Pliure [Prologue - La part du feu] Prologue (La part du feu) Exposition. Dossier de presse

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Pliure [Prologue - La part du feu] Prologue (La part du feu) Exposition. Dossier de presse"

Transcription

1 Dossier de presse Prologue (La part du feu) Ed Ruscha / courtoisie de l artiste Francesca Woodman / courtoisie Betty and George Woodman Exposition Pliure [Prologue - La part du feu] 30 janvier - 12 avril 2015

2 Sommaire Communiqué de presse 3 Le projet 4 Oeuvres exposées 12 Biographie du commissaire 16 Visuels disponibles pour la presse 17 Catalogue de l exposition 19 La Fondation Calouste Gulbenkian 20 La Délégation en France de la Fondation Calouste Gulbenkian 21 Informations pratiques

3 Communiqué de presse Pliure. Prologue (La part du feu) 30 janvier - 12 avril 2015 Fondation Calouste Gulbenkian Visite presse le 29 janvier à 11h Vernissage le 29 janvier à 18h30 Pliure. Epilogue (La bibliothèque, l univers) 10 avril - 7 juin 2015 Palais des Beaux Arts Visite presse le 9 avril à 11h Vernissage le 9 avril à 18h Commissaire des expositions : Paulo Pires do Vale A la Fondation Gulbenkian : Oeuvres de Helena Almeida, Christian Boltanski, Lewis Carroll, Lourdes Castro, Geoffrey Chaucer, Rui Chafes, Claude Closky, d Alembert, Raffaella della Olga, Diderot, Dürer, Marcel Duchamp, Olafur Eliasson, Hans-Peter Feldmann, Robert Filliou, Jean-Luc Godard, John Latham, Sol LeWitt, Richard Long, René de Lorraine, William Morris, Bruce Nauman, Alain Resnais, Ed Ruscha, Dayanita Singh, Michael Snow, François Truffaut, Maria Helena Vieira da Silva, Wolf Vostell, Lawrence Weiner et Francesca Woodman A l ENSBA (liste provisoire) : Ignasi Aballi, Eric Baudelaire, Joseph Beuys, Dürer, Fernanda Fragateiro, Dora Garcia, Dominique Gonzalez-Foerster, Rodney Graham, Takahiko Iimura, Bas Jan Ader, John Latham, Matisse, Georges Méliès, Diogo Pimentão, Seth Price, Rembrandt, Ruppersberg et Seth Siegelaub. Francesca Woodman, Some disordered Interior Geometries, Courtoisie de George et Betty Woodman L exposition Pliure est un essai sur le livre et «la somme infinie de ses possibles» (Blanchot). Elle donne à voir ce que peut un livre, en relation permanente avec le geste artistique, et de quelle façon l art se transforme à l épreuve du livre et le livre se transforme à l épreuve de l art. Le livre devient ici un laboratoire d expériences esthétiques tout en conduisant lui-même à ces expériences. Exposition ni rétrospective, ni anthologique, ni historique, Pliure ne prétend pas embrasser tout un thème ou prouver une théorie certaine mais essaie de montrer comment l espace du livre a pu provoquer l art et continue à le faire. Le terme «pliure» renvoie d une part à une action (et même à une fonction spécifique dans l ancienne imprimerie), d autre part à la marque laissée par cette action et donc au pli que cette action imprime sur le papier. En soi, la pliure synthétise le faire et le fait, elle est elle-même mémoire et conséquence du geste. Par la pliure, le livre a deux possibilités : il s ouvre ou se ferme, il révèle ou il cache. Grâce à la pliure, quelque chose d inattendu se trouve de l autre côte de la page et c est ce mystère qui caractérise le livre. L accrochage rapproche une quarantaine d oeuvres allant du XVIe siècle au XXIe siècle : films, sculptures, installations, peintures, livres uniques et autres de production industrielle, artistes consacrés, inconnus (ou même anonymes). Pliure interroge et élargit notre conception traditionnelle du livre et de l œuvre, avec la certitude que, comme le disait Mallarmé, «Il n est d explosion qu un livre». Fondation Calouste Gulbenkian Délégation en France 39 bd de la Tour Maubourg Paris : :, ; : , Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts Palais des Beaux-Arts 13 quai Malaquais, Paris : Tanguy Grard : , Isabelle Reyé : novembre 2014

4 Press release Pliure. Prologue (La part du feu) 30 January - 12 April 2015 Calouste Gulbenkian Foundation, Paris Press visit 29 January at 11am Opening 29 January at 6:30pm Pliure. Epilogue (La bibliothèque, l univers) 10 April - 7 June 2015 Palais des Beaux Arts, Paris Press visit 9 April at 11 am Opening 9 April at 6pm Curator of the exhibitions : Paulo Pires do Vale At the Gulbenkian Foundation : works by Helena Almeida, Christian Boltanski, Lewis Carroll, Lourdes Castro, Geoffrey Chaucer, Rui Chafes, Claude Closky, d Alembert, Raffaella della Olga, Diderot, Dürer, Marcel Duchamp, Olafur Eliasson, Robert Filliou, Jean-Luc Godard, John Latham, Sol LeWitt, Richard Long, René de Lorraine, William Morris, Bruce Nauman, Alain Resnais, Ed Ruscha, Dayanita Singh, Michael Snow, François Truffaut, Maria Helena Vieira da Silva, Wolf Vostell, Lawrence Weiner and Francesca Woodman Francesca Woodman, Some disordered Interior Geometries, Courtoisie de George et Betty Woodman At the Palais des Beaux-Arts (temporary list) : Ignasi Aballi, Eric Baudelaire, Joseph Beuys, Dürer, Fernanda Fragateiro, Dora Garcia, Dominique Gonzalez- Foerster, Rodney Graham, Takahiko Iimura, Bas Jan Ader, John Latham, Matisse, Georges Méliès, Diogo Pimentão, Seth Price, Rembrandt, Ruppersberg and Seth Siegelaub. The exhibitions entitled Pliure consider the book and the infinite sum of its possibles (Blanchot). What can occur to a book when it is in permanent relation with an artistic gesture? How is art transformed in dialogue with a book and how is a book transformed by art? On these occasions, the book becomes a laboratory for aesthetic experiences, while leading towards such experiences by its very essence. This exhibition does not aim to be retrospective, historical, or to function as an anthology. The Fold does not claim to embrace an entire theme or to prove a definitive theory but it attempts to show how the terrain of books has provoked art and continues to do so. The term fold refers in part to an action (and even to a specific function in a former printing factory), but also to the trace left by this action and therefore to the fold or the crease this action imprints on the paper. As such, the fold synthesizes the act of doing and what has been done, it is at once a memory and the consequence of a gesture. With the fold, the book has two possibilities: it opens or it closes, reveals or hides. Thanks to the fold, something unexpected is the other side of the page and this is the characteristic mystery of the book. The exhibitions bring together approximately forty works dating from the 16th to the 21st centuries: films, sculptures, installations, paintings, rare books and other industrial productions. The artists are either established, unknown, (sometimes even anonymous). The Fold questions and enlarges our traditional perception of books and artworks, imbued with the strong belief that, as Mallarmé would say, there is no explosion but a book. Fondation Calouste Gulbenkian Délégation en France 39 bd de la Tour Maubourg Paris Press contacts : , ; : , Ecole Nationale Supérieure des Beaux-Arts Palais des Beaux-Arts Press contacts Tanguy Grard : , Isabelle Reyé : novembre 2014

5 Le projet Pliure. Prologue (La part du feu) est un essai sur le livre et «la somme infinie de ses possibles» (Blanchot). Elle donne à voir ce que peut un livre, en relation permanente avec le geste artistique, et de quelle façon l art se transforme à l épreuve du livre et le livre se transforme à l épreuve de l art. Le livre devient ici un laboratoire d expériences esthétiques tout en conduisant lui-même à ces expériences. Exposition ni rétrospective, ni anthologique, ni historique, Pliure ne prétend pas embrasser tout un thème ou prouver une théorie certaine mais essaie de montrer comment l espace du livre a pu provoquer l art et continue à le faire. Le terme «pliure» renvoie d une part à une action (et même à une fonction spécifique dans l ancienne imprimerie), d autre part à la marque laissée par cette action et donc au pli que cette action imprime sur le papier. En soi, la pliure synthétise le faire et le fait, elle est elle-même mémoire et conséquence du geste. Par la pliure, le livre a deux possibilités : il s ouvre ou se ferme, il révèle ou il cache. Grâce à la pliure, quelque chose d inattendu se trouve de l autre côté de la page et c est ce mystère qui caractérise le livre. L accrochage rapproche une quarantaine d œuvres allant du XVIe siècle au XXIe siècle : films, sculptures, installations, peintures, livres uniques et autres de production industrielle, artistes consacrés, inconnus (ou même anonymes). Pliure interroge et élargit notre conception traditionnelle du livre et de l œuvre, avec la certitude que, comme le disait Mallarmé, «Il n est d explosion qu un livre». Une fente dans le monde En ouvrant le livre, la nuit nous cerne. Seul à seul avec lui, une fente surgit inattendue entre nos mains. Une porte qui débouche sur un autre espace et dans un autre temps. Le livre offre une carte inachevée, promesse d un voyage intranquille. Des voies jamais empruntées s ouvrent, les sens se chevauchent. Au sein du livre, le lecteur découvrira une maison où pénétrer et habiter à son rythme. Il sait cependant qu il n est pas là à demeure. Lawrence Weiner Deep blue sky / Light Blue Sky Très longtemps, la lecture a été un acte d extériorisation en donnant voix au texte, la lecture était faite à voix haute. Aujourd hui plus généralement, la lecture est un acte intime. Dans une scène de lecture, l ouverture du livre par le lecteur participe du dévoilement, du dénuement mais une nudité réciproque. Double exposition : celle du lecteur illumine par le texte ou les images du livre, et celle du livre qui s offre au regard généreux et plein d attente du lecteur. Le lecteur et le livre s ouvrent. Tous les deux peuvent dire : enfin seul avec toi. Alone at last with you, une phrase qui surgit comme la marque d un désir ou de promesse accomplie dans les pages du livre Deep blue sky / Light Blue Sky de Lawrence Weiner. Lourdes Castro Ombre portée David Medalla La lecture crée une enveloppe obscure de solitude autour du lecteur, c est en ce sens une forme de déterritorialisation, de création de nouveaux territoires, de libération du temps et de l espace immédiat. La possibilité d une rencontre à deux. Telle l ombre projetée de Lourdes Castro que l artiste David Medalla immobilise et suspend dans un acte de lecture. Une scène de lecture où l ombre

