KAUFMAN & BROAD S.A. 30 Septembre 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 23815

Save this PDF as:
 WORD  PNG  TXT  JPG

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "KAUFMAN & BROAD S.A. 30 Septembre 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 23815"

Transcription

1 30 Septembre BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES Nous n avons pas d observation à formuler sur leur sincérité et leur concordance avec les comptes semestriels consolidés. Paris, le 27 septembre. Les commissaires aux comptes : Cabinet Jean Avier S.A. : JEAN AVIER ; Ernst & Young Audit : CHRISTINE BLANC-PATIN. 31/05/05 31/05/04 30/11/04 Exercice Charges commerciales Charges administratives Autres charges et produits d exploitation Résultat d exploitation Charges et produits financiers KAUFMAN & BROAD S.A. Société anonyme au capital de ,37 b. Siège social : 127, avenue Charles-de-Gaulle, Neuilly-sur-Seine R.C.S. Nanterre. A. Comptes semestriels consolidés. I. Bilan au 31 mai. Actif 31/05/05 30/11/04 Ecarts d acquisition Immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles Immobilisations financières Titres mis en équivalence Résultat courant des entreprises intégrées Charges et produits exceptionnels Impôt sur les résultats Résultat net des entreprises intégrées Quote-part dans les résultats des entreprises mises en équivalence Dotations aux amortissements des écarts d acquisition Résultat net de l ensemble consolidé Intérêts minoritaires Résultat net part du groupe Nombre d actions Résultat par action (en euros)... 1,54 1,13 3,55 Actif Immobilisé Stocks Créances clients Autres créances Disponibilités Comptes de régularisation Actif circulant Total actif Passif 31/05/05 30/11/04 Capital social Primes et réserves Résultat net consolidé part du groupe Capitaux propres par du groupe Intérêts minoritaires Provisions pour risques et charges Dettes financières groupe Fournisseurs Autres dettes Produits constatés d avance Total passif II. Compte de résultat semestriel. 31/05/05 31/05/04 30/11/04 Exercice Chiffre d affaires Coût des ventes Marge brute III. Tableau des flux de trésorerie consolidés (hors trésorerie des minoritaires). Opérations d exploitation : Capacité d autofinancement Variation du besoin en fonds de roulement Trésorerie provenant de l exploitation (A) Opérations d investissement : Acquisitions d actifs corporels et incorporels (nettes de cessions) Acquisitions d actifs financiers (nettes de cessions) Créances des minoritaires sur opérations en partenariat Variation de Périmètre Trésorerie provenant des opérations d investissement (B) Opérations de financement : Dividendes (*1) Rachat d actions propres net des reventes (*2) Encaissements (nets) provenant de nouveaux emprunts Trésorerie provenant des opérations de financement (C) Trésorerie à l ouverture Trésorerie à la clôture Variation de trésorerie (hors part des minoritaires) (*1) Le dividende a été versé aux actionnaires le 3 juin. (*2) actions auto détenues acquises pour couvrir les plans de stock options 1 et 2 (voir note 10).

2 23816 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 30 Septembre IV. Tableau des variations des capitaux propres part du groupe. (En milliers d euros) Capital social Réserve légale Réserves réglementées Réserves part du groupe Résultat part du groupe Total des capitaux propres 30 novembre Dividendes Affectation Résultat de l exercice novembre Dividendes Affectation Résultat du mai V. Annexe aux comptes semestriels. Note 1. Principes comptables. Les comptes consolidés du respectent les dispositions du règlement du comité de la réglementation comptable (CRC) et la recommandation du conseil national de la comptabilité (CNC) sur l établissement et la présentation des comptes intermédiaires. Les principes appliqués pour l élaboration des comptes du sont identiques à ceux retenus pour l exercice, lesquels ont fait l objet d une présentation détaillée dans le rapport annuel de l exercice, auquel il doit donc être fait référence. Pour ce qui concerne les comptes intermédiaires, il est rappelé que l établissement des comptes repose sur des estimations plus nombreuses que pour les comptes annuels. Note 2 Evénements significatifs de la période. En mars le groupe Kaufman & Broad a transféré son siège social du 33, avenue du Maine Paris (15 e ) au 127, avenue Charles de Gaulle à Neuillysur-Seine. Au 1 er décembre, Kaufman & Broad S.A. s est acquittée de la première échéance du pré-paiement de son contrat de redevance avec KB Home. En effet, Kaufman & Broad S.A. a signé en octobre un avenant au contrat de licences la liant à KB Home. Cet avenant prévoit le paiement par avance à KB Home de la totalité des redevances futures au titre de l utilisation de la marque commerciale, du logo et du savoir-faire Kaufman & Broad pour la durée résiduelle du contrat initial soit 45 ans. Le paiement libératoire a été fixé à 85 millions d euros, le paiement de 65 millions d euros est intervenu le 1 er décembre, le solde étant payable le 1 er décembre au plus tard. Le caractère équitable de cette opération pour les actionnaires minoritaires de Kaufman & Broad S.A. a été attesté par Dome Close Brothers Faimess. Le montant de 85 millions d euros est comptabilisé à l actif du bilan au titre de paiement d avance et donne lieu à une prise en charge linéaire sur une période de 45 ans à compter du 1 er décembre. Afin de faire face à la première échéance de 65 millions d euros, Kaufman & Broad S.A. a eu recours à plusieurs tirages de la ligne de crédit syndiquée durant le. Dans le cadre du plan de stock options no 1 autorisé par l assemblé générale du 30 octobre 1997, la société bénéficie d un engagement de cession d actions de la part de Kaufman & Broad International Inc. Au 7 février, Kaufman & Broad S.A., avait appelé le solde des actions exercables au titre de ce plan soit une nombre total de actions au prix unitaire contractuel de 4,12 b pour un total de 1,9 million d euros afin de faire face à l exercice éventuel d options par les bénéficiaires. Kaufman & Broad S.A. a également procédé à l achat sur le marché de actions propres pour une valeur de 11,9 millions d euros destinées au plan de stock option no 2 de juillet Sur l exercice les mandataires sociaux ont exercés actions au titre du plan de stock option no 1 et les autres cadres dirigeants ont exercées actions au titre du plan de stock option no 1 et actions au titre du plan de stock options no 2 (voire note 10). Note 3. Evénements postérieurs à la clôture. Aucun élément significatif n est intervenu postérieurement à la clôture. Note 4. Evolution du périmètre de consolidation. Le chiffre d affaires de 409,6 millions d euros au 31 mai a été généré pour 393,4 millions d euros par l ensemble des sociétés consolidées antérieurement au 1 er juin et pour 16,2 millions d euros par les sociétés entrées dans le périmètre de consolidation après le 31 mai. Note 5. Informations par secteur d activité. Note 5.1. Evolution du chiffre d affaires (en milliers d euros) : Chiffre d affaires Année Appartements... Ile-de-France Régions Maisons... Ile-de-France Chiffre d affaires Année Régions Bureaux Autres Note 5.2. Evolution de la marge brute (en milliers d euros) : Marge brute Année Appartements... Ile-de-France Régions Maisons Ile-de-France Régions Bureaux Autres En Ile-de-France, le taux de marge brute logement s établit à 20,2 % au contre 17,9 % au. En Régions, il s établit à 27,6 % contre 21,9 % l an dernier, soit une progression de 5,7 points. Note 6. Saisonnalité. Les chiffres d affaires et résultats opérationnels sont généralement caractérisés par un haut niveau d activité sur le deuxième de l exercice comptable. Note 7. Commentaires sur le compte de résultat et le résultat par action. Note 7.1. Résultat par action. Le résultat par action est obtenu en divisant le résultat net part du groupe par le nombre moyen d actions en circulation au cours de l exercice. Les actions propres destinées aux salariés dans le cadre de plans d options d achat d actions en vigueur, classées en valeurs mobilières de placement sont intégrées dans le nombre d actions en circulation. Au 31 mai il n existe pas d éléments favorisant la dilution du nombre d action. Note 7.2. Autres charges et produits d exploitation. Les éléments non récurent composant ce poste du compte de résultat sont : l étalement des redevances futures au titre de l utilisation de la marque commerciale, du logo et du savoir-faire Kaufman & Broad sur la durée résiduelle du contrat soit 45 ans à compter du 1 er décembre a généré une charge de 0,9 millions d euros sur le (voir détail note 2 «Evénements significatifs»). Au 31 mai, la charge au titre de ces redevances s élevait à 4,4 millions d euros, une perte pour 1,4 millions d euros comptabilisée suite à un dénouement défavorable sur un litige, et une provision pour dépréciation du stock de dépenses préliminaires pour 1,2 millions d euros. Note 7.3. Charges et produits financiers : (En milliers d euros) 31/05/05 31/05/04 30/11/04 Charges financières Produits financiers Total des charges et produits financiers Les charges financières sont générées par l emprunt obligataire 2002 de 150 millions d euros, les tirages de la ligne de crédit syndiquée, les lignes de crédit corporate, les financements dédiés aux programmes, le cas échéant, et les découverts bancaires. Les primes correspondant aux couvertures de taux d intérêt sont comptabilisées prorata temporis dans les charges financières. Les charges financières excluent les charges financières activées dans les stocks. Ce montant s est élevé à 4,4 millions d euros à fin mai (voir

