Les différents types de données et leurs opérations de base

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Les différents types de données et leurs opérations de base"

Transcription

1 Séquence 2 Les différents types de données et leurs opérations de base Contenu Présentation générale Partie 1 Les 3 familles de données et l'opération d'affectation Les trois familles de données A. La famille des données qui contiennent des nombres B. La famille des données qui contiennent des caractères C. La famille des booléens D. Remarque : comment choisir le type d'une donnée? Arrêtons-nous sur l'opération d'affectation (ç) avant d'aller plus loin A. Les différents modes d'affectation B. La compatibilité entre types Partie 2 Les données de type numérique et leurs opérations de base Exemples de déclarations de données de type numérique Les opérations sur les données de type numérique A. L'affectation B. Les opérations arithmétiques C. Les opérations de comparaison D. Une opération de conversion : la fonction fchaîne Partie 3 Les chaînes de caractères et leurs opérations Exemples de déclarations de données de type caractère et chaîne de caractères TGPA0107-seq02.indd 19 6/09/07 11:05:58

2 Séquence 2 2. Les opérations sur les caractères et les chaînes de caractères A. L'affectation d'une valeur à une chaîne de caractères B. Les opérations de comparaisons sur les caractères et les chaînes de caractères 2C. Longueur d'une chaîne de caractères D. La concaténation de chaînes de caractères E. Le découpage de chaînes de caractères F. La conversion d'une chaîne de caractères en donnée de type numérique G. La fonction chr et la fonction ascii Partie 4 Les booléens et leurs opérations de base NON, ET, OU Exemple de déclaration Les opérations de base sur les données de type booléen A. L'affectation B. Les opérations booléennes non, et et ou TGPA0107-seq02.indd 20 6/09/07 11:05:59

3 Les différents types de données et leurs opérations de base Présentation générale Les données sont les variables ou les constantes que l'on utilise dans nos algorithmes. Déclaration des données On les déclare dans le lexique et on leur donne des valeurs dans l'algorithme. On les utilise ensuite pour écrire les traitements dans notre algorithme (calculs, affichage, tests, etc.). Quand on déclare une donnée, cela a pour effet de lui réserver un emplacement de taille suffisante dans la mémoire vive de l'ordinateur. Mais ce n'est pas parce qu'on a déclaré une donnée qu'elle a une valeur. En fait, quand on déclare une donnée, un emplacement lui est réservé en mémoire vive. Dans cet emplacement, il y a quelque chose, mais on ne sait pas quoi, ce qui fait que si on utilise la donnée sans lui avoir au préalable donné la valeur que l'on souhaite, on risque de faire, par exemple, des calculs dont les résultats ne seront pas ceux attendus. Rappelons-nous qu'une donnée, c'est comme une boîte. Le nom de la donnée, c'est comme une étiquette sur la boîte ce nom n'a rien à voir avec le contenu de la donnée. Déclarer une donnée revient à prendre une boîte vide et à coller une étiquette dessus ; pour l'instant, la boîte est toujours vide. Après avoir déclaré une donnée et avant de l'utiliser, il faut toujours lui donner une valeur, c'est-à-dire mettre quelque chose dans la boîte. Constante On peut choisir de donner une valeur à une donnée une fois pour toute, c'est le cas si la donnée est une constante (dans ce cas, la donnée aura toujours la même valeur chaque fois qu'on exécutera le programme correspondant à l'algorithme). Dans les algorithmes, on indique qu'une donnée est une constante par le mot réservé constante (à la place de saisie ou calculé), et on peut même indiquer la valeur de cette constante dans le lexique. Selon les langages de programmation, il peut y avoir nécessité lors de la déclaration de préciser par un mot réservé du genre const que la donnée est une constante. Variable Mais on peut aussi décider que cette donnée doit pouvoir changer de valeur au cours de l'exécution du programme correspondant à notre algorithme, et dans ce cas, la donnée est une variable (la notion de variable, en algorithmique, est exactement la même que la notion de variable en mathématiques). Affectation L'opération qui a pour effet de donner une valeur à une donnée s'appelle l'affectation (symbole de cette opération en algorithmique : ç). L'opération d'affectation peut prendre des formes très diverses selon les données et la façon dont on veut leur affecter une valeur. Nous allons découvrir ces différentes façons au fil de ce cours et pour chaque type de données étudié. Type Le type d'une donnée, c'est le fait que ça soit plutôt un nombre, plutôt un mot ou plutôt autre chose encore. Grosso modo, il existe 3 grandes familles de types de données de base TGPA0107-seq02.indd 21 6/09/07 11:05:59

4 Séquence 2 Partie 1 Les 3 familles de données et l'opération d'affectation 1. Les trois familles de données En programmation, il existe 3 familles de types de base pour les données. une famille de données à caractère numérique ; une famille concernant les caractères ; une troisième famille concernant les booléens. 1A. La famille des données qui contiennent des nombres Les données sont dites de type numérique. En algorithmique et programmation, on utilise soit des nombres entiers (la donnée est alors de type entier), soit des nombres à virgule (la donnée est alors de type réel). 1B. La famille des données qui contiennent des caractères Ces données contiennent une ou plusieurs lettres, chiffres, éléments de ponctuation, c'est-à-dire tout ce qui peut s'afficher à l'écran en tapant sur un clavier. Une donnée qui contient un seul caractère est de type caractère. Une donnée qui contient plusieurs caractères s'appelle une chaîne de caractères et est de type chaîne. Les chaînes de caractères peuvent être de différentes longueurs. La longueur maximale d'une chaîne de caractères s'indique lors de la déclaration, dans le lexique de l'algorithme. Si on déclare, par exemple, unechaîne (chaîne[14], saisie), cela indique que la donnée unechaîne pourra contenir au maximum 14 caractères. Si on déclare uneautrechaîne (chaîne, saisie), sans préciser la longueur maximale de la chaîne uneautrechaîne, cela signifie que la donnée uneautrechaîne pourra contenir la longueur par défaut d'une chaîne de caractères, qui dépend du langage de programmation (l'expression par défaut signifie quand on ne précise pas). 1C. La famille des booléens Ce sont des données ne pouvant valoir que vrai ou faux. Les booléens sont utilisés pour faire des tests dans nos programmes. 1D. Remarque : comment choisir le type d'une donnée? Tout dépend de ce que doit contenir la donnée (c'est-à-dire que tout dépend de ce qu'on veut mettre dans la boîte). Exemples Si la donnée doit contenir un mot, alors, il faut lui donner le type chaîne. Si elle doit contenir juste une lettre, alors, on peut choisir le type caractère ou le type chaîne[1] TGPA0107-seq02.indd 22 6/09/07 11:05:59

5 Les différents types de données et leurs opérations de base Si on veut faire des calculs arithmétiques sur la donnée, alors il faut choisir un type numérique (entier ou réel). Si la donnée est amenée à contenir à la fois des lettres et des chiffres, alors il faut choisir un type caractère ou chaîne. etc. Ce qui est important, c'est d'affecter à la donnée des valeurs correspondant bien à son type, sinon, le programme «plante» (on testera ça dans le TP accompagnant cette séquence). 2. Arrêtons-nous sur l'opération d'affectation (ç) avant d'aller plus loin Rappel : affecter une valeur à une variable signifie lui donner une valeur. Un autre mot peut désigner l'opération d'affectation, ce mot est initialisation. L'initialisation est une affectation particulière. Initialiser, c'est affecter une valeur, pour la première fois depuis sa déclaration, à une variable qui est amenée à prendre une suite de valeurs successives au cours du déroulement de l'algorithme, ou bien qui est amenée à changer ou non de valeur selon les situations. 2A. Les différents modes d'affectation On peut affecter une valeur à une donnée (c'est-à-dire qu'on peut mettre quelque chose dans la boîte) soit : par saisie. Dans ce cas, quel que soit le type de la donnée madonnée, l'instruction saisir (madonnée) signifie : «Récupère ce qui est saisi au clavier et quand l'utilisateur appuie sur la touche Entrée, range ce qui a été saisi dans la donnée madonnée» ; par affectation à l'aide d'une valeur constante ; par affectation avec une autre variable ; par calcul ; par lecture de la valeur dans un fichier (ceci ne sera pas étudié dans cette séquence, mais lorsque nous aurons abordé les fichiers). Le tableau suivant donne quelques exemples pour chaque façon d'affecter une valeur à une donnée (sauf pour l'affectation par lecture de la valeur dans un fichier, qui sera étudiée au chapitre sur les fichiers) TGPA0107-seq02.indd 23 6/09/07 11:05:59

