LA VENTE IMMOBILIERE EN EUROPE DROIT NOTARIAL

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "LA VENTE IMMOBILIERE EN EUROPE DROIT NOTARIAL"

Transcription

1 LA VENTE IMMOBILIERE EN EUROPE DROIT NOTARIAL LYON JUIN 2013

2 PRATIQUE NOTARIALE CONTRAT DE VENTE Elément nouveau : Extranéité d'un élément constitutif du contrat (personne ou bien) LES PARTIES AU CONTRAT le notaire se doit de contrôler l'identité des parties en présence. Règle de prudence élémentaire qui constitue un principe de déontologie notariale et une obligation administrative. - article 5 du décret du 26 Novembre 1971 impose au notaire de vérifier l'état civil de ses clients : l'identité, l'état et le domicile sont établis par tous documents justificatifs (alinéa 1er). - article 75 du Décret n du 14 Octobre 1955 modifié par l'article 1er du Décret n du 7 janvier 1991 impose au notaire de certifier l'identité des parties contractantes à des fins de publicité foncière. IDENTIFICATION DES CO-CONTRACTANTS Les opérations transfrontalières vont obliger le notaire à effectuer une vérification plus rigoureuse de l'état civil de ses clients : Cet état civil va en effet déterminer la nationalité de ceux-ci et par voie de conséquence, la loi applicable au contrat ou à certaines parties de celui-ci. Lyon 2013 NVP Séminaire du 10 au 14 Juin 1

3 1) Vérification de l'état civil de personnes physiques La preuve de l'identité des parties est apportée par les justificatifs de la naissance, du mariage, et aussi de la nationalité. 1-1) Les Français nés à l'étranger : ) Acte d'état civil établi par l'autorité étrangère : Art 47 du Code Civil : "Tout acte de l'état civil des Français et des étrangers fait en pays étranger et rédigé dans les formes usitées dans ce pays fait foi, sauf si d'autres actes ou pièces détenus, des données extérieures ou des éléments tirés de l'acte lui-même établissent, le cas échéant après toutes vérifications utiles, que cet acte est irrégulier, falsifié ou que les faits qui y sont déclarés ne correspondent pas à la réalité". Le notaire pourra se référer aux actes de naissance, de baptême, de mariage ou de décès dressés par les autorités religieuses. La force probante d'un tel acte est déterminée par la loi locale et ne peut être contestée, ni atténuée par la loi française. Ces actes doivent être transcrits sur les registres tenus par les agents diplomatiques ou consulaires compétents, soit d'office, soit à la requête des intéressés. Comment obtenir une copie de l'acte de naissance? 1) L'acte a été transcrit : demande à effectuer : a) soit par courrier postal : Ministère des Affaires Etrangères Service Central de l'etat Civil - 11 Rue de la Maison Blanche NANTES Cedex 09 b) sur le site internet : 2) L'acte n'a pas été transcrit : demande à effectuer auprès du Consul de France de l'etat concerné, qui transcrit l'acte et en adresse un double au service central de l'état civil du Ministère des Affaires Etrangères à Nantes. Lyon 2013 NVP Séminaire du 10 au 14 Juin 2

4 3) L'acte a été établi à l'étranger mais reste introuvable : Article 46 du Code Civil précise que lorsqu'il n'aura pas existé de registres ou qu'ils seront perdus, la preuve en sera reçue tant par titres que par témoins. 4) L'acte établi à l'étranger a été détruit par suite de faits de guerre ou sinistre: Article 1430 et 1431 du Nouveau Code de Procédure Civile : il est possible d'en demander la reconstitution au Tribunal de Grande Instance compétent en raison du domicile du demandeur. S'il a son domicile à l'étranger, le Tribunal compétent est celui de Paris ) L'acte d'état civil a été établi par l'autorité française locale: L'état civil des Français nés à l'etranger peut valablement être établi directement par l'autorité consulaire française locale : Article 48 alinéa 1er du Code Civil dispose que tout acte de l'état civil des Français en pays étranger sera valable, s'il a été reçu conformément aux lois françaises par les agents diplomatiques ou par les consuls. Ces actes sont transcrits au Service Central de l'état civil à Nantes. 1-2) Les personnes étrangères nées hors de France : Art 47 du Code Civil: "Tout acte de l'état civil des Français et des étrangers fait en pays étranger et rédigé dans les formes usitées dans ce pays fait foi, sauf si d'autres actes ou pièces détenus, des données extérieures ou des éléments tirés de l'acte lui-même établissent, le cas échéant après toutes vérifications utiles, que cet acte est irrégulier, falsifié ou que les faits qui y sont déclarés ne correspondent pas à la réalité." Le notaire doit, dans ce cas, demander un extrait d'acte de naissance dûment légalisé et traduit. (Instruction générale de l'état civil n 646) La nécessité d'une légalisation entraîne des difficultés et alourdit les formalités. Lyon 2013 NVP Séminaire du 10 au 14 Juin 3

5 Aussi la France a conclu le 27 Septembre 1956, avec les états membres de la commission internationale de l'état civil, une convention multilatérale unifiant la présentation des actes de l'état civil destinés à être produits à l'étranger.(autriche, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays Bas, R.F.A., Portugal, Suisse et Turquie) Ces actes sont établis conformément à des formules types imprimées en sept langues. Ils doivent faire état des mentions marginales, le cas échéant. Ils ne sont délivrés qu'aux personnes qui d'après la loi interne du pays où l'acte a été dressé ou transcrit, ont qualité pour obtenir des copies littérales des actes. Cette convention a cessé d'être applicable en France depuis la Convention de Vienne du 8 Septembre 1976 (entrée en vigueur le 16/01/1987) relative à la délivrance d'extraits plurilingues d'actes de l'état civil. (Allemagne, Autriche, Belgique, Bosnie et Herzégovine, Croatie, Espagne, France, Italie, Luxembourg, Macedoine, Pays-Bas, Pologne, Portugal, Serbie et Monténégro, Slovénie, Suisse, Turquie) En outre, la Convention d'athènes du 15 Septembre 1977 a dispensé de légalisation ou formalité équivalente, "les actes et documents se rapportant à l'état civil, à la capacité ou à la situation familiale des personnes physiques, à leur nationalité, à leur domicile ou à leur résidence, quel que soit l'usage auquel ils sont destinés." (Autriche, Espagne, France, Grèce, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Turquie - Entrée en vigueur en France le 1er Août 1982). Site de la Commission Internationale de l Etat Civil : Guide pratique en ligne Exemples : 1) le notaire français doit vérifier l'état civil d'un ressortissant italien en vue de l'acquisition d'un appartement à Cannes : il peut obtenir un extrait plurilingue comportant les mentions marginales, sans formalité de légalisation. 2) il s'agit d'un citoyen danois : Application du décret du 14 Octobre 1955 (publicité foncière) - obtention d'un extrait d'acte de naissance, légalisé et traduit: Lyon 2013 NVP Séminaire du 10 au 14 Juin 4

6 - ou en cas d'impossibilité, production d'un passeport, d'une carte d'identité, ou de toute autre pièce d'identité ou d'un acte de notoriété ou extrait d'acte de mariage. 1-3) Etranger marié en France Lorsque la personne étrangère est mariée en France, le notaire peut conformément au décret du 14 Octobre 1955, demander un extrait d'acte de mariage qui comprendra tous les renseignements relatifs à l'identification, l'existence éventuelle d'un contrat de mariage, et de jugements postérieurs relatifs au mariage. 1-4) La preuve de la nationalité : 1-4-1) Nationalité Française : Article 149 du Code de la Nationalité : le moyen de preuve officiel de la nationalité française est le certificat de nationalité délivré par le juge d'instance qui a seul qualité pour l'établir. (art 31 Code Civil) Pas de preuve préconstituée de la nationalité française, sauf si celleci a été acquise par la naturalisation ou par une déclaration d'option. Le notaire vérifiera la nationalité au moyen de tout autre mode de preuve tels que : carte nationale d'identité (non obligatoire), fiche d'état civil, passeport, carte de séjour ) Nationalité Etrangère : La preuve de la nationalité étrangère dépend du droit étranger. Elle peut être établie par tous moyens de preuve et notamment la possession d'état. 2) L'identification des personnes morales : Suppose que la personne morale soit reconnue dans le pays dans lequel elle effectue une opération juridique puis que son existence soit établie. 2-1) Reconnaissance des personnes morales 2-1-1) La société: Le notaire qui a pour vendeur ou acquéreur, une société doit au préalable déterminer la nationalité de la société pour connaître la loi qui en régit le fonctionnement et donc la capacité. - Nationalité de la société : Lyon 2013 NVP Séminaire du 10 au 14 Juin 5

