Le maçon à son poste de travail

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Le maçon à son poste de travail"

Transcription

1 Fiche Prévention - E2 F Le maçon à son poste de travail Partie 4 : les produits de maçonnerie Fabrication des liants, approvisionnement, mise en œuvre La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison individuelle, logements collectifs, ouvrages fonctionnels, bâtiments industriels). Au cours de son activité, le maçon est fréquemment exposé aux risques de troubles musculo-squelettiques du fait de la masse importante des matériaux mis en œuvre, des postures de travail contraintes et de la répétitivité de ses gestes (risques à effets différés). Fig. 1 Malaxage manuel de mortier Cette fiche prévention décrit des règles permettant d améliorer les conditions de travail du maçon. Fabrication des liants Le mortier traditionnel Il est constitué d un mélange de sable, ciment et eau. L épaisseur des joints horizontaux à réaliser est comprise entre 1 et 2 cm. Par conséquent, les quantités de mortier à fabriquer sur un chantier de maçonnerie sont parfois très importantes (de l ordre de 20 litres de mortier frais pour monter environ 1 m² de parpaings creux classiques de 20 cm d épaisseur). Le mélange peut être réalisé de trois façons : Manuellement, pour les petites quantités, à partir d un tas ou de big-bags de sable, de sacs de ciment de 35 ou 25 kg et d eau, le tout malaxé manuellement à la pelle à main (Fig. 1). Il est nécessaire de prévoir une zone de stockage du sable et du ciment, de même qu une alimentation en eau au plus près des postes de travail. La zone de stockage doit être en permanence en ordre, débarrassée des emballages de matériaux et des morceaux de blocs à maçonner. Les déchets sont triés et évacués au fur et à mesure. Semi-mécaniquement, à l aide d une bétonnière à moteur thermique ou électrique, chargée manuellement en sable, ciment et eau ; le malaxage est réalisé par la rotation du tambour de la bétonnière (Fig. 2). Mécaniquement, pour les quantités importantes, à l aide d un silo à mortier à moteur électrique raccordé à une alimentation en eau. À l intérieur du silo se trouve un mélange sec de sable et Fig. 2 Bétonnière à moteur thermique Fig. 3 Silo à mortier Fig. 4 Buse de sortie du mortier Photo Frederic Vielcanet

2 Fig. 5 Sac de mortier-colle Fig. 6 Malaxeur Fig. 7 Rouleau pour mortier-colle Fig. 8 Étiquetage de danger d un sac de mortier-colle de ciment, auquel on rajoute le volume d eau nécessaire. Ce dispositif permet d éviter les manipulations de sacs, supprime les déchets de chantier ainsi que les poussières de mortier tout en réduisant le bruit (Fig. 3). La quantité de mortier désirée s écoule par une buse de sortie dans un récipient adapté au volume demandé (Fig. 4). Le mortier-colle L épaisseur des joints horizontaux réalisés avec ce type de liant est comprise entre 1 et 3 mm selon les types de blocs. Par conséquent, le mortier-colle est utilisé exclusivement pour coller des blocs rectifiés, dont les tolérances dimensionnelles en hauteur sont très faibles. Le mortier-colle est conditionné en sacs généralement de 25 kg prêts à l emploi (Fig. 5). La préparation de la colle est réalisée dans un récipient à l aide d un malaxeur électrique (Fig. 6). La colle est ensuite étalée en épaisseur mince au moyen d un rouleau spécifique (Fig. 7), d un peigne ou d une truelle crantée pour les blocs de béton cellulaire. Pour monter 1 m 2 de maçonnerie, la consommation de la colle est d environ : 2 kg pour un mur en parpaings rectifiés de 20 cm d épaisseur (épaisseur de joint 1 mm) ; 3 kg pour un mur en briques de terre cuite de 30 cm d épaisseur (épaisseur de joint 1 mm) ; 12 kg pour un mur en béton cellulaire de 20 cm d épaisseur (épaisseur de joint 3 mm). Compte tenu de la faible épaisseur des joints réalisés avec du mortier-colle, il n est pas possible de rattraper les différences de planéité du plancher béton au cours de l élévation de la maçonnerie. La pose du premier rang doit s effectuer sur un lit de mortier traditionnel présentant une arase rigoureusement horizontale. Le ciment contenu dans les différents types de liants rend les matériaux irritants (Fig. 8). La mousse de polyuréthane Actuellement, cette technique est utilisée exclusivement pour le collage horizontal de briques de mur creuses rectifiées à alvéoles verticales. La cartouche de mousse de polyuréthane se visse sur un pistolet à joint (Fig. 8 bis) qui permet de réaliser des cordons d environ 3 cm de diamètre. Les cordons doivent être parallèles et distants de 5 cm des faces extérieures et intérieures des briques, afin d éviter tout débordement de liant sur les faces des briques. Le nombre de cordons à réaliser dépend de l épaisseur des briques : 1 cordon pour les briques de 150 mm d épaisseur ; 2 cordons pour les briques d épaisseur comprise entre 200 mm et 425 mm ; 3 cordons pour les briques de 500 mm d épaisseur. La pose de la brique sur le cordon écrase celui-ci et la mousse de polyuréthane pénètre à l intérieur des alvéoles en laissant un joint d une épaisseur de l ordre de 1/10 e de millimètre entre les briques. La prise est réalisée en 3 minutes environ. La mousse de polyuréthane résiduelle dans le pistolet peut s éliminer en utilisant une cartouche de nettoyage fournie également par le fabricant des cartouches de mousse de polyuréthane. Ces produits étant considérés comme dangereux, il est nécessaire de consulter et de respecter les instructions contenues dans leur fiche de données de sécurité respective. Approvisionnement au poste de travail Fig. 8 bis Cartouche de mousse de polyuréthane montée sur pistolet Levage et déplacement des matériaux L utilisation d un appareil de levage est nécessaire pour approvisionner les palettes de blocs et les bacs de mortier à la bonne hauteur, au plus près des postes de travail, afin de diminuer les manutentions manuelles : la grue à tour (Fig. 9), qui permet de surplomber la totalité de la zone de travail, et le chariot élévateur de chantier (Fig. 10) sont les plus utilisés. Les accessoires de levage, placés entre le crochet de l appareil de levage et la charge, doivent être en bon état et comprendre une plaque d identification indiquant la CMU (charge maximale d utilisation). Ils doivent faire l objet d une vérification générale annuelle, réalisée par une personne qualifiée. L approvisionnement des palettes de blocs nécessite l utilisation d une fourche lève-palettes. L emploi de sangles, chaînes ou câbles passant à l intérieur de la palette en bois 2

