Rapport de gestion annuel Exercice terminé le 31 décembre 2013

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Rapport de gestion annuel Exercice terminé le 31 décembre 2013"

Transcription

1 Rapport de gestion annuel Exercice terminé le 31 décembre 2013 Le présent rapport de gestion relatif aux résultats, à la situation financière et aux flux de trésorerie de Industries Lassonde inc. se doit d être lu en parallèle avec ses états financiers consolidés audités («états financiers consolidés») et les notes afférentes. En plus de contenir l analyse du quatrième trimestre terminé le 31 décembre 2013 et de l exercice terminé à cette date, le rapport tient compte de tout élément pouvant être considéré comme important survenu entre le 31 décembre 2013 et sa date d approbation par le conseil d administration de la Société, soit le 28 mars 2014 inclusivement. Il est à noter que les informations et les valeurs du présent rapport de gestion ont été préparées selon les Normes internationales d information financière («IFRS») et les interprétations actuellement publiées, en vigueur ou adoptées par anticipation s appliquant aux exercices se terminant le 31 décembre Les chiffres des périodes antérieures ont été retraités en raison de l adoption, au 1 er janvier 2013, de la version modifiée de la norme IAS 19 «Avantages du personnel». On trouvera des informations détaillées à ce sujet à la note 31 des états financiers consolidés de la Société pour la période terminée le 31 décembre 2013 et à la rubrique «Adoption d une norme IFRS modifiée» du présent rapport. Des renseignements complémentaires, dont la notice annuelle et les attestations des dirigeants relatives à l exercice financier 2013, sont également disponibles sur le site de SEDAR à l adresse suivante : À moins d indication contraire, la monnaie de présentation des données financières du présent document est le dollar canadien. Déclarations prospectives et utilisation d hypothèses et d estimations Toute déclaration contenue dans le présent rapport qui ne constitue pas un fait historique peut être considérée comme une déclaration prospective. Dans le présent rapport, les verbes «croire», «prévoir», «estimer» et d autres expressions similaires ainsi que la forme négative de ces termes ou de leurs variations indiquent en général des déclarations prospectives. Ces déclarations prospectives ne donnent pas de garantie quant à la performance future de Industries Lassonde inc. et elles sont assujetties à des risques connus et inconnus ainsi qu à des incertitudes pouvant faire en sorte que les perspectives, le rendement ou les résultats réels de Industries Lassonde inc. soient sensiblement différents du rendement ou des résultats futurs exprimés ou sous-entendus par ces déclarations. On trouvera des informations détaillées sur ces risques et incertitudes à la rubrique «Incertitudes et principaux facteurs de risque» du présent rapport. Page 1

2 La préparation des états financiers consolidés conformément aux IFRS exige que la direction exerce son jugement dans l application des méthodes comptables et qu elle utilise des hypothèses et des estimations qui ont une incidence sur les montants comptabilisés à titre d actifs, de passifs, de revenus et de charges dans les états financiers consolidés et sur les renseignements fournis quant aux passifs éventuels et actifs éventuels. Les principales hypothèses et estimations établies par la direction sont les suivantes : évaluation des revenus tirés de la vente de produits; évaluation des actifs; évaluation de la juste valeur des instruments financiers classés au niveau 3; regroupements d entreprises; évaluation des actifs et passifs au titre des prestations définies; et évaluation des impôts sur le résultat. Puisque le processus de présentation de l information financière suppose l utilisation d hypothèses et d estimations, les résultats réels portant sur les éléments faisant l objet de ces hypothèses et estimations pourraient différer de celles-ci. Pour plus d informations, se référer à la section «Hypothèses et estimations comptables significatives» du présent rapport. Profil de la Société Industries Lassonde inc. développe, fabrique et commercialise une vaste gamme de jus et boissons de fruits et de légumes. La Société est la deuxième plus grande productrice de jus et boissons de fruits prêts à boire de marque privée aux États-Unis et une importante productrice de sauces aux canneberges. De plus, la Société développe, fabrique et commercialise des produits alimentaires spécialisés tels que des bouillons et sauces à fondue, des soupes, des sauces à napper, du maïs sur épis en sachet, de la garniture à bruschetta, des tapenades, des pestos et des sauces pour pâtes et pizza. Elle importe aussi des vins sélectionnés de plusieurs pays d origine afin de les conditionner et de les commercialiser. Elle produit également du cidre de pomme et des boissons à base de vin. La Société exploite 14 usines situées au Canada et aux États-Unis et compte sur l expertise de près de employés pour offrir des produits de qualité supérieure. Les actions de Industries Lassonde inc. sont inscrites à la Bourse de Toronto. La Société possède quatre principales filiales en activité, soit A. Lassonde inc., Clement Pappas and Company, Inc. («CPC»), Spécialités Lassonde inc. et Vins Arista inc. Elle est active dans deux segments de marché, soit les ventes au détail et les ventes aux services alimentaires. Les ventes au détail, qui représentent sur une base annuelle environ 84 % des ventes totales, regroupent les ventes effectuées aux détaillants et grossistes en alimentation, dont les chaînes de supermarchés, les marchands indépendants, les grandes surfaces, les clubs-entrepôts ainsi que les grandes chaînes de pharmacies. Sur une base annuelle, les ventes aux services alimentaires comptent pour environ 16 % des ventes totales et regroupent les ventes effectuées aux restaurants, hôtels, hôpitaux, écoles et grossistes desservant ces établissements. Page 2

3 Les produits de marque nationale de la Société sont vendus dans des emballages variés et sous de nombreuses marques de commerce de propriété exclusive telles qu Antico, Arte Nova, Bistro Mundo, Bombay, Canton, Dublin s Pub, Everfresh, Fairlee, Flavür, Fruité, Grown Right, misangrina, Mont-Rouge, Oasis, Orange Maison, Pomme de Cœur, Rich n Ready, Rougemont, Ruby Kist, Sunlike, Tropical Grove ainsi que sous des marques de commerce dont la Société détient les droits d utilisation comme Allen s, Canadian Club, Del Monte, Graves, Mitchell s, Nature s Best, Old South et Tetley. Au plan géographique, la Société réalise, sur une base annuelle, environ 55 % de ses ventes au Canada, 44 % aux États-Unis et 1 % dans d autres pays. La Société procède au pressage de la pomme et de la canneberge ainsi qu au conditionnement du maïs sur épis. Ces opérations de transformation s échelonnent principalement du mois d août au mois de novembre. Elles sont réalisées à partir des récoltes et accroissent le niveau des stocks lors du dernier trimestre de l exercice. Performance globale Les ventes de la Société ont atteint 1 040,2 millions $ en 2013, une hausse de 18,0 millions $ (1,8 %) par rapport aux ventes de 1 022,2 millions $ de l exercice Cet accroissement des ventes s explique principalement par une hausse du volume de vente des produits de marque privée et par l impact favorable de l effet de change et du mixte de ventes. L effet positif de ces éléments a été atténué par une baisse du volume de vente des produits de marque nationale et une hausse des frais de mise en marché. La Société a dégagé, au cours de l exercice financier terminé le 31 décembre 2013, un résultat d exploitation de 83,1 millions $, en baisse de 2,8 millions $ sur le résultat de l année précédente. La baisse du résultat d exploitation s explique principalement par une hausse des frais de vente et d administration attribuable, entre autres, à des ajustements opérationnels liés au processus d intégration de CPC et par des dépenses publicitaires accrues. Il est à noter que le résultat d exploitation de 2012 reflétait un gain de 1,5 million $ relatif à la vente d une usine et d un terrain de la Société situés à Ruthven, Ontario. Les frais financiers sont passés de 24,1 millions $ en 2012 à 22,2 millions $ pour l exercice Cette diminution de 1,9 million $ est en grande partie attribuable à une baisse de la charge d intérêts découlant d une modification des taux d intérêt s appliquant au prêt à terme de CPC et d une réduction du niveau d endettement. Les «Autres (gains) pertes» sont passés d une perte de 2,9 millions $ en 2012 à un gain de 1,3 million $ lors de l exercice La perte de 2012 découlait principalement de pertes de 2,6 millions $ provenant de la variation de juste valeur des swaps de taux d intérêt liés à la dette de CPC alors que la quasi-totalité du gain de 2013 est attribuable à des gains de change. Le résultat avant impôts de l exercice 2013 s établit à 62,2 millions $ alors qu il avait été de 58,9 millions $ en 2012, en hausse de 3,3 millions $ (5,7 %). Page 3

4 Une charge d impôts sur le résultat au taux effectif de 25,5 %, comparativement à un taux de 23,1 % en 2012, porte le résultat net de l exercice 2013 à 46,3 millions $, en hausse de 1,0 million $ sur le résultat net de 45,3 millions $ obtenu lors de l exercice Le résultat net attribuable aux actionnaires de la Société s établit à 44,9 millions $ pour un résultat de base et dilué par action de 6,43 $ pour l ensemble de l exercice Il se compare à un résultat net attribuable aux actionnaires de la Société de 44,2 millions $ pour un résultat de base et dilué par action de 6,32 $ pour l exercice précédent. La Société note un apport de flux de trésorerie de 94,8 millions $ issu des activités d exploitation pour l exercice 2013 alors que ces mêmes activités avaient généré un flux positif de 101,5 millions $ au cours de l exercice précédent. Par ailleurs, les activités de financement ont utilisé 81,9 millions $ au cours de l exercice 2013 alors que ces mêmes activités avaient utilisé 46,6 millions $ au cours de l exercice précédent. Cette variation est principalement attribuable à des remboursements accrus de dette à long terme. Les activités d investissement ont, pour leur part, utilisé 22,5 millions $ au cours de l exercice 2013 alors que ces mêmes activités avaient utilisé 24,9 millions $ au cours de l exercice précédent. À la fin de l exercice 2013, la Société présente un solde de trésorerie et équivalents de trésorerie de 13,5 millions $ et un découvert bancaire de 0,8 million $ alors qu à la fin de l exercice précédent, elle indiquait un solde de trésorerie et équivalents de trésorerie de 22,2 millions $. Informations annuelles choisies (en milliers de dollars, sauf les montants par action) Exercices terminés les 31 décembre (1) 2011 (1) Ventes $ $ $ Résultat d exploitation Résultat avant impôts Résultat net Résultat net attribuable aux actionnaires de la Société Résultat de base et dilué par action 6,43 6,32 5,16 Dividendes déclarés par action pour les actions de catégories A et B 1,48 1,23 1,19 Actif total Dette à long terme $ $ $ (1) Données retraitées suite à l adoption, au 1 er janvier 2013, de la version modifiée de la norme IAS 19. Le 12 août 2011, la Société a complété, avec des membres des familles Pappas et Lassonde, l'acquisition de CPC, pour une contrepartie en espèces totale de 400,9 millions $US. Par conséquent, les données comparatives de l exercice 2011 comprennent les résultats de CPC Page 4