6 Richard Long, Labyrinth : local, lanes, walks

7 du corps du lecteur et du livre se fond dans un même corps. La main est le livre et le livre la main. Le corps du lecteur se penche sur celui du livre et ils ne font qu un. Corps unique d ombre lumineuse. Description succinte de la colonne historiée de Constantinople : dressée à l honneur de l empereur Theodos le jeune / expliquée par le révérend père Claude-François Menestrier de la Compagnie de Jesus ; et gravée par Jérôme Vallet Dans la nuit qui entoure le lecteur, une fente s ouvre entre ses mains. Non pour regarder à travers elle, comme des voyeurs étrangers à l évènement, mais pour y entrer, être attirés et absorbés en son sein. Même si elle n est que promesse d obscurité. C est cette faille, cet entre-deux, qui nous permet d entrer dans le livre. Non dans ce que le livre détient, mais dans ce qui lui manque. Non dans sa perfection ou sa complétude, mais dans son incomplétude. Nous avons besoin de ce médiateur imparfait. Sans espace vide, non comble, il n y aurait pas de place pour le lecteur. Nous resterions en dehors. Nous entrons dans le livre par les fissures qu il possède. Geoffrey Chaucer/ Édition de William Morris The works of Geoffrey Chaucer. Now newly imprinted / edited by F.S. Ellis; ornamented with pictures designed by Sir Edward Burne-Jones; and engraved on wood by W.H. Hooper Les lecteurs deviennent «lecteurs d eux-mêmes» - ils ne lisent pas l auteur ou le livre, mais se lisent eux-mêmes. C est la lecture qui donne l impulsion créatrice nécessaire aux esprits paresseux que nous sommes, nous a enseigné Proust. Dans l acte de lecture, une impulsion jaillit en nous, mais qui, d une certaine façon, vient de l extérieur une extériorité intériorisée et motrice, inductrice de changement. Il ne s agit pas simplement de se reconnaitre soi-même mais de découvrir des possibilités insoupçonnées de soi-même. D autres façons de s orienter à l horizon du monde. Proposition d une nouvelle façon d habiter le monde. Une autre scène s ouvre devant elle, aussi commune que mystérieuse et magique comme dans la scène de lecture que Burne-Jones dessine pour l œuvre de Chaucer, The Canterbury Tales, considérée comme la plus grande figure du design de William Morris, éditée sur sa Kelmscott Press en Lewis Carroll The hunting of the Snark : an agony in eight fits Un livre peut offrir une carte en blanc comme la carte de la mer de la Chasse au Snark de Lewis Carroll. Une carte de navigation sans références fixes (la plus démocratique, tous peuvent la lire). Une aventure à vivre : une carte à dessiner. Comme un livre à venir (Blanchot). Un bon livre s offre toujours comme une carte impossible. Sans sécurité. Inconnue. Toujours différente pour chacun. Richard Long Labyrinth : local, lanes, walks Route ouverte qui bifurque en multiples chemins comme dans le petit-grand livre de Richard Long, Labyrinth. Une route sur chaque page, sans qu on sache ce qui se trouve au bout, après le virage. La pliure reste ainsi entre des routes. Nous sommes à la croisée des chemins. La route reste à faire. «Les lecteurs sont des voyageurs ; ils circulent sur les terres d autrui, nomades braconnant à travers les champs qu ils n ont pas écrits, ravissant les biens d Egypte pour en jouir» (Michel de Certeau). On pourra ainsi visiter Venise par la main de Thomas Mann, un musée de Vienne avec Thomas Bernhard, la lune avec Jules Verne. Ou encore

8 la jalousie avec Shakespeare, le désir avec Lispector, l amitié avec Montaigne. Le livre, nous dit le titre du livre de Long, peut ouvrir des labyrinthes extérieurs et intérieurs. Avec le danger et le jeu, l incertitude et la surprise d un labyrinthe. Michael Snow Cover to cover L artiste canadien Michael Snow présente dans Cover to cover (1975) une porte au recto et au verso de la couverture mais avec une différence subtile : on ouvre le livre et on tourne les pages comme si on ouvrait progressivement cette porte et traversait une maison et on voit l artiste lui-même ouvrir cette porte de l autre côté, ce livre et les pages. On le suit tantôt de face et tantôt de dos, sous deux points de vue, au recto et au verso des pages points de vue alternatifs. Dans Cover to cover, les photographies trompeuses, tributaires de l univers cinématographique, se succèdent à d autres qui montrent des photographes devant ou derrière l artiste, éloignant les photographies de leur caractère trompeur, révélant le processus de création du livre lui-même, désorientant. Depuis la photographie de la porte jusqu à la photographie de la porte dans la main de l artiste le dos du livre. L ambiguïté ne se dissipe pas. Le livre propose une porte à double sens : d entrée et de sortie. Illusion et conscience désenchantée de l illusion. Olafur Eliasson Your house Nous entrons dans un livre comme dans une maison étrange parfois. Avec de nombreuses pièces, de nombreuses chambres différentes. De nombreux habitants inattendus. Habiter la maison dans le livre, telle est l invitation de la page ouverte : entrer et faire sien cet espace que l on découvre à mesure que l on feuillette. Il ne se révèle pas tout d une seule fois. Comme le livre Your House de Olafur Eliasson. À l image de celui qui, entrant pour la première fois dans une maison, découvre au fur et à mesure ses couloirs, ses pièces, ses chambres et recoins de la cave au grenier, il faut du temps pour traverser ce livre. Il faut du temps pour l occuper, le meubler, le vivre. Le livre est ainsi fait de ce qui n y est pas : l absent qui permet d habiter le livre. Un cœur vide. Incarnation Le livre peut être un instrument fécondant et le lecteur un utérus fécondé. Des pages du livre jaillissent des apparitions, des annonces, des semences : le mot et l image prennent corps dans le monde. Ils modifient son ordre. Le réécrivent. Peintures attribuables à maître François Livre d heures de René II de Lorena Dans la plupart des représentations de l annonciation, Marie est surprise dans sa lecture, elle lit un livre de prières ou la Bible, la parole de Dieu est entre ses mains. La tradition iconographique semble nous dire que ce qui se passe entre le livre et le cœur, l annonce divine, se matérialise dans la vierge. Marie aura-t-elle entendu les paroles de Gabriel à l intérieur ou hors du livre? L ange sera-t-il vraiment là si elle lève les yeux du livre? Le livre ne serait-il pas l ange lui-même, le message que la parole incarnera? Comme dans le livre d heures de René de Lorena au XVIe siècle, l ange est porteur d un message qui sort de l espace même du cadre, qui le détruit et contamine le monde à l extérieur du livre. La place centrale du livre dans la révélation est clairement représentée en haut de cette même page du livre d heures : le livre figure au sein de la Trinité

9 Helena Almeida, Estudo para Dois Espaços (Etude pour deux espaces), Courtoisie Coll. Museu Coleção Berardo, Lisbonne

10 Anonyme Vierge avec enfant L incarnation du logos dans la Vierge se produit métaphoriquement chez tous ceux qui lisent attentivement : ils se laissent féconder par les paroles et les images du livre. Si nous avons écrit précédemment que le livre est un espace utérin, qui se laisse féconder par la lecture, nous affirmons à présent que le livre est un organe de fécondation à condition que le lecteur soit disponible à l annonce transformatrice même si elle semble incroyable ou impossible. L utérus est à présent le lecteur. Sur les genoux de la Vierge, dans la sculpture en pierre de Ançã de l école de Coimbra du XVIe siècle, l enfant, la parole incarnée, le résultat de la lecture au moment de l annonciation-fécondation, écrit dans le livre. Et si le livre est aussi la parole divine, il s écrit. Le livre est lui, il est le livre. Il incarne doublement : la parole et l image de Dieu est un corps parmi les corps, un humain parmi les humains, et il écrit, il devient livre où demeure la parole. Forme double d apparition et d incarnation : la vie vécue et la vie narrée. Le Logos divin s est vidé de lui-même, il s est incarné, et il a sa place et sa durée dans la parole écrite, dans le livre. Ou à présent dans la lecture, dans le lecteur qui se laisse féconder par le livre. Helena Almeida Étude pour deux espaces Espace spacieux tel qu il est matérialisé dans les photographies d Helena Almeida, Études pour deux espaces (1977) : espace de tension possible par la pliure, entre un dedans et un dehors, un côté et l autre de la page, un espace ouvert et fermé, celui du livre et celui du corps? Tout, au monde, existe pour aboutir à un livre (Mallarmé) On peut rencontrer dans les livres le désir encyclopédique de connaissance et de catalogage ou l envie d approfondir des géométries intérieures ; on peut y interroger les origines ou y apprendre à jouer avec la mort ; on peut y reconnaître le quotidien le plus banal ou l utopie la plus lointaine. Nous disposons d une bibliothèque infinie de mémoire et d imagination. Illusion, vanité, désenchantement? Alain Resnais Toute la mémoire du monde ; Dayanita Singh Sent a letter ; Robert Filliou Recherche sur l origine Nombre d écrivains et de lecteurs se sont demandé, au long de l histoire, s il n y aurait pas en définitive qu un seul Livre. Un Livre unique qui se répartirait dans les volumes, avec un dos infini, placés côte à côte, étagère après étagère. Comme dans la Bibliothèque nationale française, filmée par Alain Resnais. Le désir de réunir «toute la mémoire du monde», nécessairement contradictoire et complexe, sans désir du livre-pensée-unique, mais au contraire, des chemins multiples. Une bibliothèque à Paris ou de plus petites en Inde comme celles photographiées par Dayanita Singh dans les unes et les autres, on perçoit comment l écriture et la lecture sont un processus de continuité, comme s il s agissait d un même livre