7 L'article 3 de la loi du 24 Juillet 1966 et l'article 1837 du Code Civil confirmant une jurisprudence bien établie disposent que : "toute société dont le siège est situé sur le territoire français est soumise aux dispositions de la loi française" Ce critère du siège social doit être atténué en application de l'article 1837 alinéa 2 du Code Civile qui précise que les tiers peuvent se prévaloir du siège réel s'il est situé à un autre endroit. En cas de contestation, le notaire se référera à des présomptions telles que le "centre d'exploitation", le lieu de constitution et des formalités de publicité, le lieu des établissements principaux, la nationalité des associés ou dirigeants, ou la concordance entre tous ces éléments. - Reconnaissance de la société : a) Société de personnes Le droit français reconnaît la personnalité juridique des sociétés étrangères et notamment des sociétés de personnes, de plein droit. Cette solution se fonde sur l'article 11 du Code Civil qui subordonne la jouissance des droits civils à la réciprocité diplomatique. b) Société de capitaux Principe : cette reconnaissance avait été écartée pour les sociétés de capitaux étrangères en vertu d'une loi du 30 mai 1857, abrogée par la Loi n du 20 décembre 2007 relative à la simplification du droit, sauf s'il existe pour le pays étranger en question un décret emportant reconnaissance. Exceptions : l'incidence de ce texte était très restreinte! De nombreux décrets collectifs ont été pris depuis 1857 emportant reconnaissance des sociétés de capitaux étrangères. En outre, des traités de commerce ou conventions d'établissement prévoient la reconnaissance mutuelle des sociétés anonymes ou amènent au même résultant par l'utilisation de la clause de la "nation la plus favorisée". Principale convention : Bruxelles du 29 Février 1968 entre les six Etats fondateurs de la CEE sur la reconnaissance mutuelle des sociétés. En présence d'une société étrangère de capitaux, le notaire va devoir rechercher s'il existe un texte emportant reconnaissance de la personnalité juridique des sociétés dans le pays où la société à son siège social. Lyon 2013 NVP Séminaire du 10 au 14 Juin 6

8 Sur le plan pratique, il est conseillé de reprendre, dans l'acte, la désignation de la société étrangère et de sa forme sociale telle qu'elle figure dans les statuts plutôt que de tenter une transposition. Exemple : la distinction droit civil/droit commercial, groupements civils/groupements commerciaux, n'existe pas en droit anglais ) Les associations : Depuis la loi n du 9 Octobre 1981 qui a abrogé le titre IV de la loi du 1er Juillet 1901, les associations étrangères peuvent se constituer librement en France et sont soumises au droit commun des associations. Cependant les associations ayant leur siège à l'étranger doivent effectuer une déclaration préalable à la Préfecture du Département où est situé le siège de leur principal établissement. Elles doivent notamment y indiquer la nationalité de leurs dirigeants et tout changement dans leur administration ou direction. Cette déclaration permet à l'administration de contrôler l'association et d'exercer éventuellement une action en dissolution judiciaire. La loi du 1er Juillet 1901 sanctionne par la nullité les actes conclus par l'association et par sa dissolution facultative le défaut d'une telle déclaration. Le notaire devra demander au dirigeant de l'association, outre la justification de ses pouvoirs, celle de la déclaration sus-visée. Comme pour les personnes physiques, la capacité d'une association est régie par sa loi nationale ) Les fondations : Il résulte de la doctrine et de la jurisprudence que la personnalité juridique des fondations étrangère est reconnue en France sans qu'elles aient à obtenir une reconnaissance d'utilité publique (alors que les fondations françaises ne peuvent avoir la personnalité morale avant la reconnaissance d'utilité publique!) Elles ne pourront cependant, à défaut de reconnaissance administrative, effectuer que des actes isolés (ex: acte d'acquisition en France). Lyon 2013 NVP Séminaire du 10 au 14 Juin 7

9 2-1) Preuve de l'existence des personnes morales Aux termes de l'article 6 du décret du 04 Janvier 1955, l'identification de la personne morale est établie pour les besoins de la publicité foncière au vu : - de l'original, d'une expédition, ou d'une copie certifiée collationnée de tout acte constatant, la dénomination, la forme juridique, et le siège actuel de la personne morale ou au vu d'un extrait d'immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés. Ces documents devront être légalisés par l'autorité compétente (sauf dispense) et traduits. L'identification sera simplifiée dans les pays où il existe un système d'immatriculation. Exemples : a) Société belge : extrait d'immatriculation au Registre du Commerce et vérification des données par une consultation du journal d'annonces "Le Moniteur". b) Société allemande : extrait du registre du Tribunal d'instance du ressort du siège social c) Société anglaise : le "Registrar of Companies" délivre le "Certificate of incorporation" (certificat de constitution). Si la société a été créée en Angleterre, le siège du greffe est à Londres Si la société a été créée au Pays de Galles, le siège du greffe est à Belfast. Si la société a été créée en Ecosse, le greffe écossais est situé à Edimbourg. Voir un exemple : Ecosse ; Canada Lyon 2013 NVP Séminaire du 10 au 14 Juin 8

10 LA CAPACITE DES CO-CONTRACTANTS Le principe de la capacité des parties contractantes est la règle. Article 1123 CCiv : "Toute personne peut contracter, si elle n'en est pas déclarée incapable par la loi". Le principe s'applique aux nationaux comme aux étrangers. En France, la législation ne met aucun obstacle à l'acquisition d'un bien situé en France par un étranger. L'article 11 du Code Civil dispose à ce sujet : "l'étranger jouira en France des mêmes droits civils que ceux accordés aux français par les traités de la nation à laquelle cet étranger appartiendra" Aucun texte n'interdit aux étrangers, l'acquisition d'immeubles situés en France, ni ne subordonne ces acquisitions à une autorisation spéciale. Ce principe de la liberté d'acquisition est également consacré par le Traité de Rome. Cependant certains pays européens ont établi des mesures discriminatoires plus ou moins fortes à l'encontre des non-nationaux : Exemples : 1) En Grèce : les étrangers, à l'exception des ressortissants de la CEE ayant une activité économique en Grèce, ne peuvent pas acheter des immeubles à usage de résidence principale, situés dan les régions proches des frontières (ce qui correspond à environ 55% du territoire!) 2) En Italie : Aux termes de l'article 16 des dispositions préliminaires du Code Civil italien, et de la jurisprudence, l'étranger est admis à jouir du droit attribué au citoyen italien sous la condition de réciprocité, c'est-àdire s'il démontre que l'etat auquel il appartient reconnait, dans son ordre juridique, un droit égal ou similaire à celui exercé en Italie. 3) En Suisse : Loi Fédérale sur l Acquisition d Immeubles par des personnes à l Etranger (LFAIE) anciennement appeléee "Lex Friedrich" Cette loi a pour but de "prévenir l'emprise étrangère sur le sol suisse" et limite les possibilités pour un étranger d acheter un immeuble en Suisse. 4) En Angleterre: pas de différence entre les citoyens anglais et les autre à l'exception des étrangers "ennemis" c'est-à-dire strictement, les citoyens d'un Etat avec lequel l'angleterre serait en guerre. Lyon 2013 NVP Séminaire du 10 au 14 Juin 9

11 (cf l'argentine lors de la guerre des Malouines.) I - Capacité et Représentation des mineurs La loi applicable : Les règles relatives à la capacité du mineur et à sa représentation relèvent du statut personnel. C'est donc la loi nationale qui est applicable et qui régit l'âge de la majorité, le régime de protection et l'organisation de ce régime (administration légale, tutelle, émancipation...). La Convention de la Haye du 5 Octobre 1961 relative à la protection des mineurs a été ratifiée et est entrée en vigueur en France depuis le 10 Novembre 1972, et également en République Fédérale Allemande aujourd'hui Allemagne, Autriche, Espagne, Luxembourg, Pays-Bas, Portugal, Suisse et Turquie. Voir tableau : Elle concerne toutes les mesures individuelles de droit privé et de droit public tendant à la protection du mineur dans sa personne et dans ses biens (autorité parentale, administration légale, tutelle légale ou dative, assistance éducative) Elle s'applique exclusivement aux mineurs non émancipés qui ont cette qualité tant selon leur loi nationale que selon la loi interne de leur résidence. (art 12) Ex : un étranger de plus de 18 ans, mineur selon sa loi nationale et résidant en France ne sera pas régi pas cette convention. Objet de la convention => le rapport d'autorité résulte de la loi interne dont le mineur est ressortissant Lyon 2013 NVP Séminaire du 10 au 14 Juin 10

