RAPPORT ANNUEL. rapport financier

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "RAPPORT ANNUEL. rapport financier"

Transcription

1 2012 RAPPORT ANNUEL rapport financier

2 Le contenu de ce document est fourni strictement à titre d information. Bien qu ayant essayé d être complets et exacts, nous ne donnons pas de garantie (explicite ou implicite). Les filiales ne pourront en aucun cas être tenues responsables de quelque dommage que ce soit, résultant directement ou indirectement de l utilisation des renseignements fournis dans ce document, ou de la pertinence perçue de son contenu.

3 r a p p o r t f i n a n c i e r Rapport sur les comptes consolidés Conformément au mandat reçu par l Assemblée Générale des Actionnaires, nous avons effectué l'audit des comptes annuels consolidés ci-joints de JAN DE NUL GROUP*, comprenant le bilan consolidé au 31 décembre 2012 ainsi que le compte de profits et pertes consolidé pour l exercice clos à cette date, et l annexe contenant un résumé des principales méthodes comptables et d autres notes explicatives. Responsabilité du Conseil d Administration dans l'établissement et la présentation des comptes consolidés Le Conseil d Administration est responsable de l établissement et de la présentation sincère de ces comptes annuels consolidés, conformément aux obligations légales et réglementaires relatives à l établissement et la présentation des comptes annuels consolidés en vigueur au Luxembourg ainsi que d un contrôle interne qu il juge nécessaire pour permettre l établissement de comptes annuels consolidés ne comportant pas d anomalies significatives, que cellesci proviennent de fraudes ou résultent d erreurs; le choix et l'application de méthodes comptables appropriées, ainsi que la déter mina tion d'estimations comptables raisonnables au regard des circonstan ces. Responsabilité du Réviseur d'entreprises Agréé Notre responsabilité est d'exprimer une opinion sur ces comptes annuels consolidés sur la base de notre audit. Nous avons effectué notre audit selon les Normes Internationales d'audit telles qu adoptées pour le Luxembourg par la Commission de Surveillance du Secteur Financier. Ces normes requièrent de notre part de nous conformer aux règles d'éthique et de planifier et de réaliser l'audit en vue d obtenir une assurance raisonnable que les comptes annuels consolidés ne comportent pas d'anomalies significatives. résultent de fraudes ou d'erreurs. En procédant à cette évaluation, le Réviseur d'entreprises Agréé prend en compte le contrôle interne en vigueur dans l'entité relatif à l'établissement et à la présentation sincère des comptes annuels afin de définir des procédures d'audit appropriées en la circonstance, et non dans le but d'exprimer une opinion sur le fonctionnement efficace du contrôle interne de l entité. Un audit comporte également l'appréciation du caractère approprié des méthodes comptables retenues et le caractère raisonnable des estimations comptables faites par le Conseil d Administration, de même que l'appréciation de la présentation d'ensemble des comptes annuels consolidés. Nous estimons que les éléments probants recueillis sont suffisants et appropriés pour fonder notre opinion. Opinion À notre avis, les comptes annuels consolidés ci-joints donnent une image fidèle du patrimoine et de la situation financière de JAN DE NUL GROUP* au 31 décembre 2012, ainsi que des résultats pour l exercice clos à cette date, conformément aux obligations légales et réglementaires relatives à l établissement et la présentation des comptes annuels consolidés en vigueur au Luxembourg. Rapport sur d'autres obligations légales ou réglementaires Le rapport de gestion consolidé, qui relève de la responsabilité du Conseil d Administration, est en concordance avec les comptes annuels consolidés. Luxembourg, le 24 mai 2013 Un audit implique la mise en œuvre de procédures en vue de recueillir des éléments probants concernant les montants et les informations fournies dans les comptes annuels consolidés. Le choix des procédures relève du jugement du Réviseur d'entreprises Agréé, de même que l'évaluation des risques que les comptes annuels consolidés comportent des anomalies significatives, que celles-ci Thierry REMACLE Réviseur d Entreprises Agréé Grant Thornton Lux Audit S.A. *JAN DE NUL GROUP est le nom commercial de Sofidra S.A. Grant Thornton Lux Audit S.A. 89A, Pafebruch L-8308 Capellen Luxembourg Tel.: Fax:

4 r a p p o r t f i n a n c i e r Bilan consolidé au 31 decembre 2012 Jan De Nul GROUP * Siège social - R.C.S. Luxembourg: B ACTIF Actif immobilisé , ,02 Immobilisations incorporelles (Note 4) , ,34 Concessions, brevets, licences, marques et droits et actifs similaires, s'ils ont été , ,34 acquis à titre onéreux et ne doivent pas être repris sous C.I , ,34 Immobilisations corporelles (Note 5) , ,48 Terrains et constructions , ,89 Installations techniques et machines , ,03 Autres installations, outillage et mobilier , ,07 Acomptes versés et immobilisations corporelles en cours , ,49 Immobilisations financières (Note 6) , ,72 Titres ayant le caractère d'immobilisations , ,52 Prêts et créances immobilisées , ,20 Sociétés consolidées par mise en équivalence (Note 7) , ,48 Actif circulant , ,18 Stocks (Note 8) , ,80 Consommation de marchandises et de matières premières et consommables , ,84 Produits en cours de fabrication , ,96 Acomptes versés , ,00 Créances de l actif circulant , ,47 Créances résultant de ventes et prestations de service (Note 9) , ,71 dont la durée résiduelle est inférieure ou égale à 1 an , ,36 dont la durée résiduelle est supérieure à 1 an , ,35 Créances sur des entreprises avec lesquelles la société a un lien de participation (Note 10) , ,73 dont la durée résiduelle est inférieure ou égale à 1 an , ,73 Autres créances (Note 11) , ,03 dont la durée résiduelle est inférieure ou égale à 1 an , ,03 Valeurs mobilières 1,00 1,00 Autres valeurs mobilières 1,00 1,00 Avoirs en banque et en caisse , ,91 Comptes de régularisation , ,29 TOTAL ACTIF , ,49 L annexe ci-jointe fait partie intégrante des comptes annuels consolidés (Exprimé en Euros) *JAN DE NUL GROUP est le nom commercial de Sofidra S.A.

5 r a p p o r t f i n a n c i e r Bilan consolidé au 31 decembre 2012 Jan De Nul GROUP * Siège social - R.C.S. Luxembourg: B PASSIF Capitaux propres , ,20 Capital souscrit (Note 12) , ,00 Primes d'émission et primes assimilées , ,00 Réserves ( ,67) ( ,57) Réserve légale (Note 13) , ,31 Réserve de consolidation (Note 14) ( ,68) ( ,88) Résultats reportés (Note 15) , ,33 Résultat de l'exercice , ,54 Subventions d'investissement en capital , ,98 Intérêts minoritaires , ,48 Ecart de conversion ( ,83) ( ,56) Dettes subordonnées (Note 18) , ,00 Provisions , ,10 Provisions pour impôts (Note 16) , ,53 Autres provisions (Note 17) , ,57 Dettes non subordonnées , ,67 Dettes envers les établissements de crédit (Note 19) , ,94 dont la durée résiduelle est inférieure ou égale à 1 an , ,02 dont la durée résiduelle est supérieure à 1 an , ,92 Acomptes reçus sur commandes pour autant qu'ils ne sont pas déduits des stocks de façon distincte , ,78 dont la durée résiduelle est inférieure ou égale à 1 an , ,78 Dettes sur achats et prestations de services , ,06 dont la durée résiduelle est inférieure ou égale à 1 an , ,06 Dettes fiscales et dettes au titre de la sécurité sociale , ,95 Dettes fiscales , ,02 Dettes au titre de la sécurité sociale , ,93 Autres dettes (Note 20) , ,94 dont la durée résiduelle est inférieure ou égale à 1 an , ,94 dont la durée résiduelle est supérieure à 1 an ,31 0,00 Comptes de régularisation (Note 21) , ,52 TOTAL PASSIF , ,49 L annexe ci-jointe fait partie intégrante des comptes annuels consolidés (Exprimé en Euros) *JAN DE NUL GROUP est le nom commercial de Sofidra S.A.