11 qui reprend une ligne écrite et lue précédemment. Les livres sont traversés par un fil qui les précède et les dépasse. Enfin, comme dans le rouleau de Robert Filliou, Recherche sur l origine de 1974, une tentative d interroger la mystérieuse origine du monde et de la vie dans une codification énigmatique le rouleau étant le moyen technique qui précède le codex et qui devient obsolète. Denis Diderot et Jean Le Rond d Alembert Encyclopédie ou dictionnaire raisonné des sciences, des arts et des métiers / par une société de gens de lettres; mis en ordre & publié par M. Diderot ; & quant à la partie mathématique, par M. D Alambert Le désir de collecter toute la connaissance du monde, toute la vie, de l ordonner cela démontrerait que l ordre existe non seulement dans le livre mais dans le monde lui-même, ce désir encyclopédique, antérieur à Diderot et d Alembert, trouve chez eux une nette expression : la tentative d engranger dans les pages des livres toute la connaissance théorique et pratique existante. Parmi les pages de l Encyclopédie, désir de rationalité, on trouve cependant aussi l entrée pour le moins inattendue ABRACADABRA, le mot magique avec l indication de la manière correcte de l écrire et la dire. Il y a quelque chose d insoupçonné, de magique dans la puissance de la connaissance du monde. Grâce à l Encyclopédie, toute la connaissance serait comme par magie à notre portée et, grâce à elle, le pouvoir de changer le monde et la vie. Cette promesse ne perpétue-t-elle pas toujours la croyance selon laquelle le livre détiendrait les clés magiques, les formules secrètes des origines pour dominer l univers? John Latham Encyclopedia Britannica L (im)possibilité d avoir accès à toute la connaissance est clairement questionnée dans le film de John Latham (1971) un artiste qui a fréquemment travaillé sur le livre et avec le livre. Dans Encyclopedia Britannica, il nous présente rapidement, l une après l autre, pendant de brèves minutes, toutes les pages de la gigantesque Encyclopédie Britannica. Toute la connaissance est là devant nous, mais insaisissable. Ces images, cette connaissance, sont comme Eurydice gesticulant devant nous, mais sur le point de disparaître, incapables que nous sommes de la saisir cause de la démence d Orphée. Robert Filliou Teaching and learning as performance arts Puisque le «tout» qui s «adresse à un livre» n est pas compris du point de vue de la totalité fermée, nous percevons qu en lui se trouve la liberté de ce qu un livre peut être ou contenir. Il peut par exemple rechercher l origine dans les mythes ou la science ou raconter une histoire de l art factice comme l a fait Filliou : It all started the 17th of january, one million years ago. A man took a dry sponge and dropped it into a bucket full of water. Who that man was is not important. He is dead, but art is alive Christian Boltanski Recherche et présentation de tout ce qui reste de mon enfance; Inventaire des objets ayant appartenu à une femme de Bois-Colombes; 20 règles et techniques utilisées en 1972 par un enfant de 9 ans; Wolf Wostell

12 Robert Filliou, Teaching and learning as performance arts, Courtoisie Coll. Médiathèque-Bibliothèque Stratis-Andreadis, ENSBA, Paris

13 Berlin and Phenomena Hans-Peter Feldmann Katalog / Catalogue Claude Closky A 1000 things to do Tout ce que je peux avoir Marcel Duchamp, Vitaly Halberstadt Opposition et cases conjuguées Eugene Znoski-Borovsky & Marcel Duchamp Comment il faut commencer une partie d échecs Cataloguer comme Christian Boltanski les 20 règles et techniques utilisées en 1972 par un enfant de 9 ans ; faire l Inventaire des objets ayant appartenu à une femme de Bois-Colombes ; ou rechercher, présenter tout ce qui reste de mon enfance. Réunir, archiver, lister, recueillir : des images (Hans-Peter Feldmann), les événements survenus au cours d une journée et transformés en performance (Wolf Vostell), la possibilité de choses à faire ou de choses que l on peut avoir (Claude Closky). Ou apprendre à jouer aux échecs (avec la mort?) : des premiers gestes pour débutants à ceux quasiment impossibles à pratiquer car ils ont très peu de chances de se produire (comme dans les livres traduits ou écrits par Marcel Duchamp). Sol LeWit Autobiography Les livres font partie de notre biographie intime et publique. La bibliothèque personnelle est alors une forme d autobiographie comme semble le révéler Sol LeWitt en photographiant, pour le livre Autobiography (1980), les étagères de sa bibliothèque. Francesca Woodman Some disordered interior geometries Même les livres apparemment les plus éloignés de notre vie quotidienne en font aussi partie : Francesca Woodman a acheté chez un libraire d anciens à Rome à la fin des années 1970 un livre de géométrie dans lequel elle colle des autoportraits et des photographies mises en scène. Elle crée ainsi des relations plus ou moins évidentes avec les dessins des pages du livre, mais le détourne vers une intériorité plus désordonnée, vers une relation plus proche du corps que de la simple rationalité géométrique. La coexistence charnelle et émotive, le désordre s ajoutent aux problèmes mathématiques et géométriques, à l ordre. La mémoire rationnelle et la mémoire du corps et des affects introduisent une touche CARACTÉRE psychologique à ce qui devrait être dépourvu d affection. Attribué à Suzanne Duchamp Ready-made malheureux de Marcel Duchamp C est un livre de géométrie que Duchamp a choisi pour l un de ces readymade, le Malheureux. Son cadeau pour le mariage de sa sœur Suzanne avec Jean Crotti en Depuis Buenos Aires, il envoie une lettre à Suzanne où il indique les instructions à suivre pour sa réalisation : elle devait acheter un précis de géométrie «qu il lui fallait attacher avec des ficelles sur le balcon de son appartement de la rue de la Condamine ; le vent devait compulser le livre, choisir lui-même les problèmes, effeuiller les pages et les déchirer». Que le vent puisse choisir et résoudre les problèmes rencontrés là, laisser le livre se déchirer. Les livres aimeraient-ils créer et maintenir une illusion de pérennité? En définitive, tout passe vanité des vanités, courir derrière le vent. Cette image de destruction

14 Francesca Woodman, Some Disorderer Interior Geometries, Courtoisie George and Betty Woodman

15 progressive, cette prise de conscience de l aspect éphémère du livre et de son contenu surgissent maintes fois dans l histoire de la peinture de vanités. Anonyme Vanitas Dans celle du XVIIe siècle, le livre ouvert est central dans la représentation de la désillusion du monde, comme les Espagnols ont dénommé ce genre de peinture (Desengano del mundo). Une réflexion sur la mort : une conscience qui devrait aller de pair avec le savoir et la lecture? Ou le signe de la vanité même de la connaissance, de l érudition livresque? Car tout passe le sage et l érudit meurent aussi. Cette vanitas nous rappelle combien il est fragile au regard de notre condition mortelle de vouloir tout rapporter à un livre, un livre qui en serait la forme salvatrice. La bougie qui vient de s éteindre, le crâne énucléé qui regarde le livre, et nous regarde nous depuis ce vide, le sablier qui nous rappelle que tempus fugit Et dans toute la composition, le livre : source de connaissance de conscience de la mort? Signe du mort avec le crâne? Nous n apprendrons pas à mourir avec tous les livres? Ou sont-ils une forme d illusion? Mais nous n apprendrons pas aussi avec eux l immortalité? En définitive, ils ont une durée, un début et une fin, un temps limité qui nous enseigne notre propre mode de temporalité finie. Le livre du feu Les livres sont dangereux : ils nous enflamment. Ils ont quelque chose de la bombe susceptible de détruire ou de recréer l horizon des possibles dans lesquels nous nous mouvons cette puissance les rend redoutables pour la pensée unique, totalitaire, aussi sont-ils jetés au feu et détruits de façon récurrente. Mais leurs cendres sont la chair de notre chair. Nous sommes le résultat des livres que nous lisons. Nous les incorporons. Tiens, mange-le! Ed Ruscha Various Small Fires and Milk Ed Ruscha utilise le médium livre pour faire une œuvre, sans se préoccuper ni des questions de limitation et de rareté de l édition, ni des questions purement esthétiques ou de luxe ; il utilise des photographies en noir et blanc, les techniques d impression industrielles et le livre petit format pour faciliter sa distribution et sa diffusion. Ruscha inaugure ainsi une lignée longue et féconde du livre d artiste. La première édition à 400 exemplaires a été vendue 3,50 dollars pièce. Une œuvre d art accessible. Dans son deuxième livre d artiste, Various Small Fires and Milk, 1964, Ed Ruscha photographie différentes formes de feu, de petites flammes, comme le livre lui-même : cigarettes allumées, une boîte d allumettes qui brûle, un chalumeau, un briquet, une cuisinière et il termine par une image qui nous détourne de ce catalogage, qui introduit une faille dans l archive, une fracture : celle d un verre de lait. Une sorte de dysfonction humoristique qui s ajoute aux autres photographies banales. Bruce Nauman Burning Small fires Quatre ans après la publication du livre de Ruscha, Bruce Nauman réalise l œuvre Burning Small fires. Dans une sorte de performance photographiée et transformée en édition, en un dépliant, Nauman met le feu aux pages du livre de Ruscha représentant des flammes. C est certainement la tautologie et le jeu

