Secteur de la construction au Canada

Save this PDF as:

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Secteur de la construction au Canada"

Transcription

1 PIB en G$ CAD Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada Principaux développements T2/ Le PIB réel a atteint un sommet de 1 69 millions de dollars canadiens en novembre 213. Ce sommet est attribuable essentiellement à une augmentation de l exploitation minière et de l extraction pétrolière et gazière. Au Canada, le ratio du service du crédit à la consommation demeure très élevé; cependant, il a affiché une tendance à la baisse au dernier trimestre de 213. Les mises en chantier au Canada ont connu une baisse très sensible en 213 par rapport à 212, mais elles se sont stabilisées au deuxième semestre de 213. Aux États-Unis, la croissance des mises en chantier en 213 a contribué à la forte demande en bois d œuvre. Dans le secteur de la construction, l emploi a atteint un niveau record en septembre 213 avant d amorcer une légère baisse au quatrième trimestre de la même année. Au niveau de la construction de bâtiments non résidentiels, les secteurs commercial et institutionnel ont affiché une tendance à la hausse contrairement au secteur industriel qui a marqué une baisse. Au chapitre de l ensemble des investissements, les augmentations les plus prononcées ont été observées en Alberta et au Québec. En janvier 214, la valeur des permis de construction résidentielle s est accrue de 2 % en glissement annuel. L Ontario a enregistré la plus importante baisse en 213; à l inverse, les taux hypothécaires demeurent près des seuils historiques. Alors que la production d acier a accusé un fléchissement de 12 % en 213, la production du ciment et du bois d œuvre a augmenté de 39 % et 2 % respectivement. Aperçu du secteur Une croissance importante en construction non résidentielle a été enregistrée en 213, principalement dans les secteurs industriel et institutionnel qui ont été stimulés par la hausse des investissements dans les usines de fabrication en Ontario et au Québec. La construction résidentielle semble s être stabilisée depuis août 213, enregistrant des écarts de près de 2 % d un mois à l autre après avoir connu une régression l année précédente. Les profits de l industrie demeurent excellents, comme le démontre la croissance de l indice de rentabilité sectorielle de,3 % en février 214, soit 3 % au-delà de l indicateur cumulé des industries. Les prévisions de croissance en 214 relatives à l investissement et aux prêts pour l équipement de construction sont positives (+3 % par rapport à 213). Produit intérieur brut (PIB) réel GDP PIB en in G$ Billions CAD 27 CAD YoY (%) Chg 5. % 4.5 % 4. % 3.5 % 3. % 2.5 % 2. % 1.5 % 1. %.5 % 135. % Janv-1 Jan-1 juil-1 Jul-1 janv-11 Jan-11 juil-11 Jul-11 Jan-12 janv-12 Jul-12 juil-12 janv-13 Jan-13 juil-13 Jul-13 janv-14 Jan-14 En novembre 213, le PIB réel a atteint un sommet de 1 69 millions de dollars canadiens. L exploitation minière, l extraction pétrolière et gazière ont été les principaux secteurs à l origine de cette augmentation contrairement à la fabrication et la construction qui ont régressé. En janvier 214, l augmentation de,5 % du PIB est principalement attribuable au secteur de la fabrication; en glissement annuel, le PIB a augmenté de 3 % par rapport à la même période de l année précédente. prévoit une amélioration du PIB canadien allant jusqu à 2,3 % en 214 compte tenu de la reprise économique aux États-Unis, en Chine et en Europe et de l augmentation des exportations canadiennes. Survol des tendances de l industrie : Construction 1 Copyright 214 General Electric Capital Corporation, Tous droits réservés.

2 Mises en chantier - Tous les secteurs (milliers) Rapport des dettes des ménages et du revenu disponible Principaux indicateurs de profitabilité (indice, 28=1) Indicateurs macroéconomiques Principal indicateur de la rentabilité sectorielle Non-residentional Construction non Construction résidentielle Residential Construction Construction résidentielle All Toute Industries l industrie Jan-1 May-1 Sep-1 Jan-11 May-11 Sep-11 Jan-12 May-12 Sep-12 Jan-13 May-13 Sep-13 Jan-14 Source : Conference Board of Canada Rapport des dettes des ménages et du revenu disponible Rapport Canada des Household dettes des Debt ménages to Disposible et du revenu Income disponible Ratioau Canada Rapport US Household des dettes Debt des to ménages Disposible et du Income revenu Ratio disponible aux É.-U Source : The Toronto Star, The Federal Reserve Board T2/214 2Q14 Dans le secteur de la construction, le principal indicateur de rentabilité a diminué au cours des six derniers mois; néanmoins, il a enregistré une croissance de,3 % dans la construction non résidentielle en février 214 et demeure tout de même 3 % au-delà de l indicateur cumulé des industries. Le secteur de la construction a affiché un rendement de 111,2 dans la construction non résidentielle et de 18,87 dans la construction résidentielle en février. Bien que le ratio du service de la dette demeure très élevé au Canada, au quatrième trimestre 213, le rapport des dettes des ménages et du revenu disponible a affiché une chute de 6 % depuis 212, marquant ainsi une tendance à la baisse. La dette hypothécaire et le crédit à la consommation ont augmenté de 1,8 % et 1,3 % respectivement au quatrième trimestre de 213. Aux États-Unis par contre, le rapport des dettes des ménages et du revenu disponible s est accru de 5 % depuis 212; la dette hypothécaire et le crédit à la consommation ayant atteint 48 % et 52 % respectivement. Bien que la dette hypothécaire amorce une baisse, la hausse du crédit à la consommation est à l origine de l augmentation globale du ratio du service de la dette aux États-Unis. Emplois dans la construction (ajustés selon le travail saisonnier) Employment Emploi dans la construction Construction au Canada YoY % de % variation Chg année après année 14 1 % % 6 % 13 4 % % 12 % % L emploi dans le secteur de la construction a atteint un niveau record en septembre 213 avant d amorcer une légère baisse de 4 % en décembre. La tendance du taux d écart en glissement annuel depuis 212 est un indicateur de la lente croissance que connait l emploi dans le secteur de la construction, avec des variations mensuelles mineures. Toutefois, le taux d écart en glissement annuel a diminué de 1 % en février, marquant ainsi une croissance de l emploi négative. 11 janv-1 Jan-1 Jul-1 aug-1 Jan-11 mar-11 Jul-11 oct-11 Jan-12mai-12 Jul-12 déc-12 Jan-13 juil-13 Jul-13 Jan-14 fév-14-4 % Survol des tendances de l industrie : Construction 2 Copyright 214 General Electric Capital Corporation, Tous droits réservés.