3 30 Septembre BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES note 8.4 ci-dessous), il était respectivement de 3,7 millions d euros au 31 mai et de 10,5 millions d euros au 30 novembre. Les charges financières incluent l amortissement des frais de mise en place et de renégociation du crédit syndiqué de 150 millions d euros et de l émission obligataire de 150 millions d euros. Ces frais de mise en place ont été comptabilisés en charges à répartir sur plusieurs exercices, la charge constatée sur le s élève à 0,8 million d euros. Les produits financiers sont constitués principalement des plus-values de cession sur Sicav monétaires, billets de trésorerie et certificats de dépôt. Au 30 novembre les produits financiers étaient, notamment, composés d un produit sur opération de change pour 3,1 Mb réalisé dans le cadre de la gestion du compte courant en USD avec KB Home. Note 7.4. Charges et produits exceptionnels : (En milliers d euros) 31/05/05 31/05/04 30/11/04 Perte sur rachat d actions propres Pertes sur créances irrécouvrables Perte sur actifs Dotations et reprises de provisions nettes Coût du déménagement Indemnités transactionnelles Autres charges et produits exceptionnels nets Total des charges et produits exceptionnels La perte sur rachat d action, 0,4 million d euros, provient des actions propres, rachetées sur le marché et exercées au titre du plan d option no 2. La provision de 2,9 millions d euros constituée à fin novembre au titre du rachat d actions propres dans le cadre du 2 e plan de stock options mis en place en juillet 2001 a été complétée à hauteur de 2,3 millions d euros sur le, portant ainsi son montant à 5,2 millions d euros, en raison de l appréciation du cours de bourse sur le. La perte sur actifs de 1,6 million d euros correspond aux agencements perdus suite au déménagement du siège social. Cette perte avait été provisionnée à hauteur de 2,0 millions d euros au 30 novembre ; la provision correspondante a été intégralement reprise sur le. Les coûts de ce transfert ont été comptabilisés au 31 mai pour 0,6 million d euros. Les indemnités transactionnelles versées au titre du ont été de 0,4 million d euros. Note 7.5. Impôts sur les résultats. L impôt prend en compte les résultats des entreprises mises en équivalence. L impôt différé est principalement dû à la prise en compte du résultat à l avancement sur la production de l exercice, à des provisions non déductibles pour pertes à terminaison ainsi qu à l élimination des opérations intra-groupe. (En milliers d euros) 31/05/05 31/05/04 Résultat comptable avant impôt Taux d impôt théorique... 34,80 % 35,24 % Impôt sur le résultat comptable théorique Effet des différences permanentes Autres Charge d impôt groupe Note 7-6. Amortissements des écarts d acquisition : (En milliers d euros) 31/05/04 30/11/04 31/05/04 Dotations aux amortissements des écarts d acquisition Total Note 8. Commentaires sur le bilan et l évolution de la trésorerie. Note 8.1. Stocks : Nouveaux projets Programmes en cours Dépréciation sur programmes en cours Stocks nets Charges financières inclues dans les stocks au cours du Charges financières sorties des stocks au cours du Variation du stock de frais financiers Note 8.2. Disponibilités : Disponibilités : Actions propres Valeurs mobilières de placement Part des minoritaires dans la trésorerie Disponibilités Trésorerie Les actions propres au nombre de actions au 31 mai contre actions au 30 novembre, se ventilent comme suit : actions à 4,12 b soit 1 Mb au titre du plan de stock-options no 1 correspondant au prix de cession aux bénéficiaires et sont relatives à la convention d acquisition et de rétrocession d actions signée avec KB International Inc. Dans le cadre de la mise en place chez Kaufman & Broad S.A. du plan d options d achat d actions no 1 de 1997 il a été convenu, au cas où les options d achat n auraient pas été exercées par les bénéficiaires que Kaufman & Broad S.A. rétrocéderait à KB International Inc. les actions antérieurement acquises, aux conditions initiales. Il a été acquis, au cours du, actions à 4,12 b actions soit 11 Mb au titre du plan de stock-options no 2. En vue de couvrir ce plan, il a été acquis actions au cours du à un cours compris entre 41,85 b et 50 b. Une provision a été enregistrée afin de couvrir les pertes générées par ce plan (voir détail en note 8-3 «Provisions pour risques et charges»). Au cours du il a été exercé au titre du plan d options no 1 et actions au titre des plans d options no 2. Note Provisions pour risques et charges : Provisions pour risques commerciaux et juridiques Provision pour rachat d actions propres (1) Provision pour indemnités de départ à la retraite (2) Provisions pour risques et charges Au 31 mai nous avons provisionné 2,3 millions d euros complémentaire au titre du rachat d actions à intervenir dans le cadre du plan de stock option no 2 de juillet 2001, ce qui porte la provision totale à 5,2 millions d euros. Ce montant a été calculé sur la base de l écart entre le prix d exercice et le cours de bourse au 31 mai de notre action. Les autres provisions pour risques et charges prises individuellement ne sont pas significatives. (En milliers d euros) 30/11/04 Variations poste à poste Dotation Reprise Reprise non utilisée 31/05/05 Provisions pour risques commerciaux et juridiques Provisions pour rachat d actions propres Provision pour indemnités de départ à la retraite Provisions pour risques et charges

4 23818 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 30 Septembre Note 8.4. Dettes financières : Dettes financières : Emprunt obligataire échéance Intérêts courus sur emprunts Crédit syndiqué Facilités de crédit utilisées Autres emprunts Dettes financières hors minoritaires Dettes financières nettes L emprunt obligataire de 150 millions d euros a été émis le 29 juillet 2002 pour une durée de 7 ans au taux fixe de 8,75 % l an. Aucun actif n est donné en garantie de cet emprunt (unsecured). Les principales limitations de cet emprunt ne s activent qu en deçà d un certain taux de couverture des frais financiers nets par l Ebitda (*). Ces limitations portent sur l endettement additionnel, les garanties données, les investissements, le paiement de dividende, la vente d actif et les transactions avec des sociétés affiliées. Le crédit syndiqué de 122 millions d euros a été signé le 29 avril 2002 pour une durée de 4 ans. Il a été réaménagé en date du 30 septembre. Son montant a été porté à 150 millions d euros et l échéance reportée au 30 septembre La principale clause d exigibilité et de résiliation de ce prêt est le non-respect de l une ou plusieurs des conditions financières suivantes : maintien de certains ratios de l endettement net sur les fonds propres, de l endettement net sur l Ebitda, de l Ebitda sur le montant des frais financiers nets. (*) Ebitda (Excédent Brut d Exploitation Ajusté). Il s agit du résultat net auquel sont rajoutés l impôt, la charge nette d intérêts, les frais financiers inclus dans le coût des ventes, les intérêts minoritaires, l amortissement des survaleurs et les dotations aux amortissements et provisions. A fin mai, la variation de poste s explique essentiellement par un tirage de 50,0 millions d euros sur la ligne syndiquée pour le paiement de 65,0 millions d euros au titre de la renégociation du contrat de licence avec KB Home corp. Couvertures de taux d intérêt : Nature Montant en millions d euros Niveau d activation Échéance Cap... Achat 60 4,50 % 29/01/03-29/01/07 Couvertures de change : Nature Montant en millions Taux Echéance d euros Achat à terme US Dollars.. Achat , /12/05 Cette opération a été initiée dans le cadre de la gestion des flux prévisionnels de trésorerie en USD avec KB Home, Elle a généré un gain de change de 3,1 millions d euros comptabilisé au 30 novembre. Note 8.5. Autres dettes : Autres dettes (En milliers d euros) 31/05/05 30/11/04 Dettes sociales Dettes fiscales Avances et acomptes reçus Estimations des paiements différés sur acquisitions Comptes courants Dividendes à verser Autres dettes Autres dettes La variation significative du poste autres dettes provient essentiellement du dividende pour 13,1 millions d euros qui a été versé le 3 juin, ainsi que de la dette de KB Home corp résultant du rachat du contrat de licences, 20,0 millions d euros, de l accroissement des avances clients pour 13,4 millions d euros et du paiement d une partie de la dette liée aux acquisitions Sopra, RBT et Euro Immobilier pour 12,6 millions d euros. Note 9. Engagements hors bilan. L ensemble des éléments hors bilan détaillés ci-dessous concerne le cadre normal de notre activité. I. Engagements hors bilan donnés : Garanties financières d achèvement des travaux (1) Garanties loi Hoguet (2) Cautions représentatives (3) Autres garanties données (achat terrains, VRD, remboursement etc.) Engagements hors bilan donnés (1) Les garanties financières d achèvement sont fournies aux clients dans le cadre de l obligation légale régissant le régime VEFA. Kaufman & Broad demande à un établissement financier, un organisme de caution mutuelle ou une compagnie d assurance d émettre une garantie d achèvement en faveur de ses clients. Ces garanties sont établies opération par opération. En contrepartie de ces garanties, Kaufman & Broad accorde généralement à ces établissements financiers ou compagnies d assurance une promesse hypothécaire et un engagement de non-cession de parts si le programme est porté par une société spécifique. (2) Les garanties loi Hoguet sont des cautions requises pour exercer la profession d agent immobilier. Cette activité purement occasionnelle ne fait pas partie de la stratégie du groupe. (3) Les cautions représentatives sont des cautions bancaires données en lieu et place des dépôts de garanties sur les promesses d achat de terrains. (4) Ces autres garanties recouvrent principalement les achats de terrains, les aspects VRD. 2. Engagements hors bilan reçus. L ensemble des éléments hors bilan détaillés ci-dessous concerne le cadre normal de notre activité. Cautions de marchés de travaux Ligne syndiquée non utilisée Engagements hors bilan reçus Note 10. Plans de stock options. Il n y a pas eu de nouveaux plans, ni d attribution de stocks options au cours du Plan 1 Plan 2 Nombre d actions détenues au 30 novembre pour servir les plans Achats du (en nombre) Options exerçées au cours du (en nombre) Nombre d actions détenues au 31 mai pour servir le plan Valeur des actions détenues au 31 mai pour servir les plans (en Kb) Nombre d options exercées au : Dont nombre d options exercées par les mandataires sociaux Dont nombre d options exercées par des cadres dirigeants non-mandataires sociaux B. Rapport d activité sur les comptes semestriels consolidés arrêtés au 31 mai. 1. Principes comptables. Les comptes consolidés du ont été établis en application des dispositions du règlement du Comité de la réglementation comptable (CRC) et la recommandation du Conseil national de la comptabilité (CNC) sur l établissement et la présentation des comptes intermédiaires. Les principes appliqués pour l élaboration des comptes du sont identiques à ceux retenus pour l exercice, lesquels ont fait l objet d une présentation détaillée dans le rapport annuel de l exercice, auquel il doit donc être fait référence. Pour ce qui concerne les comptes intermédiaires, il est rappelé que l établissement des comptes repose sur des estimations plus nombreuses que pour les comptes annuels. 2. Saisonnalité. Les chiffres d affaires et résultats opérationnels sont généralement caractérisés par un haut niveau d activité sur le deuxième de l exercice comptable. 3. Activité. Le chiffre d affaires global du s élève à 409,6 millions d euros (H.T.) contre 353,0 millions d euros (H.T.) au. Cette progression résulte de l excellente performance de l activité logement,

