Les réseaux ad hoc : problèmes de sécurité et solutions potentielles

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les réseaux ad hoc : problèmes de sécurité et solutions potentielles"

Transcription

1 Les réseaux ad hoc : problèmes de sécurité et solutions potentielles Jérôme LEBEGUE, Christophe BIDAN et Bernard JOUGA Supélec Rennes - Equipe SSIR 13 octobre 2005 Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 1/25

2 1 Réseaux ad hoc Caractéristiques Routage 2 Dénitions En écoute En détournement de trac 3 Sans tricher En trichant 4 Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 2/25

3 Caractéristiques Routage Réseaux ad hoc - Spécités Caractéristiques Sans l Mobile Sans infrastructure existante Tous les n uds participent activement au réseau Fonctionnement Autonome Possibilité d'être relié à un réseau xe par des passerelles Utilisations Services d'urgence post catastrophe, réseaux de capteurs, réseaux tactiques... Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 3/25

4 Réseaux ad hoc - Routage 1 Caractéristiques Routage Réseaux particuliers protocoles de routage spéciques Il existe de nombreux critères pour classer les protocoles mais nous utiliserons celui reposant sur l'attitude des n uds dans le routage : attitude proactive attitude réactive Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 4/25

5 Caractéristiques Routage Réseaux ad hoc - Routage 2 Protocoles proactifs Maintien d'une table de routage à jour par l'échange périodique de messages + table de routage toujours à jour envoi de messages rapide surcoût en bande passante dû à l'émission régulière de paquets Protocoles réactifs Routage à la demande, les routes ne sont construites que lors de l'envoi de messages + pas de surconsommation délai avant envoi des messages dû au temps nécessaire pour trouver la route Note : existence de protocoles dit hybrides Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 5/25

6 Dénitions En écoute En détournement de trac 1 Réseaux ad hoc Caractéristiques Routage 2 Dénitions En écoute En détournement de trac 3 Sans tricher En trichant 4 Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 6/25

7 Dénitions En écoute En détournement de trac Dénitions de quelques termes utilisés Ecoute Désigne une situation où l'attaquant se contentera d'écouter le trac sans modier celui-ci Détournement de trac Désigne le fait que l'attaquant force une communication entre deux n uds à transiter par lui. Il peut ensuite en faire ce qu'il veut (la bloquer, l'altérer et la faire suivre,...) Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 7/25

8 Dénitions En écoute En détournement de trac Ecoute Filaire Ecoute simple en environnement Hub (plus complexe avec des switchs) Nécessité d'accès physique au réseau (à mitiger avec les réseaux WIFI) Ad hoc Réseau sans l donc écoute simple Mais écoute limitée au réseau environnant Conclusion Situation similaire et mécanismes de sécurité à employer identiques nous n'allons pas nous y intéresser plus longtemps Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 8/25

9 Dénitions En écoute En détournement de trac Détournement de trac Filaire Nécessité d'une position de routeur Attaque dicile à mettre en uvre Ad hoc Le n ud est déjà en position de routeur Il ne reste plus qu'à s'assurer que les échanges à intercepter passe bien par nous Conclusion La principale diculté du laire (être routeur) disparaît en ad hoc situation plus préoccupante Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 9/25

10 Sans tricher En trichant 1 Réseaux ad hoc Caractéristiques Routage 2 Dénitions En écoute En détournement de trac 3 Sans tricher En trichant 4 Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 10/25

11 Sans tricher Sans tricher En trichant Position géographique L'attaquant se trouve déjà sur le chemin (il est déjà routeur) L'attaquant n'est pas sur le chemin mais se déplace pour l'être Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 11/25

12 En trichant - Sur le routage Sans tricher En trichant Attaque du siphon But : attirer un maximum de trac Méthode : mentir sur le nombre et l'identité de ses voisins Conséquence : création d'une sorte de trou noir au milieu du réseau Attaque du trou de ver L'attaquant construit un tunnel entre lui et son complice et grâce à cela fait croire aux victimes que le meilleur chemin passe par là Tunnel Tunnel Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 12/25

13 Sans tricher En trichant En trichant - Sur la couche matérielle Rushing Attack Attaque spécique aux protocoles de routage réactifs Augmente les chances d'être choisi comme routeur Exploite les temporisations matérielles (et parfois logicielles) Augmentation sensiblement des chances de réussite d'une attaque par position géographique Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 13/25

14 1 Réseaux ad hoc Caractéristiques Routage 2 Dénitions En écoute En détournement de trac 3 Sans tricher En trichant 4 Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 14/25

15 Apports : des n uds Authenticité et intégrité des messages Tentative d'attaque d'un n ud extérieur ECHEC Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 15/25

16 Attaque d'un n ud authentié Avantages et inconvénients SUCCES + des n uds et authenticité des messages Pas de gestion automatique des n uds corrompus (un n ud authentié=un n ud de conance) Problèmes de déploiement importants Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 16/25

17 - Problèmes de déploiement La principale cause de problèmes : l'absence de serveurs centraux d'authentication Solutions existantes Emploi de la cryptographie à seuil oui mais : Choix du seuil Initialisation du réseau Méthode du resurrecting duckling Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 17/25

18 Attaque d'un n ud SUCCES Mauvais comportement d'un n ud EJECTION Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 18/25

19 Avantages et inconvénients + Pas de nécessité de serveurs centraux + Eviction automatique des n uds corrompus Pas de gestion d'authenticité des messages et des identités Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 19/25

20 ET réputation Attaque d'un n ud extérieur Attaque d'un n ud authentié ECHEC EJECTION Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 20/25

21 ET réputation Avantages et inconvénients + forte + Eviction automatique des n uds corrompus Diculté de mise en place Consommation importante en ressources Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 21/25

22 Diculté de mise en place Toujours pas de serveurs centraux d'authentication Mais de la réputation Jouer sur la combinaison réputation/authentication Commencer par de la réputation pour nir par de l'authentication Distribuer la réputation de manière sécurisée pour en augmenter la portée Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 22/25

