Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire

Dimension: px
Commencer à balayer dès la page:

Download "Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire"

Transcription

1 Vente de prestations de services et TVA intracommunautaire 7 juillet 2011 Isabelle BASTIDE BUTELOT Avocat 1 Plan de l intervention Introduction 1. Rappel des notions générales de la TVA et dérogations 3. Obligations déclaratives 2 1

2 Introduction La TVA en Europe a été repensée notamment avec 3 directives communautaires et 3 règlements: Directive 2008/8 du 12/02/2008 relative au lieu des prestations de services ; Directive 2008/9 du 12/02/2008 relative au remboursement de la TVA aux entreprises étrangères ; Directive 2008/117 du 16/12/2008 relative à la lutte contre la fraude dans les opérations intracommunautaires ; Règlements 143/2008 du 12/02/2008 et 37/2009 du 16/12/2008 relatifs à la coopération entre les Etats membres et Règlement 282/2011 du 15/03/2011 portant mesures d exécution 3 Introduction Les territoires relevant de la Communauté Européenne (art du CGI): France Portugal Pologne Allemagne Royaume-Uni République Tchèque Belgique Autriche Roumanie Bulgarie Suède Slovaquie Danemark Finlande Slovénie Grèce Chypre Espagne Estonie Irlande Hongrie Italie Lettonie Luxembourg Lituanie Pays-Bas Malte 4 2

3 1. Rappel des notions générales 1.1. la Notion d établissement stable Une notion essentielle en matière de prestations de services : Incidence sur les règles de territorialité = qui rend et qui reçoit la prestation? Incidence sur la détermination du redevable = qui doit verser la TVA au Trésor? Incidence sur les modalités de déduction de la TVA d amont = comment récupérer la TVA d achat? Une notion qui, pour être proche de celle retenue en matière d impôt sur les sociétés, n en reste pas moins autonome : Un établissement stable au regard de l impôt sur les sociétés peut ne pas être considéré comme tel en matière de TVA, et inversement Rappel des notions générales 1.1. la Notion d établissement stable Elaboration par la Cour de Justice des Communautés Européennes (CJCE) d une définition jurisprudentielle de l établissement stable : nécessité de satisfaire à deux critères cumulatifs (CJCE 4 juillet 1985, aff. 168/84, Berkholz) : Le critère du rattachement prioritaire au siège : Le siège social doit rester le critère prioritaire de rattachement d une prestation ; La présence d un établissement stable à partir duquel la prestation serait rendue ne sera prise en compte que si le fait de retenir le siège social aboutit à une solution irrationnelle du point de vue fiscal ou créé un conflit avec un autre Etat membre. 6 3

4 1. Rappel des notions générales 1.1. la Notion d établissement stable Le critère de la consistance minimale : L existence d un établissement stable suppose la réunion permanente de moyens humains et techniques :» Nécessité d un degré de permanence suffisant et d une structure apte à fournir des prestations de services (CJCE 17 juillet 1998, aff. 190/195 ARO Lease BV).» Nécessité d un degré de permanence suffisant et d une structure apte à recevoir et utiliser les services rendus 2 définitions d établissement stable preneur / prestataire ayant une utilisation différente 7 1. Rappel des notions générales 1.2. la Notion de preneur assujetti Le statut de preneur assujetti revêt une importance particulière dans la mesure où il permet de déterminer le lieu de taxation des prestations de services. Article du CGI : Est un assujetti : Pour tous les services qui lui sont fournis un assujetti même s il exerce également des activités ou réalise des opérations qui ne sont pas considérées comme des livraisons de biens ou des prestations de services imposables Une personne morale non assujettie qui est identifiée à la TVA 8 4

5 1. Rappel des notions générales 1.2. la Notion de preneur assujetti Le règlement européen du 15 mars 2011 précise cette notion: Le prestataire peut considérer qu un preneur établi dans la Communauté a le statut d assujetti lorsque: le preneur a communiqué son numéro individuel d identification TVA. Il faut que le prestataire ait confirmation de la validité du numéro d identification ainsi que du nom et de l adresse qui y est associée. le preneur informe le prestataire qu il a fait la demande d un numéro d identification à la TVA. Ce dernier peut également recueillir tout élément de preuve permettant d établir l assujettissement du preneur et effectuer toute vérification d une ampleur raisonnable au moyen des procédures de sécurité commerciale normales Rappel des notions générales 1.2. la Notion de preneur assujetti Un preneur établi en dehors de la Communauté a le statut d assujetti: Si le prestataire s assure par tout moyen de ce statut auprès de son client et notamment : Par le numéro utilisé par l Etat d établissement pour identifier les entreprises, par les informations obtenues à partir du site internet du preneur attestant de l exercice d une activité économique, par les informations obtenues des autorités fiscales dont dépend le preneur.. Il en est de même d une personne qui dispose par ailleurs d un numéro d identification à la TVA attribué par un Etat membre de l UE. 10 5

6 Distinction entre prestations dites «B to B» et prestations dites «B to C» La distinction «B to B» / «B to C» repose schématiquement sur la qualité d assujetti à la TVA ou de non assujetti à la TVA du preneur de la prestation : Prestation de service «B to B» = prestation intervenant entre un prestataire et un preneur ayant tous deux la qualité d assujetti à la TVA ; Prestation de service «B to C» = prestation intervenant entre un prestataire assujetti à la TVA et un preneur non assujetti à la TVA Les prestations fournies à un preneur assujetti : principe général Au niveau européen, c est l article 44 de la Directive 2008/8/CE, qui a été transposé en droit interne à l article 259, 1 du CGI : «Le lieu des prestations de services est situé en France lorsque le preneur est un assujetti agissant en tant que tel et qu il en France : le siège de son activité économique, sauf lorsqu il dispose d un établissement stable non situé en France auquel les services sont fournis ; ou un établissement stable auquel les services sont fournis ; Ou à défaut, son domicile ou sa résidence habituelle.» 12 6

7 2.1. Les prestations fournies à un preneur assujetti : principe général Taxation dans le pays du preneur ; Autoliquidation obligatoire par le client assujetti établi dans l Etat membre d imposition ; Souscription d un état récapitulatif des services (DES) 13 Exemple : Travaux de façonnage sur des machines à outil situées au RU 2 société sœur française 1 Refacturation du coût de la réparation 2 société sœur allemande Une entreprise RU effectue des réparations sur des machines situées au RU Le preneur français est une société mère d un groupe industriel 2 Prestation Facture filiale suisse 14 7

