Pliure [Prologue - La part du feu] Prologue (La part du feu) Exposition. Dossier de presse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pliure [Prologue - La part du feu] Prologue (La part du feu) Exposition. Dossier de presse"

Transcription

1 Dossier de presse Prologue (La part du feu) Ed Ruscha / courtoisie de l artiste Francesca Woodman / courtoisie Betty and George Woodman Exposition Pliure [Prologue - La part du feu] 30 janvier - 12 avril 2015

2 Sommaire Communiqué de presse 3 Le projet 4 Oeuvres exposées 12 Biographie du commissaire 16 Visuels disponibles pour la presse 17 Catalogue de l exposition 19 La Fondation Calouste Gulbenkian 20 La Délégation en France de la Fondation Calouste Gulbenkian 21 Informations pratiques

3 Communiqué de presse Pliure. Prologue (La part du feu) 30 janvier - 12 avril 2015 Fondation Calouste Gulbenkian Visite presse le 29 janvier à 11h Vernissage le 29 janvier à 18h30 Pliure. Epilogue (La bibliothèque, l univers) 10 avril - 7 juin 2015 Palais des Beaux Arts Visite presse le 9 avril à 11h Vernissage le 9 avril à 18h Commissaire des expositions : Paulo Pires do Vale A la Fondation Gulbenkian : Oeuvres de Helena Almeida, Christian Boltanski, Lewis Carroll, Lourdes Castro, Geoffrey Chaucer, Rui Chafes, Claude Closky, d Alembert, Raffaella della Olga, Diderot, Dürer, Marcel Duchamp, Olafur Eliasson, Hans-Peter Feldmann, Robert Filliou, Jean-Luc Godard, John Latham, Sol LeWitt, Richard Long, René de Lorraine, William Morris, Bruce Nauman, Alain Resnais, Ed Ruscha, Dayanita Singh, Michael Snow, François Truffaut, Maria Helena Vieira da Silva, Wolf Vostell, Lawrence Weiner et Francesca Woodman A l ENSBA (liste provisoire) : Ignasi Aballi, Eric Baudelaire, Joseph Beuys, Dürer, Fernanda Fragateiro, Dora Garcia, Dominique Gonzalez-Foerster, Rodney Graham, Takahiko Iimura, Bas Jan Ader, John Latham, Matisse, Georges Méliès, Diogo Pimentão, Seth Price, Rembrandt, Ruppersberg et Seth Siegelaub. Francesca Woodman, Some disordered Interior Geometries, Courtoisie de George et Betty Woodman L exposition Pliure est un essai sur le livre et «la somme infinie de ses possibles» (Blanchot). Elle donne à voir ce que peut un livre, en relation permanente avec le geste artistique, et de quelle façon l art se transforme à l épreuve du livre et le livre se transforme à l épreuve de l art. Le livre devient ici un laboratoire d expériences esthétiques tout en conduisant lui-même à ces expériences. Exposition ni rétrospective, ni anthologique, ni historique, Pliure ne prétend pas embrasser tout un thème ou prouver une théorie certaine mais essaie de montrer comment l espace du livre a pu provoquer l art et continue à le faire. Le terme «pliure» renvoie d une part à une action (et même à une fonction spécifique dans l ancienne imprimerie), d autre part à la marque laissée par cette action et donc au pli que cette action imprime sur le papier. En soi, la pliure synthétise le faire et le fait, elle est elle-même mémoire et conséquence du geste. Par la pliure, le livre a deux possibilités : il s ouvre ou se ferme, il révèle ou il cache. Grâce à la pliure, quelque chose d inattendu se trouve de l autre côte de la page et c est ce mystère qui caractérise le livre. L accrochage rapproche une quarantaine d oeuvres allant du XVIe siècle au XXIe siècle : films, sculptures, installations, peintures, livres uniques et autres de production industrielle, artistes consacrés, inconnus (ou même anonymes). Pliure interroge et élargit notre conception traditionnelle du livre et de l œuvre, avec la certitude que, comme le disait Mallarmé, «Il n est d explosion qu un livre». Fondation Calouste Gulbenkian Délégation en France 39 bd de la Tour Maubourg Paris : :, ; : , Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts Palais des Beaux-Arts 13 quai Malaquais, Paris : Tanguy Grard : , Isabelle Reyé : novembre 2014

4 Press release Pliure. Prologue (La part du feu) 30 January - 12 April 2015 Calouste Gulbenkian Foundation, Paris Press visit 29 January at 11am Opening 29 January at 6:30pm Pliure. Epilogue (La bibliothèque, l univers) 10 April - 7 June 2015 Palais des Beaux Arts, Paris Press visit 9 April at 11 am Opening 9 April at 6pm Curator of the exhibitions : Paulo Pires do Vale At the Gulbenkian Foundation : works by Helena Almeida, Christian Boltanski, Lewis Carroll, Lourdes Castro, Geoffrey Chaucer, Rui Chafes, Claude Closky, d Alembert, Raffaella della Olga, Diderot, Dürer, Marcel Duchamp, Olafur Eliasson, Robert Filliou, Jean-Luc Godard, John Latham, Sol LeWitt, Richard Long, René de Lorraine, William Morris, Bruce Nauman, Alain Resnais, Ed Ruscha, Dayanita Singh, Michael Snow, François Truffaut, Maria Helena Vieira da Silva, Wolf Vostell, Lawrence Weiner and Francesca Woodman Francesca Woodman, Some disordered Interior Geometries, Courtoisie de George et Betty Woodman At the Palais des Beaux-Arts (temporary list) : Ignasi Aballi, Eric Baudelaire, Joseph Beuys, Dürer, Fernanda Fragateiro, Dora Garcia, Dominique Gonzalez- Foerster, Rodney Graham, Takahiko Iimura, Bas Jan Ader, John Latham, Matisse, Georges Méliès, Diogo Pimentão, Seth Price, Rembrandt, Ruppersberg and Seth Siegelaub. The exhibitions entitled Pliure consider the book and the infinite sum of its possibles (Blanchot). What can occur to a book when it is in permanent relation with an artistic gesture? How is art transformed in dialogue with a book and how is a book transformed by art? On these occasions, the book becomes a laboratory for aesthetic experiences, while leading towards such experiences by its very essence. This exhibition does not aim to be retrospective, historical, or to function as an anthology. The Fold does not claim to embrace an entire theme or to prove a definitive theory but it attempts to show how the terrain of books has provoked art and continues to do so. The term fold refers in part to an action (and even to a specific function in a former printing factory), but also to the trace left by this action and therefore to the fold or the crease this action imprints on the paper. As such, the fold synthesizes the act of doing and what has been done, it is at once a memory and the consequence of a gesture. With the fold, the book has two possibilities: it opens or it closes, reveals or hides. Thanks to the fold, something unexpected is the other side of the page and this is the characteristic mystery of the book. The exhibitions bring together approximately forty works dating from the 16th to the 21st centuries: films, sculptures, installations, paintings, rare books and other industrial productions. The artists are either established, unknown, (sometimes even anonymous). The Fold questions and enlarges our traditional perception of books and artworks, imbued with the strong belief that, as Mallarmé would say, there is no explosion but a book. Fondation Calouste Gulbenkian Délégation en France 39 bd de la Tour Maubourg Paris Press contacts : , ; : , Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts Palais des Beaux-Arts Press contacts Tanguy Grard : , Isabelle Reyé : novembre 2014

5 Le projet Pliure. Prologue (La part du feu) est un essai sur le livre et «la somme infinie de ses possibles» (Blanchot). Elle donne à voir ce que peut un livre, en relation permanente avec le geste artistique, et de quelle façon l art se transforme à l épreuve du livre et le livre se transforme à l épreuve de l art. Le livre devient ici un laboratoire d expériences esthétiques tout en conduisant lui-même à ces expériences. Exposition ni rétrospective, ni anthologique, ni historique, Pliure ne prétend pas embrasser tout un thème ou prouver une théorie certaine mais essaie de montrer comment l espace du livre a pu provoquer l art et continue à le faire. Le terme «pliure» renvoie d une part à une action (et même à une fonction spécifique dans l ancienne imprimerie), d autre part à la marque laissée par cette action et donc au pli que cette action imprime sur le papier. En soi, la pliure synthétise le faire et le fait, elle est elle-même mémoire et conséquence du geste. Par la pliure, le livre a deux possibilités : il s ouvre ou se ferme, il révèle ou il cache. Grâce à la pliure, quelque chose d inattendu se trouve de l autre côté de la page et c est ce mystère qui caractérise le livre. L accrochage rapproche une quarantaine d œuvres allant du XVIe siècle au XXIe siècle : films, sculptures, installations, peintures, livres uniques et autres de production industrielle, artistes consacrés, inconnus (ou même anonymes). Pliure interroge et élargit notre conception traditionnelle du livre et de l œuvre, avec la certitude que, comme le disait Mallarmé, «Il n est d explosion qu un livre». Une fente dans le monde En ouvrant le livre, la nuit nous cerne. Seul à seul avec lui, une fente surgit inattendue entre nos mains. Une porte qui débouche sur un autre espace et dans un autre temps. Le livre offre une carte inachevée, promesse d un voyage intranquille. Des voies jamais empruntées s ouvrent, les sens se chevauchent. Au sein du livre, le lecteur découvrira une maison où pénétrer et habiter à son rythme. Il sait cependant qu il n est pas là à demeure. Lawrence Weiner Deep blue sky / Light Blue Sky Très longtemps, la lecture a été un acte d extériorisation en donnant voix au texte, la lecture était faite à voix haute. Aujourd hui plus généralement, la lecture est un acte intime. Dans une scène de lecture, l ouverture du livre par le lecteur participe du dévoilement, du dénuement mais une nudité réciproque. Double exposition : celle du lecteur illumine par le texte ou les images du livre, et celle du livre qui s offre au regard généreux et plein d attente du lecteur. Le lecteur et le livre s ouvrent. Tous les deux peuvent dire : enfin seul avec toi. Alone at last with you, une phrase qui surgit comme la marque d un désir ou de promesse accomplie dans les pages du livre Deep blue sky / Light Blue Sky de Lawrence Weiner. Lourdes Castro Ombre portée David Medalla La lecture crée une enveloppe obscure de solitude autour du lecteur, c est en ce sens une forme de déterritorialisation, de création de nouveaux territoires, de libération du temps et de l espace immédiat. La possibilité d une rencontre à deux. Telle l ombre projetée de Lourdes Castro que l artiste David Medalla immobilise et suspend dans un acte de lecture. Une scène de lecture où l ombre