6 r a p p o r t f i n a n c i e r Compte de profits et pertes consolidé pour l'exercice clos le 31 décembre 2012 Jan De Nul GROUP * Siège social - R.C.S. Luxembourg: B CHARGES CHARGES D'EXPLOITATION Consommation de marchandises et de matières premières et consommables , ,44 Autres charges externes , ,05 Frais de personnel (Note 22) , ,51 Salaires et traitements , ,09 Charges sociales couvrant les salaires et traitements , ,55 Autres charges sociales , ,87 Corrections de valeur , ,85 sur frais d'établissements et sur immobilisations incorporelles et corporelles , ,56 sur éléments de l'actif circulant , ,29 Autres charges d'exploitation (Note 23) , ,48 CHARGES FINANCIERES Corrections de valeur et ajustements à la juste valeur des immobilisations financières ,71 0,00 Intérêts et autres charges financières , ,93 autres intérêts et charges , ,93 CHARGES EXCEPTIONNELLES ET IMPOTS Charges exceptionnelles (Note 24) , ,43 Impôt sur le revenu , ,74 Autres impôts ne figurant pas sous les postes ci-dessus , ,30 Résultat de mise en équivalence , ,23 Intérêts minoritaires ,50 0,00 RESULTAT Profit de l'exercice , ,54 TOTAL CHARGES , ,50 L annexe ci-jointe fait partie intégrante des comptes annuels consolidés (Exprimé en Euros) *JAN DE NUL GROUP est le nom commercial de Sofidra S.A.

7 r a p p o r t f i n a n c i e r Compte de profits et pertes consolidé pour l'exercice clos le 31 décembre 2012 Jan De Nul GROUP * Siège social - R.C.S. Luxembourg: B PRODUITS PRODUITS D'EXPLOITATION Montant net du chiffre d'affaires (Note 25) , ,49 Variation du stock de produits finis et de produits et de commandes en cours ,02 ( ,85) Production immobilisée , ,91 Autres produits d'exploitation (Note 26) , ,82 PRODUITS FINANCIERS Produits des immobilisations financières 5, ,27 autres produits de participations 5, ,27 Produits des immobilisations financières 0,00 0,00 autres produits 0,00 0,00 Autres intérêts et autres produits financiers , ,83 autres intérêts et produits financiers , ,83 PRODUITS EXCEPTIONNELS ET IMPOTS Produits exceptionnels (Note 27) , ,06 Intérêts minoritaires 0, ,97 RESULTAT TOTAL PRODUITS , ,50 L annexe ci-jointe fait partie intégrante des comptes annuels consolidés (Exprimé en Euros) *JAN DE NUL GROUP est le nom commercial de Sofidra S.A.

8 r a p p o r t f i n a n c i e r Analyse du cash-flow Jan De Nul GROUP * Siège social - R.C.S. Luxembourg: B Liquidités & placements de trésorerie Début de période , ,99 + Cash-flow d exploitation , ,13 + Variation Capital de roulement ,86 ( ,67) + Investissements Cash-Flow ( ,98) ( ,20) + Financements Cash-Flow ( ,87) ,66 Liquidités & placements de trésorerie Fin de période , ,91 + Résultat de l exercice , ,54 - Participation minoritaire sur le Résultat ,50 ( ,97) - Résultat des entreprises consolidées d après la méthode de mise en équivalence nette , ,23 + Réductions de valeur et montants amortis sur les immobilisations corporelles , ,00 + Réductions de valeur et montants amortis sur l actif circulant ( ,72) ,78 + Réductions de valeur et montants amortis sur les immobilisations financières ,61 ( ,86) + Modification des commissions ( ,26) ,41 Cash-flow d exploitation , ,13 + Variation de la dette à court terme ( ,29) ,84 + Variation des revenus à reporter ( ,60) ( ,53) - Variation des créances à court terme ,73 ( ,72) - Variation des Charges à reporter ,80 ( ,57) - Variation des stocks ( ,79) ( ,69) Variation du capital de roulement ,86 ( ,67) - Investissements en immobilisations incorporelles ( ,00) ( ,77) - Investissement en immobilisations corporelles ( ,78) ( ,86) - Investissement en valeurs mobilières 0,00 (1,00) - Investissements dans des participations 0,00 0,00 + Utilisation externe des immobilisations matérielles & Différences de Change , ,68 - Variation des immobilisations financières ( ,53) ( ,72) - Vente de valeurs mobilières 0,00 0,00 - Modification intérêts minoritaires , ,55 - Accroissement de participations dans les Entreprises, consolidées par la méthode d'intégration globale ,20 ( ,14) - Augmentation des participations dans des entreprises consolidées d après la méthode de mise en équivalence nette ( ,70) ( ,94) - Régularisations et autres mutations ,85 0,00 Investissements cash-flow ( ,98) ( ,20) + Variation des Différences de Consolidation et de conversion ( ,36) ( ,54) + Variation de la dette à Long terme ( ,51) ,20 - Variation des créances à long terme 0,00 0,00 Financements cash-flow ( ,87) ,66 L analyse du cash-flow ne fait pas partie des comptes audités. (Exprimé en Euros) *JAN DE NUL GROUP est le nom commercial de Sofidra S.A.

9 r a p p o r t f i n a n c i e r Annexe aux comptes consolidés au 31 décembre Généralités JAN DE NUL GROUP* est un groupe dont l activité principale est le dragage et le remblayage relatifs au secteur maritime. La société mère SOFIDRA S.A. (la Société) a été constituée en date du 29 décembre 1999 sous forme d une société anonyme de droit luxembourgeois pour une durée illimitée. La Société est inscrite au Registre de Commerce et des Sociétés de Luxembourg sous la référence B L exercice social commence le 1er janvier pour se clôturer le 31 décembre de chaque année. *JAN DE NUL GROUP est le nom commercial de Sofidra S.A. enregistrée au Répertoire Général des Personnes Morales à Luxembourg le 31 mars Structure du Groupe Les participations détenues par la Société dans les filiales consolidées sont les suivantes: Sociétés consolidées selon la méthode d intégration globale Jan De Nul Mauritius Ltd, Île Maurice 100,00 % 100,00 % Port Louis Dredging Company Ltd, Île Maurice 100,00 % 100,00 % Universal Dredging & Reclamation Corporation Ltd, Île Maurice 100,00 % 100,00 % Envisan Ltd, Île Maurice 100,00 % 100,00 % Jan De Nul Dredging India Pvt Ltd, Inde 100,00 % 100,00 % Jan De Nul Interamerica S.A., Uruguay 100,00 % 100,00 % Jan De Nul Dredging Ltd, Île Maurice 100,00 % 100,00 % Jan De Nul Pacific Ltd, Île Maurice 100,00 % 100,00 % Malaysian Marine Services Ltd, Malaysie 100,00 % 100,00 % Jan De Nul Indian Ocean Ltd, Seychelles 100,00 % 100,00 % Kina Ltd, Seychelles 100,00 % 100,00 % Jan De Nul Central America, Bahamas 100,00 % 100,00 % Barbarons Ltd., Seychelles 100,00% - Jan De Nul Dredging M.E. Ltd, Chypre 100,00 % 100,00 % Jan De Nul N.V., Belgique 90,39 % 90,39 % Jan De Nul (U.K.) Ltd, Royaume-Uni 90,39 % 90,39 % Eraerts Dragages et Entreprise S.A., Belgique 90,39 % 90,39 % Cemaco N.V., Belgique 90,39 % 90,39 % Jan De Nul (Australia) Pty Ltd, Australie 90,39 % 90,39 % Jan De Nul (Philippines) Inc, Philippines 90,39 % 90,39 % Mest- en Afvalverwerking N.V., Belgique 90,50 % 90,39 % Port Louis Maritime Company Ltd, Île Maurice 90,39 % 90,39 % Sodraco International S.A.S., France 90,43 % 90,39 % Terminal Eight Marine Works Ltd, Hong-Kong 95,19 % 90,39 %