3 Investissements dans la construction non résidentielle par province (G$) G$ Investissements dans la construction non résidentielle par secteur (G$) Permis de construction non résidentielle (ajustés selon les travaux saisonniers) Construction de bâtiments non résidentiels Permis de construction non résidentielle (M$) 4,5 Value Valeur des of permis Non-Residential construction Building non résidentielle Permits 4, 3,5 3, 2,5 2, 1,5 1, 5 % de variation année après YoY année (%) Chg 8. % 6. % 4. % 2. %. % -2. % -4. % T2/214 2Q14 Au cours du quatrième trimestre 214, les permis de construction non résidentielle ont augmenté de 1,1 % en raison surtout de la construction institutionnelle où la valeur des permis a doublé pour atteindre 939 millions de dollars en décembre. Ce secteur est suivi de près par la construction industrielle où la valeur des permis a crû de 34,9 % pour s établir à 576 millions de dollars, le plus haut niveau observé depuis mai 213. Cette progression a été le résultat d une hausse des intentions de construction d usines de fabrication en Ontario et au Québec % Investissements dans la construction non résidentielle par secteur, ajustés selon les travaux saisonniers (G$) Industrial Industriel Commercial Institutional Institutionnel and et gouvernement Goverment Statistics Canada Source Source: : Statistique Canada Investissements dans la construction non résidentielle par province, ajustés selon les travaux saisonniers (G$) Ontario Alberta Québec Quebec British Colombie-Britannique Columbia Après une croissance rapide en 211, la construction non résidentielle dans le secteur industriel connait un ralentissement dans la mesure où la reprise cyclique du secteur de fabrication s installe. La construction non industrielle dans le secteur commercial a crû de 1,7 % au quatrième trimestre 213 par rapport au troisième trimestre de la même année. Cette progression est attribuable à l augmentation des dépenses en construction d immeubles de bureaux et d installations de loisirs, de magasins de détail et de gros. Les investissements institutionnels ont progressé de,3 % au quatrième trimestre 213, une deuxième hausse trimestrielle d affilée. Cette augmentation a été observée dans huit provinces. Dans l ensemble, l investissement total dans la construction non résidentielle s est accru dans six provinces au quatrième trimestre, les augmentations les plus prononcées ayant été observées en Alberta et au Québec. En Ontario, c est le secteur commercial qui a enregistré la croissance la plus élevée (+1,9 %); toutefois cette progression n a pas suffi à effacer les baisses enregistrées dans les secteurs institutionnel et industriel. En Alberta, la construction non résidentielle a connu une hausse de 4,5 %, répartie entre les secteurs commercial, industriel et institutionnel. En revanche, au Québec, la progression provient des secteurs institutionnel et commercial et est attribuable principalement à la construction ou la rénovation d hôpitaux (par exemple, le Centre universitaire de santé McGill, le Centre hospitalier de l université de Montréal, l hôpital Shriners). Survol des tendances de l industrie : Construction 3 Copyright 214 General Electric Capital Corporation, Tous droits réservés.

4 Permis de construction résidentielle (ajustés selon les travaux saisonniers) Mises en chantier Tous les secteurs (milliers) Mises en chantiers au Canada- Tous les secteurs (milliers) Construction de bâtiments résidentiels Mises en chantier au Canada Canada - Dwelling Starts, (SAAR s -All Areas) Canada Mises en chantier, (SAAR s tous les secteurs) YoY % Chg 25 6 % T2/214 2Q14 En 213, les mises en chantier au Canada ont connu une baisse très sensible comparativement à 212, le quatrième trimestre 213 ayant affiché une régression par rapport à la même période de l année précédente (-3 %) Source : SCHL 4 % 2 % % -2 % -4 % -6 % Cependant, malgré la chute importante par rapport aux résultats de l année dernière, les mises en chantier ont semblé s être stabilisées depuis août 213, enregistrant des écarts de près de 2 % d un mois à l autre. Les permis de construction de logements multifamiliaux ont grimpé de 42,6 % tandis que les permis de construction de maisons unifamiliales ont augmenté de 15 % en décembre. Les hausses les plus marquées ont été observées au Québec et dans les provinces de l Atlantique. Mises en chantier aux États-Unis 12 US Housing Starts (SAAR s) Mises en chantier aux États-Unis (SAAR ) YoY % Chg % de variation année après année 5 % 4 % 3 % 2 % 1 % % -1 % -2 % En novembre 213, les mises en chantier aux États-Unis ont affiché une hausse de 22,7 %, pour atteindre le chiffre annualisé de 1,9 million; un résultat au-delà des prévisions des économistes. La hausse des mises en chantier a permis de compenser l augmentation des taux hypothécaires aux États-Unis. Cette tendance à la hausse devrait se poursuivre en % janv-1 Jan-1 Jun-1 juil-1 Nov-1 janv-11 Apr-11juil-11 Sep-11janv-12 Feb-12 juil-12 Jul-12 Dec-12 janv-13 May-13 juil-13 Oct-13 janv-14 Source : US Census Bureau Permis de construction résidentielle (M$) 5, 12 % 4,5 Valeur Value des of Residential permis résidentiels Permits % de YoY variation (%) Chg année après année 1 % 4, 8 % 3,5 3, 6 % 2,5 4 % 2, 2 % 1,5 % 1, 5-2 % -4 % janv.-1 juin-1 nov.-1 avr.-11 sept.-11 févr.-12 juil.-12 déc.-12 mai-13 oct.-13 En janvier 214, la valeur des permis de construction a crû de 2 % en glissement annuel, atteignant ainsi le même niveau record enregistré en septembre 212. Cependant, la croissance de la construction résidentielle reste encore en deçà des tendances de 21. L Ontario a connu la plus forte baisse en 213, puisque la valeur des permis de construction de logements multifamiliaux a chuté de 21,9 % l année dernière due essentiellement à une baisse de la construction des appartements et des immeubles en copropriété. Les taux hypothécaires demeurent près des seuils historiques, ce qui constitue un important incitatif pour les propriétaires potentiels et un facteur qui stimulera la demande pour la construction résidentielle. Survol des tendances de l industrie : Construction 4 Copyright 214 General Electric Capital Corporation, Tous droits réservés.

