AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale.

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale."

Transcription

1 AVERTIEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle de l'auteur. Ceci implique une obligation de citation et de référencement lors de l utilisation de ce document. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. illicite Contact : LIEN Code de la Propriété Intellectuelle. articles L Code de la Propriété Intellectuelle. articles L L

2 UNIVERITÉ DE LORRAINE FACULTÉ DE MÉDECINE DE NANCY 2012 N THÈE pour obtenir le grade de DOCTEUR EN MÉDECINE Présentée et soutenue publiquement dans le cadre du troisième cycle de Médecine Générale par Julie CHAPUOT-FILIPOZZI le 2 octobre 2012 ATTITUDE DU MÉDECIN GÉNÉRALITE VI-A-VI DE LA PRIE EN CHARGE DE A ANTÉ : Etude qualitative auprès de 15 médecins généralistes lorrains Examinateurs de la thèse : M. le Professeur erge BRIANÇON Président M. le Professeur Jean-Dominique DE KORWIN Juge M. le Professeur Jean-Marc BOIVIN Juge M. le Professeur Alain AUBRÈGE Juge et Directeur Mme le Docteur Martine BATT Juge et Codirectrice 1

3 2

4 UNIVERITÉ DE LORRAINE FACULTÉ DE MÉDECINE DE NANCY Président de l Université de Lorraine : Professeur Pierre MUTZENHARDT Doyen de la Faculté de Médecine : Professeur Henry COUDANE Vice Doyen «Pédagogie» : Professeur Karine ANGIOI Vice Doyen Mission «sillon lorrain» : Professeur Annick BARBAUD Vice Doyen Mission «Campus» : Professeur Marie-Christine BÉNÉ Vice Doyen Mission «Finances» : Professeur Marc BRAUN Vice Doyen Mission «Recherche» : Professeur Jean-Louis GUÉANT Assesseurs : - 1 er Cycle : Professeur Bruno CHENUEL - «Première année commune aux études de santé (PACE) et M. Christophe NÉMO universitarisation études para-médicales» - 2 ème Cycle : Professeur Marc DEBOUVERIE - 3 ème Cycle : «DE pécialités Médicales, Chirurgicales et Biologiques» Professeur Jean-Pierre BRONOWICKI «DE pécialité Médecine Générale Professeur Paolo DI PATRIZIO - Filières professionnalisées : M. Walter BLONDEL - Formation Continue : Professeur Hervé VEPIGNANI - Commission de Prospective : Professeur Pierre-Edouard BOLLAERT - Recherche : Professeur Didier MAINARD - Développement Professionnel Continu : Professeur Jean-Dominique DE KORWIN Assesseurs Relations Internationales Professeur Jacques HUBERT DOYEN HONORAIRE Professeur Adrien DUPREZ Professeur Jean-Bernard DUREUX Professeur Jacques ROLAND Professeur Patrick NETTER ========== PROFEEUR HONORAIRE Jean-Marie ANDRE - Daniel ANTHOINE - Alain AUBREGE - Gérard BARROCHE - Alain BERTRAND - Pierre BEY Patrick BOIEL - Jacques BORRELLY - Michel BOULANGE - Jean-Claude BURDIN - Claude BURLET - Daniel BURNEL - Claude CHARDOT - François CHERRIER - Jean-Pierre CRANCE - Gérard DEBRY - Jean-Pierre DELAGOUTTE - Emile de LAVERGNE - Jean-Pierre DECHAMP - Jean DUHEILLE - Adrien DUPREZ - Jean-Bernard DUREUX - Gérard FIEVE - Jean FLOQUET - Robert FRICH - Alain GAUCHER - Pierre GAUCHER - Hubert GERARD Jean-Marie GILGENKRANTZ - imone GILGENKRANTZ - Oliéro GUERCI - Pierre HARTEMANN - Claude HURIET Christian JANOT - Michèle KELER - Jacques LACOTE - Henri LAMBERT - Pierre LANDE - Marie-Claire LAXENAIRE - Michel LAXENAIRE - Jacques LECLERE - Pierre LEDERLIN - Bernard LEGRA Michel MANCIAUX - Jean-Pierre MALLIÉ Philippe MANGIN - Pierre MATHIEU - Michel MERLE - Denise MONERET- VAUTRIN- Pierre MONIN - Pierre NABET - Jean-Pierre NICOLA - Pierre PAYANT - Francis PENIN - Gilbert PERCEBOI Claude PERRIN - Guy PETIET - Luc PICARD - Michel PIERON - Jean-Marie POLU - Jacques POUREL Jean PREVOT - Francis RAPHAEL - Antoine RAPILLER - Michel RENARD - Jacques ROLAND - René-Jean ROYER Daniel CHMITT - Michel CHMITT - Michel CHWEITZER - Claude IMON - Danièle OMMELET Jean-François TOLTZ - Michel TRICKER - Gilbert THIBAUT - Augusta TREHEUX - Hubert UFFHOLTZ Gérard VAILLANT - Paul VERT - Colette VIDAILHET - Michel VIDAILHET - Michel WAYOFF - Michel WEBER ========== PROFEEUR DE UNIVERITÉ PRATICIEN HOPITALIER (Disciplines du Conseil National des Universités) 42 ème ection : MORPHOLOGIE ET MORPHOGENÈE 1ère sous-section : (Anatomie) Professeur Gilles GRODIDIER Professeur Marc BRAUN 3

5 2 ème sous-section : (Cytologie et histologie) Professeur Bernard FOLIGUET 3 ème sous-section : (Anatomie et cytologie pathologiques) Professeur François PLENAT Professeur Jean-Michel VIGNAUD 43 ème ection : BIOPHYIQUE ET IMAGERIE MÉDICALE 1 ère sous-section : (Biophysique et médecine nucléaire) Professeur Gilles KARCHER Professeur Pierre-Yves MARIE Professeur Pierre OLIVIER 2 ème sous-section : (Radiologie et imagerie médicale) Professeur Denis REGENT Professeur Michel CLAUDON Professeur Valérie CROIÉ-LAURENT Professeur erge BRACARD Professeur Alain BLUM Professeur Jacques FELBLINGER Professeur René ANXIONNAT 44 ème ection : BIOCHIMIE, BIOLOGIE CELLULAIRE ET MOLÉCULAIRE, PHYIOLOGIE ET NUTRITION 1 ère sous-section : (Biochimie et biologie moléculaire) Professeur Jean-Louis GUÉANT Professeur Jean-Luc OLIVIER Professeur Bernard NAMOUR 2 ème sous-section : (Physiologie) Professeur François MARCHAL Professeur Bruno CHENUEL Professeur Christian BEYAERT 3 ème sous-section : (Biologie Cellulaire) Professeur Ali DALLOUL 4 ème sous-section : (Nutrition) Professeur Olivier ZIEGLER Professeur Didier QUILLIOT - Professeur Rosa-Maria RODRIGUEZ-GUEANT 45 ème ection : MICROBIOLOGIE, MALADIE TRANMIIBLE ET HYGIÈNE 1 ère sous-section : (Bactériologie virologie ; hygiène hospitalière) Professeur Alain LE FAOU - Professeur Alain LOZNIEWKI Professeur Evelyne CHVOERER 3 ème sous-section : (Maladies infectieuses ; maladies tropicales) Professeur Thierry MAY Professeur Christian RABAUD 46 ème ection : ANTÉ PUBLIQUE, ENVIRONNEMENT ET OCIÉTÉ 1 ère sous-section : (Épidémiologie, économie de la santé et prévention) Professeur Philippe HARTEMANN Professeur erge BRIANÇON - Professeur Francis GUILLEMIN Professeur Denis ZMIROU-NAVIER Professeur François ALLA 2 ème sous-section : (Médecine et santé au travail) Professeur Christophe PARI 3 ème sous-section : (Médecine légale et droit de la santé) Professeur Henry COUDANE 4 ème sous-section : (Biostatistiques, informatique médicale et technologies de communication) Professeur François KOHLER Professeur Éliane ALBUION 47 ème ection : CANCÉROLOGIE, GÉNÉTIQUE, HÉMATOLOGIE, IMMUNOLOGIE 1 ère sous-section : (Hématologie ; transfusion) Professeur Pierre BORDIGONI - Professeur Pierre FEUGIER 2 ème sous-section : (Cancérologie ; radiothérapie) Professeur François GUILLEMIN Professeur Thierry CONROY Professeur Didier PEIFFERT Professeur Frédéric MARCHAL 3 ème sous-section : (Immunologie) Professeur Gilbert FAURE Professeur Marie-Christine BENE 4 ème sous-section : (Génétique) Professeur Philippe JONVEAUX Professeur Bruno LEHEUP 48 ème ection : ANETHÉIOLOGIE, RÉANIMATION, MÉDECINE D URGENCE, PHARMACOLOGIE ET THÉRAPEUTIQUE 1 ère sous-section : (Anesthésiologie - réanimation ; médecine d urgence) Professeur Claude MEITELMAN Professeur Hervé BOUAZIZ Professeur Gérard AUDIBERT Professeur Thomas FUCH-BUDER Professeur Marie-Reine LOER 2 ème sous-section : (Réanimation ; médecine d urgence) Professeur Alain GERARD - Professeur Pierre-Édouard BOLLAERT Professeur Bruno LÉVY Professeur ébastien GIBOT 3 ème sous-section : (Pharmacologie fondamentale ; pharmacologie clinique ; addictologie) Professeur Patrick NETTER Professeur Pierre GILLET 4 ème sous-section : (Thérapeutique ; médecine d urgence ; addictologie) Professeur François PAILLE Professeur Faiez ZANNAD - Professeur Patrick ROIGNOL 4