10 r a p p o r t f i n a n c i e r Jan De Nul Italia S.p.A., Italie 90,49 % 90,39 % Jan De Nul Saudi Arabia Co. Ltd., Arabie Saoudite 90,39 % 85,87 % Jan De Nul Maritime & Constructions Services Co Ltd, Lybie 90,39 % 95,00 % Jan De Nul Nassbaggerei und Wasserbau GmbH, Allemagne 90,39 % - Vasco S.A., Luxembourg 100,00 % 100,00 % Astrolabe S.A., Luxembourg 100,00 % 100,00 % Zheng S.A., Luxembourg 100,00 % 100,00 % Comarlux S.A., Luxembourg 100,00 % 100,00 % Dragalux S.A., Luxembourg 100,00 % 100,00 % Mimar Sinan S.A., Luxembourg 100,00 % 100,00 % Battuta S.A., Luxembourg 100,00 % 100,00 % Bova S.A., Luxembourg 100,00 % 100,00 % Letimar S.A. (ex. Caboto S.A.), Luxembourg 100,00 % 100,00 % Vlaamse Bagger Maatschappij N.V., Belgique 100,00 % 100,00 % Codralux S.A., Luxembourg 100,00 % 100,00 % Devera S.A. SICAR, Luxembourg - 99,44 % PSR Brownfield Developpers N.V., Belgique 100,00 % 100,00 % Devera Brownfield Fund S.A., Luxembourg 100,00 % 99,44 % Lummerzheim & Co. N.V., Belgique 100,00 % 100,00 % Watlington Lease N.V., Belgique 100,00% 100,00 % PSR 2830,01 N.V., Belgique 100,00 % 100,00 % Zenneveen N.V., Belgique - 99,44 % Cortoria N.V., Belgique 100,00 % 99,44 % PSR 8870 N.V., Belgique 100,00 % 99,44 % Liras N.V., Belgique 100,00 % 99,44 % Zennebroeck N.V., Belgique - 99,44 % Zennepoort N.V., Belgique 100,00 % 99,44 % Devera 9000 N.V., Belgique 100,00 % 99,44 % De Nieuwe Filature N.V., Belgique 100,00 % 99,44 % PSR N.V., Belgique 100,00 % 99,44 % Immo Vilvo N.V., Belgique - 99,44 % Immo 8790 N.V., Belgique - 99,44 % Decor Oyenbrug B.V.B., Belgique 100,00 % 99,44 % Sportief N.V., Belgique 100,00 % 99,44 % PSR 2850 N.V., Belgique 100,00 % 99,44 % PSR Projects N.V., Belgique - 100,00 % Dredging and Contracting Rotterdam B.V., Pays-Bas 100,00 % 100,00 % Dredging and Maritime Management S.A., Luxembourg 100,00 % 100,00 % Jan De Nul Dredging N.V., Belgique 100,00 % 100,00 % Mexicana de Dragados S.A. de C.V., Mexique 95,29 % 95,38 % Servicios de Dragados S.A. de C.V., Mexique 100,00 % 100,00 % Biscay Pte Ltd, Singapour 99,90 % 99,90 % Dredging and Reclamation Jan De Nul Ltd, Nigéria 100,00 % 100,00 % Envisan N.V., Belgique 100,00 % 100,00 % Envisan France S.A.S., France 100,00 % 100,00 % Envisan International S.A., Belgique 95,95 % 96,03 % Sol & Val S.A., Belgique 95,95 % 96,03 %

11 r a p p o r t f i n a n c i e r Jan De Nul (Singapore) Pte Ltd, Singapour 100,00 % 100,00 % Compania Chilena de Dragados S.A., Chile 100,00 % 100,00 % Compania Sud-Americana de Dragados S.A., Argentine 99,04 % 99,05 % Jan De Nul (Malaysia) Sdn. Bhd, Malaysie 100,00 % 100,00 % PT Idros Services, Indonésia 100,00 % 100,00 % European Dredging Company S.A., Luxembourg 100,00 % 100,00 % Willem S.A., Luxembourg 100,00 % 100,00 % Cabarez S.A., Luxembourg 100,00 % - Machiavelli S.A. 100,00 % - Komarine Engineering & Construction Co. Ltd, Corée 100,00 % 100,00 % Jan De Nul Do Brasil Dragagem e Engenharia Ltda, Brésil 100,00 % 100,00 % Jan De Nul Dredging Middle East FZE, EAU 100,00 % 100,00 % Siam Dredging and Reclamation Ltd, Thaïlande 100,00 % 100,00 % Jan De Nul Luxembourg S.A., Luxembourg 100,00 % 100,00 % Mediudra S.R.L., Roumanie 100,00 % 100,00 % Sofidra Shipping S.C.A., Luxembourg 100,00 % 100,00 % Trivisa S.A., Luxembourg 100,00 % 100,00 % Jan De Nul Panama S.A., Panama 100,00 % 100,00 % Maritime and Construction Management C.V., Belgique 100,00 % 100,00 % Sociétés consolidées suivant la méthode de l intégration proportionelle Hidrovia S.A., Argentine 45,19 % 45,20 % Scaldis Salvage & Marine Contractors N.V., Belgique 18,68 % 18,64 % Terranova N.V., Belgique 47,60 % 47,64 % Terranova Solar N.V., Belgique 21,42% - Ango, Angola 45,19% 45,29% Grupo Unidos Por El Canal S.A., Panama 13,56 % 13,59 % Normalux S.A., Luxembourg 37,50% - Immo Vilvo N.V., Belgique 50,00 % - Zenneveen N.V., Belgique 50,00 % - Zennebroeck N.V., Belgique 50,00 % - Joint-ventures diverses variable variable Sociétés consolidées suivant la méthode de la mise en équivalence R-1 Consortium Inc, Philippines 35,80 % 36,16 % Southern Peninsula Dredging Sdn Bhd, Malaysie 30,00 % 30,00 % Tianjin Port Jan De Nul Dredging Co Ltd, Chine - 44,29 % Valloterre, Belgique 24,99 % 25,00 % Normalux S.A., Luxembourg - 37,50 % En 2012, les sociétés du Groupe ont constitué Barbarons Ltd Seychelles, Terranova Solar N.V., Belgium et Jan De Nul Nassbaggerei und Wasserbau GmbH, Germany. En 2012, les sociétés du Groupe ont acquis Cabarez S.A. Luxembourg. A compter de 2012, Normalux est consolidée selon la méthode d'intégration proportionnelle en raison d'un contrôle conjoint aux fins de la construction d'un navire. En 2011, la société était consolidée par mise en équivalence car elle venait juste d'être constituée et n'exerçait encore aucune activité.

12 r a p p o r t f i n a n c i e r En 2012, Devera S.A. SICAR, Luxembourg a été liquidée. En 2012, la société Immo 8790 N.V., Belgium a été vendue à un tiers. En 2012, PSR Projects N.V., Belgium a fusionné avec PSR Brownfield Developpers N.V., Belgium. En 2011, Immo Vilvo N.V., Belgium, Zenneveen N.V., Belgium, Zennebroeck N.V., Belgium ont été consolidées selon la méthode d'intégration globale. Dans la mesure où une partie des actions détenues par le Groupe a été vendue à un tiers en 2012, ces sociétés font l'objet d'un contrôle conjoint et sont donc consolidées selon la méthode d'intégration proportionnelle à compter de En 2011, les sociétés du groupe ont constitué Terranova S.A., Belgique, Bova S.A., Luxembourg, Willem S.A., Luxembourg et Normalux S.A., Luxembourg. En 2011, le Groupe a acquis la filiale Maritime and Construction Management C.V, Belgique, qui détient elle-même 132 actions (10,2724 % des actions émises) de la compagnie mère du groupe, Sofidra S.A, Luxembourg, créant ainsi une relation circulaire. En conséquence, la valeur d acquisition des actions détenues par Maritime and Construction Management C.V. dans Sofidra S.A., d un montant de ,00 EUR a été déduite des autres réserves. De plus, des intérêts minoritaires ont été générés par cette relation circulaire représentant 0,0045 % de l actif net du Groupe. Ces intérêts minoritaires ont été déduits des autres réserves. En 2011, le Groupe a pris le contrôle des sous-groupes PSR Brownfield Developers N.V., Belgique, et de ses filiales et de DEVERA S.A. SICAR, Luxembourg, et de ses filiales. 3 Principes, règles et méthodes d évaluation 1. Principes de consolidation Les comptes consolidés ont été préparés conformément à la loi du 11 juillet 1988 sur base des comptes annuels statutaires des sociétés du Groupe. Ces comptes annuels statutaires ont été ajustés ou reclassés, en cas de besoin, pour les rendre conformes aux principes comptables de la Société mère. Les comptes consolidés incluent les comptes annuels de la Société mère ainsi que ceux des sociétés du Groupe décrites ci-dessus, consolidées par intégration globale après reconnaissance des intérêts minoritaires. Tous les comptes et transactions entre sociétés du groupe sont éliminés. La Société a acquis, en 2000, Jan De Nul Mauritius Ltd et ses filiales et, en 2001, Jan De Nul N.V., Belgique et ses filiales. Dans ces deux opérations, les navires inclus dans les immobilisations corporelles ont été réévalués. La réévaluation fut basée sur un rapport d estimation émis par un expert indépendant. Il n'a pas été tenu compte d'impôts différés lors de la réévaluation de ces actifs. Ces opérations ont restructuré le groupe initial Jan De Nul N.V. et filiales, Belgique. La date de la première consolidation est fixée à l année fiscale débutant le 1er janvier Principales règles d évaluation Conversion des postes en devise a) La Société-mère tient sa comptabilité en euros (EUR) et les comptes consolidés sont exprimés dans cette même devise. Les transactions effectuées dans une autre devise que l euro sont converties au cours mensuel fixé par la Société. La conversion à la date de clôture se fait suivant les principes suivants: les avoirs en banque sont convertis au cours de change en vigueur à la date de clôture; concernant les créances et les dettes, les gains et pertes de change réalisés sont enregistrés dans le compte de pertes et profits, tout comme les pertes de change non réalisées; tous les autres postes de l actif et du passif, exprimés dans une devise autre que l euro, sont convertis au cours de change historique. b) Les comptes annuels des filiales, tenus en devise autre que l euro, sont convertis en EUR de la manière suivante: les produits et les charges sont convertis au cours de change mensuel moyen fixé par le Groupe;