23 Consommation importante des ressources Un n ud typique de réseau ad hoc est petit et mobile, ce qui a pour conséquences : fonctionnement sur batterie faible puissance de calcul bande passante limitée la solution '+' est attirante mais impossible à utiliser telle qu'elle Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 23/25

24 En résumé Problème Les réseaux ad hoc sont beaucoup plus exposés au détournement de trac que les réseaux laires Solution Combinaison de mécanismes d'authentication et d'un système de réputation Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 24/25

25 Questions? Merci de votre attention. Des questions? Jérôme LEBEGUE - Sécurité des réseaux ad hoc 25/25

Cryptographie. Master de cryptographie Architectures PKI. 23 mars 2015. Université Rennes 1

Cryptographie. Master de cryptographie Architectures PKI. 23 mars 2015. Université Rennes 1 Cryptographie Master de cryptographie Architectures PKI 23 mars 2015 Université Rennes 1 Master Crypto (2014-2015) Cryptographie 23 mars 2015 1 / 17 Cadre Principe de Kercho : "La sécurité d'un système

Plus en détail

KASPERSKY DDOS PROTECTION. Découvrez comment Kaspersky Lab défend les entreprises contre les attaques DDoS

KASPERSKY DDOS PROTECTION. Découvrez comment Kaspersky Lab défend les entreprises contre les attaques DDoS KASPERSKY DDOS PROTECTION Découvrez comment Kaspersky Lab défend les entreprises contre les attaques DDoS LES ENTREPRISES SONT DEVENUES LA CIBLE DES CYBER-CRIMINELS. Si votre entreprise a déjà subi une

Plus en détail

Charte d installation des réseaux sans-fils à l INSA de Lyon

Charte d installation des réseaux sans-fils à l INSA de Lyon Charte d installation des réseaux sans-fils à l INSA de Lyon Toute installation d un point d accès est soumise à autorisation auprès du Responsable Sécurité des Systèmes d Information (RSSI) de l INSA

Plus en détail

Dédecace. A mes chers parents. A la personne qui a été prés de moi, ma soutenu, encouragé, Ma Femme. A mes frères et soeurs. A tous mes neveux.

Dédecace. A mes chers parents. A la personne qui a été prés de moi, ma soutenu, encouragé, Ma Femme. A mes frères et soeurs. A tous mes neveux. Dédecace J'ai toujours pensé faire ou orir quelque chose à mes parents en signe de reconnaissance pour tout ce qu'ils ont consenti comme eorts, rien que pour me voir réussir, et voilà, l'occasion est venue.

Plus en détail

Réseau : Interconnexion de réseaux, routage et application de règles de filtrage.

Réseau : Interconnexion de réseaux, routage et application de règles de filtrage. TD réseau - Réseau : interconnexion de réseau Réseau : Interconnexion de réseaux, routage et application de règles de filtrage. Un réseau de grande importance ne peut pas seulement reposer sur du matériel

Plus en détail

Extrait de Plan de Continuation d'activité Octopuce

Extrait de Plan de Continuation d'activité Octopuce v. 2 décembre 2012 Extrait de Plan de Continuation d'activité Octopuce Introduction Octopuce est un hébergeur d'infrastructures web, opérateur Internet indépendant, et fournisseur d'infogérance pour ses

Plus en détail

Comprendre le Wi Fi. Patrick VINCENT pvincent@erasme.org

Comprendre le Wi Fi. Patrick VINCENT pvincent@erasme.org Comprendre le Wi Fi Patrick VINCENT pvincent@erasme.org Le standard 802.11 Débit théorique maximum 802.11b 802.11a 802.11g 11 Mbps 54 Mbps 54 Mbps Bande de fréquence Portée maximale Observations intérieur

Plus en détail

La sécurité dans un réseau Wi-Fi

La sécurité dans un réseau Wi-Fi La sécurité dans un réseau Wi-Fi Par Valérian CASTEL. Sommaire - Introduction : Le Wi-Fi, c est quoi? - Réseau ad hoc, réseau infrastructure, quelles différences? - Cryptage WEP - Cryptage WPA, WPA2 -

Plus en détail

Le WiFi sécurisé. 16 Octobre 2008 PRATIC RIOM

Le WiFi sécurisé. 16 Octobre 2008 PRATIC RIOM Le WiFi sécurisé 16 Octobre 2008 PRATIC RIOM Plan Introduction Les réseaux sans fil WiFi Les risques majeurs liés à l utilisation d un réseau WiFi Comment sécuriser son réseau WiFi La cohabitation entre

Plus en détail

Virtual Private Network WAFA GHARBI (RT4) CYRINE MAATOUG (RT4) BOCHRA DARGHOUTH (RT4) SALAH KHEMIRI (RT4) MARWA CHAIEB (RT3) WIEM BADREDDINE (RT3)

Virtual Private Network WAFA GHARBI (RT4) CYRINE MAATOUG (RT4) BOCHRA DARGHOUTH (RT4) SALAH KHEMIRI (RT4) MARWA CHAIEB (RT3) WIEM BADREDDINE (RT3) Virtual Private Network WAFA GHARBI (RT4) CYRINE MAATOUG (RT4) BOCHRA DARGHOUTH (RT4) SALAH KHEMIRI (RT4) MARWA CHAIEB (RT3) WIEM BADREDDINE (RT3) Table des matières 1. Présentation de l atelier 2 1.1.