6 49 ème ection : PATHOLOGIE NERVEUE ET MUCULAIRE, PATHOLOGIE MENTALE, HANDICAP ET RÉÉDUCATION 1 ère sous-section : (Neurologie) Professeur Hervé VEPIGNANI - Professeur Xavier DUCROCQ Professeur Marc DEBOUVERIE Professeur Luc TAILLANDIER Professeur Louis MAILLARD 2 ème sous-section : (Neurochirurgie) Professeur Jean-Claude MARCHAL Professeur Jean AUQUE Professeur Olivier KLEIN Professeur Thierry CIVIT Professeur ophie COLNAT-COULBOI 3 ème sous-section : (Psychiatrie d'adultes ; addictologie) Professeur Jean-Pierre KAHN Professeur Raymund CHWAN 4 ème sous-section : (Pédopsychiatrie ; addictologie) Professeur Daniel IBERTIN-BLANC Professeur Bernard KABUTH 5 ème sous-section : (Médecine physique et de réadaptation) Professeur Jean PAYANT 50 ème ection : PATHOLOGIE OTÉO-ARTICULAIRE, DERMATOLOGIE et CHIRURGIE PLATIQUE 1 ère sous-section : (Rhumatologie) Professeur Isabelle CHARY-VALCKENAERE Professeur Damien LOEUILLE 2 ème sous-section : (Chirurgie orthopédique et traumatologique) Professeur Daniel MOLE - Professeur Didier MAINARD Professeur François IRVEAUX Professeur Laurent GALOI 3 ème sous-section : (Dermato-vénéréologie) Professeur Jean-Luc CHMUTZ Professeur Annick BARBAUD 4 ème sous-section : (Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique ; brûlologie) Professeur François DAP Professeur Gilles DAUTEL 51 ème ection : PATHOLOGIE CARDIO-REPIRATOIRE et VACULAIRE 1 ère sous-section : (Pneumologie ; addictologie) Professeur Yves MARTINET Professeur Jean-François CHABOT Professeur Ari CHAOUAT 2 ème sous-section : (Cardiologie) Professeur Etienne ALIOT Professeur Yves JUILLIERE Professeur Nicolas ADOUL Professeur Christian de CHILLOU 3 ème sous-section : (Chirurgie thoracique et cardiovasculaire) Professeur Jean-Pierre VILLEMOT Professeur Thierry FOLLIGUET 4 ème sous-section : (Chirurgie vasculaire ; médecine vasculaire) Professeur Denis WAHL Professeur ergueï MALIKOV 52 ème ection : MALADIE DE APPAREIL DIGETIF et URINAIRE 1 ère sous-section : (Gastroentérologie ; hépatologie ; addictologie) Professeur Marc-André BIGARD - Professeur Jean-Pierre BRONOWICKI Professeur Laurent PEYRIN-BIROULET 3 ème sous-section : (Néphrologie) Professeur Dominique HETIN Professeur Luc FRIMAT 4 ème sous-section : (Urologie) Professeur Jacques HUBERT Professeur Pascal ECHWEGE 53 ème ection : MÉDECINE INTERNE, GÉRIATRIE et CHIRURGIE GÉNÉRALE 1 ère sous-section : (Médecine interne ; gériatrie et biologie du vieillissement ; médecine générale ; addictologie) Professeur Jean-Dominique DE KORWIN Professeur Pierre KAMINKY Professeur Athanase BENETO - Professeur Gisèle KANNY Professeur Christine PERRET-GUILLAUME 2 ème sous-section : (Chirurgie générale) Professeur Laurent BRELER - Professeur Laurent BRUNAUD Professeur Ahmet AYAV 54 ème ection : DÉVELOPPEMENT ET PATHOLOGIE DE L'ENFANT, GYNÉCOLOGIE-OBTÉTRIQUE, ENDOCRINOLOGIE ET REPRODUCTION 1 ère sous-section : (Pédiatrie) Professeur Jean-Michel HACOET - Professeur Pascal CHATAGNER Professeur François FEILLET - Professeur Cyril CHWEITZER Professeur Emmanuel RAFFO 2 ème sous-section : (Chirurgie infantile) Professeur Pierre JOURNEAU Professeur Jean-Louis LEMELLE 3 ème sous-section : (Gynécologie-obstétrique ; gynécologie médicale) Professeur Jean-Louis BOUTROY - Professeur Philippe JUDLIN 4 ème sous-section : (Endocrinologie, diabète et maladies métaboliques ; gynécologie médicale) Professeur Georges WERYHA Professeur Marc KLEIN Professeur Bruno GUERCI 5

7 55 ème ection : PATHOLOGIE DE LA TÊTE ET DU COU 1 ère sous-section : (Oto-rhino-laryngologie) Professeur Roger JANKOWKI Professeur Cécile PARIETTI-WINKLER 2 ème sous-section : (Ophtalmologie) Professeur Jean-Luc GEORGE Professeur Jean-Paul BERROD Professeur Karine ANGIOI 3 ème sous-section : (Chirurgie maxillo-faciale et stomatologie) Professeur Jean-François CHAAGNE Professeur Etienne IMON Professeur Muriel BRIX PROFEEUR DE UNIVERITÉ 61 ème ection : GÉNIE INFORMATIQUE, AUTOMATIQUE ET TRAITEMENT DU IGNAL Professeur Walter BLONDEL 64 ème ection : BIOCHIMIE ET BIOLOGIE MOLÉCULAIRE Professeur andrine BOCHI-MULLER PROFEEUR DE UNIVERITÉ DE MÉDECINE GÉNÉRALE Professeur Jean-Marc BOIVIN ========== PROFEEUR AOCIÉ Médecine Générale Professeur associé Paolo DI PATRIZIO ========== MAÎTRE DE CONFÉRENCE DE UNIVERITÉ - PRATICIEN HOPITALIER 42 ème ection : MORPHOLOGIE ET MORPHOGENÈE 1ère sous-section : (Anatomie) Docteur Bruno GRIGNON Docteur Thierry HAUMONT Docteur Manuela PEREZ 2 ème sous-section : (Cytologie et histologie) Docteur Edouard BARRAT - Docteur Françoise TOUATI Docteur Chantal KOHLER 3 ème sous-section : (Anatomie et cytologie pathologiques) Docteur Aude BREENOT 43 ème ection : BIOPHYIQUE ET IMAGERIE MÉDICALE 1 ère sous-section : (Biophysique et médecine nucléaire) Docteur Jean-Claude MAYER - Docteur Jean-Marie ECANYE 2 ème sous-section : (Radiologie et imagerie médicale) Docteur Damien MANDRY 44 ème ection : BIOCHIMIE, BIOLOGIE CELLULAIRE ET MOLÉCULAIRE, PHYIOLOGIE ET NUTRITION 1 ère sous-section : (Biochimie et biologie moléculaire) Docteur ophie FREMONT - Docteur Isabelle GATIN Docteur Marc MERTEN Docteur Catherine MALAPLATE-ARMAND - Docteur hyue-fang BATTAGLIA 2 ème sous-section : (Physiologie) Docteur Mathias POUEL Docteur ilvia VARECHOVA 3 ème sous-section : (Biologie Cellulaire) Docteur Véronique DECOT-MAILLERET 45 ème ection : MICROBIOLOGIE, MALADIE TRANMIIBLE ET HYGIÈNE 1 ère sous-section : (Bactériologie Virologie ; hygiène hospitalière) Docteur Véronique VENARD Docteur Hélène JEULIN Docteur Corentine ALAUZET 2 ème sous-section : (Parasitologie et mycologie) Madame Marie MACHOUART 6