6 Richard Long, Labyrinth : local, lanes, walks

7 du corps du lecteur et du livre se fond dans un même corps. La main est le livre et le livre la main. Le corps du lecteur se penche sur celui du livre et ils ne font qu un. Corps unique d ombre lumineuse. Description succinte de la colonne historiée de Constantinople : dressée à l honneur de l empereur Theodos le jeune / expliquée par le révérend père Claude-François Menestrier de la Compagnie de Jesus ; et gravée par Jérôme Vallet Dans la nuit qui entoure le lecteur, une fente s ouvre entre ses mains. Non pour regarder à travers elle, comme des voyeurs étrangers à l évènement, mais pour y entrer, être attirés et absorbés en son sein. Même si elle n est que promesse d obscurité. C est cette faille, cet entre-deux, qui nous permet d entrer dans le livre. Non dans ce que le livre détient, mais dans ce qui lui manque. Non dans sa perfection ou sa complétude, mais dans son incomplétude. Nous avons besoin de ce médiateur imparfait. Sans espace vide, non comble, il n y aurait pas de place pour le lecteur. Nous resterions en dehors. Nous entrons dans le livre par les fissures qu il possède. Geoffrey Chaucer/ Édition de William Morris The works of Geoffrey Chaucer. Now newly imprinted / edited by F.S. Ellis; ornamented with pictures designed by Sir Edward Burne-Jones; and engraved on wood by W.H. Hooper Les lecteurs deviennent «lecteurs d eux-mêmes» - ils ne lisent pas l auteur ou le livre, mais se lisent eux-mêmes. C est la lecture qui donne l impulsion créatrice nécessaire aux esprits paresseux que nous sommes, nous a enseigné Proust. Dans l acte de lecture, une impulsion jaillit en nous, mais qui, d une certaine façon, vient de l extérieur une extériorité intériorisée et motrice, inductrice de changement. Il ne s agit pas simplement de se reconnaitre soi-même mais de découvrir des possibilités insoupçonnées de soi-même. D autres façons de s orienter à l horizon du monde. Proposition d une nouvelle façon d habiter le monde. Une autre scène s ouvre devant elle, aussi commune que mystérieuse et magique comme dans la scène de lecture que Burne-Jones dessine pour l œuvre de Chaucer, The Canterbury Tales, considérée comme la plus grande figure du design de William Morris, éditée sur sa Kelmscott Press en Lewis Carroll The hunting of the Snark : an agony in eight fits Un livre peut offrir une carte en blanc comme la carte de la mer de la Chasse au Snark de Lewis Carroll. Une carte de navigation sans références fixes (la plus démocratique, tous peuvent la lire). Une aventure à vivre : une carte à dessiner. Comme un livre à venir (Blanchot). Un bon livre s offre toujours comme une carte impossible. Sans sécurité. Inconnue. Toujours différente pour chacun. Richard Long Labyrinth : local, lanes, walks Route ouverte qui bifurque en multiples chemins comme dans le petit-grand livre de Richard Long, Labyrinth. Une route sur chaque page, sans qu on sache ce qui se trouve au bout, après le virage. La pliure reste ainsi entre des routes. Nous sommes à la croisée des chemins. La route reste à faire. «Les lecteurs sont des voyageurs ; ils circulent sur les terres d autrui, nomades braconnant à travers les champs qu ils n ont pas écrits, ravissant les biens d Egypte pour en jouir» (Michel de Certeau). On pourra ainsi visiter Venise par la main de Thomas Mann, un musée de Vienne avec Thomas Bernhard, la lune avec Jules Verne. Ou encore

8 la jalousie avec Shakespeare, le désir avec Lispector, l amitié avec Montaigne. Le livre, nous dit le titre du livre de Long, peut ouvrir des labyrinthes extérieurs et intérieurs. Avec le danger et le jeu, l incertitude et la surprise d un labyrinthe. Michael Snow Cover to cover L artiste canadien Michael Snow présente dans Cover to cover (1975) une porte au recto et au verso de la couverture mais avec une différence subtile : on ouvre le livre et on tourne les pages comme si on ouvrait progressivement cette porte et traversait une maison et on voit l artiste lui-même ouvrir cette porte de l autre côté, ce livre et les pages. On le suit tantôt de face et tantôt de dos, sous deux points de vue, au recto et au verso des pages points de vue alternatifs. Dans Cover to cover, les photographies trompeuses, tributaires de l univers cinématographique, se succèdent à d autres qui montrent des photographes devant ou derrière l artiste, éloignant les photographies de leur caractère trompeur, révélant le processus de création du livre lui-même, désorientant. Depuis la photographie de la porte jusqu à la photographie de la porte dans la main de l artiste le dos du livre. L ambiguïté ne se dissipe pas. Le livre propose une porte à double sens : d entrée et de sortie. Illusion et conscience désenchantée de l illusion. Olafur Eliasson Your house Nous entrons dans un livre comme dans une maison étrange parfois. Avec de nombreuses pièces, de nombreuses chambres différentes. De nombreux habitants inattendus. Habiter la maison dans le livre, telle est l invitation de la page ouverte : entrer et faire sien cet espace que l on découvre à mesure que l on feuillette. Il ne se révèle pas tout d une seule fois. Comme le livre Your House de Olafur Eliasson. À l image de celui qui, entrant pour la première fois dans une maison, découvre au fur et à mesure ses couloirs, ses pièces, ses chambres et recoins de la cave au grenier, il faut du temps pour traverser ce livre. Il faut du temps pour l occuper, le meubler, le vivre. Le livre est ainsi fait de ce qui n y est pas : l absent qui permet d habiter le livre. Un cœur vide. Incarnation Le livre peut être un instrument fécondant et le lecteur un utérus fécondé. Des pages du livre jaillissent des apparitions, des annonces, des semences : le mot et l image prennent corps dans le monde. Ils modifient son ordre. Le réécrivent. Peintures attribuables à maître François Livre d heures de René II de Lorena Dans la plupart des représentations de l annonciation, Marie est surprise dans sa lecture, elle lit un livre de prières ou la Bible, la parole de Dieu est entre ses mains. La tradition iconographique semble nous dire que ce qui se passe entre le livre et le cœur, l annonce divine, se matérialise dans la vierge. Marie aura-t-elle entendu les paroles de Gabriel à l intérieur ou hors du livre? L ange sera-t-il vraiment là si elle lève les yeux du livre? Le livre ne serait-il pas l ange lui-même, le message que la parole incarnera? Comme dans le livre d heures de René de Lorena au XVIe siècle, l ange est porteur d un message qui sort de l espace même du cadre, qui le détruit et contamine le monde à l extérieur du livre. La place centrale du livre dans la révélation est clairement représentée en haut de cette même page du livre d heures : le livre figure au sein de la Trinité