3 Fig. 14 Servante pour échafaudage Fig. 15 Table élévatrice Manergo Fig. 9 Levage à la grue à tour Fig. 10 Levage au chariot élévateur de chantier Fig. 11 Fourche équipée d un protecteur de sécurité est interdit. En cas de levage d une palette déhoussée ou décerclée, l utilisation d une fourche équipée d un protecteur de sécurité périphérique est nécessaire pour supprimer le risque de chute de bloc dans le vide pendant la manutention (Fig. 11). Les bacs à mortier (Fig. 12) étant des contenants de charge en vrac, ils doivent résister aux efforts subis pendant le chargement, le transport, la manutention et le stockage de la charge et l empêcher de s écouler au cours de ces opérations. La vérification visuelle de leur bon état de conservation est à réaliser fréquemment. Fig. 13 Transpalette Fig. 12 Levage de bac à mortier Le transfert horizontal des palettes de blocs est assuré par un transpalette (Fig. 13) qui amène les matériaux jusqu au poste de travail. Les transpalettes lèvent la charge jusqu à la hauteur nécessaire au déplacement, en la décollant du sol, et ne sont pas considérés comme des appareils de levage. Stockage des matériaux au poste de travail Compte tenu du poids des matériaux à mettre en œuvre, il importe que les palettes de blocs et les bacs à liant soient disposés au plus près du poste de travail. Outre le gain évident de productivité, la suppression des manutentions inutiles réduit la pénibilité du travail. Sur les plates-formes de travail temporaires fixes, comme les échafaudages sur tréteaux ou les échafaudages de pied, la largeur du plancher de travail qui est voisine de 1 m et la résistance de la structure portante ne permettent pas, en général, le stockage direct d une palette entière de blocs à maçonner sur l échafaudage. Dans ce cas, pour éviter d encombrer et de surcharger la plate-forme de travail, les matériaux peuvent être approvisionnés au plus près sur un support auxiliaire appelé «servante» ou «recette», de résistance adaptée, et munie d une protection collective amovible contre les chutes (Fig. 14). L utilisation de tables élévatrices industrielles à niveau constant (Fig. 15) permet de rehausser le niveau de la palette de blocs, au fur et à mesure que celle-ci se vide de ses matériaux. Ce matériel permet d améliorer la performance des opérateurs tout en réduisant leur charge physique ; mais cet équipement de travail est encore trop peu utilisé sur les chantiers du BTP. Sur les tables à maçonner fixes, le stockage direct des matériaux sur le plancher de travail est en général possible (Fig. 16), du fait des dimensions (voisines de 1,50 m 2,50 m) et de la résistance importante de celui-ci (voisine de kg/m 2 ). Certaines plates-formes de travail motorisées, comme les plates-formes élévatrices à ciseaux ou sur mât(s) vertical(aux) (Fig. 17 et 18) permettent de lever le compagnon et ses matériaux (bacs de mortier, palettes de blocs) à la hauteur de travail désirée. L installation de cet équipement exige un sol plan, propre et résistant. Le chargement et l accès des matériaux et du personnel se font au sol. La charge est répartie selon les indications fournies sur la notice d instructions. Fig. 16 Table de maçon fixe Fig. 17 Plate-forme élévatrice à ciseaux Fig. 18 Plate-forme élévatrice sur mât vertical 3

4 Découpe des matériaux Le sciage permet de découper un matériau par détachement de copeaux. Il se fait grâce à une lame ou à un disque approprié. Pour un travail de qualité et des finitions soignées, il est important d adapter la scie à l usage que l on en fait. Les scies peuvent être manuelles ou mécaniques. Il existe plusieurs modèles de scies selon les différents types de blocs à découper. La scie égoïne au carbure Le bloc de béton cellulaire est plus tendre que la brique ou le parpaing : il se scie donc plus facilement et cette opération peut être réalisée manuellement. La lame de scie égoïne au carbure est quasi inaltérable La scie manuelle à béton cellulaire, comme tout outil, doit être régulièrement entretenue (Fig. 19). Néanmoins, le sciage manuel de blocs de béton cellulaire engendre des postures contraintes des articulations et des gestes répétés qu il convient d éviter si le nombre de blocs à découper est important. La scie électroportative alligator Elle est équipée d une lame en carbure fonctionnant dans le sens inverse de la normale, ce qui permet de stabiliser le matériau durant toute la durée de la coupe et d éviter au bloc de se casser, surtout au niveau des alvéoles plus fragiles. La lame est utilisée pour découper des briques en terre cuite, quelle que soit leur densité, ainsi que les blocs de béton cellulaire. L adaptation de la lame au matériau découpé est impérative pour une qualité de coupe optimale (Fig. 20). sur les plates-formes de travail élévatrices des maçons ou dans des espaces réduits (Fig. 23). Une pompe à eau électrique permet l arrosage du trait de coupe et la diminution des poussières. Cependant, le niveau de bruit engendré par ce type de matériel reste important et le port de protections auditives est nécessaire. La scie circulaire sur table étant une machine dangereuse, son utilisation nécessite une formation préalable des opérateurs, la mise à disposition de la notice d utilisation sur le chantier et le respect des consignes de sécurité. La scie à ruban Le ruban en acier tourne sur lui-même et la modularité du cache-ruban permet d ajuster la partie apparente de la lame au plus près de la hauteur de la brique ou du bloc de béton cellulaire. L opérateur pousse le plateau mobile vers la lame qui est montée sur un bâti fixe. Le niveau de poussières et de bruit engendrés par la lame de la scie à ruban est assez faible (Fig. 24). La scie à ruban étant une machine dangereuse, son utilisation nécessite une formation préalable des opérateurs, la mise à disposition de la notice d utilisation sur le chantier et le respect des consignes de sécurité. La meuleuse d angle électroportative Elle est équipée soit d un disque à tronçonner en abrasifs agglomérés, soit d un disque diamanté. La meuleuse d angle est utilisée principalement pour découper des parpaings et sa forte capacité d attaque des matériaux engendre un empoussièrement et des nuisances sonores importants nécessitant d utiliser un appareil doté d un système d aspiration des poussières à la source. À défaut, le port d un masque anti-poussière FFP3 est indispensable. Dans tous les cas, le port de lunettes de protection et d un protecteur contre le bruit doit être respecté (Fig. 21). La meuleuse d angle étant une machine dangereuse, son utilisation nécessite une formation préalable des opérateurs, la mise à disposition de la notice d utilisation sur le chantier et le respect des consignes de sécurité. La scie circulaire sur table avec disque diamanté Le disque diamanté est protégé sur une partie de sa hauteur par une cape de sécurité qui doit être ajustée au plus près de la hauteur à scier. Les briques ou les parpaings sont positionnés sur un plateau comportant une butée arrière. L opérateur fait mouvoir horizontalement le disque en rotation vers le plateau fixe (Fig. 22). Il existe également des modèles de scies circulaires verticales compactes permettant d être installées directement Fig. 19 Scie égoïne au carbure Fig. 20 Scie alligator Fig. 21 Meuleuse d angle électroportative Fig. 22 Scie circulaire sur table horizontale Fig. 23 Scie circulaire sur table verticale Fig. 24 Scie à ruban 4