8 46 ème ection : ANTÉ PUBLIQUE, ENVIRONNEMENT ET OCIÉTÉ 1 ère sous-section : (Epidémiologie, économie de la santé et prévention) Docteur Alexis HAUTEMANIÈRE Docteur Frédérique CLAUDOT Docteur Cédric BAUMANN 2 ème sous-section (Médecine et anté au Travail) Docteur Isabelle THAON 3 ème sous-section (Médecine légale et droit de la santé) Docteur Laurent MARTRILLE 4 ère sous-section : (Biostatistiques, informatique médicale et technologies de communication Docteur Nicolas JAY 47 ème ection : CANCÉROLOGIE, GÉNÉTIQUE, HÉMATOLOGIE, IMMUNOLOGIE 2 ème sous-section : (Cancérologie ; radiothérapie : cancérologie (type mixte : biologique) Docteur Lina BOLOTINE 3 ème sous-section : (Immunologie) Docteur Marcelo DE CARVALHO BITTENCOURT 4 ème sous-section : (Génétique) Docteur Christophe PHILIPPE Docteur Céline BONNET 48 ème ection : ANETHÉIOLOGIE, RÉANIMATION, MÉDECINE D URGENCE, PHARMACOLOGIE ET THÉRAPEUTIQUE 3 ème sous-section : (Pharmacologie fondamentale ; pharmacologie clinique) Docteur Françoise LAPICQUE Docteur Marie-José ROYER-MORROT Docteur Nicolas GAMBIER Docteur Julien CALA-BERTOLA 50 ème ection : PATHOLOGIE OTÉO-ARTICULAIRE, DERMATOLOGIE et CHIRURGIE PLATIQUE 1 ère sous-section : (Rhumatologie) Docteur Anne-Christine RAT 3 ème sous-section : (Dermato-vénéréologie) Docteur Anne-Claire BURZTEJN 4 ème sous-section : (Chirurgie plastique, reconstructrice et esthétique ; brûlologie) Docteur Laetitia GOFFINET-PLEUTRET 51 ème ection : PATHOLOGIE CARDIO-REPIRATOIRE ET VACULAIRE 4 ème sous-section : (Chirurgie vasculaire ; médecine vasculaire) Docteur téphane ZUILY 53 ème ection : MÉDECINE INTERNE, GÉRIATRIE et CHIRURGIE GÉNÉRALE 1 ère sous-section : (Médecine interne ; gériatrie et biologie du vieillissement ; médecine générale ; addictologie) Docteur Laure JOLY 54 ème ection : DÉVELOPPEMENT ET PATHOLOGIE DE L ENFANT, GYNÉCOLOGIE-OBTÉTRIQUE, ENDOCRINOLOGIE ET REPRODUCTION 3 ème sous-section : Docteur Olivier MOREL 5 ème sous-section : (Biologie et médecine du développement et de la reproduction ; gynécologie médicale) Docteur Jean-Louis CORDONNIER ========== MAÎTRE DE CONFÉRENCE DE UNIVERITÉ DE MÉDECINE GÉNÉRALE Docteur Elisabeth TEYER ========== MAÎTRE DE CONFÉRENCE 5 ème section : CIENCE ÉCONOMIE GÉNÉRALE Monsieur Vincent LHUILLIER 7

9 19 ème section : OCIOLOGIE, DÉMOGRAPHIE Madame Joëlle KIVIT 40 ème section : CIENCE DU MÉDICAMENT Monsieur Jean-François COLLIN 60 ème section : MÉCANIQUE, GÉNIE MÉCANIQUE ET GÉNIE CIVILE Monsieur Alain DURAND 61 ème section : GÉNIE INFORMATIQUE, AUTOMATIQUE ET TRAITEMENT DU IGNAL Monsieur Jean REBTOCK 64 ème section : BIOCHIMIE ET BIOLOGIE MOLÉCULAIRE Mademoiselle Marie-Claire LANHER Monsieur Pascal REBOUL Mr Nick RAMALANJAONA 65 ème section : BIOLOGIE CELLULAIRE Mademoiselle Françoise DREYFU Monsieur Jean-Louis GELLY Madame Ketsia HE Monsieur Hervé MEMBRE Monsieur Christophe NEMO - Madame Natalia DE ILA Madame Nathalie MERCIER Madame Céline HUELTEIN 66 ème section : PHYIOLOGIE Monsieur Nguyen TRAN MAÎTRE DE CONFÉRENCE AOCIÉ Médecine Générale Docteur ophie IEGRIT Docteur Arnaud MAON Docteur Pascal BOUCHE ======== PROFEEUR ÉMÉRITE Professeur Jean-Marie ANDRÉ - Professeur Daniel ANTHOINE - Professeur Gérard BARROCHE Professeur Pierre BEY - Professeur Patrick BOIEL - Professeur Michel BOULANGÉ Professeur Jean-Pierre CRANCE - Professeur Jean-Pierre DELAGOUTTE - Professeur Jean-Marie GILGENKRANTZ Professeur imone GILGENKRANTZ - Professeur Michèle KELER - Professeur Henri LAMBERT Professeur Denise MONERET-VAUTRIN - Professeur Pierre MONIN - Professeur Jean-Pierre NICOLA Professeur Luc PICARD - Professeur Michel PIERON - Professeur Jacques POUREL Professeur Jean-François TOLTZ - Professeur Michel TRICKER - Professeur Gilbert THIBAUT Professeur Hubert UFFHOLTZ - Professeur Paul VERT Professeur Colette VIDAILHET - Professeur Michel VIDAILHET Professeur Norman HUMWAY (1972) Université de tanford, Californie (U..A) Professeur Paul MICHIELEN (1979) Université Catholique, Louvain (Belgique) Professeur Charles A. BERRY (1982) Centre de Médecine Préventive, Houston (U..A) Professeur Pierre-Marie GALETTI (1982) Brown University, Providence (U..A) Professeur Mamish Nisbet MUNRO (1982) Massachusetts Institute of Technology (U..A) Professeur Mildred T. TAHLMAN (1982) Vanderbilt University, Nashville (U..A) DOCTEUR HONORI CAUA Harry J. BUNCKE (1989) Université de Californie, an Francisco (U..A) Professeur Daniel G. BICHET (2001) Université de Montréal (Canada) Professeur Brian BURCHELL (2007) Université de Dundee (Royaume Uni) Professeur Théodore H. CHIEBLER (1989) Institut d'anatomie de Würtzburg (R.F.A) Professeur Maria DELIVORIA-PAPADOPOULO (1996) Université de Pennsylvanie (U..A) Professeur Mashaki KAHIWARA (1996) Research Institute for Mathematical ciences de Kyoto (JAPON) Professeur Ralph GRÄBECK (1996) Université d'helsinki (FINLANDE) Professeur James TEICHEN (1997) Université d'indianapolis (U..A) Professeur Duong Quang TRUNG (1997) Centre Universitaire de Formation et de Perfectionnement des Professionnels de anté d'hô Chi Minh-Ville (VIÊTNAM) Professeur Marc LEVENTON (2005) Institute of Technology, Atlanta (UA) Professeur David ALPER (2011) Université de Washington (UA) Professeur Yunfeng ZHOU (2009) Université de WUHAN (CHINE) 8

10 9

11 10

12 REMERCIEMENT A NOTRE MAÎTRE ET PRÉIDENT DE THÈE Monsieur le Professeur erge BRIANÇON Professeur de anté Publique Nous vous sommes profondément reconnaissants d avoir accepté la présidence de cette thèse. Pour votre disponibilité, votre accompagnement et votre avis d expert sur notre travail, veuillez recevoir l expression de notre sincère reconnaissance. 11

13 A NOTRE MAÎTRE ETJUGE Monsieur le Professeur Jean-Dominique DE KORWIN Professeur de Médecine Interne Pour l honneur que vous nous faites en siégeant dans le jury de cette thèse. Veuillez trouver ici le témoignage de notre sincère gratitude et de notre haute considération. A NOTRE MAÎTRE ETJUGE Monsieur le Professeur Jean-Marc BOIVIN Professeur des Universités de Médecine Générale Pour l attention que vous nous portez en participant à ce jury et l honneur que vous nous faites de juger notre travail, recevez l expression de notre sincère reconnaissance. 12

14 A NOTRE JUGE ET DIRECTEUR DE THÈE Monsieur le Professeur Alain AUBRÈGE Professeur Honoraire de Médecine Générale Pour avoir accepté avec enthousiasme la direction de cette thèse, pour votre disponibilité et votre accompagnement dans l élaboration de ce travail, veuillez trouver ici le témoignage de ma profonde reconnaissance. A NOTRE JUGE ET CO-DIRECTRICE DE THÈE Madame le Docteur Martine BATT Docteur en Psychologie, Maître de Conférences Université de Lorraine - Faculté de Psychologie Nancy Pour avoir accepté de codiriger cette thèse, pour votre disponibilité et votre soutien qui m ont été précieux, soyez assurée de ma gratitude. 13

15 A Aliz Pakot Etudiante de Master 1 de psychologie à Nancy Pour ta participation dans ce travail, reçois tous mes remerciements et mes encouragements pour ton mémoire. Aux médecins généralistes qui m ont accueillie Vous m avez accordé votre temps et votre confiance pour me permettre d accomplir ce travail et je vous en remercie sincèrement. A tous les médecins et équipes paramédicales qui ont croisé mon chemin au cours des stages d externat et d internat et qui m ont aidée à devenir le médecin que je suis aujourd hui. A mes co-internes pour les moments forts que nous avons partagés. 14

