Modélisation et simulation des performances de nœuds de routage optique dans les réseaux dorsaux hybrides

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Modélisation et simulation des performances de nœuds de routage optique dans les réseaux dorsaux hybrides"

Transcription

1 Modélisation et simulation des performances de nœuds de routage optique dans les réseaux dorsaux hybrides )UpGpULF/(&2&+(%UXQR)5$&$662$PD.$/, (167%UHWDJQH 'psduwhphqwg RSWLTXH

2 Sommaire Contexte Nœuds de routage de canaux optiques Différentes architectures de nœuds de routage Modélisation d un nœud de routage optique Conception et simulation d un bloqueur Conclusion et évolutions futures 2

3 Contexte réseau Trafic croissant Réseau opaque pour les canaux optiques: Régénération E à chaque nœ ud de routage DXC Intérêt potentiel XC des réseaux hybrides: Routeur IP Apport de transparence, régénération si besoin Limiter le coût des interfaces de régénération tout en assurant un bon niveau de performance Développer un réseau plus flexible et Projet RYTHME plus évolutif (Alcatel, France Télécom, ENST Paris, ENST Bretagne, ptogone) Réseaux hybrides Transparents Hiérarchiques Multiplexés En longueur d onde 3

4 bjectifs du projet RYTHME Établir la IDLVDELLWpWHFKQLTXH et l intérêt pfrqrpltxh d un réseau dorsal hybride Combiner la GpILQLWLRQSK\VLTXH du réseau et les études de GLPHQVLRQQHPHQWHW de URXWDJH Améliorer la JHVWLRQ du réseau par l'introduction de SDUDPqWUHVGHVWLPDWLRQ fine de la TXDLWpSK\VLTXH de la ligne de transmission 4

5 Paramètres de transmission optique Les différents paramètres de transmission s: PMD, D ch,att ( Connus ) Nœ uds: IL, Diaphonie, SNR (???) Nœ ud Paramètres FXPXDWLIV pour estimer la TXDLWpGHD LDLVRQ. Critère de choix Transparence optique Nécessité de mener des études sur les nœ uds transparents Connaître leurs paramètres fonctionnels 5

6 Nœ uds de routage optique Deux architectures de nœ uds étudiées: Architectures strictement non bloquantes Étage gede démultiplexage de division Commuta teur optique Éta ge de combina ison d'entrée de sortie d'entrée de sortie d'entrée de sortie Drop Add Nœ uds à modules discrets (NMD) Nœ uds à modules intégrés (NMI) 6

7 Nœ uds de routage à modules discrets (NMD) Fonctionnement Étage de division Commuta teur optique Éta ge de combina ison Q d'entrée de sortie d'entrée de sortie Q Q Q Q Q d'entrée de sortie Q Q 7

8 Nœ uds de routage à modules intégrés (NMI) Fonctionnement ' 0 8 [ Q 0 8 [ Drop Add 8

9 Comparaison en nombre d éléments 10' 10, 1RPEUH 7DLH 1RPEUH 7DLH 0X[ 'PX[ F F L L &RXSHXU; &RXSHXU; 2F 2F F-1 0DWULFH 1 FL X FL %RTXHXU &RPPHQWDLUHV SRXU DMRXWG XQH RQJXHXUG RQGH Surdimensionnement Mux/Dmux et matrice. Augmentation rapide de la capacité de la matrice en FXL (F-1) X F Surdimensionnement de la capacité des bloqueurs. Nombre constant de bloqueur Augmentation en L de leur capacité F: Nb de fibre L: Nb de longueurs d onde 9

10 Intérêts de la modélisation/simulation des nœ uds de routage Impossibilité de faire des mesures sur des réseaux déjà déployés Manipulation de dispositifs de forte capacité Besoin de connaître les performances des nœ uds de nouvelle génération chez les équipementiers et les opérateurs Validation des modèles papiers par automatisation des comparaisons de performances util de simulation VPI Transmission Maker 10

11 Modélisation des nœ uds de routage Pb: VPI TM: simulateur de transmission optique Description des nœ uds, génération automatique interfaçage Automatisation de la création de nœ uds de routage optique quelle que soit l architecture (NMD, NMI) Essais statiques et dynamiques Deux niveaux de simulations (complexité) Saisie des paramètres fonctionnels du nœ ud (TCL/TK) 11

12 Simulation d un bloqueur de longueurs d onde Deux niveaux de simulation Fonctionnel Avancé Vérification fonctionnelle du bloqueur. Composants idéaux puissance sur les passantes, observation de la diaphonie. Estimations VWDWLTXHV Insertion des gabarits de composants préalablement mesurés en labo Prise en compte des paramètres complexes des transmissions optiques (PDL, PMD, D ch ) Estimations G\QDPLTXHV (pénalité en puissance sur un canal) Coupleur Coupleur Filtres VA Filtres VA 12

13 Conception et simulation: validation du niveau fonctionnel Bloqueur de longueurs d onde Atténuateur Filtre Mux 3HUWHV G LQVHUWLRQ,VRDWLRQ Fenêtre de conception d un bloqueur (TCL/TK) Résultat de la conception (galaxie VPI) Spectre optique en sortie du bloqueur 13

14 Génération automatique d un nœ ud avec WB (NMI) Bloqueurs Mux SA ) H «2615 ' FK ) H 30' Lasers Coupleurs ) H ) H «Nœ ud de routage «2615 Nœ ud de routage ) V ) V ) V ) V ' FK 30' «14

15 Conclusion et évolutions futures Conception automatisée des bloqueurs Conception des interfaces et des algorithmes Blocage au niveau des algorithmes et langage TCL Prise en compte de tous les paramètres de la transmission, évolution des niveaux de simulations Conception automatisée de nœ uds de routage des deux architectures : NMD, NMI 15