5 Documents à consulter Le maçon à son poste de travail Partie 1 : les plates-formes de travail. Fiche prévention E2 F Édition OPPBTP. Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide. Fiche prévention E2 F Édition OPPBTP. Le maçon à son poste de travail Partie 3 : les produits de maçonnerie. Caractéristiques, manutention manuelle, livraison. Fiche prévention E2 F Édition OPPBTP. Le maçon à son poste de travail Partie 5 : stabilisation des murs maçonnés en phase de construction. Fiche prévention E2 F Édition OPPBTP. Les échafaudages de pied métalliques fixes. Fiche prévention B2 F Édition OPPBTP. Choix d un équipement de travail en hauteur - Échafaudage de pied. Fiche prévention J1 F Édition OPPBTP. Choix d un équipement de travail en hauteur Échafaudage sur tréteaux. Fiche prévention J1 F Édition OPPBTP. Choix d un équipement de travail en hauteur Plate-forme de travail se déplaçant le long de mât(s). Fiche prévention J1 F Édition OPPBTP. Norme française NF DTU 20.1 : Ouvrages en maçonnerie de petits éléments Parois et murs Norme française NF EN : Briques de terre cuite Norme française NF EN 771-1/CN : Briques de terre cuite - Complément national à la NF EN Norme française NF EN : Éléments de maçonnerie en silico-calcaire Norme française NF EN : Éléments de maçonnerie en béton de granulats (granulats courants et légers) Norme française NF EN 771-3/CN : Éléments de maçonnerie en béton de granulats (granulats courants et légers) - Complément national à la NF EN Norme française NF EN : Éléments de maçonnerie en béton cellulaire autoclavé Norme française NF EN 771-4/CN : Éléments de maçonnerie en béton cellulaire autoclavé - Complément national à la NF EN Norme française NF EN : Éléments de maçonnerie en pierre reconstituée Norme française NF EN 771-5/CN : Éléments de maçonnerie en pierre reconstituée - Complément national à la NF EN Norme française NF EN : Éléments de maçonnerie en pierre naturelle Norme française NF B : Produits de carrière - Pierres naturelles - Prescriptions générales d emploi des pierres naturelles Norme française NF X : Ergonomie - Manutention manuelle de charge pour soulever, déplacer et pousser/tirer - Méthodologie d analyse et valeurs seuils Norme française NF EN : Garde-corps périphériques temporaires Norme française NF EN : Échafaudages - Exigences de performance et étude, en général Norme française NF EN 1495 : Plates-formes de travail se déplaçant le long de mât(s) Articles D à D , Code du travail Articles R à R , Code du travail Recommandation R. 367 de la CNAMTS des 27 mai et 21 octobre 1993 : recommandation visant à prévenir les risques dus aux moyens de manutention à poussée et/ou à traction manuelle Recommandation R. 386 de la CNAMTS du 29 novembre 2000 : Utilisation des plates-formes élévatrices mobiles de personnes (PEMP) Recommandation R. 408 de la CNAMTS du 10 juin 2004 : Montage, utilisation et démontage des échafaudages de pied OPPBTP 25, avenue du Général Leclerc Boulogne-Billancourt Cedex Edition : mai 2015 Conforme à la réglementation en vigueur à la date de parution. 5

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 04 15 Le maçon à son poste de travail Partie 3 : les produits de maçonnerie Caractéristiques, manutention manuelle, livraison La réalisation de murs en maçonnerie est une opération

Plus en détail

BIEN CONSTRUIRE EN BRIQUE GUIDE DES BONNES PRATIQUES. Amélioration des conditions de travail sur chantier

BIEN CONSTRUIRE EN BRIQUE GUIDE DES BONNES PRATIQUES. Amélioration des conditions de travail sur chantier BIEN CONSTRUIRE EN BRIQUE GUIDE DES BONNES PRATIQUES Amélioration des conditions de travail sur chantier Page 2 Page 3 3 4 5 5 6 7 8 8 9 9 10 11 12 Page 13 13 15 17 17 18 20 22 26 28 29 30 31 32 PRÉAMBULE

Plus en détail

édito LES accessoires /// angle

édito LES accessoires /// angle édito LES accessoires /// angle Le TeCHNIBLOC a été élaboré spécifiquement pour répondre à l environnement, à la santé, à la sécurité et à un manque de main-d œuvre. Il est la solution clés en mains à

Plus en détail

PB20RT+ Bloc thermique à isolation rapportée

PB20RT+ Bloc thermique à isolation rapportée PB20RT+ à isolation rapportée PONCEBLOC 20RT+ Dimension du bloc standard (L x ép. x h en mm) Résistance mécanique L 30 Nombre de blocs/m² 8 Poids du bloc sec (kg) 12,5 Résistance thermique maçonnerie seule

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Ref. 111117

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Ref. 111117 ECHAFAUDAGE ROULANT R300 NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION Ref. 111117 révision du 31/01/2006 Echafaudage R300 P 1/10 Caractéristiques générales Construction: Structure acier, galvanisé Charge admise:

Plus en détail

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE

MÉMO SANTÉ CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER MÉTIERS DE LA PIERRE MÉMO SANTÉ MÉTIERS DE LA PIERRE CONTRAINTES PHYSIQUES : LES REFLEXES À ADOPTER Il est essentiel de préserver sa santé et celle de ses salariés pour réaliser un travail efficace et de qualité. De nombreuses

Plus en détail

STRUCTURES INNOVANTES. Planibloc. DTA n 16 / 08-562

STRUCTURES INNOVANTES. Planibloc. DTA n 16 / 08-562 STRUCTURES INNOVANTES Planibloc DTA n 16 / 08-562 facilite la construction. Un meilleur rendement : 30% de chantiers en plus. Un montage au mortier-colle, une pose facilitée > Poids allégé 1 2 3 > Pas

Plus en détail

LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES

LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES LA MAÇONNERIE FICHES TECHNIQUES Gamme des produits BLOCS EN BÉTON DE GRANULATS COURANTS BLOCS DE COFFRAGE PRÉLINTEAUX - BLOCS STANDARDS - BLOCS ACCESSOIRES - BLOCS SPÉCIAUX - BLOCS AVEC EMBOÎTEMENTS VERTICAUX

Plus en détail

2.3 SÉCURITÉ SUR LES CHANTIERS

2.3 SÉCURITÉ SUR LES CHANTIERS sghhhf hhfhhj gbjgbj bsghh hfhh jgbjgbbs bbsghhhf ;y dpi LA GESTION DES TRAVAUX h jgbjgbjg hjkoop;y hlkjg gbjgbbsgh fhhj koop;y hlk bjgbjgb hlkj jgbbsghh koop;y op;y hfhhjko op;y hlkj gbjgbjgbbsghh hhfhhjkoop

Plus en détail

PB20RT Bloc thermique à isolation rapportée

PB20RT Bloc thermique à isolation rapportée PB20RT PONCEBLOC 20RT Dimension du bloc standard (L x ép. x h en mm) 500 x 200 x 250 Résistance mécanique L 40 Nombre de blocs/m² 8 Poids du bloc sec (kg) 16 Résistance thermique maçonnerie seule 1,20

Plus en détail

LE POSTE DE BETONNAGE «BPE/BFC»

LE POSTE DE BETONNAGE «BPE/BFC» LE POSTE DE BETONNAGE «BPE/BFC» 1 INTRODUCTION Il existe deux modes de production des bétons : les Bétons Fabriqués sur Chantier (BFC) les Bétons Prêts à l Emploi (BPE) Les facteurs à prendre en compte

