PROCEDURES DE DIVORCE

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "PROCEDURES DE DIVORCE"

Transcription

1 PROCEDURES DE DIVORCE I. INTRODUCTION Il existait en Belgique 3 procédures distinctes de divorce, à savoir la procédure de divorce par consentement mutuel, la procédure pour cause déterminée et la procédure de divorce pour cause de séparation de plus de 2 ans. Chacune de ces procédures avait des conditions d application particulières. Outre le facteur psychologique et humain de toute procédure en divorce, chaque procédure avait également des conséquences pour l avenir et notamment quant à une éventuelle pension alimentaire après divorce. Par la loi du 27 avril 2007 entrée en vigueur le 1 er septembre 2007, le législateur belge a réformé le droit du divorce, supprimant les procédures antérieures de divorce pour faute ou pour cause de séparation de fait et les remplaçant par la notion d un divorce pour cause de désunion irrémédiable. Les objectifs de la réforme étaient la suppression du débat judiciaire sur la faute, la simplification et l accélération de la procédure en divorce et la consécration d un véritable droit au divorce (le mariage n étant plus considéré comme une institution rigide et indissoluble mais comme un pacte sui generis renouvelé au jour le jour selon les travaux parlementaires). Le praticien doit dès lors connaître les applications de ces procédures et les conditions d application pour pouvoir renseigner utilement les clients. Le praticien doit également être attentif aux règles de droit international privé, lorsqu un élément d extranéité apparaît dans la situation familiale. Les présentes notes ont uniquement pour objectif de rappeler quelques principes de base.

2 2 II. DROIT INTERNATIONAL PRIVE En matière de divorce, le règlement de Bruxelles II est entré en vigueur le 01 mars 2001.Il a été remplacé par le règlement de Bruxelles II Bis qui est entré en vigueur le 01 mars La compétence des juridictions belges en vertu de ce règlement de Bruxelles II bis est réglée à l article 3 de ce règlement et fondée - soit sur la résidence habituelle des époux : 1. a, la dernière résidence des époux ; 1. a, la résidence habituelle du défendeur ; 1. a, la résidence habituelle d un des époux en cas de demande conjointe ; 1. a, la résidence du demandeur lorsqu il réside dans l Etat membre depuis un an ou 6 mois lorsqu il possède la nationalité de cet Etat membre ( 1. a. 5 ème et 6 ème tirets). époux (art b). - soit sur la base de la nationalité commune des Il existe également en Belgique le code de droit international privé, lequel est entré en vigueur le 01 octobre Ce code a une vocation «subsidiaire». En effet, les règles de ce code ne s appliqueront qu à défaut de convention internationale ou de règlement européen. La compétence des juridictions belges pourra être examinée au regard des articles 5 et 42 du code dans les conditions qui sont principalement celles déjà retenues dans le règlement de Bruxelles II Bis, à savoir en cas de demande conjointe si l un des conjoints a sa résidence en Belgique, lorsque les deux parties sont belges ou lorsqu il s agit de la résidence habituelle du demandeur en Belgique depuis au mois 12 mois. Les juridictions belges seront également compétentes s il s agit de la dernière résidence conjugale des époux, moins de 12 mois avant l introduction de la demande et ce même si aucun des époux n y réside encore (contrairement au règlement de Bruxelles II bis). En principe, ces nouvelles règles devraient permettre de saisir les juridictions belges dans la quasi-totalité des hypothèses.

3 3 Le code estime ainsi pouvoir permettre d introduire une procédure en Belgique lorsque la cause présente des liens étroits avec la Belgique et qu une procédure à l étranger se révèle impossible (art. 11). En cas de litispendance, il faut se référer à l article 19 du règlement de Bruxelles II Bis qui fait référence à la chronologie de l introduction des procédures. En ce qui concerne le droit applicable aux procédures de divorce, il n existe pas de règles européennes. Le code de droit international privé doit alors s appliquer conformément à l article 55 et suivants. Les critères sont les suivants : le droit de l Etat de la résidence commune ; à défaut, le droit de l Etat de la dernière résidence commune si une des parties a toujours sa résidence sur ce territoire ; à défaut, le droit de l Etat de la nationalité commune des époux ; et encore à défaut, le droit belge (article 55 1). Les parties peuvent en outre déterminer elles-mêmes le droit applicable à la dissolution de leur mariage et opter ainsi pour le droit belge ou le droit de leur nationalité commune (le choix devant être exprimé lors de la première comparution). Pour plus de renseignements, voir la CUP de septembre 2005 (volume 80, Actualités du contentieux familial international). III. DIVORCE PAR CONSENTEMENT MUTUEL La loi du 27 avril 2007 a maintenu la procédure de divorce par consentement mutuel en y apportant toutefois certaines modifications importantes. a) condition : Les notions d âge et de durée minimale du mariage ont été supprimées, tous les époux peuvent dès lors consentir à un divorce par consentement mutuel.

4 4 b) procédure : Les parties doivent rédiger des conventions préalables à divorce par consentement mutuel conformément aux articles 1287 et suivants du C.J.. Ces conventions visent tant l aspect patrimonial (règlement transactionnel) que la situation des enfants, les pensions alimentaires,. Les parties doivent ainsi se mettrent d accord sur les modalités relatives à : leur(s) immeuble(s) ; leurs meubles (la loi n exigeant plus d inventaire notarié préalable) ; leurs avoirs bancaires et économies, les dettes, les financements existants, le sort des impôts passés et futurs ; la fixation de leurs résidences séparées durant la procédure ; l autorité parentale à l égard des enfants, l hébergement principal, la domiciliation et l hébergement secondaire des enfants, tant en période de scolarité qu en période de congés et vacances scolaires ; les trajets pour l exercice de l hébergement secondaire ; la participation contributive aux frais d entretien et d éducation des enfants communs (mineurs ou majeurs) ; il convient de viser également les frais extraordinaires relatifs aux enfants ; l éventuelle pension alimentaire entre époux et ex-époux (pendant la procédure ou après le divorce) ; la prise en charge des frais de divorce ; l application ou non des articles 745 bis et 915 bis du C.C. relatifs aux droits du conjoint survivant ; Il convient d être attentif à la prise en compte de tous ces éléments et à la rédaction des conventions. En effet, ces conventions sont immuables en ce qui concerne le règlement transactionnel (partage des meubles, immeuble, avoirs bancaires,.). Un élément important de la réforme vise la clause relative à la pension alimentaire due entre époux et ex époux. En effet, selon l ancienne législation, la clause établie entre les parties relativement à cette question de la pension alimentaire était immuable. C était le principe de la convention loi qui régissait les relations entre parties ; en l absence d une clause de révisibilité contenue dans les conventions préalables, la pension alimentaire ne pouvait être modifiée si ce n est à l amiable. La jurisprudence majoritaire excluait les notions d équité, les théories de l imprévision ou la force majeure, en rappelant toutefois dans un arrêt de la Cour de cassation du 16 juin 2000, la notion de la bonne foi puisque les conventions restaient soumises au droit des contrats.