16 qui ont intéressé Nauman brûler le feu, une impossibilité. L accentuation du fait de brûler chaque page avec du feu, jusqu à la disparition de la page et du feu, jusqu à son extinction, rapproche cette œuvre d autres œuvres du même artiste où il propose une réflexion sur la répétition du même geste ou de la phrase, sur la fugacité et la fragilité. Maria Helena Vieira da Silva La bibliothèque en feu Une bibliothèque est constituée de matière spirituellement inflammable, pas seulement matériellement volatile. De quoi brûlent les bibliothèques en flammes de Maria Elena Vieira da Silva? Du feu que les livres transportent ou du feu qu on leur met? François Truffaut Fahrenheit 451 Ray Bradbury a publié Fahrenheit 451, en Il y décrit une société où les livres sont interdits car dangereux ; le lecteur y est un marginal persécuté et les pompiers sont ceux qui mettent le feu aux livres: «ils sauvent» du mal que les livres pourraient causer. Dans le livre adapté au cinéma par François Truffaut les pompiers envahissent une maison qui cache dans son grenier une bibliothèque avec des milliers de livres. Montag, l un des pompiers, lit accidentellement une phrase d un des livres qu il garde en secret et qui va changer le cours de son histoire. («Montag n eut qu une seconde pour lire une ligne, mais elle flamboya dans son esprit durant toute la minute suivante, comme marquée au fer rouge») Les pompiers jettent les livres, en font un tas à l entrée de la maison et y mettent le feu, ils demandent à la propriétaire de la maison et des livres de sortir, mais la «criminelle» refuse de s en séparer : elle allume elle-même l allumette qui mettra le feu à ses livres et à elle-même. Le lecteur inséparable du livre. Chair de la même chair. Flamme du même feu déjà brûlé antérieurement par les livres. Montag s interroge : «Il doit y avoir quelque chose dans les livres, des choses que nous ne pouvons pas imaginer, pour amener une femme à rester dans une maison en flammes ; oui, il doit y avoir quelque chose.» La survie du livre c est la vie de l homme ; le livre est la part du feu, fragile et éphémère, afin qu un bien supérieur advienne. Une échelle. Albrecht Durer Saint Jean dévorant le livre de Vie Entre 1497 et 1498, Dürer reprend le récit et les visions du livre de l Apocalypse et crée 15 xylogravures non pour accompagner ou illustrer le texte, ou répondre à la commande d un éditeur, mais comme une œuvre à part entière, pour en faire un livre. Sur l une de ces gravures, Dürer dessine Jean qui mange le livre : celui qui sera d abord sucré puis amer. Plaisir immédiat et difficulté pour qu il devienne chair de sa chair. «Va, prends le petit livre ouvert dans la main de l ange, qui se tient sur la mer, et sur la terre. J allai vers l ange, et lui dis : Donne-moi le petit livre ; et il me dit : Prends-le et le dévore ; il remplira tes entrailles d amertume ; mais dans ta bouche, il sera doux comme du miel. Et je pris le petit livre de la main de l ange, et le dévorai ; et il fut doux dans ma bouche comme du miel, mais quand je l eus avalé, mes entrailles furent remplies d amertume. Alors il me dit : Il faut que tu prophétises encore, sur un grand nombre de peuples, et de nations, et de langues, et de rois.» Incarner la parole : transformer sa vie, ses gestes et sa voix en révolution prophétique. Ce passage à des précédents dans les livres d Ezéchiel et de Jérémie de l Ancien Testament, eux-aussi ont reçu le même ordre de manger et de prêcher (Ez., ii, 9-3, 3 et Jér. xv, 16-17)

17 Raffaella della Olga, Un coup de dés n abolira le hasard - constellation,

18 Rui Chafes Le silence de Les cendres sont des signes du feu et un terrain fertile. Elles ne refusent ni ne dissimulent l amer mais elles révèlent aussi le miel. Les cendres annoncent la splendeur du feu qui les cause. Comme dans les boîtes en fer où Rui Chafes rassemble les cendres des textes qu il écrit. Ce qu il lit, ce qu il pense, ce qu il entend, qu est-ce que c est? C est du feu, cela laisse des cendres. Comme il le sait bien (l aurait-il écrit sur l un de ces papiers brûlés?), «toute cendre est pollen» (Novalis). Rui Chafes les recueille et leur donne un endroit impossible d accès. En silence. Mais fécond. Ces textes, ces mots, peut-être des dessins, nous ne pourrons plus les voir. Mais ne sont-ils pas toujours là? Leur absence n est-elle pas une forme de présence? Et à regarder les autres œuvres et les autres textes de l artiste, ses livres, ne sont-ils pas le fruit de ces cendres? Dans les boîtes de Rui Chafes, les cendres sont le livre d une vie, mais qui reste à écrire d autres boîtes s ajouteront à celles-ci. Il pourrait aussi écrire comme Jabès : «Enfant, lorsque j écrivais, pour la première fois, mon nom, j eus la conscience de commencer un livre.» Ceci est un livre de feu. Commencement La nuit est créée et illuminée par le livre. Une constellation s ouvre entre les mains du lecteur et de l autre côté de la page quelque chose l attend. «On sent sur la nouvelle page la luminosité où tout peut encore arriver»(rilke). Au centre du livre, la pliure est source-signe de commencement. D un livre encore à venir. De possibilités de soi et du monde encore à découvrir. Toujours un prologue. Jean-Luc Godard Alphaville Dans Alphaville de Jean-Luc Godard, le personnage aux gestes et aux paroles robotisées interprété par Anna Karina sera sauvé par la lecture d un livre de Paul Éluard, Capitale de la douleur qui lui est donné par un agent secret étranger. Dans un pays du futur, dominé et organisé par l ordinateur Alpha, les livres qui portent la trace de la subjectivité, des sentiments et de la conscience individuelle sont interdits et remplacés par la «Bible», un dictionnaire des mots autorisés. La redécouverte de l amour, de la passion, du plaisir et de la douleur de la conscience, qu elle trouve dans le livre d Éluard, va finir par annihiler tout le système logique, détruire cette société elle sera sauvée quand elle sera capable de formuler par des mots ce qu elle ressent, et qu il lui était interdit d éprouver ou de dire, ou qu elle ignorait même qu elle ressentait avant de lire le livre. Raffaella della Olga Un coup de dés jamais n abolira le hasard constellation En 1897, Mallarmé envoie à la revue Cosmopolis un poème qui dispose d une mise en page inaugurale, que ce soit dans la dispersion des mots dans l espace blanc de la feuille (qu il traite comme tel d espace silencieux), ou dans l utilisation de la taille de caractères distincts (multipliant les lectures et l ambiguïté du texte). Mais dans les notes et les maquettes qu il a laissées pour la publication de ce poème en livre autonome, publié à titre posthume en 1914, le texte s étale sur le blanc de la double page utilisée comme une surface continue. L espace blanc est mis en avant, il transforme les mots en sculptures et intensifie l expérience de la discontinuité rendant les mots ou les phrases autonomes, condensant le mystère de son interprétation, renvoyant le livre à une autre finalité que celle

19 de la simple compréhension rationnelle. Le livre est ainsi spacieux, espace où la dispersion et l unité se rencontrent (et ne se nient pas), où la fin renvoie au début, où le poème se transforme en constellation, en constellations possibles et en mobilité. Dans la salle sombre, à l intérieur du livre, surgissent les lettres en feu, les étoiles dans la nuit une constellation. Dans l œuvre de Raffaella della Olga, Un coup de dés jamais n abolira jamais le hasard constellation (2009), la page est immédiatement comprise comme espace nocturne. Le livre est comme une nuit ouverte et les mots comme les étoiles qui orientent. En le feuilletant, il apparaît qu «il n est d explosion qu un livre», comme Mallarmé l a affirmé, l auteur du livre repris et réécrit par l artiste. L œuvre qui n existe pas ou ne pourra pas exister, cette exposition impossible restera entre le prologue et l épilogue, elle est de la responsabilité du spectateur actif, le lecteur plastique, en mesure de faire son exposition dans les failles et les fentes ouvertes par ce Prologue. Il faut que chacun ajoute ses livres, ses lectures, ses plis aux plis de cette exposition. Cette exposition, ce catalogue se poursuit dans une deuxième partie, dans un deuxième tome qui est un «Épilogue» que rien ne viendra clôturer. Comme dans ce «Prologue», rien ne commence, parce que tout a déjà commencé

20 Oeuvres exposées Une fente dans le monde Lawrence Weiner (1942) Deep blue sky / Light blue sky 2e édition, Paris, Onestar, p.; ill.; 23 x 14,1 x 2 cm FCG - Biblioteca de Arte, Lisbonne LA 133 Lourdes Castro (1930) Ombre portée David Medalla, 1968 Acrylique sur Plexiglas découpé 50 x 50 x 8 cm coll. Julien Gonzalez Alonso, Paris Lourdes Castro, Ombre portée David Medalla, 1968 Description sucinte de la colonne historiée de Constantinople. Dressée à l honneur de l Empereur Theodose le jeune / expliqué par le Reverend Père Claude-François Menestrier de la Compagnie de Jesus ; Et gravée par Jérôme Vallet Paris, chez Guillaume Vallet, 1702 (Im. De Louis Colin) 48p.; ill.; estampes ; 54 x 42,5 x 2,5 cm FCG - Biblioteca de Arte, Lisbonne E-AM 5 Lewis Carrol (Charles Lutwidge Dodgson, ); Henri Holiday ( ) The hunting of the snark : on agony in eight fits Boston, James R. Osgood and Company, 1876 XI, 83 p.; 13,7 x 9,5 x 2 cm FCG - Biblioteca de Arte, Lisbonne LT 6662 Richard Long (1945) Labyrinth : local, lanes, walks Frankfurt am Main, Städtische Galerie im Städel, p.; ill. ; 20,3 x 13,4 x 1cm FCG - Biblioteca de Arte, Lisbonne FT 1524 Michael Snow, Cover to Cover, 1975 Michael Snow (1929) Cover to cover The Press of the Nova Scotia College of Art and Design, New York New York University Press, relié demi-toile de l éditeur 20

Hommage à Jorge de Brito Tribute to Jorge de Brito

Hommage à Jorge de Brito Tribute to Jorge de Brito Hommage à Jorge de Brito Tribute to Jorge de Brito Vente le 20 octobre 2011 - Auction October 20 th, 2011 Jorge de Brito Hommage à Jorge de Brito La collection que Jorge de Brito constitua tout au long

Plus en détail

incandescence exposition des photographies d alexis pichot

incandescence exposition des photographies d alexis pichot l i t t l e b i g g a l e r i e incandescence exposition des photographies d alexis pichot Installation Photo/Vidéo réalisée en collaboration avec Alexandre Liebert Du 10 novembre au 13 décembre 2015 Rencontre

Plus en détail

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.»