6 Séquence 2 Suite à cette instruction, notre programme attend que l'utilisateur saisisse quelque chose et lorsque l'utilisateur valide sa saisie, le programme range ce qui a été saisi dans la donnée lenombre. Si ce qui a été saisi contient des lettres ou une virgule, le programme ne peut pas ranger ce qui a été saisi dans la donnée lenombre (qui est de type entier) et s'arrête en signalant une erreur. Exemples d'affectations correctes Affectation Lexique de l'exemple Algo par saisie par affectation à l'aide d'une valeur constante par affectation avec une autre variable par calcul lenombre (entier, saisi) lemot (chaîne, saisi) lenombre (entier, calculé) lemot (chaîne, calculé) lenombre (entier, saisi) lemot (chaîne[5], saisi) leréel (réel, calculé) lautremot (chaîne[6], calculé) lenombre (entier, saisi) lemot (chaîne[5], saisi) leréel (réel, calculé) lautremot (chaîne[6], calculé) Début Saisir (lenombre) Saisir (lemot) Début lenombre ç 4 lemot ç "Toto52" Début Saisir (lenombre) Saisir (lemot) leréel ç lenombre lautremot ç lemot Début Saisir (lenombre) leréel ç lenombre + 5 lenombre ç 7 Ici, la variable lenombre avait déjà une valeur, saisie par l'utilisateur et l'opération lenombre ç 7 a pour effet de remplacer (on dit "écraser") l'ancienne valeur de lenombre par la valeur 7. Vous remarquerez que quand on affecte une valeur à une chaîne de caractères par une chaîne constante, la chaîne constante en question est entre "" (quotes). Si on n'encadre pas cette chaîne par des quotes, alors l'ordinateur croit que le programme veut affecter le contenu de la donnée s'appelant toto à la donnée lemot. Suite à ces 2 opérations d'affectation, lenombre vaut 4 et lemot vaut Toto52 Pour pouvoir affecter la valeur de lenombre à leréel, lenombre doit lui-même contenir une valeur, sinon on affecte à leréel une valeur indéfinie. Nous n'avons bien sûr vu que des affectations très simples, elles se compliqueront plus tard et nous reviendrons, dans cette séquence, à l'opération d'affectation lors de la présentation de chaque type (numérique, chaîne, booléen) et des opérations qu'on peut lui appliquer TGPA0107-seq02.indd 24 6/09/07 11:06:00

7 Les différents types de données et leurs opérations de base 2B. La compatibilité entre types On ne peut pas affecter n'importe quel type de valeur à n'importe quel type de données pour la simple et bonne raison qu'une donnée, selon son type, n'est pas codée de la même façon en machine (je vous renvoie à votre cours d'amsi pour découvrir la différence de codage en machine existant par exemple entre la chaîne de caractères «23» et le nombre entier 23). De plus, même lorsqu'on affecte à une donnée une valeur du bon type, l'affectation peut être impossible ou incorrecte si la valeur que l'on veut ranger dans la donnée est trop grande. Voici les 4 règles simples que nous utiliserons : on peut affecter un entier à un réel, mais pas l'inverse (sinon, on perd de l'information : ce qui est derrière la virgule) ; on ne peut pas affecter un numérique à une chaîne de caractères, ni une chaîne de caractère à un numériques. Si on veut faire ça, il faut convertir le nombre en chaîne ou la chaîne en nombre à l'aide de fonctions de conversions que nous allons voir plus bas dans la présentation détaillée de chaque type de données ; on doit également s'astreindre à n'affecter à un booléen qu'un autre booléen ; si on range une chaîne plus grande dans une chaîne plus petite, on perd la fin de la plus grande des 2 chaînes. Le tableau suivant vous présente quelques exemples d'affectations incorrectes, en vous expliquant pourquoi ces opérations d'affectations ne sont pas acceptables. Exemples d'affectations incorrectes Lexique Algo Explication lenombre (entier, saisi) Début lachaine (chaîne[5], saisie) lenombre (entier,calculé) Afficher(«Saisissez un nombre entier») Saisir(leNombre) Début Afficher(«Saisissez un mot») Saisir(laChaine) Début lenombre "4" Si l'utilisateur saisit par exemple 54J, lorsqu'il valide sa saisie, un message d'erreur s'affichera car le caractère J fait que 54J n'est pas un nombre. S'il saisit 12,45, l'opération d'affectation est également incorrecte car la donnée lenombre a été déclarée comme étant de type entier et ne sait pas stocker les nombres à virgule. L'utilisateur peut ici saisir n'importe quoi (toto, 652 ou même rien) à partir du moment où ce qu'il saisit ne dépasse pas 5 caractères, on peut ranger n'importe quoi dans la donnée lachaine. Par contre, tout ce que l'utilisateur saisit qui dépasse 5 caractères sera ignoré lors de l'opération d'affectation car la variable lachaine est limitée à 5 caractères. Ici, on tente d'affecter à une variable de type entier la constante chaîne de caractères 4 (ce sont les " " qui indiquent qu'il s'agit d'une constante chaîne). Si on veut affecter la valeur 4 à la variable lenombre, il faut écrire : lenombre 4 (sans quotes) TGPA0107-seq02.indd 25 6/09/07 11:06:00

8 Séquence 2 lachaine (chaîne[5], calculée) lenombre (entier, calculé) lachaine (chaîne[5], calculée) Début lachaine toto Début lenombre 14 lachaîne lenombre Ici, on essaie d'affecter à la variable lachaine la valeur de la variable toto. Or, comme toto n'a pas été déclarée et encore moins initialisée à l'aide d'une valeur, notre programme ne pourra pas fonctionner. Si on veut que la variable lachaine contienne la valeur toto (c'est-à-dire la chaîne de caractères toto, alors il faut écrire : lachaîne "toto" Il y a une erreur dans l'instruction lachaîne lenombre, car ces 2 variables sont de 2 types incompatibles. Si on veut ranger 14 dans la variable lachaine, on a 2 solutions ici : soit on écrit lachaîne "14", soit on utilise une fonction de conversion qui va convertir la variable lenombre en chaîne de caractères, ce qui donne : lachaîne fchaine(lenombre). Nous reviendrons en détail sur ces instructions d'affectation dans chaque partie traitant de chaque famille de données. Pour le moment, nous allons faire deux exercices, puis nous passerons à la deuxième partie du cours, qui traite des données numériques. Remarques : la correction des exercices se trouve dans le fascicule «autocorrection» ; les numéros d'exercices se suivent d'une séquence à l'autre. Un conseil important : efforcez-vous de chercher un certain temps les solutions des exercices. Insistez, ne vous découragez pas. Si au bout d'une bonne vingtaine de minutes, vous ne trouvez pas l'ombre d'une solution, alors seulement à ce moment là, allez consulter le corrigé. Je conseille également à ceux et celles qui trouvent la solution d'aller vérifier qu'elle est satisfaisante. Exercice 1 Observer les opérations d'affectation suivantes. Lorsqu'une opération est correcte, donner son résultat, lorsqu'elle n'est pas correcte, expliquer pourquoi. Lexique N de ligne Algo nb1 (entier) Début nb2 (entier) 1 Saisir (nb1) 2 nb3 nb2 + 1 nb3 (réel) 3 nb2 nb1 bool1 (booléen) 4 nb1 45 ch1 (chaîne[6]) 5 nb ch2 (chaîne[4]) 6 nb3 nb1 * nb1 nb3 8 ch1 "maison" 9 ch2 bool1 10 ch2 ch1 11 ch1 "Olé" 12 ch2 ch TGPA0107-seq02.indd 26 6/09/07 11:06:00

9 Les différents types de données et leurs opérations de base Exercice 2 Écrire un algorithme qui calcule le salaire brut et le salaire net d'un fonctionnaire dont l'indice en nombre de points est saisi, et qui affiche ensuite un résultat semblable à l'exemple suivant : Indice = 500 Prix du point = 10.5 Taux de retenue = 0.1 Salaire brut = 5250 Salaire net = 4725 La valeur d'un point est une constante valant 10,50 salaire brut. et les retenues représentent 1/10 du Une fois que vous avez fait et vérifié ces deux exercices, passez à la suite du cours. Il s'agit de la partie 2, sur les données de type numérique TGPA0107-seq02.indd 27 6/09/07 11:06:00

10 Séquence 2 Partie 2 Les données de type numérique et leurs opérations de base On vient de le voir, dans la famille des numériques, il y a principalement le type entier et le type réel. Un nombre entier, c'est un nombre sans virgule et qui peut être positif ou négatif, et un nombre réel, c'est un nombre à virgules, positif ou négatif. Remarque : selon le langage de programmation utilisé, on peut trouver des variantes autour du type entier ainsi qu'autour du type réel. Ces variantes concernent souvent la taille du nombre et le fait qu'il possède un signe ou non. Lorsque, dans un certain langage de programmation, on choisit par exemple entre entier court et entier long pour un nombre entier, il faut faire attention, car si on choisit une taille trop petite (c'est-à-dire une boîte trop petite), on n'aura peut-être pas la place d'y ranger ce que l'on veut et les calculs ne se feront pas correctement. Ces variantes ne sont pas à préciser lors de l'écriture de l'algorithme, mais lors de l'écriture du programme correspondant. Exemple : un entier court peut avoir une valeur comprise entre et 32767, si on veut pouvoir ranger une donnée de plus grande valeur absolue dans notre variable de type entier, alors il faut, dans notre programme, déclarer un entier long. 1. Exemples de déclarations de données de type numérique monnombre (entier, saisi) : cette déclaration signifie que la donnée qui s'appelle mon- Nombre est de type entier et que son contenu est obtenu par saisie au clavier. compteur (entier, calculé) : cette déclaration signifie que la donnée qui s'appelle compteur est de type entier et que son contenu est obtenu par calcul. nbkm (réel, saisi) : ici, nbkm est un réel dont la valeur est saisie au clavier. Passons maintenant aux différentes opérations applicables à des données de type numérique, à commencer par l'opération d'affectation. 2. Les opérations sur les données de type numérique 2A. L'affectation Exemples Lexique de l'exemple lenombre (entier, saisi) lautrenombre (réel, calculé) Algo Début Saisir (lenombre) lautrenombre ç lenombre lenombre ç TGPA0107-seq02.indd 28 6/09/07 11:06:01