5 Jan-9 Apr-9 Avr-9 Jul-9 Oct-9 Jan-1 Avr-1 Apr-1 Jul-1 Oct-1 Jan-11 Avr-11 Apr-11 Jul-11 Oct-11 Jan-12 Avr-12 Apr-12 Jul-12 Oct-12 Jan-13 Apr-13 Avr-13 Jul-13 Oct-13 Jan-14 Production de tuyaux et de tubes en aciers (en milliers de tonnes métriques) Production de produits cimentaires (tonnes métriques) Prix du composite de bois d œuvre en dollars US par mille pieds-planche Matériaux de construction Prix du composite de bois d œuvre Random Lengths janv-1 Jan-1 juil-1 Jul-1 janv-11 Jan-11 juil-11 Jul-11 janv-12 Jan-12 juil-12 Jul-12 janv-13 Jan-13 juil-13 Jul-13 janv-14 Jan-14 T2/214 2Q14 Les prix du bois d œuvre ont continué de grimper au quatrième trimestre 213 après une chute le trimestre précédent. Les hausses constantes observées au dernier trimestre ont permis de compenser la forte baisse de 25 % en juin 213. L augmentation des prix du bois d œuvre est attribuable principalement à la tendance positive des mises en chantier aux États-Unis qui a contribué à la hausse de la demande du bois d œuvre. Source : Random Lengths Production et envois de ciment Production de of produits Cement cimentaires Products (tonnes (metric métriques) tonnes) YoY % Chg. T1/9 T3/9 T1/1 T3/1 T1/11 T3/11 T1/12 T3/12 T1/13 T3/13 5 % 4 % 3 % 2 % 1 % % -1 % -2 % -3 % -4 % -5 % La production de ciment a enregistré une croissance régulière depuis la forte baisse observée au deuxième trimestre 213. Entre le deuxième et le quatrième trimestre 213, la hausse représente 39,5 %. L augmentation de la production et des envois de ciment est imputable à la croissance des permis de construction résidentielle et non résidentielle. Les niveaux des stocks devraient augmenter à la suite de l expansion de l usine d Exshaw par Lafarge d ici 215 et le début de l exploitation de l usine de ciment de Cibmec Canada, à Gaspé. Production d acier Production d acier of Steel % YoY de (%) variation Chg année après année 12% 1% 8% 6% 4% 2% % -2% -4% -6% -8% Comparativement à 212, la production d acier a chuté globalement de 12 % en 213. Cependant, le mois de novembre 213 a connu une hausse de 29 % qui a été neutralisée par les reculs observés au cours des derniers mois. En raison de la baisse continue de la production d acier, le mois de janvier 214 a accusé une baisse de 18 % comparativement à janvier 213. Selon le dernier rapport de la World Steel Association, les prévisions relatives à la croissance de la consommation apparente mondiale d acier ont été révisées à la baisse pour s établir à 3,1 % en 214. La demande mondiale d acier en 215 devrait amorcer une hausse de 3,3 %. Survol des tendances de l industrie : Construction 5 Copyright 214 General Electric Capital Corporation, Tous droits réservés.

6 Tendances du financement Volume des prêts consortiaux renouvelables dans le secteur de la construction au Canada (en milliards de dollars) T2/214 2Q14 Les prêts consortiaux dans le secteur de la construction au Canada ont reculé de 14 % en 213 comparativement à 212 en raison de la faible croissance de la construction résidentielle. En 213, PCL Construction Holdings a été le principal emprunteur, suivi de South Kent Wind LP, Canfor Corp et St Mary s Cement. En 214, les prêts devraient connaître une hausse en raison des projets d infrastructure dans le secteur pétrolier et gazier. Construction Industry Autre Other Industries Source : LPC Engagements de Investissements d un milliard de dollars dans l industrie de la construction au Canada offre des solutions financières aux entreprises de construction depuis plus de 35 ans. Nous nous spécialisons dans le financement d équipement de construction pour les entrepreneurs et propriétaires d entreprise, distributeurs, concessionnaires et fabricants. Nous fournissons également des accords de crédit renouvelables axés sur les actifs et des prêts à terme, ainsi que des prêts pour les besoins de financement des entreprises. Nous pouvons également vous aider dans la vente de vos pièces d équipement usagées, grâce à notre processus de vente de marketing de relance qui vous aidera à optimiser les produits de vente, à atténuer les pertes et à faire preuve de plus de transparence. Canada Transport et construction Pour obtenir plus de renseignements, veuillez communiquer avec les chargés d affaires de. Michael Noble, Toronto T. : Nicolas Lessard, Montréal T. : François Nantel, chef, transport et construction T. : offre une perspective du financement du marché intermédiaire axée sur le client et ancrée sur une connaissance approfondie de votre industrie et de votre secteur d activité. Nous finançons tous les modèles d équipement de construction (chargeurs, grues, etc.) et sommes en mesure d associer le produit financier dont vous avez besoin à l usage et à la durée de vie prévus de votre équipement. Nous sommes conscients des enjeux régionaux de votre secteur d intervention et nous nous engageons à vous aider à obtenir l équipement de transport dont vous avez besoin Parce que nous ne sommes pas seulement banquiers, nous sommes bâtisseurs. gecapital.ca Avis de non-responsabilité : Copyright 214 General Electric Capital Corporation, All Rights Reserved. Le présent document comporte des renseignements généraux qui ne doivent pas être utilisés ou considérés comme des conseils commerciaux, financiers, fiscaux, comptables, juridiques ou autres. Il a été préparé sans tenir compte des circonstances et des objectifs de tous ceux qui peuvent l examiner; par conséquent, vous ne devriez pas compter sur cette publication au lieu d employer des conseils d experts ou d exercer votre jugement indépendant. Les opinions exprimées dans ces articles reflètent celles de leurs auteurs et des personnes qui ont contribué à leur rédaction et pas nécessairement les opinions de la Société General Electric Capital ou de ses sociétés affiliées (collectivement «GE»). GE ne garantit pas que l information contenue dans le présent document est fiable, précise, complète et actualisée et GE n assume aucune responsabilité pour mettre à jour ou modifier ce document. GE ne fait aucune représentation ou garantie de toute nature concernant le contenu du présent document, et n accepte aucune responsabilité d aucune sorte pour toute perte ou tout dommage découlant de l utilisation des renseignements contenus dans ce document. Aucune disposition des présentes ne doit être interprétée comme une approbation ou un engagement de financement ou la fourniture de tout autre service par GE à toute personne. Toutes les transactions sont assujetties à l approbation définitive de GE en matière d investissement ou de solvabilité et à la signature de documents définitifs mutuellement satisfaisants. «GE», «Compagnie Générale Électrique», «Générale Électrique», «Société General Electric Capital», le logo de GE, et diverses autres marques et logos utilisés le présent document sont des marques déposées, des appellations commerciales et des marques de service de la Compagnie Générale Électrique. Vous ne pouvez pas utiliser, reproduire ou redistribuer le présent document, en tout ou en partie, ou toute marque ou tout nom commercial sans l autorisation écrite de GE. Copyright 214 General Electric Capital Corporation, Tous droits réservés. Survol des tendances de l industrie : Construction 6