Plus en détail

Dimensionnement Introduction

Dimensionnement Introduction Dimensionnement Introduction Anthony Busson Dimensionnement Pourquoi dimensionner? Création d un système informatique ou réseau Problème de décision (taille des différents paramètres) Evaluer les performances

Plus en détail

Les principes de la sécurité

Les principes de la sécurité Les principes de la sécurité Critères fondamentaux Master 2 Professionnel Informatique 1 Introduction La sécurité informatique est un domaine vaste qui peut appréhender dans plusieurs domaines Les systèmes

Plus en détail

Intérêt du NAT (Network Address Translation) Administration Réseau Niveau routage. Exemple d Intranet. Principe NAT

Intérêt du NAT (Network Address Translation) Administration Réseau Niveau routage. Exemple d Intranet. Principe NAT Administration Réseau Niveau routage Intérêt du NAT (Network Address Translation) Possibilité d utilisation d adresses privées dans l 4 2 1 Transport Réseau Liaison Physique Protocole de Transport Frontière

Plus en détail

Movie Cube. Manuel utilisateur pour la fonction sans fil WiFi

Movie Cube. Manuel utilisateur pour la fonction sans fil WiFi Movie Cube Manuel utilisateur pour la fonction sans fil WiFi Table des matières 1. Connexion de l'adaptateur USB sans fil WiFi...3 2. Paramétrage sans fil...4 2.1 Infrastructure (AP)...5 2.2 Peer to Peer

Plus en détail

Master d'informatique 1ère année. Réseaux et protocoles. Architecture : les bases

Master d'informatique 1ère année. Réseaux et protocoles. Architecture : les bases Master d'informatique 1ère année Réseaux et protocoles Architecture : les bases Bureau S3-203 Mailto : alexis.lechervy@unicaen.fr D'après un cours de Jean Saquet Réseaux physiques LAN : Local Area Network

Plus en détail

Cisco Certified Network Associate

Cisco Certified Network Associate Cisco Certified Network Associate Version 4 Notions de base sur les réseaux Chapitre 5 01 Dans un environnement IPv4, quelles informations un routeur utilise-t-il pour transmettre des paquets de données

Plus en détail

Concilier mobilité et sécurité pour les postes nomades

Concilier mobilité et sécurité pour les postes nomades Concilier mobilité et sécurité pour les postes nomades Gérard Péliks Responsable Marketing Solutions de Sécurité EADS TELECOM 01 34 60 88 82 gerard.peliks@eads-telecom.com Pouvoir utiliser son poste de

Plus en détail

État Réalisé En cours Planifié

État Réalisé En cours Planifié 1) Disposer d'une cartographie précise de l installation informatique et la maintenir à jour. 1.1) Établir la liste des briques matérielles et logicielles utilisées. 1.2) Établir un schéma d'architecture

Plus en détail

Présentation d'un Réseau Eole +

Présentation d'un Réseau Eole + Présentation d'un Réseau Eole + Le Pourquoi du comment... Comprendre les différents types de documentation fournit avec la solution Eole Plus. Novice Confirmé Expert Version 1.0 Mai 2006 Permission est

Plus en détail

Les Protocoles de sécurité dans les réseaux WiFi. Ihsane MOUTAIB & Lamia ELOFIR FM05

Les Protocoles de sécurité dans les réseaux WiFi. Ihsane MOUTAIB & Lamia ELOFIR FM05 Les Protocoles de sécurité dans les réseaux WiFi Ihsane MOUTAIB & Lamia ELOFIR FM05 PLAN Introduction Notions de sécurité Types d attaques Les solutions standards Les solutions temporaires La solution

Plus en détail

L'écoute des conversations VoIP

L'écoute des conversations VoIP L'écoute des conversations VoIP Marc-André Meloche (OSCP, C EH, Security+) et Eric Gingras 5 à 7 Technique 21 Septembre 2010 Gardien Virtuel Entreprise de services-conseils spécialisée dans la sécurité

Plus en détail

VoIP Sniffing IHSEN BEN SALAH (GL 3) MAHMOUD MAHDI (GL 3) MARIEM JBELI (RT 2) SAFA GALLAH (RT 3) SALAH KHEMIRI (RT 3) YOUSSEF BEN DHIAF (GL 3)

VoIP Sniffing IHSEN BEN SALAH (GL 3) MAHMOUD MAHDI (GL 3) MARIEM JBELI (RT 2) SAFA GALLAH (RT 3) SALAH KHEMIRI (RT 3) YOUSSEF BEN DHIAF (GL 3) VoIP Sniffing IHSEN BEN SALAH (GL 3) MAHMOUD MAHDI (GL 3) MARIEM JBELI (RT 2) SAFA GALLAH (RT 3) SALAH KHEMIRI (RT 3) YOUSSEF BEN DHIAF (GL 3) Table des matières: 1. Présentation de l atelier... 2 2. Présentation

Plus en détail

Dossier de réalisation d'un serveur DHCP et d'un Agent-Relais SOMMAIRE. I. Principe de fonctionnement du DHCP et d'un Agent-Relais

Dossier de réalisation d'un serveur DHCP et d'un Agent-Relais SOMMAIRE. I. Principe de fonctionnement du DHCP et d'un Agent-Relais SOMMAIRE I. Principe de fonctionnement du DHCP et d'un Agent-Relais II. Plan d'adressage et maquettage du réseau III. Dossier de réalisation IV. Tests de validation VIALAR Yoann Page 1 I. Principe de fonctionnement

Plus en détail

Routeur Chiffrant Navista Version 2.8.0. Et le protocole de chiffrement du Réseau Privé Virtuel Navista Tunneling System - NTS Version 3.1.

Routeur Chiffrant Navista Version 2.8.0. Et le protocole de chiffrement du Réseau Privé Virtuel Navista Tunneling System - NTS Version 3.1. Routeur Chiffrant Navista Version 2.8.0 Et le protocole de chiffrement du Réseau Privé Virtuel Navista Tunneling System - NTS Version 3.1.0 Cibles de sécurité C.S.P.N Référence : NTS-310-CSPN-CIBLES-1.05

Plus en détail

Les rootkits navigateurs

Les rootkits navigateurs Sogeti/ESEC Les rootkits navigateurs 1/52 Les rootkits navigateurs Christophe Devaux - christophe.devaux@sogeti.com Julien Lenoir - julien.lenoir@sogeti.com Sogeti ESEC Sogeti/ESEC Les rootkits navigateurs

Plus en détail

FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES FES SAIS MASTER SYSTEMES INTELLIGENTS ET RESEAUX MST SIR 2014 TP WIFI. Encadré par PR.

FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES FES SAIS MASTER SYSTEMES INTELLIGENTS ET RESEAUX MST SIR 2014 TP WIFI. Encadré par PR. FACULTE DES SCIENCES ET TECHNIQUES FES SAIS MASTER SYSTEMES INTELLIGENTS ET RESEAUX MST SIR 2014 TP WIFI Encadré par PR.AHLAM BEGEDOURI Abdelhamid El hassani Mohamed Ouddaf Nacer Harti Yahya kharban Hatim

Plus en détail

Hypervision et pilotage temps réel des réseaux IP/MPLS

Hypervision et pilotage temps réel des réseaux IP/MPLS Hypervision et pilotage temps réel des réseaux IP/MPLS J.M. Garcia, O. Brun, A. Rachdi, A. Al Sheikh Workshop autonomique 16 octobre 2014 Exemple d un réseau opérateur national 8 technologies : 2G / 3G

Plus en détail

Sécurité des réseaux sans fil

Sécurité des réseaux sans fil Sécurité des réseaux sans fil Matthieu Herrb CNRS-LAAS matthieu.herrb@laas.fr Septembre 2003 SIARS Toulouse 2003 Plan La technologie sans fils Faiblesses et Attaques Architecture Sécurisation des postes

Plus en détail

Les menaces informatiques

Les menaces informatiques Tout ordinateur connecté à un réseau informatique est potentiellement vulnérable à une attaque. Une «attaque» est l'exploitation d'une faille d'un système informatique (système d'exploitation, logiciel

Plus en détail

Concept Compumatica Secure Mobile

Concept Compumatica Secure Mobile LivreBlanc Concept Compumatica Secure Mobile La solution voix et SMS sécurisés pour les organisations et Compumatica secure networks 2014 Compumatica secure networks www.compumatica.com La solution voix

Plus en détail

Le Multicast. A Guyancourt le 16-08-2012

Le Multicast. A Guyancourt le 16-08-2012 Le Multicast A Guyancourt le 16-08-2012 Le MULTICAST Définition: On entend par Multicast le fait de communiquer simultanément avec un groupe d ordinateurs identifiés par une adresse spécifique (adresse

Plus en détail

Sécurité de l'information

Sécurité de l'information Sécurité de l'information Sylvain Duquesne Université Rennes 1, laboratoire de Mathématiques 24 novembre 2010 Les Rendez-Vous Mathématiques de l'irem S. Duquesne (Université Rennes 1) Sécurité de l'information

Plus en détail

PROJET D INTERCONNEXION

PROJET D INTERCONNEXION Christophe BOUTHIER PROJET D INTERCONNEXION Clément LE ROUX Anthony LEBARBANCHON Alexis MONNIER Antoine PROUTEAU Switchs, VLAN, WiFi, Routeur, ACL, Service IIS, FTP, Antivirus et Firewall Contenu Planning...

Plus en détail

LA VoIP LES PRINCIPES

LA VoIP LES PRINCIPES LA VoIP LES PRINCIPES 1 PLAN La VoIP Définition VoIP & ToIP Concepts de la VoIP Les principaux protocoles de la VoIP Transport Signalisation La sécurité dans la VoIP 2 Définition VoIP est l abréviation

Plus en détail

Bibliographie. Gestion des risques

Bibliographie. Gestion des risques Sécurité des réseaux informatiques Bernard Cousin Université de Rennes 1 Sécurité des réseaux informatiques 1 Introduction Risques Attaques, services et mécanismes Les attaques Services de sécurité Mécanismes

Plus en détail

MONNIER Marie 10807915 2008/2009 WPA

MONNIER Marie 10807915 2008/2009 WPA WPA RESUME Je vais étudier dans ce projet WPA (WPA et WPA2, en particulier la version personal la plus utilisée, mais aussi la version enterprise utilisant un serveur d authentification de type radius

Plus en détail

TD n o 8 - Domain Name System (DNS)

TD n o 8 - Domain Name System (DNS) IUT Montpellier - Architecture (DU) V. Poupet TD n o 8 - Domain Name System (DNS) Dans ce TD nous allons nous intéresser au fonctionnement du Domain Name System (DNS), puis pour illustrer son fonctionnement,

Plus en détail

USERGATE PROXY & FIREWALL. Protection exhaustive de réseau corporate, optimisation de trafic Internet, administration flexible

USERGATE PROXY & FIREWALL. Protection exhaustive de réseau corporate, optimisation de trafic Internet, administration flexible USERGATE PROXY & FIREWALL Protection exhaustive de réseau corporate, optimisation de trafic Internet, administration flexible ÉVENTAIL DES UTILISATIONS Internet représente une part significative des affaires

Plus en détail

Sécurité des réseaux wi fi

Sécurité des réseaux wi fi Sécurité des réseaux wi fi, drocourt@iut-amiens.fr IUT Amiens, Département Informatique 1 Mode Ad Hoc 2 Mode Infrastructure AP (Access Point) 3 Mode Infrastructure AP (Access Point) 4 Mode Infrastructure

Plus en détail

Dr Rim Belhassine-Cherif Directeur de Développement de Produits et Services. r.cherif@ttnet.tn

Dr Rim Belhassine-Cherif Directeur de Développement de Produits et Services. r.cherif@ttnet.tn Expérience VoIP de Tunisie TélécomT Dr Rim Belhassine-Cherif Directeur de Développement de Produits et Services r.cherif@ttnet.tn Regional Seminar on IP Communications Hammamet-Tunisia, 24-25 November

Plus en détail

Discussion autour d un réseau local

Discussion autour d un réseau local Discussion autour d un réseau local 1 Introduction... 2 1.1) Un réseau? Késako?... 2 1.2) Les types de réseaux locaux... 2 2 Parlons du LAN... 2 2.1) Matériel nécessaire... 2 2.2) Architecture du réseau...