11 Les différents types de données et leurs opérations de base Outre l'opération d'affectation, il existe tout un tas d'opérations applicables aux nombres. Ce sont les opérations arithmétiques. 2B. Les opérations arithmétiques 2B1. Le changement de signe : Cette opération revient à multiplier par 1. Elle s'appelle le moins-unaire (unaire car n'utilisant qu'un seule opérande, par opposition aux opérations binaires comme par exemple l'addition, la soustraction, qui, pour un opérateur, utilisent 2 opérandes). Exemple Lexique lenombre (entier, saisi) : nombre dont on veut changer le signe. Algo Début Saisir (lenombre) Afficher ("Vous avez saisi", lenombre) lenombre ç lenombre Afficher ("Maintenant, votre nombre vaut", lenombre) Dans cet exemple, quel que soit le nombre saisi par l'utilisateur, l'instruction lenombre lenombre prend la valeur saisie, inverse son signe, et range le résultat dans la variable lenombre. Remarque : au lieu de ces 2 instructions : lenombre lenombre Afficher ("Maintenant, votre nombre vaut", lenombre), on aurait pu directement écrire : Afficher ("Maintenant, votre nombre vaut", lenombre). 2B2. L'addition : +, la soustraction :, la multiplication : *, la division : / et l'élévation à la puissance : ^ Exemples Lexique nb1 (entier, calculé) nb2 (réel, calculé) Début nb1 ç -14 nb2 ç nb nb1 ç nb1 + 4 Afficher ("Somme = ", nb1 + nb2) Afficher ("Différence = ", nb1 nb2) Afficher ("Produit = ", nb1 * nb2) Afficher ("Nb1/2 = ", nb1 / 2) Afficher ("Nb1 2 = ", nb1 ^ 2) Algo TGPA0107-seq02.indd 29 6/09/07 11:06:01

12 Séquence 2 Lors de l'exécution du programme correspondant à cet algorithme, il y a affichage à l'écran des informations suivantes : Somme = 11.5 Différence = 8.5 Produit = 15 Nb1/2 = -5 Nb1 2 = 100 Remarque : cet exemple est très sommaire et inutile (à part pédagogiquement) dans la mesure où nb1 et nb2 ne peuvent pas prendre des valeurs différentes au cours des différentes exécutions du programme. 2B3. La division entière : div et le reste de la division entière : mod L'opération div de division entière est la division euclidienne telle qu'on l'apprend à l'école primaire : on ne va pas «derrière la virgule». Le reste de la division entière (mod, qui signifie modulo) est l'opération complémentaire de la division entière. Elle récupère le reste de la division entière. Exemples : 7 div 4 = 1 7 mod 4 = 3 car 7 divisé par 4 égal 1 et il reste 3 12 div 2 = 6 12 mod 6 = 0 car 12 divisé par 2 égal 6 et il reste 0 2B4. Partie entière d'un nombre : ent et partie décimale d'un nombre : dec Ces 2 opérations sont également complémentaires l'une de l'autre. Exemples : ent(12.5) = 12 dec(12.5) = 0.5 ent( 6) = -6 dec( 6) = 0 Ces deux opérations sont des opérations unaires, ou plutôt ce sont des fonctions, c'est-à-dire qu'elles s'utilisent sous la forme : nomdelafonction (valeurquel'onveutfairetraiterparlafonction). Dans un programme, et donc dans un algorithme, le résultat d'une fonction s'utilise comme une variable, c'est-à-dire qu'on peut écrire des choses du genre : Lexique nb2 (réel, saisi) parent (entier, calculé) pardec (réel, calculé) ent (fonction) : retourne la partie entière du nombre passé en paramètre. dec (fonction) : retourne la partie décimale du nombre passé en paramètre. Algo Début Saisir(nb2) parent ç ent (nb2) pardec ç dec (nb2) Afficher ("Partie entière du nombre saisi : ", parent) Afficher ("Partie décimale du nombre saisi : ", pardec) Remarque : vous pouvez constater, en observant le lexique ci-dessus, que j'y ai décrit les fonctions ent et dec. C'est ce qu'il faut toujours faire lorsqu'on utilise des sousprogrammes «non soulignés», c'est-à-dire ne faisant pas partie des mots réservés TGPA0107-seq02.indd 30 6/09/07 11:06:01

13 Les différents types de données et leurs opérations de base 2B5. Remarque : ordre de priorité entre opérations arithmétiques Pour toutes ces opérations arithmétiques, lorsque, dans un programme, on effectue des calculs à l'aide d'expressions arithmétiques, l'ordre de priorité entre opérations différentes est le même qu'en mathématiques. Voici les opérations classées de la plus prioritaire à la moins prioritaire : ^ unaire *, / +, À priorité égale, l'évaluation se fait de gauche à droite. Exemple : * 8 4 / 2 = 76 Pour modifier l'ordre de priorité entre opérations arithmétiques, il faut utiliser des parenthèses. Exemple : (6 + 9) * (8 4) / 2 = 30 2C. Les opérations de comparaison < (inférieur à), <= (inférieur ou égal à), > (supérieur à), >= (supérieur ou égal à), = (égal), <> (différent). Ces opérations servent à comparer deux valeurs numériques entre elles (ces deux valeurs pouvant être des constantes, des variables ou des expressions arithmétiques) afin de faire un traitement plutôt qu'un autre selon le résultat de la comparaison. Dans un algo ou un programme, on peut trouver des expressions de comparaison de formes très variées comme par exemple a < b, a <= b + 4, 2 (a b) > b, a <> b.(dans ces exemples, on suppose que a et b sont 2 variables numériques auxquelles on a au préalable affecté une valeur, c'est-à-dire que l'on a initialisées). Le résultat d'une opération de comparaison est de type booléen : en effet, l'expression a < b est vraie si a est strictement inférieur à b, sinon (c'est à dire si a >= b) elle est fausse. 2D. Une opération de conversion : la fonction fchaîne Cette fonction transforme le numérique passé en paramètre en une chaîne de caractères, c'est-à-dire que le résultat d'application de la fonction fchaîne est une chaîne de caractères. Exemple : l'expression fchaîne (452) a pour valeur la constante chaîne de caractères "452". Exemple d'utilisation Lexique nb2 (réel, saisi) nbconv (chaîne, calculé) fchaîne(fonction) : convertit en chaîne de caractères le nombre passé en paramètre. Algo Début Saisir(nb2) nbconv ç fchaîne (nb2) Le nombre une fois converti, on peut lui appliquer toutes les opérations applicables aux chaînes de caractères TGPA0107-seq02.indd 31 6/09/07 11:06:01

14 Séquence 2 Bon, avant d'aborder la troisième partie, qui traite des chaînes de caractères, nous allons rôder les notions abordées ci-dessus en faisant quelques exercices. Exercice 3 Dans cet exercice, on vous donne une opération d'affectation ainsi que l'état des variables avant exécution de l'opération d'affectation. Vous devez trouver l'état des variables après exécution de l'opération d'affectation. x, y et z sont des variables de type numérique. Avant l'opération Opération Après x =? (x a été uniquement déclarée, mais pas encore initialisée.) x ç 2 x = x = 2 y = 5 x ç y x = y = x = 5 y = 5 z = 3 x ç y + z -1 x = y = z = x = 7 y = 5 x ç x div y x = y = Exercice 4 Donnez la valeur de toutes les variables à chaque instruction. On suppose que ces instructions se suivent dans un algorithme. 1. X 27 mod 4 4. X 3 ^ 2 2. Y X * 2 5. Y X ^ (10 div Z) 3. Z 301 div X 6. Y ent(z / Y) Exercice 5 Soient 2 variables réelles nb1 et nb2, saisies au clavier par l'utilisateur. Écrire l'algorithme permettant de permuter les valeurs de nb1 et nb2, et d'afficher ces nouvelles valeurs. Pour ce faire, utiliser une troisième variable (dite variable temporaire) dans laquelle on range temporairement une des 2 valeurs à échanger. Exemple : lors de la saisie : nb1 = 3 et nb2 = 2, Après application de l'algorithme d'échange : nb1 = 2 et nb2 = 3 Exercice 6 Même consigne que l'exercice 5, mais sans utiliser de variable intermédiaire, uniquement par calcul entre les 2 variables. Un peu casse-tête, mais rigolo! TGPA0107-seq02.indd 32 6/09/07 11:06:01

15 Les différents types de données et leurs opérations de base Exercice 7 L'ordre des instructions dans un algo et un programme a une grande importance. Le cancre de service, à la dernière interro, a tout pompé sur sa voisine, mais dans le désordre. Remettez en ordre les instructions de son algo et indiquez quel traitement fait cet algo. Lexique coef1 = 3 (entier, constante) : coefficient de la première note. coef 2 = 4 (entier, constante) : coefficient de la deuxième note. coef 3 = 2 (entier, constante) : coefficient de la troisième note. note1, note2, note3 (entiers, saisis) : notes de l'élève. total (entier, calculé) : total. Algo concours Début Afficher ("Le total est de :", total) Saisir (note3) Afficher ("Donner la note obtenue à l'épreuve 1 :") Afficher ("Epreuve 2 ", note2," ", coef 2) Saisir (note1) Afficher ("Epreuve 3 ", note3," ", coef 3) total ç ( note1 * coef 1 + note2 * coef 2 + note3 * coef 3)/ coef 1 + coef 2 + coef 3 Saisir (note2) Afficher ("Donner la note obtenue à l'épreuve 3 : ") Afficher ("Epreuve 1 ", note1," ", coef 1) Afficher ("Donner la note obtenue à l'épreuve 2 : ") Exercice 8 Pour écrire un algo et qu'il soit exact, cela suppose que l'on a bien décomposé toutes les étapes des traitements à faire effectuer à notre futur programme. Un informaticien mal réveillé doit écrire, pour le service comptabilité de son entreprise, un programme qui permette de calculer la TVA ainsi que le prix TTC d'un prix HT saisi au clavier, et il a écrit l'algorithme suivant : Laixyk de l'algau contabillité // il est vraiment mal réveillé. Vous avez vu les fautes qu'il fait? taux = , constante, montant du taux de TVA. prixht : réel, saisi, prix hors taxe. tva : réel, calculé, montant de la TVA. prixttc : réel, calculé, prix TTC. Algau Contabillité Début Afficher ("Entrer le prix hors taxe ") Saisir (prixht) tva! prixht * taux Afficher ("La TVA est de :", tva) Afficher ("Le prix T.T.C. est de :", prixttc) Cet informaticien a mal décomposé les différentes instructions. Trouvez la ou les instruction(s) manquante(s) et insérez-la ou insérez-les au bon endroit TGPA0107-seq02.indd 33 6/09/07 11:06:02