8 2.2. Les prestations fournies à un preneur assujetti : dérogations Application de règles spécifiques pour certaines prestations de services : Prestations se rattachant à un immeuble ; Services de restauration et vente à consommer sur place ; Services culturels, foires expositions ; Transports de passagers ; Locations de moyens de transport courte durée; Agences de voyages Les prestations fournies à un preneur assujetti : dérogations Les prestations se rattachant à un immeuble : Article 259 A, 2 du CGI: les prestations de services se rattachant à un bien immeuble sont taxables en France lorsque le bien immeuble y est situé. C est donc le lieu de situation de l immeuble qui détermine le lieu d imposition des prestations qui s y rapportent. Cette règle s applique aussi bien lorsque le preneur a la qualité d assujetti que lorsque ce dernier est un non assujetti. 16 8

9 2.2. Les prestations fournies à un preneur assujetti : dérogations Services expressément visés par la loi: prestations d experts et agents immobiliers; la fourniture de logement dans le secteur hôtelier ou secteurs ayant une fonction similaire; droits d utilisation d un bien meuble tel que les locations autres que dans le secteur hôtelier (à usage d'habitation meublée, à usage industriel, commercial ou agricole), droits d'accès aux voies de communication et ouvrages d'art (péages); Les prestations tendant à préparer ou à coordonner l exécution de travaux immobiliers: sont rattachées à l'immeuble sur ce fondement les prestations des architectes Les prestations fournies à un preneur assujetti : dérogations Autres services se rattachant à un immeuble: Outre les services expressément visés par la loi, relèvent de cette catégorie les services présentant un lien suffisamment étroit avec l immeuble. Conformément à une jurisprudence de la CJCE, doivent être regardés comme entretenant un lien suffisamment étroit avec l'immeuble les services dont l'immeuble constitue un élément central et indispensable de la prestation (CJCE aff. 166/05 ). A cet égard, les services ayant pour objet de modifier physiquement ou juridiquement un bien immeuble présente un lien suffisamment étroit avec l immeuble sur lequel ils portent. 18 9

10 2.2. Les prestations fournies à un preneur assujetti : dérogations Autres services se rattachant à un immeuble: Constituent des prestations modifiant physiquement un immeuble, les travaux immobiliers de construction, de démolition, de réparation, de rénovation, d'amélioration, transformation, d'aménagement portant sur un immeuble bâti ou non bâti (aménagements de jardins, terrassements de terrains). Constituent des prestations modifiant juridiquement un immeuble, l'établissement des actes et conventions par lesquels des droits réels ou personnels sont consentis sur un immeuble (rédaction des actes translatifs de propriété, rédaction de baux). Lorsque la transaction n'est pas menée à son terme, ces prestations relèvent néanmoins des dispositions de l article 259 A, 2 CGI Les prestations fournies à un preneur assujetti : dérogations Prestations réalisées à l occasion d événements de nature culturelle, artistique (spectacles, expositions) sportive (compétitions), scientifique (colloques), foires, salons. Il peut s agir soit des prestations d organisateur, soit des droits d accès à ces événements (billetterie, abonnement). A compter du 01/01/2010: B2B et B2C: TVA du lieu d exécution des prestations (pour l organisation des services et les billetteries) A compter du 01/01/2011: B2B: lieu d établissement du preneur sauf pour les billetteries où il y a taxation au lieu où la manifestation a effectivement lieu B2C: lieu d exécution de la prestation (organisation et billetterie) 20 10

11 2.2. Les prestations fournies à un preneur assujetti : dérogations Exemple : Organisation d un salon au Royaume-Uni (RU) par un prestataire établi au RU. Le client est un preneur assujetti établi en France Jusqu au 31/12/2010 : TVA anglaise car salon organisé et exécuté au Royaume-Uni Salon se tient au RU Prestataire RU Nouvelle règle au 1/01/2011 : TVA Fr sauf billetterie Facturation avec TVA RU Client français Demande de remboursement TVA 8 e directive Trésor RU Salon se tient au RU Prestataire RU Facturation HT : sans TVA RU TVA française : auto-liquidation par le preneur Disparition des critères de taxation liés au lieu d exécution de la prestation et au numéro de TVA du preneur SAUF BILLETERIE ET ACCESSOIRES Billetterie: lieu de taxation dans le pays où la manifestation a lieu (RU) Les prestations fournies à un preneur assujetti : dérogations Les prestations de location de moyens de transport: Courte durée : Imposition en France lorsque le moyen de transport est effectivement mis à disposition du preneur, assujetti ou non assujetti, en France. Autres : Preneur assujetti : Lieu d établissement du preneur Preneur non assujetti : Jusqu au 31/12/2012 Lieu d établissement du prestataire A partir du 01/01/2013 : Lieu du preneur (sauf bateaux de plaisance, lieu de mise à disposition) 22 11

12 2.3. Les prestations fournies à un preneur non assujetti : principe général Article 45 de la Directive 2008/8/CE transposé à l article 259, 2 du CGI : «Le lieu des prestations de services est situé en France lorsque le preneur est une personne non assujettie, si le prestataire : a établi en France le siège de son activité économique, sauf lorsqu il dispose d un établissement stable non situé en France à partir duquel les services sont fournis : Ou dispose d un établissement stable en France à partir duquel les services sont fournis : ou à défaut, a en France son domicile ou sa résidence habituelle Les prestations fournies à un preneur non assujetti : principe général Le principe Pour les services fournis à un preneur non assujetti, le lieu d imposition est l endroit où est établi le prestataire. Critères utilisés: Siège de l activité économique Établissement stable à partir duquel la prestation est effectuée Le domicile ou la résidence habituelle Les notions sont identiques à celles utilisées dans les relations entre assujettis 24 12

13 2.4. Les prestations fournies à un preneur non assujetti : dérogations Les prestations de transport intracommunautaire de biens Les prestations de transport de biens autres qu intracommunautaires Les prestations accessoires au transport de biens Les travaux et expertises portant sur des biens meubles corporels Les prestations d intermédiation au nom et pour le compte d autrui Les prestations de services immatérielles rendues à des non assujettis hors CE Les prestations de services fournies par voie électronique Dérogations : Transport intracommunautaire de biens Définition : Constitue un transport intracommunautaire de biens, tout transport de biens dont le lieu de départ et le lieu d arrivée sont situés sur les territoires de deux Etats membres différents de l Union Européenne B2C: lieu de départ du transport 26 13