16 A Pierre, mon époux, pour le chemin parcouru à tes côtés pendant toutes ces années d études et l horizon vers lequel nous nous dirigeons plein d espoirs. A mes parents, pour votre amour et votre soutien inconditionnels. A ma famille, pour tous les précieux instants de vie passés à vos côtés. A ma belle-famille, pour m avoir accueillie dans votre foyer comme une des vôtres. A mes amis, pour tous les moments de joie et d amitié partagés. 15

17 16

18 ERMENT "Au moment d'être admise à exercer la médecine, je promets et je jure d'être fidèle aux lois de l'honneur et de la probité. Mon premier souci sera de rétablir, de préserver ou de promouvoir la santé dans tous ses éléments, physiques et mentaux, individuels et sociaux. Je respecterai toutes les personnes, leur autonomie et leur volonté, sans aucune discrimination selon leur état ou leurs convictions. J interviendrai pour les protéger si elles sont affaiblies, vulnérables ou menacées dans leur intégrité ou leur dignité. Même sous la contrainte, je ne ferai pas usage de mes connaissances contre les lois de l'humanité. J'informerai les patients des décisions envisagées, de leurs raisons et de leurs conséquences. Je ne tromperai jamais leur confiance et n'exploiterai pas le pouvoir hérité des circonstances pour forcer les consciences. Je donnerai mes soins à l'indigent et à quiconque me les demandera. Je ne me laisserai pas influencer par la soif du gain ou la recherche de la gloire. Admise dans l'intimité des personnes, je tairai les secrets qui me sont confiés. Reçue à l'intérieur des maisons, je respecterai les secrets des foyers et ma conduite ne servira pas à corrompre les mœurs. Je ferai tout pour soulager les souffrances. Je ne prolongerai pas abusivement les agonies. Je ne provoquerai jamais la mort délibérément. Je préserverai l'indépendance nécessaire à l'accomplissement de ma mission. Je n'entreprendrai rien qui dépasse mes compétences. Je les entretiendrai et les perfectionnerai pour assurer au mieux les services qui me seront demandés. J'apporterai mon aide à mes confrères ainsi qu'à leurs familles dans l'adversité. Que les hommes et mes confrères m'accordent leur estime si je suis fidèle à mes promesses ; que je sois déshonorée et méprisée si j'y manque". 17

19 18

20 TABLE DE MATIÈRE ABREVIATION ET IGLE INTRODUCTION CHAPITRE I : LE MEDECIN ET LEUR ANTE A DEFINITION La santé La médecine générale et les médecins généralistes Le médecin traitant B PARCOUR DE OIN ET PRIE EN CHARGE GLOBALE DE LA ANTE DE MEDECIN uivi médical et déclaration médecin traitant Fréquence et nature des consultations Le suivi médical des médecins et de leur famille Critères de choix du médecin traitant et représentations Auto-prescription C MODE DE VIE, PREVENTION, DEPITAGE Tabac et alcool Autres facteurs de risque cardio-vasculaires Dépistage des cancers Vaccinations Consommation de psychotropes Regard subjectif des médecins sur leur santé D PROTECTION OCIALE ET PREVOYANCE L assurance maladie La CARMF Les assurances privées complémentaires Les aides confraternelles Arrêt de travail E LE MEDECIN FACE A LA MALADIE Le médecin malade et les relations confraternelles Les conséquences de la maladie et de l arrêt de travail sur la pratique F TRAVAIL ET ANTE Médecine du travail Burn-out

21 G OLUTION EXITANTE Médecine préventive tructures d aide CHAPITRE II : MATERIEL ET METHODE A TYPE D ETUDE B POPULATION élection des participants Nombre de sujets C CARACTERITIQUE DE ENTRETIEN Entretiens dirigés Guide d entretien Réalisation des entretiens Retranscription des entretiens Analyse des entretiens CHAPITRE III : REULTAT ET ANALYE A REALIATION DE ENTRETIEN élection des participants Réalisation des entretiens Population étudiée B ANALYE THEMATIQUE MANUELLE Modalités de suivi médical Parcours de patient face à un évènement de santé Critères décisionnels conduisant ou non à une consultation Attitude vis à vis des difficultés psychologiques Remarques C ANALYE AUTOMATIQUE PAR LE LOGICIEL ALCETE Résultats généraux Classe Classe Classe Conclusion D ANALYE MANUELLE DETAILLEE D UN CA : ENTRETIEN A Analyse quantitative des données recueillies Analyse qualitative des données recueillies et interprétation des résultats

22 3 Analyse de quelques échanges riches en connecteurs interactifs Analyse thématique a priori Analyse thématique a posteriori CHAPITRE IV : DICUION A FORCE ET LIMITE DE L ETUDE Intérêt de la méthodologie Critiques liées à la méthodologie B ATTITUDE DU MEDECIN GENERALITE VI-A-VI DE A ANTE Assurer sa santé et ses revenus Prévenir sa santé e soigner soi-même Accéder aux soins de deuxième recours e comporter face à la maladie oigner les autres Etre un patient comme les autres? C PITE DE REFLEXION Rôle de l enquête olutions à proposer Perspectives CONCLUION BIBLIOGRAPHIE ANNEXE ANNEXE 2 : ENTRETIEN RETRANCRIT ANNEXE 3 : CD : RAPPORT ALCETE ET TABLEAU EXCEL

23 22

24 ABREVIATION ET IGLE ALD : Affection Longue Durée AMM : Autorisation de Mise sur le Marché BMA : British Medical Association CARMF : Caisse Autonome de Retraite des Médecins de France CHU : Centre Hospitalo-Universitaire CMP : Centre Médico Psychologique CNOM : Conseil National de l Ordre des Médecins CPAM : Caisse Primaire d Assurance Maladie DREE : Direction de la recherche, des études, de l'évaluation et des statistiques ECG: Electrocardiogramme EGPRN: The European General Practice Research Network EHPAD : Etablissement d Hébergement pour Personnes Agées Dépendantes FMC : Formation Médicale Continue HTA : Hypertension Artérielle IJ : Indemnités Journalières IMC : Indice de Masse Corporelle INPE : Institut National de Prévention et d Education pour la anté INEE : Institut National de la tatistique et des études économiques OM : Organisation Mondiale de la anté ORL : Oto-Rhino-Laryngologiste OR : Observatoire Régional de la anté PA : Prostate pecific Antigen (antigène spécifique de la prostate) APA : tages Ambulatoires en oins Primaires en Autonomie upervisée URML : Union régionale des médecins libéraux WONCA: World Organization of National Colleges, Academies and Academic Associations of General Practitioners/Family Physicians 23

25 24

26 INTRODUCTION D après le proverbe populaire «Les cordonniers sont les plus mal chaussés» ou «Fils de cordonnier est le plus mal chaussé», nous sommes souvent mal pourvus des avantages que nous sommes le plus à portée de nous procurer par notre état et par notre position. En est-il de même des médecins face à leur propre santé? De l antiquité à la médecine contemporaine, la santé des médecins a toujours suscité l intérêt et soulevé un certain nombre de questionnements en relation directe avec la place qu occupe le médecin dans la société. Dans le contexte actuel de pénurie de médecins et de vieillissement de la population, avec comme corollaire l inadéquation entre l offre et la demande de soins, la santé des médecins est plus que jamais un thème qui se place au cœur des préoccupations et qui fait couler beaucoup d encre. D ailleurs au cours des quinze dernières années, la littérature médicale a été enrichie d un nombre croissant de publications sur ce sujet, dont plusieurs travaux de thèses, en France comme à l étranger. Les différentes études ont montré chez les médecins une discordance entre un niveau satisfaisant de prévention et la perception d une mauvaise prise en charge de leur santé. Dans notre travail, nous nous sommes intéressés à l attitude du médecin généraliste face à la prise en charge de sa propre santé dont nous avons cherché à comprendre les particularités du parcours de soins. Dans cette optique nous avons rencontré et interrogé à leur cabinet quinze médecins généralistes lorrains volontaires. Les entretiens ont été menés à l aide d un guide d entretien directif. Nous avons ainsi pu recueillir leurs réflexions empreintes de leurs propres expériences sur ce sujet particulièrement personnel et sensible. Leurs témoignages riches et variés ont été la matière première indispensable à la construction de notre travail. En premier lieu nous aborderons les différents thèmes évoqués dans notre étude à la lumière de la littérature scientifique internationale. Ensuite nous définirons les modalités méthodologiques de notre enquête et présenterons nos résultats. Enfin nous discuterons nos résultats en fonction des connaissances actuelles et les perspectives qui en résultent. 25