16 Séquence 2 Exercice 9 Écrivez l'algorithme qui calcule et affiche le nom et le salaire net d'un employé d'une entreprise. Le salaire horaire, le nombre d'heures travaillées, le taux de retenue, le montant de la prime et le nom de l'employé sont saisis au clavier. Dans cette entreprise, les employés sont payés à l'heure et bénéficient d'une prime d'ancienneté. Pour information, la règle de calcul d'un salaire net est la suivante : Salaire Net = ((nombre d'heures travaillées * salaire horaire) + prime) * (1 taux de retenue). Exercice 10 Écrire l'algo qui calcule et affiche en heures, minutes et secondes, un temps saisi en secondes. Exemple : Temps saisi : 3824 Résultat : 1 H 3 M 44 S Vous avez besoin d'utiliser la division entière et le reste de la division entière. Exercice 11 Écrire l algorithme qui permet d effectuer des permutations suivant l'exemple ci-dessous : AVANT APRÈS X = 1 X = 3 Y = 2 Y = 1 Z = 3 Z = 2 Cet exemple vous montre qu'après le traitement de permutation, on retrouve z dans x, x dans y et y dans z. Exercice 12 Écrire l algorithme qui transforme et affiche un nombre saisi en nombre pair immédiatement inférieur. Exemple : L'utilisateur saisit 7, affichage de 6. L'utilisateur saisit 10, affichage de 10. L'utilisateur saisit 19, affichage de TGPA0107-seq02.indd 34 6/09/07 11:06:02

17 Les différents types de données et leurs opérations de base Exercice 13 Écrire l'algorithme qui affiche à l'écran, en le minimum de pièces et de billets, la décomposition d'une somme d'argent saisie au clavier par l'utilisateur. Pièces et billets autorisés : 100, 50, 10, 5 et 1 euros. Vous avez, pour faire cela, besoin d'utiliser la division entière et le reste de la division entière. Exemple : si l'utilisateur saisit la somme d'argent 124, le résultat de l'algorithme affichera un résultat du genre : 1 billet(s) de 100, 0 billet(s) de 50, 2 pièce(s) de 10, 0 pièce(s) de 5, 4 pièce(s) de 1 Bien, maintenant, passons à la partie suivante de cette séquence, qui traite des données contenant des caractères TGPA0107-seq02.indd 35 6/09/07 11:06:02

18 Séquence 2 Partie 3 Les chaînes de caractères et leurs opérations On l'a déjà vu plus haut, le type caractère et le type chaîne de caractères sont des types que l'on donne à des données appelées à contenir des lettres, des chiffres, des caractères de ponctuation et tout autre signe disponible sur un clavier d'ordinateur. En machine, les caractères, comme toute autre information, sont codés sous forme numérique. Exemples Le caractère 0 (zéro) a en machine la valeur 48 Le caractère 1 a en machine la valeur 49 Le caractère 2 a en machine la valeur 50 etc. Jusqu'au caractère 9 qui a en machine la valeur 57 Les caractères ayant leurs valeurs numériques entre 58 et 64 sont des caractères de ponctuation. Le caractère A a en machine la valeur 65 Le caractère B a en machine la valeur 66 etc. Jusqu'au caractère Z qui a en machine la valeur 90 Les caractères ayant leurs valeurs numériques entre 91 et 96 sont des caractères utilisés dans les expressions arithmétiques (\, [, ] etc ) Le caractère a a en machine la valeur 97 Le caractère b a en machine la valeur 98 etc. Jusqu'au caractère z qui a en machine la valeur 122 Une chaîne de caractères est donc codée sous forme d'une suite de codes numériques, chaque code représentant un caractère de la chaîne. Un truc : pour faire apparaître à l'écran un caractère sans le taper au clavier, appuyer sur la touche «alt» du clavier et taper en même temps le code numérique du caractère. Ce qu'il faut retenir, c'est que l'ensemble des caractères est un ensemble complètement ordonné (comme l'ensemble des nombres) et que l'on peut donc comparer des caractères ou des chaînes de caractères à l'aide des opérateurs de comparaison. Ceci peut servir par exemple pour ranger des mots dans l'ordre alphabétique (c'est-à-dire dans l'ordre lexicographique). 1. Exemples de déclarations de données de type caractère et chaîne de caractères MonCar (caractère, saisi) MaCh (chaîne[1], saisie) Ces 2 déclarations sont équivalentes car une chaîne de longueur 1 est une chaîne comportant un seul caractère. MaChaîne (chaîne[4], calculée) : la variable MaChaîne peut contenir jusqu'à 4 caractères TGPA0107-seq02.indd 36 6/09/07 11:06:02

19 Les différents types de données et leurs opérations de base EncoreUneAutreChaîne (chaîne, saisie) : ici, la taille maxi de cette chaîne n'est pas précisée. Selon le langage de programmation utilisé, elle pourra contenir un certain nombre de caractères (jusqu'à 255 en langage pascal, jusqu'à en Windev). Cela ne signifie pas que la chaîne doit contenir systématiquement 255 ou caractères, cela ne signifie pas non plus qu'elle a 255 ou pour longueur. Cela signifie simplement qu'on ne pourra pas y ranger plus que 255 ou caractères. En algo, on ne se pose pas la question de la capacité. À partir du moment où on n'a pas précisé la taille maxi, cela signifie qu'on n'a pas besoin de limiter cette taille, cela ne change rien à la longueur effective de la chaîne, c'est-à-dire au nombre de caractères qu'elle contient réellement. 2. Les opérations sur les caractères et les chaînes de caractères Nous allons aborder 5 opérations de base sur les chaînes de caractères : l'affectation, la comparaison, la longueur (fonction longueur), la concaténation, le découpage (fonction sous-chaîne), la conversion d'une chaîne de caractères en donnée de type numérique (fonction val). 2A. L'affectation d'une valeur à une chaîne de caractères On l'a déjà vu au paragraphe traitant de l'opération d'affectation, on peut affecter une valeur à une variable de type caractère ou chaîne de caractères par saisie, par affectation à l'aide d'une valeur constante, par affectation avec une autre variable, par calcul, par lecture de la valeur dans un fichier. Une règle est commune à tous les modes d'affectation. Si l'opération d'affectation affecte à la donnée de type caractère ou chaîne de caractères plus de caractères qu'elle ne peut en contenir, la fin de ce qui est affecté est coupée. À l'inverse, si l'opération d'affectation affecte moins de caractères que la chaîne ne peut en contenir alors, en algo comme en programmation, il n'y a aucun problème (mis à part avec quelques langages de programmation comme par exemple le langage C). Pour les modes d'affectation par saisie, par affectation à l'aide d'une valeur constante, par affectation avec une autre variable, je vous renvoie au paragraphe 2A. Les différents modes d'affectation de la partie 1 de cette séquence, qui comporte des exemples. L'affectation par lecture de la valeur dans un fichier sera étudiée lorsque nous aborderons les fichiers, en séquence 8. L'affectation d'une valeur à une chaîne de caractères par le calcul peut se faire à l'aide d'opérations spécifiques aux chaînes de caractères. Les opérations sur les chaînes de caractères existent en moins grand nombre que les opérations sur les nombres. Il existe principalement 3 opérations de base permettant d'obtenir par calcul des chaînes de caractères : la conversion de nombres en chaînes, le découpage de chaînes, le collage de chaînes (cette opération s'appelle la concaténation) TGPA0107-seq02.indd 37 6/09/07 11:06:02

20 Séquence 2 Nous allons aborder le découpage et la concaténation dans les paragraphes 2D et 2E cidessous, mais je voudrais ici revenir sur la conversion d'un nombre en chaîne. On l'a vu dans le paragraphe précédent, l'opération qui convertit un nombre en chaîne est la fonction fchaîne en algo. Voici un exemple simple d'utilisation de cette fonction : Lexique nb2 (réel, saisi) nbconv(chaîne, calculé) Algo Début Saisir(nb2) nbconv ç fchaîne(nb2) 2B. Les opérations de comparaisons sur les caractères et les chaînes de caractères Elles se font à l'aide des mêmes opérateurs de comparaison que ceux utilisés pour les nombres : < (inférieur à), <= (inférieur ou égal à), > (supérieur à), >= (supérieur ou égal à), = (égal), <> (différent). Il y a égalité entre deux données de type caractère ou chaîne de caractères si elles sont absolument identiques. Exemples : "bebe" = "bebe" "bebe" <> "bébé" "bebe" <> "BEBE" "bebe" <> "bebe " (car il y a un espace à la fin du deuxième "bebe" qu'il n'y a pas à la fin du premier "bebe".) Nous allons traiter les autres opérateurs de comparaison (<, <=, >, >=, <>) à l'aide d'exemples. Ce qui est essentiel à comprendre, c'est que le fait qu'une chaîne de caractères soit supérieure à une autre n'a rien à voir avec sa longueur mais a à voir avec les caractères qu'elle contient. L'ordre sur les chaîne de caractères respecte les même règles que l'ordre dans lequel sont rangés les mots dans un dictionnaire. Exemple Résultat de la comparaison Explication "1" < "a" Vrai Car le code numérique du caractère 1 est inférieur au code numérique du caractère a. "abaa" >= "abb" faux Comme dans un dictionnaire, la comparaison se fait rang de caractère par rang de caractère. Dans cet exemple, les 2 premiers caractères de chaque chaîne sont identiques, c'est donc le troisième caractère qui détermine laquelle des 2 chaînes est "la plus grande". Le troisième caractère de la première chaîne est un "a" alors que le troisième caractère de la deuxième chaîne est un "b", le code numérique du caractère "a" étant inférieur au code numérique du caractère "b", c'est la chaîne "abb" la "plus grande", bien qu'étant de plus petite longueur que la chaîne "abaa" TGPA0107-seq02.indd 38 6/09/07 11:06:03