14 2.4. Dérogations : Transport intracommunautaire de biens Exemple: Un transporteur français transporte des biens de Paris à Cracovie pour un client polonais non assujetti Transport de biens Transporteur français Facture avec TVA FR Client Polonais Non assujetti Le lieu de taxation est le lieu de départ du transport TVA française Redevable: le transporteur français Dérogations : Travaux et expertises sur biens meubles corporels Exemple: Réparation d une console de jeux vidéos au RU. Refacturation du coût de la réparation par le vendeur RU qui lui a été facturé par le réparateur RU Facturation avec TVA RU Refacturation avec TVA RU Réparation de la console au RU Constructeur de consoles établi au RU Client non assujetti français Retour de la console pour réparation Le lieu de taxation est le lieu d exécution matérielle de la réparation TVA RU Redevable: le constructeur RU 28 14

15 2.4. Dérogations : Prestations «immatérielles» rendues à des non-assujettis non-communautaires Définition des prestations immatérielles visées à l article 259 B : Cessions et concessions de droits d auteurs, de brevets, de droits de licences, de marques de fabrique et de commerce et d autres droits similaires; Locations de biens meubles corporels autres que les moyens de transport; Prestations de publicité; Prestations des conseillers, ingénieurs, bureaux d études, des experts-comptables traitement de données et la fourniture d informations; Opérations bancaires, financières et d assurance y compris celle de réassurance, à l exception de la location de coffres-forts; Mise à disposition du personnel; Obligation de ne pas exercer, entièrement ou partiellement une activité professionnelle ou un droit visé au présent article Services de télécommunications; Services de radiodiffusion et de télévision Services fournis par voie électronique accès aux réseaux de transport et de distribution de gaz naturel et d électricité, acheminement par ces réseaux et tous autres services qui sont directement liés Dérogations : Prestations «immatérielles» rendues à des non-assujettis non-communautaires Client UE Taxation au lieu d établissement du prestataire (principe) Client non UE: Taxation dans le pays où le preneur non assujetti est établi ou a son domicile ou sa résidence habituelle Prestataire non UE : Taxation en France si le preneur non assujetti est établi dans l UE et le service est utilisé ou exploité en France 30 15

16 2.4. Dérogations : Prestations «immatérielles» rendues à des non-assujettis non-communautaires Lieu du Lieu du prestataire preneur France Autre Etat UE Pays tiers Service non utilisé en France Service utilisé en France France Autre Etat UE Pays tiers France France Pays tiers Etat membre où est établi le prestataire Etat membre où est établi le prestataire Pays tiers Pays tiers Pays tiers Pays tiers France France Pays tiers Dérogations : Services fournis par voie électronique Seuls sont concernés les services fournis par voie d Internet ou de réseaux électroniques qui ne correspondent ni à des livraisons de biens meubles corporels, ni à des prestations de services «traditionnels» accessibles par d autres procédés de communication (tels que les services financiers, services de conseil ou de publicité), ni à des services de télécommunication. Sont notamment visés (liste indicative et non exhaustive fixée par l article 98 C de l annexe III au CGI): la fourniture et l hébergement de sites informatiques, la maintenance à distance de programmes et d équipements; La fourniture de logiciels et la mise à jour de ceux-ci La fourniture d images, de textes et d informations, et la mise à dispositions de bases de données; La fourniture de musiques, de films et de jeux, y compris les jeux de hasard ou d argent, et d émission ou de manifestations politiques, culturelles, artistiques, sportives, scientifique ou de divertissement; La fourniture de services d enseignement à distance

17 2.4. Dérogations : Services fournis par voie électronique - Jusqu au 31/12/2014 : Principe général du lieu du prestataire sauf si le prestataire est établi hors UE et que le preneur est établi dans l UE : Lieu du preneur (prestataire redevable) - A compter du 01/01/2015 : Lieu du preneur (sauf cas de double imposition selon le lieu de l utilisation effective) Extension du régime aux services de télévision, radio et télécommunications Guichet unique pour les services fournis à des preneurs non assujettis établis dans l UE Obligations déclaratives Identification des assujettis Déclaration des recettes par les prestataires sur les lignes distinctes des CA3/CA12 Facturation : mention de l article 196 de la Directive ou de l article 283, 2 du CGI ou toute mention faisant référence à l autoliquidation Souscription d un état récapitulatif des services (DES) 34 17

Table des matières. Préambule 7. I. Le cadre légal 9

Table des matières. Préambule 7. I. Le cadre légal 9 Table des matières Préambule 7 I. Le cadre légal 9 1. Le cadre législatif européen et belge 11 1.1. Le contenu de la directive européenne 2010/45/UE du 13 juillet 2010 11 1.1.1. Modifications en matière

Plus en détail

Réforme TVA et Déclaration d échange de services

Réforme TVA et Déclaration d échange de services Réforme TVA et Déclaration d échange de services La loi de finances pour 2010 a prévu qu à compter du 1 er janvier 2010, les règles de territorialité de la TVA seraient modifiées et qu un assujetti établi

Plus en détail

La TVA intracommunautaire : où en sommes-nous? Atelier de la Profession

La TVA intracommunautaire : où en sommes-nous? Atelier de la Profession La TVA intracommunautaire : où en sommes-nous? Atelier de la Profession INTERVENANTS Stephen DALE associé Président du groupe de travail impôts indirects à la FEE Vice président International VAT Association

Plus en détail

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3517-S CA12/CA12 E

DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3517-S CA12/CA12 E N 51306 # 05 N 3517-S NOT-CA12/CA12E @ Internet DGFiP DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3517-S CA12/CA12 E Ce

Plus en détail

Flotte Automobile (-3,5t)

Flotte Automobile (-3,5t) Flotte Automobile (-3,5t) ASSISTANCE AUX ENTREPRISES Votre parc toujours en mouvement Panne, accident, vol, gestion... AXA Assistance vous simplifie la vie à tous les niveaux. Un simple véhicule immobilisé

Plus en détail

TVA nouveautés 2010. Lieu des prestations de services déclaration périodique liste des services intracommunautaires S O M M A I R E

TVA nouveautés 2010. Lieu des prestations de services déclaration périodique liste des services intracommunautaires S O M M A I R E B ULLETIN DE L'I NSTITUT P R OFESSIONNEL DES C OMPTABLES ET F ISCALISTES A GRÉÉS TVA nouveautés 2010 Lieu des prestations de services déclaration périodique liste des services intracommunautaires 1. Position