16 Questions? 16

*(7(167%UHWDJQH7pOpFRPPXQLFDWLRQV2SWLTXHV

*(7(167%UHWDJQH7pOpFRPPXQLFDWLRQV2SWLTXHV 'psduwhphqwg 2SWLTXH: )RQFWLRQV'\QDPLTXHVSRXUOH5pVHDX2SWLTXH. (16 permanents, 12 doctorants) Fondateur GIS Foton (ENSSAT, INSA Rennes, Uni. Rennes I) Membre du réseau d excellence européen ephoton ONE

Plus en détail

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta)

S. CALVEZ. Travail réalisé au laboratoire GTL-CNRS Telecom / LOPMD Doctorat commun avec le Georgia Institute of Technology (Atlanta) Laser à fibre pour les télécommunications multiplexées en longueur d onde : Etude de l accordabilité en longueur d onde et de la génération de trains d impulsions multi-longueurs d onde par voie électro-optique

Plus en détail

Vers RENATER-6 : évolutions du réseau DWDM national. Emilie Camisard

Vers RENATER-6 : évolutions du réseau DWDM national. Emilie Camisard Vers RENATER-6 : évolutions du réseau DWDM national Emilie Camisard Assemblée Générale de REFIMEVE+ Paris, le 2/6/2014 Agenda Le GIP RENATER et le réseau RENATER La technologie DWDM Principes Utilisation

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLE CERTIFICAT D ENSEIGNEMENT SPECIALISE Accrédité B.A.D.G.E par la Conférence des Grandes Ecoles

PROGRAMME DETAILLE CERTIFICAT D ENSEIGNEMENT SPECIALISE Accrédité B.A.D.G.E par la Conférence des Grandes Ecoles RESEAUX ET SERVICES TELECOM PROGRAMME DETAILLE CERTIFICAT D ENSEIGNEMENT SPECIALISE Accrédité B.A.D.G.E par la Conférence des Grandes Ecoles PROGRAMME TOTAL : 29 h Sur 6 mois ½ environ En Alternance Présentiel,

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLE CERTIFICAT D ENSEIGNEMENT SPECIALISE Accrédité B.A.D.G.E par la Conférence des Grandes Ecoles

PROGRAMME DETAILLE CERTIFICAT D ENSEIGNEMENT SPECIALISE Accrédité B.A.D.G.E par la Conférence des Grandes Ecoles RESEAUX ET SERVICES TELECOM PROGRAMME DETAILLE CERTIFICAT D ENSEIGNEMENT SPECIALISE Accrédité B.A.D.G.E par la Conférence des Grandes Ecoles PROGRAMME TOTAL : 279 h Sur 6 mois ½ environ En Alternance Présentiel,

Plus en détail

PROGRAMME DETAILLE. Parcours en première année en apprentissage. Travail personnel. 4 24 12 24 CC + ET réseaux

PROGRAMME DETAILLE. Parcours en première année en apprentissage. Travail personnel. 4 24 12 24 CC + ET réseaux PROGRAMME DETAILLE du Master IRS Parcours en première année en apprentissage Unités d Enseignement (UE) 1 er semestre ECTS Charge de travail de l'étudiant Travail personnel Modalités de contrôle des connaissances

Plus en détail

Plan global du cours. Services. Structure simplifiée d un réseau. Accès Cœur de réseau OSS/BSS. Division Electronique, Signal et Télécommunications

Plan global du cours. Services. Structure simplifiée d un réseau. Accès Cœur de réseau OSS/BSS. Division Electronique, Signal et Télécommunications Plan global du cours Le monde des télécoms aujourd hui Architectures des réseaux de télécommunications Réseaux de nouvelles générations Signalisations «télécom» «Services» de télécommunications V1.0 Page

Plus en détail

Déploiement d infrastructures DWDM : retour d expérience de RENATER. Emilie Camisard

Déploiement d infrastructures DWDM : retour d expérience de RENATER. Emilie Camisard Déploiement d infrastructures DWDM : retour d expérience de RENATER Emilie Camisard Plan de la présentation La FON (Fibre Optique Noire) dans RENATER : les objectifs Élaboration d une architecture réseau

Plus en détail

INSPECTEUR DES DOUANES ET DES DROITS INDIRECTS «SPECIALITE TRAITEMENT AUTOMATISE DE L'INFORMATION PROGRAMMEUR SYSTEME D'INFORMATION (PSE)» EXTERNE

INSPECTEUR DES DOUANES ET DES DROITS INDIRECTS «SPECIALITE TRAITEMENT AUTOMATISE DE L'INFORMATION PROGRAMMEUR SYSTEME D'INFORMATION (PSE)» EXTERNE INSPECTEUR DES DOUANES ET DES DROITS INDIRECTS «SPECIALITE TRAITEMENT AUTOMATISE DE L'INFORMATION PROGRAMMEUR SYSTEME D'INFORMATION (PSE)» EXTERNE I Épreuves écrites d admissibilité PROGRAMME DES EPREUVES

Plus en détail

Organisation du parcours M2 IR Les unités d enseignements (UE) affichées dans la partie tronc commun sont toutes obligatoires, ainsi que le stage et

Organisation du parcours M2 IR Les unités d enseignements (UE) affichées dans la partie tronc commun sont toutes obligatoires, ainsi que le stage et Organisation du parcours M2 IR Les unités d enseignements (UE) affichées dans la partie tronc commun sont toutes obligatoires, ainsi que le stage et l'anglais. L'étudiant a le choix entre deux filières

Plus en détail

Classification and Evaluation of Constraint- Based Routing Algorithms for MPLS Traffic Engineering. Samer Lahoud Géraldine Texier Laurent Toutain

Classification and Evaluation of Constraint- Based Routing Algorithms for MPLS Traffic Engineering. Samer Lahoud Géraldine Texier Laurent Toutain Classification and Evaluation of Constraint- Based Routing Algorithms for MPLS Traffic Engineering Samer Lahoud Géraldine Texier Laurent Toutain Plan de la présentation Contexte Objectifs du routage contraint

Plus en détail

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme

UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme UE 8 Systèmes d information de gestion Le programme Légende : Modifications de l arrêté du 8 mars 2010 Suppressions de l arrêté du 8 mars 2010 Partie inchangée par rapport au programme antérieur Indications

Plus en détail

Administration réseau Routage et passerelle

Administration réseau Routage et passerelle Administration réseau Routage et passerelle A. Guermouche A. Guermouche Cours 2 : Routage et passerelle 1 Plan 1. Introduction 2. Routage dans IP Principes de base Manipulation des tables de routage 3.