5 30 Septembre BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES dont le chiffre d affaires s établit à 399,6 millions d euros, en hausse de 18,8 % par rapport au. L Ile-de-France représente 47,1 % de cette activité et les régions 52,9 %. Le chiffre d affaires global de 409,6 millions d euros au 31 mai a été généré pour 393,4 millions d euros par l ensemble des sociétés consolidées antérieurement au 1 er juin et pour 16,2 millions d euros par les sociétés entrées dans le périmètre de consolidation après le 31 mai. Le chiffre d affaires du pôle appartements ressort à 292,1 millions d euros, en hausse de 18,3 %, soit 73,1 % du total de l activité logement. Le chiffre d affaires du pôle Maisons individuelles en village ressort à 107,5 millions d euros, en hausse de 20,0 %. Il représente 26,9 % de l activité logement. La répartition par région du chiffre d affaires et de la marge brute de l activité logements pour les 6 s mois de l exercice est la suivante : (En millions d euros), clos le 31/05/05 Chiffre d affaires Marges brutes, clos le 31/05/04 Chiffre d affaires Marges brutes Appartements : Région parisienne ,3 20,0 121,2 22,6 Autres régions ,8 53,5 125,7 27,7 Total appartements ,1 73,5 246,9 50,3 Maisons individuelles : Région parisienne... 83,9 17,9 58,7 9,6 Autres régions... 23,6 4,8 30,9 6,6 Total maison individuelles ,5 22,7 89,6 16,2 Total logement ,6 96,3 336,5 66, logements (LEU) ont été livrés contre logements (LEU) au cours du même de l année précédente (+17,5 %). Au 31 mai, Kaufman & Broad S.A. comptait 187 programmes de logements en cours de commercialisation, soit un total de logements à la vente, contre 178 au 31 mai, représentant logements. Au cours des 6 s mois de l exercice, les réservations en valeur de l activité logement ont progressé de 36,2 % à 726,3 millions d euros (T.T.C.). En volume, réservations nettes ont été enregistrées, soit une progression de 39,5 % par rapport au. En régions, les réservations en valeur continuent de nettement progresser et représentent 60,2 % du total des réservations contre 50,9 % au et 45,3 % au Le chiffre d affaires de l activité immobilier d entreprise s établit à 2,1 millions d euros au, contre 7,3 millions d euros au. Cette baisse est le résultat de l absence en d opération d immobilier d entreprise, depuis l opération de Neuilly (nouveau siège de Kaufman & Broad) livrée au cours du trimestre à un investisseur institutionnel. Le chiffre d affaires Showroom s élève à 3,1 millions d euros, en baisse par rapport à, en raison de la progression des ventes à des investisseurs particuliers ou institutionnels peu acheteurs d options showroom. 4. Eléments financiers. La marge brute augmente de 39,3 % et s élève à 99,1 millions d euros. Exprimée en pourcentage du chiffre d affaires, elle s établit à 24,2 %, en augmentation de 4 points par rapport au (20,2 %). Cette tendance positive, observée depuis plusieurs trimestres, confirme la pertinence des choix stratégiques de Kaufman & Broad. En Ile-de-France, le taux de marge brute Logement s établit à 20,2 % au contre 17,9 % au. En régions, il s établit à 27,6 % contre 21,9 % l an dernier, soit une progression de 5,7 points. Les charges d exploitation s élèvent à 50,7 millions d euros, soit 12,4 % du chiffre d affaires, contre 10,7 % au. Les charges commerciales s élèvent à 25,3 millions d euros contre 16,2 millions d euros l an dernier. Cette augmentation reflète la montée en puissance des régions du fait, entre autre, des acquisitions réalisées. Il est à noter que les sociétés acquises en réalisent plus particulièrement des programmes de Robien qui sont commercialisés par des réseaux extérieurs. Les charges administratives s élèvent à 18,3 millions d euros, contre 15,1 millions d euros, soit une augmentation qui est essentiellement due au changement de périmètre de notre groupe et au développement de nos activités dans les régions. Enfin, les autres charges sont en hausse à 7,1 millions d euros, contre 6,6 millions d euros au ce qui reflète, d une part l effet positif de la fin du paiement des redevances à KB Home. Au titre de la prise en charge de la part des redevances payées d avance, il a été comptabilisé 0,9 million d euros dans les comptes clos au 31 mai contre 4,4 millions d euros de redevance effective au. Et d autre part, un effet défavorable du à la prise en compte d un certain nombre de projets abandonnés. Une perte pour 1,4 millions d euros comptabilisée suite à un dénouement défavorable sur un litige, et une provision pour dépréciation du stock de dépenses préliminaires pour 1,2 millions d euros. Le résultat d exploitation du groupe pour le augmente de 45,7 % et s établit à 48,4 millions d euros. La marge opérationnelle représente 11,8 % du chiffre d affaires (HT) contre 9,4 % à fin mai, soit une hausse de 2,4 points. Le résultat financier passe de (6,1) millions d euros au 31 mai à (5,3) millions d euros au 31 mai. La variation de 0,8 million d euros est principalement due à une activation plus forte des charges financières du fait de l augmentation de l activité. Le résultat financier brut, c est à dire avant capitalisation des intérêts reste stable à 9,8 millions d euros, et ce malgré le versement des 65 millions d euros. Au total, le résultat financier s améliore légèrement grâce à la capitalisation des intérêts. La variation du résultat exceptionnel s explique principalement la provision de 2,3 millions d euros enregistrée au titre du rachat de nos propres titres pour couvrir le deuxième plan de stock options autorisé par l assemblée générale extraordinaire du 9 mai Le résultat net (part du groupe) avant amortissement des écarts d acquisition s est élevé à 22,4 millions d euros contre 16,7 millions d euros au soit une hausse de 34,1 %. La dotation aux amortissements des écarts d acquisition s élève à 5,3 millions d euros contre 4,1 millions d euros soit une augmentation de 1,2 million d euros par rapport au, du fait des acquisitions des sociétés Avantis et Foncier Investissement, entrées dans le périmètre de consolidation au 1 er mars et au 1 er juin. Le résultat net (part du groupe) atteint 17,1 millions d euros soit une progression de 35,6 % par rapport au qui s élevait à 12,6 millions d euros. Les dettes financières brutes s élèvent à 217,6 millions d euros au 31 mai contre 160,5 millions d euros au 30 novembre part du groupe, la différence résulte du paiement d avance des redevances au titre des 45 prochaines années pour un montant de 65 millions d euros. La maturité de cette dette est de 4 ans pour la partie obligataire (150 millions d euros). Le gearing (dettes financières nettes / capitaux propres) est en hausse de 40 points par rapport au 31 mai (73 % contre 33 %) et essentiellement en raison de l opération de pré-paiement des redevances à KB Home. La trésorerie du groupe (hors minoritaires) est en baisse, passant de 84,1 au 30 novembre à 60,7 millions d euros au 31 mai. Le tableau des flux de trésorerie pour les six s mois se présente comme suit : (En millions d euros) clos le 31/05/05 Capacité d autofinancement ,4 Variation du besoin en fonds de roulement... 90,5 Trésorerie provenant de l exploitation ,1 Trésorerie provenant des opérations d investissement ,2 Trésorerie provenant des opérations de financement (1) (2). 24,1 Variation de trésorerie... 43,3 Trésorerie à l ouverture... 80,6 Trésorerie à la clôture... 37,4 Variation de trésorerie... 43,3 (1) L impact du paiement des dividendes a été intégré à la variation des flux liés aux opérations de financement alors que leur mise en paiement effective est le 3 juin. (2) actions auto détenues acquises pour couvrir les plans de stockoptions 1 et 2. La variation de la trésorerie depuis la clôture annuelle des comptes au 30 novembre s explique de la façon suivante : Trésorerie provenant de l exploitation : Notre capacité d autofinancement s établit à 35,4 millions d euros et progresse de 14,7 millions d euros par rapport au grâce à l excellente performance opérationnelle de la société ; La variation du BFR s explique de la façon suivante : e Tout d abord, l impact de l opération de pré-paiement des redevances sur le tableau des flux est de 65 millions d euros, ce qui correspond au montant effectivement versé à KB Home au début de l année, le solde de 20 millions d euros étant versé au plus tard au 1 er décembre, e Les stocks augmentent de 16,6 millions d euros, e Enfin, les mouvements des comptes clients et fournisseurs se compensent. En conclusion, la variation du BFR provient essentiellement des 65 millions versés à KB Home au début de l année dans le cadre du pré-paiement des redevances, ce qui veut dire que l impact de notre croissance en termes de trésorerie est resté limité ; Trésorerie liée aux opérations d investissement : Ce poste s explique principalement par deux phénomènes, d une part les investissements réalisés pour l agencement et les équipements de notre nouveau siège social à Neuilly, ainsi d autre part la quote-part des créances relatives aux opérations effectuées avec des associés minoritaires, pour un total de 6,8 millions d euros ; Trésorerie provenant des opérations de financement : Ce poste est essentiellement composé d une variation des emprunts de 50,3 millions d euros, de la prise en compte d une distribution de dividende à hauteur de (13,1) millions d euros, bien que le paiement ait été effectué le 3 juin, ainsi que du rachat d actions propres pour un montant de 12,1 millions d euros.