9 Helena Almeida, Estudo para Dois Espaços (Etude pour deux espaces), Courtoisie Coll. Museu Coleção Berardo, Lisbonne

10 Anonyme Vierge avec enfant L incarnation du logos dans la Vierge se produit métaphoriquement chez tous ceux qui lisent attentivement : ils se laissent féconder par les paroles et les images du livre. Si nous avons écrit précédemment que le livre est un espace utérin, qui se laisse féconder par la lecture, nous affirmons à présent que le livre est un organe de fécondation à condition que le lecteur soit disponible à l annonce transformatrice même si elle semble incroyable ou impossible. L utérus est à présent le lecteur. Sur les genoux de la Vierge, dans la sculpture en pierre de Ançã de l école de Coimbra du XVIe siècle, l enfant, la parole incarnée, le résultat de la lecture au moment de l annonciation-fécondation, écrit dans le livre. Et si le livre est aussi la parole divine, il s écrit. Le livre est lui, il est le livre. Il incarne doublement : la parole et l image de Dieu est un corps parmi les corps, un humain parmi les humains, et il écrit, il devient livre où demeure la parole. Forme double d apparition et d incarnation : la vie vécue et la vie narrée. Le Logos divin s est vidé de lui-même, il s est incarné, et il a sa place et sa durée dans la parole écrite, dans le livre. Ou à présent dans la lecture, dans le lecteur qui se laisse féconder par le livre. Helena Almeida Étude pour deux espaces Espace spacieux tel qu il est matérialisé dans les photographies d Helena Almeida, Études pour deux espaces (1977) : espace de tension possible par la pliure, entre un dedans et un dehors, un côté et l autre de la page, un espace ouvert et fermé, celui du livre et celui du corps? Tout, au monde, existe pour aboutir à un livre (Mallarmé) On peut rencontrer dans les livres le désir encyclopédique de connaissance et de catalogage ou l envie d approfondir des géométries intérieures ; on peut y interroger les origines ou y apprendre à jouer avec la mort ; on peut y reconnaître le quotidien le plus banal ou l utopie la plus lointaine. Nous disposons d une bibliothèque infinie de mémoire et d imagination. Illusion, vanité, désenchantement? Alain Resnais Toute la mémoire du monde ; Dayanita Singh Sent a letter ; Robert Filliou Recherche sur l origine Nombre d écrivains et de lecteurs se sont demandé, au long de l histoire, s il n y aurait pas en définitive qu un seul Livre. Un Livre unique qui se répartirait dans les volumes, avec un dos infini, placés côte à côte, étagère après étagère. Comme dans la Bibliothèque nationale française, filmée par Alain Resnais. Le désir de réunir «toute la mémoire du monde», nécessairement contradictoire et complexe, sans désir du livre-pensée-unique, mais au contraire, des chemins multiples. Une bibliothèque à Paris ou de plus petites en Inde comme celles photographiées par Dayanita Singh dans les unes et les autres, on perçoit comment l écriture et la lecture sont un processus de continuité, comme s il s agissait d un même livre

11 qui reprend une ligne écrite et lue précédemment. Les livres sont traversés par un fil qui les précède et les dépasse. Enfin, comme dans le rouleau de Robert Filliou, Recherche sur l origine de 1974, une tentative d interroger la mystérieuse origine du monde et de la vie dans une codification énigmatique le rouleau étant le moyen technique qui précède le codex et qui devient obsolète. Denis Diderot et Jean Le Rond d Alembert Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers / par une société de gens de lettres; mis en ordre & publié par M. Diderot ; & quant à la partie mathématique, par M. D Alambert Le désir de collecter toute la connaissance du monde, toute la vie, de l ordonner cela démontrerait que l ordre existe non seulement dans le livre mais dans le monde lui-même, ce désir encyclopédique, antérieur à Diderot et d Alembert, trouve chez eux une nette expression : la tentative d engranger dans les pages des livres toute la connaissance théorique et pratique existante. Parmi les pages de l Encyclopédie, désir de rationalité, on trouve cependant aussi l entrée pour le moins inattendue ABRACADABRA, le mot magique avec l indication de la manière correcte de l écrire et la dire. Il y a quelque chose d insoupçonné, de magique dans la puissance de la connaissance du monde. Grâce à l Encyclopédie, toute la connaissance serait comme par magie à notre portée et, grâce à elle, le pouvoir de changer le monde et la vie. Cette promesse ne perpétue-t-elle pas toujours la croyance selon laquelle le livre détiendrait les clés magiques, les formules secrètes des origines pour dominer l univers? John Latham Encyclopedia Britannica L (im)possibilité d avoir accès à toute la connaissance est clairement questionnée dans le film de John Latham (1971) un artiste qui a fréquemment travaillé sur le livre et avec le livre. Dans Encyclopedia Britannica, il nous présente rapidement, l une après l autre, pendant de brèves minutes, toutes les pages de la gigantesque Encyclopédie Britannica. Toute la connaissance est là devant nous, mais insaisissable. Ces images, cette connaissance, sont comme Eurydice gesticulant devant nous, mais sur le point de disparaître, incapables que nous sommes de la saisir cause de la démence d Orphée. Robert Filliou Teaching and learning as performance arts Puisque le «tout» qui s «adresse à un livre» n est pas compris du point de vue de la totalité fermée, nous percevons qu en lui se trouve la liberté de ce qu un livre peut être ou contenir. Il peut par exemple rechercher l origine dans les mythes ou la science ou raconter une histoire de l art factice comme l a fait Filliou : It all started the 17th of january, one million years ago. A man took a dry sponge and dropped it into a bucket full of water. Who that man was is not important. He is dead, but art is alive Christian Boltanski Recherche et présentation de tout ce qui reste de mon enfance; Inventaire des objets ayant appartenu à une femme de Bois-Colombes; 20 règles et techniques utilisées en 1972 par un enfant de 9 ans; Wolf Wostell

12 Robert Filliou, Teaching and learning as performance arts, Courtoisie Coll. Médiathèque-Bibliothèque Stratis-Andreadis, ENSBA, Paris

13 Berlin and Phenomena Hans-Peter Feldmann Katalog / Catalogue Claude Closky A 1000 things to do Tout ce que je peux avoir Marcel Duchamp, Vitaly Halberstadt Opposition et cases conjuguées Eugene Znoski-Borovsky & Marcel Duchamp Comment il faut commencer une partie d échecs Cataloguer comme Christian Boltanski les 20 règles et techniques utilisées en 1972 par un enfant de 9 ans ; faire l Inventaire des objets ayant appartenu à une femme de Bois-Colombes ; ou rechercher, présenter tout ce qui reste de mon enfance. Réunir, archiver, lister, recueillir : des images (Hans-Peter Feldmann), les événements survenus au cours d une journée et transformés en performance (Wolf Vostell), la possibilité de choses à faire ou de choses que l on peut avoir (Claude Closky). Ou apprendre à jouer aux échecs (avec la mort?) : des premiers gestes pour débutants à ceux quasiment impossibles à pratiquer car ils ont très peu de chances de se produire (comme dans les livres traduits ou écrits par Marcel Duchamp). Sol LeWit Autobiography Les livres font partie de notre biographie intime et publique. La bibliothèque personnelle est alors une forme d autobiographie comme semble le révéler Sol LeWitt en photographiant, pour le livre Autobiography (1980), les étagères de sa bibliothèque. Francesca Woodman Some disordered interior geometries Même les livres apparemment les plus éloignés de notre vie quotidienne en font aussi partie : Francesca Woodman a acheté chez un libraire d anciens à Rome à la fin des années 1970 un livre de géométrie dans lequel elle colle des autoportraits et des photographies mises en scène. Elle crée ainsi des relations plus ou moins évidentes avec les dessins des pages du livre, mais le détourne vers une intériorité plus désordonnée, vers une relation plus proche du corps que de la simple rationalité géométrique. La coexistence charnelle et émotive, le désordre s ajoutent aux problèmes mathématiques et géométriques, à l ordre. La mémoire rationnelle et la mémoire du corps et des affects introduisent une touche CARACTÉRE psychologique à ce qui devrait être dépourvu d affection. Attribué à Suzanne Duchamp Ready-made malheureux de Marcel Duchamp C est un livre de géométrie que Duchamp a choisi pour l un de ces readymade, le Malheureux. Son cadeau pour le mariage de sa sœur Suzanne avec Jean Crotti en Depuis Buenos Aires, il envoie une lettre à Suzanne où il indique les instructions à suivre pour sa réalisation : elle devait acheter un précis de géométrie «qu il lui fallait attacher avec des ficelles sur le balcon de son appartement de la rue de la Condamine ; le vent devait compulser le livre, choisir lui-même les problèmes, effeuiller les pages et les déchirer». Que le vent puisse choisir et résoudre les problèmes rencontrés là, laisser le livre se déchirer. Les livres aimeraient-ils créer et maintenir une illusion de pérennité? En définitive, tout passe vanité des vanités, courir derrière le vent. Cette image de destruction