Plus en détail

ECTS CM TD TP. 1er semestre (S3)

ECTS CM TD TP. 1er semestre (S3) Organisation du parcours M2 IRS en alternance De façon générale, les unités d enseignements (UE) sont toutes obligatoires avec des ECTS équivalents à 3 sauf le stage sur 27 ECTS et réparties sur deux semestres

Plus en détail

DEMARCHE OU PROCESSUS LOGICIEL

DEMARCHE OU PROCESSUS LOGICIEL DEMARCHE OU PROCESSUS LOGICIEL PROCESSUS LOGICIEL Définition Un processus définit une séquence d étapes, en partie ordonnées, qui concourent à l obtention d un système logiciel ou à l évolution d un système

Plus en détail

Développer des solutions technologiques basées sur de l électronique

Développer des solutions technologiques basées sur de l électronique Altronic Tunisie ALTRONIC s attache à faciliter la diffusion et le transfert des technologies et des connaissances en électronique vers les laboratoires de recherche publics, industriels, les start-up

Plus en détail

Présentation SERVEUR EN CLUSTER. Clinkast 4 Avenue du Général de Gaulle F 92360 Meudon (+33) 6 20 44 86 95 (+33) 1 46 30 24 13

Présentation SERVEUR EN CLUSTER. Clinkast 4 Avenue du Général de Gaulle F 92360 Meudon (+33) 6 20 44 86 95 (+33) 1 46 30 24 13 Présentation SERVEUR D APPLICATIONS EN CLUSTER Description Un cluster est un ensemble d instances de serveurs d applications combinant haute disponibilité et forte évolutivité. Contrairement à un système

Plus en détail

Architecture et Ingénierie des cœurs de réseaux. André-Luc BEYLOT ENSEEIHT Département Télécommunications et Réseaux

Architecture et Ingénierie des cœurs de réseaux. André-Luc BEYLOT ENSEEIHT Département Télécommunications et Réseaux Architecture et Ingénierie des cœurs de réseaux André-Luc BEYLOT ENSEEIHT Département Télécommunications et Réseaux Plan Général Architectures : OADM OXC Routing and Wavelength Assignment (RWA) Robustesse

Plus en détail

ELP 304 : Électronique Numérique. Cours 1 Introduction

ELP 304 : Électronique Numérique. Cours 1 Introduction ELP 304 : Électronique Numérique Cours 1 Introduction Catherine Douillard Dépt Électronique Les systèmes numériques : généralités (I) En électronique numérique, le codage des informations utilise deux

Plus en détail

Les défis des T&M (tests et mesures) en communication par fibre optique

Les défis des T&M (tests et mesures) en communication par fibre optique Technologies photoniques appliquées aux communications 13 juin 2005 Les défis des T&M (tests et mesures) en communication par fibre optique Raymond Roberge Conseiller technique senior Plan de la présentation

Plus en détail

Autonomie énergétique des objets communicants : Choix technologiques et optimisation de la consommation

Autonomie énergétique des objets communicants : Choix technologiques et optimisation de la consommation Autonomie énergétique des objets communicants : Choix technologiques et optimisation de la consommation r.briand@estia.fr Octobre 2012 ASPROM ESTIA-Recherche Enseignant-Chercheur à l ESTIA Ecole Supérieure

Plus en détail

Algorithmique - Techniques fondamentales de programmation Exemples en Python (nombreux exercices corrigés) - BTS, DUT informatique

Algorithmique - Techniques fondamentales de programmation Exemples en Python (nombreux exercices corrigés) - BTS, DUT informatique Introduction à l'algorithmique 1. Les fondements de l informatique 13 1.1 Architecture de Von Neumann 13 1.2 La machine de Turing 17 1.3 Représentation interne des instructions et des données 19 1.3.1

Plus en détail

1. Présentation du Mastère

1. Présentation du Mastère MASTERE SYSTEMES DE COMMUNICATION Coordinateur du Mastère : TAOUFIK AGUILI Département TIC Laboratoire des Systèmes de Communication Tél. : (+216) 71 874 700 (Poste 545) Fax : (+216) 71 872 729 taoufik.aguili@enit.rnu.tn

Plus en détail

LDS A ASTRIUM SAS. Eric Conquet Division Produits et Intégration Avionique

LDS A ASTRIUM SAS. Eric Conquet Division Produits et Intégration Avionique LDS A ASTRIUM SAS Eric Conquet Division Produits et Intégration Avionique Sommaire 1 Introduction Problématique 2 Les expériences opérationnelles DDV, COF-VTC, SRI Ariane5 3 Projet SPACES Génération automatique

Plus en détail

Master d'informatique 1ère année. Réseaux et protocoles. Architecture : les bases

Master d'informatique 1ère année. Réseaux et protocoles. Architecture : les bases Master d'informatique 1ère année Réseaux et protocoles Architecture : les bases Bureau S3-203 Mailto : alexis.lechervy@unicaen.fr D'après un cours de Jean Saquet Réseaux physiques LAN : Local Area Network

Plus en détail

PBA-pro Qu est-ce que c est?

PBA-pro Qu est-ce que c est? 1 PBA-pro Qu est-ce que c est? C est le successeur des logiciels AIM suivants : PBA-2000 PBA-3910 PAA-429 ParaView fdxplorer PBA.pro c est aussi un outil logiciel de développement générique pour banc de

Plus en détail

MPLS. Plan. Quel est le problème? Comment le résoudre en Théorie... Principe de MPLS. Architecture de réseaux MPLS. QoS et VPN. Farid Naït-Abdesselam.