6 23820 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 30 Septembre 5. Evénements du. En mars le groupe Kaufman & Broad a transféré son siège social du 33, avenue du Maine Paris au 127, avenue Charles de Gaulle à Neuilly-sur- Seine. Au décembre, Kaufman & Broad s est acquitté de la première échéance du pré-paiement de son contrat de redevance avec KB Home. En effet, Kaufman & Broad S.A. a signé en octobre un avenant au contrat de licences nous liant à KB Home. Cet avenant prévoit le paiement par avance à KB Home de la totalité des redevances futures au titre de l utilisation de la marque commerciale, du logo et du savoir-faire Kaufman & Broad pour la durée résiduelle du contrat initial soit 45 ans. Le paiement libératoire a été fixé à 85 millions d euros, le paiement d euros étant intervenu le 1 er décembre, le solde étant payable le 1 er décembre au plus tard. Le caractère équitable de cette opération pour les actionnaires minoritaires de Kaufman & Broad S.A. a été attesté par Dome Close Brothers Fairness. Ce montant de 85 millions est comptabilisé à l actif du bilan à titre de paiement d avance et donne lieu à une prise en charge linéaire. Afin de faire face à cette première échéance de 65 millions d euros, Kaufman & Broad S.A. a eu recours à plusieurs tirages de sa ligne de crédit syndiquée durant le. Dans le cadre du plan de stock options no 1 autorisé par l assemblé générale du 30 octobre 1997, la société bénéficie d un engagement de cession d actions de la part de Kaufman & Broad International Inc. Dans ce cadre, au 31 mai, Kaufman & Broad S.A., avait appelé le solde des actions exerçables au titre de ce plan soit un nombre total de actions au prix unitaire contractuel de 4,12 b afin de faire face à l exercice éventuel d options par les bénéficiaires. Kaufman & Broad S.A. a également procédé à l achat sur le marché de actions propres pour une valeur de 11,9 millions d euros destinées au plan de stock option no 2 de juillet Evénement postérieur à la clôture. Aucun autre événement significatif n est intervenu depuis l arrêté semestriel des comptes. 7. Perspectives. Les perspectives d activité sur le second sont d ores et déjà bonnes : Au 31 mai, le Backlog Logement (carnet de commandes) s élevait à 849,5 millions d euros (HT) en progression de 56,3 % par rapport au 31 mai. Il représente 8,7 mois d activité logements ; A la même date, Kaufman & Broad S.A. comptait 187 programmes de logements en cours de commercialisation dont 58 en Ile-de-France et 129 en régions, soit un total de logements à la vente. Au troisième trimestre, 41 lancements de programmes sont prévus (contre 35 à la même période l an dernier) : 15 lancements en Ile-de-France représentant 906 logements et 26 lancements en régions représentant logements. La progression du résultat d exploitation et du résultat net à un rythme très supérieur à la croissance de l activité du s explique par l excellent niveau de marge dégagé par nos opérations. Celui-ci repose sur l application dans la durée d une stratégie ciblée aussi bien géographiquement qu en termes de clientèle et de produits. Pour l ensemble de l exercice, dans un contexte économique comparable et compte tenu du niveau élevé de son backlog, les objectifs attendus sont une croissance du chiffre d affaires global de l ordre de 15 à 20 %, ainsi que le maintien de la marge brute à un niveau élevé. 8. Point sur la mise en place des normes IFRS. En application du règlement européen sur les normes internationales et de la norme IFRS 1, première adoption des IFRS, les comptes consolidés du groupe Kaufman & Broad seront établis selon les normes comptables internationales au titre de l exercice clos le 30 novembre 2006 avec un comparatif au titre de l exercice clos le 30 novembre établis selon les mêmes normes. Afin de publier cette information comparative, le groupe devra préparer un bilan d ouverture au 1 er décembre point de départ pour appliquer les normes IAS/IFRS et date à laquelle les impacts du passage seront enregistrés en capitaux propres. Toutefois le groupe étudie l opportunité de présenter dès l exercice clos au 30 novembre un jeu de comptes aux normes IFRS. Dans ce contexte, le groupe a mis en place un projet de conversion aux normes IAS / IFRS en A ce stade du projet, le groupe a identifié les principales divergences entre les principes et méthodes de comptabilisation, d évaluation et de présentation définies par les normes IAS/IFRS et les principes et méthodes comptables actuellement suivis par le groupe. En l absence de norme spécifique à l activité de «Promotion construction» pour la reconnaissance du chiffre d affaires et du résultat à l avancement dans le cadre de la loi Vefa (Vente en l état futur d achèvement), les principales normes susceptibles d avoir un impact sur les comptes du groupe sont les normes IAS 11 sur les contrats de construction/ IAS 18 sur la reconnaissance des revenus, IAS 2 sur les stocks, IAS 39 sur les instruments financiers (trésorerie et endettement), IAS 23 sur les coûts d emprunts et IFRS 2 sur les paiements sur base d actions. En l état actuel de nos travaux, il apparaît que les autres normes ne devraient pas avoir d impact significatif. Les principaux impacts identifiés dans les principes comptables sont les suivants : Amortissement des écarts d acquisition. Conformément aux normes IFRS, les écarts d acquisition ne sont plus amortissables. Des tests de dépréciation de la juste valeur de ces écarts d acquisition seront réalisés annuellement et dès lors qu il existe un indice de perte de valeur, conformément aux dispositions de la norme IAS 36 sur la dépréciation d actifs. Frais de publicité. Conformément aux normes IFRS, l intégralité de nos dépenses de publicité constitueront une charge de période ; actuellement, les dépenses relatives aux programmes immobiliers sont incorporées aux stocks. Frais financiers. Le groupe examine actuellement l option offerte par la norme IAS 23 sur l incorporation des coûts d emprunts aux stocks. L incorporation des frais financiers supportés dans le cadre du développement des programmes est la pratique actuelle du groupe. Par ailleurs les frais de mise en place d emprunt comptabilisés actuellement en charges à répartir et étalés sur la durée des emprunts seront intégrés au coût des emprunts. Ce reclassement n aura pas d impact significatif sur le résultat. Frais fonciers, techniques et divers. Actuellement le groupe incorpore dans les stocks la part des frais des départements fonciers, technique et divers rattachables aux programmes immobiliers selon une clef de répartition qui tient compte de l activité de ses salariés. La conformité de cette pratique avec les normes IFRS est à l étude. Le groupe Kaufman & Broad attire l attention des lecteurs sur le fait que cette information est publiée au mieux de la connaissance dont le groupe dispose, d une part, en fonction de l état d avancement du projet et d autre part, de la connaissance des normes qui seront réellement applicables en Activité de la holding KB.S.A. Au cours du, le chiffre d affaires de la holding du groupe Kaufman & Broad s est élevé à 3,6 millions d euros. Les produits financiers se sont élevés à 14,2 millions d euros, contre 10,1 millions d euros de charges financières. Le résultat courant et le résultat net sont respectivement de 4,3 millions d euros, et 3,9 millions d euros. Informations complémentaires. Maisons individuelles en village S1 S1 S Réservations nettes (en unités) Réservations nettes (en milliers d euros - T.T.C.) Backlog (en milliers d euros - H.T.) Backlog (en mois d activité). 6,8 4,3 4,4 Livraisons (en LEU) Appartements S1 S1 S Réservations nettes (en unités) Réservations nettes (en milliers d euros - T.T.C.) Backlog (en milliers d euros - H.T.) Backlog (en mois d activité). 8,9 10,0 7,3 Livraisons (en LEU) Immobilier d entreprise S1 S1 S Réservations nettes (en m 2 ). N/S Réservations nettes (en milliers d euros - T.T.C.) Backlog (en milliers d euros - H.T.) C. Rapport sur l examen limité des comptes consolidés semestriels. Période du 1 er décembre au 31 mai. En notre qualité de commissaires aux comptes et en application de l article L du Code de commerce, nous avons procédé à : l examen limité du tableau d activité et de résultats consolidé présenté sous la forme de comptes consolidés semestriels de la société Kaufman & Broad S.A., relatifs à la période du 1 er décembre au 31 mai, tels qu ils sont joints au présent rapport ; la vérification des informations données dans le rapport semestriel. Ces comptes consolidés semestriels ont été établis sous la responsabilité du conseil d administration. Il nous appartient, sur la base de notre examen limité, d exprimer notre conclusion sur ces comptes. Nous avons effectué cet examen selon les normes professionnelles applicables en France ; ces normes requièrent la mise en œuvre de diligences limitées conduisant à une assurance, moins élevée que celle résultant d un audit, que les comptes consolidés semestriels ne comportent pas d anomalies signi-