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement QUÉBEC : 2013 2018 De façon générale, l investissement dans le secteur de la construction au Québec demeurera stable au cours des prochaines

Plus en détail

GE Capital. Principaux faits nouveaux. Perspectives sectorielles. Survol des tendances de l industrie : Automobile

GE Capital. Principaux faits nouveaux. Perspectives sectorielles. Survol des tendances de l industrie : Automobile Principal indicateur de la rentabilité du secteur Survol des tendances de l industrie : Automobile Principaux faits nouveaux En février, les ventes de véhicules légers au Canada ont été fortes, soit 18

Plus en détail

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements PIB au prix de base T1 2015 Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada Principaux événements La demande canadienne en matière de camion de gros tonnage connaît une reprise, étant à la

Plus en détail

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada. Principaux événements

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada. Principaux événements mai-11 sept.-11 mai-12 sept.-12 mai-13 sept.-13 mai-14 sept.-14 PIB en G$ CAD Survol des tendances de l industrie Secteur de la construction au Canada Principaux événements Les ventes d habitations au

Plus en détail

Province, régions et tendances d avenir

Province, régions et tendances d avenir Province, régions et tendances d avenir Kevin Hughes Économiste régional Marché de l habitation : notre savoir à votre service PLAN Marché de l habitation : notre savoir à votre service I Facteurs qui

Plus en détail

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements. Perspectives du secteur

GE Capital. Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada. Principaux événements. Perspectives du secteur Principaux événements Survol des tendances de l industrie Le camionnage au Canada Alors que la demande canadienne pour les camions poids lourd a augmenté de 1 % entre janvier et juin depuis l année dernière,

Plus en détail

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement

Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement Rapport préliminaire sur les tendances en matière d investissement ONTARIO : 215-224 L investissement dans le secteur de la construction de l Ontario croîtra à moyen terme, parallèlement à de nombreux

Plus en détail

La bulle spéculative de l immobilier résidentiel au Canada est-elle sur le point d éclater?

La bulle spéculative de l immobilier résidentiel au Canada est-elle sur le point d éclater? La bulle spéculative de l immobilier résidentiel au Canada est-elle sur le point d éclater? Maurice N. Marchon Professeur, Institut d économie appliquée HEC Montréal 29 septembre 2008 Toute reproduction

Plus en détail

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Trois-Rivières. Faits saillants

Baromètre FCIQ. du marché résidentiel. Région métropolitaine de Trois-Rivières. Faits saillants Baromètre FCIQ Le du marché résidentiel Région métropolitaine de Trois-Rivières Faits saillants Rebond des ventes sur le marché immobilier résidentiel de Trois-Rivières au premier trimestre de 2014 record

Plus en détail

Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire

Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire Priorité au texte prononcé M. Jeffrey Schwartz Vice-président directeur, chef de la direction des finances et secrétaire Les Industries Dorel Inc. Assemblée annuelle et extraordinaire des actionnaires

Plus en détail

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires

Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Tourisme en bref Les marchés cibles de la CCT et de ses partenaires Terre-Neuve et Labrador www.canada.travel/entreprise Octobre 2011 Volume 7, numéro 10 Points saillants En octobre 2011, le nombre de

Plus en détail

Les perspectives économiques : La récession mondiale pèse lourd sur le Québec

Les perspectives économiques : La récession mondiale pèse lourd sur le Québec Les perspectives économiques : La récession mondiale pèse lourd sur le Québec Webémission des perspectives d affaires du Québec Lundi 19 janvier 2009 Pedro Antunes Directeur des prévisions nationales et

Plus en détail

2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 2010

2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 2010 2 e TRIMESTRE : Survol du marché de l habitation de la Canada Guaranty AVRIL À JUIN 21 L économie mondiale continue d exercer une tension sur la reprise nord américaine, puisque les préoccupations liées

Plus en détail

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998

LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 LES CREDITS AU LOGEMENT CONSENTIS AUX MENAGES AU PREMIER SEMESTRE 1998 Les crédits de ce type mis en force au cours du premier semestre 1998 ont atteint 154,1 milliards de francs (données brutes non corrigées

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Octobre 2015 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

Conférence téléphonique

Conférence téléphonique Conférence téléphonique T2-2015 Énoncés prospectifs et mesure non établie selon les IFRS Mise en garde concernant les déclarations prospectives Cette présentation peut contenir des énoncés prospectifs

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 4 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 5,76% : 1,56% Exigences de la LPP dépassées de plus de 4% Bonne performance essentiellement induite par les actions Légère baisse de

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Global Custody Solutions Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses Performance des caisses de pension suisses au 31 mars 2010 Résultats positifs pour le quatrième trimestre consécutif Rendement

Plus en détail

ÉTUDE JLR 20 AVRIL 2015. Les hypothèques légales. www.jlr.ca

ÉTUDE JLR 20 AVRIL 2015. Les hypothèques légales. www.jlr.ca ÉTUDE JLR 20 AVRIL 2015 Les hypothèques légales www.jlr.ca LES HYPOTHÈQUES LÉGALES Afin d observer les variations dans les mauvaises créances immobilières, les préavis d exercice et les délaissements sont

Plus en détail

Ne pas copier ou reproduire sans permission.