12 Ex : le mineur français au Portugal sera soumis au régime français de l'administration légale (pure et simple ou sous contrôle judiciaire), ou de la tutelle. Les pouvoirs de ses représentants seront déterminés pas la loi française. => les autorités de l'etat de la résidence habituelle du mineur sont compétentes pour prendre les mesures prévues par la loi nationale du mineur. (Précision faite que les représentants du mineur peuvent également s'adresser aux autorités de l'etat dont le mineur est ressortissant) Ex 1 : Mineur français domicilié dans un pays signataire le représentant légal peut demander au juge du pays de résidence l'autorisation de vendre l'immeuble pour le compte du mineur. Il pourra également se faire autoriser par le juge français. Ex 2: Mineur étranger d'un pays non signataire domicilié en France L'enfant ayant sa résidence en France, la convention est applicable. Le représentant légal pourra demander au juge des tutelles français de l'autoriser dans le respect des règles du droit national du mineur. II - Capacité et Représentation des majeurs Relève de la loi personnel de l'incapable en application de l'article 3 alinéa 3 du Code Civil. Référence à la loi nationale de la personne Ex : Vente d'un bien situé en France et appartenant à un Allemand sera effectuée selon les règles prévues pas la loi Allemande. La Convention de la La Haye du 13 Janvier 2000 sur la protection internationale des adultes règle la situation des incapables majeurs, lorsqu ils se trouvent dans une situation où les lois de plusieurs états ont vocation à s appliquer. Elle fixe notamment les compétences respectives de l Etat de résidence et de l Etat dont la personne protégée à la nationalité. Lyon 2013 NVP Séminaire du 10 au 14 Juin 11

13 La ratification de la Convention de La Haye du 13 Janvier 2000 sur la protection internationale des adultes est intervenue le 18 Septembre 2008 et est entrée en vigueur le 01 Janvier La France déclare, au titre de l article 42, que les demandes prévues aux articles 8 et 33 devront être adressées par l autorité compétente de l Etat contractant au procureur de la République près le tribunal de grande instance ou, dans les collectivités d outre-mer et en Nouvelle- Calédonie, près la juridiction qui en tient lieu : * dans le ressort duquel la mesure de protection doit être prise, s agissant des demandes prévues à l article 8, ou * dans le ressort duquel est situé l établissement ou le placement envisagé, s agissant des demandes prévues à l article 33. Etat présent de cette convention : Lyon 2013 NVP Séminaire du 10 au 14 Juin 12

14 III- Capacité de disposer des époux Lorsqu'un ou des époux effectuent une acquisition ou une vente, il est nécessaire de déterminer : - le régime matrimonial - de préciser les pouvoirs des époux sur le bien et notamment s'il s'agit du logement de la famille. A - La détermination du régime matrimonial La première question à se poser est de savoir, comme en droit interne, si un contrat de mariage a été signé. Dans ce cas, il y aura lieu de se faire communiquer une copie de ce contrat et de préférence une traduction afin d'en apprécier le contenu. A défaut de contrat, ces époux seront mariés sous un régime légal que le notaire devra déterminer en fonction des règles de droit international privé. Ainsi en droit international privé, le régime matrimonial des époux, mariés sans contrat relève de la loi d'autonomie, c'est-à-dire de la loi que les époux ont choisie (règle établie depuis 1525 par l'avocat Charles Du Moulin). Si les époux n'ont pas choisi expressément le régime applicable, il convient de rechercher leur volonté. Il résulte ainsi d'une jurisprudence constante que la fixation du premier domicile stable constitue une présomption de la volonté tacite des époux. ==> Les époux y ont fixé leurs intérêts pécuniaires et ont adopté le régime matrimonial légal du pays dans lequel ils ont élu domicile. Ces deux principes ont été confirmés par la Convention de La Haye du 14 Mars 1978 signée par la France le 26 Septembre 1978, ratifiée par la France par la loi n du 5 Juillet 1979 et entrée en vigueur le 1er Septembre Etat actuel : Lyon 2013 NVP Séminaire du 10 au 14 Juin 13

15 Cette convention vise à unifier les règles de conflit en matière de loi applicable aux régimes matrimoniaux. Les règles édictées par la convention se substituent aux règles antérieures du droit international privé pour : - les époux mariés depuis sont entrée en vigueur - et pour les époux mariés antérieurement qui se trouvent dans l'un des cas de changement de la loi applicable. Cette convention ne régit donc que le choix de la loi applicable. De plus, elle autorise les époux à désigner la loi applicable au régime matrimonial avant ou au cours du mariage. Avant le mariage, les époux peuvent, aux termes de l'article 3 de la Convention opter pour : - la loi de l'etat dont l'un des époux a la nationalité au moment de la désignation; - la loi de l'etat sur le territoire duquel l'un des époux a sa résidence habituelle au moment de la désignation; - la loi du premier Etat sur le territoire duquel l'un des époux établira une nouvelle résidence habituelle après le mariage. A défaut de désignation expresse par les époux de la loi applicable (rattachement subjectif), l'article 4 de la Convention pose le principe d'un rattachement objectif : celle de l'etat sur le territoire duquel les époux établissent leur première résidence habituelle après le mariage. Il peut être déroger à cette règle pour les époux ayant la même nationalité. Au cours du mariage, les époux peuvent opter pour : - la loi de l'etat dont l'un des époux a la nationalité au moment de la désignation; - la loi de l'etat sur le territoire duquel l'un des époux a sa résidence habituelle au moment de la désignation Lyon 2013 NVP Séminaire du 10 au 14 Juin 14

16 B - La protection du logement familial En France, la loi du 13 Juillet 1965 a institué un régime primaire sous les articles 214 à 226 du Code Civil applicable aux époux par le seul effet du mariage quel que soit le régime matrimonial. Trois questions se posent : 1) les règles du régime primaire s'appliquent-elles à des étrangers en France, notamment lors de la revente d'un bien en France constituant la résidence principale du couple? 2) Ces règles vont-elles s'appliquer à des Français ayant leur résidence à l'étranger? I - Application de l'article 215 alinéa 3 du Code Civil aux Etrangers résidant en France: La doctrine est divergente quant à l'application du régime primaire français à tout couple vivant en France Il ne sera appliqué à des étrangers vivant en France que pour les règles présentant un caractère de loi de "police". Ce caractère a été reconnu à l'article 215 alinéa 3 du Code Civil Ainsi la règle de l'article 215 alinéa 3 aux termes de laquelle les deux époux doivent donner leur consentement à la vente des droits par lesquels est assuré le logement de la famille et des meubles meublants dont il est garni, s'applique à tous les époux résidant sur le territoire français quelle que soit leur nationalité, d'une part, et quelles que soient les lois régissant les effets personnels ou pécuniaires du mariage. La doctrine a reconnu également aux articles 220, 221 et 222 du Code Civil le même caractère de loi de police en vue de faciliter les relations commerciales de la vie de tous les jours d'un étranger établi en France dans un double but : - assurer le crédit du ménage et permettre à l'un de ses membres d'effectuer des acquisitions seuls; - protéger les tiers qui n'ont à connaître que des règles de droit français à ce sujet. Lyon 2013 NVP Séminaire du 10 au 14 Juin 15