27 26

28 CHAPITRE I : LE MEDECIN ET LEUR ANTE A DEFINITION 1 La santé «La santé est un état de complet bien-être physique, mental et social, et ne consiste pas seulement en une absence de maladie ou d'infirmité.» Cette définition figure dans le préambule de 1946 à la Constitution de l organisation mondiale de la santé (OM) (1). R. Leriche, chirurgien français déclare en 1937 «La santé c est la vie dans le silence des organes». elon R. Dubos, ingénieur agronome et biologiste français du XXème siècle, la santé est l'«état physique et mental relativement exempt de gênes et de souffrances qui permet à l'individu de fonctionner aussi longtemps que possible dans le milieu où le hasard ou le choix l'ont placé» (2). A travers ces définitions nous comprenons que la notion de santé est relative. La santé ne se limite pas à l absence de maladie. Ceci est d autant vrai que certaines personnes atteintes d affections chroniques peuvent être considérées en bonne santé si leur maladie est stabilisée par un traitement. Au contraire certaines maladies restent asymptomatiques longtemps au cours de leur évolution faisant croire à tort aux personnes qui en sont atteintes qu elles sont en parfaite santé. «Tout homme bien portant est un malade qui s'ignore» disait d ailleurs Molière dans Le Malade imaginaire au XVIIème siècle (3). La notion de santé intègre différents déterminants qui sont d une part les besoins fondamentaux de l homme sur le plan sanitaire notamment et d autre part son mode de vie au sein de l environnement où il évolue.. Dumartin déclare dans un article d INEE première en 2000 que trois quarts des Français se considèrent en bonne santé et que l état de santé ressenti est très lié aux conditions de vie, de travail et au sexe des interrogés (4). Ainsi la santé s inscrit de manière subjective dans une dimension socioéconomique. 2 La médecine générale et les médecins généralistes La médecine générale est la branche de la médecine prenant en charge le suivi durable et les soins médicaux généraux d'une communauté, sans se limiter à des groupes de maladies relevant d'un organe, d'un âge, ou d'un sexe particulier. Le médecin généraliste est donc le professionnel de la santé assurant le suivi, la prévention, les soins et le traitement des malades de sa collectivité, dans une vision à long terme de la santé et du bien-être de ceux qui le consultent. a surface de prise en charge est horizontale, là où les autres spécialités exercent plus dans la verticalité d'un problème médical. 27

CRITERES DE REMPLACEMENT

CRITERES DE REMPLACEMENT ANATOMIE ET CYTOLOGIE PATHOLOGIQUES - 7 semestres dans des services agréés pour le DES d anatomie et cytologie pathologiques, dont au moins 5 doivent être accomplis dans des services hospitalouniversitaires

Plus en détail

Fiche du programme 12051300395 de l'organisme INFIPP INFIPP

Fiche du programme 12051300395 de l'organisme INFIPP INFIPP Fiche du programme 12051300395 de l'organisme INFIPP INFIPP Descriptif du programme: Référence Programme OGDPC 12051300395 Titre du programme La bientraitance (inter) (catalogue) Référence organisme L161

Plus en détail

ELECTIONS AU CONSEIL NATIONAL DES UNIVERSITES

ELECTIONS AU CONSEIL NATIONAL DES UNIVERSITES Section 42 Sous-section 01 Morphologie et morphogenèse Anatomie bre de siège à pourvoir : 1 GRIGNON BRUNO LORRAINE HITIER MARTIN CAEN PRADAL d'usage : PRAT DOMINIQUE MONTPELLIER VOIGLIO ERIC LYON 1 Section

Plus en détail

Fiche du programme 12051400102 de l'organisme INFIPP INFIPP

Fiche du programme 12051400102 de l'organisme INFIPP INFIPP Fiche du programme 12051400102 de l'organisme INFIPP INFIPP Descriptif du programme: Référence Programme OGDPC 12051400102 Titre du programme Préparation à l'entrée aux écoles d'aide-soignants et d'auxiliaire

Plus en détail

FORMALITÉS RELATIVES À LA SOUTENANCE DE THÈSE POUR LE DIPLÔME D'ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE

FORMALITÉS RELATIVES À LA SOUTENANCE DE THÈSE POUR LE DIPLÔME D'ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE 3ème cycle de médecine générale 02.40.41.11.29 nadine.charron@univnantes.fr laurence.retiere@univnantes.fr FORMALITÉS RELATIVES À LA SOUTENANCE DE THÈSE POUR LE DIPLÔME D'ÉTAT DE DOCTEUR EN MÉDECINE Vous

Plus en détail

ANNEXE I POSTES OFFERTS AU TITRE DES DIPLOMES DE FORMATION MEDICALE SPECIALISEE Année universitaire 2010-2011

ANNEXE I POSTES OFFERTS AU TITRE DES DIPLOMES DE FORMATION MEDICALE SPECIALISEE Année universitaire 2010-2011 ANNEXE I POSTES OFFERTS AU TITRE DES DIPLOMES DE FORMATION MEDICALE SPECIALISEE ILE DE FRANCE INTERREGION NORD EST INTERREGION NORD-OUEST Strasbourg Dijon Reims Besançon Nancy Caen Rouen Lille Amiens 1)

Plus en détail

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION ILE-DE-FRANCE Situation en 2013

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION ILE-DE-FRANCE Situation en 2013 LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION ILE-DE-FRANCE Situation en 2013 Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle LE BRETON-LEROUVILLOIS,

Plus en détail

D.F.M.S. et D.F.M.S.A. - MEDECINE (2013-2014) POSTES DE F.F.I. OUVERTS AU 1er NOVEMBRE 2013 (Arrêté du 15 novembre 2012) SPECIALITES MEDICALES

D.F.M.S. et D.F.M.S.A. - MEDECINE (2013-2014) POSTES DE F.F.I. OUVERTS AU 1er NOVEMBRE 2013 (Arrêté du 15 novembre 2012) SPECIALITES MEDICALES ANNEXES 2D - A D.F.M.S. et D.F.M.S.A. - (2013-2014) (Arrêté du 15 novembre 2012) SPECIALITES MEDICALES 1ère partie Anatomie et cytologie pathologiques Cardiologie et maladies vasculaires Dermatologie et

Plus en détail

ETRE MEDECIN DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE PUBLIC

ETRE MEDECIN DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE PUBLIC ETRE MEDECIN DANS UN ETABLISSEMENT DE SANTE PUBLIC Présentation des modes d exercice hospitalier! Organisation du concours de praticien -------------------------------------------------------------------------

Plus en détail

haute école catégorie paramédicale

haute école catégorie paramédicale haute école catégorie paramédicale Bachelier en Soins Infirmiers Spécialisation en Pédiatrie Spécialisation en Santé communautaire Spécialisation en Salle d opération Spécialisation interdisciplinaire

Plus en détail

Etudes en Sciences Médicales

Etudes en Sciences Médicales Etudes en Sciences Médicales Organisation : Faculté de Médecine Niveau d'entrée : Baccalauréat DESCRIPTION OBJECTIFS Les études médicales sont organisées en trois cycles : 1er cycle sur trois ans : PACES,

Plus en détail

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain

La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain La santé au travail des cheminots en région Bretagne Enquête pour le CER et la Mutuelle Entrain Présentation des résultats de l enquête auprès des salariés Sommaire A- La démarche 1. Méthodologie de l

Plus en détail

LISTE DES SERVICES AGREES EN BIOLOGIE MEDICALE REGION LORRAINE ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-2012

LISTE DES SERVICES AGREES EN BIOLOGIE MEDICALE REGION LORRAINE ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-2012 LISTE DES SERVICES AGREES EN BIOLOGIE MEDICALE REGION LORRAINE ANNEE UNIVERSITAIRE 2011-2012 070 - BIOLOGIE BACTERIOLOGIE - VIROLOGIE C.H.U. DE NANCY - HOPITAL CENTRAL NANCY MEURTHE ET MOSELLE LABORATOIRE

Plus en détail

Le Contrat Thérapeutique en Catalogne

Le Contrat Thérapeutique en Catalogne Le Contrat Thérapeutique en Catalogne Programme d Aide d Intégrale aux Médecins M Malades de Catalogne Dr. Antoni Arteman Gérant Fondation Galatea Conseil Régional R de l Ordre l des Médecins M Rhône-Alpes

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale.

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE

BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE BIENTRAITANCE CHEZ LA PERSONNE ÂGÉE Dr Marie Florence PERARD-BAH Bonjour à tous, Pour ceux qui ne me connaissent pas: Je suis le Dr PERARD-BAH Gériatre responsable du pôle gériatrique du Centre Hospitalier

Plus en détail

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.

EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil. EHPAD LES SIGNOLLES D AJAIN SERVICE DE SOINS A DOMICILE 1,rue du Séminaire 23380 AJAIN 05 55 80 95 00 05 55 81 89 97 06 73 30 97 14 chajain@sil.fr REGLEMENT DE FONCTIONNEMENT DU SERVICE DE SOINS INFIRMIERS

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ENSEIGNEMENT SUPÉRIEUR ET DE LA RECHERCHE Arrêté du 8 février 2013 portant déclaration vacance d emplois professeur s universités-praticien

Plus en détail

ECONOMIE DE LA SANTE

ECONOMIE DE LA SANTE ECONOMIE DE LA SANTE Isabelle HIRTZLIN UNIVERSITE DE PARIS 1 PANTHEON-SORBONNE 11 septembre 2015 Créé par : Isabelle HIRTZLIN ECONOMIE DE LA SANTE Isabelle HIRTZLIN LES NIVEAUX D OFFRE DE SOINS On considère

Plus en détail

Les études de Médecine à l Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Santé (UFR2S) Médecine / UFR2S / UGB / St Louis

Les études de Médecine à l Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Santé (UFR2S) Médecine / UFR2S / UGB / St Louis Les études de Médecine à l Unité de Formation et de Recherche des Sciences de la Santé (UFR2S) Contexte d ouverture En 2010 FMPOS de l UCAD : 53 ans UFR Médecine de l Université de Thiès : 2 ans UFR santé

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale.