13 r a p p o r t f i n a n c i e r les actifs et les passifs autres que le capital et les réserves sont convertis aux cours de change en vigueur à la date de clôture; le capital et les réserves sont convertis au cours de change à la date de la première consolidation ou au cours de change historique. Les bénéfices et les pertes résultant de la conversion des capitaux, des réserves, des charges et des produits en EUR sont accumulés en tant qu éléments séparés du capital et des réserves dans le compte Écart de conversion. Les gains de change et les pertes résultant de l élimination des comptes et des transactions entre sociétés du Groupe sont comptabilisés en Autres dettes et les pertes de change en charge dans le compte de Profits et Pertes consolidé. Différences de consolidation Les différences de consolidation représentent l écart positif ou négatif relatif à l acquisition de filiales. Cet écart est enregistré en Capital et Réserves dans le poste «Différences de consolidation». Frais d établissement Les frais d établissement sont entièrement amortis pendant l année de leur acquisition. Immobilisations corporelles et incorporelles Les navires introduits pendant la première année de consolidation (2001) sont comptabilisés au coût d'acquisition réévalué, tandis que les navires acquis depuis lors sont comptabilisés à leur coût d'acquisition. Les immobilisations incorporelles et les autres immobilisations corporelles sont portées à l'actif à leur prix d'acquisition. Les pièces de rechange pour les bateaux, qui sont régulièrement remplacées et dont la valeur globale est d importance moindre au niveau du Groupe, apparaissent sous «Installations techniques et machines» pour une quantité et valeur fixes si celles-ci, ainsi que leur composition, ne varient pas de façon significative. Les navires sont amortis sur une base linéaire selon leur durée de vie estimée ou une période de 12 ans à 20 ans, si celle-ci est plus courte. Les immobilisations corporelles et incorporelles sont amorties sur une base linéaire selon leurs durées d utilisation estimées. Les terrains et actifs en cours de construction ne sont pas amortis. Lorsque la Société considère qu une immobilisation corporelle ou incorporelle a subi une diminution de valeur de nature durable, une réduction de valeur complémentaire est enregistrée de manière à refléter cette perte. Ces corrections de valeur ne sont pas maintenues lorsque les raisons qui ont motivé leur constitution ont cessé d exister. Immobilisations financières Les immobilisations financières se composent de participations dans des sociétés non consolidées, de garanties et de prêts à long terme. Les participations sont évaluées à leur coût d achat. Les garanties et prêts à long-terme sont évalués à leur valeur nominale incluant les frais accessoires. En cas de dépréciation qui de l avis du Conseil d Administration revêt un caractère durable, ces immobilisations financières font l objet de corrections de valeur afin de leur donner la valeur inférieure qui est à leur attribuer à la date de clôture du bilan. Ces corrections de valeur ne sont pas maintenues lorsque les raisons qui ont motivé leur constitution ont cessé d exister. Stocks Les stocks se composent de matières premières, de matériel lourd détenu à des fins de revente et de travaux en cours. Les stocks de matières premières et marchandises sont évalués au plus bas de leur coût de revient calculé sur la base de la méthode du «premier entré, premier sorti» (PEPS) ou à la valeur de marché. Une correction de valeur est enregistrée lorsque la valeur économique est inférieure au coût de revient. Ces corrections de valeur ne sont pas maintenues lorsque les raisons qui ont motivé leur constitution ont cessé d exister.

14 r a p p o r t f i n a n c i e r Le matériel lourd détenu à des fins de revente se compose d'équipements terrestres lourds et de tuyaux en acier qui ne sont pas affectés à un site en particulier à la clôture de l'exercice et sont disponibles à la vente, au sein du Groupe ou non. Le matériel lourd détenu à des fins de revente est évalué à la valeur nette comptable en vigueur à la date du transfert des immobilisations corporelles en stocks. Une correction de valeur est enregistrée lorsque la valeur économique est inférieure au coût de revient. Ces corrections de valeur ne sont pas maintenues lorsque les raisons qui ont motivé leur constitution ont cessé d exister. Les en-cours de fabrication sont évalués au plus bas de leur coût de revient comprenant le prix d acquisition des matières premières et consommables, les coûts directs de production ainsi qu une fraction des coûts indirects, et de leur valeur de marché. Une correction de valeur est enregistrée lorsque la valeur de marché est inférieure au coût de revient. Ces corrections de valeur ne sont pas maintenues lorsque les raisons qui ont motivé leur constitution ont cessé d exister. Créances de l actif circulant Les créances sont enregistrées à leur valeur nominale. Elles font l objet de corrections de valeur lorsque leur recouvrement est compromis. Ces corrections de valeur ne sont pas maintenues lorsque les raisons qui ont motivé leur constitution ont cessé d exister. Valeurs mobilières Les valeurs mobilières sont évaluées au plus bas de leur coût d acquisition, incluant les frais accessoires et déterminé selon la méthode des prix moyens pondérés, exprimée dans la devise de préparation des comptes annuels. Une correction de valeur est enregistrée lorsque la valeur du marché est inférieure au prix d acquisition. Ces corrections de valeur ne sont pas maintenues lorsque les raisons qui ont motivé leur constitution ont cessé d exister. à la valeur probable de réalisation estimée avec prudence et bonne foi par le Conseil d Administration pour les valeurs mobilières non admises à la cote officielle d une bourse de valeur ou non négociée sur un autre marché réglementé mais dont le dernier cours n est pas représentatif. Comptes de régularisation Ce poste comprend les charges enregistrées avant la date de clôture et imputables à un exercice ultérieur. Provisions pour risques et charges Les provisions pour risques et charges ont pour objet de couvrir des charges ou des dettes qui sont nettement circonscrites quant à leur nature mais qui, à la date de clôture du bilan, sont ou probables ou certaines mais indéterminées quant à leur montant ou quant à leur date de survenance. Impôts différés Les impôts différés sont reconnus pour les différences temporaires issues de retraitements de consolidation résultant en des montants déductibles et taxables. Les impôts différés débiteurs font l'objet d'une dépréciation sauf s ils peuvent être com pensés par des impôts à payer issus des comptes statutaires. Comptes de régularisation passif Ce poste comprend les produits perçus avant la date de clôture et imputables à un exercice ultérieur. Montant net du chiffre d affaires Le montant net du chiffre d affaires comprend les montants résultant de la vente des produits et de la prestation des services correspondant aux activités ordinaires de la Société, déduc tion faite des réductions sur ventes, ainsi que de la taxe sur la valeur ajoutée et d autres impôts directement liés au chiffre d affaires. La valeur de marché correspond: au dernier cours disponible le jour de l évaluation pour les valeurs mobilières admises à la cote officielle d une bourse de valeurs ou négociées sur un autre marché réglementé;

15 r a p p o r t f i n a n c i e r Immobilisations incorporelles L évolution des immobilisations incorporelles se présente comme suit: Coût d acquisition Début de l exercice , ,21 Impact des écarts de conversion ( ,26) ( ,08) Augmentations de l exercice , ,77 Diminutions de l exercice 0,00 0,00 Coût d acquisition fin de l exercice ( ,64) ( ,90) Corrections de valeur Début de l exercice ( ,56) ( ,81) Impact des écarts de conversion , ,29 Augmentations de l exercice ( ,95) ( ,04) Diminutions de l exercice 0,00 0,00 Corrections de valeur fin de l exercice ( ,04) ( ,56) Valeur nette comptable fin de l exercice , ,34 5 Immobilisations corporelles L évolution des immobilisations corporelles se présente comme suit: Coût d acquisition Début de l exercice , ,87 Impact des écarts de conversion ( ,60) ,50 Augmentations de l exercice , ,86 Diminutions de l exercice ( ,95) ( ,11) Transfert ( ,12) ( ,26) Coût d acquisition fin de l exercice , ,86 Corrections de valeur Début de l exercice ( ,38) ( ,89) Impact des écarts de conversion ,43 ( ,22) Augmentations de l exercice ( ,31) ( ,96) Diminutions de l exercice , ,43 Transfert , ,26 Corrections de valeur fin de l exercice ( ,87) ( ,38) Valeur nette comptable fin de l exercice , ,48