Ne pas copier ou reproduire sans permission. APERÇU DU MARCHÉ QUÉBÉCOIS DU CAPITAL DE RISQUE AU DEUXIÈME TRIMESTRE 2008 L activité du marché du capital de risque (C-R) a baissé au Québec au deuxième trimestre de 2008. La somme totale de 68 millions

Plus en détail

Note mensuelle de conjoncture wallonne

Note mensuelle de conjoncture wallonne Note mensuelle de conjoncture wallonne Août 2012 L IWEPS est un institut scientifique public d aide à la prise de décision à destination des pouvoirs publics. Par sa mission scientifique transversale,

Plus en détail

Perspectives 2015 du marché de la revente

Perspectives 2015 du marché de la revente HORIZON immobilier 2015 Perspectives 2015 du marché de la revente Par Paul Cardinal Directeur, Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Plan de la présentation 1 2 3 4 Facteurs

Plus en détail

Le contexte économique général

Le contexte économique général n 6 1er semestre Janvier Juin Le contexte économique général L année a démarré dans la continuité de dans un climat d austérité et d efforts, les différents indicateurs économiques restant essentiellement

Plus en détail

IMMOBILIER À MONTRÉAL

IMMOBILIER À MONTRÉAL IMMOBILIER À MONTRÉAL PERSPECTIVES ET TENDANCES DU MARCHÉ DE L IMMOBILIER Automne Une publication de Montréal en statistiques Direction de l urbanisme Service de la mise en valeur du territoire FAITS SAILLANTS

Plus en détail

Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada

Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada Exportations (milliers de dollars canadiens) Survol des tendances de l industrie Aliments, boissons et agroalimentaire Canada Principaux événements En 2014, les produits de la viande ainsi que le sucre

Plus en détail

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014

BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 BULLETIN SUR LE MARCHÉ DU TRAVAIL RÉGION MÉTROPOLITAINE DE RECENSEMENT DE MONTRÉAL 1 2014 ANALYSE DES GRANDS INDICATEURS DU MARCHÉ DU TRAVAIL L emploi Le taux d emploi des personnes âgées de 15 à 64 ans

Plus en détail

Crédit hypothécaire : croissance durable

Crédit hypothécaire : croissance durable Union Professionnelle du Crédit Communiqué de presse Crédit hypothécaire : croissance durable Bruxelles, le 6 mai 2011 Au cours du premier trimestre de 2011, 24 % de crédits hypothécaires de plus ont été

Plus en détail

Étude : Épargne nationale au Canada et aux États-Unis, 1926 à 2011 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le jeudi 26 juin 2014

Étude : Épargne nationale au Canada et aux États-Unis, 1926 à 2011 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le jeudi 26 juin 2014 Étude : Épargne nationale au Canada et aux États-Unis, 1926 à 11 Diffusé à 8 h 3, heure de l'est dans Le Quotidien, le jeudi 26 juin 14 Le taux d'épargne s'entend du rapport entre l'épargne brute et le

Plus en détail

L actualité en 12 graphiques

L actualité en 12 graphiques Point de conjoncture de la Région Ile-de-France L actualité en 12 graphiques Unité La croissance de la zone euro devrait accélérer progressivement en 2015 et s affermir en 2016 sous l effet de la baisse

Plus en détail

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013

Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 3 e trimestre 2013 Indice Credit Suisse des caisses de pension suisses 2013 (à ce jour): 4,14% : 1,63% Bonne performance en juillet et en septembre Nouvelle augmentation des liquidités Progression de la quote-part du franc

Plus en détail

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015

L Agroindicateur. Revenu d un milliard : un nouveau seuil? Septembre 2015 L Agroindicateur Septembre 2015 Revenu d un milliard : un nouveau seuil? La conjoncture 2015 permet d envisager que le revenu net total des entreprises agricoles québécoises devrait se situer autour d

Plus en détail

Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT

Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT Caisses populaires et credit unions de l Ontario PERSPECTIVES DU MOUVEMENT au deuxième trimestre de 2000 DANS CE NUMÉRO Faits saillants économiques : La forte croissance devrait se poursuivre en l an 2000

Plus en détail

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015

INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC. Rapport descriptif : automne 2015 INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Rapport descriptif : automne 2015 SONDAGE SUR L INDICE DE CONFIANCE COMMERCIALE D EDC Automne 2015 : faits saillants L indice de confiance commerciale (ICC) a glissé

Plus en détail

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015)

Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Evolution de la Conjoncture Economique (Huit premiers mois de 2015) Banque Centrale de Tunisie Août 2015 1- ENVIRONNEMENT INTERNATIONAL - Les statistiques préliminaires de la croissance dans les principaux

Plus en détail

Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION

Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION Rapport sur les marchés de l habitation régionaux Services économiques TD PERSPECTIVES DES MARCHÉS DE L HABITATION RÉGIONAUX AU CANADA : La puissance des faibles taux d intérêt Faits saillants Les marchés

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Mai L édition mensuelle du Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats mensuels de l Enquête sur la population active pour

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador Septembre L édition mensuelle du Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats mensuels de l Enquête sur la population active

Plus en détail

Niveau record des exportations du Brésil pèse lourd sur le marché du café

Niveau record des exportations du Brésil pèse lourd sur le marché du café Niveau record des exportations du Brésil pèse lourd sur le marché du café Les exportations de café en provenance du Brésil ont atteint un niveau record de 36,8 millions de sacs pendant la campagne 2014/15

Plus en détail

Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec

Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec Perspectives économiques des vingt prochaines années pour le Québec Séminaire sur les perspectives démographiques, économiques et financières du Québec, 2009-2030 27 novembre 2009 Hôtel Plaza, Québec Marie-Christine

Plus en détail

Le café tombe à son plus bas niveau en un an en dépit de la prévision d un déficit mondial pour 2014/15

Le café tombe à son plus bas niveau en un an en dépit de la prévision d un déficit mondial pour 2014/15 Le café tombe à son plus bas niveau en un an en dépit de la prévision d un déficit mondial pour 2014/15 Février a vu la poursuite de la tendance à la baisse du marché du café de des derniers mois. Le prix

Plus en détail

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi.