«Longtemps, j ai pris ma plume pour une épée : à présent, je connais notre impuissance.» Métonymie : image désuète de l instrument servant à écrire. Représentation traditionnelle et glorieuse du travail de l écrivain. Allusion à une époque révolue. Idée de durée, de permanence. edoublée dans

Plus en détail

Les apôtres, des êtres passionnés par l Esprit - Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

Les apôtres, des êtres passionnés par l Esprit - Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Trouver sa mission dans la vie sous l inspiration de l Esprit saint Catéchèse 1 1 Les talents et les dons de l Esprit se découvrent souvent dans ce qui passionne les jeunes Accueil et chant Tu seras lumière

Plus en détail

L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck

L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck > Exposition L art contemporain du Sri Lanka à la fondation Mona Bismarck Entretien avec Chandra Rajakaruna de la fondation Mona Bismarck À l occasion des festivités organisées pour le 60 e anniversaire

Plus en détail

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002

Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 Parallèles critiques Thèse d Etat Ecole Doctorante Paris I Indirat Cruz 2002 I Christian Gattinoni : travail personnel A Travail plastique L œuvre créatrice de Christian Gattinoni se voit dirigée vers

Plus en détail

mystère et l aventure

mystère et l aventure La littératie par le mystère et l aventure 4 e à 6 e année Texte de Dominique Bruce et Marie-Helen Goyetche Illustrations de S&S Learning Materials À propos des auteurs : Dominique Bruce enseigne, depuis

Plus en détail

Le loup et la lune. Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine. Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine

Le loup et la lune. Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine. Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine Ille-et-Vilaine, la vie à taille humaine Cette exposition est prêtée par la Médiathèque départementale d Ille-et-Vilaine

Plus en détail

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint

Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint Nous voici à ton 3 ème CLIC! Nous poursuivons notre découverte de l Esprit Saint 1 Esprit Saint, que fais-tu dans le cœur des personnes? 2 Le 3 ème CLIC nous a donné des indices en provenance de la Bible

Plus en détail

IDENTIFIER UNE OEUVRE

IDENTIFIER UNE OEUVRE 1 IDENTIFIER UNE OEUVRE Pour présenter une œuvre, il faut d abord l identifier, c est-à-dire trouver les éléments qui permettront à d autres personnes de trouver l ouvrage dont il est question. Pour cela,

Plus en détail

Gerald Foltête : «Le Code et la Vie»

Gerald Foltête : «Le Code et la Vie» Daniel Boeri a le plaisir de présenter la première exposition personnelle en Principauté de Gerald Foltête : «Le Code et la Vie» à L Entrepôt du 21 juillet au 22 août Cet artiste français travaillant et

Plus en détail

Allocution du Président de la République à l occasion du lancement du livre

Allocution du Président de la République à l occasion du lancement du livre Allocution du Président de la République à l occasion du lancement du livre «Ile Maurice, 500 cartes postales anciennes» d André de Kervern et d Yvan Martial le vendredi 7 décembre 2012 à 17h00 Blue Penny

Plus en détail

Projet de film «Classes bilangues» : La tolérance en classe bilangue allemand anglais au moyen de films cinématographiques

Projet de film «Classes bilangues» : La tolérance en classe bilangue allemand anglais au moyen de films cinématographiques 0 Projet de film «Classes bilangues» : La tolérance en classe bilangue allemand anglais au moyen de films cinématographiques Première séance : Prendre contact sensibilisation de la perception à travers

Plus en détail

Littérature au cycle 3. Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26

Littérature au cycle 3. Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26 Littérature au cycle 3 Atelier des suppléants Valence, 4.01.12 DDEC 07 / 26 Littérature et programme 2008 SOCLE COMMUN Compétence 1 : Maîtrise de la langue française lire seul des textes du patrimoine

Plus en détail

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade

La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade Reçu et transmis par Isabelle St-Germain Site internet : www.leveilalasource.con 819-475-1154 La triple Flamme Or-Argent-Vert Jade est l unification de l Amour masculin,

Plus en détail

Léa Dumayet. Faut que ça tienne? Exposition du 2 au 6 juin 2015 Vernissage le mercredi 3 juin 2015 de 18h à 21h. Influence (détail), 2015

Léa Dumayet. Faut que ça tienne? Exposition du 2 au 6 juin 2015 Vernissage le mercredi 3 juin 2015 de 18h à 21h. Influence (détail), 2015 Léa Dumayet Faut que ça tienne? Exposition du 2 au 6 juin 2015 Vernissage le mercredi 3 juin 2015 de 18h à 21h Influence (détail), 2015 11 rue des Beaux-arts 75006 Paris 01 40 51 36 77 du lundi au samedi

Plus en détail

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin

L Annonciation Dialogue pastoral Auteure Ghislaine Rigolt Beaudoin Catéchèse 1 Apprendre que Dieu parle au fond de notre cœur Découvrir le récit de l Annonciation 1 Accueil et chant Encore un peu de temps de Christiane Gaud et Jean Humenry Activité de bricolage «Comment

Plus en détail

Contenu de la trousse pédagogique 2 e cycle

Contenu de la trousse pédagogique 2 e cycle Fiches pédagogiques 2 e cycle Contenu de la trousse pédagogique 2 e cycle Fiche A* Animation du livre Fiche 2.1 Compréhension de texte Fiche 2.1 CORRIGÉ Fiche 2.2 Fiche «Éthique et culture religieuse»

Plus en détail

HANS SEGERS LA VIGIE ART CONTEMPORAIN

HANS SEGERS LA VIGIE ART CONTEMPORAIN HANS SEGERS DOSSIER SUR «LES RENCONTRES 40» AVEC CAROLE MANARANCHE ET MARIE-PIERRE BUFFLIER LA VIGIE ART CONTEMPORAIN NÎMES NOVEMBRE 2012 photo M.P.Bufflier Vue d installation dans «les Rencontres 40»

Plus en détail

MoMO galerie x alban le henry = mfc 2

MoMO galerie x alban le henry = mfc 2 DOSSIER DE PRESSE MoMO galerie x alban le henry = mfc 2 L exposition se déroulera du 21 mars au 23 avril Le vernissage se tiendra le jeudi 20 mars, de 18h à 21h en présence de et alban le henry SOMMAIRE

Plus en détail

Enoc Perez. Portraits d Architecture DOSSIER DE PRESSE. Galerie Catherine Houard. Exposition. du 13 mars au 18 mai 2013

Enoc Perez. Portraits d Architecture DOSSIER DE PRESSE. Galerie Catherine Houard. Exposition. du 13 mars au 18 mai 2013 , Hotel San Juan, Isla Verde, Puerto Rico, 2004, huile sur toile, 182,9 x 228,6 cm Exposition du 13 mars au 18 mai 2013 DOSSIER DE PRESSE Exposition du 13 mars au 18 mai 2013 DOSSIER DE PRESSE Sommaire

Plus en détail

Bienvenue à la Maison des Arts

Bienvenue à la Maison des Arts Bienvenue à la Maison des Arts Livret jeu pour les enfants Exposition Jacques MONORY Du 25 janvier au 7 mars 2004 Aujourd hui grâce à ton livret jeu, tu vas pouvoir découvrir l univers de JACQUES MONORY

Plus en détail

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD

HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 1 HOMELIE FETE IMMACULEE CONCEPTION ILE BOUCHARD 8décembre 2012 C est une joie de pouvoir célébrer la fête de l Immaculée Conception, particulièrement ici à l Ile Bouchard, en ce 8 décembre. Cette fête

Plus en détail

Vincere, Italie 2009 1h59 - Couleur

Vincere, Italie 2009 1h59 - Couleur Rétrospective Le Secret Vincere, de Marco Bellochio Italie 2009 1h59 - Couleur Fiche pédagogique réalisée par Sébastien Farouelle Scénario : Marco Bellocchio, Daniela Ceselli Image : Daniele Ciprì Montage

Plus en détail

1.2.3. en scène festival jeune public. Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse

1.2.3. en scène festival jeune public. Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse Décembre 2012 au CENTRE CULTUREL DE SOUPETARD 63 chemin de Hérédia 31500 Toulouse Les contes du mercredi Pour cette nouvelle saison le Centre Animation Soupetard propose GRATUITEMENT pour les tout- petits

Plus en détail

Guide de lecture. Le Petit Prince Antoine de Saint-Exupéry. Grupo de trabajo PLEI CPEB Cerredo Aida Barriada Cardona

Guide de lecture. Le Petit Prince Antoine de Saint-Exupéry. Grupo de trabajo PLEI CPEB Cerredo Aida Barriada Cardona Guide de lecture Le Petit Prince Antoine de Saint-Exupéry Grupo de trabajo PLEI CPEB Cerredo Aida Barriada Cardona 1 1. Introduction et contextualisation. 2. Pourquoi lire ce livre? 3. Questions et activités

Plus en détail

Alain Fleischer, ou le devenir de l identité

Alain Fleischer, ou le devenir de l identité > Art plastique Alain Fleischer, ou le devenir de l identité Entretien avec Henri-François Debailleux «On ne peut réduire un personnage de littérature, et encore moins un être humain, à une identité unique

Plus en détail

TYPE D OEUVRE. Peinture (huile sur toile) ; dimensions : 202 sur 138,5 cm. LIEN INTERNET VERS LA PHOTO DE L ŒUVRE.