MPLS. Plan. Quel est le problème? Comment le résoudre en Théorie... Principe de MPLS. Architecture de réseaux MPLS. QoS et VPN. Farid Naït-Abdesselam. MPLS Farid Naït-Abdesselam. Maître de Conférences Université des Sciences & Technologies de Lille. ENIC Telecom Lille 1 Tél.: +33 (0)3 20 43 64 01 E-mail: nait@enic.fr Web: http://www.lifl.fr /~nait 1

Plus en détail

TP6 multiplexage en longueur d onde S4 - Module M4209C / PC2

TP6 multiplexage en longueur d onde S4 - Module M4209C / PC2 RESEAUX & TELECOMMUNICATIONS TP6 multiplexage en longueur d onde S4 - Module M4209C / PC2 RT2A 2014-15 Le but de ce TP est d introduire les propriétés du WDM. Avant les années 90, les systèmes de transmission

Plus en détail

SEMINAIRE FRATEL LA MESURE DE LA QUALITE DE SERVICE DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES

SEMINAIRE FRATEL LA MESURE DE LA QUALITE DE SERVICE DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES SEMINAIRE FRATEL LA MESURE DE LA QUALITE DE SERVICE DE COMMUNICATIONS ELECTRONIQUES 1 Sommaire 1. LES ACTEURS 2. LES OUTILS DE GESTION DE LA QOS 3. LES MÉTHODES UTILISÉES 4. LES ÉLÉMENTS QUI AFFECTENT

Plus en détail

Réseaux (INFO-F-303) - Année académique 2013-2014 Examen de théorie de première session - 7 janvier 2014 Nom: Prénom: Section :

Réseaux (INFO-F-303) - Année académique 2013-2014 Examen de théorie de première session - 7 janvier 2014 Nom: Prénom: Section : Réseaux (INFO-F-303) - Année académique 2013-2014 Examen de théorie de première session - 7 janvier 2014 Nom: Prénom: Section : 1 Lisez d'abord ce qui suit : - Indiquez vos nom et prénom sur chaque feuille,

Plus en détail

Modulation et démodulation d amplitude.

Modulation et démodulation d amplitude. Modulation et démodulation d amplitude. P. Ribiere Collège Stannislas Année Scolaire 2014/2015 P. Ribiere (Collège Stannislas) Modulation et démodulation d amplitude. Année Scolaire 2014/2015 1 / 42 1

Plus en détail

SchemaFiber. Gestion topologique des réseaux de fibres optiques

SchemaFiber. Gestion topologique des réseaux de fibres optiques SchemaFiber Gestion topologique des réseaux de fibres optiques INTRODUCTION Ce que c est UN LOGICIEL SPÉCIALISÉ SchemaFiber est un logiciel qui permet la gestion des réseaux de fibres optiques sous forme

Plus en détail

LES FIBRES OPTIQUES : UN NOUVEL OUTIL POUR LE GENIE CIVIL

LES FIBRES OPTIQUES : UN NOUVEL OUTIL POUR LE GENIE CIVIL LCPC Instrumentation et Mesures sur Chantier CFMSG - 18 Septembre 2002 LES FIBRES OPTIQUES : UN NOUVEL OUTIL POUR LE GENIE CIVIL JM. Caussignac Le Risque et le Génie Civil - F.O.-ENPC 3/02/00 1 Sommaire

Plus en détail

Configuration du modem D-Link ADSL2+

Configuration du modem D-Link ADSL2+ Configuration du modem D-Link ADSL2+ Commençons par une présentation de votre modem routeur D-Link Les voyants (vue de face) Power : Modem mis sous tension Status : C est le voyant de l état du modem,

Plus en détail

Chapitre 2 : communications numériques.

Chapitre 2 : communications numériques. Chapitre 2 : communications numériques. 1) généralités sur les communications numériques. A) production d'un signal numérique : transformation d'un signal analogique en une suite d'éléments binaires notés

Plus en détail

Conservation des bulletins de salaire. L approche du Groupe Total

Conservation des bulletins de salaire. L approche du Groupe Total Conservation des bulletins de salaire L approche du Groupe Total DRHC/DS/DORS/DOM/ARM Service Archives et Records Management Contexte 2 - DRHC/DS/DORS/DOM/ARM 1 Contexte Ressources Humaines Système d Information

Plus en détail

1. Les fondements de l informatique 13

1. Les fondements de l informatique 13 Introduction à l'algorithmique 1. Les fondements de l informatique 13 1.1 Architecture de Von Neumann 13 1.2 La machine de Turing 17 1.3 Représentation interne des instructions et des données 19 1.3.1

Plus en détail

Supervision des réseaux et services pair à pair

Supervision des réseaux et services pair à pair Supervision des réseaux et services pair à pair Présentation des travaux de Thèse Guillaume Doyen LORIA - Université Henri Poincaré pour l obtention du Doctorat en Informatique de l université Henri Poincaré

Plus en détail

Débouchés professionnels : des perspectives multiples. Conditions d accès : La formation à L INPT :

Débouchés professionnels : des perspectives multiples. Conditions d accès : La formation à L INPT : Débouchés professionnels : des perspectives multiples Le cursus à l INPT offre des horizons intéressants. Les métiers liés aux Télécoms et TI sont les plus prisés par les lauréats à travers notamment les

Plus en détail

Intergiciel sensible à l'énergie pour les réseaux mobiles ad hoc

Intergiciel sensible à l'énergie pour les réseaux mobiles ad hoc Intergiciel sensible à l'énergie pour les réseaux mobiles ad hoc Principes Moyens d'action Architecture Guilhem Paroux (France Télécom R&D / ENST) Isabelle Demeure (ENST) Plan de la présentation Les réseaux

Plus en détail

Déploiement d infrastructures DWDM : retour d expérience de RENATER

Déploiement d infrastructures DWDM : retour d expérience de RENATER Déploiement d infrastructures DWDM : retour d expérience de RENATER Emilie Camisard GIP RENATER emilie.camisard renater.fr Thierry Bono GIP RENATER thierry.bono renater.fr Résumé Le GIP RENATER a enrichi