14 Francesca Woodman, Some Disorderer Interior Geometries, Courtoisie George and Betty Woodman

15 progressive, cette prise de conscience de l aspect éphémère du livre et de son contenu surgissent maintes fois dans l histoire de la peinture de vanités. Anonyme Vanitas Dans celle du XVIIe siècle, le livre ouvert est central dans la représentation de la désillusion du monde, comme les Espagnols ont dénommé ce genre de peinture (Desengano del mundo). Une réflexion sur la mort : une conscience qui devrait aller de pair avec le savoir et la lecture? Ou le signe de la vanité même de la connaissance, de l érudition livresque? Car tout passe le sage et l érudit meurent aussi. Cette vanitas nous rappelle combien il est fragile au regard de notre condition mortelle de vouloir tout rapporter à un livre, un livre qui en serait la forme salvatrice. La bougie qui vient de s éteindre, le crâne énucléé qui regarde le livre, et nous regarde nous depuis ce vide, le sablier qui nous rappelle que tempus fugit Et dans toute la composition, le livre : source de connaissance de conscience de la mort? Signe du mort avec le crâne? Nous n apprendrons pas à mourir avec tous les livres? Ou sont-ils une forme d illusion? Mais nous n apprendrons pas aussi avec eux l immortalité? En définitive, ils ont une durée, un début et une fin, un temps limité qui nous enseigne notre propre mode de temporalité finie. Le livre du feu Les livres sont dangereux : ils nous enflamment. Ils ont quelque chose de la bombe susceptible de détruire ou de recréer l horizon des possibles dans lesquels nous nous mouvons cette puissance les rend redoutables pour la pensée unique, totalitaire, aussi sont-ils jetés au feu et détruits de façon récurrente. Mais leurs cendres sont la chair de notre chair. Nous sommes le résultat des livres que nous lisons. Nous les incorporons. Tiens, mange-le! Ed Ruscha Various Small Fires and Milk Ed Ruscha utilise le médium livre pour faire une œuvre, sans se préoccuper ni des questions de limitation et de rareté de l édition, ni des questions purement esthétiques ou de luxe ; il utilise des photographies en noir et blanc, les techniques d impression industrielles et le livre petit format pour faciliter sa distribution et sa diffusion. Ruscha inaugure ainsi une lignée longue et féconde du livre d artiste. La première édition à 400 exemplaires a été vendue 3,50 dollars pièce. Une œuvre d art accessible. Dans son deuxième livre d artiste, Various Small Fires and Milk, 1964, Ed Ruscha photographie différentes formes de feu, de petites flammes, comme le livre lui-même : cigarettes allumées, une boîte d allumettes qui brûle, un chalumeau, un briquet, une cuisinière et il termine par une image qui nous détourne de ce catalogage, qui introduit une faille dans l archive, une fracture : celle d un verre de lait. Une sorte de dysfonction humoristique qui s ajoute aux autres photographies banales. Bruce Nauman Burning Small fires Quatre ans après la publication du livre de Ruscha, Bruce Nauman réalise l œuvre Burning Small fires. Dans une sorte de performance photographiée et transformée en édition, en un dépliant, Nauman met le feu aux pages du livre de Ruscha représentant des flammes. C est certainement la tautologie et le jeu

16 qui ont intéressé Nauman brûler le feu, une impossibilité. L accentuation du fait de brûler chaque page avec du feu, jusqu à la disparition de la page et du feu, jusqu à son extinction, rapproche cette œuvre d autres œuvres du même artiste où il propose une réflexion sur la répétition du même geste ou de la phrase, sur la fugacité et la fragilité. Maria Helena Vieira da Silva La bibliothèque en feu Une bibliothèque est constituée de matière spirituellement inflammable, pas seulement matériellement volatile. De quoi brûlent les bibliothèques en flammes de Maria Elena Vieira da Silva? Du feu que les livres transportent ou du feu qu on leur met? François Truffaut Fahrenheit 451 Ray Bradbury a publié Fahrenheit 451, en Il y décrit une société où les livres sont interdits car dangereux ; le lecteur y est un marginal persécuté et les pompiers sont ceux qui mettent le feu aux livres: «ils sauvent» du mal que les livres pourraient causer. Dans le livre adapté au cinéma par François Truffaut les pompiers envahissent une maison qui cache dans son grenier une bibliothèque avec des milliers de livres. Montag, l un des pompiers, lit accidentellement une phrase d un des livres qu il garde en secret et qui va changer le cours de son histoire. («Montag n eut qu une seconde pour lire une ligne, mais elle flamboya dans son esprit durant toute la minute suivante, comme marquée au fer rouge») Les pompiers jettent les livres, en font un tas à l entrée de la maison et y mettent le feu, ils demandent à la propriétaire de la maison et des livres de sortir, mais la «criminelle» refuse de s en séparer : elle allume elle-même l allumette qui mettra le feu à ses livres et à elle-même. Le lecteur inséparable du livre. Chair de la même chair. Flamme du même feu déjà brûlé antérieurement par les livres. Montag s interroge : «Il doit y avoir quelque chose dans les livres, des choses que nous ne pouvons pas imaginer, pour amener une femme à rester dans une maison en flammes ; oui, il doit y avoir quelque chose.» La survie du livre c est la vie de l homme ; le livre est la part du feu, fragile et éphémère, afin qu un bien supérieur advienne. Une échelle. Albrecht Durer Saint Jean dévorant le livre de Vie Entre 1497 et 1498, Dürer reprend le récit et les visions du livre de l Apocalypse et crée 15 xylogravures non pour accompagner ou illustrer le texte, ou répondre à la commande d un éditeur, mais comme une œuvre à part entière, pour en faire un livre. Sur l une de ces gravures, Dürer dessine Jean qui mange le livre : celui qui sera d abord sucré puis amer. Plaisir immédiat et difficulté pour qu il devienne chair de sa chair. «Va, prends le petit livre ouvert dans la main de l ange, qui se tient sur la mer, et sur la terre. J allai vers l ange, et lui dis : Donne-moi le petit livre ; et il me dit : Prends-le et le dévore ; il remplira tes entrailles d amertume ; mais dans ta bouche, il sera doux comme du miel. Et je pris le petit livre de la main de l ange, et le dévorai ; et il fut doux dans ma bouche comme du miel, mais quand je l eus avalé, mes entrailles furent remplies d amertume. Alors il me dit : Il faut que tu prophétises encore, sur un grand nombre de peuples, et de nations, et de langues, et de rois.» Incarner la parole : transformer sa vie, ses gestes et sa voix en révolution prophétique. Ce passage à des précédents dans les livres d Ezéchiel et de Jérémie de l Ancien Testament, eux-aussi ont reçu le même ordre de manger et de prêcher (Ez., ii, 9-3, 3 et Jér. xv, 16-17)

17 Raffaella della Olga, Un coup de dés n abolira le hasard - constellation,

18 Rui Chafes Le silence de Les cendres sont des signes du feu et un terrain fertile. Elles ne refusent ni ne dissimulent l amer mais elles révèlent aussi le miel. Les cendres annoncent la splendeur du feu qui les cause. Comme dans les boîtes en fer où Rui Chafes rassemble les cendres des textes qu il écrit. Ce qu il lit, ce qu il pense, ce qu il entend, qu est-ce que c est? C est du feu, cela laisse des cendres. Comme il le sait bien (l aurait-il écrit sur l un de ces papiers brûlés?), «toute cendre est pollen» (Novalis). Rui Chafes les recueille et leur donne un endroit impossible d accès. En silence. Mais fécond. Ces textes, ces mots, peut-être des dessins, nous ne pourrons plus les voir. Mais ne sont-ils pas toujours là? Leur absence n est-elle pas une forme de présence? Et à regarder les autres œuvres et les autres textes de l artiste, ses livres, ne sont-ils pas le fruit de ces cendres? Dans les boîtes de Rui Chafes, les cendres sont le livre d une vie, mais qui reste à écrire d autres boîtes s ajouteront à celles-ci. Il pourrait aussi écrire comme Jabès : «Enfant, lorsque j écrivais, pour la première fois, mon nom, j eus la conscience de commencer un livre.» Ceci est un livre de feu. Commencement La nuit est créée et illuminée par le livre. Une constellation s ouvre entre les mains du lecteur et de l autre côté de la page quelque chose l attend. «On sent sur la nouvelle page la luminosité où tout peut encore arriver»(rilke). Au centre du livre, la pliure est source-signe de commencement. D un livre encore à venir. De possibilités de soi et du monde encore à découvrir. Toujours un prologue. Jean-Luc Godard Alphaville Dans Alphaville de Jean-Luc Godard, le personnage aux gestes et aux paroles robotisées interprété par Anna Karina sera sauvé par la lecture d un livre de Paul Éluard, Capitale de la douleur qui lui est donné par un agent secret étranger. Dans un pays du futur, dominé et organisé par l ordinateur Alpha, les livres qui portent la trace de la subjectivité, des sentiments et de la conscience individuelle sont interdits et remplacés par la «Bible», un dictionnaire des mots autorisés. La redécouverte de l amour, de la passion, du plaisir et de la douleur de la conscience, qu elle trouve dans le livre d Éluard, va finir par annihiler tout le système logique, détruire cette société elle sera sauvée quand elle sera capable de formuler par des mots ce qu elle ressent, et qu il lui était interdit d éprouver ou de dire, ou qu elle ignorait même qu elle ressentait avant de lire le livre. Raffaella della Olga Un coup de dés jamais n abolira le hasard constellation En 1897, Mallarmé envoie à la revue Cosmopolis un poème qui dispose d une mise en page inaugurale, que ce soit dans la dispersion des mots dans l espace blanc de la feuille (qu il traite comme tel d espace silencieux), ou dans l utilisation de la taille de caractères distincts (multipliant les lectures et l ambiguïté du texte). Mais dans les notes et les maquettes qu il a laissées pour la publication de ce poème en livre autonome, publié à titre posthume en 1914, le texte s étale sur le blanc de la double page utilisée comme une surface continue. L espace blanc est mis en avant, il transforme les mots en sculptures et intensifie l expérience de la discontinuité rendant les mots ou les phrases autonomes, condensant le mystère de son interprétation, renvoyant le livre à une autre finalité que celle