Plus en détail

Réseaux : Wi-Fi Sommaire. 1. Introduction. 2. Modes de fonctionnement. 3. Le médium. 4. La loi. 5. Sécurité

Réseaux : Wi-Fi Sommaire. 1. Introduction. 2. Modes de fonctionnement. 3. Le médium. 4. La loi. 5. Sécurité Réseau Wi-Fi Sommaire 1. Introduction 2. Modes de fonctionnement 3. Le médium 4. La loi 5. Sécurité 2 Introduction Le terme Wi-Fi suggère la contraction de Wireless Fidelity, par analogie au terme Hi-Fi.

Plus en détail

Informatique Générale Les réseaux

Informatique Générale Les réseaux Informatique Générale Les réseaux 1 Réseaux locaux, étendus, Internet Comment permettre à l information de circuler d un ordinateur à un autre. 2 Les réseaux le modèle OSI les topologies adressage du matériel

Plus en détail

Alexis Lechervy Université de Caen. M1 Informatique. Réseaux. Filtrage. Bureau S3-203 mailto://alexis.lechervy@unicaen.fr

Alexis Lechervy Université de Caen. M1 Informatique. Réseaux. Filtrage. Bureau S3-203 mailto://alexis.lechervy@unicaen.fr M1 Informatique Réseaux Filtrage Bureau S3-203 mailto://alexis.lechervy@unicaen.fr Sécurité - introduction Au départ, très peu de sécurité dans les accès réseaux (mots de passe, voyageant en clair) Avec

Plus en détail

Informations de sécurité TeamViewer

Informations de sécurité TeamViewer Informations de sécurité TeamViewer 2011 TeamViewer GmbH, Mise à jour: 5/2011 Groupe cible Le présent document s adresse aux administrateurs réseaux. Les informations figurant dans ce document sont de

Plus en détail

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader

Gestion des Clés. Pr Belkhir Abdelkader. 10/04/2013 Pr BELKHIR Abdelkader Gestion des Clés Pr Belkhir Abdelkader Gestion des clés cryptographiques 1. La génération des clés: attention aux clés faibles,... et veiller à utiliser des générateurs fiables 2. Le transfert de la clé:

Plus en détail

GUIDE D UTILISATION ADSL ASSISTANCE

GUIDE D UTILISATION ADSL ASSISTANCE GUIDE D UTILISATION ADSL ASSISTANCE Sommaire I. Vérifications à faire avant d entamer les étapes de diagnostic complexe II. Les étapes du diagnostic après les vérifications A. La synchronisation est KO

Plus en détail

Lyon, mardi 10 décembre 2002! "#$%&"'"# &(

Lyon, mardi 10 décembre 2002! #$%&'# &( é é Lyon, mardi 10 décembre 2002! "#$%&"'"# &( - LEXSI - Méthodologies des audits sécurité - Formalisation des résultats - CF6 TELINDUS - Retour expérience sur tests intrusifs - ARKOON - Nouvelles menaces,

Plus en détail

Note d application: Les différentes topologies de réseaux de capteurs sans fil

Note d application: Les différentes topologies de réseaux de capteurs sans fil : Les différentes capteurs NA_002R1.1 Réf : 5827_0000 Date de publication : 23/03/2009 Modèle : SES_V120 Page : 1 / DOCUMENT N Document Version 1.1 Référence externe Date de publication Auteur JONATHAN

Plus en détail

TCP/IP, NAT/PAT et Firewall

TCP/IP, NAT/PAT et Firewall Année 2011-2012 Réseaux 2 TCP/IP, NAT/PAT et Firewall Nicolas Baudru & Nicolas Durand 2e année IRM ESIL Attention! Vous devez rendre pour chaque exercice un fichier.xml correspondant à votre simulation.

Plus en détail

Sécurisation d un site nucléaire

Sécurisation d un site nucléaire Sécurisation d un site nucléaire Club automation 03 décembre 2013 Application du concept de défense en profondeur Laurent RAILLIER Un site nucléaire existant Base installée Schneider Electric importante

Plus en détail

Sécurité de RDP. 1 Introduction. Aurélien Bordes, Arnaud Ebalard et Raphaël Rigo prenom.nom@ssi.gouv.fr

Sécurité de RDP. 1 Introduction. Aurélien Bordes, Arnaud Ebalard et Raphaël Rigo prenom.nom@ssi.gouv.fr Sécurité de RDP Aurélien Bordes, Arnaud Ebalard et Raphaël Rigo prenom.nom@ssi.gouv.fr ANSSI Résumé Cet article présente une étude de sécurité de RDP (Remote Desktop Protocol). Il tire son origine du constat

Plus en détail

DSCG : UE5 - Management des Systèmes d'information CARTE HEURISTIQUE...1 ARCHITECTURE PHYSIQUE...2

DSCG : UE5 - Management des Systèmes d'information CARTE HEURISTIQUE...1 ARCHITECTURE PHYSIQUE...2 Table des matières CARTE HEURISTIQUE...1 ARCHITECTURE PHYSIQUE...2 COMMUTATEUR... 2 ROUTEUR... 2 FIREWALL... 2 VLAN... 2 Types de VLAN :...2 Intérêt des VLAN...3 VPN... 3 DMZ... 3 DECT... 3 DATACENTER...

Plus en détail

Métrologie réseaux GABI LYDIA GORGO GAEL

Métrologie réseaux GABI LYDIA GORGO GAEL Métrologie réseaux GABI LYDIA GORGO GAEL Métrologie Définition : La métrologie est la science de la mesure au sens le plus large. La mesure est l'opération qui consiste à donner une valeur à une observation.

Plus en détail

Fiche de l'awt La sécurité informatique

Fiche de l'awt La sécurité informatique Fiche de l'awt La sécurité informatique La sécurité informatique est essentielle pour l'entreprise, particulièrement dans le contexte de l'ebusiness: définition, dangers, coûts, outils disponibles Créée

Plus en détail

Quels outils bureautiques sont actuellement à la disposition des PME?