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale.

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015

Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Synthèse Sondage Sondage France Alzheimer / Opinion Way Paroles de personnes malades Principaux résultats Septembre 2015 Préambule Donner la parole aux personnes malades, ne pas s exprimer à leur place,

Plus en détail

Conseil national de l Ordre des médecins. Conditions de niveau d'études à remplir pour obtenir une licence de remplacement en spécialité.

Conseil national de l Ordre des médecins. Conditions de niveau d'études à remplir pour obtenir une licence de remplacement en spécialité. Conditions de niveau d'études à remplir pr obtenir une licence de remplacement en spécialité. ACTIVITÉ DU MÉDECIN REMPLACÉ Anatomie et cytologie pathologiques humaines anatomie et cytologie pathologiques.

Plus en détail

Enquête d opinion en matière de santé auprès des professionnels de santé des Pays de Loire. Avril 2011

Enquête d opinion en matière de santé auprès des professionnels de santé des Pays de Loire. Avril 2011 Enquête d opinion en matière de santé auprès des professionnels de santé des Pays de Loire Avril 2011 Méthodologie L'étude s est déroulée par Internet du 24 février au 25 mars 2011. 1 691 professionnels

Plus en détail

Médecins. La santé observée. dans les Pays de la Loire

Médecins. La santé observée. dans les Pays de la Loire Observatoire régional de la santé des Pays de la Loire Mars 2015 www.santepaysdelaloire.com La santé observée dans les Pays de la Loire Médecins L'essentiel Au 1er janvier 2014, la France compte 219 800

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : theses.sante@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : theses.sante@scd.uhp-nancy.fr AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs

INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES. Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs INFORMATIONS FINANCIÈRES À L ATTENTION DES PATIENTS ET DE LEURS FAMILLES Être soigné à l hôpital, combien ça coûte? tarifs En urgence, en consultation, en hospitalisation, que payerez-vous? Quels frais

Plus en détail

CONFÉRENCES D INTERNAT MÉDECINE. CYCLE DE PRÉPARATION DCEM2/DCEM3/DCEM4 En 2012/2013

CONFÉRENCES D INTERNAT MÉDECINE. CYCLE DE PRÉPARATION DCEM2/DCEM3/DCEM4 En 2012/2013 CONFÉRENCES D INTERNAT MÉDECINE CYCLE DE PRÉPARATION DCEM2/DCEM3/DCEM4 En 2012/2013 L enjeu des Epreuves Classantes Nationales est important car il détermine l accès aux spécialités médicales ou chirurgicales.

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Arrêté n 709 du 06/12/2010 portant Organisation et modalités d évaluation et de progression

Plus en détail

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION PAYS-DE-LA-LOIRE Situation en 2013

LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION PAYS-DE-LA-LOIRE Situation en 2013 LA DÉMOGRAPHIE MÉDICALE EN RÉGION PAYS-DE-LA-LOIRE Situation en 2013 Sous la direction du Dr Jean-François RAULT, Président de la Section Santé Publique et Démographie Médicale. Réalisé par Gwénaëlle LE

Plus en détail

Étude Fondation MACSF / Harris Interactive La relation de communication patient-soignant. expliquer. professionnel. temps.

Étude Fondation MACSF / Harris Interactive La relation de communication patient-soignant. expliquer. professionnel. temps. La relation de communication patient-soignant vérité patient expliquer professionnel écoute écoute médecin clarté bonne respect être relation santé relation être bonne respect empathie franchise communication

Plus en détail

Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015

Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015 Utilité des stages de perfectionnement à la conduite Juin 2015 Sondage réalisé par pour LEVEE D EMBARGO IMMEDIATE Objectifs et méthodologie Objectifs La Fondation BMW a mandaté l institut d études BVA

Plus en détail

GEF. Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles. Regards croisés hommes/femmes. Grandes Écoles au Féminin

GEF. Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles. Regards croisés hommes/femmes. Grandes Écoles au Féminin Ipsos Public Affairs / GEF Février 2007 Le parcours professionnel des diplômé(e)s de grandes écoles Regards croisés hommes/femmes GEF Qui sommes-nous? Créé en janvier 2002, GEF regroupe 9 associations

Plus en détail

La formation professionnelle selon le programme d études de 1955

La formation professionnelle selon le programme d études de 1955 Jacky TESSIER, premier directeur de l Institut de Formation en Soins Infirmiers d Allonnes, nous a laissé son témoignage à propos du «cheminement de la formation initiale du personnel soignant sur près

Plus en détail

Les perceptions des Français sur les évolutions du système de santé

Les perceptions des Français sur les évolutions du système de santé Les perceptions des Français sur les évolutions du système de santé Sondage Viavoice pour le CISS - Octobre 2010 MIEUX COMPRENDRE L OPINION POUR AGIR INSTITUT VIAVOICE Contacts : Arnaud ZEGIERMAN Aurélie

Plus en détail

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C LA CMU-C EST VALABLE CHEZ TOUS LES PROFESSIONNELS DE SANTÉ. En cas de refus de soins, contactez : votre organisme d assurance maladie ; le conseil départemental de l Ordre des médecins : www.conseil-national.medecin.fr

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de l emploi et de la solidarité

Décrets, arrêtés, circulaires. Textes généraux. Ministère de l emploi et de la solidarité J.O n 101 du 30 avril 2002 page 7790 texte n 8 Décrets, arrêtés, circulaires Textes généraux Ministère de l emploi et de la solidarité Décret n 2002-637 du 29 avril 2002 relatif à l accès aux informations

Plus en détail

INTERRUPTIONS VOLONTAIRES DE GROSSESSE ET VIOLENCES : ETUDE QUALITATIVE AUPRES DE MEDECINS GENERALISTES D ILE-DE-FRANCE

INTERRUPTIONS VOLONTAIRES DE GROSSESSE ET VIOLENCES : ETUDE QUALITATIVE AUPRES DE MEDECINS GENERALISTES D ILE-DE-FRANCE INTERRUPTIONS VOLONTAIRES DE GROSSESSE ET VIOLENCES : ETUDE QUALITATIVE AUPRES DE MEDECINS GENERALISTES D ILE-DE-FRANCE Présentation journée recherche SFTG du 09/02/2013 par Mélanie PELIZZARI Directeur

Plus en détail

CRITERES EXIGES POUR L INSCRIPTION SUR LES DIFFERENTES LISTES D APTITUDE (Sciences de la Santé)

CRITERES EXIGES POUR L INSCRIPTION SUR LES DIFFERENTES LISTES D APTITUDE (Sciences de la Santé) CONSEIL AFRICAIN ET MALGACHE POUR L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR (CAMES) -------------------------------- COMITES CONSULTATIFS INTERAFRICAINS (CCI) ---------------- CRITERES EXIGES POUR L INSCRIPTION SUR LES

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale.

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

- COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 -

- COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - COMMUNIQUE DE PRESSE 06 JANVIER 2011 - REGROUPEMENT DE LA CLINIQUE ADASSA ET DE LA CLINIQUE DU DIACONAT DE STRASBOURG --- NAISSANCE DE LA CLINIQUE ADASSA - DIACONAT --- Strasbourg (Bas-Rhin), le 06 janvier 2011 la clinique Adassa et la clinique

Plus en détail

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES,

- Santé Protection Sociale 2006 de l IRDES, CFDT 2008 Enquête Santé L enquête CFDT sur la santé des français s est déroulée dans 4 régions (Ile de France, Lorraine, Pays de la Loire, et Bretagne) entre mars et septembre 2008, auprès d un échantillon

Plus en détail

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels»

Signature d une convention de partenariat «Capital santé des seniors et liens intergénérationnels» Fiche de presse Une force de proposition indépendante à l initiative de la Ville de Montpellier Direction de la Communication de la Ville de Montpellier - ANATOME - Novembre 2010 Signature d une convention

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E

CAHIER DES CHARGES INFIRMIER-ÈRE DIPLÔMÉ-E Madame/Monsieur 1. DÉFINITION DE LA FONCTION Au service du projet institutionnel, la titulaire du poste : Exerce dans un cadre législatif et un contexte sanitaire connus (loi sur l exercice professionnel,

Plus en détail

L'Obésité : une épidémie?