Plus en détail

SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE

SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE SOUSCRIPTION DU CONTRAT : TERRITORIALITE AVERTISSEMENT : La souscription réalisée par une personne domiciliée hors de France ou par un ressortissant d un Etat autre que la France sur le territoire national

Plus en détail

Les pièges de la TVA intracommunautaire

Les pièges de la TVA intracommunautaire Les pièges de la TVA intracommunautaire Ordre des Experts-comptables Paris Ile de France Commission Europe 28 novembre 2006 Olivier BOURDEAU Avocat à la Cour Hervé KRUGER Expert-comptable PRESENTATION

Plus en détail

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS

BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS BULLETIN OFFICIEL DES IMPÔTS N 29 DU 5 AVRIL 2011 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES 3 A-2-11 INSTRUCTION DU 28 MARS 2011 TAXE SUR LA VALEUR AJOUTEE. TERRITORIALITE DES PRESTATIONS DE SERVICES.

Plus en détail

EN CAS D URGENCE / 2015

EN CAS D URGENCE / 2015 www.citroen-europass.com EN CAS D URGENCE / 2015 CITROËN Euro Pass Assistance 24 h/24 et 7 j/7 Depuis la France : 01 49 93 73 74 Depuis l étranger : +33 1 49 93 73 74 SOMMAIRE / 2015 QUE FAIRE EN CAS DE

Plus en détail

EN CAS D URGENCE / 2015

EN CAS D URGENCE / 2015 www.peugeot-openeurope.com EN CAS D URGENCE / 2015 Assistance 24 h/24 et 7 j/7 Depuis la France : 01 47 89 24 24 Depuis l étranger : +33 1 47 89 24 24 SOMMAIRE / 2015 QUE FAIRE EN CAS DE PANNE, ACCIDENT,

Plus en détail

OBSERVATION ET STATISTIQUES

OBSERVATION ET STATISTIQUES COMMISSARI GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 461 Novembre 2013 Prix du gaz et de l électricité en France et dans l Union européenne en 2012 OBRVION ET STISTIQU ÉNERG En 2012, le prix du gaz a augmenté

Plus en détail

Opérations bancaires avec l étranger *

Opérations bancaires avec l étranger * avec l étranger * Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2012 Opérations à destination de l étranger Virements émis vers l étranger : virements en euros (4) vers l Espace économique européen

Plus en détail

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale)

Principaux partenaires commerciaux de l UE, 2002-2014 (Part dans le total des échanges de biens extra-ue, sur la base de la valeur commerciale) 55/2015-27 mars 2015 Commerce international de biens en 2014 Principaux partenaires commerciaux de l UE en 2014: les États-Unis pour les exportations, la Chine pour les importations Le commerce entre États

Plus en détail

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales»

Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les concepts et définitions utilisés dans l enquête «Chaînes d activité mondiales» Les chaînes d activité mondiales (CAM) Les chaînes d activité recouvrent la gamme complète des fonctions et des tâches

Plus en détail

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011

Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 366 Novembre 2012 Prix du gaz et de l électricité dans l Union européenne en 2011 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2011, le prix du gaz a augmenté dans tous

Plus en détail

Migration du télérèglement des impôts et taxes autoliquidés vers le prélèvement interentreprises. Protocole SEPA B2B - 1 er décembre 2015 -

Migration du télérèglement des impôts et taxes autoliquidés vers le prélèvement interentreprises. Protocole SEPA B2B - 1 er décembre 2015 - Migration du télérèglement des impôts et taxes autoliquidés vers le prélèvement interentreprises Protocole SEPA B2B - 1 er décembre 2015 - Version Juin 2015 Migration du télérèglement vers le prélèvement

Plus en détail

Préparez-vous au virement SEPA

Préparez-vous au virement SEPA OCTOBRE 2012 ENTREPRENEURS N 6 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves

ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves ERASMUS 2011-2012 Etude et Stage en entreprise Note d information aux élèves Les élèves de l ei.cesi et d exia.cesi peuvent bénéficier d une bourse Erasmus : - pour leur mission à l étranger - pour une

Plus en détail

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque

Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015. intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque maif.fr Conditions tarifaires des principaux services financiers et bancaires au 1 er février 2015 intermédiaire en opérations de banque de Socram Banque Services financiers et bancaires La MAIF a fondé

Plus en détail

Préparez-vous au virement

Préparez-vous au virement octobre 2012 Entrepreneurs n 6 paiement Les mini-guides bancaires www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Préparez-vous au virement SEPA FBF - 18 rue La Fayette - 75009

Plus en détail

CONDITIONS GENERALES D ASSISTANCE AU 1 er JANVIER 2012

CONDITIONS GENERALES D ASSISTANCE AU 1 er JANVIER 2012 CONDITIONS GENERALES D ASSISTANCE AU 1 er JANVIER 2012 I. Conditions d ouverture des droits (à partir du 01/01/2012) Votre Volkswagen doit avoir été achetée neuve après le 01/01/1992 et doit être immatriculée

Plus en détail

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER?

COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? COMMENT PAYEZ-VOUS? COMMENT VOUDRIEZ-VOUS PAYER? 2/09/2008-22/10/2008 329 réponses PARTICIPATION Pays DE - Allemagne 55 (16.7%) PL - Pologne 41 (12.5%) DK - Danemark 20 (6.1%) NL - Pays-Bas 18 (5.5%) BE

Plus en détail

La domiciliation européenne SEPA

La domiciliation européenne SEPA _ FR La domiciliation européenne SEPA Une solution de prélèvement optimisée La zone SEPA compte 32 pays : les 27 États membres de l Union européenne + l Islande, le Liechtenstein, la Norvège, la Suisse

Plus en détail

Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence. Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes

Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence. Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes Prendre sa retraite en France Droits, conditions et formalités de résidence Natasha Lavy-Upsdale Service des Relations avec les Pays-hôtes Novembre 2011 Droit de libre circulation et de séjour des citoyens

Plus en détail

Des allocations de solidarité

Des allocations de solidarité Retraités juin 205 Des allocations de solidarité Aspa ASI Des allocations de solidarité Vous êtes retraité et vous avez de faibles revenus? Vous pouvez peut-être bénéficier de l allocation de solidarité