Quels outils bureautiques sont actuellement à la disposition des PME? Quels outils bureautiques sont actuellement à la disposition des PME? Introduction Précautions oratoires - Uniquement aspect professionnel - Réducteur - Impossible de tout aborder - Pas un séminaire technique

Plus en détail

«ASSISTANT SECURITE RESEAU ET HELP DESK»

«ASSISTANT SECURITE RESEAU ET HELP DESK» «ASSISTANT SECURITE RESEAU ET HELP DESK» FORMATION CERTIFIANTE DE NIVEAU III CODE NSF : 326 R INSCRIT AU RNCP ARRETE DU 31/08/11 JO DU 07/09/11 - OBJECTIFS Installer, mettre en service et dépanner des

Plus en détail

Les Réseaux Privés Virtuels (VPN) Définition d'un VPN

Les Réseaux Privés Virtuels (VPN) Définition d'un VPN Les Réseaux Privés Virtuels (VPN) 1 Définition d'un VPN Un VPN est un réseau privé qui utilise un réseau publique comme backbone Seuls les utilisateurs ou les groupes qui sont enregistrés dans ce vpn peuvent

Plus en détail

Glossaire. Acces Denied

Glossaire. Acces Denied Glossaire Acces Denied Littéralement, Accès refusé. Procédure en vigueur sur les espaces de discussion et permettant aux administrateurs d'interdire l'accès à une personne, en général repérée par son adresse

Plus en détail

Proxy et reverse proxy. Serveurs mandataires et relais inverses

Proxy et reverse proxy. Serveurs mandataires et relais inverses Serveurs mandataires et relais inverses Qu'est-ce qu'un proxy? Proxy = mandataire (traduction) Un proxy est un service mandataire pour une application donnée. C'est à dire qu'il sert d'intermédiaire dans

Plus en détail

Sujet 2 : Interconnexion de réseaux IP (routeurs CISCO). Sujet 3 : Implémentation d un serveur VPN avec OpenVPN.

Sujet 2 : Interconnexion de réseaux IP (routeurs CISCO). Sujet 3 : Implémentation d un serveur VPN avec OpenVPN. UFC CENTRE DE BAB EZZOUAR EXEMPLES DE SUJETS POUR LE PROJET DE FIN D ETUDE OPSIE PROPOSES PAR M. NACEF (ENSEIGNANT) Sujet 1 : Management des risques par la méthode MEHARI. Type : étude, audit. MEHARI est

Plus en détail

Protection exhaustive de réseau corporate, optimisation de trafic Internet, administration flexible

Protection exhaustive de réseau corporate, optimisation de trafic Internet, administration flexible Protection exhaustive de réseau corporate, optimisation de trafic Internet, administration flexible ÉVENTAIL DES UTILISATIONS Internet représente une part significative des affaires aujourd'hui. L'utilisation

Plus en détail

Sécurité des réseaux Les attaques

Sécurité des réseaux Les attaques Sécurité des réseaux Les attaques A. Guermouche A. Guermouche Cours 2 : Les attaques 1 Plan 1. Les attaques? 2. Quelques cas concrets DNS : Failles & dangers 3. honeypot A. Guermouche Cours 2 : Les attaques

Plus en détail

BARREAU PACK Routeur Sécurisé Avocat MANUEL D INSTALLATION

BARREAU PACK Routeur Sécurisé Avocat MANUEL D INSTALLATION BARREAU PACK Routeur Sécurisé Avocat MANUEL D INSTALLATION Modèle 1 Modèle 2 navista Tous droits réservés Version du document 2.7.X Septembre 2013 Page 1 Sommaire I - Présentation du RSA (Routeur Sécurisé

Plus en détail

ETUDE DES MODELES DE CONFIANCE

ETUDE DES MODELES DE CONFIANCE ETUDE DES MODELES DE CONFIANCE I-INTRODUCTION... 3 II- RAPPEL DES BASES DE LA CRYPTOGRAPHIE... 4 II-1 LA CRYPTOGRAPHIE SYMETRIQUE... 4 II-2 LA CRYPTOGRAPHIE ASYMETRIQUE... 4 II-3 LA CRYPTOGRAPHIE HYBRIDE...

Plus en détail

Polux Développement d'une maquette pour implémenter des tests de sécurité

Polux Développement d'une maquette pour implémenter des tests de sécurité Polux Développement d'une maquette pour implémenter des tests de sécurité équipes SERES et SSIR 28 septembre 2007 2 / 55 Plan Première partie I Aspects fonctionnels 3 / 55 Plan 1 Présentation des aspects

Plus en détail

CAS IT-Interceptor. Formation «Certificate of Advanced Studies»

CAS IT-Interceptor. Formation «Certificate of Advanced Studies» CAS IT-Interceptor Formation «Certificate of Advanced Studies» Description détaillée des contenus de la formation. Structure, objectifs et contenu de la formation La formation est structurée en 3 modules

Plus en détail

Les Virtual LAN. F. Nolot. Master 1 STIC-Informatique 1

Les Virtual LAN. F. Nolot. Master 1 STIC-Informatique 1 Les Virtual LAN Master 1 STIC-Informatique 1 Les Virtual LAN Introduction Master 1 STIC-Informatique 2 Les Réseaux Locaux Virtuels (VLAN) Avantages des LAN Communication rapide, broadcasts Problèmes des

Plus en détail

Au cœur des innovations Réseaux et Télécoms INTÉGRATION, OPTIMISATION, EXPLOITATION ET SÉCURISATION DES RÉSEAUX LAN & WAN

Au cœur des innovations Réseaux et Télécoms INTÉGRATION, OPTIMISATION, EXPLOITATION ET SÉCURISATION DES RÉSEAUX LAN & WAN Au cœur des innovations Réseaux et Télécoms INTÉGRATION, OPTIMISATION, EXPLOITATION ET SÉCURISATION DES RÉSEAUX LAN & WAN Tendance Réseaux : Sécurité et débit Source ZDNET.fr - enquête réalisée par le

Plus en détail

QU EST-CE QUE LA VOIX SUR IP?