7 30 Septembre BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES ficatives. Un examen de cette nature ne comprend pas tous les contrôles propres à un audit, mais se limite à mettre en œuvre des procédures analytiques et à obtenir des dirigeants et de toute personne compétente les informations que nous avons estimées nécessaires. Sur la base de notre examen limité, nous n avons pas relevé d anomalies significatives de nature à remettre en cause, au regard des règles et principes comptables français, la régularité et la sincérité des comptes consolidés semestriels, et l image fidèle qu ils donnent du patrimoine, de la situation financière, ainsi que du résultat de l ensemble constitué par les entreprises comprises dans la consolidation. Nous avons également procédé, conformément aux normes professionnelles applicables en France, à la vérification des informations données dans le rapport semestriel commentant les comptes consolidés semestriels sur lesquels a porté notre examen limité. Nous n avons pas d observation à formuler sur leur sincérité et leur concordance avec les comptes consolidés semestriels. Neuilly-sur-Seine et Paris-La Défense, le 20 juillet. Les commissaires aux comptes : Deloitte & Associés : HENRI LEJETTÉ ; Ernst & Young Audit : MARIE-HENRIETTE JOUD D. Rapport des commissaires aux comptes sur la distribution d un acompte sur dividendes. En notre qualité de commissaires aux comptes de la société Kaufman & Broad S.A. et en application des dispositions de l article L du Code commerce, nous avons établi le présent rapport relatif à la distribution d acompte sur dividendes. Il appartient au conseil d administration de la société de décider de répartir un acompte à valoir sur le dividende, d en fixer le montant et la date de répartition. Il lui revient également d arrêter les comptes établis en vue de cette distribution. Le bilan au 31 mai, joint au présent rapport, fait apparaître un bénéfice net distribuable, tel que défini par la loi, de ,36 b, et la distribution d acompte sur dividendes envisagée s élève à ,20 b hors actions propres. Il nous appartient de certifier que le bénéfice net distribuable est au moins égal au montant des acomptes envisagés. Nous avons effectué nos travaux selon les normes professionnelles applicables en France. Ces normes requièrent la mise en œuvre de diligences destinées à vérifier que le bilan de la société fait apparaître, au cours de la période du 1 er décembre au 31 mai, après constitution des amortissements et provisions nécessaires, ainsi que des sommes à porter en réserve en application de la loi ou des statuts et compte tenu du report bénéficiaire, la réalisation d un bénéfice net distribuable au moins égal au montant de l acompte sur dividendes dont la distribution est envisagée. Nous certifions que le bénéfice net distribuable au 31 mai est au moins égal au montant de l acompte sur dividendes dont la distribution est envisagée. Fait à Neuilly-sur-Seine et Paris-La-Défense, le 20 juillet. Les commissaires aux comptes : Deloitte & Associés : HENRI LEJETTÉ ; Ernst & Young Audit : MARIE-HENRIETTE JOUD. LOUVRE HOTELS (Filiale à 100 % de la Société du Louvre.) Société par actions simplifiée au capital de b. Siège social : 31, avenue Jean Moulin, Torcy R.C.S. Meaux. Les comptes annuels clos au 31 décembre, ont été approuvés par l assemblée générale ordinaire du 30 juin et publiés dans le journal d annonces légales «Les Annonces de la Seine» du 22 septembre MAN FINANCIAL Société anonyme au capital de b. Siège social : 1, rue de la Pépinière, Paris R.C.S. Paris. Les comptes annuels au 31 décembre, approuvés par l assemblée générale mixte du 26 mai, ont été publiés dans le journal d annonces légales «Le Publicateur Légal» du 23 septembre NATEXIS BANQUES POPULAIRES Société anonyme au capital de b. Siège social : 45, rue Saint-Dominique, Paris R.C.S. Paris. APE : 652 C. Siret : Situation au 30 juin. (Milliers d euros.) Actif Montant Caisse, banques centrales, C.C.P Effets publics et valeurs assimilées Créances sur les établissements de crédit Avue A terme Créances sur la clientèle Créances commerciales Autres concours à la clientèle Comptes ordinaires débiteurs Dont crédits acheteurs à long terme et accords de consolidation Obligations et autres titres à revenu fixe Actions et autres titres à revenu variable Participations et activité de portefeuille Parts dans les entreprises liées Crédit bail Location simple Immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles Actions propres Autres actifs Comptes de régularisation Total de l actif Passif Montant Banques centrales, C.C.P Dettes envers les établissements de crédit Avue A terme Dont affectés au aux financements institutionnels à l exportation Comptes créditeurs de la clientèle Comptes d épargne à régime spécial Avue Autres dettes Avue A terme Dettes représentées par un titre Bons de caisse Titres du marché interbancaire et titres de créances négociables Emprunts obligataires Autres passifs Comptes de régularisation Provisions pour risques et charges Provisions réglementées Dettes subordonnées Subventions d investissement Fonds pour risques bancaires généraux Capital Primes d émission Réserves Report à nouveau Total passif Hors bilan Montant Engagements donnés : Engagements de financement : Engagements en faveur d établissements de crédit Engagements en faveur de la clientèle Engagements de garantie : Engagements d ordre d établissements de crédit Engagements d ordre de la clientèle Engagements reçus : Engagements de financement : Engagements reçus d établissements de crédit Engagements de garantie : Engagements reçus d établissements de crédit

Résultats non audités et non arrêtés par le Conseil d'administration

Résultats non audités et non arrêtés par le Conseil d'administration 14/12/2006 Kaufman & Broad : Résultats annuels 2006 Résultats non audités et non arrêtés par le Conseil d'administration Résultats 2006 supérieurs aux prévisions o Chiffre d affaires : +22% o Marge brute

Plus en détail

Notes annexes aux comptes sociaux (extraits)_

Notes annexes aux comptes sociaux (extraits)_ Notes annexes aux comptes sociaux (extraits)_ Conformément à l article 16.1 du Code de commerce, la Société a opté pour la tenue de sa comptabilité en euros. Les notes ci-après constituent l annexe au

Plus en détail

ADA COMPTES CONSOLIDES CONDENSES

ADA COMPTES CONSOLIDES CONDENSES ADA COMPTES CONSOLIDES CONDENSES 30 JUIN 2015 1 SOMMAIRE A - Bilan consolidé... 3 B - Compte de résultat consolidé et état du résultat global consolidé... 4 C - Tableau de flux de trésorerie consolidés...

Plus en détail

TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards)

TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards) TRANSITION AUX NORMES IFRS (International Financial Reporting Standards) CONTEXTE En application du règlement européen n 1606/2002 adopté le 19 juillet 2002, les sociétés faisant appel public à l épargne

Plus en détail

DOCUMENT DE TRANSITION EN NORMES IFRS - Exercice 2005

DOCUMENT DE TRANSITION EN NORMES IFRS - Exercice 2005 DOCUMENT DE TRANSITION EN NORMES IFRS Exercice 2005 Le 31 janvier 2006 KAUFMAN & BROAD Transition aux normes IFRS Exercice 2005 1 SOMMAIRE CONTEXTE DE L ELABORATION DES INFORMATIONS FINANCIERES EN NORMES

Plus en détail

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2015

RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2015 Communiqué de presse Paris, le 8 juillet 2015 RESULTATS DU 1 ER SEMESTRE 2015 Nouvelle progression des réservations en valeur : +23,6% au 2015 après +32,1% sur l ensemble de 2014 Confirmation du caractère

Plus en détail

Groupe PwC Audit. États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007

Groupe PwC Audit. États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007 États financiers consolidés Exercice de 12 mois clos le 30 juin 2007 Sommaire 01 Bilan consolidé 5 02 Compte de résultat consolidé 6 03 Tableau de variation des capitaux propres consolidés 7 04 Tableau

Plus en détail

COMMUNIQUE DE MISE A DISPOSITION

COMMUNIQUE DE MISE A DISPOSITION COMMUNIQUE DE PRESSE POUR DIFFUSION IMMEDIATE COMMUNIQUE DE MISE A DISPOSITION DU RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL PARIS, le 31 juillet 2015 - Kaufman & Broad SA annonce la mise à disposition de son Rapport

Plus en détail

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS

RÈGLES D ÉVALUATION IFRS UNIBRA Société anonyme Siège social : avenue des Arts, 40 à 1040 Bruxelles n d entreprise : 0402833179 RÈGLES D ÉVALUATION IFRS Les principes comptables et les règles d évaluation appliqués aux comptes

Plus en détail

COMPTES SOCIAU X DE PERNOD RICARD SA

COMPTES SOCIAU X DE PERNOD RICARD SA 6 COMPTES SOCIAU X DE PERNOD RICARD SA COMPTE DE RÉSULTAT DE PERNOD RICARD SA 182 Pour les exercices clos aux 30 juin 2012 et 30 juin 2013 182 BILAN DE PERNOD RICARD SA 183 Pour les exercices clos aux

Plus en détail

Tradition Securities and Futures

Tradition Securities and Futures COMPTES ANNUELS au 31 décembre 2007 de Tradition Securities and Futures Tradition Securities & Futures BILAN AU 31 DECEMBRE 2007 (En milliers d euros) Notes 31.12.2007 31.12.2006 ACTIF Opérations interbancaires

Plus en détail

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié)

ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires. Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) ROCK ENERGY INC. Bilans consolidés intermédiaires Aux 30 juin 2009 et 31 décembre 2008 (non vérifié) (Tous les montants sont exprimés en milliers de dollars.) 30 juin 2009 31 décembre 2008 Actif Actif

Plus en détail

GROUPE ILIAD Etats financiers consolidés résumés 30 juin 2007 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE SEMESTRIEL...1

GROUPE ILIAD Etats financiers consolidés résumés 30 juin 2007 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE SEMESTRIEL...1 a GROUPE ILIAD Etats financiers consolidés résumés 30 juin 2007 SOMMAIRE COMPTE DE RESULTAT CONSOLIDE SEMESTRIEL...1 BILAN CONSOLIDE SEMESTRIEL : ACTIF...2 BILAN CONSOLIDE SEMESTRIEL : PASSIF...3 TABLEAU

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014

États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 30 juin 2015 et 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés pour les périodes de trois mois terminées les 2015 et 2014 (non audités et non examinés par les auditeurs indépendants) États consolidés intermédiaires

Plus en détail

Rapport de gestion. Présentation commerciale. Comptes consolidés

Rapport de gestion. Présentation commerciale. Comptes consolidés Rapport de gestion Présentation commerciale Comptes consolidés 2009 Présentation commerciale Comptes consolidés Sommaire 4 Bilan consolidé 6 Compte de résultat consolidé 7 Tableau des flux de trésorerie

Plus en détail

TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES

TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES TABLEAU DE VARIATION DES CAPITAUX PROPRES Capital Réserves Résultat Capitaux propres Totaux Dont Part des tiers Au 1 er janvier 2005 873.168 3.551.609-842.682 3.582 095 456.924 Affectation résultat 2004-842.682

Plus en détail

Résultats annuels au 30 juin 2008

Résultats annuels au 30 juin 2008 Société Centrale des Bois et Scieries de la Manche Société Anonyme au capital de 32 205 872,50 euros Siège social : 12 rue Godot de Mauroy, 75009 Paris RCS Paris 775 669 336 Paris, le 23 octobre 2008 Résultats

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CREDIT ENTREPRISES

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CREDIT ENTREPRISES PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) LA BANQUE POSTALE CREDIT ENTREPRISES Société par actions simplifiée au capital de 220 000 000. Siège social : 115, rue

Plus en détail

UE 214 COMPTABILITÉ ET AUDIT 2012-2013

UE 214 COMPTABILITÉ ET AUDIT 2012-2013 UE 214 COMPTABILITÉ ET AUDIT 2012-2013 Application 3 Séance 10 Corrigé de l application de la série 2 du cours à distance CONSOLIDATION DES COMPTES Chérif-Jacques ALLALI Institut National des Techniques

Plus en détail

ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS EXERCICE 2006

ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS EXERCICE 2006 ANNEXE AUX COMPTES ANNUELS EXERCICE 2006 1. ÉVÉNEMENTS SIGNIFICATIFS DE L EXERCICE En début d exercice 2006 la société a acquis la totalité des titres de la société Cryologistic Développement, holding

Plus en détail

FORAGE ORBIT GARANT INC. État consolidé des résultats et du résultat étendu

FORAGE ORBIT GARANT INC. État consolidé des résultats et du résultat étendu États financiers Troisième trimestre terminé le 31 mars 2010 État consolidé des résultats et du résultat étendu PRODUITS TIRÉS DE CONTRATS 28 808 727 27 694 738 76 867 648 76 916 747 COÛT DES PRODUITS