Plus en détail

Les obligations juridiques et fiscales des entreprises étrangères réalisant des opérations en France

Les obligations juridiques et fiscales des entreprises étrangères réalisant des opérations en France Les obligations juridiques et fiscales des entreprises étrangères réalisant des opérations en France Opérations réalisées en France par l intermédiaire d un établissement stable Définition de l Établissement

Plus en détail

La coordination des soins de santé en Europe

La coordination des soins de santé en Europe La coordination des soins de santé en Europe Droits des personnes assurées et des membres de leur famille selon les règlements (CE) n 883/2004 et (CE) n 987/2009 La coordination des soins de santé en

Plus en détail

Kit Demande de Bourse Etude Erasmus 2014-2016

Kit Demande de Bourse Etude Erasmus 2014-2016 CESI-ERA- 1415 - Informations Programme Erasmus ERASMUS 2014-2016 Période d Etude Note d information aux élèves Les élèves de l ei.cesi et d exia.cesi peuvent bénéficier d une bourse Erasmus : - pour une

Plus en détail

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa

Cette notice a été réalisée pour vous aider à compléter votre déclaration. Nous sommes là pour vous aider. Pour nous contacter : cerfa Nous sommes là pour vous aider Déclaration en vue de la répartition entre les parents des trimestres d assurance retraite attribués pour chaque enfant né ou adopté Cette notice a été réalisée pour vous

Plus en détail

LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS

LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS LES PROS DE LA PLUME L HISTOIRE DE L UNION EUROPéENNE LIGNE DU TEMPS INTRO POUR LES ENSEIGNANTS Cette ligne du temps illustre l histoire de l Union européenne. Vous pouvez l imprimer par section et l afficher

Plus en détail

FORMALITES DOUANIERES

FORMALITES DOUANIERES FORMALITES DOUANIERES En France métropolitaine, pour les envois intra-métropole et vers les pays de l Union Européenne, toute vente de marchandise est soumise à la TVA. En revanche, les marchandises exportées

Plus en détail

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE

L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE L IMMIGRATION AU SEIN DE L UE Source: Eurostat, 2014, sauf indication contraire Les données se rapportent aux ressortissants de pays tiers, dont le lieu de résidence habituel se trouvait dans un pays hors

Plus en détail

Bien utiliser la carte bancaire

Bien utiliser la carte bancaire Bien utiliser la carte bancaire Sécurisée et pratique, la carte permet de retirer de l argent et de payer ses achats. C est le moyen de paiement le plus utilisé en France. Voici quelques conseils d utilisation.

Plus en détail

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e

RECUEIL DE LEGISLATION. S o m m a i r e MEMORIAL Journal Officiel du Grand-Duché de Luxembourg 3767 1623 MEMORIAL Amtsblatt des Großherzogtums Luxemburg RECUEIL DE LEGISLATION A N 192 110 14 octobre 22 mai 2009 2014 S o m m a i r e Règlement

Plus en détail

P H A E T O N A S S I S TA N C E, L A S É R É N I T É G A R A N T I E.

P H A E T O N A S S I S TA N C E, L A S É R É N I T É G A R A N T I E. Pou r join d re P haeton Assistance P H A E T O N A S S I S TA N C E, L A S É R É N I T É G A R A N T I E. Composez le 3220 et dites Phaeton PHAETON Groupe Volkswagen France s.a. Direction Pièces et Service

Plus en détail

Aide pour une complémentaire santé

Aide pour une complémentaire santé Aide pour une complémentaire santé Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir l Aide pour une complémentaire santé, une présentation du dispositif, une demande à compléter,

Plus en détail

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque

Taux de risque de pauvreté ou d exclusion sociale le plus élevé en Bulgarie, le plus faible en République tchèque 168/2014-4 Novembre 2014 Risque de pauvreté ou d'exclusion sociale dans l'ue28 Plus de 120 millions de personnes menacées de pauvreté ou d exclusion sociale en 2013 Soit près d une personne sur quatre

Plus en détail

SOLUTIONS ET MOYENS DE PAIEMENT DU E-COMMERCE : RETOUR D EXPÉRIENCE SUR LES ÉVOLUTIONS DE LA RÉGLEMENTATION EUROPÉENNE ET LES PERSPECTIVES MAROCAINES

SOLUTIONS ET MOYENS DE PAIEMENT DU E-COMMERCE : RETOUR D EXPÉRIENCE SUR LES ÉVOLUTIONS DE LA RÉGLEMENTATION EUROPÉENNE ET LES PERSPECTIVES MAROCAINES SALON E-COMMERCE.MA DU 30 MAI AU 1 ER JUIN 2012 OFFICE DES CHANGES SOLUTIONS ET MOYENS DE PAIEMENT DU E-COMMERCE : RETOUR D EXPÉRIENCE SUR LES ÉVOLUTIONS DE LA RÉGLEMENTATION EUROPÉENNE ET LES PERSPECTIVES

Plus en détail

Notes explicatives concernant le formulaire d opposition

Notes explicatives concernant le formulaire d opposition OFFICE DE L HARMONISATION DANS LE MARCHÉ INTÉRIEUR (OHMI) (marques, dessins et modèles) Notes explicatives concernant le formulaire d opposition 1. Remarques générales 1.1 Utilisation du formulaire Le

Plus en détail

OPÉRATIONS À DESTINATION DE L'ÉTRANGER

OPÉRATIONS À DESTINATION DE L'ÉTRANGER Opérations bancaires avec l'étranger Extrait des conditions bancaires au 1 er juillet 2014 OPÉRATIONS À DESTINATION DE L'ÉTRANGER Virements émis vers l'étranger Frais d émission de virements en euros (3)

Plus en détail

Territorialité des prestations de services

Territorialité des prestations de services de services Synthèse d application au milieu agricole (viticole) 1 La qualité d assujetti dans le milieu agricole Ne se limite pas aux agriculteurs soumis (de plein droit ou sur option) au RSA (assujettis-redevables)

Plus en détail

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010

Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 COMMISSARIAT GÉNÉRAL AU DÉVELOPPEMENT DURABLE n 249 Septembre 2011 Prix de l énergie dans l Union européenne en 2010 OBRVATION ET STATISTIQU ÉNERG En 2010, le prix du gaz a diminué dans l Union européenne

Plus en détail

Code Nom, prénom/nom/raison sociale de l entreprise ou de l organisation Code d identification (le cas échéant) Adresse Code postal Ville Pays