QU EST-CE QUE LA VOIX SUR IP? QU EST-CE QUE LA VOIX SUR IP? Lorraine A côté du réseau téléphonique traditionnel et des réseaux de téléphonie mobile (GSM, GPRS, UMTS, EDGE ), il existe, depuis quelques années, une troisième possibilité

Plus en détail

Principes de DHCP. Le mécanisme de délivrance d'une adresse IP à un client DHCP s'effectue en 4 étapes : COMMUTATEUR 1. DHCP DISCOVER 2.

Principes de DHCP. Le mécanisme de délivrance d'une adresse IP à un client DHCP s'effectue en 4 étapes : COMMUTATEUR 1. DHCP DISCOVER 2. DHCP ET TOPOLOGIES Principes de DHCP Présentation du protocole Sur un réseau TCP/IP, DHCP (Dynamic Host Configuration Protocol) permet d'attribuer automatiquement une adresse IP aux éléments qui en font

Plus en détail

Le protocole SSH (Secure Shell)

Le protocole SSH (Secure Shell) Solution transparente pour la constitution de réseaux privés virtuels (RPV) INEO.VPN Le protocole SSH (Secure Shell) Tous droits réservés à INEOVATION. INEOVATION est une marque protégée PLAN Introduction

Plus en détail

Université de Reims Champagne Ardenne. HTTPS, SSL, SSH, IPSEC et SOCKS. Présenté par : BOUAMAMA Mohamed Nadjib AZIZ Xerin

Université de Reims Champagne Ardenne. HTTPS, SSL, SSH, IPSEC et SOCKS. Présenté par : BOUAMAMA Mohamed Nadjib AZIZ Xerin 2007 2008 Université de Reims Champagne Ardenne Sécurité dans TCP/IP HTTPS, SSL, SSH, IPSEC et SOCKS Présenté par : BOUAMAMA Mohamed Nadjib AZIZ Xerin 1 Protocole HTTPS HTTPS signifie Hypertext Transfer

Plus en détail

Plan du Travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 30

Plan du Travail. 2014/2015 Cours TIC - 1ère année MI 30 Plan du Travail Chapitre 1: Internet et le Web : Définitions et historique Chapitre 2: Principes d Internet Chapitre 3 : Principaux services d Internet Chapitre 4 : Introduction au langage HTML 2014/2015

Plus en détail

Téléinformatique. Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet. ESEN Université De La Manouba

Téléinformatique. Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet. ESEN Université De La Manouba Téléinformatique Chapitre V : La couche liaison de données dans Internet ESEN Université De La Manouba Les techniques DSL La bande passante du service voix est limitée à 4 khz, cependant la bande passante

Plus en détail

Liste de vérification des exigences Flexfone

Liste de vérification des exigences Flexfone Liste de vérification des exigences Flexfone Introduction Avant de déployer un service de voix par le protocole de l Internet (VoIP) ou un PBX hébergé dans votre entreprise, vous devriez prendre certaines

Plus en détail

AVIS CONCERNANT LE SYSTÈME DE GESTION DES DEMANDES D ÉVALUATION DU BUREAU D ÉVALUATION MÉDICALE DU MINISTÈRE DU TRAVAIL DOSSIER 01 18 22

AVIS CONCERNANT LE SYSTÈME DE GESTION DES DEMANDES D ÉVALUATION DU BUREAU D ÉVALUATION MÉDICALE DU MINISTÈRE DU TRAVAIL DOSSIER 01 18 22 AVIS CONCERNANT LE SYSTÈME DE GESTION DES DEMANDES D ÉVALUATION DU BUREAU D ÉVALUATION MÉDICALE DU MINISTÈRE DU TRAVAIL DOSSIER 01 18 22 AVRIL 2002 TABLE DES MATIÈRES INTRODUCTION... 1 1. PORTÉE DE L'ÉVALUATION...

Plus en détail

Internet - Outils. Nicolas Delestre. À partir des cours Outils réseaux de Paul Tavernier et Nicolas Prunier

Internet - Outils. Nicolas Delestre. À partir des cours Outils réseaux de Paul Tavernier et Nicolas Prunier Plan Internet - Outils Nicolas Delestre 1 DHCP 2 Firewall 3 Translation d adresse et de port 4 Les proxys 5 DMZ 6 VLAN À partir des cours Outils réseaux de Paul Tavernier et Nicolas Prunier 7 Wake On Line

Plus en détail

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application

Architecture N-Tier. Ces données peuvent être saisies interactivement via l interface ou lues depuis un disque. Application Architecture Multi-Tier Traditionnellement une application informatique est un programme exécutable sur une machine qui représente la logique de traitement des données manipulées par l application. Ces

Plus en détail

z Fiche d identité produit

z Fiche d identité produit z Fiche d identité produit Référence DFL-260 Désignation Firewall UTM NETDEFEND 260 pour petites entreprises et télétravailleurs Clientèle cible PME comptant jusqu à 50 utilisateurs Accroche marketing

Plus en détail

Notions de sécurités en informatique

Notions de sécurités en informatique Notions de sécurités en informatique Bonjour à tous, voici un article, vous proposant les bases de la sécurité informatique. La sécurité informatique : Vaste sujet, car en matière de sécurité informatique

Plus en détail

Sécuriser le routage sur Internet

Sécuriser le routage sur Internet Sécuriser le routage sur Internet Guillaume LUCAS UFR Mathématique-Informatique Université de Strasbourg 7 mai 2013 Guillaume LUCAS (M1 RISE) Sécuriser le routage sur Internet 7 mai 2013 1 / 18 Introduction

Plus en détail

Merci d'avoir choisi notre système d'alarme intelligent. Veuillez lire ce manuel avant l'installation afin de la faire fonctionner correctement.