TYPE D OEUVRE. Peinture (huile sur toile) ; dimensions : 202 sur 138,5 cm. LIEN INTERNET VERS LA PHOTO DE L ŒUVRE. SEQUENCE «VISIONS MODERNES. SEANCE 5. ZOOM SUR UNE VIEILLE DAME. Dominante. Histoire des Arts. Support. Tour Eiffel rouge, 1911 (1910), Robert Delaunay, Solomon R. Guggenheim Museum, New York. TYPE D OEUVRE.

Plus en détail

Cycle 2 GS à CE1 Dossier pédagogique 1 Préparer la séance + méthodologie de travail

Cycle 2 GS à CE1 Dossier pédagogique 1 Préparer la séance + méthodologie de travail Ernest et Célestine Benjamin Renner,Vincent Patar et Stéphane Aubier 2012 France, Belgique, Luxembourg, 76 minutes, dessin animé, couleur Cycle 2 GS à CE1 Dossier pédagogique 1 Préparer la séance + méthodologie

Plus en détail

Le Panorama de la jeune création Bourges 2012

Le Panorama de la jeune création Bourges 2012 Le Panorama de la jeune création Bourges 2012 15. 16. 17. 18 novembre 2012 Appel à candidature 6 e Biennale d art contemporain de Bourges du 15 au 18 novembre 2012 Cette nouvelle édition du «Panorama de

Plus en détail

CHAPITRE 1 NOM DATE 1 UNE AMIE ET UN AMI. 1 - Mélanie Boucher Here is a picture of Mélanie Boucher. Write a story about her.

CHAPITRE 1 NOM DATE 1 UNE AMIE ET UN AMI. 1 - Mélanie Boucher Here is a picture of Mélanie Boucher. Write a story about her. CHAPITRE 1 NOM DATE 1 UNE AMIE ET UN AMI VOCABULAIRE Mots 1 1 - Mélanie Boucher Here is a picture of Mélanie Boucher. Write a story about her. You may want to use some of the following words Paris petite

Plus en détail

L Invitation. par John Worlund

L Invitation. par John Worlund L Invitation par John Worlund 2009 John Worlund. Tous droits réservés. La reproduction de ce document entièrement ou en partie sans permission ecrite est interdite. Edition 1, 9/2009 La couverture de devant

Plus en détail

Saul LEITER. Photographies et Peintures. «Mother and baby», années 1950.

Saul LEITER. Photographies et Peintures. «Mother and baby», années 1950. Saul LEITER Photographies et Peintures «Mother and baby», années 1950. Vernissage le jeudi 28 octobre de 18h à 21h Exposition du 29 octobre au 23 décembre 2010 Dans le cadre du Mois de la Photographie

Plus en détail

RUÉ AMANDINE FORMATION PARCOURS EXPOSITIONS COLLECTIVES EXPOSITION PERSONNELLE RÉSIDENCES PUBLICATIONS

RUÉ AMANDINE FORMATION PARCOURS EXPOSITIONS COLLECTIVES EXPOSITION PERSONNELLE RÉSIDENCES PUBLICATIONS RUÉ AMANDINE 5, place des Capucins 69001 Lyon, France 06 88 86 03 52 amand.rue@gmail.com amandine-rue.tumblr.com SÉCURITÉ SOCIALE: 279036914903192 MDA: R528212 SIRET: 503 717 373 00016 FORMATION Dnsep

Plus en détail

Le cahier de vie. Fonctions et apprentissages. Animation pédagogique, La Crèche, le 10 décembre 2008

Le cahier de vie. Fonctions et apprentissages. Animation pédagogique, La Crèche, le 10 décembre 2008 Le cahier de vie Fonctions et apprentissages Animation pédagogique, La Crèche, le 10 décembre 2008 Plan de l animation I Les origines du cahier de vie II Les fonctions III Les apprentissages IV Le cahier

Plus en détail

Des rencontres. Paris, le 6 décembre 2012

Des rencontres. Paris, le 6 décembre 2012 M me Marie Desplechin et le Comité de pilotage de la consultation pour un accès de tous les jeunes à l'art et à la culture Ministère de la Culture et de la Communication 182, rue Saint-Honoré 75033 Paris

Plus en détail

«Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre»

«Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre» «Quand le territoire devient source d inspiration et souffle d expression créative : Présentation du Festival Art-Pierre-Terre» Cet exposé vous est présenté par Liliane Gordos,Stéphanie Natalis, Bernadette

Plus en détail

EMERVEILLE. Psaume 19

EMERVEILLE. Psaume 19 EMERVEILLE Psaume 19 Cédric Chanson La Colline, le 12 juillet 2015 Soli Deo Gloria 1. S émerveiller, remercier, partager (Faire passer et déguster des morceaux de melon) Comment vous trouvez ce melon?

Plus en détail

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.

1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns. 1.The pronouns me, te, nous, and vous are object pronouns.! Marie t invite au théâtre?!! Oui, elle m invite au théâtre.! Elle te parle au téléphone?!! Oui, elle me parle au téléphone.! Le prof vous regarde?!!!

Plus en détail

MyFrenchFilmFestival.com

MyFrenchFilmFestival.com Fiche d activités pour la classe MyFrenchFilmFestival.com Parcours niveau B1 : en bref Thème : La vie en banlieue parisienne Après une mise en route sur le début du film, les apprenants découvriront l

Plus en détail

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2009 Séries : TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNELLE CONSEILS AUX CANDIDATS

DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2009 Séries : TECHNOLOGIQUE ET PROFESSIONNELLE CONSEILS AUX CANDIDATS DIPLOME NATIONAL DU BREVET SESSION 2009 NOTATION SUR 40 Durée : 3 heures Epreuve : FRANÇAIS Code : CONSEILS AUX CANDIDATS L épreuve se déroule en deux parties séparées par une pause. Rappel : PREMIERE

Plus en détail

JOSEPH CORNELL ET LES SURRÉALISTES À NEW YORK : DALÍ, DUCHAMP, ERNST, MAN RAY...

JOSEPH CORNELL ET LES SURRÉALISTES À NEW YORK : DALÍ, DUCHAMP, ERNST, MAN RAY... Un parcours à l attention des enfants et de leurs parents pour découvrir l exposition en s amusant BIENVENUE AU MUSÉE! JOSEPH CORNELL ET LES SURRÉALISTES À NEW YORK : DALÍ, DUCHAMP, ERNST, MAN RAY... DU

Plus en détail

M entends-tu? Qui me parle?

M entends-tu? Qui me parle? M entends-tu? Qui me parle? 3 :20 à 5 :56 M entends-tu? Qui me parle? A. La voix là : 4 :41 Procédé narratif consistant à faire commenter l'action d'un film par un narrateur, qui peut être ou non l'un

Plus en détail

En 1959, au terme de quatre années de reconstruction, l institution réintégra son site d origine. En 1961, elle passa sous la tutelle du ministère de

En 1959, au terme de quatre années de reconstruction, l institution réintégra son site d origine. En 1961, elle passa sous la tutelle du ministère de L institution Inaugurée en 1928 sur un terrain cédé par l Etat espagnol à la France, sur le futur campus de l Université Complutense, la Casa de Velázquez est une institution publique qui a accueilli depuis

Plus en détail

Titre de l album : Le garçon sans ombre Auteur / illustrateur : Pedro Penizzotto Format : 22,5 cm x 27,5 cm Dès 4 ans

Titre de l album : Le garçon sans ombre Auteur / illustrateur : Pedro Penizzotto Format : 22,5 cm x 27,5 cm Dès 4 ans LE GARÇON SANS OMBRE EXPLOITATION PEDAGOGIQUE ALBUM MIJADE Titre de l album : Le garçon sans ombre Auteur / illustrateur : Pedro Penizzotto Format : 22,5 cm x 27,5 cm Dès 4 ans INTRODUCTION Deux mots sur

Plus en détail

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire?

Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Un écrivain dans la classe : pour quoi faire? Entretien avec Philippe Meirieu réalisé pour l ARALD - Quel est votre sentiment sur la présence des écrivains dans les classes? Il me semble que ce n est pas

Plus en détail

Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy

Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy Compte-rendu de l atelier autour de Verte de Marie Despléchin Anne Roy 1 Ecrire pour mieux lire : ce qu en comprennent les collègues, rapide tour de table En général : - Prendre une posture d écrivain

Plus en détail

Deuxième partie : Optique

Deuxième partie : Optique Deuxième partie : Optique Introduction Exemples de questions Comment fonctionne un projecteur de dias? Qu est-ce que la mise au point d un appareil photo? Comment la lumière peut-elle être guidée dans

Plus en détail

L Affiche de la Fête d été 2013

L Affiche de la Fête d été 2013 L Affiche de la Fête d été 2013 par Max Blumberg >>> Contact Presse : Laurie Carrias Service Communication Mairie de Baillargues Tél. 04 67 87 48 60 laurie.carrias@ville-baillargues.fr Ville de Baillargues

Plus en détail

Claudia Vialaret. Caravagesques. 26 avril - 8 juin 2013. G alerie Imagineo

Claudia Vialaret. Caravagesques. 26 avril - 8 juin 2013. G alerie Imagineo Claudia Vialaret Caravagesques G alerie Imagineo 50 rue de Montreuil 75011 Paris +33 (0)1 53 27 98 39 Entrée libre du mardi au samedi de 11h à 19h Vernissage le jeudi 25 avril 2013 à partir de 18h 26 avril

Plus en détail

Le livre Interpréter / Imaginer / Raconter

Le livre Interpréter / Imaginer / Raconter Fénautrigues/Fiche atelier N 4 Le livre Interpréter / Imaginer / Raconter Objectif de l'atelier : Produire, sélectionner et organiser des images afin de constituer un récit Fénautrigues / Fiche Livre 1

Plus en détail

Marie-Danielle Koechlin

Marie-Danielle Koechlin Marie-Danielle Koechlin SÉRIE DES MYSTÈRES Les Visiteurs - huile sur toile - 80 x 110 cm - Pouilly 1994 / Paris 2001 En couverture : Fille de Christophe Colomb - huile sur toile - 80 x 110 cm - Paris 2005