Code Nom, prénom/nom/raison sociale de l entreprise ou de l organisation Code d identification (le cas échéant) Adresse Code postal Ville Pays Veuillez lire les instructions figurant en dernière page : elles vous aideront à remplir le présent formulaire. Veuillez noter en particulier que le présent formulaire doit être rempli dans la langue ou

Plus en détail

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros)

193/2014-15 décembre 2014. Coûts horaires de la main-d'œuvre dans les États membres de l'ue28, 2012 (en euros) 193/2014-15 décembre 2014 Enquête 2012 sur les coûts de la main-d œuvre dans l UE28 Coûts de la main-d'œuvre les plus élevés dans le secteur financier et des assurances Le triple de ceux du secteur de

Plus en détail

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits

Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits Salariés FÉVRIER 2014 Vous avez eu ou élevé des enfants Vos droits B Les majorations de durée d assurance B Le congé parental B La majoration pour 3 enfants Vous avez eu ou élevé des enfants Vous avez

Plus en détail

12. Le système monétaire

12. Le système monétaire 12. Le système monétaire Le rôle de la monnaie est fondamental. Imaginez une situation où aucun moyen de paiement ne ferait l unanimité : - Economie de «troc». - On échange des biens et services contre

Plus en détail

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME

Guide de préparation au virement SEPA pour les PME Imprimé avec des encres végétales sur du papier PEFC par une imprimerie détentrice de la marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées. La certification

Plus en détail

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28

Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 194/2014-15 décembre 2014 Premières estimations pour 2014 Le revenu agricole réel par actif en baisse de 1,7% dans l UE28 Par rapport à 2013, le revenu agricole réel par actif 1 a diminué de 1,7% dans

Plus en détail

Quelle garantie pour vos dépôts?

Quelle garantie pour vos dépôts? Imprimé www.lesclesdelabanque.com PEFC par une imprimerie détentrice avec des encres végétales sur du papier marque Imprim vert, label qui garantit la gestion des déchets dangereux dans les filières agréées.

Plus en détail

Heureusement ce n est pas une banque! Guide utilisateur. Guide utilisateur v3.3 page 1. 2011-2015 nobanco. All Rights Reserved.

Heureusement ce n est pas une banque! Guide utilisateur. Guide utilisateur v3.3 page 1. 2011-2015 nobanco. All Rights Reserved. Heureusement ce n est pas une banque! Guide utilisateur Guide utilisateur v3.3 page 1 SOMMAIRE 1. DEMARRER AVEC NOBANCO EN 3 ETAPES... 3 2. GERER MON COMPTE SUR NOBANCO.COM... 4 2.1. Ouverture de compte...

Plus en détail

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux

Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Le commerce de détail en Europe : la diversité des tissus commerciaux Claire de Kermadec* Les habitudes culturelles, la taille et la dynamique des marchés modèlent le paysage du commerce de détail en Europe.

Plus en détail

Couverture maladie universelle complémentaire

Couverture maladie universelle complémentaire Couverture maladie universelle complémentaire Aide pour une Vous trouverez dans ce dossier tout ce dont vous avez besoin pour obtenir : - la CMU complémentaire, ou - l Aide pour une, une présentation des

Plus en détail

NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009

NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009 NOUVELLES DISPOSITIONS RELATIVES AUX SERVICES DE PAIEMENT APPLICABLES AUX PARTICULIERS A PARTIR DU 1 ER NOVEMBRE 2009 Introduction En application de l ordonnance n 2009-866 du 15 juillet 2009 relative

Plus en détail

Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance. Demande de pension d invalidité Notice explicative

Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance. Demande de pension d invalidité Notice explicative Vous avez du talent, nous protégeons votre indépendance Demande de pension d invalidité Nature des pensions PENSION POUR INCAPACITE AU METIER (seulement les professions artisanales) Il s agit d une pension

Plus en détail

Bien utiliser la carte bancaire

Bien utiliser la carte bancaire NOVEMBRE 2013 N 16 PAIEMENT LES MINI-GUIDES BANCAIRES www.lesclesdelabanque.com Le site pédagogique sur la banque et l argent Bien utiliser la carte bancaire Ce mini-guide vous est offert par : SOMMAIRE

Plus en détail

I. Opérations pour lesquelles une personne morale non assujettie identifiée à la TVA est redevable de la TVA belge

I. Opérations pour lesquelles une personne morale non assujettie identifiée à la TVA est redevable de la TVA belge Taxe sur la valeur ajoutée. Modification, à partir du 1er janvier 2010, des règles de localisations des prestations de services et des obligations qui en résultent. Personnes morales non assujetties disposant

Plus en détail

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice.

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice. Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES Étudiants étrangers Pour obtenir une information ou connaître l adresse du point d accueil le plus proche de chez

Plus en détail

MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION

MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION MON COMPTE AU QUOTIDIEN EXTRAIT DES CONDITIONS TARIFAIRES APPLICABLES AUX PARTICULIERS CONVENTION Juillet 2013 LA VOLONTÉ DU CRÉDIT MUTUEL : AMÉLIORER SANS CESSE L INFORMATION TRANSMISE. et nous vous en

Plus en détail

Mobilem auto & moto. Roulez!

Mobilem auto & moto. Roulez! Mobilem auto & moto Roulez! UNE ASSISTANCE VÉHICULE, POURQUOI? Vous vous déplacez avec votre véhicule dans votre vie quotidienne et lors de vos vacances, et pour vous une journée sans voiture devient problématique.