L'Obésité : une épidémie? Communiqué de presse 5 mars 2014 L'Obésité : une épidémie? Résultats de l'étude MGEN «Habitudes de vie et surpoids» 3 Français sur 4 se jugent en bonne santé, 1 sur 2 est en surpoids, 16% sont obèses 2/3

Plus en détail

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C

couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C couverture maladie universelle Artisans, commerçants et professionnels libéraux VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU-C Juillet 2015 VOUS BÉNÉFICIEZ DE LA CMU COMPLÉMENTAIRE Vous avez de faibles ressources et à ce

Plus en détail

RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT

RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT RECOMMANDATIONS DU COLLEGE A PROPOS DU PHARMACIEN ADJOINT MAITRE DE STAGE ADJOINT L agrément de maître de stage repose à la fois sur des critères liés à l officine d une part et à son titulaire d autre

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale.

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Décret n o 2006-652 du 2 juin 2006 relatif à la formation continue odontologique et modifiant la quatrième partie

Plus en détail

Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer

Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer Les Belges sont satisfaits de leur médecin Transparence et coûts restent cependant à améliorer Annexe À l occasion du 50 ème anniversaire de l assurance soins de santé et indemnités, la MC a mené une enquête

Plus en détail

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire

Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire www.zupdeco.org Communiqué de presse Avril 2015 Etude OpinionWay pour ZUPdeCO : L impact de l accompagnement scolaire Difficultés d apprentissage, décrochage, accompagnement scolaire et perception de réussite

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Décret n o 2006-651 du 2 juin 2006 relatif à la formation pharmaceutique continue et modifiant la quatrième partie

Plus en détail

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e

La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e La prise en charge d e v o t r e a f f e c t i o n d e l o n g u e d u r é e Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous

Plus en détail

THÈSE DOCTEUR EN MÉDECINE

THÈSE DOCTEUR EN MÉDECINE UNIVERSITÉ DE LORRAINE 2013 FACULTÉ DE MÉDECINE DE NANCY THÈSE pour obtenir le grade de DOCTEUR EN MÉDECINE Présentée et soutenue publiquement dans le cadre du troisième cycle de Médecine Générale par

Plus en détail

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière

Fiche d évolution. Fiche d évolution du MACRO métier. Infirmier/ière. Infirmier/ière J1504 - Soins infirmiers spécialisés en bloc opératoire spécialisés en anesthésie J1507 - Soins infirmiers spécialisés 1 Les activités principales L infirmier doit assurer, sous l autorité des médecins,

Plus en détail

Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière

Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière Savoir reconnaître et prévenir l exploitation financière Guide pour les personnes âgées du Manitoba Selon des recherches canadiennes, près de 10 % des personnes âgées du Manitoba seront victimes d une

Plus en détail

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle

Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle 197 À l intention des médecins omnipraticiens 27 novembre 2014 Modifications à l entente particulière relative à l assurance responsabilité professionnelle Amendement n o 139 La Régie vous présente les

Plus en détail

La prise en charge. de votre affection de longue durée

La prise en charge. de votre affection de longue durée La prise en charge de votre affection de longue durée Comment fonctionne la prise en charge à 100 %? Quels sont les avantages pour vous? À quoi vous engagez-vous? Comment êtes-vous remboursé? Votre médecin

Plus en détail

PROFIL DE POSTE DU PSYCHOLOGUE EN EHPAD

PROFIL DE POSTE DU PSYCHOLOGUE EN EHPAD PROFIL DE POSTE DU PSYCHOLOGUE EN EHPAD élaboré par un groupe de psychologues travaillant en EHPAD dans le Val-de-Marne Janvier 2010, réactualisé en janvier 2013 par l APG94. PROFIL DE POSTE DU PSYCHOLOGUE

Plus en détail

Stéphane Beaulieu. L avenir de la formation universitaire en psychologie. Marie Girard-Hurtubise

Stéphane Beaulieu. L avenir de la formation universitaire en psychologie. Marie Girard-Hurtubise CHRONIQUE ENTREVUE Stéphane Beaulieu L avenir de la formation universitaire en psychologie Marie Girard-Hurtubise À l instar d autres universités québécoises, le département de psychologie de l Université

Plus en détail

Diplôme Inter-Universitaire des Services de Santé et de Secours Médical des Services Départementaux d Incendie et de Secours

Diplôme Inter-Universitaire des Services de Santé et de Secours Médical des Services Départementaux d Incendie et de Secours Diplôme Inter-Universitaire des Services de Santé et de Secours Médical des Services Départementaux d Incendie et de Secours Santé Publique Santé Travail Travail d Application Tutoré année 2007 Première

Plus en détail

Aide à l acquisition d une complémentaire

Aide à l acquisition d une complémentaire Les définitions présentées ci-dessous sont extraites du glossaire de l assurance complémentaire santé édité par l Union Nationale des Organismes d Assurance Maladie Complémentaire. Aide à l acquisition

Plus en détail

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins

Observatoire National de la santé des jeunes. Accès aux droits et aux soins Observatoire National de la santé des jeunes Accès aux droits et aux soins Données septembre 2012 «Observatoire santé UNHAJ - accès aux droits et aux soins» La santé des jeunes sous observationerreur!

Plus en détail

MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE. UNIVERSITE DE SFAX FACULTE DE MEDECINE DE SFAX COMMUNIQUE

MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE. UNIVERSITE DE SFAX FACULTE DE MEDECINE DE SFAX COMMUNIQUE MINISTERE DE L ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE. UNIVERSITE DE SFAX FACULTE DE MEDECINE DE SFAX COMMUNIQUE La Faculté de Médecine de Sfax dispense au cours de l année universitaire

Plus en détail

Objet : Demande d admission à l Université de Mons Année académique 2010-2011 (Etudiants hors Union Européenne)

Objet : Demande d admission à l Université de Mons Année académique 2010-2011 (Etudiants hors Union Européenne) Objet : Demande d admission à l Université de Mons Année académique 2010-2011 (Etudiants hors Union Européenne) Madame, Mademoiselle, Monsieur, Afin de permettre l examen de votre demande d admission à

Plus en détail

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL

DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL DE LA CLINIQUE INFIRMIÈRE A LA CONSULTATION INFIRMIÈRE EN SANTE AU TRAVAIL 1 1. Le raisonnement clinique Définition Face à une demande de soin, le professionnel infirmier axe son raisonnement clinique

Plus en détail

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN Recueil de gestion POLITIQUE Code : 1361-00-16 Nombre de pages : 8 POLITIQUE RELATIVE AU DÉVELOPPEMENT DES RESSOURCES HUMAINES À L INTENTION DES PROFESSEURS ET DU PERSONNEL PROFESSIONNEL ET DE SOUTIEN

Plus en détail

Les journées de rencontre CNPTP CCN 66. Paris, le 22 janvier 2015

Les journées de rencontre CNPTP CCN 66. Paris, le 22 janvier 2015 Les journées de rencontre CNPTP CCN 66 Paris, le 22 janvier 2015 La CNPTP en bref La Commission Nationale Paritaire Technique de Prévoyance (CNPTP) pilote le régime mutualisé de prévoyance des personnels

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : theses.sante@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : theses.sante@scd.uhp-nancy.fr AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer

Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Objectif 8 : Réduire les risques de séquelles et de second cancer Les progrès réalisés dans le diagnostic et les traitements ont permis d accroître les chances de guérison pour nombre de cancers. Ils n

Plus en détail

Les attributions des délégués du personnel

Les attributions des délégués du personnel Les attributions des délégués du personnel Le délégué du personnel a pour rôle de faciliter les relations entre l employeur et l ensemble du personnel. Sa mission principale est de présenter à l employeur

Plus en détail

CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE "Saadna Mohamed Abdenour" Sétif

CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE Saadna Mohamed Abdenour Sétif CENTRE HOSPITALO-UNIVERSITAIRE "Saadna Mohamed Abdenour" Sétif 2 e Forum Paramédical International 08 et 09 Décembre 2010 LE CADRE PARAMEDICAL «LE MANAGER» Mr S. ARIF Service de CCI CHU Sétif Deuxièmes

Plus en détail

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE

RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE RESOLUTION ADOPTEE LE 14 JUIN 2003 CONGRES DE TOULOUSE 12/14 JUIN 2003 25 MESURES POUR REDUIRE LES INEGALITES DE SANTE Le système de santé est confronté à une crise d une gravité sans précédent, dont la

Plus en détail

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale.