17 I - Application de l'article 215 alinéa 3 du Code Civil aux Français résidant à l'étranger: Malgré une doctrine divergente, le régime primaire ne s'applique pas à des français résidant à l'étranger Selon un arrêt de la Cour de Cassation du 20 Octobre 1987, les règles relatives aux devoirs et droits des époux énoncés par les articles 212 et suivants du Code Civil sont d'application territoriale. Ainsi pour des Français résidant à l'étranger, lors de la vente du logement de la famille il faudra consulter la loi étrangère. Il semble logique d'appliquer cette loi seule connue à priori par les tiers qui contractent avec les Français. Cependant cette application est d'autant plus facile à établir que les droits des pays communautaires se rapprochent du nôtre à ce sujet : En Espagne, le Code Civil exige le consentement du conjoint pour disposer des droits sur le logement En Italie, l'un des conjoints peut vendre seul le logement familial et les objets du ménage sauf à être condamné à des dommages-intérêts et à accentuer ses torts dans le cadre d'une procédure de divorce En Allemagne, le Code Civil ne requiert le consentement des époux que pour les dispositions concernant le patrimoine entier. Pour éviter toute contestation, la pratique notariale exige systématiquement le consentement des deux époux. IV - La Représentation des Co-contractants Le notaire français est souvent obligé d'établir des procurations en raison de l'absence ou de l'éloignement des parties au contrat. L'utilisation de ces procurations prend une importance accrue lorsqu'elles concernent des parties de nationalités différentes, que la langue, la culture juridique et la distance séparent. 1) Les principes en droit international Selon le principe établi par le D.I.P. en matière de contrat, le mandat est régi par la loi d'autonomie. Lyon 2013 NVP Séminaire du 10 au 14 Juin 16

18 La loi applicable régit les conditions de fond du mandat. Problème : la procuration en forme authentique exigée en France pour consentir une hypothèque est telle une condition de fond ou de forme? Le droit français applique le principe de parallélisme des formes entre l'acte principal et le mandat. Cette exigence soulève parfois des difficultés quand le pays étranger ignore l'authenticité ou lorsque celle-ci n'a pas la même signification qu'en droit français. On distingue selon que la procuration est établie en France ou à l'étranger. 2) Procuration établie à l'étranger en vue de signer un acte en France: En vertu du principe de parallélisme des formes, lorsque l'opération accomplie en France exige l'authenticité, la procuration devra elle-même être authentique. Ex : constitution d'hypothèque, acquisition dans le cadre d'une VEFA... Il n'est pas nécessaire que la procuration soit reçue par un notaire français. ==> Il suffit qu'elle soit établie en la forme authentique locale. Si le pays ne connaît l'authenticité, la procuration pourra être reçue par le Consul de France, celui-ci ayant le pouvoir d'établir des actes notariés pour des français ou des étrangers si ces actes doivent être produits en territoire français (décret n du 7 Février 1991 art.2 ali.3) La procuration sera établie en minute ou en brevet suivant la nécessité. A compter du 1er janvier 2005, les postes consulaires et diplomatiques situés sur le territoire des Etats membres de l Union Européenne et des Etats membres de l Espace Economique Européen, Lyon 2013 NVP Séminaire du 10 au 14 Juin 17

19 ainsi qu en Andorre, à Monaco, près le Saint-Siège (J.O. n 294 du ), ainsi qu en Suisse (J.O. n 4 du ) ne sont plus en mesure de dresser ou de recevoir d actes notariés Si la procuration est reçue par un notaire local ou un fonctionnaire en ayant fonction, et sous réserve de conventions internationales, elle devra être traduite et légalisée. 3) Procuration établie en France en vue de signer un acte à l'étranger Ces procurations peuvent être établies en forme sous-seing privé ou authentique. Sous réserve de conventions internationales, la procuration qu'elle soit en forme SSP ou authentique devra être traduite et légalisée. Certains pays de la Communauté Européenne (Allemagne, Belgique, France, Italie, Pays Bas, Luxembourg) ont mis en place des formules de procurations authentiques bilingues dispensées de toute légalisation et exécutoire entre eux. Ces procurations sont au nombre de cinq : - procuration bancaire - procuration pour recueillir une succession - procuration pour emprunter - procuration pour vente d'immeubles - procuration générale. Il est à noter que la Grande Bretagne, l'espagne et le Portugal notamment, n'en n'ont pas établies. Site IRENE : Des procurations multilingues ont été rédigées par l'institut de Recherche et d'etudes Notariales Européen (IRENE) et sont disponibles à l'achat sur leur site. (option "Shop/Publications") Ce site est accessible à partir de l'intranet REAL en suivant le lien : Lyon 2013 NVP Séminaire du 10 au 14 Juin 18

20 Accueil > Profession > Europe et international > Démarches pour l'acte authentique à l'étranger > Procurations multilingues Lyon 2013 NVP Séminaire du 10 au 14 Juin 19

Vous êtes marié avec un conjoint de

Vous êtes marié avec un conjoint de Divorce et résidence à l étranger Quel tribunal peut-on saisir? Les époux peuvent-ils choisir la loi applicable à leur divorce? Sous quelle forme? À défaut, quelle sera la loi applicable au divorce? Quels

Plus en détail

AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS. ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 )

AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS. ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 ) AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 ) Le présent texte pris dans le cadre de l'article 19 du décret n 77-608

Plus en détail

HAGUE CONFERENCE ON PRIVATE INTERNATIONAL LAW CONFÉRENCE DE LA HAYE DE DROIT INTERNATIONAL PRIV

HAGUE CONFERENCE ON PRIVATE INTERNATIONAL LAW CONFÉRENCE DE LA HAYE DE DROIT INTERNATIONAL PRIV HAGUE CONFERENCE ON PRIVATE INTERNATIONAL LAW CONFÉRENCE DE LA HAYE DE DROIT INTERNATIONAL PRIV CONVENTION RELATIVE A LA PROCÉDURE CIVILE (Conclue le premier mars 1954) Les Etats signataires de la présente

Plus en détail

LA COOPERATION RENFORCEE EN MATIERE DE DROIT DE LA FAMILLE DANS L UNION EUROPEENNE

LA COOPERATION RENFORCEE EN MATIERE DE DROIT DE LA FAMILLE DANS L UNION EUROPEENNE NOTE D INFORMATION : Joëlle Garriaud-Maylam Sénateur représentant les Français établis hors de France LA COOPERATION RENFORCEE EN MATIERE DE DROIT DE LA FAMILLE DANS L UNION EUROPEENNE A un mois et demi

Plus en détail

COMPTES ETRANGERS EN DINARS ET COMPTES ETRANGERS EN DEVISES CONVERTIBLES. sont subordonnés à l'autorisation de la Banque Centrale de Tunisie (1).

COMPTES ETRANGERS EN DINARS ET COMPTES ETRANGERS EN DEVISES CONVERTIBLES. sont subordonnés à l'autorisation de la Banque Centrale de Tunisie (1). AVIS DE CHANGE N 5 DU MINISTRE DU PLAN ET DES FINANCES RELATIF AUX COMPTES DE NON-RESIDENTS ( Publié au J.O.R.T. du 5 octobre 1982 ) * * * * * Le présent texte pris dans le cadre de l'article 19 du décret

Plus en détail

CONVENTION ENTRE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET LE ROYAUME DU MAROC RELATIVE AU STATUT DES PERSONNES ET DE LA FAMILLE ET A LA COOPERATION JUDICIAIRE

CONVENTION ENTRE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET LE ROYAUME DU MAROC RELATIVE AU STATUT DES PERSONNES ET DE LA FAMILLE ET A LA COOPERATION JUDICIAIRE CONVENTION ENTRE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET LE ROYAUME DU MAROC RELATIVE AU STATUT DES PERSONNES ET DE LA FAMILLE ET A LA COOPERATION JUDICIAIRE Décret n 83-435 DU 27 mai 1983 (publié au J.O du1er juin

Plus en détail

Professions immobilières - décret du 20 juillet 1972

Professions immobilières - décret du 20 juillet 1972 Professions immobilières - décret du 20 juillet 1972 DECRET N 2005-1315 du 21.10.2005 (EXTRAIT) ENTREE EN VIGUEUR : 1ER JANVIER 2006 Décret n 72-678 du 20 juillet 1972 fixant les conditions d application

Plus en détail

Traité établissant une Constitution pour l'europe

Traité établissant une Constitution pour l'europe CONFÉRENCE DES REPRÉSENTANTS DES GOUVERNEMENTS DES ÉTATS MEMBRES Bruxelles, le 29 octobre 2004 CIG 87/2/04 REV 2 Objet: Traité établissant une Constitution pour l'europe CIG 87/2/04 REV 2 FR TABLE DES

Plus en détail

Carte d'identité provisoire Kids ID eid

Carte d'identité provisoire Kids ID eid Préambule: Voyager avec des documents d identité belges Utilisation possible de documents d identité belges pour voyager dans une cinquantaine de pays. Acceptation des documents d identité belges pour

Plus en détail

L acte de naissance permet au greffier de vérifier si les futurs partenaires sont majeurs ou non.