16 r a p p o r t f i n a n c i e r Parmi ces immobilisations, l évolution des navires en service se présente comme suit: Coût d acquisition Début de l exercice , ,22 Impact des écarts de conversion 0,00 0,00 Variation du périmètre de consolidation 0,00 0,00 Augmentations de l exercice , ,30 Diminutions de l exercice 0,00 0,00 Transfert ,08 25,31 Coût d acquisition fin de l exercice , ,83 Corrections de valeur Début de l exercice , ,77 Impact des écarts de conversion 0,00 0,00 Variation du périmètre de consolidation 0,00 0,00 Augmentations de l exercice ( ,27) ( ,05) Diminutions de l exercice 0,00 0,00 Transfert 1 001,43 0,00 Corrections de valeur fin de l exercice ( ,66) ( ,82) Valeur nette comptable fin de l exercice , ,01 Les navires comptabilisés en immobilisations corporelles incluent des montants issus de réévaluations se composant comme suit (voir également la Note 18) : Montant brut , ,09 Corrections de valeur de l exercice , ,67 Montant net 0, ,75 6 Immobilisations financières Titres ayant le caractère d'immobilisations L évolution des titres ayant le caractère d immobilisations se présente comme suit: Coût d acquisition Début de l exercice , ,00 Impact des écarts de conversion 0,00 0,00 Variation du périmètre de consolidation 0,00 0,00 Augmentations de l exercice ,02 85,52 Diminutions de l exercice 0,00 0,00 Transfert 0,00 0,00 Coût d acquisition fin de l exercice ( ,54) ( ,52)

17 r a p p o r t f i n a n c i e r Corrections de valeur Début de l exercice , ,00 Impact des écarts de conversion 0,00 0,00 Variation du périmètre de consolidation 0,00 0,00 Augmentations de l exercice 0,00 0,00 Diminutions de l exercice 0,00 0,00 Transfert 0,00 0,00 Corrections de valeur fin de l exercice ( ,00) ( ,00) Valeur nette comptable fin de l exercice , ,52 Prêts et créances immobilisées L évolution des autres prêts se présente comme suit: Coût d acquisition Début de l exercice , ,00 Augmentations nettes de l exercice , ,20 Diminutions nettes de l exercice 0,00 0,00 Coût d acquisition fin de l exercice ( ,71) ( ,20) Corrections de valeur Début de l exercice 0,00 ( ,86) Augmentations de l exercice ( ,61) 0,00 Diminutions de l exercice 0, ,86 Corrections de valeur fin de l exercice ( ,61) 0,00 Valeur nette comptable fin de l exercice , ,20 7 Sociétés consolidées suivant la méthode de mise en équivalence Coût d acquisition Mise en équivalence R-1 Consortium Inc ,13 0,00 Southern Peninsula Dredging Sdn Bhd ,51 0,00 Valloterre , , , ,75 Les informations financières utilisées pour appliquer la méthode de mise en équivalence sont celles au 31 décembre 2012, sauf en ce qui concerne R-1 Consortium Inc, pour laquelle les derniers états financiers disponibles sont utilisés et la valeur d'acquisition de la société a été totalement dépréciée. L'application de la méthode de mise en équivalence pour Southern Peninsula Dredging Sdn Bhd donne lieu à des valeurs négatives; par conséquent, la valeur d'acquisition de la société a été totalement dépréciée et une provision de ,04 EUR a été constituée au titre de la quote-part négative des capitaux propres en résultant. La participation détenue dans Tianjin Port Jan De Nul Dredging Co Ltd est considérée comme une perte totale et a donc été supprimée.

18 r a p p o r t f i n a n c i e r Stocks En 2012, les Matières premières et consommables incluent du Matériel lourd détenu à des fins de revente pour un montant de ,09 EUR (en 2011: ,99 EUR). En 2012, la valeur brute des Produits en cours de fabrication s'élève à ,60 EUR (en 2011: ,96). Une correction de valeur de ,49 EUR (en 2011: 0,00 EUR) a été déduite afin de tenir compte de la perte attendue dans le cadre du projet panaméen mis en œuvre par la filiale Grupo Unidos Por El Canal S.A., Panama (intégration proportionnelle à hauteur de 13,59 %). 9 Créances résultant de ventes et prestations de services Les créances commerciales se composent comme suit: Comptes clients , ,93 Comptes de régularisation , ,10 Corrections de valeurs ( ,60) ( ,32) , ,71 Les créances commerciales se composent comme suit: Moins d un an , ,36 Entre un et cinq ans , ,35 Plus de cinq ans 0,00 0, , ,71 10 Créances sur des entreprises avec lesquelles la Société a un lien de participation Ce poste est composé de comptes courants détenus par des sociétés consolidées selon la méthode de l'intégration proportionnelle, principalement Hidrovia S.A., Argentina. 11 Autres créances Les autres créances se composent comme suit: Avances fournisseurs , ,27 Intérêts courus (y compris les intérêts à recevoir) , ,61 Avances employés , ,67 Compte courant association momentanée , ,36 TVA à recevoir , ,68 Taxes à recevoir , ,38 Autres , , , ,03 Une provision pour un risque de non-recouvrabilité de créances de TVA et de retenue à la source pour un montant de ,39 EUR (en 2011: ,99 EUR) qui apparait dans les autres provisions.

19 r a p p o r t f i n a n c i e r Capital souscrit Le capital souscrit et entièrement libéré s élève à ,00 EUR et est divisé en actions d une valeur nominale de ,55 EUR chacune. 13 Réserve légale L évolution de la réserve légale se présente comme suit: Début de l exercice , ,65 Allocation du résultat de l exercice précédent , , , ,31 Suivant la loi luxembourgeoise sur les sociétés anonymes, la Société mère doit transférer à la réserve légale 5 % des bénéfices annuels jusqu à ce que la réserve légale soit égale à 10 % du capital. La réserve légale n est pas distribuable. 14 Réserve de consolidation Les autres réserves se composent comme suit: Différences de première consolidation net ( ,88) ( ,11) Actions propres ( ,00) ( ,00) Autres (7 472,98) (70 960,77) ( ,68) ( ,88) L évolution de la réserve légale se présente comme suit: Début de l exercice ( ,88) ( ,74) Variation des différences de première consolidation ,42 ( ,37) Déduction des actions propres 0,00 ( ,00) Allocation aux intérêts minoritaires ,78 (70 960,77) ( ,68) ( ,88) En 2011, le Groupe a acquis la filiale Maritime and Construction Management C.V., qui détient elle-même 132 actions dans SOFIDRA S.A., créant ainsi une relation circulaire. Le prix d acquisition des actions détenues par Maritime and Construction Management C.V dans SOFIDRA S.A., d un montant de ,00 EUR, a été déduit du poste «Autres réserves». 15 Résultats reportés L évolution des résultats reportés se compose comme suit: Début de l exercice , ,70 Résultat de l exercice précédent , ,29 Allocation à la réserve légale ( ,70) ( ,66) Autres ,84 0, , ,33

20 r a p p o r t f i n a n c i e r Provisions pour impôts Les provisions pour impôts se composent comme suit: Provisions pour impôts , ,02 Provisions pour impôts différés , , , ,53 17 Autres provisions Les autres provisions se composent comme suit: Provisions pour pertes futures ,70 0,00 Provisions pour TVA non recouvrable , ,99 Provisions pour entretien et réparations , ,36 Autres , , , ,57 18 Dettes subordonnées Les dettes subordonnées se composent comme suit: Moins d un an 0,00 0,00 Entre un et cinq ans 0,00 0,00 Plus de cinq ans , , , ,00 19 Dettes envers les établissements de crédit Les échéances sur les dettes envers les établissements de crédit se composent comme suit: Moins d un an , ,02 Entre un et cinq ans , ,92 Plus de cinq ans , , , ,94 20 Autres dettes Les autres dettes se composent comme suit: Moins d un an , ,94 Entre un et cinq ans ,31 0,00 Plus de cinq ans 0,00 0, , ,94 21 Compte de régularisation passif Le compte de régularisation est principalement composé des gains futurs découlant du financement de la construction de navires. Ce produit sera reconnu comme résultat d exploitation «prorata temporis».