5 5 Depuis la loi du 27 avril 2007, modifiée par la loi du 2 juin 2010, il est prévu à l article 1288 al 9. CJ que «sauf si les parties ont convenu expressément le contraire, le juge compétent peut, ultérieurement, à la demande d une des parties, augmenter, réduire ou supprimer la pension visée à l aliéna 1 er, 4, si à la suite de circonstances nouvelles et indépendantes de la volonté des parties, son montant n est plus adapté». Le rédacteur des conventions devra dès lors être particulièrement attentif au libellé de la clause relative à la pension alimentaire après divorce en excluant de manière expresse toute possibilité de révision, si c est le souhait des parties. A défaut, le Juge de Paix pourrait intervenir ultérieurement si le montant de la pension n était plus adapté par la suite de circonstances nouvelles et indépendantes de la volonté des parties (par exemple maladie importante, perte d emploi,..). En ce qui concerne les enfants, les mesures pourront éventuellement être revues en cas de circonstances nouvelles et indépendantes de la volonté des parties. Les conventions préalables à divorce par consentement mutuel peuvent être établies sous seing privé ou par acte authentique. Elles sont obligatoirement rédigées sous forme d acte authentique lorsqu il y a cession des droits immobiliers (ou clause d indivision immobilière). Les conventions sous seing privé ont également force exécutoire lorsque le divorce est prononcé. Les conventions pourront alors servir de base pour une saisie pour les arriérés de pension alimentaire ou pour le dépôt de plainte pour non représentation d enfant, par exemple. Les conventions établies (par acte authentique ou par acte sous seing privé) seront d application sous la condition suspensive de l obtention du divorce. Le nouvel aspect de la réforme vise la possibilité pour les parties d être dispensés d une seconde comparution. En effet, précédemment, les parties devaient obligatoirement comparaître personnellement à 2 reprises devant le Président du Tribunal de Première Instance, les 2 comparutions étant espacées d un délai minimum de 3 mois. L accord des parties devait dès lors exister lors de la signature des conventions, mais également jusqu à la deuxième comparution devant le Président du Tribunal de Première Instance.

6 6 Le nouvel article 1291 bis prévoit que «si les époux établissent qu ils sont séparés de fait depuis plus de 6 mois au moment de l introduction de la demande, ils sont dispensés de la deuxième comparution». Dans l hypothèse des deux comparutions, et s il y a eu une modification grave de la situation des parties ou de l une d elles ou des enfants, les parties peuvent déposer une requête modificative entre la première et la deuxième comparution, cette question restant toutefois soumise à l appréciation du Président du Tribunal. La convention relative aux enfants mineurs sera également soumise à l avis du Ministère Public. Les parties doivent comparaître personnellement lors de la première comparution, la nouvelle loi, dans son article 1294 du C.J., permettant aux époux d être représenté par un avocat ou un notaire lors de la seconde comparution. Chacune des parties peut également solliciter, dans des circonstances exceptionnelles, l autorisation de se faire représenter par son conseil lors de la première comparution (art 1289 bis CJ). Dans cette hypothèse, le conseil doit disposer d un mandat express de son client et doit avoir reçu l autorisation du Tribunal. Cette procédure de divorce par consentement mutuel ne nécessite pas l intervention d un huissier (ni citation, ni signification). Une fois les conventions rédigées, elles sont déposées en annexe à la requête en divorce par consentement mutuel. Il faut joindre des certificats administratifs récents (moins de 3 mois généralement) suivants : extrait d acte de mariage, extrait d acte de naissance de chacun des époux, extrait d acte de naissance des enfants mineurs, certificat de nationalité de chacun des époux. Certains tribunaux exigent le dépôt des conventions et des certificats en plusieurs exemplaires (2 ou 3 exemplaires à Liège, 8 ou 9 exemplaires à HUY, ). Après le dépôt de la requête et la ou les 2 comparutions personnelles devant le Président du Tribunal, le jugement est prononcé. Les parties ne peuvent aller en appel de la décision que conjointement. Le Ministère Public peut, quant à lui également, interjeter appel. Le jugement devient définitif un mois après son prononcé et il est alors transcrit dans les registres de l Etat Civil, à la requête du greffe.

7 7 La nouvelle loi prévoit également si le divorce par consentement mutuel ne pouvait aboutir, une «passerelle» était organisée en vertu de l article 1294 bis C.C. de la procédure en divorce par consentement mutuel à une procédure de divorce pour cause de désunion irrémédiable (article 229 du C.C.). Il est également prévu que si la procédure était abandonnée, les conventions qui avaient été signées lient les parties à titre provisoire, chacune des parties pouvant demander au juge des référés de prononcer une ordonnance provisoire conforme aux conventions. IV. DIVORCE POUR CAUSE DE DESUNION IRREMEDIABLE La nouvelle loi a supprimé les notions de cause déterminée et de séparation de fait. Il n existe plus qu une seule cause de divorce pour cause déterminée, soit la désunion irrémédiable des 2 époux. L article 229 du C.C. prévoit toutefois 3 «sous causes», soit : 1, la désunion irrémédiable prouvée par un des époux ; 2, le divorce demandé sur requête conjointe des époux après 6 mois de séparation ou par une volonté exprimée à 2 reprises par les 2 époux pendant une période de 3 mois ; 3, l existence de séparation de fait de plus d un an entre les époux ou la volonté exprimée par un des époux à 2 reprises devant le juge pendant une période d une année. * * * L article du C.C. : La procédure doit être introduite par citation ou par PVCV. Le demandeur doit prouver le caractère irrémédiable de la désunion et ce par toutes voies de droit (l aveu n est pas en tant que tel exclu par le législateur), le demandeur peut toujours solliciter le divorce en invoquant l adultère commis par son conjoint (l article 1016 bis du C.J. relatif au constat d adultère n a pas été supprimé), des faits de coups, de boisson,. La jurisprudence récente semble être souple pour apprécier «ce qui rend raisonnablement impossible la poursuite de la vie commune ou la reprise de celle-ci» (par exemple, l existence même des négociations avancées pour un divorce par consentement mutuel, de plaintes que chacune des parties a déposées à l encontre de l autre,.). La présence du demandeur est indispensable.

8 8 L article du C.C. : La procédure peut être introduite par citation, par requête contradictoire signée par chacun des époux ou au moins par un avocat ou par PVCV. Cette demande doit être formée conjointement par les 2 époux, soit après plus de 6 mois de séparation de fait -qui peut être prouvé par toutes voies de droit à l exception de l aveu et du serment- (par exemple, par la production de certificat de domicile, par une ordonnance prononcée par le Juge de Paix sur pied des articles du C.C. ou par le changement de bail de l une des parties, ), soit répétées à 2 reprises par les 2 époux avec un délai de 3 mois entre les 2 comparutions conformément à l article du C.J.. La présence des 2 parties était indispensable, sauf circonstances exceptionnelles permettant d être remplacé à l audience. Depuis le 1/12/2011, la présence des parties n est plus obligatoire mais peut être ordonnée par le Tribunal. (art CJ) Dès lors, si les parties veulent divorcer, mais ne sont pas encore séparées depuis plus de 6 mois, elles peuvent introduire la procédure, le Tribunal remettra l affaire à une audience ultérieure (après 3 mois) et prononcera le divorce après cette seconde comparution. L article du C.C. : La procédure peut être introduite par citation, par requête contradictoire ou par PVCV. La demande peut être formulée par un seul des époux, soit après plus d 1 an de séparation de fait, cette séparation pouvant être prouvée par toutes voies de droit (l aveu et le serment exceptés), soit répétée à 2 reprises, avec un intervalle d 1 an, conformément à l article du C.J.. La présence du demandeur était indispensable. Depuis le 1/12/2011, elle n est plus obligatoire mais peut être ordonnée par le Tribunal (art CJ). Il est également possible d introduire la procédure sur pied des articles ou 3 et de transformer en cours de procédure la demande de divorce, avec l accord de l autre conjoint sur pied de l article et réduire ainsi les délais de procédure.

9 9 Compétences territoriales : Pour rappel, la compétence territoriale en matière de divorce est réglée par l article du C J. Il s agit d une règle impérative, de sorte que sauf en cas de défaut, le juge ne peut décliner d office sa compétence territoriale, le moyen devant être en outre soulevé avant toute exception et moyen de défense, les parties peuvent déroger ainsi à la règle impérative. Documents administratifs : L article 1254 du C.J. prévoit la production de certificats de domicile et de nationalité des parties, les extraits d acte de naissance des enfants mineurs et l extrait d acte de mariage ainsi qu une copie certifiée conforme de l éventuel contrat de mariage. Si les documents sont établis dans une langue étrangère, le Tribunal peut en demander une traduction certifiée conforme. Le 2 de l article 1254 prévoit toutefois une dispense de fournir les renseignements que le greffe peut obtenir auprès du Registre National des personnes physiques. Le texte prévoit, également, la possibilité pour le greffe de solliciter lui-même l obtention des extraits d acte de naissance et extrait d acte de mariage si ceux-ci ont eu lieu en Belgique. Toutefois actuellement, aucun budget n a été alloué au greffe, de sorte qu il est préférable de fournir directement ces documents Voies de recours : Les jugements de divorce doivent être signifiés en vue de la transcription du divorce dans les registres de l état civil. Le droit d appel subsiste, même s il ne sera vraisemblablement plus utilisé puisque le divorce est «objectivé». Il s agira le plus souvent d un appel dilatoire pouvant entraîner une condamnation à des dommages et intérêts. En cas d appel, le délai de pourvoi en cassation qui avait été réduit à un mois a de nouveau été porté à trois mois (loi du 2 juin 2010).