5 à compter du 13 août 2011 et les frais de transaction découlant de l acquisition tandis que les exercices 2012 et 2013 comprennent douze mois d activités pour CPC. Avec un chiffre d affaires de 1 040,2 millions $, la Société a augmenté, en 2013, ses ventes de 18,0 millions $ par rapport à celles de 1 022,2 millions $ enregistrées en Les ventes de 2012 avaient été en hausse de 261,9 millions $ par rapport aux ventes de 760,3 millions $ de l exercice La croissance des ventes entre 2012 et 2013 s explique principalement par une hausse du volume de vente des produits de marque privée et par l impact favorable de l effet de change et du mixte de ventes. L effet positif de ces éléments a été atténué par une baisse du volume de vente des produits de marque nationale et une hausse des frais de mise en marché. La croissance des ventes entre 2011 et 2012 s explique principalement par l acquisition de CPC qui a contribué à hausser les ventes de 238,6 millions $. En excluant les ventes 2012 et 2011 de CPC, les ventes de la Société sont en hausse de 23,4 millions $. Cette hausse s explique principalement par des augmentations de prix rendues nécessaires par la hausse du coût des matières premières. Au cours de l exercice financier terminé le 31 décembre 2013, la Société a dégagé un résultat d exploitation de 83,1 millions $, en baisse de 2,8 millions $ sur le résultat de l année précédente. Il est à noter que la Société avait réalisé, au cours du deuxième trimestre de 2012, un gain de 1,5 million $ relatif à la vente d une usine et d un terrain de la Société situés à Ruthven, Ontario. En excluant ce gain, le résultat d exploitation de 2013 aurait été en baisse de 1,3 million $. Cette baisse s explique principalement par les marges additionnelles générées par la croissance des ventes qui n ont pas été suffisantes pour compenser une hausse des frais de vente et d administration principalement attribuable à des ajustements opérationnels liés au processus d intégration de CPC et par des dépenses publicitaires accrues. La Société a dégagé un résultat d exploitation 2012 en hausse de 25,2 millions $ sur celui de Le résultat d exploitation 2012 de CPC a été de 34,4 millions $ alors qu il avait été de 10,6 millions $ en 2011, compte tenu de charges de 6,4 millions $ liées à l acquisition. En excluant les résultats d exploitation de 2012 et de 2011 de CPC, le résultat d exploitation de 2012 aurait été en hausse de 1,4 million $ par rapport à l exercice Le résultat net attribuable aux actionnaires de la Société de l exercice 2013 s est établi à 44,9 millions $ par rapport à un résultat net attribuable aux actionnaires de la Société de 44,2 millions $ en 2012 et de 34,7 millions $ en L augmentation entre 2013 et 2012 est principalement attribuable à une charge d intérêts inférieure de 2,8 millions $ en 2013, la réalisation en 2013 de gains de change pour 1,4 million $ et la constatation en 2012 de pertes de 2,6 millions $ provenant de la variation de juste valeur des swaps de taux d intérêt liés à la dette de CPC, lesquelles ont été atténuées par la baisse du résultat d exploitation. L augmentation entre 2012 et 2011 s explique principalement par la contribution de CPC. Il est à noter que le résultat net de CPC pour l exercice 2012 a contribué à augmenter de 7,9 millions $ le résultat net attribuable aux actionnaires de la Société. En 2011, le résultat net de CPC et l ensemble des transactions liées à son acquisition (incluant un gain de change sur les liquidités libellées en dollars américains) avaient permis d augmenter d environ 0,1 million $ le résultat net attribuable aux actionnaires de la Société. Page 5

6 La diminution de 3,2 millions $ de l actif total entre 2012 et 2013 s explique principalement par l effet combiné des éléments suivants : (i) une baisse de 8,7 millions $ de la trésorerie et équivalents de trésorerie résultant, entre autres, d une augmentation des remboursements de la dette à long terme; (ii) une diminution de 2,9 millions $ des débiteurs principalement liée à une baisse des débiteurs-clients et des rabais à recevoir; (iii) une diminution de 19,3 millions $ des stocks liée principalement à la baisse du prix de certaines matières premières; (iv) une augmentation de 7,7 millions $ des autres actifs à court terme liée en grande partie à une hausse des taxes à recevoir; (v) une augmentation de 9,5 millions $ des immobilisations corporelles expliquée essentiellement par un taux de conversion supérieur des soldes de clôture de CPC et des acquisitions supérieures de 3,7 millions $ à l amortissement et (vi) une augmentation de 8,7 millions $ du goodwill expliquée par un taux de conversion supérieur des soldes de clôture de CPC. L augmentation de 2,0 millions $ de l actif total entre 2011 et 2012 s explique principalement par l effet combiné des éléments suivants : (i) une augmentation de 22,2 millions $ de la trésorerie et équivalents de trésorerie résultant de l excédent des flux générés par les activités d exploitation sur les activités de financement et d investissement de la Société; (ii) une augmentation de 6,8 millions $ des débiteurs principalement liée à une augmentation des débiteurs-clients et des rabais à recevoir; (iii) une diminution de 4,6 millions $ des stocks liée principalement à des récoltes moins abondantes; (iv) une diminution de 5,9 millions $ des autres actifs à court terme liée, en grande partie, à une baisse des taxes à recevoir, au règlement en 2012 d une réclamation de 1,5 million $ auprès d un fournisseur de la Société et à l encaissement d un dépôt en garantie de 1,6 million $; (v) une diminution de 11,1 millions $ des autres immobilisations incorporelles expliquée essentiellement par l amortissement de celles-ci et (vi) une diminution de 3,3 millions $ des actifs d impôt différé qui est liée à l amortissement fiscal du goodwill. Résultats d exploitation Au cours de l exercice financier terminé le 31 décembre 2013, les ventes de Industries Lassonde inc. ont atteint 1 040,2 millions $, en hausse de 18,0 millions $ (1,8 %) par rapport aux ventes de 1 022,2 millions $ enregistrées au cours de l exercice précédent. Cette augmentation des ventes par rapport à 2012 s explique par l effet combiné des éléments suivants : (i) une augmentation de 12,5 millions $ des ventes de produits de marque privée; (ii) un effet de change favorable de 13,9 millions $; (iii) un changement dans le mixte de produits vendus qui a causé une augmentation de ventes de 3,7 millions $; (iv) une baisse de 6,4 millions $ du volume de vente de produits de marque nationale; (v) une baisse des prix de vente, causée par des frais de mise en marché supérieurs, qui ont eu un effet défavorable de 4,5 millions $; et (vi) une augmentation des frais de référencement qui a eu un impact défavorable de 1,2 million $ sur les ventes. Le coût des ventes a connu une augmentation de 1,6 %, passant de 743,4 millions $ en 2012 à 755,5 millions $ au cours de l exercice Cette hausse de 1,6 % est inférieure à l augmentation de 1,8 % des ventes, reflétant essentiellement une baisse du coût de certaines matières premières. Les frais de vente et d administration sont passés de 194,2 millions $ au cours de l exercice 2012 à 201,4 millions $ en 2013, représentant une hausse de 3,7 %. Cette hausse Page 6

7 est principalement attribuable à des frais découlant de certains ajustements opérationnels liés au processus d intégration de CPC et à une hausse des dépenses publicitaires. La Société a également encouru en 2013 des frais additionnels liés à des matières premières nonconformes. Le poste «(Gains) pertes sur immobilisations» est passé d un gain de 1,3 million $ en 2012 à une perte de 0,1 million $ pour l exercice Le gain de 2012 provenait principalement de la vente d une usine et d un terrain de la Société situés à Ruthven, Ontario. Pour l ensemble de l exercice, le résultat d exploitation de 2013 a atteint 83,1 millions $, ce qui représente une baisse de 2,8 millions $ sur le résultat d exploitation de 85,9 millions $ de l exercice Les frais financiers de l exercice ont atteint 22,2 millions $, en baisse de 1,9 million $ sur le montant de 24,1 millions $ de l exercice Cette diminution est en grande partie attribuable à une baisse de la charge d intérêts découlant d une modification des taux d intérêt s appliquant au prêt à terme de CPC et d une réduction du niveau d endettement. Les «Autres (gains) pertes» sont passés d une perte de 2,9 millions $ en 2012 à un gain de 1,3 million $ lors de l exercice La perte de 2012 découlait principalement de pertes de 2,6 millions $ provenant de la variation de juste valeur des swaps de taux d intérêt liés à la dette de CPC alors que la quasi-totalité du gain de 2013 est attribuable à des gains de change. Le résultat avant impôts de l exercice 2013 est de 62,2 millions $, en hausse de 3,3 millions $ (5,7 %) sur le résultat avant impôts de l exercice précédent qui était de 58,9 millions $. Les impôts sur le résultat de l exercice ont atteint 15,9 millions $ en 2013 alors qu ils avaient été de 13,6 millions $ pour l ensemble de l exercice Le taux effectif d impôt de 25,5 % de l exercice 2013 est supérieur au taux de 23,1 % de l exercice précédent. Cette hausse reflète un impact défavorable de la composition géographique des différents taux d imposition et l utilisation, en 2012, de 1,0 million $ de pertes en capital reportées contre le gain sur disposition découlant de la vente de l usine de Ruthven. Le résultat net de l exercice 2013 est de 46,3 millions $, en hausse de 1,0 million $ sur le résultat net de 45,3 millions $ constaté au cours de l exercice précédent. Le résultat net attribuable aux actionnaires de la Société s établit à 44,9 millions $ pour un résultat de base et dilué par action de 6,43 $ pour l exercice Il se compare à un résultat net attribuable aux actionnaires de la Société de 44,2 millions $ pour un résultat de base et dilué par action de 6,32 $ pour l exercice précédent. Page 7

8 Données relatives aux résultats intermédiaires (en milliers de dollars, sauf le résultat de base et dilué par action) e trimestre 3 e trimestre 2 e trimestre 1 er trimestre Ventes $ $ $ $ Résultat d exploitation Résultat avant impôts Résultat net attribuable aux actionnaires de la Société Résultat de base et dilué par action 2,37 1,60 1,63 0,84 BAIIA ajusté (1) Flux de trésorerie (utilisés) générés par les activités d exploitation $ $ $ (11 424) $ 2012 (2) 4 e trimestre 3 e trimestre 2 e trimestre 1 er trimestre Ventes $ $ $ $ Résultat d exploitation Résultat avant impôts Résultat net attribuable aux actionnaires de la Société Résultat de base et dilué par action 2,52 1,49 1,51 0,81 BAIIA ajusté (1) Flux de trésorerie générés par les activités d exploitation $ $ $ $ (1) Pour la définition, se référer à la section «Mesures financières non conformes aux IFRS» du présent rapport. (2) Données retraitées suite à l adoption, au 1 er janvier 2013, de la version modifiée de la norme IAS 19. Premier trimestre de 2012 : Les ventes ont totalisé 233,4 millions $, en hausse de 100,4 millions $ (75,5 %) par rapport aux ventes du trimestre comparable de Si on exclut les ventes de CPC qui se sont chiffrées à 97,2 millions $, les ventes de la Société ont été en hausse de 3,2 millions $ (2,4 %) sur les ventes du premier trimestre de Cette hausse s explique principalement par un mixte de ventes favorable et par des augmentations de prix rendues nécessaires par la hausse du coût des matières premières. L effet favorable de ces deux éléments a été atténué par une légère baisse des volumes de ventes. Le résultat d exploitation de la Société a atteint 13,3 millions $, en hausse de 2,6 millions $ sur le résultat d exploitation de 10,7 millions $ de Sans les effets de l acquisition de CPC, le résultat d exploitation a été en baisse de 3,7 millions $ par rapport au premier trimestre de Cette baisse du résultat d exploitation excluant CPC s explique par une augmentation de 1,4 million $ des frais de référencement, par une hausse du coût des matières premières et par l impact de la baisse des volumes de ventes sur le résultat d exploitation de la Société. Le résultat net attribuable aux actionnaires de la Société se chiffre à 5,7 millions $, en baisse de 1,1 million $ sur le trimestre comparable de Il est à noter que l impact favorable total de Page 8