AVERTISSEMENT. D'autre part, toute contrefaçon, plagiat, reproduction encourt une poursuite pénale. AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

Contact SCD Nancy 1 : theses.sante@scd.uhp-nancy.fr

Contact SCD Nancy 1 : theses.sante@scd.uhp-nancy.fr AVERTISSEMENT Ce document est le fruit d'un long travail approuvé par le jury de soutenance et mis à disposition de l'ensemble de la communauté universitaire élargie. Il est soumis à la propriété intellectuelle

Plus en détail

BURN OUT Il comporte trois dimensions : un épuisement émotionnel une tendance à dépersonnaliser ses patients

BURN OUT Il comporte trois dimensions : un épuisement émotionnel une tendance à dépersonnaliser ses patients BURN OUT Le burn out est un syndrome touchant les personnes impliquées auprès d'autrui et tout particulièrement dans une relation de soin. Il comporte trois dimensions : un épuisement émotionnel qui se

Plus en détail

Les Français et le projet de loi de déremboursement des médicaments. Ifop pour Groupe PHR

Les Français et le projet de loi de déremboursement des médicaments. Ifop pour Groupe PHR Les Français et le projet de loi de déremboursement des médicaments FD/GM N 113338 Contacts Ifop : Frédéric Dabi / Guillaume Marchal Département Opinion et Stratégies d'entreprise TEL : 01 45 84 14 44

Plus en détail

SYNDROME D APNEE DU SOMMEIL ET CONDUITE DE VEHICULES MOTORISES

SYNDROME D APNEE DU SOMMEIL ET CONDUITE DE VEHICULES MOTORISES SYNDROME D APNEE DU SOMMEIL ET CONDUITE DE VEHICULES MOTORISES Votre syndrome d'apnée du sommeil peut provoquer une somnolence et une baisse de votre vigilance dans la journée. Sans une prise en charge

Plus en détail

Modification 72 à l Accord-cadre

Modification 72 à l Accord-cadre 024 À l intention des médecins spécialistes 29 avril Modification 72 à l Accord-cadre Assurance responsabilité professionnelle Les représentants du ministère de la Santé et des Services sociaux et de votre

Plus en détail

Colloque: «Quel avenir pour la dépendance?»

Colloque: «Quel avenir pour la dépendance?» Colloque: «Quel avenir pour la dépendance?» L ancien premier ministre, François Fillon, évoquait lors de son discours d'ouverture du troisième débat interrégional sur la dépendance : «La dépendance concerne

Plus en détail

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT

ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT ÉDUCATION THÉRAPEUTIQUE DU PATIENT Recommandations Isabelle Berthon Introduction (1) La Haute Autorité de santé et l Institut National de Prévention et d Education Pour la Santé ont publié en juin 2007

Plus en détail

DESCRIPTION DETAILLEE DU PROGRAMME

DESCRIPTION DETAILLEE DU PROGRAMME DESCRIPTION DETAILLEE DU PROGRAMME PROGRAMME DÉTAILLÉ UE 1 ÈRE ANNÉE L1S1 S1 NOM MATIERES TOTAL COURS TP/TD personnel PHYSIQUE 28 5 23 UE1 Biophysique 1 BIOMATHEMATIQUES 192 28 5 23 BIOPHYSIQUE 40 8 32

Plus en détail

Pascal LACHAISE Paul TORNER. Matthieu PICARD

Pascal LACHAISE Paul TORNER. Matthieu PICARD La communication médecins/ pharmaciens/patients Enquête sur les attentes des différents acteurs. Quelles solutions pour améliorer la concertation médecin/pharmacien pour le bénéfice du patient? Pascal

Plus en détail

Les prérogatives du mineur sur sa santé

Les prérogatives du mineur sur sa santé 5e Rencontres médico-juridico-sociales autour de l enfant Protection de l enfance et santé Les prérogatives du mineur sur sa santé Claire Quennesson - Doctorante CERFAP Introduction Mineur Personne âgée

Plus en détail

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique.

ARRÊTÉ du. relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère du travail, de l emploi NOR : ARRÊTÉ du relatif au cahier des charges de santé de la maison de santé mentionné à l article L. 6323-3 du code de la santé publique. Le ministre

Plus en détail

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale

Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Caisse Nationale de l'assurance Maladie des Travailleurs Salariés Sécurité Sociale Circulaire CNAMTS Date : 22/01/86 MM et MMES les Directeurs des Caisses Primaires d'assurance Maladie Origine : DGR Réf.

Plus en détail

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005

LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 LES CONDITIONS DE VIE ET D ÉTUDES DES ÉTUDIANTS ÉTRANGERS INSCRITS À L UNIVERSITÉ PARIS DESCARTES EN 2004-2005 L OSEIPE a pour objectif de mieux informer les jeunes avant qu ils ne s engagent dans une

Plus en détail

Panorama de la méthode en organisation

Panorama de la méthode en organisation Albert Moundosso Panorama de la méthode en organisation Les différents visionnaires, concepteurs et praticiens de l organisation du travail Publibook Retrouvez notre catalogue sur le site des Éditions

Plus en détail

Avis et communications

Avis et communications Avis et communications AVIS DIVERS MINISTÈRE DE LA SANTÉ ET DES SOLIDARITÉS Avis de publication des annexes prévues à l arrêté du 23 novembre 2006 pris en application de l article 8 de l arrêté du 4 mars

Plus en détail

L ACCES POUR TOUS A LA SANTE REVENDICATION DE L APF

L ACCES POUR TOUS A LA SANTE REVENDICATION DE L APF L ACCES POUR TOUS A LA SANTE REVENDICATION DE L APF La santé est définie par l Organisation Mondiale de la santé comme un «état de complet bien-être physique, mental et social et ne consiste pas seulement

Plus en détail

L OBLIGATION DE FORMATION MEDICALE CONTINUE (FMC)

L OBLIGATION DE FORMATION MEDICALE CONTINUE (FMC) L OBLIGATION DE FORMATION MEDICALE CONTINUE (FMC) HISTORIQUE, ETAT DES LIEUX ET PERSPECTIVES Conseil national de la FMC des praticiens hospitaliers CN FMCH SOMMAIRE Le lien entre formation médicale initiale

Plus en détail

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016

DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 DOSSIER DE PRESSE Rennes le 5 juillet 2016 Groupement Hospitalier de Territoire - Haute Bretagne : 11 établissements publics de santé engagés au service de la population Jeudi 30 juin, la convention constitutive

Plus en détail

NUTRITION EN MEDECINE GENERALE : QUELLES REALITES? Résultats de l enquête SFMG réalisée en mars 2006

NUTRITION EN MEDECINE GENERALE : QUELLES REALITES? Résultats de l enquête SFMG réalisée en mars 2006 NUTRITION EN MEDECINE GENERALE : QUELLES REALITES? Résultats de l enquête SFMG réalisée en mars 2006 Une enquête réalisée sur la nutrition en médecine générale * pour l montre que la nutrition est un sujet

Plus en détail

ZOOM ETUDE Les études médicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 31 octobre 2015

ZOOM ETUDE Les études médicales. Auditorium de l Institut Français du Bénin 31 octobre 2015 ZOOM ETUDE Auditorium de l Institut Français du Bénin 31 octobre 2015 L enseignement supérieur français - santé Études de médecine, pharmacie et odontologie : Universités en partenariat avec des CHU (Centres

Plus en détail

Prélèvements d organes chez les patients décédés après arrêts thérapeutiques (Maastricht III) résultats du questionnaire SRLF

Prélèvements d organes chez les patients décédés après arrêts thérapeutiques (Maastricht III) résultats du questionnaire SRLF Prélèvements d organes chez les patients décédés après arrêts thérapeutiques (Maastricht III) résultats du questionnaire SRLF Le questionnaire a été élaboré par la Commission d éthique de la SRLF : Didier

Plus en détail

Services d orientation pour adultes

Services d orientation pour adultes Services d orientation pour adultes Le c.o. pour adultes est le spécialiste de la relation entre l individu, le travail et la formation. Se réorienter Trouver un travail à sa mesure Faire le point sur

Plus en détail

Les métiers en lien avec la filière Masso-kinésithérapie. Monsieur Ph. SAUVAGEON Professeur J.L. JOUVE

Les métiers en lien avec la filière Masso-kinésithérapie. Monsieur Ph. SAUVAGEON Professeur J.L. JOUVE 1 Information PACES 19 Septembre 2013 Filière Masso-Kinésithérapie Les métiers en lien avec la filière Masso-kinésithérapie Monsieur Ph. SAUVAGEON Professeur J.L. JOUVE 2 KINÉSITHÉRAPIE Du Grec: «KINESIS»,

Plus en détail

DISCOURS DE MME HELENE CONWAY-MOURET, MINISTRE DELEGUEE CHARGEE DES FRANÇAIS DE L'ETRANGER

DISCOURS DE MME HELENE CONWAY-MOURET, MINISTRE DELEGUEE CHARGEE DES FRANÇAIS DE L'ETRANGER 1 DISCOURS DE MME HELENE CONWAY-MOURET, MINISTRE DELEGUEE CHARGEE DES FRANÇAIS DE L'ETRANGER A L OCCASION DE LA RENCONTRE SUR «L ARRIVEE DE L ENFANT EN FRANCE : LA FIN DU PROCESSUS D ADOPTION?» (Centre

Plus en détail

SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5

SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5 SOMMAIRE I. INTRODUCTION 4 II. SOURCES D INFORMATION 5 2.1. ETUDES REALISEES PAR LES SERVICES DES CAISSES D ASSURANCE MALADIE 5 2.2. ANALYSE DE LA LITTERATURE 5 2.3. ANALYSE DES VENTES 6 2.4. COMPARAISONS

Plus en détail