10 10 V. PENSION ALIMENTAIRE APRES DIVORCE Pour la législation ancienne, les questions relatives à la pension alimentaire après divorce étaient réglées par l article 301 ancien du C.C. ; seul l époux «innocent» avait le droit de réclamer une pension alimentaire après divorce à l époux «coupable» : ce droit n était pas limité dans le temps et était limité à un maximum d 1/3 des revenus du débiteur de la pension alimentaire. Le législateur ayant supprimé le divorce pour faute a modifié l article 301 du C.C.. Le Tribunal peut accorder à la demande de l époux dans le besoin une pension alimentaire à charge de l autre époux, mais il peut également refuser de faire droit à la demande de pension si le défendeur prouve que le demandeur a commis une faute grave ayant rendu impossible la poursuite de la vie commune. En aucun cas, la pension alimentaire ne sera accordée au conjoint qui est reconnu coupable d un fait de violence contre son conjoint (articles 375, 398 à 400, 402, 403 et 405 du C.P.). Lorsque le dossier pénal est toujours en cours et par dérogation à l article 4 du titre préliminaire du code de procédure pénale, le juge civil pourra allouer avec prudence une pension provisionnelle. La pension alimentaire est fixée en tenant compte de 2 limites : cette pension alimentaire ne peut excéder le 1/3 des revenus du conjoint débiteur et la durée de la pension ne peut être supérieure à celle du mariage (sauf circonstances exceptionnelles). Le 3 de l article 301 mentionne les critères qui doivent être pris en considération par le juge pour fixer le montant de la pension alimentaire, lequel doit couvrir au moins l état de besoin du bénéficiaire. Le Tribunal peut également prévoir une pension alimentaire dégressive ou la limiter dans le temps. Le débiteur pourra s opposer à la demande de pension alimentaire s il prouve que le demandeur a commis une faute grave ayant rendu impossible la poursuite de la vie commune. Le défendeur peut également être dispensé de payer la pension s il prouve que l état de besoin invoqué par le demandeur résulte d une décision prise unilatéralement par celui-ci et sans que les besoins de la famille aient justifié ce choix ( 5 de l article 301 du C.C.).

11 11 L on constatera que la notion de faute qui a été supprimée par le législateur pour l obtention du divorce sera sans doute «réabordée» par la suite dans le cadre d une éventuelle demande de pension alimentaire après divorce et que les parties seront libres d établir cette faute par toutes voies de droit, témoignage et enquête comprises. Il y a également un risque d une plus grande divergence de la jurisprudence puisque les débats se feront devant les juges de paix ou devant le Tribunal de Première Instance en appel ou encore devant le Tribunal de Première Instance ayant statué sur le divorce et devant la Cour d appel alors qu auparavant ces questions étaient exclusivement débattues devant les tribunaux et les cours d appel. En ce qui concerne les enquêtes, les faits doivent être précis et pertinents. Il faut situer les faits le plus exactement possible dans le temps et dans l espace. Il est important de réfléchir à la formulation de ces faits (que peut-on prouver, qui pourra témoigner sur ce fait, le fait même s il est prouvé- présente-t-il un caractère injurieux?, est-il en relation causale ou à l origine avec la rupture? ). Le jugement autorisant les enquêtes est exécutoire par provision. Les enquêtes seront tenues après le dépôt d une requête en fixation d enquêtes à laquelle est annexée la liste des témoins qui seront convoqués (par le greffe ou par les parties) et entendus. Les témoins seront entendus sous serment. Les mineurs d âges de moins de 15 ans ne pourront être entendus sous serment et les descendants ne pourront, quant à eux, être entendus dans les causes où leurs ascendants ont des intérêts opposés (art. 931, alinéas1 et 2 du C.J.). Chaque partie a droit à faire tenir les enquêtes contraires, suite à la tenue des enquêtes directes (art. 921 du C.J.). Cette enquête contraire aura pour objet de tenter de contredire les faits sur lesquels porte l enquête directe. Une partie peut également solliciter d être autorisée à apporter la preuve de certains faits dans le cadre d une contre-enquête spéciale ou enquête spéciale contraire. Dans cette hypothèse, le défendeur pourrait ne pas nier les faits qui lui sont reprochés (adultère par exemple), mais en contester le caractère injurieux en demandant à pouvoir apporter la preuve, par exemple, que son conjoint le trompait depuis plus longtemps.

12 12 Il faut être particulièrement attentif au délai pour déposer sa requête en fixation d enquête contraire. En effet, cette requête doit être déposée dans les 30 jours de l envoi du procès-verbal de l enquête directe (art. 921 du C.J.), passé ce délai, et sauf accord des parties ou cas de force majeure, l enquête contraire ne pourra être tenue. (jurisprudence majoritaire). Chaque partie peut déposer plainte pour faux témoignage à l égard d un témoin qui aurait été entendu sous serment. Après la tenue des enquêtes, chaque partie peut solliciter la refixation de l affaire pour plaidoiries. Remarque en ce qui concerne le constat d adultère : Pour établir le constat d adultère, il faut solliciter une autorisation spéciale du Président du Tribunal de Première Instance à l aide d une requête unilatérale (à laquelle est annexé un extrait d acte de mariage récent). Cette requête doit préciser l identité des époux et le ou les lieux où le constat peut être réalisé (mention de l adresse, préciser s il s agit d un appartement, solliciter éventuellement l intervention d un serrurier). Cette requête doit être déposée devant le Président du Tribunal de Première Instance dans l arrondissement duquel le constat doit être réalisé. Si ce constat peut être réalisé dans 2 arrondissements différents, il est possible de solliciter devant un seul Tribunal l autorisation de procéder au constat dans ces 2 arrondissements (demande connexe). Il est également possible de solliciter l assistance judiciaire pour la réalisation du constat d adultère. Cette demande d assistance judiciaire devra se faire également par requête unilatérale et peut être qualifiée de «urgente». VI. DROIT TRANSITOIRE Les dispositions relatives au droit transitoire ont été très débattues devant les différentes juridictions, la Cour d appel de MONS ayant d ailleurs pris des positions contradictoires dans 2 chambres différentes quant au droit applicable en cas d appel introduit après le 01 septembre 2007 à l encontre d un jugement prononcé sous l empire de l ancienne loi.

13 13 La Cour d appel de LIEGE avait pris la décision d appliquer la loi nouvelle en degré d appel. La Cour de cassation a rendu un arrêt le 11 septembre 2008 (actualités du droit de la famille , page 173 et suivantes) confirmant que l ancienne loi s applique en degré d appel pour les procédures introduites avant le 01 septembre Les grandes lignes du droit transitoire sont les suivantes : les anciens articles 229, 231, 232 restent applicables aux procédures de divorce introduites avant l entrée en vigueur de la loi et pour lesquelles un jugement définitif n a pas encore été prononcé. Le droit à la pension alimentaire après divorce reste d ailleurs déterminé pour ces procédures par les dispositions des anciens articles 301 du C.C.. Le 4 de l article 301 relatif à la limitation de la durée de la pension alimentaire après divorce (qui prévoyait qu un nouveau délai équivalant à la durée de mariage prenait cours à la date de l entrée en vigueur de la loi) a été sanctionné par l arrêt de la Cour constitutionnelle du 03 décembre 2008 (actualités du Droit de la Famille , page 14 et suivantes). En conséquence, les pensions alimentaires après divorce arbitrées en application des anciens articles 301 et suivants du code civil resteront soumis à ces anciennes dispositions, sans limitation dans le temps équivalente à la durée de la vie de mariage. La jurisprudence actuelle semble faire preuve de souplesse quant à l application de ces dispositions transitoires, du moins lorsque les parties sont d accord par exemple de transformer les procédures anciennes en appliquant les nouvelles dispositions légales et ce sur base de simples conclusions, demande ampliative ou action reconventionnelle. Un récent arrêt a toutefois décidé qu il était nécessaire de se désister de son ancienne action pour solliciter le divorce sur une autre base. Janvier 2012

Grands principes du droit du divorce

Grands principes du droit du divorce Grands principes du droit du divorce En Belgique, il existe deux procédures de divorce: - la procédure DCM ( Divorce par Consentement Mutuel) - la procédure DDI ( Divorce pour Désunion Irrémédiable) 1.