19 de la simple compréhension rationnelle. Le livre est ainsi spacieux, espace où la dispersion et l unité se rencontrent (et ne se nient pas), où la fin renvoie au début, où le poème se transforme en constellation, en constellations possibles et en mobilité. Dans la salle sombre, à l intérieur du livre, surgissent les lettres en feu, les étoiles dans la nuit une constellation. Dans l œuvre de Raffaella della Olga, Un coup de dés jamais n abolira jamais le hasard constellation (2009), la page est immédiatement comprise comme espace nocturne. Le livre est comme une nuit ouverte et les mots comme les étoiles qui orientent. En le feuilletant, il apparaît qu «il n est d explosion qu un livre», comme Mallarmé l a affirmé, l auteur du livre repris et réécrit par l artiste. L œuvre qui n existe pas ou ne pourra pas exister, cette exposition impossible restera entre le prologue et l épilogue, elle est de la responsabilité du spectateur actif, le lecteur plastique, en mesure de faire son exposition dans les failles et les fentes ouvertes par ce Prologue. Il faut que chacun ajoute ses livres, ses lectures, ses plis aux plis de cette exposition. Cette exposition, ce catalogue se poursuit dans une deuxième partie, dans un deuxième tome qui est un «Épilogue» que rien ne viendra clôturer. Comme dans ce «Prologue», rien ne commence, parce que tout a déjà commencé

20 Oeuvres exposées Une fente dans le monde Lawrence Weiner (1942) Deep blue sky / Light blue sky 2e édition, Paris, Onestar, p.; ill.; 23 x 14,1 x 2 cm FCG - Biblioteca de Arte, Lisbonne LA 133 Lourdes Castro (1930) Ombre portée David Medalla, 1968 Acrylique sur Plexiglas découpé 50 x 50 x 8 cm coll. Julien Gonzalez Alonso, Paris Lourdes Castro, Ombre portée David Medalla, 1968 Description sucinte de la colonne historiée de Constantinople. Dressée à l honneur de l Empereur Theodose le jeune / expliqué par le Reverend Père Claude-François Menestrier de la Compagnie de Jesus ; Et gravée par Jérôme Vallet Paris, chez Guillaume Vallet, 1702 (Im. De Louis Colin) 48p.; ill.; estampes ; 54 x 42,5 x 2,5 cm FCG - Biblioteca de Arte, Lisbonne E-AM 5 Lewis Carrol (Charles Lutwidge Dodgson, ); Henri Holiday ( ) The hunting of the snark : on agony in eight fits Boston, James R. Osgood and Company, 1876 XI, 83 p.; 13,7 x 9,5 x 2 cm FCG - Biblioteca de Arte, Lisbonne LT 6662 Richard Long (1945) Labyrinth : local, lanes, walks Frankfurt am Main, Städtische Galerie im Städel, p.; ill. ; 20,3 x 13,4 x 1cm FCG - Biblioteca de Arte, Lisbonne FT 1524 Michael Snow, Cover to Cover, 1975 Michael Snow (1929) Cover to cover The Press of the Nova Scotia College of Art and Design, New York New York University Press, relié demi-toile de l éditeur 20

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck

L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck > Exposition L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck Entretien avec Chandra Rajakaruna de la fondation Mona Bismarck À l occasion des festivités organisées pour le 60 e anniversaire

Plus en détail

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Catéchèse 1 Apprendre que Dieu parle au fond de notre cœur Découvrir le récit de l Annonciation 1 Accueil et chant Encore un peu de temps de Christiane Gaud et Jean Humenry Activité de bricolage «Comment

Plus en détail

HANS SEGERS LA VIGIE ART CONTEMPORAIN

HANS SEGERS LA VIGIE ART CONTEMPORAIN HANS SEGERS DOSSIER SUR «LES RENCONTRES 40» AVEC CAROLE MANARANCHE ET MARIE-PIERRE BUFFLIER LA VIGIE ART CONTEMPORAIN NÎMES NOVEMBRE 2012 photo M.P.Bufflier Vue d installation dans «les Rencontres 40»

Plus en détail

JOSEPH CORNELL ET LES SURRÉALISTES À NEW YORK : DALÍ, DUCHAMP, ERNST, MAN RAY...

JOSEPH CORNELL ET LES SURRÉALISTES À NEW YORK : DALÍ, DUCHAMP, ERNST, MAN RAY... Un parcours à l attention des enfants et de leurs parents pour découvrir l exposition en s amusant BIENVENUE AU MUSÉE! JOSEPH CORNELL ET LES SURRÉALISTES À NEW YORK : DALÍ, DUCHAMP, ERNST, MAN RAY... DU

Plus en détail

1.2.3. en scène festival jeune public. Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse

1.2.3. en scène festival jeune public. Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse Les contes du mercredi Pour cette nouvelle saison le Centre Animation Soupetard propose GRATUITEMENT pour les tout- petits

Plus en détail

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns. 1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.! Marie t invite au théâtre?!! Oui, elle m invite au théâtre.! Elle te parle au téléphone?!! Oui, elle me parle au téléphone.! Le prof vous regarde?!!!

Plus en détail

«Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre»

«Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre» «Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre» Cet exposé vous est présenté par Liliane Gordos,Stéphanie Natalis, Bernadette

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

RUÉ AMANDINE FORMATION PARCOURS EXPOSITIONS COLLECTIVES EXPOSITION PERSONNELLE RÉSIDENCES PUBLICATIONS

RUÉ AMANDINE FORMATION PARCOURS EXPOSITIONS COLLECTIVES EXPOSITION PERSONNELLE RÉSIDENCES PUBLICATIONS RUÉ AMANDINE 5, place des Capucins 69001 Lyon, France 06 88 86 03 52 amand.rue@gmail.com amandine-rue.tumblr.com SÉCURITÉ SOCIALE: 279036914903192 MDA: R528212 SIRET: 503 717 373 00016 FORMATION Dnsep

Plus en détail

MoMO galerie x alban le henry = mfc 2

MoMO galerie x alban le henry = mfc 2 DOSSIER DE PRESSE MoMO galerie x alban le henry = mfc 2 L exposition se déroulera du 21 mars au 23 avril Le vernissage se tiendra le jeudi 20 mars, de 18h à 21h en présence de et alban le henry SOMMAIRE

Plus en détail

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire?

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Entretien avec Philippe Meirieu réalisé pour l ARALD - Quel est votre sentiment sur la présence des écrivains dans les classes? Il me semble que ce n est pas

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2009 Séries : TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNELLE CONSEILS AUX CANDIDATS

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2009 Séries : TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNELLE CONSEILS AUX CANDIDATS DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2009 NOTATION SUR 40 Durée : 3 heures Epreuve : FRANÇAIS Code : CONSEILS AUX CANDIDATS L épreuve se déroule en deux parties séparées par une pause. Rappel : PREMIERE

Plus en détail

La Nature Morte ou l éveil des sens

La Nature Morte ou l éveil des sens Isabelle Asmussen-Bonah Agrégée Arts-plastiques Collège de Mutzig Séquence mobilisant une ressource artistique de proximité. Niveau 6ème La Nature Morte ou l éveil des sens A partir d une œuvre de proximité

Plus en détail

Damien Castelain. Président de la Métropole Européenne de Lille

Damien Castelain. Président de la Métropole Européenne de Lille P R O G R A M M E Un musée qui dialogue avec des bibliothèques et des médiathèques. Des visiteurs qui deviennent lecteurs Les 27 et 28 juin 2015, venez découvrir au LaM une nouvelle façon d explorer les

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : Es-tu plutôt roman, BD, conte ou poésie? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE Voici

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Paz Corona Ulysse, c est moi Exposition du 6 au 21 septembre et du 5 au 26 octobre 2013

Paz Corona Ulysse, c est moi Exposition du 6 au 21 septembre et du 5 au 26 octobre 2013 DOSSIER DE PRESSE Paz Corona Ulysse, c est moi Exposition du 6 au 21 septembre et du 5 au 26 octobre 2013 What is that word known to all men, Huile sur toile, 150 x 90 cm, 2013 17, rue des Filles-du-Calvaire

Plus en détail

Vers toi Tim Project 2007

Vers toi Tim Project 2007 Vers toi Tu me sondes et me connaît, Tu sais tout de moi, non rien ne t est caché Chaque jour tu éclaires ma vie Tu gardes mes pas, tu me conduis Je veux te louer C est vers toi que je me tourne, Tu m

Plus en détail

C est quoi, Facebook?