Plus en détail

Extrait de la publication

Extrait de la publication PRÉSENTATION Une toute jeune ille comprend dificilement les derniers mots de sa mère mourante, mais n ose lui faire répéter. Pourtant voilà Cendrillon liée à cette phrase : Tant que tu penseras à moi tout

Plus en détail

SHANGHAI MODERN 1900-1949 L EXPOSITION

SHANGHAI MODERN 1900-1949 L EXPOSITION DOSSIER DE PRESSE SHANGHAI MODERN 1900-1949 L EXPOSITION Au début du 20e siècle, le monde entier se mit au pas de la société moderne. La Chine, immense pays à la population très dense et à l histoire millénaire,

Plus en détail

Médiathèque Départementale. TAP / Animation dans la bibliothèque

Médiathèque Départementale. TAP / Animation dans la bibliothèque pierresvives TAP / Animation dans la bibliothèque Découverte Christian Voltz TAP / ANIMATION DANS LA BIBLIOTHEQUE Fiche n 6 Intitulé de l action : Découverte de l auteur et l illustrateur Christian Voltz

Plus en détail

comment avez-vous travaillé pour l exposition la décadence présentée À la galerie yvon lambert? les deux films ont été créés au siècle

comment avez-vous travaillé pour l exposition la décadence présentée À la galerie yvon lambert? les deux films ont été créés au siècle meeting douglas gordon douglas gordon Fragile hands collapse under leather, 2004 Wax sculpture covered in leather, life size (Inv# DOGO-0294) Exposition la décadence, galerie yvon lambert crash 161. plusieurs

Plus en détail

Le Baptême de notre enfant

Le Baptême de notre enfant Le Baptême de notre enfant Baptême de notre enfant : Le à l église de Ce même jour, ils ont également reçu le baptême 1 Chers parents, Déroulement de la célébration (p 3-8) 1. Accueil et entrée dans l

Plus en détail

TODD NARBEY Half Past No Return.

TODD NARBEY Half Past No Return. TODD NARBEY Half Past No Return. - Peintures - Gravures >> Vernissage le Jeudi 10 Mai > Exposition

Plus en détail

Bruno Fert DOSSIER DE MÉDIATION ESPACE CULTUREL MAURICE-UTRILLO

Bruno Fert DOSSIER DE MÉDIATION ESPACE CULTUREL MAURICE-UTRILLO Bruno Fert DOSSIER DE MÉDIATION ESPACE CULTUREL MAURICE-UTRILLO Festival Circulation(s) En tournée à Pierrefitte-sur-Seine Du mardi 10 au samedi 28 novembre 2015 Vernissage le samedi 7 novembre à 17h30

Plus en détail

Qu est-ce qu être fou? Aujourd hui encore il est très difficile, voire impossible,

Qu est-ce qu être fou? Aujourd hui encore il est très difficile, voire impossible, Introduction Qu est-ce qu être fou? Aujourd hui encore il est très difficile, voire impossible, d apporter une réponse exhaustive. Il s agit d un concept vague, imprécis, et le terme de folie est facilement

Plus en détail

[ De ce qui sera à ce qui arrive] RABELAIS VERSUS NOSTRADAMUS

[ De ce qui sera à ce qui arrive] RABELAIS VERSUS NOSTRADAMUS LES HAUT PARLEURS DIDIER GALAS & JEAN-FRANÇOIS GUILLON _ [ De ce qui sera à ce qui arrive] RABELAIS VERSUS NOSTRADAMUS _ Conférence performée - 2014 Note d intention RABELAIS VS NOSTRADAMUS Projet pour

Plus en détail

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image

Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image Olivier BERNEX : Es-tu d accord avec cette remarque : de nombreux peintres construisent une image à partir de la peinture, alors que pour toi l image construit la peinture? C est-à-dire que devant une

Plus en détail

Strolling Through English

Strolling Through English Une baladodiffusion en anglais Ce projet consiste à proposer des ressources sonores, vidéo avec leurs documents d accompagnement pour les élèves et pour les enseignants du primaire. Pour les élèves : Des

Plus en détail

Alejandro Jodorowsky La Pensée Tarotique

Alejandro Jodorowsky La Pensée Tarotique Alejandro Jodorowsky La Pensée Tarotique enregistré et retranscrit par Barbara Clerc www.ecoledutarot.com Depuis 1982, Barbara Clerc enregistre et retranscrit des lectures de Tarot et des Paroles de sagesse

Plus en détail

Index nominum 412 Index des entreprises et institutions 422 Index des collections 427 Index des périodiques 428

Index nominum 412 Index des entreprises et institutions 422 Index des collections 427 Index des périodiques 428 Introduction 7 I. La révolution de l imprimé 21 II. Censure et édition sous l Ancien Régime 49 III. Éditer les classiques avant la Révolution 77 IV. La naissance de l édition 105 V. L édition scolaire

Plus en détail

Edition livre d artiste TRAITS LINES

Edition livre d artiste TRAITS LINES Edition livre d artiste TRAITS LINES Du 7 au 19 septembre 1989, Stéphan Barron et Sylvia Hansmann suivent le méridien de Greenwich de la Manche à la Méditerranée. A l aide d un télécopieur de voiture,

Plus en détail

19 rue de Vaugirard 75006 Paris PARCOURS FAMILLE EXPOSITION AU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PARIS, DU 9 OCTOBRE 2014 AU 8 FÉVRIER 2015

19 rue de Vaugirard 75006 Paris PARCOURS FAMILLE EXPOSITION AU MUSÉE DU LUXEMBOURG, PARIS, DU 9 OCTOBRE 2014 AU 8 FÉVRIER 2015 PARCOURS FAMILLE EXPOSITION Découvreur des impressionnistes, inventeur du marché de l art moderne, Paul Durand-Ruel a marqué l histoire de l art. Pourtant, cela n était pas gagné d avance! Découvrez sa

Plus en détail

HÉRITAGES ET SURVIVANCES DE JACQUES DERRIDA

HÉRITAGES ET SURVIVANCES DE JACQUES DERRIDA HÉRITAGES ET SURVIVANCES DE JACQUES DERRIDA Pour le dixième anniversaire de la mort du philosophe Du 6 au 8 novembre 2014 Fondation Calouste Gulbenkian et Maison de la Poésie, Paris Programme Jeudi 6 novembre

Plus en détail

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques

Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant. Texte de la comédie musicale. Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Je veux apprendre! Chansons pour les Droits de l enfant Texte de la comédie musicale Fabien Bouvier & les petits Serruriers Magiques Les Serruriers Magiques 2013 2 Sommaire Intentions, adaptations, Droits

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10

DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 UNE CAMPAGNE DE COMMUNICATION SUR LA LIBRAIRIE INDÉPENDANTE DOSSIER DE PRESSE Le 21.11.13 1/10 BIENVENUE Chez mon libraire, La librairie est un lieu essentiel de partage, qui valorise la richesse de notre

Plus en détail

Primaire Brochure pédagogique. Extrait de «Le voyage d Ulysse», 2005. Joachim Mogarra Une vie aventureuse

Primaire Brochure pédagogique. Extrait de «Le voyage d Ulysse», 2005. Joachim Mogarra Une vie aventureuse Primaire Brochure pédagogique Extrait de «Le voyage d Ulysse», 2005 Une vie aventureuse Exposition du 13 février au 29 mai 2011 Pistes pédagogiques Références bibliographiques à la bibliothèque du Point

Plus en détail

En mémoire de Dag Hammarskjöld, 50 ans après sa disparition 15 décembre 2011, Maison de l Unesco, Paris

En mémoire de Dag Hammarskjöld, 50 ans après sa disparition 15 décembre 2011, Maison de l Unesco, Paris 1 En mémoire de Dag Hammarskjöld, 50 ans après sa disparition 15 décembre 2011, Maison de l Unesco, Paris Kaj Falkman : Dag Hammarskjöld et le respect de la parole Dag Hammarskjöld fut Secrétaire Général

Plus en détail

OMBRES ET LUMIÈRES. Références aux instructions officielles : CYCLE 1

OMBRES ET LUMIÈRES. Références aux instructions officielles : CYCLE 1 OMBRES ET LUMIÈRES Ecole primaire «LES MURIERS», Alignan du Vent GS - CP période 5 - DDM vendredi après-midi du 27/04 au 01/06 Références aux instructions officielles : CYCLE 1 Enjeux d apprentissage :

Plus en détail

EVALUATION ACADEMIQUE Sixième NIVEAU A1 ANGLAIS. Livret de l élève

EVALUATION ACADEMIQUE Sixième NIVEAU A1 ANGLAIS. Livret de l élève - 1 - EVALUATION ACADEMIQUE Sixième NIVEAU A1 ANGLAIS Livret de l élève COLLEGE R2008 : NOM DE L ELEVE :. PRENOM DE L ELEVE :.. Date de naissance :.. ECOLE R2007 :.. Compréhension orale Compréhension écrite

Plus en détail

Bibliothèque royale de Belgique SERVICE ÉDUCATIF

Bibliothèque royale de Belgique SERVICE ÉDUCATIF Bibliothèque royale de Belgique SERVICE ÉDUCATIF INTRO Près de sept millions d ouvrages, des milliards de pages, des centaines de milliards de mots, d images, d idées. Des siècles de recherche et de travail

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE - PRESS RELEASE. editions2, Paris. micro-maison d édition micro-publishing house

DOSSIER DE PRESSE - PRESS RELEASE. editions2, Paris. micro-maison d édition micro-publishing house DOSSIER DE PRESSE - PRESS RELEASE editions2, Paris micro-maison d édition micro-publishing house Mai 2013 - May 2013 REF. E2-001 - CUISINE GRAPHIQUE / GRAPHIC COOKING - ALICE BARROIS / BERNARD VIRET sujet

Plus en détail

Paz Corona Ulysse, c est moi Exposition du 6 au 21 septembre et du 5 au 26 octobre 2013