Plus en détail

1. La rupture unilatérale 13 2. La rupture de commun accord 14

1. La rupture unilatérale 13 2. La rupture de commun accord 14 Table des matières Titre 1 La séparation des époux 7 Bibliographie sommaire 9 Introduction 11 Chapitre 1 13 Les principes régissant la séparation des époux 13 Section 1. La rupture de la vie commune 13

Plus en détail

La situation du fonctionnaire ou agent en poste en Belgique au regard du droit belge

La situation du fonctionnaire ou agent en poste en Belgique au regard du droit belge Conférences U4U La situation du fonctionnaire ou agent en poste en Belgique au regard du droit belge Aspects pratiques de droit familial international Me Nathalie de Montigny Avocat au Barreau de Bruxelles

Plus en détail

Table des matières. 1 Le divorce pour désunion irrémédiable : un an d application... 7. Didier PIRE, chargé de cours adjoint à l U.Lg.

Table des matières. 1 Le divorce pour désunion irrémédiable : un an d application... 7. Didier PIRE, chargé de cours adjoint à l U.Lg. Table des matières 1 Le divorce pour désunion irrémédiable : un an d application.......................... 7 Didier PIRE, chargé de cours adjoint à l U.Lg., avocat Introduction.................................................................

Plus en détail

Famille et couple: questions pratiques en droit international privé. Renouveau et démocratie Conseil européen 27 septembre 2012

Famille et couple: questions pratiques en droit international privé. Renouveau et démocratie Conseil européen 27 septembre 2012 1 Famille et couple: questions pratiques en droit international privé Renouveau et démocratie Conseil européen 27 septembre 2012 2 Plan de l exposé Mise en situation pratique 1. Mésentente conjugale: des

Plus en détail

REGIMES MATRIMONIAUX

REGIMES MATRIMONIAUX REGIMES MATRIMONIAUX Le sujet est vaste et complexe. L exposé se limitera au rappel des règles essentielles et à l examen des problèmes les plus fréquemment rencontrés. Un rappel : il existe un régime

Plus en détail

Siréas asbl Service International de Recherche, d Education et d Action Sociale

Siréas asbl Service International de Recherche, d Education et d Action Sociale Siréas asbl Service International de Recherche, d Education et d Action Sociale Année 2005 DOCUMENT n 1 Analyses et études LE DIVORCE INTERNATIONAL EN BELGIQUE Rue de la croix, 22 1050 Bruxelles Téléphone

Plus en détail

Le Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées de Droit Notarial de l Université Montesquieu-Bordeaux IV

Le Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées de Droit Notarial de l Université Montesquieu-Bordeaux IV Le Diplôme d Etudes Supérieures Spécialisées de Droit Notarial de l Université Montesquieu-Bordeaux IV sous la direction de M. Philippe DELMAS SAINT-HILAIRE Professeur à l Université Montesquieu - Bordeaux

Plus en détail

Chapitre 1 Droit judiciaire

Chapitre 1 Droit judiciaire Formulaire de Procédure - Edition 2006 5 TABLE DES MATIERES Chapitre 1 Droit judiciaire 1. Procédure Exequatur....................................................................... 15 Requête en exequatur

Plus en détail

Règle 63 DIVORCE ET DROIT DE LA FAMILLE

Règle 63 DIVORCE ET DROIT DE LA FAMILLE Règle 63 DIVORCE ET DROIT DE LA FAMILLE Définitions (1) Les définitions qui suivent s appliquent à la présente règle. Champ d application «demande de réparation» Sont comprises parmi les demandes de réparation

Plus en détail

RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ

RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ RAPPORT DE STAGE ET RÉSUMÉ Instructions: 1. Le rapport doit être renvoyé au REFJ (exchanges@ejtn.eu) dans le mois suivant le stage. 2. Veuillez utiliser le formulaire ci-dessous pour rédiger votre rapport

Plus en détail

Le divorce : mode d emploi

Le divorce : mode d emploi Le divorce : mode d emploi Sommaire 1. Séparation de corps ou divorce? 2. Les différents cas de divorce. 2.1. Le divorce par consentement mutuel 2.2. Le divorce pour acceptation du principe de la rupture

Plus en détail

TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS. Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur

TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS. Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur Ces dispositions ne concernent pas les renouvellements à l identique des mesures de tutelle. Par contre, si

Plus en détail

Personnes et familles. Vie à deux. www.notaires.paris-idf.fr

Personnes et familles. Vie à deux. www.notaires.paris-idf.fr Personnes et familles LE DIVORCE Vie à deux LA PRESTATION COMPENSATOIRE www.notaires.paris-idf.fr Vie à deux LE DIVORCE - LA PRESTATION COMPENSATOIRE Au fil du temps, le divorce a été simplifié et pacifié.

Plus en détail

ORDINE DEGLI AVVOCATI D IVREA

ORDINE DEGLI AVVOCATI D IVREA ORDINE DEGLI AVVOCATI D IVREA Introduction Les italiens divorcent depuis peu de temps. En effet le divorce a été introduit dans la législation italienne par la loi n 898 du 1er décembre 1970 sur la dissolution

Plus en détail

DIVORCE l intérêt du consentement amiable

DIVORCE l intérêt du consentement amiable Conférence-débat du jeudi 2 octobre 2014 DIVORCE l intérêt du consentement amiable Depuis le 1 er janvier 2005 (date d entrée en vigueur de la loi sur le divorce du 26 mai 2004), les époux ont le choix

Plus en détail

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE

FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE FICHE N 8 - LES ACTIONS EN RECOUVREMENT DES CHARGES DE COPROPRIETE A QUI INCOMBE LE RECOUVREMENT DES CHARGES? Le rôle du syndic : Le non-paiement des charges par un ou plusieurs copropriétaires oblige

Plus en détail

Pour permettre au greffe des affaires familiales de constituer votre dossier, il est indispensable :

Pour permettre au greffe des affaires familiales de constituer votre dossier, il est indispensable : TRIBUNAL DE RANDE INSTANCE d AMIENS 14 rue Robert de Luzarches 80027 AMIENS CEDEX 1 ------- Juge aux Affaires Familiales Madame, Monsieur Pour permettre au greffe des affaires familiales de constituer

Plus en détail

REQUÊTE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES. ( article 1675 /4 du Code judiciaire) Au Juge des Saisies près le Tribunal de 1 ère Instance de Bruxelles.

REQUÊTE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES. ( article 1675 /4 du Code judiciaire) Au Juge des Saisies près le Tribunal de 1 ère Instance de Bruxelles. REQUÊTE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES ( article 1675 /4 du Code judiciaire) Au Juge des Saisies près le Tribunal de 1 ère Instance de Bruxelles A/ ONT L HONNEUR D EXPOSER : (* biffer les mentions inutiles)

Plus en détail

Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur

Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction du tuteur Ces dispositions ne concernent pas les renouvellements à l identique des mesures de tutelle. Par contre, si

Plus en détail

Vous divorcez, vous vous séparez?

