d achat des Montréalais - 2012 1 2 3 4 Perception de la situation économique Intentions

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC EMPLOI-QUÉBEC LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC ÉDITION 2015 Rédaction André Levert Catherine Ouellet Paula Santos Élaboration des tableaux Anh Truong Direction de l analyse et de l information sur

Plus en détail

SONDAGE SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DE 2015 L ALCOOL AU VOLANT AU CANADA. The knowledge source for safe driving

SONDAGE SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DE 2015 L ALCOOL AU VOLANT AU CANADA. The knowledge source for safe driving T R A F F I C I N J U R Y R E S E A R C H F O U N D A T I O N SONDAGE SUR LA SÉCURITÉ ROUTIÈRE DE 2015 L ALCOOL AU VOLANT AU CANADA The knowledge source for safe driving LA FONDATION DE RECHERCHES SUR

Plus en détail

Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes?

Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes? JAMIE GOLOMBEK Prêts hypothécaires ou piña coladas : Mettez-vous votre retraite à risque lorsque vous choisissez de rembourser vos dettes? Jamie Golombek, CPA, CA, CFP, CLU, TEP Directeur gestionnaire,

Plus en détail

SYNDICAT DES ENSEIGNANTES ET ENSEIGNANTS du CEGEP DE SOREL-TRACY

SYNDICAT DES ENSEIGNANTES ET ENSEIGNANTS du CEGEP DE SOREL-TRACY L austérité, c est quoi? Les mesures d austérité sont des mesures visant à équilibrer les finances publiques d un État ou à réduire l endettement public par une réduction des dépenses de l État (compressions

Plus en détail

Rachat d années de service Rachat par les employés de droits à pension

Rachat d années de service Rachat par les employés de droits à pension Rachat d années de service Rachat par les employés de droits à pension Un employé pourrait penser à racheter des droits à pension pour augmenter la valeur de son régime de retraite, dans le but de prendre

Plus en détail

Figure 1. Proportion des dépenses en fromage en 2001 sur les dépenses totales en produits laitiers

Figure 1. Proportion des dépenses en fromage en 2001 sur les dépenses totales en produits laitiers Dépenses alimentaires des ménages canadiens 1 : Le fromage Le fromage est un aliment très populaire au Canada. En effet, les ménages canadiens y ont consacré 35,7 de leurs dépenses totales en produits

Plus en détail

Observation statistique

Observation statistique 2. APERÇU DES RÉSULTATS DU RENDEMENT Observation statistique s. Les résultats présentés dans ce rapport sont fondés sur des échantillons. Des échantillons distincts ont été sélectionnés pour chaque instance

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée.

Chapitre 7. L Offre agrégée et la demande agrégée. Objectifs. Objectif: Expliquer les déterminants de l offre agrégée. Chapitre 7 L Offre et la demande Objectifs Expliquer les déterminants de l offre Expliquer les déterminants de la demande Expliquer l équilibre macroéconomique 1 2 Objectifs (suite) Expliquer les effets

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel. Septembre 2015

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels. Tableau de bord mensuel. Septembre 2015 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE REDÉMARRE AU CANADA, MAIS MANQUERA-T-ELLE BIENTÔT DE CARBURANT?

COMMENTAIRE. Services économiques TD LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE REDÉMARRE AU CANADA, MAIS MANQUERA-T-ELLE BIENTÔT DE CARBURANT? COMMENTAIRE Services économiques TD LA CONSTRUCTION AUTOMOBILE REDÉMARRE AU CANADA, MAIS MANQUERA-T-ELLE BIENTÔT DE CARBURANT? Faits saillants La reprise des ventes d automobiles aux États-Unis s est traduite

Plus en détail

et les tendances récentes

et les tendances récentes Le 1 er trimestre 2016 Le 1 trimestre 2016 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble Lensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES

Plus en détail

Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement?

Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement? Êtes-vous prêt à vivre votre retraite autrement? Portefeuilles de retraite TD La nouvelle réalité de la retraite Le paysage de la retraite a changé, et les marchés aussi. Êtes-vous préparé? Si vous êtes

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES

L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES 22ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DES CREDITS AUX MENAGES présenté par Michel MOUILLART Professeur d Economie à l Université de Paris X - Nanterre - Mardi 16 mars 2010 - Les faits marquants en 2009

Plus en détail

LES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-RETRAITE

LES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-RETRAITE Qui cotise à un REER? Un nouvel examen Boris Palameta LES RÉGIMES ENREGISTRÉS D ÉPARGNE-RETRAITE (REER) sont l un des plus importants avoirs financiers de la population canadienne 1 (Statistique Canada,

Plus en détail

Canada-Arabie saoudite

Canada-Arabie saoudite Canada-Arabie saoudite Publication n o 214-14-F Le 19 janvier 215 Alexandre Gauthier Division de l économie, des ressources et des affaires internationales Service d information et de recherche parlementaires

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Septembre L édition mensuelle du Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats mensuels de l Enquête sur la population active

Plus en détail

Encadré 3. Graphique A Nombre de demandeurs d emploi de catégorie A et nombre de chômeurs au sens du BIT

Encadré 3. Graphique A Nombre de demandeurs d emploi de catégorie A et nombre de chômeurs au sens du BIT Encadré 3 Chômeurs au sens du BIT et demandeurs d emploi inscrits sur les listes de Pôle emploi Les différences conceptuelles entre chômage au sens du BIT et inscription à Pôle emploi Le chômage au sens

Plus en détail

Indice des prix à la consommation, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 21 février 2014

Indice des prix à la consommation, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 21 février 2014 Indice des prix à la consommation, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 21 février 2014 L'Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 1,5 % au cours de

Plus en détail

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014

L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 L Observatoire Crédit Logement/CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Septembre 2014 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent

Plus en détail

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles?

Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Abordabilité : les propriétés au Québec sont-elles vraiment devenues inaccessibles? Pour plusieurs, la hausse spectaculaire du prix des propriétés au Québec depuis quelques années (le prix moyen d une

Plus en détail

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE

ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE ÉVALUER LES RISQUES ET LES AVANTAGES DE L EMPRUNT À DES FINS DE PLACEMENT Emprunter à la banque afin d investir plus de fonds et d améliorer ses gains peut être attrayant pour plusieurs investisseurs,

Plus en détail

Evolution de la fréquence des sinistres 2004-2013 en assurance RC automobile

Evolution de la fréquence des sinistres 2004-2013 en assurance RC automobile Evolution de la fréquence des sinistres 2004-2013 en assurance RC automobile Contenu 1. Nombre de sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence des sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2014

La présence syndicale au Québec en 2014 La présence syndicale au Québec en 2014 Alexis Labrosse Secrétariat du Travail Direction de l information sur le travail Mars 2015 1 Table des matières Introduction... 4 Les sources de données, la population

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016

Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016 Observatoire Crédit Logement / CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Mars 2016 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Maintien d une saine gestion financière et économique

LE BUDGET DE 1999. Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur. Maintien d une saine gestion financière et économique LE BUDGET DE 1999 Bâtir aujourd hui pour un avenir meilleur Maintien d une saine gestion financière et économique février 1999 «la dernière année se caractérise par un incroyable climat d incertitude économique,

Plus en détail

Le marché immobilier et le crédit hypothécaire en Turquie : un potentiel d expansion?

Le marché immobilier et le crédit hypothécaire en Turquie : un potentiel d expansion? RECHERCHE ÉCONOMIQUE juin 1 - N 74 Inna MUFTEEVA, +33 1 5 55 52 4, inna.mufteeva@natixis.com Ilya LAZAREV, +33 1 5 55 2 2, ilya.lazarev@natixis.com Le marché immobilier et le crédit hypothécaire en Turquie

Plus en détail

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999

La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 La construction neuve de logements Bilan 1998 et prévisions pour 1999 En 1998, avec un chiffre d affaires proche de 109 milliards de francs, selon les estimations du ministère de l Équipement, des Transports

Plus en détail

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux En 2013, on prévoit que les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 138,3

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Octobre 2015 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

Analyse des activités de crédit de la compagnie de la Baie d'hudson. par Gino Lambert, chercheur à la Chaire

Analyse des activités de crédit de la compagnie de la Baie d'hudson. par Gino Lambert, chercheur à la Chaire Analyse des activités de crédit de la compagnie de la Baie d'hudson par Gino Lambert, chercheur à la Chaire 1997 Table des matières Introduction Analyse des taux díintérêt sur les cartes de crédit Analyse