Paz Corona Ulysse, c est moi Exposition du 6 au 21 septembre et du 5 au 26 octobre 2013 DOSSIER DE PRESSE Paz Corona Ulysse, c est moi Exposition du 6 au 21 septembre et du 5 au 26 octobre 2013 What is that word known to all men, Huile sur toile, 150 x 90 cm, 2013 17, rue des Filles-du-Calvaire

Plus en détail

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est

L enfant sensible. Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et. d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est L enfant sensible Qu est-ce que la sensibilité? Un enfant trop sensible vit des sentiments d impuissance et d échec. La pire attitude que son parent peut adopter avec lui est de le surprotéger car il se

Plus en détail

Jean-Michel Frank. René Crevel, des artistes comme Giacometti, Dali ou Bérard, mais aussi des clients,

Jean-Michel Frank. René Crevel, des artistes comme Giacometti, Dali ou Bérard, mais aussi des clients, Jean-Michel Frank Fondation Pierre Bergé - Yves Saint Laurent Du 2 octobre au 3 janvier 2009 Avec le soutien du Comité Jean-Michel Frank Commissariat d exposition : Pierre-Emmanuel Martin-Vivier Scénographie

Plus en détail

JEFF WALL. Dossier de presse. Du 9 septembre au 20 décembre 2015

JEFF WALL. Dossier de presse. Du 9 septembre au 20 décembre 2015 Dossier de presse JEFF WALL SMALLER PICTURES Du 9 septembre au 20 décembre 2015 Vernissage presse le mardi 8 septembre de 10h à 12h en présence de Jeff Wall Vernissage public le mardi 8 septembre de 18h

Plus en détail

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences

Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Je viens vous préparer à cet évènement : L illumination des consciences Cette révélation est donnée en français à Sulema, une femme née en 1954 au Salvador. Depuis plus de 30 ans, elle vit au Canada avec

Plus en détail

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS

EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS EPREUVE ORALE D ENTRETIEN DOMAINE DES ARTS VISUELS Concours concernés : - Concours externe de recrutement de professeurs des écoles - Concours externe spécial de recrutement de professeurs des écoles -

Plus en détail

R Projet d écoute FLA 10-2. Texte ludique : Fais ton ménage! Cahier de l élève. Nom :

R Projet d écoute FLA 10-2. Texte ludique : Fais ton ménage! Cahier de l élève. Nom : R Projet d écoute Texte ludique : Fais ton ménage! FLA 10-2 Cahier de l élève Nom : Fais ton ménage! DESCRIPTION DU PROJET Tu écouteras un extrait intitulé : Les petits pouvoirs de Suzanne Lebeau. L extrait

Plus en détail

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011

N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 N 6 Du 30 nov au 6 déc. 2011 LA SÉANCE D ACTU DE LA SEMAINE L article choisi de la semaine : Es-tu plutôt roman, BD, conte ou poésie? FICHE ÉLÈVE LES MOTS DE LA SEMAINE ACTIVITE 1 : JE ME RAPPELLE Voici

Plus en détail

ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR ANONYME PRÉSENTÉ Á MONIQUES RICHARD

ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR ANONYME PRÉSENTÉ Á MONIQUES RICHARD ÉCOLE DES ARTS VISUELS ET MÉDIATIQUES UNIVERSITÉ DU QUÉBEC À MONTRÉAL DOCUMENT SYNTHÈSE PAR ANONYME PRÉSENTÉ Á MONIQUES RICHARD DANS LE CADRE DU COURS AVM4000 GROUPE : 40 CRÉATION ET ENSEIGNEMENT DES ARTS

Plus en détail

Du 15 MAI AU 30 JUIN 2014 MARDI SAMEDI DE 14H A 19H VERNISSAGE EN PRÉSENCE DES ARTISTES LE 15 MAI À PARTIR DE 18H

Du 15 MAI AU 30 JUIN 2014 MARDI SAMEDI DE 14H A 19H VERNISSAGE EN PRÉSENCE DES ARTISTES LE 15 MAI À PARTIR DE 18H ZEUGMA EMMANUEL LEVET STENNE REESE STUDIO (SEBASTIEN ET NICOLAS REESE) ISABELLE SICART Du 15 MAI AU 30 JUIN 2014 MARDI SAMEDI DE 14H A 19H VERNISSAGE EN PRÉSENCE DES ARTISTES LE 15 MAI À PARTIR DE 18H

Plus en détail

- La GAD est-elle la première structure promotionnelle et commerciale d art contemporain que vous initiez et gérez?

- La GAD est-elle la première structure promotionnelle et commerciale d art contemporain que vous initiez et gérez? INTERVIEW DU 29 JANVIER 2014 - MONSIEUR ARNAUD DESCHIN - Gérant de La GAD (Galerie Arnaud Deschin) - 34 rue Espérandieu 13001 Marseille - - Comment fonctionne la GAD au quotidien? Arnaud Deschin : Pour

Plus en détail

Carnet d activités Dépisteurs de toiles

Carnet d activités Dépisteurs de toiles Carnet d activités Dépisteurs de toiles Ateliers Pédagogiques d Arts Plastiques Nom: Prénom: Classe: Ecole: Règles de vie du Musée Les accompagnateurs sont garants du bon fonctionnement des activités et

Plus en détail

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION

COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Stephen Wang COMMENT DÉCOUVRIR SA VOCATION Mariage, sacerdoce, vie consacrée, diaconat permanent, célibat «Petits Traités Spirituels» Série III «Bonheur chrétien» éditions des Béatitudes Ava n t-p r o

Plus en détail

Jade est une initiative portée par le réseau SPES et l Association Française des Aidants

Jade est une initiative portée par le réseau SPES et l Association Française des Aidants Tu as entre 8 et 22 ans? Tu t occupes d un parent, grand-parent, d un frère ou d une sœur malade ou handicapé? Tu veux prendre un peu de temps pour toi? Viens participer à un séjour cinéma-répit où tu

Plus en détail

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit.

John : Ce qui compte, c est que tu existes toujours pour moi et que j existe toujours pour toi. Tu sais? Aujourd hui j ai pris mon diplôme de droit. Correspondance jusqu à la mort MARIA PHILIPPOU ========================= Mary : Mon cher John. J espère que tu vas bien. Je n ai pas reçu eu de tes nouvelles depuis un mois. Je m inquiète. Est-ce que tu

Plus en détail

FICHE PÉDAGOGIQUE. New York 24 h chrono MONDES EN VF. Tâche : Relever un défi littéraire! Dix mots en dix minutes. Documents d aide.

FICHE PÉDAGOGIQUE. New York 24 h chrono MONDES EN VF. Tâche : Relever un défi littéraire! Dix mots en dix minutes. Documents d aide. APPRENANT New York 24 h chrono À partir du niveau A2 Tâche :! Dix mots en dix minutes Cette fiche pédagogique permet de mettre en place un atelier d écriture de 30 minutes avant ou après la lecture intégrale

Plus en détail

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Le Collège de France ouvre les trésors de ses archives aux Internautes. Sauver et valoriser un patrimoine

COMMUNIQUÉ DE PRESSE. Le Collège de France ouvre les trésors de ses archives aux Internautes. Sauver et valoriser un patrimoine COMMUNIQUÉ DE PRESSE Le Collège de France ouvre les trésors de ses archives aux Internautes Plus de 30 000 pages de documents numérisés, 2 000 plaques de verres photographiques d Etienne-Jules Marey, pionnier

Plus en détail

Résidences d auteur e n S e i n e - e t - M a r n e

Résidences d auteur e n S e i n e - e t - M a r n e Résidences d auteur en Seine-et-Mar ne Les résidences d auteur e n S e i n e - e t - M a r n e Afin de favoriser la présence artistique sur le territoire seine-et-marnais, le Conseil général de Seine-et-Marne

Plus en détail

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation.

Si nous nous contentions d un champ de vision de 40, il faudrait quatre ou cinq perspectives pour représenter un espace d habitation. Avant-propos La vue en perspective correspond bien à une perception humaine de l espace. La représentation d une perspective à l aide de la géométrie traduit, elle, avec précision les phénomènes optiques

Plus en détail

YVON LAMBERT. ANDRES SERRANO Cuba. 28 novembre 2013-16 janvier 2014

YVON LAMBERT. ANDRES SERRANO Cuba. 28 novembre 2013-16 janvier 2014 Andres Serrano - Série - Picture of Fidel, 2012 Contact presse : Valentine Dolla valentine@yvon-lambert.com Yvon Lambert est heureux d annoncer la 9 e exposition consacrée à l artiste américain Andres

Plus en détail

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23.

«Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. «Si quelqu un veut venir après moi qu il renonce à lui-même, qu il se charge chaque jour de sa croix et qu il me suive» Luc 9 : 23. Pour faire suite au récit des disciples sur le chemin d Emmaüs et pour

Plus en détail

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS?

COMMENT PARLER DES LIVRES QUE L ON N A PAS LUS? Né dans un milieu où on lisait peu, ne goûtant guère cette activité et n ayant de toute manière pas le temps de m y consacrer, je me suis fréquemment retrouvé, suite à ces concours de circonstances dont

Plus en détail

cycle 3 Pierre-Jérôme Jehel, photographe avec la collaboration d Alice Guillard, directrice d école primaire et de Corinne Feïss-Jehel, enseignante

cycle 3 Pierre-Jérôme Jehel, photographe avec la collaboration d Alice Guillard, directrice d école primaire et de Corinne Feïss-Jehel, enseignante cycle 3 Pierre-Jérôme Jehel, photographe avec la collaboration d Alice Guillard, directrice d école primaire et de Corinne Feïss-Jehel, enseignante Sommaire Présentation Le monde en photo... 3 Les ateliers...

Plus en détail

15 septembre - 16 décembre 2015 Théâtre d Hérouville

15 septembre - 16 décembre 2015 Théâtre d Hérouville Marina Gadonneix, SUPERNOVA, VITRINE DISPOSITIFS Marina Gadonneix Commissariat Audrey Illouz 15 septembre - 16 décembre 2015 Théâtre d Hérouville 1 square du Théâtre - 14200 Hérouville Saint-Clair 02 31

Plus en détail