Vous divorcez, vous vous séparez? Service Com&Doc - Crédit image : drx - Fotolia.com - Imprimerie Caf35 - Mars 2014 Vous divorcez, vous vous séparez? 5 questions pour mieux comprendre Vous informer et vous aider dans vos démarches Vous

Plus en détail

Le Manuel de la secrétaire juridique et du parajuriste Julie Tondreau TABLE DES MATIÈRES

Le Manuel de la secrétaire juridique et du parajuriste Julie Tondreau TABLE DES MATIÈRES TABLE DES MATIÈRES TARIFS (pages grises) : TARIF DES FRAIS JUDICIAIRES EN MATIÈRE CIVILE ET DES DROITS DE GREFFE... I TARIF DES INDEMNITÉS ET LES ALLOCATIONS PAYABLES AUX TÉMOINS ASSIGNÉS DEVANT LES COURS

Plus en détail

PENSION APRÈS DIVORCE ET DROIT TRANSITOIRE, JURISPRUDENCE RÉCENTE DE LA COUR D APPEL DE MONS.

PENSION APRÈS DIVORCE ET DROIT TRANSITOIRE, JURISPRUDENCE RÉCENTE DE LA COUR D APPEL DE MONS. Dans un arrêt du 26.03.2008 (R.G. 2007/719, inédit, déposé à la bibliothèque), la 17 ème chambre de la Cour d Appel de Mons s est prononcée sur une question délicate d application des dispositions législatives

Plus en détail

Numéros du rôle : 4381, 4425 et 4454. Arrêt n 137/2008 du 21 octobre 2008 A R R E T

Numéros du rôle : 4381, 4425 et 4454. Arrêt n 137/2008 du 21 octobre 2008 A R R E T Numéros du rôle : 4381, 4425 et 4454 Arrêt n 137/2008 du 21 octobre 2008 A R R E T En cause : les questions préjudicielles relatives à l article 1258 du Code judiciaire, tel qu il a été remplacé par l

Plus en détail

BAREME INDICATIF DES HONORAIRES

BAREME INDICATIF DES HONORAIRES BAREME INDICATIF DES HONORAIRES Tarifs applicables à compter du 01/01/2014 Maitre MAIRET Christophe Avocat 1 Sommaire Notice du barème p.03 Consultations et postulations p.04 Droit Civil p.05 Droit du

Plus en détail

Catherine Olivier Divorcer sans casse

Catherine Olivier Divorcer sans casse Catherine Olivier Divorcer sans casse Groupe Eyrolles, 2004, ISBN 2-7081-3511-2 Chapitre 2 Le divorce accepté Cette procédure concerne actuellement environ 15 % des divorces. Le divorce accepté, autrefois

Plus en détail

ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS. 27 juin 2014 PROPOSITION DE LOI

ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS. 27 juin 2014 PROPOSITION DE LOI Le présent document est établi à titre provisoire. Seule la «Petite loi», publiée ultérieurement, a valeur de texte authentique. ASSEMBLÉE NATIONALE SERVICE DE LA SÉANCE DIVISION DES LOIS 27 juin 2014

Plus en détail

Le divorce. Procédures

Le divorce. Procédures Vos droits Institutions Acteurs F i c h e P r a t i q u e Le divorce Procédures Le divorce Les procédures de divorce sont aujourd hui pacifiées et simplifiées. Toutefois, les conséquences restent les mêmes

Plus en détail

REQUÊTE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES. ( article 1675 /4 du Code judiciaire)

REQUÊTE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES. ( article 1675 /4 du Code judiciaire) 1 REQUÊTE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES ( article 1675 /4 du Code judiciaire) Au Juge du Tribunal du travail de Mons et de Charleroi Division Tournai A/ ONT L HONNEUR D EXPOSER : (* biffer les mentions

Plus en détail

Réponse des rapporteurs luxembourgeois au questionnaire sur l exécution provisoire (Etude JAI A3/02/2002) Dr. Thierry Hoscheit / Dr.

Réponse des rapporteurs luxembourgeois au questionnaire sur l exécution provisoire (Etude JAI A3/02/2002) Dr. Thierry Hoscheit / Dr. Réponse des rapporteurs luxembourgeois au questionnaire sur l exécution provisoire (Etude JAI A3/02/2002) Dr. Thierry Hoscheit / Dr. Patrick Kinsch Préambule: dispositions légales régissant le prinicpe

Plus en détail

Les dispositions à prendre en cours de fonction

Les dispositions à prendre en cours de fonction TRIBUNAL D INSTANCE D AMIENS Les dispositions à prendre lors de la prise de fonction de Curateur dans le cadre d une curatelle dite renforcée (article 472 du code civil) Ces dispositions ne concernent

Plus en détail

Ministère de la Justice Paris, le 23 novembre 2004 LE GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE

Ministère de la Justice Paris, le 23 novembre 2004 LE GARDE DES SCEAUX, MINISTRE DE LA JUSTICE REPUBLIQUE FRANCAISE Ministère de la Justice Paris, le 23 novembre 2004 Direction des affaires civiles et du Sceau Bureau du droit des personnes et de la famille Direction des services judiciaires Bureau

Plus en détail

Vous êtes marié avec un conjoint de

Vous êtes marié avec un conjoint de Divorce et résidence à l étranger Quel tribunal peut-on saisir? Les époux peuvent-ils choisir la loi applicable à leur divorce? Sous quelle forme? À défaut, quelle sera la loi applicable au divorce? Quels

Plus en détail

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Le juge de paix : le juge le plus proche du citoyen

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Le juge de paix : le juge le plus proche du citoyen La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Le juge de paix : le juge le plus proche du citoyen Cette brochure vous explique quelles sont les tâches et les

Plus en détail

PROTOCOLE. Entre le Barreau de Paris, le Tribunal de Commerce et le Greffe. Le Barreau de Paris, représenté par son Bâtonnier en exercice,

PROTOCOLE. Entre le Barreau de Paris, le Tribunal de Commerce et le Greffe. Le Barreau de Paris, représenté par son Bâtonnier en exercice, PROTOCOLE Entre le Barreau de Paris, le Tribunal de Commerce et le Greffe Le Barreau de Paris, représenté par son Bâtonnier en exercice, Le Tribunal de commerce de Paris, représenté par son Président en

Plus en détail

La réforme du divorce et de la procédure en matière familiale Guide méthodologique

La réforme du divorce et de la procédure en matière familiale Guide méthodologique La réforme du divorce et de la procédure en matière familiale Guide méthodologique Novembre 2004 EDITO 2 La loi du 26 mai 2004 relative au divorce et ses décrets d application du 29 octobre 2004 marquent

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 21 MAI 2010 C.09.0340.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.09.0340.F C. A., demandeur en cassation, représenté par Maître Pierre Van Ommeslaghe, avocat à la Cour de cassation, dont le cabinet est

Plus en détail

2. Compétence d attribution et compétence territoriale des tribunaux en Allemagne

2. Compétence d attribution et compétence territoriale des tribunaux en Allemagne situation en juillet 2012 Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les procédures de divorce en France et en Allemagne I. Compétence judiciaire 1. Compétence

Plus en détail

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com

La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com La Faculté de Droit Virtuelle est la plate-forme pédagogique de la Faculté de Droit de Lyon www.facdedroit-lyon3.com Fiche à jour au 12 novembre 2010 FIICHE PEDAGOGIIQUE VIIRTUELLE Matière : Droit de la

Plus en détail

sommaire DOCTRINE LÉGISLATION La domiciliation de l enfant en hébergement égalitaire : enjeux et projet de réforme François-Xavier Delogne

sommaire DOCTRINE LÉGISLATION La domiciliation de l enfant en hébergement égalitaire : enjeux et projet de réforme François-Xavier Delogne sommaire DOCTRINE La domiciliation de l enfant en hébergement égalitaire : enjeux et projet de réforme François-Xavier Delogne 605 LÉGISLATION 1. Législation fédérale Loi du 6 mai 2009 portant des dispositions