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA

Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Comptes statutaires résumés Groupe Delhaize SA Le résumé des comptes annuels de la société Groupe Delhaize SA est présenté ci-dessous. Conformément au Code des Sociétés, les comptes annuels complets, le

Plus en détail

2014 Rapport Annuel. Informations financières Etats financiers consolidés IFRS. au 31 décembre 2014

2014 Rapport Annuel. Informations financières Etats financiers consolidés IFRS. au 31 décembre 2014 2014 Rapport Annuel Informations financières Etats financiers consolidés IFRS au 31 décembre 2014 Etats financiers consolidés IFRS au 31 décembre 2014 Luxempart S.A. 1 Sommaire Etats financiers consolidés

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Hal, le 11 décembre 2006 RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Par rapport aux chiffres publiés précédemment (le 19

Plus en détail

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014

GROUPE NSE INDUSTRIES. Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 GROUPE NSE INDUSTRIES Comptes intermédiaires consolidés Période du 1 er janvier au 30 juin 2014 BILAN (en milliers d euros) ACTIF Note 30/06/14 30/06/13 Ecarts d'acquisition 1 3 872 3 972 Immobilisations

Plus en détail

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT

GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT GROUPE BANQUE INTERNATIONALE ARABE DE TUNISIE BIAT ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31/12/2012 Groupe BIAT Etats financiers consolidés arrêtés au 31 décembre 2012 Page ~ 2~ BILAN CONSOLIDE ARRETE AU 31 DECEMBRE

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 COMPTES CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 ca-des-savoie.fr Arrêtés par le Conseil d administration du Crédit Agricole des Savoie en date du 23 janvier 2015 soumis à l approbation de l Assemblée Générale Ordinaire

Plus en détail

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont

La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont La société mère : Rapport de gestion exercice clos le 31 décembre 2010 (dont résultats et autres renseignements caractéristiques de la société au cours des cinq derniers exercices) La société mère : Comptes

Plus en détail

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4

ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 409 ANNEXE N 13 : Bilan et compte de résultat M4 Les tableaux suivants présentent les éléments nécessaires à la confection des documents de synthèse figurant au compte de gestion. Ils permettent d associer

Plus en détail

Documents de synthèse Regroupements

Documents de synthèse Regroupements Documents de synthèse Regroupements Pré-requis : o Connaitre les documents de synthèse (bilan et tableau de résultat) selon les trois systèmes : Système de base, Système abrégé, Système développé. Objectif

Plus en détail

Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec)

Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec) Fondation Québec Philanthrope (antérieurement Fondation communautaire du grand Québec) États financiers Au 31 décembre 2014 Accompagnés du rapport de l'auditeur indépendant Certification Fiscalité Services-conseils

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PERIODE DU 1 ER AVRIL AU 31 DECEMBRE 2004-1 - COMPTE DE RÉSULTAT CONSOLIDÉ Période du 1 er avril au 31 décembre 2004 2003 2003 Exercice clos le Notes Pro forma 31 mars 2004

Plus en détail

Devis de Construction Canada

Devis de Construction Canada États financiers Pour l'exercice terminé le 31 mars 2011 Table des matières Rapport de l'auditeur indépendant 2 États financiers Bilan 3 État de l'évolution des actifs nets 4 État des résultats 5 États

Plus en détail

Comptes Consolidés 30/06/2014

Comptes Consolidés 30/06/2014 Comptes Consolidés 30/06/2014 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

Imagine Canada États financiers

Imagine Canada États financiers États financiers 31 décembre 2014 Table des matières Page Rapport de l auditeur indépendant 1-2 État des produits et des charges 3 État de l évolution des actifs nets 4 État de la situation financière

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES. États financiers Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES. États financiers Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2010 LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES États financiers LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES États financiers Table des matières Rapport de l'auditeur indépendant 2 États

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS 2012

COMPTES CONSOLIDÉS 2012 ÉNERGIE ENVIRONNEMENT EAU ÉOLIEN RÉSEAUX HOLDING WALLON 2 Commentaires des comptes consolidés 1. ACQUISITION ET PÉRIMÈTRE Le périmètre de consolidation et les pourcentages détenus sont présentés dans le

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) BNP PARIBAS WEALTH MANAGEMENT Société anonyme au capital de 103 312 500. Siège social : 33, rue du Quatre Septembre, 75002

Plus en détail

Comptes Consolidés 31/12/2013

Comptes Consolidés 31/12/2013 Comptes Consolidés 31/12/2013 Table des matières BILAN... 2 COMPTE DE RESULTAT... 3 NOTE ANNEXE AUX COMPTES CONSOLIDES... 4 Note 1 - Faits marquants de la période et évènements post clôture... 4 Note 2

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 SOCIETE DE TAYNINH 2013 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 B. Etats financiers au 30 juin 2013 C. Rapport des commissaires aux comptes

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE

SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE SOMMAIRE COMPTES CONSOLIDES SUR LE DERNIER ARRETE INTERMEDIAIRE - Bilan consolidé - Compte de résultat consolidé - Tableau de flux - Annexe simplifiée 1 SOMMAIRE DE L ANNEXE SIMPLIFIEE 1 EVENEMENTS SIGNIFICATIFS

Plus en détail

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101 États Financiers consolidés.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100.2 Bilan au 31 décembre 2008 101.3 Tableaux de passage des capitaux propres du 1 er janvier 2007 au 31 décembre 2008 102. Tableau

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

MAISON D'INTERVENTION VIVRE RAPPORT FINANCIER ANNUEL AU 31 MARS 2015

MAISON D'INTERVENTION VIVRE RAPPORT FINANCIER ANNUEL AU 31 MARS 2015 RAPPORT FINANCIER ANNUEL SOMMAIRE RAPPORT DE L'AUDITEUR INDÉPENDANT 1 ÉTATS FINANCIERS État des résultats 2 État de l'évolution des actifs nets 3 Bilan 4 Flux de trésorerie 5 Notes aux états financiers

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉNONCÉ DE RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION RELATIVEMENT À L INFORMATION FINANCIÈRE La direction est responsable de la préparation et de la présentation des états financiers consolidés

Plus en détail

TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES

TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES États financiers TOURISME CHAUDIÈRE- APPALACHES États financiers Rapport de l'auditeur indépendant 1 États financiers Bilan 3 État des résultats 4 État de l'évolution de l actif net 6 État des flux de

Plus en détail

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010

EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 1 EURASIA GROUPE Comptes consolidés au 31 décembre 2010 S O M M A I R E COMPTES CONSOLIDES Bilan consolidé...4 Compte de résultat consolidé...6 Tableau de flux de trésorerie consolidé...7 NOTES ANNEXES

Plus en détail

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORMES IAS 32/39 : INSTRUMENTS FINANCIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013

COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013 COMPTES CONSOLIDÉS Exercice clos le 31 décembre 2013 1, cours Xavier Arnozan 33000 BORDEAUX BILAN ACTIF 31/12/2013 31/12/2012 Brut Amort.dépréciat. Net Net Capital souscrit non appelé ACTIF IMMOBILISE

Plus en détail

LES CRÉANCES ET LES DETTES

LES CRÉANCES ET LES DETTES LES CRÉANCES ET LES DETTES Règles générales d évaluation Définition d un actif et d un passif ACTIFS Tout élément de patrimoine ayant une valeur économique positive pour l entité est considéré comme un

Plus en détail

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT

BILAN ET COMPTE DE RESULTAT 3 PLACE ARNOLD BILAN ET COMPTE DE RESULTAT - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat C.D. 63 B.P. 4 67116 STRASBOURG-REICHSTETT 03 88

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉNONCÉ DE RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION RELATIVEMENT À L INFORMATION FINANCIÈRE La direction est responsable de la préparation et de la présentation des états financiers consolidés

Plus en détail

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances

relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances COMITE DE LA REGLEMENTATION COMPTABLE Règlement n 2003-03 du 2 octobre 2003 relatif aux règles comptables applicables aux fonds communs de créances (Avis n 2003-09 du 24 juin 2003 du compte rendu CNC)

Plus en détail

PARTIE B - NOTES ANNEXES AUX COMPTES SOCIAUX

PARTIE B - NOTES ANNEXES AUX COMPTES SOCIAUX PARTIE B - NOTES ANNEXES AUX COMPTES SOCIAUX Note 1. Informations générales et faits marquants La société Bricorama SA et ses filiales exploitent en France, au Benelux et en Espagne un réseau de grandes

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2.

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2. LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 Compte

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS L AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTRE MENTS INTERNET

ÉTATS FINANCIERS L AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTRE MENTS INTERNET ÉTATS FINANCIERS L AUTORITÉ CANADIENNE POUR LES ENREGISTRE MENTS INTERNET Exercices clos les 31 mars 2014 et 2013 États financiers Page Rapport des auditeurs indépendants 1-2 État de la situation financière

Plus en détail

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON

GROUPE TXCOM 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON Tel : 33 (0)1 30 83 91 70 Fax : 33 (0)1 30 83 91 71 7, rue du Parc de Clagny 78000 Versailles FRANCE 10 AV DESCARTES ZI DU PETIT CLAMART 92350 LE PLESSIS ROBINSON COMPTES CONSOLIDES Arrêté au 30 juin 2012

Plus en détail

États financiers de La Fondation canadienne du rein. 31 décembre 2013

États financiers de La Fondation canadienne du rein. 31 décembre 2013 États financiers de La Fondation canadienne du rein Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats... 3 État de l évolution des soldes de fonds... 4 État de la situation financière... 5 État

Plus en détail

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Objectif L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des impôts sur le résultat. La question principale en matière

Plus en détail

FONDATION QUÉBÉCOISE POUR LE PROGRÈS DE LA MÉDECINE INTERNE

FONDATION QUÉBÉCOISE POUR LE PROGRÈS DE LA MÉDECINE INTERNE FONDATION QUÉBÉCOISE POUR LE PROGRÈS DE LA MÉDECINE INTERNE ÉTATS FINANCIERS 2 RAPPORT DE L'AUDITEUR INDÉPENDANT À l'attention des membres de Fondation Québécoise pour le progrès de la médecine interne