Politique budgétaire. Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Politique budgétaire Notre objectif est d étudier les répercussions des dépenses publiques et de la fiscalité sur le revenu et l emploi. Nous continuons de supposer qu il s agit d une économie fermée mais

Plus en détail

Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations

Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations Fiche méthode n 1 Révision des outils de mesure des proportions et des variations 1 Objectif de ce TD: - Mobiliser vos connaissances de l an dernier afin de réutiliser et de maîtriser ces outils statistiques

Plus en détail

APERÇU DU SECTEUR. au 1T11. des caisses populaires et credit unions de l Ontario. Mai 2011 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3

APERÇU DU SECTEUR. au 1T11. des caisses populaires et credit unions de l Ontario. Mai 2011 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3 Mai 2011 APERÇU DU SECTEUR des caisses populaires et credit unions de l Ontario au 1T11 DANS CE NUMÉRO : Sommaire des résultats financiers Page 3 Faits saillants financiers Page 5 États financiers sectoriels

Plus en détail

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs

Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs Tourisme en bref Le point sur les marchés dans lesquels la CCT et ses partenaires sont actifs www.canada.travel/entreprise Octobre Volume 1, numéro 1 Points saillants Le nombre d arrivées en provenance

Plus en détail

FONDS CIBLÉ CANADIEN PORTLAND Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014. conseils en placements

FONDS CIBLÉ CANADIEN PORTLAND Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014. conseils en placements conseils en placements conseils en placements Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement des fonds 31 MARS 2014 ÉQUIPE DE GESTION DU PORTEFEUILLE James Cole Vice-président principal et gestionnaire

Plus en détail

Bulletin sur le marché du travail

Bulletin sur le marché du travail Bulletin sur le marché du travail Terre-Neuve-et-Labrador 2014 Ce Bulletin sur le marché du travail fournit une analyse des résultats de l Enquête sur la population active pour la province de Terre-Neuve-et-Labrador,

Plus en détail

Avertissement. Signes conventionnels utilisés

Avertissement. Signes conventionnels utilisés Avertissement Sauf mention contraire, les données «France» concernent la France métropolitaine et les Départements d outre-mer hors Mayotte. Les sites internet www.insee.fr et http://epp.eurostat.ec.europa.eu

Plus en détail

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE

MEDEF Actu-Eco. Semaine du 3 au 7 décembre 2012 SOMMAIRE MEDEF Actu-Eco Semaine du 3 au 7 décembre 212 SOMMAIRE FRANCE 1. Prix des appartements anciens au 3 ème trimestre 212 : -,5% sur un an, première baisse depuis fin 29, tensions persistantes à Paris 2. Crédits

Plus en détail

Le marché du café reprend sa volatilité alors que les prix restent à un bas niveau

Le marché du café reprend sa volatilité alors que les prix restent à un bas niveau Le marché du café reprend sa volatilité alors que les prix restent à un bas niveau Les prix quotidiens du café ont atteint au mois d août leur plus bas niveau depuis 19 mois, alors que les marchés des

Plus en détail

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada

Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Perspective sur les nouveaux entrepreneurs au Canada Au cours des deux dernières années, on a vu naître plus de 25 000 PME un chiffre impressionnant si l on tient compte de la vigueur du marché du travail.

Plus en détail

Rapport des statistiques 2004 Permis de construction et de rénovation TABLE DES MATIÈRES. Présentation... 1

Rapport des statistiques 2004 Permis de construction et de rénovation TABLE DES MATIÈRES. Présentation... 1 Préparé par : Samuel Gemme Inspecteur des bâtiments Le 11 janvier 2005 2005 Permis de construction et de rénovation i TABLE DES MATIÈRES Présentation... 1 Analyse des permis pour les constructions neuves...

Plus en détail

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS N 20 TENDANCE GLOBALE DU MARCHÉ IMMOBILIER AU 3 ème TRIMESTRE 2014 1. Tendance globale du marché immobilier au cours du 3 ème trimestre 2014 En glissement trimestriel,

Plus en détail

Programmes incitatifs d interchange de MasterCard Canada

Programmes incitatifs d interchange de MasterCard Canada Le 17 avril 2015 Programmes incitatifs d interchange de MasterCard Canada En tant que commerçant partenaire de MasterCard, il est important que vous connaissiez le modèle économique sur lequel reposent

Plus en détail

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Situation budgétaire et dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux Points saillants du chapitre Les dépenses totales des régimes consacrées à la santé demeurent stables en moyenne

Plus en détail

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES CANADIENS PLUS JEUNES ONT FREINÉ LEUR ENDETTEMENT EN 2012, MAIS LES PLUS VIEUX ONT CONTINUÉ D EMPRUNTER

COMMENTAIRE. Services économiques TD LES CANADIENS PLUS JEUNES ONT FREINÉ LEUR ENDETTEMENT EN 2012, MAIS LES PLUS VIEUX ONT CONTINUÉ D EMPRUNTER COMMENTAIRE Services économiques TD 13 février 13 LES CANADIENS PLUS JEUNES ONT FREINÉ LEUR ENDETTEMENT EN 1, MAIS LES PLUS VIEUX ONT CONTINUÉ D EMPRUNTER Faits saillants En 1, la dette des ménages canadiens

Plus en détail

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9%

Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Chiffre d affaires du 1 er trimestre 2012 en hausse de 3,7%, à 10,2 milliards d euros. Croissance interne : +0,9% Paris, le 3 mai 2012. Prix de vente : +2,4%, avec une contribution positive de tous les

Plus en détail

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC

LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC EMPLOI-QUÉBEC LES CHIFFRES CLÉS DE L'EMPLOI AU QUÉBEC ÉDITION 2015 Rédaction André Levert Catherine Ouellet Paula Santos Élaboration des tableaux Anh Truong Direction de l analyse et de l information sur

Plus en détail

Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars 2015

Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier 2015 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars 2015 Opérations internationales du Canada en valeurs mobilières, janvier Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le lundi 16 mars Les investisseurs canadiens ont réduit leurs avoirs en titres étrangers

Plus en détail

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES

Fiche 04 COMPÉTITIVITÉ DES ENTREPRISES La région de la Chaudière-Appalaches est reconnue pour la multitude de PME qu on retrouve sur son territoire. Dans le sondage mené par la CRÉ auprès d acteurs du développement de la région en janvier dernier,

Plus en détail

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003

Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 2003 Les crédits immobiliers consentis aux ménages en 23 Avec près de 96 milliards d euros de crédits nouveaux à l habitat distribués, l année 23 marque une nouvelle étape dans le cycle de hausse débuté en

Plus en détail

Portes et Fenêtres Design ltée 1

Portes et Fenêtres Design ltée 1 Portes et Fenêtres Design ltée 1 Le 15 janvier 2007, Robert Lemeilleur, président et chef de la direction de Portes et Fenêtres Design ltée (PFD) est sorti tout content de la réunion du conseil d administration.