L acte de naissance permet au greffier de vérifier si les futurs partenaires sont majeurs ou non. 04/2012 Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France concernant la conclusion d un PACS (Pacte civil de solidarité) - note d information rédigée en concertation avec

Plus en détail

L 343/10 Journal officiel de l Union européenne 29.12.2010

L 343/10 Journal officiel de l Union européenne 29.12.2010 L 343/10 Journal officiel de l Union européenne 29.12.2010 RÈGLEMENT (UE) N o 1259/2010 DU CONSEIL du 20 décembre 2010 mettant en œuvre une coopération renforcée dans le domaine de la loi applicable au

Plus en détail

OBJET : PIÈCES À FOURNIR POUR LA CONSTITUTION D'UN DOSSIER D'ADOPTION SIMPLE. NOS RÉFÉRENCES : Dossier N ( références à rappeler impérativement)

OBJET : PIÈCES À FOURNIR POUR LA CONSTITUTION D'UN DOSSIER D'ADOPTION SIMPLE. NOS RÉFÉRENCES : Dossier N ( références à rappeler impérativement) PARQUET DU TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE DE MARSEILLE Le Le Procureur de la République 6 rue Joseph Autran 13006 MARSEILLE à Tel : 04.91.15.50.50 SERVICE CIVIL-ADOPTIONS OBJET : PIÈCES À FOURNIR POUR LA

Plus en détail

Insaisissabilité de la demeure principale [1] de l indépendant

Insaisissabilité de la demeure principale [1] de l indépendant Insaisissabilité de la demeure principale [1] de l indépendant Loi du 25 avril 2007 Moniteur Belge 8 mai 2007 Note destinée à nos collaboratrices et collaborateurs Jean-Claude Brulé 23 mai 2007 1 On entend

Plus en détail

Adoption internationale

Adoption internationale Adoption internationale La première étape consiste à contacter le service de l Aide Sociale à l Enfance de votre département en vue de l obtention d un agrément. Le service de l Aide Sociale à l Enfance

Plus en détail

SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE

SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE AVERTISSEMENT : La souscription réalisée par une personne domiciliée hors de France ou par un ressortissant d un Etat autre que la France sur le territoire national

Plus en détail

Dossier de mariage. De M et de M. Date du mariage :

Dossier de mariage. De M et de M. Date du mariage : Dossier de mariage De M et de M Date du mariage : Documents à fournir au moment du dépôt du dossier Le dossier doit être déposé complet 3 semaines avant la date du mariage Son enregistrement, qui s effectue

Plus en détail

2. Compétence d attribution et compétence territoriale des tribunaux en Allemagne

2. Compétence d attribution et compétence territoriale des tribunaux en Allemagne situation en juillet 2012 Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les procédures de divorce en France et en Allemagne I. Compétence judiciaire 1. Compétence

Plus en détail

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa Nous sommes là pour vous aider Déclaration en vue de la répartition entre les parents des trimestres d assurance retraite attribués pour chaque enfant né ou adopté Cette notice a été réalisée pour vous

Plus en détail

STATUTS D'UNE SOCIETE A RESPONSABILITE LIMITEE UNIPERSONNELLE (SARL UNIPERSONNELLE)

STATUTS D'UNE SOCIETE A RESPONSABILITE LIMITEE UNIPERSONNELLE (SARL UNIPERSONNELLE) Ce document est un simple modèle Des commentaires sont apportés sur certains points (entre parenthèse ou en pied de page). Ils n ont bien sûr pas à figurer sur le texte définitif. En outre, dans certains

Plus en détail

https://pastel.diplomatie.gouv.fr/editorial/francais/familles/fiches/italie... LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER

https://pastel.diplomatie.gouv.fr/editorial/francais/familles/fiches/italie... LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER 1 sur 5 09/06/2010 12:24 LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER Convention de New York ITALIE L'Italie est partie : - à la Convention de la Haye du 25 octobre 1980, sur les aspects civils des enlèvements

Plus en détail

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 Site de L'Ambassade Modalités d obtention d un visa Si vous êtes de nationalité française ou ressortissant

Plus en détail

DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016

DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016 DISPOSITIF D INTERVENTION REGIONALE AIDE À LA MOBILITE ETUDIANTE A L'ETRANGER Année universitaire 2015/2016 OBJECTIFS - Soutenir la mobilité internationale des étudiants lorrains au sein des cursus universitaires

Plus en détail

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice.

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice. Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES Étudiants étrangers Pour obtenir une information ou connaître l adresse du point d accueil le plus proche de chez

Plus en détail

LES CONDITIONS REQUISES POUR CREER UNE SARL

LES CONDITIONS REQUISES POUR CREER UNE SARL LES CONDITIONS REQUISES POUR CREER UNE SARL Hôtel Consulaire Nouveau-Port 20293 BASTIA Tél : 04.95.54.44.44 Fax : 04.95.54.44.47 DIRECTION DES SERVICES AUX ENTREPRISES CCI Bastia Haute Corse DSE Sous réserve

Plus en détail

Carte Familles nombreuses

Carte Familles nombreuses logo quadri n Carré Noir le 13-12 - 2004 Carte Familles nombreuses DE QUOI S AGIT-IL? 1 La carte Familles nombreuses vous permet d obtenir des avantages tarifaires ou autres chez certains commerçants affichant

Plus en détail

LISTE DES PIECES JUSTIFICATIVES POUR L'ACQUISITION DE LA NATIONALITE FRANCAISE PAR DECLARATION A RAISON DU MARIAGE

LISTE DES PIECES JUSTIFICATIVES POUR L'ACQUISITION DE LA NATIONALITE FRANCAISE PAR DECLARATION A RAISON DU MARIAGE LISTE DES PIECES JUSTIFICATIVES POUR L'ACQUISITION DE LA NATIONALITE FRANCAISE PAR DECLARATION A RAISON DU MARIAGE REMARQUES LIMINAIRES IMPORTANTES : a. Le déclarant transmettra l'ensemble des pièces justificatives

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et du développement international PROJET DE LOI autorisant l approbation de l arrangement concernant les services postaux de paiement NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1

Plus en détail

NON-RESIDENTS : PRECISIONS SUR LA NOTION DE DOMICILE FISCAL. Dernières analyses jurisprudentielles

NON-RESIDENTS : PRECISIONS SUR LA NOTION DE DOMICILE FISCAL. Dernières analyses jurisprudentielles NON-RESIDENTS : PRECISIONS SUR LA NOTION DE DOMICILE FISCAL Dernières analyses jurisprudentielles NEWSLETTER 14 259 du 3 FEVRIER 2015 ANALYSE PAR JACQUES DUHEM ET PASCAL JULIEN SAINT AMAND* *Notaire à

Plus en détail

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice.

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice. Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES Étudiants étrangers Pour obtenir une information ou connaître l adresse du point d accueil le plus proche de chez

Plus en détail

Directives OFEC. Sauvegarde et maintien de l'enregistrement des données d'état civil en cas de panne du système. Panne du système

Directives OFEC. Sauvegarde et maintien de l'enregistrement des données d'état civil en cas de panne du système. Panne du système Département fédéral de justice et police DFJP Office fédéral de la justice OFJ Domaine de direction Droit privé Office fédéral de l'état civil OFEC Directives OFEC Sauvegarde et maintien de l'enregistrement

Plus en détail

70992 BELGISCH STAATSBLAD 11.10.2004 MONITEUR BELGE

70992 BELGISCH STAATSBLAD 11.10.2004 MONITEUR BELGE 70992 BELGISCH STAATSBLAD 11.10.2004 MONITEUR BELGE TRADUCTION SERVICE PUBLIC FEDERAL JUSTICE [C 2004/09637] 4 OCTOBRE 2004. Publicité des actes et documents des associations sans but lucratif et des fondations

Plus en détail

DÉCISION D EXÉCUTION DE LA COMMISSION. du 26.3.2013

DÉCISION D EXÉCUTION DE LA COMMISSION. du 26.3.2013 COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 26.3.2013 C(2013) 1725 final DÉCISION D EXÉCUTION DE LA COMMISSION du 26.3.2013 établissant les listes des documents justificatifs devant être fournis par les demandeurs

Plus en détail

Demande d allocation de veuvage

Demande d allocation de veuvage Nous sommes là pour vous aider Demande d allocation de veuvage Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre demande et déclaration de ressources. Pour nous contacter : Vous désirez des

Plus en détail

Juillet 2013 Recommandations de l ASB et de la COPMA relatives à la gestion du patrimoine conformément au droit de la protection des mineurs et des

Juillet 2013 Recommandations de l ASB et de la COPMA relatives à la gestion du patrimoine conformément au droit de la protection des mineurs et des Juillet 2013 Recommandations de l ASB et de la COPMA relatives à la gestion du patrimoine conformément au droit de la protection des mineurs et des adultes I. Préambule... 2 II. Gestion du patrimoine dans

Plus en détail

ETUDIANTS ET ROUTARDS -TOUS PAYS

ETUDIANTS ET ROUTARDS -TOUS PAYS ETUDIANTS ET ROUTARDS -TOUS PAYS Vous avez moins de 36 ans et vous recherchez un contrat qui prenne en charge vos frais d hospitalisation et médicaux et vous permette d être rapatrié en cas de nécessité.