Plus en détail

Evolution de l infrastructure transport

Evolution de l infrastructure transport Les réseaux optiques I Les réseaux optiques Jean-Paul GAUTIER, jpg@urec.cnrs.fr CNRS / UREC Une des grandes tendances de la fin des années 90 est la demande croissante en bande passante des réseaux d entreprises

Plus en détail

DYNAMIC RATE CONTROL IN WIRELESS VIDEO COMMUNICATIONS. Rim HAMMI & Ken CHEN L2TI, Université Paris 13

DYNAMIC RATE CONTROL IN WIRELESS VIDEO COMMUNICATIONS. Rim HAMMI & Ken CHEN L2TI, Université Paris 13 DYNAMIC RATE CONTROL IN WIRELESS VIDEO COMMUNICATIONS Rim HAMMI & Ken CHEN L2TI, Université Paris 13 Plan 1 Introduction 2 Mécanisme et architecture 3 Algorithmes de régulation du débit vidéo Algorithme

Plus en détail

Étude de cas. UML n est pas une méthode

Étude de cas. UML n est pas une méthode Étude de cas UML n est pas une méthode UML n est pas une méthode, mais un simple langage ; l OMG ne préconise pas de processus ; il n existe pas une démarche unique qui fixe l ordre dans lequel les modèles

Plus en détail

et contrôle de topologie dans les Support de la qualité de service réseaux mobiles ad hoc rabah.meraihi@enst.fr GET / Télécom Paris Rabah Meraihi

et contrôle de topologie dans les Support de la qualité de service réseaux mobiles ad hoc rabah.meraihi@enst.fr GET / Télécom Paris Rabah Meraihi Support de la qualité de service et contrôle de topologie dans les réseaux mobiles ad hoc Rabah Meraihi GET / Télécom Paris rabah.meraihi@enst.fr Rabah Meraihi 1 Plan 1. Introduction et contexte 2. Qualité

Plus en détail

Découvrez le prototypage virtuel avec LabVIEW NI SoftMotion et SolidWorks

Découvrez le prototypage virtuel avec LabVIEW NI SoftMotion et SolidWorks Découvrez le prototypage virtuel avec LabVIEW NI SoftMotion et SolidWorks Maxime RENAUD Ingénieur marketing, National Instruments Sommaire Les défis de la mécatronique Prototypage virtuel Avantages économiques

Plus en détail

ETHERNET. 4 - Les différents Ethernet à 10 Mbit/s. AP ~ Réseau local Ethernet ~ 34

ETHERNET. 4 - Les différents Ethernet à 10 Mbit/s. AP ~ Réseau local Ethernet ~ 34 ETHERNET 4 - Les différents Ethernet à 10 Mbit/s ~ Réseau local Ethernet ~ 34 Dénomination des différents Ethernet Distance ou type de support Transmission (Base = Baseband) Vitesse de transmission

Plus en détail

Open Bee TM e-fact PRO

Open Bee TM e-fact PRO Open Bee TM e-fact PRO SOLUTION GLOBALE D AUTOMATISATION DU TRAITEMENT DES FACTURES FOURNISSEURS 80 % des factures fournisseurs sont encore actuellement reçues au format papier. 13,8 est le coût moyen

Plus en détail

Exposé Technique : La Fibre Optique. LEFIEVRE Rodolphe Membre du Crew To The Point

Exposé Technique : La Fibre Optique. LEFIEVRE Rodolphe Membre du Crew To The Point Exposé Technique : La Fibre Optique LEFIEVRE Rodolphe Membre du Crew To The Point SOMMAIRE La fibre optique Le WDM Les connecteurs Glossaire I Introduction à la fibre optique II La Technologie du WDM III

Plus en détail

PLATEFORME COMPACTE CONÇUE POUR LE SUPER TECHNICIEN FTB-200. www.exfo.com Tests et mesures de télécoms

PLATEFORME COMPACTE CONÇUE POUR LE SUPER TECHNICIEN FTB-200. www.exfo.com Tests et mesures de télécoms PLATEFORME COMPACTE CONÇUE POUR LE SUPER TECHNICIEN FTB-200 www.exfo.com Tests et mesures de télécoms LA PLATEFORME COMPACTE FTB-200 TESTS, DÉPANNAGE, RÉSOLUTION DE PROBLÈMES La plus récente plateforme

Plus en détail

LE CONTENU DE LA FORMATION : Méthodologie de modélisation Démarche Bond Graph Phi Graph Exemple d application

LE CONTENU DE LA FORMATION : Méthodologie de modélisation Démarche Bond Graph Phi Graph Exemple d application MATLAB FORMATION AU LOGICIEL MATLAB TM ET SYSTEMES MATLAB TM est l un des logiciels les plus répandus dans l industrie. Il est, entre autre, utilisé dans toutes les étapes de modélisation et de simulation

Plus en détail

Systèmes de transmission

Systèmes de transmission Systèmes de transmission Conception d une transmission série FABRE Maxime 2012 Introduction La transmission de données désigne le transport de quelque sorte d'information que ce soit, d'un endroit à un

Plus en détail

Cas d une Administration Algérienne

Cas d une Administration Algérienne Expérience internationale dans la pratique VOIP Cas d une Administration Algérienne Hocine AMINI (Presales Support Infrastructure IP) Amine DEBBAH (Expert Call Server et Applications) ALCATEL BUREAU ALGERIE

Plus en détail

Efficacité énergétique des réseaux de cœur et d accès

Efficacité énergétique des réseaux de cœur et d accès Efficacité énergétique des réseaux de cœur et d accès David Coudert Joanna Mouliérac, Frédéric Giroire MASCOTTE I3S (CNRS/Université Nice Sophia-Antipolis) INRIA Sophia-Antipolis Méditerranée 1 Contexte