9 la contribution de CPC sur le résultat net attribuable aux actionnaires de la Société a été d environ 1,8 million $. Deuxième trimestre de 2012 : Les ventes ont totalisé 256,4 millions $, en hausse de 109,5 millions $ (74,6 %) par rapport aux ventes du trimestre comparable de En excluant le chiffre d affaires de CPC qui s est élevé à 96,7 millions $, les ventes de la Société ont été en hausse de 12,8 millions $ (8,8 %) sur les ventes du deuxième trimestre de Cet accroissement des ventes s explique principalement par l augmentation du volume de ventes des produits de marque nationale. Le résultat d exploitation de la Société a atteint 20,7 millions $, en hausse de 9,6 millions $ sur le résultat d exploitation de 11,1 millions $ du trimestre comparable de Sans les effets de l acquisition de CPC, le résultat d exploitation a été en hausse de 2,5 millions $ par rapport au deuxième trimestre de Cette hausse du résultat d exploitation excluant CPC s explique principalement par l effet favorable sur la marge bénéficiaire de la hausse des volumes de ventes et par un gain de 1,5 million $ provenant de la disposition d immobilisations corporelles. Le résultat net attribuable aux actionnaires de la Société s établit à 10,6 millions $, en hausse de 4,1 millions $ sur le trimestre comparable de Il est à noter que l impact favorable total de la contribution de CPC sur le résultat net attribuable aux actionnaires de la Société de ce trimestre a été approximativement de 1,1 million $ alors que des charges liées à l acquisition avaient eu un impact défavorable de 1,9 million $ sur le résultat net du deuxième trimestre de Troisième trimestre de 2012 : Les ventes du troisième trimestre de 2012 ont totalisé 255,1 millions $, en hausse de 44,3 millions $ (21,0 %) sur les ventes de 210,8 millions $ du troisième trimestre de CPC a réalisé des ventes de 108,6 millions $ au cours du troisième trimestre de Ces ventes avaient été de 63,6 millions $ pour la période du 13 août 2011 au 1 er octobre En excluant le chiffre d affaires de CPC, les ventes de la Société ont été en baisse de 0,7 million $ ou 0,5 % par rapport au trimestre comparable de Cette baisse s explique principalement par une diminution des ventes de produits de marque privée de 0,8 million $. Le résultat d exploitation de la Société au troisième trimestre de 2012 a atteint 22,7 millions $, en hausse de 8,9 millions $ sur le résultat d exploitation de 13,8 millions $ du trimestre comparable de Le résultat d exploitation de CPC a été de 10,1 millions $ au cours du trimestre terminé le 29 septembre Pour la période du 13 août 2011 au 1 er octobre 2011, le résultat d exploitation de CPC avait été de 1,0 million $ mais ce résultat comprenait des charges de 6,8 millions $ liées à l acquisition. Sans les effets de l acquisition de CPC, le résultat d exploitation a été en baisse de 0,3 million $ par rapport au troisième trimestre de Cette diminution s explique principalement par la baisse des ventes. Le résultat net attribuable aux actionnaires de la Société s établit à 10,4 millions $ pour le troisième trimestre de 2012, en hausse de 2,2 millions $ sur le trimestre comparable de Quatrième trimestre de 2012 : Les ventes du quatrième trimestre de 2012 ont totalisé 277,3 millions $, en hausse de 7,7 millions $ (2,9 %) sur les ventes de 269,6 millions $ du quatrième trimestre de Cette augmentation s explique principalement par l effet combiné des éléments suivants : (i) une augmentation de 5,7 millions $ des ventes de produits de marque privée; (ii) des fluctuations de prix de vente qui ont eu un effet favorable de Page 9

10 5,6 millions $ sur les ventes de produits de marque nationale; et (iii) un effet de change défavorable de 4,0 millions $. Le résultat d exploitation du quatrième trimestre de 2012 a atteint 29,2 millions $, ce qui représente une hausse de 4,2 millions $ sur le résultat d exploitation de 25,0 millions $ du quatrième trimestre de l exercice Cette augmentation s explique principalement par la hausse des ventes. Le résultat net attribuable aux actionnaires de la Société s établit à 17,6 millions $, en hausse de 4,4 millions $ sur le trimestre comparable de Premier trimestre de 2013 : Les ventes ont totalisé 240,6 millions $, en hausse de 7,2 millions $ (3,1 %) sur les ventes de 233,4 millions $ du premier trimestre de Cette hausse des ventes s explique, en grande partie, par une hausse des ventes de produits de marque privée et une augmentation des volumes de ventes de produits de marque nationale. Le résultat d exploitation de la Société au premier trimestre de 2013 a atteint 13,8 millions $, en hausse de 0,5 million $ sur le résultat d exploitation de 13,3 millions $ du trimestre comparable de l exercice précédent. Cette augmentation s explique principalement par les marges additionnelles générées par la croissance des ventes. Le résultat net attribuable aux actionnaires de la Société s établit à 5,9 millions $ pour un résultat de base et dilué par action de 0,84 $ pour le premier trimestre de Ceci se compare à un résultat net attribuable aux actionnaires de la Société de 5,7 millions $ pour un résultat de base et dilué par action de 0,81 $ pour la période comparable de Deuxième trimestre de 2013 : Les ventes ont totalisé 258,6 millions $ en hausse de 2,2 millions $ (0,8 %) sur les ventes de 256,4 millions $ du deuxième trimestre de Cette hausse de ventes s explique, en grande partie, par une augmentation des ventes de produits de marque privée atténuée par une diminution des volumes de ventes de produits de marque nationale. Le résultat d exploitation de la Société au deuxième trimestre de 2013 a atteint 19,5 millions $ en baisse de 1,2 million $ (6,0 %) sur le résultat d exploitation de 20,7 millions $ du trimestre comparable de l exercice précédent. En excluant la constatation en 2012 d un gain de 1,5 million $ provenant de la disposition d immobilisations corporelles, le résultat d exploitation aurait été en hausse de 0,3 million $ ou 1,1 % sur celui du deuxième trimestre de Le résultat net attribuable aux actionnaires de la Société s établit à 11,4 millions $ pour un résultat de base et dilué par action de 1,63 $ pour le deuxième trimestre de Ceci se compare à un résultat net attribuable aux actionnaires de la Société de 10,6 millions $ pour un résultat de base et dilué par action de 1,51 $ pour la période comparable de Troisième trimestre de 2013 : Les ventes du troisième trimestre de 2013 totalisent 257,6 millions $, en hausse de 2,5 millions $ (1,0 %) sur les ventes de 255,1 millions $ du troisième trimestre de Cette hausse des ventes s explique, en grande partie, par un effet de change favorable atténué par un mixte de ventes défavorable et une diminution des ventes de produits de marque privée attribuable à un déplacement de ventes de sauces aux canneberges vers le quatrième trimestre de Le résultat d exploitation de la Société au troisième trimestre de 2013 a atteint 22,1 millions $, en baisse de 0,6 million $ ou 2,2 % sur le résultat d exploitation de 22,7 millions $ du trimestre comparable de l exercice précédent. Cette diminution s explique, entre autres, par des charges découlant d arrêts de production liés à l installation de nouveaux équipements et par une légère hausse des frais de vente et d administration. Le résultat net attribuable aux actionnaires de la Société s établit à Page 10

11 11,2 millions $ pour un résultat de base et dilué par action de 1,60 $ pour le troisième trimestre de Il se compare à un résultat net attribuable aux actionnaires de la Société de 10,4 millions $ pour un résultat de base et dilué par action de 1,49 $ pour la période comparable de Le quatrième trimestre de 2013 est analysé dans une section distincte ultérieure de ce rapport. Situation financière et trésorerie Données relatives à la situation financière (en milliers de dollars, sauf le ratio capitaux propres / actif total) Au 31 décembre 2013 Au 31 décembre 2012 Actif total $ $ Capitaux propres Capitaux propres / actif total 45,4 % 38,5 % Dette totale (1) $ $ (1) Est constituée de la dette à long terme, la tranche de la dette à long terme échéant à moins d un an ainsi que la dette bancaire, s il y a lieu. Il est à noter que les montants excluent les prêts participatifs et les instruments financiers rachetables au gré des détenteurs. Pour comparer les soldes des postes des états consolidés de la situation financière, il faut, tout d abord, noter que le taux de conversion des soldes de clôture libellés en monnaie étrangère est passé de 0,9949 $ CA par $ US au 31 décembre 2012 à 1,0636 $ CA par $ US au 31 décembre Le tableau suivant détaille l incidence de cette variation des taux de change sur les principaux postes des états consolidés de la situation financière affectés par cette variation. (en millions de dollars) Au 31 décembre 2013 Au 31 décembre 2012 Augmentation (diminution) Incidence des taux de change Écart excluant l incidence des taux de change Débiteurs 97,3 $ 103,8 $ 3,1 $ (9,6) $ Stocks 146,3 162,1 4,0 (19,8) Immobilisations corporelles 248,4 238,9 5,9 3,6 Autres immobilisations incorporelles 128,1 129,9 8,1 (9,9) Goodwill 133,7 125,0 8,7 - Créditeurs et charges à payer 118,7 133,6 4,1 (19,0) Dette à long terme incluant la tranche de la dette à long terme échéant à moins d un an 262,0 295,2 13,4 (46,6) Autres passifs à long terme 2,3 $ 38,2 $ 1,1 $ (36,9) $ Page 11