Algorithmique et langages

Algorithmique et langages BTS Informatique de gestion 1 re année Frédérique Parisot Algorithmique et langages Autocorrection 1 Directrice de publication : Valérie Brard-Trigo Les cours du Cned sont strictement réservés à l usage

Plus en détail

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux.

UEO11 COURS/TD 1. nombres entiers et réels codés en mémoire centrale. Caractères alphabétiques et caractères spéciaux. UEO11 COURS/TD 1 Contenu du semestre Cours et TDs sont intégrés L objectif de ce cours équivalent a 6h de cours, 10h de TD et 8h de TP est le suivant : - initiation à l algorithmique - notions de bases

Plus en détail

S. Laporte C# mode console DAIGL TS1

S. Laporte C# mode console DAIGL TS1 Bases du langage C# I. C# en mode console (mode texte) Avantages par rapport au mode graphique (Application Windows): - C'est un mode plus proche de l'approche algorithmique (pas de notions de composants,

Plus en détail

CALCULS SIMPLES : LES FORMULES

CALCULS SIMPLES : LES FORMULES CALCULS SIMPLES : LES FORMULES Excel est capable d'éditer une valeur en faisant un calcul à partir de valeurs contenues dans différentes cellules. intro I - LES FORMULES A - Qu'est-ce qu'une formule C'est

Plus en détail

Cours d introduction à l informatique. Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions

Cours d introduction à l informatique. Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions Cours d introduction à l informatique Partie 2 : Comment écrire un algorithme? Qu est-ce qu une variable? Expressions et instructions Qu est-ce qu un Une recette de cuisine algorithme? Protocole expérimental

Plus en détail

Système de numération & Algorithme avec exercices d application. Sommaire

Système de numération & Algorithme avec exercices d application. Sommaire Chapitre 1 Système de numération Sommaire I. Introduction -------------------------------------------------------------------------- 2 a. Codage binaire ---------------------------------------------------------

Plus en détail

Initiation à la programmation en Python

Initiation à la programmation en Python I-Conventions Initiation à la programmation en Python Nom : Prénom : Une commande Python sera écrite en caractère gras. Exemples : print 'Bonjour' max=input("nombre maximum autorisé :") Le résultat de

Plus en détail

2012/2013 Le codage en informatique

2012/2013 Le codage en informatique 2012/2013 Le codage en informatique Stéphane Fossé/ Marc Gyr Lycée Felix Faure Beauvais 2012/2013 INTRODUCTION Les appareils numériques que nous utilisons tous les jours ont tous un point commun : 2 chiffres

Plus en détail

UEO11 Cours/TDn 2 Algorithmique : bases - 2007-2008. 3- Algorithmique...1 3.1 Définition : algorithmique...1. Critère algorithmique élémentaire

UEO11 Cours/TDn 2 Algorithmique : bases - 2007-2008. 3- Algorithmique...1 3.1 Définition : algorithmique...1. Critère algorithmique élémentaire UEO11 Cours/TDn 2 Algorithmique : bases - 2007-2008 Table des matières 3- Algorithmique...1 3.1 Définition : algorithmique...1 Critère algorithmique élémentaire...1 3.2 De l algorithme au programme...2

Plus en détail

Représentation de l'information sur un ordinateur

Représentation de l'information sur un ordinateur Représentation de l'information sur un ordinateur Par K1wy, le 11 novembre 2010 Ce document a pour objectif d'expliquer les bases de la représentation d'informations en informatique. Ce papier traitera

Plus en détail

Algorithme Algorigramme page 1/10 Algorithmique Algorigramme

Algorithme Algorigramme page 1/10 Algorithmique Algorigramme Algorithme Algorigramme page 1/10 Algorithmique Algorigramme Centre d'interêt : Analyser les constituants d'un système réel d'un point de vue structurel et comportemental Objectifs A la fin de la séquence,

Plus en détail

Excel par ADM - Fonction Si() - Volair - Conseils

Excel par ADM - Fonction Si() - Volair - Conseils Excel par ADM - Fonction Si() - Volair - Conseils Page 1 sur 1 La Fonction Logique "Si()" La fonction SI() est composée de 3 arguments : 1/ le test 2/ ce qui apparaîtra dans la cellule où l'on construit

Plus en détail

TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile

TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile TP n 2 Concepts de la programmation Objets Master 1 mention IL, semestre 2 Le type Abstrait Pile Dans ce TP, vous apprendrez à définir le type abstrait Pile, à le programmer en Java à l aide d une interface

Plus en détail

Environnement de programmation

Environnement de programmation Environnement de programmation 1.La programmation Les ordinateurs sont stupides! à un point dont on n'a pas idée. Ils ne réagissent ni ne répondent qu'à des situations ou à des données anticipées par le

Plus en détail

Codage de l'information

Codage de l'information Organisation des ordinateurs et assembleur Codage de l information Chapitre 3 Codage de l'information Les cellules de mémoire ne contiennent pas vraiment des valeurs décimales : elles contiennent en fait

Plus en détail

SYSTEMES DE NUMERATIONS ET CODAGES

SYSTEMES DE NUMERATIONS ET CODAGES SYSTEMES DE NUMERATIONS ET CODAGES - Introduction En binaire, on distingue trois principaux systèmes de codage : Binaire pur, Binaire DCB (Décimal Codé Binaire), Binaire réfléchi (code Gray). En informatique

Plus en détail

Programmation Objet - Cours II

Programmation Objet - Cours II Programmation Objet - Cours II - Exercices - Page 1 Programmation Objet - Cours II Exercices Auteur : E.Thirion - Dernière mise à jour : 05/07/2015 Les exercices suivants sont en majorité des projets à

Plus en détail

Initiation à la programmation en Python

Initiation à la programmation en Python I-onventions Initiation à la programmation en Python Une commande Python sera écrite en caractère gras. Exemples : print("bonjour") max=input("nombre maximum autorisé :") Le résultat de l'exécution d'un

Plus en détail

SOMMAIRE. Travailler avec les requêtes... 3

SOMMAIRE. Travailler avec les requêtes... 3 Access Les requêtes SOMMAIRE Travailler avec les requêtes... 3 A) Créer une requête sélection en mode QBE... 3 B) Exécuter une requête à partir du mode Modifier (QBE)... 3 C) Passer du mode Feuille de

Plus en détail

Programmation récursive

Programmation récursive Année 2004-2005 F. Lévy IUT De Villetaneuse Dép t informatique Cours d'algorithmique 2 éme Année Cours 8 Programmation récursive 1. Qu'est-ce que la programmation récursive Définition : la programmation

Plus en détail

Le chiffre est le signe, le nombre est la valeur.

Le chiffre est le signe, le nombre est la valeur. Extrait de cours de maths de 6e Chapitre 1 : Les nombres et les opérations I) Chiffre et nombre 1.1 La numération décimale En mathématique, un chiffre est un signe utilisé pour l'écriture des nombres.

Plus en détail

DS Informatique Scientifique

DS Informatique Scientifique DUT Mesures Physiques - semestre S'2 DS Informatique Scientifique 10 décembre 2012 0. Directives Durée : 2h Tout système électronique interdit (calculatrice, téléphone, etc). Téléphone portable éteint

Plus en détail

PERFECTIONNEMENT EXCEL

PERFECTIONNEMENT EXCEL PERFECTIONNEMENT EXCEL Par Lionel COSTE ABSALON Formations Mars 2007 1 LES FONCTIONS I. Principe Excel vous aide dans l'établissement de certaines formules, en effet il contient déjà des formules prédéfinies,

Plus en détail

TD 5 LES POINTEURS. Définition: Pointeur

TD 5 LES POINTEURS. Définition: Pointeur TD 5 LES POINTEURS d'après le site de F. Faber http://www.ltam.lu/tutoriel_ansi_c Définition: Pointeur Un pointeur est une variable spéciale qui peut contenir l'adresse d'une autre variable. En C, chaque

Plus en détail

Introduction à l algorithmique et à la programmation 2013-2014. Cyril Nicaud Cyril.Nicaud@univ-mlv.fr. Cours 1 / 5

Introduction à l algorithmique et à la programmation 2013-2014. Cyril Nicaud Cyril.Nicaud@univ-mlv.fr. Cours 1 / 5 Introduction à l algorithmique et à la programmation IUT 1ère année 2013-2014 Cyril Nicaud Cyril.Nicaud@univ-mlv.fr Cours 1 / 5 Déroulement du cours Organisation : 5 séances de 2h de cours 10 séances de