Plus en détail

ANALYSE DE LA TRANSITION DES NORMES FRANCAISES AUX NORMES IFRS

ANALYSE DE LA TRANSITION DES NORMES FRANCAISES AUX NORMES IFRS ANALYSE DE LA TRANSITION DES NORMES FRANCAISES AUX NORMES 1 CONTEXTE DE LA PUBLICATION 2 PRINCIPES RETENUS POUR LA PREPARATION DES PREMIERS ETATS FINANCIERS DU GROUPE EN 3 ANALYSE DE LA TRANSITION DU BILAN

Plus en détail

ADOPTION DU REFERENTIEL COMPTABLE INTERNATIONAL IFRS ( International Financial Reporting Standards) PRINCIPALES DIVERGENCES ET CHIFFRAGE DES IMPACTS

ADOPTION DU REFERENTIEL COMPTABLE INTERNATIONAL IFRS ( International Financial Reporting Standards) PRINCIPALES DIVERGENCES ET CHIFFRAGE DES IMPACTS ADOPTION DU REFERENTIEL COMPTABLE INTERNATIONAL IFRS ( International Financial Reporting Standards) PRINCIPALES DIVERGENCES ET CHIFFRAGE DES IMPACTS Les comptes consolidés du groupe SILIC sont établis,

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL Groupe Vétoquinol Rapport financier semestriel au 30 juin 2009 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2009 VETOQUINOL 34 rue du Chêne Sainte Anne Magny-Vernois 70204 Lure Cedex France www.vetoquinol.com 1 Groupe

Plus en détail

B.O. N 3087 du Mardi 29 Avril 2008 Page -1- AVIS DES SOCIETES

B.O. N 3087 du Mardi 29 Avril 2008 Page -1- AVIS DES SOCIETES B.O. N 3087 du Mardi 29 Avril 2008 Page -1- AVIS DES SOCIETES ETATS FINANCIERS ESSOUKNA Siège social : 46, rue Tarek Ibn Ziyed Mutuelleville -1082 Tunis Mahrajène- La Société Essoukna publie ci-dessous,

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER 2012

RAPPORT FINANCIER 2012 RAPPORT FINANCIER 2012 BILAN CONSOLIDÉ IFRS AU 31 DÉCEMBRE 2012 Actif (en milliers d euros) Notes Montant brut Exercice 2012 Amort. Prov. Montant net Exercice 2011 Montant net Actifs non courants Immobilisations

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDÉS EXERCICE 2013

COMPTES CONSOLIDÉS EXERCICE 2013 4 COMPTES CONSOLIDÉS EXERCICE 2013 1 Compte de résultat consolidé 2 2 État de résultat global consolidé 3 3 Bilan consolidé 4 4 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 5 Tableau de variation des capitaux

Plus en détail

22362 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES

22362 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 22362 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES méthos comptables relatives à la reconnaissance du revenu et s informations s y rapportant fournies dans cette note et nous nous sommes assurés la correcte

Plus en détail

1. Introduction. 1.1. Changement de référentiel comptable

1. Introduction. 1.1. Changement de référentiel comptable 1 SOMMAIRE 1. Introduction...3 1.1. Changement de référentiel comptable...3 1.2. Calendrier de transition aux normes IAS/IFRS...3 1.3. Organisation du projet de conversion...4 1.4. Retraitements liés à

Plus en détail

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008

Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008 Communiqué annuel de BSB sur l exercice 2008 Louvain-la-Neuve, le 27 mars 2009, 16h00 Information réglementée 1. CROISSANCE ET PROFITABILITÉ : BSB TIENT SES PROMESSES! La croissance de la société s est

Plus en détail

Passage aux normes IAS IFRS

Passage aux normes IAS IFRS Passage aux normes IAS IFRS (informations non auditées) Groupe SILICOMP SA au capital de 674.309,85 Euros Siège social : 195, rue Lavoisier ZIRST BP 1 38 330 MONTBONNOT SAINT MARTIN 345 039 416 RCS GRENOBLE

Plus en détail

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

SOCIETE DE TAYNINH RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL. A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 SOCIETE DE TAYNINH 2013 RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL A. Rapport d activité pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 B. Etats financiers au 30 juin 2013 C. Rapport des commissaires aux comptes

Plus en détail

COMMUNIQUE DE PRESSE BOUYGUES

COMMUNIQUE DE PRESSE BOUYGUES Le 1 er mars 2006 COMMUNIQUE DE PRESSE BOUYGUES FORTE CROISSANCE DE L ACTIVITE ET DES RESULTATS RESULTAT NET 2005 : 832 MILLIONS D EUROS HAUSSE DU DIVIDENDE PAR ACTION : 0,90 EURO (+20%) 2005 a été, de

Plus en détail

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée

Normes internationales d information financière États financiers modèles 2011 sans application anticipée Normes internationales d information financière États financiers modèles sans application anticipée 1 États financiers pour l exercice 31 décembre Les états financiers modèles de la pour l exercice 31

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES SEMESTRIELS DU GROUPE LISI ELEMENTS FINANCIERS AU 30 JUIN 2005 AUX NORMES IFRS

COMPTES CONSOLIDES SEMESTRIELS DU GROUPE LISI ELEMENTS FINANCIERS AU 30 JUIN 2005 AUX NORMES IFRS COMPTES CONSOLIDES SEMESTRIELS DU GROUPE LISI ELEMENTS FINANCIERS AU 30 JUIN 2005 AUX NORMES IFRS A B C D E F G Compte de résultat consolidé Bilan consolidé Tableau des flux de trésorerie consolidés Variation

Plus en détail

i n f o r m a t i o n s

i n f o r m a t i o n s i n f o r m a t i o n s Paris, le 6 septembre 2005 Communiqué de Presse RESULTATS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 Solides performances au 1 er semestre 2005 Le Conseil de Surveillance d Air Liquide, qui s est

Plus en détail

Assemblée Générale. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Nobody s Unpredictable

Assemblée Générale. Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque. Nobody s Unpredictable Cliquez pour modifier le style des sous-titres du masque Que va-t-elle dire? Que va-t-il entendre? Quelles sont ses intentions? Assemblée Générale Nobody s Unpredictable Sommaire Le marché et Ipsos La

Plus en détail

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CRÉDIT ENTREPRISES

PUBLICATIONS PÉRIODIQUES LA BANQUE POSTALE CRÉDIT ENTREPRISES PUBLICATIONS PÉRIODIQUES SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES (COMPTES ANNUELS) LA BANQUE POSTALE CRÉDIT ENTREPRISES Société par actions simplifiée au capital de 220 000 000. Siège social : 115 rue de

Plus en détail

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités

EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités Actif EXFO inc. Bilans consolidés intermédiaires condensés non audités (en milliers de dollars US) Au Au 31 août Actif à court terme Espèces 43 418 $ 25 864 $ Placements temporaires 958 1 487 Comptes débiteurs

Plus en détail

Rapport de Gestion 2008

Rapport de Gestion 2008 Rapport de Gestion 2008 2 ème partie : Rapports Financiers A. Comptes consolidés Exercice clos le 31 décembre 2008 Présentation Commerciale Groupe Affine Comptes consolidés au 31 décembre 2008 Page 2 SOMMAIRE

Plus en détail

PASSAGE AUX NORMES IFRS

PASSAGE AUX NORMES IFRS PASSAGE AUX NORMES IFRS L Union Européenne a choisi d adopter le référentiel comptable IFRS (International Financial Reporting Standards) émis par l IASB (International Accounting Standards Board) : en

Plus en détail

ARTEA Société anonyme au capital de 6.925.371,60 EUR Siège social : 55 avenue Marceau, 75116 Paris 384 098 364 R.C.S. Paris

ARTEA Société anonyme au capital de 6.925.371,60 EUR Siège social : 55 avenue Marceau, 75116 Paris 384 098 364 R.C.S. Paris ARTEA Société anonyme au capital de 6.925.371,60 EUR Siège social : 55 avenue Marceau, 75116 Paris 384 098 364 R.C.S. Paris RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 1 er janvier 2015 30 juin 2015 COMPTES CONSOLIDES

Plus en détail

Financer la méthanisation agricole Rapport financier semestriel Au 30 juin 2014

Financer la méthanisation agricole Rapport financier semestriel Au 30 juin 2014 Financer la méthanisation agricole Rapport financier semestriel Au 30 juin 2014 Société en commandite par actions au capital de 4 425 816 Siège social : 7 rue Greffulhe 75008 Paris RCS Paris B 539 411

Plus en détail

Rapport des Commissaires aux comptes sur les comptes annuels

Rapport des Commissaires aux comptes sur les comptes annuels Rapport des Commissaires aux comptes sur les comptes annuels Société Générale Exercice clos le 31 décembre 2012 En exécution de la mission qui nous a été confiée par votre Assemblée générale, nous vous

Plus en détail

------------------------------------------------ Rapport Financier Annuel 2012 ------------------------------------------------ Sommaire

------------------------------------------------ Rapport Financier Annuel 2012 ------------------------------------------------ Sommaire RAPPORT FINANCIER ANNUEL 2012 Sommaire Attestation du responsable.. 2 Comptes consolidés.. 3 Rapport des Commissaires aux comptes sur les comptes consolidés.. 27 Comptes sociaux 29 Rapport des Commissaires

Plus en détail

Transition aux normes IFRS. Informations financières consolidées préliminaires 2004

Transition aux normes IFRS. Informations financières consolidées préliminaires 2004 Transition aux normes IFRS Informations financières consolidées préliminaires 2004 Compte de résultat consolidé IFRS préliminaire 4 Bilan consolidé IFRS préliminaire 5 Tableau de variation des capitaux

Plus en détail

Rapport financier 2010

Rapport financier 2010 Rapport financier 2010 PagesJaunes Groupe Société anonyme à Conseil d administration au capital de 56 196 950,80 euros Siège social : 7 avenue de la Cristallerie - 92317 Sèvres Cedex R.C.S. Nanterre 552

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2015

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2015 RADIAN Société anonyme à Conseil d'administration au capital de 750.000 euros Siège social : 12, place des Etats-Unis 92 127 MONTROUGE CEDEX 352 020 150 RCS NANTERRE RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2015 Le