12 Au 31 décembre 2013, l actif de la Société totalise 796,8 millions $ contre 800,0 millions $ au 31 décembre 2012, soit une diminution de 0,4 %. À la fin de l exercice de 2013, le fonds de roulement de la Société se chiffre à 133,4 millions $ pour un coefficient de 1,92:1, comparativement à 151,4 millions $ et un coefficient de 2,01:1 au 31 décembre Toujours au 31 décembre 2013, l actif à court terme s élève à 278,1 millions $, contre 301,4 millions $ au 31 décembre Le poste de trésorerie et équivalents de trésorerie se chiffre à 13,5 millions $ au 31 décembre 2013 alors qu il était de 22,2 millions $ au 31 décembre Les débiteurs s élèvent à 97,3 millions $ au 31 décembre 2013, comparativement à 103,8 millions $ au 31 décembre En excluant l incidence des taux de change, les débiteurs ont connu une baisse de 9,6 millions $. Cette baisse s explique principalement par (i) une diminution de 7,8 millions $ des débiteurs-clients, due, en partie, à une amélioration du délai de recouvrement et par (ii) une diminution de 2,6 millions $ des rabais à recevoir de fournisseurs, atténuées par (iii) une augmentation de 0,8 million $ des autres débiteurs. Les stocks sont passés de 162,1 millions $ au 31 décembre 2012 à 146,3 millions $ au 31 décembre En excluant l incidence des taux de change, les stocks ont connu une baisse de 19,8 millions $ liée principalement à la baisse du prix de certaines matières premières. Les autres actifs à court terme sont passés de 6,9 millions $ au 31 décembre 2012 à 14,6 millions $ au 31 décembre La hausse de 7,7 millions $ est principalement due à une augmentation de 5,2 millions $ des taxes à recevoir, une hausse de 1,3 million $ des crédits d impôt à recevoir et une hausse de 1,1 million $ des frais payés d avance. Au 31 décembre 2013, la juste valeur des instruments dérivés inscrite à l actif à court terme est de 6,4 millions $, comparativement à 1,0 million $ au 31 décembre Ce poste de l état de la situation financière reflète les écarts favorables entre le taux des contrats de change à terme que la Société a en sa possession pour couvrir ses besoins en monnaies étrangères pour les douze prochains mois et les taux de change au 31 décembre De 238,9 millions $ qu elles étaient au 31 décembre 2012, les immobilisations corporelles totalisent 248,4 millions $ au 31 décembre En excluant l incidence des taux de change, les immobilisations corporelles ont connu une hausse de 3,6 millions $. La Société a effectué des acquisitions d immobilisations corporelles pour 25,9 millions $ alors que la charge d amortissement a été de 22,2 millions $. Les autres immobilisations incorporelles sont passées de 129,9 millions $ au 31 décembre 2012 à 128,1 millions $ au 31 décembre En excluant l incidence des taux de change, les autres immobilisations incorporelles ont connu une baisse de 9,9 millions $. La Société a effectué des acquisitions d immobilisations incorporelles pour 0,3 million $ alors que la charge d amortissement a été de 10,2 millions $. Page 12

13 L actif net au titre des prestations définies a augmenté, passant de 4,1 millions $ au 31 décembre 2012 à 7,3 millions $ au 31 décembre Cette augmentation est expliquée par la capitalisation de 3,5 millions $ des régimes de retraite à prestations définies et un gain actuariel de 3,2 millions $, diminués par des dépenses de 3,5 millions $ liées à ces régimes. Le passif à court terme s élève à 144,7 millions $ au 31 décembre 2013 comparativement à 150,0 millions $ à la fin de l exercice financier Les créditeurs et charges à payer sont en baisse, passant de 133,6 millions $ au 31 décembre 2012 à 118,7 millions $ au 31 décembre En excluant l incidence des taux de change, les créditeurs et charges à payer ont connu une baisse de 19,0 millions $. Cette diminution est principalement causée par (i) une baisse de 16,7 millions $ des comptes fournisseurs et frais courus attribuable au paiement des créditeurs liés aux récoltes saisonnières, au prix inférieur de certaines matières premières et à l ordonnancement des déboursés, (ii) une diminution de 2,0 millions $ des frais commerciaux à payer et (iii) une diminution de 0,3 million $ du poste «Salaires, déductions à la source et vacances à payer». Les autres passifs à court terme sont passés de 0,6 million $ au 31 décembre 2012 à 17,7 millions $ au 31 décembre Cette augmentation de 17,1 millions $ provient essentiellement du reclassement d instruments financiers rachetables au gré des détenteurs et de prêts participatifs qui étaient constatés dans les autres passifs à long terme. Compte tenu que les détenteurs ont maintenant la possibilité d exercer leur option de rachat au cours des 12 prochains mois, ces éléments ont été reclassés à court terme. La juste valeur des instruments dérivés inscrite au passif à court terme est passée de 3,0 millions $ au 31 décembre 2012 à 1,3 million $ au 31 décembre Au 31 décembre 2012, ce poste de l état de la situation financière reflète la juste valeur des paiements dus au cours de 2013 relatifs aux swaps de taux d intérêt sur la dette à long terme de CPC ainsi que les écarts défavorables entre le taux des contrats de change à terme que la Société avait en sa possession pour couvrir ses besoins en monnaies étrangères pour l année 2013 et les taux de change au 31 décembre Au 31 décembre 2013, ce poste de l état de la situation financière reflète la juste valeur des paiements dus au cours des douze prochains mois relatifs aux swaps de taux d intérêt sur la dette à long terme de CPC. En tenant compte de la tranche échéant à moins d un an, la dette à long terme totalise 262,0 millions $ au 31 décembre 2013 comparativement à 295,2 millions $ au 31 décembre En excluant l incidence des taux de change, la dette à long terme a connu une baisse de 46,6 millions $. Cette diminution est principalement liée aux remboursements de l ordre de 44,6 millions $ effectués sur le prêt à terme de CPC. Depuis l acquisition, CPC a remboursé 84,6 millions $ US de sa dette à long terme. Cette dette est sans recours contre Industries Lassonde inc. et ses filiales canadiennes. Les passifs d impôt différé sont passés de 19,0 millions $ au 31 décembre 2012 à 29,4 millions $ au 31 décembre L augmentation s explique principalement par l amortissement fiscal du goodwill et par des ajustements fiscaux relatifs au refinancement du prêt à terme de CPC et aux régimes de retraite à prestations définies. Page 13

14 Les autres passifs à long terme s élèvent à 2,3 millions $ au 31 décembre 2013 comparativement à 38,2 millions $ au 31 décembre En excluant l incidence des taux de change, les autres passifs à long terme ont diminué de 36,9 millions $ en raison, principalement, du règlement en mai 2013 d instruments financiers rachetables au gré des détenteurs pour un montant de 21,4 millions $ et, tel qu expliqué ci-dessus, du reclassement au poste «Autres passifs à court terme» d instruments financiers rachetables au gré des détenteurs et de prêts participatifs. Les capitaux propres attribuables aux actionnaires de la Société sont de 342,5 millions $ au 31 décembre 2013, en hausse de 51,6 millions $ par rapport au solde de 290,9 millions $ du 31 décembre La réserve au titre de l écart de change et la réserve de couverture ont respectivement augmenté de 10,0 millions $ et 4,3 millions $. Les résultats non distribués ont, pour leur part, augmenté de 37,3 millions $ pour atteindre 276,8 millions $ au terme de l exercice Cette augmentation correspond essentiellement au résultat net attribuable aux actionnaires de la Société au montant de 44,9 millions $ pour l exercice 2013, réduit des dividendes versés de 10,3 millions $. La participation ne donnant pas le contrôle a augmenté, passant de 17,3 millions $ au 31 décembre 2012 à 19,6 millions $ au 31 décembre Ce montant représente la quotepart d une participation minoritaire dans le résultat global de CPC. Obligations contractuelles Les remboursements de capital requis sur la dette à long terme, les paiements minimums requis sur les contrats de location-financement, les engagements reliés à des contrats de location simple, les obligations d achat et les autres obligations pour les prochaines années se présentent comme suit : (en milliers de dollars) Obligations contractuelles et et et suivantes Dette à long terme $ $ $ $ Location-financement Location simple Obligations d achat Autres obligations (1) Total $ $ $ $ (1) Se composent du découvert bancaire, des créditeurs et charges à payer, des passifs d instruments dérivés et des autres passifs financiers. Analyse des flux de trésorerie consolidés de l exercice 2013 Au cours de l exercice 2013, les flux de trésorerie générés par les activités d exploitation ont totalisé 94,8 millions $, en diminution de 6,7 millions $ par rapport à l exercice Cette variation à la baisse s explique principalement, d une part, par une variation des éléments hors caisse du fonds de roulement d exploitation qui a généré 20,6 millions $ de moins en 2013 que lors de l exercice précédent. Cette variation de 20,6 millions $ est essentiellement attribuable à (a) une utilisation de fonds supérieure de 39,1 millions $ par les créditeurs et charges à payer découlant, en grande partie, d un effet d ordonnancement des déboursés et du paiement en Page 14

15 2013 de certaines matières premières achetées à un coût supérieur en 2012, partiellement compensée par (b) une utilisation de fonds inférieure de 16,4 millions $ relative aux stocks provenant principalement d une baisse du niveau des stocks de matières premières et du prix inférieur de certaines d entre elles. Les éléments suivants ont également contribué à la variation à la baisse des flux de trésorerie générés par les activités d exploitation : (i) une diminution de 2,8 millions $ de charges passées en résultat, sans incidence de trésorerie, et liées à des variations de juste valeur d instruments financiers et (ii) des règlements d instruments dérivés supérieurs de 1,0 million $ par rapport à D autre part, cette utilisation supérieure de fonds a été atténuée par, (i) une hausse de 1,7 million $ du résultat avant impôts, intérêts et amortissements, (ii) une diminution de 5,5 millions $ de l excédent des cotisations sur le coût des régimes à prestations définies suite, entre autres, à la capitalisation supérieure des régimes de retraite à prestations définies en 2012 et à une dépense inférieure en 2013, (iii) une augmentation de 2,1 millions $ du montant des impôts encaissés combinée à une diminution de 4,7 millions $ du montant des impôts versés et (iv) une diminution de 2,6 millions $ des intérêts versés. Il faut également rappeler que le résultat net de 2012 comprenait un gain sur immobilisations de 1,3 million $ dont l effet avait été éliminé car il ne provenait pas des activités d exploitation. Les activités de financement ont utilisé 81,9 millions $ au cours de l exercice 2013 alors qu elles avaient utilisé 46,6 millions $ au cours de l exercice précédent. Cette utilisation supérieure de fonds de 35,3 millions $ s explique principalement par (i) le règlement en mai 2013 d instruments financiers rachetables au gré des détenteurs pour un montant de 21,4 millions $, (ii) une augmentation de 33,4 millions $ des remboursements de la dette à long terme, (iii) le paiement de 3,0 millions $ de frais de financement capitalisés relatifs à la modification des modalités du prêt à terme de CPC et à l obtention de nouvelles facilités de crédit pour les activités canadiennes et (iv) des dividendes versés supérieurs de 1,7 million $. Ces éléments ont été atténués par le remboursement de 15,7 millions $ de la dette bancaire canadienne en 2012 et un remboursement de 1,1 million $ des crédits d exploitation en 2013 alors qu un remboursement de 10,0 millions $ des crédits d exploitation avait eu lieu en Les activités d investissement ont utilisé 22,5 millions $ au cours de l exercice 2013 alors qu elles avaient utilisé 24,9 millions $ au cours de l exercice précédent. L écart de 2,4 millions $ s explique en grande partie par (i) l encaissement en 2013 d un dépôt à terme de 2,1 millions $, (ii) une diminution de 1,0 million $ des acquisitions d immobilisations corporelles et (iii) l acquisition en 2012, pour un montant de 1,5 million $, des droits d utilisation au Canada de la marque de commerce Del Monte dans le domaine des jus et boissons de fruits. Ces éléments ont été compensés en partie par le produit net de cession d immobilisations corporelles de 2,1 millions $ obtenu en 2012 suite à la vente de l usine de Ruthven en Ontario. Page 15