Plus en détail

Algorithmique et. Plan CHAPITRE 2: NOTIONS D'ALGORITHMIQUE CONCEPTS DE BASE DU LANGAGE C CHAPITRE 3: LES TABLEAUX LES POINTEURS CHAPITRE 4

Algorithmique et. Plan CHAPITRE 2: NOTIONS D'ALGORITHMIQUE CONCEPTS DE BASE DU LANGAGE C CHAPITRE 3: LES TABLEAUX LES POINTEURS CHAPITRE 4 Université Mohammed V Agdal Ecole Mohammadia d'ingénieurs Département Génie Informatique Rabat CHAPITRE 1: Plan NOTIONS D'ALGORITHMIQUE CHAPITRE 2: Algorithmique et Programmation en Langage C CONCEPTS

Plus en détail

Présentation du binaire

Présentation du binaire Présentation du binaire Vers la fin des années 30, Claude Shannon démontra qu'à l'aide de "contacteurs" (interrupteurs) fermés pour "vrai" et ouverts pour "faux" on pouvait effectuer des opérations logiques

Plus en détail

1 Grad Info Soir Langage C - Juin 2006

1 Grad Info Soir Langage C - Juin 2006 1 Grad Info Soir Langage C - Juin 2006 1. Explications L'examen comprend 3 parties - un programme à réaliser à domicile - une partie écrite qui comprend un certain nombre de petits paragraphes de code

Plus en détail

LE BINAIRE ET LE CODAGE DES INFORMATIONS

LE BINAIRE ET LE CODAGE DES INFORMATIONS LE BINAIRE ET LE CODAGE DES INFORMATIONS Objectifs : Connaître le système binaire, le bit et l'octet. Comprendre le codage des informations en informatique I LE SYSTEME BINAIRE ) Le binaire L informatique

Plus en détail

TD 2 - Modèles de calcul

TD 2 - Modèles de calcul TD 2 - Modèles de calcul Remarques préliminaires Si ou désigne une relation binaire (de dérivation/transition suivant le contexte), on notera ou sa clôture transitive, comprendre la relation obenue en

Plus en détail

Traitement de texte : Quelques rappels de quelques notions de base

Traitement de texte : Quelques rappels de quelques notions de base Traitement de texte : Quelques rappels de quelques notions de base 1 Quelques rappels sur le fonctionnement du clavier Voici quelques rappels, ou quelques appels (selon un de mes profs, quelque chose qui

Plus en détail

IUT de Colmar - Département RT 1ière année. Numération

IUT de Colmar - Département RT 1ière année. Numération IUT de Colmar - Département RT 1ière année. Numération 1 Laurent MURA. SOMMAIRE 1. Les différents systèmes 2. Les différentes conversions 3. Quelques systèmes de codage 4. L arithmétique binaire 2 IUT

Plus en détail

CHAPITRE 2 LA REPRÉSENTATION DES DONNÉES

CHAPITRE 2 LA REPRÉSENTATION DES DONNÉES CHAPITRE 2 LA REPRÉSENTATION DES DONNÉES. LES SYSTEMES DE NUMÉRATION Dans la vie de tous jours, nous avons pris l'habitude de représenter les nombres en utilisant dix symboles différents, à savoir les

Plus en détail

Algorithmique Chapitre N o I : Introduction à Python

Algorithmique Chapitre N o I : Introduction à Python POIRET Aurélien Algorithmique MPSI Algorithmique Chapitre N o I : Introduction à Python Un algorithme est une suite nie d'opérations élémentaires constituant un schéma de calcul ou de résolution de problème.

Plus en détail

ACCESS 2003. Auteur : THIERRY TILLIER Formateur informatique Les requêtes : étape 3

ACCESS 2003. Auteur : THIERRY TILLIER Formateur informatique Les requêtes : étape 3 ACCESS 2003 Auteur : THIERRY TILLIER Formateur informatique Les requêtes : étape 3 2/33 Copyright 2005 Tous droits réservés. www.coursdinfo.fr Table des matières Chapitre 1 Les requêtes-introduction...5

Plus en détail

RÉVISION DE CALCUL NUMÉRIQUE

RÉVISION DE CALCUL NUMÉRIQUE RÉVISION DE CALCUL NUMÉRIQUE. Les ensembles numériques. Propriétés des nombres réels. Ordre des opérations. Nombres premiers. Opérations sur les fractions 7. Puissances entières 0.7 Notation scientifique.8

Plus en détail

Tableaux (introduction) et types de base

Tableaux (introduction) et types de base Tableaux (introduction) et types de base A. Motivation..................................................... 4 B. Les tableaux.................................................... 5 C. Construction des tableaux.......................................

Plus en détail

Ce jeux sera réalisé en PHP, avec une exécution en local.

Ce jeux sera réalisé en PHP, avec une exécution en local. TP PHP Réalisons une plateforme de 3 jeux Le premier consiste à faire deviner un chiffre à l'utilisateur. Le temps qui s'écoule fait perdre des points. Le deuxième est un jeu de roulette, il faut miser

Plus en détail

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION

CODAGE D UN NOMBRE SYSTEME DE NUMERATION 1. Base d un système de numération 1.1 Système décimal. C est le système de base 10 que nous utilisons tous les jours. Il comprend dix symboles différents :... Exemple du nombre 2356 de ce système : nous

Plus en détail

REPRÉSENTATION DES NOMBRES EN MACHINE

REPRÉSENTATION DES NOMBRES EN MACHINE Info 2 REPRÉSENTATION DES NOMBRES EN MACHINE Problématique Dans la mémoire d'un ordinateur, les données sont représentées sous forme de séquences de 0 et de 1. Par conséquent, toute information mémorisée

Plus en détail

Programmation C++ (débutant)/les tableaux statiques

Programmation C++ (débutant)/les tableaux statiques Programmation C++ (débutant)/les tableaux statiques 1 Programmation C++ (débutant)/les tableaux statiques Le cours du chapitre 6 : les tableaux statiques Les tableaux Une variable entière de type int ne

Plus en détail

1. Introduction... 2. 2. Création d'une macro autonome... 2. 3. Exécuter la macro pas à pas... 5. 4. Modifier une macro... 5

1. Introduction... 2. 2. Création d'une macro autonome... 2. 3. Exécuter la macro pas à pas... 5. 4. Modifier une macro... 5 1. Introduction... 2 2. Création d'une macro autonome... 2 3. Exécuter la macro pas à pas... 5 4. Modifier une macro... 5 5. Création d'une macro associée à un formulaire... 6 6. Exécuter des actions en

Plus en détail

Algorithmique et programmation. Cours d'algorithmique illustré par des exemples pour le picbasic

Algorithmique et programmation. Cours d'algorithmique illustré par des exemples pour le picbasic Algorithmique et programmation Cours d'algorithmique illustré par des exemples pour le picbasic Même s'il est possible d'écrire un programme petit à petit par touches successives, le résultat est souvent

Plus en détail

FORMATION CALC OpenOffice 3.2

FORMATION CALC OpenOffice 3.2 ouv FORMATION CALC OpenOffice 3.2 Livret 3 Les calculs de base Niveau 1 Thierry TILLIER http://www.coursdinfo.fr Ce support de cours est réservé à un usage personnel. Toute utilisation et diffusion dans

Plus en détail

1. Introduction...2. 2. Création d'une requête...2

1. Introduction...2. 2. Création d'une requête...2 1. Introduction...2 2. Création d'une requête...2 3. Définition des critères de sélection...5 3.1 Opérateurs...5 3.2 Les Fonctions...6 3.3 Plusieurs critères portant sur des champs différents...7 3.4 Requête

Plus en détail

Une version javascript sera disponible directement dans le cours prochainement.

Une version javascript sera disponible directement dans le cours prochainement. Author : Cédric Vanconingsloo Ce cours est principalement axé sur la compréhension du fonctionnement d'un ordinateur et l'étude du seul langage qu'il connaisse, le binaire. De ce fait, le cours est relativement

Plus en détail

SYSTEMES DE NUMERATION

SYSTEMES DE NUMERATION Page 1/6 I- SYSTEMES SYSTEMES DE NUMERATION I-1- DECIMAL (base l0) C'est le système le plus utilisé. On peut représenter un nombre décimal sous la forme :... (1997) 10 = 1 10 3 + 9 10 2 + 9 10 1 + 7 10

Plus en détail

UFR STAPS Informatique de Gestion 2007/2008. Support de cours

UFR STAPS Informatique de Gestion 2007/2008. Support de cours UFR STAPS Informatique de Gestion 2007/2008 Support de cours Farah Benamara-Zitoune benamara@irit.fr Tel: 0561557705 SOMMAIRE Fenêtre principale du tableur Excel... 3 Mise en forme des données... 3 Validation

Plus en détail

COURS D INFORMATIQUE : OBJECTIFS DU PROGRAMME

COURS D INFORMATIQUE : OBJECTIFS DU PROGRAMME COURS D INFORMATIQUE : OBJECTIFS DU PROGRAMME Vous devrez dans votre vie professionnelle : - communiquer avec les informaticiens de votre entreprise ou de votre laboratoire ; - participer aux prises de

Plus en détail

Conversion d un entier. Méthode par soustraction

Conversion d un entier. Méthode par soustraction Conversion entre bases Pour passer d un nombre en base b à un nombre en base 10, on utilise l écriture polynomiale décrite précédemment. Pour passer d un nombre en base 10 à un nombre en base b, on peut