C est quoi, Facebook? C est quoi, Facebook? aujourd hui l un des sites Internet les plus visités au monde. Si tu as plus de 13 ans, tu fais peut-être partie des 750 millions de personnes dans le monde qui ont une page Facebook?

Plus en détail

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE

Dans le noir, je l entends qui m appelle RENCONTRE PRÉPARATOIRE Complément à la rencontre préparatoire GUIDE Dans le noir, je l entends qui m appelle ÉTAPE Qu est-ce que je vise dans cette rencontre? Permettre aux enfants d avoir une impression positive par rapport

Plus en détail

Venez tourner aux Gobelins

Venez tourner aux Gobelins enez ourner ux obelins Le site du Mobilier national se compose de deux ensembles architecturaux distincts, disposés de chaque côté de la rue Berbier-du-Mets dont le tracé suit celui de la Bièvre recouverte

Plus en détail

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture

1. ARTS, VILLES, POLITIQUES ET SOCIÉTÉS _arts et villes au XX e siècle. _les artistes et l'architecture histoire des arts au lycée option de détermination option facultative sitographie _1 SITOGRAPHIE 1. DES SITES EN LIEN AVEC LE PROGRAMME DE TERMINALE [OPTION DE DÉTERMINATION] 1. ARTS, VILLES, POLITIQUES

Plus en détail

Quelques exemples de croyants célibataires

Quelques exemples de croyants célibataires Périodique de matière biblique pour les jeunes - Août 2013 - Numéro 16 Quelques exemples de croyants célibataires La situation du chrétien En 1 Corinthiens 7, Paul aborde le sujet du chrétien célibataire.

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT

organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MÉCÉNAT 1 organisé par le Comité Equestre de Saumur DOSSIER MECENAT DOSSIER MÉCÉNAT Sommaire Saumur, capitale de l équitation p. 3 Le Comité Equestre de Saumur p. 3, Salon international de Saumur p. 4 Les enjeux

Plus en détail

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS?

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS? Né dans un milieu où on lisait peu, ne goûtant guère cette activité et n ayant de toute manière pas le temps de m y consacrer, je me suis fréquemment retrouvé, suite à ces concours de circonstances dont

Plus en détail

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat

Conseil Municipal des Enfants à Thionville. Livret de l électeur et du candidat Conseil Municipal des Enfants à Thionville Livret de l électeur et du candidat Elections du vendredi 18 novembre 2011 Mot du Maire Le Conseil Municipal des Enfants fait sa rentrée. Il joue un rôle essentiel

Plus en détail

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas

LIVRET DE VISITE. Autoportraits du musée d. musée des beaux-arts. place Stanislas LIVRET DE VISITE musée des beaux-arts de Nancy place Stanislas Autoportraits du musée d Orsay L exposition Au fil du temps Bienvenue au Musée des Beaux-Arts de Nancy! Les tableaux que tu vois ici viennent

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 UNE CAMPAGNE DE COMMUNICATION SUR LA LIBRAIRIE INDÉPENDANTE DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 BIENVENUE Chez mon libraire, La librairie est un lieu essentiel de partage, qui valorise la richesse de notre

Plus en détail

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES

La Joconde. (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde (1503-1506, 0,77x 0,53 m) de Léonard de Vinci TEMPS MODERNES La Joconde de Léonard de Vinci est incontestablement le tableau le plus célèbre. Il est conservé au musée du Louvre à Paris et a

Plus en détail

THE JOHN LYON SCHOOL. MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011

THE JOHN LYON SCHOOL. MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011 THE JOHN LYON SCHOOL MODERN LANGUAGES DEPARTMENT 13+ ENTRANCE EXAMINATION January 2011 Section 1: Reading (20 mins) Section 2: Writing (25 mins) Important: Answer all the questions on the question paper

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - MARS 2015 DU 4 AU 26 AVRIL 2015 MÉDIATHÈQUE ST VAAST HÔTEL DE GUÎNES ARRAS

DOSSIER DE PRESSE - MARS 2015 DU 4 AU 26 AVRIL 2015 MÉDIATHÈQUE ST VAAST HÔTEL DE GUÎNES ARRAS DOSSIER DE PRESSE - MARS 2015 DU 4 AU 26 AVRIL 2015 MÉDIATHÈQUE ST VAAST HÔTEL DE GUÎNES ARRAS «TOUT AU MONDE EXISTE POUR ABOUTIR À UN LIVRE.» Mallarmé 20 ANS que Livres à Voir revendique son engagement

Plus en détail

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand

OFFRES D OPTIONS. DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand OFFRES D OPTIONS DP3 Découverte Professionnelle 3h Langues anciennes SEA Section Européenne Anglais SED Section Européenne Allemand Option DP3 Qu est-ce que la DP3? La DP3 est une option de Découverte

Plus en détail

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique

Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique Questionnaire pour connaître ton profil de perception sensorielle Visuelle / Auditive / Kinesthésique BUT : Découvrir ton profil préférentiel «Visuel / Auditif / Kinesthésique» et tu trouveras des trucs

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière

Loin de mes yeux. Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière Loin de mes yeux Chaque personne apprivoise la mort à sa façon, ce qui apporte à cette dernière expérience une dimension unique. Voici un guide tout simple, une carte routière pour vous montrer les chemins

Plus en détail

Un artiste, trois lieux: Le corps érotique Galerie Ligne treize à Carouge. Le corps intérieur Galerie la Ferme de la Chapelle

Un artiste, trois lieux: Le corps érotique Galerie Ligne treize à Carouge. Le corps intérieur Galerie la Ferme de la Chapelle communiqué de presse Exposition Francis-Olivier BRUNET La diagonale du corps 22 avril 17 mai 2009 Un artiste, trois lieux: Le corps érotique Galerie Ligne treize à Carouge Le corps intérieur Galerie la

Plus en détail

Livret du jeune spectateur

Livret du jeune spectateur Page1 Livret du jeune spectateur NOM : PRENOM : CLASSE : ETABLISSEMENT : PROFESSEUR DATE DE L'OPERA / DU CONCERT : LIEU DE L'OPERA / DU CONCERT : Page2 AVANT D'ALLER AU CONCERT / A L'OPERA : SE PREPARER

Plus en détail

Dossier artistique Rebecca Bowring

Dossier artistique Rebecca Bowring Dossier artistique Rebecca Bowring Mon travail est non seulement un travail de photographie, mais également un travail qui traite de photographie. De la photographie comme technique et technologie et les

Plus en détail

L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI

L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI L'ECOLE NATIONALE D'ARCHITECTURE DE NANCY ARCHITECTURE LIVIO VACCHINI Simon P Laurent - Artiste - www.lotus-mineral.com - 2012 - REMERCIEMENTS Le présent travail est une commande de l'école Nationale Supérieure

Plus en détail

votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014

votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014 votre nom «BIG DATA» L2 GROUPE 1 Dans le cadre du cours Espace privé - Espace public de Marc Veyrat Département Hypermédia URF LLSH Chambery 2014 Introduction Afin de traiter les notions d Espace privé-

Plus en détail

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ?

PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? PEUT- ON SE PASSER DE LA NOTION DE FINALITÉ? à propos de : D Aristote à Darwin et retour. Essai sur quelques constantes de la biophilosophie. par Étienne GILSON Vrin (Essais d art et de philosophie), 1971.

Plus en détail

Carré parfait et son côté

Carré parfait et son côté LE NOMBRE Carré parfait et son côté Résultat d apprentissage Description 8 e année, Le nombre, n 1 Démontrer une compréhension des carrés parfaits et des racines carrées (se limitant aux nombres entiers

Plus en détail

Persepolis. Le Film et La Bande dessinée. «Une aventure culturelle de niveau A2-B1»

Persepolis. Le Film et La Bande dessinée. «Une aventure culturelle de niveau A2-B1» Persepolis Le Film et La Bande dessinée «Une aventure culturelle de niveau A2-B1» Dossier pédagogique pour les préparatoires du lycée Saint-Joseph d Istanbul Première partie : Devinons par l image Analyse

Plus en détail

RITUEL POUR ATTIRER L ATTENTION DE QUELQU UN

RITUEL POUR ATTIRER L ATTENTION DE QUELQU UN RITUEL POUR ATTIRER L ATTENTION DE QUELQU UN KIT RITUELLIQUE N 4 DISPOSITION DES BOUGIES BOUGIE BLANCHE 1 BOUGIE NOIRE 2 BOUGIE ROUGE 3 BOUGIE MARRON 4 BOUGIE BLEUE MARINE 5 BOUGIE CELESTE 6 GRANDES BOUGIES

Plus en détail

Némo Tral Dessinateur - Plasticien

Némo Tral Dessinateur - Plasticien Némo Tral Dessinateur - Plasticien www.nemo-tral.com contact@nemo-tral.com +33(0)7 61 75 52 27 Né en 1983, je vis et travaille à Paris. Diplômé de l Ecole Spéciale d Architecture en 2008, j ai une formation