Plus en détail

Habitudes d achats et sources d information des Canadiens des régions rurales et urbaines. Mai 2011

Habitudes d achats et sources d information des Canadiens des régions rurales et urbaines. Mai 2011 Habitudes d achats et sources d information des Canadiens des régions rurales et urbaines Mai 2011 1 Overview Les journaux rejoignent efficacement les Canadiens puisque huit sur dix d entre eux lisent

Plus en détail

Caractéristiques des voyages Troisième trimestre de 2009

Caractéristiques des voyages Troisième trimestre de 2009 Caractéristiques des voyages Troisième trimestre de 2009 Caractéristiques des voyages Troisième trimestre de 2009 La présente publication expose en détail les caractéristiques des voyages en provenance

Plus en détail

Rapport des statistiques 2004 Permis de construction et de rénovation TABLE DES MATIÈRES. Présentation... 1

Rapport des statistiques 2004 Permis de construction et de rénovation TABLE DES MATIÈRES. Présentation... 1 Préparé par : Samuel Gemme Inspecteur des bâtiments Le 11 janvier 2005 2005 Permis de construction et de rénovation i TABLE DES MATIÈRES Présentation... 1 Analyse des permis pour les constructions neuves...

Plus en détail

Evolution de la fréquence des sinistres 2003-2012 en assurance RC automobile

Evolution de la fréquence des sinistres 2003-2012 en assurance RC automobile Evolution de la fréquence des sinistres 2003-2012 en assurance RC automobile Contenu 1. Nombre de sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence des sinistres en RC tourisme et affaires... 2 Fréquence

Plus en détail

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015

Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Des milieux de travail équitables, sécuritaires et productifs Travail Prévisions salariales pour les négociations collectives en 2015 Division de l information et de la recherche sur les milieux de travail

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»?

FOIRE AUX QUESTIONS. Que veut dire «étalement»? Que veut dire «valeur au rôle»? Que veut dire «valeur uniformisée»? Que veut dire «valeur ajustée»? Que veut dire «étalement»? FOIRE AUX QUESTIONS Lorsque l augmentation de la valeur foncière de la propriété depuis la dernière mise à jour du rôle peut être répartie sur plus d une année, on dit qu elle

Plus en détail

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche

Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche Les personnes avec incapacité et le marché du travail Synthèse de la recherche PRÉSENTATION Cette recherche 1 avait pour but de mieux connaître la situation de la population avec incapacité sur le marché

Plus en détail

La sécurité économique : Caractéristiques des dépenses

La sécurité économique : Caractéristiques des dépenses La sécurité économique : Caractéristiques des dépenses Cette fiche de données sur la sécurité économique analyse les caractéristiques des dépenses au Canada en examinant les aspects suivants : - Les dépenses

Plus en détail

L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES

L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES 18ème rapport annuel de L OBSERVATOIRE DE L ENDETTEMENT DES MENAGES présenté par le professeur Michel Mouillart - Mercredi 12 avril 2006-1 Accueil de Monsieur Pierre Cortesse, Président du Conseil Scientifique

Plus en détail

Comprendre les prêts hypothécaires Ce que vous devez savoir

Comprendre les prêts hypothécaires Ce que vous devez savoir Comprendre les prêts hypothécaires Ce que vous devez savoir Acheter une demeure n est pas une décision frivole. Il importe de bien faire sa recherche et de prendre son temps avant de décider du type de

Plus en détail

Observatoire Crédit Logement /CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Avril 2015

Observatoire Crédit Logement /CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Avril 2015 Observatoire Crédit Logement /CSA du Financement des Marchés Résidentiels Tableau de bord mensuel Avril 2015 Avertissement : les indicateurs mensuels repris dans le «Tableau de bord» ne deviennent définitifs

Plus en détail

et les tendances récentes

et les tendances récentes Le 4 ème trimestre 215 Le 4 trimestre 215 et les tendances récentes Le tableau de bord de l Observatoire L ensemble Lensemble des marchés Les taux des crédits immobiliers aux particuliers ENSEMBLE DES

Plus en détail