Plus en détail

TP1 : PREMIERS PAS EN MAPLE

TP1 : PREMIERS PAS EN MAPLE Université Paris 7 CF2 - Calcul Formel TP1 : PREMIERS PAS EN MAPLE Qu'est-ce que Maple? Maple est un logiciel de calcul formel : il est capable de manipuler des nombres, ou des objets mathématiques plus

Plus en détail

Microprocesseurs. et Microcontrôleurs

Microprocesseurs. et Microcontrôleurs Ministère de l Enseignement Supérieur, de la Recherche Scientifique et de la Technologie Université Virtuelle de Tunis Microprocesseurs et Microcontrôleurs Représentation de l information en numérique

Plus en détail

BINAIRE ET HEXADÉCIMAL

BINAIRE ET HEXADÉCIMAL Divers BINAIRE ET HEXADÉCIMAL Ici, je vous apprendrai ce qu'il faut savoir à propos du mode de comptage binaire et de la conversion entre ces deux bases. On verra aussi la base 16 qui est l'hexadécimal,

Plus en détail

Tableau d'enregistrements

Tableau d'enregistrements Tableau d'enregistrements Regrouper plusieurs enregistrements dans un tableau est parfaitement possible! Exemple : représenter les données concernant 50 personnes algorithme monalgorithme // déclaration

Plus en détail

Représentation des Nombres

Représentation des Nombres Chapitre 5 Représentation des Nombres 5. Representation des entiers 5.. Principe des représentations en base b Base L entier écrit 344 correspond a 3 mille + 4 cent + dix + 4. Plus généralement a n a n...

Plus en détail

Chapitre 1 I:\ Soyez courageux!

Chapitre 1 I:\ Soyez courageux! Chapitre 1 I:\ Soyez courageux! Pour ne rien vous cacher, le langage d'assembleur (souvent désigné sous le terme "Assembleur", bien que ce soit un abus de langage, puisque "Assembleur" désigne le logiciel

Plus en détail

Manipulations binaires en C++

Manipulations binaires en C++ Manipulations binaires en C++ Tous les exercices devront être résolus sans utiliser les opérateurs *, / et % Rappels En informatique, les nombres sont stockés sous forme binaire. Même si ce n'est pas nécessaire,

Plus en détail

1 Valeur d une expression

1 Valeur d une expression PCSI Informatique: Cours2 1 VALEUR D UNE EXPRESSION Expressions et variables en informatique 1 Valeur d une expression Expression : suite de caractères qui a un sens pour la machine Valeur d une expression

Plus en détail

Représentation des nombres entiers et réels. en binaire en mémoire

Représentation des nombres entiers et réels. en binaire en mémoire L3 Mag1 Phys. fond., cours C 15-16 Rep. des nbs. en binaire 25-09-05 23 :06 :02 page 1 1 Nombres entiers 1.1 Représentation binaire Représentation des nombres entiers et réels Tout entier positif n peut

Plus en détail

Les types utilisateurs (VBA) Corrigé

Les types utilisateurs (VBA) Corrigé PAD INPT ALGORITHMIQUE ET PROGRAMMATION 1 Cours VBA, Semaine 2 avril mai 2013 Corrigé Résumé Ce document décrit comment traduire en VBA les types utilisateur du langage algorithmique. Table des matières

Plus en détail

Numération. Le tableau récapitulatif ci-dessous donne l équivalence de quelques nombres pour les bases 10, 2 et 16.

Numération. Le tableau récapitulatif ci-dessous donne l équivalence de quelques nombres pour les bases 10, 2 et 16. 1. Systèmes de numération 11. Système décimal : Base 10 C est le système utilisé dans la vie courante, il est basé sur le nombre 10. Pour représenter les nombres décimaux, on utilise les chiffres de 0

Plus en détail

Codage des nombres. Eric Cariou. Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique. Eric.Cariou@univ-pau.fr

Codage des nombres. Eric Cariou. Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique. Eric.Cariou@univ-pau.fr Codage des nombres Eric Cariou Université de Pau et des Pays de l'adour Département Informatique Eric.Cariou@univ-pau.fr 1 Représentation de l'information Un ordinateur manipule des données Besoin de coder

Plus en détail

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le

Exemple. Il ne faudra pas confondre (101) 2 et (101) 10 Si a 0,a 1, a 2,, a n sont n+1 chiffres de 0 à 1, le Chapitre I - arithmé La base décimale Quand on représente un nombre entier, positif, on utilise généralement la base 10. Cela signifie que, de la droite vers la gauche, chaque nombre indiqué compte 10

Plus en détail

2 bits... 2^2 = 4 combinaisons 8 bits... 2^8 = 256 combinaisons

2 bits... 2^2 = 4 combinaisons 8 bits... 2^8 = 256 combinaisons Chapitre II DÉFINITION DES SYSTÈMES LOGIQUES 2.1 LES NOMBRES DANS LES SYSTÈMES LOGIQUES Les humains comptent en DÉCIMAL 2.1.1 DÉCIMAL: o Base 10 o 10 chiffres: 0, 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9 o M C D U o

Plus en détail

Codage des données en machine.

Codage des données en machine. Codage des données en machine. 1 Entiers naturels Changements de base Codage en machine 2 Entiers relatifs : codage en complément à 2 Dénition Addition et calcul de l'opposé en complément à 2 3 Représentation

Plus en détail

TP : Shell Scripts. 1 Remarque générale. 2 Mise en jambe. 3 Avec des si. Systèmes et scripts

TP : Shell Scripts. 1 Remarque générale. 2 Mise en jambe. 3 Avec des si. Systèmes et scripts E3FI ESIEE Paris Systèmes et scripts B. Perret TP : Shell Scripts 1 Remarque générale Lorsque vous cherchez des informations sur Internet, n'oubliez pas que langage de shell script que nous avons vu correspond

Plus en détail

Les chaînes de caractères

Les chaînes de caractères Les chaînes de caractères Dans un programme informatique, les chaînes de caractères servent à stocker les informations non numériques comme par exemple une liste de nom de personne ou des adresses. Il

Plus en détail

FORMATION WINDOWS XP. Livret 2 Découvrir le clavier Niveau 1. Thierry TILLIER THIERRY TILLIER FORMATIONS http://www.coursdinfo.fr

FORMATION WINDOWS XP. Livret 2 Découvrir le clavier Niveau 1. Thierry TILLIER THIERRY TILLIER FORMATIONS http://www.coursdinfo.fr FORMATION WINDOWS XP Livret 2 Découvrir le clavier Niveau 1 Thierry TILLIER THIERRY TILLIER FORMATIONS http://www.coursdinfo.fr Sommaire Chapitre 1 INTRODUCTION... 4 Chapitre 2 Le clavier... 5 Chapitre

Plus en détail

INITIATION INFORMATIQUE I (Système de numération) (1 GIM)

INITIATION INFORMATIQUE I (Système de numération) (1 GIM) UNIVERSITE SIDI MOHAMMED BEN ABDELLAH Ecole Supérieure de Technologie de Fès Filière Génie Industriel et Maintenance Mr KHATORY INITIATION INFORMATIQUE I (Système de numération) (1 GIM) TABLE DES MATIÈRES

Plus en détail

CH.8 Décidabilité. Propriétés des langages récursifs : Fermés par complémentation, union et intersection. oui. non. oui M 1. non. oui M 2.

CH.8 Décidabilité. Propriétés des langages récursifs : Fermés par complémentation, union et intersection. oui. non. oui M 1. non. oui M 2. CH.8 Décidabilité 8.1 Les langages récursifs 8.2 La machine de Turing universelle 8.3 Des problèmes de langages indécidables 8.4 D'autres problèmes indécidables Automates ch8 1 8.1 Les langages récursifs

Plus en détail

Algorithme. Table des matières

Algorithme. Table des matières 1 Algorithme Table des matières 1 Codage 2 1.1 Système binaire.............................. 2 1.2 La numérotation de position en base décimale............ 2 1.3 La numérotation de position en base binaire..............

Plus en détail

Explorateur Windows EXPLORATEUR WINDOWS...1 INTRODUCTION...2 LANCEMENT DE L'EXPLORATEUR WINDOWS...3 PRÉSENTATION PHYSIQUE...3 RECHERCHER...