Plus en détail

Réussir le dosage du mortieret du béton

Réussir le dosage du mortieret du béton Réussir le dosage du mortieret du béton DES BONS CONSEILS POUR FAIRE SOI-MÊME! 1 Composer votre mortier Le mortier sert pour le montage des briques et parpaings, à la constitution des enduits de façade

Plus en détail

FERMACELL cloisons non porteuses Parement double

FERMACELL cloisons non porteuses Parement double Des systèmes reconnus dans la construction sèche présentant des qualités coupefeu et d isolation phonique. Descriptif : Les cloisons FERMACELL double peau sont des cloisons distributives non porteuses

Plus en détail

Conseils de pose : isolation des murs

Conseils de pose : isolation des murs MISE EN ŒUVRE - FACILE A POSER Conseils de pose : isolation des murs Le produit se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 20-1 : Parois et murs en maçonnerie de petits éléments,

Plus en détail

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc),

DTU de la série 40 : couvertures (ardoises et matériaux divers ; tuiles etc), MISE EN ŒUVRE (ISONAT FACILE A POSER ) ISOLATION DES TOITURES Le produit Isonat se pose conformément aux règles de l art et aux DTU tels que : DTU 25-41 : ouvrages en plaques de parement en plâtre, DTU

Plus en détail

Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort. Distribué par EZ-ZAHIA

Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort. Distribué par EZ-ZAHIA Blocs Béton cellulaire -Thermopierre- Bienvenu au confort Distribué par EZ-ZAHIA 1 I- Qu est ce que c est le béton cellulaire? Le Béton cellulaire est un matériau de construction minéral et massif. Ses

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE PLATEAU RENOVATION Code 312795501

NOTICE TECHNIQUE PLATEAU RENOVATION Code 312795501 NOTICE TECHNIQUE PLATEAU RENOVATION Code 312795501 Le plateau rénovation est un accessoire qui s utilise sur des monte-matériaux installés en oblique et permet de transporter des matériels et matériaux

Plus en détail

deltarock mb rock CONSEIL ROCKWOOL Isoler les planchers bois en sous-face

deltarock mb rock CONSEIL ROCKWOOL Isoler les planchers bois en sous-face deltarock ou MB ROCK DELTAROCK et MB ROCK sont des panneaux de laine de roche mono densité rigide utilisés pour l isolation thermique entre éléments de structure (solives, poutrelles ) avant la pose du

Plus en détail

En France, 7 maçonneries sur 10 sont réalisées avec des blocs béton.

En France, 7 maçonneries sur 10 sont réalisées avec des blocs béton. LES BLOCS EN BETON Les blocs, généralement de forme parallélépipédique, ont un poids et des dimensions qui permettent de réaliser des parois de géométrie simple ou complexe et qui les rendent manuportables

Plus en détail

Rédaction : Julien Gavillet et Multone Stéphane / 1731 Ependes / 1870 Monthey Date : 04 Janvier 2013

Rédaction : Julien Gavillet et Multone Stéphane / 1731 Ependes / 1870 Monthey Date : 04 Janvier 2013 Page 1 / 8 Rapport technique / domaine du Bâtiment Contenu : Les coffrages métalliques Rédaction : Julien Gavillet et Multone Stéphane / 1731 Ependes / 1870 Monthey Date : 04 Janvier 2013 Les coffrages

Plus en détail

Scies à Matériaux. Scies spéciales Scies de carreleur Mélangeur malaxeur Scies à matériaux Scies circulaires à bois

Scies à Matériaux. Scies spéciales Scies de carreleur Mélangeur malaxeur Scies à matériaux Scies circulaires à bois Scies spéciales Scies de carreleur Mélangeur malaxeur Scies à matériaux Scies circulaires à bois la qualité à votre service Scies Speciales Magnum 900 / 700 A B C Grande Capacité Grande capacité de travail

Plus en détail

Danielle Brusson. Rénovation. intérieuredeaàz. Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12155-1

Danielle Brusson. Rénovation. intérieuredeaàz. Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12155-1 Danielle Brusson Rénovation intérieuredeaàz C o n c e p t i o n - R é a l i s a t i o n - A m é n a g e m e n t - E n t r e t i e n Groupe Eyrolles 2008, ISBN : 978-2-212-12155-1 La cloison montée en plaques

Plus en détail

sur mesure Solutions modulaires en kit

sur mesure Solutions modulaires en kit FortEs de leur conception innovante, nos solutions modulaires en kit se montent rapidement et simplement, sans moyen de levage, quel que soit l environnement d accueil. Standards ou sur mesure, provisoires

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 03 14 Le maçon à son poste de travail Partie 2 : la protection face au vide La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les chantiers du bâtiment (maison

Plus en détail

Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de couverture : Pierre-André Gualino Mise en pages : PCA. Dunod, Paris, 2012

Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de couverture : Pierre-André Gualino Mise en pages : PCA. Dunod, Paris, 2012 Maquette intérieure et couverture : Maud Warg Réalisation de couverture : Pierre-André Gualino Mise en pages : PCA Dunod, Paris, 2012 ISBN 978-2-10-058232-7 Table des matières 1 Construire 2 Le 3 Préparer

Plus en détail

CAHIER DES CHARGES SINTO SCELLEMENT CHIMIQUE

CAHIER DES CHARGES SINTO SCELLEMENT CHIMIQUE SINTO PARC D ACTIVITE DE NAPOLLON 15 RUE DU PLANTIER 13676 AUBAGNE CEDEX CAHIER DES CHARGES SINTO SCELLEMENT CHIMIQUE 1. PRESENTATION Le scellement chimique est à base de mastic polyester bi-composant

Plus en détail

SABLES - GRAVILLONS - ENROBÉS - SELS - GRANULÉS DE BOIS ENDUIRE CARRELER BÂTIR RÉPARER JOUER. Gamme Construction & Gamme Technique

SABLES - GRAVILLONS - ENROBÉS - SELS - GRANULÉS DE BOIS ENDUIRE CARRELER BÂTIR RÉPARER JOUER. Gamme Construction & Gamme Technique BÂTIR ENDUIRE CARRELER RÉPARER DÉCAPER DÉNEIGER FILTRER JOUER CHAUFFER SABLES - GRAVILLONS - ENROBÉS - SELS - GRANULÉS DE BOIS Gamme Construction & Gamme Technique SACS & BIG-BAGS Nos engagements pour

Plus en détail

Le maçon à son poste de travail

Le maçon à son poste de travail Fiche Prévention - E2 F 01 13 Le maçon à son poste de travail Partie 5 : Stabilisation des murs maçonnés en phase de construction La réalisation de murs en maçonnerie est une opération courante sur les

Plus en détail

Bien aménager, bien utiliser son four à pain

Bien aménager, bien utiliser son four à pain Jacques Revel Bien aménager, bien utiliser son four à pain Avec la collaboration technique de M. Baron-Languet Groupe Eyrolles, 2008 ISBN : 978-2-212-11739-6 Chapitre 1 Construire un four à pain Le four