Plus en détail

20.3 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014

20.3 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS AU 31 DÉCEMBRE 2014 AU 31 DÉCEMBRE 2014 Bilan consolidé 86 État du compte de résultat consolidé 88 État du résultat global consolidé 89 Variation de la trésorerie consolidée 90 Variation des capitaux propres consolidés 91

Plus en détail

TRANSITION AUX IFRS SOMMAIRE

TRANSITION AUX IFRS SOMMAIRE TRANSITION AUX IFRS SOMMAIRE Transition aux IFRS : compte de résultat consolidé IFRS préliminaire 31/12/24 Transition aux IFRS : bilan actif consolidé IFRS préliminaire 31/12/24 Transition aux IFRS : bilan

Plus en détail

S.A.S. MOB'ILÔT 42 AV RAYMOND POINCARE

S.A.S. MOB'ILÔT 42 AV RAYMOND POINCARE 42 AV RAYMOND POINCARE Dossier financier de l'exercice en Euros Période du 01/01/2012 au 31/12/2012 Activité principale de l'entreprise : LOCATION BIENS CORPORELS ET INCORPORELS Nous vous présentons ci-après

Plus en détail

EUTELSAT COMMUNICATIONS S.A. SOMMAIRE DES COMPTES ANNUELS. Bilans aux 30 juin 2009 et 30 juin 2010... 1

EUTELSAT COMMUNICATIONS S.A. SOMMAIRE DES COMPTES ANNUELS. Bilans aux 30 juin 2009 et 30 juin 2010... 1 SOMMAIRE DES COMPTES ANNUELS Bilans aux 30 juin 2009 et 30 juin 2010... 1 Comptes de résultat pour les exercices clos aux 30 juin 2009 et 30 juin 2010... 3 Tableaux des flux de trésorerie pour les exercices

Plus en détail

COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005

COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 COMPTES SEMESTRIELS CONSOLIDES AU 30 JUIN 2005 (En millions d'euros) ACTIF I. - Bilan consolidé (IFRS) PASSIF RUBRIQUES 30/06/2005 31/12/2004 30/06/2004 RUBRIQUES 30/06/2005 31/12/2004 30/06/2004 IFRS

Plus en détail

IV. Rapport Financier

IV. Rapport Financier IV. Rapport Financier 1. Bilan au 31 décembre 2014 page 2 2. Compte de Résultat 2014 page 3 3. Commentaires annexes aux comptes 2014 page 5 4. Etat des Immobilisations page 13 5. Etat des Amortissements

Plus en détail

1 LES COMPTES INDIVIDUELS ET CONSOLIDÉS

1 LES COMPTES INDIVIDUELS ET CONSOLIDÉS 1 LES COMPTES INDIVIDUELS ET CONSOLIDÉS Cas 1 BILAN ET COMPTE DE RÉSULTAT INDIVIDUELS ÉNONCÉ La balance, après retraitements d inventaire, au 31 décembre N, de la société Alpha vous est présentée en annexe

Plus en détail

COMPTES CONSOLIDES GROUPE PIZZORNO ENVIRONNEMENT GROUPE PIZZORNO ENVIRONNEMENT COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2008

COMPTES CONSOLIDES GROUPE PIZZORNO ENVIRONNEMENT GROUPE PIZZORNO ENVIRONNEMENT COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2008 1 COMPTES CONSOLIDES COMPTES CONSOLIDES AU 31 DECEMBRE 2008 2 BILAN CONSOLIDE AU 31 DECEMBRE 2008 (en K ) ACTIF Notes 31/12/2008 Retraité (*) ACTIFS NON-COURANTS Goodwill 4.1.1 11 160 11 161 Immobilisations

Plus en détail

CORPORATION DATACOM WIRELESS

CORPORATION DATACOM WIRELESS États financiers de CORPORATION DATACOM WIRELESS pour les périodes de trois mois arrêtées les 31 mars 2008 et 2007 États financiers États financiers Bilans... 1 États des résultats et du résultat étendu...

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 2012

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 2012 1 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 2012 BILAN CONSOLIDE 2012 ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 2012 (En Dinars Tunisien) Notes 2012 2011 Goodwill Autres immobilisations incorporelles Immobilisations corporelles -

Plus en détail

G Annexe. RÉSOLUTIONS SOUMISES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE du 24 mai 2011. Résolutions soumises à l Assemblée générale mixte du 24 mai 2011...

G Annexe. RÉSOLUTIONS SOUMISES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE du 24 mai 2011. Résolutions soumises à l Assemblée générale mixte du 24 mai 2011... G Annexe RÉSOLUTIONS SOUMISES À L ASSEMBLÉE GÉNÉRALE MIXTE du 24 mai 2011...514 DOCUMENT DE RÉFÉRENCE 2010 EDF 513 G ANNEXE Ordre du jour À TITRE ORDINAIRE : Approbation des rapports et comptes annuels

Plus en détail

e-services Ile-de-France

e-services Ile-de-France 9 Novembre 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 28281 Sans remettre en cause la conclusion exprimée ci-dessus, nous attirons votre attention sur : La note 73 de l annexe qui expose les options

Plus en détail

Communication financière sur les impacts chiffrés au 31/12/2004 du passage aux normes IAS/IFRS. Caisse Régionale de Toulouse et du Midi Toulousain

Communication financière sur les impacts chiffrés au 31/12/2004 du passage aux normes IAS/IFRS. Caisse Régionale de Toulouse et du Midi Toulousain Communication financière sur les impacts chiffrés au 31/12/2004 du passage aux normes IAS/IFRS 1 Caisse Régionale de Toulouse et du Midi Toulousain Conditions de constitution des éléments chiffrés Les

Plus en détail

Rivoli Avenir Patrimoine

Rivoli Avenir Patrimoine Rivoli Avenir Patrimoine Valorisez votre patrimoine en investissant indirectement dans de l immobilier d entreprise, avec la SCPI Rivoli Avenir Patrimoine 34/36 rue du Louvre - Paris (75) Durée d investissement

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 31 mars 2011. Sommaire

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 31 mars 2011. Sommaire Informations financières consolidées non auditées au 31 mars 2011 2011 LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 31 mars 2011 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau

Plus en détail

Rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels

Rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels MAZARS Fonds de Garantie des Assurances de Personnes Rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels Exercice clos le 31 décembre 2014 MAZARS MAZARS 61, RUE HENRI REGNAULT 92075 PARIS - LA DFENSE

Plus en détail

Passage aux normes IFRS 2004

Passage aux normes IFRS 2004 Passage aux normes IFRS 2004 Comptes consolidés au 31 décembre 2004 1 Passage aux normes IFRS 2004 Maroc Telecom Sommaire 1. Introduction 2. Description des retraitements IFRS 3. Bilan consolidé et notes

Plus en détail

OXYMETAL. Compte de résultat consolidé. (En milliers d euros.) 30/06/05 Normes IFRS

OXYMETAL. Compte de résultat consolidé. (En milliers d euros.) 30/06/05 Normes IFRS 12 Octobre 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 24539 C. Rapport des commissaires aux comptes sur l information semestrielle 2005 (articles L. 232-7 du Code de commerce et 297-1 du décret du

Plus en détail

Note spécifique sur les modalités et les impacts de la 1 ère application des IFRS

Note spécifique sur les modalités et les impacts de la 1 ère application des IFRS Note spécifique sur les modalités et les impacts de la 1 ère application des IFRS En application du règlement européen 16/06/2002 du 19 juillet 2002 sur les normes internationales, les comptes consolidés

Plus en détail

États financiers consolidés intermédiaires résumés

États financiers consolidés intermédiaires résumés États financiers consolidés intermédiaires résumés Pour les périodes de 13 semaines closes le et le 5 mai 2013 (non audité, en milliers de dollars canadiens, sauf indication contraire) État consolidé intermédiaire

Plus en détail

Comptes consolidés au 30 juin 2008

Comptes consolidés au 30 juin 2008 Paris, le 6 octobre 2008 N 34-08 Comptes consolidés au 30 juin 2008 Maurel & Prom a procédé à la publication de son rapport financier semestriel le 29 août 2008 sur la base des comptes consolidés du Groupe

Plus en détail

Association Cinémathèque de Bretagne 2 Avenue Clémenceau 29 200 BREST

Association Cinémathèque de Bretagne 2 Avenue Clémenceau 29 200 BREST Association Cinémathèque de Bretagne 2 Avenue Clémenceau 29 200 BREST Comptes Annuels Du 1 er janvier au 31 décembre 2009 Martine Salaün Expert comptable Le 30 avril 2010 Armorique Expertise Audit Société

Plus en détail

Sommaire. RAPPORT FINANCIER - Exercice 2014 1 2 RAPPORT DE GESTION DU TRÉSORIER 6 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS 8 BILAN

Sommaire. RAPPORT FINANCIER - Exercice 2014 1 2 RAPPORT DE GESTION DU TRÉSORIER 6 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS 8 BILAN Sommaire 2 RAPPORT DE GESTION DU TRÉSORIER 6 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES COMPTES ANNUELS 8 BILAN 12 RAPPORT DU COMMISSAIRE AUX COMPTES SUR LES CONVENTIONS RÈGLEMENTÉES 13 COMPTE DE RÉSULTAT

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015

La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 COMMUNIQUÉ TROISIÈME TRIMESTRE 2015 La Banque Nationale divulgue ses résultats du troisième trimestre de 2015 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille.

Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE. L immobilier de commerce français en portefeuille. Gemmeo Commerce SCPI À CAPITAL VARIABLE L immobilier de commerce français en portefeuille. AVERTISSEMENT Facteurs de risques Avant d investir dans une société civile de placement immobilier (ci-après,

Plus en détail

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2015 au 30 Juin 2015. Page 1 sur 16

ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS. Données consolidées. Du 1 er Janvier 2015 au 30 Juin 2015. Page 1 sur 16 ETATS FINANCIERS SEMESTRIELS Données consolidées Du 1 er Janvier 2015 au 30 Juin 2015 Page 1 sur 16 SOMMAIRE 1. Principes et méthodes de consolidation 2. Evénements significatifs postérieurs à la clôture

Plus en détail

Rapport financier. Le présent document constitue le rapport financier semestriel prévu par l article L 451-1-2-III du Code monétaire et financier.