Explorateur Windows EXPLORATEUR WINDOWS...1 INTRODUCTION...2 LANCEMENT DE L'EXPLORATEUR WINDOWS...3 PRÉSENTATION PHYSIQUE...3 RECHERCHER... EXPLORATEUR WINDOWS SOMMAIRE EXPLORATEUR WINDOWS...1 INTRODUCTION...2 LANCEMENT DE L'EXPLORATEUR WINDOWS...3 PRÉSENTATION PHYSIQUE...3 RECHERCHER...6 ORGANISATION DE SES DOSSIERS...7 CRÉER UN DOSSIER...7

Plus en détail

Licence ST Université Claude Bernard Lyon I LIF1 : Algorithmique et Programmation C Bases du langage C 1 Conclusion de la dernière fois Introduction de l algorithmique générale pour permettre de traiter

Plus en détail

Les opérations binaires

Les opérations binaires Les opérations binaires Compétences associées A2 : Analyser et interpréter une information numérique Objectifs Etre capable: - De coder les nombres entiers en code complément à 2. - De résoudre les opérations

Plus en détail

Vitefait Version 5.4 Ma première Application

Vitefait Version 5.4 Ma première Application page 1 sur 18 Cette documentation s'applique à partir de la version 5.4, si vous avez une version antérieure, l'interface de Vitefait est légèrement différente et certaines fonctionnalités ne sont pas

Plus en détail

Représentation de l information en binaire

Représentation de l information en binaire Représentation de l information en binaire Les ordinateurs sont capables d effectuer de nombreuses opérations sur de nombreux types de contenus (images, vidéos, textes, sons,...). Cependant, quel que soit

Plus en détail

CODES (SUITE) Le code binaire étudié précédemment est nommé code binaire naturel (BN), il existe deux autres codes binaires:

CODES (SUITE) Le code binaire étudié précédemment est nommé code binaire naturel (BN), il existe deux autres codes binaires: LES CODES (SUITE) I. LES CODES BINAIRES Le code binaire étudié précédemment est nommé code binaire naturel (BN), il existe deux autres codes binaires: Le code binaire DCB (Décimal Codé Binaire) Le code

Plus en détail

EXCEL PERFECTIONNEMENT CALCULS AVANCES

EXCEL PERFECTIONNEMENT CALCULS AVANCES TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES... 1 CONVENTIONS UTILISÉES... 2 FORMATS... 3 Formats personnalisés... 3 ADRESSAGE DE CELLULES... 4 relatif & absolu Rappel... 4 FONCTIONS SI-ET-OU... 5 LA FONCTION

Plus en détail

Algorithmique avec Algobox

Algorithmique avec Algobox Algorithmique avec Algobox 1. Algorithme: Un algorithme est une suite d instructions qui, une fois exécutée correctement, conduit à un résultat donné Un algorithme doit contenir uniquement des instructions

Plus en détail

UPJV - Amiens Licence Professionnelle SILDA Algorithmique Exercices

UPJV - Amiens Licence Professionnelle SILDA Algorithmique Exercices UPJV - Amiens Licence Professionnelle SILDA Algorithmique Exercices Gilles Dequen 1 Échauements Exercice 1 Premier algorithme Écrire un algorithme qui eectue la saisie d'un entier, ache son carré puis

Plus en détail

I. Introduction aux fonctions : les fonctions standards

I. Introduction aux fonctions : les fonctions standards Chapitre 3 : Les fonctions en C++ I. Introduction aux fonctions : les fonctions standards A. Notion de Fonction Imaginons que dans un programme, vous ayez besoin de calculer une racine carrée. Rappelons

Plus en détail

Arbres ordonnés, binaires, tassés, FAP, tri par FAP, tas, tri par tas

Arbres ordonnés, binaires, tassés, FAP, tri par FAP, tas, tri par tas Arbres ordonnés, binaires, tassés, FAP, tri par FAP, tas, tri par tas 1. Arbres ordonnés 1.1. Arbres ordonnés (Arbres O) On considère des arbres dont les nœuds sont étiquetés sur un ensemble muni d'un

Plus en détail

Correction langage Java

Correction langage Java MINISTÈRE DE L ÉCOLOGIE, DU DÉVELOPPEMENT DURABLE, DES TRANSPORTS ET DU LOGEMENT EXAMEN PROFESSIONNEL DE VÉRIFICATION D APTIDUDE AUX FONCTIONS DE PROGRAMMEUR Session 2010 Correction langage Java Langage:

Plus en détail

ÉPREUVE OPTIONNELLE D'INFORMATIQUE AU BACCALAURÉAT (juin 1988) - suite - POLYNÉSIE -

ÉPREUVE OPTIONNELLE D'INFORMATIQUE AU BACCALAURÉAT (juin 1988) - suite - POLYNÉSIE - 62 ÉPREUVE OPTIONNELLE D'INFORMATIQUE AU BACCALAURÉAT (juin 1988) - suite - POLYNÉSIE - PREMIÈRE PARTIE (sur 6 points) Le candidat choisira l'un des deux sujets proposés, qu'il traitera en 200 à 300 mots.

Plus en détail

Journée Enseignement des Mathématiques en Limousin

Journée Enseignement des Mathématiques en Limousin Journée Enseignement des Mathématiques en Limousin Algorithmique et Calculatrice Jeudi 9 décembre 2010 Samuel ADABIA, I.R.E.M. de Limoges Objectifs : I.R.E.M. de LIMOGES Facultés des Sciences A - Présenter

Plus en détail

Initiation au langage Python

Initiation au langage Python Chapitre 1 : Gérard Swinnen est professeur et conseiller pédagogique à l Institut St-Jean Berchmans à Ste-Marie (Liège). Ce cours d'initiation est essentiellement extrait de son ouvrage «Apprendre à programmer

Plus en détail

Date : 18.11.2013 Tangram en carré page

Date : 18.11.2013 Tangram en carré page Date : 18.11.2013 Tangram en carré page Titre : Tangram en carré Numéro de la dernière page : 14 Degrés : 1 e 4 e du Collège Durée : 90 minutes Résumé : Le jeu de Tangram (appelé en chinois les sept planches

Plus en détail

Cycle de vie Définitions Recette Efficacité Rubik s cube Pourquoi Algo simple Les briques De l algorithme au programme Py

Cycle de vie Définitions Recette Efficacité Rubik s cube Pourquoi Algo simple Les briques De l algorithme au programme Py Cycle de vie Définitions Recette Efficacité Rubik s cube Pourquoi Algo simple Les briques De l algorithme au programme Py M1204 - Algorithmique et informatique Chapitre 1 : présentation Ludovic Grossard

Plus en détail

Crésus-comptabilité analytique

Crésus-comptabilité analytique Crésus-comptabilité analytique 1 Supplément au manuel d'utilisation Crésus-comptabilité Table des matières 1. Introduction 3 2. Centres d'analyse 4 2.1. Introduction 4 2.2. Création des centres d'analyse

Plus en détail

DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS LOGIQUE COMBINATOIRE. SIMPLIFICATION DES EQUATIONS BOOLEENNES Leçon 07

DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS LOGIQUE COMBINATOIRE. SIMPLIFICATION DES EQUATIONS BOOLEENNES Leçon 07 DU BINAIRE AU MICROPROCESSEUR - D ANGELIS 43 SIMPLIFICATION DES EQUATIONS BOOLEENNES Leçon 7 Le rôle de la logique combinatoire est de faciliter la simplification des circuits électriques. La simplification

Plus en détail

INF130 - Ordinateurs et programmation. Semaine 08. Document présenté par Frédérick Henri et conçu par les enseignants en informatique du SEG

INF130 - Ordinateurs et programmation. Semaine 08. Document présenté par Frédérick Henri et conçu par les enseignants en informatique du SEG INF130 - Ordinateurs et programmation Semaine 08 Document présenté par Frédérick Henri et conçu par les enseignants en informatique du SEG Retour sur l'examen intra Objectifs Tableaux à deux dimensions

Plus en détail

Cours de Numération. Il utilise exclusivement les deux symboles 0 et 1.

Cours de Numération. Il utilise exclusivement les deux symboles 0 et 1. Cours de Numération A). Introduction : I ). Généralités : Le système binaire (Base 2) a été conçu au 17 ème siècle par le mathématicien LEIBNITZ. Il présente l'avantage de ne comporter que deux symboles

Plus en détail

La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net

La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net La théorie des mouvements dans les formules Jean-François Nicaud Version initiale de Février 2013 jeanfrancois.nicaud@laposte.net Article rédigé avec epsilonwriter puis copié dans Word La théorie des mouvements

Plus en détail

INTRODUCTION AUX PROBLEMES COMBINATOIRES "DIFFICILES" : LE PROBLEME DU VOYAGEUR DE COMMERCE ET LE PROBLEME DE COLORATION D'UN GRAPHE

INTRODUCTION AUX PROBLEMES COMBINATOIRES DIFFICILES : LE PROBLEME DU VOYAGEUR DE COMMERCE ET LE PROBLEME DE COLORATION D'UN GRAPHE Leçon 10 INTRODUCTION AUX PROBLEMES COMBINATOIRES "DIFFICILES" : LE PROBLEME DU VOYAGEUR DE COMMERCE ET LE PROBLEME DE COLORATION D'UN GRAPHE Dans cette leçon, nous présentons deux problèmes très célèbres,

Plus en détail

Fiche de présentation

Fiche de présentation 1 / 8 Découvrir le code 1 5P-6P Fiche de présentation Titre de l'activité Sous-titre Degré(s) concerné(s) Durée estimée Résumé Contexte d'utilisation de la calculatrice Contenus et compétences mathématiques

Plus en détail

TP : commande awk. D'après le cours en ligne de Isabelle Vollant http://www.shellunix.com/awk.html

TP : commande awk. D'après le cours en ligne de Isabelle Vollant http://www.shellunix.com/awk.html TP : commande awk D'après le cours en ligne de Isabelle Vollant http://www.shellunix.com/awk.html Nous reprenons dans ce TP une grande partie du cours de Isabelle Vollant en simplifiant quelques informations.

Plus en détail

INTRODUCTION A LA PROGRAMMATION

INTRODUCTION A LA PROGRAMMATION INTRODUCTION A LA PROGRAMMATION Baccalauréat S - Spécialité Informatique et Sciences du Numérique 4.3 : Langages et programmation Objectifs A la fin de cette séquence l'élève est capable : d'expliquer

Plus en détail

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine

Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Chapitre 2 : Représentation des nombres en machine Introduction La mémoire des ordinateurs est constituée d une multitude de petits circuits électroniques qui ne peuvent être que dans deux états : sous

Plus en détail

Les fichiers de commande

Les fichiers de commande Les fichiers de commande Fichiers ".bat" ou ".cmd" Un fichier de commande est un fichier texte contenant des commandes en mode invite de commande qui seront lues par l'interpréteur de commande COMMAND.COM

Plus en détail