Plus en détail

CHAPE CIMENT FLUIDE. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Résistance à la compression :

CHAPE CIMENT FLUIDE. CARACTERISTIQUES TECHNIQUES Résistance à la compression : DESCRIPTION t-mix CCF Chape à base de ciment, de sables sélectionnés, d ajouts et adjuvants spécifiques, selon DTU 26.2 (Chapes et dalles à base de liants hydrauliques), classée CT-C 20-F4 selon la norme

Plus en détail

AXES D AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL chez les plâtriers - plaquistes

AXES D AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL chez les plâtriers - plaquistes AXES D AMELIORATION DES CONDITIONS DE TRAVAIL chez les plâtriers - plaquistes L équipement et l organisation du travail sont les déterminants les plus importants pour prévenir les tendinites Les activités

Plus en détail

1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps

1. Description. 1.1 Généralités. 1.2 Les différents modèles de garde-corps Fiche de prévention Utilisation d un système de garde-corps périphériques temporaires 1. Description Un système de garde-corps temporaire est un équipement de protection collective temporaire dont la fonction

Plus en détail

bien Construire EN BRIQUE GUIDE Des bonnes pratiques amélioration des conditions de travail sur chantier

bien Construire EN BRIQUE GUIDE Des bonnes pratiques amélioration des conditions de travail sur chantier bien Construire EN BRIQUE GUIDE Des bonnes pratiques amélioration des conditions de travail sur chantier Page 2 Page 3 3 4 5 5 6 7 8 8 9 9 10 11 12 Page 13 13 15 17 17 18 20 22 26 28 29 30 31 Page 32 PRÉAMBULE

Plus en détail

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP)

CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Aménagement d une salle de cours de l'ira Structure et mobilier de l auditorium : CCTP MARCHE PUBLIC DE FOURNITURES ET SERVICES CAHIER DES CLAUSES TECHNIQUES PARTICULIERES (CCTP) Pouvoir adjudicateur exerçant

Plus en détail

Caractéristiques techniques

Caractéristiques techniques ROCKMUR KRAFT Panneau semi-rigide, revêtu d un pare-vapeur kraft polyéthylène. Le + produit : Large gamme d'épaisseurs, disponibles de 45 à 225 mm. Caractéristiques techniques DIPLÔMES acermi KEYMARK 02/015/025

Plus en détail

- Des échelles d accès au(x) plateau(x), - De contreventements. - Des stabilisateurs (pour éviter que l échafaudage ne se mobilise),

- Des échelles d accès au(x) plateau(x), - De contreventements. - Des stabilisateurs (pour éviter que l échafaudage ne se mobilise), Centre de Gestion de la Fonction Publique Territoriale de l a Dordogne - Infos Prévention n 5 septembre 2006 Infos Prévention SOMMAIRE : Les échafaudages roulants : réglementation et terminologie. Quelques

Plus en détail

Pour les murs courbes le bloc de coffrage courbe : exemple Fabemi le Varibloc

Pour les murs courbes le bloc de coffrage courbe : exemple Fabemi le Varibloc LES BLOCS CIMENT Les blocs béton BBM (bloc de bêton manufacturé) sont appelés agglos, moellon ou parpaings suivant les régions. Ce sont des BBM pour une pose traditionnelle à bain de mortier, les BBM sont

Plus en détail

Fiche descriptive poêle Askja 235.17-AUT 0423517000000

Fiche descriptive poêle Askja 235.17-AUT 0423517000000 Art. Nr. 423517921 V9 F2 Fiche descriptive poêle Askja 235.17-AUT 423517 combustibles appropriés : Seuls les combustibles suivants peuvent être brûlés dans votre poêle (voir aussi chapitre 5.1.) : bois

Plus en détail

Charges. Charges Page 1 sur 6

Charges. Charges Page 1 sur 6 Charges Charges Page 1 sur 6 Dangers principaux Un certain nombre d études permettent d établir un lien entre le déplacement et le levage de charges et des problèmes de santé de toute nature, dont les

Plus en détail

CONSTRUIRE UN FOUR A PAIN

CONSTRUIRE UN FOUR A PAIN CONSTRUIRE UN FOUR A PAIN Extrait magazine n 30 : Août / Septembre 1999 Nous avons construit un four traditionnel en briques réfractaires avec un habillage extérieur en pierres. Il s'agit là d'un principe

Plus en détail

BOUYER LEROUX ET LA MAISON INDIVIDUELLE

BOUYER LEROUX ET LA MAISON INDIVIDUELLE BOUYER LEROUX ET LA MAISON INDIVIDUELLE La gamme des Briques à Grande Vitesse est parfaitement adaptée à la pose en maisons individuelles : bgv primo bgv thermo bgv thermo+ Positionnement Le meilleur rapport

Plus en détail

KS - Montage & Mise en Place

KS - Montage & Mise en Place KRINGS INTERNATIONAL FRANCE Le blindage en votre possession est un système monobloc de type caisson KS (60 ou 100 selon épaisseur du panneau). Ce système permet : D assurer la sécurité des intervenants

Plus en détail

Guide de pose. bordures et caniveaux préfabriqués en béton

Guide de pose. bordures et caniveaux préfabriqués en béton [ carnet de chantier ] Guide de pose des bordures et caniveaux préfabriqués en béton édito Ce carnet, plus particulièrement destiné au personnel de chantier, présente sous forme synthétique et illustrée

Plus en détail

BLOC CREUX À MAÇONNER

BLOC CREUX À MAÇONNER BLOC CREUX À MAÇONNER Synthèse Ils sont utilisés pour constituer les parties courantes de murs extérieurs mais aussi des cloisons intérieures. Poids bloc (kg) Rangées d alvéoles (U) Alvéoles (U) Repère

Plus en détail

MODE D EMPLOI ET LISTE DES PIECES DETACHEES RINK. Modèle SP950. Numéro de série : Français 933.095.410

MODE D EMPLOI ET LISTE DES PIECES DETACHEES RINK. Modèle SP950. Numéro de série : Français 933.095.410 MODE D EMPLOI ET LISTE DES PIECES DETACHEES RINK Modèle SP950 Numéro de série : Français 933.095.410 TABLE DES MATIERES Sommaire Page REGLES DE SECURITE...3 REGLES DE SECURITE...4 BREVE DESCRIPTION...5

Plus en détail

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Meuleuses fixes et meuleuses portatives. Poste de meulage

GRILLE D AUTODIAGNOSTIC. en santé et en sécurité du travail. Meuleuses fixes et meuleuses portatives. Poste de meulage Identification de l équipement : Date: Meuleuses fixes et meuleuses portatives Poste de meulage Éléments du poste de meulage 1 Arbre 2 Flasques Meule 2 4 Tampons 5 Écrou 6 Porte-outil 1 7 Rodoir Équipements

Plus en détail

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes

Centre de gestion Fonction Publique Territoriale des Hautes-Alpes 1 Centre de gestion Ce document est un récapitulatif des principales mesures à prévoir lors d un déménagement de Services Techniques dans de nouveaux locaux. Vous y trouverez donc un rappel des principales