Plus en détail

Introduction aux Bases de Données Relationnelles Conclusion - 1

Introduction aux Bases de Données Relationnelles Conclusion - 1 Pratique d un : MySQL Objectifs des bases de données Où en sommes nous? Finalement, qu est-ce qu un? Modèle relationnel Algèbre relationnelle Conclusion SQL Conception et rétro-conception Protection de

Plus en détail

OFFRES DE STAGES 2013

OFFRES DE STAGES 2013 OFFRES DE STAGES 2013 Viveris Technologies Toulouse Viveris.fr SOMMAIRE - TOULOUSE 2 TLS-STA-001 TLS-STA-002 TLS-STA-003 TLS-STA-004 Ingénieur logiciel et réseau Recherche & Intégration IP sur satellite

Plus en détail

Panorama des réseaux haut débit

Panorama des réseaux haut débit Panorama des réseaux haut débit Participants Ingénieurs, techniciens ou toutes personnes disposant des connaissances de base sur les réseaux et souhaitant les approfondir avec un panorama détaillé des

Plus en détail

Offre de formation département de télécommunications. Licence en Télécommunications

Offre de formation département de télécommunications. Licence en Télécommunications Offre de formation département de télécommunications Licence en Télécommunications 1. But de la formation La formation dispensée dans cette licence est de nature académique. Elle est organisée sous forme

Plus en détail

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire

Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire FICHE PRODUIT Semarchy Convergence for MDM La Plate-Forme MDM Évolutionnaire BENEFICES POUR LES DSI Réussir les projets de gouvernance dans les délais et les budgets Démarrer de manière tactique tout en

Plus en détail

1. Réalisation d une mesure

1. Réalisation d une mesure GUIDE D UTILISATION DE L OTDR MTS 2000 DE JDSU 1. Réalisation d une mesure Sélection du mode Smart OTDR Configuration de la mesure Lancement de l acquisition de la mesure 1.1. Sélection du mode SmartOTDR

Plus en détail

Graphes, réseaux et internet

Graphes, réseaux et internet Graphes, réseaux et internet Clémence Magnien clemence.magnien@lip6.fr LIP6 CNRS et Université Pierre et Marie Curie (UPMC Paris 6) avec Matthieu Latapy, Frédéric Ouédraogo, Guillaume Valadon, Assia Hamzaoui,...

Plus en détail

Ethernet Industriel. Composants d une Infrastructure Ethernet

Ethernet Industriel. Composants d une Infrastructure Ethernet Ethernet Industriel Composants d une Infrastructure Ethernet Ethernet C est quoi Ethernet? Ethernet est une méthode de transmission d un signal entre deux appareils ou plus sur un média partagé. Cela ne

Plus en détail

Tronc Commun. Premier Semestre

Tronc Commun. Premier Semestre PLAN D ÉTUDE Programme de la Première année Tronc Commun Mathématiques Discrètes Probabilités et Statistiques Réseaux et Systèmes Transmissions de Données Fondements de Système d Exploitation Réseaux Informatiques

Plus en détail

Gestion active des bâtiments. Classification des niveaux d intégration de la sécurité

Gestion active des bâtiments. Classification des niveaux d intégration de la sécurité Gestion active des bâtiments Classification des niveaux d intégration de la sécurité L évaluation de la performance d un bâtiment tient compte de sa consommation énergétique et de son empreinte environnementale

Plus en détail

Modélisation des Systèmes d Information Jean-Yves Antoine

Modélisation des Systèmes d Information Jean-Yves Antoine Modélisation des Systèmes d Information Jean-Yves Antoine http://www.info.univ-tours.fr/~antoine Processus de développement logiciel Jean-Yves Antoine U. Bretagne Sud - UFR SSI - IUP Vannes année 2001-2002

Plus en détail

QUELQUES MOTS CLES ET DEFINITIONS.

QUELQUES MOTS CLES ET DEFINITIONS. CH. 2 QUELQUES MOTS CLES ET DEFINITIONS. ASIC : Application Spécific Integrated Circuit = HW circuit intégré pour application spécifique SOC : System On Chip = HW et SW Système sur puce IP : FPGA : CAD

Plus en détail

Caractérisation spectrale des lasers semiconducteurs par transposition de fréquence optique dans le domaine radio-fréquence

Caractérisation spectrale des lasers semiconducteurs par transposition de fréquence optique dans le domaine radio-fréquence Caractérisation spectrale des lasers semiconducteurs par transposition de fréquence optique dans le domaine radio-fréquence Pascal Dherbécourt, Olivier Latry, Eric Joubert, Mohamed Kétata IUT - Université

Plus en détail

COUPLEUR DIVISEUR, BANDE LARGE, DOUBLE FENÊTRE

COUPLEUR DIVISEUR, BANDE LARGE, DOUBLE FENÊTRE Caractéristiques: COUPLEUR DIVISEUR, BANDE LARGE, DOUBLE FENÊTRE Haute fiabilité Basses pertes d insertion Très basse PDL (Polarization dependent loss- Sensibilité à la polarisation) Uniformité excellente

Plus en détail

RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005

RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005 Oussama ELKACHOINDI Wajdi MEHENNI RAPPORT DU PREMIER MINI PROJET «FORUM DE CHAT» Novembre 2005 Sommaire I. Préliminaire : Notice d exécution et mode opératoire...4 II. Architecture globale de l application...5

Plus en détail

Quelle est l incidence probable du passage d une architecture d entreprise conventionnelle à un réseau totalement convergé?