Plus en détail

EUR15-0902FRBE-11-01 11/06/2013 12:53 Page i. Eurocare

EUR15-0902FRBE-11-01 11/06/2013 12:53 Page i. Eurocare 11/06/2013 12:53 Page i Eurocare 11/06/2013 12:53 Page ii Un problème avec votre Toyota? Contactez Eurocare! Vous êtes en Belgique, formez le n gratuit 0800-12022 Vous êtes à l étranger*, formez le +32-2-773

Plus en détail

Loi de Finances et actualité fiscale

Loi de Finances et actualité fiscale Plus-values Transmission Mécénat Lutte contre la fraude fiscale et les paradis fiscaux Contribution économique territoriale Intégration fiscale Actualité de la TVA Loi de Finances et actualité fiscale

Plus en détail

Janvier. Extrait des conditions tarifaires applicables aux

Janvier. Extrait des conditions tarifaires applicables aux Mes COMPTEs AU QUOTIDIEN CONVENTION Janvier 2015 Extrait des conditions tarifaires applicables aux ENTREPRISES / ARTISANS / COMMERÇANTS / PROFESSIONS LIBéRALES / AGRICULTEURS / ASSOCIATIONS Une relation

Plus en détail

Épargner et investir au sein de l Union européenne La Directive européenne sur l épargne pour les non-résidents

Épargner et investir au sein de l Union européenne La Directive européenne sur l épargne pour les non-résidents Épargner et investir au sein de l Union européenne La Directive européenne sur l épargne pour les non-résidents Sommaire 3 LA DIRECTIVE EUROPÉENNE SUR L ÉPARGNE: UN CONTEXTE NOUVEAU POUR L ÉPARGNE CONSTITUÉE

Plus en détail

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT

PROJET DE LOI. NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1 ------ ÉTUDE D IMPACT RÉPUBLIQUE FRANÇAISE Ministère des affaires étrangères et du développement international PROJET DE LOI autorisant l approbation de l arrangement concernant les services postaux de paiement NOR : MAEJ1419878L/Bleue-1

Plus en détail

Le tourisme international en France

Le tourisme international en France Le tourisme international en France Le tourisme international en France 6 L enquête auprès des visiteurs venant de l étranger (EVE) L enquête Dgcis - Banque de France auprès des visiteurs venant de l

Plus en détail

La fiscalité européenne de l épargne. Ce qui va changer pour vous

La fiscalité européenne de l épargne. Ce qui va changer pour vous La fiscalité européenne de l épargne Ce qui va changer pour vous SOMMAIRE LA FISCALITÉ EUROPÉENNE DE L ÉPARGNE 3 De quoi s agit-il? 1 Quand entre-t-elle en vigueur? 3 LA FISCALITÉ EUROPÉENNE DE L ÉPARGNE

Plus en détail

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09

MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 MAROC Consulat du Maroc 12, rue de la Saïda 75015 Paris Tel : 01 56 56 72 00 Fax : 01 45 33 21 09 Site de L'Ambassade Modalités d obtention d un visa Si vous êtes de nationalité française ou ressortissant

Plus en détail

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS

La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS La recherche d assurance maladie à l étranger Procédure à l usage des CPAS CAAMI Service Relations internationales (iri.enquete@caami.be) www.caami.be Introduction La Caisse Auxiliaire d Assurance Maladie-Invalidité

Plus en détail

Offre de référence relative à la terminaison d appel vocal mobile sur le réseau d EURO INFORMATION TELECOM

Offre de référence relative à la terminaison d appel vocal mobile sur le réseau d EURO INFORMATION TELECOM Offre de référence relative à la terminaison d appel vocal mobile sur le réseau d EURO INFORMATION TELECOM Offre applicable à compter du 1 er janvier 2015 EI TELECOM 12, rue Gaillon 75107 PARIS Cedex 02

Plus en détail

Bien utiliser la carte bancaire

Bien utiliser la carte bancaire Novembre 2013 n 16 paiement Les mini-guides bancaires Bien utiliser la carte bancaire sec_01-2 Ce mini-guide vous est offert par : Pour toute information complémentaire, nous contacter : info@lesclesdelabanque.com

Plus en détail

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants

PROGRAMME ERASMUS+ Toute mobilité Erasmus+, financée ou non par la bourse, doit faire l objet de justification sur la base des documents suivants PROGRAMME ERASMUS+ Le programme Erasmus+ concerne les mobilités réalisées dans le cadre d un des accords Erasmus de Sciences Po Grenoble dans les pays suivants : 27 Etats membres de l Union Européenne

Plus en détail

Catalogue Tarifaire. 1 er juillet 2015

Catalogue Tarifaire. 1 er juillet 2015 Catalogue Tarifaire 1 er juillet 2015 Studio Express tout-en-un STANDARD TELEPHONIQUE VIRTUEL PRIX DES LICENCES Choisissez la formule tout-en-un qui vous convient le mieux Engagement 36 mois ou réengagement

Plus en détail

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012

Fiche signalétique d un service de téléphonie mobile version du 24/08/2012 Offre promotionnelle : Lancement de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Fin de l offre promotionnelle : Click here to enter a date. Différences / avantages de l offre promotionnelle :

Plus en détail

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration?

Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Livre blanc Compta Le SEPA : Comment bien préparer sa migration? Notre expertise en logiciels de gestion et rédaction de livres blancs Compta Audit. Conseils. Cahier des charges. Sélection des solutions.

Plus en détail

SOGESTEL ET SOGESTEL TS. La télétransmission sous protocole EBICS

SOGESTEL ET SOGESTEL TS. La télétransmission sous protocole EBICS ENTREPRISES GESTION DES FLUX SOGESTEL ET SOGESTEL TS La télétransmission sous protocole EBICS SOMMAIRE Les offres 4 Des services complets de remises 5 Des services de relevés à la carte 6 Un fonctionnement

Plus en détail

Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes

Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Réforme III de la fiscalité des entreprises Les enjeux pour la Confédération, le Canton de Vaud et ses communes Pascal Broulis, chef du DFIRE Présentation à l ASMV, le 3 octobre 2014 Contexte international

Plus en détail

Me passer de ma voiture? Impossible!

Me passer de ma voiture? Impossible! Me passer de ma voiture? Impossible! Avec le Pack Ma Mobilité, partez l esprit tranquille en France comme à l étranger et allez au bout de vos projets quoi qu il arrive. Aller au bout de mes projets en

Plus en détail

Règlement opération SAC ADOS 2015

Règlement opération SAC ADOS 2015 Règlement opération SAC ADOS 2015 Dans le cadre de leur politique en faveur de la jeunesse, la Caisse d Allocations Familiales 77, le Conseil général 77, la Direction Départementale de la Cohésion Sociale

Plus en détail

Je suis sous procédure Dublin qu est-ce que cela signifie?

Je suis sous procédure Dublin qu est-ce que cela signifie? FR Je suis sous procédure Dublin qu est-ce que cela signifie? B Informations pour les demandeurs d une protection internationale dans le cadre d une procédure de Dublin en vertu de l article 4 du Règlement

Plus en détail

FAQ Localisation des prestations de services effectuées par l avocat ou reçues par lui.