16 Financement et liquidités (en milliers de dollars, sauf le ratio dette totale / capital de la Société) Au 31 décembre 2013 Au 31 décembre 2012 Dette bancaire - $ - $ Tranche de la dette à long terme échéant à moins d un an Dette à long terme Dette totale $ $ Dette totale $ $ Capitaux propres Capital de la Société $ $ Dette totale / capital de la Société (1) 42,0 % 48,9 % (1) Le ratio de dette totale sur le capital de la Société est obtenu en divisant la dette totale par le capital de la Société, tels que définis dans ce tableau. Au 31 décembre 2013, la Société affiche un solde de trésorerie et équivalents de trésorerie de 13,5 millions $ et un découvert bancaire de 0,8 million $ comparativement à un solde de trésorerie et équivalents de trésorerie de 22,2 millions $ en Au cours du deuxième trimestre de 2013, la Société a obtenu des facilités de crédit pour ses activités canadiennes dont le montant autorisé totalise 250 millions $. Les facilités comprennent un crédit d exploitation rotatif («crédit rotatif CA») commis d une durée de cinq ans pour un montant autorisé de 175 millions $ et un crédit à terme de 75 millions $. Aucun montant du crédit rotatif CA n était utilisé au 31 décembre Le crédit rotatif CA remplace les divers crédits autorisés au titre de la dette bancaire que les filiales canadiennes de la Société avaient à leur disposition au 31 décembre 2012 dont aucun montant n était utilisé au 31 décembre Au cours du troisième trimestre de 2011, la Société avait également obtenu, par l entremise d une de ses filiales, une facilité de crédit d exploitation rotatif («crédit rotatif US») de 50 millions $ US d un syndicat de banques et d autres prêteurs institutionnels. Ce crédit rotatif US a été consenti pour une période de cinq ans et n est pas cautionné par Industries Lassonde inc. et ses filiales canadiennes. Aucun montant du crédit rotatif US n était utilisé aux 31 décembre 2013 et Les modalités de ces facilités de crédit sont décrites à la note 20 des états financiers consolidés de la Société au 31 décembre La Société estime être en mesure d assurer son développement grâce aux flux de trésorerie qu elle génère ainsi qu à ses crédits bancaires actuellement disponibles. Le ratio de la dette totale sur le capital de la Société est passé de 48,9 % à la fin de 2012 à 42,0 % au 31 décembre La réduction de ce ratio s explique autant par la réduction de 33,2 millions $ de la dette totale que par la hausse de 53,9 millions $ des capitaux propres. Page 16

17 Pour l exercice 2014, la Société entend poursuivre son programme d acquisition d immobilisations, et ce, principalement afin de moderniser certains de ses équipements et d améliorer ses procédés, en plus de continuer d investir dans l innovation et le développement durable. Les nouvelles immobilisations seront financées, dans la mesure du possible, à même les flux de trésorerie provenant des activités d exploitation de la Société, bien qu elle puisse aussi recourir à des emprunts si les taux d intérêt et les conditions s avèrent avantageux. Programme de rachat d actions Au cours des exercices 2013 et 2012, la Société n a racheté aucune action de catégorie A à droit de vote subalterne. Depuis la fin de l exercice 2013 et jusqu au 26 mars 2014, la Société n a racheté aucune action de catégorie A à droit de vote subalterne. La Société a décidé de renouveler son programme de rachat d actions. Elle pourra ainsi racheter au comptant, par voie d achats sur le marché pour fins d annulation dans le cours normal de ses activités, entre le 14 janvier 2014 et le 13 janvier 2015, jusqu à concurrence de actions de catégorie A à droit de vote subalterne. Les achats s effectueront au prix du marché, sans toutefois excéder le cours maximal cible fixé par la direction de la Société, par l entremise de la Bourse de Toronto conformément à ses règles et politiques. Dividendes En date du 14 février 2014, le conseil d administration de la Société a déclaré un dividende trimestriel de 0,39 $ par action, payable le 14 mars 2014 à tous les porteurs d actions des catégories A et B, inscrits aux registres en date du 26 février Sur une base annualisée, ce dividende représente environ 25 % du résultat net attribuable aux actionnaires de la Société de l exercice Ce dividende est un dividende déterminé. Opérations boursières La valeur de l action de Industries Lassonde inc. s est maintenue dans une fourchette de 75,01 $ à 104,91 $ au cours de l année Le cours de clôture de l exercice 2013 était de 104,81 $ comparativement à 75,25 $ à la fin de l exercice 2012, en hausse de 39,3 %. Arrangements hors état de la situation financière Au 31 décembre 2013, la Société a des lettres de crédit en circulation totalisant 1,4 million $. Les engagements sont présentés à la note 27 des états financiers consolidés de l exercice terminé le 31 décembre Page 17

18 Quatrième trimestre Données relatives aux résultats consolidés (en milliers de dollars, sauf le résultat de base et dilué par action) Quatrièmes trimestres terminés les 31 décembre décembre 2012 (retraité) (1) 31 décembre 2013 Exercices terminés les 31 décembre 2012 (retraité) (1) Ventes $ $ $ $ Résultat d exploitation Résultat avant impôts Résultat net Résultat net attribuable aux actionnaires de la Société Résultat de base et dilué par action 2,37 2,52 6,43 6,32 BAIIA ajusté (2) Flux de trésorerie générés par les activités d exploitation $ $ $ $ (1) Données retraitées suite à l adoption, au 1 er janvier 2013, de la version modifiée de la norme IAS 19 (2) Pour la définition, se référer à la section «Mesures financières non conformes aux IFRS» du présent rapport. Les ventes du quatrième trimestre de 2013 totalisent 283,5 millions $, en hausse de 6,2 millions $ (2,2 %) sur les ventes de 277,3 millions $ du quatrième trimestre de Cette augmentation s explique par l effet combiné des éléments suivants : (i) un effet de change favorable de 6,8 millions $; (ii) un changement dans le mixte de produits vendus qui a causé une augmentation de ventes de 2,7 millions $; (iii) une augmentation de 0,1 million $ des ventes de produits de marque privée; (iv) une baisse des prix de vente, causée par des frais de mise en marché supérieurs, qui ont eu un effet défavorable de 2,7 millions $; (v) une augmentation des frais de référencement qui a eu un impact défavorable de 0,4 million $ sur les ventes; et (vi) une baisse de 0,3 million $ du volume de vente de produits de marque nationale. Le coût des ventes est passé de 195,7 millions $ au quatrième trimestre de 2012 à 205,5 millions $ pour la période comparable de l exercice financier 2013, en hausse de 5,0 %. Cette hausse est supérieure à l augmentation de 3,5 % des ventes, reflétant l impact combiné des éléments suivants : (i) une hausse du coût des matières premières et (ii) des taux de change plus élevés sur les achats payés en dollars américains. Les frais de vente et d administration sont passés de 52,2 millions $ au quatrième trimestre de 2012 à 50,2 millions $ pour le quatrième trimestre de 2013, représentant une baisse de 2,0 millions $ (3,8 %). Cette baisse s explique, principalement, par des ajustements de charges liées aux salaires et aux régimes à prestations définies de la Société. Page 18

19 Le résultat d exploitation du quatrième trimestre de 2013 a atteint 27,7 millions $, ce qui représente une baisse de 1,5 million $ sur le résultat d exploitation de 29,2 millions $ du quatrième trimestre de l exercice Les frais financiers de la Société sont passés de 6,7 millions $ au quatrième trimestre de 2012 à 5,5 millions $ pour le quatrième trimestre de Cette baisse de 1,2 million $ est principalement liée à la baisse de la charge d intérêts découlant d une modification des taux d intérêt s appliquant au prêt à terme de CPC et d une réduction du niveau d endettement. Les «Autres (gains) pertes» sont passés d un gain de 0,1 million $ au quatrième trimestre de 2012 à un gain de 0,9 million $ au quatrième trimestre de La quasi-totalité du gain de 2013 est attribuable à des gains de change. Le résultat avant impôts du quatrième trimestre de 2013 est de 23,1 millions $, en hausse de 0,5 million $ sur le résultat avant impôts du quatrième trimestre de 2012, qui était de 22,6 millions $. Les impôts sur le résultat passent de 4,6 millions $ pour le quatrième trimestre de 2012 à 6,1 millions $ pour le quatrième trimestre de Le taux effectif d impôt de 26,4 % du quatrième trimestre de 2013 est supérieur au taux de 20,4 % du quatrième trimestre de Cette hausse reflète des ajustements de fin d année attribuables à la composition géographique des différents taux d imposition. Le résultat net du quatrième trimestre de 2013 est de 17,0 millions $, en baisse de 1,0 million $ sur le résultat net de 18,0 millions $ constaté au quatrième trimestre de l exercice précédent. Le résultat net attribuable aux actionnaires de la Société s établit à 16,5 millions $ pour un résultat de base et dilué par action de 2,37 $ pour le quatrième trimestre de Ceci se compare à un résultat net attribuable aux actionnaires de la Société de 17,6 millions $ pour un résultat de base et dilué par action de 2,52 $ pour la période comparable de Page 19

20 Analyse des flux de trésorerie consolidés (en milliers de dollars) Quatrièmes trimestres terminés les 31 décembre décembre 2012 (retraité) (1) 31 décembre 2013 Exercices terminés les 31 décembre 2012 (retraité) (1) Activités d exploitation $ $ $ $ Activités de financement (24 982) (13 418) (81 891) (46 553) Activités d investissement (3 800) (6 132 ) (22 529) (24 867) Augmentation (diminution) de la trésorerie et équivalents de trésorerie (9 656) Trésorerie et équivalents de trésorerie au début (7 987) Effet des variations des cours de change sur la trésorerie et équivalents de trésorerie Trésorerie et équivalents de trésorerie à la fin $ $ $ $ (1) Données retraitées suite à l adoption, au 1 er janvier 2013, de la version modifiée de la norme IAS 19. Au cours du quatrième trimestre de 2013, les flux de trésorerie générés par les activités d exploitation totalisent 29,9 millions $, tandis que ces activités avaient généré 34,6 millions $ au cours du quatrième trimestre de La diminution de fonds générés de 4,7 millions $ s explique principalement par : (i) une variation des éléments hors caisse du fonds de roulement d exploitation qui a utilisé des fonds de 1,8 million $ au cours du quatrième trimestre de 2013 comparativement à une génération de fonds de 7,2 millions $ au cours de la même période de l exercice précédent, pour une variation totale de 9,0 millions $; (ii) une génération de fonds de 0,9 million $ reliée à l excédent des dépenses de régimes de retraite sur la capitalisation durant ce trimestre comparativement à une utilisation de fonds de 2,6 millions $ en 2012 due à l excédent de la capitalisation des régimes de retraite sur les dépenses, pour une variation totale de 3,5 millions $ et (iii) une diminution des intérêts versés de 1,4 million $ découlant d une modification des taux d intérêt s appliquant au prêt à terme de CPC et d une réduction du niveau d endettement. Les activités de financement ont utilisé 25,0 millions $ au cours du quatrième trimestre de 2013, alors qu elles avaient utilisé 13,4 millions $ au cours du trimestre correspondant de l exercice précédent. Cette utilisation supérieure de fonds de 11,6 millions $ s explique principalement par (i) une augmentation de 13,7 millions $ des remboursements de la dette à long terme et (ii) un remboursement inférieur de 3,4 millions $ des crédits d exploitation expliqué par une utilisation réduite de ces crédits en 2013 par rapport à Page 20