Plus en détail

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt

économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 2011? DÉCEMBRE 2010 JANVIER 2011 Canada États-unis Les taux d'intérêt DÉCEMBRE JANVIER 211 économique PERSPECTIVES ÉCONOMIQUES : QUE NOUS RÉSERVE 211? Au passage d une année à l autre, il est de mise de s interroger sur ce que nous réserve la nouvelle année. Après la solide

Plus en détail

Bulletin mensuel sur le marché du travail

Bulletin mensuel sur le marché du travail Voyages entre le Canada et les autres pays, décembre 2013 Les résidents canadiens ont effectué 1,2 million de voyages d'une nuit ou plus en automobile aux États-Unis en décembre, en hausse de 8,7 % par

Plus en détail

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997

LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 LA CONSTRUCTION NEUVE DE LOGEMENTS BILAN 1996 ET PRÉVISIONS POUR 1997 L activité des marchés immobiliers résidentiels a connu une nouvelle dégradation en 1996 ( 4,2 %). Le logement individuel et le logement

Plus en détail

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des

Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des Au cours des dernières années, la conjoncture des marchés locaux de l habitation a beaucoup changé, ce qui s est répercuté sur les prix des logements. Par exemple, les prix des habitations ont fléchi d

Plus en détail

MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL DE L AMORTISSEMENT ET DE LA VALEUR DU STOCK NET DOMICILIAIRE DIVISION DE L INVESTISSEMENT ET DU STOCK DE CAPITAL

MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL DE L AMORTISSEMENT ET DE LA VALEUR DU STOCK NET DOMICILIAIRE DIVISION DE L INVESTISSEMENT ET DU STOCK DE CAPITAL MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL DE L AMORTISSEMENT ET DE LA VALEUR DU STOCK NET DOMICILIAIRE DIVISION DE L INVESTISSEMENT ET DU STOCK DE CAPITAL STATISTIQUE CANADA 15 FÉVRIER 2002 1 MÉTHODOLOGIE POUR LE CALCUL

Plus en détail

Indice des prix à la consommation, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 21 février 2014

Indice des prix à la consommation, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 21 février 2014 Indice des prix à la consommation, janvier 2014 Diffusé à 8 h 30, heure de l'est dans Le Quotidien, le vendredi 21 février 2014 L'Indice des prix à la consommation (IPC) a augmenté de 1,5 % au cours de

Plus en détail

6 e conférence annuelle de l Est à l'intention des investisseurs institutionnels

6 e conférence annuelle de l Est à l'intention des investisseurs institutionnels Montie Brewer, président et chef de la direction Joshua Koshy, vice-président général et chef des Affaires financières 1 6 e conférence annuelle de l Est à l'intention des investisseurs institutionnels

Plus en détail

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière

Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Résultats comptables et situation financière des PME de l industrie manufacturière Faits marquants en 2008-2009 - La rentabilité économique recule mais demeure satisfaisante - L investissement ralentit

Plus en détail

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012

1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 L ÉTAT QUÉBÉCOIS EN PERSPECTIVE Les dépenses totales L Observatoire de l administration publique, hiver 2013 1. PROFIL DES DÉPENSES TOTALES DU GOUVERNEMENT DU QUÉBEC EN 2011-2012 Les dépenses totales,

Plus en détail

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement

2.0 Total des dépenses de santé par source de financement 2.0 Total des dépenses de santé par source de financement Points saillants du chapitre La répartition des dépenses de santé entre les secteurs privés et publics est stable depuis plus de 10 ans En 2012,

Plus en détail

II. Commerce des marchandise

II. Commerce des marchandise II. Commerce des marchandise En, le commerce des marchandises a augmenté de 14 pour cent en volume. Parmi les grands groupes recensés, ce sont les produits manufacturés qui affichent la croissance la plus

Plus en détail

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient

Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues à moins que les tensions financières s amplifient PRÉSENTATION ÉCONOMIQUE ET FINANCIÈRE Association des économistes québécois de l Outaouais 5 à 7 sur la conjoncture économique 3 avril Les difficultés économiques actuelles devraient demeurer contenues

Plus en détail

Faits saillants - Région du Québec

Faits saillants - Région du Québec L e m a r c h É d e l h a b i t a t i o n PERSPECTIVES DU MARCHÉ DE L HABITATION Faits saillants - Région du S o c i é t é c a n a d i e n n e d h y p o t h è q u e s e t d e l o g e m e n t Date de diffusion

Plus en détail

La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai

La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai 25-5-27 29-5-26 Liens: NBB.Stat Information générale Enquête mensuelle de conjoncture auprès des entreprises - mai 25 La confiance des chefs d entreprise continue de se renforcer en mai Le baromètre de

Plus en détail

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain

Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Rééquilibrer les finances publiques du Québec dans un contexte économique incertain Présenté par Caroline Charest Économiste / directrice principale KPMG-SECOR Une accélération de la croissance mondiale

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

Exploitation du gaz naturel au Québec

Exploitation du gaz naturel au Québec Exploitation du gaz naturel au Québec Présentation au Bureau d audiences publiques sur l environnement Le 12 octobre 2010 L:\SPBE\Commun\Presentations_PowerPoint\2009 1 Exploitation du gaz naturel au Québec

Plus en détail

Crédit hypothécaire : 2010, l'année record

Crédit hypothécaire : 2010, l'année record Union Professionnelle du Crédit Communiqué de presse Crédit hypothécaire : 2010, l'année record Bruxelles, le 9 février 2011 L Union professionnelle du Crédit (UPC), membre de Febelfin, la Fédération belge

Plus en détail

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015

Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 Carlos Leitao Économiste en chef Courriel : LeitaoC@vmbl.ca Twitter : @vmbleconomie Perspectives économiques 2014-2015 L économie canadienne en transition Thèmes pour 2014-15: L environnement économique

Plus en détail

Perspectives 2015 du marché de la revente. Par Paul Cardinal Directeur, Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec

Perspectives 2015 du marché de la revente. Par Paul Cardinal Directeur, Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Bienvenue Perspectives 2015 du marché de la revente Par Paul Cardinal Directeur, Analyse du marché Fédération des chambres immobilières du Québec Plan de la présentation 1 2 3 4 Facteurs fondamentaux Prévisions