Plus en détail

Mapefix PE SF. Fixation chimique pour charges légères

Mapefix PE SF. Fixation chimique pour charges légères Mapefix PE SF Fixation chimique pour charges légères European Technical Approval option 7 for non cracked concrete DOMAINE D EMPLOI Mapefix PE SF est une résine permettant le scellement chimique de tiges

Plus en détail

Fixation de sécurité dans les matériaux creux

Fixation de sécurité dans les matériaux creux Fixation de sécurité dans les matériaux creux CAHIER DES CHARGES ACCEPTÉ PAR N EAD 6802/2 EMPLOI ET MISE EN OEUVRE DU SYSTÈME CLOU RESINE-SABOT Date d'établissement : Février 2013 - revu Novembre 2013

Plus en détail

UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR

UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR UTILISATION DES MACHINES : CE QU IL FAUT RETENIR 1. Définitions Selon le code du travail : «Une machine est un ensemble de pièces ou d'organes liés entre eux dont au moins un est mobile et le cas échéant,

Plus en détail

ECOBRIQUE CHANVRE Notre Brique pour l isolation et la construction

ECOBRIQUE CHANVRE Notre Brique pour l isolation et la construction ECOBRIQUE CHANVRE Notre Brique pour l isolation et la construction SOMMAIRE Efficacité Energétique à5 Page 2 Mortier Ecobrique Chanvre Page 6 Brique de Chanvre à 11 Page 7 Fiche Technique Page 12 à 15

Plus en détail

Réorganisation et Extension du groupe scolaire À BRETTEVILLE SUR ODON

Réorganisation et Extension du groupe scolaire À BRETTEVILLE SUR ODON Réorganisation et Extension du groupe scolaire À BRETTEVILLE SUR ODON NOVEMBRE 2014 Maîtrise d ouvrage MAIRIE DE BRETTEVILLE SUR ODON Avenue de Woodbury 14 760 Bretteville sur Odon Maîtrise d œuvre L2

Plus en détail

Prédalles préfabriquées

Prédalles préfabriquées Fiche Prévention - E4 F 06 13 Prédalles préfabriquées Mise en œuvre et stabilité en phase provisoire Les prédalles sont des dalles fabriquées en usine ou sur chantier, constituées de béton armé ou de béton

Plus en détail

Plateforme élévatrice (scissor lift)

Plateforme élévatrice (scissor lift) Pour ne rien oublier concernant la sécurité des chariots élévateurs s adresse aux inspecteurs et aux inspectrices de la CSST, aux travailleurs et aux employeurs qui participent à des opérations de manutention

Plus en détail

PCB Plancher collaborant

PCB Plancher collaborant V1/2012 PCB Plancher collaborant Guide de mise en œuvre PCB 20 PCB 0 PCB 80 1PCB PCB ZS 1 Toutes nos documentations sont téléchargeables sur www.bacacier.com 2 Version 01 / 2012 Rédaction : Bacacier Conception

Plus en détail

L hydrodémolition. Principe

L hydrodémolition. Principe Fiche Prévention - D8 F 01 14 L hydrodémolition L hydrodémolition est une technique qui détruit le béton sur des structures sensibles comme les ponts, les tunnels ou les quais, tout en préservant les armatures.

Plus en détail

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS

ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS ISOLATION PAR L INTERIEUR DES MURS Maryse SARRE CSTB Expérience française dans le domaine de l isolation par l intérieur en construction neuve ou en rénovation Journée 16 septembre 2010 PAGE 1 Techniques

Plus en détail

SOMMAIRE. Efficacité Energétique Page 2 à 4. Mortier Ecobrique Chanvre Page 5. Brique de Chanvre Page 6 à 10. Fiche Technique Page 11 à 14

SOMMAIRE. Efficacité Energétique Page 2 à 4. Mortier Ecobrique Chanvre Page 5. Brique de Chanvre Page 6 à 10. Fiche Technique Page 11 à 14 SOMMAIRE Efficacité Energétique Page 2 à 4 Mortier Ecobrique Chanvre Page 5 Brique de Chanvre Page 6 à 10 Fiche Technique Page 11 à 14 1 Le chanvre : un intérêt environnemental Le chanvre présente un excellent

Plus en détail

PRÉSERFOND PRB DOMAINE D EMPLOI CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES RÉSINE DE PROTECTION À L EAU SOUS CARRELAGES (SPEC) Forme un film étanche et souple.

PRÉSERFOND PRB DOMAINE D EMPLOI CARACTÉRISTIQUES TECHNIQUES RÉSINE DE PROTECTION À L EAU SOUS CARRELAGES (SPEC) Forme un film étanche et souple. PRB DOMAINE D EMPLOI SOLS ET MURS INTÉRIEURS PRIVATIFS ET COLLECTIFS SOLS EXTÉRIEURS ABRITÉS (LOGGIAS) USAGE Neuf et rénovation. Parois de locaux humides EB+ et EC. Sols de locaux U4, P3, E3 (sans siphon

Plus en détail

Principales vérifications des équipements de travail, des EPI et des installations pour les entreprises du BTP

Principales vérifications des équipements de travail, des EPI et des installations pour les entreprises du BTP Fiche Prévention - A1 F 04 15 Principales vérifications des équipements de travail, des EPI et des installations pour les entreprises du BTP REMARQUES Les équipements de travail ou de protection, les installations

Plus en détail

Conseils de pose. Pavages Dallages Alpège Castel Kaola Crécy Natérial Divers

Conseils de pose. Pavages Dallages Alpège Castel Kaola Crécy Natérial Divers Conseils de pose Pavages Dallages Alpège Castel Kaola Crécy Natérial Divers TEXTES DE RÉFÉRENCES Norme XP P 98-335 : Mise en œuvre des pavés et dalles en béton, des pavés en terre cuite et des pavés et

Plus en détail

Dossier du TP 4. Entreprise Colletout. Niveau 2 ANIMATEURS DE PRÉVENTION

Dossier du TP 4. Entreprise Colletout. Niveau 2 ANIMATEURS DE PRÉVENTION Dossier du TP 4 Niveau 2 Entreprise Colletout ANIMATEURS DE PRÉVENTION > Sommaire Première observation : conditionnement des tubes en bacs plastique...4 Seconde observation : conditionnement des tubes

Plus en détail

Système de rangement mural «Utensilo»

Système de rangement mural «Utensilo» Système de rangement mural «Utensilo» Le talent de l organisation Système de rangement mural «Utensilo» Fini le bazar! Pour tout ce qui traîne ou s envole, le système «Utensilo» est le lieu de rangement

Plus en détail

Instructions de montage Color plaque Acrovyn 4000

Instructions de montage Color plaque Acrovyn 4000 STOCKAGE Dès réception : déballer et stocker les plaques à plat dans un local ventilé et tempéré (+18 C). Une journée avant la pose, l ensemble des matériaux doit être entreposé dans les locaux à équiper

Plus en détail

Colle époxydique structurale

Colle époxydique structurale Notice Produit Edition 22 08 2011 Numéro 9.33 Version n 2012-011 Sikadur -33 Colle époxydique structurale Description Sikadur -33 est une colle structurale thixotrope à 2 composants, mélange de résine

Plus en détail

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Références des textes règlementaires, normatifs, recommandations, et conseils.