Rapport de gestion annuel Exercice terminé le 31 décembre 2014. Déclarations prospectives et utilisation d hypothèses et d estimations

Rapport de gestion annuel Exercice terminé le 31 décembre 2014. Déclarations prospectives et utilisation d hypothèses et d estimations Rapport de gestion annuel Exercice terminé le 31 décembre 2014 Le présent rapport de gestion relatif aux résultats, à la situation financière et aux flux de trésorerie de Industries Lassonde inc. se doit

Plus en détail

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités)

États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre 2012 et 2011 (non audités) États financiers consolidés résumés du GROUPE CGI INC. (non audités) États consolidés résumés du résultat Pour les périodes de trois mois closes les 31 décembre (en milliers de dollars canadiens, sauf

Plus en détail

Assemblée annuelle de Industries Lassonde inc. 15 mai 2012. Résultats financiers de l exercice 2011 et du premier trimestre 2012

Assemblée annuelle de Industries Lassonde inc. 15 mai 2012. Résultats financiers de l exercice 2011 et du premier trimestre 2012 Assemblée annuelle de Industries Lassonde inc. 15 mai 2012 Résultats financiers de l exercice 2011 et du premier trimestre 2012 Faits saillants Année 2011 : Résultats En millions $ (sauf le BPA) Exercices

Plus en détail

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie

Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Norme comptable internationale 7 Tableau des flux de trésorerie Objectif Les informations concernant les flux de trésorerie d une entité sont utiles aux utilisateurs des états financiers car elles leur

Plus en détail

Rapport de la direction

Rapport de la direction Rapport de la direction Les états financiers consolidés de Industries Lassonde inc. et les autres informations financières contenues dans ce rapport annuel sont la responsabilité de la direction et ont

Plus en détail

Message aux actionnaires

Message aux actionnaires Message aux actionnaires Chers actionnaires, En ma qualité de président du conseil et chef de la direction de Industries Lassonde inc., il me fait plaisir de vous présenter les résultats financiers de

Plus en détail

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS PETRO-CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS LE 31 MARS, 2009 PETRO-CANADA - 2 - RÉSULTATS CONSOLIDÉS (non vérifié) Pour les périodes terminées le 31 mars (en millions de dollars canadiens, sauf les montants

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client

RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client RAPPORT INTERMÉDIAIRE DEUXIÈME TRIMESTRE 2015 Propulsés par l expérience client Rapport de gestion intermédiaire Au 30 juin 2015 Faits saillants trimestriels 3 Commentaires préalables au rapport de gestion

Plus en détail

Premier trimestre. États financiers consolidés intermédiaires (non audités) pour le trimestre terminé le 31 mars 2015. Intact Corporation financière

Premier trimestre. États financiers consolidés intermédiaires (non audités) pour le trimestre terminé le 31 mars 2015. Intact Corporation financière Premier trimestre 1 États financiers consolidés intermédiaires (non audités) pour le trimestre terminé le 31 mars Intact Corporation financière États financiers consolidés intermédiaires (non audités)

Plus en détail

RAPPORT INTERMÉDIAIRE PREMIER TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client

RAPPORT INTERMÉDIAIRE PREMIER TRIMESTRE 2015. Propulsés par l expérience client RAPPORT INTERMÉDIAIRE PREMIER TRIMESTRE 2015 Propulsés par l expérience client Rapport de gestion intermédiaire Au 31 mars 2015 Faits saillants trimestriels 3 Commentaires préalables au rapport de gestion

Plus en détail

Les instruments financiers

Les instruments financiers Comparaison des normes comptables tunisiennes avec les normes comptables internationales 1 Les instruments financiers L IAS 32 définit les instruments financiers comme étant tout contrat qui donne lieu

Plus en détail

GROUPE D ALIMENTATION MTY INC.

GROUPE D ALIMENTATION MTY INC. États financiers consolidés de GROUPE D ALIMENTATION MTY INC. Exercices clos les 30 novembre 2013 et 2012 États consolidés des résultats Exercices clos les 30 novembre 2013 et 2012 2013 2012 $ $ Produits

Plus en détail

Rapport de la direction. Rapport des vérificateurs

Rapport de la direction. Rapport des vérificateurs États financiers consolidés au 30 novembre Rapport de la direction Relativement aux états financiers consolidés Les états financiers consolidés de Quincaillerie Richelieu Ltée (la «Société») ainsi que

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC.

ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC. ÉTATS FINANCIERS INTÉRIMAIRES ALPHINAT INC. Premier trimestre terminé le 30 novembre 2005 Les états financiers consolidés joints ont été préparés par la direction de Alphinat Inc. et n ont pas été examinés

Plus en détail

États financiers. intermédiaires (non vérifiés) Pour les périodes de trois mois terminées les 29 février 2008 et 28 février 20071

États financiers. intermédiaires (non vérifiés) Pour les périodes de trois mois terminées les 29 février 2008 et 28 février 20071 États financiers Consolidés intermédiaires (non vérifiés) Pour les périodes de trois mois terminées les 9 février 8 et 8 février 71 ÉTATS CONSOLIDÉS DES RÉSULTATS (non vérifiés) (en milliers de $, sauf

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉNONCÉ DE RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION RELATIVEMENT À L INFORMATION FINANCIÈRE La direction est responsable de la préparation et de la présentation des états financiers consolidés

Plus en détail

Great-West Lifeco annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2014 et augmente son dividende de 6 %

Great-West Lifeco annonce ses résultats du quatrième trimestre de 2014 et augmente son dividende de 6 % COMMUNIQUÉ TSX : GWO MISE À JOUR 13 h HNC La page 7 a été modifiée pour tenir compte du nouveau code d accès pour l écoute différée de la conférence téléphonique du quatrième trimestre. Les lecteurs sont

Plus en détail

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat

Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Norme comptable internationale 12 Impôts sur le résultat Objectif L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des impôts sur le résultat. La question principale en matière

Plus en détail

États financiers condensés consolidés

États financiers condensés consolidés États financiers condensés consolidés Aux 30 septembre 2014 et 2013 Ces états financiers consolidés intermédiaires n'ont pas été soumis à l'examen de l'auditeur indépendant SRM158-1(14-03) Votre partenaire

Plus en détail

GROUPE SPORTSCENE INC.

GROUPE SPORTSCENE INC. États financiers consolidés GROUPE SPORTSCENE INC. Aux et pour les exercices terminés le 25 août 2013 et le 26 août 2012 Table des matières Rapport de la direction...3-4 Rapport de l auditeur indépendant...5-6

Plus en détail

Communiqué de presse

Communiqué de presse Communiqué de presse Sportscene maintient le cap malgré le contexte économique actuel Montréal, le 22 janvier 2015 À l occasion de son assemblée annuelle des actionnaires tenue ce matin à la Cage aux Sports

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 8 septembre 2007 3 ième trimestre (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie

Plus en détail

Empire Company Limited États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août 2014

Empire Company Limited États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août 2014 États financiers consolidés intermédiaires résumés 2 août Table des matières Bilans consolidés résumés... 1 États consolidés résumés du résultat net... 2 États consolidés résumés du résultat global...

Plus en détail

États financiers consolidés

États financiers consolidés États financiers consolidés Pour l exercice terminé le 28 décembre 2013 Responsabilité de la direction à l égard des états financiers Pour les exercices terminés le 28 décembre 2013 et le 29 décembre 2012

Plus en détail

Norme comptable internationale 33 Résultat par action

Norme comptable internationale 33 Résultat par action Norme comptable internationale 33 Résultat par action Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire les principes de détermination et de présentation du résultat par action de manière à améliorer

Plus en détail

QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003

QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003 COMMUNIQUÉ QUATRIÈME TRIMESTRE 2003 TSX-SMF PUBLICATION IMMÉDIATE SEMAFO PRÉSENTE SES RÉSULTATS FINANCIERS POUR L ANNÉE SE TERMINANT LE 31 DÉCEMBRE 2003 Montréal, Québec, le 21 avril 2004 SEMAFO (TSX SMF)

Plus en détail

Notes complémentaires aux états financiers consolidés

Notes complémentaires aux états financiers consolidés Notes complémentaires aux états financiers consolidés Note 1 Description des activités Pour les exercices terminés les 30 septembre 2010, 2009 et 2008 (les montants des tableaux sont en milliers de dollars

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS DE PAGES JAUNES LIMITÉE (auparavant «Yellow Média Limitée»)

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS DE PAGES JAUNES LIMITÉE (auparavant «Yellow Média Limitée») ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS DE PAGES JAUNES LIMITÉE (auparavant «Yellow Média Limitée») 31 décembre 2014 Table des matières Rapport de l auditeur indépendant... 2 États consolidés de la situation financière...

Plus en détail

États financiers consolidés aux 30 septembre 2003 et 2002

États financiers consolidés aux 30 septembre 2003 et 2002 États financiers consolidés aux 2003 et 2002 TABLE DES MATIÈRES RÉSULTATS CONSOLIDÉS 2 BILANS CONSOLIDÉS 3 COMPTE DES CONTRATS AVEC PARTICIPATION CONSOLIDÉ 4 BÉNÉFICES NON RÉPARTIS CONSOLIDÉS DES ACTIONNAIRES

Plus en détail

Revue financière. 2 e trimestre 2015. Le 5 août 2015

Revue financière. 2 e trimestre 2015. Le 5 août 2015 Revue financière 2 e trimestre 2015 Le 5 août 2015 AVERTISSEMENT Déclarations prospectives Certaines déclarations contenues dans cette présentation, incluant celles ayant trait aux résultats et au rendement

Plus en détail

États financiers consolidés. Pour l exercice 2013

États financiers consolidés. Pour l exercice 2013 États financiers consolidés Pour l exercice 2013 COMPTES CONSOLIDÉS DE RÉSULTAT (en millions de dollars canadiens, sauf les montants par action) Pour les exercices clos les 31 décembre 2013 2012 Produits

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue des résultats record au troisième trimestre de 2013

La Banque Nationale divulgue des résultats record au troisième trimestre de 2013 COMMUNIQUÉ TROISIÈME TRIMESTRE La Banque Nationale divulgue des résultats record au troisième trimestre de L information financière fournie dans le présent communiqué est basée sur les états financiers

Plus en détail

www.fondsftq.com ÉTATS FINANCIERS AU X 3 1 M A I 2 0 1 1 E T 2 0 1 0

www.fondsftq.com ÉTATS FINANCIERS AU X 3 1 M A I 2 0 1 1 E T 2 0 1 0 www.fondsftq.com ÉTATS FINANCIERS AU X 3 1 M A I 2 0 1 1 E T 2 0 1 0 RAPPORT DES AUDITEURS INDÉPENDANTS À l intention des actionnaires du Fonds de solidarité des travailleurs du Québec (F.T.Q.) Nous avons

Plus en détail

Notes annexes. 1. Méthodes comptables. 1.A Principales méthodes comptables

Notes annexes. 1. Méthodes comptables. 1.A Principales méthodes comptables Notes annexes (Montants en millions de dollars canadiens, à l exception des montants par action et sauf indication contraire) 1. Méthodes comptables 1.A Principales méthodes comptables Description des