Plus en détail

Le tribunal de la famille et de la jeunesse

Le tribunal de la famille et de la jeunesse Le tribunal de la famille et de la jeunesse Le tribunal de la famille et de la jeunesse (*) est opérationnel dans tout le pays depuis le 1 er septembre 2014. C est désormais ce tribunal qui est compétent

Plus en détail

Code civil local art. 21 à 79

Code civil local art. 21 à 79 Code civil local art. 21 à 79 Toute association qui fixe son siège, ou qui transfère son siège en Alsace-Moselle doit rédiger des statuts conformes aux présents articles du Code civil local. 1. Dispositions

Plus en détail

Procédure de divorce, ce qu il faut savoir

Procédure de divorce, ce qu il faut savoir Procédure de divorce, ce qu il faut savoir Le divorce est à ce jour le seul moyen permettant d instruire la fin juridique des relations entre deux individus mariés. Ces dernières années, la banalisation

Plus en détail

LA DÉCISION D'URGENCE PROPOS INTRODUCTIFS

LA DÉCISION D'URGENCE PROPOS INTRODUCTIFS LA DÉCISION D'URGENCE PROPOS INTRODUCTIFS L exécution d un chantier ou d une prestation de service sur une période relativement longue conduit quasi-inévitablement à des divergences de points de vue entre

Plus en détail

Georgette Josserand, lassée du comportement de son mari, qui refuse désormais de lui adresser la parole, décide de demander le divorce.

Georgette Josserand, lassée du comportement de son mari, qui refuse désormais de lui adresser la parole, décide de demander le divorce. Cas pratique sur un sujet de droit civil ou de procédure civile (1 er concours) Note : 17/20 Enoncé du cas pratique : Lors d une passionnante conférence sur L influence de la pensée pré-socratique sur

Plus en détail

Le recouvrement de créances

Le recouvrement de créances Le recouvrement de créances 008 Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs conseillers. Les termes abordés ont été volontairement vulgarisés

Plus en détail

A R R E T. En cause : la question préjudicielle relative à l article 1278, alinéa 2, du Code judiciaire, posée par la Cour d appel de Liège.

A R R E T. En cause : la question préjudicielle relative à l article 1278, alinéa 2, du Code judiciaire, posée par la Cour d appel de Liège. Numéro du rôle : 4469 Arrêt n 61/2009 du 25 mars 2009 A R R E T En cause : la question préjudicielle relative à l article 1278, alinéa 2, du Code judiciaire, posée par la Cour d appel de Liège. La Cour

Plus en détail

L 343/10 Journal officiel de l Union européenne 29.12.2010

L 343/10 Journal officiel de l Union européenne 29.12.2010 L 343/10 Journal officiel de l Union européenne 29.12.2010 RÈGLEMENT (UE) N o 1259/2010 DU CONSEIL du 20 décembre 2010 mettant en œuvre une coopération renforcée dans le domaine de la loi applicable au

Plus en détail

La loi du 30 juillet 2013 portant création d un tribunal de la famille et de la jeunesse

La loi du 30 juillet 2013 portant création d un tribunal de la famille et de la jeunesse Didier PIRE Oct. 2014 Maître de conférences à l Université de Liège (ULg) Avocat au barreau de Liège La loi du 30 juillet 2013 portant création d un tribunal de la famille et de la jeunesse I. GENERALITES

Plus en détail

Rôle n 2004-6775-A - Exercices d imposition 2001 et 2002. Intérêts sur un compte courant créditeur et requalification en dividendes

Rôle n 2004-6775-A - Exercices d imposition 2001 et 2002. Intérêts sur un compte courant créditeur et requalification en dividendes Tribunal de première instance de Bruxelles Jugement du 8 juin 2005 Rôle n 2004-6775-A - Exercices d imposition 2001 et 2002 Intérêts sur un compte courant créditeur et requalification en dividendes Arrêt

Plus en détail

Introduction. Une infraction est un comportement interdit par la loi pénale et sanctionné d une peine prévue par celle-ci. (1)

Introduction. Une infraction est un comportement interdit par la loi pénale et sanctionné d une peine prévue par celle-ci. (1) Vous êtes victime Introduction Vous avez été victime d une infraction (1). C est un événement traumatisant et vous vous posez sûrement de nombreuses questions : Quels sont mes droits? Que dois-je faire

Plus en détail

développe les solidarités le guide de l adoption

développe les solidarités le guide de l adoption développe les solidarités le guide de l adoption Sommaire LA PROCéDURE D AGRéMENT 4 La demande d agrément 4 La réunion d information 4 La confirmation avec renvoi du questionnaire 5 Les investigations

Plus en détail

L huissier de justice

L huissier de justice L huissier de justice Introduction Si vous devez faire appel à un huissier de justice ou si vous êtes confronté à son intervention, vous vous posez peut-être quelques questions sur ce qui vous attend.

Plus en détail

LA PRIME. Date FICHE N 10 : FICHE TECHNIQUE PROCEDURE DE SAUVEGARDE. contact : soutienpme@medef.fr

LA PRIME. Date FICHE N 10 : FICHE TECHNIQUE PROCEDURE DE SAUVEGARDE. contact : soutienpme@medef.fr Date 2009 FICHE N 10 : FICHE TECHNIQUE PROCEDURE DE SAUVEGARDE QU EST-CE QUE LA PROCEDURE DE SAUVEGARDE ET QUELS AVANTAGES POUR L ENTREPRISE EN DIFFICULTE? LA PRIME La procédure de sauvegarde est une procédure

Plus en détail

Guide pratique pour l application du nouveau règlement Bruxelles II

Guide pratique pour l application du nouveau règlement Bruxelles II Guide pratique pour l application du nouveau règlement Bruxelles II (Règlement du Conseil (CE) n 2201/2003 du 27 novembre 2003 relatif à la compétence, la reconnaissance et l exécution des décisions en

Plus en détail

QUESTIONNAIRE IMPRIMABLE DIVORCE PAR CONSENTEMENT MUTUEL

QUESTIONNAIRE IMPRIMABLE DIVORCE PAR CONSENTEMENT MUTUEL QUESTIONNAIRE IMPRIMABLE DIVORCE PAR CONSENTEMENT MUTUEL (Cabinet de Me Nicolas Blanchy) À RENSEIGNER ET ADRESSER AU CABINET : Maître Nicolas BLANCHY, Avocat, 2 Grande rue Jean Jaurès BP 57 26301 BOURG-DE-PEAGE

Plus en détail

le guide de l adoption

le guide de l adoption développe les solidarités www.gard.fr le guide de l adoption Sommaire LA PROCéDURE D AGRéMENT 4 La demande d agrément 4 La réunion d information 4 La confirmation avec renvoi du questionnaire 5 Les investigations

Plus en détail

Le nouveau code de procédure civile

Le nouveau code de procédure civile Juillet 2011 édition 4 www.bdo.ch RECHT interessant Le nouveau code de procédure civile 1 compétence matérielle et fonctionnelle Le code de procédure civile suisse laisse l intégralité du pouvoir d organisation

Plus en détail

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice

La Justice et vous. Les acteurs de la Justice. Les institutions. S informer. Justice pratique. Vous êtes victime. Ministère de la Justice La Justice et vous Les acteurs de la Justice Les institutions S informer Justice pratique Ministère de la Justice Vous êtes victime Vous pouvez, en tant que victime d une infraction, déposer une plainte

Plus en détail

SIMPLIFIE ET PACIFIE LA PROCÉDURE. À TOUTES LES ÉTAPES DE LA PROCÉDURE ET SUR TOUTES LES QUESTIONS LIÉES À LA LIQUIDATION DU RÉGIME

SIMPLIFIE ET PACIFIE LA PROCÉDURE. À TOUTES LES ÉTAPES DE LA PROCÉDURE ET SUR TOUTES LES QUESTIONS LIÉES À LA LIQUIDATION DU RÉGIME Le Divorce LA LOI DU 26 MAI 2004 RÉFORMANT LE DIVORCE EST ENTRÉE EN VIGUEUR LE 1 ER JANVIER 2005. CETTE LOI SIMPLIFIE ET PACIFIE LA PROCÉDURE. ELLE RENFORCE LE RÔLE DU NOTAIRE. CE DERNIER PEUT INTERVENIR