Plus en détail

Tendances de l insolvabilité au Canada

Tendances de l insolvabilité au Canada Tendances de l insolvabilité au Canada Ginette Trahan Directeur général, Services des relations externes Bureau du surintendant des faillites Le 16 novembre 2011 Association canadienne de la gestion de

Plus en détail

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011

Flash économique. Agglomération de Montréal. Faits saillants. Septembre 2011 Septembre 2011 Faits saillants Selon les données émises par la Chambre immobilière du Grand Montréal, la revente de résidences dans l agglomération de Montréal a atteint les 16 609 transactions en 2010,

Plus en détail

Présentation par. Nicole Fontaine ministre déléguée à l Industrie

Présentation par. Nicole Fontaine ministre déléguée à l Industrie Présentation par Nicole Fontaine ministre déléguée à l Industrie 7 N O V E M B R E 2 0 0 3 73 QUATRIEME PARTIE : Fiches explicatives des mesures proposées 74 Maîtrise de l énergie I. La situation en France

Plus en détail

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS

INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS INDICE DES PRIX DES ACTIFS IMMOBILIERS N 17 TENDANCE GLOBALE DU MARCHÉ IMMOBILIER AU 4 ème TRIMESTRE 2013 1 1. Tendance globale du marché immobilier au cours du 4 ème trimestre 2013 En glissement trimestriel,

Plus en détail

Canada-Suisse. Alexandre Gauthier* Publication n o 2011-130-F Le 15 novembre 2011

Canada-Suisse. Alexandre Gauthier* Publication n o 2011-130-F Le 15 novembre 2011 Canada-Suisse Publication n o 211-13-F Le 15 novembre 211 Alexandre Gauthier* Division des affaires internationales, du commerce et des finances Service d information et de recherche parlementaires Canada-Suisse

Plus en détail

Rendement des entreprises et appartenance

Rendement des entreprises et appartenance Rendement des entreprises et appartenance 22 Les données sur le rendement des entreprises exploitées au Canada confirment la forte baisse des résultats concrets au dernier trimestre de 2008 et les années

Plus en détail

EDITION DE DECEMBRE 2015

EDITION DE DECEMBRE 2015 REPUBLIQUE DU BENIN Fraternité Justice Travail @@@@@ MINISTERE DE L'ECONOMIE, DES FINANCES ET DES PROGRAMMES DE DENATIONALISATION @@@@@ DIRECTION GENERALE DES AFFAIRES ECONOMIQUES @@@@@ DIRECTION DE LA

Plus en détail

Le marché québécois du capital-risque au premier trimestre de 2015. Réseau Capital

Le marché québécois du capital-risque au premier trimestre de 2015. Réseau Capital Le marché québécois du capital-risque au premier trimestre de 2015 RAPPORT PRÉPARÉ POUR Réseau Capital MAI 2015 2015 par Thomson Reuters (Canada); tous droits réservés Toutes les données utilisées pour

Plus en détail

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015)

CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) CPA Canada Tendances conjoncturelles (T1 2015) Préparée pour les Comptables professionnels agréés du Canada Le 1 er mai 2015 Renseignements sur le sondage Le rapport trimestriel CPA Canada Tendances conjoncturelles

Plus en détail

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux

6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux 6.0 Dépenses de santé et situation budgétaire des gouvernements provinciaux et territoriaux En 2013, on prévoit que les dépenses de santé des gouvernements provinciaux et territoriaux atteindront 138,3

Plus en détail

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010

La grande déception. Krishen Rangasamy, économiste. Novembre 2010 La grande déception Krishen Rangasamy, économiste Novembre 21 La grande déception 6 Croissance annuelle mondiale du PIB réel 5 5 % +4,4 % +3,9 % 4 +3,6 % 3 2 4 ans avant la récession 21 211 212 Prévision

Plus en détail

Plan de la présentation

Plan de la présentation Plan de la présentation Les facteurs fondamentaux Les prévisions pour 2014 Les intentions à moyen terme Les principaux risques Vers un autre resserrement hypothécaire? Plan de la présentation Les facteurs

Plus en détail

Caractéristiques des voyages Troisième trimestre de 2009

Caractéristiques des voyages Troisième trimestre de 2009 Caractéristiques des voyages Troisième trimestre de 2009 Caractéristiques des voyages Troisième trimestre de 2009 La présente publication expose en détail les caractéristiques des voyages en provenance

Plus en détail

Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux.

Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux. Paris, le 29 mai 2008 Recul de 27,9 % des ventes de logements neufs en France. Trois facteurs sont à l origine de cette baisse selon l analyse de Meilleurtaux. Selon les dernières statistiques publiées

Plus en détail

GROUPE VOLVO - VEHICULES INDUSTRIELS

GROUPE VOLVO - VEHICULES INDUSTRIELS Communiqué de presse GROUPE VOLVO - VEHICULES INDUSTRIELS Rapport du 3ème trimestre 2015 Amélioration de la rentabilité Ø Reprise en Europe, tassement de la demande en Amérique du Nord et faiblesse persistante

Plus en détail

La présence syndicale au Québec en 2014

La présence syndicale au Québec en 2014 La présence syndicale au Québec en 2014 Alexis Labrosse Secrétariat du Travail Direction de l information sur le travail Mars 2015 1 Table des matières Introduction... 4 Les sources de données, la population

Plus en détail

Balance suisse des paiements et position extérieure au deuxième trimestre 2014 Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure nette

Balance suisse des paiements et position extérieure au deuxième trimestre 2014 Aperçu de la balance des paiements et de la position extérieure nette Communication Case postale, CH-8022 Zurich Téléphone +41 44 631 31 11 communications@snb.ch Zurich, le 22 septembre 2014 Balance suisse des paiements et position extérieure au deuxième trimestre 2014 Aperçu

Plus en détail

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années

L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années PUBLICATION JLR 2016 L évolution de l immobilier au cours des 30 dernières années www.jlr.ca FAITS SAILLANTS Depuis 1986, le prix réel des unifamiliales dans la RMR de Montréal a augmenté de 121 %. Le

Plus en détail

PROFIL DE LA PROVINCE

PROFIL DE LA PROVINCE PROFIL DE LA PROVINCE Économie de l Ontario en 2013 Produit intérieur brut (PIB) : 695,7 milliards de dollars PIB par habitant : 51 300 $ Population : 13,6 millions d habitants Exportations et importations

Plus en détail