Plus en détail

Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes

Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes Résultats de la vente de DessiNs anciens et ModeRNes 12 novembre 2012 Hôtel Drouot, Paris 1 VENTE Lundi 12 novembre 2012 Hôtel Drouot EXPERT Cabinet de BAYSER 69 rue Sainte-Anne 75002 Paris Tél. : +33

Plus en détail

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud

Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Les Éditions du patrimoine présentent Le palais de Saint-Cloud Par Bernard Chevallier Collection «Regards» > La résurrection en images du palais incendié en 1870 > Les superbes clichés du reportage photographique

Plus en détail

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document

La rue. > La feuille de l élève disponible à la fin de ce document La rue Grandir, qu est-ce que cela signifie vraiment? Un jeune qui a vécu isolé dans les rues de Paris témoigne. Cette fiche pédagogique propose de découvrir une réalité peu connue de la France d aujourd

Plus en détail

22 Nous Reconnaissons la force du pardon

22 Nous Reconnaissons la force du pardon 22 Nous Reconnaissons la force du pardon 23 Par le rite pénitentiel, les chrétiens se tournent vers Dieu pour lui demander son pardon. Dieu nous reçoit tels que nous sommes et nous pardonne pour que nous

Plus en détail

Le livre numérique désigne le contenu de lecture que l on intègre dans ces liseuses. Ses synonymes sont : le livre électronique, l ebook et le livrel.

Le livre numérique désigne le contenu de lecture que l on intègre dans ces liseuses. Ses synonymes sont : le livre électronique, l ebook et le livrel. Cette installation vous propose de tester de nouveaux appareils de lecture : les liseuses électroniques. Le mot liseuse désigne le contenant, le matériel permettant de lire un livre numérique. Il existe

Plus en détail

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.

GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05. GRAVER LA PAIX Projet de création artistique collective dans le cadre des Rencontres de Genève Histoire et Cité Construire la Paix (14-16.05.2015) LE PROJET DÉTAILLÉ Présentation générale Graver la Paix

Plus en détail

Thématique : Arts, ruptures et continuités

Thématique : Arts, ruptures et continuités Thématique : Arts, ruptures et continuités Sujet : En t appuyant sur l analyse et la mise en relation des œuvres ci-dessous, tu devras, dans ton exposé oral, répondre à la problématique suivante : Pourquoi

Plus en détail

Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015

Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015 Concours AEFE Paroles de Presse Edition 2015 Cette année, dans le cadre du concours Parole de Presse, la classe de CE2 de M. Sébastien Allaire de la Petite Ecole d Hydra d Alger (école d Entreprise du

Plus en détail

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations...

Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Les jeunes (12 et +) et la prière Quelques idées d'animations... Au fait, la prière c est quoi, quand, comment, pourquoi? Utilisez cette courte vidéo de 2 pour faire réfléchir les jeunes sur le thème de

Plus en détail

BnF Service d Action pédagogique de la Bibliothèque nationale de France

BnF Service d Action pédagogique de la Bibliothèque nationale de France PARTIE 3 les merveilles de la mer Éternelle source de rêve NIVEAU 2 De même qu on se prend à imaginer une vie dans les étoiles, n existe t-il pas un monde sous-marin peuplé d êtres aux allures humaines?

Plus en détail

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest

VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE. Musée des beaux-arts de Brest VIVRE LA COULEUR DOSSIER PÉDAGOGIQUE Musée des beaux-arts de Brest 1 Les objectifs : - Comment percevons-nous les couleurs? Quel rôle joue le cerveau? - Comprendre les choix et les procédés de création

Plus en détail

Dossier Histoire des arts

Dossier Histoire des arts Nguon Léa 3 5 Dossier Histoire des arts LE POP ART Sommaire 1. Introduction...p.2-3 2. Biographie...p.4-5 3. Présentation de l'oeuvre...p.6-7 a. Spécificité de l'oeuvre b. Contexte sociologique c. Analyse

Plus en détail

Fiche de préparation. Intitulé de séquence : le portrait

Fiche de préparation. Intitulé de séquence : le portrait Fiche de préparation Cycle III Niveau de classe : CM Intitulé de séquence : le portrait Domaines étudiés : arts du langage, arts visuels Champs disciplinaires : français/ langage oral, lecture, écriture

Plus en détail

Vive le jour de Pâques

Vive le jour de Pâques Voici le joyeux temps du Carême, 40 jours où les chrétiens élargissent leurs cœurs, se tournent vers leurs frères et sont invités à vivre à la manière de Jésus-Christ. Chaque semaine ce livret t aidera

Plus en détail

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art

Méthodologie du dossier. Epreuve d histoire de l art Méthodologie du dossier Epreuve d histoire de l art Fiche d identité de l oeuvre Nature de l oeuvre : Huile sur toile Auteur Eugène Delacroix (1798-1863) Titre : La liberté guidant le peuple : le 28 juillet

Plus en détail

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire

«Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Service d animation spirituelle et d engagement communautaire au primaire «Toi et moi, on est différent!» Estime de soi au préscolaire Séquence de 5 rencontres en classe Estime de soi au préscolaire 1

Plus en détail

Sabine Collé-Balp formateur arts plastiques IUFM Célestin Freinet La Seyne sur mer Académie de NICE

Sabine Collé-Balp formateur arts plastiques IUFM Célestin Freinet La Seyne sur mer Académie de NICE L objet et l oeuvre 6 Statut de l objet Entrée Référence Caractéristiques Vocabulaire Illustration L objet comme constituant de l œuvre en 2D Schwitters Relief 1923 Centre G Pompidou Collage Collage L

Plus en détail

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel

eduscol Ressources pour la voie professionnelle Français Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel eduscol Ressources pour la voie professionnelle Ressources pour les classes préparatoires au baccalauréat professionnel Français Présentation des programmes 2009 du baccalauréat professionnel Ces documents

Plus en détail

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE

PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE PATRIMOINE MONDIAL DE L UNESCO SALINE ROYALE ARC ET SENANS CENTRE CULTUREL DE RENCONTRE La 1ère architecture industrielle distinguée par l UNESCO Inscrite au Patrimoine Mondial par l UNESCO depuis 1982,

Plus en détail

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres.

DIDON. Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. DIDON Après l'assassinat de son mari Sychée, Didon part fonder Carthage sur de nouvelles terres. Didon construisant Carthage. William Turner, 1815. 155,5 cm x 23,2 cm L'oeuvre: Le beau se déplace donc

Plus en détail

huile sur bois 67 x 49 cm Origine : Renaissance

huile sur bois 67 x 49 cm Origine : Renaissance L'autoportrait Un autoportrait est une représentation d'un artiste, dessinée, peinte, photographiée ou sculptée par l'artiste lui-même. Bien que l'exercice de l'autoportrait ait été pratiqué depuis les

Plus en détail

The Story of Puredistance a Master Perfume

The Story of Puredistance a Master Perfume The Story of Puredistance a Master Perfume The Story of Puredistance French Edition Puredistance Vienna Franziskanerplatz 6 1010 Vienna Austria Tel. +43 1 513 55 18 vienna@puredistance.com «Pour moi,

Plus en détail

Là où vont nos pères1

Là où vont nos pères1 Là où vont nos pères1 Ces pages ne cherchent pas à servir de guide d interprétation pour cet album sans paroles. Chacun y cherchera et y trouvera des significations personnelles, des situations familières

Plus en détail

001_004_VIVRE.qxd 21/07/2008 15:35 Page 1 Vivre avec soi

001_004_VIVRE.qxd 21/07/2008 15:35 Page 1 Vivre avec soi Vivre avec soi Du même auteur aux Éditions J ai lu Papa, maman, écoutez-moi vraiment, J ai lu 7112 Apprivoiser la tendresse, J ai lu 7134 JACQUES SALOMÉ Vivre avec soi Chaque jour... la vie Les Éditions

Plus en détail

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus

Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Homélie Fête Patronale du séminaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus Chers fidèles du Christ, Chers séminaristes, La fête de Sainte Thérèse de l Enfant Jésus, patronne de votre séminaire, permet chaque

Plus en détail

Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Tétanisés par la spirale de la violence? Non! MERCREDI DES CENDRES B Frère Antoine-Emmanuel Jl 2, 12-18 ; Ps 50 2 Co 5, 20 6,2 ; Mt 6, 1-6.16-18 18 février 2015 Sanctuaire du Saint Sacrement, Montréal Tétanisés par la spirale de la violence? Non!

Plus en détail

Alain Fleischer NOTICE BIOGRAPHIQUE. Alain Fleischer est né en 1944 à Paris.