Plus en détail

Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les obligations alimentaires envers les enfants et les conjoints

Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les obligations alimentaires envers les enfants et les conjoints 05/2012 Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les obligations alimentaires envers les enfants et les conjoints I. Loi applicable Lorsque le recouvrement

Plus en détail

Demande de pension À LA SUITE DU DÉCÈS D'UN FONCTIONNAIRE DE L'ÉTAT, D'UN MAGISTRAT OU D'UN MILITAIRE EN ACTIVITÉ

Demande de pension À LA SUITE DU DÉCÈS D'UN FONCTIONNAIRE DE L'ÉTAT, D'UN MAGISTRAT OU D'UN MILITAIRE EN ACTIVITÉ cerfa N 12231*03 À LA SUITE DU DÉCÈS D'UN FONCTIONNAIRE DE L'ÉTAT, D'UN MAGISTRAT OU D'UN MILITAIRE EN ACTIVITÉ Pour remplir ce formulaire, consultez la notice jointe Envoyez ce formulaire et les documents

Plus en détail

FORUM FRANCO ALLEMAND du 10 décembre 2008. Participation de Me Jean TARRADE, notaire à PARIS à la 3 ème table ronde

FORUM FRANCO ALLEMAND du 10 décembre 2008. Participation de Me Jean TARRADE, notaire à PARIS à la 3 ème table ronde FORUM FRANCO ALLEMAND du 10 décembre 2008 Participation de Me Jean TARRADE, notaire à PARIS à la 3 ème table ronde QUESTION : Commentaires sur la pratique notariale en France On présente souvent le notaire

Plus en détail

LISTE DE PIECES POUR L IMMATRICULATION D UNE ENTREPRISE INDIVIDUELLE Création ou reprise d'activité

LISTE DE PIECES POUR L IMMATRICULATION D UNE ENTREPRISE INDIVIDUELLE Création ou reprise d'activité LISTE DE PIECES POUR L IMMATRICULATION D UNE ENTREPRISE INDIVIDUELLE Création ou reprise d'activité DANS TOUS LES CAS LES PERSONNES EXPLOITANT INDIVIDUEL Imprimé P0 complété lisiblement et signé en original

Plus en détail

Traité sur le droit des marques

Traité sur le droit des marques Base de données de l sur les textes législatifs Traité sur le droit des marques faits à Genève le 27 octobre 1994 LISTE DES ARTICLES Article premier : Expressions abrégées Article 2 : Marques auxquelles

Plus en détail

Ministère de la Justice Ministère de l Intérieur Ministère des Affaires CIRCULAIRE CONJOINTE A MESSIEURS :

Ministère de la Justice Ministère de l Intérieur Ministère des Affaires CIRCULAIRE CONJOINTE A MESSIEURS : Royaume du Maroc Rabat, le 14 juin 2007 Ministère de la Justice Ministère de l Intérieur Ministère des Affaires 178 س 2 77 Etrangères et de la Coopération 11/ /08 CIRCULAIRE CONJOINTE A MESSIEURS : - Les

Plus en détail

Pièces à fournir pour chacun des époux

Pièces à fournir pour chacun des époux Pièces à fournir pour chacun des époux Une copie intégrale d acte de naissance, Pour les personnes de nationalité française Une copie intégrale d acte de naissance de moins de 3 mois. À demander à la mairie

Plus en détail

ELANTIS S.A. Siège social : Rue des Clarisses 38 4000 Liège Tel : 04 232 45 45 Fax : 04 232 45 01 www.elantis.be Belfius Banque S.A.

ELANTIS S.A. Siège social : Rue des Clarisses 38 4000 Liège Tel : 04 232 45 45 Fax : 04 232 45 01 www.elantis.be Belfius Banque S.A. 1 Règlement Clientèle 2015 2 SECTION 1 - LE REGLEMENT ET SES ADAPTATIONS 1. But de ce Règlement Le Règlement énonce certains droits et obligations d Elantis et des Clients dans le cadre de leurs relations

Plus en détail

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION

GUIDE PRATIQUE SUCCESSION GUIDE PRATIQUE SUCCESSION Vous venez d'hériter. Il s'agit d'une situation difficile et douloureuse pour laquelle diverses démarches doivent être faites. Les questions que vous vous posez sont nombreuses

Plus en détail

Retraité d un régime français d assurance vieillesse

Retraité d un régime français d assurance vieillesse Retraité d un régime français d assurance vieillesse Bulletin d adhésion Identification N de Sécurité sociale Nom... Nom de jeune fille... Prénoms... Date de naissance... Lieu... Nationalité... Je suis

Plus en détail

NOTICE RELATIVE AU CHANGEMENT DE NOM

NOTICE RELATIVE AU CHANGEMENT DE NOM NOTICE RELATIVE AU CHANGEMENT DE NOM I- QUI PEUT DEMANDER À CHANGER DE NOM?...3 II - COMMENT CONSTITUER UN DOSSIER?...3 III - QUELS SONT LES MOTIFS JUSTIFIANT LE CHANGEMENT DE NOM?...7 IV - OÙ DÉPOSER

Plus en détail

01_15. Directive sur la poursuite contre un mineur

01_15. Directive sur la poursuite contre un mineur REPUBLIQUE ET CANTON DE GENEVE Département des finances Office des poursuites Direction générale 01_15. Directive sur la poursuite contre un mineur Modifications, contrôles, approbation Version Date Description,

Plus en détail

B. SERVICE ETAT CIVIL

B. SERVICE ETAT CIVIL B. SERVICE ETAT CIVIL Seuls les ressortissants portugais peuvent se marier au Consulat. Les futurs époux ayant la double nationalité doivent se marier à la Mairie. Les mariages entre ressortissants portugais

Plus en détail

REMUNERATION AIDE JURIDICTIONNELLE

REMUNERATION AIDE JURIDICTIONNELLE REMUNERATION AIDE JURIDICTIONNELLE Le montant de la rétribution «Aide Juridictionnelle» est déterminé par le nombre d unités de valeur «UV» affectées à la procédure et prévues par l article 90 du décret

Plus en détail

TITRE IER DISPOSITIONS GENERALES

TITRE IER DISPOSITIONS GENERALES ASSEMBLEE DE LA POLYNESIE FRANCAISE ----- NOR : SAA0402629DL DELIBERATION N 2005-13 APF DU 13 JANVIER 2005 portant modification de la délibération n 2001-200 APF du 4 décembre 2001 portant code de procédure

Plus en détail

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011

30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) - coordination officieuse au 1 er juillet 2011 30 AVRIL 1999 - Loi relative à l'occupation des travailleurs étrangers (M.B. 21 mai 1999) (coordination officieuse au 1 er juillet 2011 ; modifié par l arrêté royal du 20 juillet 2000 introduction de l

Plus en détail

La coordination des soins de santé en Europe

La coordination des soins de santé en Europe La coordination des soins de santé en Europe Droits des personnes assurées et des membres de leur famille selon les règlements (CE) n 883/2004 et (CE) n 987/2009 La coordination des soins de santé en

Plus en détail

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS CAAMI Service Relations internationales (iri.enquete@caami.be) www.caami.be Introduction La Caisse Auxiliaire d Assurance Maladie-Invalidité

Plus en détail

Guide explicatif à l'intention des assurés désireux d'obtenir un versement anticipé

Guide explicatif à l'intention des assurés désireux d'obtenir un versement anticipé Guide explicatif à l'intention des assurés désireux d'obtenir un versement anticipé complétant la formule "Demande de versement anticipé" dans le cadre de la loi sur l'encouragement à la propriété du logement.