Rapport financier. Le présent document constitue le rapport financier semestriel prévu par l article L 451-1-2-III du Code monétaire et financier. Rapport financier 1 er semestre 2012 Le présent document constitue le rapport financier semestriel prévu par l article L 451-1-2-III du Code monétaire et financier. Il a été déposé auprès de l Autorité

Plus en détail

Transition aux IFRS. Présentation Analystes. 31 mars 2005. «Se fonder sur nos valeurs,...inventer notre futur»

Transition aux IFRS. Présentation Analystes. 31 mars 2005. «Se fonder sur nos valeurs,...inventer notre futur» 31 mars 2005 Transition aux IFRS Présentation Analystes «Se fonder sur nos valeurs,...inventer notre futur» Département Relations Investisseurs +33 (0)1 45 19 52 26 carole.imbert@bicworld.com lucile.jestin@bicworld.com

Plus en détail

Fonds Solidarité Sida Afrique. Rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels. (Exercice clos le 31 décembre 2014)

Fonds Solidarité Sida Afrique. Rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels. (Exercice clos le 31 décembre 2014) Fonds Solidarité Sida Afrique Rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels ( clos le 31 décembre 2014) Rapport du commissaire aux comptes sur les comptes annuels ( clos le 31 décembre 2014)

Plus en détail

CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers

CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES PCGR DU CANADA Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers WWW.BDO.CA CERTIFICATION ET COMPTABILITÉ COMPARAISON DES NORMES IFRS ET DES Édition n 15 : IAS 1, Présentation Des États Financiers Les normes IFRS et les PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur

Plus en détail

SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES ACTIELEC TECHNOLOGIES. 14 Octobre 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 24663

SOCIÉTÉS COMMERCIALES ET INDUSTRIELLES ACTIELEC TECHNOLOGIES. 14 Octobre 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 24663 14 Octobre 2005 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 24663 PUBLICATIONS PÉRIODIQUES (COMPTES ANNUELS, SITUATIONS TRIMESTRIELLES, TABLEAUX D ACTIVITÉ ET DE RÉSULTATS, CHIFFRES D AFFAIRES, INVENTAIRES

Plus en détail

Retrait du statut d établissement de crédit accordé par l Autorité de Contrôle Prudentiel en juin 2013

Retrait du statut d établissement de crédit accordé par l Autorité de Contrôle Prudentiel en juin 2013 COFITEMCOFIMUR CHANGE DE NOM ET DEVIENT COMMUNIQUE DE PRESSE 30 JUILLET 2013 Résultats de l exercice clos au 30 juin 2013 PARIS, le 30 juillet 2013 Le Conseil d administration de CofitemCofimur s est réuni

Plus en détail

26590 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES

26590 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 26590 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 27 Octobre Sociétés Chiffre d affaires Capitaux propres avant résultat Résultat courant Résultat net Dijon Beton.... 11 300 4 189 1 057 657 Espace Plus....

Plus en détail

UE 214 COMPTABILITÉ ET AUDIT 2012-2013

UE 214 COMPTABILITÉ ET AUDIT 2012-2013 UE 214 COMPTABILITÉ ET AUDIT 2012-2013 Application 3 Séances 6 à 12 Application de la série 2 du cours à distance CONSOLIDATION DES COMPTES Chérif-Jacques ALLALI Institut National des Techniques Economiques

Plus en détail

FONCIERE 7 INVESTISSEMENT RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015

FONCIERE 7 INVESTISSEMENT RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015 FONCIERE 7 INVESTISSEMENT RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN 2015 Siège : 2, rue de BASSANO - 75116 PARIS N Siret : 486 820 152 00107 FONCIERE 7 INVESTISSEMENT RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL AU 30 JUIN

Plus en détail

PRINCIPAUX INDICATEURS

PRINCIPAUX INDICATEURS 30 juin 2006 RESULTAT DE L DE L EXERCICE 2005 2005-200 2006 (Période du 1 er avril 2005 au 31 mars 2006) PRINCIPAUX INDICATEURS Chiffres Chiffres Chiffres En millions d euros consolidés consolidés consolidés

Plus en détail

Réunion de présentation des impacts IFRS sur les comptes de LVMH. 31 mars 2005

Réunion de présentation des impacts IFRS sur les comptes de LVMH. 31 mars 2005 Réunion de présentation des impacts IFRS sur les comptes de LVMH 31 mars 2005 2 Disclaimer L information contenue dans ce document est basée sur les normes IFRS telles que connues à ce jour. Néanmoins,

Plus en détail

Société en commandite par actions au capital de 10 961 739 euros R.C.S. PARIS 308 382 035 Siège social : 78, rue de Rivoli, 75004 Paris France

Société en commandite par actions au capital de 10 961 739 euros R.C.S. PARIS 308 382 035 Siège social : 78, rue de Rivoli, 75004 Paris France RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2015 Société en commandite par actions au capital de 10 961 739 euros R.C.S. PARIS 308 382 035 Siège social : 78, rue de Rivoli, 75004 Paris France Adresse postale : 57-59,

Plus en détail

Comptes 2007 Rapport de Gestion du Conseil D administration Informations complémentaires pour le document de référence

Comptes 2007 Rapport de Gestion du Conseil D administration Informations complémentaires pour le document de référence Comptes 2007 Rapport de Gestion du Conseil D administration Informations complémentaires pour le document de référence Le Document de Référence de L Oréal est constitué de deux tomes : > une plaquette

Plus en détail

Total Passif 316,0 310,6

Total Passif 316,0 310,6 Acanthe Développement RESULTATS ANNUELS 2014 Faits Marquants Paris, le 24 Avril 2015 Patrimoine Immobilier 295 Millions d euros Résultat net consolidé (part du groupe) 1.533 K ANR 1,2882 / action Cours

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES au 31 décembre 2009 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES COMPTE DE RESULTAT DE L EXERCICE 2009 4 ETAT DU RESULTAT NET ET DES VARIATIONS D ACTIFS ET DE PASSIFS COMPTABILISEES

Plus en détail

ADOPTION DES NORMES IAS/IFRS : PRESENTATION DES EFFETS DE LA CONVERSION

ADOPTION DES NORMES IAS/IFRS : PRESENTATION DES EFFETS DE LA CONVERSION ADOPTION DES NORMES IAS/IFRS : PRESENTATION DES EFFETS DE LA CONVERSION 1 Conditions de constitution des éléments chiffrés Les chiffres présentés sont établis conformément au corps de normes IFRS adopté

Plus en détail

25366 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES

25366 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 25366 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 18 Octobre C. Rapport des commissaires aux comptes sur l examen limité des comptes semestriels consolidés au 30 juin. Mesdames, Messieurs, En notre qualité

Plus en détail

ASSOCIATION LANAUD STATION STATION DE LANAUD 87220 BOISSEUIL COMPTES ANNUELS

ASSOCIATION LANAUD STATION STATION DE LANAUD 87220 BOISSEUIL COMPTES ANNUELS ASSOCIATION LANAUD STATION STATION DE LANAUD 87220 BOISSEUIL COMPTES ANNUELS du 01/07/2010 au 30/06/2011 ASSOCIATION LANAUD STATION Exercice du 01/07/2010 au 30/06/2011 Sommaire Attestation de Présentation

Plus en détail

Rapport du Commissaire aux Comptes

Rapport du Commissaire aux Comptes Rapport du Commissaire aux Comptes 2010 10 A Messieurs les Membres de l Assemblée Générale Ordinaire de la SPA GULF BANK ALGERIA (AGB) OBJET : Rapport de certification Messieurs ; Dans le cadre de notre

Plus en détail

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013

EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 GENERALE DE SANTE SOCIETE ANONYME AU CAPITAL DE 42.320.396,25 EUROS SIEGE SOCIAL : 96, AVENUE D IENA 75116 PARIS RCS PARIS 383 699 048 EXPOSE SOMMAIRE DE L ACTIVITE 2013 Mesdames, Messieurs les Actionnaires,

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Premier semestre 2011 - 2 - Etats financiers consolidés au 30 juin 2011 SOMMAIRE ETATS FINANCIERS CONSOLIDES COMPTE DE RESULTAT DU PREMIER SEMESTRE 2011 ETAT DU RESULTAT NET

Plus en détail

20 Octobre 2004 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES

20 Octobre 2004 BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 20 Octobre BULLETIN DES ANNONCES LÉGALES OBLIGATOIRES 25569 C. Rapport sur l examen limité des comptes consolidés semestriels. En notre qualité de commissaires aux comptes et en application de l article

Plus en détail

transiationnelles de Paris (IHU-A-ICM)

transiationnelles de Paris (IHU-A-ICM) 47, boulevard de l Hôpital 75013 PARIS Institut des Neurosciences Exercice clos le 31 décembre 2013 Hôpital de la Pitié Salpêtrière Fondation de Coopération Scientifique transiationnelles de Paris (IHU-A-ICM)

Plus en détail

MESSAGE AUX ACTIONNAIRES. Chers actionnaires,

MESSAGE AUX ACTIONNAIRES. Chers actionnaires, MESSAGE AUX ACTIONNAIRES Chers actionnaires, Le chiffre d affaires pour le premier trimestre clos le 27 avril 2013 a diminué de 1,5 % pour s établir à 56,9 millions de dollars, contre 57,8 millions de

Plus en détail

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL

RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL RAPPORT FINANCIER SEMESTRIEL 2015 S O M M A I R E 1. ATTESTATION DU RESPONSABLE DU RAPPORT FINANCIER... 4 2. RAPPORT SEMESTRIEL D ACTIVITES... 5 2.1 FAITS MARQUANTS... 5 2.2 COMMENTAIRES SUR L ACTIVITÉ

Plus en détail

De la valeur d entreprise à la valeur des capitaux propres

De la valeur d entreprise à la valeur des capitaux propres De la valeur d entreprise à la valeur des capitaux propres Agnès PINIOT, Membre de la Commission Evaluation des entreprises de la Compagnie Nationale des Commissaires aux comptes (CNCC) Olivier PERONNET,

Plus en détail