Alain Fleischer NOTICE BIOGRAPHIQUE. Alain Fleischer est né en 1944 à Paris. Alain Fleischer NOTICE BIOGRAPHIQUE Alain Fleischer est né en 1944 à Paris. Après des études de lettres, linguistique, sémiologie et anthropologie à la Sorbonne et à l'école des Hautes Études en Sciences

Plus en détail

Jérôme Devimes Never been to Tahiti

Jérôme Devimes Never been to Tahiti Jérôme Devimes Never been to Tahiti Exposition présentée du 09 mai au 07 juin 2015 Le Radar, Espace d art actuel Vernissage le samedi 9 mai 2015 à 14h30 au Radar Jérôme Devimes, Never been to Tahiti, Omaha

Plus en détail

La mythologie : Orphée

La mythologie : Orphée Mise en CYCLE 3 CM1-CM2 œuvre AUTOUR D'UN THÈME CYCLE La mythologie : Orphée Littérature, Arts visuels Année scolaire 2012-2013 Période 1, Cycle 3 CM1-CM2. Travail réalisé à l école J. Prévert de Guéret

Plus en détail

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE

PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE PROGRAMME DE LANGUES VIVANTES DE LA VOIE PROFESSIONNELLE Proposition d aide à la mise en œuvre pédagogique Domaine : SE CULTIVER ET SE DIVERTIR Programme National de pilotage Séminaire «Mise en œuvre pédagogique

Plus en détail

En 2007, Shepard Fairey est chargé d illustrer la campagne de Barrack Obama par une affiche.

En 2007, Shepard Fairey est chargé d illustrer la campagne de Barrack Obama par une affiche. HOPE Photographe : Mannie Garcia Graphiste : Shepard Fairey Sujet : Barrack Obama En 2007, Shepard Fairey est chargé d illustrer la campagne de Barrack Obama par une affiche. Shepard Fairey est un jeune

Plus en détail

Celui qui me guérit Copyright 1995, Geneviève Lauzon-Falleur (My Healer) Ps. 30. Car Tu es Celui qui me guérit

Celui qui me guérit Copyright 1995, Geneviève Lauzon-Falleur (My Healer) Ps. 30. Car Tu es Celui qui me guérit elui qui me guérit opyright 1995, Geneviève Lauzon-alleur (My Healer) Ps. 30 B Seigneur mon ieu # B J ai crié à Toi B Seigneur mon ieu # B J ai crié à Toi B/# t Tu m as guérie # #/G G#m #/ Par la puissance

Plus en détail

Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors

Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors Bruno Pompili Les sculptures égarées de Jean-Pierre Duprey : épaves terrestres et trésors Nous avions cru que c était vrai, et que les sculptures de Jean-Pierre Duprey étaient définitivement perdues. Un

Plus en détail

Activités autour du roman

Activités autour du roman Activité pédagogique autour du roman Un chien différent, de Laura Cousineau ISBN 978-2-922976-13-7 ( 2009, Joey Cornu Éditeur) Téléchargeable dans la rubrique Coin des profs sur 1 Activités

Plus en détail

NON MAIS T AS VU MA TÊTE!

NON MAIS T AS VU MA TÊTE! La compagnie Lucamoros présente NON MAIS T AS VU MA TÊTE! et autres images (portrait volé, face à face) Spectacle sans paroles et en 3 tableaux pour un peintre-clown et sa toile Compagnie Lucamoros 1 Premier

Plus en détail

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles

La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles RWANDA NEWS AGENCY GRANDS LACS HEBDO La Fondatrice des Editions Bakame classée parmi les Entrepreneures Modèles Tuesday, 05 March 2013 17:49 by Gakwaya André La Fondatrice de l Edition Bakame au Rwanda

Plus en détail

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES

ATELIER EN ARTS PLASTIQUES ACTUALITES Ateliers de sensibilisation artistique à partir de l œuvre de V. Vasarely, encadré par une médiatrice culturelle et une historienne de l art. du 6 au 8 avril 2010 de 14hà16h Public: enfants

Plus en détail

Que fait l Église pour le monde?

Que fait l Église pour le monde? Leçon 7 Que fait l Église pour le monde? Dans notre dernière leçon, nous avons vu que les croyants ont des responsabilités vis-à-vis des autres croyants. Tous font partie de la famille de Dieu. Les chrétiens

Plus en détail

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique)

Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) 1 Fiche de synthèse sur la PNL (Programmation Neurolinguistique) La programmation neurolinguistique (PNL) fournit des outils de développement personnel et d amélioration de l efficacité relationnelle dans

Plus en détail

Camus l a joliment formulé : le seul. introduction

Camus l a joliment formulé : le seul. introduction introduction Camus l a joliment formulé : le seul choix qui s offre à nous, aujourd hui, est d être soit un pessimiste qui rit, soit un optimiste qui pleure. L optimiste croit que tout va bien. Dans La

Plus en détail

programme connect Mars 2015 ICF-Léman

programme connect Mars 2015 ICF-Léman programme connect Mars 2015 ICF-Léman Déroulement des soirées 19:00-19:30 Accueil 19:30-20:00 Repas 20:00-20:05 Fin de repas / nettoyages 20:05-20:15 Annonces / infos 20:15-20:45 Programme vidéo ou étude

Plus en détail

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1

NOUVEAU TEST DE PLACEMENT. Niveau A1 NOUVEAU TEST DE PLACEMENT Compréhension écrite et structure de la langue Pour chaque question, choisissez la bonne réponse parmi les lettres A, B, C et D. Ne répondez pas au hasard ; passez à la question

Plus en détail

LE TRÉSOR OUBLIÉ DE L ARC-EN-CIEL Série de 8 livres illustrés : Auteure/illustratrice : Martine Dussart

LE TRÉSOR OUBLIÉ DE L ARC-EN-CIEL Série de 8 livres illustrés : Auteure/illustratrice : Martine Dussart LE TRÉSOR OUBLIÉ DE L ARC-EN-CIEL Série de 8 livres illustrés : Auteure/illustratrice : Martine Dussart Tout public de 8 à 88 ans. Par le récit et l image, les livres permettent de : faire connaître aux

Plus en détail

du 24 janvier au 1er février 2015

du 24 janvier au 1er février 2015 Clara Scremini Gallery à BRAFA ART FAIR Bruxelles du 24 janvier au 1er février 2015 Maria Bang Espersen, Attitude l, 18x37x20cm, 2013 Clara Scremini Gallery Clara Scremini Gallery participe à du samedi

Plus en détail

Objectifs. Identifier les effets différents que l on peut ressentir en observant une image

Objectifs. Identifier les effets différents que l on peut ressentir en observant une image Degré : 4P «Sous l océan» Buts Donner une intention précise à son œuvre Distinguer les couleurs chaudes des couleurs froides Appliquer les couleurs en fonction de son intention Associer un sentiment ou

Plus en détail

Les élèves, ta tache aujourd hui est de travailler sur ton projet de sciences humaines. J envoie de nouveau les directives.

Les élèves, ta tache aujourd hui est de travailler sur ton projet de sciences humaines. J envoie de nouveau les directives. 8 ième année science humaines Les élèves, ta tache aujourd hui est de travailler sur ton projet de sciences humaines. J envoie de nouveau les directives. Si tu n as pas ton information avec toi, tu peux

Plus en détail

LA BANQUE NATIONALE DE SERBIE EXPRIME SES REMERCIEMENTS À LA BANQUE DE FRANCE POUR LES COPIES DE DOCUMENTS D ARCHIVES

LA BANQUE NATIONALE DE SERBIE EXPRIME SES REMERCIEMENTS À LA BANQUE DE FRANCE POUR LES COPIES DE DOCUMENTS D ARCHIVES Banque Nationale de Serbie BANQUE NATIONALE DE SERBIE BANQUE DE FRANCE Fabrication des billets serbes et yougoslaves à la Banque de France 1885 85 1930 LA BANQUE NATIONALE DE SERBIE EXPRIME SES REMERCIEMENTS

Plus en détail

Comment la Bible nous est parvenue Neil R. Lightfoot

Comment la Bible nous est parvenue Neil R. Lightfoot Ceci fait partie de la série Comment la Bible nous est parvenue De Neil R. Lightfoot Leçon 1 LA FABRICATION DES LIVRES ANCIENS La transmission du texte de la Bible jusqu à nos jours est une histoire d

Plus en détail

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour :

Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale. Date de retour : Prénom : J explore l orientation et l organisation spatiale Date de retour : Message aux parents Les fascicules «Mes défis au préscolaire» suggèrent des activités à réaliser avec votre enfant. Le choix

Plus en détail

Tout au long de l année

Tout au long de l année Objectifs Familiariser les élèves avec le relevé d informations sur un journal de bord. Apprendre aux élèves à utiliser des instruments d observation scientifiques. Réaliser des dessins d observations

Plus en détail

BEAUTY. Ilhwa Hong. Communiqué de presse. Colombier. Exposition du 01 octobre au 02 novembre 2007. Centre Culturel

BEAUTY. Ilhwa Hong. Communiqué de presse. Colombier. Exposition du 01 octobre au 02 novembre 2007. Centre Culturel Communiqué de presse Centre Culturel Contact Responsable des expositions Richard Guilbert téléphone 02 99 65 19 70 télécopie 02 99 31 94 71 mél (e-mail) richard.guilbert@centrecolombier.org Ilhwa Hong

Plus en détail