FAQ Localisation des prestations de services effectuées par l avocat ou reçues par lui. FAQ Localisation des prestations de services effectuées par l avocat ou reçues par lui. La présentation se veut générale et pratique et ne pourra pas viser toutes les hypothèses. Dans un premier temps

Plus en détail

DÉCISION D EXÉCUTION DE LA COMMISSION. du 26.3.2013

DÉCISION D EXÉCUTION DE LA COMMISSION. du 26.3.2013 COMMISSION EUROPÉENNE Bruxelles, le 26.3.2013 C(2013) 1725 final DÉCISION D EXÉCUTION DE LA COMMISSION du 26.3.2013 établissant les listes des documents justificatifs devant être fournis par les demandeurs

Plus en détail

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ. n o 2. Le livret du retraité

GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ. n o 2. Le livret du retraité GUIDE RETRAITE COMPLÉMENTAIRE AGIRC ET ARRCO LE LIVRET DU RETRAITÉ Guide salariés n o 2 MARS 2015 Le livret du retraité Sommaire La retraite, en bref... 3 Points clés... 4 Points de repères... 8 Points

Plus en détail

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice.

Facilitez vos démarches, Étudiants étrangers. renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES. www.prefecturedepolice. Facilitez vos démarches, renseignez-vous avant de vous déplacer DÉMARCHES ADMINISTRATIVES Étudiants étrangers Pour obtenir une information ou connaître l adresse du point d accueil le plus proche de chez

Plus en détail

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013

Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 2004 et 2013 R EGARD SUR... Les prestations servies dans la zone UE-EEE-Suisse entre 24 et 213 (application des règlements (CEE) n 148/71 puis (CE) n 883/24) Chaque année, les paiements effectués par la France en application

Plus en détail

Situation et perspectives du transport routier de marchandises et de la logistique en Allemagne

Situation et perspectives du transport routier de marchandises et de la logistique en Allemagne Transport routier international dans la région euro-méditerranéenne Situation et perspectives du transport routier de marchandises et de la logistique en Allemagne Bonn, 28 mars 2006 Deutscher Speditions-

Plus en détail

Finalisez votre migration vers le SEPA

Finalisez votre migration vers le SEPA S PA : VIREMENTS ET PRÉLÈVEMENTS Finalisez votre migration vers le SEPA entreprises L ambition du projet S PA (Single Payments Area) est de créer une gamme unique de moyens de paiement en euros, commune

Plus en détail

Conditions Générales. Entreprises. (en vigueur au 1 er mai 2015)

Conditions Générales. Entreprises. (en vigueur au 1 er mai 2015) Conditions Générales Entreprises (en vigueur au 1 er mai 2015) Sommaire Paragraphe Page 1. Définitions...2 2. Conditions...2 3. Gestion du compte courant...4 4. Paiements domestiques & SEPA...6 5. Paiements

Plus en détail

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE (CGV) DE LA BOUTIQUE EN LIGNE NILE

CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE (CGV) DE LA BOUTIQUE EN LIGNE NILE CONDITIONS GÉNÉRALES DE VENTE (CGV) DE LA BOUTIQUE EN LIGNE NILE NILE Clothing AG accepte uniquement les commandes passées dans sa boutique en ligne depuis la Suisse, Liechtenstein, Canada, Israel ou un

Plus en détail

VAIO en toute sérénité

VAIO en toute sérénité VAIO en toute sérénité Les garanties VAIO et leurs Extensions Modèles VAIO grand public Garantie standard 1 an* Extensions de Garantie Modèles VAIO Professionnels Garantie standard 2 ans* internationale

Plus en détail

Votre conseiller est là pour vous accompagner à chaque étape de votre vie. N'hésitez pas à le contacter.

Votre conseiller est là pour vous accompagner à chaque étape de votre vie. N'hésitez pas à le contacter. l autre CARTE Avant que votre carte l autre carte n arrive à expiration, vous serez informé qu une nouvelle carte est mise à votre disposition. Vous pouvez résilier votre contrat à tout moment par écrit,

Plus en détail

Les Petits Déjeuners des PME et des Start-Up Les règles TVA en matière d E-commerce. 29 avril 2014

Les Petits Déjeuners des PME et des Start-Up Les règles TVA en matière d E-commerce. 29 avril 2014 Les Petits Déjeuners des PME et des Start-Up Les règles TVA en matière d E-commerce 29 avril 2014 Laurence Berrutto Olivier Hody Sommaire I. E-Commerce: Contexte TVA et fiscal général II. E-Commerce et

Plus en détail

TOUTE LA LUMIÈRE SUR VOTRE BANQUE GUIDE DES CONDITIONS TARIFAIRES

TOUTE LA LUMIÈRE SUR VOTRE BANQUE GUIDE DES CONDITIONS TARIFAIRES TOUTE LA LUMIÈRE SUR VOTRE BANQUE GUIDE DES CONDITIONS TARIFAIRES Pour la clientèle des Entreprises Conditions applicables au 1er Janvier 2015 Il fait de vous notre priorité. Il nous relie. Il contient,

Plus en détail

Guide SEPA Paramétrage Experts Solutions SAGE depuis 24 ans

Guide SEPA Paramétrage Experts Solutions SAGE depuis 24 ans Guide SEPA Paramétrage Axe Informatique Experts Solutions SAGE depuis 24 ans Installation Paramétrage Développement Formation Support Téléphonique Maintenance SEPA Vérification du paramétrage des applications

Plus en détail

Vous allez être. hospitalisé(e) - Tout ce qu il faut savoir -

Vous allez être. hospitalisé(e) - Tout ce qu il faut savoir - Vous allez être hospitalisé(e) - Tout ce qu il faut savoir - Vous êtes hospitalisé(e) suite à un accident ou une maladie? > Voici le récapitulatif de la marche à suivre, des frais et remboursements possibles

Plus en détail

Catalogues des offres mobiles

Catalogues des offres mobiles Catalogues des offres mobiles Coriolis Télécom Coriolis Télécom, société française pionnière des communications mobiles, est devenue un pilier sur le marché des télécommunications avec 60 000 entreprises

Plus en détail

NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3517- S CA 12 / CA 12 E

NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3517- S CA 12 / CA 12 E N 00000 51306 # 00 06 DIRECTION GÉNÉRALE DES FINANCES PUBLIQUES N 3517- S - NOT- SD TAXE SUR LA VALEUR AJOUTÉE ET TAXES ASSIMILÉES NOTICE POUR REMPLIR LA DÉCLARATION N 3517- S CA 12 / CA 12 E Ce document

Plus en détail