Plus en détail

Numéro du rôle : 286. Arrêt n 41/91. du 19 décembre 1991 A R R E T

Numéro du rôle : 286. Arrêt n 41/91. du 19 décembre 1991 A R R E T Numéro du rôle : 286 Arrêt n 41/91 du 19 décembre 1991 A R R E T En cause : la question préjudicielle posée par le bureau d'assistance judiciaire du tribunal de première instance de Mons par décision du

Plus en détail

Divorce L ESSENTIEL DE VOS DROITS ÉDITION

Divorce L ESSENTIEL DE VOS DROITS ÉDITION Divorce L ESSENTIEL DE VOS DROITS ÉDITION 2012 Consentement mutuel Conciliation Contrat de mariage Divorce pour faute Pension alimentaire Autorité parentale Droit de visite Régime matrimonial Prestation

Plus en détail

Calcul des parts contributives des père et mère au profit de leurs enfants Analyse bisannuelle de décisions de jurisprudence 155 Sophie Louis

Calcul des parts contributives des père et mère au profit de leurs enfants Analyse bisannuelle de décisions de jurisprudence 155 Sophie Louis sommaire DOCTRINE Calcul des parts contributives des père et mère au profit de leurs enfants Analyse bisannuelle de décisions de jurisprudence 155 Sophie Louis LÉGISLATION 1. Législation fédérale Loi du

Plus en détail

Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les obligations alimentaires envers les enfants et les conjoints

Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les obligations alimentaires envers les enfants et les conjoints 05/2012 Note d'information des missions diplomatiques et consulaires allemandes en France sur les obligations alimentaires envers les enfants et les conjoints I. Loi applicable Lorsque le recouvrement

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2013-312 QPC du 22 mai 2013. M. Jory Orlando T.

Commentaire. Décision n 2013-312 QPC du 22 mai 2013. M. Jory Orlando T. Commentaire Décision n 2013-312 QPC du 22 mai 2013 M. Jory Orlando T. (Conditions d attribution d une carte de séjour mention «vie privée et familiale» au conjoint étranger d un ressortissant français)

Plus en détail

Droit judiciaire notarial Procédures particulières

Droit judiciaire notarial Procédures particulières Table des matières Droit judiciaire notarial Procédures particulières Chapitre I. Les scellés...................................... 244 Section 1. L apposition des scellés. L intérêt sérieux...............

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 4 DECEMBRE 2009 C.09.0007.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N C.09.0007.F G. C., demanderesse en cassation, représentée par Maître Jacqueline Oosterbosch, avocat à la Cour de cassation, dont le cabinet

Plus en détail

Guide préparé par La SELAS Cabinet DEVARENNE Avocats Associés

Guide préparé par La SELAS Cabinet DEVARENNE Avocats Associés Guide préparé par La SELAS Cabinet DEVARENNE Avocats Associés Siège Social : 16 Cours d Ormesson 51000 CHALONS EN CHAMPAGNE Cabinets Secondaires : 48 Rue Ponsardin 51100 REIMS 49 Avenue Foch 54000 NANCY

Plus en détail

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux

les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux Personnes et familles Vie familiale / vie à deux les Contrats de mariage, les régimes matrimoniaux www.notaires.paris-idf.fr Vie familiale, vie à deux LES CONTRATS DE MARIAGE ET LES RÉGIMES MATRIMONIAUX

Plus en détail

COMPTE RENDU N 3 Rencontre avec Madame Nathalie BILLINGTON du 20 MAI 2014 PRESIDENTE DE LA CHAMBRE DE LA FAMILLE

COMPTE RENDU N 3 Rencontre avec Madame Nathalie BILLINGTON du 20 MAI 2014 PRESIDENTE DE LA CHAMBRE DE LA FAMILLE COMPTE RENDU N 3 Rencontre avec Madame Nathalie BILLINGTON du 20 MAI 2014 PRESIDENTE DE LA CHAMBRE DE LA FAMILLE Le 20 mai 2014, j ai rencontré Madame Nathalie BILLINGTON, Présidente de la Chambre de la

Plus en détail

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés?

LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? LOI ALUR : Quoi de nouveau dans les copropriétés? La loi du 24 Mars 2014 dite «loi ALUR», publiée au J.O. du 26/03/2014 a apporté quelques modifications notables dans le domaine du droit de la copropriété.

Plus en détail

LA DEMANDE EN DIVORCE

LA DEMANDE EN DIVORCE LA DEMANDE EN DIVORCE MESURES À ENVISAGER COMMENTAIRES : INTRODUCTION La première étape d un dossier de divorce est avant tout l entrevue faite conformément à la liste de contrôle «L ENTREVUE EN MATIÈRE

Plus en détail

Tribunal des Affaires de la Sécurité Sociale - section agricole - ( T.A.S.S.)

Tribunal des Affaires de la Sécurité Sociale - section agricole - ( T.A.S.S.) Fiche Pratique Tribunal des Affaires de la Sécurité Sociale - section agricole - ( T.A.S.S.) Définition Art. L.142-1 à L. 142-9 et R. 142-8 à R. 142-31 Le TASS connaît en première instance des litiges

Plus en détail

TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ

TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ CONSEIL DE L EUROPE COUNCIL OF EUROPE COUR EUROPÉENNE DES DROITS DE L HOMME EUROPEAN COURT OF HUMAN RIGHTS TROISIÈME SECTION DÉCISION SUR LA RECEVABILITÉ de la requête n 39616/98 présentée par J. F. contre

Plus en détail

Quel cadre juridique pour les mesures d investigation informatique?

Quel cadre juridique pour les mesures d investigation informatique? Quel cadre juridique pour les mesures d investigation informatique? Les Matinales IP&T Fabienne Panneau Avocat Counsel 12 mai 2011 Introduction Constat : la recherche d informations sur un serveur informatique

Plus en détail

https://pastel.diplomatie.gouv.fr/editorial/francais/familles/fiches/italie... LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER

https://pastel.diplomatie.gouv.fr/editorial/francais/familles/fiches/italie... LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER 1 sur 5 09/06/2010 12:24 LES PENSIONS ALIMENTAIRES A L'ETRANGER Convention de New York ITALIE L'Italie est partie : - à la Convention de la Haye du 25 octobre 1980, sur les aspects civils des enlèvements

Plus en détail

TABLEAU COMPARATIF ADOPTION PLENIERE / ADOPTION SIMPLE (février 2012)

TABLEAU COMPARATIF ADOPTION PLENIERE / ADOPTION SIMPLE (février 2012) TABLEAU COMPARATIF ADOPTION PLENIERE / ADOPTION SIMPLE (février 2012) Adoption plénière Adoption simple Statut et âge - Epoux mariés puis 2 ans ou tous 2 âgés plus 28 ans (art 343 c civ) Personnes seules

Plus en détail

REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (art.1675/4 du code judiciaire)

REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (art.1675/4 du code judiciaire) REQUETE EN REGLEMENT COLLECTIF DE DETTES (art.1675/4 du code judiciaire) A MONSIEUR/MADAME LE JUGE DES SAISIES PRES LE TRIBUNAL DE PREMIERE INSTANCE DE MONS A/ONT L HONNEUR DE VOUS EXPOSER RESPECTEUSEMENT

Plus en détail

Guide pratique pour l application du règlement relatif au titre exécutoire européen

Guide pratique pour l application du règlement relatif au titre exécutoire européen FR Guide pratique pour l application du règlement relatif au titre exécutoire européen http://ec.europa.eu/civiljustice/ Réseau judiciaire européen en matière civile et commerciale Préface Les particuliers

Plus en détail

Le nouveau régime des sûretés personnelles en cas de faillite OU La loi du 20 juillet 2005 (MB 28/07/05) modifiant la loi sur les faillites