Plus en détail

Congo. Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Congo

Congo. Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Congo Loi règlementant l exercice de la profession de commerçant en République du Loi n 19-2005 du 24 novembre 2005 Titre 1 - Dispositions générales Art.1.- La présente loi définit les conditions d exercice

Plus en détail

OPÉRATIONS À DESTINATION DE L'ÉTRANGER

OPÉRATIONS À DESTINATION DE L'ÉTRANGER Opérations bancaires avec l'étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014 OPÉRATIONS À DESTINATION DE L'ÉTRANGER Virements émis vers l'étranger Frais d émission de virements en euros (3)

Plus en détail

LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE. Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09

LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE. Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09 LA PROTECTION DU PATRIMOINE DU CHEF D ENTREPRISE Les petits déjeuners de l entreprise 17 11 09 Avec la participation de Maître Mary-Line LEGRAND-MAMPEY, Notaire Maître Thierry BESSON, Avocat Sommaire INTRODUCTION

Plus en détail

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux Personnes et familles Vie familiale / vie à deux les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux www.notaires.paris-idf.fr Vie familiale, vie à deux LES CONTRATS DE MARIAGE ET LES RÉGIMES MATRIMONIAUX

Plus en détail

Ministère du travail, de l emploi et de la santé Direction de la sécurité sociale

Ministère du travail, de l emploi et de la santé Direction de la sécurité sociale Ministère du travail, de l emploi et de la santé Direction de la sécurité sociale Sous-direction de l accès aux soins, des prestations familiales et des accidents du travail Bureau couverture maladie universelle

Plus en détail

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE

FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE FICHE N 14 - INDIVISION, USUFRUIT, DROIT D USAGE D UN LOT DE COPROPRIETE Les règles de gestion posées par la loi du 10 juillet 1965 fixant le statut de la copropriété des immeubles bâtis sont à compléter

Plus en détail

Référentiel des Pièces d Identité acceptées dans les bureaux de poste pour effectuer des opérations bancaires REFERENTIEL DES PIECES D IDENTITE

Référentiel des Pièces d Identité acceptées dans les bureaux de poste pour effectuer des opérations bancaires REFERENTIEL DES PIECES D IDENTITE DOMAINE BANCAIRE REFERENTIEL DES PIECES D IDENTITE ACCEPTEES DANS LES BUREAUX DE POSTE V.13 1/15 dernière mise à jour : 29/05/2007 A l attention des utilisateurs en bureaux de poste Le présent référentiel

Plus en détail

DES MEUBLES INCORPORELS

DES MEUBLES INCORPORELS Un bien meuble incorporel est un bien qui n a pas d existence matérielle. C est un bien impalpable (ex : une somme d argent, les parts d une société). En France, il existe différents types de saisies de

Plus en détail

Mai 2014 La protection juridique des majeurs

Mai 2014 La protection juridique des majeurs Repères théoriques Mai 2014 La protection juridique des majeurs La sauvegarde de justice Les personnes concernées Cette mesure de protection juridique vise à protéger un majeur de manière temporaire. Il

Plus en détail

Accord franco algérien du 27 décembre 1968 consolidé

Accord franco algérien du 27 décembre 1968 consolidé Accord franco algérien du 27 décembre 1968 consolidé Entre le gouvernement de la République française et le gouvernement de la République algérienne démocratique et populaire relatif à la circulation,

Plus en détail

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F8. PROTECTION DES BIENS PERSONNELS DU MEDECIN

JURIDIC ACCESS. Le droit pour les professionnels de santé F8. PROTECTION DES BIENS PERSONNELS DU MEDECIN JURIDIC ACCESS Le droit pour les professionnels de santé Organisation du cabinet Fiscalité, comptabilité, patrimonialité F8. PROTECTION DES BIENS PERSONNELS DU Auteur : Nora Boughriet, docteur en droit

Plus en détail

Loi applicable à la détermination du nom

Loi applicable à la détermination du nom Loi applicable à la détermination du nom Dans le cadre de travaux préliminaires pour l'élaboration d'une convention sur la reconnaissance des noms, la CIEC a soumis un questionnaire sur la loi applicable,

Plus en détail

NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009

NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009 NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009 Introduction En application de l ordonnance n 2009-866 du 15 juillet 2009 relative

Plus en détail

LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005. (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS

LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005. (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS LOI N 2004-045 du 14 janvier 2005 relative à la prévention et la répression des infractions en matière de chèques (JO n 2966 du 25.04.05, p.3450) CHAPITRE PREMIER DE LA PREVENTION DES INFRACTIONS Article

Plus en détail

ENTENTE ENTRE LE PROGRAMME COSPAS-SARSAT LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC

ENTENTE ENTRE LE PROGRAMME COSPAS-SARSAT LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC P6NOV05F C/S P.006 ENTENTE ENTRE LE PROGRAMME COSPAS-SARSAT ET LE GOUVERNEMENT DU QUÉBEC CONCERNANT LES EXEMPTIONS, LES AVANTAGES FISCAUX ET LES PRÉROGATIVES DE COURTOISIE CONSENTIS AU PROGRAMME, AUX REPRÉSENTANTS

Plus en détail

Textes de référence :

Textes de référence : STATUT JURIDIQUE DE L'EQUIVALENT DU COMMISSAIRE-PRISEUR EN ALLEMAGNE Synthèse Textes de référence :! Code des professions industrielles et commerciales ( 34b Gewerbeordnung) issu de la loi du 5 février

Plus en détail

LOI N 013-2013/AN BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- PORTANT REGLEMENTATION DE LA PROFESSION DE COMMERÇANT AU BURKINA FASO

LOI N 013-2013/AN BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- PORTANT REGLEMENTATION DE LA PROFESSION DE COMMERÇANT AU BURKINA FASO BURKINA FASO IV E REPUBLIQUE ----------- ----------- UNITE-PROGRES-JUSTICE CINQUIEME LEGISLATURE ----------- ASSEMBLEE NATIONALE LOI N 013-2013/AN PORTANT REGLEMENTATION DE LA PROFESSION DE COMMERÇANT

Plus en détail

Q U E S T I O N N A I R E. pour préparer l'authentification d'une demande de certificat d'héritier

Q U E S T I O N N A I R E. pour préparer l'authentification d'une demande de certificat d'héritier Q U E S T I O N N A I R E pour préparer l'authentification d'une demande de certificat d'héritier Veuillez remplir le questionnaire à la machine ou en lettres capitales. Toutes les désignations telles

Plus en détail

Lignes directrices relatives à la relation d affaires et au client occasionnel

Lignes directrices relatives à la relation d affaires et au client occasionnel Avril 2012 Lignes directrices relatives à la relation d affaires et au client occasionnel Document de nature explicative (Version actualisée avec mise à jour des dispositions législatives et réglementaires

Plus en détail

SIGNEE A PARIS LE 15 MARS 1982 Décret n 83-654 du 8 juillet 1983 (publié au J.O. du 19 juillet 1983, p. 2222)

SIGNEE A PARIS LE 15 MARS 1982 Décret n 83-654 du 8 juillet 1983 (publié au J.O. du 19 juillet 1983, p. 2222) CONVENTION ENTRE LA REPUBLIQUE FRANCAISE ET LA REPUBLIQUE ARABE D'EGYPTE SUR LA COOPERATION JUDICIAIRE EN MATIERE CIVILE, Y COMPRIS LE STATUT PERSONNEL, ET EN MATIERE SOCIALE, COMMERCIALE ET ADMINISTRATIVE

Plus en détail

Note d information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les

Note d information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les Situation en février 2015 Note d information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les demandes de PASSEPORT, de CARTE D IDENTITÉ ou de CHANGEMENT D ADRESSE sur un passeport

Plus en détail

Notice relative à la demande d'aide juridictionnelle

Notice relative à la demande d'aide juridictionnelle 1 Cerfa n 51036#03 Notice relative à la demande d'aide juridictionnelle Important : Avant de demander l aide juridictionnelle vous devez vérifier : 1- auprès de votre assureur si le(s) contrat(s) que vous

Plus en détail

Article 7, paragraphe 1, du règlement (CE) n 1896/2006 du Parlement européen et du Conseil instituant une procédure européenne d'injonction de payer

Article 7, paragraphe 1, du règlement (CE) n 1896/2006 du Parlement européen et du Conseil instituant une procédure européenne d'injonction de payer Demande d'injonction de payer européenne Formulaire A Article 7, paragraphe 1, du règlement (CE) n 1896/2006 du Parlement européen et du Conseil instituant une procédure européenne d'injonction de payer

Plus en détail

Code de l'éducation. Article L131-1 En savoir plus sur cet article...