Quelle est l incidence probable du passage d une architecture d entreprise conventionnelle à un réseau totalement convergé? Quelle couche du modèle de conception de réseau hiérarchique est le backbone à haut débit de l interréseau, où haute disponibilité et redondance sont vitales? Groupe de travail étendu Quelle couche du

Plus en détail

Solution logicielle pour le pilotage et l ERM. Journées d études IARD 26 mars 2010 2 mars 2010

Solution logicielle pour le pilotage et l ERM. Journées d études IARD 26 mars 2010 2 mars 2010 Présentation d ERMS Solution logicielle pour le pilotage et l ERM Journées d études IARD 26 mars 2010 2 mars 2010 Sommaire 1 Présentation d ACTUARIS 2 Les problématiques rencontrées 3 Présentation d ERMS

Plus en détail

Programme détaillé 2014-2015. Filière d Ingénieur MICROELECTRONIQUE ET TELECOMMUNICATIONS

Programme détaillé 2014-2015. Filière d Ingénieur MICROELECTRONIQUE ET TELECOMMUNICATIONS Programme détaillé 2014-201 Semestre Libellé long UE Crédits ECTS Enseignements fondamentaux 12 Mathématiques I Cours commun Ondes Electromagnétiques Cours commun Electrotechnique-Electronique de puissance

Plus en détail

Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs

Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs LabVIEW et l automatisation de mesures de circuits intégrés RF pour applications automobiles Bernard Bordonado Motorola Semiconducteurs Page 1 Plan de la présentation Introduction Circuits intégrés RF

Plus en détail

Dimensionnement Introduction

Dimensionnement Introduction Dimensionnement Introduction Anthony Busson Dimensionnement Pourquoi dimensionner? Création d un système informatique ou réseau Problème de décision (taille des différents paramètres) Evaluer les performances

Plus en détail

Développer la capacité de transformation de l entreprise

Développer la capacité de transformation de l entreprise Développer la capacité de transformation de l entreprise Hervé Gouëzel Paris 23 septembre 2010 Copyright Arismore - 2010 Version 1.0 du 30/08/2010 Communication, reproduction ou utilisation interdites

Plus en détail

REPUBLIQUE ALGERIENNE DEMOCRATIQUE ET POPULAIRE MINISTERE DE L'ENSEIGNEMENT SUPERIEUR ET DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE Ecole Nationale Supérieure de Technologie Département de Génie Electrique et Informatique

Plus en détail

Apport des Méthodes formelles pour la certification du Falcon 7X Division DÉFENSE

Apport des Méthodes formelles pour la certification du Falcon 7X Division DÉFENSE Apport des Méthodes formelles pour la certification du Falcon 7X février 04 1 Les analyses Sdf utilisées dans le cadre d une certification aéronautique civile; un processus précis et réglementé Normes

Plus en détail

Configuration et Déploiement d Applications Réparties par Intégration de l Hétérogénéité des Implémentations dans un Langage de Description d

Configuration et Déploiement d Applications Réparties par Intégration de l Hétérogénéité des Implémentations dans un Langage de Description d Configuration et Déploiement d Applications Réparties par Intégration de l Hétérogénéité des Implémentations dans un Langage de Description d Architecture Doctorant: Directeurs de thèse: Bechir ZALILA

Plus en détail

CAS CLIENTS. Opérateur Entreprise Campus Télé-secrétariat Cabinet médical. v1.1

CAS CLIENTS. Opérateur Entreprise Campus Télé-secrétariat Cabinet médical. v1.1 CAS CLIENTS Opérateur Entreprise Campus Télé-secrétariat Cabinet médical v1.1 CAS CLIENT Add On Telecom P R O F I L D U C L I E N T Opérateur de télécommunication proposant des offres allant de la connectivité

Plus en détail

Tuteur : Monsieur Jean SAQUET Etudiants : BOISSEE Damien / ORVAIN Lucas

Tuteur : Monsieur Jean SAQUET Etudiants : BOISSEE Damien / ORVAIN Lucas Tuteur : Monsieur Jean SAQUET Etudiants : BOISSEE Damien / ORVAIN Lucas Master E-Secure Année 2012/2013 Introduction Utilisation importante des réseaux Sécurisation des réseaux Simplicité Soutenance de

Plus en détail

Fort d une expertise de plus de vingt ans sur les solutions adaptées au marché TPE, ADEPT Telecom présente O.box :

Fort d une expertise de plus de vingt ans sur les solutions adaptées au marché TPE, ADEPT Telecom présente O.box : / Présentation Fort d une expertise de plus de vingt ans sur les solutions adaptées au marché TPE, ADEPT Telecom présente O.box : Concentré d innovation au service de l utilisateur, la «box» 100% dédiée

Plus en détail

Approche en Ligne pour une Gestion Autonome et Décentralisée des Réseaux MPLS-DiffServ

Approche en Ligne pour une Gestion Autonome et Décentralisée des Réseaux MPLS-DiffServ Approche en Ligne pour une Gestion Autonome et Décentralisée des Réseaux MPLS-DiffServ Rana Rahim-Amoud, Leïla Merghem-Boulahia, Dominique Gaïti rana.amoud@utt.fr Institut Charles Delaunay (ICD FRE CNRS

Plus en détail

Rapport de Mini-Projet c++ Gestion de Réservation Hôtelière

Rapport de Mini-Projet c++ Gestion de Réservation Hôtelière Rapport de Mini-Projet c++ Gestion de Réservation Hôtelière Année universitaire : 2007/2008 1 Table des matières Tables des matières...1 Introduction 2 Chapitre 1: Etude des besoins...3 Introduction...3

Plus en détail

Base de données Opération de recherche SERRES

Base de données Opération de recherche SERRES CETE du Sud-Ouest Base de données Opération de recherche SERRES Sébastien ROMON CETE SO / ZELT www.developpement durable.gouv.fr Plan Stockage des données Choix du système de gestion des données Structure

Plus en détail

Dossier de spécification. Gestionnaire d évènements du Centre médical «Les Muraillettes»

Dossier de spécification. Gestionnaire d évènements du Centre médical «Les Muraillettes» Dossier de spécification Gestionnaire d évènements du Centre médical «Les Muraillettes» DAVY Benjamin, VALERO Nathanaël Version 1.0 du 09/05/2007 P a g e 2 Sommaire I. Introduction... 2 II. Spécifications

Plus en détail

Cisco Expo 2007. De Netflow à l Expertise Décisionnelle. On Demand IT Expertise

Cisco Expo 2007. De Netflow à l Expertise Décisionnelle. On Demand IT Expertise Cisco Expo 2007 De Netflow à l Expertise Décisionnelle On Demand IT Expertise accellent, l entreprise Notre métier L expertise des flux d applications et de services voix et données sur les réseaux et

Plus en détail

Comment optimiser ses moyens de métrologie?