Plus en détail

Fonds de revenu Colabor

Fonds de revenu Colabor États financiers consolidés intermédiaires au et 24 mars 2007 (non vérifiés) États financiers Résultats consolidés 2 Déficit consolidé 3 Surplus d'apport consolidés 3 Flux de trésorerie consolidés 4 Bilans

Plus en détail

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS

ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉNONCÉ DE RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION RELATIVEMENT À L INFORMATION FINANCIÈRE La direction est responsable de la préparation et de la présentation des états financiers consolidés

Plus en détail

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 %

(en millions d euros) 2013-2014 2014-2015 Ventes 247,1 222,9 Marge brute (55,7) (30,8) En pourcentage du chiffre d affaires -22,5 % -13,8 % RESULTATS ANNUELS 2014-2015 Chiffre d affaires 2014-2015 consolidé : 222,9 millions d euros Perte opérationnelle courante 2014-2015 : 125,9 millions d euros Poursuite du recentrage stratégique sur le cœur

Plus en détail

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014

Rapport financier du premier trimestre de 2013-2014 Rapport financier du premier trimestre de -2014 Pour la période terminée le Financement agricole Canada Financement agricole Canada (FAC), dont le siège social se trouve à Regina, en Saskatchewan, est

Plus en détail

Premier trimestre 2006. Rapport aux actionnaires Trois mois terminés le 31 mars 2006 ING Canada inc. www.ingcanada.com

Premier trimestre 2006. Rapport aux actionnaires Trois mois terminés le 31 mars 2006 ING Canada inc. www.ingcanada.com Premier trimestre 2006 1 Rapport aux actionnaires Trois mois terminés le 31 mars 2006 ING Canada inc. www.ingcanada.com Toronto (Ontario) Le 11 mai 2006 ING Canada affiche de solides résultats pour le

Plus en détail

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA )

- Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) Le Groupe Ecobank présente de très bons résultats en 2014 : - Produit net bancaire : +14% à 2,3 milliards $EU ( 1 134 milliards FCFA ) - Résultat avant impôt : +134% à 519,5 millions $EU ( 258 milliards

Plus en détail

États financiers de La Fondation canadienne du rein. 31 décembre 2013

États financiers de La Fondation canadienne du rein. 31 décembre 2013 États financiers de La Fondation canadienne du rein Rapport de l auditeur indépendant... 1-2 État des résultats... 3 État de l évolution des soldes de fonds... 4 État de la situation financière... 5 État

Plus en détail

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises

Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Norme Comptable Internationale 28 Participations dans des entreprises associées et des coentreprises Objectif 1 L objectif de la présente norme est de prescrire le traitement comptable des participations

Plus en détail

Rapport financier intermédiaire pour la période close le 31 mars 2012

Rapport financier intermédiaire pour la période close le 31 mars 2012 Rapport financier intermédiaire pour la période close le 31 mars 2012 T1 2012 Produits des activités poursuivies (en millions de dollars canadiens) PCGR du Canada IFRS 2008 2009 2010 2011 2012 Mars 42,8

Plus en détail

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2.

LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014. Sommaire. Compte de résultat consolidé 2. LEGRAND INFORMATIONS FINANCIERES CONSOLIDEES NON AUDITEES 30 SEPTEMBRE 2014 Sommaire Compte de résultat consolidé 2 Bilan consolidé 3 Tableau des flux de trésorerie consolidés 5 Notes annexes 6 Compte

Plus en détail

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS

PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PRÉSENTATION DES MODÈLES D ÉTATS FINANCIERS PARTIE 1 : ANALYSE DES NORMES COMPTABLES SELON LA STRUCTURE DES ÉTATS FINANCIERS PARTIE 2 : ÉTATS FINANCIERS MODÈLES MODÈLE A ÉTATS FINANCIERS NON CONSOLIDÉS

Plus en détail

Exercices terminés les 31 mai 2009 et 2008. États financiers consolidés

Exercices terminés les 31 mai 2009 et 2008. États financiers consolidés Exercices terminés les 31 mai 2009 et 2008 États financiers 27 Rapport de la direction aux actionnaires de 5N Plus inc. Les ci-joints sont la responsabilité de la direction de 5N Plus inc. et ont été

Plus en détail

DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE PREMIER TRIMESTRE ET RENOUVELLE SON OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS

DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE PREMIER TRIMESTRE ET RENOUVELLE SON OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS Pour diffusion immédiate DOLLARAMA ANNONCE DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE PREMIER TRIMESTRE ET RENOUVELLE SON OFFRE PUBLIQUE DE RACHAT DANS LE COURS NORMAL DES ACTIVITÉS MONTRÉAL (Québec), le 12 juin 2014

Plus en détail

Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers au 30 septembre 2013

Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers au 30 septembre 2013 Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers Coopérative de Câblodistribution Bellarmin États financiers Rapport de mission d'examen 2 États financiers Résultats 3 Réserve 4 Flux de trésorerie

Plus en détail

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005

RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Hal, le 11 décembre 2006 RÉSUMÉ DES ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS RETRAITÉS DU PREMIER SEMESTRE DE L EXERCICE 2005/2006, CLÔTURÉ LE 30 SEPTEMBRE 2005 Par rapport aux chiffres publiés précédemment (le 19

Plus en détail

Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises

Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises Comparaison des normes IFRS et des PCGR du Canada Édition n 6 Conversion de devises Les normes IFRS et PCGR du Canada constituent des cadres fondés sur des principes; de ce point de vue, bon nombre de

Plus en détail

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS

NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINANCIERS NORME IAS 01 LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS UNIVERSITE NAY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORME IAS 01 : LA PRÉSENTATION DES ÉTATS FINAIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCITE DE LA NORME...3 1.1.1.

Plus en détail

Résultats du premier trimestre 2012 1

Résultats du premier trimestre 2012 1 Résultats du premier trimestre 1 Luxembourg, 9 mai Faits marquants Taux de fréquence 2 en matière de santé et sécurité de 1,0 au 1 er trimestre contre 0,3 au 4 ème trimestre Expéditions de 433 milliers

Plus en détail

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014

La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 COMMUNIQUÉ PREMIER TRIMESTRE 2014 La Banque Nationale divulgue des résultats record au premier trimestre de 2014 L information financière contenue dans le présent document est basée sur les états financiers

Plus en détail

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds Pour la période de six mois close le 30 septembre 2013

Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds Pour la période de six mois close le 30 septembre 2013 Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds Pour la période de six mois close le 30 septembre 2013 Le présent rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds renferme

Plus en détail

FIBROSE KYSTIQUE CANADA

FIBROSE KYSTIQUE CANADA États financiers de FIBROSE KYSTIQUE CANADA KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (416) 228-7000 Yonge Corporate Centre Télécopieur (416) 228-7123 4100, rue Yonge, Bureau 200 Internet www.kpmg.ca Toronto

Plus en détail

Drug Mart/Pharmaprix. de 28. décembre 2013). Les Compagnies Loblaw. bonne position. Faits saillants du 11 413 $ Produits Produits, compte

Drug Mart/Pharmaprix. de 28. décembre 2013). Les Compagnies Loblaw. bonne position. Faits saillants du 11 413 $ Produits Produits, compte COMMUNIQUÉ DE PRESSEE Les Compagnies Loblaw limitée annonce une hausse de 68,4 % du montant ajusté du bénéfice par action 2) pour le quatrième trimestre de BRAMPTON, ONTARIO Le 26 février 2015 Les Compagnies

Plus en détail

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères

Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Norme comptable internationale 21 Effets des variations des cours des monnaies étrangères Objectif 1 Une entité peut exercer des activités à l international de deux manières. Elle peut conclure des transactions

Plus en détail

FIRST ASSET REIT INCOME FUND. Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013

FIRST ASSET REIT INCOME FUND. Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 FIRST ASSET REIT INCOME FUND Rapport intermédiaire de la direction sur le rendement du Fonds pour la période du 1 er janvier 2013 au 30 juin 2013 Fonds : First Asset REIT Income Fund Titres :, Période

Plus en détail

Yellow Média inc. annonce une opération de restructuration du capital

Yellow Média inc. annonce une opération de restructuration du capital Yellow Média inc. annonce une opération de restructuration du capital Montréal (Québec), le 23 juillet 2012 Yellow Média inc. (TSX : YLO) a annoncé aujourd hui une opération de restructuration du capital

Plus en détail

Communiqué de presse 5 mars 2015

Communiqué de presse 5 mars 2015 RESULTATS ANNUELS 2014 : DYNAMIQUE DE CROISSANCE CONFIRMEE Accélération de la croissance organique des ventes Nouvelle progression du résultat opérationnel courant de +10,6% Hausse du résultat net des

Plus en détail

SOMMAIRE DES RÉSULTATS (non audité, en millions de dollars canadiens, sauf les montants par action)

SOMMAIRE DES RÉSULTATS (non audité, en millions de dollars canadiens, sauf les montants par action) Symbole boursier (TSX) : PJC.A Communiqué de presse Pour diffusion immédiate LE GROUPE JEAN COUTU RÉSULTATS DU QUATRIÈME TRIMESTRE ET DE L EXERCICE FINANCIER 2014 Longueuil, Québec, le 30 avril 2014 Le

Plus en détail

Comptes Consolidés 2014

Comptes Consolidés 2014 Comptes Consolidés 2014 Page 1 4.2 Comptes consolidés 4.2.1 Compte de résultat consolidé... 3 4.2.2 Résultat global consolidé... 4 4.2.3 Situation financière consolidée... 5 4.2.4 Variation des capitaux

Plus en détail

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS

NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS NORME IAS 32/39 INSTRUMENTS FINANCIERS UNIVERSITE NANCY2 Marc GAIGA - 2009 Table des matières NORMES IAS 32/39 : INSTRUMENTS FINANCIERS...3 1.1. LA PRÉSENTATION SUCCINCTE DE LA NORME...3 1.1.1. L esprit

Plus en détail

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS

États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS États financiers de INSTITUT CANADIEN POUR LA SÉCURITÉ DES PATIENTS Au 31 mars 2014 Deloitte S.E.N.C.R.L./s.r.l. 2000 Manulife Place 10180 101 Street Edmonton (Alberta) T5J 4E4 Canada Tél. : 780-421-3611

Plus en détail

SOCIÉTÉ DU PARC JEAN-DRAPEAU ÉTATS FINANCIERS

SOCIÉTÉ DU PARC JEAN-DRAPEAU ÉTATS FINANCIERS ÉTATS FINANCIERS AU 31 DÉCEMBRE 2013 ÉTATS FINANCIERS TABLE DES MATIÈRES RAPPORT DE L AUDITEUR INDÉPENDANT 3 et 4 ÉTATS FINANCIERS État de la situation financière 5 État des résultats 6 État de la variation

Plus en détail

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière

Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière IFRS 1 Norme internationale d information financière 1 Première application des Normes internationales d information financière Objectif 1 L objectif de la présente Norme est d assurer que les premiers

Plus en détail

Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions

Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions Norme internationale d information financière 2 Paiement fondé sur des actions OBJECTIF 1 L objectif de la présente Norme

Plus en détail

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre

Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Communiqué de presse TORONTO, le 29 juillet 2015 Intact Corporation financière annonce ses résultats du deuxième trimestre Résultat opérationnel net par action de 1,56 $ avec un ratio combiné de 91,6 %.