Plus en détail

Groupe de la Société de Fabrication des Boissons de Tunisie

Groupe de la Société de Fabrication des Boissons de Tunisie Groupe de la Société de Fabrication des Boissons de Tunisie Le rapport des commissaires aux comptes sur les états financiers consolidés clos le 31 décembre 2013 Cabinet Conseil Audit Formation Société

Plus en détail

Rapport de la direction

Rapport de la direction Rapport de la direction Les états financiers consolidés de Industries Lassonde inc. et les autres informations financières contenues dans ce rapport annuel sont la responsabilité de la direction et ont

Plus en détail

États financiers consolidés

États financiers consolidés États financiers consolidés Pour l exercice terminé le 28 décembre 2013 Responsabilité de la direction à l égard des états financiers Pour les exercices terminés le 28 décembre 2013 et le 29 décembre 2012

Plus en détail

Luxempart S.A. Page 1

Luxempart S.A. Page 1 LUXEMPART S.A. 2013 COMPTES ANNUELS ET RAPPORT DU RÉVISEUR D ENTREPRISES AGRÉÉ AU 31 DÉCEMBRE 2013 Siège social : 12 rue Léon Laval, L-3372 LEUDELANGE Tel : +352 420 947 Fax : +352 425 462 R.C.S. Luxembourg

Plus en détail

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Bilan Compte de résultat Tableau des flux de trésorerie Variation des capitaux propres Annexe aux comptes consolidés 1 Transition aux normes IFRS 2 Principes et

Plus en détail

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2009 Louvain-la-Neuve, le 18 mars 2010, 18h00 Information réglementée 1. CROISSANCE ET INVESTISSEMENTS Nous clôturons 2009 de manière contrastée. Tout d abord, les

Plus en détail

LE GROUPE COLRUYT : PASSAGE AUX NORMES COMPTABLES IFRS - INFORMATIONS FINANCIERES PRELIMINAIRES

LE GROUPE COLRUYT : PASSAGE AUX NORMES COMPTABLES IFRS - INFORMATIONS FINANCIERES PRELIMINAIRES LE GROUPE COLRUYT : PASSAGE AUX NORMES COMPTABLES IFRS - INFORMATIONS FINANCIERES PRELIMINAIRES Informations relatives au passage aux normes IFRS pour l'établissement des états financiers Introduction

Plus en détail

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. Exercice clos le 31 décembre 2014

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. Exercice clos le 31 décembre 2014 RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Exercice clos le 31 décembre 2014 Avril2015 RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR ETATS

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS EN NORMES IAS/IFRS SAHAM Assurance Maroc au 31 décembre 2014

COMPTES CONSOLIDÉS EN NORMES IAS/IFRS SAHAM Assurance Maroc au 31 décembre 2014 COMPTES CONSOLIDÉS EN NORMES IAS/IFRS SAHAM Assurance au 31 décembre 014 État de la Situation Financière IFRS au 31 décembre 014 et 013 État de résultat net et autres éléments du résultat golbal - IFRS

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES 2011

COMPTES CONSOLIDES 2011 COMPTES CONSOLIDES 2011 Les chiffres clés 2011 Développement Patrimoine au 31/12/2011 Livraisons 2011 En cours de construction 2011 Projets en étude au 31/12/2011 59 904 logements 1 198 logements 2 054

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES États financiers Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2007 Table des matières Rapport des vérificateurs 2 États financiers Bilan 3 État des résultats

Plus en détail

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES

RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES RAPPORT DES COMMISSAIRES AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES DE L EXERCICE CLOS LE 31 DECEMBRE 2014 Mai 2015 ECC MAZARS Immeuble Mazars Rue Lac Ghar EL Melh, Les Berges du Lac 1053 Tunis Tél

Plus en détail

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23

NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 NORME COMPTABLE RELATIVE AUX OPERATIONS EN DEVISES DANS LES ETABLISSEMENTS BANCAIRES NC 23 OBJECTIF 01 - La Norme Comptable Tunisienne NC 15 relative aux opérations en monnaies étrangères définit les règles

Plus en détail

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE

LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE 1 LE PLAN COMPTABLE LUXEMBOURGEOIS : VERSION ABREGEE CLASSE 1 : COMPTES DE CAPITAUX 10. Capitaux propres 106. Réserves 107. Capital 108. Compte de l'exploitant

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS DE PAGES JAUNES LIMITÉE (auparavant «Yellow Média Limitée»)

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS DE PAGES JAUNES LIMITÉE (auparavant «Yellow Média Limitée») ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS DE PAGES JAUNES LIMITÉE (auparavant «Yellow Média Limitée») 31 décembre 2014 Table des matières Rapport de l auditeur indépendant... 2 États consolidés de la situation financière...

Plus en détail

Etats financiers consolidés du Groupe BPCE. au 31 décembre 2013. Version non auditée

Etats financiers consolidés du Groupe BPCE. au 31 décembre 2013. Version non auditée Etats financiers consolidés du Groupe BPCE au 31 décembre 2013 Version non auditée GROUPE BPCE - version non auditée - 1 - 5 RAPPORT FINANCIER 5.1 Comptes consolidés IFRS du Groupe BPCE au 31 décembre

Plus en détail

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014. Page 1 sur 13 ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS Données consolidées Du 1 er Janvier 2014 au 30 Juin 2014 Page 1 sur 13 SOMMAIRE 1. Principes et méthodes de consolidation 2. Evénements significatifs postérieurs à la clôture

Plus en détail

A. Bilan. B. Compte de résultat. Comptes sociaux au 31 décembre 2013. ACTIF (en milliers d euros) Notes Brut

A. Bilan. B. Compte de résultat. Comptes sociaux au 31 décembre 2013. ACTIF (en milliers d euros) Notes Brut Comptes sociaux au 31 décembre 2013 A. Bilan ACTIF (en milliers d euros) Notes Brut 2013 Amort. et dépréc. Immobilisations incorporelles 3-4 21 280 1 926 19 354 19 071 Immobilisations corporelles 3-4 7

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

Etats Comptables et Fiscaux

Etats Comptables et Fiscaux adps 18 bis rue de bruxelles 75009 paris Etats Comptables et Fiscaux 31/12/2014 Téléphone : Etats Financiers Bilan Actif adps Edition du 17/03/15 RUBRIQUES BRUT Amortissements Net (N) Net (N-1) 31/12/2014

Plus en détail

FAIRFAX INDIA HOLDINGS CORPORATION

FAIRFAX INDIA HOLDINGS CORPORATION États financiers consolidés Pour la période close le 31 décembre 2014 1 Le 25 mars 2015 Rapport de l auditeur indépendant Au conseil d administration de Fairfax India Holdings Corporation Nous avons effectué

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des participations

Plus en détail

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic

Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic COMMUNIQUE DE PRESSE Paris, le 27 mars 2013 Information financière pro forma 2012 consolidée Icade-Silic Conformément à ce qui avait été annoncé lors de la publication des comptes annuels, Icade publie

Plus en détail

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013

GROUPE. Comptes consolidés. Au 31décembre 2013 GROUPE Comptes consolidés Au 31décembre 2013 1 SOMMAIRE SOMMAIRE... 2 BILAN CONSOLIDE... 3 COMPTE DE RESULTAT... 4 TABLEAU DES FLUX DE TRESORERIE... 5 PRINCIPES ET METHODES... 6 PRINCIPES ET METHODES DE

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 décembre 2013 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 4 COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2013 4 ETAT DU RESULTAT NET ET DES VARIATIONS D ACTIFS ET DE PASSIFS COMPTABILISEES

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2013 CAISSE CENTRALE DESJARDINS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2013 CAISSE CENTRALE DESJARDINS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2013 CAISSE CENTRALE DESJARDINS TABLE DES MATIÈRES Rapport annuel de la commission de vérification... 57 Responsabilité de la direction à l égard de l information

Plus en détail

Comptes de tiers (Classe 4)

Comptes de tiers (Classe 4) Comptes de tiers (Classe 4) Les comptes de tiers, notamment le compte 40 «Fournisseurs et comptes rattachés» et le compte 41 «Clients et comptes rattachés», peuvent être subdivisés pour identifier : les

Plus en détail

Société Financière des Caoutchoucs «SOCFIN» Société Anonyme

Société Financière des Caoutchoucs «SOCFIN» Société Anonyme Société Financière des Caoutchoucs «SOCFIN» Société Anonyme 4, avenue Guillaume L-1650 LUXEMBOURG R.C. Luxembourg : B 5937 RAPPORT SEMESTRIEL SUR LES COMPTES CONSOLIDES AU 30 JUIN 2014 Socfin * Rapport