Comment optimiser ses moyens de métrologie? Comment optimiser ses moyens de métrologie? Agenda Les enjeux autour de l optimisation Les méthodes d optimisation pour la métrologie Illustration sur un SPAN agrégateur filtrant NTO ANUE 3 Service Technique

Plus en détail

Déploiement adaptatif des composants dans les sessions collaboratives

Déploiement adaptatif des composants dans les sessions collaboratives NOuvelles TEchnologies de la REpartition NOTERE 2005 Déploiement adaptatif des composants dans les sessions collaboratives Emir HAMMAMI, Thierry VILLEMUR {ehammami, villemur}@laas.fr LAAS-CNRS 7, avenue

Plus en détail

MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION. Principes du système

MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION. Principes du système MINISTERE DES FINANCES ET DE LA PRIVATISATION Principes du système ebudget : Sommaire ebudget Définition & objectifs clés Apports et atouts Pour un cadre amélioré de la gestion budgétaire En chiffre Technologie

Plus en détail

Se former pour rester performant FORMATION BUREAUTIQUE. Organisme certifié. 04 99 133 500 www.orionsante.fr

Se former pour rester performant FORMATION BUREAUTIQUE. Organisme certifié. 04 99 133 500 www.orionsante.fr Se former pour rester performant FORMATION BUREAUTIQUE Organisme certifié 04 99 133 500 www.orionsante.fr Formation sur 4 logiciels Niveaux de difficulté Vous vous formez de chez vous à votre rythme et

Plus en détail

Cours n 9. Trunking - VTP Inter-VLAN

Cours n 9. Trunking - VTP Inter-VLAN Cours n 9 Trunking - VTP Inter-VLAN 1 Sommaire Agrégation (Trunking) VTP Inter-VLAN routing 2 Définition L'apparition de l'agrégation (trunking) remonte aux origines des technologies radio et de téléphonie.

Plus en détail

1 L accès au haut débit

1 L accès au haut débit 1 L accès au haut débit 1.1 Différents types d accès en fonction des supports 1) Compléter le tableau suivant par : Le nom d une technologie d accès au haut débit utilisant les supports de transmission

Plus en détail

OPTIMISATION DE LA TARIFICATION DES RÉSEAUX MOBILES

OPTIMISATION DE LA TARIFICATION DES RÉSEAUX MOBILES OPTIMISATION DE LA TARIFICATION DES RÉSEAUX MOBILES ST50 - Projet de fin d études Matthieu Leromain - Génie Informatique Systèmes temps Réel, Embarqués et informatique Mobile - REM 1 Suiveur en entreprise

Plus en détail

Architecture de déploiement d un système réparti. Kawtharany Mohamed Laboratoire d'informatique et Télécommunication ENST Bretagne

Architecture de déploiement d un système réparti. Kawtharany Mohamed Laboratoire d'informatique et Télécommunication ENST Bretagne Architecture de déploiement d un système réparti Kawtharany Mohamed Laboratoire d'informatique et Télécommunication ENST Bretagne I. Introduction Contexte du travail. Étude du déploiement. Modélisation

Plus en détail

Présentation de la gamme des PGI/ERP modulaires Wavesoft

Présentation de la gamme des PGI/ERP modulaires Wavesoft Solutions ouvertes pour esprits ouverts Présentation de la gamme des PGI/ERP modulaires Wavesoft Sommaire WaveSoft en quelques chiffres Positionnement des Éditions (Gammes) Standard Professionnelle Entreprise

Plus en détail

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre»

xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» xdsl Digital Suscriber Line «Utiliser la totalité de la bande passante du cuivre» Le marché en France ~ 9 millions d abonnés fin 2005 ~ 6 millions fin 2004 dont la moitié chez l opérateur historique et

Plus en détail

Les Nouveaux Réseaux d accès. En route vers le FTTH

Les Nouveaux Réseaux d accès. En route vers le FTTH Les Nouveaux Réseaux d accès En route vers le FTTH Sommaire Qui sommes nous? Pourquoi penser fibre? Comment repenser les infrastructures d accès? Conclusions Qui sommes nous? Cercle de Réflexion et d Étude

Plus en détail

CERAGON. Enterprise. Solutions de Réseaux Sans Fil en Large Bande. i t é 4 5-6 2 2 M b p s. a c. a p. e c. h a u t. s T r è 7. 5-3 8.

CERAGON. Enterprise. Solutions de Réseaux Sans Fil en Large Bande. i t é 4 5-6 2 2 M b p s. a c. a p. e c. h a u t. s T r è 7. 5-3 8. Enterprise s T r è h a u t e c a p a c i t é 4 5-6 2 2 M b p s F i b e A i r 7. 5-3 8 G H V P N z I P c e e n A T M e r g C o n v F a t a n e t r I n t r n e E t h e s t Solutions de Réseaux Sans Fil en

Plus en détail

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP)

2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2. Couche physique (Couche 1 OSI et TCP/IP) 2.1 Introduction 2.2 Signal 2.3 Support de transmission 2.4 Adaptation du signal aux supports de transmission 2.5 Accès WAN 2.1 Introduction Introduction Rôle

Plus en détail

VLAN Virtual LAN. Introduction. II) Le VLAN. 2.1) Les VLAN de niveau 1 (Port-based VLAN)

VLAN Virtual LAN. Introduction. II) Le VLAN. 2.1) Les VLAN de niveau 1 (Port-based VLAN) VLAN Virtual LAN. I) Introduction. Ce document présente ce qu est un VLAN, les différents types de VLAN ainsi que les différentes utilisations possibles. II) Le VLAN. Un VLAN est un réseau logique et non

Plus en détail