Code de l'éducation. Article L131-1 En savoir plus sur cet article... Page 1 sur 5 Code de l'éducation Version consolidée au 31 mars 2011 Partie législative Première partie : Dispositions générales et communes Livre Ier : Principes généraux de l'éducation Titre III : L'obligation

Plus en détail

LA SIGNATURE ELECTRONIQUE

LA SIGNATURE ELECTRONIQUE LA SIGNATURE ELECTRONIQUE Date de publication : 14/11/2008 Les échanges par voie électronique ne cessent de croître. Or, leur caractère entièrement dématérialisé fait naître de nouveaux enjeux juridiques.

Plus en détail

PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle des établissements de crédit.

PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT. relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle des établissements de crédit. PROJET DE LOI adopté le 2 juillet 1993 N 113 SENAT DEUXIÈME SESSION EXTRAORDINAIRE DE 1992-1993 PROJET DE LOI MODIFIÉ PAR LE SÉNAT relatif au statut de la Banque de France et à l'activité et au contrôle

Plus en détail

Etablissement et dépôt des comptes consolidés et du rapport de gestion consolidé

Etablissement et dépôt des comptes consolidés et du rapport de gestion consolidé Département Informations micro-économiques Service Centrale des bilans boulevard de Berlaimont 14 - BE-1000 Bruxelles tél. 02 221 30 01 - fax 02 221 32 66 e-mail: centraledesbilans@nbb.be - site Internet:

Plus en détail

Art. I. Les articles 275 à 294 du code civil sont abrogés et remplacés par les dispositions suivantes: -

Art. I. Les articles 275 à 294 du code civil sont abrogés et remplacés par les dispositions suivantes: - Loi du 6 février 1975 relative au divorce par consentement mutuel et aux seconds mariages et portant modification de certaines dispositions en matière de divorce pour cause déterminée et de séparation

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE 8 janvier 2015 AMENDEMENT

ASSEMBLÉE NATIONALE 8 janvier 2015 AMENDEMENT ASSEMBLÉE NATIONALE 8 janvier 2015 Retiré LA CROISSANCE ET L'ACTIVITÉ - (N 2447) AMENDEMENT N o SPE749 présenté par Mme Capdevielle, Mme Alaux, M. Philippe Baumel, M. Ciot, M. Clément, Mme Sandrine Doucet,

Plus en détail

NATIONALITÉ ET IDENTITÉ À SAVOIR SUR LA NATIONALITÉ ET L IDENTITÉ COLOMBIENNES. CONSULAT GÉNÉRAL DE COLOMBIE À PARIS Janvier 2013

NATIONALITÉ ET IDENTITÉ À SAVOIR SUR LA NATIONALITÉ ET L IDENTITÉ COLOMBIENNES. CONSULAT GÉNÉRAL DE COLOMBIE À PARIS Janvier 2013 À SAVOIR SUR LA NATIONALITÉ ET L IDENTITÉ COLOMBIENNES 1 À SAVOIR SUR LA NATIONALITÉ ET L IDENTITÉ COLOMBIENNES 2 CONSULAT GÉNÉRAL DE COLOMBIE À PARIS Au fil des années, la Colombie et la France ont construit

Plus en détail

Les dispositions à prendre en cours de fonction

Les dispositions à prendre en cours de fonction TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction de Curateur dans le cadre d une curatelle dite renforcée (article 472 du code civil) Ces dispositions ne concernent

Plus en détail

Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur

Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur Ces dispositions ne concernent pas les renouvellements à l identique des mesures de tutelle. Par contre, si

Plus en détail

Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire

Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire 7 juillet 2011 Isabelle BASTIDE BUTELOT Avocat 1 Plan de l intervention Introduction 1. Rappel des notions générales de la TVA et dérogations

Plus en détail

Circulaire n 41/G/2007 du 2 août 2007 relative à l 'obligation de vigilance incombant aux établissements de crédit

Circulaire n 41/G/2007 du 2 août 2007 relative à l 'obligation de vigilance incombant aux établissements de crédit Circulaire n 41/G/2007 du 2 août 2007 relative à l 'obligation de vigilance incombant aux établissements de crédit Le Gouverneur de Bank Al-Maghrib ; vu la loi n 34-03 relative aux établissements de c

Plus en détail

Accomplir les formalités préalables à la création

Accomplir les formalités préalables à la création ère étape Accomplir les formalités préalables à la création Personnes physiques Formalités Certificat Négatif Organisme Concerné CRI -Contrat de Service bail enregistrement enregistré ou et Timbre reçu

Plus en détail

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION AVIS N 2006-11 DU 30 JUIN 2006

CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION AVIS N 2006-11 DU 30 JUIN 2006 CONSEIL NATIONAL DE LA COMPTABILITÉ NOTE DE PRÉSENTATION AVIS N 2006-11 DU 30 JUIN 2006 Afférent au projet d arrêté relatif au compte de dépôt obligatoire des huissiers de justice prévu aux articles 30-1

Plus en détail

Etablir la dévolution successorale

Etablir la dévolution successorale Le recours à un notaire n est pas obligatoire mais il est souvent recommandé. Le recours devient obligatoire dans le cas d une donation, du partage d'une succession dont dépendent des immeubles, de l existence

Plus en détail

Brochure explicative sur la Vente en Viager en Belgique

Brochure explicative sur la Vente en Viager en Belgique Brochure explicative sur la Vente en Viager en Belgique I. Qu est-ce que le Viager? «Viage» en vieux français signifie Temps de Vie. Le contrat du viager est défini par l article 1964 du code civil comme

Plus en détail

Le Conseil des Ministres

Le Conseil des Ministres UNION ECONOMIQUE ET MONETAIRE OUEST AFRICAINE -------------- Le Conseil des Ministres UEMOA DIRECTIVE N 0 2 / 07 /CM/UEMOA PORTANT CREATION D'UN ORDRE NATIONA DES EXPERTS-COMPTABLE ET DES COMPTABLES AGREES

Plus en détail

2006-04 LA REFORME DU REGIME DES SÛRETES

2006-04 LA REFORME DU REGIME DES SÛRETES 2006-04 LA REFORME DU REGIME DES SÛRETES La loi du 26 juillet 2005 pour la confiance et la modernisation de l économie a habilité le gouvernement à réformer le régime des sûretés et les procédures d exécution

Plus en détail

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational

Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Soutien au Processus de Rabat sur la Migration et le Développement Réunion d experts sur les droits sociaux des migrants et leur portabilité dans un cadre transnational Rabat, (Maroc) 31 mars 1 er avril

Plus en détail

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE A QUI INCOMBE LE RECOUVREMENT DES CHARGES? Le rôle du syndic : Le non-paiement des charges par un ou plusieurs copropriétaires oblige

Plus en détail

Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence. Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes

Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence. Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes Novembre 2011 Droit de libre circulation et de séjour des citoyens

Plus en détail

DOSSIER CLIENT PERSONNE PHYSIQUE

DOSSIER CLIENT PERSONNE PHYSIQUE DOSSIER CLIENT PERSONNE PHYSIQUE POURQUOI CE DOCUMENT? Ce document de recueil d informations a pour but de permettre à votre interlocuteur commercial et à votre assureur de se conformer à la réglementation

Plus en détail

PROCEDURES DE DIVORCE

PROCEDURES DE DIVORCE PROCEDURES DE DIVORCE I. INTRODUCTION Il existait en Belgique 3 procédures distinctes de divorce, à savoir la procédure de divorce par consentement mutuel, la procédure pour cause déterminée et la procédure

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger *

Opérations bancaires avec l étranger * avec l étranger * Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2012 Opérations à destination de l étranger Virements émis vers l étranger : virements en euros (4) vers l Espace économique européen

Plus en détail