NOTICE TECHNIQUE MONTAGE ET UTILISATION. Références des textes règlementaires, normatifs, recommandations, et conseils. Références des textes règlementaires, normatifs, recommandations, et conseils. ECHAFAUDAGE 49-900 P 15/15 1. Règlementation: Elle est contenue dans le Décret n 2004-924 du 01/09/2004 Article R233-13-20

Plus en détail

Préface. Ce guide est basé sur l offre Système P et donne les spécificités du Système G, au cas par cas.

Préface. Ce guide est basé sur l offre Système P et donne les spécificités du Système G, au cas par cas. Préface Vous venez d acquérir un tableau BT Prisma Plus de la marque Merlin Gerin (coffret ou armoire Système G / cellule Système P) et nous vous en remercions. Afin de préserver ses caractéristiques de

Plus en détail

Réf. 3377 F - 4.33 / a - 04.02. Cette notice doit être transmise à l'utilisateur final. X2 X3 - AC Gearless Installation et maintenance

Réf. 3377 F - 4.33 / a - 04.02. Cette notice doit être transmise à l'utilisateur final. X2 X3 - AC Gearless Installation et maintenance Réf. 3377 F - 4.33 / a - 04.02 Cette notice doit être transmise à l'utilisateur final X2 X3 - AC Gearless Installation et maintenance X2 - X3 - AC Gearless Réception - Stockage Mise en service Afin d'obtenir

Plus en détail

Plaque FERMACELL Powerpanel H 2 O

Plaque FERMACELL Powerpanel H 2 O Conseil de pro : Plaque FERMACELL Powerpanel H 2 Pour les façades extérieures La plaque Powerpanel H 2 est une plaque-sandwich comportant des agrégats légers liés avec du ciment et armée sur les deux faces

Plus en détail

Plateforme modulable TSCS Page 1 sur 22. Note de conformité à la norme NF P93-520

Plateforme modulable TSCS Page 1 sur 22. Note de conformité à la norme NF P93-520 Page 1 sur Note de conformité à la norme NF P93-520 Page 2 sur Sommaire 1 Modalités d application (extrait de la norme NF P93-520 du 11/97)... 4 2 Domaine d application... 4 3 Définitions... 7 3.1 Hauteur:...

Plus en détail

CONSIGNES DE SÉCURITÉ Exploitation Transport Maintenance

CONSIGNES DE SÉCURITÉ Exploitation Transport Maintenance SOMMAIRE 1.0 Consignes de sécurité 1.1 Obligations de base 1.2 Protection de l environnement 1.3 Types de danger particuliers et équipements de protection individuels 2.0 Transport 2.1 Étendue de la livraison

Plus en détail

NOTICE PRODUIT. Sika MaxTack Invisible PRESENTATION. Colle transparente à base de résine en phase aqueuse à maintien immédiat et haute résistance

NOTICE PRODUIT. Sika MaxTack Invisible PRESENTATION. Colle transparente à base de résine en phase aqueuse à maintien immédiat et haute résistance NOTICE PRODUIT Colle transparente à base de résine en phase aqueuse à maintien immédiat et haute résistance PRESENTATION DOMAINES D APPLICATION est une colle mono composante, multi-usages et à haute résistance,

Plus en détail

MURS - Isolation rapportée Joint Traditionnel

MURS - Isolation rapportée Joint Traditionnel GELIMATIC et - GELIMAXI GAMME BRIQUE EP. 0 CM - POSE TRADITIONNELLE GELIMATIC et - GELIMAXI Points forts Montage au mortier traditionnel. Brique isolante qui participe à l isolation de la paroi. Un gain

Plus en détail

des risques professionnels

des risques professionnels Prévention des risques professionnels Réparateurs automobiles Garagistes Peintres carrossiers Des gestes simples pour vous protéger Développer une allergie respiratoire, se faire mal au dos en soulevant

Plus en détail

Dispositifs d ancrage pour les équipements de protection individuelle contre les chutes de hauteur

Dispositifs d ancrage pour les équipements de protection individuelle contre les chutes de hauteur RECOMMANDATION R424 Recommandation adoptée par le Comité technique national des industries de la métallurgie le 16 mai 2006. CNAMTS (Caisse nationale de l assurance maladie des travailleurs salariés) Direction

Plus en détail

CATALOGUE PRODUITS CONCEPTION DANOISE PRODUIT EN CEE

CATALOGUE PRODUITS CONCEPTION DANOISE PRODUIT EN CEE CATALOGUE PRODUITS CONCEPTION DANOISE PRODUIT EN CEE M 80 MALAXEUR À ACTION FORCÉE (80 L) Le Baron M80 est puissant et efficace. Le M80 réalise une qualité de mélange optimum pour toute une variété de

Plus en détail

Sur plancher bois, intercaler une membrane imperméable et respirante (perméable à la vapeur d eau).

Sur plancher bois, intercaler une membrane imperméable et respirante (perméable à la vapeur d eau). CHAPE LEGERE ET ISOLANTE PREMELANGEE A RETRAIT ET SECHAGE CONTROLE POUR USAGE INTERIEUR. ADAPTEE AU COLLAGE DE REVÊTEMENTS Y COMPRIS CEUX SENSIBLES À L HUMIDITE. DESCRIPTIF PRODUIT Prémélangé «Latermix

Plus en détail

générale à la mise en œuvre Introduction générale à la mise en œuvre

générale à la mise en œuvre Introduction générale à la mise en œuvre Béton cellulaire Ytong Béton cellulaire Ytong Introduction générale à la mise en œuvre Remarque : Ces données ont été publiées par. Nous donnons des conseils et informations au mieux de nos connaissances

Plus en détail

Article 1 er. Article 2

Article 1 er. Article 2 Arrêté n 2009 4271/GNC du 22 septembre 2009 relatif aux prescriptions minimales de sécurité et de santé concernant la manutention manuelle de charges comportant des risques, notamment dorsolombaires pour

Plus en détail

Les Solutions CLIPPER. Scies de maçon

Les Solutions CLIPPER. Scies de maçon Les Solutions CLIPPER Scies de maçon 67 SCIES DE MAÇON CM41 Compact 2,2kW Ø 400mm La Clipper CM 41 est une scie de maçon légère et transportable à l ergonomie poussée. 600mm 85kg 230V 1~ Pieds pliants

Plus en détail

Les matériaux de construction

Les matériaux de construction Les matériaux de construction Il existe de nombreux matériaux de construction aux caractéristiques très diverses qu il faut prendre en compte afin de réaliser une construction durable, économique du point

Plus en détail

Principales vérifications des équipements de travail, des EPI et des installations pour les entreprises du BTP

Principales vérifications des équipements de travail, des EPI et des installations pour les entreprises du BTP Fiche Prévention - A1 F 18 11 Principales vérifications des équipements de travail, des EPI et des installations pour les entreprises du BTP REMARQUES Les équipements de travail ou de protection, les installations