Le nouveau régime des sûretés personnelles en cas de faillite OU La loi du 20 juillet 2005 (MB 28/07/05) modifiant la loi sur les faillites Le nouveau régime des sûretés personnelles en cas de faillite OU La loi du 20 juillet 2005 (MB 28/07/05) modifiant la loi sur les faillites Date Xavier DEWAIDE Avocat Vanden Eynde Legal Avenue de la Toison

Plus en détail

17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure

17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure COUR NATIONALE DE L INCAPACITÉ ET DE LA TARIFICATION DE L ASSURANCE DES ACCIDENTS DU TRAVAIL RÉPUBLIQUE FRANÇAISE 17 décembre 2013 - AT/MP-opposabilité-irrégularité de procédure L inopposabilité a pour

Plus en détail

Commentaire. Décision n 2011-151 QPC du 13 juillet 2011 M. Jean-Jacques C. (Attribution d un bien à titre de prestation compensatoire)

Commentaire. Décision n 2011-151 QPC du 13 juillet 2011 M. Jean-Jacques C. (Attribution d un bien à titre de prestation compensatoire) Commentaire Décision n 2011-151 QPC du 13 juillet 2011 M. Jean-Jacques C. (Attribution d un bien à titre de prestation compensatoire) Le Conseil constitutionnel a été saisi le 17 mai 2011 par la première

Plus en détail

TITRE IER DISPOSITIONS GENERALES

TITRE IER DISPOSITIONS GENERALES ASSEMBLEE DE LA POLYNESIE FRANCAISE ----- NOR : SAA0402629DL DELIBERATION N 2005-13 APF DU 13 JANVIER 2005 portant modification de la délibération n 2001-200 APF du 4 décembre 2001 portant code de procédure

Plus en détail

Le recouvrement judiciaire des créances

Le recouvrement judiciaire des créances «Le Salon Indépendant de la Copropriété» 6 ème édition du salon de l ARC et de l UNARC CONDITIONS PREALABLES : 1/ DEFINIR LE MONTANT PRECIS DE LA CREANCE (de quand à quand? 2/ AVOIR UNE CRÉANCE QUI RÉPONDE

Plus en détail

Cour de cassation de Belgique

Cour de cassation de Belgique 22 OCTOBRE 2012 S.11.0087.F/1 Cour de cassation de Belgique Arrêt N S.11.0087.F Y. C., demandeur en cassation, représenté par Maître Huguette Geinger, avocat à la Cour de cassation, dont le cabinet est

Plus en détail

ordre 1 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE PREMIER CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES ET PRINCIPES Section I Définition et législation Rôle du notaire

ordre 1 TABLE DES MATIÈRES CHAPITRE PREMIER CONSIDÉRATIONS GÉNÉRALES ET PRINCIPES Section I Définition et législation Rôle du notaire ordre 1 TABLE DES MATIÈRES Inhoud.............................................................. 9 Table alphabétique.................................................... 17 Zaakregister..........................................................

Plus en détail

Observatoire des violences envers les femmes du Conseil général de la Seine-Saint-Denis www.seine-saint-denis.fr

Observatoire des violences envers les femmes du Conseil général de la Seine-Saint-Denis www.seine-saint-denis.fr 1 Observatoire des violences envers les femmes du Conseil général de la Seine-Saint-Denis www.seine-saint-denis.fr 3 LA MISE EN PLACE DE L ORDONNANCE DE PROTECTION PAR LE TRIBUNAL DE GRANDE INSTANCE SOMMAIRE

Plus en détail

a. Sur l irrecevabilité de la demande au cours des six premiers mois de mariage

a. Sur l irrecevabilité de la demande au cours des six premiers mois de mariage III- LE DIVORCE 1.ANALYSE I. Les cas de divorce A. Le divorce sur demande conjointe A.1. Dénomination Il paraît opportun de placer les dispositions relatives à ce divorce (les articles 230 à 232 C. civ.)

Plus en détail

Le couple. et l argent

Le couple. et l argent LES FICHES PRATIQUES DE FINANCES & PÉDAGOGIE Le couple Mariage, PACS, ou concubinage, la vie à deux implique le plus souvent des choix mais aussi des obligations. Alors, qu en est-il en matière de gestion

Plus en détail

Divorce et Séparation!

Divorce et Séparation! P A R D I V O R C E N E T Tout sur le divorce et la séparation en Belgique Divorce et Séparation Guide Pratique 2015 Un livre par DivorceNet Copyright DivorceNet 2015 www.divorcenet.be 1 Table des matières"

Plus en détail

LES DISPOSITIONS À PRENDRE LORS D UNE SÉPARATION

LES DISPOSITIONS À PRENDRE LORS D UNE SÉPARATION «Séparation, divorce et violences conjugales» (1/2) LES DISPOSITIONS À PRENDRE LORS D UNE SÉPARATION Anne Delépine, directrice du CVFE avec l équipe juridique du CVFE (Adeline Fraipont, Bijou Banzamonga,

Plus en détail

Décrets, arrêtés, circulaires

Décrets, arrêtés, circulaires Décrets, arrêtés, circulaires TEXTES GÉNÉRAUX MINISTÈRE DE LA JUSTICE Décret n o 2014-736 du 30 juin 2014 pris pour l application de l ordonnance n o 2014-326 du 12 mars 2014 portant réforme de la prévention

Plus en détail

Les cohabitants et l immobilier

Les cohabitants et l immobilier Les cohabitants et l immobilier 3Des cohabitants non mariés achetant ensemble un terrain à bâtir ou une habitation acquièrent ce bien en copropriété. Cela veut dire que le terrain ou l habitation appartient

Plus en détail

Loi sur le Tribunal fédéral des brevets

Loi sur le Tribunal fédéral des brevets Loi sur le Tribunal fédéral des brevets (LTFB) 173.41 du 20 mars 2009 (Etat le 1 er mars 2010) L Assemblée fédérale de la Confédération suisse, vu l art.191a, al. 3, de la Constitution 1, vu le message

Plus en détail

Le jugement déclaratif de faillite

Le jugement déclaratif de faillite Le jugement déclaratif de faillite 016 Note Ce dossier s adresse aux indépendants, dirigeants de petites et moyennes entreprises, ainsi qu à leurs conseillers. La matière abordée a été volontairement vulgarisée

Plus en détail

Ordonnance du Tribunal du Travail. Rép. fisc. no 544/2009.

Ordonnance du Tribunal du Travail. Rép. fisc. no 544/2009. Ordonnance du Tribunal du Travail. Rép. fisc. no 544/2009. Rendue le mardi, 10 février 2009 par Nous, Marie MACKEL, juge de paix, siégeant comme Présidente du tribunal du travail de et à LUXEMBOURG, assistée

Plus en détail

FORMATION DE BASE RBDH 22 OCTOBRE 2012 "LE BAIL A LOYER"

FORMATION DE BASE RBDH 22 OCTOBRE 2012 LE BAIL A LOYER FORMATION DE BASE RBDH 22 OCTOBRE 2012 "LE BAIL A LOYER" Par Mme Jémy NZEYIMANA Juriste, Coordinatrice Table du Logement Habitat et Rénovation asbl 1 I. INTRODUCTION II. CONTRAT DE BAIL EN GENERAL III.

Plus en détail

Marseille 12 13 Octobre 2006. Table ronde n 6 : La famille

Marseille 12 13 Octobre 2006. Table ronde n 6 : La famille 1 er COLLOQUE DES NOTARIATS EUROMEDITERRANEENS Marseille 12 13 Octobre 2006 Table ronde n 6 : La famille Rapporteur Général : Monsieur Umberto Morello, Professeur de droit à l Université de Gênes (Italie).

Plus en détail

REFORME DES SUCCESSIONS

REFORME DES SUCCESSIONS Paris, le 7 septembre 2006 REFORME DES SUCCESSIONS Le 1 er janvier 2007 entrera en vigueur la loi du 23 juin 2006 portant réforme du droit des successions, étape importante de la rénovation du droit de

Plus en détail