Plus en détail

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées

Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Norme internationale d information financière 5 Actifs non courants détenus en vue de la vente et activités abandonnées Objectif 1 L objectif de la présente norme est de spécifier la comptabilisation d

Plus en détail

FINANCIERS CONSOLIDÉS

FINANCIERS CONSOLIDÉS ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS ET NOTES ANNEXES RESPONSABILITÉ À L ÉGARD DE LA PRÉSENTATION DE L INFORMATION FINANCIÈRE 102 ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS 103 Comptes consolidés de résultat 103 États consolidés

Plus en détail

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101

4.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100. 4.2 Bilan au 31 décembre 2008 101 États Financiers consolidés.1 Compte de résultat de l exercice 2008 100.2 Bilan au 31 décembre 2008 101.3 Tableaux de passage des capitaux propres du 1 er janvier 2007 au 31 décembre 2008 102. Tableau

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES 31 DECEMBRE 2002 BILANS CONSOLIDES Avant répartition ACTIF Note au 31 décembre au 31 décembre au 31 décembre en millions d'euros 2002 2001 2000 Immobilisations incorporelles

Plus en détail

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées

Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées COMMUNIQUE DE PRESSE 1 er septembre 2015 Bureau Veritas : résultats du premier semestre 2015 Performance solide dans un contexte de marché globalement difficile Perspectives 2015 confirmées Chiffre d affaires

Plus en détail

États financiers consolidés du GROUPE CGI INC. Pour les exercices clos les 30 septembre 2013 et 2012

États financiers consolidés du GROUPE CGI INC. Pour les exercices clos les 30 septembre 2013 et 2012 États financiers consolidés du GROUPE CGI INC. Rapports de la direction et des auditeurs DÉCLARATION CONCERNANT LA RESPONSABILITÉ DE LA DIRECTION À L ÉGARD DE LA COMMUNICATION D INFORMATION FINANCIÈRE

Plus en détail

FAIRFAX INDIA HOLDINGS CORPORATION

FAIRFAX INDIA HOLDINGS CORPORATION États financiers consolidés Pour la période close le 31 décembre 2014 1 Le 25 mars 2015 Rapport de l auditeur indépendant Au conseil d administration de Fairfax India Holdings Corporation Nous avons effectué

Plus en détail

HÉMA-QUÉBEC ÉTATS FINANCIERS

HÉMA-QUÉBEC ÉTATS FINANCIERS HÉMA-QUÉBEC ÉTATS FINANCIERS de l exercice terminé le 31 mars 2002 19 TABLE DES MATIÈRES Rapport de la direction 21 Rapport du vérificateur 22 États financiers Résultats 23 Excédent 23 Bilan 24 Flux de

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES AU 31 DÉCEMBRE 2013 RAPPORT DE LA DIRECTION La direction de la Société est responsable de la préparation et de l intégrité des états financiers présentés dans son rapport annuel.

Plus en détail

Norme internationale d information financière 3 Regroupements d entreprises

Norme internationale d information financière 3 Regroupements d entreprises Norme internationale d information financière 3 Regroupements d entreprises Objectif 1 L objectif de la présente norme consiste à améliorer la pertinence, la fiabilité et la comparabilité de l information

Plus en détail

Norme comptable internationale 18 Produits des activités ordinaires

Norme comptable internationale 18 Produits des activités ordinaires Norme comptable internationale 18 Produits des activités ordinaires Objectif Les produits sont définis dans le Cadre pour la préparation et la présentation des états financiers 1 comme les accroissements

Plus en détail

DOLLARAMA OBTIENT DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE ET ANNONCE UN FRACTIONNEMENT D ACTIONS ORDINAIRES À RAISON DE DEUX POUR UNE

DOLLARAMA OBTIENT DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE ET ANNONCE UN FRACTIONNEMENT D ACTIONS ORDINAIRES À RAISON DE DEUX POUR UNE Pour diffusion immédiate DOLLARAMA OBTIENT DE SOLIDES RÉSULTATS POUR LE DEUXIÈME TRIMESTRE ET ANNONCE UN FRACTIONNEMENT D ACTIONS ORDINAIRES À RAISON DE DEUX POUR UNE MONTRÉAL (Québec), le 11 septembre

Plus en détail

MOUNTAIN EQUIPMENT CO-OPERATIVE

MOUNTAIN EQUIPMENT CO-OPERATIVE États financiers de MOUNTAIN EQUIPMENT CO-OPERATIVE KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone 604-691-3000 Comptables agréés Télécopieur 604-691-3031 B.P. 10426 777 Dunsmuir Street Internet www.kpmg.ca Vancouver

Plus en détail

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES

SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES SOMMAIRE DES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES Bilan Compte de résultat Tableau des flux de trésorerie Variation des capitaux propres Annexe aux comptes consolidés 1 Transition aux normes IFRS 2 Principes et

Plus en détail

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010

AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 AUTORITE DES NORMES COMPTABLES NOTE DE PRESENTATION DU REGLEMENT DE l ANC n 2010-01 DU 3 JUIN 2010 Relatif aux modalités de première application du règlement du CRC n 99-02 par les sociétés dont les instruments

Plus en détail

Rapport trimestriel Pour le premier trimestre terminé le 31 mars 2002

Rapport trimestriel Pour le premier trimestre terminé le 31 mars 2002 Rapport trimestriel Pour le premier trimestre terminé le 31 mars 2002 Bourse Toronto : MB Actions en circulation (au 9 mai 2002) 26 808 361 actions ordinaires Faits saillants financiers (tous les montants

Plus en détail

entreprises. Ensuite, la plupart des options d achat d actions émises par Corporation

entreprises. Ensuite, la plupart des options d achat d actions émises par Corporation 28RE_chap_EP4.qx:quark de base 7/16/09 7:37 PM Page 858 Troisième partie : Le financement des ressources Les principales caractéristiques des travaux suggérés Questions de révision (N os 1 à 25) Exercices

Plus en détail

Cenovus Energy Inc. États financiers consolidés intermédiaires (non audités) Période close le 31 mars 2013. (en dollars canadiens)

Cenovus Energy Inc. États financiers consolidés intermédiaires (non audités) Période close le 31 mars 2013. (en dollars canadiens) Cenovus Energy Inc. États financiers consolidés intermédiaires (non audités) (en dollars canadiens) ÉTATS CONSOLIDÉS DES RÉSULTATS ET DU RÉSULTAT GLOBAL (non audités) Périodes closes les 31 mars (en M$,

Plus en détail

Déclaration de responsabilité de la direction pour la présentation de l information financière 43. Rapport des auditeurs indépendants 44

Déclaration de responsabilité de la direction pour la présentation de l information financière 43. Rapport des auditeurs indépendants 44 Résultats financiers Déclaration de responsabilité de la direction pour la présentation de l information financière 43 Rapport des auditeurs indépendants 44 États financiers consolidés Comptes consolidés

Plus en détail

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers

Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick. États financiers Bureau du vérificateur général du Nouveau-Brunswick États financiers États financiers CONTENU Rapport de l auditeur indépendant 3 État de la situation financière 4 État des résultats 5 État des flux de

Plus en détail

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014

États financiers. du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 États financiers du Sénat du Canada pour l exercice clos le 31 mars 2014 KPMG s.r.l./s.e.n.c.r.l. Téléphone (613) 212-KPMG (5764) Bureau 1800 Télécopieur (613) 212-2896 150, rue Elgin Internet www.kpmg.ca

Plus en détail

Rapport annuel 2013 Revue financière. Rapport de gestion

Rapport annuel 2013 Revue financière. Rapport de gestion Rapport annuel 2013 Revue financière Rapport de gestion 1 Résultats financiers 46 Annexe aux états financiers consolidés portant sur le ratio de couverture par le résultat 108 Rétrospective des trois derniers

Plus en détail

TABLE DES MATIÈRES RAPPORT DE GESTION

TABLE DES MATIÈRES RAPPORT DE GESTION TABLE DES MATIÈRES RAPPORT DE GESTION 1 Mise en garde concernant les énoncés prospectifs 1 Vue d ensemble 2 Principales données financières consolidées 4 Orientation financière 6 Éléments à considérer

Plus en détail

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES

ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES ETATS FINANCIERS CONSOLIDES INTERMEDIAIRES RESUMES AU 30 JUIN 2014 1 SOMMAIRE ÉTATS DE SYNTHESE 1. Etat résumé de la situation financière consolidée 2. Etats résumés du résultat net et des gains et pertes

Plus en détail

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers

Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers Norme internationale d information financière 9 Instruments financiers IFRS 9 Chapitre 1 : Objectif 1.1 L objectif de la présente norme est d établir des principes d information financière en matière d

Plus en détail

Caisse d'économie Desjardins des employés en Télécommunication

Caisse d'économie Desjardins des employés en Télécommunication Caisse d'économie Desjardins des employés en Numéro de transit : 92239 Au 31 décembre 2009 Service de vérification Table des matières Rapport des vérificateurs États financiers Bilan... 1 États des résultats

Plus en détail

Instruments financiers Bien se préparer

Instruments financiers Bien se préparer Le 5 juin 2006 À l intérieur Instruments financiers Bien se préparer En janvier 2005, le Conseil des normes comptables de l ICCA a approuvé les nouveaux chapitres suivants du Manuel, relativement aux instruments

Plus en détail

États financiers consolidés. Aux 31 octobre 2011 et 2010

États financiers consolidés. Aux 31 octobre 2011 et 2010 BANQUE LAURENTIENNE DU CANADA ÉTATS FINANCIERS CONSOLIDÉS Aux 31 octobre 2011 et 2010 Les présents états financiers consolidés présentent des données financières récentes se rapportant à la situation financière,

Plus en détail

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec

Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec Caisse de retraite du Régime de retraite du personnel des CPE et des garderies privées conventionnées du Québec États financiers du premier exercice de neuf mois Accompagnés du rapport des vérificateurs

Plus en détail

pour le trimestre qui a pris fin le 30 juin 2014

pour le trimestre qui a pris fin le 30 juin 2014 pour le trimestre qui a pris fin le 30 juin 2014 De la recherche à l action Le CRDI finance des travaux de recherche appliquée dans les pays en développement afin d y accroître la prospérité et la sécurité

Plus en détail

Rapport de l auditeur indépendant

Rapport de l auditeur indépendant 1 Rapport de l auditeur indépendant Aux administrateurs de Aéroport de Québec inc. Nous avons effectué l audit des états financiers ci-joints de Aéroport de Québec inc. qui comprennent l état de la situation

Plus en détail

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008

RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 RAPPORT ANNUEL DE LA DIRECTION SUR LES RENDEMENTS DU FONDS MONÉTAIRE FMOQ AU 31 DÉCEMBRE 2008 Le présent Rapport annuel de la direction contient les faits saillants financiers, mais non les États financiers

Plus en détail