Plus en détail

Scie IMER COMBI 200. Butée millimétrée Rapporteur d angle. Plan de coupe en acier inoxydable Bac de rétention d eau

Scie IMER COMBI 200. Butée millimétrée Rapporteur d angle. Plan de coupe en acier inoxydable Bac de rétention d eau Scie IMER COMBI 200 Légère, compact et maniable, le scie COMBI 200 est idéale pour les carreleurs. Grâce aux poignées du bac et à sa légèreté elle peut être transportée par une seule personne. Butée millimétrée

Plus en détail

Notice d installation

Notice d installation Notice d installation Outillage nécessaire 3 Table des matières Généralités...5 Installation électrique...7 Mise en route et essais...9 Accessibilité - habillage...10 Finition...11 4 Généralités Cet appareil

Plus en détail

Enjeux Magasins CAHIER DES CHARGES DES BONNES PRATIQUES DE PALETTISATION FOURNISSEURS

Enjeux Magasins CAHIER DES CHARGES DES BONNES PRATIQUES DE PALETTISATION FOURNISSEURS Enjeux Magasins CAHIER DES CHARGES DES BONNES PRATIQUES DE PALETTISATION FOURNISSEURS Version 2013 Pagination : I - LES BONNES PARTIQUES 04 II - L IDENTIFICATION GENCOD 16 III - LES HAUTEURS REGLEMENTEES

Plus en détail

planet p800 Centre d usinage multifonction pour fraisage, perçage et traitement du chant

planet p800 Centre d usinage multifonction pour fraisage, perçage et traitement du chant SCM GROUP SPA MORBIDELLI - via Casale 450 I 47826 Villa Verucchio, Rimini - Italy tel. +39 0541 674111 - fax +39 0541 674235 -morbidelli@scmgroup.com - www.scmgroup.com REV. N. 00-04.2015 - MIC STUDIO

Plus en détail

CCTP TÉLÉCHARGÉ Receveur de bac à douche JACKOBOARD Aqua

CCTP TÉLÉCHARGÉ Receveur de bac à douche JACKOBOARD Aqua CCTP TÉLÉCHARGÉ Receveur de bac à douche JACKOBOARD Aqua Ici vous pouvez inscrire le Produit que vous avez sélectionné Produit choisit (*) : Epaisseur : (*) : voir les propriétés dans le corps du texte.

Plus en détail

B0 Gamme de produits

B0 Gamme de produits B0 Gamme de produits B0 gamme de produits 15 B.0 Gamme de produits Ce chapitre reprend la gamme des produits Ytong. Pour la mise en oeuvre de ces produits, il faut se référer au chapitre B.3. (Mise en

Plus en détail

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment

TECHNI.CH. Rapport technique / domaine du bâtiment Page 1 / 5 Rapport technique / domaine du bâtiment Contenu : La brique cellulaire (YTONG) Rédaction : Aouad Roger/ Etudiant ETC 3 ème année Date : 23 novembre 2007 Généralité 1. Histoire En 1924, J.A Eriksson,

Plus en détail

Attention! Les lames 140 x 40 en composite Wintech sont prévues pour un passage

Attention! Les lames 140 x 40 en composite Wintech sont prévues pour un passage Principes d utilisation des lames de terrasses 140 x 40 cm Wintech et conditions générales de vente Attention! Les lames 140 x 40 en composite Wintech sont prévues pour un passage piétonnier en extérieur.

Plus en détail

Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance.

Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance. UTILISATION DU CARNET DE CONTROLE EN COURS DE FORMATION Vous avez organisé et programmé une Séquence d'evaluation. L apprenti en a été informé à l'avance. 1. Choisissez 2 fiches parmi celles qui vous sont

Plus en détail

ACCUEILLIR. un jeune dans le BTP ACCUEIL

ACCUEILLIR. un jeune dans le BTP ACCUEIL ACCUEILLIR un jeune dans le BTP ACCUEIL ACCUEILLIR un jeune dans le BTP Complétez votre démarche d accueil en commandant le coffret accueil de votre métier ou en le téléchargeant sur www.oppbtp.fr Coffrets

Plus en détail

Emile GRANDSART 78110 Le Vesinet Tel : 06 30 92 07 73 emile@grandsart.fr

Emile GRANDSART 78110 Le Vesinet Tel : 06 30 92 07 73 emile@grandsart.fr Emile GRANDSART 78110 Le Vesinet Tel : 06 30 92 07 73 emile@grandsart.fr la construction devient un jeu d enfant En cours de validation Avant de construire sa maison, il est nécessaire de s attarder sur

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT ET DE L AMÉNAGEMENT DURABLES Arrêté du 17 octobre 2007 modifiant l arrêté du 2 mai 2002 modifié relatif aux prescriptions

Plus en détail

L isolant tout-terrain

L isolant tout-terrain EUR TOIT L isolant tout-terrain des toitures inclinées Performant et léger Rigide et résistant Facile et rapide à poser Faible encombrement Supprime les ponts thermiques (méthode du Sarking) La performance

Plus en détail

LE CHANTIER LA PREFABRICATION BOIS

LE CHANTIER LA PREFABRICATION BOIS LA PREFABRICATION BOIS LE CHANTIER Réaliser des structures bois nécessite pour chaque ouvrage d en maitriser la conception, les calculs, les dessins, les notices et les plans de pose. Chaque fabrication

Plus en détail

Guide de mise en œuvre sécurisée. Prémurs

Guide de mise en œuvre sécurisée. Prémurs Prémurs Prémur KP1 sécurisé CORRESPONDANCES Des composants sécurisés à manipuler avec précaution Jugez plutôt Un prémur KP1, longueur 6 m, hauteur 10 m = 12 petites voitures A. Boucles de levage bleues

Plus en détail

Archives photographiques de l entreprise Fenwick

Archives photographiques de l entreprise Fenwick CENTRE DES ARCHIVES DU MONDE DU TRAVAIL Archives photographiques de l entreprise Fenwick Manutention de bobines de câble avec chariot à bras motorisé (s. d.). Cote 2006 003 041 2006 003 Introduction Activité

Plus en détail

SOMEFI est une entreprise dédiée à la fabrication de convoyeurs et d éléments modulaires de manutention continue. Depuis plus de 40 ans, SOMEFI

SOMEFI est une entreprise dédiée à la fabrication de convoyeurs et d éléments modulaires de manutention continue. Depuis plus de 40 ans, SOMEFI ergonomie SOMEFI est une entreprise dédiée à la fabrication de convoyeurs et d éléments modulaires de manutention continue. Depuis plus de 40 ans, SOMEFI propose une gamme complète d appareils industriels,

Plus en détail

ES 255ES Souffleur / Aspiro-broyeur à démarrage facile

ES 255ES Souffleur / Aspiro-broyeur à démarrage facile SOUfFLEURS / Aspirateurs ES 255ES Souffleur / Aspiro-broyeur à démarrage facile PB 770 Souffleur à très haut débit d air les souffleurs aspirateurs PB 250 Les souffleurs aspirateurs SOUFFLEUR 25,4 cm 3-4,0

Plus en détail