Plus en détail

Assemblée Générale des Actionnaires du 26 avril 2012. LA LUXEMBOURGEOISE Société Anonyme d Assurances

Assemblée Générale des Actionnaires du 26 avril 2012. LA LUXEMBOURGEOISE Société Anonyme d Assurances Rapport annuel 2011 Assemblée Générale des Actionnaires du 26 avril 2012 LA LUXEMBOURGEOISE Société Anonyme d Assurances Siège social : 9, rue Jean Fischbach L-3372 Leudelange R.C.S. Luxembourg : B 31035

Plus en détail

IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros)

IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros) IFRS Etats financiers consolidés abrégés (en milliers d euros) 1. Compte de résultats consolidé par segment au 30.06.2005 2. Bilan consolidé par segment au 30.06.2005 3. Tableau des flux de trésorerie

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES GDF SUEZ TRADING

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES GDF SUEZ TRADING PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COTES ANNUELS) GDF SUEZ TRADING Société par actions simplifiée au capital de 351 200 000. Siège social : 1, place Samuel de Champlain, 92400

Plus en détail

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31

Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31 Norme comptable relative aux placements dans les entreprises d assurance et/ou de réassurance NC31 Objectif de la norme 01 L entreprise d assurance et/ou de réassurance doit disposer à son actif, en couverture

Plus en détail

GROUPE ALPHA MOS ETAT DE SITUATION FINANCIERE

GROUPE ALPHA MOS ETAT DE SITUATION FINANCIERE En K GROUPE ALPHA MOS ETAT DE SITUATION FINANCIERE Actif 30/09/2010 30/09/2009 Note Net Net Actifs non-courants Immobilisations incorporelles III-4 443 134 Ecarts d'aquisition III-2 484 484 Immobilisations

Plus en détail

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013

COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 185 T AVENUE DE FABRON CZ MR GAUTHIER BERNARD COMPTES ANNUELS du 01/01/2013 au 31/12/2013 - Bilan actif-passif - Compte de résultat - Détail des comptes bilan actif passif - Détail compte de résultat Le

Plus en détail

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015

ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 ETATS FINANCIERS ARRETES AU 30 JUIN 2015 Pages Bilan 2 Etat des engagements hors bilan 3 Etat de résultat 4 Etat des flux de trésorerie 5 Notes aux états financiers 6 Bilan Arrêté au 30 JUIN 2015 (Unité

Plus en détail

20 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES

20 Mai 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 14413 UNILOG S.A. Société anonyme au capital de 12 752 569 e. Siège social 39/41, rue du Rocher, 75008 Paris. 702 042 755 R.C.S. Paris. Exercice social du 1 er janvier au 31 décembre. Documents comptables

Plus en détail

Rapport financier semestriel. Société Anonyme au capital de 13.401.587 Euros Siège Social : 12, rue Ampère ZI 91430 IGNY 343 902 821 RCS EVRY

Rapport financier semestriel. Société Anonyme au capital de 13.401.587 Euros Siège Social : 12, rue Ampère ZI 91430 IGNY 343 902 821 RCS EVRY Rapport financier semestriel 2013 Société Anonyme au capital de 13.401.587 Euros Siège Social : 12, rue Ampère ZI 91430 IGNY 343 902 821 RCS EVRY SOMMAIRE RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITE DU CONSEIL D AMINISTRATION

Plus en détail

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES

LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES LA SOCIÉTÉ D'ASSURANCE-DÉPÔTS DES CAISSES POPULAIRES États financiers Pour l'exercice terminé le 31 décembre 2008 Table des matières Rapport des vérificateurs 2 États financiers Bilan 3 État des résultats

Plus en détail

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS

FONDATION D ENTREPRISE CHANEL. 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS FONDATION D ENTREPRISE CHANEL 135 Avenue Charles de Gaulle 92200 NEUILLY SUR SEINE COMPTES ANNUELS Exercice du 18 juin 2011 au 31 décembre 2012 SOMMAIRE COMPTES ANNUELS ANNEXE 6 1. Faits caractéristiques

Plus en détail

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux

- - Créances sur les établissements de crédit et. chèques postaux BILAN AU 31 DÉCEMBRE 2005 ACTIF DEC 2005 DEC 2004 PASSIF DEC 2005 DEC 2004 Valeurs en caisse,banques centrales, Trésor public, Banques centrales, Trésor public, Servicesdes 197 427 113 253 Service des

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREATIS

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES CREATIS PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) CREATIS Société anonyme au capital de 52 900 000. Siège social : Parc de la Haute Borne, 61, avenue Halley, 59650 Villeneuve-d

Plus en détail

FONDATION AL KA.RA MA DE MICRO'CREDIT

FONDATION AL KA.RA MA DE MICRO'CREDIT FONDATION AL KA.RA MA DE MICRO'CREDIT RAPPORT GENERAL DU COMMISSAIRE AUX COMPTES Exercice clos au 31 décembre 2014 MY LclYh~5L AOIA.FfR. Commissaire aux comptes N 46, avenue Pasteur, les Orangers - RABAT

Plus en détail

États financiers consolidés. Aux 31 octobre 2011 et 2010

États financiers consolidés. Aux 31 octobre 2011 et 2010 BANQUE LAURENTIENNE DU CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS Aux 31 octobre 2011 et 2010 Les présents états financiers consolidés présentent des données financières récentes se rapportant à la situation financière,

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 24 mars 2007 (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie consolidés 4 Bilans

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS Au 31 mars 2014 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick États financiers États financiers CONTENU Rapport de l auditeur indépendant 3 État de la situation financière 4 État des résultats 5 État des flux de

Plus en détail

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE

UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE ------------------- Le Conseil des Ministres PLAN COMPTABLE DES COLLECTIVITES TERRITORIALES T - UEMOA - I - PRESENTATION DU PLAN COMPTABLE I.1 - Les classes

Plus en détail

AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE

AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE AVIS N 89 MINISTERE DES FINANCES CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITE Avis portant plan et règles de fonctionnement des comptes et présentation des états financiers des entités d assurances et /ou de réassurances.

Plus en détail

INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE

INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE INSTRUCTION N 002 RELATIVE AUX NORMES PRUDENTIELLES DES COOPERATIVES D EPARGNE ET DE CREDIT AINSI QUE DES INSTITUTIONS DE MICRO FINANCE La Banque Centrale du Congo, Vu la loi n 005/2002 du 07 mai 2002

Plus en détail

Sommaire. Weborama Rapport financier du premier semestre 2007 2

Sommaire. Weborama Rapport financier du premier semestre 2007 2 Rapport financier du premier semestre 2007 Sommaire 1. Commentaires sur l activité de la période... p. 3 2. Rapport des Commissaires aux comptes... p. 5 3. Comptes consolidés au 30 juin 2007... p. 9 Weborama

Plus en détail

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance

Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Royaume du Maroc Circulaire n DAPS/EA/06/05 du 9 juin 2006 relative aux comptes semestriels des entreprises d'assurances et de réassurance Dans le cadre de la mise en place d'un dispositif permettant le

Plus en détail

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013

états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 états FINANCIERS ARRêTéS AU 31 DéCEMBRE 2013 SOCIETE DE GESTION DES PARTICIPATIONS DE L ETAT TOURISME & HOTELLERIE ENTREPRISE DE GESTION HOTELIERE CHAINE EL AURASSI SOCIETE PAR ACTIONS AU CAPITAL DE 1.500.000.000

Plus en détail

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités)

31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES. (Comptes non audités) 31.12.2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES (Comptes non audités) Sommaire Etats financiers consolidés Bilan consolidé 1 Compte de résultat consolidé 3 Etat du résultat net et gains et pertes comptabilisés

Plus en détail

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations

COMPTES DE GROUPE Consolidation et présentation de participations La nouvelle Swiss GAAP RPC 30 regroupe toutes les règles applicables aux comptes. Ce qui implique que toutes les autres Swiss GAAP RPC font référence aux comptes individuels. Quelles sont les questions

Plus en détail

RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2012

RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2012 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES ETATS FINANCIERS ARRETES AU 31 DECEMBRE 2012 Association «AL BAWSALA» JUILLET 2013 Av. Hédi Karray - Imm.Luxor 2 ème Etage - Centre Urbain Nord -1082 Tunis SARL

Plus en détail

États financiers consolidés. Transat A.T. inc. 31 octobre 2011 et 2010

États financiers consolidés. Transat A.T. inc. 31 octobre 2011 et 2010 États financiers consolidés Transat A.T. inc. RAPPORT DES AUDITEURS INDÉPENDANTS Aux actionnaires de Transat A.T. inc., Nous avons effectué l audit des états financiers consolidés ci-joints de Transat

Plus en détail