Merci d'avoir choisi notre système d'alarme intelligent. Veuillez lire ce manuel avant l'installation afin de la faire fonctionner correctement. Chers utilisateurs, Merci d'avoir choisi notre système d'alarme intelligent. Veuillez lire ce manuel avant l'installation afin de la faire fonctionner correctement. Notre système d'alarme avec le réseau

Plus en détail

Aperçu technique Projet «Internet à l école» (SAI)

Aperçu technique Projet «Internet à l école» (SAI) Aperçu technique Projet «Internet à l école» (SAI) Contenu 1. Objectif 2 2. Principes 3 3. Résumé de la solution 4 4. Adressage IP 4 5. Politique de sécurité 4 6. Mise en réseau Inhouse LAN 4 7. Organisation

Plus en détail

(Third-Man Attack) PASCAL BONHEUR PASCAL BONHEUR@YAHOO.FR 4/07/2001. Introduction. 1 Domain Name Server. 2 Commandes DNS. 3 Hacking des serveurs DNS

(Third-Man Attack) PASCAL BONHEUR PASCAL BONHEUR@YAHOO.FR 4/07/2001. Introduction. 1 Domain Name Server. 2 Commandes DNS. 3 Hacking des serveurs DNS Détournement de serveur DNS (Third-Man Attack) PASCAL BONHEUR PASCAL BONHEUR@YAHOO.FR 4/07/2001 Introduction Ce document traite de la possibilité d exploiter le serveur DNS pour pirater certains sites

Plus en détail

Master d'informatique. Réseaux. Supervision réseaux

Master d'informatique. Réseaux. Supervision réseaux Master d'informatique Réseaux Supervision réseaux Bureau S3-354 mailto:jean.saquet@info.unicaen.fr http://www.info.unicaen.fr/~jean/radis Supervision des réseaux Système dépendants des réseaux physiques

Plus en détail

7.1.2 Normes des réseaux locaux sans fil

7.1.2 Normes des réseaux locaux sans fil Chapitre 7 7.1.2 Normes des réseaux locaux sans fil Quelles sont les deux conditions qui poussent à préférer la norme 802.11g à la norme 802.11a? (Choisissez deux réponses.) La portée de la norme 802.11a

Plus en détail

CLOUD CP3S SOLUTION D INFRASTRUCTURE SOUMIS À LA LÉGISLATION FRANÇAISE. La virtualisation au service de l entreprise. Évolutivité. Puissance.

CLOUD CP3S SOLUTION D INFRASTRUCTURE SOUMIS À LA LÉGISLATION FRANÇAISE. La virtualisation au service de l entreprise. Évolutivité. Puissance. CLOUD CP3S La virtualisation au service de l entreprise Virtualisation / Cloud Évolutivité Sécurité Redondance Puissance SOLUTION D INFRASTRUCTURE SOUMIS À LA LÉGISLATION FRANÇAISE SOLUTION D INFRASTRUCTURE

Plus en détail

La Solution Crypto et les accès distants

La Solution Crypto et les accès distants La Solution Crypto et les accès distants Introduction L'objectif de ce document est de présenter les possibilités d'accès distants à La Solution Crypto. Cette étude s'appuie sur l'exemple d'un groupement

Plus en détail

Formations. «Produits & Applications»

Formations. «Produits & Applications» Formations «Produits & Applications» Nos formations Réf. PAP01 14 Heures ANTIVIRUS - McAfee : Endpoint Réf. PAP02 7 Heures ANTIVIRUS - ESET NOD32 Réf. PAP03 28 Heures FIREWALL - Check Point Réf. PAP04

Plus en détail

DIGITAL NETWORK. Le Idle Host Scan

DIGITAL NETWORK. Le Idle Host Scan DIGITAL NETWORK Siège : 13 chemin de Fardeloup 13600 La Ciotat Siret : 43425494200015 APE : 722 Z www.digital network.org www.dnsi.info Laboratoires : 120 Avenue du Marin Blanc, ZI Les Paluds, 13685 Aubagne

Plus en détail

GENERALITES. COURS TCP/IP Niveau 1

GENERALITES. COURS TCP/IP Niveau 1 GENERALITES TCP/IP est un protocole inventé par les créateurs d Unix. (Transfer Control Protocol / Internet Protocole). TCP/IP est basé sur le repérage de chaque ordinateur par une adresse appelée adresse

Plus en détail

>#? 9@ " $: $A; 4% 6 $7 -/8 $+.,.,$9:$ ;,<=</.2,0+5;,/22.-...0 ! " # $%!& *$$ $%!& *! # +$

>#? 9@  $: $A; 4% 6 $7 -/8 $+.,.,$9:$ ;,<=</.2,0+5;,/22.-...0 !  # $%!& *$$ $%!& *! # +$ #"!$% >#? 9@ " $: $A; 4% 6! " # $%!& $'()) $%!& *$$ $%!& *! # +$!",-./0112-+ 3456 $7 -/8 $+.,.,$9:$ ;,

Plus en détail

Chapitre 02. Gestion de l'information

Chapitre 02. Gestion de l'information Chapitre 02 Gestion de l'information BONJOUR Nouvelles règles en cours de technologie Leçon 01 Qu'est - ce qu'un réseau informatique? Situation exposé du problème L habitat d aujourd hui (et de demain)

Plus en détail

La Gestion des Applications la plus efficace du marché

La Gestion des Applications la plus efficace du marché La Gestion des Applications la plus efficace du marché Contexte La multiplication des applications web professionnelles et non-professionnelles représente un vrai challenge actuellement pour les responsables

Plus en détail

Jean-Louis Cech 09 81 88 04 18 390 descente des Princes des Baux 06 59 71 48 37 84100 Orange jl.cech@free.fr. Orange : 20 juin 2014.

Jean-Louis Cech 09 81 88 04 18 390 descente des Princes des Baux 06 59 71 48 37 84100 Orange jl.cech@free.fr. Orange : 20 juin 2014. Orange : 20 juin 2014 Remplacer la BBOX Table des matières Liminaire... 2 Fonctions de la BBOX...2 Accès à l'internet...2 La Téléphonie... 3 Choix du Modem Routeur...3 Paramétrage de la fonction accès

Plus en détail